Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 16 octobre 2018
Antananarivo | 00h12
 

Politique

Crise

Le HFI interdit de 13 mai pour sa première manifestation

mercredi 25 juillet | Ny Aina Rahaga, Ra Bens (Photos)

Les ténors du mouvement Hetsika Fanorenana Ifotony ou HFI avaient déclaré qu’ils investiraient la place du 13 mai, le parvis de l’Hôtel de Ville, mardi, coûte que coûte. Cela ne s’est pourtant pas fait, car les forces de l’ordre présentes sur les lieux les en ont empêché. Selon ces derniers, ils sont là pour sécuriser l’Hôtel de Ville et interdire les manifestants d’y entrer parce qu’ils ne sont pas autorisé d’y entrée.

Arrivée au niveau de la place du 13 mai, le virevoltant Pety Rakotoniaina, un des meneurs de HFI et non moins président national du parti Tambatra, a essayé de négocier avec les Forces de l’ordre en déclarant que « la foule qui accompagne le mouvement HFI a les mêmes droits que celle qui a suivi et assisté le mouvement des députés pour le changement et ne doivent en l’occurrence pas être interdit d’entrée au parvis de l’Hôtel de Ville ».

Pour certains observateurs politiques, le poids de ces deux mouvements n’est pas du tout la même. Le mouvement des députés était surtout celui des partis TIM et Mapar, dont les leaders sont deux ex-présidents. Celui du HFI est mené par quelques figures politiques.

Indécent

Les forces de l’ordre ont eu également pour ordre d’orienter les manifestants vers le stade Maki à Andohatapenaka. En réponse à cette suggestion, quelques membres du HFI ont lancé que « ce sont les primates qu’on envoie au stade Maki, nous ne sommes pas des primates, donc nous n’irons pas au stade Maki. Nous resterons à l’Hôtel de Ville ». Ces propos ont choqué plus d’un à Analakely.

Finalement, la manifestation prévue hier par le HFI avec des syndicats et des transporteurs n’a pas eu lieu. Pour l’heure, la suite du mouvement de ce groupe politique n’est pas connue. Les leaders de ce mouvement ont toutefois ont déclaré qu’ils seraient présents sur la place de l’Hôtel de Ville.

Portfolio

90 commentaires

Vos commentaires

  • 25 juillet à 08:56 | jayo (#10317)

    matoa tsy nahazo halàlana dia tsy tokony hidina andalambe intsony, ary rariny raha mandray izany ny mpitantana sy ny tomponandraikitra satria tsy mahomby hisian’ny filaminana ny grevy indrindra @zao ankatoky ny fifidiana izao

    • 25 juillet à 10:13 | Eloim (#8244) répond à jayo

      Dia apetrako aminao ny fanontaniana hoe : tombotsoan’iza no katsahina amin’ny fitakiana ny fanorenana ifotony takian’ny mpanao politika maro ireo mikasa hamory vahoaka ?
      Tsara homarihina fa tsy misy afaka mitompo teny fantatra fa ekena na tsy eken’ny vahoaka maro an’isa ny fanaovana fifidianana mialohan’ny fotoana na koa ny hoe hanemorana ny fifidianana ho amin’ny fandinihana ity hoe fanorenanan ifotony ity.
      Ny hevitra tera-bary, ary raha tombontsoan’ny be sy ny maro no tadiavina dia tokony tsy asiana tombo sy hala ny fanehoana izany.

    • 25 juillet à 14:47 | tojo (#10300) répond à jayo

      Ka ny olana anie dia misy mitaty vokatra avy amin’i fanakorontanana io ee..tanjona manokana izy io. Sady efa hita ve fa oe tsy ara-dalana dia mbola ho atao iany kou anefa.

    • 26 juillet à 07:14 | Lekivy 2 (#10161) répond à jayo

      Raha ny hevitra hitakiana fanovana ifotony dia tena mitombina mihitsy, saingy ny fomba itondrana izany fitakiana izany no manalasala. Anisan’ny fanovana ilaina mantsy ny tsy hahavoatery ny olona te haneho hevitra hidina an-dalambe vao hisy hihaino. Tokony hisy sehatra hahafahana maneho hevitra an-kalalahana ary indindra ny manao fanakianana ny ataon’ny mpitondra ka tsy hisy teritery na antsojay samihafa.

      Niventy izany fitakiana fanovana izany ireo depiote 73 saingy rehefa nahazo toerana ny sasany dia nangina. Ahitana taratra izany fa tsy an-kitsipo no nanaovana ny fitakiana fa misy kajikajy.
      Mila mandinika ny fomba entiny mivoy ny heviny ireo mitaky fanovana ifotony ary indrindra mifidy ny mpitondra-teny mahasarika sy maharesy lahatra fa tsy ny olona efa boka-vintana toa an-dry Pety.
      Nanana tetezamita 05 taona mahery be izao isika nitondrana izany fanovana ifotony izany fa satria zavatra hafa no tena nanahirana ny olona « naka » fitondrana tamin’izany dia lasa resaka poak’aty ilay izy. Aza manantena ny hisian’izany fanovana ifotony izany intsony raha vao vita eo ny fifidianana fa dia ny famindram-pahefana sy famindram-pitantanana ny V8 sy ny TOUAREG no himasoana voalohany. Iza no sahy hanao fanamby ?

  • 25 juillet à 09:07 | donia (#10353)

    Ny kianjan’ny 13 Mai dia tsy voavidy vola satria fananam-panjakana io fa tsy an’olo-tokana noho izany samy tompony avokoa isika Malagasy saingy ny lalàna mipetraka ihany .Malagasy mananjo ny hitolona avokoa fa tsy misy ny hoe tsy fitoviandanja ny hetsika raha hoarina @ ny an’ireo solombavambahoaka. Zo anao ny mitolona hoan’ny tanindrazana, fa ny fanakorontanana , ny fanatevenandaharana @ fitokonana ; sanatria handroba fananam-panjakana no voararan’ny lalàna.

    • 25 juillet à 09:37 | Christianna (#10313) répond à donia

      Marina fa tsy misy mahasamy hafa azy @ hetsiky ny depioté ity hetsika ity fa mitovy lanja , fa saingy ny mampalaelo dia ny vahoaka Malagasy no atao sorona sy fitaovana nefa ry zareo no mitady ny tombotsoany ,nahoana moa no zao vao mitady fanorenana ifotony fa hatrizay taiza foana ? midika izany fa ny tombotsoan’izy ireo manokana no tadiaviny , zao lay hoe manararao-paty manararao-PETY.

    • 25 juillet à 13:35 | Tsix (#10296) répond à donia

      Lalàna ? Efa nisy teto amin-tsika moa izany fanarahan-dalàna izany ? Mbola tsy zakan’ny malagasy izany hoe omena fahafahana tanteraka izany satria mbola tsy voafehiny ny fahalalahana.

    • 25 juillet à 15:55 | sasa (#10303) répond à donia

      tena tsara rehefa tonga saina tahakanao daholo ny olona rehetra, marina ny voalazanao , rehefa te handroso ny firenena iray dia mila filaminana aloha voalohany indrindra, izany hoe raha te handroso isika dia esory ao an-tsaina ny hanao fitokonana

  • 25 juillet à 09:32 | Christianna (#10313)

    « izay hajaina tsy andriana ary izay manaja tsy andevo ka aleo mifanaja ». Tsy misy manakana anareo tsy hitolona saingy ny zavatra rehefa tsy ara-dalàna dia voarara avokoa.

    • 25 juillet à 10:06 | Eloim (#8244) répond à Christianna

      Aminao manarakefa be fahatany io, satria manohana bontolo ny fitondrana HVM, inona no maha-samihafa ny nanao fangatahana kanefa nolavina sy ny tsy manao fangatahana kanefa samy manao ankeriny mihazo ny toerana voarara ? Izay ilay hoe manao « deux poids, deux mesures », mitanila sady miangatra kanefa ny tombotsoa ambonin’ny firenena koa ange no tadiavina amin’izany. Io fiheveran-tena fa manana ny marina samy irery io no manamarika ny fitondrana HVM ka nahavoasazy ny filoha. Dia mbola ny fitondrana tarihin’io filoha io ihany nefa izao no hikarakara ny fifidianana, na dia eo aza ny PM Ntsay sy ny governemantany.

    • 25 juillet à 14:58 | tojo (#10300) répond à Christianna

      Eloim ; ka misy antony matoa nolavina ny fangatahana. Io fidinana an-dalam-be io anie izay matetika loatra kanefa mitondra vokan-tsoa akory ee. Ra samy anao izany daholo ny olona rehetra izay manao fitakiana oe rehefa tsy maazo alalana dia ande tsy ara-dalana dia mba aona ny iafarn’ity firenentsika ity ?

    • 25 juillet à 15:26 | Christianna (#10313) répond à Christianna

      #eloim Raha ny tena marina manko dia tsy hetsika fanorenana ifotona loatra io hetsika io fa hetsika hikatsahana ny tombotsoa an’ny sasany, zay no tena marina.Mbola zavatra tokony ianarana fatratra amin’ny ankamaroan’ny Malagasy tokoany tsy hilaza afa-tsy izay tena marina ihany amin’ny resaka ataony.

  • 25 juillet à 09:45 | Eloim (#8244)

    A l’exception faite, les incrédules sont les seuls qui n’adhèrent pas à la conception de ladite refondation.
    Cette refondation, à ce que tout le monde le sache, est tout un processus qu’on aborde pas de façon précipitée et immature. elle nécessitera de l’argent, du temps dont le délai imparti (6 mois ou un an) sera largement insuffisant, des têtes bien pensantes animées par le patriotisme et l’envie de surpasser la période sombre du pays pour une nouvelle vision du développement loin de toutes les querelles politiques vaines, ...
    Pourtant, à l’image de ceux qui dirigent ce mouvement (des dinosaures politiques partageant dans le passé les zéros virgules, ...) ainsi que la façon dont on entame cette action et le contexte qui prévaut à l’heure actuelle, la population reste toujours dans sa perplexité et approuve son manque d’enthousiasme.
    Donc, je suis sûr que cette manifestation se pétera carrément à nouveau et non suivie par la population tananarivienne.
    Si l’Etat et la CENI ont encore du temps, pourquoi pas, ils auront affaire à la révision des textes électoraux, de la liste électorale, veiller incessamment à ce que l’administration en général est dépolitisée, de retracer à nouveau comment acheminer et sécuriser les résultats des votes, ...
    En ce qui concerne les précampagnes et le financement de ces campagnes électorales, les textes sont encore fragiles sur là-dessus et il est encore temps d’y pencher pour qu’il y ait égalité de chance entre les différents candidats. Cette appréhension pourrait peut être source de toute une nouvelle tension entraînant, bien évidemment une crise fatale pour le pays.

    • 25 juillet à 11:46 | saricine (#2893) répond à Eloim

      Eloim

      La « Refondation « , c’est beau, c’est bien, mais c’est plus philosophique que pragmatique.

      Qui peut garantir qu’après ce beau mot, tout sera calme et coule comme de l’eau du robinet ? Je ne suis pas sûr, il y en a encore qui va surgir et qui réclame un autre slogan comme Rénovation ? Ou Ré équilibration ?! :)

      Un election, au moins , nous permet d’avoir une référence, une jauge, un garde fou pour les apprentis politiciens, ou les charognards usurpateurs de pouvoir

      En résumé : soyons réaliste et pragmatique, on aura l’occasion pour commencer la Refondation qu’après l’election, et cette fois ci c’est l’élection présidentielle. Donc profitons-en, déployez vous d’efforts pour que ça aille dans le bon sens.
      Ne me taxez pas de pro-regime HVM, le bon sens c’est de savoir tiré de leçon de tous ce qui s’est passé depuis 1958.

    • 25 juillet à 14:33 | malagasy (#10352) répond à Eloim

      Afaka miteny sy maneo ny hevitra izay tianao ianao fa fantaro fa tsy rariny intsony raha mbola misy korotana indray eto Madagasikara,izahay vahoaka madinika ihany no sahirana sy mijaly ary miferitraina eto foana nefa ianareo mpanao politika no antony izany rehetra izany.Avelao fotsiny ny olona hifidy malalaka fa io ihany ny lalana hampilamina ny toe-draharaha eto amin’ny firenena ho soan’ny tsirairay fa tsy ho soan’ny mpanao politika foana

    • 25 juillet à 15:05 | tojo (#10300) répond à Eloim

      Na ny fomba fitakiana fotsiny ary oa dia efa hita oe tsy mety.Hiteraka korontana vaovao mihitsy io ra mitohy kanefa izay no tena tokony ialana. Mijaly ny firenena raha anao izany daholo ny antoko rehetra sady lasa samy maka ho azy fa tsy misy tombotsoan’ny firenena mihitsy.

    • 25 juillet à 15:20 | Nomena (#10351) répond à Eloim

      Eloim !!! Raha tena refondation hoan’ny malagasy rehetra io dia ekeko nefa raha ny fahitako azy dia tsy izany velively no mitranga. I Pety sy Ravalo ary i Edgard ve no mitarika azy ?? aleoko tsy misy toy izay ireo no itari-tolona, olona efa nanapotika ny firenena ve no hoe refondation a refondation. Rehefa dokotera dia dokotera ary rehefa aretina dia aretina.

    • 26 juillet à 09:11 | Lekivy 2 (#10161) répond à Eloim

      Je partage entièrement votre point de vue, Eloim, la seule différence c’est que contrairement à vous, je n’espère rien tirer de ce pouvoir qui n’a plus d’autre préoccupation que de se faire réélire (rude tâche). Même les bonnes initiatives du PM Ntsay sont vues d’un mauvais œil par les caciques du pouvoir, parce cela perturbe la montre déjà pré-réglée de la HVM. 
      A Saricine qui croit que les élections vont résoudre le problème, je conviens avec vous que c’est très pragmatique, mais notre souhait d’une refondation en est également, pas nécessairement la plus simple. En effet, les élections vont seulement déterminer de façon officielle (pas nécessairement légitime) qui va gouverner le pays, sans pour autant apporter des solutions aux crises politiques à répétition, parce que c’est le système qui est pourri. Seules les gens qui savent et qui veulent profiter de ce système en déliquescence insistent à aller le plus rapidement possible aux élections, des gens qui veulent blanchir les richesses mal acquises et qui en veulent toujours PLUS.

    • 26 juillet à 17:28 | Toutoun (#10298) répond à Eloim

      Tsy tokony atao sakana ny fisehoan’ireo izay milaza fa tsy mankasitraka ny fifidianana ! Raha tena mahatsapa ny tsy fetezan’izany izy ireo dia vao nanomboka ny krizy dia efa nijoro fa tsy miandry ny raharaha rehetra efa mirindra sy miha-mandroso vao hitsangana ho fahavalo ! Fihetsika efa lany andro izany ka tokony hofongorina.

  • 25 juillet à 10:22 | Midabetsy (#8062)

    Salama daholo.
    Fa inona kay ny antony tsy anoloran’ny HFI candidat ho fidiana ho filoha ka ny asa imasoany dia ny fanarenana ifotony ?
    Raha ny fahazahoako azy anefa izany fanarenana ifotony izany dia processus lava sy mitaky fomba fisainana hafa sy fotoana lava.
    Ho an’i Pety manokana : - ny fisainanao mihintsy no mila arenina - areno aloha ilay vola noraisin’ny vadinao tao @ parlement. Miteny fanarenana ifotony ianao nefa ianareo mivady mihintsy no corrompu.

    • 25 juillet à 10:47 | Eloim (#8244) répond à Midabetsy

      Ny tena olana ange dia izao e : tetezamita ve sa fotoam-piasan’ny filoha iray no tokony hanaovana io fanorenana ifotony io ? Raha tetezamita dia ahoana no hamerana ny fe-potoana ? Ary raha fotoam-piasana ara-dalan’ny filoha voafidy iray indray dia ho vita amin’izany ve ny pitsopitsony rehetra katsahina amin’izany, satria antontan-kevitra sy sehatra maro no tsy maintsy voakitika amin’izany ?
      Averiko ihany fa tsy tokony hisy hatao ankilabao ny fandraisana ny hevitra rehetra hahasoa ny firenena.

    • 25 juillet à 11:19 | ratiarison (#10248) répond à Midabetsy

      %ARINA ny Anao ra-Midabetsy : tsy alavaivo ary tsy ho TARITIKO ihany ny volazanao ra-namana******* AVERENO aloa ra-PETY ny DRALA norasin’ i Madama tao @ny ASEMBLEE NATIONALE****izay isika vao miresaka ny REFONDATION ****SA AHOANA ry Rtoa-Be ISANDRA ?????????? samy tsara !

    • 25 juillet à 11:21 | ratiarison (#10248) répond à Midabetsy

      MARINA dia MARINA ny Anao ra-Midabetsy : tsy alavaivoko ary tsy ho TARITIKO ihany ny RESAKA ra-namana******* AVERENO aloa ra-PETY ny DRALA norasin’ i Madama tao @ny ASEMBLEE NATIONALE****izay isika vao miresaka ny REFONDATION ****SA AHOANA ry Rtoa-Be ISANDRA ?????????? samy tsara !

    • 25 juillet à 12:06 | Midabetsy (#8062) répond à Midabetsy

      Eloim.
      Raha ny fijeriko azy dia tokony hametrahana rafitra iray mitokana mihintsy no hiandraikitra azy io. Mila eken’ny rehetra ny approche hametrahana azy - ny fomba fiasa ao aminy - ny tanjona ho tratrarina ary tsy voafetran’ny mandat présidentiel amin’ny maha processus azy.
      Tsy politicien mihintsy no ampitarihana an’io satria efa tsy crédible ntsony reo na iza na iza tsy ankanavaka.
      Maro ny lohahevitra hosahaninireo ohatra : famerenana ny hasin’ny concours eo amin’ny fanjakana.
      Fa iza kay no tena manao ilay kolikoly ao amin’io ??????
      inona ny fepetra ho raisina satria tsy matoky valeur intsony ny jeune diplômè fa de manisibola raha te ho tafa.
      Maro tsy voatanisa ny sehatra efa lo (pourri) eto dago : douane - Impot - .justice - .ny zanaka jeneraly ihany no tafiditra académie militaire ......
      Io no antony mampifandrirotra ny fanjakana sy ny Impot - douane : be loatra ny halatra sy ny gaboraraka ao aminy ka nandray fepetra ny fanjakana. Efa type de refondation io fa tsy eken’ny mpiasa ao satria tsy participative ny nametrahana azy.
      processus ny fanarenana ifotony fa tsy asa ponctuel.

    • 25 juillet à 15:13 | tojo (#10300) répond à Midabetsy

      Ka tahoatra ny tsy ho lany mihitsy anie no antony tsy anoloran’izy ireo candidat ee, dia aleony manakorotana mba tsy hisian’ny fifidianana. Efa fantany fa tsy anaraka azy ireo mihitsy ny vahoaka. Olona mpanao kolikoly ve no ho arahina.

    • 25 juillet à 15:37 | Christianna (#10313) répond à Midabetsy

      #Midabetsy Ka izay indrindra no antony hirosoana @ fifidianana aloha izay vao mieritreritra ny refondation satria tsy vita ao anatin’ny fotoana fohy ny fanorenana.

    • 25 juillet à 17:16 | Toutoun (#10298) répond à Midabetsy

      Ka fantany fa tsy ho lanim-bahoaka izy ireo matoa tsy manana kandidà atolotra eh !!!! Fanakorontanana sy fikaramàna an’ady no aton’io hetsika io.

  • 25 juillet à 11:15 | Jipo (#4988)

    Première règle de démocratie : il est interdit d’ interdire 🚫 !
    Plus important que les plaques rouges : allo hery ?

    • 25 juillet à 13:32 | Tsix (#10296) répond à Jipo

      Mbola tsy misy mihintsy firenena tena mahafehy tanteraka ny démocratie. I laFrantsa aza efa azo lazaina ho firenena matanjaka mbola tsy mahavita izany. Efa tokony tsy miditra amin’ny resaka korontana intsony isika fa eo ny fanadinana ho avy, eo ihany koa ny fifidianana. Rariny aloha amiko ny fanapahan-kevitra noraisina e.

    • 25 juillet à 15:22 | tojo (#10300) répond à Jipo

      Olona anakorontana ve tsy ho rarana sy sakanana. Ilaina iany anie ny mijery ilay tanjona fa tsy hoe ande ialokaloka ao ambadiky ny hoe demokratie dia ande aneo hevitra kanefa zavatra hafa mitsy no kendrena ee.

    • 25 juillet à 15:29 | sasa (#10303) répond à Jipo

      Ny tsara ho fantatra koa dia izao , rehefa voararan’ny lalàna hoe tsy azo atao dia tokony hajaina ,ny dikan’izany dia hoe tsy mahazo manao izay tiany hataony ny olon-rehetra

  • 25 juillet à 11:22 | Isandra (#7070)

    Vous n’avez qu’une chose à faire, les groupuscules politiques, rassemblez-vous et présentez un candidat unique pour défendre vos idées et les appliquer, en cas où,...!

    La machine de l’élection est déjà lancée, elle ne s’arrête plus jusqu’ à l’élection du nouveau président.

    Tous les grands partis sont tous déjà dans la pré-campagne, même si seul Andry qui y a reçu de vive critique. Andry avec son tour de Mada, rencontre grandiose avec les populations locales, Hery avec ses inaugurations fallacieuses, Ravalo avec son Jôbily qui est toujours clôturé par rencontre politique avec la population locale,...

  • 25 juillet à 11:29 | akam (#7944)

    - N’a-t-on pas lu ici que le camp des refondateurs s’enrichit de jour en jour, avant-hier Omer Beriziky , la semaine derniere Razafindrava, il y a 21 jours c’etait Ra8 ! mais hier ou etait ce beau monde ? ces coqs du village ne sont-ils pas stimules par les dates qui ont ete fixees !
    - Vouloir monter sur le ring du 13 mai ! pour quoi faire ? certes la maniere a ete positive pour les 73 depites mais pour toi c’est plutot la cage des maki ! quelle caricature ?
    - En ts cas t’as la legitimite des « faibles » car le ratio entre electeurs « pobre ou necessiteux » penche plutot en ta faveur par opposition aux electeurs friques qui ne voteront pas pour toi. Bonhomme, t’as une bonne base pour convaincre la frange la plus delaissee par les 3 candidats mastodontes. En se referant a l’histoire, et notamment l’image de David, tu pourras abattre les 3 goliaths. T’as l’habitude des debats d’idees…avec la lutte pour l’equite sociale, celle contre la pauvrete, le chomage des jeunes sont des atouts en ta faveur.

    • 25 juillet à 13:17 | RAMBO (#7290) répond à akam

      Isandra
      Est-ce que Rajoelina promet-il que si par malheur il arrive au pouvoir...il arrêtera de s’endetter ? et de couper la relation qui existe Madagscar et le FMI, la Bamque Mondiale ainsi que l’UE ???
      Au 21 è siècle aucun pays au monde ne peut s’en passer des aides des pays plus riches...la différence entre Ravalo qui a bénéficié de la largesse des Bailleurs à son époque et Rajaonarimampianina c’est le choix des priorités...les infrastructures de base qui permettent au développement de s’installer d’une manière pérenne .

    • 25 juillet à 15:46 | Isandra (#7070) répond à akam

      Rambo,

      Les analystes économiques chevronnés ne regardent guerre les infrastructures réalisées, pour mesurer la performance d’un dirigeant, mais plutôt, ils analysent les indicateurs économiques, tels les taux de croissances, d’inflation, les chômages,...des endettements, ainsi que les déficits budgétaires.

      Ce que nous allons regarder aujourd’hui :

      - Taux de croissance : 2017:4,2% avec financements extérieurs contre 2.7% :2012, Zéro financement extérieurs,
      https://www.banquemondiale.org/fr/country/madagascar/overview

      - Taux d’inflation : 8,1% 2017 contre 5,8% en 2012
      http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2017/12/09/vers-une-forte-inflation-en-2018-leuro-depasse-la-barre-des-4000-ariary/

      - Taux de chômage : en 2017 : 13% des jeunes sont au chômage et que 84% des Malagasy sont sous emploi,

      http://www.midi-madagasikara.mg/societe/2017/04/25/vie-active-un-taux-de-chomage-de-13-pour-la-jeunesse-malgache/

      https://www.madagascar-tribune.com/98-des-jeunes-dans-le-secteur,23160.html

      - Endettement de l’Etat(en % du PIB) : 2017 : 41.88%, contre 22% en 2013.
      - Déficit public : 2017 : 5.9% contre 1,4% 2017%
      http://www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Madagascar,

      En voyant, tous ces chiffres, on comprend qu’il y a grand décalage entre la croissance mesurée et la croissance ressentie par la population,...qui ne voit que la perte de leur pouvoir d’achat de jour en jour.

    • 25 juillet à 15:54 | Isandra (#7070) répond à akam

      On comprend pourquoi, il y a grand décalage,...

    • 25 juillet à 16:48 | kartell (#8302) répond à akam

      La pression monte, comme celle d’une chambre à air, rustinée, le trop plein risquant de la faire éclater, comme un, banal, ballon de baudruche, dans une allée, bondée, de kermesse !….
      Le « wait and see » semble avoir, aujourd’hui, du plomb dans l’aile, le même menu, pendant des décennies, finit par lasser les plus affamés et par, en détourner, les habitués !….
      Visiblement, les ordres, d’un état, c’est moi !, n’ont pas la même vigueur que l’on soit, petites mains du quotidien ou adhérents sélects du club des ex, « la crème de l’intelligentsia », affairiste !…..
      La peur du désordre est plus viscérale que celle de la coulisse, où tout est permis, mais, une élite aura toujours les circonstances atténuantes, dans une impunité galopante !…..
      Aujourd’hui, il ne s’agit pas de troubler une pré-campagne qui se déroule, comme sur des roulettes, les financements sont encaissés, le vieux « roi mage » de la francophonie vient de confier cela à notre « excellence » qui s’en voit ravi, et, désormais, plus francophone que jamais !….
      Visiblement, cette élection ne réservera que des strapontins, miteux, aux sans grades, laissant aux ténors, la place de choix, « due à leurs rangs », avec, le combat du siècle, où, le KO, sera attendu, tout en faisant fi du dopage, financier !….
      Circulez, il a rien à voir, c’est un peu le message adressé, aujourd’hui, à ces lilliputiens, intrépides, qui oseraient bousculer les choses établies !…
      Renforcer dans leurs convictions d’un combat bi ou tricéphale, nos principaux acteurs, entre people et magie, vont pouvoir poursuivre leurs quêtes d’amour du citoyen, mais, malheur, aux cocus, la belle n’aura qu’un seul amant !….

    • 25 juillet à 19:18 | akam (#7944) répond à akam

      @Kartell
      - Les ptits candidats ne peuvent etre invites lors de ces festins « selects » comme t’indiques. Les gros bras sont la pour mettre de l’ordre...enfin s’il y en a !
      - Car l’ile flotte dans le sens propre du terme. Sans demander l’approbation de l’etat (est ce qu’il y en a un ?), les candidats rament au culot. Bien evdidemment ceux qui ont deja ete au trone savent comment faire ? le conhil tient d’ailleurs a recupere cette fameuse clef !!!
      - C’est pourquoi il n’ y a aucune fascination de voir ces scenarios ridicules ancres au 13 mai. C’est un pays ou les putschs peuvent venir de partout. Inutile d’emettre un jugement « correct » car les personnes dites « experts judiciaires » eux-memes reinventent les lois ! quel bordel avais-je dit il y a quelques semaines ? nous y sommes.
      - J’ai potasse les echanges en gasy publiees ci-dessous ! que retenir ? pas grand-chose car le point important tel que le refus d’acces au 13 mai qui symbolise un avis incorrect par reference a celui des 73 depites n’est meme pas releve ni debattu !!! la transcription en gasy revele que le complexe taraude leur esprit ! Et pourtant le gouvernement actuel n’est qu’un ramassis de putschistes eux-memes ! A quand un putschiste non elu acquiert la legitimite de se faire respecter ? C’est du babakout ca !
      - Certes il n’y a aucune HCC connue dans le monde moderne qui interagit avec la classe politique locale comme a Mada. En tant que mouvement embryonnaire, le HFI a essaye mais l’evidence a montre qu’il fallait se reveiller plus tot ! Ce sont les regles historiques au lupanar. Le prefet, une autorite heritee de la colonisation ne s’est pas fait demonte. D’autant plus que HFI en tant que mouvement mene par des tetes d’affiche tapageuses est encore loin d’etre pret. C’est sans doute la aussi que les fameux « rois opportuns » tels que OB ou Razafindrava tiennent a poser leurs pieds a l’etrier afin de grimper sur le dos de ces patriotes naifs de HFI.
      - Comme il n’y aura pas de petition car c’est d’usage de proceder ainsi, les grandes gueules se feront entendre a TVM ! Ce sera au cousin sudiste qui detient le maroquin televisuel de trancher.

    • 25 juillet à 20:27 | kartell (#8302) répond à akam

      Il flotte, un drôle parfum, abusivement, démocratique, mais, il est frelaté, avec le gout, la senteur du vrai, mais, avec une flagrance d’une telle volatilité qu’elle ne dépassera pas le seuil des élections, le fameux : « pour voir » du poker, en ayant, soi-même, rien à montrer, sinon, de posséder l’art du bluff !….
      On est arrivés dans un tel cul de sac, que même les optimistes sont des pessimistes qui s’ignorent !…
      Aujourd’hui, personne ne sait ce que sera demain, et, c’est tant mieux, sauf, qu’on est certain que ce passage de relais se fera hors des limites, la disqualification est certaine, sauf que les arbitres de la communauté internationale applaudiront à la régularité, à géométrie variable, à laquelle nous allons assisté, impuissants et frustrés !….
      Le citoyen a toujours été considéré comme un faiseur de roi, utilisé à bon escient par le politique, il n’est que le bras, indispensable, menant à la puissance et à la fortune de l’heureux élu !….
      Aujourd’hui, le brouhaha fait suite au silence léthargique, des premières années de ce quinquennat insignifiant, mais, c’est dans une cacophonie indescriptible où les plus humbles tentent de se faire entendre, pour exister dans une arène politique qui ne supporte que les têtes de listes, rouleaux compresseurs du magique !….
      L’état des lieux n’autorise pas d’échapper à la vieille règle qui veut que le battu, d’hier, deviendra le futur favori de demain, tandis que le pouvoir, en, place, aura été démasqué par les électeurs abusés.
      Le recyclage des échecs conduit aux prochains, sauf,que, cette spirale n’inquiète, nullement, l’électeur qui croit qu’un candidat enrichi peut devenir, sur le tard, un président équitable !…
      On court, ainsi, à la récidive, devenue une habitude, dans une société, où l’élection est en passe à devenir une source d’espérance, si éphémère qu’on lui attribue des qualités qu’elle n’a plus, aujourd’hui !….

  • 25 juillet à 11:32 | ratiarison (#10248)

    Faly miarahaba ANAO « RAYYOL » tafaverina eto @ny FORUM ny MT**** torak’izany ihany koa ra-FINENGO slt l’ami Métis du pays *** bien à Vous2 !! samy tsara

    • 25 juillet à 16:26 | RAMBO (#7290) répond à ratiarison

      Isandra
      Je ne conteste pas tous les chiffres que vous publiez mais sachez que quand un pays contracte des dettes pour améliorer ses conditions économiques le taux d’endettement est obligatoirement en hausse. ce n’est pas mauvais à long terme...le soucis c’est de savoir à quel investissement le dirigeant a alloué les dettes contractées…La preuve dès que Ravalo a acheté l’avion Force One...les robinets ont été coupés. Certes Hery a contracté des dettes mais les investissements utiles sont visibles à l’œil nu partout à Madagascar .
      Vous devez savoir aussi que Madagascar était sous embargo sous Rajoelina… Aucun organisme officiel n’osait prêter à Rajoelina c’était une économie qui manquait de dynamisme faute de moyen..c’est la raison pour laquelle Rajoelina était obligé de pratiquer les financements parallèles...les mallettes Quay d’Orsay ...et les ventes de Bois de Rose et d’or. Si Rajoelina avait la possibilité de contracter des dettes, il l’aurait fait à volonté.
      Conclusion : on ne peut pas comparer une économie sous embargo à un économie officielle et ouverte.Madagascar retrouve sa dignité internationale sous Hery Rajaonarimampianina et toutes les places financières sont satisfaites du boulot de Hery.

  • 25 juillet à 12:23 | Ra-Jao (#282)

    Izaho aloha dia resy lahatra fa ratsy mihintsy ity rafi-pitondrana, izay lazain’i Melanchon hoe Monarchie présidentielle ity, fahefana eo am-pelantanana’izay filoha voafidy eo.
    Tsara ny fanorenana ifotony, fa ny fomba tiana hametrahana azy dia tsy mitombona. Tsy maintsy ny malagasy aloha no resena lahatra @ izy io, sahala @ efa natomboky ny ADN. Fepetra roa amiko no tokony ho feno mailoha :
    - mandehana aloha mitety faritra, amapahafantaro @ ny malagasy hoe inona ny mahatsara hametrahana an’io rafi-pitondrana vaovao raha oharina @ izay misy ankehitriny. Tohizo izay efa natomboky ny ADN
    - Farito hoe endrika manao ahoana no hametrahana azy io federalisme, province autonome, etc....
    - Mifidiana candidat hivohy an’io fotokevitra io, ka ny fifidianana manaraka kendrena(2023).
    Ajanony ity amboletra lava ity fa tsy mahatarika vahoaka intsony. Vao nomen’ireo député 73 porofo indray ny vahoaka fa ataon’ireto vautour politika eto amintsika ho tohatra fiakarana indray. Mba manana fahendrena @ izay raha te hanova zavatra. Gaga koa aloha izaho ny @ handraisan’i Edgard RAZAFINDRAVAH anjara ao @ io HFI io ?????

    • 25 juillet à 13:27 | Tsix (#10296) répond à Ra-Jao

      Resaka fédéralisme. Efa mba namakafaka tsara ve ireo olona ireo ? Inona avy no mety ho vokany ? Mbola sarotra ho an’i Mada mihintsy ny andray an’izay. Misy ireo mpanao politika no manana hevitra azo raisina, mapanontany tena ahy ihany hoe maninona moa zareo raha mirotsaka ho ao anatin’ny antoko manohana ny fanjakana ? Amin’izay mandroso kokoa ity tany misy antsika ity, toy izay ifanohatra eto foana dia hivarina any an-kady no hiafarana.

    • 25 juillet à 16:41 | saricine (#2893) répond à Ra-Jao

      Ra-jao

      Dia mahagaga anao ve ny antony andraisan’i Edgar R amin’io hfi io ?

      Tsotra : te mba hanao betroka eo Antananarivo na dia efa fantatra mazava aza fa tsy misy poids, dia i Pety kopi-soroka dahalo tsy niova fo no ampiasaina indray hanakorontana. Manginy fotsiny ny fananganana amin’ny maty ny fédéralisme, foto-kevitra nentin’ny zafikely sy ny zafiafin’ny Gallieni, nandravarava ny firaisankinan’ny malagasy.

      Taraiky tany amin’ny faux mada raid tany ingahy Edgar dia mitady hamerina ny arnaque nataon-dRajoelina.

      Ny hevitra tsara tompoko tsy mba atao bontolo, mipotra ho azy eny ihany , ary mahazo faka sy maharitra rehefa olonamandeha amin’ny foto-pisainana repoblikana, sy manaja ny tombotsoam-pirenena.

      Ny fifidianana ihany no taratra ahafahana mifandrefy sy mandresy lahatra, mila fadiana impito mandifitr’olona ny fanimban-javatra sy ny famerimberenana ny fahotana mahafaty efa nisy tany aloha.

  • 25 juillet à 13:22 | Tsix (#10296)

    Io ary ilay efa noteneniko fa tsy tafavoaka akory ity hetsika atao ity. Ny olona koa anie izao efa tena mailo fa jereny aloha ny olona mitarika e. PETY, RAVALO, sns efa tsy manana ny maha izy azy intsony ireo olona ireo. Efa lany daty tanteraka ra i Ravalo manokana no jerena. Raha ry Pety moa dia efa CD efa kika mihintsy e. Mila miala tsy manao politika intsony ireo olona ireo, mety amin’izy ireo mandeha manokatra fambolena otran’ny nataon’i ngahy VITALY.

    • 25 juillet à 14:40 | Ra-Jao (#282) répond à Tsix

      Iza no miteny fa fédéralisme oh any no endriky ny fanorenana Ifotony.

  • 25 juillet à 13:24 | malagasy (#10352)

    Tsy nahoby ary tsy hahoby raha mbola io hetsika io Hetsika Fanorenana Ifotony na HFI io

    • 25 juillet à 15:44 | Christianna (#10313) répond à malagasy

      tsy hahomby io hetsika io satria ohatry ny tsy mba atao ampisainana lay izy fa @ sandry.

  • 25 juillet à 13:26 | ratiarison (#10248)

    Tsy misy mandeha aminy LAONY intsony ny eto @ny tanàna :fa GANAGANA misasa loha jiaby e !! fa izany REFONDATION ry PETY a aza be resaka na manao resakin’ny MPian-tsena : mandany andro fahatany **********Samy tsara

    • 25 juillet à 15:49 | Christianna (#10313) répond à ratiarison

      Na tsy nanao hetsika be otrzao ary ny HFI mety efa anaty ny tetik’asan’ny governemanta ihany ange ny refondation eh ! fa ny fotoana hanaovana azy no tsy mbola voafaritra raha tsy vita ny fifidianana.

  • 25 juillet à 14:26 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    • 25 juillet à 15:57 | RAMBO (#7290) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Ali
      Il y a un pays qui est nettement plus beau...lisez ceci.
      Trafic sexuel :
      Danielle, vendue à 15 ans comme esclave au Royaume-Uni
      Par Sophie Goodchild et Kurt Barling
      The Independent le 25 février 2007 article original : « Sex traffic : Danielle was 15 when she was sold into slavery in the UK »
      Reportage capital sur le trafic sexuel de milliers d’enfants en Grande-Bretagne.

      Danielle était excitée à la perspective de partir de chez elle, la Lituanie, à l’âge de 15 ans, pour un job d’été en Grande-Bretagne. Ce travail avait été arrangé par un ami qui ne pouvait joindre Danielle pour l’instant et qui l’avait donc mise en contact avec un homme qui l’emmènerait à Londres.

      Danielle n’a rien soupçonné jusqu’à ce que cet inconnu prenne son passeport après avoir passé la douane et la laisse entre les mains de deux Albanais et d’une femme lithuanienne. Il s’avéra qu’elle avait été vendue pour £3.500 [5.250 €]. Le « job d’été » consistait à travailler dans un bordel à Birmingham.

      « J’étais terrifiée mais je ne savais pas comment m’enfuir. Je ne parlais pas l’anglais et ne connaissais personne », raconte Danielle qui a fini par s’enfuir et rentrer chez elle à Vilnius mais qui est toujours terrifiée par les trafiquants. Aujourd’hui, elle a 18 ans.

      Selon des organisations des droits de l’homme, des milliers d’enfants ont été vendus comme esclaves sexuels en Grande-Bretagne et beaucoup, à l’instar de Danielle, l’ont été de l’étranger. Jusqu’à maintenant, les chiffres exacts de l’étendue de ce trafic [en Grande-Bretagne] n’étaient pas disponibles. Mais un rapport de la Joseph Rowndtree Foundation (JRF), une organisation caritative de recherche sociale, qui sera publié demain, dit que ce chiffre est de 5.000 et que la plupart des victimes sont des filles.

      Cette étude révèle que 200 ans après l’abolition officielle de l’esclavage, le trafic pour l’exploitation sexuelle, la servitude domestique et le travail forcé détruisent des jeunes vies.

      La police et les organisations des droits de l’homme avertissent que les pressions sur les personnes vulnérables pour qu’elles acceptent contre leur gré un travail dégradant ou mal payé se sont accrues massivement sur les neuf dernières années. Des voyages bon marché, le leurre de profits faciles et une demande en augmentation pour les services sexuels sont tous des facteurs qui ont fait de l’industrie de l’esclavagisme moderne un business de £5Mds [7,5 Mds €] par an [au Royaume-Uni], en deuxième position derrière le commerce illégal de drogues.

      Près de la moitié de ceux qui sont victimes de ce trafic finissent par être vendus pour le sexe ; en très grande majorité, ce sont des femmes et des enfants. L’âge typique d’une femme victime de ce type de trafic est de 18 à 23 ans, mais beaucoup sont vendues comme majeures alors qu’elles sont en fait plus jeunes. Plus des trois-quarts des jeunes femmes qui travaillent dans les salons de massage qui n’ont pas pignon sur rue sont des victimes du trafic de la prostitution. Les hommes qui les contrôlent les obligent à avoir des relations sexuelles avec 10 clients par jour et les repassent encore et encore à d’autres esclavagistes. Les menaces de violence contre leurs familles garantissent leur silence.

      Les gangs de trafiquants ont pris fermement pied dans les pays les plus pauvres, y compris des parties d’Afrique et d’Europe de l’Est, où des personnes peuvent être prises au piège par la promesse d’une vie meilleure.

      L’Italie et l’Espagne ont toujours été des destinations en vogue pour les trafiquants roumains. Mais le Royaume-Uni émerge rapidement comme nouveau marché. Exploiter les femmes pour le sexe est un gros business en Roumanie où le salaire moyen est de 150 € par mois. Ici, les proxénètes sont connus sous le vocable de « pêcheurs », particulièrement dans la petite ville de Cernavoda, nichée dans la partie pauvre au sud-est de ce pays, où un grand nombre des habitants masculins célibataires de la ville - et même les hommes mariés - se sont tournés vers le proxénétisme. La principale source légale d’emploi est de travailler dans la centrale nucléaire dont les réacteurs dominent la ligne d’horizon de la ville. Mais les emplois ici sont rares et réservés à ceux qui ont réussi leurs examens scolaires.

      Dans la rue, les proxénètes portent des bijoux en or, des vestes de motards haute-couture et conduisent des Audi et des BMW haut de gamme, qui attirent l’attention immédiate dans une ville où les formes traditionnelles de transport sont des carrioles tirées par des chevaux et des Lada rafistolées.

      Pour les femmes de Cernavoda qui finissent dans l’industrie du sexe, il n’y a pas de retour matériel similaire. Beaucoup de ces jeunes filles viennent de familles nombreuses roumaines et grandissent dans une pauvreté désespérante. Peu d’entre elles ont les moyens d’aller à l’école. Dès qu’elles deviennent adolescentes, elles font des cibles faciles pour les hommes qui les embobinent avec des sorties dans leurs voitures chics et des promesses d’avenir brillant. Tout ce que vous avez à faire, disent les Roméo de Cernavoda, est d’aller à l’étranger et gagner de l’argent pour moi et ensuite nous pourrons vivre heureux et pour toujours dans un joli appartement.

    • 25 juillet à 15:58 | RAMBO (#7290) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Sauf qu’il n’y a « jamais de fin heureuse ». Les filles ici ne sont pas naïves - la pauvreté et les privations les ont rendues prématurément dégourdies. Mais peu d’entre elles s’attendre à être frappées par des câbles électriques, à être abusées par les hommes qui achètent leurs services ou forcées à remettre ce qu’elles ont gagné à un intermédiaire.

      Souvent, leurs familles ne s’opposent pas à ce commerce sexuel si cela veut dire que les estomacs affamés sont remplis à la maison. Mais à leur retour, les attitudes peuvent changer ; tout le monde sait qu’elles se sont vendues à n’importe quel inconnu qui paye 50€ par jour.

      Pour Béatrice, 20 ans, chez elle c’est une maison délabrée qu’elle partage avec sa mère et ses huit jeunes frères et sœurs. Il y a deux ans, elle travaillait dans un bordel en Espagne.

      « Je ne peux plus jamais avoir de relation amoureuse avec un homme parce qu’il connaîtrait mon passé », explique-t-elle par un interprète. « Même si je voulais oublier ce qui s’est passé, je ne le pourrais jamais. Je ferais n’importe quoi pour empêcher mes enfants de faire ce que j’ai fait, mais je devrais peut-être y retourner si ma famille a besoin d’argent. »

      L’histoire de Béatrice est de façon déprimante similaire à celle de David Savage qui a quitté un travail bien payé en Grande-Bretagne pour diriger l’organisme caritatif pour les enfants, Nightingales. Lorsqu’il est venu pour la première fois à Cernavoda, M. Savage a organisé des cours pour les enfants dont les familles ne peuvent pas payer l’école. Mais sur une classe de 10 adolescentes, une seule a terminé son parcours scolaire - toutes les autres ont fini dans la prostitution. Son inquiétude est que le trafic devienne pire et qu’il y ait moins d’alternatives pour ces filles ou pour les hommes, y compris leurs propres frères et maris, qui les vendent. « Si vous avez 18 ans et que vous voyez des jeunes gens rouler dans les parages dans des Mercedes dernier cri, alors vous aussi vous voulez trouver des filles à vendre », dit-il.
      Iana Matei gère un abri dans la ville de Pitesti, à deux heures et demie de la capitale, Bucarest, pour les enfants victimes de trafic. Elle a aidé plus de 127 victimes du commerce sexuel, dont certaines n’avaient pas plus de 12 ans. Souvent issues de communautés rurales, beaucoup deviennent les victimes de trafiquants se présentant comme des recruteurs du gouvernement qui leur promettent du travail agricole bien payé à l’étranger. De même que la pauvreté, Mme Matei dit que les abus au sein de la famille sont des expériences typiques pour les enfants victimes de trafic. Ils sont souvent renvoyés du Royaume-Uni, mais, ensuite, ces victimes sont laissées sans soutien et craignent que leurs trafiquants les attendent.

      « Au contraire de la drogue, ce commerce est peu risqué tout en engendrant des bénéfices élevés - vous pouvez vendre une fille 10 fois. Aux yeux de la police, c’est toujours de la faute de la fille, et les trafiquants peuvent s’offrir de bons avocats », dit-elle. La réponse du Royaume-Uni à ce problème mondial a inclus l’Opération Pentamètre, avec des forces de police dans tout le pays ciblant les gangs criminels. Plus de 84 victimes ont été ramassées, dont 12 enfants. Deux d’entre elles n’avaient que 14 ans et étaient enceintes.

    • 25 juillet à 15:59 | RAMBO (#7290) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Cela a conduit à mettre en place une unité spéciale de la police, dédiée à la lutte contre le trafic humain, le Centre au Trafic Humain du Royaume-Uni [United Kingdom Human Trafficking Centre]. Le commissaire Nick Kinsella, qui dirige cette unité, indique que les hommes britanniques alimentent souvent involontairement ce commerce : « Vous devez demander, qui utilise ces femmes ? Tout client responsable n’utiliserait pas de filles issues de ces trafics, mais les week-ends réservés aux hommes sont devenus aujourd’hui une grosse affaire ».

      De nombreuses victimes ont des papiers légaux mais on les leur prend dès qu’elles arrivent en Grande-Bretagne. D’autres entrent clandestinement sans papiers authentiques, à l’instar d’Ade, 25 ans, venu d’Afrique et forcé à travailler dans un restaurant lorsqu’il était enfant. Son plus jeune frère souffre à présent de troubles mentaux graves en résultat à cette épreuve. Ils sont tous deux sous la menace d’une expulsion. Ade déclare : « J’ai perdu le compte du nombre de personnes chez lesquelles nous avons habité. Ma vie est tellement remplie de douleur et j’ai tellement pleuré que je n’ai plus de larmes ».

      Des enfants obligés de servir les besoins des adultes

      Amalia, 21 ans, de Roumanie :

      Le mari d’Amalia l’a forcée à aller à l’étranger, laissant derrière elle sa fille en bas âge, pour vendre son corps pour le sexe alors qu’elle était encore adolescente. Lorsque sa famille s’y est opposée, le mari a menacé son frère avec une épée. Elle déclare : « C’est vraiment très difficile de vendre son corps pour 50€ de l’heure. »J’ai eu de la chance - j’ai connu des filles que l’on frappait avec des câbles électriques et à coups de poing. Tous les hommes n’étaient pas mauvais mais il y avait des gens qui n’étaient pas gentils avec moi et beaucoup de femmes ont tellement besoin d’argent qu’elles feraient n’importe quoi. Les hommes disent, ’Nous pouvons avoir cela à la maison avec nos femmes. Si tu ne veux pas faire ce qu’on te demande nous ne te paierons pas’. Je leur disais : ’J’ai une petite fille à la maison dans mon pays’. J’espérais que cela les amènerait à être gentils avec moi".

      Adolescente, esclave sexuelle, on lui avait promis de recevoir une éducation

      Adina, du Rwanda :

      Lorsqu’elle avait 14 ans, le vendeur de marché pour lequel elle travaillait a dit à Adina Mukakalisa d’aller avec deux hommes. Ils l’emmèneraient pour vivre à l’étranger où elle serait en sécurité et irait à l’école. Lorsqu’elle arriva en Grande-Bretagne, un homme vint la chercher à l’aéroport et l’emmena dans une maison. Pendant deux ans, l’adolescente a été obligée de vivre dans une cuisine fermée à clef avec seulement un accès aux waters et à une bassine. Son boulot consistait à entretenir la maison. Lorsqu’un autre homme les a rejoints elle fut emmenée à l’étage et violée. Les hommes l’ont gardée comme leur esclave sexuelle jusqu’à ce qu’elle s’échappe et qu’elle hèle un automobiliste qui l’a conduite à la police.

      « Il était fréquent d’être réveillé par des coups »

      Ade, 25 ans, du Nigeria :

      Des inconnus ont emmené Ade, 11 ans, et son frère de 9 ans à Londres après que leur père mourut.

      Ils furent traités comme des esclaves, travaillant d’abord dans les cuisines d’un restaurant. Ensuite, ils furent déplacés de famille en famille, manquant l’école et ils devaient, souvent, se rendre au marché pour acheter la nourriture du restaurant pour lequel ils travaillaient. « Nous étions constamment frappés et parfois même menacés de mort pour être sûr que nous obéissions proprement aux ordres. Il n’était pas inhabituel d’être réveillés par des coups », déclare-t-il.

      Traduit de l’anglais par [JFG-QuestionsCritiques]

  • 25 juillet à 14:26 | R.besson (#10363)

    Eto Madagasikara izany dia lasa fomba fanao ilay hoe : izay ataon’ny hafa dia mba ho atao ihany koa. Dia aza gaga isika raha ataon’ny olona hanihany any anaty tamban-jotran-tserasera fa lehiben’ny mpanao kopi kole. Satria ny 73 deputé nankeo amin’ny parvis, de lasa nisy teraka tampoka hoe HFI izany ndray koa andeha ho eo, ary dia sahy milaza ankitsirano fa tohin’ireo teo aloha ny hetsika, nefa na dia depute iray tao antin’ireo 73 aza tsy nisy teny. Tsy fantatr’ireo mpitarika ireo anefa, ary tiako ho tsindriana manokana ity farany, fa ny vahoaka anie mahatadidy ny lasa vitanao e ! ny toetra sy ny endriky ny politikanao e ! Efa tsy any amin’ny adilahy politika intsony izao ny sain-dramalagasy. Izay ahatsara kokoa ny fiainany no imasoany be dia be, ary miandrandra sy mitalaho isan’andro amin’ilay ao ambony mba hanome azy ny ohaniny isan’andro. Tokony ho tsapan’ireo mpilalao vahoaka fa LEO SY TOFOKY NY ADILAHY POLITIKA tsy mitondra ho aiza ny Malagasy. Porofo iray, ireny omaly ireny, firy ny olona mba nanotrona ireo HFI ? Resaka no betsaka. Aleo hiaina amin-kalalahana amin’izay ny Malagasy fa efa reraky ny ady sezanareo goaika antitra rehetra ireo.

    • 25 juillet à 14:35 | Tsix (#10296) répond à R.besson

      Marina 200% ny teny lazainao. Mila mihaina an-kalalahana ny MALGASY. Fanampin’izay, efa leo korontana koa isika, mila fitoniana, ary tokony tsy aneho fitakiana eny an-dalambe ireo.

    • 25 juillet à 17:11 | Beandroy (#3943) répond à R.besson

      Rambo !
      Tu as cité quelques liens de « zava-bita » dans ton post plus haut à 12:31 ; très bien.

      Mais sache Rambo que quelques arbres éblouissants de vert n’arrivent jamais à masquer une immense forêt de carences.

      Le régime que tu défends a failli à l’ensemble de ses engagements.

  • 25 juillet à 14:50 | sasa (#10303)

    amiko , rehefa tsy nahazo alalàna hamory vahoaka dia tokony tsy hamory vahoaka ,ary tsy omeko tsiny ireo mpitandro ny filaminana raha nanakana azy ireo tsy hanao fihitsiketsehina satria adidin’izy ireo ny mitandro ny filaminana

    • 25 juillet à 19:54 | RAMBO (#7290) répond à sasa

      Beandroy
      IL EST INFATIGABLE CE PRSEIDENT HERY RAJAONARIMAMPIANINA. HOMME GALANT, LE DERNIER SERVI C’EST CHEZ LUI..mieux vaut tard que jamais.

      Des nouvelles infrastructures pour le District d’Antananarivo Avaradrano

      De nouvelles infrastructures ont été remises par le Président de la République, ce 25 juillet, aux populations des communes rurales d’Anosy Avaratra et de Sabotsy Namehana, dans le district d’Antananarivo Avaradrano. Il s’agit, respectivement, des nouveaux bureaux de la commune d’Anosy Avaratra, du centre de formation pour femmes d’Antsofinondry, du collège d’enseignement général (CEG) ainsi que du grand marché de Sabotsy Namehana.
      Des nouveaux bureaux pour la commune d’Anosy Avaratra

      La commune rurale d’Anosy Avaratra possède désormais ses propres bureaux, ce qui évite à la population de se déplacer à Sabotsy Namehana pour les démarches administratives. La construction de ces nouveaux locaux, à hauteur de 130 000 000 ariary, s’inscrit dans l’effort fourni par l’Etat pour améliorer les services publics au niveau local. Le Président de la République a encouragé le maire d’Anosy Avaratra dans sa mission, notamment en ayant à l’esprit la vision du Fisandratana, et a offert un ordinateur complet pour l’administration de la commune, ainsi qu’une ambulance pour l’hôpital d’Anosy Avaratra. Par ailleurs, il a visité le chantier de construction du lycée local et, lors de la rencontre avec les élèves, il les a invités à persévérer dans leurs études. L’éducation, a-t-il dit, est la première des richesses, et la seule voie pour assurer l’avenir.
      Un Centre de formation professionnelle pour les femmes à Antsofinondry

      Le ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle, et l’Association Tosika sy Asa Fampandrosoana an’Avaradrano (TAFA), ont mis en place un Centre de formation professionnelle pour les femmes à Antsofinondry, dans la commune de Sabotsy Namehana. Le centre dispensera des formations en couture, cuisine, ainsi qu’en informatique lesquelles débuteront à la prochaine rentrée scolaire. A l’endroit de la population, en particulier les femmes, le Président Rajaonarimampianina a tenu à préciser que la mise en place de ce type d’infrastructure, dans une commune telle que Sabotsy Namehana, démontre que les efforts de l’Etat pour le développement local se perpétuent dans toutes les communes à travers Madagascar, et non seulement dans la capitale.
      Un nouveau bâtiment pour le CEG, une route, et un bâtiment pour le marché à Sabotsy Namehana

      Le nouveau bâtiment du Collège d’enseignement général de Sabotsy Namehana a également été remis officiellement ce jour. Cette nouvelle infrastructure destinée est le fruit du partenariat entre le ministère de l’Education Nationale et la Fondation TELMA. Plusieurs salles de classes ont été construites dans le souci d’améliorer l’environnement éducatif des élèves. Le Président Hery Rajaonarimampianina a fait valoir que l’éducation est la base même du développement durable, et que beaucoup d’infrastructures, et des projets liés à celles-ci, ont été réalisés durant ces 4 dernières années. Il a ainsi fortement encouragé les enfants à persévérer dans leurs études, pour assurer leur avenir. Sur un autre plan, un financement du Fond d’Entretien Routier a permis de réhabiliter la route Sabotsy Namehana-Ambatofotsy, passant par Viliahazo, Fieferana, et Manandriana ; quant au marché de Sabotsy Namehana, il a été pourvu d’un nouveau bâtiment en dur pouvant recevoir 200 commerçants, profitant également à plusieurs communes environnantes.

      Dans son allocution, le Président de la République a réitéré que les infrastructures remises ce jour, démontrent les efforts fournis pour le développement rural et local, en impactant directement la vie de la population. Dans cette optique, il a fait appel à l’ensemble de la population à se donner la main pour sortir le pays de ses cinquante ans de pauvreté, et bâtir ensemble une nation forte. « Nous avons besoin d’une ambition collective pour parvenir à l’émergence de notre pays, nous devons tous prendre nos responsabilités, et combattre ensemble la pauvreté » a-t-il déclaré. Par ailleurs, le Chef de l’Etat a indiqué que les financements destinés à réhabiliter les routes menant vers Antananarivo, dont celle de l’axe Sabotsy Namehana, sont déjà réunis, et que les travaux débuteront prochainement.
      Voici le récit avec de très belles photos :
      http://www.presidence.gov.mg/des-nouvelles-infrastructures-pour-le-district-antananarivo-avaradrano/

  • 25 juillet à 15:01 | komi (#10299)

    Efa tokony hahatonga saina ireo mpitarika izao fa tsy mahazo olona izy ireo. Efa samy resy lahatra avokoa ny rehetra izao fa ny fifidianana ihany no lalana tokana hivoahana amin’izao krizy izao. Zavatra tsy mahazo halalana izany koa dia efa tsaraina fa tsy hara-dalàna sady mety hitarika savorovoro indray

  • 25 juillet à 15:03 | Ra-Jao (#282)

    Tokony hazavaina @ vahoaka ny tanjon’ny fanoronana ifotony. Manana 5 taona ireo mivohy io fomba fitantanana io hanao izany. Resy lahatra aho fa raha azon’ny vahoaka tsara fa ho tompon’andraikitry ny @ fitantanana s’y fampandrosoana ny faritra misy azy izy dia ho mora ny mampandany io fotokevitra io. Ny tanjona dia ny élection 2023. Raha ity élection @ novembre ity dia tsy hanaraka an’io ny électeur satria mbola heveriny fa ô a ô a ny mpanao politika tsy nahazo sera izany hanankorontanana. Mila fotoana toy ny nataon-dRatsimandrava ny fanazavana ny FI, eny fa na dia tsy firehana sosialista toy ny azy aza
    no ho vohizina.

    • 25 juillet à 17:26 | akam (#7944) répond à Ra-Jao

      @Rajao+nomena
      - Vraiment interessant de lire vos post gasy qui tablent sur les elections PRM 2023. Nomena a conclu que si HFI a des bases solides pourquoi n’ose-t-il pas affronter les 3 mastodontes ?
      - Somme toute, y-a-t-il une originalite dans ces echanges ? non ! blablater oui ! l’esprit babakout transparait sur des propositions decalees ! oui 2023 sera pour demain mais aller manifester dans les rues n’est pas republicain ? C’est du PUT...sch
      - y-a-t-il un debat dans ces post ? non, c’est du zero debat ! enfin noircir les lignes pour ne rien signifier ! tant qu’on y est pourquoi ne pas restaurer les monarques gasy de la periode precoloniale…la verticalite des messages et notamment le beni-oui –oui des courtisans…et pourquoi pas l’elimination des voitures et… vive le transport a dos d’homme…en bref un rejet absolu de la civilisation… une concurrence a l’amazonie quoi ? et…vive l’habillement en salaka, les talismen… et quoi d’autres de vieux…tres vieux !!! chasser tous les etrangers et considerer l’ile comme une proprete privee :cad entree interdite !
      - Que les locaux se bouffent entre eux ! se recroqueviller de cette facon en utilisant le gasy comme langue monopolistique du faux-rhum signifie que t’es complexe !

  • 25 juillet à 15:05 | Toutoun (#10298)

    Efa fantatra ny vokatr’io hetsiky ny HFI io. Efa tonga saina ny vahoaka ka tsy hanaiky ho voarebirebinareo @zany tsun ah !!! @ manaraka mba ovay fomba hafa ndray ny fitakiana dia mba misy marimaritra iraisana eo @nareo sy ny mpitondra eh !!!

  • 25 juillet à 15:30 | Nomena (#10351)

    Araka ny voalaza etsy ambony dia maninona raha manolotra olona atao ho kandida ho filoham-pirenena ny HFI amin’izay hita eo marina hoe mandresy lahatra ny vahoaka malagasy ve izany, Manaraka izany dia matoa ianareo HFI tsy manolotra dia fitiavana te hanakorontana ny fifidianana fotsiny ny anareo.

  • 25 juillet à 17:38 | ratiarison (#10248)

    Tsy misy mandeha aminy LAONY intsony ny eto @ny tanàna :fa GANAGANA misasa loha jiaby e !! fa izany REFONDATION ry PETY a aza be resaka na manao resakin’ny MPian-tsena : mandany andro fahatany *****Ataovy izay halan’ny OLONAREO , dia ataovy ary TANTERAO avy hatrany ny fitsapana hevim-baoaka momba ny H F I***fa raha tsy izany EFA SIRIKA NY OLONA fa MITADY SEZA*****

  • 25 juillet à 17:39 | ratiarison (#10248)

    Tsy misy mandeha aminy LAONY intsony ny eto @ny tanàna :fa GANAGANA misasa loha jiaby e !! fa izany REFONDATION ry PETY a aza be resaka na manao resakin’ny MPian-tsena : mandany andro fahatany *****Ataovy izay halan’ny OLONAREO , dia ataovy ary TANTERAO avy hatrany ny fitsapana hevim-baoaka momba ny H F I***fa raha tsy izany EFA SIRIKA NY OLONA fa MITADY SEZA*****

  • 25 juillet à 17:41 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    • 25 juillet à 18:10 | RAMBO (#7290) répond à ALIBABA SANS LES 40

      UN AUTRE GRAND PAYS NETTEMENT PLUS BEAU/
      Il n’a que 22 ans, mais est un des rappeurs qui défraient le plus la chronique en cette année 2018. 6ix9ine était dimanche matin victime d’un spectaculaire kidnapping durant lequel ses ravisseurs lui auraient extorqué près de 800 000 dollars en liquide et en bijoux. Mais qui est cet extraterrestre du rap passé de dealer d’héroïne à star sulfureuse en quelques mois seulement ?
      La scène, racontée par la famille de la victime, est digne d’un film d’action. Le rappeur américain 6ix9ine, poids lourd de sa discipline, qui a notamment explosé en fin d’année 2017 grâce à son titre Gummo (240 millions de vues au compteur), rentre du tournage d’un de ses clips à bord d’un 4x4. Il est quatre heures du matin ce 22 juillet 2018 dans les rues du quartier new-yorkais de Brooklyn. À un feu rouge, le véhicule est fortement percuté par un autre, dont sortent trois hommes qui frappent le musicien ainsi que son chauffeur à coups de crosses. Inconscient, 6ix9ine est embarqué de force, tout comme la seconde victime, dans la voiture de ses malfaiteurs. Un kidnapping pur et dur.

      Un butin à 800 000 dollars ?
      Le calvaire du rappeur et de son chauffeur ne fait que commencer, mais ce dont il faut être conscient, c’est que 6ix9ine fait partie de la nouvelle génération du hip-hop américain, celle-ci même qui fut endeuillée le 18 juin dernier. En Floride, au volant de son coupé sport, XXXTentacion, autre star du rap US, était abattu sommairement en pleine rue à l’âge de 20 ans. À ce jour, les autorités privilégient toujours la thèse du vol à main armé et non celle du règlement de compte. Heureusement pour lui, 6ix9ine connaît une fin moins tragique. Mais tout de même… Après l’avoir enlevé, les trois hommes l’emmènent chez lui et le contraignent à leur donner ses bijoux ainsi que de l’argent liquide.
      Le butin est balèze : 770 000 dollars de bijoux et plus de 20 000 dollars en cash selon le rappeur. Mais les kidnappeurs n’ont pas terminé. Ils le rembarquent dans leur véhicule, sauf que 6ix9ine, Daniel Hernandez dans le civil, parvient à sauter en marche, et s’enfuit. L’un des ravisseurs le poursuit un temps mais retourne finalement dans sa voiture de peur d’être repéré. Entre-temps, le musicien s’est engouffré dans la voiture d’un inconnu avant de mettre les voiles. Il a eu chaud, très chaud. Si ce récit est celui diffusé aux médias par la famille du rappeur, celle de la victime est a priori différente. Plus violente en fait. Mais les détails sont tus pour le moment.
      Une vie de deal et de musique
      Dans le paysage du rap américain, 6ix9ine détonne. Par son look d’abord, presque toujours affublé d’un grillz coloré, cet accessoire de mode que les artistes hip-hop se fixent sur les dents. Des tatouages sur le visage comme ses compères Lil Wayne, Birdman, Yelawolf ou encore Tyga. Son rap est souvent dur, comme sur son premier carton Gummo, ou se fait plus ensoleillé avec des morceaux comme Gotti, sorti en avril dernier. Sa chevelure aussi est unique parmi ses compères. Hors des codes visuels, il suffit qu’il se montre devant la caméra pour donner une ambiance à ses clips, souvent tournés dans son Brooklyn natal.
      Brooklyn justement. C’est dans ce quartier de New-York que naît Daniel Hernandez. Une vie difficile qui l’a vu perdre son père à l’âge de 13 ans, en 2009. Cette même année, il arrête l’école et vit de petits boulots dont il se fera, pour certains, virer. Suite à quoi il démarre une carrière dans la vente de drogues avec son frère. Cannabis d’abord, puis héroïne très vite, il parvient à allier cette activité avec un travail dans une épicerie de quartier. Mais lorsque son patron découvre ses autres activités, il voit rouge. Une bagarre éclate, et Daniel Hernandez finit pour la première fois en prison.

    • 25 juillet à 18:25 | RAMBO (#7290) répond à ALIBABA SANS LES 40

      UN AUTRE PAYS NETTEMENT MEILLEUR !
      LA BRAS DROIT DE MACRON TABASSE DES MANIFESTANTS
      https://www.closermag.fr/politique/video-alexandre-benalla-un-conseiller-d-emmanuel-macron-a-l-elysee-filme-en-tra-849286

    • 25 juillet à 19:02 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Rambo ,
      Tu vois entre tabasser et abattre comme un chien comme vos « forces du désordre » le font tous les jours ,il y a une nette différence .
      Imagine cela en France .
      Les seules qui ont été abattu par balle sont des terroristes armés et non des voleurs de poules ou de cochons .
      Tu saisis la différence ?

    • 25 juillet à 19:02 | RAMBO (#7290) répond à ALIBABA SANS LES 40

    • 25 juillet à 19:09 | RAMBO (#7290) répond à ALIBABA SANS LES 40

      ALI
      Benalla appartient-il à la Force de l’ordre ou à la Force de désordre ? Voyez-vous le désordre qu’il a créé chez vous ?
      Un Conseiller de Rajaonarimampianina ne se rabaissera jamais à ce point ...voyez la différence ?

    • 25 juillet à 19:59 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à ALIBABA SANS LES 40

      RAMBO ?
      Le pays de l’injustice de l’inqualifiable ou la caste dirigeante se comporte comme une mafia et qui viendrait donner des leçons !
      Tu t’est bien regarder !!

  • 25 juillet à 20:10 | RAMBO (#7290)

    Ali
    Certes notre pays n’a pas 229 ans de démocratie (1789-2018)… il y encore beaucoup à faire...mais notre pays est en plein évolution vers le FISANDRATANA 2030 dont le Père fondateur n’est autre que SEM Hery Rajaonarimampinanina.

  • 25 juillet à 21:17 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Rambo,
    Madagascar n’a rien d’un démocratie .
    Aucun ce vous n’a le moindre commencement de sentiments démocrates .
    La culture qui s’est développée pour atteindre le niveau actuel en Europe plonge ses racines dans la Grèce antique,ce sont donc prés de 2500 ans d’histoire que vous n’avez pas et que vous n’aurez peut être jamais .
    Ne parlez pas de démocratie ,vous ne savez pas ce que cela représente ,ce ne sont pas que des mots !

  • 26 juillet à 05:40 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Loza ho an’izay niavian’ny fanafintoina dia sanatria izany ozona izany ve no mahazo an’Antananarivo renivohitran’i Madagasikara ?
    Ny tantara tsy fanadino fa nanomboka t@ 1972 no nampikoroso fahana ny renivohitra (raha tsy hilaza afa tsy quatr’amis s’y ny fotodrafitra rehetra ary ny grevy lavareny izay lasa lova tsara indrindra ho antsika malagasy) sy ny firenena.
    Dia mbola ho jamba mifampitantana foana ve isika malagasy eo @ ny fitadiavana ny tombotsoa ambony ny firenena ?

    • 26 juillet à 05:45 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vakio hoe : ..fanafintoinana...

  • 26 juillet à 08:30 | lysnorine (#9752)

    @Eloim 25 juillet à 09:45

    « Cette refondation, à ce que tout le monde le sache, est tout un processus qu’on aborde pas de façon précipitée et immature. elle nécessitera de l’argent, du temps dont le délai imparti (6 mois ou un an) sera largement insuffisant. »

    Raha ny fanefena Lalàm-panorenana vaovao no heverina fa anisan’ny vato fehizoro hanorenana FANJAKANA vaovao, dia heverinay fa tsy mila loatra izany enim-bolana na herin-taona izany ny fandavorariana azy, arak’izao hevitra sy foto-pitsipika tsotsotra harosonay izao. Ny foto-javatra kendrena voalohany indrindra angamba dia ny hahazoan’ny prezida sy ny governemanta manatontosa ny andraikiny eo amin’ny firenena fa tsy ho voasakantsakan’izao tay tsy raha rehetra izao, hita fa mibahana ny sehatra fanaovana pôlitika, tahaka ny hita isan-andro nandritra ny efa-taona lasa

    1) Ahantona ny Lalàm-panorenana sady tsy masaka no tsy misy antony, novolavolain’ny mpanongam-panjakana tamin’ny 17 martsa 2009 ka nanaovana referendum tamin’ny 19 Nôvambra 2010 (Lalàm-panorenana datin’ny 11 Desambra 2010) ;
    tsahivina fa : Nitentina 2,657,962 ny isan’ny mpifidy nankasitraka azy, izany hoe 37 %-n’ ny voasoratra ho mpifidy (7,151,223) na sahabo ho 12.75 isan-jaton’ny ny isan’ny mponina tamin’io taona io (20,846,615).

    2) Averina manan-kery VONJY MAIKA ny Lalàm-panorenana nolanian’ny referendum nampanaovin’’ny Governemanta ARA-DALÀNA tamin’ny 4 Aprily 2007 (Lalàm-panorenana datin’ny 27 Aprily 2007)

    3) Fifidianana DEPIOTE hamolavola manokana izany fanefena Lalàm-panorenena vaovao izany no tena ilaina maika fa tsy fifidianana prezidà tsy akory araka ny efa nohazavainay matetika teto :
    [zahao, ohatra :

    (i) lysnorine 11 mai (2018) à 09:00, ao amin’ny « La CENI propose trois dates pour les élections présidentielles », mercredi 9 mai.
    https://www.madagascar-tribune.com/La-CENI-propose-trois-dates-pour,23813.html
    « Fandravana ny Antenimieram-pirenena sy fifidianana depiote vaovao MIALOHA ny fifidianana ara-dalàna NA ara-potoana ny prezidàn’ny Repoblika no ilaina !...Tsy misy ilàna izany FAMPANDROSOANA ny fifidianana ho prezidà izany (’’élections anticipées’’ »). »

    (ii) lysnorine 17 mai (2018) à 19:24 ao amin’ny « Les parlementaires pro-régime sortent de leur silence »,
    https://www.madagascar-tribune.com/Les-parlementaires-pro-regime,23841.html?var_hasard=15126031665afdacfbc2a68

    Toro-marika vitsivitsy azo entina hanavaozana ny Lalàm-panorenana :

    4) Tsy misy ilana azy loatra aloha ity fanomezana « nomerao » vaovao ny Repoblika ity isaky ny manova Lalàm-panorenana, izay fangala-tahaka ambokony fotsiny ny fomban’i Frantsa. Tokana tsy miovaova angamba ny hevitry ny hoe Repoblika dia tany TSY anjakana na entina mpanjaka na mpandidy tokana tsy zehena, fa tany entina olona nofinidin’ny Vahoaka ao aminy tamin’ny lalana fifidianana malalaka tsy misy hosoka. Noho izany, araka ny teny Malagasy madio sy tsotra fampiasa taloha, dia REPOBLIKA MALAGASY fotsiny no tokony ho fiantsoana ny Fanjakana Malagasy zakain’ny Vahoaka Malagasy, izay manondro tsara hoe ny MALAGASY no tompony sy masi-mandidy aminy.
    (Hotohizana)

    • 26 juillet à 08:38 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @Eloim 25 juillet à 09:45 , « refondation » : Fanjakana zakain’ny vahoaka Malagasy fa tsy baikon’ny « mpitsara »
      (Tohiny 1)

      Antitranterina tsara dieny mialoha koa fa TSY FANJAKANA ENTIN’ ny MPITSARA na FEHEZINY tsy akory izany hoe Fanjakana zakain’ny Vahoaka izany koa mila ravana daholo ny andinin’ny lalàm-panorenana na ny lalàna hafa rehetra mikendry izany, ka manao tsinontsinona ny fahefam-panjakana avy amin’ny Vahoaka ka apetrany amin’ny olona NOFINIDINY . Ohatra kely fotsiny hitarafana izany fanosihosena ny fiandri« nam-bahoaka izany :

      (i) « Conseil Supérieur de la Magistrature », izay ahitana FANDANIAM-BOLAM-BAHOAKA amin’ny tsy misy antony : Ny mpitsara no manao ny danin’ny kibony amin’ny fanendrena mpitsara fa nendahina amin’ny fanjakana izany andraikiny lehibe izany !

      « Art. 16 (nouveau)- Le Conseil Supérieur de la Magistrature assure la gestion
      de la carrière des magistrats.
      A cet effet, il DÉCIDE notamment des NOMINATIONS, promotion et AFFECTATION desmagistrats. Le vote a lieu à main levée. Toutefois, à la demande de 1/3 au moins de
      ses membres, le vote a lieu à bulletin secret... »
      [LOI ORGANIQUE N°2014-019 modifiant et complétant certaines dispositions de la Loi Organique n°2007-039 du 14 janvier 2008, modifiée et complétée par la Loi Organique n°2011-006 du 1er août 2011 relative au Conseil Supérieur de la Magistrature.]

      (ii) Ny momba ny « Fitsarana Avo » na ny « Haute Cour de Justice » : TY AZO EKENA mihitsy ny FAMPIHENAN-DANJA NY SOLOMBAVAMBAHOAKA ka mpitsara indray no hibahan-toerana amin’ny raharaha - miloko pôlitika - tsarainy [Andininy faha-136]

      1° ny Filoha Voalohan’ny Fitsarana Tampony, Filoha izay soloin’ny Filohan’ny Fitsarana
      Fandravana avy hatrany raha misy tsy fahafahany ; [le Premier Président de la Cour Suprême, Président, suppléé de plein droit, en cas d’empêchement, par le Président
      de la Cour de Cassation] ;

      2° Filohan’ny Rantsana roa avy ao amin’ny Fitsarana Fandravana sy mpisolo toerana roa tendren’ny Fivoriam-ben’io Fitsarana io [deux Présidents de Chambre de la Cour de la Cassation, et deux suppléants, désignés par l’Assemblée générale de ladite Cour] ;

      3° Filoha Voalohany roa avy amin’ny Fitsarana Ambony sy mpisolo toerana roa tendren’ny Filoha Voalohan’ny Fitsarana Tampony [deux premiers Présidents de Cour d’Appel, et deux suppléants, désignés par le Premier Président de la Cour Suprême] ;

      Tsahivina fa ny any Frantsa izay fakantsika tahaka dia ny PREZIDÀN’ny Repoblika ihany no tsarain’ny « Haute Cour » :

      http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/justice/fonctionnement/juridictions-particulieres/qu-est-ce-que-haute-cour.html

      « La Haute Cour désigne l’unique juridiction pouvant connaître de la situation du président de la République AU COURS DE L’EXERCICE DE SON MANDAT .

      « La Haute Cour constitue une instance de NATURE PLUS POLITIQUE que réellement judiciaire, dont l’article 68 de la Constitution définit le rôle :

      « L’UNIQUE mission de la Haute Cour consiste à prononcer la DESTITUTION du président de la République en cas de « manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ».
      « La Haute Cour est composée des MEMBRES DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE et du SÉNAT RÉUNI EN PARLEMENT .

      « la compétence de la Haute Cour se limite au prononcé de la destitution du président de la République. »

      Fa ny « Cour de Justice de la République » kosa no mitsara ny mpikambana ao amin’ny governemanta :
      http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/justice/fonctionnement/juridictions-particulieres/qui-est-juge-par-cour-justice-republique.html

      « La Cour de justice de la République désigne la juridiction compétente pour juger les membres du gouvernement pour les crimes et délits commis dans l’exercice de leur fonction.

      « Elle n’est cependant compétente que pour les actes délictuels ou criminels commis par eux dans l’exercice de leur fonction. Cela signifie que les infractions commises par les membres du gouvernement simplement à l’occasion de l’exercice de leur fonction, et qui n’ont aucun lien direct avec la conduite de la politique de la nation, relèvent des juridictions pénales de droit commun.

      « La Cour de justice de la République est COMPOSÉE DE MANIÈRE JURIDICO-POLITIQUE : elle comprend DOUZE PARLEMENTAIRES ÉLUS, en leur sein et en nombre égal, par l’Assemblée nationale et le Sénat, et trois magistrats professionnels, dont l’un préside la Cour de justice de la République. »

      (Hotohizana)

    • 26 juillet à 08:47 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @Eloim 25 juillet à 09:45 , « refondation » - ny HCC sy ny fisazoany ny fahefana napetraky ny vahoaka Andriamanjaka tsitoha tamin’ny OLOM-BOAFIDINY.

      (Tohiny 2)

      (iiI) Efa hita vao haingana koa ny FANOSIHOSEN’ny prezidàn’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàm-panorenana sy ny namany ny FIANDRIANAM-BAHOAKA sy ...ny Lalàm-panorenana ka tokony hampaingan’ny Antenimieram-pirenena izy ireo mba hotsarain’ny Fitsarana Avo :

      (Zahao ao amin’ny « Haute Cour de Justice, Requête en déchéance : vers la mise en place de la HCJ », https://www.madagascar-tribune.com/Requete-en-decheance-vers-la-mise,23863.html

      — lysnorine 26 mai 2018, à 23:13 : « Le président et les membres de la HCC ont commis des ’’crimes contre la constitution’’ doivent être traduits devant la Haute Cour de Justice » ;

      — id., à 23:18 : « On peut relever des ATTEINTES à la SOUVERAINETÉ du PEUPLE MALGACHE, des USURPATIONS DE POUVOIR et des VIOLATIONS DE LA CONSTITUTION commises par la HCC dans les articles suivants de la décision susvisée [Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 Relative à une requête en déchéance du Président de la République Hery RAJAONARIMAMPIANINA, http://www.hcc.gov.mg/decisions/d3/decision-n18-hcc-d3-du-25-mai-2018-relative-a-une-requete-en-decheance-du-president-de-la-republique-hery-rajaonarimampianina/] ;

      — id., à 23:25 : « crimes contre la constitution » la HCC usurpatrice, passible de la Haute Cour de Justice »

      — diego (#531), 26 mai 2018, à 17:59 ao amin’ny « Verdict d’apaisement, verdict politique de la HCC », samedi 26 mai 2018, https://www.madagascar-tribune.com/Verdict-d-apaisement-verdict,23872.html#comment365944%20]

      « les NON ÉLUS veulent exercer des mandats électifs, CHANGENT LA CONSTITUTION : la preuve, voilà la HCC DICTE AUX ÉLUS ce qu’il faut faire POLITIQUEMENT...SORT de son rôle : une décision qui ressemble fortement à un COUP D’ÉTAT...

      — diego, 27 mai 2018 à 00:16, id. :
      « Le Devoir de la HCC est UNIQUEMENT CONSTITUTIONNEL ....veille à la Constitutionnalité des décisions de l’Executif et [des] lois votées...La HCC malgache FAIT DE LA POLITIQUE ....Toutes [les] décisions émanant de la HCC ou du pouvoir Judiciaire qui cherchent à SAPER LES POUVOIRS DE L’EXÉCUTIF et [du] LÉGISLATIF sont DANGEREUSE. À moyen et surtout à long terme, ces genres des décisions consistent tout simplement à DÉLÉGITIMER les élus de la République...

      — diego,27 mai à 05:26, id :
      « La HCC....PREND LA PLACE DES POUVOIRS Executifs et Législatifs, detenteurs des mandats VENANT DU PEUPLE et responsables des calendriers électoraux... »

      Farany : Fandaniam-bolam-bahoaka tsy toko tsy forohana koa ny HCC. Sahaza dia sahaza tsara amin’ny ilan’ny Vahoaka Malagasy azy ilay « Conseil Supérieur des Institutions » tamin’ny andron’ny fitondran’Itompokolahy Tsiranana [Constitution du 29 avril 1959], koa sady fahendrena no FITSITSIAM-BOLAM-BAHOAKA ny FANDRAVANA ny HCC, ka mamelona indray an’izy io :

      Art. 46.- Le contrôle de la conformité des lois et des ordonnances à la présente Constitution est effectué, dans .les conditions prévues aux articles suivants, par le Conseil supérieur des institutions.

      Art. 47.- Le Conseil supérieur des institutions comprend CINQ personnalités dont TROIS au moins choisies en raison de leur compétence juridique. Deux membres sont nommés par le Président de la République, deux parle Président de l’Assemblée Nationale et un par le Président du Sénat.

      Art. 48.- Avant leur promulgation, les lois PEUVENT être déférées au Conseil supérieur des institutions par le Président de la République, le Président de l’Assemblée Nationale ou le Président du sénat...
      Avant leur promulgation, les ORDONNANCES, notamment celle prises en application de l’article 43 ci-dessus [délégation temporaire au gouvernement de pouvoirs de légiférer], sont OBLIGATOIREMENT soumises par le Président de la République au Conseil supérieur des institutions qui doit statuer dans le délai de huit joursé.

      Art. 49.- Les règlements intérieurs des Assemblées PEUVENT être soumis avant leur entrée en vigueur, au Conseil supérieur des institutions qui en vérifie dans le délai d’un mois la conformité à la Constitution et aux lois.

      Art. 51.- Outre les attributions mentionnées aux articles précédents, le Conseil supérieur des institutions statue EN CAS DE CONTESTATION, sur la régularité de la désignation du Président de la République, des députés, des sénateurs et des membres des Conseils généraux des provinces.

      Art. 53.- Le Conseil supérieur des institutions PEUT également être consulté par le Gouvernement sur la constitutionnalité de tout PROJET de loi ou de décret.
      Le Gouvernement PEUT demander au Conseil supérieur des institutions un avis sur l’interprétation d’une disposition législative.

      (Hotohizana)

    • 26 juillet à 08:56 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @Eloim 25 juillet à 09:45 , « refondation » - amin’ny Fiteny sy fisainana MALAGASY
      (Tohiny 3)

      5) Efa nasongadin’ny mpandray anjara iray eto ny maha-TSY MANJARY ny fampiasana TENY FRANTSAY amin’ity fanamboarana lalana malagasy ity, natao ho an’ny Malagasy, kanefa vitsy dia vitsy ny sarambaben’ny Malagasy mahazo tsara izany fiteny vahiny izany sy ny hevitra borahiny. Indrindra moa fa izany lalàm-panorenana izany :

      « rakoto-neutre 14 septembre [2017] à 13:07 | répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR » ao amin’ny « Election présidentielle 2018-Tout le monde conscient des enjeux mis à part le régime », https://www.madagascar-tribune.com/Tout-le-monde-conscient-des-enjeux,23267.html

      « Beaucoup de nos députés ne savent pas bien lire et écrire le français car notre constitution a été rédigée en français. Et pour une retouche de cette constitution, bon nombre de gens ne connaissent même pas un seul article de celle-ci. »

      Noho izany, mifanaraka amin’ny hevitry ny maro angamba ny hoe ADABOHY any ity famolavolana sy fanoratana MIALOHA ny lalàm-panorenana amin’ny teny amam-pisainana frantsay ity , dia avy eo vao hadika amin’ny teny malagasy, tsy mazava sy tsy takatry ny sarambabem-bahoaka loatra izay tena heviny.

      Ankoatr’ireo voalaza ireo, dia mbola maro ny kileman’ny lalàm-panorenana ankehitriny koa tsy ho voatanisa eto daholo akory.

      6) LAVA TARAZO loatra io lalàm-panorenana io.
      Misy andininy 167 ao amin’izy io ivelan’ny « Fepetra Tetetzamita sy samihafa ». Enina amby enimpolo (66) fotsiny kosa, ivelan’ny « dispositions transitoires », ny tao amin’ny Lalàm-panorenana tamin’ny 1959, ary 154 ny tao amin’ny Lalàm-panorenana tamin’ny 27 Aprily 2007, ivelan’ny « Fepetra Tetetzamita sy samihafa ».

      Koa tsara raha mba hafohezina, ka FOANANA ohatra :

      — ny « Savaranonando » (Préambule), izay toa tsy mba fahita any amin’ny “Lalàm-panorenan’ny firenen-kafa” noho i Frantsa ;

      — ny andininy mbany andalana maromaro ao amin’
      (i) ny « Lohateny Voalohany, Ny amin’ny Fenin-kevitra Fototra » [Titre premier, Des Principes Fondamentaux ] ;

      (ii) ny « Lohateny Faharoa, Ny Fahalalahana sy ny amin’ny Zo aman’andraikitry ny olom-pirenena, [Titre II, Des Libertés, des Droits et des Devoirs des Citoyens] sy ny
      . Zana-dohateniny I , « Ny amin’ny Zo aman’Andraikitry ny Isambatan’olona sy ny Zo politika » [Sous-titre premier, Des Droits et des Devoirs Civils des Citoyens] ;
      . Zana-dohateniny faha-II, « Ny amin’ny Zo sy Adidy momba ny Toekarena sy Sosialy ary Koltoraly » [Sous-titre II, Des Droits et des Devoirs Économiques, Sociaux et Culturels]

      Heverinay fa mahasolo tsara sy tanteraka ny votoatin’ireo Lohateny sy zana-dohateny ravana ireo no manambara tsotra fotsiny hoe :

      Ny ANDININY REHETRA ao amin’ny Fanambaran’ny Firenena Mikambana momba ny Zon’Olombelona tamin’ny 10 desambra 1948 dia tafiditra anatin’ny lalam-panorenana ny Repoblika Malagasy ary manan-kery toy ny andininy hafa raketin’io Lalàm-panorenana io.
      (Universal Declaration of Human Rights)
      https://www.ohchr.org/EN/UDHR/Pages/Language.aspx?LangID=mex na http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/index.html
      (Hotohizana)

    • 27 juillet à 08:15 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @Eloim 25 juillet à 09:45 , « refondation » — Famerenana amin’ny laoniny ny FAHEFAM-BAHOAKA natolony ny olona nofinidiny hitondra ny Fanjakana [prezidàn’ny Repoblika, depiote, senatera].
      — Fanavaozana vitsivitsy

      (Famaranana)

      7) Takin’izany ny FANDRAVANA TANTERAKA ny Zana-dohateny faha IV, « Ny amin’ny Fitsarana » [Sous-titre IV, Du Juridictionnel]

      Avahanay manokana eto ny TSY MAINTSY HANAVAOZANA TANTERAKA ny Tokony voalohany, « Ny amin’ny Feni-Kevitra Fototra » [Chapitre premier, Des Principes Fondamentaux] hitandrovana ny hasin’ny fiandrianan’ny Vahoaka Malagasy. Hoy ny nantitranterinay tsara erỳ aloha : . Fanjakana ZAKAIN’ny VAHOAKA MALAGASY, Andriamanjaka Tsitoha, hany loharano tokana ipoiran’ny fahefana rehetra ahazoana mitantana ny Tany sy ny Fanjakana eto Madagasikara, ny « Repoblika Malagasy » fa : TSY Fanjakana fehezina na didian’ny « mpitsara » tsy akory.

      Mifandraika amin’izany fanosihosena ny fiandrianam-bahoaka izany ihany koa ny fisakanana ny depiote, olom-boafidim-bahoaka, tsy hiala amin’ny antoko nanolotra azy hofidin’ny VAHOAKA, sy ny fanomezana ny HCC fahefana PÔLITIKA hanongana solombavam-bahoaka izay mety tsy eken’ny eritreriny intsony ny mankasitraka ny pôlitika arahin’ny vondrona misy azy.

      Andininy 72.-
      1. Mandritra ny fe-potoana iasany, ny solombavambahoaka dia tsy afaka miova vondrona politika mba hiditra any aminà vondrona vaovao, ankoatra ny anaran’ny vondrona izay nahavoafidy azy, raha tsy izany dia aongana.

      2. Raha misy ny fandikàna ny andàlana etsy aloha, dia ambaran’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana ny sazy fanonganana.

      4. Ny fanonganana Solombavambahoaka iray dia azon’ny Fitsarana Avo momba ny
      Lalàmpanorenana anaovana fanambarana ihany koa, raha toa izy ka mivoana amin’ny làlampitondran-tenan’ny vondrona parlemantera misy azy.

      Article 72.-
      1. Durant son mandat, le député ne peut, sous peine de déchéance, changer de groupe politique pour adhérer à un nouveau groupe, autre que celui au nom duquel il s’est fait élire.

      2. En cas d’infraction à l’alinéa précédent, la sanction est la déchéance qui est prononcée par la Haute Cour Constitutionnelle.

      4. La déchéance d’un député peut également être prononcée par la Haute Cour Constitutionnelle s’il dévie de la ligne de conduite de son groupe parlementaire.

      8) Momba ny antoko pôlitika , tsy nilaina naovana lalàna manokana. Ilay lalàna frantsay momba ny FAHALALAHANA NY FANANGANANA FIKAMBANANA - na toa inona na toa inona endriny- ary efa nampiharina teto Madagasikara taorian’ny Ady lehibe faharoa, dia ampy dia ampy, ankoatr’izay fanamboarana azy vitsivitsy mety ilaina mba ho antonona ny eto an-toerana amin’izao fotoana izao. (Loi du 1er Juillet 1901 relative au contrat d’association na « Loi Wadeck-Rouseau »)

      Fa ny lalàna amana didy ilaina dia ny mombamomba ny FIDIRAM-BOLAN’ny antoko, indrindra indrindra ny FANAKANANA ny FANDRAISANY SY FAMPIASANY VOLA NA FITAOVANA AVY AMINA ORINASA (indrindra fa vahiny), na mivantana na ankolaka, na eto an-toerana na avy any ivelany, rehefa misy fifidianana.

      9°- FOANANA ny andraikitra PRAEMINISTRA ary mifindra amin’ny Filohan’ny Repoblika ny fahefana sy andraikitra rehetra notanan’ny Praeministra [andininy faha-63, 65, 66, 67]. Filohan’ny Repoblika, Lehiben’ny Governemanta. no anaram-boninahitra entin’ny prezidà tahaka ny tamin’ny andron’Itompokolahy Tsiranana.,

      Mifanindran-dalana amin’izany, ary mety mahasoa ny maka tahaka ny sasany amin’ny fanaon’ny any Etazonia :

      - ny fisiana prezidà lefitra miara-fidina amin’ny prezidà, ary atao TOKANA ihany amin’izay ny FIHODINANA amin’ny fifidianana azy [sy ny hafa rehetra rahateo] ;
      - ny fanondroana andro iray tsy miovaova hanaovana fifidianana (na prezidà, na depiote, na senatera, na mpitantana ny communes, sns.). Noho izany dia tsy mahazo mandrava intsony ny Antenimieran’ny solombavam-bahoaka ny prezidà

      10°- Momba ny fanitsiana ny lalàm-panorenana : tsy ilaina ampanaovana referendum izany rehefa nolanian’ny depiote sy ny senatera araka ny mbola takin’ny andininy faha-162.3 ao amin’ny lalàm-panorenana ankehitriny :
      « Ny volavola na tolokevitra izay nankatoavina dia aroso amin’ny fitsapan-kevi-bahoaka » [Le projet ou la proposition de révision ainsi approuvé(e) est soumis à référendum.]

      Farany, laharam-pahamehana ny FANAFOANANA ny « PROVINCES » ENINA, farasisan’ny pôlitikan’ny mpanjanantany sy ny PADESM hampisara-bazana ny Malagasy, ka avy hatrany dia diasan’ny antsoina hoe « faritra » 22 ankehitriny. Ilaina ny fanavaozana ny sisin-tanin’izy ireo sy ny fandrisihina ny fifindra-monina mba HAMPIFANDANJA ny fivelarany sy ny isan’ny mponina ao aminy. Ary araka ny narosonay matetika teto ihany, dia ireo « faritra » 22 ireo no avy hatrany dia atao « fari-pifidianana » ny solombavam-bahoaka ka LISITRA mirakitra anarana kandidà maromaro - mivondrona izany !- no mifaninana amin’izay fa tsy tsangan’olona intsony tahaka ny ankehitriny. Mora hita amin’izay iza marina no ANTOKO sitraky ny mpifidy ny prôgramany.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 181