Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 14h11
 

Energie

Jirama

Avec 1 600 milliards d’ariary de perte, la hausse de tarif est inévitable

mercredi 25 septembre | Arena R.

Une restructuration tarifaire est inévitable si on veut sauver la Jirama ! Cette alternative sous forme de recommandation est d’un expert d’un cabinet international qui a mené des études sur les problèmes récurrents de la Jirama. Les résultats de ces études menées à la demande de la Banque mondiale ont été présentés hier, au siège de cette institution financière à Antananarivo, cela à titre de feuille de route pour le redressement de la société d’État.

Les études révèlent que l’Etat a déboursé 1300 milliards d’ariary pour subventionner la Jirama entre 2015 et 2018 et qu’à chaque kilowattheure vendu, la Jirama perd de l’argent. En somme, la société fait des ventes à perte depuis de nombreuses années. Le coût de l’exploitation ayant augmenté de 70% alors qu’une baisse de tarif de 25% est survenue en 2008. Cette perte s’élève à 1 600 milliards d’ariary jusqu’en fin de juin 2019. La Jirama a perdu 290 milliards d’ariary en 2018, malgré une subvention de 315 milliards d’ariary. L’énorme dette de la société est due, entre autres, à une vente à perte et aux arriérés de certaines institutions de l’Etat et départements ministériels qui peinent à payer leur consommation. Le redressement est ainsi plus que nécessaire. Pour s’en sortir, il est également recommandé à la Jirama de revoir et de négocier les contrats passées avec ses fournisseurs et mieux d’optimiser sa gouvernance.

Dans le cadre du redressement une révision à la hausse du tarif moyen est ainsi incontournable, souligne les experts de la banque mondiale. Cette augmentation tarifaire devrait être de l’ordre de 10 à 13%. L’application de cette augmentation devrait se faire au niveau des grandes sociétés consommatrices d’énergie installées dans le pays. Cela pour éviter certainement de faire porter une fois de plus le chapeau à la population qui se plaigne déjà du coût exorbitant de leur consommation en électricité.

Pour faire une augmentation, « il faut faire un choix  », lance Jan Kappen, cet expert de l’énergie auprès de la Banque mondiale. « En effet, une analyse tarifaire est nécessaire », explique-t-il. Il faudra dans ce sens qu’on « protège les plus vulnérables et certaines industries, considérées stratégiques ». Cet expert indique qu’il ne faut pas ruiner la Jirama pour faire survivre une industrie en le faire bénéficiant d’un tarif industriel. Pour cela, il faudra que l’Etat accompagne petit à petit ces industries afin qu’elles puissent s’adapter au changement.

Les subventions attribuées à la Jirama est pour le moment inévitable, bien que cela s’avère être très utile dans le long terme mais sans intervention la Jirama risquerait ainsi de sombrer un peu plus.

70 commentaires

Vos commentaires

  • 25 septembre à 09:50 | Isandra (#7070)

    Alors là, le limogeage de l’ancien directeur est justifié, ce n’est pas du tout la chasse aux sorcières comme les détracteurs aboyant sur tout ce qui bouge, prétendaient.

    Petit à petit, le peuple comprend qu’il est nécessaire de faire le nettoyage et l’assainissement avant de reconstruire, misoroka bozaka vao miady fototra,... parfois, ça prend du temps,...

    • 25 septembre à 10:10 | RAVELO (#802) répond à Isandra

      bonjour,
      ben voyons !
      les foyers consommateurs seront encore les victimes des vols successifs de tous les
      responsables de ce pays, surtout l’état qui doit donner l’exemple mais qui ne paie pas !
      et on augmente le tarif des grands consommateurs(industries)qui vont repercuter
      cette hausse sur le coût de leur produit et voilà,le peuple comprendra comme le dit
      isandra hi hi !

    • 25 septembre à 10:16 | betoko (#413) répond à Isandra

      Ce n’est pas une chasse aux sorcières mais je déconseille à qui que se soit de prendre sa place .,redresser la Jirama demande des années
      Depuis quelle année cette entreprise est devenue ainsi , et que sont les divers responsables , s’il y avait eu des détournements que ceux qui l’ont fait doivent payer et que tous les ministères sont sanctionnés dès qu’ils n’honorent pas leur facture Ce n’est normal que c’est à la population qui doit tout payer c’est devenue une double voir triple peines

    • 25 septembre à 12:42 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      En tout cas, ce régime n’a pas attendu ce rapport, pour réagir, le gouvernement a déjà pris des mesures pour réduire les charges de la Jirama, en autorisant l’importation directe des carburant.

      https://www.madagascar-tribune.com/Importation-de-carburant-sans-appel-d-offre.html

      Voilà, la manière d’agir à la TGV.

    • 25 septembre à 18:27 | mandinika (#4014) répond à Isandra

      O ry nandra, mba tonga saina fa ny fanjakana sy ny ministera anie no tsy mandoa volan’ny jirama voalohany eo e. Na handroaka directeur mandra-pahafatiny aza ny fanjakana tsy ho avotra mihintsy io jirama io. Fanakonana ny tsy mety rehetra fotsiny ireny, fa io dia ohatran’ny hoe sady mangery eo ny fanjakana no mihinan-kanina

    • 26 septembre à 07:40 | anhuro (#10667) répond à Isandra

      Comme d’habitude Isandra a gardé ses œillères, naturellement pour Isandra de 2009a2014 c’était pas le DJ qui était en place , ce n’est pas tjrs lui qui n’a pas pris la décision de transformation des moteurs du gasoil par du fuel qui et c’est TRÈS dommageable pour la Jirama puisque le fuel est 40a50%moins cher pour un résultat identique 🤒, alors Isandra pouvez vous m’expliquer ce silence pendant 5ans ?, je vous concède sans soucis la même attitude des gouvernements précédents et après Andry , pourquoi continuer à engraisser ces sociétés qui font payer le gasoil à un prix Supérieur à la station du quartier, dois je vous donner le patronyme des patrons des 2 compagnies Malgache Galana ,Jovena !! , Total ne vaut pas mieux et avez vous entendu parler d’ententes afin de maintenir les PRIX ?, si en PLUS à la tête de la Jirama vous avez des Voyous du Boss jusqu’au plus petit employé pour qui , récupérer quelques Vola pour l’employé et des Millions pour tout ce qui possède un soupçon de commandement 🥵😋.
      Chère Madame je ne suis pas Malgache mais, Vahaza qui paie rubis sur l’ongle et emploi plus de 120 Malgaches avec 300000ariary pour le Petit Salaire sans compter les soins ,sakafo, Taxi B ect.
      Veloma

  • 25 septembre à 10:17 | nez_gros (#10715)

    L’argent des différentes augmentation de prix depuis 1975, on sait dans quelle poche ils vont... et dans quelle banque tout cela atterrit...ah !! ces Experts de Banque Mondiale, depuis 1975, on sait ce que c’est leurs expertises.

  • 25 septembre à 10:23 | Maxim (#5960)

    Ny mpanjifa hatrany zany no mameno ny banga, na dia hita aza fa resaka fintatana sy toetsain’ny mpiasa (farany ambany - farany ambony) no antony voalohany mampitombo ny fatiantoka.
    Iza no tokony hanasazy ireo mpangalatra ao anatin’ny Jirama ireo ?
    Ataoko fa misy ny fitsirihana ny fitantanambola ka aiza ny andraikitrin’ny ministera ?

    • 25 septembre à 18:23 | mandinika (#4014) répond à Maxim

      dia gaga ianao !
      ministera inona moa no hanaramaso sy hanasazy ny mpiasan’ny jirama eo ? na ny minisitra tompon’andraikitra aza tsy mandoa ny vola tokony aloany amin’ny jirama.
      ny ministera iadidiany tsy mandoa ny vola tokony aloany amin’ny jirama.
      Ny fanjakana tsy mandoa ny vola tokony aloany amin’ny jirama.
      Ny mpiasan’ny jirama misy tsy mandoa ny vola tokony aloany amin’ny jirama.
      Ka iza no mamono antoka ny jirama fa tsy izy mianakavy ao ihany.
      Io dia ohatran’ny fivarotana rehetra ihany e !
      raha ny mpiasa sy ny patron tsy mandoa vola fa maka entana maimaim-poana ao amin’ny fivarotany, ary na misy firy na firy no mpividy manjifa ao amin’io fivarotana io dia ho fantiantoka foana no vokany.
      Hanontanio ra fanjakana hoe mba mandoa volan’ny jirama daholo ve ry zareo sy ny mpiasany ao, dia ho hita eo hoe inona no valiny.

    • 25 septembre à 19:14 | Vohitra (#7654) répond à Maxim

      Mandinika,

      Raha raisintsika sahala amin’itony fivarotana mofo sy kafe itony ilay orinasa Jirama dia toy izao no mitranga :

      Ny ankizy ao antrano mihinana sy misotro tsy mandoa vola dia lasa, ny lehibe maka ny vola kely lafo dia lasa mitondra mandany azy any ivelany, dia ny vitrine sisa tavela rehefa hariva ny andro, dia lasa indray aloha mitrosa mba hividianana ny entana hamboarina mba hamidy ny ampitso, dia rehefa hariva dia miverina indray ilay vitrine sisa tavela, dia mitombo hatrany ny trosa nefa ny varotra tsy misy tombony akory…

  • 25 septembre à 10:56 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Des pertes cumulées de 2015 à 2018 estimée à près de 450 million d’euro. Et pendant la même période, l’Etat avait injecté à titre de subvention dans la société environ 1300 milliard d’ariary, à peu près équivalent de 130 million d’euro, c’est incroyable comme gouffre financière.

    Dans l’article, on explique comme cause principale de ce désastre financier la vente à perte opérée par la société nationale, c’est en partie vrai, mais il faudra creuser sur l’origine de cette vente à perte.

    Mais comment se fait-il que la société achète le kwh auprès de ses fournisseurs privés plus cher qu’elle ne vend auprès de ses clientèles ? Pourquoi ? Et ce marché des dupes est matérialisé en bonne et due forme dans des contrats établis avec ces fournisseurs privés. Alors, pourquoi on n’ose pas divulguer au public les noms des signataires de ces contrats léonins ? Et qui étaient les administrateurs de la société nationale au moment de la signature de ces contrats ? Et combien de commissions indues avaient changé de mains de 2013 jusqu’à maintenant à travers ces contrats ?
    Il y en ont qui empochent des commissions hors de toutes proportions, d’ailleurs illégales, et l’Etat après injectent chaque année des subventions, et ainsi de suite pendant plusieurs années.

    Et par-dessus tout, l’Etat achète à crédit les gazoles auprès des importateurs pour faire fonctionner les centres de fourniture en électricité encore gérés par la Jirama, et pour couvrir les risques de retard de paiement de la part de l’Etat, le prix d’achat est plus élevé que le prix pratiqué sur le marché à Madagascar.

    Compte tenu de tout ce qui précède, c’est inévitable si la société nationale réalise des ventes à perte, et que le déficit se creuse d’année en année.

    Ainsi, pourquoi on tarde à rompre et à renégocier ces contrats qui ne font que fragiliser et concourir à la faillite certaine de la Jirama ? Pour faire encore bénéficier qui au juste ?

    Bref, pour permettre d’avoir un début de réponse à toutes ces appréhensions, le public mérite de connaître qui sont de 2009 à 2019 les :

    -  Prestataires ayant obtenu de marchés de service auprès de la Jirama
    -  Administrateurs ayant dirigé la société nationale

    Mais ils sont encore là, des gens influents dans le domaine politique...

    • 25 septembre à 11:06 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Un quotidien de la place estime qu’avec ces pertes, le pays aurait pu installer des infrastructures éoliennes permettant de fournir 300 MW d’énergie...

  • 25 septembre à 11:03 | Isandra (#7070)

    Je réitère ce que j’écrits souvent ici :

    Autre que la mauvaise gestion, c’est notre choix d’énergie aussi qui nous pose problème, il nous faut mode de production d’énergie de grande quantité et moins cher,... Seule l’énergie nucléaire qui remplit ce critère.

    Le professeur Raoelina Andriambololona nous explique :

    Est-ce que vous pouvez recenser toutes les potentialités qu’a Madagascar, que ce soit en matière de ressources humaines, des matières premières… ?

    - « Nous avons besoin du nucléaire. La solution des problèmes énergétiques ne se trouve pas dans les énergies nouvelles et renouvelables. Si nous voulons développer l’industrie en particulier, si nous avons besoin d’énergie concentrée, il n’y a pas d’autre solution que l’énergie nucléaire. Nous avons la matière première à savoir l’uranium même pas en profondeur. C’est pour cela que nous avons à peu près une dizaine de compagnies étrangères en prospection à Madagascar dont les principales sont canadiennes et australiennes ».

    • 25 septembre à 11:17 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Et pour couronner le tout, Isandra n’hésite plus de se lancer encore dans des inepties...en faisant des suggestions qui exposent le pays à des risques et dangers difficiles à maîtriser dans le contexte local...et pouvant accroître la dépendance du pays à des technologies et autres fournisseurs sans scrupule...

      Oui, j’ose espérer qu’elle ne fait que de la diversion dans le but de protéger ses amis qui avaient dilapidé la société nationale Jirama...

    • 25 septembre à 11:54 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      C’est un pragmatisme, sans l’énergie sûre et suffisante, oublions l’émergence.

      Si l’on écoute tout ce que les écologistes disent, on doit s’atterrer chez soi,...parce que tous les moyens de déplacement sont polluants,...

    • 25 septembre à 12:05 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Isandra,
      Ce qui m’ennuie le plus dans cette histoire de nucléaire ,c’est la mentalité pourrie qui a généré cette idée imbécile !
      Ce sont les mêmes qui appauvrissent chaque jour un peu plus ce pays ,incapable de faire fonctionner quoique ce soit ,qui veulent des centrales nucléaire pour péter plus haut que leurs culs (sales ) et jouer aux Coréens du nord ou à L’Iran !
      Je ferai remarquer que certains Malgaches ont été formés en Corée ,ceci expliquerait cela !

    • 25 septembre à 12:34 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Anticaste,

      Le problème de ce pays, rare sont les gens qui osent relever le défi, pourtant, tout ceux qui ont osé, ont réussi, par ex : un laitier paysan en bicyclette avait osé franchir le pas de construire des usines de pointe de produits laitiers,...il a réussi, pourtant, au départ, c’était utopique. Un organisateur d’événement a osé installer des panneaux publicitaires défilants que personne n’avait jamais osé avant lui à Madagascar,...là encore, il a réussi, même si beaucoup l’avait traité de tous les noms,...

      Il faut oser relever le défi, nous pourrons réussir comme les autres, si nous avons le courage et l’audace.

    • 25 septembre à 12:42 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Isandra,

      Il ne faut pas embarquer le peuple dans les défis que se lancent entre eux les pieds nickelés de ce pays pardi !

    • 25 septembre à 12:47 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Pourquoi pas, c’est plutôt pour leur bien.

      La plupart de forumistes ici habitent dans des pays nucléaire,...Si le nucléaire est aussi dangereux, pourquoi ne fuient ils pas ces pays ?

    • 25 septembre à 12:56 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Plusieurs pays Africains sont candidats à l’énergie nucléaire, car ils savent que c’est la solution plus fiable pour résoudre le problème d’énergie,...

      http://www.rfi.fr/afrique/20180910-afrique-lance-energie-atomique-nucleaire

    • 25 septembre à 14:51 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra ,
      Certes Madagascar possède de l’Uranium ,les étrangers se bousculent au portillon pour faire l’extraction.
      - La problématique se repose sur l’absence de technologie et du financement parallèlement au au développement inclusif des infrastructure permettant de sécuriser le site d’une centrale nucléaire .Un pays qui existe grâce aux aides , l’endettement inutile ,.....etc ne pourrait pas développer de tel projet si on se projette un peu sur les risques encourus sur l’environnemental . Ce qui s’est passé au Japon (’Fukushima) 3ème puissance mondiale économiquement ,et en Russie (Techrnobyl ) pays émergent sont des exemples quand il y a un accident nucléaire ,radioactif ,très dangereux pour la santé (cancers) en se posant la question :Comment faire pour y faire face alors que 80% des malgaches vivent sous le seuil de la pauvreté ??Et ironiquement même le problème lié à la déforestation n’est même pas maîtrisée !?
      - Les énergies renouvelables même si c’est coûteux représentent moins de risque et c’est la raison pour laquelle ,il faut les développer .Ce n’est pas le soleil ni la pluie ,ni le vent qui manque à Madagascar mais plutôt la volonté réelle politiquement d’avancer en commençant par le respect de l’écosystème .Combien de millions de mètres cubes d’eau sont -ils déversés quotidiennement à la mer sans être utilisés par le fleuve du Betsiboka ?
      Conclusion ; Pour pouvoir bénéficier du nucléaire ,il faut avancer technologiquement,financièrement mais non pas par les blabla masturbatoires .....Si l’Iran ,l’Inde et Corée du Nord hormis les pays européens ont développé le nucléaire ,c’est qu’ils ont la technologie adéquate et bien protégée .Une situation qui présente de danger permanent car l’Iran et la Corée du Nord restent une menace pour équilibrer la paix mondiale .Ce qui explique que ces deux pays n’utilisent pas le nucléaire pour produire uniquement de l’électricité mais la guerre (arme de dissuasion ).
      L’ Allemagne de son côté a affiché une politique de diminuer le nombre de centrale nucléaire ,une décision sage .

    • 25 septembre à 15:07 | saint-augustin (#9524) répond à Isandra

      Bonjour ISANDRA,là je dis non et je ne dis pas souvent NON(la PUB).
      Nous avons de drôles d’intellectuels Professeur ceci,Professeur cela.
      La FRANCE va mettre fin au Nucléaire et voilà que vous proposez que Mcar adopte le Nucléaire ! c’est comme le Gabon plein de Pétrole et la France lui a vendu du Nucléaire.
      Qui va faire la maintenance et la réparationà long terme ?Où seront stockés les déchets nuclaires :j’espère que ce sera pas à ANDROY.
      Est on se pose la question sur le FORUM pourquoi MCar est un pays pauvre alors que il n’y avait pas de guerre !qu’on a des ressources incommensurables
      Fais comme Saint-Augustin, la Californie,Le MAROC,l’ESPAGNE:ENERGIE SOLAIRE.

    • 25 septembre à 15:41 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Saint-Augustin

      Jusqu’à maintenant l’énergie nucléaire est encore la meilleurs, la plupart des pays industrialisés en ont, et ne compte pas l’abandonner à court terme.

      Le Maroc est candidat à l’énergie nucléaire et que l’Espagne a actuellement des réacteurs nucléaires,...

      Extrait d’un article du Point : Pour Jacques Percebois, la décision allemande de sortir aussi rapidement du nucléaire "est hypocrite". La hausse de la demande d’électricité allemande sur le marché européen devrait en effet conduire la France à lui vendre encore plus d’énergie... nucléaire. SIA conseil y voit une bonne affaire pour EDF, car une grande partie de l’électricité ainsi produite pourra être exportée à prix fort. Un argument de poids pour la construction du réacteur EPR de Penly, voire d’un troisième réacteur EPR dans l’Hexagone. Autant d’éléments qui poussent Jacques Percebois à penser que Angela Merkel fait de "l’affichage politique pour couper l’herbe sous le pied aux écologistes". "Plus on approchera de l’échéance, et plus on a de chance que l’arrêt du nucléaire soit repoussé", estime-t-il. Selon le journal Les Échos, les libéraux de la coalition d’Angela Merkel plaident d’ailleurs pour des clauses de révision au cas où le plan de transition énergétique ne se déroulerait pas aussi bien que prévu."

    • 25 septembre à 15:41 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra ,
      Par ailleurs ,sujet que j’ai évoqué récemment ,le biocarburant de la 4ème génération permettrait (au conditionnel ) si l’état malgache a culot de soutenir le projet du professeur Solofo Jonis d’avoir une indépendance énergétique (sujet pragmatique ) qui demande beaucoup d’investissement et de financement .Un projet déjà experimenté sur le terrain à Madagascar comme à l’étranger par le professeur savant malgache ,Solofo Jonis .A partir des produits dérivées pétrolières(huiles de vidange moteurs ,bouteilles en plastique ,...,grâce aux catalyseurs spécifiques appropriés ,on peut obtenir du gas-oil ,essence ,etc...selon leur densité respective). Les algues sont aussi intéressantes ,et grâce aux tsikafokafona qui résorbent le dioxyde de carbone en évacuant l’oxygène ,les pollutions d’Antananarivo ont baissé un peu malgré la dangerosité .
      Il suffit d’aller sur youtube en tapant son nom et suivre le débat télévisé en malgache .qu’il avait accordé au journaliste .

    • 25 septembre à 16:00 | tiryco (#9153) répond à Isandra

      Mais bien sure.et qui vas gérer ces usines nucléaire
      Et pourquoi des sous marins nucléaire
      Redescend sur terre

    • 25 septembre à 17:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      En général, les pays appellent le savoir faire des pays, tels la Russie, la France, les Etats-unis, même la chine, pour construire ce central nucléaire, et tous les services après vente,... :

      Pour le moment, c’est la Russie et la France en tête.

      https://www.agenceecofin.com/dossier/2010-51353-les-premiers-pas-de-l-industrie-nucleaire-sur-le-continent-africain

      Nous pourrions confier à notre Maman(le cordon ombilical oblige) sa construction et la formation de nos techniciens et tous les services après vente. Ils maîtrisent bien en la matière,...

    • 25 septembre à 18:36 | mandinika (#4014) répond à Isandra

      mauvaise gestion aza tsy voafehy ka nucléaire a nucléaire ! aza mba nandra ihany hoa.
      Anontanio aloha ny fanjakana hoe mandoa volan’ny jirama daholo ve zareo fa tsy manao revingadra eto. Ny ananana aza tsy voafehy ka ny any ambilany takarina.

    • 26 septembre à 11:18 | papangue (#9623) répond à Isandra

      Faut arrêter le djamala dame Isandra !

      Le nucléaire c’est pour les pays riches : Japon, Royaume-Uni ,EU, France pas pour les pays les plus pauvres du monde. Est-ce que vous vous rendez compte que vous vivez grâce à 2009, merci qui ? et a son putsch dans le 4e pays le plus pauvre du monde ou seulement 14% ont l’electricité, pas de reseau routier valable.

      A Itaosy, suite aux travaux d’assainisssment, les trous sont encore là , alors que les travaux étaient commencé en juillet !

      Alors, arrêtez de rêver, il faut du temps (vous l’avez ...) mais surtout de l’argent et des compétences, les malgaches n’ont ni l’un ni l’autre !

      Revenez sur terre, dejà l’IEM c’est une vaste pantalonnade, pour l’instant aucun résultat tangible, que des coupure de ruban de ce que le prédécesseur a initié, rien de concret pour les 98% des malgaches qui s’appauvrissent de jour en jour, tout ca ce ne sont que de la continuité de l’Etat , si Etat il y a. Que de la com !

      Est ce que les 98% de malgaches ont besoin de Miami, de coton de Tuléar, ?

      A propos quid des éoliennes promis ?
      Le nucléaire dans les pays riches et démocratiques est en voie de disparition, ou fortement contesté pour des raisons de gestion de dechets et de risques forts sur l’environnement en cas de fuite radioactives ou explosion.

      A Mada on n’est pas capable de gérer les tuyauteries lors de réparations de routes à Tana !

  • 25 septembre à 11:19 | Eloim (#8244)

    Ce sont surtout les consommateurs qui en sont victimes des mauvaises gestion de cette société d’Etat. Plutôt, doublement victimes parce qu’ils ont subis soit le délestage soit l’augmentation tarifaire. Alors, comment faut-il choisir, comme on est éternellement victime tout en proposant un référendum à deux propositions : 1er choix, nous préférons être victime du délestage et 2ème choix, nous acceptons l’augmentation tarifaire ? Et vous, que choisissez-vous ?

  • 25 septembre à 11:52 | I MATORIANDRO (#6033)

    Vao maika zay hangalara jiro raha vao misondrotra eo io o !!!

    Ataovy ze ataonareo any !!! Tsy raharahanay !!! Samia manao ze tiany atao !!! zay koa tsy te ho te ahalala.

    Samia velonaina ahita ny fifaran’nnaina.

    • 25 septembre à 13:03 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Matoriandro,

      Mba fanontaniana kely : Efa voaloha ve aloha ilay factures Jirama tany Andranomanelatra ?

      Raha samy tsy handoa ara-potoana daholo ny rehetra, aiza moa no tsy ho perte ity orin’asa ity.

  • 25 septembre à 11:58 | Turping (#1235)

    Détournements de carburants ,d’argent ,l’ingérence ,etc.... où les vrais coupables courent toujours dans l’impunité .
    - La population est le dindon de la farce en payant les factures salées concernant le gouffre financier de JIRAMA devenue JIRAMAty en faillite.
    - Vu aussi la cherté des carburants notamment les énergies fossiles où la répercussion directe de la hausse ,l’inflation se fait sentir depuis longtemps chez tous les ménages alors que paradoxalement les salaires et le niveau de vie de la majorité des malgaches s’empire ,donc il y a l’urgence en la matière d’autant plus que la politique énergétique pour gérer la situation chaotique est absente .Pourtant la mesure alternative vers les énergies renouvelable existe dans un pays bien gouverné pour préserver l’écosystème dû au réchauffement climatique (loin d’être la situation dans l’état actuel des choses où la corruption endémique est maîtrisée ).Pour le moment l’irresponsabilité reste de vigueur en regardant la situation similaire chez AIRMAD ,même si l’avion est plein quotidiennement AIRMAD reste toujours déficitaire . IL faut rechercher les failles ...

    • 25 septembre à 12:18 | betoko (#413) répond à Turping

      En effet ceux qui ont rendu en faillite ce Jirama court toujours et ils ne s’inquiètent guère AirMad n’est pas plein du tout , d’autres compagnies sont en train de grignoter le marché
      Isandra
      Non seulement le nuclaiere coûte horriblement cher aux environs de 4 million de dollar mais un central nucléaire est très dangereux même pour les pays développés raison pour la quelle nombreux sont les pays qui aimeraient les dementeler

  • 25 septembre à 12:10 | triker (#9502)

    Salama !
    ça s’accumule,2020 s’annonce critique et très très rude pour le peuple Malagasy !
    Pendant ce temps-là...... la famille les amis du Radomelina sans initiative et intelligence s’enrichissent d’avantage aux yeux et au barbe du Malagasy Mahatra mapiasa JIRO PÉTROLE.

  • 25 septembre à 12:17 | Vohitra (#7654)

    Hors sujet

    Puisque Madagascar s’est inspiré de l’émergence 2035 du Sénégal dans sa vision et Politique Générale de l’Etat, il est opportun aussi je crois de s’inspirer de la loi fondamentale et texte réglementaire de ce pays, et qui pourrait améliorer la gouvernance publique dans notre pays et renforcer la confiance entre les gouvernés et gouvernants…
    Aux termes de l’article 37 de la Constitution du Sénégal du 22 janvier 2001 : « Le Président de la République nouvellement élu fait une déclaration écrite de patrimoine déposée au Conseil constitutionnel qui la rend publique. »

    MINISTERE DE l’INTEGRATION AFRICAINE, DU NEPAD ET DE LA PROMOTION DE LA BONNE GOUVERNANCE
    Décret n°2014-1463 du 12 novembre 2014, portant application de la loi n°2014-17 du 2 avril 2014 relative à la déclaration de patrimoine.

    Art. 7. - La déclaration de patrimoine doit comporter toutes les informations relatives aux biens et actifs détenus par la personne concernée, directement ou indirectement. Les assujettis mariés sous le régime communautaire doivent aussi déclarer les biens de la communauté ou les biens réputés indivis.

    Art. 8. - Outre les éléments de l’actif qui intègrent les créances, le déclarant doit mentionner le passif de son patrimoine incluant les dettes hypothécaires, les dettes personnelles, les dettes communes (sous le régime communautaire) et tout autre engagement qu’il juge nécessaire de signaler.
    La mention NEANT doit être inscrite dans les rubriques non remplies.

    Art. 9. - Pour les biens immobiliers, le déclarant communique les adresses et les copies certifiées conformes des titres de propriété.

    Art. 10. - Dans le cas d’un renouvellement de déclaration, les opérations ayant affecté la composition des biens (achats, ventes, emprunts contractés, successions reçues, transfert, donations, etc. ) doivent être déclarées et les variations de patrimoine justifiées.

  • 25 septembre à 12:19 | kartell (#8302)

    Visiblement, l’émergence est en train tourner au vinaigre avec une hausse des prix à la consommation et un ariary fébrile qui chute ...
    Le FMI tarde à débloquer ses aides promises face à un pouvoir qui ne semble pas faire de ses engagements une réalité remettant à demain d’hypothétiques coups de balai avec une habituelle procrastination qui ne paie désormais plus ....
    C’est dans ce contexte déplorable que l’on nous fait part d’un déficit abyssal de la Jirama , véritable vache à lait que l’on ne peut plus traire !....
    Des détournements tout azimut, aux impayés de l’état, la solution de facilité est brandie avec comme seule issue l’augmentation drastique des tarifs dont le cochon de consommateur lambda en fera, seul, les frais ...
    Les effets magiques des promesses de campagne s’estompent à grande vitesse, aujourd’hui, le roi est nu face à une réalité qui n’attendra plus son messie qui n’était un simple imposteur.

  • 25 septembre à 12:49 | betoko (#413)

    Erratum
    Un central nucléaire de la dernière génération coûterait 4milliard de dollar , vaut mieux investir dans des barrages +energie solaire et éolienne

  • 25 septembre à 12:53 | Beandroy (#3943)

    Lu quelque part :
    Un cambrioleur entre par effraction dans une grande villa et surprend le propriétaire du lieu.

    Braquant son revolver sur ce dernier, le voleur lui ordonne : - "donne-moi ton argent".
    Ce à quoi le menacé répond : - "je ne suis pas capitaliste, je suis juste politicien".
    - Alors rends-moi mon argent !!! Ordonne le voleur.

  • 25 septembre à 13:44 | dahalo (#8794)

    Décidément on n’est pas aux bout de nos surprises depuis une certaines année ou le tolona a commencé.
    Isandra qui parle de nucléaire alors qu’on n’est même pas capable de gérer et entretenir nos centrales thermiques. Une centrale nucléaire entretenue par la jirama c’est une garantie qu’on aura notre Tchernobyl malgache.
    Et ce qui est irritant c’est cette manière de toujours occulter les vrais responsables et faire payer le vahoaka à la place. Ce n’est quand même pas le vahoka qui définit la politique de cette entreprise, il y a eu des dirigeants (qui en plus ont crié haut et fort en 2019 qu’il n’y avait pas besoin du DG de l’époque qui coûtait cher à l’État pour gérer l’entreprise mais qu’ils étaient capables de diriger de le faire tout seul) qui l’ont mis dans cet état, des fournisseurs d’énergie avec des contrats juteux avec une qualité de service que l’on connait et qui ont contribué à creuser la tombe de cette entreprise et au final la conclusion que l’on trouve c’est de faire payer un peu plus cher encore le vahoaka qui est déjà victime des délestages et avec le peu de revenus qu’il a.
    On nous proposerait des alternatives plus écologiques et plus Economiques on comprendrait et ce n’est pas ce qui manque. Ce que l’on propose là est tout simplement écoeurant. On sait qu’il y des projets en perspectives et heureusement (Sahofika, volobe qui produiront 350 MW) mais ce ne sera pas encore demain.

    • 25 septembre à 15:49 | Isandra (#7070) répond à dahalo

      Dahalo,

      "Isandra qui parle de nucléaire alors qu’on n’est même pas capable de gérer et entretenir nos centrales thermiques. Une centrale nucléaire entretenue par la jirama c’est une garantie qu’on aura notre Tchernobyl malgache.".

      Ne mélangez pas les pinceaux, le problème de management et le problème de gestion technologie(technique). La cause des problèmes de la Jirama, ce n’est pas du tout question technique ou technologique, parce que les Malagasy maîtrise techniquement et technologiquement bien la centrale thermique, mais, plutôt, questions administratives et comptables, lesquelles sont cumulées pendant des années,...

    • 25 septembre à 17:22 | dahalo (#8794) répond à dahalo

      Isandra

      Que signifie gérer pour vous ?????

  • 25 septembre à 15:38 | lé kopé (#10607)

    Bonjour ,
    il est de notoriété publique que la Jirama et Air-Mad sont les vaches à lait de nos dirigeants depuis des lustres . Quoi de plus" normal" que ces deux entreprises soient déficitaires . Que dire des contrats juteux octroyés à des fournisseurs privilégiés qui sont connus sur la place publique et les rétrocommissions qui en découlent ? Ce n’est pas étonnant que les décideurs n’ont jamais voulu résoudre ce problème, ils ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont assis.

  • 25 septembre à 16:10 | olivier2 (#9829)

    Jirama story...

    Encore et toujours..

    Les "Incapables" de reconnaitre que les incapables qui ont succédé aux incapables qui eux même avaient succédé à d’autres illustres incapables...sont tous COUPABLES...

    La Jirama, de part son fonctionnement "DANAïDIEN", n’est que le reflet de la société Malgache dans son ensemble..

    Une bande de cépamafotistes qui espèrent secrètement qu’un mystérieux investisseur venu du fin fond d’une galaxie inexplorée pourra épongée les dettes et autres factures impayées par leurs cépamafotistes de congénères...

    idée géniale ! : faire payer plus les seuls qui payent déjà !!!

    AHAHAHAHAHA

    La solution GASY par excellence !

    Perso ca me fait vraiment rire...

     :)

    PS : de l’énergie nucléaire :
    Non, il est IMPOSSIBLE que cette technologie soit confiée a d’illustres ESCROCS et autres CHARLATANS tel Solofo Jonis ( l’inventeur du fil a couper le beurre qui demande des centaines de millions de dollars pour transformer l’or en Plomb)

  • 25 septembre à 16:13 | ratiarison (#10248)

    Efa tsy hitan’ny Rtoa Be ISANDRA intsony izay hiarovona any i Filou sans KALITE dia havaoka daholo izao Resa-ketotra isakan-razany tsy hadino ny FITIAVANY TROP an-R8+++++samy tsara.

  • 25 septembre à 16:39 | diego (#531)

    Bonjour,

    Une perte de 1600 milliards d’ariary. Et alors vous répondraient les dirigeants, le gouvernement et le Président ? Et ils auraient, en partie, raison, ils viennent de s’installer à la tête du pays, ils n’ont pas encore un bilan économique.

    Mais, indro kely hoy ny mpandrafitra, les successeurs héritent forcément les bilans politiques, économiques et juridiques de leurs prédécesseurs. Les problèmes du pays et de son peuple sont mécaniquement les leurs en fait. Ils doivent y faire face, et c’est bien pour cela qu’on les a élu !

    Rajoelina a hérité un pays en ruine. Ruiner par deux crises, l’une Constitutionnelle et l’autre politique, dont il était et est malheureusement un des acteurs. Et plus grave, il restait cinq ans à la tête du pays, sans la moindre mandat, autrement dit, juridiquement illégal. Je présume qu’il n’y a pas, c’est du bon sens, dans la Constitution Malgache, un seul article, qui autoriserait un individu, et des groupes des gens, qui n’ont pas été sanctionnés par les urnes à occuper la vacance à la tête de l’Etat et de l’Assemblée Nationale.

    Les gens oublie, il faut se rappeler que Madagascar a connu il n’y a pas si longtemps une telle désordre Constitutionnelle tompoko, et tout ceci, Madagascar avait le pouvoir Judiciaire, me semble-t-il, en place,.....qui ne dénonce pas approuvé, de facto, est complice. La majorité des politiciens et élite malgaches ne verraient pas la situation de cette manière, mais, la question est de savoir, la définition même d’un pouvoir légitime pour ces gens ?

    La question standard qui se pose en tout temps, crise ou pas, aux responsables politiques est, est-ce que le pays est gouvernable. Autrement dit, est-ce qu’on peut sereinement le réformer par exemple. En langage que la rue comprend, simple, direct, et très significatif, est-ce que les dirigeants peuvent moderniser le pays ?

    Rajoelina a l’ambition de moderniser son pays. En soi, c’est louable. Mais est-ce qu’il a seulement posé les bonnes questions, a fait le bon diagnostic ?

    Pour moderniser un pays aussi pauvre que Madagascar, il faut des milliards de dollars et quelques dizaines d’années, car, avant de pouvoir s’attaquer à la modernisation comme tel du pays, il faut en amont moderniser tous les appareils de l’Etat, les instruments avec lesquels les dirigeants vont s’appuyer, et bien évidemment, renforcer l’Etat et les Institutions.

    Quand vous avez 1600 milliards de perte, ce n’est pas uniquement un problème de gestion. Il ne faut juger trop vite, mais il y a d’autres problèmes et l’un d’eux, pourrait bien être la corruption et ici, cela pourrait bien être à la tête de l’Etat même.

    Cela rappelle Air Mad en fait. Et depuis que la compagnie s’est allié avec Air Austral, les choses semblent se normaliser.

    Il y a bien un problème Malgache-Malgache. Il y aurait la corruption et autres choses, manque des financements par exemple, mais le vrai problème que Madagascar doit faire face, c’est bien la pauvreté intellectuelle la « compétence, la connaissance et l’irresponsabilité de ses élites ».

    Tous les mécaniquement étatiques sont en ruine à Madagascar :

    - la réconciliation, les processus électoraux, les projets de modernisation du pays, le développement économique, les processus d’endettement, etc.....

    ......tout est abîmé, ruiné par les crises, impossible pour les dirigeants, même de bonne volonté et honnêtes, de gouverner le pays, tout le monde attend l’occasion de descendre dans la rue pour taper le pouvoir, car il n’a jamais été inclus dans le développement.....tenez, les dirigeants donnent des autorisations aux entreprises étrangères à ponctionner une grande part dans les richesses minières du pays, mais la population continue à s’appauvrir.

    On va demander aux clients de la Jirama de payer les incompétents et irresponsabilités des dirigeants successifs depuis X temps.

    Les gens vont se révolter ! Ils auront tort, mais qu’est-ce que les dirigeants proposent ?

    Ce que Rajoelina proposerait ? Les problèmes sont à lui maintenant....

    • 25 septembre à 19:01 | Vohitra (#7654) répond à diego

      « La question standard qui se pose en tout temps, crise ou pas, aux responsables politiques est, est-ce que le pays est gouvernable. Autrement dit, est-ce qu’on peut sereinement le réformer par exemple. En langage que la rue comprend, simple, direct, et très significatif, est-ce que les dirigeants peuvent moderniser le pays ? »

      Diego, dans vos questionnements, il me semble percevoir une tentative de vouloir quelques parts amnistier, ou du moins minimiser, les responsabilités politiques des dirigeants successifs à la tête du pays qui restent à mon humble avis les principaux artisans de la faillite de l’Etat Malagasy.

      Vous vous posez la question si « le pays est gouvernable », mais pour moi la réalité, c’est qu’on a tout fait pour que ce pays soit difficile à gouverner.

      Quand une puissance étrangère avait manigancé de manière à ce que l’institution militaire du pays puisse intervenir et faire irruption ( à deux reprises, en 1972 et en 2009) dans la vie politique en perturbant l’organisation de son système politique, ne croyez-vous pas que, délibérément, derrière en fond de toile, on a voulu instaurer dans la durée cette crise institutionnelle en affaiblissant progressivement les rôles constitutionnels dévoués aux institutions politiques du pays ? Et les valets dévoués de la puissance coloniale, et par la suite les lobbys des affaires économiques nébuleuses, sont toujours à l’œuvre en manipulant les nouveaux messies balancées dans les places publiques pour dompter l’humeur de la rue…en déviant de ses rôles en tant que chargée de la défense des institutions républicaines, l’armée s’est métamorphosée dans la défense ou l’instauration d’un régime politique…et celle chargée de la défense et respect de la constitution ne fait que s’embourber progressivement dans la vie politique…pour vous dire qu’on avait programmé à ce que ce pays soit difficile à gouverner, et cela pour permettre à des puissants groupes économico-politiques (associés à des crapules de la République) puissent continuer le pillage de ce pays sous couvert de la mondialisation…

      A votre deuxième question si on pourrait reformer ce pays, je dirais quelles reformes peut-on entamer dans un pays où persiste continuellement une instabilité politique ?

  • 25 septembre à 17:27 | betoko (#413)

    Pour vous ANR avait donc fomenté un coup d’etat en 2009 et dites nous pourquoi Ra8 avait déposé sa démission et avait donné le plein pouvoir à l’armée Est ce que cela est écrit dans la constitution de Madagascar ?
    Le problème de Jirama avait commencé depuis l’ère Didier Ratsiraka , peut être qu’en lui posant des questions la dessus il pourrait nous dire qui a ou ont piqué de fric dans cette entreprise ?
    Dites moi Diego 1600 milliards d’ar c’est on le convertit en Euro ou en dollar = à combien ?

    • 25 septembre à 17:56 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Betoko,

      Loin de moi l’idée de vouloir défendre la gestion des sociétés d’Etat du temps du régime socialiste de l’Amiral mais à l’époque où un certain Rakotoarivelo Caleb avait dirigé la société nationale, il n’y avait pas eu ni de coupures fréquentes ni de délestage vécus par la population. Et l’Etat avait pu tant bien que mal à électrifier de nombreux districts auparavant sans lumières…

      Et depuis sa mise en fonction, la centrale hydro-électrique d’Andekaleka n’avait pas fonctionné dans sa pleine capacité de fourniture d’énergie…

      Bien sûr, ce que je venais de dire n’exclut pas l’évidence des faits que les mains des aparatchiks du régime socialo-marxiste d’obédience kleptocrate de l’époque n’étaient pas venu balader volontairement dans les finances de la société nationale tout au moins lors des périodes électorales mais toujours est-il que la population avait pu bénéficier d’une électricité à moindre coût…

    • 25 septembre à 19:32 | lysnorine (#9752) répond à betoko

      1,600,000,000,000.00 MGA = 422,110,400.00 USD na 385,672,000.00 EUR

    • 26 septembre à 08:29 | Stomato (#3476) répond à betoko

      >>Dites moi Diego 1600 milliards d’ar c’est on le convertit en Euro ou en dollar = à combien ?<<

      Cela dépend de la date du jour de la conversion.
      Difficile de faire des calculs basé sur la longueur de la ficelle d’un yoyo !

  • 25 septembre à 18:34 | kartell (#8302)

    Bombe à retardement et bien pire qu’à celui de Notre Dame de Paris...
    On fait quoi maintenant ?....
    https://www.linfo.re/la-reunion/societe/du-plomb-en-grande-quantite-dans-les-marmites-malgaches

    • 25 septembre à 19:11 | ANTICASTE (#10704) répond à kartell

      4600 supérieur a la limite autorisée ,enfin un secteur d’activité ou les gasy sont en tète de série !
      Plus sérieusement avec une espérance de vie en moyenne proche des 50 ,55 ans ,il doit y avoir des des relations de cause à effet certaines ! Sans compter bien sur la malnutrition,la sous médicalisation et j’en passe !
      Y a t-il un seul contrôle sanitaire effectuer par l’état ,j’en doute fortement !
      De toute les manières, ce genre de contrôle ,c’est un truc de vazaha et puis ces ustensiles c’est les moins chère et made in Mada ,
      Donc on continue comme avant et puis le plomb ,cela ne se voit pas ,donc alefaso pour le saturnisme !

  • 25 septembre à 20:08 | betoko (#413)

    Lysnorine
    Même pas 500 millions d’Euro , 5 Boeing 777 ça peut se trouver en s’adressant à des banques occidentales mais faudrait savoir bien négocier pas à la façon de Didier Ratsiraka du café contre des AK 47 avec l’ex URSS parait il

    • 25 septembre à 20:42 | lysnorine (#9752) répond à betoko

      Ity ny site ahitanao ny vidin’ny Boeing ara-keviny tamin’ny Janoary 2019
      https://www.statista.com/statistics/273941/prices-of-boeing-aircraft-by-type/

      Ny B.777-300 ER angamba no tena tandrifin’ny ilaintsika eto Madagasikara.
      US$ 375.5 tapitrisa no vidiny izany hoe latsaka noho ilay trosan’ny JIRAMA mitentina US$ 422,110,400.00 USD

  • 25 septembre à 20:11 | diego (#531)

    Bonjour betoko,

    Nous sommes en 2019, et Rajoelina et ses alliés sont aux affaires aujourd’hui.

    Rajoelina dit à qui veut bien l’écouter, qu’il est capable de faire émerger Madagascar. Jirama lui dit de ne pas être arrogant, en tout cas pas trop vite.

    1600 milliards d’ariary c’est beaucoup, j’aurais préféré que cette somme soit un excédent, qui permettrait, par exemple à la Jirama de faire des Investissements qui s’imposent.

  • 26 septembre à 08:25 | Stomato (#3476)

    Le 25 septembre à 17:05 | Isandra (#7070) déblatérait :
    >>../..
    Nous pourrions confier à notre Maman(le cordon ombilical oblige) sa construction et la formation de nos techniciens et tous les services après vente. Ils maîtrisent bien en la matière,...
    <<

    Il vaudrait mieux que la France s’abstienne d’aider à la nucléarisation de Madagascar.
    Cela pourrait être compris comme un crime contre l’humanité, de laisser une telle technologie à des inconscients.
    Ce au vu du passé récent des ce que les étrangers ont fait pour ce pays.

  • 26 septembre à 08:46 | rangotra (#10724)

    Ny 2010 no may ny central thermik teo Amohimanambola,, ny pividy fatim-by aveo no naka ze sisa tsy may sad nandrava ny trano angalany ny fer rond... 2 volana après,,, feno group niodina teo atokotany ...... de milaza ny we ty tanindrazana ono ny tetezamita

    ny ministre hvm de nanambara fa 186milliard ny excedentn ny jirama avant transition,,,,,, nataon ny transition aiza ny volan ny malagasy

  • 26 septembre à 09:06 | rangotra (#10724)

    Ny 2010 no may ny centrale thermique teo Amohimanambola,, ny pividy fatim-by aveo no naka ze sisa tsy may sad nandrava ny trano angalany ny fer rond... 2 volana après,,, feno group niodina teo atokotany ...... de milaza ny we ty tanindrazana ono ny tetezamita

    ny ministre hvm de nanambara fa 186milliard ny excédent n ny jirama avant transition,,,,,, nataon ny transition aiza ny volan ny malagasy

  • 26 septembre à 09:26 | rangotra (#10724)

    Ny 2010 no may ny centrale thermique teo Amohimanambola,, ny pividy fatim-by aveo no naka ze sisa tsy may sad nandrava ny trano angalany ny fer rond... 2 volana après,,, feno group niodina teo atokotany ...... de milaza ny we ty tanindrazana ono ny tetezamita
    ny ministre hvm de nanambara fa 186milliard ny excédent n ny jirama avant transition,,,,,, nataon ny transition aiza ny volan ny malagasy

  • 26 septembre à 10:11 | rangotra (#10724)

    Ny 2010 no may ny centrale thermique teo Amohimanambola,, ny pividy fatim-by aveo no naka ze sisa tsy may sad nandrava ny trano angalany ny fer rond.2 volana après feno group niodina teo atokotany ...... de milaza ny we ty tanindrazana ono ny tetezamita.ny ministre hvm de nanambara fa 186milliard ny excédent n ny jirama avant transition, nataon ny transition aiza ny volan ny JIRAMA

  • 26 septembre à 10:11 | rangotra (#10724)

    Ny 2010 no may ny centrale thermique teo Amohimanambola,, ny pividy fatim-by aveo no naka ze sisa tsy may sad nandrava ny trano angalany ny fer rond.2 volana après feno group niodina teo atokotany . de milaza ny we ty tanindrazana ono ny tetezamita.ny ministre hvm de nanambara fa 186milliard ny excédent n ny jirama avant transition, nataon ny transition aiza ny volan ny JIRAMA

  • 26 septembre à 10:12 | rangotra (#10724)

    Ny 2010 no may ny centrale thermique teo Amohimanambola, ny pividy fatim-by aveo no naka ze sisa tsy may sad nandrava ny trano angalany ny fer rond.2 volana après feno groupe niodina teo atokotany . de milaza ny we ty tanindrazana ono ny tetezamita.ny ministre hvm de nanambara fa 186milliard ny excédent n ny jirama avant transition, nataon ny transition aiza ny volan ny JIRAMA

  • 26 septembre à 11:07 | papangue (#9623)

    Akory lahaly, mbola tsara ,

    La JIRAMA est en rouge depuis 2011, pourquoi ?

    Parce que gvmt de l’époque, celui de ANR a mis des hommes et femmes complètement incompétents et surtout avides, perfides et voleurs dans le conseil d’administration de la JIRAMA, notamment le fameux commandant Charles , promu lieutenant –Colonel .

    « Enfin, les conditions de vie demeurent difficiles pour une très grande majorité de la population. Le taux d’accès à l’électricité est seulement de 13 %, soit l’un des plus bas de la planète et le pays est un des pays les plus affectés par des évènements climatiques en Afrique avec une moyenne de 3 cyclones par an. »

    « En 2012, le PIB par travaille employé était devenu le plus faible du monde, à l’exception de la République Démocratique du
    Congo (graphique I.3)2. »

    Le taux d’électrification descend à 4% en milieu rural !
    Donc on va faire plier encore ces malgaches dont le revenu ne dépasse pas les 2 EUR /jour pour 98% d’entre eux !

    Remarque :le premier ministre disait le contraire en février 2019 :
    https://www.madagascar-tribune.com/La-reduction-des-tarifs-et-la-fin-de-delestage-recommandees-par-le-gouvernement-24612.html

    Alors que la JIRAMA fait des ventes à perte !!!
    Mais révoltez-vous ! réveillez-vous, bon sang ! C’est le clientelisme avec ANR , les copains copains galana ,Total et compagnie qu’il faut dénoncer et changer !

    La JIRAMA peut–elle s’en sortir avec l’équipe pro-ANR en place ?
    https://www.jeuneafrique.com/747383/economie/madagascar-le-gouvernement-se-branche-sur-le-chantier-de-lelectricite/

    « Car l’entreprise facture en moyenne 14 cts d’euros le kilowattheure aux usagers, quand elle l’achète 26 cts aux IPP, d’où son résultat net très négatif. Une situation qui empire : ces derniers temps, les pertes s’élèvent à 12,3 millions d’euros par mois.

    Résultat : la Jirama cumule 264 millions d’euros de dettes dont les deux tiers envers les IPP. Un gouffre que l’État comble en partie, à hauteur de 94, 75 et 56 millions de dollars respectivement pour 2017, 2018 et 2019, selon la Jirama. »

    « Mais surtout, la facture refléterait uniquement la production effective et la Jirama ne subirait plus l’exorbitante partie fixe. La compagnie nationale paye en effet 116 millions d’euros par an de coûts fixes, que les centrales tournent… ou pas. Soit plus d’un tiers de la dette totale de la Jirama. « C’est insensé », lâche une source proche des négociations »
    Corruption et mauvaise gestion :

    Des informations croustillantes sur ANR et son ami de longue date Ravatomanga
    https://blogs.mediapart.fr/la-voix-du-sud/blog/090519/madagascar-de-scandale-en-scandale

    Gestion interne

    http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2019/03/13/jirama-40-licenciements-justifies-aupres-de-la-jirama-en-2018/

    « D’après les explications, les motifs de licenciement enregistrés au sein de la Jirama concernent les retards injustifiés et absences non motivées et répétitives, l’absence prolongée et non motivée, le non-respect de la hiérarchie, la perturbation du climat socioprofessionnel, la grève illicite, l’usurpation de titre et de fonction, le branchement illicite et réseau de trafic des compteurs d’électricité, le vol et la tromperie, la complicité de vols de courant, la violation des procédures et négligence »

    et des vols aux millions d’ariary
    http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2019/08/09/audit-financier-de-la-jirama-635-millions-ar-detournes-a-mananara-avaratra-et-a-bealanana/

    Est-ce que la farce continue ?

    http://www.rfi.fr/afrique/20151128-madagascar-corruption-jirama-proces-inculpes-bianco
    « Ils ont tous bénéficié de la liberté provisoire et ce n’est que le début de la procédure, d’après les preuves que nous avons pu rassembler à l’encontre de ces gens-là. Je crois que la justice va les condamner et prendre des mesures pour la récupération des biens qu’ils ont mal acquis », a déclaré Benjamin Ratovoson, responsable du secteur d’Antananarivo au Bianco.
    Difficile de chiffrer mais les sommes se compteraient en dizaines de milliards d’ariary, soit en millions d’euros. Pour Benjamin Ratovoson, il faut aller plus loin. Il ne trouve pas normal, en effet, que les inculpés soient toujours en poste.

    Fort à parier que seuls ceux qui n’ont pas payé les magistrats, ceux qui ne sont pas affiliés directement au régime seront inquiétés, façon de parler …

    For information JIRAMA had a turnover of 274 billion ariary (105 million euros) and a net profit of 25 billion ariary (9.5 million euros) in 2007.

  • 26 septembre à 11:43 | olivier2 (#9829)

    @ papangue ( CGT/PCF)

    https://www.youtube.com/watch?v=w3oXfUgJX-g

    Mais keskizon fait des tuyaux ???

    MDR

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS