Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 9 août 2022
Antananarivo | 13h07
 

Opinions

L’armée ne bougera pas

mardi 3 février 2009 | Patrick A.

Tout le monde s’interroge : que vont faire les forces de l’ordre ? Vers quel camp pencheront-elles ?

On peut parier qu’à part peut-être quelques éléments fanatisés et donc d’autant plus dangereux, elles ne feront rien, ni en faveur d’un camp ni en faveur d’un autre.

On ne saurait leur donner tort : tous les militaires qui ont pris position en 2002 l’ont payé chèrement. Soit du fait des mesures de rétorsion du camp adverse, soit du fait de l’ingratitude du camp qu’ils ont soutenu.

N’accusons pas nos militaires d’être égoïstes. L’armée est au service de la Nation, pas d’un gouvernement ou d’une faction politique.

Il faut l’accumulation de circonstances extraordinaires, un péril imminent et évident comme en 2002, pour que la Grande Muette sorte de son mutisme.

Les militaires ne peuvent que constater qu’il n’y a pas aujourd’hui de consensus fort tel que celui rencontré en Juin 2002, consensus qui était né des exactions de Coutiti vis à vis des civils.

Donc, aujourd’hui, aux civils d’être courageux pour ce qui concerne les affaires civils, de trouver des solutions durables pour résoudre les dysfonctionnements répétitifs de nos institutions politiques.

Pour parodier Clémenceau : « La paix est une chose trop sérieuse pour la laisser faire par des militaires ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS