Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 15h15
 

Editorial

La République superficielle.

lundi 22 juin 2015 | Ndimby A.

Dans une ambiance pour le moins délétère marquée par des grèves, une forte tension politique entre le Président et les députés, et une impopularité croissante du Chef de l’État, les communicateurs du pouvoir tentent timidement de rappeler que dans moins d’une semaine, Madagascar célèbrera le 55ème anniversaire de son retour à l’Indépendance [1]. Depuis 2009, les 26 juin se suivent et se rassemblent de façon insipide et narquoise, nous rappelant malheureusement qu’il n’y a pas vraiment de raison de faire la fête. On s’abstiendra de redévelopper ici les points de vue qui ont déjà été exprimés les années précédentes sur ce sujet [2].

Pourquoi Madagascar en est arrivé là, ou plutôt pourquoi Madagascar n’a pas beaucoup bougé de là ? Cette question interpelle journalistes, chercheurs et praticiens du développement, justifiant livres, travaux académiques, rapports de consultant, séminaires et ateliers, qui bien qu’utiles, ont une portée limitée en ce qui concerne l’apport de solution : le problème malgache est d’abord et avant tout un problème lié à la mentalité exécrable des politiciens non moins exécrables, et tant que celle-ci ne changera pas (ou mieux, tant qu’on ne changera pas les politiciens), le statu quo sera de mise pour bien longtemps encore.

On pourra résumer la source de nos maux en ces mots : la superficialité de la République. Un régime républicain peut être appréhendé autour d’un ensemble de concepts simples à évoquer mais plus difficile à appliquer, tels que stipulés dans l’article 2 de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance adoptée en 2007 à Addis-Abeba : entre autres, « État de Droit » ; « suprématie de la Constitution » ; « élections transparentes, libres et justes afin d’institutionnaliser une autorité et un gouvernement légitimes » ; « indépendance de la justice » ; « bonne gouvernance » ; « lutte contre la corruption » ; « équilibre entre homme et femme » etc. Et une République digne de ce nom doit aussi être en mesure de prendre soin de ses enfants, en octroyant des services publics performants dans des domaines tels que l’éducation, la santé ou la sécurité publique. À chacun de juger la situation actuelle.

L’État de droit est un État dans lequel tous, gouvernants et gouvernés, sont soumis à l’application du Droit. [3]. Il n’y a aucune utilité à démontrer la faiblesse de l’État de droit à Madagascar, dans la mesure où les faits révèlent chaque jour les lacunes croissantes dans l’application de la loi. Il suffit d’observer la circulation dans les rues d’Antananarivo pour constater les libertés prises avec le droit établi par le Code de la route par les usagers à pieds, en véhicule ou en scooter ; les commerçants ; et même les policiers qui n’hésitent pas à pratiquer un « massage body-body avec finition » sur le porte-monnaie des conducteurs. Et ce que l’on voit dans la rue n’est qu’un reflet de ce que l’on voit ailleurs : racket fiscal des entreprises, corruption de la justice, magouilles dans les concours relevant de l’administration, trafics en tous genres du haut en bas des strates sociales [4].

C’est sans doute le grand écart entre les réalités et cet État de droit proclamé par tous les dirigeants qui se sont succédé qui montre combien la République à Madagascar est superficielle. Le comble étant bien entendu l’auteur de coup d’État Rajoelina qui faisait de l’État de droit une de ses litanies préférées. Ecouter un putschiste parler d’État de droit, c’est comme entendre Hitler parler d’égalité des races, Pinochet parler des droits de l’homme, ou Al Capone parler du respect de la loi. Et c’est sans doute parce que Rajoelina s’est fait le porte-flambeau de l’État de droit, que cette notion est devenue bien peu crédible, ce qui est aussi valable pour la démocratie. Et cette remarque qui est valable pour le leader de la Révolution orange pourrie, l’est tout autant pour le Président Ravalomanana ou le Président Ratsiraka. DGID, CNME, FIS, Wisco, bois de rose, Tiko, Sonavam, ponts flottants, vaccins, lunettes pour éclipse solaire, et les caprices de Sophie : l’Histoire n’est qu’un éternel recommencement.

Il y’y pas d’État de droit sans une Justice indépendante. Or la corruption depuis l’Ecole nationale de la magistrature et des greffes et jusqu’aux tribunaux, le comportement arrogant des magistrats dans la vie civile renforcent les dysfonctionnements de la Justice. Nul besoin de rappeler cette pitoyable histoire de parking dans laquelle une femme magistrat a jeté quelqu’un en prison. Mais pour une histoire rendue publique comme celle-là, combien de magistrats abusent de leur statut dans l’ombre pour intimider leurs concitoyens ?

Les dysfonctionnements de la Justice pénale se voient également dans la Justice constitutionnelle. Depuis 1960 (sauf la parenthèse Albert Zafy de 1993 à 1996), les juridictions constitutionnelles montrent une servilité à toute épreuve envers le pouvoir exécutif, et tentent de triturer le Droit constitutionnel pour que les gens au pouvoir trouvent midi à leur porte. Raison pour laquelle en définitive, le sort réservé à la Constitution n’intéresse pas grand monde, car dans la perception du grand public, ce n’est qu’une loi destinée à protéger le pouvoir en place, et qu’on pourra rejeter avec lui quand le temps sera venu. D’ailleurs combien de Malgaches ont-ils lu la Constitution actuelle, qui est de toute façon un torchon inspiré par un DJ, et dont nous payons actuellement les graves incohérences. Et il faut être un DJ, qui a un parcours académique bien connu, pour penser qu’on résoud les problèmes juste en incrémentant le numéro de la Constitution, et en faisant passer celui-ci de 3 à 4.

Des slogans comme vitrine pour cacher la réalité.

« Madagasikara tsy mandohalika », « Tany tan-dalàna », « Fahamarinana », « Fahamasinana », « Bône Gouvernansa », « Fitiavana » etc.... En fin de compte, chacun se réfugie derrière des slogans et des paroles creuses pour maquiller les réalités, et surfer sur la superficialité de la République tout en y contribuant. Raison pour laquelle un auteur de coup d’État se permet de parler de démocratie ; un Président élu par un électeur inscrit sur quatre argue de sa légitimité ; des députés s’arrogent de leur titre de solombavabahoaka pour se croire investis d’une mission divine, alors que leur comportement glouton ne le montre pourtant pas [5] ; un Président déchu continue à recevoir Chefs de missions diplomatiques ; la Haute cour constitutionnelle use de beaucoup de talent pour balayer certaines évidences d’un revers de la main à coups d’arguties juridiques ; on laisse à quelques observateurs internationaux le soin de valider les conditions très discutables dans lesquelles des élections ont été organisées. La liste peut être encore plus longue.

La République est donc superficielle, car nous la rendons superficielle. D’un mandat à l’autre, les gouvernants n’ont jamais su se montrer dignes du mandat que les citoyens leurs ont octroyé par les urnes (Tsiranana, Ratsiraka, Zafy), ou qu’ils se ont octroyés eux-mêmes par le mensonge (« Premier tour dia vita » de Ravalomanana) ou la force (Rajoelina). De l’autre côté, la politisation de la société civile et des médias ne permettent pas d’en faire des contre-pouvoirs crédibles. Il est risible de voir certaines personnalités de la presse malgache, y compris celles qui se sont données corps et âmes à la cause du coup d’État de 2009, se faire maintenant les porte-étendards de la lutte pour la démocratie. Et même durant ces derniers mois, on a vu comment certains médias ont pris ouvertement un positionnement politique.

C’est sans doute la raison pour laquelle, tout comme Didier Ratsiraka, les politiciens ont adopté le principe suivant : « en politique il n’y a pas d’inimitié éternelle, il n’y a que des intérêts permanents ». Concrètement,

  • cela explique les majorités à géométrie variable à l’Assemblée nationale, dans laquelle les groupes parlementaires se dessinent au gré du plus offrant, et ce depuis les 4x4 offerts par le Premier ministre Ravony. Cela explique également pourquoi actuellement il n’y a pas d’opposition officielle à Hery Rajaonarimampianina, car tout le monde veut avoir un pied dans le pouvoir tout en ayant la moitié du cerveau dans l’opposition : même le MAPAR et l’ARMADA refusent de s’affirmer opposants malgré leurs virulentes diatribes. Les seuls opposants qui s’affichent comme tels appartiennent à des micro-groupuscules sans envergure qui ne sont même pas au Parlement, et qui n’ont de partis politiques que le nom ;
  • cela explique également le grand écart entre les engagements séduisants du Président Rajaonarimampianina lors de son discours d’investiture en matière de démocratie et de bonne gouvernance, et la réalité sur le terrain. Sa volonté affirmée de changer les choses ne peut que courber l’échine devant les réseaux face auxquels il est obligé d’être redevable pour cause du soutien reçu pendant la campagne électorale ;
  • et enfin, cela explique qu’il y ait tant d’interprétations multiples, contradictoires et souvent fantaisistes sur des concepts tels que démocratie, patriotisme, ou même coup d’État. Et plus ou moins hors du champ politique, cela explique d’ailleurs pourquoi des grévistes illuminés prétendent sauver leur entreprise en faisant pourtant tout ce qui est imaginable pour l’achever.

Dans ces sables mouvants, même un Malgache y perd souvent son latin. Par conséquent, les représentants de la communauté internationale seraient bien avisés de choisir quand parler et quand se taire. L’expérience de 1991, 2002, 2009 montre que les déclarations des Ambassadeurs en poste à Antananarivo ou même des capitales qui comptent dans les relations internationales n’ont pas permis d’éviter les crises, et qu’elles ont au contraire souvent jeté de l’huile sur le feu. Avis aux vazaha amateurs de déclarations tonitruantes dans le contexte actuel...

Si ce qui précède n’est qu’un alignement de constats, il faut avoir le courage de se demander pourquoi la République est superficielle à Madagascar. Est-ce une question de culture politique, nourrie aux mamelles de la monarchie puis de la colonisation, et qui nous rend inadaptés à ce régime ? Ou bien est-ce juste une question de développement, qui fait que la faiblesse de l’éducation et de l’accès aux médias, ainsi que la prévalence de la pauvreté, ne peuvent être un terreau favorable à l’enracinement de la démocratie ?

Notes

[1Nous rappelons que le Royaume de Madagascar était reconnu comme nation souveraine et indépendante depuis 1817, n’en déplaise à certains partisans de théories foireuses qui évoquent certaines portions du territoire n’ayant été conquis par ce Royaume pour prétendre en justifier l’inexistence.

[2Le lecteur peut, s’il le souhaite, se référer à « 49 ans de gâchis » (2009), « Cinquantenaire amer » (2010), « Qu’est-ce qu’on fête en fait ? »(2013).

[3On notera les nombreux débats sur l’écriture de l’expression, entre partisans de l’état de droit, l’état de Droit, l’État de droit, voire l’État de Droit, en fonction du choix de se focaliser sur le système institutionnel ou la situation. Lire ici le point de vue de l’Académie française.

[4À titre d’exemple, la directrice générale de la fonction publique vient d’être emprisonnée pour fabrication de faux diplôme ; les trafiquants de bois de rose se promènent allègrement sans être inquiétés grâce aux liens privilégiés qu’ils ont noués avec le pouvoir politique depuis la Transition et les campagnes électorales et les exportations d’or illicites à partir d’Ivato prolifèrent grâce à des réseaux incluant certains membres véreux du personnel d’Air Madagascar ; et les trafics d’armes dans les casernes forment un business lucratif avec la complicité de ripoux dans l’armée et la police. On sait également qu’aucun des parvenus de la Transition, qu’il s’agisse de politiciens ou de militaires, n’a été inquiété pour enrichissement sans cause malgré les énormes villas qui narguent la logique de leurs simples salaires. A lire sur le même thème : L’État de Droit d’une moracratie tordue.

[5Quoique vava signifie est à la fois la bouche pour parler et la bouche pour manger...

122 commentaires

Vos commentaires

  • 22 juin 2015 à 09:15 | hrrys (#5836)

    ce qui m’intrigue c’est de te voir parler d’un autre régime alors que là tu es censé savoir de quel régime devraIs-tu te pavaner ?

    • 22 juin 2015 à 10:18 | hrrys (#5836) répond à hrrys

      Autrement dit, Ndimby sait pertinemment d quel saint il devra se vouer , il sait comment était le régime de transition , point n’est plus besoin de le répéter .....On est déjà passé un régime à un autre , Rajoelina n’est plus là ..J’ai la forte impression que Ndimby est à court d’arguments .

    • 22 juin 2015 à 19:31 | vohitsara (#8896) répond à hrrys

      I Ndimby dia efa ela no hita mazava fa mararin´ny Rajoelina-Psychose.

      Kanefa tsy tokony ampiasainy hanaovana fanafody ahasitrana azy ny pejin´ny MT, fa tokony hanantona psychiatre izy.

      Dia mirary azy ho sitrana malaky.

    • 22 juin 2015 à 21:00 | poiuyt (#584) répond à hrrys

      entre hrrys et Ndimby, il y a tellement un gouffre de dénivellation en matière de qualité, tellement que le « tu » de hrrys apparait déplacé. Shocking même. Que voulait signifier hrrys ce faisant ? Rien ? Hé ben ce serait le comble. Pas rien par ce que c’est trop gros

    • 22 juin 2015 à 21:10 | takaka (#8449) répond à vohitsara

      Ô ry Vohitsara â ! Ianao no efa TGVmania any koa hoe mitsaboa tena aho mitsaboa tena. Tsikera ankapobeny no nataony teo. Sady fantaro fa tsy tonga amin’izo krizy izao isika raha tsy ilay donto CEPE + 3 iny : ANRajoelina io.

    • 22 juin 2015 à 21:44 | hrrys (#5836) répond à poiuyt

      Je ne veux pas me mesurer avec Ndimby ,je suis nul en la matiere.Seulement Ndimby n’a pas cessé d’écrire ds son éditorial le nom d’ANR comme si ce mr detient encore la manette du pouvoir.Je trouve ça un peu deplacé .Des critiques acerbes contre Rajoelina ne changeront pas le contexte actuel : si TGV était nul , Rajao qui acceptait d reprendre la grande clé est plus pire q lui.Ndimby pour ton ( je continue à te tutoyer qd je veux et comme je veux) gouverne on est ds un REGIME DE 4eme rép gouverné par HERY RAJAONARIMAMPIANINA.

    • 22 juin 2015 à 22:20 | Rakitoza (#689) répond à hrrys

      J’ai attendu toute la journée que Ndimby vous réponde, mais apparemment il n’était pas intéressé à débattre avec vous. Dommage !

      Je vais donc tenter de vous éduquer à sa place, comme ça vous ne direz plus de bêtises.

      1/ Un régime est « un mode d’organisation du pouvoir ». On parle de régime présidentialiste, de régime parlementaire, de régime monarchique, de régime dictatorial, de régime républicain etc.... Il est ridicule de parler de régime (surtout en majuscules) de quatrième république, ou même de régime Rajoelina, régime Rajaonarimampianina. Même un étudiant de première année sait ça. Quand on veut faire l’intéressant, on essaie de le faire intelligemment (ou bien on reste avec son régime... de bananes)

      2/ On ne doit plus parler de Rajoelina SI ET SEULEMENT SI ce qu’il a fait pendant 5 ans n’a eu aucun impact sur la situation actuelle.

    • 23 juin 2015 à 00:01 | vohitsara (#8896) répond à takaka

      Koa i Ratsiraka izay CEPE+15 izany aminareo dia tongalafatra ? Nanapotika ny firenena Malagasy tamin´ny sosialisma saovazy ? Nanapotika ny tetezana ? sns ?

      I Alemaina, ohatra, dia nisy an´i Joschka Fischer, izay tsy nanana CEPE akory, kanefa dia Minisitry ny Raharaha-Mbahiny Alemana tongalafatra tamin´ny androny.

      I Dadabe Tsiranana dia tsy fantantray na CEPE+ firy na firy. Kanefa rehefa jerena amin´ny saina tsy miangatra, dia izy irery ihany no nahavita be indrindra ho an´ny Malagasy hatramin´izay.

    • 23 juin 2015 à 03:04 | rayyol (#110) répond à hrrys

      Pauvre de lui il aperdu son souffre douleur Sa vie est en train de s eteindre par manque d interet

    • 23 juin 2015 à 03:07 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Le roi de l analyse Au moins il a la parole facile et la langue bien pendue Jamais a court d argument Mais mada ne bouge toujours pas Que faire

    • 23 juin 2015 à 20:38 | poiuyt (#584) répond à Rakitoza

      on se demande si certaines gens comprennent bien ce qu’ils lisent, ou même s’ils lisent avant de mettre leur maigre participation, sans volume, sans idées, sans poésie, sans orthographe, sans tchatche, sans vocabulaire, sans scoop d’aucune sorte. Le calme, plat. Que dis-je ? : il y a de la hargne pour le putchiste par ce que tout simplement (maybe :-) ils sont « kato » ou/et « foza » ?

      Pensent-ils que Ndimby n’a pas le droit de penser sur l’infâme, celui qui fut le point d’inflexion de la courbe civilisationnelle ; celui qui démontra par son absurde la non-nécessité d’une scolarisation, ou d’une éducation, celui qui a effacé, contre paiement, d’un coup des tas, les réalisations d’années de paix, et les échelles de valeurs. Ou est il maintenant, l’absent ? le déserteur

      aller penser que ce qui passe aujourd’hui est hors de l’influence de l’air impostat est une erreur graoussière : on subit encore les remous du passage

      l’article, pour qui n’est pas précontraint, est objectif. Comme d’hab l’auteur n’a jamais fait dans le parti pris, décevant nous autres qui nous attendions souvent à une adhésion familiale. Mais l’objectivité d’une vérité valait largement le détour et nos déceptions

      harrys s’en ira t il comme beaucoup si Ndimby partait ? Oui. Peut-être pas du fait du départ de Ndimby, mais du fait des absences. Il ferait mieux d’admettre que l’infâme soit égratigné comme les autres, tous les autres

  • 22 juin 2015 à 09:51 | harmelle (#5862)

    Excellent merci Dnimby A.
    La plaie est bien ouverte , pas envie de tourner le couteau à l’intérieur o 0
    Je pense que les deux dernières questions sont imbriquées l’une dans l’autre indissociablement et effectivement explicatives .
    Pour moi observateur étranger je rajouterai une autre cause ( outre l’insularité qui tend à induire une valeur endémique à des qualités fantasmées ) cause qui me parait prégnante et récurrente chez les Malgaches et , qui autorise les politiques a faire n’importe quoi : incapacité à se mobiliser , incapacité à gérer un conflit de face , incapacité à dire non , forte tendance à se réfugier dans le plus tard au travers d’expressions telles que wait and see , ( « mora- mora » ) , on verra ....etc etc
    [...] « Marx est sorti il faut que Freud rentre »

    • 22 juin 2015 à 13:37 | Paulo Il leone (#6618) répond à harmelle

      "Est-ce une question de culture politique, nourrie aux mamelles de la monarchie puis de la colonisation*, et qui nous rend inadaptés à ce régime [la démocratie] ?

      La vraie question est de savoir si les Malgaches sont capables ou aptes à se gouverner convenablement eux-mêmes, quel que soit le régime envisagé ?

      Personnellement, pour avoir longtemps vécu dans ce pays, je ne le crois pas !

      Les Malgaches n’ont absolument aucun sens civique, aucune discipline individuelle ou de groupe (je me souviens de voitures garées n’importe où sur les trottoirs et obligeant les piétons à marcher sur la chaussée au péril de leur vie) ; aucune compassion envers les Malgaches les plus vulnérables (Madagascar peut se targuer d’être le pays qui a le plus taux d’orphelins le plus élevé au monde (pour un pays qui n’a jamais connu la guerre sur son territoire !)
      La malhonnêteté, la tricherie et le mensonge sont considérés comme des vertus dignes d’être émulées !

      Je continue.....? Je m’attends à des réactions virulentes de la part des forumistes qui ont horreur qu’on leur dise les quatre (et +) vérités sur leur culture et leur la mentalité génératrices de chaos et de misère !

      * ça m’aurait étonné qu’un Malgache n’invoque pas le sempiternel « célafôte-aux-vazahas » !

      C’est la fety !! vive le 26 juin !

    • 22 juin 2015 à 20:58 | jefrak (#9050) répond à Paulo Il leone

      vous avez raison. En 1ère ligne les politiciens véreux. Et la population impuissante (et fatiguée de faire toujours la révolution vaine). Par exemple, l’affaire Jirama, air mad, détournement des fonds publiques et de la banque centrale, et tant d’autres

    • 22 juin 2015 à 22:22 | QUOUSQUE TANDEM (#543) répond à jefrak

      On a peut-être les politiciens (et les magistrats et les forces de l’ordre, ...) que l’on mérite.

    • 23 juin 2015 à 12:15 | Paulo Il leone (#6618) répond à QUOUSQUE TANDEM

      enlevez le « peut-être » en début de phrase et vous avez tout bon... 20/20 !

    • 25 juin 2015 à 18:27 | marcamadaide (#9056) répond à Paulo Il leone

      tout à fait d’accord avec Paulo ; je demeure à Mada depuis quatre ans, et je peux compter sur les doigts d’une seule main le nombre de Malgaches en qui je fais, ou « ferait ? » confiance.
      Ma réflexion est "Je ne saurais dire si c’est le peuple qui a les politiciens qu’il mérite,
      ou si ce sont les politiciens qui depuis 55 ans ont ainsi forgé la mentalité du peuple ?"
      un peu des deux à la fois ?...
      marcamadaide

  • 22 juin 2015 à 10:11 | Babakoto_Enragé (#8754)

    La mentalité exécrable des politiciens n’est pas née d’une génération spontanée. Elle n’est, me semble-t-il que le reflet de la mentalité exécrable de la société malagasy ou, tout au moins de la portion la plus influente de cette société : culte de l’argent-roi, égoïsme extrême, hypocrisie, mépris et absence d’empathie pour les pauvres, les faibles et les marginaux.

    Pour cette raison, j’ai bien peur que même la suggestion purement rhétorique de « changer de politiciens », même si elle était possible, ne résolve pas le problème.

    NB : quand je parle de « la portion la plus influente » de la société malagasy, je ne vise pas uniquement ce qu’on appelle communément « les élites ». C’est beaucoup plus large que cela : pour simplifier, disons que cela inclut la majorité des populations urbaines.

    • 22 juin 2015 à 10:50 | leclercq (#4410) répond à Babakoto_Enragé

      Bonjour
      Et merci tout simplement pour cette analyse qui reflète parfaitement l’état d’esprit de certains de nos compatriotes .

  • 22 juin 2015 à 10:19 | tanguy37 (#7699)

    Bonjour et merci d’avoir dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas !analyse remarquable !!

  • 22 juin 2015 à 10:54 | Citoyenne Malgache (#599)

    Notre république est superficielle car notre culture correspond plus à une démocratie directe qu’à une démocratie représentative. Pour les choses qui ne semblent pas nous toucher directement, nous pouvons bien mandater quelqu’un ponctuellement mais surtout pas de longue durée comme pour les députés.

    Avec ou sans éducation poussée, tout le monde peut comprendre le rôle d’un(e) maire. Mais même dans la Capitale, le rôle d’un député est méconnu. Pour le monsieur dans son fin fond de brousse, un Président, ça sert finalement à quoi à part les kabary et les inaugurations ?

    • 22 juin 2015 à 12:14 | Jipo (#4988) répond à Citoyenne Malgache

      Vous avez totalement raison , et pas qu’ au fin fond de la brousse, des que l’ on sort des villes, de grands kabary et beaucoup de spectacle, pour ne pas dire de courants d’ air ...
      Ndimby à votre habitude, inégalable : merci .
      Changer les dirigeants sans formation ad hoc, éducation et impartialité totale, ne serait qu ’un reculé pour mieux sauter .

  • 22 juin 2015 à 11:28 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Bonjour « Ndimby A ; ».
    - Je lis vos éditoriaux et je ne les commente pas.
    Cette fois-ci,j’ai relevé ceci==seulement=,incriminant le « jeune Andry Nirina RAJOELINA » :
    - « D’ailleurs,combien de Malgaches ont-ils lu la Constitution actuelle,qui est de toute façon un tourchon inspiré par un DJ,et dont nous payons ==actuellement==les graves incohérences ».
    Franchement,je ne partage pas votre « INCRIMINATION SUR Andry Nirina RAJOELINA ».
    Vous savez,comme MOI,que cette Constitution de la quatrième République Malgache est la « PETITE SOEUR JUMELLE » de la Constitution de la Cinqième République Française.

    Je suis un lecteur ==assidu==des Constitutions.
    Pour la Constitution de la quatrième République Malgache :
    - « TOUT EST DEJA DANS LE PREAMBULE ».

    Le seul problème dans les articles ,c’est ce fameux « ARTICLE 54 » que chacun interprête ==à sa convenance==et la majorité absolue pour une décision législative.
    - « UN VOTE 50/50 EST REJETE D’OFFICE ».Point barre !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 22 juin 2015 à 12:24 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Et oui tout le monde ne fait pas l’ apologie de la corruption et de la médiocrité, dans laquelle, vous excellez pour ne pas dire : en avez la palme, et ne venant pas d’ un étranzés, mais bien d’ un compatriote, ouah : l’ affront, l’ insulte, la gifle, la quenelle !
      Et le roséfarisaoul qui sort de son trône, pour hélas interdire de ne pas tirer la chasse, et d ’assainir cet air vicié auquel vous vous êtes, avec délectation accoutumé, à force d’ obstination, couardise et assiduité .
      Puisqu’ on vous dit que ça refoule roséfarisaoul, cessez d’ en demander des preuves, en appliquant la politique des 3 kombas, en plus de l’ autruche !
      Laissez la place aux techniciens de surface qui n’ ont pas acheté comme vous leur diplôme, et dégagez !

  • 22 juin 2015 à 11:28 | takaka (#8449)

    Bravo Ndimby.
    C’est terrible mais c’est comme ça. Je vais ajouter à la sauce cette analyse d’un sociologue allemand, Raab E : la communauté gasy a son apogée au niveau de la famille.
    Alors la notion d’État, c’est dans tripes d’un zébu en liberté.
    La philosophie gasy se reflète même dans ces notions du Zanahary, le Dieu : Aujourd’hui, ce sont les ancêtres, demain ce sera pour Zanahary.
    Comment voulez-vous instaurer une quelconque notion de démocratie ou le respect des lois à des individus qui n’ont aucune affinité à l’entraide sociale, à l’amour du prochain, à la notion des biens communs, au goût du beau, etc ?
    Les contraintes de la philosophie gasy sont comme les limites de l’ensemble des entiers naturels. Et discuter d’un fait qui appartient à l’ensemble des réels est utopique pour les Gasy.
    Maintenant, je pense qu’il est préférable aux forumistes de dénicher des solutions adéquates et pérennes.

    • 22 juin 2015 à 12:04 | olivier (#7062) répond à takaka

      Et oui..

      L’impuissance finit par tous nous rendre dingue..

      Pour les solutions ?

      Franchement, je doute que Mandela ou mère theresa soient à la hauteur..

      RESET

    • 22 juin 2015 à 14:27 | Paulo Il leone (#6618) répond à takaka

      Pris collectivement, les Malgaches sont l’alter ego du roi Midas qui, dit-on, transformait en or tout ce qu’il touchait !
      La spécificité malgache c’est de transformer rapidement en m..de* tout ce qui a de la valeur avérée ou potentielle !
      Voir par exemple, les explications fort instructives de SEM Olivier sur la destruction programmée de la filière vanille (MT du 21/06.2015).

      *sous produit organique de la défécation humaine et animale constituant un excellent engrais mais ayant peu d’autres d’utilité pour le développement durable.

    • 22 juin 2015 à 14:53 | Paulo Il leone (#6618) répond à takaka

      Oui, mais vous savez que pour passer des entiers naturels, et des rationnels, aux réels il a fallu que les mathématiciens du début du 20ème siècle fassent appel aux notions de limite et de continuité pour combler les « puits d’infini ».... Bref, sinon le corps des réels ne serait pas le long fleuve tranquille qu’il est !

      Par contre, quand je lis certains articles « scientifiques » sur la « théorie des cordes » et les n-dimensions du multiverse dont certaines seraient « repliées sur elles -mêmes »*, je ne puis que souscrire à l’amer constat de Nikola Tesla, un génie scientifique de la fin du 19ème/début du 20ème, qui disait ceci : « Les scientifiques d’aujourd’hui ont substitué les mathématiques à l’expérimentation, et ils errent d’équation en équation, pour finir par créer des structures qui n’ont aucun rapport avec la réalité ! »

      *probablement des dimensions imides ou déprimées, les pôvres !

      Autrement dit, pas besoin de vérifier la validité d’une théorie par l’expérimentation, il suffit d’avoir une imagination galopante et d’inventer de toutes pièces des mathématiques invérifiables qui étayent les délires des « scientifiques » !

      PS : Je suis d’accord avec tout le reste de votre post sur les vertus absentes de la société malgache !

    • 22 juin 2015 à 19:03 | Turping (#1235) répond à Paulo Il leone

      Paulo,
      - Ce n’est pas mal comme déduction .Mais quand vous ignorez à établir le nombre complexe où le réel a des limites ,il y a d’autres possibilités à établir le monde complexe .
      - Si Léonard de Vinci avait de l’imagination au 15 ème siècle pour le monde futur ,les mathématiciens ,les théoriciens eurent raison d’établir la règle de l’abstraction vers la concrétisation ,l’imagination comme les physiciens célèbres (la théorie d’Einstein sur la relativité restreinte ) .
      - Logiquement tout doit repartir de l’imagination ,de théorie avant de faire les expérimentations avec les moyens adéquats .En parlant de Pierre et Marie Curie ,...l’avancée de leur découverte du rayon X ,la radiographie ,RMN ,etc...la population humaine ,mondiale a bénéficié de la technologie .Beaucoup d’exemples encore à citer.
      - La problématique de Madagascar ,certes il manque du civisme et des règles acceptés par tous .La politique n’a pas sa place jusqu’à maintenant de garantir l’avancée technologique et les recherches pourtant ,il y a beaucoup de malgaches qui sont capables ,à la hauteur de relever ce pays à condition que la politique ne serve que pour se remplir les poches .
      - Madagascar avec sa potentialité ,normalement devrait s’aligner parmi les 60 première puissance du monde si l’histoire en avait décidé autrement .
      - Le retour au régime monarchique dès l’octroi de l’indépendance était la meilleure solution .L’exemple concret est le Maroc .

  • 22 juin 2015 à 11:29 | rasoulou (#4222)

    « Et même durant ces derniers mois, on a vu comment certains médias ont pris ouvertement un positionnement politique. »...oui Ndimby !

    Les politiciens, les parlementaires, la Hcc, les juges, et les militaires sont tous pareils et tous pourris.....les journalistes devraient jouer pleinement leur rôle de contre-pouvoirs et de leaders d’opinion et non faire de la lèche !

    Sinon Madagascar n’aurait plus de garde-fous !

    • 27 juin 2015 à 06:07 | rasoulou (#4222) répond à rasoulou

      L’objectivité, l’impartialité devraient être de mise dans tout article d’un Journal s’il veut perdurer puisque les régimes changent, les équipes devraient garder une ligne éditorialiste bien claire , d’une visibilité évidente au premier coup en matière d’idée : par exemple pour les patrons ou pour les employés, pour les riches ou pour les les pauvres, etc...

      Sauf les bloggistes qui ne sont pas des journalistes, les vrais journalistes ne devraient pas suivre une personne comme les militants par exemple Rajoelina ou Ravalomanana ou d’autres mais pour défendre ou exposer une idée, un fait divers ou historique sans les détourner ou le modifier sinon ça deviendrait de la désinformation, ou de l’intox !

  • 22 juin 2015 à 12:02 | Saint-Jo (#8511)

    Na madio tsara toy inona aza ny siny itahirizana rano, raha toa ka rano maloto kosa no arotsaka ao anatiny, dia tsy hisy zava-banona mihitsy akory. Ka dia tsy maintsy ariana ilay rano maloto, dia diovina tanteraka arakin’ny tokony ho izy ilay siny vao ho azo ampiasaina indray.

    Dia toy izany koa ! Na Lalam-Panorenana sy Rafi-Pitondràna faran’izay tonga lafatra aza no hajoro eo, rehefa olona maloto fisaina sy be teti-dratsy ary ratsy toetra no mitàna ny toeram-pahefana, dia tsy hisy zava-banona mihitsy akory eto amin’ity firenena ity.
    Ny fanontaniana tokony ipetraka amintsika voalohany indrindra izany aloha dia ny hoe :
    - Inona no fomba azo antoka mba ho tena olom-banona tokoa no hitàna ny toeram-pahefana eto amin’ity firenentsika ity ?
    Tsy mbola niara-nametraka io fanontaniana io mihitsy isika nanomboka tamin’ny faha-14 oktobra 1958 (andro niforonan’ny Repoblika teto amintsika) ka hatramin’izao androntsika izao.

    Moa ve tsy misy olom-banona afaka hitàna toeram-pahefana eto amin’ity nosintsika ity ?
    Diso io fanontaniana io. Satria misy dia misy tokoa ny olom-banona mitàna toeram-pahefana eto amintsika. Raha mandeha any amin’ny tanàna lavitra ny lalana azon’ny fiara aleha ianao, dia hahita lehibem-pokonolona, izay olom-banona tokoa, mitantana ireny tanàna ireny no sady toavin’ny mpiara-monina koa. Tandremo anefa ! Izaho tsy miteny hoe “tanàna lavitra ny tanan-dehibe !” Fa hoy aho hoe “tanàna lavitra ny lalana azon’ny fiara aleha !”. Izany hoe ilaina manao dia antongotra lavidavitra ihany ianao vao tonga any amin’ilay tanàna.

    Raha adiadiana anefa ny fomba nahatonga an’ireny olona ireny ho lehibem-pokonolona, dia tsy hay mazava izay tena valiny. Fa ny hany fantatra dia toa tsy vokatrin’ny fandatsaham-bato akory no nahatonga azy ireny ho toavin’ny mpiara-monina ka ahafahany itarika ny mponina iray tanàna aminy. Fa toa fifanarahana ifanaovan-dry zareo mpiray tanàna fotsiny, rehefa avy miara-midinika ry zareo. Azo apiharina tsara izany fomba izany, satria ilay tanàna kely, hany ka mifakafantatra toetra daholo ny mponina. Noho izany dia sarotra amin’ny olona ratsy toetra na mpijirika ao antanàna ny ho lasa lehibem-pokonolona.

    Raha itarina amin’ny toerana malaladalaka ny resaka, dia azo antsaina avy hatrany fa tsy ho azo apiharina ambongadiny any antanan-dehibe io fomba fanao any amin’ny tanàna kely lavitra ny lalana azon’ny fiara aleha io. Satria amin’ny fomba ahoana, ohatra, no ahafantarako izay tena toetran’ireo kandidà rehetra anatin’ny lisitra ho fidiana ben’ny tanàna ? Dokam-barotra, tsy voaporofo akory izay fahamarinany, ataon-dry zareo fotsiny no iankinan’ny safidin’ny mpandatsa-bato ? Tsy vitan’izay fa tsy ampy mihitsy fa fohy dia fohy loatra ny fotoana mialoha ny fifidianana, azo ahafantarana izay tena toetran’ireo te-hilatsaka ho fidiana ireo. [Mariho tsara fa tsy ny fotoana natokana hanaovana fampielezan-kevitra no io resahiko io] . Ny an’ny firenen-kafa anefa, mbola lavitra dia lavitra ilay fifidianana dia efa manomboka manolo-tena sahady izay olona te-hilatsaka ho fidiana. Hany ka misy amin’izy ireny ny voatery mihemotra fa nisy namoaka tampoka ho fanta-bahoaka ny toetra ratsy nafeniny. Ny eto amintsika dia zara raha misy 2 na 3 volana mialoha ny fandatsaham-bato vao milaza amin’ny vahoaka fa te-hilatsaka ho fidiana hono ry lerony. Dia izay olona malama vava mampanantena voa-tsy-hary na izay mahay mampandihy fitombenana no tena omen’ny tsy mandinika ny vatony. Rehefa any aoriana kely any anefa dia mitranga ihany ny toetra ratsin’ilay voafidy. Dia iny ry lerony fa mitetika na manao fanonganam-panjakana mihitsy aza. Dia ny firenena iray manontolo no iharan’ny fahoriana sy ny fahantràna faran’izay mangidy indrindra eto antany.

    Raha ny fifidianana filoha moa dia 3 na 4 volana fotsiny ny antsika no nahafantarana hoe iza avy ny te-hilatsaka. Ny an’ny mpanjanaka sy ny an’ny be kintana 2 taona, na 3 akory aza, dia efa miseho vahoaka izay te-hilatsaka ho fidiana President.

    Ny olona tena tsy tsara omena toeram-pahefana eto amintsika dia ireo olona mora manana, ka tsy menatra akory ny maka ho azy izay zavatra tsy azy.
    Ny tena loza anefa dia saika manana io toetra mora manana io ny mpitàna toeram-pehefana eto amintsika, manomboka amin’ny kely indrindra ka hatrany amin’ny lehibe indrindra.
    Io koa no tena fositra makadiry be !

  • 22 juin 2015 à 12:29 | tsimahafotsy (#6734)

    « ... le problème malgache est d’abord et avant tout un problème lié à la mentalité exécrable des politiciens non moins exécrables, et tant que celle-ci ne changera pas (ou mieux, tant qu’on ne changera pas les politiciens), le statu quo sera de mise pour bien longtemps encore... » Ndimby.
    Nos politiciens ne sont pas tombés du ciel, ou sortis tout droit de l’enfer, quoique...
    Les politiciens ne sont que les acteurs, les représentants d’un pays en dérive.
    Les politiciens sont issus d’un peuple en pleine crise morale, en perte d’identité, qui a perdu la confiance en soi, la confiance en l’avenir, la confiance en tout, sauf à la puissance de l’argent.
    Quand la possession et le bling-bling tapageur affiché par les profiteurs et les nantis par escroquerie morale et fourberie sont les références absolues, les mots RÉPUBLIQUE, DROIT, DÉMOCRATIE, ETHIQUE, sont des mots vides de sens pour le citoyen lambda.
    Quand un ex PM qui a dirigé le pays le plus pauvre du monde et qui roule en Hummer se permet de donner des leçons, quand on regarde le spectacle affligeant des Pieds nickelés de Tsimbazaza qui sont mécontents parce qu’ils n’ont pas obtenu des passeports diplomatiques et des 4X4, quand les putschistes de la « révolution voasary » parlent de démocratie et du respect de la constitution, ils nous donnent une idée de l’infini de la bêtise humaine qui prévaut à Madagascar et de l’abîme vertigineux qui nous sépare des citoyens civilisés des pays nordiques comme la Norvège, la Finlande, la Suède.
    Nous sommes un peuple en pleine crise morale et nous ne voulons pas le reconnaître.
    Ne prenons pas les conséquences pour les causes.
    Reconnaissons les faits pour trouver des solutions :
    - notre Education Nationale a failli.
    - la société malgache est en train de se déliter.
    - le soa toavina a trouvé ses limites face à la mondialisation.
    - les populistes et les oligarques sont contents de diriger un peuple comateux et d’abrutis.
    - l’indifférence aux choses publiques et l’égoïsme clanique sont les deux mamelles des mafieux.
    Et que la Culture et la Laïcité sont les préalables aux fondements d’une République forte et fraternelle.

    • 23 juin 2015 à 20:15 | zanadralambo (#7305) répond à tsimahafotsy

      Je sens pointer comme de l’amertume, comme un début de désespoir dans votre cri sincère. 55 ans pour en arriver là, cher ami, cher compatriote. Notre peuple est à l’agonie, j’exagère à peine si je dis qu’on est devenus les damnés de la terre.
      A qui la faute ? A nous, à nous seuls, ce n’est pas la peine de désigner des boucs émissaires, ce serait un peu facile. C’est nous qui avons fait 72, c’est nous qui avons élu à 90 % l’ imposteur en 75, c’est nous qui l’avons réélu, en dépit de l’histoire et du bon sens en 1991.

    • 24 juin 2015 à 14:07 | tsimahafotsy (#6734) répond à zanadralambo

      Bonjour ami Zanadralambo !
      Je reviens d’un séjour de 2 mois au pays.
      J’ai vécu, j’ai vu, j’ai discuté et je vous avoue que je me sens mal et même des fois j’ai honte d’être Malgache devant mon impuissance, devant l’arrogance de mes amis devenus depiote. Ce qui les anime c’est la vengeance, la haine envers l’autre, envers l’adversaire politique, l’obtention des attributs et des honneurs du pouvoir pour se remplir les poches. Ne parlons même pas d’avenir commun, ni d’intérêt national. L’objectif de tous les politiciens c’est de dégommer Hery et en même temps ils parlent de démocratie et respect de la constitution. L’hypocrisie totale, doublée d’un égoïsme sans borne. Hery est nul, mais il faut qu’il reste au pouvoir jusqu’en 2018. Nous ne pouvons pas accepter les revendications des foza qui réclament des élections anticipées.
      Au temps de Ravalo, le pays était en voie de convalescence. J’ai décidé de rentrer en 2005 pour apporter ma part de brique. Rat.joelina est arrivé et le pays est retombé dans le coma pour ne pas dire mort clinique.
      Voilà, où nous en sommes.
      La solution est de trouver un dictateur éclairé. Je préfère l’injustice d’une dictature expliquée et éclairée au désordre démocratique des babakoto qui mène au naufrage collectif d’un peuple.Et je suis sûr que les Malgaches dans leur ensemble préfèrent cette solution face à la misère et la gabegie qui les rongent, qui nous pourrissent lentement mais surement.
      Amicalement à vous.

    • 24 juin 2015 à 19:07 | rakotoson (#8023) répond à tsimahafotsy

      Ndiby & Tsimahafotsy

      ### « ... le problème malgache est d’abord et avant tout un problème lié à la mentalité exécrable des politiciens non moins exécrables, et tant que celle-ci ne changera pas (ou mieux, tant qu’on ne changera pas les politiciens), le statu quo sera de mise pour bien longtemps encore... » Ndimby. ###

      Tout a fait d’ accord avec vous Messieurs . Raison pour laquelle j’ ai toujours dénoncé l’ organisation stérile de cette fameuse « réconciliation nationale » à l’ origine - faut il encore le rappeler - de la situation des plus délétères actuelles avec cette perte de temps et d’ argent que d’ aucuns savent après ce conclave fortement médiatisé

      Le FFKM , le FFM, le PRM, la CI , le PM , la HCC , l’ Asseblée Nationale & Co pourront - ils garantir la pérennité des documents signés avec - moult kabary tout aussi pieux et cocaces les uns que les autres ? Deux , trois mois , deux ans , trois ans après leur signature ? Nenni . A preuve , la situation à l’ heure actuelle à quelques heures de la commémoration du 50 ème anniversaire de nptre indépendance ?

      La mentalité exécrable de nos politiciens , comme vous dites , c’ est bien la source des problèmes de notre pays .

      Que faire pour y remédier car on dirait que ça va de mal en pis ? Sont - ils conscients simplement qu’ on les déteste ? Qu’ ils soient au pouvoir ou en train de r^ver d’ y être

      Au lieu et place d’ une « réconciliation nationale » version FFKM - HVM-Mapar et autres - ( dans un pays qui n’ est même pas encore ravagé par la guerre ! ), on devrait pondre un texte en 10 points ,
      genre les « Dix commandements de qui vous savez » Point barre ! A appliquer au pied de la lettre . Sur lequel doit jurer publiquement tout politicien en service ou pas . Il faut réduire aussi leurs appointements pour que l’ appât du gain ne les pousse pas à accéder à tout prix au pouvoir .

    • 24 juin 2015 à 19:27 | zanadralambo (#7305) répond à tsimahafotsy

      Je partage, vous ne pouvez pas savoir à quel point, votre constat. Moi-même, j’ai été au pays l’année dernière, j’ai été effaré par l’image d’un pays à l’abandon…qui n’avait plus rien à voir avec le Dago de mon enfance. Le spectacle de ces 4 mis à tous les coins de rue en face de ces voitures rutilantes, l’impuissance de ces parents devant la maladie de leurs enfants (il faut payer une caution pour entrer à l’hôpital, une fortune pour la bourse famélique de nos paysans), la corruption à tous les étages (les gendarmes qui rackettent les taxi be sur Ambohimanga, croisée de nos terres respectives)…et j’en passe. Moi aussi, je suis animé par un sentiment de honte. 55 ans d’indépendance pour en arriver là !!!!!!Et comme vous, je n’ai aucune affinité avec le pouvoir actuel, mais Hery a été élu, fût-il mal élu. La règle veut qu’il termine son mandat ; s’il suffisait, comme l’ ont fait les voyous de la transition, de renverser le président en place pour réussir, ça se saurait.. Le gâchis laissé par30 ans de soviétisme est un handicap presque insurmontable, 5 ans d’anarchie à la Rajoelina ont détruit ce qui nous restait d’espoir en une vie juste un peu meilleure.
      Je vois que même vous, un républicain acharné, en arrivez au même constat que moi, un vulgaire monarchiste du passé : la démocratie n’est qu’un idéal pieux dans cet enfer où nous végétons, c’est le cadet des soucis de nos compatriotes oppressés par une misère galopante. C’est triste d’en arriver à cette extrémité : seul un régime autoritaire, forcément injuste dans les 1ers temps, sauvera ce qui peut encore être sauvé. Pour nous, c’est trop tard, pensons aux générations futures, je crois que ça vaut la peine de se sacrifier pour elles.
      Amicalement.

    • 24 juin 2015 à 19:35 | zanadralambo (#7305) répond à rakotoson

      Vous pondez un texte à 10 points, je veux bien. Mais ces politiciens véreux s’ assoiront dessus à la première occasion. Aucun texte n’a de valeur à leurs yeux, on est au pays des pourris. Babakoto on est, babakoto, hélas, longtemps, très longtemps encore, on restera. Je me comprends dans le lot.

    • 24 juin 2015 à 21:06 | tsimahafotsy (#6734) répond à zanadralambo

      ...La mentalité exécrable de nos politiciens , comme vous dites , c’ est bien la source des problèmes de notre pays .
      Que faire pour y remédier car on dirait que ça va de mal en pis ? Sont - ils conscients simplement qu’ on les déteste ? sic
      Les politiciens malgaches n’ont rien à f.outre de l’opinion publique, de ce qu’on pense d’eux. Il faut le voir pour le croire !
      Izay alehany any alehany, rehefa tsy mahazo ny tombotsoako aho amin’ny fanaovana politika. Voilà la politique !
      Comment faire pour réveiller la conscience citoyenne ? C’est çà le vrai sujet, car avec ces pourris, le pays continuera à pourrir.
      Rakotoson ! Zanadralambo a raison. Les textes, les résolutions à Madagascar, c’est pour s’essuyer aux chiottes ! Et c’est vulgaire et courant de dire que nous avons les dirigeants que nous méritons, mais là, la coupe est pleine ! Le peuple malgache ne mérite pas cette descente aux enfers.
      Madagascar, l’Île heureuse !
      Madagascar, continent du futur !
      Madagascar, Terre d’avenir !
      Titre de plusieurs livres et ouvrages parus dans les années 50 et 60.
      Je ris jaune pour ne pas pleurer quand je les sors de ma bibliothèque !
      Nostalgie, nostalgie et regrets ! lol !

    • 25 juin 2015 à 15:46 | zanadralambo (#7305) répond à tsimahafotsy

      Ces ouvrages, je les ai lus, moi aussi (il est vrai qu’on est 2 anciens du bahut), cette période heureuse, je l’ai vécue. J’aurais aimé que mes enfants et mes futurs petits enfants la connaissent à leur tour, ce ne sera sans doute jamais le cas sur cette île qu’on croyait bénie des dieux.
      Amicalement.

    • 2 juillet 2015 à 08:48 | rakotoson (#8023) répond à tsimahafotsy

      @ Tsimahafotsy , Zanadambo

      ###Comment faire pour réveiller la conscience citoyenne ? C’est çà le vrai sujet, car avec ces pourris, le pays continuera à pourrir.
      Rakotoson ! Zanadralambo a raison. Les textes, les résolutions à Madagascar, c’est pour s’essuyer aux chiottes ! Et c’est vulgaire et courant de dire que nous avons les dirigeants que nous méritons, mais là, la coupe est pleine ! Le peuple malgache ne mérite pas cette descente aux enfers. ### dixit Tsimahafotsy

      Citez - moi un seul document supra - national - Feuille de Route , Constitution ( s ) , Réconciliation nationale , Code de la Communication ... Je vais certainement en oublier tellement il y en avait trop et sans grande valeur . Bref , ils étaient inutiles .Du temps perdu - dont l ’ élaboration avait coûté du temps et de l’ argent ,soit des réunions malgacho - malgaches à n’ en plus finir ; mieux avec des va - et - vient d’ experts internationaux soit disant ( Nations - Unies, SADEC , OIF, UE, COI, UA ou pour faire raccourci CI ... ) payés - quoiqu’ on dise - aux frais des braves contribuables malgaches et/ ou internationaux et qui n’ ont même pas contribué - au fil des ans - à avancer d’ un pouce les conditions de vie des 22 millions de Malgaches ; celles des dirigeants et acolytes du moment ( et/ ou avenir ) : OUI !

      Alors ce « Pacte de Stabilité » qui commence déjà à faire l’ objet de dispute entre le Président HR et les députés - frondeurs , ça va donner encore quoi ? Quand on pense que les députés - frondeurs vont remettre ça .« Pacte de stabilité sous l’ arbitrage international » dites - vous . Des jetons de présence supplémentaire pour ces ... dépités de seconde zône . Excusez du peu !

      Combien de va - et - vient encore ces experts internationaux ( titre redondant ) vont - ils faire pour coucher avec des vis - à - vis Malgaches qui ne regardent que leur compte en banque et la place de leur parti politique

      Qu ’ est - ce que j’ entends en apprenant la demande de ces derniers de classer purement et simplement l’ affaire Lanto Rakotomanga ?! Bien sûr , il n’ est pas interdit de se ballader dans la rue avec dans la b

    • 2 juillet 2015 à 09:46 | rakotoson (#8023) répond à rakotoson

      @Rakotoson

      Additif

      Bien sûr , il n’ est pas interdit de se trimballer , même en pleine nuit , avec une grosse somme ( 200 millions d’ ariary )

      Mais , un délit de fuite après sommation des forces de l’ ordre , dans tous les pays du monde , c’ est sujet à - au moins une contravention - mais comment faire ilorsque les deux bonnes femmes n’ ont pas obtempérer jusqu’ au bout . Pas étonnant l’ usage de la manière forte . Les sentimentaux doivent mettre au placard leur sentiment . Depuis longtemps , les femmes veulent ne plus se considérer comme le « sexe faible » . Alors , pourquoi deux poids , deux mesures ?

      L’ immunité parlementaire ? Encore heureux , que les débutés n’ ont pas obtenu à leur demande la détention de « passeport diplomatique ». Imaginer le passe droit à Ivato . Et même , à l’ aéroport Kennedy à New Yourk ou à CDG à Paris , ces Messieurs Dames vont s’ imaginer qu’ ils ont droit aussi dans ces aéroports internationaux et qu’ ils ont exempts de fouiles au corps et à leur bagage .

      En somme , en a à faire , à des députés Babakoto diront les mauvaises langues !

  • 22 juin 2015 à 13:16 | akam (#7944)

    -  Ta position en tant qu’editorialiste est bien critique ! c’est normal car tu ne vois que sous un angle cad t’es engage. De plus tu ne te referes qu’a des individus que tu connais et que tu ne te genes pas d’encenser ni de critiquer… pour afficher une pretendue neutralite !
    -  Les naifs marchent dans ton sillage car ils apprecient stupidement ton style ! Faute de grive on se contente de merle …mais tes ecrits te trahissent car tes propos revelent une hypocrisie gravee en relief que rares personnes en sont informes.
    -  Papa Tsiranana a ramene l’independance mais depuis… qui a eu le sacre d’un autre vote republicain ? Et bien c’est HR. Tu ne peux pas condamner la CI qui a supervise ces elections de 2013 et qui ont fait sortir du chapeau : le present PRM. Papa Tsiranana n’est pas ne pour etre PRM…de meme HR n’est pas ne pour etre PRM ? est ce un probleme republicain d’avoir ete elu democratiquement de cette facon ? Non ! car c’est plutot la difference de ces deux personnages aux autres ! oui …de 1972 a 2013 !
    -  Le gasy comme toi se doit d’etre republicain (un vrai notamment different de ta perception cutanee telle qu’une reponse a une cuti-reaction comme tu evoques ici). Le vrai fondement des republiques occidentales repose sur le respect de la hierarchie : un PRM est le chef supreme du pays. Il n’est pas un monarque mais un citoyen lambda qui a ete choisi, elu pour mener la nation pendant une mandature. Puis suivent les autres portiques du pouvoir (Senat+AN) ! et chacun a sa place respective !
    -  T’evoques furtivement la presente constitution comme l’œuvre de ANR ! Non il n’etait pas le seul…beaucoup se la revendiquent fierement comme etant les geniteurs ! Democratie parlementaire ! Oh !!!! y-a-t-il un roi (ou reine) qui dirige ce pays ? C’est une bourde monumentale, montee de toutes pieces et defendue par des PUT…schistes. Ce pays republicain ne peut pas rester dans cet etat d’effervescence constante. Heureusement que la nature est complice car les volcans sont tous eteints ! Mon povre, pas d’apaisement si le present PRM n’inscrit pas la modification de cette constitution dans ses tablettes. Ce pays peut etre etiquete comme l’ile des insatisfaits ! mais au fait qu’approuve-t-on et que deteste –t-on ? Certains clament l’installation d’un dictatoriat ,mais d’autres desapprouvent aussi les directives autoritaires ! En d’autres termes les uns ont la nostalgie du colonialisme mais les autres ont l’orgueil mal place d’un peuple libre qui ne jouit pas entierement de sa vraie liberte et reprochent systematiquement tt a la France. Souviens-toi que MANDELA a endure des annees de prison pour apprendre la langue et notamment la culture des Boers. Dans quel objectif ? les combattre…et surtout intellectuellement. Est-il parvenu ? oui.
    -  Le gasy de 2015 ne peut etre tous comme Mandela mais je leur accorde les excuses de n’avoir connu que des regimes putschistes successifs ; il ne connaît que ca et malgre sa (ou ses) sortie(s) du territoire, il ne comprend toujours rien de ce que sont les regimes gouvernementaux existants dans le monde. Pour un raccourci, si cette ile gorgee de potentiels enormes ne connaitra que ces mauvais sorts, le pays restera a jamais au peloton de queue des pays les plus pauvres du monde.
    -  Changer de constitution est symbole d’un regime dynamique- il n’y a que les conquis ne changent jamais d’avis (detourne pour cause de censure) - a l’instar des constitutionalistes qui ont fonde cette stupidite engendrant la perennite ou les tentatives de putschs comme precedemment, le present PRM a la charge lourde d’inscrire pour une longue duree une constitution moderne, civilisee, adaptee au pays.
    -  C’est clair qu’on veuille tous une etat republicain fort. Mais cela est conditionne par des structures etatiques fortes en adequation avec l’apaisement et in fine une stabilite politique defendue par de vrais republicains.

    • 22 juin 2015 à 13:31 | takaka (#8449) répond à akam

      Le naïf style ! Ha ha ha !
      Franchement akam. Je ne sais pas de quelle planète vous êtes, mais de là à confondre la révolution de Mandela et le gasy story, de chanter le refrain de Papa Tsiranana à tout le monde, c’est du délire.
      Un fait : Ndimby a bien décri les faits existentiels dans le domaine du socio politique malagasy. Et je réitère, c’est bien écrit.
      Je pense que vous êtes comme la majorité des Gasy : ne pas accepter les faits et toujours embellir les dégâts.

    • 22 juin 2015 à 13:48 | Saint-Jo (#8511) répond à akam

      Tany amboalohany indrindra, tamin’ny volana oktobra 1958, dia i Jacques Foccart ministr’i de Gaulle, no nametraka an’i Tsiranana ho Président, fa tsy ny safidim-bahoaka malagasy izany mihitsy akory.
      Aoka hazava tsara ny amin’izay !

    • 22 juin 2015 à 16:30 | akam (#7944) répond à takaka

      - Mon povre, rares sont les forumistes qui contestent les ecrits d’un editorialiste et …je suis loin d’etre un marsien quand je t’evoque cela. Car, sache le, j’ai herite d’une culture impregnee aussi bien de critiques que de propositions que je ne me donne pas de mal pour etayer ce que je pense. Etant progressiste, mes interventions sont loin d’etre restrictives ! A la difference d’un gasy takaka comme revele ton login, sache le que Mandela est un africain comme moi.
      - Je n’ai pas les memes origines que toi qui rejettes cela… car t’es certainement blanc ! soit…mais regarde autour de toi que le gasy qui vit dans un environnement similaire avec celui de l’Afrique du Sud peut parfaitement bien s’identifier a Mandela. Si le contexte est different, Madiba a bien demontre comment il a procede pour renverser les tendances en RSA. Mon povre, c’est un africain comme les gasy ! Si Ndimby est ton idole, c’est ton droit « zombie » d’etre con/vaincu et soumis a tt ce qu’il dit.
      - Sache que le faux-rhum n’enivre que les mecs comme toi…qui n’ont aucune reaction ni avis ! Ce n’est pas mon cas. En tant que republicain, j’en fais bon usage de ma culture pour l’instauration et la defense d’une republique fondee sur l’etat de droit. A Dago, c’est actuellement un defi …mais on parviendra.
      - De toute evidence, rejeter cette presente constitution nullarde que tu veneres est une reaction constructive. La logique reclame cela et non pas la soumission ! Ce pays ne doit plus sombrer dans des putschs. Si t’es un republicain progresssiste c’est ton devoir de concourrir au demontage de cette constitution ! reveille toi !

    • 22 juin 2015 à 16:32 | akam (#7944) répond à Saint-Jo

      - Si c’est juste pour me rappeler cela…j’ai fait des etudes, ma povre ! C’est de l’histoire…et je sais parfaitement quelle option Madagascar a choisie pour son independance, a la difference de la Guinee !
      - Mais ma povre, et de facon stupide, tu ne vas pas contester l’etiquette de Tsiranana comme pere de l’independance ! vais-je pour cette fois-ci rappeler qu’il a ete democratiquement reelu !...On s’en fout de la maniere… et du score…car l’editorial souleve surtout le comportement gasy d’apres 1972. C’est ce que l’editorialiste a traite pauvrement !...et de maniere antinomique.

    • 22 juin 2015 à 17:24 | Saint-Jo (#8511) répond à akam

      Arakin’ny Tantara nianaranareo avara-pianarana ary, dia firy marina izany ny isan’ny vahoaka maty fa nasain’i Tsa-Tsak-Zato-Arivo notifirina tany Atsimo tamin’ny Aprily 1971 aloha, dia tao Antananarivo tamin’ny Mey 1972 indray avy eo ?
      Tokony mba ampahafantarinareo avara-pianarana anay olon-tsotra ny zava-dehibe toy itony .

    • 23 juin 2015 à 20:20 | zanadralambo (#7305) répond à akam

      Des vrais républicains...Pfff. Ils ne sont pas des masses dans ce pays à tradition monarchique. Un gros mot, surement pour vous. Je ne m’excuse même pas.

  • 22 juin 2015 à 13:32 | Paulo Il leone (#6618)

    "Est-ce une question de culture politique, nourrie aux mamelles de la monarchie puis de la colonisation*, et qui nous rend inadaptés à ce régime [la démocratie] ?

    La vraie question est de savoir si les Malgaches sont capables ou aptes à se gouverner convenablement eux-mêmes, quel que soit le régime envisagé ?

    Personnellement, pour avoir longtemps vécu dans ce pays, je ne le crois pas !

    Les Malgaches n’ont absolument aucun sens civique, aucune discipline individuelle ou de groupe (je me souviens de voitures garées n’importe où sur les trottoirs et obligeant les piétons à marcher sur la chaussée au péril de leur vie) ; aucune compassion envers les Malgaches les plus vulnérables (Madagascar peut se targuer d’être le pays qui a le plus taux d’orphelins le plus élevé au monde (pour un pays qui n’a jamais connu la guerre sur son territoire !)
    La malhonnêteté, la tricherie et le mensonge sont considérés comme des vertus dignes d’être émulées !

    Je continue.....? Je m’attends à des réactions virulentes de la part des forumistes qui ont horreur qu’on leur dise les quatre (et +) vérités sur leur culture et leur la mentalité génératrices de chaos et de misère !

    * ça m’aurait étonné qu’un Malgache n’invoque pas le sempiternel « célafôte-aux-vazahas » !

    C’est la fety !! vive le 26 juin !

    • 22 juin 2015 à 13:46 | takaka (#8449) répond à Paulo Il leone

      Il suffit de lire les études menées par les volontaires Américains : les Gasy ont la médaille de bronze en matière de fourberie sur la planète Terre.

    • 22 juin 2015 à 13:54 | Saint-Jo (#8511) répond à Paulo Il leone

      Vazaha toy inona moa ity Paulo II Leone ity ?

      Raha zohiana ny akamaroan’ireo nosoratany dia Ingahibe Veta ity Paulo II Leone ity.
      Ingahibe Veta mpanimbazimba ny vehivavy gasy, izay loharano nipoirantsika.
      Fa ankaotr’izay dia vazaha mpanambanimbany sy mpanevateva sy mpamingavinga sy mpanebatebaka sy mpanaratasy ary mpaneso antsika gasy ity Paulo II Leone ity.
      Ny foto-kevitra tadiaviny iraikitra antsaintsika gasy dia ny hoe : mpanodikodina harem-pirenena sady mpangata-bola lava izao amin’ny vazaha hono isika gasy.

      Izao anefa : iza no tena nanjifa harena vao-janahary teto amin’ity nosintsika ity ? Isika tompon-tany ve ? Sa ry zareo vazaha mpanjanaka ?
      Ohatra : iza no nanapitra ny uranium tao Vinaninkarena-Antsirabe ? Isika gasy tompon-tany ve no manjifa ny vatosoa sy volamena teto amin’ny nosy ?
      Angaha vitan’izay !

      Firifiry akory ny vatan-dehilahy matanjaka gasy noterena handeha hiady tany amin’ny tany foiben’ny fanjanahana tamin’ny Ady Lehibe Voalohany ? Izy ireny anefa tsy nandehandeha fahatany tamin’izao, fa nisy vola amin-karen’ny mponin’ny nosy koa tsy maintsy nolaniana hanefàna ny saran’izany rehetra izany. Hoy Cicero : “Ny vola no hozatrin’ny Ady !” Volabe sy harembe tokoa no nolaniantsika gasy nandritr’io Ady Lehibe Voalohany izay tsy nikasika ny tanindrazantsika io akory. Tsy izay fotsiny anefa no nitranga, fa tsy hay akory izay tena isan’ny gasy maty tany antanindrazan’olon-kafa tany tamin’izany.

      Tsy izay ihany anefa, fa mbola nisy koa ny Ady Lehibe faharoa !
      Tena maivana dia maivana nanoloan’ny rainiboto ny tafikin’ny mpanjanaka antsika. Tsy ampy roa volana akory dia vaky nandositra daholo izay sisa tsy levona tamin’ireo miaramila vazaha. Na vazaha miaramila ity, na vazaha olon-tsotra ity, dia samy nandositra nanavotr’aina daholo tanoloan’ny rainiboto. Dia tena lasa zana-tany mpanompo ny rainiboto tokoa ireto mpanjanaka antsika taloha ireto.
      Hoy Roosevelt mantsy an’i Churchill hoe : “Moa ve tsy ianareo Anglisy no manome hanin-ko hanina an’i de Gaulle ?” Satria tsy nisy intsony ny tafikin’ny mpanjanaka antsika no sady koa tsy nanana vola hanohizana ny Ady intsony i de Gaulle.
      Dia ny hanao an’i Frantsa ho “Trust Allies” (sous tutelle des Alliés), rehefa vita ny Ady, no drafitra naroson’i Roosevelt an’i Churcchill.
      Voatery nizaha vatan-dehilehy hanorenana tafika ho alahatra ho hitan’ny mason’i Roosevelt ary izany i de Gaulle.
      Tsy vitan’izay fa tsy maintsy mahita Vola ho atobaka anoloan’i Roosevelt sy Churchill koa, mba hatao hozatrin’ny Ady.
      Aiza anefa no hahitan’i de Gaulle an’ireo rehetra ireo ? Tsy any amin’ny tany foiben’ny fanjanahana antsika mihitsy akory, satria ry zareo Vichy dia niara-niasa tamin’ny rainiboto. Dia hainao mpamaky fa taty amintsika zana-tany indray no nidodododo i de Gaulle.
      Dia nandeha tany Brazzaville i de Gaulle nanatrika ny antsoina hoe « Conférence de Brazzaville » izay nokarakarain’ny antsoina hoe « Comité Français De La Libération », nanomboka tamin’ny faha-30 janoary 1944 ka hatramin’ny faha-8 febroary 1944. Dia nanao kabary malaza tao i de Gaulle, kabary izay fantatra amin’ny anarana hoe “Discours de Brazzaville”. Ny ventin’izany kabary izany dia fanomezan-tokim-pahafahana ho antsika zana-tany, tambin’ny vatan-dehilahintsika miisa aman-hetsiny maro natao miaramila ho tafika frantsay ho hitan’ny mason’i Roosevelt sy tambin’ny vatosoantsika sy ny volamenantsika sy ny volantsika tsy toko tsy forohana nomentsika zana-tany mba ho atobaka anoloan’i Roosevelt sy Churchill ho fandraisana anjara amin’ny saran’ny Ady ho fanafahana an’i Frantsa .
      Izany rehetra izany no anton’ny naharesy lahatra an’i Roosevelt, ka nanekeny an’i Frantsa ho firenena mahaleo tena aorian’ny Ady.
      Nahazo izay notadiaviny izany i de Gaulle. Fa isika kosa mba ahoana ? Aiza izay tambiny nampanantenaina antsika tamin’ny “Discours de Brazzaville” ? Aiza izay tambin’ny vatosoa sy volamena ary volantsika tsy hay intsony izay tena isany marina narotsantsika nanorenana ny tafika frantsay “libre” ? Ny fanamelohan’ny mpanajanaka ho faty sy ny fitifirany ny Lieutenant Randriamaromanana ve no tambin’ireo vatan-dehilahintsika nandeha niady nanafaka ny tanindrazan’ny mpanjanaka antsika ?

      Rehefa dinihina akaiky izany rehetra izany, dia ny fisian’itony Paulo II de Leone itony dia manampy antsika be dia be mihitsy, mba tsy hanadinoantsika ny lasa sy tsy hanadinoantsika ny hoe : iza marina moa no tena fahavalontsika.

    • 22 juin 2015 à 14:11 | Paulo Il leone (#6618) répond à Saint-Jo

      Je suis comme Chirac, je n’aime pas les forumistes comme st-jo qui se branlent tellement fort qu’ils en mettent plein les murs !

    • 22 juin 2015 à 14:13 | Paulo Il leone (#6618) répond à takaka

      Et qui sont les heureux gagnants respectivement médaille d’or et d’argent ?

    • 22 juin 2015 à 14:21 | Jipo (#4988) répond à Paulo Il leone

      Les Grecs s’ y préparent également avec assiduité ...

    • 22 juin 2015 à 15:38 | Jipo (#4988) répond à Paulo Il leone

      Israel / usa !

    • 22 juin 2015 à 16:52 | Saint-Jo (#8511) répond à Paulo Il leone

      Ny ahy indray dia ny olona toy itony Paulo itony no fahavalon’ny fireneko !

  • 22 juin 2015 à 14:18 | vohitsara (#8896)

    I Ndimby dia efa ela no hita mazava fa mararin´ny Rajoelina-Psychose.

    Kanefa tsy tokony ampiasainy hanaovana fanafody ahasitrana azy ny pejin´ny MT, fa tokony hanantona psychiatre izy.

    Dia mirary azy ho sitrana malaky.

  • 22 juin 2015 à 14:38 | kartell (#8302)

    Cet article est un joli réquisitoire assénant une réalité trop souvent balayée d’un revers de la main par les pouvoirs successifs et par une communauté internationale, fourre-tout et bouc-émissaire, douée d’un optimisme maladif ...

    Votre analyse rejoint celle des observateurs extérieurs, toujours unanimes à dénoncer les insuffisances mais surtout éternellement prêts à donner un blanc-seing à n’importe quel nouveau pouvoir à pointer son nez !
    Inacceptable mais c’est vrai qu’il vaut mieux balayer devant sa propre porte, et laver son linge sale en famille, cela pose moins de problème à tout le monde....

    Votre dénonciation d’une situation figée et répétitive démonte toutes les gouvernances qui se sont appuyées à l’unisson sur des structures vérolées et biaisées avant même que la machine démocratique donne furtivement la parole à des électeurs consultés tous les cinq ans, si tout va bien !...

    La démocratie, label défraîchi, revendiquée par tous les pouvoirs ne serait en fait qu’un pauvre cache-poussière qui, aujourd’hui, a atteint ses limites de fonctionnement, de crédibilité et le seuil ultime de l’immense patience d’une société sans illusion...

    Mais après un état caustique des lieux, où sont les solutions proposées et à envisager ?....

    Pas une once de proposition et c’est en cela que l’analyse montre ses faiblesses à moins qu’aucune issue soit possible !....
    On tourne en rond depuis longtemps en ne proposant aucune véritable sortie de crise.....
    On ne fait qu’alimenter ce climat ambiant qui sait si bien se nourrir de ces sempiternelles remarques en les réutilisant astucieusement à son compte en laissant croire que demain, sera un jour nouveau, une nouvelle page tournant le dos au passé dont ils avaient tiré toutes les ficelles !..

    Aujourd’hui, on annonce la nomination de treize nouveaux généraux , notre armée est en passe à devenir la nouvelle armée mexicaine du continent et vous parlez de changements possibles ?...

    Le changement mais dans la continuité, c’est notre signature, notre adn, le reste ne nous concerne pas parce qu’on en est incapable sinon, il y aurait belle lurette que nous serions à mille lieues du bourbier que vous ne faites que dénoncer.......

    • 22 juin 2015 à 16:01 | vatomena (#7547) répond à kartell

      démocratie ,DEMOCRATIE !c’est un mot ,une institution empruntée à l"étranger .Nos élus n’ont pas su le traduire dans le monde malgache
      ils en ont fait un oripeau =

    • 23 juin 2015 à 20:36 | zanadralambo (#7305) répond à vatomena

      Un joli mot vide de sens dans la réalité quotidienne de nos compatriotes. Ils n’ ont rien à faire de cet idéal démocratique qu’on conjugue à toutes les sauces tropicales. Pour eux, la priorité, c’est de trouver à manger. C’est une vérité crue qui nous fait honte quelque part. Malheureusement, c’est une réalité que nos politiques, que dis-je, nos vils politiciens ont du mal à capter. A trop courir après les honneurs, les dollars et les euros, ils ont définitivement coupé les ponts avec ces misérables empêcheurs de tourner en rond que nous sommes.

  • 22 juin 2015 à 14:49 | Isambilo (#4541)

    S un éditorial suffisait à diagnostiquer les maux d’un pays, on ferait mieux de renoncer à aller à l’école.
    Un bon éditorial est obligatoirement polémique sinon il ne servirait à rien.
    Ceci dit, il me semble que la première question à se poser est la nature du pouvoir qui correspond à la culture malgache (pour ceux qui aiment bien les généralisations simplificatrices par nature, je rappelle que Madagascar est peuplée depuis le 8e siècle et que des pouvoirs y ont existé. Le dernier en date avant la colonisation étant le système monarchique même s’il a été confisqué par des descendants des Vazimba).
    La démocratie est un concept européen mâtiné de judéo-christianisme. C’est l’individu qui y est au centre. Je rappelle que dans la culture malgache (et du sud-est asiatique auquel nous nous rattachons) l’individu est inséparable du groupe. Cela suffirait à nous pousser à la réflexion sur le type d’organisation politique qui nous conviendrait.
    Je trouve ridicule cette tendance à ne mettre en valeur que ce qui ne marche pas chez nous. La corruption, l’avidité, le bling bling, la duplicité, la mesquinerie, etc, ne sont pas des monopoles des Malgaches. Il y a d’autres peuples qui souffrent au monde, et bien plus que nous. Les Grecs existent bien avant la naissance de Jésus ou de Mahomet, ils ont produits de nombreux philosophes, scientifiques et artistes qui restent des exemples jusqu’à aujourd’hui. Pourtant certaines puissances politiques et économiques actuelles ne manquent pas de leur attribuer des tas de défauts.
    Damas et Bagdad existent bien avant que quelqu’un ait imaginé l’existence de Berlin, de Londres, de Paris ou de Washington. Damas et Bagdad continueront à exister malgré les malheurs actuels.
    Nous sommes un peuple neuf, l’avenir, chaotique comme partout ailleurs, est devant nous. Chaque génération apportera sa part de progrès.

    • 22 juin 2015 à 15:06 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Ami isambolo nous dit qu’on « ferait mieux de renoncer à l’école »...

      Sacré lui...

      A force d’enquler les mouches, et Peter plus haut que son Q...

      Spécialité tout « malagasy de la haute »..

      A force de refuser d’admettre l’évidence..de vivre dans un rêve tout royaliste.. ( oupss)

      Bah...

      Laissons aux leaders du « peuple neuf » le soin de nous démontrer l’étendu de leur savoir...mais surtout de leurs RÉSULTATS !

      L’important c’est d’y croire..et surtout de faire payer ces kons de vazah ( remarque tu as raison, car ils sont nombreux à croire que tu demeures une victime...)

      Pour ce qui est de la « part de progrès » : allez fais nous rire.... DE QUOI PARLES TU STP ?

    • 22 juin 2015 à 15:21 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Mais pauvre type, ça te dépasse de comprendre qu’un éditorial ne vaut pas des études poussées ?
      Quand je rappelle que c’est la monarchie qui existait avant la colonisation, est-ce que ça veut dire que je suis monarchiste ? Mais qu’as-tu appris à l’école ?
      Et tu te permets de t’émoustiller sur les défauts des Malgaches avec un niveau intellectuel aussi minable ?
      Tu vis dans quel monde, minus ? J’ai vécu dans plusieurs pays en exerçant des responsabilités que tu es loin d’imaginer, et c’est un analphabète de ton accabit qui se permet d’émettre un avis sur ce que j’écris ?
      Continue ton duo avec l’autre clown et ton effet Corollis. Si ça peut t’amuser. Mais ne te mêles pas de la discussion des adultes.

    • 22 juin 2015 à 15:22 | racynt (#1557) répond à Isambilo

      Marina ny an’i Isambilo, efa hiaraha mahafantatra ny tsy mety amin’ny toetra malagasy amin’izao . Mahavariana fa ireto olona eo ambony dia manasongadina ny ratsy fotsiny no mba hainy. Efa adino sahady fa ny malagasy talohan’ny fanjanahan tany anie ka olona nanana fahendrena. Jereo fotsiny ireo Ohabolana toy ny hoe « aleo very tsikalakalam bola toy izay very tsikalakalam pivavahana » , « aleo tsy mifandevi maty toy izay tsy mifanavotra mbola velona », « trano atsimo sy avaratra ka izay tsy mahalen kialofana »... Sns ary hita fa na misy aza ireo olona no voavidy vola, misy koa anefa ny olona madio fo sy saina toa an dRatsikitsiky ilay polisy manao ny asany araky ny tokony ho izy fa tsy mba mandray tsolotra, fa ny fitiavana haka tahaka lava amin’ny fomba fanaovan’i vahiny na amin’ny sary mihetsika , amin’ny fiakanjo sy amin’ny fisainana na ara politika... no anisany mahatonga antsika tsy mivoatra. Maka tahaka eo ihany fa raha mba ny tsara ihany moa no alaina tahaka fa na ny ratsy koa aza alaina tahaka, zavatra efa hita fa tsy mampandroso dia mbola alaina tahaka koa ahoana no hisy zavatra handeha @ laoniny

    • 22 juin 2015 à 15:25 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Mais grand homme

      Qui la ramène et qui insiste..

      QUID des résultats ?

      PROUT

    • 22 juin 2015 à 15:29 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Tu t’es défini toi même avec ton vocabulaire.

    • 22 juin 2015 à 15:33 | Isambilo (#4541) répond à racynt

      Izany rehefa mainvandoha sy tsy misy azondamosina. Maka tahaka satria manadino ny maha izy azy. Tsy dia vohako laotra aloha ilay manoratra teny gasy, anisan’ny ireo tsy mba nahazo fampianarana ny teny gasy ka manandrana mianatra irery !

    • 22 juin 2015 à 15:49 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      bah oui..

      Je suis le minus parmi les grands dont tu fais partie..

      Sauf que tu défends l’indéfendable..

      t’es super fort, super intelligent..mais ton pays fait partie des plus pauvres du monde..

      De là à dire que ta grandeur est inversement proportionnelle aux résultats, il n’y a qu’un pas..

      Reste grand l’ami..

      J’ai l’habitude..

    • 22 juin 2015 à 15:50 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      S’teplait Patron isambilo ..... toi qu’as fait des études et qu’as eu des responsabilités qu’on a (EFFECTIVEMENT) peine à imaginer, tu veux bien « espliquer » à l’analphabète que je suis, c’est quoi l’effet « corollis » ??

      C’est quand tu joues au billard et que tu mets de l’effet dans ton coup de queue ?

      Aller... Je n’demande qu’à m’instruire auprès d’une intelligence supérieure comme la tienne !

      PS : t’es le grand gagnant de la citation à la k.on du jour pour ce monument : « Nous sommes un peuple neuf (SIC), l’avenir, chaotique comme partout ailleurs, est devant nous (Sauf que depuis l’indépendance on peut dire que vous l’avez dans le dos !). Chaque génération apportera sa part de progrès. » (ça c’est un peu prématuré pour le dire ...faudrait d’abord en parler au Père Noël pour savoir s’il a ça pour vous dans son sac !)

      Tu sais que tu pourrais écrire des discours pour les depiote et autres grands responsables politiques de ton pays ! T’es doué pour écrire du vent !

      Aller.... vive la fety du 26 juin et du fihavanana indivisible !

    • 22 juin 2015 à 15:55 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      « Il y a d’autres peuples qui souffrent au monde, et bien plus que nous. »

      Affirmation péremptoire qui demande à être vérifiée auprès du « peuple qui souffre », isambilo, dont de toute évidence tu ne fais pas partie !

      Moralité : tu ferais mieux de la fermer plutôt que d’écrire des âneries et d’étaler sur la place publique du forum tes rudiments d’histoire mal assimilés !

    • 22 juin 2015 à 16:07 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      Mais Non

      çépaafote !

      Sale kolon !

      LO

    • 22 juin 2015 à 16:40 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      Etre méchant ce n’est vraiment pas gentil

      mais péter plus haut que son q...demeure une tare toute Endémique..

      COURAGE

      FUYONS !

    • 22 juin 2015 à 16:56 | Saint-Jo (#8511) répond à Paulo Il leone

      Ny immigrés hono no mahatonga ny firenen’ity Paulo ity tsy aharaka mihitsy ny fandroson’ny rainiboto !

    • 22 juin 2015 à 17:00 | Saint-Jo (#8511) répond à Paulo Il leone

      Tamin’ny faha-18 jona teo dia faly ery ry Paulo nankalaza ny faharesen-dry zareo tany ho atery lao. [vakio amin’ny feo avo dia ho azonao]

    • 22 juin 2015 à 17:03 | racynt (#1557) répond à Saint-Jo

      Kay izy koa aza kay manome tsiny ny hafa foana no mba hainy, fatra mpanenjika no tena fatra mpanao

    • 22 juin 2015 à 17:03 | Saint-Jo (#8511) répond à Isambilo

      Mankasitraka ny ezaka ataonao aho ry sakaiza ! Mahereza !

      Marihoko fa volana natao ho fampiroboroboana ny tenin-drazantsika ity volana ity .

    • 22 juin 2015 à 17:03 | Paulo Il leone (#6618) répond à Saint-Jo

      qu’est ce que tu fous sur le forum ? .... t’es pas parti à ton culte consensuel ?

    • 22 juin 2015 à 17:17 | Saint-Jo (#8511) répond à Paulo Il leone

      Mba mianatra maneso anareo e !

    • 22 juin 2015 à 17:31 | Saint-Jo (#8511) répond à Paulo Il leone

      Toa hoe mihitsoka ao Vintimille sy any Calais hono ny sasany amin’ireo olona tena mijaly be ireo.
      Toa hoe misy koa hono ny sasany amin’izy ireny no tsy avelan-dry zareo vazaha mialokaloka amaron-dalambe ao andrenivohitry ry zareo ao, fa roahiny amin-kery setra be izao !

    • 22 juin 2015 à 17:41 | Isambilo (#4541) répond à Paulo Il leone

      Tu veux que je te mouche comme ton compère petit blanc des Rocheuses (c’est aux Etats Unis pour ta gouverne, ou à Mahafaty à La Réunion) ? Tu viens au secours du petit morveux qui ne sait même pas lire, je comprends. Entre esprits superficiels il faut être solidaires.
      Qu’est-ce que tu connais de l’histoire de Madagascar ? Tu as fait des recherches avant de balancer tes généralisations stupides et creuses ? On est en hiver à Madagascar, si tu veux un bodofotsy supplémentaire, je peux t’en procurer, gratuit en plus.
      Ne t’amuses pas à me répondre. Tu ne me fais pas marrer du tout ; monsieur grosso modo de la pensée.

    • 22 juin 2015 à 18:18 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      Les « rocheuses » aux USA !!! ....NAN !!?? j’croyais que c’était à gibraltar ! t’es trop intelligent !
      Comme quoi ... ça sert la culture ! Le cirque de « Mafate » en français, camarade !
      Nul besoin de « malgachiser » à toutes les sauces de lasopy kompaosé des noms de lieux zétrangé ! Pour rappel, wikipedia se plante 1 fois/deux quant à l’origine de noms propres !

      J’te signale qd même que sur ton post de 5 paragraphes, seul le 1er « traitait » de l’histoire de Mada ! Le reste c’était des divagations de cuistre sur l’origine de la démocratie, et ton opinion d’érudit sur les religions monothéistes avec en conclusion un raccourci saisissant sur la situation internationale actuelle mêlant tout et n’importe quoi !
      Bref, du pur produit vita gasy haut de gamme !

      Tu devrais retourner au pays, camarade, pour faire profiter les gueux de ton expertise : tu loues un 4X4 (ou mieux encore, une limousine) et des gorilles, tu te paies un spot sur viva, tu présentes ton CV de bac+15, et tu postules au poste de ministre de la culture... si ça existe à Madagascar !

      Et le otur est jouée... t’es minsitre et tu peux commencer à libérer ton peuple du joug et de la férule des neo-colonisateurs !

      J’ai même un slogan trop top pour toi : « Isambilo ... le Moïse Malgache ! bientôt sut vos écrans ! »

      célafety !

    • 22 juin 2015 à 20:33 | takaka (#8449) répond à Isambilo

      Salama Isambilo. Vous êtes puissant ailleurs ? Bien. Mais à Dago, est ce que vous l’êtes ?
      James Bond, ce fameux fonctionnaire de la BM a bien décrit la situation de Dago : Madagascar est le seul pays au monde qui a une situation économique décroissante sans cataclysmes majeurs, ni guerre civile.
      Alors quand Monsieur Ndimby expose les facteurs partiels de cette fameuse situation socio économique, je le remercie.
      De la connaissance des problèmes, on peut trouver une solution ou des solutions valables et faisables.
      Je pense bien que nous les Gasy mahitahita, nous avons l’habitude de maltraiter nos pauvres compatriotes incultes et pauvres. Nous avons la coutume de les traiter comme des esclaves.
      Et pire, malgré que nous sommes agrégé d’université ou expert es konn...eries, nous ne supportons jamais, je dis bien JAMAIS les critiques, la base de tout esprit rationnel.
      Guten Abend Herr Isambilo.

    • 22 juin 2015 à 20:39 | MAHITSITENY (#8793) répond à Isambilo

      Salama ISAMBILO ;

      Asa na efa nahita « hyène » ianao na tsia.

      Asa koa na efa hitanao ilay sarimiaina (« dessins animés ») « LE ROI LION » I.

      Raha nahita an’ireo ianao dia ho fantatrao tsara fa :
      - Mifampitaritarika(« en meute ») ny « hyène »
      - Mpihinana faty masiso(« charognards ») ny « hyène »
      - Alika « mihomehy MANESO sy mpitsikanikany » ny « hyène »
      - Alika mpifelo-drambo (« queue entre les jambes ») lalandava ny « hyène »

      DIA JEREO TSARA FA TOY IZANY KOA IREO « VAZà LANY »PAIN" IREO !!!!

      Inoako fa fantatrao tsara ilay ohabolana arabo hoe :

      - « MIVOVO NY ALIKA, MANDEHA HATRANY NY TANDAVANA( »caravane« ) »

      OVAY AN’IZAO IO ARY :

      « MIHOMEHIMEHY SY MIANDRY TATAKA NY »HYENE«  ; MANDEHA HATRANY NY TANDAVANA( »caravane« ) »

      Dia azonao @ izay fa tsy jerena na itopaza-maso akory ny « hyène »" !!!

      Misaotra

    • 22 juin 2015 à 22:55 | kakilay (#2022) répond à Paulo Il leone

      Les « rocheuses » aux USA !!! ....NAN !!?? j’croyais que c’était à gibraltar ! t’es trop intelligent !
      Comme quoi ... ça sert la culture ! Le cirque de « Mafate » en français, camarade !
      Nul besoin de « malgachiser » à toutes les sauces de lasopy kompaosé des noms de lieux zétrangé ! Pour rappel, wikipedia se plante 1 fois/deux quant à l’origine de noms propres !

      Une perle d’anthologie !

      Qu’il n’y en ait plus,
      que l’on en redemanderait....

    • 23 juin 2015 à 23:40 | rakotoson (#8023) répond à Isambilo

      @ Isambilo

      Je viens d’ apprendre à l’ instant qu’ Air Madagascar est en cessation de paiement et que le chômage technique pend au nez de son personnel .

      A qui la faute ?

      Je crois que beaucoup partageront mon avis en pointant du doigt les dirigeants d’ Air Madagascar le tandem PRM & PM .

      C’est clair comme le nez au milieu du visage que c’est la mauvaise gestion d’ Air Madagascar qui est à l’origine de sa faillite programmée de cette compagnie aérienne . Mais qu’ au lieu de limoger les vrais coupables , ces dirigeants semblent imputer les fautes aux seuls grévistes tout en fermant volontairement les yeux sur les magouilles « avo lenta » du trio PCA - DG MD - DG ACM . Qui dit mauvaise gestion dit mauvaise direction .

      A propos de la grève d’ Air Madagascar pour les uns - Air Peut - Etre ou AIR Malade pour les autres - en suivant de près l’ interview de l ’ autre soir sur TV Plus , de son DG , si celui - ci - et les dirigeants à tous les niveaux du pays - veulent vraiment cesser le conflit avec le Syndicat , est - ce si difficile de demander à Me Bary - Njaka , son PCA, de rendre son tablier , le remercier ; en bon français le limoger ?!Il en est de même de son DG et du DG de l’ ACM qui se sont bien remplis les poches avec Bary Njaka depuis qu’ ils sont dans la haute sphère de la compagne . A moins que le bien nommé Bary Njaka ne soit intouchable car « ami personnel du président de la République »

      C’ est leur limogeage - avec preuves à l’ appui - qui constitue les tenants et aboutissants de la grève du personnel et que ces mêmes dirigeants avec un art consommé de la désinformation dénoncent comme étant paradoxalement les fossoyeurs de la compagnie .

      D’ aucuns savent les 400 coups de ce Monsieur Bary Njaka , depuis 2009 , année où il a été nommé avocat de la compagnie Air Madagascar basé à Paris . Une nomination hautement politique car cela se faisait alors que l’ actuel Président de la République était ministre des ... Finances de la Transition ( Andry Rajoelina ) . Et , le copinage continue avec sa nomination comme PCA d’ Air Madagascar par le même Hery Rajaonarimampianina après avoir été auparavant le directeur de cabinet de ce dernier .

      C’ est , depuis , que Air Madagascar a connu le sobriquet de Air Peut - Etre .

      Limoger Bary - Njaka oui. Mais , auparavant , ouvrir des enquêtes sur ses nombreuses magouilles . Le PRM et le PM n’ ont que ça à la bouche : « Halte à l’ impunité ! » Oui, mais

      Tous les incompétents ,à Air Madadagascar, doivent connaitre les mêmes mesures .

      Et , qu’ est ce c’ est ces retenues sur salaire du personnel non versées au fisc ? Ces cotisations à la CNAPS Idem ! Et, ces voyages présidentiels & famille à Nosy Be , à Pâques , à bord d’ un ATR Très Spécial qui devait rentrer à Tana à vide ? Bonjour a bonne gestion ! Il y a vraiment de quoi écoeurer le personnel . Bien sûr , le public ne connaitra que son petit intérêt .

      Il y a t-t- il des dirigeants dignes de ce nom dans ce pays ??? Ceux de la Transition y sont également pour quelque chose .

  • 22 juin 2015 à 15:56 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Au lieu de tirer à bout portant sur la république et les politiciens (les effets), l’éditorialiste aurait été plus convaincant en mettant l’accent sur les citoyens et les élites irresponsables et sans repères (les causes).
    C’est la conséquence logique de l’acculturation car les malgaches sont passés du culte/de la peur de l’invisible basé sur le TODY (la récolte de ce que l’on a semé) et le TSINY (la malédiction) bien ancré dans le subconscient à celui du christianisme basé sur la rédemption mal comprise : Comment voulez-vous que les choses se passent autrement ?

    • 22 juin 2015 à 17:00 | Paulo Il leone (#6618) répond à plus qu'hier et moins que demain

      salut les loukoums...les loukoums salut !

      ...et donc la rédemption bien comprise ce serait par le biais de l’application stricte de la chariah ? ... tu oses tout et c’est à ça qu’on reconnait les mecs comme toi !
      Bon appétit..vous reprendrez bien un p’tit bout de saucisson avec un verre de rouge ?!

    • 22 juin 2015 à 17:15 | Saint-Jo (#8511) répond à Paulo Il leone

      Toa efa mihamaro ihany ny silamo any amin’ny taninareo any ry Paulo !
      Afaka firy taona eoeo sisa dia ho azo lazaina amin’izay fa isan’ny firenena silamo ianareo ?

    • 22 juin 2015 à 17:48 | Isambilo (#4541) répond à Paulo Il leone

      Jeu de mots à la noix. Du saucisson avec du cochon de Bretagne certainement ! A la sauce nitraté ?
      Pendant quelques temps, je vais m’intéresser à tes posts à deux sous. Tes propos méprisants me gonflent.

    • 22 juin 2015 à 18:21 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      Tu me fais trop d’honneur camarade !

      J’t’ai répondu plus haut, monsieur le professeur d’histoire contemporaine etnonmoins comparée !

      Tu m’dis quand tu publies.... j’achète tout de suite !

    • 22 juin 2015 à 18:49 | Isambilo (#4541) répond à Paulo Il leone

      Pour frimer avec ensuite ?

    • 22 juin 2015 à 20:06 | Jipo (#4988) répond à Paulo Il leone

      oui mais kasher ...

  • 22 juin 2015 à 18:59 | diego (#531)

    Bonjour,

    À mon humble avis, la question qui se pose à Madagascar c’est :

    - est-ce qu’il est prêt à affronter le 21e siècle ?

    Nous sommes bombardés par des torrents d’informations tout le jour. Ce qui finit par nous faire croire que nous connaissons beaucoup de choses. C’est un piège. Pour s’en prémunir, il nous faut une Éducation Nationale qui aurait des moyens pour accomplir sa grande et noble mission :

    - nous éduquer, et éduquer nos enfants.

    Aucun développement économique n’aurait été possible sans les élites qui sortiraient le ventre des écoles et des Universités :

    - les ingénieurs, les médecins, les grands penseurs, les grands chercheurs en sont les fruits....

    Les élites Malgaches ont été formées par les écoles occidentales. Les écoles malgaches, nos Universités ont été construites à l’ identique de celles de l’Occident. Nos Universités ne sont pas différentes des Iniversités Françaises !

    Un ingénieur malgache trouverait de travail en France, en Europe, en tant qu’ingénieur. C’est à dire que la France reconnaîtrait les qualités des enseignements dans les Universités malgaches.

    Nous avons hérité les Institutions coloniales. Ces Institutions n’ont pas que des défauts, elles ont aussi des qualités. Nous avons les Institutions de la Ve République française comme héritage. Quand nous voyons ce que cette Ve République a donné à la France et continue à donner à ce grand pays :

    - la question que nous devons nous poser c’est de savoir, comment les politiciens français ont fait et font pour faire si bien fonctionner la Ve République ?

    Copier bêtement serait une erreur, mais comme les modèles sont identiques, les faire fonctionner ne devraient pas présenter des difficultés insurmontables.

    La question se pose à nous aujourd’hui, pourquoi les politiciens malgaches n’arrivent pas à faire fonctionner les Institutions de notre République ?

    Réponse, on ne peut plus, plus claire :

    - elles sont fragiles, vulnérables....elles se sont affaiblis ! Idem pour l’État, la Constitution et les partis politiques.

    La question assez logique qui se pose serait alors de comprendre :

    - pourquoi les politiciens malgaches, la classe politique et la Société Civile Malgache affaiblissent, ne respectent pas et voir cherchent à affaiblir les Institutions, la Constitution et l’État de leur pays ?

    En sachant bien que SANS, ils ne pourront jamais gouverner, faire évoluer donc leur pays ?

    Irresponsabilité collective des élites et politiciens du pays ? C’est fort probable. En tout cas, il y a une lacune manifeste d’éducation des femmes et des hommes qui gouvernent et veulent gouverner le pays.

    • 24 juin 2015 à 12:04 | kartell (#8302) répond à diego

      Vous prenez le problème sous l’angle éducatif ce qui, compte-tenu du temps passé à former et donner une expérience à ces jeunes diplômés, demanderait encore beaucoup d’attente et de patience avant que notre société ne puisse bénéficier de ce cru providentiel pour venir au secours d’un état moribond ...

      Les élites dont vous brandissez l’étendard, où sont-elles, aujourd’hui ? sinon pour la plupart en vielle Europe ou en Amérique.... même, elles ont déserté le navire, conscientes que leur avenir était ailleurs !....

      Il ne s’agit pas de copier qui que ce soit mais d’adapter au pays ce qui pourrait convenir à notre tempérament, à notre manière de vivre et à nos coutumes mais encore faudrait-il que chacun, à la place qu’il occupe, honore ses engagements et sa parole donnée....

      Mais, aujourd’hui, personne n’est capable de cela, la force et la compromission sont les seules à occuper le terrain politique transformé en no man’s land ..

      Et demain se rejouera le remake d’aujourd’hui et d’hier parce qu’aucune leçon n’est tirée du passé faute de vouloir faire son auto-critique où l’on préfère et de loin, l’auto-satisfaction !....
      D’ailleurs, avez-vous entendu celle des trois anciens locataires d’’Ambohitsorohitra, que nenni !....

      Chaque passage à la présidence fait l’objet d’infatuation de leurs parts sans que cela ne choque personne ou si peu ....
      Car il ne suffit pas de vouloir gouverner le pays, les candidats se bousculent au portillon mais ceux qui en auraient la capacité, ne se comptent même pas sur les doigts d’une seule main !...

      Et je ne suis pas sûr que les élites, dont vous parlez, soient celles qui soient le plus intéressées par la prise d’un pouvoir, plutôt, squatté par des affairistes dont le seul but n’est pas la gouvernance du pays mais celui de confondre intérêts personnels et claniques avec ceux d’un état dépouillé dans l’ impuissance totale à contrer à ces dérives présidentielles habituelles....

      L’évolution du pays, si elle doit avoir enfin lieu, ne se fera qu’après une profonde réforme des comportements de ceux qui, aujourd’hui, occupent le terrain politique mais qui ne sont pas prêts, ni décidés à changer leurs habitudes....

      Les élites ne sont qu’un support à ce changement de cap hypothétique, encore faudrait-il qu’elles reviennent au pays, qui, aujourd’hui, est très loin de les séduire tout comme les investisseurs potentiels !.....

  • 22 juin 2015 à 19:34 | Turping (#1235)

    La République superficielle !
    - Eh oui ,bien sûr que oui Ndimby .Une indépendance octroyée sous forme de dépendance naquit les voyous en col blanc pour s’approprier des richesses nationales en collaboration avec ceux qui l’ont mis au pouvoir .
    - Le fait de bafouer ,tripatouiller la constitution en sa convenance ,remarquons qu’en 55 ans Madagascar connait déjà 4 République bananières alors que la France depuis Napoléon 1er n’a connu jusqu’à ce jour que 5 République .
    - Apparemment la 4ème République intronisée par les putschistes n’a pas la raison d’être la rêne génératrice d’une stabilité sociale et économique avec l’événement récent de la déchéance du PRM .Les conflits d’intérêts ,les intérêts personnels sont encore loin de faire l’unanimité où les règles ,le civisme ,les développement allant dans le sens d’évolution sociétale est un combat encore très loin d’être gagné .
    - En abrégeant ,il n’y a plus de repère dans ce pays surtout sur l’ordre moral car le pouvoir de l’absolution ,le pouvoir des usurpateurs ne sert que de se remplir les poches pour les intérêts mafieux ,restreints au détriment de l’intérêt national .Ce qui explique la situation actuelle .
    - Le seul remède ;le retour aux sources des valeurs ancestrales ressortant des fondateurs de ce pays .Si les pays asiatiques avancement même ceux qui ont connu la colonisation ,la défaite durant la première et la deuxième guerre mondiale c’est qu’ils ont toujours les valeurs où les tissus sociaux ne sont pas perdus .Au contraire ,ils ont relevé les défis car la civilisation depuis le temps d’Antan a pu remonter la pente au niveau disciplinaire et de pragmatisme avec une union forte au niveau social .

    • 23 juin 2015 à 12:01 | akam (#7944) répond à Turping

      - Le monde a change depuis belle lurette que les lecons de morale n’apportent plus rien. Tu fais allusion aux pays asiat…Oui, c’est pertinent si tu te referes precisemment a propos du Japon mais les gasy, bien qu’ils ont une filiation aussi bien africaine qu’asiat, n’ont pas cette fibre tant revee par les insulaires. Tu ne dois pas t’etonner qu’un chinois debarquant avec 4 mots de malgache a Mada parvient a s’implanter socialement (interactions avec la population et implantation locale pour mener a bien un business…). Il n’y a aucune recette miracle mais il s’agit tout simplement de tacts humains. Et nous, pour le besoin quotidien vital, quotidien…on redevient soumis aux contraintes economiques !
      - Oui les gasy ont ete colonises pres de 63 ans avant d’acquerrir leur independance (quelle que soit la maniere ! inutile d’en revenir) mais il ne faut pas oublier que les jap ont subi plus fraichement des contraintes plus dures que les gasy- et si l’on se repose la question pourquoi eux et pas nous ? c’est simple mon povre, on n’a pas su allier notre culture gasy avec celle de l’occupant. Et cela se voit a travers les disparites culturelles que nous vivons.
      - Que faire en 2015. Et bien c’est un defi societal, il faut relever les faibles et surtout pas les ecraser. Pensez aux 92% de compat ! encore une fois ces crises a repetitions font souffrir les faibles d’où la necessite d’installer une republique adaptee aux besoins de la population. Le putsch ne profite qu’ a une poignee. Que cela deplaise ou pas ! Le chaos ne genere que des profits a ceux qui detiennent les vannes de l’economie. Les solutions reposent fondamentalement sur l’apaisement politique ce qui signifie clairement au vu et au su des problemes de ces dernieres semaines a l’elimination d’une constitution stupide montee par des PUT…schistes.
      - Oui mon povre, modifier cette constitution nullarde est vitale pour ce pays. On ne peut rester la ! On s’en fout de la comparaison avec la France ! car actuellement Dago est dans le chaos. Comment faire en sorte que cette republique marche ? La republique malgache de 2015 devra reposer sur une adequation structurelle calquee sur celles des democraties occidentales : un PRM qui est le chef hierarchique supreme supporte au deuxieme plan par deux chambres elues , le Senat et l’AN. Le gouvernement a pour mission d’appliquer le programme du PRM qui a ete elu grace a cela. Que chaque corps constitutionnel occupe sa place et fasse son boulot. En prenant un raccourci, que l’AN ou /et le Senat amendent a travers des lois constructives les programmes du gouvernement et c’est tout. D’autre part, rien n’empeche ceux qui s’annoncent comme opposants de se preparer sereinement pour les prochaines echeances electorales. Et pas seulement a 3 ou 6 mois des elections.
      - Certes l’adhesion des politiques a une hierarchie est un geste republicain base sur une contribution inclusive ou les competences des uns se conjugueront aux talents des autres. Dago aura un autre visage dont les vrais gagnants seront les 92% de la population.
      - A l’editorialiste, mon souhait sera de lire des nouvelles « positives » et constructives que plutot le gasy bashing !

    • 23 juin 2015 à 20:32 | Turping (#1235) répond à akam

      Akam ,
      - J’ai bien lu votre post avec attention .Je ne dis pas que je m’oppose complètement à vos idées mais par contre sur certains points je ne suis pas tout à fait d’accord !

      « ... il ne faut pas oublier que les jap ont subi plus fraichement des contraintes plus dures que les gasy- et si l’on se repose la question pourquoi eux et pas nous ? c’est simple mon povre, on n’a pas su allier notre culture gasy avec celle de l’occupant. .... » .
      - Non ,les japonais ont leur propre culture propre comme les chinois ,une civilisation datant des millénaires .Donc ,ils n’avaient pas besoin d’intégrer les cultures venant d’ailleurs . Ils ont pris ceux qui étaient bien en rejetant ceux qui étaient mauvais .
      - A Madagascar ,pour les malgaches si on parle d’acculturation ,les malgaches ne sont ni malgaches ni français ni anglais ni arabe non plus (tsy an-tany tsy am-parafara ).
      - Si vous vouliez plutôt parler d’identité culturelle ,j’en conviens et je partage .
      - L’alliançe avec la culture gasy et française depuis depuis la colonisation c’est dans le but d’’avoir une ouverture ,de connaître les autres pour mieux réagir également (l’alliançe française ,le centre culturel américain , comme les autres centres pour apprendre le chinois , l’anglais ,....existent ).
      - Ma réponse est très simple :de ne pas confondre l’alliance culturelle venant de l’outrance à celle de Madagascar propre aux malgaches ! d’où la perte de repère si on veut parler de l’identité nationale détruite et perdue pendant et après la colonisation (chez les barbares ).Une grosse erreur !

      - Deuxième point où je ne suis pas d’accord avec vous :
      « ....La republique malgache de 2015 devra reposer sur une adequation structurelle calquee sur celles des democraties occidentales : un PRM qui est le chef hierarchique supreme supporte au deuxieme plan par deux chambres elues , le Senat et l’AN. Le gouvernement a pour mission d’appliquer le programme du PRM qui a ete elu grace a cela. Que chaque corps constitutionnel occupe sa place et fasse son boulot. En prenant un raccourci, que l’AN ou /et le Senat amendent a travers des lois constructives les programmes du gouvernement et c’est tout...... »

      - Vous parlez d’une République ressortant d’une adéquation structurelle calquées sur celles des démocraties occidentales ,....déjà là ,vous avez tort en employant le mot « calquer » car deux pays avec deux cultures de bases différentes ne peuvent et ne pourront se ressembler guerre .
      - Un exemple à l’appui :Vous parlez du sénat ,à moins que vous vouliez faire le clown.Est-ce que , la chambre du sénat existe t-elle à Madagascar ???? pourtant on est à la 4ème République ,le record battu mondialement en 55ans d’indépendance octroyée sous forme de dépendance !!!
      - De même ,la HCJ n’a pas encore vu le jour . D’où le déséquilibre au sein même du pouvoirs :exécutif ,parlementaire ,justice et le sénat .Le peu qui reste c’est fait pour les usurpateurs du pouvoir .
      - Désolé de vous contrarier que la République n’a pas encore sa stature de ià Madagascar .On l’aurait dû l’appeler autrement même si le copier /coller vous semble le mieux approprié .
      - Pour le reste ,en parlant de la pauvreté ,les moyens pour le combattre ,l’évolution sociétale ,je suis d’accord avec vous .Par contre avec le système qu’on a jusqu’à maintenant ,on est biaisé .
      - Les contraintes que le Japon aient connues n’étaient pas une soumission totale même après le bombardement d’Hiroshima mais plutôt du défi .L’Empereur Hiro Hito en capitulant n’a pas dit ses derniers mots .Regardez tout simplement le classement mondial du Japon au niveau du PIB ,rien à voir à Mscar .Donc ne comparez pas l’incomparable !

    • 23 juin 2015 à 20:38 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : des pouvoirs ...

    • 24 juin 2015 à 13:20 | akam (#7944) répond à Turping

      - Ayant lu ton premier post qui ne cite pas le Japon mais sous-entendant quand meme, son cas comme pays asiat… je me suis dit, il se refere a l’Empire du Levant ! me suis-je trompe ???
      - Bref, si on revient aux resultantes culturelles d’un peuple insulaire (ou peninsulaire pour le cas des japonais) je maintiens et j’insiste qu’a l’independance, les gasy ont plus de chance de retrouver leur propre culture, par rapport aux jap. En effet, je suis desole de te rappeler que le Japon est un des pays du G7 ou malheureusement, peu de gens parlent l’anglais. Oui, mon povre ! c’est un constat. Je n’ai pas a citer ci ou ca… mais malheureusement c’est la realité. Si t’as pas les expressions basiques japonaises, t’es perdu…et « mosary » dans la peninsule !
      - Ce n’est pas du a une insufissance infrastructurale car j’ai vu et vecu qu’il s’agit plutot des consequences de la 2eme guerre : un rejet des yankee ! Comme tt le monde sait, Hiroshima, l’occupation americaine (a ne pas oublier), la domination culturelle yankee… ont laisse des empreintes profondes…et j’irai dire indelebiles, on est interpele car cela ne remonte pas trop loin !
      - Donc pourquoi eux sont au G7 et pas nous ? je ne suis pas stupide… ni aller faire le clown comme tu dis… car un fosse abyssal existe entre eux et nous ! Je m’abstiendrai d’ evoquer a nouveau les causes…car tt le monde le sait ? j’admets que c’est un peuple ayant une civilisation ancienne, mais je rajouterai aussi que les jap ont su capitaliser culturellement les differentes phases d’envahisseurs. C’est l’une des reactions majeures que les gasy n’ont pas su transformer ! la colonisation francaise etait-elle insuffisante pour faire apparaître des marqueurs culturels positifs ??? La question ne se pose plus actuellement car Dago est independant mais le mauvais virage date depuis 1972, des problemes recurrents lies a tte forme de mauvaise gouvernance ont pris racines.
      - T’es parmi ceux qui reprochent les changements de constitution ! Camarade, la presente est indiscutablement mauvaise, tu la reconnais toi-meme, elle est montee pour generer crise/crise. Il ne faut pas etre cartesien pour solliciter purement et simplement l’abolition d’ une « cow » nerie pareille ! Et je ne fais pas le pitre quand je cite le modele des democraties occidentales…
      - C’est par racourci que je dis que l’economie de ce pays etant dependante de celle des democraties occidentales…car ce sont eux qui nous supportent financierement requiert un cadrage unidirectionnel ! Desole mais tu dois « tracter tes wagons » avec la meme locomotive ! et surtout « dans la meme direction » cad l’etat de droit. Si la CI accepte de te donner des fonds c’est que t’affiches des garanties.
      - L’assurance avec laquelle le PRM s’appuie pour faire tourner les affaires du pays requiert cette atmosphere de confiance (apaisement politique-etat de droit…). Elle est fondee sur la hierarchie qui met en place de vraies institutions fiables et fonctionnelles. OK certaines ne sont pas encore en place ! mais je reconnais que ce sont cela les points d’achoppement actuels.
      - Ce qui est desolant repose notamment sur la qualification des politiciens actuels. C’est problematique car ils font partie d’une generation qui est … nee, puis grandie durant cette periode de putschs (1972-2013) ! Ils fonctionnent vraiment comme des marchands de tapis en affichant la surenchere et le chantage. Ce n’est pas le Yemen mais ce n’est pas loin ! C’est clair qu’ils ne vont pas se liberer de ces pratiques en balayant d’un revers de la main, mais tu peux evoluer aussi sans devoir rester « cow » toute ta vie !
      - Camarade nous n’avions pas subi ce que les asiat ont connu…tu fais allusion aux valeurs ancestrales ! plus que de vains mots…l’argent a pris le dessus ! C’est quand meme rassurant que le nouveau pdt du Nigeria, un africain, a gomme son etiquette de putschiste pour se reveler comme un republicain. A quand ds ce pays ?

    • 24 juin 2015 à 22:14 | Turping (#1235) répond à akam

      Akam ,
      - Déjà par la marque de respect ,je ne vous tutoie pas ,c’est clair !
      - Bien sûr que le Japon est un pays insulaire ,un archipem de 6852 îles de plus de 100m2.
      - N’oubliez pas que dans la discussion où je vous reproche ne se situe pas uniquement au « calquage » de la démocratie occidentale mais si cette dernière s’avère intéressante selon la réclamation du droit de l’Homme ,loi universelle ,....plutôt renforcez davantage vos cultures avant de discuter convenablement mais plutôt l’acabit de la la démocratie malgache ,la constitution du copier /coller qui n’a pas de fondement ni de valeur culturelle adaptable à la situation gasy ,....la problématique est là même si on veut parler du virage politique depuis 1972 ,....car le socle d’une régénération de la culture malgache à la soativina a disparupetit à petit ,....
      - Revenons sur l’Histoire du Japon (le soleil levant ) .Sachez et n’oubliez pas que le Japon est peuplé depuis la paléolithique (depuis 12000ans ) ayant une civilisation très avancée et consolidée .
      - Pendant la première partie du XVII siècle, le bakufu (shogunat) Tokugawa craignit que les missionnaires portugais fussent la source de périls analogues à ceux que subirent ses voisins (telles les prémices d’une conquête militaire par les puissances européennes ou un anéantissement) et la religion chrétienne fut formellement interdite en 1635 sous peine de mort accompagnée de torture. Puis, en 1639, le Japon cessa toute relation avec l’étranger, à l’exception de certains contacts restreints avec des marchands chinois et néerlandais à Nagasaki, précisément sur l’île de Dejima.

      Cet isolement volontaire de deux siècles dura jusqu’à ce que les États-Unis, avec le commodore Matthew Perry, forcent le Japon à s’ouvrir à l’Occident par la politique de la canonnière en signant la convention de Kanagawa en 1854 après le pilonnage des ports japonais.
      - La restauration Meiji de 1868 mit en œuvre de nombreuses réformes.
      - Le système de type féodal et l’ordre des samouraïs furent officiellement abolis et de nombreuses institutions occidentales furent adoptées (les préfectures furent mises en place). De nouveaux systèmes juridiques et de gouvernement ainsi que d’importantes réformes économiques, sociales et militaires transformèrent l’Empire du Japon en une puissance régionale. -----Ces mutations donnèrent naissance à une forte ambition qui se transforma en guerre contre la Chine (1895) et contre la Russie (1905), dans laquelle le Japon gagna la Corée, Taïwan et d’autres territoires.
      - L’attaque de Pearl Harbor dans l’archipel d’Hawaï en 1941, visant à détruire une partie de la flotte de guerre américaine, déclencha la guerre du Pacifique et engagea l’Empire du Japon dans la Seconde Guerre mondiale au côté de l’Axe. Le Japon agrandit dès lors encore son emprise jusqu’à occuper la Birmanie, la Thaïlande, Hong Kong, Singapour, l’Indonésie, la Nouvelle-Guinée, l’Indochine française et l’essentiel des îles du Pacifique (de 1937 à 1942). Ce gigantesque empire militaire, appelé officiellement Sphère de coprospérité de la grande Asie orientale, était destiné à servir de réservoir de matières premières. L’occupation de ces territoires fut marquée par d’innombrables exactions à l’encontre des populations d’Extrême-Orient, crimes pour lesquels les pays voisins du Japon demandent toujours des excuses ou des réparations aujourd’hui.

      L’empereur Shōwa procéda finalement à la reddition de l’empire du Japon le 15 août 1945 après les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki et l’invasion soviétique du Manzhouguo. Le traité de paix avec la Russie est toujours en négociation, en règlement du problème des îles Kouriles du Sud, occupées par cette dernière depuis la fin du conflit.

      - Le Japon, dont plusieurs des villes majeures ont été dévastées par les bombardements, est occupé par les troupes du Commandant suprême des forces alliées. Celui-ci met en place le tribunal de Tokyo pour juger quelques-uns des dirigeants politiques et militaires de l’empire mais exonère tous les membres de la famille impériale ainsi que les membres des unités de recherche bactériologiques.

      - C’est simple Akam si vous avez bien approfondi l’histoire ,même si le Japon ait connu des contraintes qcomme vous l’avez précisé ,la différence entre le Japon et Madagascar c’est au niveau structurel ,civilisation .Car le Japon n’était un petit insulaire divisé par l’apologie de la colonisation ni la néocolonisation mais un pays qui avait déjà son patrimoine culturel bien fondé .Il a pris ce qui a été bien ,bon pour son pays en rejetant ce qui étéit mauvais . Le calquage ,le copiage ne se faisait pas « comme les tay entin-driaka » comme la mentalité africaine en générale .Par contre ils on su garder leur patrimoine culturel .Oui ,la génération après 1972 est tombée en générale dans le flou artistique dont vous en faîtes partie avec l’histoire de « vola » ,argent et la façon dont on fait la politique ,.....
      - Je réitère : je critique la constitution malgache :de la 1ère à la 4ème Répuplique car c’est tout simplement du 100% copie :collé à l’outrance à la renimalala ,la France alors que ce n’est pas adaptable aux coutumes et us malgaches.Plutôt ça a généré des voyous en col blanc ,...des apprentis sorciers où la chose la plus importante était absente ,« la transmission du pouvoir générant des institutions fortes » .Ce qui explique le changement de République tous les 14ans en moyenne avec l’agrandissement de la paupérisation . Vous voulez du copier /coller sans avoir même une chambre des sénateurs à la 4 ème République ,c’est rigolo non ? ! Le discours présidentiel de Hery de son investiture,le plagiat c’est du copier /coller de celui de Sarkozy à 100% de 2007 non ????
      - Le reste c’est de la mascarade l’ami ! Si vous parlez du Japon ,c’est un pays qui a son identité culturelle ,un pays qui a colonisé aussi ses voisins ,même si les américains ont pris le dessus pendant sa défaite en 1945 , c’est un pays qui se relève toujours . Le Japon connait aussi un déclin économique comme le surendettement ,.....la différence ne se situe uniquement au niveau de l’acculturation ni au niveau de la politique expansionniste ni impérialiste étrangère pour tirer la leçon mais plutôt je réitère toujours au niveau de la mentalité où les japonais ont toujours leur repère ,leur culture ,leur génie ,....afin de s’accommoder sur le reste du monde .
      - Les malgaches c’est entre les deux chaises ,où la politique ,le pouvoir c’est dans le but de se remplir uniquement les poches ,les intérêts personnels ,les conflits d’intérêts ,.....il y a une différence fondamentale de ce côté là ,alors que les Japonais ont fait le « Hara -kiri » après l"attaque du pearl Harbourg en 1941 .Ils sont patriotes et aiment réellement leur nation sous l’égide de l’Empereur au pays du soleil levant !

    • 24 juin 2015 à 22:23 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : archipel ,...même si cette démocratie à l’occidentale s’avère intéressante ,....

    • 25 juin 2015 à 15:36 | akam (#7944) répond à Turping

      - T’es parmi ceux qui argumentent pas mal dans ce faux-rhum et appreciable... quelles que soient les divergennces...in fine je suis decu ! c’est la vie !
      - Desole mon povre car si t’es encore au stade de se demander si tu dois tutoyer ou vouvoyer …t’es paume ! le quidam que j’suis utilise le « u » a longueur de journees ! j’suis pas hypocrite ni pretentieux pour reclamer une consideration quelconque... Je debats avec tt le monde… et sans restriction.
      - Mon souci actuel est Dago ! En effet l’enivrement au faux-rhum a derape sur le Japon…mais, camarade, je connais ce pays et je n’ai pas besoin de noircir les lignes, ici. Cependant le gasy, en tant qu’insulaire terrien, ne doit avoir aucun complexe pour solutionner ses problemes republicains.
      - La republique malgache est malade ! Car les politiciens locaux qui sont aux manettes savent que personne n’est maitre de leur destin ! pourquoi ? une constitution nullarde qui n’entretient que des secousses vis-a-vis des structures etatiques !
      - Il est clair que les 92% de la population souffrent...En tant que garant de cette republique, qu’attend ce PRM pour reparer cela ? et surtout a proceder vite !!!!!

    • 25 juin 2015 à 23:04 | Turping (#1235) répond à akam

      - D’où les débats relevant les problématiques soulevées par l’éditorialiste ’une République superficielle "
      - Vos propos :
      - La republique malgache est malade ! Car les politiciens locaux qui sont aux manettes savent que personne n’est maitre de leur destin ! pourquoi ? une constitution nullarde qui n’entretient que des secousses vis-a-vis des structures etatiques !

      - C’est normal car les règles qui se reposent sur de vraies règles républicaines sont absentes ne serait-ce que de voir ce qui se passe ailleurs.
      - Les vrais Républicains et démocrates sont absents .On ne parle que propos logorrhéiques pour le moment dans l’espérance que les choses évolueront ---Le pays est dans une situation d’ apoptose sociale sans de vrai cap ni de renouvellement en vue pour relever le vrai défi concernant les 92% des malgaches qui vivent dans la misère.Tout est géométrie variable sans de vrai repère !

  • 22 juin 2015 à 19:36 | Turping (#1235)

    Rectif :4 Républiques et 5 ....

  • 23 juin 2015 à 03:56 | MAHITSITENY (#8793)

    L’éditorialiste a fait un constat sans appel.

    C’est louable.

    Mais il a « survolé »pour ne pas dire oublier le volet sociologique.

    - En effet, MADAGASCAR était autrefois connu comme une repaire de pirates.

    - De plus, toutes les régions de MADAGASCAR n’ignore point l’un des premiers royaume anarchiste au monde connu sous le nom de « FANJAKAN’I BAROA ».

    Tout cela pour signaler que les MALAGASY détestent les règles !

    Les MALAGASY accordent une place prépondérante aux familles, castes, tribus.

    D’ailleurs, quand on lui pose la question « d’où venez vous ? » , ils répondent instinctivement par un « je viens de la région de..... » et non pas par « je suis MALAGASY » !

    C’est la raison pour laquelle les MALAGASY érigent à la même place que DIEU la notion de « marimaritra iraisana », traduite maladroitement et poliment en « consensus » !

    Ils haïssent cette application rigoriste des « règles ».

    De par cette conception ultra-patriarcale, les MALAGASY pensent que les « parents » ne sont jamais fautifs, et partant, les dirigeants et les grands !

    Poursuivre un « grand » est un vrai sacrilège.

    C’est la raison pour laquelle tous les natifs de la région « SOFIA » se sont rués à protester contre la poursuite d’un violeur notoire de mineur dénommé « JAO JEAN », ancien député de la région ; qu’ils soient agrégé, général, ou badaud.

    Et voilà que le K..ONN.ARD est ré élu et siège même en tant que vice président de l’Assemblée Nationale.

    Nul n’ignore qu’à la base de la démocratie se trouve l’application rigoriste de la Loi.

    Pourtant, tel n’est pas le cas.

    « LA RÈGLE, C’EST MOI ET JE SUIS LE »PARRAIN« (DON CORLEONE ou PAULO II LEONE ??) ET EN TANT QUE TEL, JE NE SUIS JAMAIS FAUTIF. JE FAIS CE QUI ME PLAIT !!! »

    Et quand il y a lutte , faisons tout de suite le « marimaritra iraisana »

    Ainsi, à MADAGASCAR, la règle est « LE MINIMUM DE RÈGLES POSSIBLES ET LE MAXIMUM DE »MARIMARITRA IRAISANA«  » !!!!

    D’où l’endémicité de la corruption !

    La N.A.S.A a dit :

    "parmi les animaux, il n’y a pas plus intelligent que les chimpanzés. Ils peuvent tout faire, même un calcul. C’est pourquoi, nous les avons envoyés dans l’espace.
    Mais le hic, c’est que quand ils sont affolés, stressés, ou quand quelques choses les frappent, ils redeviennent des singes" !

    Et si cela ne change pas, je peux dire sans ambages que MADAGASCAR EST ET RESTERA TOUJOURS LA TERRE DES PIRATES, DES HYPOCRITES ET DES FOURBES.

    Et la colonisation par la France n’a fait qu’aggraver cette situation vue que les Français sont également des AS européens en matière de fourberie et d’hypocrisie !!!

    (je ne fais qu’un constat des faits. Et cela se vérifie encore aujourd’hui par cette histoire d’immigrant alors que la FRANCE S’ARROGE LE TITRE DE « CHAMPIONNE DE L’HUMANISME » !! )

    Dans ce cas, il n’est pas étonnant de voir que tous les tenants du pouvoir successif depuis l’avènement de la République ne sont qu’ AL CAPONE et ses lieutenants.

    La solution ?

    Se tourner vers JESUS CHRIST

    • 23 juin 2015 à 08:26 | Isambilo (#4541) répond à MAHITSITENY

      Avec autant de défauts, vous ne risquez pas d’attirer l’attention de Jésus Christ. Je ne vous souhaite pas la même fin que cet acrobate comme le disait un humoriste juif.

    • 25 juin 2015 à 06:04 | MAHITSITENY (#8793) répond à Isambilo

      JESUS CHRIST n’est PAS VENU pour les JUSTES, LES ECCLÉSIASTES, LES RICHES, LES B.C.B.G.

      MAIS

      POUR LES PAUVRES, LES NULS, LES PECHEURS

  • 23 juin 2015 à 15:55 | zamix (#8928)

    La République malgache est superficielle. Oui ! Madagascar n’a pas fait une transition suffisante en passant de la monarchie à la République. L’apprentissage de cette dernière, oeuvre de la colonisation, n’a pas été intégralement assimilé du fait que l’instauration d’un nouveau système ne se décrète pas depuis l’extérieur mais devrait s’opérer en mode endogène.

    La non effectivité du pouvoir du Royaume de Madagascar sur la totalité de l’île expliquerait la réticence à la République une fois la France retirée... Il nous a fallu un temps pour s’engluer dans la Politique des races (la dualité Merina/Côtier et des 18 ethnies)... Ce n’est que maintenant que l’on entend de moins en moins l’évocation de cet argument à chaque tournent traversé par le pays.

    La République malgache est à refonder. En tout cas il est impératif d’enterrer au plus vite cette Constitution taillée par Rajoelina.

    La refondation devrait s’opérer essentiellement au niveau du système politique. En imposant aux partis politiques les idéologies bon nombre devrait disparaître. Ca amènera l’émergence de nouveaux politiciens que Ndimby souhaite.

    • 23 juin 2015 à 20:54 | zanadralambo (#7305) répond à zamix

      La transition de la monarchie à la république ne s’est jamais faite. La République n’est qu’une vue de l’esprit pour la majorité de nos compatriotes, c’est une conception intellectuelle qui ne résoudra jamais les préoccupations bassement existentielles auxquelles le sort les confronte depuis qu’un esprit machiavélique nous a enfoncés dans cette m...
      Vive la République des voyous, la transition du gamin hystérique en aura été le meilleur exemple.

  • 24 juin 2015 à 03:54 | ramaso (#7441)

    Je trouve trop long l´edito de NDIMBY A.qui doit doit avoir la technique de LEA RATSIAZO qui dit tout avec un court expose,desole je n´ai pas lu ce tome.

    • 25 juin 2015 à 00:25 | Rakitoza (#689) répond à ramaso

      Suggestion à Ndimby A. : faire un édito en bande dessinée et français facile. Comme ça Ramaso sera content car il aura de la lecture adaptée à ses capacités !

  • 24 juin 2015 à 09:14 | racynt (#1557)

    Qui a dit que les médias font encore office de contre pouvoir aujourd’hui ? http://news360x.fr/grece-des-journalistes-formes-pour-presenter-le-fmi-sous-un-jour-favorable/ à part les syndicats, les défenseurs de l’écologie et les associations des consommateurs, je ne vois pas d’autres contre pouvoir que l’on soit à Madagascar ou ailleurs

  • 24 juin 2015 à 18:09 | spliff (#5871)

    Merci à l’auteur pour cette photo haute résolution qui dessine avec une bonne précision - conjuguée à une nécessaire perspective globale - les contours de nombre de facettes des problèmes fonctionnels de notre pays [le pays, c’est les hommes avant tout] et dont les emboitements aboutissent au mal être général assurément ressenti profondément par chacun. Une perception néanmoins et également diffuse de ce mal nécessitait qu’il ait été décortiqué, et si dans cet exercice l’exhaustivité était impossible, la présente tentative très complète est à saluer.

    La suite - où va-t-on - ne peut être que question.
    Car malgré la justesse du constat, l’intelligibilité des causes profondes du mal ainsi que leur articulation correcte avec la réalité présente sont très loin d’être réalisées si bien que l’on comprend que les champs d’investigation suggérés ne puissent l’être que sous sous forme d’interrogation...
    Les multiples plaies béantes générées ne sont plus pansées. Et le mal est extrême en ce sens que l’on ne semble même plus réaliser qu’il faille les panser...
    Cognition collective défaillante abrutie par l’appât du gain à tout niveau ? Facteurs exogènes à l’oeuvre ? Probablement la combinaison...

    Une compréhension de l’esprit et de la sophistication des outils « connus » à disposition - appelons-les république, démocratie, constitution ou autre... - ainsi qu’une réflexion à l’échelon conceptuel sur les aménagements justes desdits outils au regard de notre identité [bien grand mot pour sûr mais il faut bien dire les choses...] sont probablement des étapes incontournables. Est-ce un travail de fond qui a été entrepris de manière sérieuse à un moment de notre histoire ? Quel format de ce travail est-il le plus efficace ? colloques, séminaires, ateliers ? Homme / Femme providentiels « ayant tout compris » ? Ceux qui savent, éclairez-nous s’il vous plaît...

    Mais si les hommes apparaissent comme les bénéficiaires du bon fonctionnement souhaité d’une mécanique institutionnelle que l’on supposera adéquate et opérante, l’attitude personnelle et collective de ces mêmes hommes constitue par principe et avant tout le carburant de cette mécanique.
    C’est là que l’on se doit de prendre la pleine mesure du caractère nécessaire de la composante communément appelée « Morale »... Elle est nécessaire à dose certaine. Il ne s’agit certainement pas de la morale produite par les médiations religieuses mais bel et bien de celle dont on sait instinctivement qu’elle est la bonne.

    On comprend ainsi donc que le « savant » jeu de mot de Ratsiraka sur l’amitié et l’inimitié acte par principe notre faillite morale à la faveur des rapports de force purs qui gouvernent les intérêts. Car venant de ce personnage dont on ne niera pas l’intelligence, qui a exercé le pouvoir sur la durée que l’on connait, et donc qui est bien au fait des forces « réelles » opérantes chez nous pour le moment, de tels propos sont lourds de sens...
    Ajoutons à cela l’indigence notoire de nos cercles intellectuels qui seraient supposés façonner nos doctrines à un échelon bien au dessus de la gestion matérielle du quotidien et cela donne le mauvais film d’horreur auquel on assiste... Jamba mifampitantana.... Qui sont nos penseurs ?

    Mais bon, un petit recul à l’échelle de la planète de la part du malgache qui essaye de comprendre les problématiques globales au delà de la superficielle - et de facto imposée - immédiateté de l’information « vendue » par les agences de presse officielles, cela fera celui-ci se sentir moins seul. À défaut d’être une consolation, ce n’est qu’un constat...

  • 25 juin 2015 à 11:16 | Saint-Jo (#8511)

    Na Ingahibe-Veta Paulo II Leone aza tsy nahita anarana toy ity, marina an !

    Ô ry zareo â !
    Mba iza koa ity Eugène RAJAOFORY, mpanao gazety ao amin’ny Tananews ity ?

    http://www.tananews.com/2015/06/tsimbazaza-gate-le-complot-du-hvm-contre-hery-rajaonarimampianina/

    • 25 juin 2015 à 11:44 | takaka (#8449) répond à Saint-Jo

      Le terme FORY en Sakalava signifie VODY pour le Malagasy officiel. Le VODY ou le FORY est la partie offerte aux Rois et Tangalamena. Mélanger à d’autres expressions, il signifie que Rajaofory, parmi les Rajao, est le plus distingué.
      Suite à la christianisation et à la balkanisation des us et coutumes sexuels gasy, le terme fory ou vody est banni des communautés gasy.
      Et d’ailleurs au temps des Rois, le fait d’avoir un joli VODY est une distinction parce qu’une telle femme est une génitrice de première qualité.
      Ayez 7 fils et 7 filles, Ladies and Gentlemen.

    • 25 juin 2015 à 13:29 | Saint-Jo (#8511) répond à takaka

      Tsy ny Vezo ihany no miteny an’io, fa ny Tandroy sy ny Tanosy ary ny Mahafaly koa !
      Saingy ireo tena kinga amin’ny tenim-panjakana kosa dia tsy mampiasa azy io intsony.
      Ary misy Tanosy, ohatra, tena kinga tokoa amin’ny teniim-panjakana, sady tsy vitan’izay fa tena mahay mandravaka azy io tokoa .

      Misy koa olona milaza fa ny Tandroy hono dia « Merinatsimo » !

  • 25 juin 2015 à 19:10 | Saint-Jo (#8511)

    Aoka hazava tsara fa TSY MISY AZO ANTENAINA MIHITSY AKORY NY AMIN’IO LALAM-PANORENANA IO !

    Koa

    . tsy ny fialan’i Rajao mba hahazoana mifidy filoha vaovao mety asolo azy,
    . tsy ny fijanonan’i Rajao eo amin’io toerana filoha io koa, arahin’ny fananganana government mikatsaka marimaritra iraisana ;
    tsy ireo mihitsy akory no vaha-olana !

    Fa ny vaha-olana dia

    . ny fandravàna an’io Lalàm-Panorenana misy ankehitriny io
    . miaraka amin’ny fandravàna io Antenimiera io, izay fototry ny fambolena korontana tsy misy farany ka misakana ny asa fampandrosoana ny firenena.

    • 30 juin 2015 à 17:19 | missile (#8938) répond à Saint-Jo

      Trop vrai ce que vous dites. Et j’ajoute : Rajao commence à peine à colmater les dégâts de 5 années de gestion mafieuse que voilà la racaille d’Ambodivona qui réclame une nouvelle élection ; et à avoir été mis sur la touche pour cette revendication , voilà qu’elle se mêle de la grève d’Air Mad.

  • 26 juin 2015 à 20:54 | walesa (#5863)

    « La République superficielle »... Oh OUI ! Vu l’état de nos Institutions et le moral de nos « politiciens-politicards » j’avancerai encore cette thèse : Madagascar est un CONDOMINIUM de MAFIEUX, issues de toutes options et partis politiques confondus !

  • 27 juin 2015 à 13:40 | takaka (#8449)

    Enfin, le 26 est masqué par cet attentat à la kon des Islamistes en Tunisie.
    Et aucune mention de la fête Gasy et de son indépendance. Pauvre Dago !
    Vraiment le titre est véridique, certes rébarbatif mais trop cruel.
    C’est comme une maladie incurable qui vous tue à petit coup.
    J’ai envie d’étrangler ces faiseurs de coup d’État, de les immoler ; c’est le terme adéquat.

  • 28 juin 2015 à 07:17 | vezo.miteny (#9062)

    UN VÉRITABLE PANIER À CRABES !
    Les actuels dirigeants de Madagascar font aujourd’hui la honte et l’exaspération de son peuple.A commencer par un président qui n’accorde aucun respect des lois constitutionnelles et ne peut tenir aucune des promesses qu’il a fait orbi et urbi lors des propagandes présidentielles.
    Puis ce Premier Ministre que l’on a appris de nombreuses sources médiatiques la participation active dans les démarches du parlement de déchoir le Président en exercice par une motion de censure.
    Et comme si ça ne devait pas suffire, les députés de Madagascar ne veulent point lâcher prise.
    Ainsi, depuis qu’il a été défini que pour trouver la stabilité du pays et éviter une nouvelle crise, les institutions élues telles que la présidence et le parlement ne peuvent être destituées. Mais pour palier les choses et retrouver du sang neuf face à la relance nécessaire de l’économie, du social et du développement en général du pays, le gouvernement Ravelonarivo serait à dissoudre soit par le Président soit par une motion de censure du parlement.
    La course à la primature fait donc la convoitise de bon nombre de prétendants, faisant ainsi de certaines personnes influentes de grands prestidigitateurs sortant chacun de leur poche leur liste des par éléments majoritaire. Un riche opérateur économique, lui - même, parlementaire et membre du bureau permanent finance à tour de bras les besoins et caprices des députés pour bénéficier des soit disant soutiens de ces derniers sans s’en rendre compte que son alliance avec sa "maîtresse partenaire lui fait énormément préjudice.
    Un autre ancien ministre qui détient réellement la majorité pour l’avoir déjà présenter auparavant mais s’est fait refouler plus d’une fois pour son franc parler et son fort caractère ne sait plus à quel saint se vouer, tant et tellement les manipulations vont bon train qu’il est vraiment difficile de distinguer l’ivraie de l’avoine. Mais le pire c’est que quand Mr le Président de L’AN lui - même collecte des dignatures par manipulation et veut se proposer en tant que Premier Ministre, là c’est le comble !
    Voilà les choses dégoûtantes qui se trament en haute sphère pendant que le peuple meurt de faim, de froid et de pauvreté.
    Un véritable panier à crabes qui luttent chacun pour dominer les autres sans faire fi de la mission sacrée que le peuple les ont confié.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 215