Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 13h09
 

Editorial

Plutôt qu’un enfer pavé de belles intentions, un purgatoire ?

vendredi 8 mai 2009 | Ndimby A.

Selon des sources différentes mais concordantes, il semble que la voix de la Raison va quand même finir par primer au sein de nos politiciens. Des évolutions majeures sont attendues, sans doute d’ici le milieu de la semaine prochaine. Suite à des pourparlers, une Convention serait en passe d’être signée, d’une part entre les trois Chefs d’État légalement élus (Zafy, Ratsiraka, Ravalomanana) ou leurs représentants officiels, et d’autre part le putschiste Rajoelina. Un peu à l’image de la Convention de Panorama, cet accord va organiser la gestion de la transition avec un partage du pouvoir exécutif.

Cela risque toutefois d’impliquer une explosion du nombre de postes à la Haute autorité de transition (HAT) pour caser tout le monde, car on voit mal les gloutons arrivistes de cette institution accepter de quitter leurs postes à quatre millions d’ariary mensuels pour laisser la place à d’autres : le fitiavan-tanindrazana n’a toujours été qu’une litanie creuse chez les politiciens Malgaches. Dans le même ordre d’idée, on se demande également si le Premier ministre de la transition va accepter de quitter Mahazoarivo, lui qui prétend avoir le soutien inconditionnel de tout le Grand Sud, malgré les 40 voix monja ihany qu’il a obtenues en tout et pour tout dans tout Madagascar lors des dernières présidentielles il y a deux ans.

Faire d’abord, refléchir après

La rédaction de Tribune.com s’était permis de donner son point de vue dans certains éditoriaux depuis deux mois : la seule solution possible de sortie de crise sereine passe par l’adhésion de toutes les forces politiques sur une transition consensuelle, et pour son propre intérêt, Marc Ravalomanana est pour le moment très bien là où il est. La Convention doit cependant impliquer l’équipe qui lui est restée fidèle, à défaut du principal concerné : il doit être souligné qu’il ne s’agit pas ici de ceux qui se sont empressés de retourner leur veste et leur caleçon. Ce n’est donc pas Jacques Sylla et sa bande de caméléons politiques qui devraient encore prétendre porter l’étendard de l’ancien Président.

A peu de choses près, cette solution de transition consensuelle est également ce que le groupe de contact réuni le 30 Avril dernier à Addis-Abeba a demandé. La solution existe donc, mais c’est la volonté de l’appliquer de part et d’autre qui manquait : qu’on arrête donc une bonne fois pour toutes de demander aux éditorialistes de Tribune.com d’en proposer encore de nouvelles ! Notons également que le retour de Marc Ravalomanana ne semble plus envisagé comme impératif, sauf par une poignée d’irréductibles. Une fois encore, ce retour est illusoire et peu nécessaire dans le cadre de la sortie de crise, la réalité du terrain rendant impossible le retour au statu quo ante du 17 Mars 2009.

Les principaux belligérants seraient donc prêts à quitter l’extrémisme de leurs positions respectives et faire des concessions. En effet, la crise tourne en rond : Marc Ravalomanana est un Chef d’État sans pouvoir, et Andry Rajoelina, un Chef au pouvoir sans État. L’un est en exil, et ne maitrise plus rien : il aurait même demandé l’asile politique en Afrique du sud. L’autre est à Ambohitsirohitra, mais n’arrive pas à créer l’adhésion nationale. De plus, Rajoelina est de plus en plus affaibli, isolé et transparent au milieu de la clique de dinosaures et de rapaces dont il s’est entouré pour réussir son coup d’Etat, et qui commence à n’en faire qu’à sa tête. Faire d’abord, réfléchir ensuite : c’est la caractéristique même de l’immaturité. Il n’est donc pas étonnant que les législateurs depuis 1960 aient placé le seuil de 40 ans pour pouvoir se porter candidat aux présidentielles.

La junte des adjudants ?

Et si MM. Ravalomanana et Rajoelina se sont rendus à la Raison, c’est parce qu’ils ont enfin compris que l’arrogance de l’un et le manque de scrupules de l’autre ont mené la Grande Ile au bord du gouffre. Malgré les apparences, il ne semble toutefois pas qu’il y ait une victoire franche dans la situation, car en l’état actuel des choses, ni Marc Ravalomanana ni Andry Rajoelina ne pourraient bénéficier de la sérénité nécessaire pour diriger le pays. Les légalistes sont encore nombreux, même s’ils sont pour la plupart silencieux et inactifs. Pas de vainqueur donc, mais un grand perdant : le pays. L’armée est tellement incontrôlable qu’elle est devenue une menace grandissante au lieu d’être une sécurité rassurante. Cité par nos confrères de Midi-Madagasikara, un adjudant aurait déclaré « Quand nous agissons, personne ne peut nous empêcher ni nous donner des ordres, même le président de la HAT Andry Rajoelina ». Au moins les choses sont claires, et on sait maintenant qui commande qui. Derrière la révolte des colonels, y a-t-il la junte des adjudants ?

La principale raison qui oblige les auteurs du coup d’Etat à fléchir est la catastrophe économique qui s’annonce, et qui fait qu’ils ont besoin de l’aide internationale. Nous avions tenté d’alerter, en vain, sur l’impact économique de la crise : trop souvent, les entreprises sont les otages et les victimes de politiciens sans scrupules. Le gel de l’aide budgétaire du fait des flous de la gouvernance de Marc Ravalomanana, s’est poursuivi avec le coup d’Etat. Le budget de l’Etat, financé à 75% par les bailleurs de fonds, est exsangue. Et malgré les déclarations rassurantes de Benja Razafimahaleo, c’est la panique devant la dégringolade de l’Ariary, qui illustre le peu de confiance des milieux financiers envers le Gouvernement de transition actuel.

Et ici, nous nous posons la question : comment un chef d’entreprise qui se prétendait brillant comme Andry Rajoelina, n’a pas compris qu’une crise politique dans le contexte mondial de crise financière mènerait immanquablement l’économie Malgache à la catastrophe ? Faire d’abord au rythme TGV, réfléchir ensuite à l’allure d’un train à vapeur… Vu ce manque de vista manifeste du jeune Rajoelina, on se demande si la prestigieuse BNI n’attribue pas quelquefois son trophée du meilleur jeune entrepreneur de Madagascar par le biais d’enveloppes-surprise. Il est vrai que quand on compte parmi ses conseillers Alain Ramaroson, on ne doit pas s’étonner de tels résultats calamiteux : on se souvient de l’influence néfaste de cet individu sur le Président Zafy, avec le résultat que l’on sait.

Besoin pressant

Dia mangataka re tompoko o
Mangataka re tompoko o,
Rahampitso aho ho any Lybie
Rahafak’ampitso ho any Algérie,
Dia hangataka amin’i Chadli
Dia hangataka amin’i Khadafi...

Ainsi se moquait Sareraka des sempiternelles quémandes d’aide internationale de Didier Ratsiraka lors de la Seconde République. Maintenant qu’il est devenu membre de la HAT, va-t-il conseiller la même démarche à son patron ?

Car la Haute autorité de transition (HAT) a un besoin pressant de liquidités. Pour parler clair, le boycott économique de la communauté internationale (excepté la France) a été suffisamment efficace pour obliger les auteurs du coup d’Etat à comprendre enfin que leur nombril velu n’était pas le centre du monde, et qu’ils devaient négocier. Certains ont sans doute cru avec naïveté qu’ils pourraient imposer le coup d’Etat sans que la communauté internationale n’aie son mot à dire : comme un vulgaire bandit de grand chemin, cela équivaudrait à dire « vazaha, paye et tais-toi ». Et la loi des fusils (et donc de la jungle) n’est efficace que devant les foules désarmées. Mais quand on va commencer à parler de choses qui nécessitent un peu de neurones, c’est le dollar (ou l’euro) qui devient la langue officielle. La catastrophe humanitaire qui risque de survenir dans le Sud nécessite également l’union nationale et l’aide internationale : ce ne sont pas les balles de kalachnikov qu’on va donner à manger à nos compatriotes, alors que c’est grosso modo tout ce que Monja Roindefo a montré avoir à sa disposition. Coincidence étrange : après la crise de 1991 et au moment de l’entrée en fonctions de la Haute autorité de l’Etat pour la période de transition, le Sud a aussi connu un grand kere (famine).

Outre la question des pourparlers avec le TIM véritable (pas le TIM défroqué), le respect des droits de l’homme est aussi un moyen de pression que la communauté internationale doit utiliser comme argument avant d’ouvrir les cordons de ses bourses et de sa reconnaissance. Les violations à Madagascar commencent à être enfin à l’ordre du jour des préoccupations internationales. Cette semaine, le bureau des Nations unies de Genève a dépêché un expert des droits de l’homme pour rencontrer le Colonel Rakotonandrasana, ancien chef des mutins devenu Ministre des Forces armées. Il est extrêmement important que l’armée se ressaisisse, d’une part pour assainir le climat politique, permettre une sortie de crise, et aussi pour ne pas nuire davantage à l’image calamiteuse qu’elle a donné des débuts du pouvoir de transition. Mais force est de se demander également si, en son for intérieur, l’armée a envie de sortir de cette crise dans laquelle elle peut se permettre de prendre ses aises. De plus une sortie de crise devrait logiquement se traduire pour certains par un passage devant une cour martiale. Qui n’a pas vu (entre autres ignominies durant cette crise) les images de ce sombre idiot botter courageusement à plusieurs reprises le postérieur d’un colonel sans défense lors de l’arrestation de Manandafy au Carlton.

De tels spectacles ont contribué à discréditer et affaiblir le pouvoir de transition, en rendant l’oreille de la communauté internationale plus attentive aux légalistes. Mais de manière générale, la population est plus que lasse de ce conflit politique mené au nom de l’ambition dévorante de Rajoelina, et favorisée par les bêtises mégalomaniques de Marc Ravalomanana. N’importe quelle sortie de crise est donc la bienvenue, tant qu’elle ramène la paix civile et un environnement serein. Cependant, on se demande comment vont-ils gérer les sujets qui fâchent : la direction de la transition, la direction du Gouvernement d’union nationale, l’amnistie. Et comme cadeau de bienvenue, la question épineuse des ex-mutins. Face à tous ces challenges, même un chinois s’y casserait la tête. Ce sont en fait les mêmes points qui ont fait coincer les discussions au Hintsy ou à Ambohibao. Depuis Janvier, combien de fois n’a-t-on pas annoncé l’imminence d’un accord, avant de se rendre à l’évidence que c’était un mirage. Les mots les plus beaux, même quand ils disent « je t’aime », sonnent creux sans les actes.

La signature d’un accord sera un premier pas, mais ne garantit pas que tout va s’arranger tout de suite. La cohabitation sera nécessairement difficile du fait des rancoeurs, et toutes les périodes pré-électorales risquent d’aviver les tensions. Et surtout, la route vers l’Enfer est, dit-on, pavée des meilleures intentions : attendons donc de voir la Convention signée avant de sabrer le champagne, du moins pour ceux qui en ont encore avec cette crise. Les autres se contenteront de ranovola.

----

Post – scriptum
J’imagine déjà une certaine forumiste au cerveau mal irrigué s’agiter frénétiquement sur son clavier et s’exclamer avec ferveur « hay hanaiky ihany fa resy ianareo TIM – MFM ». D’autres pourraient également écrire « aza kiviana ny vahoaka, tsy maintsy miverina ny Dadanay ». Pour éviter des commentaires superflus, il est donc utile de rappeler que :
(a) Etre par principe légaliste et anti-coup d’Etat ne signifie pas nécessairement être TIM, MFM, ou pro-Ravalomanana....
(b) Critiquer Rajoelina n’interdit pas de critiquer Ravalomanana. Ce n’est pas un retournement de veste, mais de la lucidité.
(c) Critiquer en même temps Ravalomanana et Rajoelina ne siginifie pas qu’on est pro-Rajaonarivelo
(d) Arriver à régner sur le terrain ne signifie pas être respectable : Al Capone était le maitre de Chicago, le fou Néron était empereur de Rome, et Mugabe dirige le Zimbabwe : cela n’en a jamais fait des personnes dignes d’estime.

70 commentaires

Vos commentaires

  • 8 mai 2009 à 06:45 | zandrygasy US (#1941)

    Miaky ny faranitan-tsain’ny mpanoratra, sy ny fandalinana avoakany. Ny irariana dia hamaky ny lahatsoratra toy itony avokoa ny mpanisy fanamarihana eto @foaran-kevitra eto. Misy mantsy dia manao dika mitovy fotsiny dia averina etsy sy eroa (tsy azonareo fafana ve izy ireny ?).

    Sady maneho fankasitrahana aho no velom-panontaniana hoe "toy izao koa ve no nataon’ingahy ministry ny filazam-baovao fony izy mpanao gazety ?" avy eo niova tanteraka. ...Hoy mantsy ny lohahevitra nofafakainay fony tany an-tsekoly hoe "ny olombelona mora ratsy mora tsara"...indrisy

    • 8 mai 2009 à 09:22 | andriamang (#493) répond à zandrygasy US

      je suis consterné,en lisant ce que Ndimby a ecrit : DES EVOLUTIONS MAJEURES sont attendues prochainement. je vois plutot une regression morale si on voit les choses comme ça, et si on signe avec les PUTCHISTES quelque soit la raison, c’est encore une bonne maniere de les encourager a refaire un coup d’etat, et surtout prouver aux yeux de tout le monde qu’on peut bien faire un coup d’etat sans être inquieté. si on peut trouver une solution de la situation actuelle, tant mieux. peut être que ceux qui ont financé les putchistes &tgv vont tout faire pour qu’ils partent le plutot possible. et l’histoire de financement parallèle n’affecte pas à nouveau notre pays.

    • 8 mai 2009 à 09:45 | bezako (#486) répond à zandrygasy US

      Vivement une solution de crise, quelle qu’elle soit.

    • 8 mai 2009 à 10:50 | Mosa47 (#461) répond à zandrygasy US

      Misaotra an’i Ndimby A., izay hita sy tsapa fa mpianatra voavoalavoalan’ireo zezoita, raha ny fijerinay azy sy ny fomba fiteniny eto no arahina. Amporisihina ny mpandinika sy mpanoratra mba handalina akaiky ny zava-misy toy izao, na inona na inona ny fironany, fa tsy hanely tsaho toy ny sasany fotsiny. Misaotra ary enga anie mba ho tafavoaka haingana io fifanatoanana irintsika io, satria izahay malagasy madinika dia efa mahay mifandefitra isan’nadro, satria mahatsapa fa tsy natao hiaina irery ny olona. Tonga dia salamà !

    • 8 mai 2009 à 14:37 | Vitagasy (#304) répond à andriamang

      Excellente synthese de la situation.

      Et la partie a 4 semble etre la seule sortie de crise consensuelle. L’alternative, jouer perso avec ou sans usage de la force, a deja echoue.

      Mais attention, la sortie de route a tout moment est vraisemblablement possible.

      Andriamang, sans le savoir peut etre, les politiciens malgaches sont en train de mettre en pratique une version inedite des cabinets fantomes qui ont court dans certaines democraties anglo-saxonnes (UK, Canada, Australia, etc).

      Ndimby, vous donnez presque deux fois plus de voix a Monja avec un decompte de 40. Le journal officiel (qui n’est plus en ligne peut etre) avait le chiffre de 21. En tout cas, si le club des 0% est actuellement au pouvoir, c’est encourageant que le club des 100% envisage de prendre la releve ! (la forumiste figurant dans le post-scriptum risque de ne pas lire "encou"...)

  • 8 mai 2009 à 06:57 | mpadrangi-tsaina (#2134)

    Enfin quelqu’un qui élève le débat et qui possède une vision non partisane de l’intérêt national.
    C’est d’une rareté tellement flagrante d’autant que je n’en vois aucun parmi les détenteurs du pouvoir actuel (ni passé) et encore chez moins chez de nombreux blogueurs dont le manque de réflexion pourrait faire l’objet de nombreuses thèses en neurologie (malformation congénitale du cerveau ?) ou en psychiatrie (pathologie acquise à force d’être confrontés aux difficultés de la vie ?).
    En tout cas, merci Ndimby d’avoir le courage d’exprimer autant d’idées pertinentes, surtout en cette période d’obscurantisme où le simple fait de penser peut, au moins vous mener en prison et au pire, vous coûter votre intégrité physique.

    • 8 mai 2009 à 08:25 | P Merlin (#1926) répond à mpadrangi-tsaina

      Pourquoi insulter ? Celui qui insulte se déconsidère aux yeux de tous, il perd la face. Cela m’a l’air bien peu malgache !

  • 8 mai 2009 à 07:31 | lalatiana (#1016)

    Oufff ...

    Vous êtes en grande forme Ndimby :-)

    Superbe boulot...

    "Ndimby sy Razily Prezidà” !!! ...

  • 8 mai 2009 à 08:06 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    C’est une hypocrisie totale d’associer maintenant "RATSIRAKA-ZAFY-RAVALOMANANA".Maintenant la Haute Autorité de la Transition (H.A.T.) est en place,soutenue par l’ARMEE MALGACHE,la GENDARMERIE,la POLICE NATIONALE et tous les corps constitués,les régions sont en place.Si la Haute Autorité de la Transition,présidée par Monsieur Andry RAJOELINA n’a pas le courage et la volonté de mener un changement vers la quatrième république,il faut rendre le tablier comme RAVALOMANANA ou partir en éxil comme RATSIRAKA ou comme ZAFY,opposant farouche de tout pouvoir en place,réclamant sans cesse la reconciliation nationale,mais une fois qu’elle est là," boude" parce que le gâteau est mal partagé.OUI à la réconciliation nationale et à l’amnistie,NON et NON à l’amnistie fiscale."CHACUN DOIT RENDRE COMPTE A LA NATION SUR LA QUESTION DES FRICS,sans exception.On parle toujours de "COUP d’ETAT".NON,l’armée est venue soutenir la lutte populaire à TANANARIVE et se met à la disposition de la NATION pour la préparation de la Quatrième République.Les malgaches doivent compter sur eux-mêmes devant cette crise internationale morale,financière,économique et sociale.Les décisions de la communauté internationale n’aideront pas MADAGASCAR.Il faut compter sur nous-mêmes.O.N.U,U.A,S.A.D.C,Parlement européen en fin de mandat,ne sont que des émanations des pays en difficultés chroniques..Appel aux militaires,aux gendarmes ,aux policiers et à tous les corps constitués,il ne faut plus accepter "tout recul pour la préparation de la quatrième république"UNE REPUBLIQUE MALGACHE POUR LE PEUPLE et NON POUR UN CLAN ou UN PARTI POLITIQUE.Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

    • 8 mai 2009 à 08:23 | lalatiana (#1016) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      quand j’écris "Razily Prezidà !!",
      ne lisez surtout pas "Basile Prézidà" ...

      SURTOUT PAS !!!!

    • 8 mai 2009 à 08:32 | ragasy (#416) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile-bidule à Anjanamasina...

    • 8 mai 2009 à 09:12 | Rasoa (#1122) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Amiko izany ry M. Basile Ramahefarisoa dia tsy misy fijerena intsony hoe "hypocrisie" ve ny hi-associé-na an’Atoa isany Zafy-Ratsiraka-Ravalomanana fa hita fa tena ilain’ny firenena io dia mino aho fa am-panetretena no hanaovana izany fa tsy ilaina hambom-po hitodihana ny disadisa fahiny intsony.

      Satria :

      Sady tsy "compétent" i Andry Rajoelina no "mal conseillé" no "entrouré de gens assoifés de vengeance" fotsiny..

      Ary marina mihitsy ilay voalaza ato hoe :

      ...La principale raison qui oblige les auteurs du coup d’Etat à fléchir est la catastrophe économique qui s’annonce, et qui fait qu’ils ont besoin de l’aide internationale.....les entreprises sont les otages et les victimes de politiciens sans scrupules

      Fantatro fa any an-dafin’ny ranomasina i M. Basile ka tsy mahalala amin’ny antsipiriany loatra ny eto fa lazaiko anao fa mijaly be ohatra iray fotsiny : ny banque primaire aty. Be dia be ny "transfert" bloqué ao fa tsy misy devises isika. Anisan’ny hiharan’IZANY IZAHO RASOA.

      Misy FRNS étranger tokony ho payer-ko dia mikatso ny "transfert".

      Azonao amin’izay izany ilay lazaiko hoe : mpandainga i Benja Razafimahaleo sady dondrona...

      Eto dia hoy aho hoe : marina ny teninao fa tokony apetrany ny tablier-ny. Tsy hoe tsy misy "volonté" akory izy fa tsy afa-manoatra satria tsy dia ao ny "potentialités" ilaina raha te -hipetraka amin’ilay "fauteuil tant convoité"

    • 8 mai 2009 à 10:09 | ASSISE (#1505) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      HYPOCRISIE

      Toute est HYPOCRISIE.

      Izao Teteza-mita izao dia hypocrisie.

      Tsy nampanantena ve TGV fa havoaka ny gadra pôlitika rehetra, havela mody ny mpitsoa-ponenana rehetra, ho tsara ny fiainana afaka fotoana vitsy (20mois ?), malalaka ny fanehoan-kevitra.

      Raha miara-miasa @ pamadika palitao ny HAT-TGV dia hypocrisie avokoa ny niandohan’ny tantara sy izay mbola hiafarany. Koa tsy aleo ny tompony no hiresahana toy izay ny mpamadika palitao miaraka taminy ?

      1-Tsy tokony nandray io teteza-mita io akory izy rehetra ireo raha tsy mitana ny teny nataony akory.

      2-Io soso-kevitra avy @i Ndimby io no làlana haingana hahatongavana @ fandriampahalemana, na dia mbola misy aza ny tokony ho hatsaraina.

      3-Tsy "Basile Mahefa" daholo ny olona ka hoe tsy hamadika palitao rahampitso. Aleo ireo mpamadika palitao ireo mihintsy no tokony hanova fihetsika voalohany. Iza anefa no ao ambadik’ireo ? koa nahoana no avy dia ahilika toy izao ?

      4-Raha mino ny fampihavanam-pirenena "Basile Mahefa", ny famelan-keloka no dingana voalohany amin’izany. Tsy anavahana na sivily na miaramila, na olon-tsotra na manam-pahefana, na mpitondra na ny entina, mitovy daholo isika eo. Raha izay no tanteraka dia tokony ho amin-tsika rehetra ny fitiava-tanindrazana.

      5-Hijoro ho azy ny antoko pôlitika mari-pototra, fa tsy irony antoko tsy mirona atsy sy aroa anefa mamosavy irony. Tsy mahalala afa tsy ny tenany.

      Dia aleo handeha ny "présidentielle" fa ny adin’ny HAT-TGV izao dia manomana ny terrain-ny, izany hoe hilatsaka ry zareo ireo. Anefa raha tena mahatoky ny vahoakany HAT-TGV, tsy hitako izay olana @ io fifidianana io. Manao "Constitution" sur referendum izy avy eo. Tsy hypocrite izy raha izay.

      a-Hametraka Pdt FKT

      b-Hametraka Pdt FIR

      d-Hametraka Pdt FIV

      e-Hametraka an’iza koa ?

      sns

      farany-Hilatsaka ho Pdt RM HAT-TGV

      Rehefa izay no tanjona dia tsy maintsy hiaro tena io filoha io, ka ny fandrafetana làlàm-panorenana "sur mesure" indray no tsy maintsy ho ataony voalohany. Dia inona koa no mbola azo andrasana amin’izany ? Hypocrisie daholo izany.

      Aleo miresaka dieny izao mba tsy hanenenana "Basile Mahefa", resaka efa tokony natao efa ela io fa samy be loha daholo moa ireo ka isika (ianao ao anatiny) no mifanasa vangy eto, indrisy manko.

      Azo atao koa anefa ny manao resaka silgôma, dia tsy hisy farany io tantara io.

      Mirary soa indrindra.

    • 8 mai 2009 à 10:17 | ASSISE (#1505) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      HYPOCRISIE

      Toute est HYPOCRISIE.

      Izao Teteza-mita izao dia hypocrisie.

      Tsy nampanantena ve TGV fa havoaka ny gadra pôlitika rehetra, havela mody ny mpitsoa-ponenana rehetra, ho tsara ny fiainana afaka fotoana vitsy (20mois ?), malalaka ny fanehoan-kevitra.

      Raha miara-miasa @ pamadika palitao ny HAT-TGV dia hypocrisie avokoa ny niandohan’ny tantara sy izay mbola hiafarany. Koa tsy aleo ny tompony no hiresahana toy izay ny mpamadika palitao miaraka taminy ?

      1-Tsy tokony nandray io teteza-mita io akory izy rehetra ireo raha tsy mitana ny teny nataony akory.

      2-Io soso-kevitra avy @i Ndimby io no làlana haingana hahatongavana @ fandriampahalemana, na dia mbola misy aza ny tokony ho hatsaraina.

      3-Tsy "Basile Mahefa" daholo ny olona ka hoe tsy hamadika palitao rahampitso. Aleo ireo mpamadika palitao ireo mihintsy no tokony hanova fihetsika voalohany. Iza anefa no ao ambadik’ireo ? koa nahoana no avy dia ahilika toy izao ?

      4-Raha mino ny fampihavanam-pirenena "Basile Mahefa", ny famelan-keloka no dingana voalohany amin’izany. Tsy anavahana na sivily na miaramila, na olon-tsotra na manam-pahefana, na mpitondra na ny entina, mitovy daholo isika eo. Raha izay no tanteraka dia tokony ho amin-tsika rehetra ny fitiava-tanindrazana.

      5-Hijoro ho azy ny antoko pôlitika mari-pototra, fa tsy irony antoko tsy mirona atsy sy aroa anefa mamosavy irony. Tsy mahalala afa tsy ny tenany.

      Dia aleo handeha ny "présidentielle" fa ny adin’ny HAT-TGV izao dia manomana ny terrain-ny, izany hoe hilatsaka ry zareo ireo. Anefa raha tena mahatoky ny vahoakany HAT-TGV, tsy hitako izay olana @ io fifidianana io. Manao "Constitution" sur referendum izy avy eo. Tsy hypocrite izy raha izay.

      a-Hametraka Pdt FKT

      b-Hametraka Pdt FIR

      d-Hametraka Pdt FIV

      e-Hametraka an’iza koa ?

      sns

      farany-Hilatsaka ho Pdt RM HAT-TGV

      Rehefa izay no tanjona dia tsy maintsy hiaro tena io filoha io, ka ny fandrafetana làlàm-panorenana "sur mesure" indray no tsy maintsy ho ataony voalohany. Dia inona koa no mbola azo andrasana amin’izany ? Hypocrisie daholo izany.

      Aleo miresaka dieny izao mba tsy hanenenana "Basile Mahefa", resaka efa tokony natao efa ela io fa samy be loha daholo moa ireo ka isika (ianao ao anatiny) no mifanasa vangy eto, indrisy manko.

      Azo atao koa anefa ny manao resaka silgôma, dia tsy hisy farany io tantara io.

      Mirary soa indrindra.

    • 8 mai 2009 à 10:34 | John (#135) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Spot on Ndimby !!! what an article !!!Its been a long time I havent heard somebody speaking as you did.Congratulation !!! id love to translate this article in English so that it can serve as an example of a genuine realistic perspective hanged on a bold iron hook of Wisdom.
      Mampalahelo ny mahita ny toe-tsain dry Basile ramahefarisoa tony.Everybody experiencing this crisis are all now trying to get on a place which seems to be even for both parties and yet, in the midst of all this, some people are acting stubbornely.Its actually very unfortunate but what else can we do ???!!!We have to live with it.
      Mba hitako ihany hoe olona nianatra ihany ianao ry Basile R, fa de tena mahagaga.Basile R : You really remind me this saying : Knowledge without wisdom is nothing but Destruction.Dale Carnegie.I really wonder how old you are ??????

    • 8 mai 2009 à 11:01 | bemabema (#534) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Efa na mahefa miantsara - raha moins l’infini ny note azonao ry Ramahefarisoa dia efa eo anelanelan’ny moins l’infini sy zéro - mbola mila hezaka lehibe anefa vao tonga zéro - indrindra indrindra vao positif -

    • 8 mai 2009 à 11:03 | sobika_the_one (#2351) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      "UA, SADC, UE" pays en difficultés chroniques ?
      t’es sérieux Basilou quand tu écris ça...? Madagascar est en ruine, l’inflation devient galopante, il n’y a plus de touristes, le chômage explose (avec la misère qui va avec), les arrestations et disparitions également ..
      Pour Basilou, Madagascar doit resté étouffé comme la Corée du Nord et le Zimbabwe.

    • 8 mai 2009 à 14:55 | Vitagasy (#304) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Le plaisir du matin avec le cafe : lire l’edito de Tribune, puis chercher la reaction pavlovienne de Basile.

    • 8 mai 2009 à 17:36 | lalatiana (#1016) répond à bemabema

      LOLL !

      En fait Basile et Xena sont payés par Tribune, qui plutôt qu’un caricaturiste, nous offre deux comiques pour nous donner l’occasion de nous défouler dans l’humour !!! Allez Ndimby, avouez ...

    • 8 mai 2009 à 19:18 | pelanoro (#1576) répond à ragasy

      Il n’y a pas d’Anjanamasina en France.

      Ce n’est pas loin de chez lui l’hôpital psychiatrique de Villejuif

      ou direct Fresnes la prison, il y a un très bon service médical.

    • 8 mai 2009 à 22:17 | Ra10 (#2405) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mais d’où vous sortez mon cher ? Nous sommes en 2009, Madagascar est au bord de la ruine après une période "faste" où la croissance atteignait 7% quand les autres pays du monde peinaient à faire 2%...

      La 4ième république attendra... Ra doit finir son œuvre. Demandez-vous pourquoi tvg n’a-t-il pas attendu les élections pour remettre Ra8 en cause...

    • 8 mai 2009 à 23:23 | niry (#210) répond à lalatiana

      Tout sauf Andry et basile !!
      merci à Ndimby A. pour cet édito croustillant et surtout d’une lucidité lumineuse et pragmatique en ces sombres périodes !

    • 9 mai 2009 à 08:35 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Ra10

      CROISSANCE à 7% ?????

  • 8 mai 2009 à 08:30 | ragasy (#416)

    Permettez quelques remarques Ndimby :

    1) Etre par principe légaliste et anti-coup d’Etat ne signifie pas nécessairement être TIM, MFM, ou pro-Ravalomanana....

    Pas pro-Ravalomanana peut-être mais être légaliste aussi c’est accepter que Ra8 est le président élu actuellement !

    2) Critiquer Rajoelina n’interdit pas de critiquer Ravalomanana. Ce n’est pas un retournement de veste, mais de la lucidité.

    Peut-être mais critiquer toujours en même temps Ra8 avec tgv est bizarre !

    3) Suite à des pourparlers, une Convention serait en passe d’être signée, d’une part entre les trois Chefs d’État légalement élus (Zafy, Ratsiraka, Ravalomanana)(...)

    J’ai déjà dit ici, si je me souviens bien, que les propositions de Belanto et de Ricky du 6/04/09 (http://www.madagascar-tribune.com/Taratasy-misokatra,11616.html) étaient à prendre en considération (sauf pour le point 5).

    Personne n’en avait jamais fait aucun cas !
    Quelle perte de temps....

    • 8 mai 2009 à 09:01 | lalatiana (#1016) répond à ragasy

      Bonjour RAgasy,

      pouvez vous développer le

      "Peut-être mais critiquer toujours en même temps Ra8 avec tgv est bizarre !" ?

      Cordialement

  • 8 mai 2009 à 08:31 | Rasoa (#1122)

    J’aurai hâte de voir toutes ces têtes de "voleurs et de "menteurs" s’éclater.

    Vraiment, à entendre Gilbert Raharizatovo à la TV,

    Leurs spécialités c’est la MENSONGE !!

  • 8 mai 2009 à 08:32 | tsikera (#126)

    Bjr,
    Encore une fois, merci et bravo Mr Ndimby,mankalaza !Votre article montre bien, que vous etes un homme,bien que Malagasy ne se laisse pas dominer par le coeur mais ecoute toujours la voix de la raison.Dommage qu’une infime partie des Malagasy seulement puisse lire une telle analyse.C’est un vrai regal de lire un tel article,car il permet de developper l’esprit critique de tout un chacun,les autres journalistes a esprit tendancieux,devraient reflechir a deux fois dorenavant avant de publier leurs torchons car ils ne font qu’accroitre la division et attiser la haine qui ont deja atteint des sommets rarement atteints avant.Maromaroa ny olona mahay mandanjalanja sahala @nao.Encore merci !

  • 8 mai 2009 à 08:35 | New Africa (#559)

    Merci pour cet article éclairant, ces nouvelles et surtout votre post-scriptum excellent.Par contre j’estime que n’est plus neutre, il a deja felicité et accepté la HAT illégale par esprit d’opportunisme et de revanche sans se socuier des vrais interets du pays.Je salue cette amorce de sagesse et de reconciliation à Madagascar.Nous sommes des insulaires et vivons sur une ile, une très belle ile avec une population normalment très unie par la grace de Dieu.Comment alors accepter que la soif de pouvoir,l’avidité et l’égoisme de ces politiciens tous très médicocres (sauf quelques uns comme Zafy)et le barabarisme des ces Capsatistes et opportunistes de tous bords nous déchirent et nous impose la honte au niveau international ?Cette tragédie a trop duré mais je pense aussi qu’elle a été nécessaire pour rappeler à ces despotes et barbares que la raison finit toujours par gagner et que le Tanindrazana et l’avenir durable des pauvres citoyens Malagasy doit primer sur tout.Il faut signer la Convention, rétablir l’Assemblée Nationale qui est aujourd’hui bien constituécar des TIM sont devenus des non-TIM donc il y a naturellement equilibre des pouvoirs.TGV doit ceder la place a un troisieme homme tel que Zafy et les Manandafy et Roindefo se partageront le pouivoir au gouvernement d’union nationale.Le PM peut etre aussi une entité neutre ni TIM, ni AREMA ni TGV ou touts simplement un technocrate non politiciens.Il faut amorcer la réconciliation nationale et repousser les parodies de consultations regionales preparees par les TGV.Je souhaite beaucoup de courage à nos politiciens mediocres qui semblent avoir trouver reaison et bonne chance à mon pays Madagascar.Vive la Convention et la Réconciliation nationale !Vive la Republique de Madagascar.
    New Africa

    • 8 mai 2009 à 08:46 | New Africa (#559) répond à New Africa

      J’ai oublié de mentionné le nom de Rajaonarivelo Pierrot qui n’est plus neutre selon moi car il a déjà accepté la HAT.Je confirme aussi que Ratsiraka, Zafy et Ravalomanana peuvent legitimement signer la Convention avec le putschiste Andry TGV car ils ont tous eté élus "democratiquement" et qu’Andry TGV a juste eu de l’audace face aux abus de R8 et de la popularité au debut (plus maintenant) donc il peut etre consideré comme un signataire legitime egalement.Laissons à Andry cette chance de sortir indemne de ce bourbier s’il accepte sincerement d’arreter les abus et le terrorsime actuel.Sinon, l’histoire s’occupera de lui car R8 a deja eu le courage et l’elegance de faire des excuses solennelles a la nation Malagasy.Il s’est ecarté pour eviter de se faire tuer mais aussi de tuer les Malagasy.
      New Africa

  • 8 mai 2009 à 08:49 | starsky (#2226)

    Vous avez parfaitement raison en avançant que des pourparlers véritables pourraient avoir lieu en milieu de la semaine prochaine. Je dirais même plus que si les deux camps osent avancer de tels propos, c’est qu’ils ont chacun mis beaucoup d’eau dans leur vin.

    La grande nouveauté de cet énième (et on l’espère dernier) round de négociations sera certainement l’entrée en lice d’une autre force en présence : les militaires. En effet, des négociations qui n’incluraient pas les forces armées seraient vaines car elles ont joué un rôle prépondérant dans cette crise.

    Evidemment, comme vous l’avez si bien dit, il y sera surtout question de "seza". Alors que le pays est exsangue !

    Aussi faudrait-il placer dans les négociations la question des rémunérations des futurs membres de la transition. Mon rêve serait de voir tous ses membres renoncer à des salaires mirobolants et ne se contenter du strict minimum (ne dépassant pas 1 000 000 Ar indemnités comprises).

    Rêve qui pourrait se traduire en réalité avec l’appui des forumistes et autres bloggueurs !

    • 8 mai 2009 à 09:34 | lalatiana (#1016) répond à starsky

      SURTOUT PAS LES MILITAIRES... !!! MALHEUREUX !!!

       :-)

      A mon avis, il ne faut justement SURTOUT PAS inclure les militaires ...

      L’armée doit être remise à sa JUSTE place, c’est à dire au service du pouvoir civil et politique ...

      Les dérives actuelles injustifiables de CERTAINS CORPS d’armée ne sont pas, toujours à mon humble avis, significatives ni des valeurs, ni de la position générale de nos militaires.

      Sans l’insatisfaction, la frustration, et l’irritation de la hiérarchie intermédiaire au regard des décisions de limitation des promotions du gouvernement Ra8 (*), les sollicitations sonnantes et trébuchantes (le père noêl avec sa barbe blanche est peut être passé par là), ou les perspectives de prébendes et de pouvoir, qui ont probablement été offertes à ces militaires, n’auraient pas trouvé le terreau favorable pour que puisse éclore leur reniement.

      Je veux croire que l’armée qui, lors de ces grands mouvements populaires et des grands chambardements qui ont suivi dans notre histoire, s’est toujours rangée du coté de la raison, reprendra son rôle dès que des perspectives de sortie de crise se confirmeront...

      Et qu’elle remettra, de fait, elle même de l’ordre en son sein ...

      (*) décision peut être pertinente pour juguler l’inflation des gradés, mais stupidement mal accompagnée, parce que sans présentation d’un quelconque plan de restructuration nécessaire des forces armées,

  • 8 mai 2009 à 08:53 | monpays (#896)

    Il faut s’unir pour vaincre la terreur militaro-macoute ( « la junte des adjudants » ) et construire un état de droit, de démocratie et de progrès.

    La domination par la terreur menace chaque jour l’idéal démocratique et ne sert qu’à renforcer l’égoïsme, l’indifférence, l’individualisme et le mépris de l’autre. Où êtes-vous Mgr Odon pour stigmatiser les dérives du régime actuel ? Votre silence est complice ainsi que celui des chancelleries occidentales.

    La démocratie implique la liberté d’expression, la liberté de la presse et le libre choix des dirigeants par des élections honnêtes. Cela suppose aussi l’existence d’une société civile pouvant influencer les processus de décisions et contrôler la gouvernance du pays ( gouvernement, parlement, collectivités publiques )ce qui n’a jamais été le cas du SEFAFI. Il nous faut aussi des instances de dialogue et une justice réellement indépendante et équitable.

    L’heure ne peut plus être à l’indifférence et à la neutralité. Il faut combattre avec la dernière énergie tout ce qui va à l’encontre de la liberté, de la justice sociale, de l’honnêteté, de la solidarité, du dialogue et de la tolérance.

    Halte à la dictature militaro-macoute soutenue par des politiciens opportunistes et véreux qui conduisent Madagascar vers le gouffre.

    Merci encore à Ndimby de participer au réveil des malgaches raisonnables

  • 8 mai 2009 à 09:03 | maso (#2264)

    Faire d’abord, refléchir après ; c’est tout à fait ça !

    La SADEC ne reconnait pas la HAT, la HAT sort de la SADEC ?

    La comunauté international ne reconait pas la HAT, la HAT tente des ouvertures avec des pays hautement démocratique ?

    Un ancien chef d’état et chef d’entreprise est suspecté de détournement de biens publics ses entreprises sont pillées et démantelées ?
    La population est pauvre la HAT distribue des PPN juridiquement volé pendant quelques semaines ?
    (Les gens meurent de faim dans le sud les ongs s’en occuperont la HAT n’a plus de PPN)

    Air mad est en faillite une ligne Paris Nosy be pour concurancer Corsair (un géant) est créer ?

    Cette capacité à n’entrevoir que le présent est tout de meme inquiétante pour des gouvernants.

    • 8 mai 2009 à 10:21 | lalatiana (#1016) répond à maso

      ... "ne voir que le présent ..."

      Vous avez absolument raison Andriamanga

      Tout le problème est là ...

      Ceci étant, la politique c’est négocier entre le long terme et le présent ... entre la vision et la réaction ...

      Je vais me faire insulter mais : "tout compte fait, ils peuvent peut être se compléter. On met Ra8 au Ministère du plan et Andry porte parole du gouvernement" ...

      Ouille ... arrêtez de taper ...c’était une blague !!!
      LOL

  • 8 mai 2009 à 09:05 | Jeanmi (#838)

    Vos lecteurs vous encensent souvent, tant sur la forme (bien lèchée en général) que sur le fond (souvent estimé original).
    Je n’ai donc pas besoin d’en rajouter.
    Je relèverai simplement quelques détails qui m’interpellent, cette fois-ci encore, dans votre écrit qui ressemble cette fois encore à une démonstration.

    Des détails seulement donc, mais de nature à biaiser votre discours.

    "... une Convention serait en passe d’être signée, d’une part entre les trois chefs d’Etat légalement élus ... et d’autre part le putchiste Rajoelina."
    Sauf erreur, Zafy fût légalement empêché, Ratsiraka légalement mis à la porte, Ravalomanana a remis tous ses pouvoirs. Dans les deux premiers cas cas, les "déchus" ont laissé la place à de nouveaux présidents se présentant et acceptés comme "légaux". Dans la cas Ravalomanana, son "suivant" serait donc un putchiste et pas seulement cela. Mais aussi un "illégal", un "illégitime", un "usurpateur", un "mineur immature", un "manipulé", un "Chef de rien" qui "se pétendait brillant", un corrupteur "par le biais d’enveloppes surprise".
    Bref disqualifié à vos yeux et pour toutes ces raisons argumentées !

    Vous vous gaussez des voix "monja ihany". Auriez vous oublié les conditions très "TIM" dans lesquelles se sont déroulées ces élections ? D’autres n’ont même pas pu rentrer au pays.

    Après avoir éliminé Andry Rajoelina, vous déboutez aussi ceux qui le soutiennent, et notamment "Jacques Sylla et sa bandes de caméléons politiques".
    Comment pourrait-on "conventionner" avec ces gens là.
    Mais avec qui voulez-vous donc "conventionner", puisque sont également exclus les "mutins" et autres "Capsat" ou "junte des adjudants", tous les "rapaces" et les "dinosaures".

    Comme enfin vous n’accréditez pas non plus Ravalomanana dont le "retour est illusoire et peu nécessaire", qui reste t-il autour de la table de votre IIème Convention ?
    Des condamnés non encore amnistiés et des personnes sous mandat d’arrêt. Belle équipe ! Et selon vous, ils représenteraient "la réalité du terrain" ?
    Quand aux "droits de l’homme" qui ne seraient menacés et bafoués que depuis l’avénement de la transition, ce n’est pas un détail. C’est simplement d’un parti pris grotesque.
    En n’acceptant de discuter qu’avec des gens que VOUS estimez respectables, vous êtes au moins sûr d’avoir raison. Quel "consensus" !

    • 8 mai 2009 à 09:20 | P Merlin (#1926) répond à Jeanmi

      Bravo, Bravo et encore Bravo, pour votre critique justifiée de l’édito, bien caché derrière sa barbe !
      Je viens de relire une interview d’un professeur de droit constitutionnel de Tana dans l’express paru le 19/03 !
      Que des gens aussi intelligents soient maintenus au silence est terrible pour Mada. et la ramène au niveau de bien des pays africains dont les vraies élites sont toutes expatriées, depuis longtemps, hélas.

    • 8 mai 2009 à 10:10 | lalatiana (#1016) répond à Jeanmi

      Jeanmi,

      notre ami Ndimby n’est peut être pas parfait (je suis le premier à le lui dire, quand son papier est pas bon) ... mais on l’aime bien, sans l’idolatrer comme cretains ... pardon certains, le disent ...

      On l’aime bien parce que dans le paysage journalistique actuel (*) c’est le SEUL éditorialiste avec Patrick A. qui aient été capables de NOUS fournir une vision large en termes d’analyse en même temps que de l’information originale (**).

      Vous semblez l’apprecier .. intellectuellement j’entends...
      Mais de fait, je ne comprend pas votre émotion qui au lieu de vous faire apprécier l’INFORMATION (information fondamentale !!! enfin, on a une voie de sortie de crise !!!) vous fait réagir sur les intentions supposées de l’éditorialiste lui même ... C’est quoi ces procès d’intention ???

      C’est quoi votre problème ...???

      Offrez nous donc une analyse de l’évènement ... votre plume nous intéresse ... Pas une analyse sémantique ... celle là ne m’apporte rien que je ne me sois déjà posé comme question ...

      Et merlin, en dessous ... Je vous ai vu ... ne vous cachez pas ...!!! ;-)

      (*) y compris à l’international ou dans ces médias métropolitains qui m’ont tant fait hurler à force de superficialité dans le traitement des évènements)
      voir mon post :
      http://madagoravox.canalblog.com/archives/2009/04/03/13244530.html

      (**) et celui qui me ressort le coup du démenti du FMI, je le mord

    • 8 mai 2009 à 22:29 | Vitagasy (#304) répond à Jeanmi

      Jeanmi,

      Vous ne lisez pas attentivement l’edito, ou n’en retenez que ce qui vous arrange.

      1) Je citerai donc plus literalement celui-ci ; on lit tous : "[...] une Convention serait en passe d’être signée, d’une part entre les trois Chefs d’État légalement élus (Zafy, Ratsiraka, Ravalomanana) ou leurs représentants officiels, et d’autre part le putschiste Rajoelina[...]". Avez vous remarque "ou leurs représentants officiels" ? Ne confondez pas personnes et les courants qu’elles representent. Qui peut penser que Ratsiraka avec ses casseroles, son age avance et son etat de sante est une alternative serieuse ? On peut trouver egalement de bons arguments pour disqualifier les personnes de Zafy, Ravalomanana, et du trop jeune putschiste... Les courants que ces personnes representent par contre comptent pour 100% de l’opinion, donc on doit faire avec si on veut sortir du bourbier : pas le choix. En d’autres mots, c’est comme etre gaulliste ou marxiste en l’an 2000, et ce bien apres la mort de De Gaule ou Marx — c’est possible.

      2) Elections : C’est encore le meilleur systeme meme si c’est grandement imparfait. Les choses ne se feront pas en un jour. Faisons sincerement “comme si” on etait democrates, et puis petit a petit, les mentalites changeront et nos descendants se reveilleront un jour democrates. Alors oeuvrons pour que la transition elargie fasse que tout ceux qui representent un courant (ie par exemple plus de 21 voix) et veulent se presenter a l’election presidentielle puisse le faire.

      3) Sylla : La encore vous ne lisez pas bien. Ndimby ecrit : "[...] Ce n’est donc pas Jacques Sylla et sa bande de caméléons politiques qui devraient encore prétendre porter l’étendard de l’ancien Président [Ravalomanana] [...]". En "clair", il suggere au parti TIM de ne pas demander a Sylla d’etre le porte drapeau : jusqu’a preuve du contraire, Sylla n’est pas a la tete des demonstrations TIM ici ou la, et donc le conseil de Ndimby est pertinent (bien que je pense superflu ; a moins que le TIM ait un sens politique proche de zero). Ensuite, si comme vous l’ecrivez, Sylla veut supporter le jeune putschiste, bien a lui — mais ca n’a rien a voir avec le conseil pour le TIM !

      4) Consensus : Vous concluez par : "En n’acceptant de discuter qu’avec des gens que VOUS estimez respectables, vous êtes au moins sûr d’avoir raison. Quel ’consensus !’". On n’a pas du lire le meme edito ! Ndimby recommande un consensus porte par les courants Zafy, Ratsiraka, Ravalomanana, et d’autre part ceux du putschiste Rajoelina. Ndimby a "avoue" une fois n’avoir jamais vote mais la c’est un vote bien qu’aucune de ces 4 personnes n’ont jamais ete assez respectables a ses yeux.

      Alors on relit calmement et attentivement ?

      Bonne lecture et bien a vous

      PS1 : Merlin, je vous ai vu egalement.

      PS2 : Lalatiana, le dementi du representant du FMI, c’est "ma faute"... Mais bon, comme vous dites, nous nous efforcons tous de rester objectifs et de passer une info plus sure.

    • 9 mai 2009 à 17:22 | P Merlin (#1926) répond à lalatiana

      Pourquoi je me cacherais ?
      Moi, je ne risque rien, hélas !
      Mais je désespère, c’est bien suffisant ...

  • 8 mai 2009 à 09:21 | Todisoa (#2392)

    L’analyse est riche et incontestablement perspicace. Les critiques gagneraient à être moins empreintes d’état d’âme personnel. En tout cas, l’article traduit très bien ce que nous autres, moins adroits côté rédaction, voulons exprimer.
    Merci à l’auteur.

  • 8 mai 2009 à 09:24 | mpitily (#1212)

    Bravo pour cette longue analyse mais permettez-moi de corriger ce qui suit :

    - "Les légalistes sont encore nombreux, même s’ils sont pour la plupart silencieux et inactifs" ? Quelle prétention ! ne prenez pas vos désirs pour la réalité. Encore une fois, la majorité silencieuse se moque totalement de Ravalo et de Manandafy autrement elle se serait manifestée en bloc après l’arrestation de Manandafy. Heureusement que vous écrivez plus bas :"la population est plus que lasse de ce conflit politique" ! le peuple veut travailler et vivre normalement maintenant et se moque des incitations à manifester des soi-disant légalistes.

    - "l’ambition dévorante de Rajoelina" : Andry n’a jamais eu d’ambitions dévorantes, il était arrivé là où il est par la force des choses. Son ambition était de développer ses sociétés comme tout bon entrepreneur mais Ravalo lui avait mis les batons dans ses roues. Il n’avait donc d’autre choix que de briguer la mairie sinon fermer boutique et s’expatrier. Sa victoire éclatante à la mairie n’a pas fait réfléchir Ravalo et ce rancunier avait continué de plus belle à lui chercher noise et on voit bien les conséquences actuelles ! Vous aviez tout de même bien résumé tout cela dans votre article http://www.madagascar-tribune.com/Marc-Ravalomanana-affaibli-par-ses,11329.html cher Ndimby, et alors ? A la place de Rajoelina, qu’auriez-vous fait ? Supplier Ravalo de rester à sa place ? un peu de logique tout de même !

    "La critique est facile mais l’art est difficile".

    • 8 mai 2009 à 12:59 | ASSISE (#1505) répond à mpitily

      Oublions Ra8. L’histoire sera notre seule juge de son avenir.

      TGV est là par la force des choses vous dites. Ne lui souhaitons pas alors, avec tout ce qui se passe actuellement, que de lui même il est en train de générer son futur TGV nucléair.

      A mon avis, soit il est débordé ert ne gère plus rien, soit il est devenu sage et travail bien. L’histoire sera notre seule juge de son avenir.

      Je n’ai pas de conseil à lui donner, mais je le suggérerai de tout laisser tomber dès que ce sera fini pour la HAT.

      Ne jamais dire aussi que le PEUPLE n’avait pas envie de travailler et vivre "norme" avant cette crise.

  • 8 mai 2009 à 09:25 | maso (#2264)

    Jeanmi

    Meme si vous n’avez pas complètement tort votre démonstration est beaucoup plus partisane que l’édito de ce jour

  • 8 mai 2009 à 09:39 | zana47200 (#227)

    Ndimby, Patrick et quelques forumistes de ce journal en ligne, cela fait presque trois mois que chacun de nous essaye d’apporter notre grain de solution pour sortir notre pays de cette crise.
    Malheureusement pour grand nombre de dirigeants malagasy et les futurs prétendants, être président signifie être mégalomane aussi. Qu’il soit diplômé ou non, tous étaient pareils. Le seul qui ne l’a pas été c’était le général Ramanantsoa qui après trois ans au pouvoir qui lui a été confié aussi, a préféré jeter les gants suite aux harcelements des cliques de Ratsiraka au sein de l’armée et dont la suite nous le savons c’est l’assassinat du colonel Ratsimandrava cinq jours après sa nomination.
    Il sera préférable que celui qui dirige le pays soit vraiment d’une neutralité totale. Il ne manque pas des technocrates indépendants à Madagascar. Des technocrates je dis bien mais pas de juristes ni de militaire. Cela peut bien éviter la guerre des seza au sein des partis politiques malagasy. Il faut aussi interdire l’armée dans toute direction du pays. Il faut la neutraliser en affectant les corps gradés dans les différents ministères selon leur spécialité et leur diplôme ( car je ne pense pas qu’ils sont beaucoup à avoir un niveau au delà du bac + 4)et tous les corps non gradés comme main d’oeuvre dans les projets de construction du pays. Au moins le pays leur paye pour faire quelque chose.
    Tant que les partis politiques seront au pouvoir, croyez-moi ce sera toujours pareil, ils vont tout d’abord penser aux quelques millions en poche. Tant que leur faim ne sera pas assouvi, les malagasy peuvent toujours attendre midi à quatorze heure. On a la preuve tangible actuellement. Quand l’argentier malagasy actuel, qui est aussi diplômé d’une certaine école en France, prétend que tout est rose pour Madagascar cette année, je me demande s’il parle en tant qu’économiste ou en tant que démagogue.
    Le purgatoire n’est pas nécessaire si les décideurs malagasy savent choisir les quelques perles rares pour sortir le pays de ce bourbier.

  • 8 mai 2009 à 09:53 | xena (#774)

    Tsy dia lalina loatra ny fanadihadiana ataon’ity Ndimby ity ! Hita be hoe Pro Ravalo hatrany amin’ny aty tsinainy nedala ! Tsy dia misy firy manko ny olona journalistes malagasy mbola milaza fa putschiste i Rajoelina raha tsy ireo Pro Ravalo maivan-tsaina ihany ! Mba milaza ny hoe "raison" ingahy Ndimby, nefa ny fizohian-kevitra avoakany dia resaka feno hevitra mifanohitra ary toa olona entim-po fotsiny ! Koa ho lany rora eo ialahy ry Ndimby, satria resaka lava no ataon’ialahy nefa tena tsisy fotony !

    • 8 mai 2009 à 10:10 | racynt (#1557) répond à xena

      sorena ndray kala xena androany marina fa toa ho raikitra ihany ny négociation ! iza kay ry xena io" cerveau mal irrigué" lazain’i Ndimby etsy ambony itsy ? lol

    • 8 mai 2009 à 10:25 | lalatiana (#1016) répond à racynt

      LOOOOOLLLLLL !!!

    • 8 mai 2009 à 10:38 | lalatiana (#1016) répond à xena

      Absolument ... Vous avez parfaitement raison Xena ...

      N’oubliez pas, que demain samedi 9 il y a une manifestation PRO-TGV à Paris .. De République à Bastille ...

      Il seront au moins des centaines de militants à battre le pavé parisien, pour montrer leur soutien à la HAT et à son Président ...

      Avec vous, ça en fera une de plus.

      LOL

    • 8 mai 2009 à 11:01 | Mosa47 (#461) répond à xena

      Mpiantry ny zezoita ataoko i Ndimby ity, ka mahay mipasoka tsara ny resaka amin’ny fahakingana niofanany, fa rehefa tena halalinina kosa dia io voalazanao ho pro-Ravalo io ny fironany, saingy mba zava-dehibe kosa ny filazany hoe : mitady ny marimariatra iraisana no hany vaholana.

  • 8 mai 2009 à 10:14 | RAVELO (#802)

    "Basil et Xena"

    Soignez-vous,vous etes trop ridicules !!!

    • 8 mai 2009 à 23:00 | Vitagasy (#304) répond à RAVELO

      Moi je dirais plutot que Basile et Xena sont en parfaite intelligence :-)

  • 8 mai 2009 à 10:24 | racynt (#1557)

    Bonjour Ndimby,
    En matière de maturité, Ravalomanana bien qu’il a plus de 40 ans ne nous a pas montré un bien bel exemple car bien des vies auraient été épargnées s’il avait réfléchi avant d’agir pour la fermeture de la radio VIVA, la nomination d’un nouveau PDS , d’un nouveau ministre de l’armée après le 7 février au lieu de prôner la négociation et puis le fameux lapin qu’il a posé à Ambohimanambola (quelqu’en soit les raisons vu l’enjeu c’était inacceptable), sa démission qui a été fait de façon inconstitutionnel … mais je sais que vous êtes objectif Ndimby et que vous aviez toujours dénoncé tous ça , où je veux en venir c’est que la maturité ne dépend peut-être pas seulement de l’âge !

    Je voudrais cependant mettre en évidence cette phrase que j’aime beaucoup : “Les mots les plus beaux, même quand ils disent « je t’aime », sonnent creux sans les actes.”
    Maintenant qu’ils passent à l’accord , on espère bien que ceux qui ont eu leur “seza” veulent bien faire des concessions pour sauver la nation de cette crise infernale ! Et que maintenant ce sera le ” asa fa tsy kabary ” qui va primer .
    “Ny toky hono fitaka fa ny atao no hita”

  • 8 mai 2009 à 11:05 | rom1 (#1140)

    très bel éditorial...

    J’ai quand même l’impression, et je suis d’accord avec vous, que votre éditorial n’est pas une "vision" de journaliste mais plutôt un conseil au politiciens...

    tout cela est très bien, très finement écrit et surtout très diplomatique....

  • 8 mai 2009 à 12:08 | perplexe (#1279)

    je ne pense pas que xena ait un cerveau mal irrigué. Plus ça va, plus je suis convaincue qu’elle a un cerveau complètement asseché !
    Quant à Basile, cher ami, vous êtes d’une sénilité préoccupante !
    Mais il n’est pas trop tard : apprenez à avoir une ouverture d’esprit, à être objectifs et enlevez toute haine de votre esprit et vous verrez que tout le monde n’est pas votre ennemi !

  • 8 mai 2009 à 12:08 | naivo (#2399)

    mampalahelo tokoa ny fanodikodinanareo ny saim-bahoaka amin’ny fampitahorana sy filazana ny ho avy , saingy ireto mba misy fanontaniana kely tiako ho valianareo mpamendrofendro ireo :
    nanomboka tamin’ny 2002, niakatra sa nidina ny farim-piainan’ny malagasy ? tamin’izany 3500 fmg ny 1euro, 7 taona taty aoriana ohatrinona 12500FMG, ary maro tsy tambo isaina ny voka-dratsin’izany (vidim-piainana niakatra avo 10 heny...) saingy indrisy RAVALO izay tohananareo no nitondra dia nangiana i NDIMBY tsy nahita ho lazaina, na ninia nangiana ka ilay fahaizana manao fanadihadiana hideranareo azy ankehitriny dia nafenina tany anaty lavaka.
    Akehitriny dia ampifendrofendroana ny vahoaka amin’ny hoe krizy ; f’angaha moa nisy mafy noho ny krizy nahazo an’i zimbabwe fa mbola velona ihany ny mponina any na dia nanameloka azy aza ny firenena rehetra.
    RAVALO-RATSIRAKA-ZAFY ??? dia tsy menatara ve ianareo manonona ireo anarana ireo ? efa samy nitondra avokoa ireo dia nankaiza isika ? dia izany ve no mba vahaolana hitanareo fa hampiakatra indray ny firenena ?
    izaho dia tsy MONIMA fa kosa mba gaga aho hoe hain’i ndimby ny mitanisa hoe 40 no mba nifidy an’i Roindefo, fa mba fantany ve hoe firy no nifidy an’Manandafy ?? ary iza tamin’izy roa lahy no nanao propagandy ??
    Amiko dia tsotra ihany, isan’ny nanohana an-dravalo aho tamin’ny 2002, nandrovitra pataloha, niharitra orana sy hatsiaka, saingy nanenina tanteraka satria na ny fivavahana izay isan’ny saro-pady indrindra tamiko (FJKM) aza dia sahiny ny nampivady azy tamin’ny filalaovana ODY isan-karazany. Avelao ny tanora mba hitondra , amin’ny fifidianana mifankahita fa aza variana mamendrofendro fotsiny.

    • 8 mai 2009 à 14:07 | racynt (#1557) répond à naivo

      - Dia tsy aiko loatra aloha ry Naivo zay fahamarinan’izany resaka ODYnao zany fa raha marina tokoa zany dia an-dRa8 sy Lay Ray ao ambony no mifandinika amin’izany fa isika olombelona ihany tsy natao hitsara mba tsy ho tsaraina.
      - Raha ny fidinan’ny farim-piainana dia mitovy hevitra aminao aho ary dia i Ra8 tokoa amin’ny nantsoinao no tsy mba nitsinjo antsika rehetra izay nitolona hahatonga azy teo amin’io toerana io fa ny manodidina azy hatramizay (mpiasan’ny tiko sy tim ary mpiara-mivavaka aminy ...) ihany no tena niriaria nandritry io fito taona io.
      - Nefa kosa aloha na dia mankahala an-dra8 toy inona aza aho na oviana na oviana tsy izany no anantenaiko olona tsy misy saina toa an’i Andry satria ny tsy mety nataon’i Ra8 ihany no averiny !

  • 8 mai 2009 à 12:33 | observatrice (#2065)

    voilà une analyse objective qui remet bien en place tous les problèmes posés.

    Mais la question qui reste fondamentale,car elle a été la garantie de tous ceux qui se sont succédé au pouvoir depuis 1972 est celle de l’armée.

    Nous avons bien la preuve que tous ces généraux qui ont été promotionnés larga manu du temps du non moins fameux Amiral auto proclamé Ratsiraka, montrent leur incompétence notoire dans la gestion de cette armée malgache .

  • 8 mai 2009 à 12:38 | Tia tanindrazana (#349)

    Ceux qui dansaient et étaient contents hier se trouvent aujourd’hui à tsiafahy ou à antanimora ou au HJRA ou se cacher ou s’éxiler ou en plein préparation de vengeance.

    Ceux qui sont contents actuellement et qui dansent iront aussi à leur tour à Tsiafahy ou antanimora ou au HJRA ou se cacher ou s’éxiler.Ce n’est plus qu’une question de temps.

    Mdagascar est devenu un pays de la dictature et de la vengeance. Ce n’est pas un pays de fihavanana ni de fahendrena.

    Le cercle vicieux (dictauture et vengeance) a été établi depuis 1975, s’est poursuivi dans les années 80 et 90, puis a continué en 2002 et malheureusement se poursuit en 2009 et ira jusqu’à quand et jusqu’où ?

    Dieu nous punit (le peuple malagasy) à cause de nos iniquités et de nos forfaits :
    jalousie, hypocrisie, racisme, injustices sociales, vols et détournement des richesses nationales, égoisme, dictature, haine et violences,
    mépris, arrogances, corruption, etc.

    La punition est à la hauteur des iniquités !!

  • 8 mai 2009 à 13:27 | Mam Rasolo (#2400)

    Voila un édito doué de bon sens. Dommage que l’avidité de nos "politiciens de leur petite personne" n’ont visiblement pas. Et pourtant on dit que la sagesse vient avec l’âge....

    Pauvre pays ! Combien de temps faudra t-il attendre que tu engendres des hommes "politiques" ayant l’option éthique dans leurs actes.

    M.R

  • 8 mai 2009 à 14:35 | starsky (#2226)

    Et si au lieu d’attendre l’issue des discussions qui vont se faire, nous de notre côté nous avions notre convention à nous, qui sera largement diffusée et servira (nous pouvons toujours rêver) d’exemples pour nos politiciens ?

    Nous tous forumistes, nous essaierons de nous mettre à la place de ceux qui vont "conventionner" à la différence que nous mettrons toujours l’intérêt de la Nation en premier.

    Les participants à la discussion seront : les pro-ravalomanana (et les légalistes), les pro-rajoelina (et les rajaonarivelo-istes et les zafistes), les ni ravalomanana ni rajoelina.

    Les éditorialistes serviront de médiateurs et de rédacteurs de la Convention finale.

    En "signant" notre convention, nous nous engagerons à véhiculer les idées qui y ont reçues le consentement de tous et à ne plus proférer d’autres idées allant dans le sens contraire.

  • 8 mai 2009 à 14:49 | jandrianome_2009 (#1376)

    Seule l’union nationale même avec les putchistes peut résoudre notre ptroblème. La violence engendre la rancune et ainsi de suite. L’Allemagne a réussi à se débarasser de ses militaires violents grâce aux alliés. C’est de quoi nous avons aussi besoin.

  • 8 mai 2009 à 19:50 | andry (#884)

    Je reste pour ma part très sceptique et ne crois pas que la HAT ait l’intention de favoriser de quelconques négociations.
    Les arrestations et autres mesures de répression à l’encontre des légalistes, qui ne ralentissent pas, témoignent du contraire.
    Les putchistes pratiquent à mon sens une stratégie de temporisation et de désinformation, qui doit leur permettre d’affermir leur emprise sur le pays (un stratagème qu’a aussi tenté Ravalomanana d’ailleurs, mais qu’il a très maladroitement géré).
    Quand ils auront planté profondément leurs griffes dans la proie, ils balayeront les discussions d’un revers de main. Il n’y aura plus grand monde pour protester, ou négocier (c’est du moins ce qu’ils croient).

  • 8 mai 2009 à 20:03 | rakala (#726)

    C’est un titre qui devrait nous faire réagir.

    Faire d’abord ? : L’erreur monumentale à ne pas commettre

    C’est parce que ce pays qui est le nôtre a toujours été aux mains de gens qui ne voient systématiquement que leur court terme que nous en sommes là maintenant. Et ce n’est pas terminée au train où ça roule.

    Réfléchir après ? :

    Même les expérimentations en laboratoires suivent des protocoles stricts, alors pourquoi acceptons-nous qu’on nous gouverne sans un programme clair, excusez du peu.
    Est-ce trop demander ?

    Voix de la raison :

    La voix de la raison serait d’aborder la sortie de crise

    1- autrement que par des rafistolages politiques pour ménager la susceptibilité des uns et des autres,

    2- autrement que par des compromis pour concilier les intérêts des uns et des autres

    3- autrement que par des raccommodages qui desserviront encore et toujours les intérêts de quelques particuliers

    Non, non et non. Suffit ! Arrêtons le massacre.

    Halte à l’instrumentalisation de nos idéaux.

    La voix de la raison devrait prendre l’allure d’un gouvernement des affaires publiques totalement neutre – c’est-à-dire hors pollution des calculs politiques en tout genre.

    Un gouvernement qui assurera l’essentiel de la gestion du pays durant un temps déterminé

    1- pour donner du temps à tous ceux qui ambitionnent de briguer le mandat présidentiel de préparer et vendre leur « programme » auprès de l’opinion ;

    2- pour qu’on arrive entre temps à recenser le nombre précis des électeurs et des circonscritions électorales (à identifer, à mettre en place)

    Pour que cette "transition" réussisse - cela suppose des règles du jeu clairs avec acceptation par la classe politique de leur non ingérence - quelle que soit la forme de participation - dans la gestion des affaires de l’Etat durant cette période - ce pour traiter durablement les tentations d’appétits du pouvoir exclusif - éternel - et j’en passe.

    Mieux vaut souffrir le mal en défendant ses idées qu’endurer l’enfer des regrets de celui qui a eu peur de s’engager.

  • 8 mai 2009 à 20:11 | bobanantalaha (#2404)

    Excellente analyse.
    Un seul bémol : Pourquoi Madagascar Tribune n’a jamais produit des analyses de ce genre durant les 7 années de gouvernance de Ravalo ? ce qui aurait pu aider Madagascar à éviter les problèmes actuels ?

    Bref, j’épouse absolument vos arguments.

  • 8 mai 2009 à 20:31 | rabenaivo (#1816)

    Tsotra fotsiny, tsy mila mifanaraka amin’ny mpanongam-panjakana, mpamono olona, rava ho azy io Hazo Hamoron-Tevana io rehefa tsy misy vola intsony andoavana ny karamam-panjakana, rehefa lany ny volan’ireo miaramila CAPSATAN ireo dia ireo ihany no hifototra amin’iTGVENDRANA.

    • 8 mai 2009 à 21:04 | bobanantalaha (#2404) répond à rabenaivo

      Raha tsy nisy CAPSAT kosa dia efa nitombo im-polo avo heny ny vahoaka maty novonoin’ingahy Ravalomanana sy ny EMMONAT tarihan’ireo mercenaire vahiny sahala tamin’izy namono ny olona teny Ambohitsirohitra.

      Miantso SADC hamono ny malagasy Ravalomanana sy ireo mpomba azy mba hiaro ny sezany. Tsy misy fitsinjovana ny tombotsam-pirenena na dia kely aza.

  • 8 mai 2009 à 21:53 | rayyol (#110)

    l auteur de l article me porte a sourire c est bien la que la hat voulait amener l opinion pour eux c est win win et c est bien pour le pays a un moment donne il faut se faire une raison je ne sait pas si il a changer d idee mais au debut il n etait pas question qu il se presente au contraire il attendait un crenau pour se retirer c est intelligent n est ce pas mais c est pour madagascar au tout debut ils aurait accepter de garder ravalo mais sans pouvoir maintenant il est inutile

  • 8 mai 2009 à 22:03 | Ra10 (#2405)

    Bonsoir,

    Tout d’abord, la sortie de crise n’est pas une "nécessité absolue" à tout prix...

    Sortir de la crise et réfléchir après serait une sottise de politiciens. n’allez pas leur dire qu’ils sont enfin devenir raisonnables ou pire qu’ils prennent là une décision de sagesse. Dire que la réconciliation nationale viendra d’elle-même avec la sortie de crise, c’est se dire que le coup d’état était un passage obligé et que le monde de la politique ne changera jamais, ça sera toujours tout pour nous et que le peuple crève...

    Oui je suis pro-Ra et je maintiens que lui seul est capable de faire de MADAGASCAR un grand pays. Les autres hommes politiques ne sont là que pour leur pomme et se foutent royalement de la famine du sud...

    Que Dieu bénisse MADAGASCAR et ses Patriotes.

    • 9 mai 2009 à 08:40 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Ra10

      RAVALOMANANA est un président de société très dynamique mais il s’est fait embobiné par ses "FANATIQUES" en politique.DOMMAGE !!!!!
      Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

  • 9 mai 2009 à 10:51 | Radôdôsy (#164)

    Très bonne analyse de la situation. Je suis pour la légalité.
    La seule remarque que je peux vous dire ce que je n’accepte pas que les Ratsirakistes soient dans l’équipe consensuelle et inclusive. C’est la stratégie de la Françafrique. Comment voulez vous travailler avec un voleur déjà condamné par un tribunal qui n’a même pas purgé sa peine ?
    Si mon explication n’est pas claire, je vous donne un exemple : Rabe est volé de tout ses richesses par Rasoa. Rabe a porté plainte, Rasoa est condamnée mais est disparue de la circulation. Ensuite après quelques années passées, dans une réunion de Rabe, Rasoa est invitée sans être inquiétée. Vous trouvez cette situation normale ?
    Moi, non, et non !!!

    Négociation oui, mais pas avec les grands bandits ! Merci

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS