Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 février 2020
Antananarivo | 19h13
 

Transport

Circulation

Contrôle inopinée de la DGSR : une centaine de voiture mises en fourrière

mardi 11 février | Fano Rasolo

La Direction générale de la sécurité routière (DGSR) a effectué une opération de contrôle technique inopiné des voitures dans les six arrondissements de la ville d’Antananarivo, du 3 au 9 février. Une centaine de voitures hors d’usage ont été ainsi mises en fourrière lors de cette opération, selon la DGSR. « Nous avons contrôlé 2 309 voitures dont 736 sont dégradées, 133 ont été mises en fourrière et 13 immobilisées. 31% de ces véhicules contrôlés ont leur visite technique expirée mais continuent encore de circuler dans la ville », selon le général Tsirivelo Nicolas, directeur général auprès de la DGSR, hier.

L’opération de contrôle technique inopiné a été effectuée de jour et et de nuit par la DGSR pour identifier les voitures aptes à circuler dans la Capitale. « Toutes les voitures, même les véhicules officiels ont été soumises à ce contrôle. Dix-neuf (19) voitures officielles sur les vingt-huit (28) contrôlées ont eu leur visite technique expirée, alors que la visite technique est gratuite pour les véhicules des agents de l’Etat », selon toujours le directeur général de la DGSR.

Pour rappel, les conseillers municipaux ont voté la semaine dernière pour la hausse des frais de mis en fourrière, s’élevant à un peu moins de 2 000 000 Ar. Cette sanction ne s’appliquerait toutefois pas encore aux 133 voitures irrégulières saisies par la DGSR. La Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) a expliqué qu’elle est encore dans la phase de sensibilisation sur la nécessité des transporteurs de se soumettre à la réglementation en vigueur sur le transport.

Selon l’explication donnée par la DGSR, « la mise en fourrière concerne surtout les véhicules n’ayant pas effectué de visite technique ou dont la visite technique est expirée, ou les véhicules inaptes lors de la visite mais qui circulent encore dans les rues ».

Cette opération devra encore se poursuivre selon un responsable auprès de la DGSR pour prévenir les accidents liés à la mauvaise qualité des voitures circulant dans la ville, surtout les véhicules de transport en commun.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 11 février à 09:31 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Jouer à la police et aux voleurs n’est pas la solution sans une bonne éducation en matière de responsabilité et d’entretien des véhicules car les visites se font durant des périodes fixées selon l’utilisation des véhicules (1mois-4mois-6mois et 1an généralement).
    Mais dans un pays où on met toujours la charrette avant les bœufs, c’est un énorme de défi à relever.
    On achète une voiture sans :
    - rien connaître sur son entretien
    - parking ou garage pour le garer
    - permis de conduire
    - tenir compte de l’état de la route où elle va circuler, du climat (voiture des pays froids pour un climat tropical), etc...

    Répondre

  • 11 février à 13:16 | lanja (#4980)

    Eto no ahitana fa ny lalàana eto amintsika dia nadika fahatany amin ny an ny vahiny fotsiny, ny fourrière dia mila fitaovana sy fandaminana, ny contrôle technique ohatra any ivelany dia azo atao eny @ garage akaiky anao eny, feno ny tanana, , fa eto mada mbola aiza ? mba jereo aloha ny ataon ny olona vao miogaoga, ekena raha mamo ny chauffeur, tsy misy permis, mibahandalana mampididoza sns fa tsy tokony hamporisika ny kolikoly hampitonbo ny fakampanahy eo am olona, hampitombo ny any amposin ny polisy izay efa fantatra izao ny fanaony

    Répondre

  • 11 février à 14:49 | Ibalitakely (#9342)

    "L’opération de contrôle technique inopiné a été effectuée de jour et et de nuit par la DGSR pour identifier les voitures aptes à circuler dans la Capitale. « Toutes les voitures, même les véhicules officiels ont été soumises à ce contrôle. Dix-neuf (19) voitures officielles sur les vingt-huit (28) contrôlées ont eu leur visite technique expirée, alors que la visite technique est gratuite pour les véhicules des agents de l’Etat », selon toujours le directeur général de la DGSR."
    1)- dia nalefa foriera koa ve ireo fiaram-panjakana 19 tsy ara-dalàna ??
    2)- " Cette opération devra encore se poursuivre selon un responsable auprès de la DGSR pour prévenir les accidents liés à la mauvaise qualité des voitures circulant dans la ville, surtout les véhicules de transport en commun."
    Ireny fiaram-panjakana [+ militaires & policières] tsy mba ataorana hanao askidà ô ??

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS