Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 12h41
 

Economie

Exportation de letchis

C’est parti pour la campagne 2020

samedi 14 novembre | Mandimbisoa R.

La campagne d’exportation de letchis, dans les régions Analanjirofo et Atsinanana, a été officiellement lancée vendredi soir, à Toamasina. C’est la ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Lantosoa Rakotomalala, qui a donné le coup d’envoi de cette campagne, en présence du maire de la ville de Toamasina. C’est un soutien de taille pour les exportateurs qui affichent un certain optimisme malgré la précarité de la situation à cause de la crise sanitaire mondiale.

Pour cette saison, les opérateurs entendent exporter 16 000 tonnes de letchis. La plupart des productions, soit 13 000 tonnes, seront destinées pour l’Europe. Les 3000 tonnes restantes seront destinées pour les autres pays comme la Russie, Dubaï ou encore les Comores. Cette quantité de letchis à exporter reste pourtant moindre par rapport à celle de l’année dernière qui était de 17 000 tonnes selon le groupement des exportateurs de letchis de la Grande île, compte tenu toujours de la crise sanitaire.

Dans un premier temps, deux grands bateaux sont attendus à Toamasina pour effectuer les premiers chargements de la production. Au total, 560 collecteurs et transporteurs se mobilisent pour effectuer le transport des letchis, le nombre des exportateurs ayant eu l’autorisation pour le faire étant une trentaine seulement. Les producteurs qui constatent que la production est assez bonne cette saison se montrent également optimistes, en souhaitant bon commerce aux exportateurs.

103 commentaires

Vos commentaires

  • 14 novembre à 09:36 | arsonist (#10169)

    Eh ! Oui ! Mais la primeur de litchis trouvée ici à Paris cette semaine vient de ....l’île Maurice .

    • 14 novembre à 09:47 | Dadabe (#9116) répond à arsonist

      Bonjour Arsonist,

      L’autre jour j’ai acheté un ananas (pas très gros mais succulent) pour mes petites souris. Il venait, lui aussi, de Maurice ! Pas cher, très bon... Mes petits amours adorés ont apprécié et avec l’ironie de leur six ans m’ont demandé si j’étais allé l’acheter à Asabotsy, le marché d’Antsirabe. Ben non, justement non !
      Bon week-end à vous. Je viens de balancer mes feuilles ’’éparses’’ (!) sur le forum. Si le coeur vous en dit, bonne lecture ! Moi, je me déconnecte. A+

    • 14 novembre à 09:54 | Sabrina (#4247) répond à arsonist

      Pareil, sur le marché aujourd’hui, dans les grandes surfaces et ailleurs, nos litchis n’ont plus la côte. Les consommateurs lui préfèrent de plus en plus ceux de La Réunion ou de l’île Maurice. La raison principale serait la condition de transport et de conservation de nos litchis qui oblige les exportateurs à les cueillir trop tôt, pas trop murs pour pouvoir supporter les longs trajets essentiellement maritimes, alors que La Réunion ou Maurice les affrètent en avion, ce qui fait des durées de conservation et de transport moins longs pour arriver frais et de meilleure qualité dans les rayons des magasins et sur les marchés français et européens.

      Et voilà encore comment on se fait griller par d’autres sur la place de la concurrence mondialisée ultralibérale dirigée par des fous, voraces, capitalistes, crapules de la finance, big pharma, mapar...

    • 14 novembre à 10:54 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Sabrina,
      Le souffrage des letchis de Madagascar à l’exportation permet de les conserver pendant quelques semaines durant le transport maritime afin de les conserver frais à destination sur les étalages européens .
      - Donc, ce procédé de conservation a existé depuis longtemps car l’exportation des letchis comme ressources de devises faisant partie des recettes de l’état malagasy.
      - Donc ,ce n’est pas l’histoire de transport rapide par avion qui prime mais plutôt sur la qualité,et le rapport prix concurrentiel.
      - Les letchis ont été toujours cueillis crus à la bonne période avec les qualités requises auparavant.
      - Or ,depuis quelques années ,et ce depuis l’installation de la société Sherrit à Ambatovy , l’utilisation des pesticides pour tuer les moustiques et autres produits chimiques ont provoqué des désastres écologiques que très peu de personnes l’admettent.
      - Ces désastres ont un impact fort sur la qualité et les rendements agricoles, fruitiers,etc....ce qui explique que les calibres des letchis malagasy sont petits et moins juteux..La région de l’Atsinanana ,de Moramanga à Toamasina est sinistrée de ce fait pourtant la grosse quantité à exporter venait là.
      - Si on veut goûter les bons letchis c’est la consommation sur place à maturité du fruit encore attaché sur sa branche..Or, cette qualité n’est plus au rendez-vous comme au bon temps d’Antan d’il y a 30ans,car j’y étais à Madagascar l’année dernière à la même époque avant le’ confinement.
      - 

    • 14 novembre à 11:13 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Remarque : sans être un foza ,les anti-foza qui se reconnaissent ont besoin d’un antidote puissant en constatant que depuis l’arrivée de Ravalomanana au pouvoir,et l’installation de l’usine Sheritt qui exploite le nickel , chrome,etc....les dégradations environnementales sans mesures de précaution fermes pour protéger les riverains et la population ont un prix fort à payer. La pollution touche directement la population concernant leur santé....
      L’amiral rouge a mis ce pays dans le gouffre ,mais par contre les trafics illicites (or ,bois de rose,..et les richesses du sous sol ) ont été moins dilapidées en son époque..Depuis ,la transition de 2009 ,le pays ne fait qu’’enfoncer dans le gouffre.

    • 14 novembre à 11:49 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Erratum : lire soufrage ,mot venant du "soufre" au lieu de souffrage.

    • 14 novembre à 12:34 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      # Turping

      La préservation de l’environnement est un problème planétaire dont la résolution se joue à la fois
      à l’échelle individuelle et familiale ,
      à l’échelle de son village , de son quartier et de sa ville
      à l’échelle de son pays
      à l’échelle de la planète .

      Dans le livre de géographie classe de 5e [Aut. "Une réunion de professeurs" , Ed. ???] au début des années 1960 , il y a deux photos placées côte-à-côte .
      Elles représentent le même village alpin , bordé par un glacier , à une dizaine d’années d’écart .
      La légende des deux photos côte-à-côte fait remarquer au lecteur le très visible et bien notable recul du glacier au bout de cet écart d’une dizaine d’années .
      Et à l’époque , on était encore loin de parler de réchauffement climatique .

      Fin des années 1960 , j’étais allé dans le pays betsileo pour un stage de vie à la campagne .
      J’y ai vu pour la première fois l’utilisation des engrais PK et NPK [Les lettres étaient les symboles chimiques des azote-phosphore-potassium] dans les rizières .
      J’étais perplexe devant l’enthousiasme des paysans constatant la rapidité "artificielle" de la floraison des plants de riz à cause de ces engrais .
      Je me demandais quel effet aura ces produits chimiques [polluants certes , mais moins empoisonnés et moins empoisonnants que les engrais chimiques actuels]
      je me demandais donc quel effet auront ces PK et NPK sur les bancs de ... pirina ?
      [Je m’intéressais spécialement au sort des pirina ... et des trondro gasy aussi ... parce que j’aimais en manger . Tiens ! Au fait , cela plusieurs années que je n’ai pas eu de ces poissons-là dans mon assiette !]

      Quelques années plus tard , j’ai constaté par moi-même dans ma région en Imerina que les pirina et les trondro gasy sont devenus de plus en plus rares .
      Alors j’ai dit à deux ingénieurs agronomes , Italien l’un , Français l’autre : "Saletés que sont ces engrais !"

      Alors , que l’utilisation sans limites des produits industriels chimiques soient un problème vital pour la planète ne m’étonne guère !

    • 14 novembre à 12:37 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Trop tard !!!
      Correctif donc : je me demandais quel effet AURONT ces produits ...

    • 14 novembre à 15:13 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Arsonist ,
      D’accord ,vous le savez qu’en agriculture ,les engrais chimiques NPK sont administrés en vue d’augmenter le rendement des cultures . En grande quantité , ils sont responsables d’une pollution massive des sols ,mais sont aussi surtout la cause majeure de pollution des eaux souterraines et le sous sols ,principaux réservoirs d’eau potable dans les nappes phréatiques .Je ne vais pas vous spécifier le rôle de chaque élément chimique ni leurs numéros atomiques en détails mais bon je vais vous répondre par rapport à votre questionnement.
      - En bref ,bien sûr que les engrais chimiques apportent les éléments nutritifs dont les plantes en ont besoin surtout quand il s’agit d’une production massive , et commerciale . Beaucoup de gens qui adoptent le système écologique pour entretenir leur jardin potager et préfèrent utiliser le compost ,c’est à dire en réutilisant le reste des détritus issu des végétaux (salades ,carottes ,...etc ...non consommés car au lieu de les jeter ,ça servirait d’engrais végétal non chimique ).
      Je vais à l’essentiel :
      Le saviez-vous ? L’azote se transforme en nitrate , et n’est pas dangereux pour l’homme et les poissons y compris chez les pirina ,les trondro gasy ,karpa ,etc.....

      - Par contre ,l’ingestion de nitrate par l’Homme qui se transforme en nitrite (grâce à l’action des bactéries jouant le rôle enzymatique ) peut s’avérer dangereux .Biologiquement ,pourquoi ?
      - Car au -delà d’un certain seuil ,les nitrites peuvent empoisonner le sang notamment ,l’hémoglobine en les détruisant .Le rôle de l’hémoglobine c’est de fixer le dioxyde d’oxygène .
      - Donc , quand le taux de l’hémoglobine sanguin diminue ,il y a moins de fixation d’oxygène entraînant des troubles et détresse respiratoire (méthémoglobinémie ) .
      - Ceci explique d’une part le massacre des "pirina " et les "trondro" qui sont mort noyés dans leur milieu aquatique (maty mitsingevana ) .
      - Par ailleurs ,les pesticides sont encore plus dangereux ,cancérigène .
      Je vous envoie le lien du désastre à Ambatovy.
      Ambatovy l’Environnement et la misère des paysans :
      - Ces pesticides ont déjà provoqué la mortalité totale des abeilles dés le début des traitements d’AMBATOVY en 2007, immédiatement, les communautés riveraines se plaignent et, faute d’écoute responsable d’Ambatovy, sous l’effet des vents dominants les conséquences se sont étendues en tache d’huile sur un rayon de 20 -30 Km autour de notre Chantier de Tamatave.
      - La production agricole a baissée de 70 à 80% par manque d’abeilles pollinisatrices. SONT PERDUS pour les seuls environs de Tamatave plus de : 40 Tonnes de miel/an, 2 000 T/an de riz, 40 000 T/an de litchis, 2 000 T/An de Café, 10 000 T/an de cocos …. mangues, maraîchage ….etc…etc
      http://spips.free.fr/spip.php?article13

    • 14 novembre à 15:21 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Conclusion : les nitrites sont néfastes pour l’homme et les poissons .
      Les poissons sont morts en ingérant de grosse quantité de nitrite /

    • 14 novembre à 18:22 | Jacques (#434) répond à arsonist

      14 novembre à 10:54 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Bonjour Turping (#1235),

      Vous répliquez à Sabrina en cette réflexion, je cite :

      " Donc ,ce n’est pas l’histoire de transport rapide par avion qui prime mais plutôt sur la qualité,et le rapport prix concurrentiel.
      - Les letchis ont été toujours cueillis crus à la bonne période avec les qualités requises auparavant
      . "

      Désolé de vous contredire, Turping. Le letchi, il n’y a pas mieux qu’une consommation du fruit bien mûr, vous le savez sans doute aussi bien que moi. La Réunion, l’Île Maurice, l’Afrique du Sud et le Vietnam récemment l’ont bien compris. Madagougou, lui, procède encore avec une méthode archaïque : cueillette anticipée du fruit qui est soufré et transporté par bateau vers l’Europe. Conséquences, mauvaise qualité du fruit qui, d’ailleurs, est justifié par le prix. Le prix du letchi gasy n’excède pas les 3 euros tandis que celui des autres pays précités se situent entre 15 et 20 euros.

  • 14 novembre à 09:38 | Dadabe (#9116)

    Un citoyen ? A Madagascar ?

    Au 18ème siècle, dans ses ’’Lettres persanes’’, Montesquieu feignait de s’interroger depuis la France : ’’Comment peut-on être persan ?’’. Nul doute qu’il s’agit-là d’une des citations les plus célèbres de la littérature française.
    L’auteur entendait ainsi souligner, avec une pointe d’ironie, l’étonnement des nobles et des bourgeois (les classes dominantes et théoriquement cultivées de cette époque) face aux autres, aux étrangers, à ces gens différents qui ne leur ressemblaient pas, ni physiquement, ni psychologiquement. Des sortes de vazahas, quoi. D’où ce petit plagiat que je m’autorise : ’’Comment peut-on être citoyen’’, en 2020 à Madagascar ?
    Naturellement, j’entends par citoyen, un homme ou une femme, jeune ou vieux, riche ou pauvre, beau ou laid, marié ou célibataire, homo ou hétérosexuel, valide ou invalide, sain ou malade, gros ou maigre, les cheveux raides ou frisés, les yeux bridés ou ronds, la peau très sombre ou un peu claire, athée, agnostique, chrétien, juif, musulman, animiste ou bouddhiste (ces variables confessionnelles sont de toutes façons confinées à la stricte sphère privée). Bref, un être humain de nationalité malgache et qui vivrait sous le régime d’une république digne de ce nom, c’est à dire démocratique et laïque.
    Mais, précisons davantage : ce citoyen serait bien entendu un homme ou une femme comme il s’en trouve tout de même quelques milliards sur la planète... Une personne présumée être, sans aucune exception, douée d’un esprit (ou d’une âme, pour les accros des vieilles lubies religieuses), disposant des droits de chacun et soumise aux devoirs de chacun, là aussi sans aucune exception. En clair, quelqu’un qui respecterait les lois mais bénéficierait en retour des protections de celles-ci. Quelqu’un de libre de ses mouvements et de ses pensées les plus intimes, libre aussi d’exprimer ses convictions dans le respect de celles des autres, avec ou sans mégaphone, cela va de soi.
    Vous l’aurez compris, cela ne se pourrait être sans que cette personne ait un réel accès à l’éducation, à la santé, à la sécurité des biens et des personnes, à la formation professionnelle, au travail, à la culture, aux loisirs, aux moyens de transport, à l’eau et à l’électricité...
    Cela ne se pourrait non plus être si cette personne, par avidité ou bêtise, succombait à la corruption (active ou passive), pratiquait les dessous de table et tendait une oreille complaisante aux rumeurs assassines. Non, cela ne se pourrait...
    Alors, voyez-vous, je crains devoir répondre que cela est impossible. On ne peut pas être un vrai citoyen, en 2020 à Madagascar... Dommage, non ?

    • 14 novembre à 09:39 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      De sang et de larmes...

      La noblesse du coeur comme celle de certains sentiments sont de fort belles choses qui se passent bien de l’argent et du ’’bling-bling’’ ! Je les ai souvent croisées chez les plus pauvres, les plus petits. Et puis, à la particule, je préfèrerai toujours la partie tête...
      Autant dire que les ’’andriana’’ m’indiffèrent. Surtout lorsque ces ’’queues de race’’, ces prétendus ’’nobles’’ (donc, supposés ’’bien nés’’), se flattent de descendre de rois et de reines parmi les plus bêtes et parfois ’’ignobles’’ de la planète. Car, j’insiste, ils étaient devenus des comiques déguisés à l’européenne (style victorien ou napoléonien, au choix...). Des esclavagistes à leur heure, bien vite incapables de régner et se donnant au plus offrant au premier coup de canon. Bref, pas de quoi être flatté d’appartenir à la famille de ces ’’princes’’ et ’’princesses’’ d’opérette (certains précisent ’’authentiques’’ !) qui, si j’en crois l’expression du consortium Isandra ans Co, savent aussi se montrer ’’humbles’’ en présence du Petikhon 1er, cet ersatz d’aristocrate de mes deux.
      Alors oui, je veux bien croire qu’ils furent humbles, ces ’’vestiges’’ d’un temps révolu, l’autre jour au Rova, lors de la petite sauterie organisée par un ex-Dj en quête d’un destin. Ce fut certes un tantinet moins éclatant que le sacre de l’empereur Bokassa et, pour tout dire, on pouvait se sentir honteux. Et même ’’humble’’ de honte (j’allais écrire ’’rouge’’, mais ça, non, c’est réservé à qui vous savez). Cela dit, rassurez-vous, depuis longtemps habitués à s’incliner, ces vieux aristos n’étaient pas à une courbette de plus ou de moins...
      Alors, je vois d’ici votre incompréhension : pourquoi ont-ils osé tant de bassesses à l’égard de leurs ancêtres ? Que voilà un jugement de roturier sans ambition, de médiocre de la ’’classe moyenne’’ (mais bon, s’il a la moyenne, c’est déjà ça !). Ignoreriez-vous que dans certaines familles royalement mendiantes il y a toujours un vague sergent qui voudrait être colonel, un surnuméraire de ministère qui aimerait être chef de bureau, un brave infirmier qui voudrait bien devenir chirurgien-chef, etc. Quoi ? Je délire ? En êtes-vous si sûrs ?
      Mais le plus simple, croyez-le, consiste finalement à faire table rase de toutes ces vieilleries et à naître ’’libres et égaux’’... Jetons donc aux orties ce système des castes et, de cette lessive, émergera peut-être un bel avenir, celui de la citoyenneté.
      Cela dit, préparez-vous à l’horreur : celle d’une guerre civile. Car, si j’en crois mon marabout brésilien préféré, pour émerger vraiment Madagascar ne pourra pas faire l’économie d’un bain de sang et de larmes. Ensuite, viendront peu à peu le temps de la démocratie, celui de l’économie raisonnée et de l’écologie responsable, et peut-être même celui du bonheur de vivre... Madagascar, nouveau ’’pays des hommes intègres’’ ? Esprit de Thomas Sankara où es-tu ?

    • 14 novembre à 09:41 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      La charité, siouplait !

      Le consortium Isandra and Co qui, voici peu, appelait de tous ses voeux une bonne petite dictature, histoire d’apprendre aux Malgaches à marcher au pas (de l’oie, natürlich), s’est fendu cette semaine d’une pesante analyse sur l’école. Aïe ! Voilà qu’il s’aventurait en terrain inconnu : l’école, kézaco ?
      Citation : ’’L’école doit être obligatoire jusqu’à quatorze ans et gratuite, mais, il faut arrêter cette infantilisation sur le kit scolaire, responsabiliser les parents, ils ont fait des enfants, il faut qu’ils se débrouillent de satisfaire leur besoins’’...
      Bon. A première vue, on se dit que c’est peut-être un copié-collé wikipédien d’un pensum sur ’’la famille et ses devoirs vis à vis de l’instruction des plus jeunes’’. Mais non. Rien de tout cela. Que de la propagande, comme d’habitude. Et pas de la meilleure !
      Il serait peut-être judicieux, tout de même, que l’ensemble des fozas, Petikhon 1er en tête, qui tous envoient leurs enfants étudier à l’étranger, cessent d’être totalement méprisants : les kits scolaires (solution très imparfaite, certes) ont un peu soulagé quelques familles. Et cette aide, aussi minime fût-elle, est certainement plus digne que de construire un ’’Colisée’’ ridicule et architecturalement très laid. Au fait, quelques bouteilles d’eau et un sac de riz, distribués dans le Grand Sud par la Lumière des Lumières, Grand Guide Suprême De l’Émergence Qui Ne Se Fout Pas De La Gueule Du Monde, sont aussi une ’’infantilisation’’ des populations qui meurent de faim et de soif ?
      Cela dit, si les parents doivent payer toutes les fournitures scolaires encore faut-il qu’ils puissent payer le riz quotidien ! L’État, lui, doit bel et bien payer tous les enseignants. Des instituteurs et professeurs dignes de ce nom, bien entendu. Et ces derniers, dans des locaux adaptés et équipés (la peinture orange ne suffit pas !), auront été au préalable bien formés et seront assurés d’être en sécurité dans les zones enclavées. La sécurité, l’eau courante, l’électricité, des routes correctes, l’accès aux soins et des salaires à la hauteur de leur rôle essentiel sont d’absolues nécessités, pas des petits détails ’’infantilisants’’.
      Mais, puisque le consortium I & Co aime les comparaisons : en France l’école est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans. Égalité entre élèves oblige, à chaque rentrée scolaire les parents reçoivent de l’Etat, pour chaque enfant, une allocation spéciale : 469,97 € par enfant de 6 à 10 ans, 490,39 € par enfant de 11 à 14 ans, 503,91 € par enfant de 15 à 18 ans.
      Alors, un petit kit scolaire malgache contre un Colisée, une Cadillac blindée ou un stade plaqué-or... Allez, un bon geste ! Siouplait, Petitkhon 1er, la charité siouplait !

    • 14 novembre à 09:42 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Un bon coup de fouet

      Je l’ai déjà écrit : le muslim de service sur ce forum prend des risques car les services de police du web, en France, sont très énervés ces temps-ci et traquent l’islamiste ’’radical’’ avec quelques succès. Qu’il fasse donc un peu attention, le mahométan. Son interprétation de pacotille du Coran finira par lui jouer des mauvais tours. A dire vrai, là, j’essaie de lui mettre la pression pour qu’il cesse ses ’’sourates’’ plus bêtes et sectaires les unes que les autres. Mais ce n’est pas gagné. Avec les illuminés rien n’est jamais gagné, même pas le paradis.
      En attendant, j’ai décidé d’appliquer ma petite charia à moi. Certes, j’ai hésité entre les coups de pieds au kul et les coups de fouets. Mais, comme les fozas qui composent le consortium Isandra and Co ont des grosses fesses qui amortissent bien , j’ai finalement choisi le fouet. Ca fait plus mal...
      Donc, voici les premières sentences destinées à punir ceux et celles qui ont éructé de véritables blasphèmes contre la religion de l’intelligence (libre, gratuite et même laïque, comme il se doit).
      * 50 coups de fouet pour avoir osé copier des pages entières de ’’lavérité.mg’’, chiffon pornographique (au sens premier du mot pornographie, of course).
      * 50 coups de fouet pour avoir osé écrire : ’’La plus active dans cette lutte, c’est la mère de la nation, la belle intelligente première dame’’ (la meuf à Petitkhon 1er, quoi).
      * 50 coups de fouet pour avoir osé affirmer : ’’les grands banditismes se raréfient plus en plus, toutes les zones rouges sont presque libérées de dahalos’’. La désinformation à ce point est un crime et les fautes de syntaxe sont des circonstances aggravantes !
      * 50 coups de fouet pour avoir osé prétendre : ’’Les sites comme Foulpointe, Ambila, Vatomandry, Morodava, Mahajanga, Antsiranana, Ramena, etc sont déjà pris d’assaut par la classe moyenne’’. Nb : la classe moyenne malgache, à l’agonie depuis 2009, se meurt depuis 2018...
      * 50 coups de fouet pour avoir osé lécher : ’’Rajoelina, non, c’est un contribuable exemplaire’’. Il s’agit-là d’une rumeur infondée, surtout du côté de Dubaï, de la Suisse et, en général, des divers paradis fiscaux de la planète.
      * 250 coups de fouet pour avoir osé proférer : ’’Ces gens que vous avez vu avec leur assiettes par terre sont mille fois à l’aise de manger ainsi que sur la table assis sur la chaise’’.../... ’’On aimerait bien les inviter aux restaurants, mais, je ne pense pas qu’ils y seraient heureux’’. No comment !

      PS - Heu... à la réflexion, et afin de ne pas trop fatiguer le fouetteur, je suggère de commuer ces 500 coups de fouet en une simple petite balle dans la nuque. C’est propre, net et pas cher. Ok ou Ko ?

    • 14 novembre à 09:43 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Quelques notes, en passant...

      * Faible taux de réussite au bac, rues et routes toujours aussi défoncées et avec les grosses pluies annoncées cela ne va pas s’arranger, enfin, en attendant les ’’stratégies’’ gouvernementales pour lutter contre la pollution atmosphérique, portez un masque ! Y’a pas, tout va bien. Mêmes les dahalos ont disparu. Puisqu’on vous le dit...
      * Nez-Gros, futur président de Madagascar (!) est pour la ’’Polygamie’’ (pourquoi un ’’P’’ majuscule ?). Ca sent le mode de vie tribal, ça... Genre Tintin au Congo. Mais, bon, l’homo erectus n’est pas devenu homo sapiens du jour au lendemain. Faut comprendre...
      * Trump la blondasse excite sur ce forum les prophètes de malheur. C’est bien ce que je dis, l’homo erectus etc ... Pas raciste pour un sou (si, si, j’vous jure !) je suis tout de même contre les blondasses. Le mauvais goût, à ce point, c’est insupportable. Bye, bye, le golfeur mafieux ! A part Poutine, Erdogan et Bolsonaro, qui le soutient encore ? Hier, la Chine a félicité Joe Biden. La messe est dite !
      * On voudrait imposer un ’’code d’éthique’’ aux députés malgaches. Diantre, ils n’ont pas encore assimilés le code de la route ! Je redoute le ’’burn out’’.
      * Le film-docu ’’Hold-Up’’ fait le ’’buzz’’ : sur le web, la désinformation est sans limite ! Ce document, sans éthique ni déontologie, est selon le philosophe Alain Finkielkraut une ’’pathologie de l’intelligence’’. Pas faux. Qu’en pensent Jipo et la Mite railleuse ?
      * Rainingory, le 11 novembre 2020, envoie un petit lien Youtube concernant le duo Patrice et Mario (1953 ! J’avais donc 2 ans...) interprétant une version de ’’Fiadanana’’. J’ignorais jusqu’à l’existence de ces deux chanteurs de variétés qui ont disparu de la scène publique au début des années 60. Cela dit, pourquoi, Patrice et Mario ont-ils mis à leur répertoire une chanson malgache ? Avaient-ils des liens particuliers avec la Grande-Île ? Merci à Rainingory (ou un autre forumiste avisé) de répondre à cette question qui, je vous l’avoue, ne hante pas trop mon sommeil, mais tout de même...
      * A ma grande stupéfaction, je réalise que je n’ai pas dit un seul mot de mes deux petites souris adorées ! Que ceux qui me reprochent d’évoquer ma vie privée (!) mais lisent cela avec ravissement me pardonnent. En résumé : elles se portent à merveille, derrière leurs masques d’écolières de six ans (Ben oui, c’est obligatoire...). Elles sont d’ailleurs très fières d’avoir un masque, comme les grands ! Pour les embrassades on verra plus tard. Mais même à distance réglementaire, les regards en disent long ! Et puis cela n’interdit ni les crêpes, ni les fous-rires, ni les petites bêtises ordinaires. Tout va bien, donc.
      Bisous à vous tous (ou presque...)

    • 14 novembre à 10:11 | arsonist (#10169) répond à Dadabe

      Bonjour , Dadabe !
      Toujours un régal , la lecture de vos posts .
      Et je ne dis pas çà uniquement pour faire enrager les foza du forum .
      Non ! C’est beaucoup plus sérieux que çà .
      A+ .

    • 14 novembre à 11:41 | Rainingory (#11012) répond à Dadabe

      Dadabe / Patrice et Mario.
      14 novembre à 09:38 | Dadabe (#9116)

      Patrice et Mario font partie de l’histoire artistique de Jeanne et Naly Rakotofiringa, couple de mpanankanto Malgache que les afficionados de kalon’ny fahiny et hiran’ny Ntaolo apprécient.

      Une bande s’est formée à partir des années 40 avec Naly, Jeanne, Ossy, Ludger, et Freddy Ranarison.
      Ils ont eu aussi à échanger avec des vedettes étrangères et c’est ainsi que Patrice et Mario qui étaient de passage ont chanté en malgache l’œuvre de Naly, "Fiadanana".

      Pour aller plus loin :
      http://famille.rakotofiringa.com/histoire-jeanne-naly-rakotofiringa/

    • 14 novembre à 12:57 | lé kopé (#10607) répond à Dadabe

      Dada ...eb ,bonjour ,
      Pourrait on résumer avec la Pyramide de Maslow tout ce que vous avez énoncé ? Dans sa première phase , qui en compte cinq , ce théoricien place les besoins fondamentaux (physiologiques) comme préalable à toute évolution .La seconde phase concerne le besoin de sécurité , et la troisième, le besoin de propriété et d’appartenance sociale ; la quatrième étant l’estime de soi , pour atteindre la phase finale qui est le besoin de réalisation , aboutissant à l’épanouissement de l’individu .Il me semble que vous ayez franchi toutes ces étapes , mais le citoyen lambda est loin de goûter à ce fruit défendu (la pomme),surtout sous nos contrées tropicales .La faute à qui ??? En tout cas, on n’a pas besoin de toutes ces données pour comprendre notre malheur ,car on le subit quotidiennement .Quand on ne dort pas la nuit , car on a le ventre vide , ou quand on vit dans la peur d’une quelconque "invasion ", quand dans la rue , on est aux aguets ,car on ne sait pas dans quelle "sauce" on va être mangé , quand la pollution due aux émanations de gaz toxiques jalonne notre parcours , quand on n’a pas de travail pour nourrir notre famille , quand il n’y a pas d’eau pour se laver et pour boire ,et pas de lumière pour nous éclairer(et la liste n’est pas exhaustive), n’est on pas tenté de voir si l’herbe est plus verte ailleurs ? Si nous avons des terres arables (8M)qui pourraient nourrir toute la population , pourquoi ne sont elles pas exploitées , mais données à des entités qui ne s’occuperont que de leurs propres intérêts ? Il en est de même pour la démocratie tant décriée dans notre pays. N’avions nous pas une forme de gestion traditionnelle de notre cité (Soatoavina Malagasy ,Fokonolona), qui correspond à notre identité Culturelle ,et qui a fait preuves de discernement, et de réussite de la part de nos ancêtres ? il me semblerait , que le retour à nos valeurs culturelles , sans renier le progrès et ses avancées technologiques , est un atout considérable pour notre développement. Le japon est un exemple qui peut illustrer cette orientation , sans pour autant tomber dans leurs excentricités .Mais ceci n’est qu’un avis d’un bipède qui n’a que son clavier pour s’exprimer . Pour le moment ,seul le Bling Bling et les maquettes bien articulées sont les seuls moyens pour endormir la plèbe .Attendons le Match retour des Barea ...pour un dernier sursaut d’honneur .

    • 14 novembre à 15:32 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Dadabe

      Bonjour Dadabe,

      Encore une fois, vous avez raison sur toute la ligne.

      La résurrection du peuple malagasy aura lieu après moi dans un avenir lointain, dommage...

      Bonne journée à vous et votre petite famille.

    • 14 novembre à 17:45 | Isandra (#7070) répond à Dadabe

      Narcisse,

      Qui doute encore que cet homme a de mentalité de djihadisme en lui, les tendres embrassades pour les fidèles, les frères, les sous-fifres et les coups de kalak pour les mécréants, tout ce qui n’est pas d’accord avec lui et n’a pas même opinion que lui, ose le contredire,...?

      Aujourd’hui, il a lancé un fatwa contre Isandra qu’il souhaite voir disparaître, parce que sa présence le dérange, voici, le verdict : peine capitale « PS - Heu... à la réflexion, et afin de ne pas trop fatiguer le fouetteur, je suggère de commuer ces 500 coups de fouet en une simple petite balle dans la nuque. C’est propre, net et pas cher. Ok ou Ko ».

      Il lui reste de prononcer dieu est grand, et le geste est parfait.

      Tout en se prétendant démocrate.

      Les restes de ses écrits, ce ne sont que de la littérature d’un gauchiste, qui pense que la terre est déjà devenue un jardin d’Eden, « tu mangera à la sueur de ton front » ne s’applique plus,...

    • 14 novembre à 19:42 | arsonist (#10169) répond à Dadabe

      << 14 novembre à 17:45 | Isandra (#7070) répond à Dadabe ^
      << Aujourd’hui, [Dadabe] a lancé un fatwa contre Isandra ... qu’il souhaite voir disparaître,
      << voici, le verdict : peine capitale ... une simple petite balle dans la nuque.
      << C’est propre, net et pas cher. Ok ou Ko ».

      Commentaire :
      J’enfonce le clou , car je trouve que Dadabe est trop gentil .
      Pourquoi ne pas faire comme "ici , chez moi , en Chine" ? Hein ! Pourquoi ?
      On exécute la condamnée .
      Et on envoie la balle qui a servi à l’exécution à sa famille pour que celle-ci rembourse à l’état le prix de cette balle ?

    • 15 novembre à 13:28 | Isandra (#7070) répond à Dadabe

      Masin-Joany,

      Hihihi ! Après le post de Zanadralambo, il est en Chine, maintenant.

    • 15 novembre à 14:45 | arsonist (#10169) répond à Dadabe

      J’ai toujours écrit ici , et je le ré-écris encore :
      je suis un Merina de partout et de nulle part !
      Je suis en Chine .

      PS : Zanadralambo , le "Merina Andriana de la plus basse classe des Andriana" , prétend que son "tombeau familial" [il croit naïvement que cela intéresse d’autres personnes que lui-même] se trouve près d’ "Ambohitrabiby" [sic] . Comme si on va croire aussi un vantard qui écrirait ici "je suis un fils d"Antaninarivo" ou "je suis un zanak’Iharivo" .

    • 15 novembre à 15:42 | elena (#3066) répond à Dadabe

      Aujourd’hui, j’ai le réflexe conditionné musical 🎶
      En hommage à Dadagaby qui nous a quitté, il y a 2 ans, Zanak’iarivo et le délicieux accent malgache :

      La musique adoucit les moeurs, dit-on.

  • 14 novembre à 12:56 | zanadralambo (#7305)

    Vive le week-end, j’ai un peu de temps à perdre. Je me suis dit, je vais faire un tour sur MT, juste histoire de voir si les zintellos qui le hantent ont évolué. Hélas, les mêmes querelles scélérates et mesquines, le « moi, je…moi, je ». Et quand je lis le facho en chef du forum, St Jo pour ne pas le nommer, tirer, comme d’habitude, à boulets rouges sur tout ce qui ne va pas dans son sens, je me dis que j’ai bien fait de déserter ce forum où l’insulte est toujours le premier argument, le Ba ba d’un discours convenu et primaire, je n’ose pas dire primitif par respect à quelques uns pour qui j’éprouve respect et amitié. Je reconnais que le gus a mis un peu d’eau dans son vin, ses diatribes contre la France colonialiste, la France occupante (« mpanani-bohitra », « mpibodo tanin’olona » qu’il disait, à l’époque de la guerre des îles éparses où lui et ses copains Isandra et Betoko nous traitaient de vendus, de renégats, Finengo, Tsimahafotsy, Menalahy et moi…) ont curieusement disparu…. Le saint homme se prend même à glorifier presque cette France où il se planque, cette France sur laquelle, il y a un an il crachait pourtant son mépris, sa haine. Tout ça pour se faire bien voir de quelques âmes charitables qui sont tombées dans le panneau. M…, St Jo dire qui dit du bien de la France, c’est comme si on entendait Le Pen reconnaître qu’un immigré est, somme toute, un être humain. Une incongruité absolue !!!
    Méfiez-vous, braves gens, ce grand démocrate de S t Jo (il n’est plus en Chine ?) n’est qu’un gros raciste (rappelez-vous de ses attaques contre les karana et les métis… safiotra qu’il disait), un xénophobe fini. Il n’ y a pas un grain d’humanisme dans ce fieffé menteur, doublé d’un crétin prétentieux. On n’est pas si mal que ça en France, aura-t-il un jour le courage, les c… de le reconnaître ? Au fait, je ne suis pas de Sabotsy Namehana, le tombeau de ma famille n’est pas loin d’Ambohitrabiby, le fief des descendants de Ralambo. Avis à l’ olibrius qui passe le plus clair de son temps à descendre sur MT le moindre quidam qui oserait ne pas partager ses idées nauséabondes. Tant d’ordures dans la tête finit par faire de l’andriana le plus accompli du forum un esthète de la merinitude mer.dique.
    Je ne suis que de passage, je laisse St Jo et ses petits copains à leurs gueguerres, à leur croisade nationaliste. Jouer à qui pisse le plus loin, j’ai passé l’âge. Avec le St Jo, de surcroît, non merci, très peu pour moi.

    P.S . Bravo aux Baréa qui portent haut nos couleurs. Une bande de barjots dont les ¾ des membres ont ce sang impur qui fait tant horreur à St Jo. Je me rappelle, notamment, lors de l’annonce de la sélection de Morel, ce fut pratiquement le seul à trouver à redire. Un créole de plus dans l’équipe nationale malgache, vous pensez…quelle hérésie.

    • 14 novembre à 13:49 | Yet another Rabe (#4812) répond à zanadralambo

      Bonjour Zanadralambo,

      Je suis content de votre réapparition sur le MT.

      Quand vous dites "Moi je, moi je", il me semble évident que pour certains forumers intervenir sur ce forum est une question existentielle (Regardez moi, moi j’existe je suis le plus intelligent).

      Ne vous engagez pas dans la personnalisation des débats qui fatalement finit par une bataille d’ego et se termine par des noms d’oiseaux et des inimitiés.
      Tout celà est stérile.
      Vous valez mieux que celà.

      Restez svp sur les débats d’idées dans lesquels vous excelez par la valeur ajoutée de vos interventions.
      De ma part, ce n’est pas de la brosse à reluire mais sincère.

      Je terminerais par une citation attribuée à Anna Eleanor Roosevelt : « Les grands esprits discutent des idées ; les esprits moyens discutent des événements ; les petits esprits discutent des gens. »

      Amicalement
      YaR

    • 14 novembre à 14:06 | Marika (#9389) répond à zanadralambo

      Raha fanaratsiana sy fankahalàna olona iray no anaovana article lava be toy izao dia hoy aho hoe :Marary saina angamba ilay ra-namana fa tsy misy olona afaka hiady aminy dia aleony manangana ady amin’ny iray eto amin’ny MT.
      Raha izany ny foto-pisainanao rangahy dia aleo mi-foritika éry hoy ilay raikalahy izay fa tsy izany no ilaina eto fa sehatra fifanankalozan-kevitra sy vaovao.

    • 14 novembre à 14:08 | arsonist (#10169) répond à zanadralambo

      "Zanadralambo" ?
      Bof ! Toujours le même refrain , pourtant déjà commenté il y a plusieurs jours de ça , sous l’éditorial de MT.com.
      Rien de neuf , dans cette grosse tête donc .

      Donc , plus de Sab’Nam (comme il disait jadis) .
      Son tombeau familial près d’Ambohitrabiby [sic] , prétend-il maintenant .
      [Sait-il au moins le nom exact de ce lieu ? Il y a des ces vantards ...]
      Cela intéresse tout le monde où se trouve son tombeau familial à lui ?

      "Jouer à qui pisse le plus loin, j’ai passé l’âge" , répète à l’envi ce gamin attardé .
      Car il a déjà dit auparavant "qu’il ne joue plus à ça" .
      Mais comment ne pas le répéter si ce gros malin n’a pas quelque chose d’autre à sortir de sa grosse tête ?
      Qui parie qu’il ne sortira pas ça à nouveau lors de sa prochaine visite sur ce forum ?

      Cracher sa viscérale haine ?
      Y a-t-il pensé , ce prétendu "faisant partie de la sous-caste la plus basse de la caste des Andriana" ?

      Très fort , le mec , hein !
      Une gloire du lycée Gal ... heuuu ... du bahut !

    • 14 novembre à 14:37 | zanadralambo (#7305) répond à zanadralambo

      Je ne viens pas tous les jours sur MT. Je viens de découvrir la réponse lunaire qu’a faite, dans une autre rubrique, le troll à mon intervention de lundi dernier. Laquelle avait été, pour une raison qui m’échappe complètement, censurée par MT. Lui l’ avait lue. A peine mon texte publié, il avait disparu, pourtant, le St Jo lui, l’avait vu, c’est bien le seul apparemment. Faut croire que le saint homme n’a pas d’autre occupation, il passe le plus clair de son temps ici à guetter le moindre os à ronger. Le premier qui a le malheur de ne pas lui plaire, à dégommer.
      Il nie tout en bloc, évidemment, évidemment. J’ai inventé ses accusations contre la France impérialiste lors des débats que nous avons eus ici sur les îles éparses, occupées illégalement par un pays toujours colonialiste (sic). Pour masquer la violence de ses mots, il écrivait en malgache, histoire d’enfumer les Français du forum. Qui, d’ailleurs, n’avaient pas été dupes. C’est dire à quel point le personnage est vicieux… J’ai donc inventé aussi ses attaques ad hominem contre les métis du coin, les « safiotra ». Métisse que je salue et embrasse en sait quelque chose.
      Je ne vais pas m’amuser à fouiller les poubelles de MT pour ressortir toutes les ordures que ce personnage a déversées .Tant de mauvaise foi au service du mensonge, j’hallucine.

      Allez, amitiés à ceux qui m’aiment bien, particulièrement à Yet Another Rabe. Vous avez raison, je vais arrêter cette polémique stérile. Mais il fallait que je mette le point sur certains « i ». D’aucuns véhiculent ici la haine, on ne peut indéfiniment détourner les yeux.

    • 14 novembre à 15:15 | vatomena (#8391) répond à zanadralambo

      Encore une de ces personnes qui ne peuvent arguer sur un sujet courant sans faire mention de l’odieux Lepen .C’est un travers tres courant chez nombre de scribouilleurs qui semblent hantés par ce personnage qui se réclame comme français d’abord. Ce Lepen en question est parti deux fois en guerre en Algérie et en Indochine pour la défense des interets de son pays et chaque fois dans une unité de la légion étrangère . Comme c’est bizarre...

    • 14 novembre à 15:36 | arsonist (#10169) répond à zanadralambo

      << 14 novembre à 14:37 | zanadralambo (#7305) répond à zanadralambo ^

      (i) << Je viens de découvrir la réponse lunaire qu’a faite, dans une autre rubrique, le troll à mon intervention de lundi dernier.
      Comments : La vérité si le troll ment ?

      (ii) << mon texte publié avait disparu, pourtant, le St Jo lui, l’avait vu, c’est bien le seul apparemment.
      Comments : Normal ! Saint-Jo a des hyper-dons surnaturels !
      Il lit ce que les autres ne voient pas !
      Il n’est pas un Saint pour rien !

      (iii) << J’ai donc inventé aussi ses attaques ad hominem contre les métis du coin, les « safiotra ».
      Comments : Ce n’est pas tout !
      Nez_gros , je l’’appelle aussi Negro .
      Isandra , je la qualifie de "besileo" !
      betoko , je l’appelle "jomaka Ambatomanga" !
      Zanadralambo , je le qualifie "Andriana de la sous-caste la plus basse des Andriana" !
      Ah l Le raciste que je suis !

      (iv) << Je ne vais pas m’amuser à fouiller les poubelles de MT
      Comments : "Fouiller les poubelles" ? C’est une tâche indigne d’un Andriana , fût-il de la sous-caste la plus basse !

      (v) << je vais arrêter cette polémique stérile.
      Comments : "Déserter" n’a-t-il pas été écrit deux fois par ce courageux dont "le tombeau familial" se trouve dans un lieu près d’ "Ambohitrabiby" [sic]

  • 14 novembre à 13:23 | dominique (#9242)

    C’est très bien de mettre en vente sur les marchés internationaux , mais déjà avant toutes choses il faudrait un très bon transport surtout Aérien et en comble de tout il n’y a plus ou presque plu de pognon dans les poches pour les acheter ... faites vos comptes ... demandez au pharaon et a Isandra ils vont vous résolver le problème vite fait ; il vont même vous expliquer que si vous en avez besoin la manière de vous en passer .... bon courage aux producteurs .

  • 14 novembre à 13:37 | Shalom (#2831)

    Tsetsatsetsa tsy haritra ihany :

    Lavitra ny hanivaziva ny fahalasanan’ny namana Finengo izay nifanandrana matetika tamin’i betoko teto amin’ity serasera ity.
    Gaga ihany ankehitriny fa tsy hita soratra intsony koa ilay betoko dadanaivo joman’Ambatomanga fohy tongotra havia, manahy aho hoe sao dia lasa namonjy an’i Finengo ihany koa izy ka manoy ny adi-hevitra any ankoatra any ?

    • 14 novembre à 14:15 | Marika (#9389) répond à Shalom

      Ity olona lazain’i Shalom ity dia tsy mari-pototra loatra ny fomba filazany mikasika ny toerana hipetrahany. Indraindray eto Madagasikara, indraindray any la Réunion kanefa tafaverina tampoka eto indray nandritry ny confinement (aéroport efa nihidy) , tsy fantatra na lasa any la frantsa izay mirongatra be ny aretina ankehitriny. I dadanaivo jomak’ambatomanga,fohy tongotr’ila anefa somary efa nahazo taona ihany.

    • 14 novembre à 14:30 | Rainingory (#11012) répond à Shalom

      Manao ahoana daholo,
      Marina tokoa fa nahalasa saina ahy ny tsy nahitana intsony an’i Betoko teto, nanomboka tamin’ny omaly na afakomalin’ilay andro nampitsingelangelatra an’i Isandra teny amin’ny Rova.
      Fa lasa aiza hono e ?

    • 14 novembre à 14:41 | Besorongola (#10635) répond à Shalom

      Shalom bonjour.
      S’il est mort on l’aurait su selon son testament ci dessous !

      26 octobre à 17:01 | Besorongola (#10635)

      Conseil à Betoko

      # 26 octobre à 08:53 | betoko (#413) répond à Dadabe ^

      Sincères condoléances à toute sa famille et à ses amis .Cela fait quelques semaines qu’il est absent sur M T , je me suis dit que ce n’est pas dans ses habitudes , il y a une raison certainement , et voilà
      Dadabe , pourriez vous nous dire qui etait ce Finengo, son vrai nom et pourquoi il était aussi cru et très revendicatif avec des méchancetés dans ses interventions sur ce site ?

      Betoko.

      Donnez l’exemple, laissez un testament contenant votre identifiant et pseudo Mat à votre famille et qu’elle publierait après votre mort ici votre vrai nom et pourquoi vous êtiez devenu un soutien aveuglé de Rajoelina !
      D’ailleurs si vous êtiez vraiment un VIP, il n’ est pas difficile de trouver à Tana et à Ambatomanga quelqu’un qui roule en vieille Mercedes, kapila et habitait à La Réunion.. On peut même mettre une prime de 450.000 ariary à celle ou celui qui donne une info là dessus mais... Est ce nacessaure ?

      # 26 octobre à 19:14 | betoko (#413) répond à Besorongola ^

      C’est fait besorongola

    • 14 novembre à 21:43 | arsonist (#10169) répond à Shalom

      Momba an’i betoko , dia izao koa ange no mety ho zava-niseho e !
      Noho ity fanotàna fady ny Rovan’Antananarivo ity , dia mety ho tafitohina ihany i betoko , dia tonga saina fa misy zavatra tsy azon’ny fanahy ekena ny momba io Colisée io .
      Iza no mahita , raha toa ka lasa mpanohitra ny foza koa i betoko .
      Avy any Ambatomanga ange i betoko , arakin’ny filazany e !

  • 14 novembre à 13:49 | Shalom (#2831)

    Resaka lodisy.

    Fony ny Andriana Beloha Guy praiminisitra dia nametraka lalàna momba ny fanondranana lodisy izy ka tao anatin’izany ny resaka haben’ny voankazo (calibre).
    Mampalahelo anefa rehefa mandalo any ivelany isika indrindra any Lafrantsa dia toa zary voankazo maitso-tapa izany no hita ary tsy mifandraika amin’ilay fampiarana voalaza etsy ambony akory.
    Asa na efa nanoratra aho teto fa niantomboka 2009 aho dia tsy nividy lodisy gasy rehefa any ivelany : menatra aho ary tsy mamporisika olona hividy ireny mihitsy satria tsy ireny no endriky ny voankazo azo ho hanina ary fanalam-baraka ny famokarana aty amintsika ireny varotra ireny.

    Efa taona vitsivitsy izay dia nanomboka miakatra be ihany koaany Eropa ny lodisy vokatra avy atsy Afrika Atsimo ary voankazo efa ho roa lehibe noho ny voankazo alefantsika ny azy ireo (mitovy amin’ilay "calibre" nofeperen-dRazanamasy).
    Ny tsara ho marihina anefa dia malagasy no tompon’ny konsesiona lodisy lehibe indrindra ao Afrika Atsimo. Niantomboka 2009 izy no nanao izany fony izy ireo nitsaoka nandositra ny fanonganam-panjakana.

    Fanontaniana : homen-tsiny ve izy ireo ary omen-tsiny ve io malagasy io ?
    Anao ny safidy mamaly izany.

  • 14 novembre à 14:12 | lé kopé (#10607)

    Namana Vohitra ,
    Marina ny voalazanao fa toa lasa mitsoaponenana daholo izay Malagasy afaka manao izany , ary ny mahagaga ,dia toa mahomby daholo izy ireo rehefa miantsehatra @ fihariana any @ izay toerana itadiavany ravin’ahitra any .Rehefa mandeha @ toerana iray ny tenanay , dia zendana tokoa fa misy foana olona mampilaza fa misy mpiray Tanindrazana @ tena , izay toerana rehetra aleha . Faly tokoa ny tena ,satria , mahomby avokoa ny ankabeazany izy reny @ sehatra izay ifantenany. Fanontaniana , "ny tany ve no ratsy , sa ny Olona no efa lany vatsy " (Raoul -Mahaleo ).

  • 14 novembre à 14:15 | Besorongola (#10635)

    LES ISLAMISTES POLITIQUES DEFIGURENT LE CORAN !

    Pour répondre aux caricatures de Mahomet, voici ce que dit le Coran
    Il faut rappeler ce que dit le Coran, le livre saint de l’islam, pour désarmer le terrorisme, particulièrement en ce 13 novembre, jour de commémoration des attentats de 2015.
    Marwan Sinaceur
    Professeur de psychologie sociale à l’ESSEC, de religion musulmane, spécialiste de la résolution des conflits et de la culture arabe
    D’anciens numéros de Charlie Hebdo sont exposés et en consultation libre, à Marseille,...

    D’anciens numéros de Charlie Hebdo sont exposés et en consultation libre, à Marseille, le 22 septembre 2020, alors que le procès de l’attentat s’est ouvert début septembre. (Photo Gerard Bottino/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)
    Les attentats terroristes qui frappent et endeuillent la France et l’Autriche font ressurgir le débat sur les caricatures de Mahomet, Prophète de l’islam. Dans ce débat, de multiples voix s’expriment, de tout angle de vue. Mais un point de vue manque singulièrement : celui du Coran. Ce point de vue est crucial pour défaire l’idéologie extrémiste qui se réclame de la religion. Il faut rappeler ce que dit le Coran pour désarmer le terrorisme, comme l’apologie du terrorisme. Que des adolescents se soient réjouis du meurtre abject de Samuel Paty témoigne de l’urgence de cette mise au point. Que cela se passe cinq ans après les meurtres abjects des journalistes de Charlie Hebdo, après les effroyables attentats du 13 Novembre, après tant d’attentats terroristes à Paris, Nice, et ailleurs, rend cette mise au point sur ce que dit le Coran encore plus primordiale.

    Des caricatures blessantes pour les musulmans
    Pour beaucoup de musulmans, les caricatures du Prophète sont insultantes, blessantes, vulgaires, ou mettent mal à l’aise. Elles représentent une attaque contre la personne sainte du Prophète, une accusation mensongère (puisqu’elles véhiculent des images de barbarie, pornographie, ou violence), et peuvent être prises comme une attaque contre l’islam même.

    Comment donc doit-on répondre aux caricatures quand on est musulman ? Ce que dit le Coran, livre saint de l’islam, apporte des réponses claires. Il suffit de prendre la peine de le lire.

    Le Coran met d’abord une limite à la tentation de se venger d’une offense. La loi du talion y est permise, mais à condition qu’elle soit strictement proportionnelle au dommage causé : “Quand quelqu’un vous agresse, usez de réciprocité en proportion du dommage causé.” (Coran, 2.194). Toute réaction disproportionnée est condamnable (Coran, 2.178 ; 2.194). Aucune offense verbale ou écrite, insulte ou caricature, ne saurait donc justifier un appel à la violence et au meurtre, ni même au boycott des produits d’un pays. La logique est implacable : œil pour œil, dent pour dent pourrait se décliner à propos des caricatures du prophète par une réponse… sous forme de caricatures.

    Celui qui sur-réagit devient l’agresseur
    Mais le Coran s’empresse d’ajouter que pardonner est mieux qu’exercer la loi du talion : la loi du talion est un droit, mais, quelle que soit l’offense, l’offensé s’élève moralement à ne pas demander réparation (Coran, 5.45 ; 16.126 ; 42.40). Le Coran dit : “Si vous devez exercer des représailles, que cela soit à la mesure de l’offense subie, mais si vous pardonnez, cela vaudra mieux pour ceux qui sont capables de se dominer.” (16.126). Et encore : “Quiconque renonce par charité à la loi du talion obtiendra la rémission de ses péchés.” (Coran, 5.45.). Ce message fait écho à celui de Jésus dans l’Évangile (Mathieu, 6.12 ; 18.32-33) : le pardon vaut mieux que la réciprocité, car quiconque voudra demander le pardon de Dieu doit d’abord pardonner à autrui (Coran, 3.134 ; 42.37 ; 45.14). Le Coran résume ainsi ce que doit être la réponse à une offense : “La riposte doit être égale à l’offense subie, et que celui qui pardonne et se montre conciliant trouvera sa récompense auprès du Seigneur, car Dieu n’aime pas les agresseurs.” (42.39-40). La conclusion du Coran est sans appel : celui qui sur-réagit devient l’agresseur.

    "

    • 14 novembre à 16:46 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Besorongola

      Correction : ce que nous sommes et pas "ceux"

  • 14 novembre à 14:16 | Besorongola (#10635)

    Dis-leur : ’Libre à vous de vous moquer !’", précise le Coran (9.64).

    En cas de différends ou polémiques avec autrui concernant la religion, l’homme ne doit pas chercher à se faire justice lui-même ni à imposer sa vision à autrui (Coran, 6.164 ; 22.67-69 ; 39.46 ; 45.17). Le Coran le dit explicitement, c’est à Dieu qu’il reviendra de trancher, et Il le fera dans l’autre monde, pas dans ce monde : “Il tranchera, au Jour du Jugement dernier, vos différends.” (22.69 ; voir aussi 3.55 ; 59.23). On s’est moqué souvent des Prophètes, et la réponse des Prophètes est de ne pas réagir et de s’en remettre au jugement de Dieu dans la vie future ; c’est le cas de Noé, par exemple (Coran, 11.38). Face à la moquerie ou au blasphème, le Coran recommande donc la patience, de ne pas réagir, et de s’en remettre simplement au jugement de Dieu dans la vie future (2.212 ; 9.64). “Dis-leur : ‘Libre à vous de vous moquer !’”, précise le Coran (9.64).

    Le Coran recommande explicitement de ne pas se disputer avec autrui quand celui-ci se moque de la religion musulmane : “Il est inutile de nous disputer” puisque c’est Dieu qui tranchera au final (42.15). Quand un(e) musulman(e) entend un discours contraire à sa religion, il doit “se détourner, en disant : ‘À nous notre manière d’agir, et à vous la vôtre ! Que la paix soit avec vous !” (Coran, 28.55). Et encore : “Lorsque tu vois ceux qui dénigrent Nos versets, évite de te mêler à eux, jusqu’à ce qu’ils changent de sujet.” (Coran, 6.68). Le message est clair : éviter la confrontation, éviter la polémique lorsque certains dénigrent ou se moquent du Coran. Et, ce faisant, conserver une attitude conciliante, sans réponse violente ni même verbale (7.199). C’est Dieu qui se chargera de juger chaque individu pour sa croyance –ainsi que pour le bien ou le mal qu’il aura fait. Si cela s’applique au Coran, livre saint de l’islam, cela s’applique, a fortiori, à une caricature du Prophète, même insultante ou vulgaire. De manière générale, le Coran recommande l’humilité et la bienveillance, y compris par rapport aux non-croyants (7.199 ; 25.63). Par exemple : “Les serviteurs du Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur la terre, ceux qui répondent avec douceur aux non-croyants qui les interpellent” (Coran, 25.63). Comme la psychologie le suggère, il vaut mieux ne pas accorder trop d’importance à l’insulte ni lui offrir une caisse de résonance (Watzlawick et al., Une logique de la communication).

    Chacun a la liberté de croire en ce qu’il ou elle veut, en son âme et conscience. Il ne s’agit pas pour les croyants ou croyantes de contrôler les pensées d’autrui, mais de faire l’effort soi-même, individuellement, d’atteindre la foi. La logique est simple : chacun est responsable de sa croyance, pas de celle d’autrui. Autrement dit, le refus d’engager des polémiques concernant la religion procède de la responsabilité individuelle de chacun (Coran, 6.164). Ainsi, dans toute discussion concernant la religion on doit faire preuve de modération (Coran, 16.125.). On ne peut forcer quelqu’un à croire. Même le Prophète de l’islam ne pouvait convaincre ceux ou celles qui ne souhaitaient pas entendre son message, le for intérieur reste du domaine de l’intime (Coran, 28.56 ; 46.23). Et, personne ne peut tout savoir, seul Dieu sait tout (Coran, 18.22). Il faut donc accepter de ne pas vouloir avoir raison contre autrui et chercher soi-même, de manière continuelle, son chemin spirituel.

  • 14 novembre à 14:16 | Besorongola (#10635)

    Le Coran recommande l’humilité et la bienveillance, y compris par rapport aux non-croyants.

    De fait, le Coran insiste explicitement sur la responsabilité morale individuelle de chaque homme ou femme : chacun doit assumer la moralité de ses actes individuellement, et nul ne pourra se prévaloir des injonctions d’autrui pour échapper à la moralité de ses propres actes (Coran, 2.48 ; 17.13, 15 ; 19.95 ; 75.13-15 ; 82.19). Par exemple : “Nous avons rendu tout être humain responsable de sa destinée” (Coran, 17.13). Suivre l’avis ou le précepte d’autrui ne dédouane pas de sa propre responsabilité morale (Coran, 6.164). Cela implique de ne pas céder aux émotions collectives et de faire preuve de retenue individuelle.

    Croire en Dieu est considéré comme crucial dans l’islam, mais, ce n’est pas à l’homme de se faire justicier en place et lieu de Dieu. Vouloir convaincre autrui à propos de la religion y est vu comme “futile” (Coran, 43.83). Certes, on peut apporter le message divin, mais le receveur du message exerce sa pleine responsabilité individuelle à juger de ce message et à décider de le suivre ou non ; chacun est responsable pour soi-même (par exemple, Coran, 6.69).

    Proximité entre l’islam et les deux autres monothéismes
    Comme l’a montré Hannah Arendt (La crise de la culture, chap. 2), le monothéisme présuppose un sujet responsable individuellement puisque chacun sera jugé pour ses propres actes dans l’autre monde. L’islam ne fait pas exception, et la proximité culturelle entre l’islam et les deux autres monothéismes est plus forte qu’on ne le croit.

    C’est donc à chacun d’exercer son jugement sur le chemin vers une plus grande maîtrise, vers une plus grande moralité. La lutte pour être une meilleure personne est un combat de tous les instants. On ne peut être responsable pour autrui –des agissements ou des croyances d’autrui, certainement pas de ses insultes–, mais on peut être responsable de soi –de ses agissements et de ses croyances, de sa réaction face aux insultes. C’est là l’un des sens profonds du Coran. Un message qui n’est pas sans rappeler les philosophies humanistes du Judaïsme, du Christianisme, ou des stoïciens.

    Les caricatures du Prophète sont insultantes. Face à une insulte ou une offense, le Coran recommande la maîtrise de soi. Ni surenchère. Ni polémique. Ni violence.

    • 14 novembre à 16:18 | nez_gros (#10715) répond à Besorongola

      @besorongola, gros n’abordes pas de choses que tu ne maîtrise pas, :
      - déjà, il y a d’autres versions du coran, mais qui ont été carrement ecartés par le 3ème calife othman...

      - Et surtout le Coran est une constitution, la tradition ou sa pratique en est une autre, or cette tradition , validée par tous les Maddhab est une pratique moyenâgeuse

      C’sst comme , si tu dis, Ratsiraka et Rajoelina sont des democrates et des republicains , car les constitutions de la 2é republique, et de la 4è république le disent... t’as capté ou pas...

      Aleo handeha tse koahy aho a Rio grande nahoda noho rakemba , 6 heures de route, d’ici où je sui d’ EL PASO , fa bakeo miresake

    • 14 novembre à 16:28 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Besorongola

      Bonjour à tous,

      Je voudrais apporter ma propre vision non pas par rapport à la religion mais en tant qu’être humain sensible.

      Ma définition de la religion n’est pas que les "paroles" décrites soient des indications à suivre à la lettre. Ce sont des " explications" ou tentatives d’explications pour les gens qui ne savent plus quoi penser, comme un enseignant expliquerait à ses élèves. Après, ceux qui les reçoivent peuvent les interpréter de diverses façons, souvent selon leur convenance.

      Quelque chose que l’on ignore souvent c’est la petite voix qui parle dans notre tête à chaque action que l’on fait. L’homme a cette capacité naturelle de séparer le " bien" du " mal", malheureusement, il se fait souvent influencer par divers facteurs extérieurs.

      Je n’ai par exemple pas besoin de lire le coran ou la bible pour savoir qu’une insulte ne mérite pas la mort. Il y a eu quantités d’insultes contre le christianisme (ex le film " la dernière tentation du Christ"), qui ont provoqué un tollé de la part des chrétiens et du pape même, mais ça n’est jamais allé jusqu’au meurtre ni même poussé à en venir aux mains.

      Quand aux explications du coran de Besorongola sur la capacité de pardonner et de ne pas s’intéresser à ceux qui nous attaquent, c’est un encouragement à développer sa personnalité pour arriver au niveau où l’on s’aperçoit que ce que les autres disent de nous n’engagent qu’eux-mêmes et n’ont rien à voir avec ceux que nous sommes réellement.

      Tout cela est un travail de tous les instants pour analyser ce que nous faisons et les conséquences que cela implique. En bref, nous sommes les seuls à savoir qui nous sommes, même si quelquefois nous avons tendance à repousser cette petite voix qui nous dérange, les autres n’ont qu’un aperçu superficiel. En ayant cette certitude, ce que les autres disent de nous n’ont plus de façon naturelle aucune importance.

      J’arrête là car j’ai déjà la réputation de digresser sur des choses qui n’ont rien à voir avec les sujets traités. Bien que cette réputation ne m’atteint pas personnellement, j’ai à coeur de ménager toutes les susceptibilités, et ça fait partie du combat de tous les instants que je mène pour essayer de m’élever et de m’améliorer.

      Sur ce, bon week-end à tous.

  • 14 novembre à 15:28 | Isandra (#7070)

    HS : Tant qu’à faire, moi aussi, je m’y mets, mais, pour la bonne cause, le respect du peuple.

    Jean Eric Rakotoarisoa aux sénateurs - « Le budget n’est pas une excuse pour faillir à ses devoirs

    "Appel au respect de la Constitution. Tel est en gros le message du président de la Haute Cour constitutionnelle, Jean Eric Rakotoarisoa, à l’attention des sénateurs. Au cours d’un entretien avec la presse, hier, le patron d’Ambohidahy a évoqué la situation qui prévaut au niveau du Sénat et prenant visiblement l’allure d’une infraction aux textes stipulant la tenue d’une session budgétaire en cette période de l’année. « Le problème de budget ne doit en aucun cas être un motif pour commettre un manquement à une fonction publique (celle de sénateur en l’occurrence) », a souligné le président de la HCC.
    En guise d’argument, il évoque la situation de cette éminente Cour pendant une certaine période électorale. « Il fut un temps où notre institution a aussi été confrontée à des problèmes de finances. Le budget qui nous était destiné n’était pas encore débloqué. Pourtant, cela ne nous a pas empêché de travailler et de mener à bien nos missions durant le processus électoral », confie Jean Eric Rakotoarisoa. Le numéro un de la HCC déplore ainsi l’attitude des membres de la Chambre haute.
    Absentéisme
    A priori, un grand nombre de sénateurs répondent absent bien que la session ordinaire du Parlement ait déjà commencé depuis le mois d’octobre. Le taux d’absentéisme très élevé des sénateurs dès la cérémonie d’ouverture officielle de cette 2ème session ordinaire était annonciateur du manque d’enthousiasme qui règne au sein du palais d’Anosikely. Cela continue d’ailleurs en ce moment, aucune activité majeure n’a encore démarré du côté de cette Chambre du Parlement.
    La veille même du coup d’envoi de cette session budgétaire, le président du Sénat Rivo Rakotovao avait annoncé à la presse ce qu’il qualifie de « blocage du budget de l’institution par le ministère des Finances et du Budget ». A ce sujet, le président de la HCC de souligner que « le Sénat n’est la seule institution à faire face à un problème de budget. A ce que je sache, l’Assemblée nationale connait aussi les mêmes problèmes mais les députés continuent pourtant de travailler. »
    Les points sur les « i »
    Concernant les nombreux critiques qui entourent les différentes décisions émises par la HCC, Jean Eric Rakotoarisoa a tenu à mettre les points sur les « i ». A entendre ses explications, la Haute Cour constitutionnelle est une institution judiciaire qui possède une vocation politique. Ainsi, les décisions prises par cette éminente juridiction sont liées au contexte politique du pays. Selon toujours ses explications, les juges d’Ambohidahy tiennent toujours compte des facteurs de stabilité politique dans leur prise de décision.
    Il a pris exemple sur la décision prise par cette Cour durant les moments forts de la crise née de la manifestation des 73 députés en 2018. En réponse à une requête en déchéance du Président, la HCC avait alors décidé la dissolution du Gouvernement de l’époque. « Créer une nouvelle crise alors qu’on sortait à peine d’une crise n’était pas la solution ».
    S.R. Laverite.mg

    • 14 novembre à 19:35 | lanja (#4980) répond à Isandra

      La HCC est réduite à un petit instrument politique du pouvoir, enseignant à l’université de tana, Eric Rakotoarisoa fait honte à cet établissement, il doit appliquer ou faire appliquer la loi, il n’a pas à donner de leçon de morale ... si les sénateurs refusent de faire leur boulot, Eric R doit évoquer les sanctions prévues par la constitution , la constitution de DJ est manarapenitra, alors...

    • 14 novembre à 19:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lanja,

      C’est l’apanage de l’opposition, une institution est instrumentalisée par le régime, si les choses tournent à leur défaveur, même si ce sont eux qui ont nommée ses membres,...Selon eux, une institution doit sortir toujours la décision contre le régime.

    • 15 novembre à 00:08 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      Re | Isandra 14 novembre à 15:28
      « HS : Tant qu’à faire, moi aussi, je m’y mets, mais, pour LA BONNE CAUSE, le RESPECT DU PEUPLE.
      « Jean Eric Rakotoarisoa aux sénateurs... "Appel AU RESPECT DE LA CONSTITUTION"...
      « Concernant les nombreux critiques qui entourent les différentes décisions émises par la HCC, Jean Eric Rakotoarisoa a tenu à mettre les points sur les « i ». A entendre ses explications, la Haute Cour constitutionnelle est une institution judiciaire qui possède UNE VOCATION POLITIQUE... »

      Tsara hampiharin’Ingahy prezidàn’ny HCC amin’ny tenany sy ny namany angamba aloha izany fananarana ny senatera izany ny amin’ny tokony HANAJANY NY LALÀM-PANORENANA !

      . Indro averinay eto ny posts momba izany efa nasehonay teto efa tamin’ny Mey 2018

      https://www.madagascar-tribune.com/Requete-en-decheance-vers-la-mise,23863.html

      26 mai 2018 à 23:13 | lysnorine

    • 15 novembre à 00:16 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      Re | Isandra 14 novembre à 15:28
      « HS ... pour...le RESPECT DU PEUPLE. »
      26 mai 2018 à 23:13 | lysnorine (#9752)

      Le président et les membres de la HCC ont commis des « crimes contre la constitution » et doivent être traduits devant la Haute Cour de Justice.

      Rappelons que
      – l’article 133.1 de la Constitution stipule que....le président de la Haute Cour Constitutionnelle [est] pénalement responsable devant la Haute Cour de Justice des ACTES accomplis liés à l’exercice de [ses] fonctions des actes QUALIFIÉS de CRIMES ou DÉLITS au moment où ils ont été commis.
      – Andininy 133.1– Ny [...] Filohan’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana dia tompon’andraikitra itataovam-pamaizana noho ny zava-natao teo amin’ny asany ka voatondro ho HELOKA BEVAVA na HELOKA TSOTRA tamin’ny fotoana nanaovana izany, ka ny Fitsarana Avo no mitsara azy.

      – Selon l’article 133.2. [il peut] être MIS EN ACCUSATION par l’ASSEMBLÉE NATIONALE statuant au scrutin public à la majorité absolue de ses membres.
      . Andininy 133.2 – Ny ANTENIMIERAMPIRENENA no afaka MIAMPANGA azy no afaka miampanga azy ireo amin’ny amin’ny alàlan’ny latsabato atao ampahibemaso lanian’ny antsasa-manilan’ny mpikambana.

      – Enfin, l’article 258 du Code pénal dispose que :
      « Quiconque, SANS TITRE, se sera IMMISCÉ dans des fonctions publiques, civiles ou militaires, ou
      AURA FAIT LES ACTES D’UNE DE CES FONCTIONS sera puni d’un emprisonnement de deux à cinq ans, sans préjudice de la peine de FAUX, si l’acte porte le caractère de ce crime.

      Observations :
      L’USURPATION par la HCC de la SOUVERAINETÉ POPULAIRE, et des pouvoirs d’‘ÉTAT qui en sont l’ÉMANATION et qu’exercent les autorités gouvernementales légales – le président de la République, le premier ministre et le Gouvernement – ou l’ASSEMBLÉE NATIONALE apparaît nettement dans sa « DÉCISION N°18-HCC/D3 DU 25 MAI 2018 RELATIVE À UNE REQUÊTE EN DÉCHÉANCE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE HERY RAJAONARIMAMPIANINA » conjointement avec des VIOLATIONS GROSSIÈRES DE LA CONSTITUTION. [cf http://www.hcc.gov.mg/decisions/d3/decision-n18-hcc-d3-du-25-mai-2018-relative-a-une-requete-en-decheance-du-president-de-la-republique-hery-rajaonarimampianina/

      La HCC dont la principale raison d’être est de s’assurer que telle loi ou tel réglement relevant de sa compétence soit CONFORME À LA CONSTITUTION et RIEN D’AUTRE. En particulier, elle n’a pas à donner des ORDRES TRANCHANT DES QUESTIONS POLITIQUES aux autorités GOUVERNEMENTALES ou PARLEMENTAIRES, issues de la SOUVERAINETÉ POPULAIRE, encore moins à imposer des MESURES POLITIQUES ANTICONSTITUTIONNELLES, visant simplement à sanctionner de facto un coup d’état en cours de progression depuis le 21 avril dernier.

      Rappelons à l’intention de ceux qui ignorent l’histoire de la HCC que SA PRÉTENTION à faire fi de la SOUVERAINETÉ DU PEUPLE et à la placer sournoisement AU-DESSUS des pouvoirs d’État exercés par les autorités gouvernementales ou parlementaires, ISSUES DES SUFFRAGES POPULAIRES a été conçue par le sieur RAKOTOMANANA HONORÉ ET FEU RAZAMASY YVES-MARCEL, ses membres-fondateurs, lors de sa création à l’époque du Livre Rouge et de la Révolution socialiste.

      Sans nul doute, dans sa décision susvisée, la HCC FOULE À SES PIEDS L’ARTICLE 5.1 de la Constitution qui dispose que :
      Article 5.- LA SOUVERAINETÉ APPARTIENT AU PEUPLE, SOURCE DE TOUT POUVOIR, qui l’EXERCE par ses représentants ÉLUS AU SUFFRAGE UNIVERSEL direct ou indirect, ou par la voie du référendum. AUCUNE FRACTION du peuple, ni aucun individu NE PEUT S’ATTRIBUER L’EXERCICE de la souveraineté.

      L’existence de prétendus « POUVOIRS DE RÉGULATION » (??) et de [rétablissement de] l’ORDRE CONSTITUTIONNEL que s’attribue arbitrairement la HCC , en violation de la Constitution [« considérant 16 » ], au détriment de l’exercice de pouvoirs de l’ÉTAT délégués par le PEUPLE SOUVERAIN à ses ÉLUS dépositaires du pouvoir EXÉCUTIF et du pouvoir PARLEMENTAIRE ne figure nullement dans l’article 167 qu’elle invoque pour se justifier ;

      Toujours dans la même lignée – mépris de la SOUVERAINETÉ du PEUPLE, USURPATION des attributions de ses ÉLUS au niveau de l’Exécutif et de l’Assemblée Nationale, et violation conséquente de la Constitution tant dans SON ESPRIT que dans sa LETTRE et, par suite, NON-RESPECT de l’ « État de droit démocratique » – l’argumentation fallacieuse du « considérant 17 » prétend le...CONTRAIRE !

      AUCUNE DISPOSITION DE LA CONSTITUTION – NI D’AILLEURS DE L’ORDONNANCE 2001-003 relative à la HCC ne lui attribue une quelconque fonction de « régulateur du fonctionnement des Institutions et de l’ACTIVITÉ DES POUVOIRS PUBLICS », etc...C’est une USURPATION flagrante de pouvoirs de censure du Gouvernement ou du Parlement.

      « la juridiction de céans rappelle que, conformément à l’esprit de la Constitution, elle représente l’organe régulateur du fonctionnement des Institutions et de l’activité des pouvoirs publics, notamment lorsque celle-ci est entravée dans l’exercice des attributions qui leur sont conférées par la Constitution par les effets d’une crise politique, à l’instar de la situation qui prévaut présentement ;..]

      De même, l’invocation des pratiques constitutionnelles AILLEURS [« considérant 18 »] pour justifier ce mépris de la SOUVERAINETÉ du PEUPLE MALGACHE, l’USURPATION de l’EXERCICE du pouvoir d’État qu’il a conféré à ses ÉLUS au niveau de l’Exécutif et de l’Assemblée Nationale , et la violation de la Constitution, constitue une infraction à ses propres statuts : suivant les attributions qui lui sont dévolues par l’article 27 de ladite loi, la HCC « statue sur la CONFORMITÉ À LA CONSTITUTION » et non sur la conformité avec ce qui se passe AU DEHORS !

      (à suivre)

    • 15 novembre à 00:29 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      Re | Isandra 14 novembre à 15:28
      « HS ... pour...le RESPECT DU PEUPLE. »

      26 mai 2018 à 23:18 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine ^
      « crimes contre la constitution » la HCC usurpatrice, passible de la Haute Cour de Justice
      (suite)

      On peut relever des ATTEINTES à la SOUVERAINETÉ du PEUPLE MALGACHE, des USURPATIONS DE POUVOIR et des VIOLATIONS DE LA CONSTITUTION commises par la HCC dans les ARTICLES SUIVANTS DE LA DÉCISION susvisée :

      Article 4.- Le Président de la République met fin aux fonctions du Gouvernement et procède à la nomination d’un Premier Ministre de CONSENSUS, dans un délai de 7 jours pour compter de la publication de la présente Décision, sur une LISTE d’au moins trois noms, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4ème République.

      – Le président de la République n’A PAS LE POUVOIR DE METTRE FIN AUX FONCTIONS du premier ministre et de ses ministres en l’absence de DÉMISSION DE LEUR PART ! AU TERME DE L’ARTICLE 54.1 Toutefois, il dispose de cette faculté de « mettre fin aux fonctions de premier ministre ... en cas de faute grave ou de défaillance (54.2). Il est clair que LUI SEUL est JUGE en la MATIÈRE et en aucune façon la HCC ou d’autres entités institutionnelles.!. Et c’est UNIQUEMENT sur PROPOSITION du PM qu’il NOMME les ministres (54.3).

      – Le président de la République et/ou le gouvernement et le Parlement n’ont donc pas à tenir compte de l’AVIS PUREMENT POLITIQUE (ce QUI OUTREPASSE manifestement SES ATTRIBUTIONS) et nullement juridique de la HCC en date de juillet 2014 qui REFORMULE péremptoirement et arbitrairement ledit article 54.1. Elle DÉCRÈTE FAUSSEMENT comme conforme à ses dispositions la soumission au président de la République d’ « une liste d’au moins trois noms ». C’est vraiment PRENDRE POUR DES IMBÉCILES tous les élus à l’Assemblée Nationale ou le président de la République qui procède simplement à la RATIFICATION du choix d’un SEUL et UNIQUE NOM sanctionné par La MAJORITÉ pour être nommé comme PM. 

      « Majorité » doit être comprise SIMPLEMENT –sans besoin de faire une gymnastique pseudo-juridique, stérile – comme une majorité de DÉPUTÉS composant l’AN, c’est-à- dire, des INDIVIDUS, qui S’ACCORDENT pour prendre une décision et opérer un CHOIX, qu’ils appartiennent à un seul parti OU À PLUSIEURS PARTIS. Est-il besoin de rappeler, par ailleurs, qu’un député est avant tout l’ÉLU DU PEUPLE et non pas le laquais d’un parti politique et qu’il « exerce son mandat suivant sa conscience » (art. 71.3 de la Constitution) :

      . Andininy 71.3 - Manatanteraka ny asany araka ny feon’ny fieritreretany.... ny solombavambahoaka. »
      Le PM désigné, une fois nommé, forme son gouvernement et présente à la signature du président la nomination de SES MINISTRES. Le président n’aura qu’un simple pouvoir NÉGATIF en l’espèce, mais en aucune manière, il n’est pas habilité à imposer des nominations. Bien entendu, il en est de même pour la HCC !

      Rappelons que, selon les dispositions mêmes des articles 63 à 66 du chapitre 2 – « Du Gouvernement – de la Constitution, le PM « CHEF DE L’ADMINISTRATION » EST LITTÉRALEMENT LE CHEF DE L’EXÉCUTIF.
      Le président de la République NE GOUVERNE PAS et, à vrai dire, n’est qu’un « co-chef » qui soumet simplement l’exécution de son programme au « Gouvernement composé du PM et des ministres » selon l’article 63.

      Art. 55.–
      6° « [le Président de la République] détermine et arrête, en Conseil des Ministres, la politique générale de l’ÉTAT »
      7° « contrôle la mise en œuvre de la politique générale ainsi définie et l’action du gouvernement. »

      – AUCUNE DISPOSITION DE L’ORDONNANCE n° 2001-03 du 18 novembre 2001 relative à la HCC ne lui confère une quelconque ATTRIBUTION sur LA RÉSOLUTION DE QUESTIONS GOUVERNEMENTALES ou POLITIQUES , et encore moins, sur la formation du gouvernement ou la nomination du PM.

      Il convient de bien noter AUSSI que le « président de la République » est actuellement en train de VIOLER la CONSTITUTION en s’engageant à NÉGOCIER DES « ACCORDS POLITIQUES »visant à changer – hors de la procédure constitutionnelle – le PM et le gouvernement actuels et à se partager les portefeuilles ministériels entre les partis politiques, ce qui – l’on vient de rappeler – relève de la compétence exclusive du PM CHOISI PAR LA MAJORITÉ À L’ASSEMBLÉE NATIONALE.

      Article 5.-Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, exerce ses attributions prévues par la Loi fondamentale et reste en fonction jusqu’à l’investiture du nouveau Président de la République et ne peut être révoqué que par faute grave ou défaillance manifeste CONSTATÉE PAR LA COUR DE CÉANS .

      Il n’appartient NULLEMENT à la HCC de « constater » l’existence d’une « faute grave » ou d’une « défaillance manifeste », selon les termes de l’article 54.2 de la Constitution. Il s’agit en l’espèce d’une prérogative, d’un pouvoir propre au PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ÉLU PAR LE PEUPLE que de « JUGER » s’il y a eu « faute grave ou défaillance manifeste » de la part du PM.. L’USURPATION DE POUVOIR est flagrante ici.

      Article 54.2 . -Il ( le Président de la République) met fin aux fonctions du Premier Ministre,..
      en cas de faute grave ou de défaillance manifeste.
      Andininy 54.2 Ny Filohan’ny Repoblika no mampitsahatra ny Praiminisitra amin’ny asany... vokatry ny fahadisoana goavana, na noho ny tsy fahombiazana azo tsapain-tànana.
      (à suivre)

    • 15 novembre à 00:43 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      Re | Isandra 14 novembre à 15:28
      « HS ... pour...le RESPECT DU PEUPLE. »

      26 mai 2018 à 23:25 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine ^
      « crimes contre la constitution » la HCC usurpatrice, passible de la Haute Cour de Justice
      (suite et fin)

      . Article 6.-Le Président de la République nomme les Ministres sur proposition du Premier Ministre, dans un DÉLAI de SEPT (07) JOURS pour compter de la nomination du Premier Ministre, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution ...

      La HCC n’a pas à faire des « INJONCTIONS » et imposer des délais d’exécution au président de la République ÉLU PAR LE PEUPLE et non pas désigné comme son président et ses membres !

      D’autre part, comme on l’a déjà souligné plus haut – et il convient d’y INSISTER FORTEMENT si l’on veut respecter et la Constitution et la viabilité d’un « État démocratique de droit » :

      « Sauf démission du PM actuel et de son gouvernement actuel et la majorité à l’Assemblée Nationale et le président de la République ne peuvent en aucune manière procéder à la nomination d’un nouveau PM chargé de la formation d’un nouveau gouvernement. Bien entendu, si le président – SEUL JUGE EN LA MATIÈRE – révoque le PM pour « faute grave ou défaillance » (54.2), la MAJORITÉ À L’ AN s‘accorde sur LE nom d’un PM que le président de la République DOIT nommer.

      . Article 7.-Le Président de la République nomme les Ministres de SOUVERAINETÉ sur la base d’une CLÉ de RÉPARTITON convenue avec les FORCES POLITIQUES
      Comme souligné, plus haut, le président est ici ENCOURAGÉ par la HCC à VIOLER la Constitution par suite d’ACCORDS POLITIQUES avec des entités politiques, en s’appropriant le POUVOIR de FORMATION du gouvernement qui revient EXCLUSIVEMENT au PM désigné par la majorité à l’AN et nommé par le président de la République selon la Constitution :
      Art. 54.3 – Sur PROPOSITION du Premier ministre, il [le président de la République] NOMME les membres du Gouvernement et met fin à leurs fonctions.
      Andininy 54.3 - Ny Filohan’ny Repoblika no manendry ny mambra ao amin’ny Governemanta sy mampitsahatra azy ireo amin’ny asany, ARAKA NY TOLOKEVITRA AVY AMIN’NY PM

      .Article 11.- [...] ; le Président de la République NE PEUT PAS FAIRE APPLICATION DE L’ ARTICLE 60 ALINÉA PREMIER de la Constitution jusqu’à la mise en place de la nouvelle Assemblée Nationale.
      Article 60.1- Le Président de la République peut, après information auprès du Premier Ministre, et après consultation des Présidents des Assemblées, prononcer la DISSOLUTION de l’Assemblée Nationale.
      Andininy 60.1- Azon’ny Filohan’ny Repoblika atao ny mandrava ny Antenimierampirenena rehefa avy nampahafantatra ny Praiminisitra, sy naka ny hevitr’ireo Filohan’ny Antenimiera.

      Cette INTERDICTION constitue le summum de la série des VIOLATIONS DE LA CONSTITUTION par la HCC et sa décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018. il s’agit là d’une RÉVISION ARBITRAIRE de la Constitution par APPROPRIATION ILLÉGALE appropriation illégale des POUVOIRS CONSTITUANTS et du peuple et de ses élus. Elle s’inscrit évidemment dans la LOGIQUE des « Accords Politiques » ANTICONSTITUTIONNELS qui veulent BAILLONNER à tout prix le peuple, en l’EMPÊCHANT d’exprimer sa VOLONTÉ SOUVERAINE concernant le COUP D’ÉTAT en cours de progression depuis le 21 avril, par le biais d’ÉLECTIONS DE NOUVEAUX DÉPUTÉS et la mise en place d’une NOUVELLE ASSEMBLÉE NATIONALE. Comme nous l’avons souligné, à plusieurs reprises, la SEULE ET UNIQUE VOIE DÉMOCRATIQUE , RAPIDE – et aussi économique – pour remettre en ordre toutes les affaires de l’ ÉTAT, c’est de procéder à la DISSOLUTION de l’Assemblée nationale suivie de la tenue dans les plus brefs délais des élections législatives.
      [cf. par exemple : lysnorine, 12 mai à 11:48 & 21:21& 14 mai à 08:39 & 08:58, « Les élections anticipées proposées par la CENI gagnent des partisans », https://www.madagascar-tribune.com/Les-elections-anticipees-proposees,23823.html#comment365032].
      La désignation rapide d’UN PM par accord d’une majorité de députés, pour être nommé par le président de la République, et la formation subséquente du gouvernement par le PM garantissent la STABILITÉ et la CONTINUITÉ de l’État qui, apparemment, constituent le cadet des soucis des « acteurs » de toute espèce qui évoluent sur la scène politique malgache. Dans ces conditions de stabilité et de continuité, les élections présidentielles se dérouleraient aisément et dans « l’apaisement ».
      Au contraire, un gouvernement dit « COLLÉGIAL » ou de « CONSENSUS » garantira l’absence d’un État constitutionnel et l’ANARCHIE dans le gouvernement où chacun de ceux qui auront la part du « lion » essaiera de maximiser ses profits personnels et partisans.

      . 15 Nôvambra 2020 , Fehin-teny :
      Anjaran’ny ANTENIMIERAN’ny OLOM-BOAFIDIM-BAHOAKA — na ny ankehitriny na ny ho avy — nno mandray ny andraikiny amin’ity raharaha ity raha tsy izany na rahoviana na rahoaviana tsy hisy izany Fanjakana fehezin-dalànan izany eto Madagasikara ary INDRINDRA INDRINDRA izany Fanjakana anjakan’ny Vahoaka ka ny VAHOAKA no ANDRIAMANJAKA TSITOHA tsy refesi-mandidy na DEMÔKRASIA.

    • 15 novembre à 07:16 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Isandra ,
      l’instrumentalisation de l’armée ou de la justice ne date pas de ce régime, et ce n’est pas DJ qui a inventé cette méthode , il ne fait qu’ entretenir son héritage .
      On sait déjà les conséquences de cette pratiques mais le DJ ne semble pas se préoccuper de l’avenir de ce pays......pour le moment , il fait plaisir à ses partisans, il n’hésite pas à tout mettre en oeuvre, y compris les petites vengeance contre ses amis d’hier.
      Les partisans de ce régime semblent ignorer complètement c’est que c’est que la bonne gouvernance, ils croient avoir trouver le prezda pour le développement miracle en quelques années.
      C’est çà qui vous pousse à ce mépris systématique contre l’opposition.

      Les fozas manga menacent de ne pas travailler , et ce guignole Eric R ne trouve rien de mieux que de donner de leçon de morale,.

    • 15 novembre à 12:43 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lysnorine,

      C’est votre opinion et votre interprétation de la situation, les autres aussi ont les siennes, et que la personne concernée a sa défense basée sur les lois en vigueur. Ce n’est pas parce que vous citez autant d’articles que vous avez forcément raison, la HCC aussi appuie toujours leur décision sur les articles des lois. Personne ici, n’est habilité à décider le verdict, ni la condamnation, de toutes façons, ce n’est ni l’endroit, ni le moment.

      Pour le moment, Jean Eric n’est frappé aucune condamnation et qu’il est dans son rôle en tant que Président en exercice de la gardienne de la constitution, s’il rappelle aux gens ce qui y conforme. Et ce n’est pas ce que ses détracteurs pensent qui peut l’empêcher.

    • 15 novembre à 12:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lysnorine,

      Rappel : Seule la HCC qui est habilitée à décider si une décision ou un acte est conforme à la constitution.

      Mais pas, quelqu’un d’autre, comme Lysnorine.

    • 15 novembre à 23:04 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      @ Isandra 5 novembre à 12:48 répond à Isandra
      « Lysnorine,
      « Rappel : Seule la HCC qui est habilitée à décider si une décision ou un acte est conforme à la constitution. »

      Mety angamba raha haverenao vakina tsara ny nosoratako etsy aloha, izay tokony hazava ihany amin’izay rehetra mahay mamaky teny Frantsay.sy mahay ny fitenin-drazan’ny Malagasy :

      - « Tsara HAMPIHARIN’INGAHY PREZIDÀN’ny HCC AMIN’NY TENANY sy ny namany angamba aloha izany FANANARANA NY SENATERA izany ny amin’ny tokony HANAJANY NY LALÀM-PANORENANA ! »

      - Ny maha-HELOKA BEVAVA, dia ny tena FISAZOHANA ankitsirano izao ny FAHEFAN’’ny Antenimiera NOFINIDIM-BAHOAKA sy ny FAHEFAN’ny prezidàn’ny Repoblika NOFINIDIM-BAHOAKA koa, no VOTOATIN’ny « DÉCISION »- n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 [http://www.hcc.gov.mg/decisions/d3/decision-n18-hcc-d3-du-25-mai-2018-relative-a-une-requete-en-decheance-du-president-de-la-republique-hery-rajaonarimampianina/] NAROSON’ ny prezidàn’ny HCC sy ny namany — IZAY TSY NOFINIDIM-BAHOAKA kosa :

      IZANY no novelarinay teto, tamin’ireo « posts » tamin’ny Mey 2018 ireo, tao amin’ny
      https://www.madagascar-tribune.com/Requete-en-decheance-vers-la-mise,23863.html ka ny « CONSIDÉRANTS » faha- 16, sy faha-17 ary faha-18 amin’ilay « Décision » no miampanga izany maha- « HELOKA BEVAVA » azy izany.

      Koa tsotra ny dikan’ny fehin-teninay farany androany hoe :
      « Anjaran’ny ANTENIMIERAN’ny OLOM-BOAFIDIM-BAHOAKA — na ny ankehitriny na ny ho avy — no MANDRAY NY ANDRAIKINY amin’ity raharaha ity raha tsy izany na rahoviana na rahoaviana tsy hisy izany Fanjakana fehezin-dalànan izany eto Madagasikara ary INDRINDRA INDRINDRA izany Fanjakana anjakan’ny Vahoaka ka ny VAHOAKA no ANDRIAMANJAKA TSITOHA tsy refesi-mandidy na DEMÔKRASIA. » :

      . Raha mihevitra ny « ANTENIMIERAN’ny OLOM-BOAFIDIM-BAHOAKA — na ny ankehitriny na ny ho avy — fa mirakitra « HELOKA BEVAVA » tokoa, ilay « DÉCISION » araky ny famelabelarana nataonay, dia :

      ADIDINY no mandinika ny tokony hiampangany ny prezidàn’ny HCC, mba hampiakarana azy fitsarana (andininy faha-133.1 sy faha-133.2 amin’ny Lalàm-panorenana).
      Tokony hataony izany ho FISOROHANA ny mba TSY HIVERENAN’ny « FISAZOHANA FAHEFANA mira HELOKA BEVAVA » tahaka izany intsony amin’ny ho avy. Zava-dehibe, iankinan’ny ain’ny DEMÔKRASIA izany. TSY AMBONIN’NY LALÀNA – tahaka ny OLOM-PIRENENA rehetra ihany – ny prezidàn’ny HCC raha nanao « heloka bevava » na « heloka » tsotra.

  • 14 novembre à 15:55 | Besorongola (#10635)

    . A entendre ses explications, la Haute Cour constitutionnelle est une institution judiciaire qui possède une vocation politique.
    Ce n’est pas un scoop !
    Qui dit politique dit partisane et JER ne sait pas dissimuler son choix politique.

  • 14 novembre à 16:08 | Besorongola (#10635)

    Luc 18, 1-8 - Le juge inique
    Dans cette parabole, nous avons deux personnages, deux personnages que tout oppose : d’un côté une femme qui est veuve, de l’autre un juge.

    Une veuve, à l’époque, est la personne la plus démunie, la plus fragilisée qui se puisse trouver. Une veuve est une femme absolument sans ressources, une femme qui ne peut compter que sur ses propres ressources, et dont les ressources sont fort limitées à une époque où la femme exerce rarement un métier, à une époque où la femme ne peut compter que sur le soutien d’un mari. Et la femme de cette parabole, en plus, subit une injustice. Notre texte ne précise pas de quelle injustice il s’agit : il ne fait que mieux référence à toute forme d’injustice.

    Quant à notre juge, non seulement il a tout pouvoir, de par sa fonction de juge, mais en plus il est sans conscience : il ne craint pas Dieu et n’a aucun égard pour ses semblables.

    Et pourtant, ce juge est un personnage incontournable pour cette femme. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la cause de cette femme est fort mal engagée : elle a en face d’elle un juge qui n’est pas droit devant Dieu, un juge qui pourrait peut-être se laisser corrompre. Mais cette femme n’a pas l’argent pour le corrompre. Tout nous laisse penser qu’elle ne peut absolument rien attendre de lui : ce juge ne regarde que son propre intérêt, il n’a rien à faire de cette femme, parce qu’elle n’a rien à lui apporter. La cause de cette femme semble perdue d’avance.

    Et pourtant, cette femme, dans son dénuement, possède quelque chose de déterminant, quelque chose de capital : elle a avec elle deux choses : la force du droit et la ténacité. Avec cela, elle va l’ennuyer, elle va lui casser la tête, comme le dit notre texte. C’est seulement avec cette conviction qu’elle est dans son droit et avec cette persévérance malgré les obstacles qu’elle arrive à ses fins.

    L’Evangile nous donne cette femme comme un modèle de foi. Qu’est-ce que cela signifie pour nous ? Cela signifie deux choses : cela signifie que lorsque nous cherchons la justice, nous avons avec nous la force du droit, et cela signifie que la foi est indissociable de la persévérance - nous pourrions dire : de l’entêtement.

    Dans une époque où nous attendons tout tout de suite, cette parabole nous assure que, puisque notre cause est juste, nous obtiendrons une réponse de la part de Dieu. Mais, nous le savons, Dieu ne répond pas toujours dans l’immédiat. Cette parabole nous dit aussi que cette réponse ne viendra peut-être pas tout de suite, mais que cela ne doit pas être pour nous un sujet de découragement.

    Que règne la justice ! Comme Habaquq, comme cette veuve, n’hésitons pas à interpeller Dieu sur les injustices que nous voyons autour de nous, et même à l’importuner, si nous avons l’impression qu’il n’entend pas. Comme pour Habaquq, notre cri se transformera en une prière apaisée. Et la justice finira par régner, parce que Dieu est celui qui nous sauve, parce que Dieu est celui fait triompher les causes justes, parce que Dieu ne peut supporter le spectacle de l’oppression. Persévérons donc avec assurance dans nos combats.

    Amen.

    Bernard Mourou

    • 15 novembre à 13:04 | lé kopé (#10607) répond à Besorongola

      En cette journée Dominicale , que vous soyez entendu .J’ai eu la chance de côtoyer une personnalité qui a "essayé" de pratiquer avec les mêmes convictions . Elle a surmonté des difficultés , mais elle a toujours été digne .Certains forumistes amers m’ont reproché d’en avoir parlé .Mais chacun ses opinions , et ses excentricités ...On en rendra compte , le jour du jugement dernier , pour ceux qui y croient ...Mais on n’est pas obligé .

  • 14 novembre à 16:50 | la mite railleuse (#10900)

    * Le film-docu ’’Hold-Up’’ fait le ’’buzz’’ : sur le web, la désinformation est sans limite ! Ce document, sans éthique ni déontologie, est selon le philosophe Alain Finkielkraut une ’’pathologie de l’intelligence’’. Pas faux. Qu’en pensent Jipo et la Mite railleuse ?

    bafouille Seychelloise

    le tintouin autour de la réception du documentaire "Hold Up" me conduit à y revenir afin d’apporter quelques éléments complémentaires d’analyse

    j’ai, je le redis, apprécié ce doc, dans la mesure où de très nombreux intervenants y font part d’analyses multiples. Ainsi que je l’ai affirmé d’emblée, « il y a du bon grain et il y a de l’ivraie »

    il est bien évident que lorsque la Monique Pinçon-Charlot part dans les tours sur je ne sais quelle volonté délibérée d’éliminer les plus pauvres, cela relève, pour moi (et jusqu’à preuve du contraire), de l’élucubration. Mais sur le plan logique je ne trouve pas cela plus délirant que lorsque le gouvernement affirmait en janvier que le virus n’avait aucune chance d’arriver en France (probablement grâce à nos frontières super bien contrôlées)

    la question que donc je pose est : à quoi sert cette accusation de « complotiste » ? De quoi est-elle, elle-même, le symptôme ?

    il apparaît qu’elle vient opportunément remplacer, dans le champ anti-dialectique de la post-modernité, l’accusation de « facho » (et ses déclinaisons qui se découvrent à marée basse « raciste, islamophobe » et compagnie) lesquelles ne fonctionnent absolument plus, et qui servaient, depuis une quarantaine d’années, à disqualifier l’adversaire lorsqu’on était à court d’argument. Lorsqu’on refusait de débattre avec tel ou tel désigné ainsi en ennemi, on le qualifiait de la sorte et hop, comme par enchantement, l’affaire était pliée

    ces accusations ne fonctionnant plus pour toutes les raisons que nous savons (en partie parce que le réel a fini par s’imposer -ce qui finit toujours par arriver- et que les citoyens s’autorisent désormais à appeler un chat un chat), c’est le soupçon de « complotisme » qui a pris le relais et permet désormais de délégitimer (tenter de délégitimer) celui qui aura la malheur de s’interroger sur ce qui lui est servi comme parole d’Evangile, tout en permettant à son émetteur de se poser du côté de la légitimité, d’asseoir un désir un peu pathétique de notabilisation, de légitimation

    refuser les évidences, rejeter les discours imposés qui n’apportent pas la démonstration de leur bien-fondé, pourtant, c’est bien la base de l’esprit cartésien, que la France a ou devrait avoir solidement chevillée au corps. Ainsi s’exprime Descartes, dans son célèbre Discours de la méthode (ce que vous pourrez vérifier en regardant dans cette chose décrétée non-essentielle qu’est un livre et que Montesquieu ne renierait point) :

    « Et comme la multitude des lois fournit souvent des excuses aux vices, en sorte qu’un Etat est bien mieux réglé lorsque, n’en ayant que fort peu, elles y sont fort étroitement observées ; ainsi, au lieu de ce grand nombre de préceptes dont la logique est composée, je crus que j’aurais assez des quatre suivants, pourvu que je prisse une ferme et constante résolution de ne manquer pas une seule fois à les observer.
    Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie, que je ne la connusse évidemment être telle : c’est-à-dire, d’éviter soigneusement la précipitation et la prévention ; et de ne comprendre rien de plus en mes jugements, que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n’eusse aucune occasion de le mettre en doute ».

    gageons qu’on le renverrait vite fait dans son poêle avec une pancarte de complotiste sur le dos, le malheureux, avec son doute méthodique !

    alors oui, il convient d’interroger les évidences, de les remettre en cause, de poser TOUS les faits sur la table, et de faire le tri. Je suis surpris que les complotophobes fassent du reste si peu confiance à l’intelligence des citoyens. Les prennent-ils autant que cela pour des imbéciles ?
    Il y aura toujours de la crédulité, de l’aspiration au merveilleux, etc, on connaît tout cela par cœur. En revanche, ne pas se tenir « sage » (pour reprendre le titre de l’excellent documentaire de David Dufresne, que l’on qualifiait, lui aussi, de complotiste, pendant la répression de masse des Gilets Jaunes), ne pas accepter ce qui est imposé comme argent comptant, poser des questions, voilà un signe de très bonne santé à la fois mentale, logique, et démocratique

    on peut considérer l’affolement qui s’empare de certains devant cette activité citoyenne de réflexion comme, en creux, un très bon signe.
    La science doit éclairer le jugement, c’est un fait. Pour cela, elle doit le faire avec clarté et précision, ce qui est très loin d’être le cas dans notre affaire pandémique et laissons donc à chacun, touché au plus profond de sa vie individuelle, collective, affective, familiale, sociale, professionnelle, le soin de se faire son idée par lui-même, en disposant de tous les éléments possibles, si c’est encore autorisé, et si la liberté de conscience, par-delà la liberté d’expression, est encore permise

    • 14 novembre à 17:23 | arsonist (#10169) répond à la mite railleuse

      Ce samedi , la mite railleuse est le deuxième intervenant sur ce forum qui fait allusion à Montesquieu . Incroyable , non ?
      Et transcrire sur ce forum une "pas courte" citation de Descartes [les anciens prof’ de français auraient-ils bien fait d’obliger les ado qu’on leur avait confiés à apprendre par coeur des passages entiers de chefs-d’oeuvres littéraires ?] : ça , ce n’est pas courant à cette époque des copier/coller !

      Et , mes aïeux ! cette succession de verbes conjugués dans les modes indicatif , conditionnel et subjonctif , et à divers temps s’il vous plaît !

      Bon ! J’avoue que tout cela m’amuse plaisamment .

    • 14 novembre à 22:22 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à la mite railleuse

      Bonsoir la mi.tra.

      Personnellement je n’ai pas vu ce documentaire mais les effets s’en ressentent jusque dans les cellules familiales. En ce qui me concerne, je me suis mis à dos une belle soeur et un beau frère. Pour avoir refusé à l’une de la recevoir pendant les vacances qu’eĺle à passé dans les endroits les plus contaminés et pour l’autre, coupable de ne pas me documenter sur internet sur la théorie du complot, et surtout de ne pas y adhérer. Par ailĺeurs, même les vieux parents malades sont obligés de supporter leurs bisous et postillons car ils ne se rappellent plus qu’il fallait les protéger même de la grippe.

      Bref, des drames familiaux pour des pecadilles, et nous sur ce site, on connaît bien ce genre d’escarmouches😉.

      Ce que je comprends par contre, c’est la détresse dans laquelle cette crise plonge la population. Des pertes d’emplois et de moyens de subsistance comme on n’en a jamais vu. Les gens dans le desespoir se raccrochent à toutes les rumeurs possibles pour essayer de justifier le fait qu’ils veulent retourner au boulot. Et donc on vit dans une ambiance délétère comme diraient certains.

      La conclusion c’est qu’on n’en sortira, quoi qu’il en soit qu’avec du sang et des larmes.

      En ce qui concerne le "complot", moi je dis simplement qui vivra verra !

      Je vous souhaite à tous une nuit sereine et récupératrice.

  • 14 novembre à 17:00 | arsonist (#10169)

    # vazahagasy taratasy

    << 14 novembre à 16:28 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Besorongola ^
    << J’arrête là car j’ai déjà la réputation de digresser sur des choses qui n’ont rien à voir avec les sujets traités.

    Comments :
    Je ne suis pas de votre avis .
    Vous ne devez pas arrêter d’écrire des choses qui n’ont rien avoir avec les sujets proposés par les auteurs des articles de presse !
    Le fameux "je ne veux voir qu’une seule tête" n’est pas applicable sur ce genre de forum .
    Si vous aimez la musique , vous savez que les artistes qui jouent dans un orchestre symphonique doivent obéir au doigt et à l’oeil du chef .
    Mais dans un groupe de jazz , l’artiste fait ce qui lui plaît du moment que cela ne gêne pas les autres membres du groupe .
    J’adore les deux !
    Mais , pour moi , ce forum se rapproche plus du style jazz que de celui d’un orchestre symphonique .

    • 14 novembre à 17:18 | Besorongola (#10635) répond à arsonist

      Arso, vous avez parfaitement raison. Parfois quand il n’y a rien à mettre sous la dent, je préfère apporter ma contribution à commenter les commentaires hors sujet que l’article du jour lui-même.
      Ce forum apporte une source de connaissance énorme et j’y apprends plein de choses. Souvent les intervenants sont des fins connaisseurs non seulement de la société occidentale mais aussi Madagascar et l’Afrique.

    • 15 novembre à 11:44 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à arsonist

      Arsonist,

      Merci pour l’encouragement😉👍

  • 14 novembre à 17:48 | Shalom (#2831)

    Mampiaiky ahy ny faharetanareo miresaka fivavahana eto amin’ity serasera ity.

    Olona mino aho saingy tsy dia marisika loatra ho miresaka lalina izany.
    Misy teny atsipy indraindray eny ho eny fa tsy manamarina mihitsy izany momba ny finoako na hoe mieritreritra ny handresi-lahatra ny sasany aho.
    Ny anisan’ny mahagaga ahy matetika dia maro ny mpiray tanindrazana no manakiana rehefa mandre ahy manome tso-drano ka milaza hoe : "Ny Nahary sy ny Razana anie ...".

    Ny finoana dia fanapahan-kevitry ny tsirairay amin’ny maha-olona hendry sy misaina azy.
    Mety miainga amin’ny fitaizana sy ny fiaraha-monina izany, kanefa rehefa tonga amin’ny taonany ny olona iray dia tompon-tsafidy izy.
    Io farany io no tena zava-dehibe indrindra : Safidy ny finoana, ka izay inoana dia anao, ny milaza tsy mino dia toa izany, izay no safidiny.

    Raha ampanantonina ny resaka firenena indray ilay finoana dia mampalahelo fa dafiditra ao amin’ny fomba fitondrana ilay izy ary inoako fa tena manimba ny firenena io anton-javatra io satria tsy firenena miankina amin’ny finoana i Madagasikara (ohatra ireo firenena arabo na Israëly).
    Inona no nitranga ?
    Naongana Ravalomanana ; ankoatran’izay noheverina ho nantaony dia satria protestanta izy, filoha lefitry ny FJKM. 
    Aoka tokoa tsy ho adinoina fa nandray anjara tamin’ireny fivoriana nahatonga ny 2009 ireny ny londohan’ny eglizy katolika malagasy (anontanio an’i Lefona Again fa fantany tsara io resaka io).

    Ankehitriny, katolika ny mpitondra.
    Ravatomanga (izay fianakaviana seminarista Tsiroanomandidy), Père Pedro (ny noelin’i DJ isan-taona satria mpanome ireo "gros bras" ilain’i DJ rehefa misy fotoanany ary toerana nanafenana ireo fitaovana nampidirina an-tsokosoko teto tamin’ireny 2018 ireny), ny filohan’ny eglizy ankehitriny izay mihaona matetika amin’i DJ, ireo no tena to-teny ho an’ilay mpitondra ankehitriny.

    Raha izany no fandehany, raha jerena ireto firongatry ny moskea manerana ny Nosy, ny dokam-barotra ataon’ny silamo toa ny an’i pgcd (azafady fa tsy tsaroako ilay fanafohezana ka natsipiko ho any amin’ny resaka marika), ho silamo ve izany ny mpitondra hisolo an’i DJ eo ?
    Toerana hifandimbiasana io hoy ny fiteny izay, ary jereo fa maro ny olon’ny andrim-panjakana ankehitriny izay silamo.
    No injay efa eo am-pelatanan’ny karana silamo ny toe-karena, inona moa no manakan’azy ireo tsy handray ny fitondrana ihany koa ?

    Ho lasa Maurice bis ve izany isika sa ho toa an’i Liban ?

    Tsetsatsetsa : Mba fantatry ny maro ve hoe misy ilay toby katolika FAMI naorin’i Père Julien Cadenas tamin’ny taona 1996 any Bongolava, izay sakay sy maso amin’ny akamasoan’i Père Pedro ?

  • 14 novembre à 18:02 | la mite railleuse (#10900)

    # 14 novembre à 17:23 | arsonist (#10169) répond à la mite railleuse ^

    Ce samedi , la mite railleuse est le deuxième intervenant sur ce forum qui fait allusion à Montesquieu . Incroyable , non ?

    pas de hasard
    ce n’était qu’une réponse à l’intention de Dadabe

    ne soyez pas époustouflé par la performance de citer Descartes ...

    ai "googolisé" tout simplement afin d’enrichir mes propos

    bonne fin de semaine à tous

    • 14 novembre à 19:51 | arsonist (#10169) répond à la mite railleuse

      Ouais ! Ouais !
      Mais pour "googoliser" il fallait savoir précisément à l’avance :
      quel auteur et quel passage de son son oeuvre va-t-on googoliser ?
      Et ça , ce n’est pas rien !
      Bon weekend !

  • 14 novembre à 18:29 | ratiarivelo (#131)

    Miarahaba ny REHETRA tsy ankanavaka :Tena mitovy hevitra sy fijery ihany @ny namana RA-MARIKA !! ny anampiako azy kely : samy milaza izay tiany ambara ny eto @ny M.T. forum*** tandremo fa tsi-mi’attaquer velively an’i ZANADRALAMBO akory ny tenako , fa kosa dia mba aoka re mba samy hijery mahitsy ny rehetra**** !!! fa ny tsijo ary tsapa sy hita fa IREO mpitondra any an-tanidrazana ankehitriny dia azo lazaina fa faikam-BOTO ok**** IREO no homena ny tokony sahaza AZY IREO***fa efa toy ny VAY an-KANDRINA*** !!!Hafa tsy ireo mpilelaka eto loha laharana @ny izany dia RtoaBe ISANDRA FOZA BE eto @ny forum***MPILRLAKA mafana FO***ka aoka re ra-ZANADRALAMBO ??? toy RA-TOMPOKOLAHY " FINENGO...zay mahitsy fiteny ary mipala tsy ankifendro an’IREO mpilelaka entre autre : ISANDRA-BETOKO mpilelaka ***i BETOKO angamba koa nanara-DIA an’IREO tsy maniry LOZA aho an****] FA IZAY MANAO RATSY : raha tsy malazon’ ny andro , mantsasaky ny ALINA ** Mahereza daholo @ny manaraka indray ??

  • 14 novembre à 18:52 | Ra-Jao (#282)

    « Une trentaine d’exportateurs autorisés « La main mise de l’Etat dans le business privé est préoccupante. Pourquoi faut-il une licence d’exportation pour exporter nos litchis, nos vanilles etc... Nos compatriotes sont vraiment infantilisés. Pourquoi ne pas laisser les professionnels s’organiser et s.occupent de tout cela.. C’est insupportable cet interventionisme, source de corruption manifeste. Combien a coûté une licence d’exportation. ?
    Je vais plus loin avec cette manie de nos dirigeants de limiter nos libertés. Même le droit fondamental d’user et de disposer de ses propriétés, d’y avoir libre accès n’est plus respecté dans notre république bananière. Ra8 vient de l’apprendre à ses dépens à Nosybe. Ou va notre pays avec ce filou ?

    • 14 novembre à 19:05 | Zora (#10982) répond à Ra-Jao

      Bonsoir à tous
      Ra-Jao, l’attribution des licences n’est que corruption. Dans la filière vanille des producteurs qui ont en fait la demande se sont vus refuser ou on leur demandait de verser des dessous de tables. Les exportateurs officiels n’ont rien à voir avec la culture de vanille, ce sont des hauts placés qui se remplissent les poches. Ça doit être pareil dans la filière letchis, que des pourris...

    • 14 novembre à 21:27 | Turping (#1235) répond à Ra-Jao

      Ra-Jao,
      Dans un état qui fonctionne correctement sans être corrompu par ceux qui tiennent ou gravitent le pouvoir ,les produits d’exportations doivent soumis sous son contrôle.
      - Les karana ,Ismail père et fils 8ème fortune de Madagascar tiennent la renne sur les produits halieutiques (gambas )depuis longtemps ,1973 dans la tranquillité en disposant du compte off-shore au panama avec un CA de 73 millions de dollar /an .
      Ce qui est scandaleux c’.est l’absence d’une transparence totale quant à l’impôt que leur société reverse pour l’état malagasy .C’est une affaire de gros bonnet ,du banditisme même si la Licence leur a été octroyée depuis longtemps.
      https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/10/11/la-crevette-cet-or-rose-dont-madagascar-ne-voit-pas-la-couleur_5367802_3212.html

    • 14 novembre à 21:28 | Turping (#1235) répond à Ra-Jao

      ....doivent être soumis ...

  • 14 novembre à 19:23 | ratiarivelo (#131)

    Na ny voalazan ’ny RAJAO na ny lazainao ra-ZORA***dia mitovy tsy misy valaka : FAIKAM-BOTO sy TONTAKELY no MPITONDRA aty MADAGASIKARA ary mihevitra ny MALAGASY ho VENDRANA sy tsy mahavita azy**** izany no tena marina ny ivelany IZAY ***dia blalalablaaaaaa !!! RY ZALAHY no mameno ny PAOSINY !! Mahereza E !! Ilay PRESIDA moa dia VARY MOAKA **

  • 14 novembre à 22:57 | la mite railleuse (#10900)

    # Vazahagasy Taratasy

    voilà une repartie partie digne du grand Churchill, Madame

    "la conclusion c’est qu’on n’en sortira, quoi qu’il en soit qu’avec du sang et des larmes"

    merci à votre beau sourire démodé

    • 15 novembre à 11:09 | elena (#3066) répond à la mite railleuse

      Sourire démodé ?
      Mais il y aussi les plaisirs démodés du grand Charles
      https://youtu.be/Lte00S1foec
      Enjoy
      Bon Dimanche

    • 15 novembre à 11:39 | Vohitra (#7654) répond à la mite railleuse

      Bonjour Elena,

      Merci pour cette œuvre grandiose !

      C’est agréable d’entendre le grand Charles en ce dimanche matin, ne serait-ce que pour l’honorer après la défaite de son pays face à son voisin, en tout cas, ses chansons restent dans le cœur de beaucoup de mélomanes, en voici une…faut pas m’accuser après d’atteinte à l’inégalité de genre…bonne appréciation…

      Bon dimanche à vous !

    • 15 novembre à 12:11 | elena (#3066) répond à la mite railleuse

      Mais j’aime aussi mon cher Vohitra !
      Mais pour changer du registre des chansons éternelles qui ne se démodent pas :

      la chanson virale puisque Nocembo est à Tana et va se produire au Coliseum (tiens, un autre ?ils sont fous ces Romains) ) d’antsonjombe, nos artistes locaux ne peuvent pas se produire, mais là on va se créer un formidable cluster. Allez on z’y va !

    • 15 novembre à 12:30 | Oursvagabond (#9660) répond à la mite railleuse

      Elena bonjour,
      "chanson virale" ! Qui risque de bien porter son nom...

    • 15 novembre à 12:47 | elena (#3066) répond à la mite railleuse

      Petits rectificatifs :
      - c’est Nomcebo
      - il y aura avec elle des artistes malgaches entre autres Black Nadia, Tence Mena et Jerry Marcoss
      Le 22 novembre.
      À regarder sagement(ou en dansant) à la télé à la maison.

    • 15 novembre à 12:52 | Vohitra (#7654) répond à la mite railleuse

      Elena,

      Ils, vous savez bien qui sont, l’ont empêché de se produire il y avait une semaine à Ambalavao Tsienimparihy ce jeune talentueux jeune talent Malagasy, on se demande bien pourquoi alors qu’eux ne n’en privent pas du tout…

      C’est dommage pour l’artiste Big Mj…

      Pourtant ce jeune gars arrive toujours à y mettre de l’ambiance partout où il passe…peut être parce que Big Mj ne fait pas partie de ces laudateurs attitrés du calife…

    • 15 novembre à 14:15 | elena (#3066) répond à la mite railleuse

      Merci pour le partage, Vohitra ! 👍

    • 15 novembre à 17:16 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à la mite railleuse

      Madame

      "la conclusion c’est qu’on n’en sortira, quoi qu’il en soit qu’avec du sang et des larmes"

      merci à votre beau sourire démodé.


      Sûrement les gènes de mes parents : fervents protestants, puritains et rigides sur les bords, mais tous leurs enfants, menés à la baguette ont marché droit...

      Et pas de "Madame svp même si le sourire est démodé effectivement.

    • 15 novembre à 17:17 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à la mite railleuse

      Madame

      "la conclusion c’est qu’on n’en sortira, quoi qu’il en soit qu’avec du sang et des larmes"

      merci à votre beau sourire démodé.


      Sûrement les gènes de mes parents : fervents protestants, puritains et rigides sur les bords, mais tous leurs enfants, menés à la baguette ont marché droit...

      Et pas de "Madame svp même si le sourire est démodé effectivement.

  • 14 novembre à 23:50 | lemama (#5841)

    BONNE CAMPAGNE AUX PRODUCTEURS !

  • 15 novembre à 00:57 | Shalom (#2831)

    15 novembre à 00:08 | lysnorine (#9752) répond à Isandra ^
    15 novembre à 00:16 | lysnorine (#9752) répond à Isandra ^
    15 novembre à 00:29 | lysnorine (#9752) répond à Isandra ^
    15 novembre à 00:43 | lysnorine (#9752) répond à Isandra ^


    Mankasitraka ilay fampatsiahivana

  • 15 novembre à 11:42 | Shalom (#2831)

    Hors sujet :

    Nous sommes en démocratie, politique sociale libérale etc ....
    Et le respect des calendriers ne fait-il pas partie de ce qu’on appelle "une bonne gouvernance" ?
    Certains robots tanguaient ici avec des éloges à la nord-coréenne que ce pouvoir applique la transparence quand il allait "sortir" le 3ème rapport sur la gestion des deniers de l’état.
    Pourtant et pourtant ...
    "Le Collectif des citoyens et des organisations citoyennes (CCOC) réclame la publication du projet de loi des Finances (PLF2021). Un document qui aurait déjà dû être disponible depuis le 30 octobre".

    Je vous garantie, le 30 octobre aura lieu le 1er février ...
    DJ kilasy T9, il est temps d’apprendre les "choses", mince ! il a bien eu les 7000 CV, non ?

    • 15 novembre à 12:21 | Maestro (#7313) répond à Shalom

      @ Shalom

      Bonjour.

      DJ kilasy T9, il est temps d’apprendre les "choses", mince ! il a bien eu les 7000 CV, non ?

      " Apprendre " ? J’ai bien peur que cette faculté n’ait été " formatée " irrémédiablement chez les " Gangs de Crabes ".

    • 15 novembre à 13:07 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Maestro : "Gangs de crabes".

      Ça me rappelle une chanson interprétée par SOLIKA : "Niraraka teto ny vonim-boasary".
      A la fin de la chanson : "Ataoko veloma ny ditra mandoza, Nanaikitra mafy tahaky ny FOZA".
      Oui et même dans les chansons, on parle de la méchanceté des FOZA-Crabes ...

  • 15 novembre à 13:22 | Jipo (#4988)

    BONJOUR !!!
    DU LOURD COMME D’ HAB !!!
    CONSPIRATION : A QUELLE HEURE ???
    Surtout n’ y croyez pas ce ne sont que les affabulations d’ un fach🤪 qui trouve cependant une certaine similitude avec ce qui se passe à Dago ... pas vous ???
    https://odysee.com/@deqodeurs:8/Le-Complot...:e

    • 15 novembre à 13:24 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      👍 👍 👉 👀 👈 😱 😡

  • 15 novembre à 13:57 | Shalom (#2831)

    Mbola tsetsatsetsa tsy haritra ihany.
    Notsoahina tao amin’ny gazety Ny Valosoa nivoaka omaly 14 novambra 2020.
    Fanontaniana mipetraka, aiza ireo vola natokana amahana ny olana sosialy vokatr’ity aretina ity no dia manala baraka tena amin’ny famitahana toa izao ny fanjakana ? Sa dia tena izao no antsoina hoe FOZA ? Fomba fandeha mibilabila tsy mahitsy. FOZA MARINA TOKOA.


    "Mimenomenona ireo mpandraharaha.
    Tsy voaloa ny volan’ireo mpambongady tamin’ny Vatsy Tsinjo. Mimenomenona amin’izao fotoana ireo mpandraharaha niara-niasa tamin’ny fitondrana, nakana ireo entana nozaraina ta-min’ny Vatsy Tsinjo.
    Hatramin’izao mantsy, mbola tsy voaefa ny volan’izy ireo tamin’izany hetsika ara-tsosialy nataon’ny fitondrana tarihan’ny filoha Andry Rajoelina izany.
    Tsy voaloa ny volan’ireo mpambongady maromaro.
    ...
    Araka ny vaovao voaray, arirarira ireto olona ireto, alefa any amin’ny Primatiora, dia ny eny indray mandefa eny amin’ny fiadidiana ny Repoblika.
    Fanontaniana apetrany ny hoe : nankaiza ilay fanampiana sy ireo vola marobe notrosaina, nefa ireo Malagasy mpampongady indray no mizaka ny tsy eran’ny aina ? Noho izay antony izay, maro ireo tsy mety hanome intsony hatreto raha tsy aloa vola ny entana. Efa nisy tranga toy izao koa moa tany Fianarantsoa, tsy voaloa koa ny volan’ireo mpivarotra tamin’ireny hetsika fanampiana tosika sosialy nataon’ny fitondrana ireny.".

    • 15 novembre à 14:12 | Rainingory (#11012) répond à Shalom

      Manao ahoana Shalom,
      Mialoha ireo dia efa nisy tranga toy io, mikasika ireo mpandrahara izay nanao ho vonona ny fiarany ho azo ampiasana hitondrana mararin’ny Covid-19 tamin’ny volana martsa ireny, ary dia nampiasaina tokoa anie izany saingy tsy nonerana ny saran’izany araky ny nifanarahana, tamin’izay fotoana izany aloha. Antenaiko fa efa mba voalamina hatrizay.

    • 16 novembre à 02:41 | lé kopé (#10607) répond à Shalom

      Ny mpivarotra fanafody tao Fianarantsoa koa , dia tsy mbola nahazo ny tambiny izay nalaina tao aminy , nefa dia mpitandro ny filaminana mitambasy no tonga naka izany ...Ahoana marina !!!

  • 15 novembre à 18:34 | Rainingory (#11012)

    Théo Rakotovao, aka Mikea, du nom de la région du Masikoro dans le sud-ouest et qui abrite le peuple éponyme, s’est allié avec Dama, et sous les focus du très connu Pierrot Men, pour produire ce kanto, sorti le 10 novembre.

    DAMA et Théo RAKOTOVAO // Nahoana Kay // Photos : Pierrot MEN

    • 15 novembre à 19:12 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Rainingory

      Cette chanson date des années 70. A l’époque c’était Hanitra, une voix délicieuse qui la chantait mais on ne trouve plus cette version.

      La version Théo-Dama vient, je crois d’un concert qu’ils ont fait ensemble, ça a eu tellement de succès qu’ils ont décidé d’en faire une vidéo illustrée. Notons que Pierrot Men est originaire de Fianar.

    • 15 novembre à 19:46 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      vazahagasy taratasy,
      ce qui m’a beaucoup touché dans cette version-ci est que les paroles sont trente-six fois accentuées par les photos dans le contexte insupportable que subit le Sud aujourd’hui.

    • 15 novembre à 19:48 | Shalom (#2831) répond à Rainingory

      Mahafinaritra ny mahare an-drozy mihira amin’ny fitenim-paritra.
      Harena tokoa ny fahasamihafana ary ny fanajan’izany no zava-dehibe indrindra.

  • 15 novembre à 20:06 | Shalom (#2831)

    @ 15 novembre à 19:46 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory ^
    vazahagasy taratasy,
    ce qui m’a beaucoup touché dans cette version-ci est que les paroles sont trente-six fois accentuées par les photos dans le contexte insupportable que subit le Sud aujourd’hui.


    Hitsahatra io Rainingory a !
    Io fahorian’ny any Atsimo io no handavo hampiongana an’i DJ.

    Ary tsetsatsetsa ity manaraka ity : nisy ilay filazana iraisam-pirenena ilay lisitry ny mpanongam-panjakana tamin’ny 2009 dia ireo olona izay tsy nahazo nivoaka an’i Madagasikara, jereo ny rohy :

    https://www.madagascar-tribune.com/Liste-des-personnes-sanctionnees,13748.html

    Toa tsy nisy akory filazana ny fanalana io fandrarana io hatramin’izao kanefa filazana nataon’ny SADC izay fikambanana eken’ny Firenena mikambana. Ankehitriny anefa, afaka mivezivezy etsy sy eroa ireo olona ireo afa-tsy izay migadra.

    Midika ve izany fa afaka tsy azo resahina intsony ny didy navoakan’ny firenena mkambana momba ny nosy manididina an’i Madagasikara ?
    Sao dia toa izany kosa no heverin’i DJ T9 mpampandihy fitombenana ny fandehan-javatra ka hodiny tsy anasiny sira io resaka io ankehitrio ?

    Toe-javatra mampihomehy !

    • 15 novembre à 21:20 | Rainingory (#11012) répond à Shalom

      Shalom,
      Ankasitrahana ianao nahatahiry soratra toa itony, tena zavadehibe mihitsy ny fanànana azy io.
      Ataoko fa hisy ny fotoana amoahana sy ampiasana ny lanjan’izy io.

  • 15 novembre à 23:17 | Rainingory (#11012)

    Filao sy coco ary ny karana,

    Nanaraka ilay fandaharana isank’alahady hariva hoe Ha.Vo.Ta.Fo. (Hasina sy Vohitra, Tantara sy Fomba) entanin’i Ankoay Mikolohasina Andrianarisoa aho anio momba ny hasin’ny ala sy ny zavaboajanahary.
    Ka ny nisarika ny fahalianan’ny saiko dia teo amin’ny faha-25:45 eo dia nilaza i rangahy io toy izao
    “tsy mba misy maha tsikaritra ianareo fa maninona ny karana rehefa tonga amin’ny toerana iray dia tsy mamboly afa tsy filao ary coco sy palmiers ? satria ny filao dia fandroahana olona, amboleny filao dia lao monina, dia tsy hita daholo ny gasy ; ary ny coco dia mamàka tany, mafy orina anefa ela vao mamokatra (hoy ny hiran’I Lion Hill izay hoe “Tsy ambolianay coco, tsy digna raha ela ah”) dia azy irery sisa ny laka avy eo.
    Mampiheritreritra..

    @Shalom,
    risihako ianao mba ihaino ny tohiny aorian’io resaka karana io satria avy eo izy dia miresaka momba ny atao hoe judaisme malagasy, ka mba tiako ho fantatra izay eritreritrao amin’ny izay lazainy..

    HAVOTAFO DU 15 NOVEMBRE 2020 BY KOLO TV

    Mazotoa daholo e.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS