Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 23h45
 

Société

Violence

Une trentaine d’enfants victimes de viol en septembre

samedi 31 octobre | Fano Rasolo

Depuis quelques jours, de nombreuses plaintes pour cas de viols commis sur des enfants mineurs circulent dans le réseau social Facebook. La Police nationale a confirmé l’existence de ces viols en faisant savoir qu’une trentaine d’enfants encore mineurs ont été victimes de viols durant le mois de septembre. Ainsi, le nombre de plaintes reçues par la Police nationale à travers la Police des mœurs et de la protection des mineurs a connu une augmentation pour le mois de septembre par rapport au mois d’août, car trente-six (36) cas de viol ont été enregistrés en septembre contre trente-trois (33) pour le mois d’août.

Sur les trente-six (36) plaintes pour cas de viol reçues en septembre par la Police nationale, douze (12) ont concerné des enfants dans la tranche d’âge de 5 à 14 ans, tandis que dix-huit (18) plaintes ont touché des adolescentes de 15 à 18 ans, une plainte pour des filles entre 19 et 24 ans et cinq autres ont concerné des jeunes femmes de plus de 25 ans.

« Le viol consiste en tout acte sexuel commis sur une personne non consentante et avec menace et contrainte, surtout sur des enfants encore mineurs. Il y a beaucoup de types de viol, parmi lesquels l’inceste qui est un acte sexuel commis sur une personne membre de la même famille que le coupable, et cet interdit commence à gagner de plus en plus du terrain dans le pays », selon le commissaire Alexandre Ranaivoson, responsable de la Communication auprès de la Police nationale.

Hier, la Police nationale a fait communiqué un fait de viol avec inceste commis à Ampatsaharana, district de Soavinandriana, dans la région Itasy, et a indiqué l’arrestation d’un père de famille de 57 ans présumé avoir commis un acte d’inceste sur sa propre fille de 16 ans.

Selon l’information publiée par la Police nationale, l’absence pour raison de santé de la mère de famille a incité ce père infâme à éprouver de mauvais désirs à l’endroit de sa propre fille, dont la mère est allée se faire soigner à Antsirabe.

Même si ladite jeune fille s’est efforcée de dissimuler le fait par crainte de représailles, l’enquête a montré qu’il y a eu des actes sexuels commis par le père de famille.

L’enquête a aussi révélé que la malheureuse a été engrossée par son père, mais qu’elle s’est fait avorter pour se débarrassée du fœtus, selon toujours la Police nationale.

Par ailleurs, des actes de viols pédophiles commencent à se multiplier ces derniers temps, pour ne citer que le viol commis très récemment encore sur le petit garçon de 14 ans. Cet enfant présumé victime d’un viol, a été amené au Centre Vonjy par des tierces personnes et a décédé dès leur arrivée à ce Centre. Ce fait s’est passé mercredi dernier. Pour rappel, des blessures apparentes ont été trouvées à l’anus du petit garçon.

113 commentaires

Vos commentaires

  • 31 octobre à 09:08 | Noue (#2427)

    Vraiment des chiens ces hommes mamohafady ireo . Migadra mamdrapahafatiny no sahaza azy ireo.

    • 31 octobre à 09:53 | lysnorine (#9752) répond à Noue

      Re Noue 31 octobre à 09:08
      « Vraiment des chiens....Migadra mamdrapahafatiny »
      BIBY fa tsy olombelona intsony ka ny FANAPAHANA ny lohany avy hatrany ihany no sazy tandrifiny. Vehivavy nanely tsaho fotsiny aza tsy nisalasala i Radama 1 nampanaka ny lohany fa nambosy ny vahoaka hanohitra azy !

    • 31 octobre à 16:10 | rakoto-neutre (#8588) répond à Noue

      Ka ny lalànantsika gasy mihitsy no tokony hatao henjana ho an’ireny mpanimba sy mpamono olona ireny. Kanefa ny risoriso no manjaka, hany ka iharan’ny KELY TSY MBA MAMINDRO, dia afaka fotsiny ny mpandika lalana. Ny mahagaga dia matetika olon-dehibe efa tena matotra no manao io raha io.

  • 31 octobre à 09:31 | betoko (#413)

    Certaines familles n’osent pas porter plainte à cause du fiavanana , d’autres ont reçu de l’argent . Que les enseignants enseignent l’éducation sexuelle dès la classe de sixième et que les législateurs votent des lois plus sévères , car il est inadmissible qu’un violeur s’en sorte qu avec cinq ans seulement d’emprisonnement la plus part du temps
    Bref , beacoup de travail en perspective

  • 31 octobre à 09:47 | betoko (#413)

    A lire dans l’express.mg à Miandrisoa-Ivato , un viol classé sans suite

    • 31 octobre à 09:53 | betoko (#413) répond à betoko

      Et pourquoi personne n’ose parler des femmes qui violent des jeunes filles ou des garçons ?
      Selon des psychiatres , il existe aussi que des mères qui violent leurs fils par complexe d’oeudipe inversé ,

    • 31 octobre à 15:46 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Bonjour .
      Vous n’ avez pas l’ impression qu’ il vous manque des bougies à certains étages ?
      A moins que votre mère vous ait 👻 ...

      Petit HS, mais oh combien alarmant ! particulièrement pour les addicts du déni & conspirationnisme .
      Il faut dire que cet expert financier a tout du profil de conspirateur, vous ne pourrez pas dire que vous n’ avez pas été avertis , devoir de déplaire : misaotra inutile 😡
      https://www.kla.tv/16369?fbclid=IwAR0Q3bbmZjMbgmeT1qaVi2bRp2xjJjUYqRXhUkfpQ12lLbk7psi1aGllNGs

  • 31 octobre à 10:23 | Turping (#1235)

    Viols , actes incestueux ,maltraitances ,..... ce sont des actes odieux qui doivent être punis sévèrement par la loi afin de protéger les plus vulnérables .
    - Beaucoup d’entre eux ,les victimes n’osent même pas porter plainte car les menaces à leur encontre les empêchent de dénoncer ces actes barbares "mamoafady ".
    - Les impacts sociaux sont énormes ,car les victimes( les enfants ) présentent des troubles psychiques et séquelles qui les empêchent de se développer normalement dans une société meurtrie déjà par la pauvreté .
    Conclusion : tout le monde doit se mobiliser car la moralité n’est plus au rendez-vous .Les hommes ,les femmes qui se transforment en bête prédatrice ont perdu la tête .Il faut les protéger pour que l’état de droit existe .

  • 31 octobre à 11:02 | nez_gros (#10715)

    - il faut redéfinir le mot viol, à la définition avec menace et contraintes , il faut ajouter avec chantage et par surprise

    - Il faut mettre une brigade spéciale au niveau national, avec des effectifs nombreux au niveau de fokontany, car les viols dans les campagnes, dans les écoles, dans les entreprises ou bureau , les personnels de l’eglise et des mosqués, sont pas souvent comptabilisés...
    Les viols dans les ministeres, et les hautes administrations n’en parlons pas....

    - et surtout il faut eduquer la population , le lyric d’une chanson de Eric Manana est inadmissible :

    ...Ny lahy natao hihaza e ! marina io,
    ...ny vavy atao fitady, marina io,
    ..ka tsy misy fadifady e... fa fombantany e

    Rien dans toute cette lyrique n’est marina, ni de fombantany... et surtout trop dangereux...

    • 31 octobre à 11:23 | Turping (#1235) répond à nez_gros

      nez_gros
      Bien sûr ,l’éducation doit être la priorité prérogative à mettre en place .
      - Ceci sous entend ,le renforcement du système éducatif ,le civisme en tant que citoyen (ne )responsable .Les valeurs morales chrétiennes sont aussi importantes en dénonçant les actes odieux perpétrés par les prêtres pédophiles ,....
      - La paupérisation généralisée devrait être combattue en parallèle car l’immoralité vient de là en quelques sortes comme facteurs aggravant des failles déjà existantes .
      - Enfin ,tant que la justice n’est pas appliquée à la lettre sans être corrompue par le "vola " ,l’argent ,il reste toujours du grand travail à faire .L’acte incestueux dans une partie de Madagascar devient un sujet tabou ,car beaucoup de gens le pratiquent .Certains policiers et gendarmes censés de régner l’ordre moral commettent ces actes odieux car ils pensent qu’avec leurs armes pensent ,ils pensent avoir la notoriété pour menacer les plus vulnérables dans l’impunité ...
      Ce que l’article dénonce n’est qu’une partie émergée de l’iceberg concernant ce fléau .Même les pays développés ne sont pas épargnés .

    • 31 octobre à 11:27 | Turping (#1235) répond à nez_gros

      erratum : le mot " ils pensent " répétitif ,désolé !

  • 31 octobre à 11:05 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Efa matetika ny tenako no nanolotra teto ny sosokevitra ny tokony hanomezana sazy mavesatra ho an’ireo tsy valahara sy tsy vanona nahavita heloka mamoafady sy mamoa-doza eo amin’ny mpiarabelona…

    Isany nambarako tamin’izany ny hoe, aorian’ny fitsarana tsy mitanila sy marimpototra hahafahana miapanga sy manaporofo ny heloka vita, dia avy hatrany dia ny famonjana higadra mandra-pahafaty amin’ny asa anterivozona no mendrika itony olona efa manao fanahim-biby itony…

    Ahoana tokoa moa no mbola hiheverana fa ho mbola mety ho tafaverina ho olombanona ny efa nahavita nanolana ankizy voatavo tsy mifandraka dimy taona izany ?

    Ahoana no mbola hiheverana fa olona vory saina sy tomady ny olona mahavita miray ara-nofo amin’ny zanany naterany izany ?

    Ny ahy moa ny sosokevitro navoitro hatrany, dia ny tokony hanomezana sazy mavesatra toy izany ihany koa ireo nahavanondoza toy ny fanaovana kolikoly, ny manodina volampanjakana, ny fivarotana ny tanindrazana…izay tsara homarihina fa mitondra ho any amin’ny famonoana ny mpiarabelona ihany koa, toy ny mosary, ny fahapotehana fihariana…

    Amiko dia misy fetrany ihany ny fitsinjovana ny zon’olombelona ho an’ireo voapanga izay mahavita heloka mamoa fady, ary rehefa ny fadim-piarahamonina no resaka, dia mazava ho azy fa ny filaminana, ny fanahy sy fiheverana, ny haja maha-olona mihintsy no efa voatohintohina…

    Misy tokoa mantsy ny fitaizana, ny dinam-piarahamonina, ny fomba manankasina, ary ny fadin’olona sy fadintany, izay iombonan’ny Foko manerana ny Faritra rehetra eto amin’ity Nosy ity, dia ny :

    (i) maha-saropady sy sarobidy ny aina sy ny fahavelomana,

    (ii) ny fanajana sy fanomezan-tànana ny zokiolona sy ny mananotena,

    (iii) ny fady sy henatra ara-pianakaviana amin’ny mpianaka sy mpiray tampo,

    (iv) ny ny fanajana ny maty sy ny toeram-panafenana ny Razana,

    (v) ny fanilihana ny olona tsy hiaina sy hivelona amin’ny tanindrazany.

    Ireo fomba fiaina sy fandaminana ara-piarahamonina ireo dia toavina sy ekena ary omenkasina foana manerana ny Nosy, iombonana, ary maneho ny kolontsaina sy ny randrana ary dina ara-panahy maha Malagasy…

    Ny tranga hita ankehitriny nefa dia iarahana mahita sy tsapa fa misy rivotra sy fijery tsy mahasoa, ary fikasana ankolaka manomboka misovoka miandalana tiana aroso sy ampidirina eto amin’ity Nosy ity amin’izao fotoana izao, izay hita taratra fa mizotra miandalana ho any amin’ny famotehana ny kolontsaina sy riba ary Hasimpiarahamonina Malagasy…ary ny sary miafina ao ambadika amin’izany, dia ny fanolorana ny tanindrazana ho lasan’ireo mpijirika sy mpihaza harena ka hanilihina miandalana ny vahoaka sahirana sy mifikitra amin’ny fombany sy y taniny…

    Diniho sy hevero tsara, ary sokafy ny sofina sy ny maso, mizotra ho any izao làlampoza izao…

    Mankasitraka Tompoko

    • 31 octobre à 11:10 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      (v) ny TSY fanilihina...

    • 31 octobre à 13:29 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Rehefa eny anaty fiarahamonina ny Malagasy, dia heno matetika ny hoe " Tsy maty manota " , ary matoa resahana izany, dia misy tokoa izany ny fiheverana Malagasy mikasika ny " Fahotana mahafaty "...

      Ary efa mahazatra ihany koa ny maheno ny Malagasy miozona, ka manonona ny hoe " fahotana mahafaty aho raha mandainga e... "

      Hoy aho etsy ambony hoe ireo dimy ireo dia fototra ara-piarahamonina mampijoro ny fanahy sy fiheverana tena Malagasy hita manerana ny Nosy...

      Ary avy amin ny fandikana sy fanosihosena ireo izany no isany mitondra ny fahotana mahafaty...ary ny tsy fampiharana ny sazy henjana mikasika izany no mahatonga ny fisian ny Tsy maty manota...

      Ary ireo Tsy maty manota ireo no tompomarika tanteraka amin izao fahantrana sy kizo maha fadiranovana tanteraka antsika Malagasy toy izao ankehitriny...

      Ary ny loza goavana, dia ny mpanao politika nizaka sy mizaka fahefana amin ny ankapobeny no mivadika ho Tsy maty manota eto amintsika, ary rehefa tsy ampy fitaizana ny mpiara belona, dia lasa mitsiriritra ireo Tsy maty manota...

      Dia izao no vokany ankehitriny, simba ny fiarahamonina...

  • 31 octobre à 11:21 | Isandra (#7070)

    La sanction la plus efficace pour ces délinquants sexuels, c’est la castration.

    • 31 octobre à 11:44 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra
      Il y a des leçons de moralité ,d’éthique à transmettre dans une société à la dérive avant tout .
      - Quand vous proposez la castration ,ce n’est pas suffisant si vous faîtes un peu d’analyse .
      - Déjà ,il existe deux types de castration .
      - Castration chimique :traitement inhibiteur de la libido permettant de diminuer l’appétence sexuelle par l’administration de substance hormonale .Dans ce cas ,le risque de récidive n’est pas à exclure si interruption de traitement et encore en se posant la question si l’état malagasy a les moyens de se procurer !? je n’y crois pas car même le kéré sévit encore .Ce n’est pas un "tambavy "Cvo" et encore ,il faut libérer le milieu carcéral surpeuplé .
      - La vraie castration : couper le zizi
      Après ,sachez que l’éducation morale et civique en luttant la pauvreté généralisée semblent être la meilleur arme en se reposant sur les valeurs de "soatoavina ".

  • 31 octobre à 11:49 | arsonist (#10169)

    Le viol existe depuis toujours à Mada .
    Mais par hypocrisie généralisée et par crainte du afa-baraka pour la plupart des victimes et des membres de la famille alors on pratique l’omerta . Il est grand temps de crever cet abcès.

    Et le tourisme sexuel à Mada alors ?
    Les abus sexuels sur les mineurs gasy seront-ils enfin combattus pour de vrai ? Ou laissera-t-on encore des parents scandalisés et meurtris par les agressions sur leurs enfants brûler les violeurs sur la plage ? [Remarquez que moi , arsonist , pourrais allumer les feux de purification , pas ethnique , mais purification quand même] .
    Quand crèvera-t-on cet abcès du tourisme sexuel à Mada ?
    Si vous croyez que je pense à la ferméture des aéroports gasy , à l’exception de celui de Nosy-Be , aux vols en provenance de l’Étranger ,
    si vous croyez vraiment que je pense à çà , c’est que vous avez trop d’imagination .

    • 31 octobre à 12:06 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Arsonist ,
      Combattre le tourisme "sexuel" devrait être la prérogative des gouvernants .L’incidence survenue à Nosy be il y a quelques années le démontre .Ce fléau ,en l’occurrence n’épargne aucune région .
      Normalement ,ce qui se passe en Thailande ,et un peu partout nous démontre les défaillances qui existent sur les lois , les mesures restrictives et punitives à l’égard des délits sexuels car les contrevenants dans la majorité courent dans l’impunité.

    • 31 octobre à 13:13 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-joany,

      Ity Masin-joany ity koa mila ata castration amin’ izay se calmer amin’ io izy adala n’a Foza io.

      Vao maraina mandra-pahariva ny andro tsy mihira raha tsy Foza.

      Ny chien lahy mako mi-calme amin’ny mivovovo rehefa avy novosirina.

  • 31 octobre à 13:21 | Besorongola (#10635)

    UN PEU DE DOUCEUR DANS CE MONDE DE BRUTE.

    Hors sujet.
    Qui parmis nous sont au courant que le 30 Octobre était une JOURNÉE MONDIALE DES LÉMURIENS ?
    Ce sont les presses étrangères qui en parlent !

    RFI
    Madagascar : les guides touristiques se mobilisent pour la protection des lémuriens.
    sam. 31 octobre 2020 à 6:18 AM UTC+1

    Vendredi 30 octobre, à l’occasion de la Journée mondiale des lémuriens, les guides touristiques de Madagascar se sont mobilisés pour sensibiliser, dans le cadre de plusieurs manifestations, les visiteurs sur cet animal endémique, emblème de la Grande Ile et en danger d’extinction.

    avec notre correspondante à Antanarivo, Laetitia Bezain

    Centre treize espèces de lémuriens sont recensées dans le pays. Un primate qui attire des milliers de touristes étrangers chaque année mais qui reste peu connu des Malgaches, estime la Fédération nationale des guides, qui regroupe près de 2100 membres dans toute l’île. Mieux faire connaître cet animal pour mieux le protéger, c’est son ambition avec cette exposition intitulée « Les lémuriens et leurs habitats : un patrimoine à préserver ».
    RFI
    Madagascar : les guides touristiques se mobilisent pour la protection des lémuriens.
    sam. 31 octobre 2020 à 6:18 AM UTC 1

    Vendredi 30 octobre, à l’occasion de la Journée mondiale des lémuriens, les guides touristiques de Madagascar se sont mobilisés pour sensibiliser, dans le cadre de plusieurs manifestations, les visiteurs sur cet animal endémique, emblème de la Grande Ile et en danger d’extinction.

    Avec notre correspondante à Antanarivo, Laetitia Bezain

    Centre treize espèces de lémuriens sont recensées dans le pays. Un primate qui attire des milliers de touristes étrangers chaque année mais qui reste peu connu des Malgaches, estime la Fédération nationale des guides, qui regroupe près de 2100 membres dans toute l’île. Mieux faire connaître cet animal pour mieux le protéger, c’est son ambition avec cette exposition intitulée « Les lémuriens et leurs habitats : un patrimoine à préserver ».

    A Antanarivo, dans le jardin du quartier d’Antaninarenina, regroupés autour d’un panneau qui présente l’Indri, le plus grand lémurien vivant, simples passants ou étudiants en tourisme écoutent avec attention les explications de la guide.

    « Ce lémurien-là vit dans les forêts de l’est du pays. Savez-vous quel est l’ennemi de cet animal ? C’est la destruction de la nature. C’est-à-dire nous, lorsque nous détruisons l’environnement avec la coupe des arbres ou la culture sur brûlis. »

    Si la vingtaine de guides mobilisés pour l’exposition ont plutôt l’habitude de transmettre leur savoir sur les lémuriens dans différentes langues étrangères aux touristes, cette fois c’est en malgache que se fait cette visite destinée aux Tananariviens.

    Jackye est guide national. « Certains ne savent même pas que les lémuriens existent. On ne peut pas protéger quelque chose dont on ignore l’existence. C’est pour cela que l’on fait cette exposition. C’est une richesse de notre biodiversité. Quand il y a des touristes qui arrivent chez nous, ce qu’ils veulent voir en premier, ce sont les lémuriens. »"

    Parmi les visiteurs, Faliana, 21 ans. « J’ai appris à connaître plusieurs autres espèces de lémuriens et leur mode de vie. Les guides nous ont dit que la majorité d’entre eux sont en voie de disparition. Ça me touche personnellement et ça donne envie de participer à la préservation de cet animal. »

    Une espèce en danger critique d’extinction

    Des lémuriens qui font aussi vivre de nombreuses familles avec l’écotourisme fait reamrquer Mirana Randriamahaleo, la porte-parole de la Fédération Nationale des Guides de Madagascar. « Nous essayons d’établir un lien étroit entre la population locale et les guides nationaux qui font partie des acteurs principaux concernant la protection de l’environnement.

    La richesse, ce sont les lémuriens. Mais quand leur habitat n’est pas respecté, il n’y a plus de richesse pour Madagascar pourtant cette richesse de notre biodiversité fait entrer des devises et c’est très bien pour l’économie. »

    Près d’un tiers de toutes les espèces de lémuriens de Madagascar sont en danger critique d’extinction selon le Fonds Mondial pour la Nature. En cause, la destruction des forêts, le braconnage, le commerce et l’élevage domestique illicite.

    • 31 octobre à 13:48 | betoko (#413) répond à Besorongola

      C’est ni un scoop ni une nouveauté concernant la disparition de nos lémuriens Les gouvernements successifs ont fait tout leur possible pour les protéger , hélas Madagascar est si vaste qu il est très difficile de pouvoir l’eradiquer
      Il fut un temps où j’avais pu participé à remettre dans leur milieu naturel des lémuriens que nous avions pu récupérer dans un hôtel à Amborovia à Majunga .Quelle fût notre surprise , ces lémuriens que nous venions de libérés furent agressés par ses semblables dans la forêt et étaient revenus vers nous
      Une solution aurait été trouvé , nos amis les avaient changé de lieu de résidence loin de Majunga dans une forêt encore non habitée par ces primates

    • 31 octobre à 13:51 | Shalom (#2831) répond à Besorongola

      Miresaka ireo biby eto amintsika i Besorongola,

      Misy namana iray, ny Pr Jonah Andrianarivo izay nanokatra tany USA toerana iray mitaiza sy mikaroka ny fiarovana ireny biby ireny.

  • 31 octobre à 13:30 | lé kopé (#10607)

    Arsonist ,
    Bien sûr , il ne faut pas se cacher derrière cette hypocrisie généralisée , car le viol a toujours existé sous toutes les latitudes .Est ce une raison pour ne pas le dénoncer ? Loin de là !!! Par contre , il ne faut pas ignorer toutes sortes de viols que la population subit à longueur de journées , à savoir la perte de leur dignité , la privation de la liberté , le manque de besoins fondamentaux décrit par la Pyramide de Maslow , qui affectent le mental ,et qui finissent par entraîner l’individu vers une mort lente par l’insuffisance et la détresse morales . Certains diront qu’il n’y a pas de corrélation entre ces deux sujets , mais malheureusement des effets collatéraux subsistent .

    • 31 octobre à 14:52 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à lé kopé

      Et je dirais même plus,

      Le viol existe partout dans le monde, ainsi que les comportements déviants divers.

      La seule différence c’est que : dans certains pays disons " avancés", des efforts sont faits dans la législation et dans la mise en place des mesures préventives et curatives.

      On sait (ou certains ne savent pas), que ces comportements sont le résultat de modes de vie ou même d’éducation trop " libertaires" ou au contraire trop prohibitifs, qui ont induit des effets pervers.

      La plupart des violeurs ont eux-mêmes été violés ou agressés physiquement et psychologiquement. On a vu au cours du temps que la castration physique n’a pas vraiment d’effet car le psychique prend le dessus. Ces castrés deviennent fréquemment des psychopathes du fait de transformations complexes que je ne saurais décrire et qui relève de la compétence des psychiatres.

      La castration chimique, on l’a vu est aléatoire (mais nécessaire) car c’est le seul moyen dont on dispose aujourd’hui. Le gros problème c’est la récidive car ces " malades" n’ont plus envie de se faire soigner une fois libérés.

      Je soumets donc, non des solutions mais des pistes de réflexion, surtout pour notre pays qui n’a pas de moyens budgétaires à y consacrer.

      D’abord, l’éducation de la population, conscientiser les parents pour qu’ils ne se servent pas de leurs enfants comme moyen de subsistance. On a vu que dans des pays asiatiques, la prostitution des jeunes est considérée comme une offrande de bon accueil aux "visiteurs". Ces coutumes sont bien ancrées et il faut un changement de mentalité dans la population.

      Le plus gros du travail est l’encadrement légal. Appliquer des lois sévères pour empêcher ces déviants de passer à l’acte. Pour ma part, la façon de faire à la chinoise peut donner de bons résultats, par exemple l’humiliation publique : traîner sur une scène publique les violeurs en les mettant au pilori, avec possibilité des passants de leur jeter des détritus ou de leur cracher dessus. La honte est une arme efficace étant donné que ces gens là profitent de la clandestinité pour commettre leurs méfaits.

      Je souligne que la situation de pauvreté est un facteur aggravant. Des gens en perte d’orientation se laissent entraîner dans les dérives les plus abjectes, ne voit- on pas actuellement des gens qui tuent pour quelques ariary ? Il y a une frustration et une colère qui mènent au pire.

      Et l’éducation prime sur tout. Je constate qu’à Madagascar, on confond encore les homosexuels avec les pédophiles. La population malgache n’est peut-être pas prêt pour une ouverture plus large d’esprit mais nous en Europe, on voit que les couples homosexuels sont comme tout le monde, il n’y a pas d’obsession sur le sexe comme certains pourraient le croire. Les déviants peuvent être de tous bords, des parents, des frères, des oncles, des prêtres, des pasteurs, des touristes, bref des personnes qu’on croit normales.

      Mais je n’insisterai pas là-dessus car bien que défenseur des plus faibles, je laisse la liberté de pensée aux autres, notamment ceux qui prennent à la lettre les écritures de la Bible...

    • 31 octobre à 14:55 | arsonist (#10169) répond à lé kopé

      << 31 octobre à 13:30 | lé kopé (#10607)
      << Arsonist ,
      << il ne faut pas ignorer toutes sortes de viols que la population subit à longueur de journées , à savoir la perte de leur dignité

      Réponse :

      La façon ostentatoire de montrer à la face du monde des Gasy miséreux sévères dans des situations rabaissantes comme celles montrées dans les photos publiées dans la com’ , dont les liens sont ci-dessous , ne porte-t-elle pas atteinte à la dignité humaine de ces personnes vues à l’image ?
      Evidemment , cela se passe à Mada . Bien sûr !
      Et Pedro est un Slovène porteur aussi de culture argentine .
      Mada - Slovénie - Argentina !

      Je crois qu’en France [Hé ! Ben ! Que voulez-vous , je suis de culture française aussi !]
      je crois donc qu’en général en France les assoss et les personnes soucieuses de préserver la dignité humaine des pauvres aient au moins la décence de ne pas montrer au public leurs miséreux à elles dans des situations aussi dégradantes !

      Et pourtant ! Et pourtant , parmi les médias qui ont fait de Pedro ce qu’est Pedro , en utilisant pareilles images dégradantes , il y en a qui sont ... bien français . Si on a des doutes sur ce point , on n’a qu’à lire les noms des deux médias ci-dessous .

      https://www.huffingtonpost.fr/entry/pere-pedro-madagascar-a-construit-visite-pape-francois_fr_5d720a2fe4b0fd4168e86950

      https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/madagascar/depuis-30-ans-le-pere-pedro-aide-les-plus-pauvres-de-madagascar_3609597.html

  • 31 octobre à 13:32 | arsonist (#10169)

    << 31 octobre à 13:13 | Isandra (#7070) répond à arsonist ^
    << Masin-joany,
    << Ity Masin-joany ity koa mila ata castration amin’ izay se calmer amin’ io izy adala n’a Foza io.
    << Vao maraina mandra-pahariva ny andro tsy mihira raha tsy Foza.
    << Ny chien lahy mako mi-calme amin’ny mivovovo rehefa avy novosirina.

    Comment :
    Comme d’hab’ , la besileo foza femelle-obsédée isandra est hystérique !

    Mais ai-je jamais dit à cette femelle-obsédée que moi , arsonist , je ne serais pas un enuque ?

  • 31 octobre à 13:43 | arsonist (#10169)

    Prologue :
    Le forumiste Negro semble ignorer qui est-ce que l’on désigne par le qualif’ "foza" , un raccourci [je le rappelle] du mot composé "fozaorana". Tout au long de ses posts sur ce forum il ne fait aucun doute que le forumiste Negro a zappé quelques périodes importantes de l’Histoire récente de Mada .
    Question bestioles , il est certain que Negro sait ce que c’est un foza et ce que c’est un orana .
    Mais je pense que Negro ignore ce que c’est un fozaorana , ni l’histoire de cette bestiole .
    Par voie de conséquence , il est presque certain que Negro ignore pourquoi les Antananariviens ont choisi le mot fozaorana pour désigner les ...
    [si vous avez envie de le savoir , vous n’avez qu’à potasser l’Histoire récente de ce pays ; bof ! pas toute , mais seulement à partir du flirt malgacho-nord-coréen jusqu’à ce jour] .

    Je maintiens que je refuse absolument d’apprendre quoi que ce soit à ceux que je crois être , à tort ou à raison , des ennemis mortels extérieurs et intérieurs de Mada et de ses populations .

    (i) << 30 octobre à 14:36 | nez_gros (#10715) répond à arsonist ^
    << @arsonit,
    << Les Foza sont interchangeables, ils s’appelait : MDRM, PADESM, KDRSM,PSD, AREMA, TIM, MAPAR, IRD, HVM
    << Ainsi, Ceux qui attaquent les FOZA d’aujourd’hui, sont les FOZA d’Hier, donc si Arsonit ne fait qu’ une fixation sur les Foza d’aujourd’hui c’est qu’il est probablment un Foza d’hier...

    (ii) << 30 octobre à 17:27 | saint-augustin (#9524) répond à arsonist ^
    << Arsonist,le FOZA d’hier et espérant être le Foza de demain ,vous êtes en bonne voie.
    << J’apprécie l’observation de NEZ_GROS là-dessus !

    (iii) << 31 octobre à 12:06 | arsonist (#10169) répond à nez_gros ^
    << # Negro

    << Nous ,
    << les foza d’avant , les foza de maintenant et les foza du futur ,
    << nous encourageons et nous soutenons ce DJ Président de la République ,
    << élu par les électeurs de la région d’origine du forumiste Negro ,
    << à mener la vie qu’il veut mener
    << et à prendre du bon temps autant qu’il veut .

    << Que Negro capte ou ne capte pas çà , nous ,
    << les foza d’avant , de maintenant et du futur ,
    << on s’en balance !

    (Iv) Commentaire :
    Qui sait si ce (iii) est une simple ironie et rien que de l’ironie
    ou plutôt une réalité en même temps vraie et ironique ?

  • 31 octobre à 13:49 | Isandra (#7070)

    On dirait que Serge Zafimahova a mis de l’eau dans son vin, ce dernier temps, il y a quelques mois, il était farouchement contre ce régime, a taxé celui-ci l’origine de tous les maux,...

    Pas plus tard que Hier, il a fait un discours rassembleur et s’est montré compréhensif de la situation actuelle, lors de la présentation de sa nouvelle plateforme. Il a reconnu que si notre situation se dégrade et les quotidiens de la population se dégringolent, actuellement, c’est en grande partie à cause de cette crise sanitaire, qui est devenu crise économique et sociale dans de nombreux pays.

    Contrairement à l’opposition aile dure qui continue d’ignorer l’impact de cette crise sur notre économie et les réalisations de certains projets.

    • 31 octobre à 14:36 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Chacun voit midi à sa porte , et le prisme ou l’angle qu’il a choisi pour développer son ego .Si vous avez dit que le Sieur Zafimahova a mis de l’eau dans son vin , c’est votre avis personnel, et qui n’engage que vous . Je tiens seulement à vous signaler qu’en étant dignitaire d’une longue lignée de la Région du Sud Est , sa famille a activement participé à l’Indépendance de la Grande île , mais son expérience au niveau des Renseignements Généraux du temps du Pr Zafy , et sa participation aux négociations de Maputo et d’Addis abbéba ,font de lui un interlocuteur incontournable dans le développement du Pays .Gagnant en maturité , il ne veut pas encore secouer le cocotier , mais fait un travail de fond pour une refondation tant souhaitée . Car ,croyez moi , avec toutes les informations en sa possession , il a de quoi faire trembler la République ...Oyez braves gens !!!

    • 31 octobre à 14:52 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Ah ! Ah ! Ah !

    • 31 octobre à 15:09 | arsonist (#10169) répond à Isandra

      Bof ! Depuis hier la foza femelle isandra tente de raccoler certains opposants à embrasser mine de rien la cause de son idole de DJ bac-3 .
      Cette abrutie utilise des expressions comme
      "mettre de l’eau dans son vin" [ce ne devrait être que de la bibine , alors !]
      "fihavanana" , un terme tellement vague que l’on peut l’accomoder à toutes les sauces !

    • 31 octobre à 15:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Pendant que les Ténors de TIM prêchent dans le désert, il paraît que personne ne s’intéresse à leur discours, qui n’ont seul but que défendre les intérêts de leur Dada.

      Cette semaine, ils se prétendaient élus de Betsileo, et voulaient rassembler la population de la ville de Fianar pour leur faire le rapport, parce qu’ils pensent que cette ville n’a aucun député élu pour le faire. Ils ont engagé Rina Candidat maire de Tana malheureux pour le faire. Ce n’est pas un mépris contre les élus de cette région ça ? Ou carrément usurpation de fonction ? Des élus de Tana merina prennent la place et le rôle des élus du pays de Betsileo.

    • 31 octobre à 15:36 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      De vrai parmi les vrais...

      Et oui, un vrai opposant qui ne mache plus ses mots pour denoncer les maux vecus ici dans le pays, ce n est autre que le...Prince Antanala Razafitsiandraofa Brunelle, depute issu du rang IRD et elu a Ikongo...

      Oui, il avait eu hier le courage de denoncer les beni oui-oui et autres ignobles thuriferaires du regime au pouvoir...

      Il a fait de nombreuses revelations hier sur REAL TV a propos des mefaits et actes odieux perpetres par la bande de Truands et Gangsters Vauriens dans le sillage du calife...

      Jean Brunelle devrait se mefier et rester tout le temps sur ses gardes, il devra garder a l esprit ce qui etait arrive a feue Ramaroson Nadine qui avait voulu denoncer les trafics de bois de rose et autres delits de corruption touchant le domaine foncier durant la transition apres le coup d Etat de 2009...

      Ses propres bords politiques avaient reussi a l abattre sans scrupule a Soanierana Ivongo...

    • 31 octobre à 16:28 | Rainingory (#11012) répond à Isandra

      Vohitra,
      En fait il faut suivre l’évolution de comportement de Jean Brunelle :
      Parce qu’il y a encore quelques semaines ou mois, invité par le même GASCAR, il commençait à peine à citer une ou deux choses qu’il trouvait ne correspondant pas complètement à ses idées sans pour autant montrer une velléité de tourner le dos à son champion et repousser le bib sur lequel il se nourrissait. Il est resté encore IRD dépendant.
      Puis il y a eu le fameux découpage de la région Vatovavy-Fitovinany où il s’est vu propulsé leader des opposants au projet. Là de IRD dépendant il n’est plus juste que IRD loyal.
      Et là je pense le déclic qui lui a fait comprendre qu’il peut peut-être se montrer maintenant en potentiel opposant, au titre de ses convictions ou de ses ambitions.. l’à venir le dira..

    • 31 octobre à 20:17 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      Re lé kopé 31 octobre à 14:36 répond à Isandra ^
      « [...] vous avez dit que le Sieur ZAFIMAHOVA a mis de l’eau dans son vin [...]. Je tiens seulement à vous signaler qu’en étant dignitaire d’une longue lignée de la Région du Sud Est , sa famille a ACTIVEMENT PARTICIPÉ À L’INDÉPENDANCE ( !!) de la Grande île... »

      Exemple illustrant le TRAVESTISSEMENT GROSSIER (assez fréquent) de l’histoire de Madagascar sous la colonisation : le monde à l’envers , Antoine et Norbert Zafimahova faisant partie des fondateurs du PADESM, le parti fondé officiellement en juillet 1946 pour S’OPPOSER à LA RESTAURATION DE L’INDÉPENDANCE de Madagascar réclamée par le M.D.R.M. et à « l’HÉGÉMONIE HOVA » reprenant par là la TERMINOLOGIE de GALLIÉNI [qui ABOLIT DE SON PROPRE CHEF le titre OFFICIEL de Ranavalona 3 – « Reine de Madagascar » – pour le remplacer par « Reine des Hova »].

      Quelques rappels à l’intention de ceux qui ne connaissent pas bien cette période de l’histoire de Madagascar sous la colonisation :

      cf aussi lysnorine 15 octobre à 09:20 & 09:31 répond à betoko ^
      Re bekily 14 octobre à 13:15 répond à betoko dans « Andry Rajoelina à la reconquête du Nord de Madagascar »
      https://www.madagascar-tribune.com/Andry-Rajoelina-a-la-reconquete-du-Nord-de-Madagascar.html#comment448491

      1. Extraits d’un article du journal “Ny Fijoroana”, du vendredi 25 Avril 1947, sous le titre de “Suspicion cause de l’inimitié”, repris par son auteur-propriétaire - Razafindrakoto Emmanuel, dans son nouveau journal “Ny Feon’i Madagasikara”, (30e année, N° 1015, vendredi 30 mai 1986), sous le titre “Tsingerin-taona faha-39 manodidina ny 29 marsa 1947-29 marsa 1986” (39e anniversaire du 29 mars 1947), pp.2, 3, 4.

      « Lors du passage à Tananarive du député KRIEGEL VALRIMONT EN JUIN 1946 après une enquête faite à la Réunion sur la mort du regretté de Villeneuve. Nous avons profité de l’occasion pour nous rencontrer avec lui dans la salle de la France Combattante à l’Ouest d’Analakely. Plusieurs Français et Malgaches étaient présents.[...]

      « C’est M. RAMAMBASON qui demanda à parler. [...] Voici ce que dit Monsieur Ramambason : Moi, mes amis et Messieurs, je suis descendant des fils des anciens esclaves.
      « Je me tiens debout devant vous pour les raisons suivantes.
      « C’est au nom des descendants des fils d’anciens esclaves que je me lève et que je vous expose ce qui suit : JAMAIS, NOUS NE RECHERCHONS CETTE INDEPENDANCE. Vous devriez savoir que ceux qui veulent recouvrer cette indépendance sont les Andriana et les Hova habitués à tenir les règnes (sic) du gouvernement du temps Malgache, ceux-là seuls et leurs descendants. Ils font cela parce qu’ils regrettent la perte de leurs prestiges et qu’ils veulent de nouveau nous réduire à l’état d’esclaves .[...]

      « M. RALAIVOAVY [Tsimihety] se lève et ne put guère faire que de répéter ce qu’a dit M. Ramambason. [...]
      « Messieurs RALAIVOAVY ET JEREMIE ont pris la parole au nom de côtiers.

      « Monsieur Jérémie a partagé l’opinion de ce (sic) qui ont parlé avant lui.

      « Monsieur RASOANIRAINY FREDERIC, FILS D’UN PASTEUR DE LA VILLE, a confirmé les dires des trois personnes qui ont exposé leurs VŒUX avant lui.

      « Actuellement, l’état de chose donne à penser, car devant le député Kriegel Valrimont et de nombreux auditeurs européens et malgaches, les quatre personnes citées ci-dessus ont proclamé que les descendants des anciens esclaves avec les côtiers, comptent trois millions d’individus, alors que les ANDRIANA ET HOVA, AVEC LES BETSILEO n’en comprennent que 500 000. À cause de cela, NOUS TENONS À VOUS FAIRE CONNAÎTRE QUE NOUS NE VOULONS PLUS VIVRE AVEC EUX ET DONNEZ-NOUS DES ARMES POUR QUE NOUS PUISSIONS LES ABATTRE car non seulement ils vous gênent en recherchant leur indépendance, mais ils nous ennuient en voulant restaurer qui a été aboli depuis longtemps.[...]

      2. Sous la direction du Secrétaire Général du gouvernement colonial, voici les FONDATEURS du PADESM :

      1° Mr Ratsimbazafy (PASTEUR)
      .....
      4° Jérémie Martin Revoky
      9° ZAFIMAHOVA ANTOINE
      10° Randrianarison (PASTEUR Ambositra)
      13° RAMAMBASON Daniel
      18° Totolehibe
      21° ZAFIMAHOVA NORBERT
      23° Jérémie Ernest [fin]
      Le journal du PADESM « Voromahery » cité dans Rakotonirainy Joseph,
      « Ny marina momba ny MDRM sy ny zava-miafin’ny fikomiana malagasy tamin’ny taona 1946-1947 » , Nouvelle édition, février 1978, pp. 60, 61.

      3. Intervention de Daniel SERRURE au Conseil de la République
      CONSEIL DE LA REPUBLIQUE — SEANCE DU 18 JUILLET 1947, JOURNAL OFFICIEL DU 19 JUILLET 1947,-DEBATS PARLEMENTAIRES N° 76 (pp.1009, 1011, 1012, 1013)

      (à suivre)

    • 31 octobre à 20:29 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      Re lé kopé 31 octobre à 14:36 répond à Isandra

      « [...] le Sieur ZAFIMAHOVA... sa famille a ACTIVEMENT PARTICIPÉ À L’INDÉPENDANCE ( !!) de la Grande île... » : Exemple de TRAVESTISSEMENT GROSSIER de l’histoire de Madagascar sous la colonisation : le monde à l’envers...

      (suite et fin)

      M. SERRURE [conseiller de la République colonialiste]. Ce n’est pas moi qui, le 21 avril [1947] dernier, déclarais à L’ ASSEMBLÉE REPRÉSENTATIVE de Madagascar, réunie en séance plénière :

      « Les SÉNÉGALAIS se sont conduits à nos côtés comme des FRÈRES et nous sauvèrent de l’extermination par les troupes de Raseta...
      Je demande que l’on réclame d’urgence des renforts sénégalais. Avec eux nous ne craignons pas les bandits ».

      C’était ZAFIMAHOVA, représentant élu malgache de la RÉGION SUD-EST de Madagascar, lequel à cette date était sans nouvelles de ses parents, considérés comme assassinés par les rebelles...

      A Madagascar, une fois de plus, les TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS démontrèrent que tout ce qui était antifrançais était leur ennemi et MATÉRIALISÈRENT L’OPINION DES ÉLUS AUTOCHTONES QUE JE VIENS DE CITER. (Applaudissements.) (p. 1009)

      En ce qui concerne la situation politique à Madagascar c’est une erreur d’accuser exclusivement les Hovas d’être les instigateurs de la révolte. En effet les vrais responsables sont des autochtones, de toutes races et tribus, formant une minorité d’aigris dont certains chefs tels Ravoahangy. Raseta ; Ranaivo Jules sont Hovas et Rabemananjara, Bejara [Bezara] Justin. Tata-Max originaires de tribus côtières différentes. (p. 1011).

      Je ne peux terminer ce chapitre politique sans attirer particulièrement l’attention de notre Assemblée sur un point capital. à savoir que toutes les populations de Madagascar réclament à l’unisson une prompte justice, un prompt châtiment des coupables de l’insurrection.[...]

      nous pouvons lire dans le Bulletin d’informations du ministère de la France d’outre-mer, en date du 5 mai dernier, et sous le titre « La PREMIÈRE SESSION de l’Assemblée représentative de Madagascar », ce qui suit :

      « Rappelons que l’ASSEMBLÉE REPRÉSENTATIVE de Madagascar se compose de DEUX SECTIONS : la première comprend quinze conseillers, citoyens français ; la seconde se compose de vingt et un membres, autochtones, ayant gardé leur statut personnel. Les conseillers de l’Assemblée sont délégués par L’ENSEMBLE des DEUX SECTIONS des cinq assemblées provinciales de Madagascar ». Il s’agit donc d’un PARLEMENT LOCAL, en quelque sorte, ÉLU PAR UN COLLÈGE ÉLECTORAL UNIQUE des assemblées provinciales.[...]

      « L’Assemblée a procédé à l’élection de son bureau .. Puis elle a suspendu ses travaux après avoir ADOPTÉ DEUX MOTIONS À L’UNANIMITÉ moins une voix ».[...] (p.1012).

      voici le texte exact de cette motion :

      « Regrettant que, malgré de nombreux avertissements, des mesures préventives n’aient pas été prises en temps utile et que le nécessaire n’ait pas été fait pour convaincre la masse ignorante de la véritable force de la France à Madagascar.

      « Estimant que la sécurité n’est pas encore rétablie dans les districts de MANAKARA, VOHIPENO, FARAFANGANA, étant donné que les rebelles sabotent encore le trafic ferroviaire entre Fianarantsoa et Manakara, que la ville de Vohipeno était il y a peu de jours encore entre les mains des rebelles et qu’aux alentours de Farafangana le sang continue à couler,

      estimant qu’il ne s’agit nullement dans le DISTRICT DE FARAFANGANA du réveil deVIEILLES QUERELLES entre ANTAIFASY et ZAFISORO, mais plutôt d’une conjuration ourdie exclusivement entre LES FRANÇAIS ET LES PRO- FRANÇAIS, — À SAVOIR LES MEMBRES DU P.A. D. E.S.M. — ce sont des ZAFISORO MEMBRES du P. A. D. E. S. M., qui ont été VICTIMES des ZAFISORO MEMBRES DU MOUVEMENT DÉMOCRATIQUE DE RÉNOVATION MALGACHE, précisément EN RAISON DE LEUR LOYALISME ;

      estimant que la mansuétude observée jusqu’à maintenant vis-à-vis des militants du mouvement démocratique de rénovation malgache, QUI N’ONT JAMAIS CESSÉ D’ÊTRE DÉSIGNÉS À L’ADMINISTRATION, a pu être interprétée comme une preuve de faiblesse et le résultat d’une véritable politique d’abandon, un peu désappointés de ce que NOS PROPRES CAMARADES VOLONTAIRES, NOTAMMENT CEUX AYANT DÉFENDU EFFICACEMENT LA VIE DE TOUTE LA POPULATION EUROPÉENNE DE FARAFANGANA N’AIENT PAS ÉTÉ CITÉS dans le discours d’ouverture de l’assemblée représentative AU MÊME TITRE QUE LES SERVITEURS DE LA FRANCE ;
      craignant que les événements n’aillent en s’aggravant si l’on ne prend sans délai des mesures aussi énergiques que promptes ;

      « Nous, DÉLÉGUÉS AUTOCHTONES de l’assemblée représentative de Madagascar, nous permettons de demander à la France, outre le châtiment rapide et exemplaire de tous les coupables (directs ou indirects), la réparation par eux de tous les dommages et l’assistance immédiate aux familles des victimes.

      « 1° La DISSOLUTION OFFICIELLE DU MOUVEMENT DÉMOCRATIQUE DE RÉNOVATION MALGACHE, LA CONDAMNATION À MORT DES PRINCIPAUX COUPABLES, LA MISE HORS D’ÉTAT DE NUIRE DE TOUS LES MEMBRES, la déportation des principaux militants, que les membres du mouvement démocratique de rénovation malgache soient jugés civilement et solidairement responsables et que la saisie de leurs biens serve à participer au règlement des dégâts occasionnés par l’insurrection ;

      « 2° La proclamation de L’ÉTAT DE SIÈGE à FARAFANGANA où ont encore lieu des actes de banditisme et des meurtres ;

      « 3° L’ENVOI SOUS LA CORDE ET SOUS ESCORTE DE RABEMANANJARA ET DE TATA MAX, À MANAKARA, VOHIPENO, FARAFANGANA ET VANGAINDRANO, QU’ILS ONT EMPOISONNÉ DE LEURS DISCOURS SÉDITIEUX et où un grand nombre de gens simples se refusent encore à croire à leur arrestation et à la présence réelle de la France ;
      [...] (p.1013)

    • 1er novembre à 00:10 | arsonist (#10169) répond à Isandra

      Je profite de l’absence habituelle pendant tous les weekends des salariés foza du forum pour exposer ces quelques réflexions perso .

      Tout d’abord , merci à lysnorine pour ses références historiques ci-dessus !
      Nous Gasy avons le grand défaut de faire de l’à-peu-près dans tout ce que nous faisons .
      La dernière illustration très spectaculaire de ce grave défaut est cette ridicule histoire de la pisse-memée .
      Nous n’aimons pas trop la rigueur .
      Même y comprise la rigueur dans la science de l’Histoire .

      Une de nos habitudes gasy que je regrette beaucoup aussi est cette indéracinable croyance que nous avons en la vertu salvatrice d’un individu , une sorte de sauveur mystique , qui sortirait ce pays et ses populations de l’état de misère avancée dans laquelle nous baignons depuis une grosse soixantaine d’années .
      Utopie !

      Or ce qu’il nous faut c’est plutôt toute une génération de leaders solidaires et diversifiés sur tous les plans qui font la vie de nation , pour encadrer et mener nos populations sur la voie menant à sa liberté et à son développement .

      Mais malheureusement pour l’instant nous en sommes très-très loin .
      Parce que nous persistons à trouver un individu pour occuper cet inapproprié poste de filoha d’un système stérile de gouvernement et d’administration centralisé au max .

      La perspective d’un système fédéral à venir peut certainement changer la donne psychologique et sans doute culturelle dans la pratique politique aussi .
      Car cela limite largement les pouvoirs du filoha et par voie de conséquence limite aussi les nuisibles ambitions personnelles de tous les individus qui aspireraient à occuper ce poste .

    • 1er novembre à 00:44 | Rainingory (#11012) répond à Isandra

      Arsonist,
      Ato @ ity serasera tsy ela ity dia efa nanaiky aho hoe tsy ho voatery ho olona iray no ahavita izay ilaina @ izao :
      https://www.madagascar-tribune.com/La-HCC-rejette-les-requetes-des-senateurs-et-du-KMF-CNOE.html#forum448960
      <<
      , ny vahoaka sy ny antoko, na HVM io, na TIM io, na RMDM io, sns sns, dia hery miaraka ho azo antenaina zavatra tsara raha toa ka hay ny mamolavola azy sy ny mitondra azy, raha toa ka hay ny mitarika azy. Mila olona mahery vaika hanao izany, tsy voatery ho olona iray fotsiny ihany koa akory.
      Mazava ho azy izany fa olona tsy ao anatin’ny kolikoly sy ny fifandraharana ambadikin’ny varavarana, fa kosa olona manana traikefa @ fitaritana vahoaka sy fitantànana tetikasa
      >>

    • 1er novembre à 09:58 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      @ lé kopé 1er novembre à 01:21

      Ma réponse développée à votre post n’a eu pour souci que de redresser à l’intention des générations contemporaine et future la contrevérité flagrante énoncée dans votre affirmation suivant laquelle la famille Zafimahova a « activement participé à l’indépendance de la Grande Île » : en effet, c’est d’abord le nom de Norbert Zafimahova puis d’Antoine d’Antoine Zafimahova et leur association étroite avec le PADESM qui viennent immédiatement à l’esprit dès qu’on invoque le nom de cette famille sur le plan de l’histoire de Madagascar durant sa colonisation par la France, en particulier après la rébellion du 29 mars 1947. Hostile au recouvrement de l’indépendance de Madagascar qui signifierait, conformément à la propagande du gouvernement colonialiste de la France et des colonialistes incrustés à Madagascar, le retour de l’asservissement des autres populations de Madagascar par les Hova hégémonistes, nostalgiques de leurs « privilèges » perdus., Norbert Zafimahova, élu conseiller de la République en 1949, en remplacement des élus M.D.R.M. emprisonnés, ne cessa de « participer activement » au maintien de la présence permanente de la France dans la Grande Île et de sa domination pour leur bien-être.
      Il y a lieu de souligner cependant, que Norbert Zafimahova a, plus tard, tempéré quelque peu cet idéal après les élections législatives du 2 janvier 1956 et le démantèlement subséquent du PADESM. 
      Sous la loi-cadre de Gaston Defferre du 23 juin 1956 portant réforme des institutions politiques, économiques et sociales de Madagascar, Norbert Zafimahova est devenu, à partir de 1957, « président de l’Assemblée représentative de Madagascar » tandis que Tsiranana occupa le poste de « vice-président du Conseil de gouvernement », présidé par le haut-commissaire André Soucadaux. Député également, Tsiranana avait souhaité publiquement, après son élection en janvier 1956, l’autonomie de Madagascar par l’abrogation de la « loi d’annexion » du 6 août 1896. ANTOINE ZAFIMAHOVA, VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL DE PROVINCE DE FIANARANTSOA, s’est associé avec Tsiranana et ses collègues pour cette demande après une réunion avec le ministre de la France d’outre-mer d’alors, Gérard Jacquet :

      « Tsiranana, Charles Emile, Nataï, Victor Miadana et ANTOINE ZAFIMAHOVA, respectivement vice-présidents du Conseil de gouvernement central et des conseils de province de Tuléar, Majunga, Diego-Suarez et FIANARANTSOA , ont publié, lors de leur retour dans la Grande Ile, un communiqué dans lequel après avoir pris acte des engagements de M. Jacquet, ils déclarent : :
      « Nous voulons l’abrogation de la loi d’annexion de 1896 et associer librement à la France une communauté malgache qui doit acquérir le plus rapidement possible une autonomie interne. »
      Et ils précisent que cette autonomie interne implique « la nécessité de permettre aux élus du suffrage universel d’exercer pleinement leurs responsabilités ».
      Pierre Boiteau, Madagascar veut l’amnistie totale, Démocratie Nouvelle, Mai 1958 (Revue mensuelle du Parti communiste dirigée par Jacques Duclos)

      De toute évidence, cela devrait tomber sous le sens que Serge Zafimahova n’a rien à voir avec le passé et l’histoire politique de ses parents Norbert ou Antoine, et on ne peut que lui souhaiter bon courage pour « son travail de fond pour une refondation » dont Madagascar a bien besoin.

      Enfin, d’après ce que j’ai compris vous êtes originaire de la même région que Ralaimongo. Ce ne sont pas ses propres écrits qui font défaut pour bien connaître ses actions pendant un peu plus de deux décennies. J’aimerai simplement faire noter deux décisions regrettables qui peuvent être associées à son nom, prises par les autorités de notre époque :

      1. Une rue d’Anananarivo,portant le nom de son compagnon de lutte jusqu’à sa mort, Paul DUSSAC, a été débaptisée alors que sa lutte contre le colonialisme à Madagascar, à côté de Ralaimongo et de ses camarades, durant des années, lui a coûté sa liberté à plusieurs reprises, sa fortune et sa santé. Très peu, parmi les gens auxquelles on a octroyé le nom à des rues d’ Antananarivo peuvent se targuer d’avoir lutté contre le colonialisme et souffert comme lui. Un jardin de Mahajanga porte le nom de Léon CAYLA, le pire ennemi des anticolonialistes à Madagascar, groupés à l’origine autour du journal l’Opinion de Diégo Suarez : Ralaimongo, son fondateur en mai 1927, le Dr Ravoahangy son rédacteur en chef à partir d’octobre 1927, Ralaimongo devant être incessamment emprisonné,, et Paul Dussac appelé bientôt à devenir son directeur politique.

      2. Dès leur retour d’exil en 1960, les deux anciens députés M.D.R.M., compagnons de lutte de Ralaimongo, les Drs Ravoahangy et Raseta, ont réalisé la promesse faite à Ralaimongo de l’enterrer à Ikalamavony, conformément à se souhaits, et ses cendres ont pu quitter Maroantsetra pour y être transférés. Or, bien plus tard, cédant à une requête de Ratsiraka Didier, son épouse Française a contrevenu gravement à ses dernières volontés en acceptant le transfert de ses cendres au « Mausolée » d’Antananarivo.
      Signalons que Madame Raseta avait rapporté que le Dr Raseta, de son vivant, avait recommandé impérativement qu’il ne devait, en aucune manière, être enterré au « Mausolée ».

    • 1er novembre à 19:39 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Nous avons trouvé un remède curatif préventif pour sauver le monde, on veut voir l’émergence financée par l’artémisia , mais pas le foza qui se contente de pleurnicher dans sa contradiction

  • 31 octobre à 15:45 | arsonist (#10169)

    Comme quoi tout arrive !
    Même James Bond est mort .
    Çà alors !
    Question : est-ce que le SPECTRE est pour quelque chose dans ce décès ?

    • 1er novembre à 01:21 | lé kopé (#10607) répond à arsonist

      Lysnorine,
      Merci de me rectifier sur la position de la famille Zafimahova ,car je ne suis ni Historien , ni un spécialiste de la Région du Sud Est .Par contre , à ma décharge , j’ai spécifié que sa famille a "activement participé " à l’avènement de l’Indépendance , et je n’ai en aucun cas , affirmé dans QUEL CAMP il se trouvait . Je n’ai énuméré que des faits ,et mes propos n’ont aucune connotation ni laudative , ni péjorative . Je suis comme vous ,attentif aux bouleversements durant cette période pour tomber dans une posture partisane , sans en connaître les subtilités . Ainsi , vos éclairages m’ont apporté d’autres pistes légitimes , même si dans ma région , des patriotes comme J.Ralaimongo ,ont apporté leurs contributions .Mais je suis persuadé que vous pourrez aussi me donner d’autres informations ,ainsi que Vatomena sur cette personnalité ,avec ses qualités et ses défauts. Cordialement .

  • 31 octobre à 16:26 | Besorongola (#10635)

    Et pourtant ce Brunelle faisait partie des porteurs de cercueil de Rajao à la place du 13 mai en avril 2018. Si je ne me trompe pas, il a été même parmi les proposés pour être PM comme Tinako Roberto mais bizarrement, tous les croque-morts Mapar de cet événement sont casés sauf lui. Avec le PROJET Rajoelina de découpage de VATOVAVY FITOVINANY en 2 régions, en tant que Ampanjaka héritier il risque de voir son "royaume" réduit.Est-ce la raison de ce revirement ?
    Il me fait penser un peu au cas de Siteny Randrianasoloniako député de Toliara qui s’était détourné de l’ancien régime suite à l’affaire Toliara Sands. Siteny a été même cité comme probable PM de Rajoelina !
    Mais je pense que Brunelle n’est pas le seul. La différence c’est qu’il a le courage de dire tout haut ce que la majorité des Mapar pensent tout bas Bref les rats commencent à quitter le bateau ⛴.

    • 31 octobre à 16:32 | Rainingory (#11012) répond à Besorongola

      31 octobre à 16:28 | Rainingory (#11012)

      Vohitra,
      En fait il faut suivre l’évolution de comportement de Jean Brunelle :
      Parce qu’il y a encore quelques semaines ou mois, invité par le même GASCAR, il commençait à peine à citer une ou deux choses qu’il trouvait ne correspondant pas complètement à ses idées sans pour autant montrer une velléité de tourner le dos à son champion et repousser le bib sur lequel il se nourrissait. Il est resté encore IRD dépendant.
      Puis il y a eu le fameux découpage de la région Vatovavy-Fitovinany où il s’est vu propulsé leader des opposants au projet. Là de IRD dépendant il n’est plus juste que IRD loyal.
      Et là je pense le déclic qui lui a fait comprendre qu’il peut peut-être se montrer maintenant en potentiel opposant, au titre de ses convictions ou de ses ambitions.. l’à venir le dira..

    • 31 octobre à 21:09 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Les rats commencent à quitter le bateau ?

      Ce serait depuis le début de l’année qu’on a déjà entendu cette chanson, si on croit les détracteurs, à l’heure où on parle, il ne resterait que quelques lèches bottes qui soutiennent le Président,...

      C’est qui est bien, les opposants le croient, ils sont très optimistes, en particulier, le HVM et TIM, de ce fait, efa te hiravaka ny vangy, ils commencent à se disputer la place de leader, se déchirer à cause de leur égos(deux anciens présidents). Ils se lancent des piques de loin, certains soutiens de HVM, par ex : Fleury R, ne hésitent pas de critiquer sévèrement Ravalomanana, pire qu’un Foza serait capable, pareil, du côté de TIM, qui veulent aller en solo pour secouer le pays.

      Ils peuvent croire ce qu’ils croient, ça nous arrange pour le moment. Plus, l’opposition considère que ce régime est faible, plus la désunion s’installe dans ce camp.

    • 31 octobre à 21:23 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Isandra.
      Il n’y a rien de nouveau. Comme en Avril 2018 avec TIMAPAR chaque parti cherche à utiliser les autres comme TOHATRA FIAKARANA quit à créer une pseudo union entre carpe et lamina.
      Les MPAMADIKA PALITAO sont à ’affût et observent la situation. Vous n’ y pouvez rien lorsque le vent tourne mal bientôt.

    • 31 octobre à 21:28 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Carpe et lapin 🥕

    • 31 octobre à 23:45 | Rainingory (#11012) répond à Besorongola

      O ry Isandra a,
      Han, io ary ilay izy, manomboka misintaka ny mpanompo ao @ nareo e, io i Clémence Raharinirina (tsy afangaro @ Baomiavotse Raharinirina) mpitaridàlana ny IRK (équivalent IRD aux communales) fa manao toa an’i Jean Brunelle koa, mitsipadoha lakanitana, han, ho may ity ny trano marina.

    • 1er novembre à 00:07 | Rainingory (#11012) répond à Besorongola

      Trano may trano may 🚒🚒 pompiers pompiers⛑️⛑️

    • 1er novembre à 11:42 | lé kopé (#10607) répond à Besorongola

      Lysnorine ,
      Vos éclairages ,bien documentés et bien argumentés me sont très utiles , et je pense que je ne suis pas le seul à en profiter . Non seulement , vous maîtrisez l’histoire de ce Pays dans toute son intégralité, mais vous y associez une très grande objectivité . Comme vous l’avez souligné , Serge Zafimaova n’est en rien responsable des antécédents de ses parents (actifs dans le cheminement de la destinée de notre Pays).Il a le mérite de s’atteler à une redynamisation et à une refondation du système , largement obsolète, et qui ne demande qu’à être dépoussiéré . Le passage des Députés de l’opposition à Fianarantsoa hier , a encore démontré que la population de cette ville , que l’on dit endormie , croit encore en un sursaut d’orgueil de tous les Malagasy ,pour essayer de trouver le chemin du développement . Quelques personnalités qui détiennent le pouvoir administratif et militaires se mettent en défenseurs du système qui est défaillant , mais on sent une volonté populaire décidée à en finir , devant toutes ces gabegies .Même dans leurs camps , des voix commencent à s’élever , comme le Député IRD, Vice Président de l’Assemblée Nationale de ...Fianarantsoa . Cette ville a été témoin des bouleversements qui ont traversé notre Pays, et a été même l’origine du basculement des régimes antécédents .En sera -t-il de même ? En tout cas ,un dicton Betsileo traduit bien leur volonté (Roso toy tsa mipody koa), qui veut dire que la décision est irrévocable , pour ne pas usurper la devise du pouvoir Gaulois actuel (...en marche).

  • 31 octobre à 16:44 | Shalom (#2831)

    Izao no zava-misy, fa ny kentsona kaondrana mpisolelaka hafa no lazainy, hafa ny andikany ny zava-miseho.

    "Les forces de l’ordre bouclent l’accès au Magro Fianarantsoa qui devrait accueillir un meeting de l’opposition."

    Hanaiky ho gejain’ny didy jadona toa izao foana ve ny malagasy ?
    Aiza ilay demokrasy tatatataina etsy sy eroa ?
    Ary ilay "social-liberalisme" (dika tsy novako) ?

    • 31 octobre à 17:08 | Besorongola (#10635) répond à Shalom

      Shalom.
      Efa vita stage ireo amin’ny fanodikodianana resaka.
      Vakio tsara ito filazana ito dia ho gaga ianao fa ny TETIKASA (projet) no betsaka (au moins 5 fois) fa tsy misy "mesures d’actions d’urgences " nefa ny olona efa be no maty... Dia lazaina koa fa TSY FANJARIAN-TSAKAFO na malnutrition no misy any Atsimo nefa TSY FISIAN-TSAKAFO (famine)
      na MISARENA no tena IZY !

      30 octobre à 18:09 | Isandra (#7070)

      TENA TSY MIHETSIKA VE NY FANJAKANA ? IZAO NY FANAPAHAN-KEVITRA TAOA AMIN’NY FILAN-KEVITRIN’NY MINISTRA 07 OKTOBRA 2020 :

      ADY AMIN’NY TSY FANJARIAN-TSAKAFO ANY ATSIMO :

      "Hapetraka manomboka izao ny lamina maharitra iadiana amin’ny tsy fanjarian-tsakafo any atsimo ary hisy ny tetikasa fohy ezaka, antenantenan’ezaka ary lavitr’ezaka ho entina manatanteraka izany. Ilaina ny fanaovana cartographie an’ireo olona sy faritra tena voakasiky ny tsy fanjarian-tsakafo any Atsimo rehetra.

      Ao anatin’ny tetikasa fohy ezaka ny fametrahana Centre de Réhabilitation Nutritionnelle Intensive et Médicale izay tokony hipetraka ny faha 22 ny volana Oktobra izao : Ambovombe, Tsihombe, Ampanihy, Beloha, Amboasary Atsimo. « Banque alimentaire », dokotera mpitsabo, fanomezana sakafo ara- pahasalamana, fanafody fitsaboana hanarenana ara-tsakafo. Ny 22 Oktobra izao no tsy maintsy mipetraka ireo toerana fandraisana ireo mponina iharan’ny tsy fanjarian-tsakafo.

      Tetikasa antenanten’ezaka ny famaritana ny toerana hamindrana ireo mponina sy hametrahana ireo tetikasa rehetra, ny fametrahana toerana fanofanana amin’ny fambolena sy fiompiana, ny fametrahana sekoly ho an’ireo zaza, ary ny fametrahana toeram-pitsaboana CSB2 any amin’ireo faritra voalaza ireo hanara-maso ny fahasalaman’ireo mponina nahavita ny fanarenana ara-tsakafo eny anivon’ireo toby fanarenana ara-tsakafo sy fitsaboana.

      Tetikasa lavitr’ezaka ny fametrahana ozinina mpamokatra rano fisotro ho an’ny mponina, sy ozinina mpamokatra sakafo azo ahodina (Vovo-katsaka, Raketa mena, Aloès,…), fametrahana toeram-pambolena voatokana hamokarana vokatra anaty serre ho an’ireo mponina hampanatonina ny faritra manakaiky ireo renirano (Relocalisation et Serre), fanapariahana ireo fiompiana osy, fametrahana sy fanatsarana ireo fantsona mitondra rano fisotro madio sy rano azo hambolena hoan’ny mponina, fanentanana sy fikarakarana ny olona amin’ny fandrindram-piterahana."

      Nohamafisana tamin’ny filan-kevitrin’ny ministra 21/10/20 andro vitsy niangan’ny filoha hialasasatra.

      ADY AMIN’NY TSY FANJARIAN-TSAKAFO ANY ATSIMO :

      Efa nisy ny fidinana ary hisy ny fandaminana manokana handrindrana ny asa sy ny fandefasana ireo miaramila mpitsabo hitantana ireo “Centre de Réhabilitation Nutritionnelle Intensive et Médicale”. Hisy koa ny fandalinana sy fanamafisana ireo tetikasa maharitra sy fotodrafitrasa iadiana amin’ny tsy fanjarian-tsakafo any amin’ny faritra atsimo ary ko any fandrindrana ny fanampiana rehetra entina manohana ireo mpiray tanindrazana any atsimo."

      Tsy mipetra-potsiny noho izany ny fitondram-panjakana, fa manao izay vitany tokoa. Matetika rehefa mandray andraikitra hotra’izao ny filoha, dia voavaha izay no anarany, satria tsy nisy olona tsy novahany tsy vaoavaha teto

    • 31 octobre à 17:10 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Miarahaba Shalom,

      Amiko manokana, heveriko fa tsy mety intsony ary tsy ilaina intsony ny fiverenana eo amin ny fitondrana na i Ravalomanana na i Rajaonarimampianina.

      Izy roalahy ireo izany dia tokony hanao fanambarana mazava fa tsy manana fikasana na faniriana intsony hiverina hitondra ny Firenena...

      Nefa kosa tokony hanohana sy hitsodrano hahaleo hahalasana ny antokony avy izy roalahy, ka ho sahy hijoro hilaza ampahibemaso fa efa andohalika ny ranombary ary lasa anaty kizo ny Firenena...

      Aorian izay, ho vetivety ny fizotry ny raharaha...

      Izaho manokana dia tsy mahatoky mihintsy izay depiote nandray anjara tamin ny hetsiky ny 73 depiote ny taona 2018 ireny...

      Fehiny : izy roalahy ery ambony indray no lasa blocage hitondra tsy fahombiazana raha izao no mitohy...

  • 31 octobre à 17:34 | Besorongola (#10635)

    Vohitra.
    Mais le problème c’est que votre idée ouvre un boulevard à Rajoelina et pour longtemps car il est capable d’agir à la Ouattara si par malheur il reste au pouvoir jusqu’en 2028 . Vous savez comme moi que les malgaches n’ont pas trop confiance à un inconnu même si celui ci a les compétences nécessaires. La guerre à 3 Rajao Rajoelina Ravalo se terminera lorsque ces 3 disparaissent complètement du paysage politique malgache. Oui les 3 mais pas 2/3 ou 1/3...et je peux vous dire que le blocage continuera si les 2 octogénaires qui supervisent la maintenance du TGV restent en vie.

    • 31 octobre à 17:52 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Je vous le dis en toute franchise, beaucoup de gens sont maintenant conscients et admettent que le calife et ses truands ne peuvent que mener le pays vers la ruine et la desolation...

      Mais ils se mefient et sont reticents a un eventuel retour au pouvoir de ces deux la...

      Ils ont fait leur temps et ils sont en partie responsables de cette lamentable situation, en partie ai-je dit...

      Quant aux deux gus, asterix et flibustier, ils sont condamnes a soutenir jusqu au bout le calife, car ils sont honnis, vomis, et repousses partout, ils font l unanimite chez toutes les tendances de l opposition ...et ils manipulent tous leurs entourages...afin de sauver leur peau...

  • 31 octobre à 17:42 | Besorongola (#10635)

    N’y Gasy dia fantatra fa manao politika amin’ny FO fa tsy ny SAINA Fanatika toy ny adala nomen-tanondry la n’a siloina hofany aza tsy tia. Ny Gasy tsotra pro tel ou tel dia il reste tel quel quoiqu’il arrive sauf les mpamadika palitao izay efa rain-dahiny @ politika.

  • 31 octobre à 18:23 | Besorongola (#10635)

    Vohitra.
    Aleo aloha hanohy ny fanaovanaovam-poana mba ho masaka tsara ny voan-kazo.
    Izao ataony mankaty andafy tsy ankiteniteny izao dia efa midika fa tsy i Madagasikara no priorité ny fa ny tenany.

  • 31 octobre à 18:25 | Shalom (#2831)

    @ 31 octobre à 17:10 | Vohitra (#7654) répond à Shalom ^

    Amiko manokana, heveriko fa tsy mety intsony ary tsy ilaina intsony ny fiverenana eo amin ny fitondrana na i Ravalomanana na i Rajaonarimampianina.


    Somary hivoaka kely ny resako fa tsy dia mifantoka amin’ny loha-hevitra lehibe ery ambony :

    @ Vohitra, tsy misy kianiko izany hevitra izany.
    Ny soratra nataoko dia famalina ilay olona nilaza ny hoe mpisolo-vava Merina tany amin’ny faritanin’ny Betsileo.
    Raha ny resaka filoha indray, izaho manokana dia momba ny resaka fitsinjaram-pahefana (Fédération na Land) ary fitondrana parlemantera toa ny any Alemana. Praiministra na chanchelier na izay iantsoana azy no mitantana ny raharaham-pirenena ary mivoaka avy amin’ny fifidianana solon-tenam-bahoaka avy amin’ny faritra isany.
    Ny filoha dia toeram-boninahitra fa tsy toa ny ankehitriny izay lasa zary toeran-jadona sy fanangonan-karenan’olon-tokana.
    Io modely io izay nolovana na noterena avy amin’ny frantsay dia tsy mifanaraka velively amin’ny zava-misy.
    Ny fifidianana dia miainga avy any ambany fa tsy avy any ambony no midina.

    Tsetsatsetsa tsy haritra natsipy main’andro iny fa ho avy ny fotoana hifanakalozana momba izany.

    • 31 octobre à 18:55 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Shalom,

      Ny olana fototra sady goavana indrindra eto ain’ity Firenena ity, dia aleo hotsorina tsy mihambahamba : samy mitarika tsy maty manota daholo izy dimy lahy voatonona etsy ambony, ny mpanjaka mangidy hoditra, ny jiolahintsambo, ilay tsimahafotsy adala, ary izy roalahy vesaran’ny tazonkarena…

      Ireo tsy manota ireo aloha no tsy maintsy horesena tanteraka mihintsy…ary làlana tsy azo ihodivirana sy tsy maintsy irosoana ho amin’izany ny fitsinjarampahefana tena izy…

      Alohan’ny hahatongavantsika any amin’ny fitsinjarampahefana tena izy nefa, dia sakana goavana ity lalampanorenana izay nadika fotsiny amin’ny ankapobeny amin’ny lalampanorenana Frantsay fa tsy hahitana taratra mihintsy ny fahendrena sy fanahy tena Malagasy…

      Alohan’ny hanovana lalampanorenana nefa, dia ity rafitra CENI sy ity fifidianana hanjakan’ny vola sy ny tsy fahamarinana ity no mbola sakana lehibe ihany indray koa…

      Dia ahoana ary ?

      Miverina amin’ilay nambarako etsy ambony ny resaka sy vahaolana : tsy misy afatsy ny fanilihina mivantana an’izy dimy lahy ihany io, avy eo alefa mizotra miandalana amin’izay ny dingana manaraka rehetra…efa kilalao sy voatefin’ireo hery vahiny sy mpijirika ary jioahy iraisampirenena izy dimy lahy ireo…raha vao potika izy dimy lahy ireo, mora ho azy ny mitsimpona tsirairay ny tsy maty manota…

      Mipetraka ny fanontaniana : adintsaranga ve ? adimpoko ve ? ady ho an’ny fahafahana ve ?

      Raha mbola kanosa tsy sahy hiady ho an’ny Firenena, dia resabe daholo izay ho kinasa…ady ho fanafahana ialana amin’izy dimy lahy no tsy maintsy mandeha aloha…

      Liban, Thailande, Chili, Biélorussie, Mali, Algérie, Bolivie...tsy vahoaka kanosa akory ireny...

  • 31 octobre à 18:40 | Shalom (#2831)

    Mbola resaka hafa ihany :

    Dia ahoana ilay fitokanana ny rova amin’ny zoma 6novambra io ?
    Nataoko "r" fa tsy "R" satria tsy ankasitrahako ny zava-misy nataon’ity fitondrana ity ao.

    • 31 octobre à 19:05 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Jereo fotsiny anie ilay filalaovana ny toetsaina e ! ilay daty 06 novambra…

      Iarahana mahalala izany daty 06 novambra 1895 izany e ! andro manjombona, andro nidiran’antambo, io no daty voizina indray hanaovana fankalazana ny fanotana fady…

      Aiza ianao no hahita fisandratana ao anaty fanotana fady ?

      Avelao izy hanao, fa mbola eo aminy ny hery aloha izao…fanotana fady tanteraka ny Merina teraky ny efatoko izay nonina sy nanangana io toerana io no atao amin’io daty io amiko…tsy Razambe avy any Sahamadio, na avy any Ambositra na koa avy any Faratsiho no miafina ao, ary fanosena tanteraka ny tantaran’Ialamanga hatrizay niorenany fony Andrianjaka…

      Sahy izy fa aleo aloha hanao dia ho hitantsika ny tohiny…

    • 31 octobre à 19:23 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Averiko ihany, vakoka mifono ny tantaran’Iarivo ary mitahiry Fasambe io toerana io…

      Ary io ilay tetika sy paikady nataon’i Gallieni fony andro, ary notohizan’i De Gaulle tamin’ilay kabary feno poizina tetsy Imahamasina ny 22 aogositra 1958, nilazany ny hoe « demain vous serez un Etat comme vous l’étiez lorsque ce palais était habité… » nefa dia fantany tsara fa tsy mbola nisy Etat izany teto, ary tsy nahenika an’i Madagasikara manontolo akory ny andriamanjaka teto Imerina…

      Io no tetika sy iraka isany ampanaovina ireto foza ireto raha tsy fantatrao, ary ireo lehibeny any ampita no maniraka azy amin’izany…

      Ialamanga sy ny tantarany no tiana hopotehina amin’io…ary ny taranak’ireo olona nafenina ao amin’io toerana izay otaina fady io…

      Ary izay no tena hisaorako an’Itompokolahy isany Tsiranana sy Zafy, izy mirahalahy ireo, na inona niseho teto na inona, dia nanaja hatrany ny soa toavina sy ny fomba mifanaraka amin’ilay fisaina sy fihevitra mifototra amin’ilay fahendrena dimy noresahako ery ambony izay iombonan’ny Foko rehetra eto Madagasikara...

  • 31 octobre à 19:37 | Rainingory (#11012)

    Besorongola,

    Misambotra ilay fifamalianao sy ilay foza vavy aho, ary koa ny fanombohandresakao t@ Vohitra sy Shalom, dia hoy aho hoe misy irika ahatontosaina zavatra ihany raha mety hatao i Zafimahova sy ny HVM ary ny TIM.

    <<
    31 octobre à 13:49 | Isandra (#7070)
    On dirait que Serge Zafimahova a mis de l’eau dans son vin, ce dernier temps, il y a quelques mois, il était farouchement contre ce régime, a taxé celui-ci l’origine de tous les maux,...
    31 octobre à 17:34 | Besorongola (#10635)
    Vohitra.
    Mais le problème c’est que votre idée ouvre un boulevard à Rajoelina et pour longtemps car il est capable d’agir à la Ouattara si par malheur il reste au pouvoir jusqu’en 2028
    >>

    Zafimahova et la plateforme Dinike à mon avis sont en train de faire un mauvais positionnement sur l’échiquier politique en ce temps actuel très sadasada, où il ne se passe rien malgré la mouise dans laquelle nous sommes et en même temps où le takobilany peut péter à tout moment parce que le vahoaka n’en peut vraiment plus.
    Et donc une période où politiquement il faut être aux aguets pour être au bon endroit du bon côté au bon moment.
    Un mauvais positionnement je dis qu’il fait car il est en train de faire ce qui s’est fait et se fait encore (en France par exemple, mais aussi en Argentine un temps de ça) qui ne garantit pas le succès, c’est cette façon d’adopter le ni-ni, de se mettre au milieu, de prendre une place non partisane, non tranchée même je dirais.
    C’est louable comme esprit mais c’est la loose assurée en politique.

    Dans ce siège, il n’est pas interdit qu’on gagne le deal, comme l’a fait Giscard ou même Macron, mais pour cela, il faut un déclencheur exogène pour réussir, donc indépendant de sa volonté, de la chance quoi ! Et dans tous les cas, il n’y a pas/n’y aura pas de pérennité de siège centriste.

    Macron a bénéficié du sentiment de dégagisme qui envahissait le peuple français accentué par la faillite Fillon ; et Giscard l’a eu juste parce que c’était une élection anticipée suite au décès de Pompidou.

    Pour en revenir à Zafimahova donc, se mettre au milieu des mpanohitra et des mpanohana le rendra complètement inaudible, invisible.

    De mon point de vue, ce qu’il faudrait qu’il fasse, et ce n’est pas encore trop tard, c’est de continuer à accompagner les 2 vovonana RMDM et Panorama, en se positionnant dans une strate supra-antoko, surtout, surtout au-dessus des HVM et TIM pour être moteur de ces 2 forces vives et d’une pierre 2 coups, les enlever des mains du laitier et du comptable.

    Le seul gage d’efficacité de l’opposant à mon avis c’est d’avoir avec soi la masse populaire drainée par les 2 partis, associé à un ciel dégagé de toute pollution due à 2 figures loosers & has been.

    • 31 octobre à 20:36 | Vohitra (#7654) répond à Rainingory

      Bonsoir Rainingory,

      On partage les memes points de vue quant a la lecture de la situation qui prevaut...

      Il faudra agir dans ce sens avec ruse et fermete...

      Bonne soiree

  • 31 octobre à 20:53 | Besorongola (#10635)

    Quand je regarde qui sont les dauphins potentiels de la bande des 5 (selon Vohitra), je ne vois pas trop qui fera l’affaire entre Rivo, Fidèle, Rina et Rajoelina...
    2 Merina, un Betsileo et un Sihanaka. Parmi les côtiers j’en vois pas trop à part Ntsay mais je peux me tromper.
    Je veux juste signaler que j’ai un peu attrapé le train en marche et c’est seulement en 2019, après mon passage à Mada que j’ai décidé de suivre de près la politique Gasy. Bref il y a beaucoup de politiciens que je ne connais pas mais je m’informe à fond pour rattraper mes actes manqués et ou mon retard
    Je demande juste à Vohitra de m’éclairer sur un homme qui attire mon attention ce dernier temps Mr Narson ANDRIANJAFY. Qui il est ce monsieur que je trouve posé et possédant une large connaissance de l’histoire politique de Madagascar ?

    • 31 octobre à 22:29 | vatomena (#8391) répond à Besorongola

      Les français ont eu Jeanne d’Arc pour bouter les anglais ; Les Kabyles et berbères ont eu la Kahina pour résister à l’invasion arabe. Quelle jeune femme malgache se lèvera un jour pour nous délivrer de toute cette mafia politicarde .Sans doute pas madame Isandra

    • 31 octobre à 22:36 | Rainingory (#11012) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Au-delà de leurs origines, Rivo c’est un mollason, Rina c’est un bleu, Fidèle lui il lui faudra du temps quand même pour convaincre car ce n’est pas trivial le droit à l’oubli quand on a retourné sa veste, et l’autre je vais même pas en parler..

    • 31 octobre à 23:11 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Vonison Andrianjato plutôt...

    • 31 octobre à 23:40 | Shalom (#2831) répond à Besorongola

      Vonison Andrianjato Razafindambo dia mpanao gazety ary efa minisitra teo aloha.
      Izany maha-mpanao gazety azy izany dia manana fahalalàna tokoa izy.

      Asa na misy hifandraisany amin’ilay mpanao gazety hoe Razafindambo izay milaza hoe nenjehin’i amiralin-dranom-potaka fahiny ka nitsaoka tany Kanada. Izy io no anisan’ny nanangana ny fikambanana Hetsika Diaspora malagasy tany amin’io firenena io.

  • 31 octobre à 23:32 | Shalom (#2831)

    Testsatsetsa tsy haritra hatrany :

    Raha tsy diso ny fahatsiarovako dia nisy ny fifanantonana natoan’ny "Dinike" sy ny Rodom-ben’ny mpanohitra ary tsy mifanipaka akory izy ireo raha ny foto-kevitra amin’ny ankapobeny no jerena na dia tsy hita miaraka mivaingana aza.

    Be ny zavatra fantatra momba ireo toe-javatra ireo, kanefa tsy asiko teny lava eto aloha fa hisy ny fotoana hiresahana izany amin’ny maha-mety azy.

    Hevitra vaovao : "JADONA MENDRIKA" :

    - Ekeko ary iriako fa ny zavatra tokony atao voalohany dia ny fana-foanana ny CENI ka ny ministeran’ny ati-tany toa ny fahiny no mikarakara ny fifidianana rehetra.
    Rafitra mampihomehy io CENI io satria toa ny tany afrikana miteny frantsay sy nozanahan’i Lafrantsa fahiny no misy io rafitra io. Midika izany fa hevitra avy amin’ny frantsay io.
    Amin’ny saina tsy miangatra : fa nahoana no tsy maintsy manaraka ny toro-hevitry ny frantsay isika ?
    Fianarana mitovy izao no natao ; misy aza malagasy lasa mihaotra lavitra noho ny sarababem-bahoaka frantsay (oh. i arsonist, marina io fa tsy vazivazy), samy manana saina mamakafaka sahy mifanandrana sy mandinika.
    Fa nahoana no tsy mahavita tena isika fa tsy maintsy vohizin’ny frantsay ?
    Tsy midika velively ho fankahalana frantsay ny filazako izany fa sakamalao sy avozo koa tsy mifankahala akory fa miara-miasa amim-panajana ny andaniny sy ny ankilany.

    - Rehefa foana ny CENI dia hovana ny Lalam-panorenana.
    Raha ny hevitro dia tsy ilay Lalam-panorenana valina amin’ny eny na tsia intsony no atao fa safidy amina tolotra maro : Federalisma, ny toa izao tsy miova, ny rafitra miankina amin’ny fokonolona sns ... na fikambanan’ny hevitra maro amin’ireo voalaza ireo.
    Dia anjaran’ny vahoaka no misafidy hoe inona ny Lalam-panorenana tiany ho an’ny ho avy.
    Ary ao anatin’izany Lalam-panorenana izany, na iza lany dia mati-soratra fa tsy azon’izan’iza hovana intsony fa manao "amendements" raha tiana hampiditra zava-baovao.
    Tsy mendrika sy tsy manjary ny fomba nentin’ny frantsay nampiasa ny hoe repobilika faha 1, 2, sns ...
    Tadidio fa ny Lalam-panorenana soisa dia efa 700 taona izao.

    - Fototra roa lehibe ireo, avy teo dia azo aroso ny resaka fifidianana.

    Marihina anefa fa mila fanomanana sy rindra milamina sy matotra ary entitra vao ahatafita izany hevitra sy fomba izany ny malagasy.
    Ilana fiovan-tsaina entitra na atao hoe "didy jadona MENDRIKA" aza mba hanova saina ny maro an’isa ary hamotsehana ireto mpanao polifika efa zatra mamotika firenena ireto.

    Raha ny fitondrana ankehitriny mantsy tsy hanaiky izany mihitsy satria tsy ny firenena no jereny fa ny fiarovana ny tombotsoany sy ny tombotsoan’ireo namany sy mpiray petsapetsa aminy ankehitriny.

    Mpanao politika manao ahoana ary no ho vonona hanao izany fiovana izany ?
    Eo no olana be indrindra ny fanatanterahan’azy.
    Amiko, tsy misy afa-tsy ny "JADONA MENDRIKA" no atao am-boalohany satria sarotra raha ny hoe fampiharana ny demokrasia fotsiny no atao, satria ny demokrasia no araraotin’ny sagnagna toa an-dry DJ nanaovany ireny fihetsika tamin’ny 2009 ireny ka nanonganany ny fitondrana nisy. Azontsika ny tian-kambara amin’izany atao hoe "JADONA MENDRIKA" izany.

    Dia miverina ilay resaka teto hoe : atao ahoana ireo mpanao politika maloto sy tsy maty manota rehetra nandalo teto ireo ?
    Miverina misokatra ho an’ny rehetra indray ny hevitra.

  • 1er novembre à 00:17 | arsonist (#10169)

    Je profite de l’absence habituelle pendant tous les weekends des salariés foza du forum pour exposer ces quelques réflexions perso .

    Tout d’abord , merci à lysnorine pour ses références historiques ci-dessus !
    Nous Gasy avons le grand défaut de faire de l’à-peu-près dans tout ce que nous faisons .
    La dernière illustration très spectaculaire de ce grave défaut est cette ridicule histoire de la pisse-memée .
    Nous n’aimons pas trop la rigueur .
    Même y comprise la rigueur dans la science de l’Histoire .

    Une de nos habitudes gasy que je regrette beaucoup aussi est cette indéracinable croyance que nous avons en la vertu salvatrice d’un individu , une sorte de sauveur mystique , qui sortirait ce pays et ses populations de l’état de misère avancée dans laquelle nous baignons depuis une grosse soixantaine d’années .
    Utopie !

    Or ce qu’il nous faut c’est plutôt toute une génération de leaders solidaires et diversifiés sur tous les plans qui font la vie d’une nation , pour encadrer et mener nos populations sur la voie de sa liberté et de son développement .

    Mais malheureusement pour l’instant nous en sommes très-très loin .
    Parce que nous persistons à trouver un individu pour occuper cet inapproprié poste de filoha d’un système stérile de gouvernement et d’administration centralisé au max .

    La perspective d’un système fédéral à venir peut certainement changer la donne psychologique et sans doute aussi culturelle dans la pratique politique .
    Car cela limite largement les pouvoirs du filoha et par voie de conséquence limite aussi les nuisibles ambitions personnelles de tous les individus qui aspireraient à occuper ce poste .

    • 1er novembre à 01:29 | Shalom (#2831) répond à arsonist

      Ca m’a fait sourire, j’ai écrit un post et MT l’a éjecté. C’est un texte pour répondre à arsonist.
      j’essayerai une autre fois.

    • 1er novembre à 02:32 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Oui Slalom ! La censure est l’une des raisons pour lesquelles j’ai pendant un certain temps écrit mes posts en anglais .
      D’ailleurs cette semaine j’ai déjà commencé un texte en anglais quand je me suis aperçu que le censeur n’était plus en activité .
      Bof ! On vous lira plus tard , Shalom .

  • 1er novembre à 10:22 | arsonist (#10169)

    • 1er novembre à 10:46 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Je soutiens toujours l’idée de laisser les foza totalement seuls dans l’exercice du pouvoir .
      Il faut les isoler là où ils sont .

      Cela mettra au clair les responsabilités des seuls foza lorsque le moment où ils devront rendre des comptes aux populations gasy arrivera .

      Car remarquez que , même déjà maintenant , les foza tentent maladroitement de mettre la responsabilité de leurs difficultés actuelles sur le dos de l’opposition , mais aussi de ce que les foza appellent les Andafy .

  • 1er novembre à 11:14 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Rehefa feno vola maloto ny paosy, rehefa tanteraka isay sitrapo maloto, dia miroso any amin’ny sehatra hafa indray ny mpanjaka foza…dia ny fisavihina ny tantara sisa.

    Misavika tantara indray izao no mahamaika, satria io no làlana hiheverany fa hahafahany mametraka ny anarany eo amin’ny tantara…

    Rehefa tsy nahomby ny resaka famitahana ny ambanilanitra tamin’ny resaka « îles éparses », dia indro indray fa ny fisavihina ny tantara no iompanana…

    Nisy fanontaniana napetrako efa volana maro lasa hoe « maninona moa no tsy maintsy niditra taty afovoantany ny mpanjanaka fahiny, nefa raha ny laojika, ara-toekarena sy ara-pifehezana, dia tokony tany amorontsiraka nidirany no tokony nametrahany ny renivohitra ho fanjanahana ny Nosy, toy ny tany Boanamary, Vohémar, Toamasina, Anosy ? Satria ny teto Imerina no misy rafi-piarahamonina efa nisy fandaminana sy antanantohatra mifantoka amin’ny fombandrazana sy kolontsaina, ary nisy fifandraisana tamin’ny fanjakana Anglisy…

    Dia io manohy izany ilay mpanjaka foza maditra, ka io mihezaka misavika tantara ka hamotika ny lasa sy ny tantara eto ankibon’Imerina io…

    Fa maninona ity mpanjaka foza maditra ity no tsy mety milaza mihintsy fa Betsileo ny tenany nefa ny rehetra mahafantatra izany ? Satria sarotra aminy ihany koa ny hisavika ny tantara any Sahamadio Fisakana, misy manapahaizana mpahay tantara sarotiny amin’ny fombandrazana sy ny lasa ihany koa any, toa ny Andriana Ramakavelo Désiré ka mety ho sarotra ny fisolokiana raha any no atao…

    Dia io tsy nihambahamba niaraka amin’ireto foza namana avy any Faratsiho sy Ambositra, hisosososo toy ny vinanto tsy nandre fosa, ka tonga mirakaraka amin’ny randrana tsy sahaza, ovaina daholo na ny tantara na ny fitafy, misavika fitafy toa an’i Radama II io, hiroso amin’ny fanotana fady eo amin’ny Fasambe io…tsy atao mahataitra izany, izahay koa efa mba nahavita tsitsika sy fafy rano ary fafy rà, ary efa niantso ny tody sy nanitsaka ny androny, ho hitantsika izay tohiny eto…

    Io fa nanambara ny rafim-piarahamonina any amin’ny Antanala Zafirambo ny Andriana Razafitsiandraofa Brunelle, ka manambara ny antanantohatra sy toavina eo amin’ny mpanjaka Antanala, toa mangina tsy misy ahenoana teny ny foza mpisavika tantara, fa ny eto ankibon’Imerina ihany no tena tsy zakany sy tiany hopotehana mafy…tsy mahita lazaina izy mikasika ohatra ny Printsy Marson, ny Printsy Elakovelo, ny Printsy Kamamy na ny Printsy Mohajy sy ny taranak’ireny olona omeko haja ireny ara-piarahamonina…

    Aleo hazava ny resaka : TSY fiamboniana na fanavahana velively na koa fanilihina sy faniratsirana no ilazana izany resaka izany, fa kosa fametrahana ny fiarahamonina manoloana ny tantara, fanomezankasina ny lasa sy ny fahendrena ary fitaizana nentin’ireo Razambe fahiny ka nahafahany nametraka lamina teo amin’ireo taranany mba hitsinjovana ny fandriampahalemana sy hitsinjovana ny fahavelomana…

    Dia io fa andro ratsy, andro maloka, vanimpotoana fahavoazana no tiana hasandratra, dia ny andron’ny 06 novambra, izay tokoa no maha foza ny foza…satria ny fisavihina izao ny mahamaika azy, mihevitra ny hisavika ka ho tonga Radama III ilay zaza maditra tsy folaka avy any Sahamadio…dia io fa manao lalampoza… Fa TSY ho afa-bela velively eo amin’io Fasambe io ianareo telo fa tadidio izany...

    • 1er novembre à 11:53 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      Tamin’ny taona 1865 dia tody teto Madagasikara i Alfred Granddidier.
      Nanoratra boky mikasika an’i Madagasikara niaraka tamin’i Auguste Lantz izy.
      Tao anatin’izany boky izany no nilazany momba an’i Madagasikara raha nahita ny rafi-pitondrana teto am-povoantany izy hoe : "c’est une société plus civilisée et organisée".
      Taona 1865 izany resaka izany.

  • 1er novembre à 11:52 | Vohitra (#7654)

    Pasitera iray no namorona ny tonony sy ny feo teo amin’io Hirampirenena Malagasy io…ary nosoratany mazava tao amin’io ny hoe « Zanahary », ary tohiziny amin’ny hoe « Tahionao ry Zanahary…ity NosinDRAZANAY ity...

    Zanahary sy ny Razana izany no voasoratra ao…satria fantany tsara fa mifototra tanteraka amin’izany ny fahendrena sy ny finoana tena Malagasy manerana ny Nosy manontolo…

    Fa maninona no tsy Andriamanitra no nosoratan’ilay Pasitera tao amin’ny tonon’io Hirampirenena io ?

    Andriamanitra sy Andriananahary no nofintinin’ny Malagasy fahizany ao amin’ny antsoina hoe Zanahary, ary fahiny, mbola tsy nahay namaky teny sy nanoratra ary tsy mbola nanana fifandraisana tamin’ny vahiny ireo Razambe ireo dia efa nahafantatra ny fisian’i Zanahary mpamorona sy manana ny fahefana lehibe, ary toavina sy lolohavina antampon’ny loha, ary napetrany fa ireo Razana efa nialoha azy nody nitodi-doha niakandrefambaravarana dia nataony ho masina ihany koa ka hieloelo hanelanelana eo amin’ny velona sy i Zanahary…dia nipetraka teo fa ny fanahin’ireo efa niafina nahavita ny soa sy ny tsara dia mivadika ho « avelo », fa ireo fanahy ratsy kosa dia nantsoina hoe « angatra », ary ireo velona manampanahy kosa dia manana ny ambiroa…izay no niantsoana ny olona very fanahy hoe « lasa ambiroa »…Izany no nahatonga ohatra an’i Andrianampoinimerina miantso foana ireo Razambe roambinifolo efa nialoha làlana azy any amin’ny fodiamandry miakandrefana rehefa misy fotoandehibe na koa fanapahankevitra horaisiny…

    Izay ilay finoana Malagasy, manaja ny Razana izy, fa kosa manompo an’i Zanahary…ary ilay Zanahary Malagasy dia hita taratra ao amin’ny Testamenta Taloha ary misy fitoviany tokoa na eo amin’ny fomba fanehoana fiankohofana sy fanompoana na eo amin’ny fomba fandaminana ny mpiarabelona…

    Ilay Zanahary Malagasy tokoa dia mitsinjo ny mpiarabelona, mitsinjo ny fiainana amin’izao tany fandalovana izao, mitsinjo ny fahavelomana ka nahatonga ireo Razambe nanao laharampahamehana ny fambolembary natao ady lehibe amin’ny mosary, nanao fandaminana amin’ny fambolena ka nametraka ny hasin’ny Tany, nametraka ny fandriana fahalemana ho antoky ny rondrampiarahamonina…

    Koa rehefa tonga ny andro 06 novambra io, dia mazava tsara aminay fa…ireo Razambe roambinifolo ireo no kasaina hotaina fady…ary miaraka amin’izany ny finoan’izy ireo an’i Zanahary…

    Mazava tsara eto fa ny Hasimpirenena voasoratra ao amin’ny Hirampirenena no hosena sy vetavetaina ankitsirano, dia i Zanahary sy ny Razana…

    Efa mazava aminay izao tanjona apetraky ny foza ankehitriny izao…mijoro ankehitriny ny tsy maty manota...ka tonga hanevateva hanota eo amin’ny toerana masina...moa va tsy mitovy ihany amin’ny nataon’ireo Moabita, ny Amonita sy Amalekita fahiny ireto foza ireto ?

  • 1er novembre à 12:25 | Vohitra (#7654)

    Hiresaka kely ny mikasika ny zavanitranga tany Fianarantsoa omaly indray aloha isika…

    Tsy navela niditra sy nihaona niresaka tamin’ny vahoaka tao Fianarantsoa satria nosakanan’ny mpitandro filaminana ireo Solombavambahoaka TIM tonga tany sy ireo solontena avy ao amin’ny vondrona Panorama…

    Dia averiko indray, fa diso tetika ianareo Solombavambahoaka omaly…

    Ahoana moa no tsy hahafantaranareo fa i ragôva popil anie ka Solombavambahoaka fahiny HVM, ary lehiben’ny vondrona parlemantera HVM fahiny tao amin’ny Antenimierampirenena e ?

    Nahoana ary nankaiza ireo Senatera sy olomboafidy HVM sakaizany fahiny izay zanak’i Matsiatra Ambony, maninona raha ireo no nalefanareo hanao tatitra amin’ny vahoaka ao Fianarantsoa, fa inona no alehanareo Solombavambahoaka vaoafidy avy eto Analamanga sy Itasy any hanao tatitra amin’ny vahoaka any ?

    Ity tantara ity anie ka izay nataon’ny teo aloha ihany no indro miverina eto raha tsy miova ianareo ka tena mametraka ny fiovana paikady e !

    Fa angaha moa tsy ireo mpitandro filaminana fahizany ihany no nalefan’ny HVM nisambotra naka an’i Randriamananoro Augustin teny ampandevenana teny ampototry ny Fasana nandritry ny fotoana fandevenana fahizany ?

    Ianareo ve dia tsy mbola mahafantatra fa ny mpitandro filaminana anie ka manao fikaramana an’ady amin’izay mpitondra politika mihazona fahefana foana hatrizay teto e ? rehefa hifanatrika amin’ireo ianareo dia tsy azonareo hodiana tsy hita mihintsy ny resaka fahendrena sy fomba ara-drazana sy ny resaka Foko, mazava loatra izany…

    Malalaka ny sehatra eto Imerina ho anareo, ataovy ny tatitra amin’ny 06 novambra eto ankibon’Imerina, dia ho hitantsika ny tantara e !

  • 1er novembre à 13:40 | Shalom (#2831)

    Asa angamba hoa ataony andro tsy fiasana handraisan-karama io andro hitokanan-dry gaigy ny fanotana fadiny amin’izay hisy ny olona ho tonga eny ?
    Ataoko fa mba ho tonga saina ireo tompon-tantara rehetra ka tsy hanaiky ny hanatrika io fotoan-dratsy io.
    Asa, izay angamba ilay natsipin’i Matoriandro teto hoe : efa misy mpisikidy hafa manoro azy ka io vanin’andro io no natolony ?
    Tsy ilana fahalalana manandro angamba izany fa raha olona misaina sy mahay ny tantara tsy hisafidy daty mamorika toa io ary indrindra raha tena mpanandro mahay tsy hanaiky ny ataon’ireto foza ao Anatirova izao.

    • 1er novembre à 14:43 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Shalom,

      Efa somary natsidiko ery ambony ny momba io daty sy andro io, teo amin ny lafiny tantara moa no nitondrako ny resaka...

      Saika tsy hanohy ny tafa mikasika izany intsony moa aho, nefa efa natsidikao ilay izy, dia heveriko fa tokony hirosoana ihany...

      Eo amin ny lafiny fomba sy finoana indray no hitondrako ny resaka. Mpanota fady sy milalao ratsy sy zava-dratsy ireto foza ireto...

      Io andro 06 novambra mipaka handroso io tokoa dia mitondra ny vintana adaoro, ary io adaoro io dia milaza ny afo, ary ny afo dia maneho ny masoandro teo amin ny finoana manandanja eto ankibon Imerina...

      Fa maninona ary no miresaka masoandro foana ireto foza rehefa mikasa hanimba ny Hasina eto Imerina toy ny nataony vao tsy ela tamin ilay resaka tanamasoandro ?

      Andro adaoro mizotra ho any amin ny volana ho rava any amin ny maizimbolana io, ary eo no ozona efa mitambesatra aminy sahady satria mitory faharavana ho azy izany, efa niteny aho tery ambony fa na hihodina havia izy na hihodina havanana dia tsy ho afabela amin io Fasambe io izy...

      Efa natsidiko teto izany resaka izany tamin ny fotoanandro iray niresahana io colisee io, efa toerana fady sy mitondra ozona ho azy io toerana nanaovany azy ary amin ny ilany alahasaty io...

      Hoy aho hoe, ny Razana sy ny Fiafenana tsy mba azo sangiana mihintsy eto, ho sahy izy raha mahatohitra an ireo Razambe sivy efa nanintsana ny nofony ka nody ho avelo teo amin io toerana io...

      Efa hita soritra ny Zoma 22 mey hifoha 23 mey teo andro alahamadibe tsinambolan ny asaramanitra ny ny hanjo ireto foza...andro vitsy talohan izay no nisy horohorontany indroa misesy teto Iarivon Analamanga raha tsaroanao...

      Aleo hizotra ny tantara, izay mahery voanjolahy hoy ny fitenenana...

      Ny Merina ve no ho kitihinao eo amin ny fototry ny fombany dia ho resinao eo amin izany toerana izany !

      Sanatria anie izany !

  • 1er novembre à 15:00 | akam (#7944)

    @vohitre, Shallom
    - Pathetique de lire vos echanges car vous croyez detenir les clefs pour amelieorer l avenir de ce pays…mais vous etes mal barres. Je n irai pas vous conseiller d aller faire de hautes etudes de Marine …mais pour affronter la mer, la simple frequentation des vezo du Sud Ouest devrait suffire pour vous apprendre comment leurs ancetres ont atteri dans cette region et de facon similaire comment et pourquoi ces gasy perpetuent de bouche a oreille leurmaniere de vivre. Mon allusion refere en premier a l ile qui baigne dans l ocean indien. La metaphore tient a cet isolement geographique qu un borgne trone au milieu des aveugles. Vouloir sortir l ile de ce chaos actuel. Oui c est le cas ! C est louable de discuter ou de chercher des solutions ! J ai lu… certes… peniblement vos echanges (gasy, frangasy…menees virtuellement) qui rappellent un carre de mecs attables sous le cocotier et sirotant du whisky.
    - Je leve le voile sur 4 points majeurs. Le premier est l ethnicisme. Choquant en 2020 que vous allez encore chicailler sur le pedigree de quelqu un qui pourrait prendre la suite du Dj. Votre lucidite est louable de balancer a la poublelle le laitier et le vrai-faux comptable. Le second porte sur l appropriation d une republique federale. Senses etre instruits, vous accusez minablement une faille cognitive sur l histoire de la confederation helvetique ou celle des landers allemands. Revoyez l histoire de cette grande Allemagne qui n a pris naissance que grace a un certain Napoleon III . En ayant courbe l echine a GuillaumeII (1870) il a fait naitre cette nation a Versailles. En bref l ile, dans son statut actuel, ne peut plus muter en republique federale. L histoire gasy a ete demolie. Il n y a aucun historien digne de ce nom. Ces ecrits sont plutot signes pas des etrangers. De fil en aiguille, le troisieme point porte sur les fractures sociales qu aucun PRM (intellectuel ou pas) n a voulu resoudre. A l indignation de tous, la RDM, qui aurait pu corriger cela, fut la pire deception. En bref cette ile ne pourra etre administree que sous une forme unie et indivisible. La CENI n est qu un moule suggere par des magistrats francophones. Faconnee localement, elle n est qu un organe symbolique pour te faire avaler la pilule. Ce peuple, “independant” et informe du gout amer, s enfout absolument "de qui pourrait etre elu" ? Pour faire de la politique, t as pas besoin de faire sciences-po. Ca demarre logiquement du village, de la ville ou de la region ! Le dernier point concerne la “dictature moderee”, houlala, ce n est donc plus une republique, c est plutot le second empire francais qui a ete renverse par NapoleonIII. Cad tu entretiens un terreau de putschistes. Revoyez l etat actuel du pays dit “premiere democratie du monde”. L elephant qui dirige trompe sa population par tweet. Cad que des prises de decisions individuelles…qui, apparemment, favorisent que sa prore personne (750USD d impot ) et ne menent qu a la division de son peuple. ..ces prochains mois nous montreront l impact sequentiel ! In fine, mecs, vous ne faites qu un simulacre de proces, car les post controverses de l’ 1 ou de 2 d entre vous ne prechent pas en faveur de votre “beuverie”. En bref une bête qui se mord la queue

    • 1er novembre à 16:03 | Vohitra (#7654) répond à akam

      Mais qu est ce qui fait tourner un chien, sa tete ou sa queue ?

      C est ce qui m arrive d emblee a l esprit en lisant votre post, on dirait de la part de quelqu un desequilibre, physiquement ou moralement, par la tournure d un debat...

      Qu est ce qu il y a de mal a parler et d aborder la question ethnique qui est une realite sociale vecue en toute franchise ?

      C est vous l akim qui ne vit pas ici et qui n est pas en contact avec le quotidien d ici mais qui essaye depuis votre cage la bas de faire une projection de ce qui se passe ici en fonction de ce qui vous passe a l esprit selon une vision d il y a trois decennies depuis qu on vous a domestique la bas...

      Oui, on dirait que votre post est celui de quelqu un de frustre, de quelqu un qui ne veut lire et entendre que ce qui lui arrange de par sa mentalite de fourbe par nature...

      La preuve, des que le debat parle d un federalisme, la premiere chose qui arrive a votre esprit etrique n est que le spectre de la division...or ici, a ce sujet, on veut bien aborder la question sous l angle d une approche partipative integrant la population, une prise de decision locale pour permettre d atteindre une perspective globale, une meilleure redistribution de ressources, une prise en compte des initiatives, des volontes, des aspirations, des perceptions du progres, sur le plan local, des projets intrinseques en faveur du developpement local...

      Vous avez un esprit borne l akim, et ne vous surestimez pas plus qu il n en faut...

      On aspire tous ici a une decentralisation effective car la centralisation de la prise de decision depuis ces 45 annees n a fait qu entretenir la corruption economique et politique, que creuser les inegalites de developpement entre Regions et renforcer les inegalites de classes sociales chez la population.

      Aussi, epargne-moi de tes lacunes de vision et perception, de tes approximations de la realite socio-politique vue, vecue, subie ici du fait des actes irresponsables et odieux de ces crapules qui denaturent la Republique et ses valeurs...

      A moins que tu veux epargner et proteger une ethnie particuliere, celle qui te fasse beneficier du produit d une predation dans le pays ?

      Allons, j ai cru que t etais quelqu un d instruit la, ne te rabaisse pas pour si peu avec quelques lignes d une inconscience inouie de votre part...

    • 1er novembre à 17:28 | Shalom (#2831) répond à akam

      Je ne comprends pas très bine vos commentaires.
      Sauf à dire que vous préconisez de ne rien faire.

      Si vous avez bien suivi ces échanges, vous oubliez les remarques d’arsonist, remarque plus qu’importante sur le sujet et il a écrit : il faut plus d’une génération.
      Ce qui veut dire qu’il faut un début et que c’est un travail de longue haleine mais qui n’est pas incompatible avec l’amélioration dans l’immédiat des besoins fondamentaux de la population et du pays.
      Comment peut-on changer si on ne débute pas ce changement ?
      Pour votre première remarque : ethnicisme. Où vivez-vous ? La notion d’ethnie à Madagascar est une réalité et nullement un handicap, c’est une richesse et il faut l’admettre dans toute recherche de solution.
      Savez-vous que tous les 8 ans, dans le sud-est, il y a la cérémonie de "sambatra" et périodiquement dans le nord et le nord-ouest la "Fitampoha".
      Au risque de décevoir certains mais des originaires d’autres contrées du pays ne savent même pas ce que c’est, pourtant c’est le quotidien de ces peuples et ne pas les considérer, non vous marchez sur des mines, je vous le fais remarquer.

      Concernant la décentralisation effective ou la fédération.
      Avez-vous entendu ce que disent tout le temps les gens des profondes régions de Madagasikara ? Les décisions d’Antananarivo.
      Donnons les responsabilités directement aux gens des régions, ne laissons pas les décideurs s’agglutiner ici à Antananarivo et tant que les décisions sont prises à Antananarivo, il y aura toujours de régions OUBLIÉES.
      C’est une proposition que je soutiens mais vous n’avez peut-être pas bien compris mon post : j’ai insisté sur le fait que pour le référendum :
      - quiconque peut proposer le modèle qu’il pense bon pour le pays
      - c’est au peuple de décider
      - et ce que le peuple a choisi doit être mis en œuvre et il est non changeable quelque soit la ligne politique du pouvoir élu.

      Donner la responsabilité directement aux gens qui vivent dans les régions, plus près du peuple, quoi de plus sain comme mode de gestion et d’administration ?

    • 1er novembre à 20:21 | vatomena (#8391) répond à akam

      modèle à suive ou à étudier :les laender allemands ou les etats des etats unis d’amerique

    • 1er novembre à 21:46 | akam (#7944) répond à akam

      @vohitre
      - Je suis attentif a ce qui est discute ici, et donc, tu ne peux pas me faire taire. Remettre en cause l ouverture d un debat de ce type me contrarie, car un prof d universite comme toi ne doit pas se vexer d etre contredit. Un de tes potes indique meme que le principal defaut des gasy est d etre sanguin.
      - Cool bonhomme ! Car tu ne maitrises pas assez tes nerfs…au faux-rhum il faut s attendre a etre contredit ! Ou est la democratie bonhomme ? au passage, il n y a aucune raison de quemander une credibilite quelconque. Car ce n est pas en confessant que je suis ci ou ca ou que je connais un tel ou une telle pour se faire entendre. Ici les post sont pour tous, autrement ouvre un blog et basta.
      - Quant a confondre republique federale et decentralisation, c est dommage pour un professeur comme toi. C est un sujet typique de travaux diriges en droit constitutionnel. Une Republique Federale a un fondement historique base sur un passe historique et notamment l independance administrative des etats. Les regions de Mada, marquees actuellement par un desequlibre economique, sont davantage demembrees par le covid. Dans les circonstances actuelles, Dj n a visiblement soutenu que sa region d origine. La photo de la sainte famille montre bien que les 5 membres sont des malama.
      - Si t evoques l egalite des regions, c est demagogique car elle a un prix. L exemple dans le monde a reveille le spectre d une guerre civile (Cameroun, Congo, Ceylan…),.
      - La decentralisation est une option politique qui ne peut etre effective que par la constitution. Si Dj a nomme des gouverneurs, c est qu ils ne sont pas issus d elections democratiques car la logique veut qu ils soient elus par les territoriaux et qu ils font une vrai boulot de ’president-bis’...mais est-ce le cas actuel ?

    • 1er novembre à 21:50 | akam (#7944) répond à akam

      @ General Shallom :
      - Si tu cibles la gouvernance actuelle ? Tu devras considerer que Mada n echappe pas au lot commun d etats africains francophones ou des dynasties familiales sont bien reputees pour gravir autour du pouvoir. En 2020, vas-tu recourir a ce process ou iras-tu faire autrement ?
      - Bonhomme, de nouvelles tetes existent et veulent une vie meilleure que celle menee actuellement a Mada. Parler de generations futures n est que soumission a Dj. Car les gasy ages de 20-50 ans sont acquis par l avenement de Dj. Ts revent d etre binat et d acceder au pouvoir comme lui. En bref, ca veut dire que les gasy appartenant a ces 3 decades sont pourris. Coute que coute comme il a dit, le putschiste qui a reussi un fameux bond de la mairie de Tana a la presidence risque de rester au pouvoir de facon perenne comme Ouattara (Cote d Ivoire).
      - Etant fils de militaire (comme t as indique), le mec s est trouve un gite “blinde” que le precedent PRM, qui a attribue genereusement des etoiles a une centaine de bidasses haut-grades, n a meme pas pu le concurrencer. L executif actuel est bien installe. Conformement a la constitution, il sera soutenu par le prochain senat, il te reste plus que l AN. Les deputes elus sont ceux de Mada et non specifiquement de la region ou ils sont elus. Si les ONG interpellent ces deputes a defendre la morale et l ethique de leur fonction, c est qu il y a une discordance entre eux et le peuple qu il represente. Un republicain rejette de facon absolue le putsch, le rationnel actuel est d aller convaincre l AN. Comment est-elle parvenue a empecher Zafy ?

    • 1er novembre à 22:56 | Shalom (#2831) répond à akam

      1er novembre à 21:50 | akam (#7944) répond à akam ^
      @ General Shallom :
      - Si tu cibles la gouvernance actuelle ? Tu devras considerer que Mada n echappe pas au lot commun d etats africains francophones ou des dynasties familiales sont bien reputees pour gravir autour du pouvoir. En 2020, vas-tu recourir a ce process ou iras-tu faire autrement ?
      - Bonhomme, de nouvelles tetes existent et veulent une vie meilleure que celle menee actuellement a Mada.


      Mon nom est Shalom et je ne suis pas un général.
      Dans mon post, je n’ai jamais penser cibler la gouvernance actuelle, je parle de ce que je pense être bien pour le pays.
      Et quand vous dites "nouvelles têtes", désolé mais il ne suffit pas d’avoir une nouvelle tête pour comprendre ce qui est bien pour ce pays.
      Madagascar n’est pas qu’Antananarivo ni que les grandes capitales de province et les malagasy s’étalent et vivent sur plus de 587 000 km², ils sont presque 30 millions d’âmes.
      Vos nouvelles têtes maîtrisent-elles la connaissance profonde de ces 2 principaux éléments : le pays et le peuple ?
      Si la réponse est non, ce n’est pas la peine.
      Vous faites référence à l’Afrique, pourquoi pas au Japon, à La Corée ou au Vietnam ?
      Vous parlez de jeunesse, j’ai lancé sur ce forum une remarque il y a quelques mois mais je n’ai jamais eu de réponse : pourquoi le Japon n’admet-il que des 1er ministres séniors (plus de 55ans j’entends) ?

    • 1er novembre à 23:08 | Vohitra (#7654) répond à akam

      Dis, c est ou Ceylan ?

      Refais une simple mise a jour de votre cerveau ankylose en voie de lignification...

      Tu parles d une Republique et juste apres tu avances tout d un coup la notion d independance administrative des Etats...mais c est quoi cette histoire ?

      Ne te hasardes pas a travailler de facon soutenue tes meninges, tu risques de t abimer...pour quelqu un qui s aventure deliberemment a faire une confusion entre autonomie et independance, allons, allons, repose toi le bois silicifie, c est pas la peine...

      Ca ne t as jamais effleure l esprit les possibilites d une Region autonome a faire une programmation budgetaire a partir de ses propres ressources et autres potentialites exploitables en partenariat sans passer par un gouvernement central predateur ?

      Et au lieu de rester dans une capitale a faire et refaire une carriere politique tout en baignant dans la kleptocratie, les elites ou pretendues comme telles feraient mieux de s investir du moins intellectuellemnt pour faire developper une region sur terrain au lieu de s imaginer et s adonner a des actes de pillage centralise au detriment de la population des Regions...

      La Constitution est un cadrage juridique tandis que le mode operationnel de la traduction effective de l autonomie en volonte politique d agir dependra du dynamisme et capacite d anticipation des elus des Regions...

      Mais avec tes idees confuses, et tes manoeuvres dilatoires pour tenter de reculer a tout prix l echeance de ce rendez-vous face a l avenir, beaucoup de Regions vont encore s enfoncer dans la melasse...pour finir par etre cede ou mise sous bail emphyteotique par un pouvoir central truffe de politiciens avec les memes mentalites que toi...helas !

    • 1er novembre à 23:34 | Vohitra (#7654) répond à akam

      Et c est quoi cette histoire de malama que tu balances en regardant la photo ?

      Ainsi tu ne fais que baser tes raisonnements sur le phenotype des gens alors ?

      On sent tres bien l idee sulfureuse qui aveugle ton esprit et embrume ta lucidite alors !

      Et la c est clair et explique pourquoi tu detestes le debat ci dessus relatif a la foi et coutume ancestrale d une Region...

  • 1er novembre à 17:20 | diego (#531)

    Bonjour,

    Tous pays doivent faire face à plusieurs défis, violence, insécurité, viols, vols et beaucoup d’infractions, corruption, et la pauvreté, la famine, qui est d’une violence inouïe.

    Des violences dont les victimes sont souvent les citoyennes et citoyens démunis.

    Quelles doivent être les réponses à tous ces problèmes, à court terme, comment y faire face, et à long terme, comment les prévenir ?

    Je ne crois plus que la majorité des citoyennes et citoyens ignorent que leur pays soit un des plus pauvres au monde.

    Je ne crois pas non plus que la majorité des politiciens, des élites et des gouvernants ne savent pas que l’Etat et les Institutions de leur pays soient fragiles, pauvres et dysfonctionnels.

    Mais une chose est certaine, ils ignorent ou refusent, me semble-t-il, de doter tous les moyens, administrativement, à leur pays pour affronter les défis.

    Il faut être terre à terre, autrement dit, être capable de répondre sincèrement, sans l’ombre d’un mensonge aux victimes des violences, ici des viols.

    Comment répondre à une violence sexuelle :

    - par la loi, autrement dit, trouver les présumés coupables, innocents jusqu’au preuve du contraire, et les conduire au tribunal.

    Autrement dit, pour rendre justice aux victimes, il faut déclencher tous les processus et artifices juridiques à la disposition des Institutions Judiciaires, autrement dit, la Justice.

    Énumérer les différents problèmes de Madagascar est devenu un sport national pour les « Avarampianarana » et la majorité des élites et des politiciens, mais ils ne présentent aucune alternative politique viable face aux plusieurs défis que leur pays doit faire face.

    Êtes-vous en état de rendre justice si vous n’avez pas des Institutions Judiciaires fiables, non corrompues, qui ont des moyens, et fonctionnels ?

    La réponse est évidemment non.

    Quand on est responsable politique ou gouvernant, c’est une chose importante, me semble-t-il, d’être capable d’énumérer les défis et nommer les problèmes auxquels on va faire face, mais plus important encore d’être capable d’énumérer c’est dont les pays doit réussir à mettre en place pour y faire face. On ne rend pas justice si on n’a pas une justice fiable et fonctionnelle.

    La Justice est un des trois pouvoirs, avec l’Exécutif et le Législatif où les dirigeants et les élus exercent le pouvoir.

    Ce qui signifie exactement, qu’on revient toujours aux fondamentaux que la majorité des dirigeants et responsables politiques malgaches, je crains, ignorent :

    - État et Institutions.

    Un pays sans État et des Institutions est quel pays :

    - Fanjakany baroa, samy manao zay saimpatany ny olona....désordre !

    Quand un élu ou un politicien annonce quelque chose, un x projet, un développement économique par exemple, il ne va pas y arriver tout seul avec son équipe sans le concours de l’Etat et des Institutions du pays.

    Et enfin, tout le monde le sait, en tout cas, j’assume que c’est le cas des personnes « Avarampianarana », bon s’ils l’ignorent les discussions dans le pays vont voler dans tout le sens, l’Etat possède une triple signification, c’est niveau écolière me semble-t-il :

    - sociologique ;

    - organisationnelle ;

    - et juridique.

    • 1er novembre à 17:48 | Shalom (#2831) répond à diego

      @ 1er novembre à 17:20 | diego (#531)
      ...
      Comment répondre à une violence sexuelle :
      - par la loi, autrement dit, trouver les présumés coupables, innocents jusqu’au preuve du contraire, et les conduire au tribunal.
      ...


      Ce que vous dites est la solution qui réprimande ; je ne dis pas que ce n’est pas nécessaire .
      La base de toute vie de société est l’éducation, le respect des mœurs et traditions qui ne sont pas incompatibles avec l’âge moderne

    • 1er novembre à 18:24 | diego (#531) répond à diego

      Bonjour,

      Maintenant, une fois qu’on connaît ce qu’un État et ses rôles, on peut sérieusement s’engager dans des discussions des défis que le pays doit faire face et comment le développer, le moderniser, et le réformer.

      On ne peut pas réformer, développer un pays dont l’Etat et les Institutions sont dysfonctionnels. C’est un peu comme une personne qui ne sait pas nager mais veut sauver une personne en train de se noyer.....les deux risquent d’être en danger de mort....il faut au moins une troisième personne qui sait nager pour les sauver.....c’est un peu le rôle de la Communauté Internationale....empêcher les pays pauvres de sombrer, de se se noyer :

      - politiquement, économiquement et juridiquement !

      Tambitambazina et conseiller leurs dirigeants de prendre au sérieux leurs responsabilités pour éviter des drames humains et trop des dégâts matériels pour faciliter la lutte pour revenir dans une situation dite normale.

    • 1er novembre à 18:56 | Rainingory (#11012) répond à diego

      diego,
      de mon point de vue, il faut être moins théorique ;-)

  • 1er novembre à 18:52 | Rainingory (#11012)

    Hors-sujet.
    FANABEAZANA OLOMPIRENENA :

    Misy ny fanabeazana efa voafenitra, ny fanabeazana fototra, ny fampianarana ambony, ny fanofanana arak’asa, na ny fampianarana teknika aza.

    Fa misy lafiny fanabeazana na fitaizana izay tsy mba jeren’ny mpitondra politika, indrindra moa ny fanjakana foibe, dia ireo asa na tetikasa hampandroso ny olompirenena tsirairay na aiza izy na aiza, na kely izy na lehibe.
    Ireo karazana asampanabeazana ireo anio dia saika matetika ny fikambanana vahiny no tena manosika azy, izany hoe tsy hita akory ny fanjakana handray izany ho andraikitra ka anaparitaka na ampiroborobo izany (raha tsy hoe izaho no jamba ka tsy mahita).

    Ny indro kely dia ny efa nisitraka izany ihany no mitohy mahazo fa ny sasany dia ankilabao eny foana.
    Iza no faritra mahazo ireny fanampiana arapanabeazana ireny fa tsy ry Vakinakaratra, Amoron’ni Mania, Alaotra-Mangoro, sns sns foana foana hatrany hatrany ?
    Misy fitsinjarana azy ireny izany tokony averina @ fitoviana. Tsy voatery hoe atao mitovy tsotra fotsiny (égalitaire) fa kosa mba mifandanja (équitable) araky izay ilaina sy mety isamparitra.

    Hotanisaiko faobe eto izany lafimpanabeazana resahiko izany :
    -  Fampiroboroboina ny tetikasa fanabeazana ny tantsaha amin’ny teknika araky ny toetrandro ary manaja ny tontolo iainana, ary ampahaleotena aratoekarena azy ireo, toy ny agroforesterie, agroécologie, rizipisciculture, sns sns ;
    -  Fanitarana ny partenariat de territoire à territoire misy amin’ireo faritra malagasy sy vahiny. Fa mba firy moa ny faritra eto Madagasikara no toa an’i Itasy izay efa ela no niaraniasa t@ Nouvelle Aquitaine any Frantsa ka azo tampaintànana ny fandrosoany ? Mba aiza sy aiza amin’ny faritra ny CIRAD (Montpellier) no tena manao fanatrehana maharitra amin’ny fomba fambolena ? (raha tsy hoe izaho no jamba ka tsy mahita)
    -  Fankaherezana ny tetikasa momba ny fanadiovana sy ny fidiovana any ambanivohitra (programmes d’assaisnissement dans les communes rurales) mba hisorohana ny fahatongavan’ny valanaretina ohatra, na koa aza mba hanosehana ny fizahantany ambanivohitra satria voasarika hitsidika ny olona rehefa madio ny tanàna ;
    -  Fanaovana journées portes ouvertes momba ny Internet any amin’ireny vohitra sy tanàna salasalany ireny, na fampahafantarana momba ireo andrimpanjakana toy ny antenimiera fotsiny aza, MBA tsy ny olona andrenivohitra ihany no misitraka ny fahalalàna rehetra ahafahany mitantana irery ny safidiny sy ny hoaviny ;
    -  Sns sns..

    Mino aho fa misy marobe no ohatra toy ireo izay azon’ny fitondrampanjakana anaovana fanentanana.
    Ary hoy aho aza hoe tokony amoronana sampandrahara na rantsamangaika manokana mihitsy eny anivon’ireny vondrombahoaka itsinjarampahefana ireny (région) handrindra izany arakarakin’ny ilainy mifanaraka amin’ny izay mampiavaka azy.

    Fehiny omeko : ny fitondrampanjakana mendrika dia izay manao ho anisan’ny laharampahamehany ny fanabeazana amin’ny lafiny rehetra manontolo !

    • 1er novembre à 19:09 | Vohitra (#7654) répond à Rainingory

      Miarahaba takariva Rainingory,

      Fanabeazana inona no mbola antenaina sy azo andrasana aminy ?

      Ianao ve Ben ny Tanana amperinasa, dia vao hanomboka hikatsaka fahefana tampony ianao, dia ilay tanana nametraka fitokisana taminao no doranao amin ny afo ny 26 janoary 2009 ?

      Fanabeazana inona no antenainao aminy raha ny tantara sy harena ara kolontsaina voatahiry amin ny sary sy feo eto amin ny Firenena aza nopotehany tamin ny afo ihany koa ny 26 janoary 2009 ?

      Olona vesaran ny fanahy maloto handoro sy hanapotika ve no heverinao hieritreritra fanabeazana ?

    • 1er novembre à 19:39 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      Manao ahoana ianao Vohitra,

      Raha ny tena marina dia ataoko ho isan’ny izay angatahina tsy misy iadiankevitra amin’izay tia ho eo rahampitso ireo notanisaiko etsy ambony ireo.

    • 1er novembre à 20:36 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      Pour aller dans le sens de ce que je discute ci-dessus, voici le magazine Alalino de ce soir qui dévoile la détresse des paysans, ils sont loin d’une vision et/ou de projet d’amélioration de leur situation, s’il n’y a pas ces associations qui sont encore seules en mesure d’apporter réflexion à leur place.
      ALALINO : Tantsaha, DU 01 NOVEMBRE 2020 BY KOLO TV (25:51)
      https://youtu.be/qgWKJRKpil0

  • 1er novembre à 19:01 | diego (#531)

    Bonjour Shalom,

    Un, vous me lisez à moitié !

    Deux, vous semblez oublier que le viol est une violence, un délit, une infraction...

    Et trois, vous oubliez, à mon sens c’est assez grave, que Madagascar, votre pays, possède des arsenaux Judiciaires pour lui permettre de lutter avec justesse et équilibre pour juger les présumés coupables, des toutes sortes d’infractions, qui sont présumés innocents jusqu’au preuve du contraire.

    Et très important de noter que le « droit » français que Madagascar a hérité de l’époque coloniale n’est absolument pas en conflit, bien au contraire, avec le droit dit ancestral, Fihavanana, Fady, Tsiny, etc.....vient tout de suite en tête.

    Et enfin, le droit ne signifie pas uniquement punitif....il faut se rappeler que l’Etat a une triple signification, je l’ai dit plus haut :

    - sociologique ;

    - organisationnelle ;

    - et Juridique.

    Il y a ce qu’on appelle, la hiérarchie des sources de droit. On étend par sources du droit les différentes manières dont le droit est établi. Comme tout le monde sait, la plupart des règles de droit sont établis par la « loi », au sens large. Il s’agit dès lors de sources formelles.

    Maintenant, la « Coutume », ou la « jurisprudence , qui représente l’ensemble des décisions suffisamment concordantes rendues par les juridictions sur une même question de droit, seront, quant à elles, qualifiées de « sources informelles ».

    Tradition et modernité ne sont en conflit que très rarement...c’est dans la religion qu’on verrait des conflits......

    • 1er novembre à 21:07 | Oursvagabond (#9660) répond à diego

      Rainingory

      Merci pour le lien. Reportage qui met en lumière leurs difficultés et qui donne à réfléchir.

    • 1er novembre à 21:16 | Rainingory (#11012) répond à diego

      Oursvagabond,
      👍👍👍

    • 1er novembre à 22:38 | Shalom (#2831) répond à diego

      J’ai très bien compris votre discours initial.

      Ce que je dis c’est que dans un contexte quelconque surtout quand il s’agit de la vie en société, il y a l’aspect préventif et l’aspect sanction.
      La loi et la justice ne sont pas là pour éduquer les gens mais pour les juger après un fait.
      Ce que j’ai écrit c’est la règle "mieux vaut prévenir que guérir" : l’éducation est un liminaire de la vie sociale. Et si elle n’est pas bien "cadrée", à vous de voir la suite.
      Je ne dis pas qu’elle est suffisante mais qu’elle doit être vue en premier avant de penser aux sanctions.

  • 1er novembre à 20:20 | Besorongola (#10635)

    QUE DIT LA BIBLE SUR LE RAPPORT ENTRE LES MORTS ET LES VIVANTS ?

    La question est posée : est-ce que les morts intercèdent pour les vivants ?

    . Je suis très conscient qu’il n’y a que la vérité de la Bible qui mérite d’être considérée. La vérité c’est la Parole, la parole vivante c’est-à-dire Jésus-Christ, la parole inspirée par l’Esprit c’est-à-dire la Bible. C’est ça qu’il faut défendre, c’est ça qu’il faut comprendre et il faut que nous nous exhortions les uns les autres avec attention. Aucun enseignant n’est à l’abri d’une erreur et donc je vous remercie de tout cœur de lire avec vigilance ce que j’écris pour qu’on reste attentif, les pieds solidement ancrés dans la parole de Dieu. C’est important que chacun écoute avec tout le discernement que l’Esprit-Saint peut donner à ceux qui sont croyants , et qu’on s’attache toujours à comprendre ce que la Bible dit plutôt que ce qu’un individu ou une personne peut avoir comme conviction.

    Comment aborder cette question : est-ce que les morts intercèdent pour les vivants ? .
    ,
    Premièrement, je veux souligner que le terme prier signifie simplement demander, demander quelque chose à Dieu. Intercéder, c’est intervenir auprès de, c’est demander une audience en quelque sorte pour le bénéfice d’un tiers ou pour son propre bénéfice. La question doit donc être simplifiée de cette manière : est-ce que les morts n’ont jamais demandé à Dieu de sauver des vivants ? N’ont-ils jamais tenté de plaider leur cause pour un vivant, et ce qu’il soit sauvé ou qu’il soit perdu ? Donc ça c’est vraiment le cadre un petit peu plus précis de la question.

    Deuxièmement, "Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants" (Marc 12. 27). Pour lui, tous les êtres humains sont vivants. Selon la Bible, la mort physique n’est qu’une porte sur l’éternité où chacun continuera de vivre éternellement, en enfer ou au paradis, c’est-à-dire en tant que personne sauvée ou en tant que personne perdue. Sachant par ailleurs que l’enfer ou le paradis n’ont pas encore commencé, ils ne commenceront qu’à la résurrection, mais que dans l’état intermédiaire ils se trouvent déjà dans une situation séparée, avec des sensations, des émotions, des sentiments, une compréhension, qui sont bien différents si l’individu est sauvé ou si l’individu est perdu. Et à ce titre, de la même manière que Dieu connaît intimement toutes nos pensées humaines et toutes nos paroles, c’est le Psaumes 139 qui le dit entre autres – il y a d’autres passages qui le suggèrent également – il connaît la pensée, les désirs, les soupirs de tous les morts, qu’ils soient sauvés ou qu’ils soient perdus. Alors comment qualifier la pensée d’une mère de famille décédée pour ses enfants encore vivants sinon comme une prière ? Est-ce aller trop loin ? Pas du tout à mon sens, comme le montrent les points qui suivent.

    Troisième remarque : les martyrs qui sont devant le trône de Dieu prient pour ce qui se passe sur terre. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Apocalypse 6. 10 qui l’affirme. Ils intercèdent pour ce qui se passe sur terre, pour que la justice de Dieu soit faite, et quelle justice est supérieure à celle de l’évangile ? Apocalypse 5. 8-9 évoque la prière des saints comme une offrande. Je ne vois pas pourquoi restreindre cette offrande à la prière des saints qui sont encore vivants et pourquoi ne pas y voir la prière de tous les saints, y compris des morts – des morts en Christ bien sûr quand il est question des saints. C’est un parfum qui plaît à Dieu. Et je ne vois pas comment mon intercession future dans le séjour des morts serait moins alignée avec l’intercession missionnaire qui est chère au cœur de Dieu. Quand je serai au ciel, je serai encore plus aligné à la pensée de Dieu que je ne le suis aujourd’hui bien entendu.

    Quatrième remarque : dans le séjour des morts des perdus, les gens restent conscients et Dieu est toujours Dieu. Alors il n’est pas le Sauveur des perdus puisqu’ils l’ont rejeté, mais il reste quand même leur Dieu parce qu’il n’y a qu’un seul Dieu, le Dieu créateur de tous les hommes. Et quand Jésus en personne rapporte cette parabole du riche et de Lazare, je crois que le cri du riche qui est perdu dans cette histoire, qui est éloigné de Dieu, qui souffre un regret puissant et profond et qui demande que Dieu intervienne pour parler à ses frères qui sont encore vivants afin qu’ils ne viennent pas dans ce lieu, je suis conscient que si on parle là d’une intercession peut-être je vais trop loin, mais c’est quand même une prière, c’est quand même une demande. Et même si on réduit cette parabole à des notions très simples centrées sur son sens principal, les actions que Jésus évoque sont quand même évocatrices d’émotions, d’activités qui ont lieu dans l’état intermédiaire pour les perdus avant la résurrection finale.

    Cinquièmement, Luc 15 évoque la joie dans le ciel pour un pécheur qui se repent. Alors c’est certainement une indication du souci du ciel pour le salut des vivants, non seulement parmi les anges mais aussi probablement pour l’ensemble du paradis intermédiaire.

    Sixièmement, je dirais donc que toutes les informations bibliques vont dans le sens d’une vie spirituelle des morts qui attendent la résurrection, d’une prière que la justice de Dieu soit faite sur terre. Je ne vois aucun texte scripturaire qui me dise le contraire ou qui me dise que les morts ne prient pas ou ne sont pas soucieux de ce qui se passe sur terre et ne maintiennent pas une relation à Dieu, même dans la situation de la perdition. Le fardeau de la preuve biblique appartient donc à ceux qui rejettent l’idée d’une activité spirituelle ou d’une activité de prière chez les morts....

  • 1er novembre à 20:25 | Besorongola (#10635)

    Je conclus donc de la même manière mais avec, je l’ai dit, une petite modification, la voici : je ne veux pas donner l’idée d’une sorte d’intercession paisible des morts sans Christ, c’est-à-dire que je ne veux pas imaginer que les morts sans Christ disent "ah ben Seigneur, tu vois effectivement j’aimerais vraiment que tu interviennes pour mon frère qui est autant impie que moi, qui ne se soucie pas du salut". Et là je crois que ce serait une erreur parce que nous voyons que le tourment est terrible. Le regret de la séparation d’avec la beauté de la gloire de Christ, la communion avec tout ce qui est beau, tout ce qui est amour, est terrible ! Et ça ne donne pas lieu à une sorte de réunion de prières des morts ; leur prière est un cri, une supplique. Et en cela elle est de qualité, d’un ordre différent que l’intercession des saints qui prient pour ce qui se passe et pour les gens qui sont sur terre.

    On a, je crois, très peu évoqué ces considérations dans nos Églises, ce qui se passe après la mort réellement, peut-être parce qu’on a crainte de la mort ou qu’on n’en parle pas de façon très fréquente ou qu’on essaie de l’éloigner de nos pensées.

    .Peut-être aussi, et plus probablement, il y a un problème qui vient des implications qu’en a fait l’Église catholique. En effet, de la compréhension que les morts prient pour nous, certains en sont venus, y compris plusieurs pères de l’Église d’ailleurs, à demander à ce que l’on prie les morts afin qu’ils prient pour nous. Et là, vraiment, on est en dehors du terrain biblique. C’est peut-être de là que vient cette crispation sur cette notion. Il ne faut pas imaginer que parce que les morts, en Christ notamment, prient pour nous alors soudainement, il faut en faire à la fois une sorte de doctrine et de pratique, et que nous devrions demander aux morts de prier de façon spécifique. Et c’est vrai que ça fait partie des données catholiques. Je reprends le catéchisme catholique : l’article 2683 page 662 nous dit la chose suivante : < < Les témoins qui nous ont précédés dans le Royaume, spécialement ceux que l’Église reconnaît comme "saints", participent à la tradition vivante de la prière, par le modèle de leur vie, par la transmission de leurs écrits et par leur prière aujourd’hui. Ils contemplent Dieu, ils le louent et ne cessent pas de prendre soin de ceux qu’ils ont laissés sur la terre. En entrant "dans la joie" de leur Maître, ils ont été "établis sur beaucoup". Leur intercession est leur plus haut service du dessein de Dieu. Nous pouvons et devons les prier d’intercéder pour nous et pour le monde entier. > > Voilà ce que nous trouvons dans l’Église catholique, cette idée que nous devrions solliciter la prière des saints. Un site catholique assez virulent à l’égard des protestants, Totus Tuus, dit ceci : "Pour autant qu’on veuille dire qu’il soit permis et utile d’invoquer les saints comme intercesseurs pour nous obtenir, par les mérites de Jésus-Christ, ce que nous ne sommes pas dignes d’obtenir à cause de nos démérites, telle est bien, comme l’a déclaré le Concile de Trente, la doctrine de l’Église :" Il est bon et utile [d’]invoquer humblement [les saints] et, pour obtenir des bienfaits de Dieu par son Fils Notre Seigneur Jésus-Christ…, de recourir à leurs prières, à leur aide et à leur assistance. "L’impie Calvin condamnait cette invocation des saints, mais de façon très arbitraire. Il est licite et profitable d’appeler à notre secours les saints vivants et de les supplier de nous assister de leurs prières. Ainsi faisait le prophète Baruch qui disait :" Priez aussi pour nous le Seigneur notre Dieu "(Baruch 1. 13). Ainsi faisait aussi saint Paul :" Frères, priez, vous aussi, pour nous "(1 Thessaloniciens 5. 25)." Bien entendu je m’inscris en faux avec la citation de 1 Thessaloniciens 5. 25 : les frères sont des frères vivants, ce sont les gens à qui l’apôtre Paul a écrit l’épître aux Thessaloniciens donc ils ne sont en rien les morts en Christ. Et donc, comme on le voit, c’est peut-être de là que viennent cette gêne et ce problème. Et effectivement, il est hors de question d’invoquer les morts pour qu’ils intercèdent pour nous. Pourquoi ? D’abord parce que la Bible l’interdit. La Bible interdit de parler à des morts ou de les solliciter, qu’ils soient saints ou malsains, qu’ils soient perdus ou qu’ils soient sauvés ne change en rien. Il y a un grand fossé entre les hommes et les morts, c’est de la nécromancie, c’est une pratique occulte que la Bible condamne. Et on peut le comprendre, c’est la deuxième raison pour laquelle il nous faut nous interdire cette pratique, c’est que ça nous empêcherait de considérer la plénitude de l’œuvre de Christ en notre faveur, et c’est l’un des soucis qui a été relevé dans les questions que j’ai lues. L’œuvre du Christ en tant que prêtre est suffisante, nous avons tout pleinement en Jésus-Christ. Son sacrifice pour nos péchés nous garantit un accès à sa personne alors que nous plaçons notre confiance en lui. Tout est accompli en Christ, tout est suffisant dans notre relation avec Christ et lui intercède pour nous, le Saint-Esprit intercède pour nous. Certes, les morts semblent intercéder pour nous mais notre lien, notre relation, sont centrés sur Christ. Il est l’auteur de la foi et l’amène à la perfection. Et il n’y a pas à rechercher une intercession tierce. La Bible nous invite à prier notre Père qui est aux cieux ; nous prions le Père au nom de Jésus, c’est-à-dire par ses bénéfices obtenus à la croix, et dans la puissance du Saint-Esprit, c’est-à-dire selon la volonté que l’Esprit a révélée dans sa Parole.

  • 1er novembre à 20:34 | Besorongola (#10635)

    ..... Et donc, nous aurions tort de rechercher l’intercession des saints ; ce serait une très mauvaise application de ce que j’avais affirmé que de conclure qu’il faille rechercher l’intercession des saints.

    Je conclus donc ainsi : la Bible semble bien confirmer que les morts prient mais la Bible interdit aux chrétiens d’invoquer les morts en Christ, les saints, y compris Marie, ou les morts loin de Christ parce qu’une telle activité nous détourne de Christ. C’est lui seul qui est l’auteur de la foi et qui l’amène à la perfection.
    Merci beaucoup !
    - EXTRAIT-

    Florent Varak

    Florent Varak est pasteur, auteur de nombreux livres dont le Manuel du prédicateur, L’Évangile et le citoyen et la ressource d’évangélisation produite en co-édition avec TPSG : La grande histoire de la Bible. Florent est aussi conférencier, et professeur d’homilétique à l’Institut biblique de Genève. Il est le directeur international du développement des Églises au sein de la mission Encompass liée aux églises Charis France. Il est marié avec Lori et ont trois enfants adultes et mariés ainsi que quatre petits-enfants

  • 1er novembre à 21:44 | diego (#531)

    Bonjour Rainingory,

    Ce que vous dites est amusant, assez détaché de la réalité en fait....théorie-pratique, pratique-théorie, comme si les deux sont complètement différentes !

    Cette espèce d’idée, sur la différence entre la théorie et la pratique, est non fondée, absurde même....attention, il ne faut pas théoriser comment sortir d’une crise, de la pauvreté. Mais on va se baser sur quoi exactement ?

    La pratique est le prolongement de la théorie, comme une pièce de monnaie, deux faces !

    La pratique fait acquérir des expériences, et très important, vous ne pouvez pas acquérir des expériences si vous ne possédez pas des grandes connaissances théoriques. Ce qui est assez souvent le cas à Madagascar.

    A mon sens, reprochez plutôt à vos dirigeants de ne pas tenir compte de la réalité dans le pays, théorisant sur un développement dans un pays où l’Etat est inexistant.

    • 1er novembre à 22:37 | diego (#531) répond à diego

      La théorie et la pratique face aux épreuves de la réalité !

      On peut théoriser sur les solutions à mettre en place pour résoudre, ou au moins, amoindrir la famine. Ces solutions vont devoir être mis en pratique.

      La théorie et la pratique vont devoir se confronter à la réalité en fait.

      A commencer par trouver les moyens financiers, personnels et toutes les compétences.

      Qu’est-ce qui peut arriver aux élites du pays ? Si les dirigeants du pays ne trouvaient pas des moyens financiers, ou n’avaient pas la volonté politique pour le faire, pour investir massivement, elles seraient accusées d’être seulement des bonnes théoriciennes, cela ne veut dire qu’elles sont incompétentes !

    • 1er novembre à 22:55 | Rainingory (#11012) répond à diego

      diego,
      alors allez-y confronter vos théories à la réalité, et revenez après.

  • 1er novembre à 23:51 | diego (#531)

    Rainingory,

    Vous ignorez ce que vous-même est en train de faire !

    Qu’est-ce que vous faites, quand vous réagissez, à une situation politique ou économique, dans votre pays, dans un forum ?

    De la théorie !

    Alors tout dépend des sujets et des matières dans lesquelles vous voulez théoriser, forcément des matières dans lesquelles, j’imagine, vous maîtrisez parfaitement.

    Je le fais sur l’économie, le droit et l’aéronautique parce que ce sont des sujets que je maîtrise parfaitement bien.

    D’ailleurs, jamais, depuis presque 10 ans, un seul économiste, juriste ou pilote de ligne Malgache n’ont essayé de me corriger ici.

    La raison est simple, ils se reconnaissent dans ce je dis....et comment ne pourraient-ils pas s’ils ont fait exactement les mêmes études et en parfaite maitrise de leurs connaissances.

    • 2 novembre à 00:23 | Rainingory (#11012) répond à diego

      diego, économiste, juriste, pilote de ligne !
      Bravo 👍👏, on peut pas faire mieux.
      Vous savez quoi, il vous manque juste d’être président de la République, et c’est parfait.
      Je vais quand même vous répondre, je vous dit que vous êtes dans la théorie, maintenant que vous avez cité vos réussites académiques, je dirai même que vous êtes hors-sol.
      Alors redescendez de votre avion de ligne, venez dans nos rues ici, rencontrez le sarambabembahoaka, et ensuite, allez voir les tenants du pouvoir, et avec tout ça, mettez en pratique vos théories, et revenez me dire si vous y arrivez.
      Sur ce, bonne soirée.

  • 2 novembre à 00:19 | diego (#531)

    Shalom,

    Ce n’est pas un reproche si je vous ai dit que vous m’avez lu à moitié.

    Seulement pour vous rappeler justement que je suis très sensible dans les choses que vous avez mentionné.... j’ai mentionné à ces sujets des solutions à court termes, une réaction assez rapide du pouvoir public, à un problème grave, montrer à la population qu’elle est protégée par la « loi », rôle et devoir des institutions judiciaires.

    Mais surtout, la prévention, qui est plutôt le rôle de pouvoir Politique, c’est à dire du pouvoir Exécutif et Législatif, par exemple, enrichir les arsenaux juridiques du pays, ou encore des aides aux victimes...Creation et formations des intervenants sociaux....aides aux ONG qui existent déjà etc....par exemple....

  • 2 novembre à 02:30 | diego (#531)

    Rainingory,

    Il faut penser vite et loin....je ne m’adresse pas aux gens qui réagissent sur MT, mais au monde politique, mais je suis poli, je réponds quand on me questionne.

    Les diplômes sont les témoins des connaissances, ce ne sont pas des insultes envers les gens ...Cela veut signifier tout simplement que la, les conversations, discussions avec moi sont basées uniquement sur la Science :

    - non des sentiments et des états d’âmes....si j’étais politicien, cela rassurerait les gens !

    Pas des âneries sur la théorie ou la pratique.

    Et c’est que vous avez fait en doutant l’importance de la théorie, quelque chose que les personnes diplômés ne font presque jamais, en dehors de monde politique !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS