Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 23h45
 

Editorial

Après le royaume de Baroa, la confrérie d’Ali Baba ?

mardi 14 avril 2009 | Ndimby A.

La fin de la semaine dernière aura été marquée par une baudruche de plus. Une belle enveloppe, remplie d’espoir et d’illusion, et qui s’est pitoyablement à moitié dégonflée avec le départ de la délégation pro-Ravalomanana des rencontres organisées sous l’égide des Nations unies et de l’Union africaine. Cela était malheureusement à prévoir, vu le trop d’écart entre l’intransigeance des positions et des objectifs. Comment trouver ce que l’éditorial de Tribune.com de samedi dernier appelait « un improbable centre de gravité entre Ambohijatovo, Ambohitsorohitra, Neuilly-sur-Seine et Ivandry » ?

C’est pourtant une bonne idée de réunir les représentants des trois Présidents de la République élus encore en vie (Ratsiraka, Zafy, Ravalomanana) et de ceux du Président de la Haute autorité de transition arrivé au pouvoir par un coup d’Etat (Rajoelina). Ces pourparlers de la dernière chance risquent cependant d’être d’avance voués à l’échec si chaque membre du quatuor persiste dans un extrémisme fatal. Difficile d’arriver à un consensus entre un Andry Rajoelina dont la capacité de vision s’arrête à celle de jouer l’Iznogoud de service ; Marc Ravalomanana, qui insiste pour revenir alors qu’il est trop fragilisé par ses propres turpitudes pour prétendre le faire sereinement ; Didier Ratsiraka qui a encore ses thuriféraires nostalgiques (pour parler comme lui) mais qui est sans doute passé de mode ; et Albert Zafy, enhardi par l’accueil populaire lors de ses dernières tournées dans les régions, mais sur lequel pèsent des rumeurs de pensées tribalistes (1).

Constellation de divergences

Pour parler clair, les divergences de points de vue et d’intérêts au sein des membres du quatuor sont tellement nombreuses que, pour un peu, on pourrait les qualifier de constellation. Grosso modo, le régime de transition actuel, fruit d’une insurrection flagrante, n’a eu qu’un seul programme : renverser Marc Ravalomanana, envers et contre tout, et à n’importe quel prix. Didier Ratsiraka et ses partisans n’ont qu’une idée en tête : prendre leur revanche sur le coup d’Etat dont ils ont été victimes en Février 2002. Et quant à Albert Zafy, au-delà de son amertume d’avoir subi une procédure d’empêchement sans doute méritée, il veut certainement aussi prendre sa revanche sur la mise a l’écart subie depuis 2002 par le CRN. Tout cela crée des rancœurs, des frustrations et des envies de revanche qui nuisent à ce fameux fitiavan-tanindrazana dont se prévalent pourtant tous les politiciens de Madagascar.

Au sein de ce quatuor, sans doute Albert Zafy est la seule personne sur laquelle on peut compter en matière de sens démocratique. Les médias n’ont jamais été aussi libres en près de 50 ans d’Indépendance que sous sa Présidence. Et quand des manœuvres politiques menées en sous-main par un de nos éminents juristes ont abouti à son empêchement en 1996, le Pr. Zafy n’est pas allé sur la Place du 13 mai, il n’a pas dissous l’Assemblée, il n’a pas fait intervenir l’Emmo-Nat, il n’est pas allé soudoyer des chefs militaires, il n’est pas allé recruter des mercenaires, et il n’a pas fait intervenir de juriste défroqué pour manipuler Constitution et ordonnances. Peut être est-il alors la fameuse troisième voie pour une transition qui ne pourra être que tendue avec Marc Ravalomanana ou Andry Rajoelina à sa tête.

Son statut de doyen du groupe lors de ces négociations de la dernière chance peut donc lui conférer une véritable aura de ray-aman-dreny, et sans doute les facilitateurs devraient explorer cette voie. Car il est évident que dans un pays qui va vers le morcellement de l’opinion, ni Marc Ravalomanana ni Andry Rajoelina ne peuvent être les moteurs de la réconciliation, pourtant nécessaire avant que Madagascar ne passe définitivement dans l’Histoire comme un théâtre de conflit de plus en Afrique. L’un est trop impliqué pour être sans rancune, l’autre veut se protéger du retour de flammes. En effet, comment Rajoelina pourrait-il convaincre les bidasses que finalement c’était un coup pour rien ? Car dans la relation ambigüe entre Rajoelina et les mutins, on se demande finalement qui commande qui.

Restons lucides…

A l’heure qu’il est, toute intransigeance de la part des camps Ravalomanana ou Rajoelina ne peut être que coupable, et ils en porteront la faute devant les générations actuelles et futures. En effet, soyons lucides face à deux vérités. Primo, chacun des deux leaders porte une lourde responsabilité dans les profondes fractures qui minent le pays. Secundo, aucun des deux ne peut plus prétendre porter à lui tout seul la réconciliation. L’esprit revanchard des uns, le fanatisme des autres, le loyalisme de certains et la mentalité maffieuse qui est apparue au grand jour dans cette crise nécessite d’urgence une prise de conscience de Marc Ravalomanana et de Andry Rajoelina : il faut qu’ils mettent de l’eau dans leur vin, avant qu’il ne soit trop tard. Les concessions sont nécessaires pour éviter la guerre civile, mais que leur faut-il encore pour en être conscients ?

Marc Ravalomanana ne doit pas rêver. Dans le contexte actuel, son retour immédiat ne peut être une solution, et risque même d’envenimer les choses. Il est abandonné par ceux qui auraient dû rester fidèles à l’homme, ou au moins à la fonction. Entre la défection de Sylla pour motifs personnels, la déculottade de Rajemison Rakotomaharo soucieux de rester Ambassadeur à Genève, et l’étrange silence d’Yvan Randrianansandratriniony (président du TIM), on ne peut qu’être admiratif devant le courage et la loyauté de Harinaivo Randrianantoandro et d’Yves Aimé Rakotoarison, même si on ne partage pas leur rigidité pour le retour de leur « Dada » et une irréaliste marche arrière vers un statu quo ante.

D’ailleurs, la liste des abus de Marc Ravalomanana est grossie jour après jour par la propagande TGV-iste, ce qui écorne son image et affaiblit sa position, à tort ou à raison. Faute de pouvoir l’imposer, il est donc nécessaire pour l’ancien patron de Tiko de négocier un accord politique afin de se garantir un retour serein. Il est également certain qu’un retour imposé de force par la SADC ne pourrait que prolonger et aggraver le désastre dans lequel nous plongeons doucement mais sûrement. Marc Ravalomanana n’a pas encore un soutien populaire actif, visible et d’une envergure suffisante à Antananarivo pour espérer pouvoir renverser la situation par la rue. Peut-être qu’en attendant quelques semaines, le temps que la HAT soit dans l’incapacité de payer les fonctionnaires… Mais d’autre part, il faut se rendre compte que les provinces en ont légitimement assez de s’enrhumer à chaque fois qu’Antananarivo éternue.

Mais Andry Rajoelina doit également remettre les pieds sur Terre, et se rendre compte que la récréation est finie. Sur bien des points, la situation est en train de lui échapper. Son coup d’Etat ne fait l’unanimité, ni au sein de la population, ni au sein de la classe politique, ni au sein de l’Armée, ni au sein de la société civile, ni au sein de la communauté internationale. Ses courtisans qui lui vocifèrent un soutien sans faille, qu’ils soient boutonneux de l’armée, dinosaures politiques, petits caïds de rue et voleurs à la tire ou Injet boys (and girls). Mais ces soutiens inconscients ou intéressés (donc pas nécessairement d’une loyauté indéfectible) ne doivent jamais lui faire oublier que ces gens ne sont qu’une infime partie de la population Malgache, même si ces vociférations favorisent l’orgasme mental de son ego hypertrophié. Seule une élection permet de parler au nom du peuple Malgache (vahoaka Malagasy), sinon ce genre d’argument n’est qu’un attrape-nigaud. Et nul n’est dupe : cette transition à rallonge de 19 mois n’est faite que pour permettre à Andry Rajoelina de se donner une assise nationale en vue des prochaines présidentielles, après avoir certainement traficoté la Constitution. Objectif : faire sauter cette clause de protection que les sages rédacteurs de toutes les versions précédentes avaient placée contre les immatures de moins de 40 ans.

Dérapages incontrôlés

Faire admettre le coup d’Etat et en gérer les conséquences sera donc pour Andry Rajoelina beaucoup plus compliqué que prévu. Heureusement d’ailleurs, car s’il fallait dérouler le tapis rouge à tous les putschistes, où irait le monde ? Nous doutons fortement de la capacité de Andry Rajoelina à se faire respecter comme Chef suprême des Armées auprès des mutins (il suffit de revoir le début de la fameuse séquence vidéo du Bucas). Les caisses de l’Etat sont presque vides, malgré une opération de Bons du Trésor par Adjudications (BTA) qui a plus ou moins bien marché à la Banque centrale. Et en dépit de discrets signes d’assouplissement, la Communauté internationale a encore récemment confirmé ses positions initiales en refusant le coup d’Etat et en dénonçant la façon dont l’équipe actuelle s’est approprié le pouvoir, que ce soit au niveau de l’ONU ou de l’Union africaine. On a même lu dans certains journaux locaux que la Banque mondiale arrêtait les décaissements demandés par ses projets après le 17 Mars 2009.

L’économie est exsangue, les employés en chômage technique ne se comptent plus, et tous les indicateurs montrent que le pays est sur une pente, non seulement dangereuse, mais de plus tropicalement savonnée. Sur le plan politique, l’incapacité de Monja Roindefo à mettre un gouvernement sur pied est quand même révélatrice de certains malaises. Y a-t-il volonté de ne pas faire monter les antagonismes pendant que les négociations continuent, ou manque de crédibilité du régime de transition qui n’encourage pas les bonnes personnes à en faire partie (malgré le nombre pharaonique de CV qui auraient été reçus), ou encore impossibilité de concilier un nombre décent de sièges avec l’appétit vorace de tous les alliés politiques ?

Au-delà du problème initial et fondamental de crédibilité d’un mode d’accès insurrectionnel au pouvoir, le régime de transition aggrave sa situation en accumulant également des erreurs monumentales : celles-ci montrent, au mieux un problème de compétence, et au pire un esprit de chasse aux sorcières. Par exemple, au détriment des règles techniques qui régissent le statut d’un Centre hospitalier universitaire, le Ministre de la santé par interim a cherché à imposer un médecin généraliste à la tête du CHU de Befelatanana, avant de se voir remettre vertement à sa place par le personnel. Le personnel de la Banque centrale a également été obligé de déclencher une grève pour rappeler au Ministre des finances qu’il ne devait pas être l’objet de pression et d’intimidation à but politique. De telles gesticulations ne font en fait que confirmer notre conviction dans le fait que, dans les conditions actuelles, les politiciens de ce régime de transition ne peuvent apporter rien de nouveau à la pratique politique et à la gouvernance dans ce pays, bien au contraire.

Au sein d’un régime qui a drainé les foules sur les thèmes populistes de la lutte contre la dictature et la mauvaise gouvernance, les démonstrations que ce régime est finalement identique à tous les précédents, voire pire, se multiplient. De plus, les atteintes supposées ou réelles aux droits de l’homme fleurissent dans l’opinion publique. Où est le héros Razily, arrêté par les bidasses alors que son seul crime était le port d’un drapeau Malgache sur une voie publique ? Qu’en est-il des enfants dont les disparitions ont inquiété la communauté internationale ? Mais également, où se trouve cette fameuse animatrice de MBS que la rumeur publique affirme comme disparue depuis le début de la crise ?

Enfin, le plus ridicule est cette réquisition par la HAT de plusieurs tonnes de produits dans les stocks de la société TIKO, pour motifs fallacieux. On s’en doutait avec ces produits de première nécessité arrivés d’on ne sait où (bateau fantôme ?) pour être bradés en-dessous de tout calcul économique de rentabilité dans les fokontany (il semblerait d’ailleurs que l’huile étant vendue non raffinée, elle puisse être la cause de divers désagréments pour ses consommateurs). Toutefois, il serait curieux de savoir sur quelles bases juridiques cette ponction a-t-elle été faite (Ratsirahonana est-il dans les parages ?). Sous prétexte de dettes fiscales, peut-on faire n’importe quoi au groupe Tiko pour essayer de regagner un populisme qui s’effrite ? Les autorités de transition sont invitées à s’expliquer sur ce procédé qui ressemble à un pillage légalisé : cela est possible, car parait-il que même un coup d’Etat peut l’être dans certains pays (mais pas à Madagascar, bien sûr...). Mais il n’est pas nécessaire d’avoir des diplômes universitaires pour prononcer la formule magique « Sésame ouvre toi » sur les entrepôts des entreprises. Après une entrée au royaume de Baroa, existe-t-il un risque de voir la prochaine étape s’intituler Ali Baba et les 44 de la HAT ?

----

Note  : (1) Cette rumeur a toujours étonné l’auteur de ces lignes, qui a été en situation de fréquenter la famille Zafy pendant plusieurs années autour du début des années 80, et qui n’a jamais perçu chez le Professeur, son épouse ou ses enfants la moindre once de discrimination malgré mon origine de merina et fier de l’être. Nous nous souvenons également de la contribution d’une de ses anciennes étudiantes sur le forum de Tribune.com, qui a réfuté cette rumeur.

70 commentaires

Vos commentaires

  • 14 avril 2009 à 06:11 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Des "panurges",le royaume de Baroa,la confrérie d’Ali Baba,enfin la violence physique ou l’élimination mortelle des personnalités politiques comme au LIBAN ou au M.O.Ca commence déjà par des lancements des "G" chez Maitre SYLLA Jacques.
    Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

    • 14 avril 2009 à 12:35 | niry (#210) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Pff..On n’y comprend rien Basile.. C’est un charabia réservé à des initiés, à des élites, peut être.. C’est codé ?

    • 14 avril 2009 à 14:02 | Fihavanana (#1935) répond à niry


      J’ai trouvé très clairs les propos de Basile...
      Maintenant je veux bien admettre que ce ne sont pas les propos de monsieur tout le monde...
    • 14 avril 2009 à 15:08 | racynt (#1557) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      A MÉDITER
      - "Qui sème le vent récolte la tempête"

    • 15 avril 2009 à 02:01 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Y a rien à voir ...
      Que de perte de temps et de verbes ...

      La solution se résume à quelques questions :

      Quand est-ce que La France décide ?
      Qui veut-elle mettre au pouvoir ?

      RATSIRAKA, pratiquement titulaire d’une carte blanche (invalide),
      RAVALOMANANA qui s’éxile de son propre gré, a du mal pour être hébergé quelque part ...
      Idem les autres ...

      Tous peuvent bien rentrer au bercail, ils n’ont jamais été rejetés, expulsés. Qu’ils rentrent pour être écouté et assumer leurs responsabilités.

      C’est tout !

  • 14 avril 2009 à 06:18 | Vitagasy (#304)

    Comme d’habitude, excellente analyse (encore meilleure peut etre apres un bon repos pascal ?).

    Interessante votre proposition avec Zafy en arbitre et en tant que derniere personne ayant un semblant d’autorite morale dans le lot (notons quand meme que la barre est extremement basse entre un incompentent, une brute qui n’a rien montre en 30 ans, et un illumine affairiste : le c.n, la brute, et le truand ?).

    Je voyais de mon cote la variante suivante, mais peut etre qu’on peut mixer les deux pour une solution encore plus optimale :

    1) Un administrateur international qui facilitera la sortie du cercle vicieux et au moins retablira la paix, le dialogue et permettra de re-injecter une aide financiere sans laquelle on va droit au chaos ? (priere de lire jusqu’au bout avant de m’allumer et crier a la trahison !)

    2) Mais faisons participer tout le monde. Pour simplifier l’expose considerons les groupes suivants : a) HAT, b) TIM, c) CRN, d) association de partis tiers qui n’ont par eux memes aucune chance de remporter les elections, e) Societe civile / Diaspora.

    - Chaque groupe met en place un "vrai cabinet fantome", c’est a dire un gouvernement (ie postes ministeriels nommes). Chaque gouvernement fait des propositions a l’administrateur / autorite morale qui tranche en dernier lieu (Note : pas la peine d’avoir par exemple Ravalomanana a la tete du cabinet TIM, ou Rajoelina a la tete du cabinet HAT. Ca favorise la non-focalisation sur les personnes et l’emergence de nouveaux talents techniciens qui seraient etouffes, peut etre, par des egos trop grands)

    3) A terme, le but du jeu est toujours de faire une election, mais credible cette fois ci, car non organisee dans la precipitation ou dans un climat malsain.

    - Ce processus transitoire cependant donne une idee tres claire aux electeurs de ce que serait la forme et la maniere de gouverner de chaque equipe en cas de victoire (plutot que de decouvrir cela apres la victoire, comme c’est le cas depuis 40 ans).

    - Ce processus facilite egalement l’emergence de nouvelles idees, de nouveaux hommes et femmes qui auront le credit d’avoir prouve quelque chose pendant une certaine periode plutot que de forcer l’electeur malgache a signer a nouveau un cheque en blanc ou a se baser uniquement sur une communication efficace d’un homme (ou femme) providentiel.

    - Ce processus favorise la discipline et le professionalisme dans chaque equipe. Les projets de reconstruction de la Nation doivent etre maintenant soutenus par des actions concretes (et un budget) plutot que par de simples paroles.

    - Et au passage, on n’aurait pas de corruption ou d’emprunts dans les caisses de l’Etat pendant une certaine periode car chaque groupe fait preuve de vigilance ; faits tres appreciables quand meme.

    Tout ceci bien sur repose sur (i) l’existence d’une autorite morale, (ii) la volonte des differents groupes de voir l’interet de la Nation avant le leur.

    • 14 avril 2009 à 08:29 | lalatiana (#1016) répond à Vitagasy

      Ravi de vous retrouver Ndimby ... :-)

      Merci de cet excellent edito

      Bien cordialement

    • 14 avril 2009 à 12:19 | rafol (#415) répond à Vitagasy

      Je suis sure qu’il y a à Mada, des femmes et des hommes NOUVEAUX, intègres et intelligents pour permettre à votre pays de sortir définitivement TOUTE la population de la crise et de la misère.

    • 14 avril 2009 à 14:10 | Fihavanana (#1935) répond à rafol


      Je suis sure qu’il y a à Mada, des femmes et des hommes NOUVEAUX, intègres et intelligents pour permettre à votre pays de sortir définitivement TOUTE la population de la crise et de la misère.

      Rien que sur le site Fihavanana Madagascar vous en trouverez de différentes sortes, proRAVALOMANANA compris...
    • 14 avril 2009 à 15:59 | Mimie (#196) répond à rafol

      Des gens intègres et intelligents mais ont-ils le courage et l’ambition nécessaires pour se lancer dans la course ? Beaucoup de ce gens ne sont bons qu’à critiquer ceux qui se lancent, tout au plus ils arrivent à édifier les quelques personnes avec qui ils sont en contact mais sans plus.

    • 14 avril 2009 à 17:26 | Fihavanana (#1935) répond à Mimie


      ...ont-ils le courage et l’ambition nécessaires pour se lancer dans la course ?...

      Croyez moi les personnes compétentes n’ont pas envie de se lancer dans un poste d’état.
      A moins de se mouiller...
      - Les personnes compétentes ne craignent pas les critiques...
      Donc si vous êtes convaincus que la critique est une mauvaise chose alors je suis désolé pour vous mais ne dirigez pas une organisation.
      Nous de notre côté nous estimons que la critique est formateur...
    • 15 avril 2009 à 08:19 | Mimie (#196) répond à Fihavanana

      Je n’ai pas dit que les critiques sont inutiles, loin de là, je dis seulement qu’elles ne suffisent pas. C’est très bien d’avoir des bonnes idées mais ce qu’il nous faut surtout ce sont des personnes qui s’impliquent dans les hautes sphères de la nation pour que leur apport puissent profiter au plus grand nombre.

      Si les personnes compétentes n’ont pas envie de se lancer dans des postes d’état, il ne faut pas s’étonner ni même s’offusquer que les nuls et les corrompus y sévissent. C’est tellement dommage !

      On s’indigne qu’un ex-laitier et un ex-dj (pour ne citer qu’eux) dirigent le pays mais puisque les intellos intègres ont peur de se mouiller, alors voilà on a exactement les dirigeants qu’on mérite !

  • 14 avril 2009 à 06:23 | ledada (#187)

    Cette article doit faire l’objet de réflexion des état majors de chaque camp dans ce conflit.
    Qu’ils ne copient pas ce que propose l’auteur,mais doit servir de base de prise de position respective.
    Car, je constate que sésam est refermée ,à partir du moment ou R8 a signé le fameux Décret.
    C’est ça le grand problème.

    L’ambassadeur Américain raconte en grosso modo ceci à la presse : " Je ne sais pas ou il (Ra8) est, je l’ai vu en fin de matinée au Palais, il m’a parlé de sa décision de transférer le pouvoir à un directoire militaire, je lui avait dit que ça va semer la pagaille, il m’a répondu : ce n’est plus mon problème. Je lui ai dit au revoir,il était à son bureau et je suis partis".
    Vous voyez tapina ny dômy izao, pour tout le monde.Tsy maintsy mapandefitra hambopo daholo raha tena tia Tanindrazana.

    • 14 avril 2009 à 10:22 | mimi (#426) répond à ledada

      Serait-il possible d’avoir plus de précision sur cette déclaration faite à la presse par l’Ambassadeur des USA.
      Date et surtout une preuve écrite, parution dans la presse écrite aussi par exemple.

    • 14 avril 2009 à 12:04 | Fihavanana (#1935) répond à ledada



      L’ambassadeur Américain raconte en grosso modo ceci à la presse : " Je ne sais pas ou il (Ra8) est, je l’ai vu en fin de matinée au Palais, il m’a parlé de sa décision de transférer le pouvoir à un directoire militaire, je lui avait dit que ça va semer la pagaille, il m’a répondu : ce n’est plus mon problème. Je lui ai dit au revoir,il était à son bureau et je suis partis".

      En gros c’est ce qu’il avait dit...
      L’ennui avec cet ambassadeur c’est qu’il affirme qu’il y a eu un coup d’état dont il est témoin.
      (il le sous entend)
      D’où un soucis pour notre pays.
      Pour ceux qui ne suivent pas, Niels Marquart a changé d’avis dès que Washington a fait signifier sa désapprobation envers les propos de son propre Ambassadeur...
    • 14 avril 2009 à 12:10 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à mimi

      L’ambassadeur des U.S.A était le dernier visiteur-diplomatique à IAVOLOHA(voir les archives des journaux sérieux) de Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA.Pour la véracité du racontard "grosso-modo",il faut etre très prudent.Ce n’est pas un décret,c’est une ordonnance signée de Monsieur Marc RAVALOMANANA.
      Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa
      La pratique des ordonnances a été privilégiée par tous les gouvernements,RENFORCANT L’ARBITRAIRE.
      Pour Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa,il n’y a pas de "COUP D’ETAT MILITAIRE à MADAGASCAR"

    • 14 avril 2009 à 12:24 | Mimie (#196) répond à mimi

    • 14 avril 2009 à 12:43 | niry (#210) répond à Fihavanana

      ..En gros..grosso modo...On ne peut pas être plus précis ici ? C’est lourd de conséquence ces grosso modo, "plus grosso que modos"..

      Et depuis quand, l’ambassadeur, temoin privilégié, se retracte-til face à une réaction (mal renseignée) de Washington ?

      Et depuis quand Washington ne qualifie-t-il plus ce qui se passe à Mada de "coup d’état", à l’instar de Barack Obama ?

      La mémoire séléctive de certains qui se prétendent neutres laissent à désirer..

    • 14 avril 2009 à 14:00 | Fihavanana (#1935) répond à niry

      La précision est donnée par certains lecteurs ici, donc ne dites pas n’importe quoi...
      - Washington n’avait rien dit pendant un certain temps...
      ils ont ensuite fait savoir qu’ils n’étaient pas d’accord avec l’ambassadeur.
      Ce dernier a pris acte et a tout à coup parlé de dictature alors qu’il a lui même soutenu l’idée d’une possibilité extra constitutionnelle.
      Je sous-entend par là qu’il était prêt à accepter cette éventualité.
      Pour sauver sa face il n’avait qu’un choix : parler de menace par les armes de la CAPSAT.
      (bien vu monsieur l’ambassadeur)
    • 14 avril 2009 à 14:01 | ledada (#187) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Merci Basile de la correction, désolé c’est effectivement une Ordonnance. J’était trop pressé. Encore une fois Merci.

    • 14 avril 2009 à 14:06 | ledada (#187) répond à mimi

      Mimi,
      Bonjour,

      Oui, je vais essayer de retrouver le journal. Dès que je le retrouverais je vous fait signe.
      A bientôt

    • 14 avril 2009 à 14:41 | ledada (#187) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mais un peu de respect Monsieur SVP.

    • 14 avril 2009 à 16:31 | ledada (#187) répond à mimi

      Mimi,

      J’ai essayé de retrouver le journal mais Mimie l’a trouvée avant moi.
      Merci Mimie.

    • 14 avril 2009 à 17:34 | ledada (#187) répond à Mimie

      du 25 ou 26 mars aussi peut être.

    • 14 avril 2009 à 17:54 | ledada (#187) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      je ne vois pas la nécessité de le faire en majus ou dire des propos en paquet.On est là pour discuter et rechercher les bonnes idées pour sortir le pays de l’impasse. Le respect mutuel s’impose en homme ou femme cultivé(e)et responsable.

    • 14 avril 2009 à 18:29 | ledada (#187) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Pourquoi je dis que tampina ny dômy après la fameuse Ordonnance.Pour la simple raison qu’elle est déjà extra constitutionnelle, pour ne pas dire in (nuance).Alors là, que tout le monde reflessisse à deux fois au moins, avant d’entreprendre quoi que ce soit. Que
      Les mpanao bodongerona et autres barofo n’ont pas de place à ce sujet.C’est un sujet juridique de haut niveau.

      J’ai mes suggestions mais laissons-les d’abord réfléchir, c’est sont leurs boulots.

  • 14 avril 2009 à 06:25 | titi (#219)

    Zafy n’est pas tribaliste, contrairement à son entourage qui ne sont que des ignares et qui usent de cet argumentaire pour justifier leurs incompétences

    • 14 avril 2009 à 09:25 | dieg (#2041) répond à titi

      tribalisme ou ethnocentrisme ,il ne faut pas se voiler la face,il ne faut pas jouer l’aveugle car ce problème existe bien à mada.
      je suis du nord du pays,quand je suis arrivé dans le sud pour la premier fois, en discutant avec le tireur de pousse je connait environ que 30% de son vocabulaire.
      quand j’ai fait tuléar ambonvombe en taxi brousse en suivant les marché j’ai été choqué de voir qu’il se promène tous avec un saboa(une lance).
      avec mes amis des fois on avait du mal à se comprend,cela a duré quelque mois.

      quand tu regarde la gouvernement ra8,c’etait un gouvernement merina.

      en province tous les administrations sont dirigés par les merina(poste,banque,contribution,domaine,topo,airmad,TVM,MBS,la liste est longue...ect).
      quand tu habite en province les emmision TV ne nous concerne pas.c’est comme une television etrangère,ça ne concerne que tana.à la fin je ne les regarde plus.

      en avril 2007 j’ai été à tuléar,l’armée tire en l’air non stop de 8h du matin jusqu’à 13h.

      tous les magasin et marchand mérina pillé.

      pour les grand magasin,les portes et les fenetre demonté.
      pour les baraquement aubord des rue,les murs et toitures demontés.

      à coté de tous ça aucun magasin carane n’a été touché.

      on va toujours dire que le problème ethnique n’existe pas.
      le jours où le pays est dans le KO,vous verez que l’indepance des regions sera à l’ordre du jour car ça couve et ra8 à bien cultivé la difference entre les ethnies

    • 14 avril 2009 à 10:53 | racynt (#1557) répond à dieg

      Je suis merina et je suis tout à fait d’accord avec vos propos car moi même en voyant sur france24 à la télé tous les membres du gouvernement de Ra8, je ne vous dis pas quelle fût mon étonnement de ne voir que des merina ?

    • 14 avril 2009 à 12:07 | Fihavanana (#1935) répond à titi

      Je veux bien admettre qu’il n’est pas tribaliste.
      Mais comme mon père l’avait dit : il est raciste...
      - Ce n’est pas un détail à mon avis.
    • 14 avril 2009 à 12:11 | Fihavanana (#1935) répond à racynt


      je ne vous dis pas quelle fût mon étonnement de ne voir que des merina ?

      On peut accuser RAVALOMANANA de tous les défauts mais il ne faut pas s’étonner pour autant :
      l’essentiel des compétences sont merina...
      Nous pouvons vous assurer qu’il y a des non-merina avec RAVALOMANANA.
    • 14 avril 2009 à 12:17 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à titi

      Je ne suis pas " UN"proche de Monsieur le Professeur ZAFY Albert.Dire qu’il est tribaliste ou raciste,ce n’est pas mon problème.C’est un "HOMME" respecté et respectueux.Point barre. C’est vrai qu’il était devenu inaccessible pendant un certain temps parce qu’il y avait "UN BARRAGE" de ses proches conseillers personnels.
      Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

    • 14 avril 2009 à 12:44 | racynt (#1557) répond à Fihavanana

      Fihavanana, désolée de vous dire que vous ne méritez surtout pas d’utiliser ce pseudo quand vous osez insulter la compétence de vos compatriotes !

      Il y a certainement des non-merina avec ra8 mais il faut avouer que c’est rare.

      Maintenant dire que Zafy est raciste et non tribaliste, comme je l’ai dit en dessous, tous ceci ne sont que des dires infondés donc je reste perplexe à moins que vous n’ayez une vidéo ou un enregistrement audio qui me le prouve (et encore je resterai toujours perplexe vu qu’avec la technologie tout peut-être truquer de nos jours)

    • 14 avril 2009 à 12:48 | niry (#210) répond à Fihavanana

      Et depuis quand les dires de votre père font foi et relèvent d’une vérité immuable ?
      Vous avez parfois quelques très bons cotés Fihavanana mais des fois, avec vos affirmations gratuites, je me pose des questions...

    • 14 avril 2009 à 13:55 | Fihavanana (#1935) répond à niry

      Mon père et moi même nous étions surpris par cet état des choses à l’époque voilà pourquoi j’en parle ici...

      Lorsqu’on est témoin de quelque chose d’invraisemblable on en discute n’est-ce pas ?

    • 14 avril 2009 à 14:35 | racynt (#1557) répond à Fihavanana

      - Vous oser dire que le professeur Zafy Albert est raciste mais à part les soi-disant dire de vos pères, vous n’avez aucune preuve irréfutable à cela !

      - Maintenant des racistes il en existe vraiment et vous vous en faites partie quand vous osez dire des propos tels que "l’essentiel de nos compétences sont merina !"

      - Je suis désolée de vous dire que tous nos compatriotes où qu’ils soient ont des compétences contrairement à ce que vous avancer mais le problème est justement que , comme tous les présidents qui se sont succédés ont toujours eu tendances à tous centraliser à Antananarivo, évidemment , il n’y a que les compétences des merina qui y émergent !

      - Moi même après mon Baccalauréat , quand j’ai étudié dans une institut supérieur à Tana, beaucoup de nos camarades venaient des provinces, Diego, Tamatave, Tuléar, Fianarantsoa et surtout Majunga. Et je peux vous dire que les merina étaient loin d’être les plus compétents dans cette établissement bien qu’on était en surnombre ! Le major de promotion était un Betsileo qui lors de son mémoire nous a présenté un beau projet digne de ce nom avec les compliments de tous les jury et pour nous il était vraiment méritant !

      - Voyez vous , rien que pour faire leur études supérieurs , ils sont obligés d’aller à Tananarive, alors que peut-être si on optait pour un province autonome , leur faculté pourrait enfin émerger et les gens comme vous finiront par avouer qu’ils ont autant de compétences que qui que ce soit !

      - Et si avant le professeur n’était pas pour les provinces autonomes mais que maintenant il a changé d’avis c’est bien peut-être parce qu’il en a appris après ses quelques années au pouvoir (il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis) . Il s’est certainement rendu compte que c’est inutile de vouloir s’entêter à gouverner tous Madagascar sans faire faire les provinces autonomes et que en faisant cela en plus on pourrait même procéder à des concours pour le développement de chaque province. Ce qui ne peut que être profitable à la population !

      - Effectivement Fihavanana, Vous qui vous disiez soit-sisant neutre , la dernière fois dans vos propos , j’ai réussi enfin à démasquer que vous êtes une vrai pro -TGV . A mon humble avis , vous faites semblant de protéger Ravalomanana (dans son choix de travailler avec des merina pour la plupart) afin de ne pas perdre la face ! ou alors vous êtes tous simplement raciste !

    • 14 avril 2009 à 17:16 | Fihavanana (#1935) répond à racynt

      Si vous n’êtes pas merina alors je vous plains...
      Mais il me semblait que vous êtes merina...
      (je peux me tromper sur ce dernier point)

      Nous sommes neutre et cela vous fait de la peine parce que vous ne savez pas ce que cela veut dire...

      Je suis merina et je viens de la même région que RAVALOMANANA...
      Donc je crois que vous êtes très mal placée pour dire que je me trompe beaucoup.
      Nous savons beaucoup de choses de RAVALOMANANA, plus que le commun des mortels.
      Mais nous ne savons pas tout.

      Zafy est raciste et cela ne se discute pas de notre côté.
      Tout au plus je veux bien admettre qu’une discussion sur son degré de racisme se discute.
      Je le répète encore : mon père et moi-même nous étions étonné de ce qu’il avait dit une fois...
      D’où sa conclusion auquel j’adhère totalement...
      Ce qui m’étonne chez vous, c’est votre fixation sur Zafy...
      Un peu plus et je serais tenté de penser que vous souhaitez son retour...
      J’espère que ce n’est pas votre cas.
      - Tous nos compatriotes ont des compétences ?
      D’où vous sortez çà ?
      Nous parlons de compétences valables pas de toutes les compétences qui nous passent par la tête...
      Les universités existent dans tout Madagascar et pas seulement à Antananarivo.
      Les personnes compétentes (merina ou pas) que je connais ne veulent pas être ministre ou quoi que ce soit de ce genre.
      Ce n’est donc pas une question de centralité.
      - Vous avez fait vos études à Madagascar.
      D’autres ont fait leur études en dehors de Madagascar : beaucoup de merina à ma connaissance.
      Remarquez que les personnes que RAVALOMANANA a pris sous son aile sont des expats... pour la majorité écrasante.
      - Les études dans les provinces autonomes ?
      Où ils vont trouver les professeurs ? des étrangers ? ne rêvez pas.
      S’ils avaient le choix ils iraient en Europe et sûrement pas à Tana.
      Beaucoup de côtiers sont partis hors de Madagascar parce qu’ils avaient le choix.
      Vous n’avez pas eu le choix c’est tout.
      - il n’y a pas de honte à être proTGV.
      combien de fois il faut le répéter ?
      Malheureusement pour vous nous sommes des anti TGV et des anti RA8.
      Mais à l’heure où je vous écris, c’est bien RAVALOMANANA qui a beaucoup à se reprocher d’où notre tendance à être contre lui involontairement.
      - si le fait de dire que l’essentiel des compétences sont merina (betsileo compris) signifie que je suis raciste pour vous, alors oui je suis raciste.

    • 14 avril 2009 à 17:59 | racynt (#1557) répond à Fihavanana

      - Je ne sais pas d’où vous sortez ces affirmations gratuites comme" l’essentiel de nos compétences sont merina" et même si on ne parlait pas de toutes les compétences palpables comme vous dites ! Vous avez certainement ressencé tous les compétents par province !

      - Vous dites que vous aviez beaucoup de choses à reprocher à Ra8 et là dessus on est d’accord. Sauf qu’il me semble que d’après vous Andry Rajoelina n’a sans aucun doute rien à se reprocher !!!

    • 14 avril 2009 à 18:01 | racynt (#1557) répond à racynt

      a fihavanana
      en fait j’ai commencé mes études là bas mais je les ai poursuivi en ici France par choix !

    • 14 avril 2009 à 18:01 | dieg (#2041) répond à Fihavanana

      je pense que si compétence il y a,on en ai pas là aujourd’hui.

      chez nous on devient président ou ministre par hasard.

      on m’a dit que l’ancien ministre de finance c’est son beau frère

      économique on est loin des pays comme l’ile maurice

      sportivement(foot ball)on est loin des pays comme senegal.

      alors on est compétent dans quoi ?

    • 14 avril 2009 à 18:04 | racynt (#1557) répond à Fihavanana

      pour info ,
      j’ai commencé mes études la-bas mais je les ai continué ici plus tard par choix !

    • 14 avril 2009 à 19:55 | Manantena (#1345) répond à racynt

      C’est bien là le problème de Ravalomanana, il ne regarde pas les origines, pour lui Madagascar est "iray tsy mivaky", ce qui lui a d’ailleurs fait dire aux Antsirananais, au début : "vous ne m’aimez pas ? Je vais vous désenclaver avec des routes, et on verra !" ( sans Coutiti dans les parages, Antseranana aurait des manifs plus forts qu’antsirabe).

      Suis bien d’accord que chaque Région soir représenté dans diverses Institutions de l’Etat, mais de grâce, pas systématiquement dans le gouvernement dont chaque membre ne défend pas simplement sa région d’origine mais travaille pour le pays tout entier. Il ne peut y être question de distribution de "seza" mais de compétence. Le ministre des T.P ne vient systématiquement pas de la Région où des routes doivent être construites.
      Ce "fizarana seza" dans le Gvt n’a jamais fait avancer le pays.

      Si on veut avancer, il faut des gens compétents dans le gouvernement. Que le ministre sache que le budget de son ministère est pour tel ou tel programme et qu’il suive bien les travaux et les dépenses. Si la santé doit construire un hôpital, ça ne se construira pas systématiquement dans la région du ministre. Arrêter ces "fitomanian-tseza !" Soyez députés, sénateurs,Chef de votre Région ou Maire, mais montrez vos compétences si vous voulez être ministre !

      Reprochez son incompétence à un ministre (comme Befela vient de faire à Roindefo) et non ses origines !

  • 14 avril 2009 à 06:47 | Manantena (#1345)

    Encore merci Dimby pour cet édito.

    Mais permettez-moi une petite remarque sur ceci :
    "Faire admettre le coup d’Etat et en gérer les conséquences sera donc pour Andry Rajoelina beaucoup plus compliqué que prévu. Heureusement d’ailleurs, car s’il fallait dérouler le tapis rouge à tous les putschistes, où irait le monde ?"

    Andry Rajoelina n’est pas seul dans ce coup, vous semblez occulter le rôle de la France, même ces 2 émissaires de l’UN et de l’UA rendent plus d’un perplexe car ils font fi des condamnations de la CI contre ce régime, et ne parlent que le langage de la France
    Je doute que vous ne soyez au courant de cette prise de position sans équivoque de ces émissaires.

    Bref cette mascarade de dialogue est pire que celle du Hintsy, car la France ne cache plus du tout son jeu, ils ont opté pour un shéma, qu’ils n’auront pas de mal à faire avaler à la CI. Faut-il les laisser faire ?

    Une dernière question, pourquoi les médias Malgaches ne parlent pas de la Françafrique pendant le mois que Survie a consacré à cette politique française qui mine l’Afrique ?
    Même les médias français en parlent, et nous qui sommes en plein dedans, nos journalistes en ont simplement fait une impasse. Occulter l’enjeu de ce coup d’Etat est-il voulu ?

    • 14 avril 2009 à 16:59 | poiuyt (#584) répond à Manantena

      Vrai, lafrance et didier. Mais comment interpréter que didier ne se soit pas mis à table dimanche, comme Zafy ? Apparemment, le contrat du valet d’avec son bailleur didier ne devait pas aller plus loin que le départ de 8, mais comme lafrance lui veut du bien, le salaire étant déjà empoché, alors il est devenu plus ambitieux, malgré sa déficience en "nerfs de fesses" (en malgache)

      Si didier n’est pas son bailleur principal alors c’est lafrance,

  • 14 avril 2009 à 07:47 | fano rakotoarisoa (#1070)

    Encore un excellent édito, en effet, de la part de l’ami Ndimby.A. (que je soupçonne, personnellement, de ne pas être "une seule et même personne"...?), mais cela n’enlève rien à la qualité de l’analyse (au contraire...)

    Pour participer à ces réflexions très constructives - et desquelles devraient effectivement s’inspirer tous ceux qui aspirent à jouer un rôle politique quelconque dans ce pays - un petit "grain de sel" qui pourrait servir d’axe supplémentaire de réflexion.

    Certains aspects des problèmes réels que l’on a toujours éludés à Madagascar sont portés par chacun des parties prenantes de ce "quartet" :

    Le premier - et le principal - est notre diversité "ethnique". Quoique l’on dise et quoique l’on fasse, le peuple malgache est une mosaïque. Une mosaïque au niveau des origines, une mosaïque cultuelle, une mosaïque sociale, une mosaïque culturelle, linguistique...Il ne faut pas agir en "autruche" et se le cacher. Il aurait fallu que les programmes d’éducation mis en place par les différents régimes qui se sont succédés depuis, prennent ces problèmes à bras le corps et aient le courage et la volonté d’apprendre aux enfants (futurs citoyens)comment les dépasser et en faire des facteurs d’union (et non de division). La stature "d’homme d’Etat" de nos dirigeants doit s’évaluer à l’aune de cette volonté et de cette capacité.

    La plupart des Institutions sensées servir de "balises" et de "garde fous" sont inopérantes à Madagascar. On aura beau édifier la meilleure Constitution du monde, si les Institutions qui y sont prévues ne fonctionnent pas quand il le faut, on n’empêchera pas les Coups de force et autres Coups d’Etat...
    Où sont passés le Sénat, l’Assemblée Nationale, la Cour Suprême, la Haute Cour de Justice (qui n’est que virtuelle jusqu’à présent...) dans cette crise ? Quant à la H.C.C., une fois de plus, elle a démontré son incapacité à s’ériger en "protectrice des règles constitutionnlles" !
    Ce ne sont que des constats, pour le moment. Il faudra trouver les raisons de tout cela et apporter les solutions.

    Le fonctionnement de notre armée est totalement à revoir ! Ce que l’on a vu et vécu au Ministère de la Défense et au BUCAS drape de honte l’ensemble des corps d’armes ! Je ne sais pas s’il existe une instance "inter-armes" capable de - et destiné à - chapeauter l’ensemble de l’armée, mais sinon, il faut en créer une "dare-dare" !

    Mais le plus dur est, sans doute, d’apprendre et d’initier le peuple à trouver sa place dans la Nation et à lui donner les moyens pour protéger ses intérêts et ses choix, sans quoi, tout ce qui a été dit plus haut est vain...

    Fano Rakotoarisoa

    • 14 avril 2009 à 12:59 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à fano rakotoarisoa

      Quelle forme de l’Etat finalement ????
      Régler la question du pouvoir par l’instauration d’un régime de type "PARLEMENTAIRE".Régler la question de la représentation nationale ,quelle que soit la forme de l’Etat,le problème de l’équilibre interne reste le meme :-d’une part la réalité tribale ,- de l’autre la réalité régionale.CHOISIR d’avoir des assemblées régionales pour représenter au niveau d’une province(à condition de rétablir les six provinces) la réalité ethnique.L’avantage est la création des centres de décisions et de gestion importants "HORS" d’ANTANANARIVO et le transfert des ressources humaines ,financières et matérielles vers ces "REGIONS"(PROVINCES).Nous n’aurons plus besoin que d’un PARLEMENT unique au niveau central,qui jouera tous les roles d’un parlement en régime parlementaire.
      Qui et Comment sont élus les membres du parlement unique ?Quels seraient les rapports avec les Assemblées régionales ?
      Il n’y aura plus de quota ethnique mais un répartition unique par notre d’habitants.Avec le système d’assemblées régionales et de chambre unique,on aurait résolu un certain nombre de "CONTRADICTIONS" et d’INCOMPATIBILITES malgaches.
      La "PRIMAUTE" de la loi par rapport à toute autre référence coutumière ou religieuse.
      La "VALIDITE" de la loi grace à l’établissement d’un système de PROPOSITION,d’ADAPTATION,d’APPLICATION et de MODIFICATION rigoureux,en faisant de la loi d’UN CONSENSUS NECESSAIRE et OBLIGATOIRE à la NATION.Soutenons la Haute Autorité de la Transition pour la IVème République.
      Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

  • 14 avril 2009 à 07:57 | New Africa (#559)

    Madagascar n’est jamais sorti de son tunnel de misère et de désunion.Et en fait ce qui fait le malheur de ce pays depuis la fin de la Mornachie et un peu depuis la fin de la 1ère Republique c’est l’incapacité des Malagasy a retrouver leur vraie identité, leur vraie force : le FIRAISANKIANA et le FIHAVANANA.Nous sommes tous devenus des lachues et des hypocrites (désolé, les resultats sont là au quotidien).Les Ratsiraka, les Ravalomanana et maintenant plus que tout le monde les RAJOELINA ont détruit cette force Malagasy du Firaisankina pour leurs intérets et leurs égocentrismes irresponsables.J’en appelle alors solennellement toutes les parties concernées à prendre une décision historique décisive pour corriger cette erreur qui se répètent depuis toujours et à oser mettre le FIHAVANANA en avant : mettre Zafy (le plus neutre, le plus pacifique et le moins sali) à la tete de la transition, asscoier toutes les autres parties au pouvoir et oser rétablir l’Assemblée Nationale qui represente quand meme la voix de tous les Malagasy de toutes les régions et des fokontany meme si cela gene les TGV-istes.N’oublions jamais : l’exemple doit venir d’en haut.
    Mais est-ce que Rajoelina a les capacités intellectuelles, la profondeur d’esprit et l’amour de la patrie et du Fihavanana pour lacher ce pouvoir qu’ils a arraché avec le sang des innoncents et des manipulés ?Je doute trop fort.Et ces amateurs en gouvernance, ces détenus relaxés, ces bidas et ces vieux politicards du retournement des vestes oseront-ils une fois dans leur vie au moins MANIFESTER PLUS D’AMOUR POUR MADAGASCAR ET ECOUTER LA RAISON ?
    New Africa

  • 14 avril 2009 à 08:14 | Hendre (#533)

    Vous avez bien analysez les forces et les lacunes de chacune des 4 parties, alors que vous n’étes qu’un journaliste.
    Alors que, eux ou leurs proches collaborateurs, pour ne pas dire des professionnels de la politique, ont quand même quelques années d’expérience politique, "fa mitampina inona ny sain’izy efatra tonta" pour ne pas comprendre que seul un compromis pourra nous faire sortir de l’abime qui s’annonce.

    Pour moi le problème essentiel du pays, ce n’est pas du tout Ravalomanana, mais la haine contre Ravalomanana.

    Pourquoi lui interdire de rentrer au pays ? Laissez le rentrer, preparer lui un procés international si besoin (je n’ai pas confiance en la justice malgache qui avalise la présidence d’un homme qui n’a pas atteint l’age de 40 ans).

    Ensuite, pourquoi l’amnistie pour les exilés politique tarde-t-il tant. Je pense que TGV commence dès maintenant à éliminer les adversaires potentiels pour le prochain présidentiel.

  • 14 avril 2009 à 09:06 | honohono (#805)

    Vivre la politique malagasy et passer a cote de l’edito de Tribune Madagascar (Ndimby ou Patrick) est tout simplement absurde.

    Le retour de Ravalomanana,

    "Non vive sicuro un principe in uno principato, mentre vivono coloro che ne sono stati spogliati" disait Machiavel dans Le Prince : i.e le prince n’est jamais en securite sur son trone (apres un coup d’etat) tant que celui qui en a ete dépossédé est en vie (mot a mot). Ntaolo l’aurait traduit : "Namono biby tsy nahafaty ka hifoteran’ny rambony". Mais ce retour est déconseillé par Ndimby depuis la menace. Mais je laisse au futur le soin de juger les consequences de l’intervention ou pas de la SADC. Depuis un moment, le maxime qui dit "la fin juge les moyens" est a la mode, une formule qui est d’ailleurs bien-connue de tout auteur et tout partisan d’un quelconque coup d’etat. C’est une fin unique qui a rallié tous les opposants de Ravalomanana : Le Depart de ce dernier. Maintenant il y a une fin qui rallie les 14 pays de la SADC, quelques pays Africains, l’ONU, Ambohijatovo, Antsirabe, MFM (les vrais), Gymnase Soavita de Tamatave, le GTT, les employes de la Banque centrale : C’est Le Retour a l’Ordre Constitutionnelle. (Cela pourrait etre un grand retour). Mais il faux esperer, cette fois-ci, que les moyens soient modérés.

    De Baroa a Ali Baba...

    Ndimby est entrain de lancer des fleurs a la HAT... car a ma connaissance, Ali Baba est un hero, contrairement au Regime Baroa. Pour moi (et moi seul), a priori, le titre de l’edito cautionne le geste : voler au riche pour le partager au pauvre... un geste trop honorable. Mais en lisant le contenu, je vois que les fleurs etaient pleines d’epines.

    President Zafy,

    Les etudiants de la fac de medecine etaient tout simplement sidérés quand le quadragénaire a participé a une conference ou il a repondu a toute les questions possibles, encore... il a maitrisé toutes les lecons de la 1ere a la 8eme annee... et ceci dit tout sur lui. Il etait un bon PRM, mais il etait trop bon... Je crois qu’apres son empechement, il devait reconnaitre que dans un pays comme Madagascar, trop de liberte tue la liberte... parce que chez nous 80% des opposants n’ont qu’une raison d’etre : gagner des chaises et renverser le regime sur place. Et leur ouvrir la porte n’est pas conseiller... Ceci dit, la liberte de presse, la liberte d’expression du regime Zafy n’a pas fait ses preuves de protection de l’arriere du President qui s’est fait bottee au nom de la liberte. Ratsiraka ayant decouvert la faille du systeme a pris des mesures preventives ou repressives(Lorsque OTV a diffusé un film de Ratsiraka sortir du tapis rouge, ou encore Ratsiraka qui n’arrive pas a trouver la fente de l’urne... Le lendemain, la chaine a cessé d’emettre). Regime Ravalomanana, il y a avait une liberte mais assez "mal a l’aise" puisqu’elle etait selective... il a fait l’erreur de sa vie quand il a interdit a Viva de diffuser. Maintenant, la liberte est trop artificielle, tres plastique... Deja seule Viva a ete autorisée a entrer a Iavoloha au lendemain du coup d’Etat et ensuite obliger les blogueurs a effacer l’image de leur camera du 28 mars et efin empecher les journalistes ou la famille des victimes de prendre des photos des blesses du meme jour au HJRA.

    Ainsi je trouve normal qu’un journaliste voit en Zafy un bon exemple. Et c’est tout a son honneur.

    • 14 avril 2009 à 09:17 | honohono (#805) répond à honohono

      J’ai oublié de souligner la caricature de Ndimby :

      Ali baba et les 40 voleurs = Andry TGV et les 40 et quelques membres de la HAT.

      lllooolll

    • 14 avril 2009 à 10:13 | Gilgas (#1183) répond à honohono

      Pauvre Ndimby, que de haine et d’analyses de plus en plus douteuses. Il faut se ressaisir et vite !
      Quand à vous Honohono, maniez les proverbes avec plus de maîtrise. ( La fin justifie les moyens ) et non ( juge ) et ne faites allusion au meurtre de qui que ce soit.

    • 14 avril 2009 à 10:39 | racynt (#1557) répond à Gilgas

      Gilgas,
      Personnellement je ne vois aucune haine dans l’analyse de Ndimby ! Vous vous êtes surement un des ces gens aveuglé par l’amour de TGV ou aveuglé par la haine contre Ra8 et vous n’osez pas l’avouer !
      Cette analyse qui n’est en aucun cas douteuse nous reflète bien que ni votre TGV ni Ra8 n’ont été capable d’amener la démocratie à Madagascar mais évidemment vous aimez tellement TGV que vous préférer vous voiler la face sur le fait qu’il n’y a aucune once de démocratie dans tous ce qu’il a fait jusqu’à maintenant !
      - La seule idée dont je peux lui en féliciter c’est peut-être le fait de vouloir créer un comité indépendant pour organiser les élections (et encore j’en doute car cela dépend de comment il a l’intention d’organiser ce comité car ça pourrait être aussi en sa faveur comme tous ses prédécesseurs l’ont fait !)
      - Il faut avouer que la seule personne qui ; une fois qu’il a eu le pouvoir en tant que président (par la voie des urnes ou non) n’a pas fait l’usage de violence ou autre pression pour rester sur son pouvoir est Zafy Albert !
      - C’est sous son mandat uniquement que les journalistes ont eu une vrai liberté d’expression
      - Je reconnais que en tant que président il n’a pas été capable de redresser l’économie et le niveau de vie des malgaches, loin de là ! mais au moins il n’a jamais fait l’usage de violence comme Ratsiraka , Ra8 ou TGV pour maintenir son pouvoir !

    • 14 avril 2009 à 10:44 | honohono (#805) répond à Gilgas

      Merci Gilgas pour cette tentative de correction... mais pour moi, les moyens ne sont pas necessairement justes. Et encore faut il les juger pour conclure si c’est juste ou non. Si vous voulez justifier les moyens utiliser par Ali Baba et ses 40 et quelques voleurs, cela n’engage que vous comme mes propos n’engage que moi.

      En passant, apres mon jugement, voici le verdict : le jeu n’en valait pas la chandelle...

      Mais la future histoire/l’histoire future sera un meilleur juge que moi. "Aleo samy ho tsarain’ny tantara eto e !". Et les membres de jury seront : les porte-feuilles/pouvoir d’achat du peuple ; la production des agriculteurs ; le nombre des 4-mis ; le taux de mortalite infantile ; les epidemies ; le taux de scolarite ; l’avancement/entretien des infrastructures ; la caisse de l’etat ; la securite ; le PIB ; l’inflation...

      Apres le verdict de l’histoire, vous allez deviner de quel coté des barreaux je me trouve...

    • 14 avril 2009 à 15:52 | Rakitoza (#689) répond à Gilgas

      Gilgas

      Analyses douteuses ? Vous pensez donc que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Pas de soucis d’argent pour les caisses de l’Etat et la paye des fonctionnaires ? Pas d’anarchie dans les rues ? Pas d’insécurité galopante ? Pas de crise politique avec des fractures latentes ? Pas de coup d’Etat ? Arrêtez de réagir comme une écrevisse marbrée, vous valez mieux que ça.

      Ndimby : on retrouve la forme après un petit passage à vide on dirait ;-)

  • 14 avril 2009 à 10:03 | zana47200 (#227)

    Bonjour à tous les compatriotes qui essayent de trouver une solution saine pour faire sortir le pays dans cette turbulence sans fin.
    N’étant pas au pays, je laisse à Ndimby et à vous compatriotes qui voient et vivent en direct la réalité de juger sur tout ce qui est illégalité légalisée ( car comme le relate Ndimby il y a un magistrat de renom qui se fait un renom actuellement d’avaliser par la loi tout ce qui peut contrecarrer l’opposition). Ce que je regrette c’est le fait que cette situation n’est pas dû à la crise économique que subi le pays, elle est le fait de la haine contre une personne. La preuve, même ceux qui sont dans le gotha du TIM viennent grossir maintenant le rang de cette institution fantôche.
    Tout le monde s’est insurgé quand Zafy Albert a proposé le fédéralisme, mais moi, de la France et ayant vécu dans des pays fédéraux ( USA, Allemagne, la Suisse), j’ai été toujours partisane de l’instauration du fédéralisme à Madagascar. Le président jouera seulement le rôle de la finalisation des projets de chaque état avec à ses côtés des secrétaires d’état et non des ministres. Chaque province sera gérer par un gouverneur élu par la population locale et il doit faire développer la vie socio-économique de ses ouailles. L’intervention de la présidence ou de la chancellerie sera seulement au niveau de la validation par exemple de l’octroi du budget de fonctionnement de chaque province. Les provinces qui sont en retards sur le plan économique par rapport à d’autre doit faire l’objet d’un octroi d’enveloppe financière plus importante. Ce système doit créer au sein de chaque province une émulation qui sera très bénéfique et qui permettra au pays de sortir rapidement de la pauvreté.
    le système de fédéralisme a été terni par le relent de racisme à Madagascar. Ceux ou celles qui l’ont utilisé dans leur langage n’ont été motivés que par le fameux adage " diviser pour régner". Il m’a fallu voir ce qui se passe dans des pays fédérés occidentaux pour épouser ce principe. Et croyez moi chers compatriotes et chers journalistes que j’en ai parlé à tous les quelques malagasy que j’ai rencontré dans ces pays et même au pays que j’y venais pour voir toute la famille. Malheureusement, mes visites au pays se limitaient à rencontrer ma famille tananarivienne vue le temps limités de mon séjour ( travail oblige).
    Chaque province doit normalement s’en sortir si les impôts locaux sont bien gérés. Je prends l’exemple des régions côtières qui ont leurs ports et aussi quelques industries comme Toamasina et Mahajanga par exemple. Pour ce qui est d’Antananarivo, il suffit de voir le nombre des grands villas qui pullulent comme des mouches et des industries et sociétés aussi bien nationales qu’internationales pour conclurent que la province ne doit pas encore demander plus d’enveloppe financière pour se développer.
    Pour ce qui est de la personne à mettre à la tête de ces états fédérés, il faut qu’il soit vraiment quelqu’un qui sort du lot et qu’il n’ai jamais eu de contact avec tous les anciens dirigeants du pays. Les têtes bien faites et bien pleines existent bel et bien. Seulement elles ont été occultées par les partis politiques qui ont fait de leur parti leur cheval de bataille.
    Vous allez me dire peut être que je suis un peu utopiste, mais ouvrez un peu les yeux et vous verrez que c’est un moyen de bloquer la pression des partis politiques à Madagascar, partis politiques qui ont comme devise être du parti pour diriger le pays.

  • 14 avril 2009 à 10:18 | racynt (#1557)

    Bonjour Ndimby, j’espère que aviez au moins passé de joyeuses pacques à Madagascar malgré la crise.

    - pour ce qui est du professeur , je ne doute pas de votre témoignage et celui de son ancien étudiante car il n’y a que les gens qui les ont côtoyés de près qui peuvent vraiment dire ce qu’il en est , étant donné que jusqu’à maintenant que je sache personne n’a osé témoigner officiellement pour dénoncer cela. Jusqu’ici , on ne dispose que des accusations non fondées sur son soit disant racisme envers les merina. Et faut-il rappeler que ces rumeurs non fondés ont commencé lorsque le Rova de Manjakamiadana a brûlé sous son mandat !

    - Maintenant pour ce qui est de la crise, je ne sais pas si ces soit disons patriotes de politiciens savent que tout amour nécessite quelques concessions. Que ce soit au sein de la famille , des amis(es) , au sein même d’un couple... et surtout de la Patrie !
    Une concession est une preuve d’amour irréfutable qu’ils pourraient donner à leur Patrie ! Maintenant il est sûre que si l’un et l’autre ne fassent pas de concession, ce n’est pas du tout leur Patrie qu’ils aiment mais juste le pouvoir et ce qui en résulte !

  • 14 avril 2009 à 10:29 | nyaina (#950)

    effectivement la HAT est le royaume de Baroa :
    cette institution est très floue pour moi depuis ! ;
    quelles sont les raisons d’être du nombre de 44 membres ? à ce que je sache dans toute analyse de fonction, on définit d’abord les taches et les responsabilités de l’institution, ce n’est qu’après qu’on se dit qu’il nous faut dans ce cas 44 postes. ...
    Est -ce que ce nombre de 44 répond à une division régionale et division géographique quelconque ?
    et à qui rend-t-elle compte cette institution ? car elle prend la place des institutions républicaines (parlement et senat), il me semble . Ceci dit, doit-elle rendre compte aux "vahoaka"=> par quel moyen alors, quels sont les objectifs, les résultats qu’ils doivent atteindre et les indicateurs de suivi de ces résultats pour que NOUS puissions les contrôler qu’ils agissent BEL et BIEN pour la nation..

    Tout est flou au niveau de cette HAT ! J’essaie quelques fois de ne pas dire qu’ils sont là pour remplir leur poche,... mais force est de constater qu’ils ne font que çà à voir la tête des membres ! Et en plus, nous savons qu’ils font, depuis leur nomination, le tour des concessionnaires de véhicules neufs...il y a priorités et aussi priorités, n’est ce pas HAT ?

    Effectivement Ali baba mauvais et les 44 voleurs aussi mauvais que leur chef règnent dans le royaume de Baroa( Dago’s island)

  • 14 avril 2009 à 10:40 | Tenot (#1565)

    c’est M Ravalomanana le fond de problème Malgache actuellement comment voulez vous qu’il revienne sur la table de négociation, c’est impossible,ses partisants oui avec d’autres propositions plus negociables pour le bien du peuple que le retour de Ra8.Soyez resonnable, si je comprends bien vous(partisants de Ra8) faites un blocage pur et simple de la bonne marche de la negociation

    • 14 avril 2009 à 10:48 | nyaina (#950) répond à Tenot

      Il me semble que les tgv ont aussi ce genre de manoeuvre dans son temps non ! pas de négociation avec ravalo !
      maintenant, pas de népgociation sans ravalo disent les légalistes !

      Les négociations doivent avoir lieu entre les parties protagonistes sinon cela ne s’appelle pas négociation . Cela devient MONOLOGUE !

      Mais ce genre de monologue ne résout pas la crise malheureusement !

    • 14 avril 2009 à 19:25 | Manantena (#1345) répond à Tenot

      Tiens ! Car Tgv avait voulu négocier ? Il vous fallait à tout prix le pouvoir avec des moyens voyous et maintenant vous parlez de blocage de négociation ???

      Souvenez-vous, Tgv n’avait que ces mots "Miala Ravalo" lors des négociations avant, et vous vous étonnez que maintenant les légalistes ne disent que "Miverina aloha i Dada !" ?

      Ce que Tgv avait voulu n’a été appuyé que par les férocités des Capsatiens, alors que les légalistes ont l’appui des CI qui condamnent ce coup d’Etat, sauf bien sûr la France et ces pseudo-émissaires entièrement à sa solde.

      Et vous vous plaignez que les légalistes bloquent, comme vous dites !
      Pourquoi, comme d’habitude, ne continuez-vous pas dans votre monologue en gardant bien fort le "hena an-tanantsaka", et on verra !

  • 14 avril 2009 à 11:00 | Sitraka (#1700)

    Dans sa forme actuelle, les négociations entre les quatres sont vouées à l’échec : le départ du TIM suivi par la condamnation sans équivoque du camp Ratsiraka de la prise de pouvoir par les TGV (il ne pouvait en être autrement de la part d’un militaire qui sait ce que discipline veut dire) en sont les preuves flagrantes. La solution qui me paraît la plus idoine est celle de confier à l’ONU et à l’UA l’administration de l’île pendant deux ans afin de préparer des élections législatives. Ra8 revient à la présidence pour inaugurer les chrysanthèmes ; l’Armée sera dissoute et les mutins et les officiers félons condamnés ! La gendarmerie et les forces de police assureront le maintien de l’ordre en veillant l’expulsion des éléments renégats !
    L’amnistie de tous les vrais prisonniers politiques (et non les malfaiteurs et assassins) devra être prononcée. La grande bévue de Rajoelina est d’annoncer l’autosuffisance en riz dans 2 ou 3 ans, comme s’il serait encore là, et sans doute pour profiter des mesures prises en la matière par Ra8. Question communication à la mode Goebbels, Andry Rajoelina est très fort, mais jusqu’à quand ?

  • 14 avril 2009 à 11:12 | Kiki (#1274)

    Gouverner, dit on c’est prévoir. Apparemment, le tgv s’est contenté et borné de détruire ce qu’il avait devant lui. A présent, il ne fait que jeter l’anathème sur les pratiques, sur ses prédécesseurs. L’heure n’est pas à "c’est la faute à X, ou c’est la faute à cela". C lui qui "est aux commandes", qu’il assume ses responsabilités. Les bidasses sont avec lui, non ?
    Entre temps, les dahalo font toujours leurs lois dans les contrées lointaines, en ville, on se fait agresser, on se fait dévaliser, sur les routes, et même retranché chez soi. Les pirates somaliens commencent à grignoter sur nos eaux. Et que fait les forces armées ? Ils s’illustrent par des arrestations ici et là, sinon qu’ils créent le bordel, en uniforme, éméché. C vraiment du n’importe quoi !!!
    Les forces armées ne font bien leur travail que lorsque l’un des leurs tombe sous les balles ou autres méfaits, c’est ce qu’ils attendent peut-être avant de réagir. Honte, vraiment !!!!
    Heureusemment qu’il y a certains qui font admirablement leur travail, jusqu’à perdre leur vie !!! Hommage ému à ces gendarmes morts, tirés à bout portant

  • 14 avril 2009 à 11:44 | rom1 (#1140)

    http://www.madagascar-presidency.gov.mg/membre_hat.php

    quelques extraits du site de la présidence malgache....c’est édifiant de lire les raisons pour lesquelles les membres ont été nommés, visiblement pas pour leurs compétences.....un petit best off :

    "...Sa participation au mouvement Orange en 2009 est une sorte de revanche..."

    "....il a été parmi les plus actifs opposants du régime Ravalomanana sur la Place du 13-Mai locale...."

    "...Andry Rajoelina a trouvé en lui un allier indispensable à certaines occasions...."

    "...il est l’un de ses compagnons de la première heure..."

    "...sa présence a été assidue sur la Place du 13-Mai...."

    "...Il a été au Capsat pour faciliter le transfert des pleins pouvoirs entre les généraux du Directoire militaire aux autorités de la Transition...."

    • 14 avril 2009 à 13:01 | nyaina (#950) répond à rom1

      Rom !

      Merci pour la source d’infos !

      Autrefois j’ai visité ce site !( en novembre 2008). actuellement, je suis triste de voir que toutes les bonnes sources d’informations sur ce qui se passent à dans les institutions malgaches, surtout sur toutes les stratégies ayant été adoptées par la présidence de la république sont actuellement effacées !

      C’est désolant aussi de voir les présentations très brèves des membres de la HAT ! Très brèves, ai-je dit, mais que des présentations sur les aspirations personnelles des ces gens-là par rapport au mouvement TGV (coup d’état), ... et aucune compétence pour prouver au peuple que ce sont des gens APTES à diriger un PAYS !

    • 14 avril 2009 à 19:00 | Vitagasy (#304) répond à rom1

      Est-ce que ce document est vrai ou Est-ce une blague du TIM ou anti-TGV ? Ca parait quand meme trop gros, non ?

      Tres rigolo mais tres inquietant pour l’avenir du pays si c’est tout ce qu’on a montrer en termes de biographies...

      J’ajouterais au best of :

      "il a pris le surnom de Rambo"

      "Sa nomination s’explique par le fait qu’elle a risqué sa vie en accompagnant ceux qui ont négocié avec la Garde présidentielle"

      "La femme de..."

      "vient d’une grande famille princière"

      "Fils d’un grand militaire"

      "a décidé de changer de camp. Et le voici propulsé à la HAT"

      "Un Tsimahafotsy, faiseur de roi"

      "a été poursuivi pour s’être impliqué dans des affaires qui risquaient de le conduire en prison. Il s’est exilé à la Réunion pour éviter le procès. Il n’est retourné au pays qu’à la suite des changements actuels."

      La meilleure :

      "faisait partie des négociateurs auprès de la Garde présidentielle. Il s’en est sorti avec une foulure"

  • 14 avril 2009 à 15:12 | meloky (#637)

    quelle thèse ! En aucun cas sans qualifiant ceux qui se produisent pendant les trois derniers mois, C’est seulement l’immaturité politique du classe de l’ancien dirigeants (Ra8). Ses motivations sont ambivalents qui ont seulement pensé de leurs propre poches mais non pas le vrai service pour la sociétè. Par consequent, un simple manoeuvre de refus de Janvier venait de le plancher sur terre. Donc si vous posez beaucoup de questions, poser les au regime de Ra8. La tranistion ne fait que de rectifier et trancher une nouvelle direction pour servir mieux les citoyens.

    • 14 avril 2009 à 15:56 | racynt (#1557) répond à meloky

      je veux bien qu’il y est une période de transition car comme vous , le retour de Ra8 pour moi n’est plus d’actualité !
      - Mais quand vous parler de transition pour servir mieux la population, je ne suis pas sûre que la HAT de Rajoelina soit la bonne car ils ont vite fait d’oublier que les 80% de la population malagasy sont des paysans (agriculteur, éleveur) et que les décisions qu’ils ont pris de baisser le prix du riz (même provisoirement) porte atteinte aux labeurs de ces pauvres paysans ! Mais bien sûre si on veut vraiment servir mieux la population, il fallait y penser avant le dérapage contrôlé !

  • 14 avril 2009 à 19:24 | demokrasia fostsiny (#160)

    Tous les membres de la HCC actuelle ont été désignés démocratiquement, je n’ai entendu aucun se plaindre d’avoir été obligé de prendre une décision quelle quelle soit.

    Face à l’ordonnance scélérate 2009 qui voulait donner le pouvoir à une dictature militaire, la HCC, et c’est à son honneur, a trouvé une solution de continuiité en déclarant la vacance de la présidence et l’instauration de la HAT.

    Si Marc Ravalomanana avait démissionné clairement, au lieu d’essayer d’entourlouper tout le monde avec cette ordonnance scélérate, la HCC aurait appliqué la procédure constitutionnelle normale.

    Respectons la HCC car c’est notre dernier recours démocratique.
    La HCC a avalisé la HAT, mais elle est toujours compétente pour juger les décisions prises par la HAT.

    Remettre en cause la HAT c’est remettre en cause la HCC.

    Par contre il faut saisir la HCC pour toutes les décisions de la HAT considérées comme anticonstitutionnelles.

    On pourra dire alors si la HCC est digne de sa fonction ou non.

    Si nous les malagasy nous ne sommes pas capables de respecter nos institutions démocratiques ce n’est pas la communauté internationale qui le fera à notre place.

  • 14 avril 2009 à 21:15 | ikopa (#671)

    Du temps de Zafy Albert,sur les ondes de la radio RTV, on suivait avec interêt les interventions "neutres et objectives" de deux "mousquetaires" du journalisme:Maurice Tsiavonana et Pierre Houlder.

    Cela me fait penser à s’y méprendre à un certain Ndimby et Patrick de Tribune.com ;

    De là, je me pose la question avec du récul,bien entendu, si les deux de la RTV en 1995 étaient vraiment "neutres" bien que "objectifs".

    Donc,je me permet de poser la question :

    -pour quel camp travaille Ndimby et Patrick ?

    -Qui les paie ?

    -ou plutôt, qui a interêt à ce qu’il se lance dans ces interventions "neutres et objectives"

    Du temps de Zafy, un Rossy a chanté "LERA" pour enfoncer encore plus les choses dans la tête des citoyens.

    Qui sera l’ artiste qui sonnerait le "LERA" pour ra8 afin que la troupe soit au complet ?

    • 15 avril 2009 à 22:42 | volaparis (#2062) répond à ikopa

      Un petit rajout pour completer : au temps de Zafy, les feux étaient tellement partout ( des ministères qui s’enflamment, juqu’au palais de la reine), en vous rappelant que le nom de son chien était MERINA et il se lavait trois fois les mains après chaque bonjour, ne montait jamais dans l’avion par peur et soupçon permanents.
      au temps de Zafy, les fontionnaires faisaient du sit-in sur Ambohitsirohitra, rien ne va, ce qui facilite le retour de Deba.

      La difficulté de TGV ressemble beaucoup à celle de Zafy, mais ce qui fait la différence c’est cette dictature qu’on nous impose de force : plus d’Assemblée, plus de médias.

      Est-il vraiment difficile d’accepter la loi en vigueur dans notre pays ou tout le monde est-il maintenant au dessus de la loi ?, si la loi n’est pls respectée, à quoi sert le CEMGAM ? pourquoi ne pas le suspendre aussi ? comme le tribunal ? le pénitencier ?

      Car si le coup d’Etat qui est un acte criminel est légal,
      si les meurtriers sont graciés
      Si les corrompus sont libres
      Si les pick-pockets font la loi
      si les viols deviennent normaux...

      alors là, on est bien tombés plus bas que les animaux.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS