Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 22 avril 2019
Antananarivo | 14h22
 

Infrastructure

Route Ambilobe-Vohémar

Andry Rajoelina lance à son tour le démarrage des travaux de réhabilitation

jeudi 11 avril | Arena R.

L’éventuel démarrage des travaux de réhabilitation de la RN5A, reliant Ambilobe-Vohémar, a été lancé en grande pompe au Palais d’Iavoloha hier sous la houlette du président de la République et marqué par la signature de l’accord de financement entre le gouvernement chinois, représenté par le chargé d’affaires de l’ambassade de Chine à Madagascar, Chen Xiaolei et le ministre des Affaires étrangères, Naina Andriantsitohaina.

Le montant du financement annoncé s’élève à 155 millions de dollars et avec autant de fierté, car cela confirmerait la concrétisation de son « Velirano », le président de la République déclare que les travaux débuteront la semaine prochaine dès le déblocage de fonds et ne devront plus s’interrompre jusqu’à sa finalisation. Ainsi, les travaux dureront environ 20 mois.

Le projet de réhabilitation de cette portion de route ne date pourtant pas d’hier. Le 16 août 2018, l’ancien président Hery Rajaonarimampianina a même donné le coup de pelle pour marquer le lancement des travaux à Ambilobe. A l’époque, on parlait de la fin du cauchemar pour les usagers de la RN5A. C’était l’entreprise chinoise, China Road and Bridge Corporation qui devait s’occuper des travaux et les travaux, financés par un prêt concessionnel chinois de 155 millions de dollars.

Il s’agit du même projet dont le bouclage de l’accord de financement avec la Chine remonte au mois de mai de l’année dernière. Initialement, c’est l’Union européenne qui a effectué l’étude du financement des travaux de réfection de cette route reliant les régions DIANA et SAVA. Mais à l’occasion de la célébration de la semaine de l’Europe au mois de mai, son ambassadeur a déclaré que le « projet a été laissé de côté à cause d’une limitation de financement, la construction et la réhabilitation des infrastructures étant budgétivores ».

Quelques mois plus tôt, en août 2017, le ministère des Travaux publics avait déjà indiqué que le dossier relatif à la réhabilitation de cette portion de route serait financé par le gouvernement chinois. Par ailleurs, à travers le fonds d’entretien routier, l’État malgache prévoyait de s’occuper des travaux de traitement des points noirs situés essentiellement au niveau du PK 40+250 et au PK 160.

Visiblement, Andry Rajoelina marche sur les traces de Hery Rajaonarimampianina en matière de réalisation de projet d’infrastructures. Continuité de l’État oblige. Et à moins de 4 mois de sa prise de pouvoir, à compter de son investiture, le nouveau président malgache n’est pas à sa première transformation des essais déjà conclus par son prédécesseur. Pas plus tard que le week-end dernier, il a lancé les travaux de construction d’une voie rapide reliant le Port de Toamasina à la RN2, un projet dont la réalisation a été également négociée par le régime Rajaonarimampianina alors que l’étude a été effectuée sous le régime de Marc Ravalomanana.

Le projet de mise en place de « Textile City » à Moramanga évoqué par Andry Rajoelina lors de sa première visite d’Etat à l’île Maurice au mois de mars fait également partie d’un projet initié par Hery Rajaonarimampianina en 2017 dans le cadre du lancement d’une « Zone économique spéciale » (ZES) sur laquelle l’actuel Chef de L’État a fondé, dans l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) son projet de développement.

36 commentaires

Vos commentaires

  • 11 avril à 09:09 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    "Rehefa mety hono ny atao ny saobakaka aza mampiditra rano hanetsana fa rehefa tsy mety kosa ny atao ranon’ampango (ranovola) aza misy voay" sa tsy izany r’i Mato ?
    C’est de bonne augure pour le régime et une mauvaise nouvelle pour ses détracteurs qui sont nombreux sur ce faux-rhum d’Akama (20mois c’est très long pour eux).
    Dans cette région pluvieuse, la canalisation des eaux de ruissellement doit faire l’objet d’attention particulière sinon bonjour les dégâts dès la première année d’exploitation.

    • 11 avril à 10:05 | I MATORIANDRO (#6033) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Nnndddrrryyy !!!

      Hay moa mety io ataonareo io ???!!!

      Rehefa tsy mety ny atao na ny samy fozaorana aza mifampiketoka.

      Hainao moa zany zavatra vita sinoa zany ???!!!

      Ndeh zatsy izy fa tazaninay e.

      Mahavità soa.

      Samia velonaina.

    • 11 avril à 11:39 | Turping (#1235) répond à plus qu'hier et moins que demain

      PQMD,
      La canalisation des eaux de ruissellement ne doit pas faire uniquement l’objet d’attention particulière mais devrait être aussi une partie intégrante dans la réalisation de vrais travaux d’aménagement des infrastructures afin d"évacuer les eaux stagnantes ( cela représente un coût budgétaire conséquent) .
      - Est-il étonnant de constater l’état délabré des routes sur l’ensemble du territoire national ?
      Pendant les saisons de pluie ,aucune infrastructure ne résiste longtemps alors que les entretiens ne sont pas systémiques .La preuve même dans les zones urbaines c’est catastrophique .
      - En sortant de la position idolâtrique ,je donne (+1) à ce projet de réalisation .Cela ne signifie qu’on devient maparien (ny zavatra tsara vita sy maharitra no hifampitsarana ).

    • 11 avril à 18:58 | harmelle (#5862) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Sur et certains que les ingenieurs chinois qui sont aptes à construire des dizaines de kms d’autoroute au dessus des mers vont prendre en compte voir te remercier pour ton précieux conseil concernant l’écoulement des eaux sur une infrastructure routière dans cette région :)

  • 11 avril à 11:17 | kartell (#8302)

    Le pouvoir des projets « clés en main » bat son plein sans que l’on puisse mesurer les conséquences futures de ces réalisations made in China auront dans l’avenir pas si lointain que cela.
    Car n’en doutons pas un seul instant, les chinois ne sont pas notre père Noël et un jour, il faudra rembourser ou tout du moins indemniser cet empressement chinois à satisfaire les petits désirs de nos gouvernants !..
    Il est vrai que demain c’est une autre affaire et profiter de l’instant présent est notre devise dont le plus dur encore devra être assumé par les générations futures prises au piège d’une toile d’araignée chinoise tendue inexorablement dans une complicité mutuelle...
    Le quinquennat de la première pierre restera la plus grosse activité d’un pouvoir plus prompt à compter sur les autres qu’à faire confiance à ses propres troupes pour des objectifs, oh !, combien plus ardus à atteindre...
    Quid de certains sujets d’intérêts locaux comme l’insécurité ou la corruption, les deux mamelles hypertrophiées d’une république qui montre moins d’empressements à les réduire qu’à couper les rubans sous les flashs d’une com orchestrée !...
    Entre d’autres termes, nous entrons dans une politique de la facilité dans l’endettement et la dépendance !...
    Nous nous reposons sur le travail des autres au détriment de celui qui devrait être une priorité absolue pour sortir le pays de sa léthargie à cultiver une continuité qui prend, dès aujourd’hui une autre forme sans en changer véritablement le fond !....
    Le changement dans la pérennité, c’est ce à quoi, il faut s’attendre !....

    • 11 avril à 11:30 | kartell (#8302) répond à kartell

    • 11 avril à 15:26 | spliff (#5871) répond à kartell

      Bjr kartell

      Au delà du fait qu’il constitue du pain béni pour la BBC - agence de presse viscéralement anti-russe à l’image du peuple qu’elle est sensée servir - ce reportage révèle assez bien la situation de Madagascar à la confluence d’intérêts étrangers qui ont vocation à terme à s’entrechoquer dans le cadre de l’affrontement géopolitique classique qui oppose l’occident aux russes/chinois
      Le potentiel - à transformer - des iles éparses constitue donc un réel intérêt pour les russes, ce dont on a pu parler à l’occasion dans ces colonnes. Leur démarche ressemble plus à une prise de température d’un contexte qui leur serait à priori devenu hostile après l’experience de l’amiral rouge. Mais qu’ils aient tenté une approche n’était que simple logique. Cela met par ailleurs en lumière le fait que ce que ces îlots peuvent rapporter va au delà de la théorie.
      Ce qui est particulièrement notable est le caractère grossier de la méthode qu’ils ont jugé utile d’employer, manifestement eu égard au faible niveau de sophistication des “personnalités” approchées, et ce, malgré le prestige supposé de certains comme JOB. On se rend compte ici qu’à l’exclusion rigoureuse de toute autre considération, seul l’argent parle. De la part d’un Beriziky supposé disposer d’un certain potentiel intellectuel [idéologique (?)], cela interpelle... ne se contenter que du prénom de ses mécènes (en millions de dollars), recevoir de leur part ce qui ressemble donc à des “ordres”, il y a de quoi rester interloqué...
      On est en droit de se poser des questions sur les aptitudes de la matière grise de cette sphère qui est sensée nous diriger... on verra si ANR “a ce qu’il faut” pour mener un inévitable jeu de billard multi-bandes dans ce monde de requins... car il aurait donc aussi “mangé” chez les russes...

    • 11 avril à 20:05 | jules (#2904) répond à kartell

      Le dj, il a déjà été mangé par la france et régurgité (vomi) pour l’élection
      Quant au fric qu’il a pu gratter de partout, vous n’imaginez meme pas.

    • 11 avril à 20:39 | kartell (#8302) répond à kartell

      @spliff

      À votre habitude vos interventions restent pertinentes..
      Une simple question significative du contexte dans lequel se sont invités ces russes en service commandé à cette élection- kermesse est la suivante :
      Par quelles circonstances ces étrangers disposant de simple visa touristique ont-ils pu s’immiscer dans cette campagne sans être reconduits manu-militari à Ivato ?...
      De quelles protections plus ou moins occultes bénéficiaient-ils, celle d’Hery ?......
      Les russes ne s’immiscent que dans des pays africains en profonde instabilité( RDC, Centrafrique ect..)en fournissant leurs technicités dans un certain nombre de domaines comme la formation militaire et la surveillance...
      Madagasikara fut une occasion en or pour qu’ils tentent le coup d’autant que le contexte s’y prêtait à merveille...
      Leurs intentions se sont visiblement transformées en réalité puisqu’après avoir mis de pied dans la porte entrebâillée , ils sont dans la maison aujourd’hui ( Rajoelina ayant recruté un des leurs pour sa garde rapprochée)...
      Pour eux la mission était cousue d’avance face à la légendaire cupidité de ce monde de la politique et revenir en force dans un pays où ils avaient été indésirables hier, reste pour Poutine une petite revanche à savourer...
      Le problème des éparses ne constitue qu’une merveilleuse opportunité russe pour motiver les nationalistes à fustiger le colonisateur et pour tenter d’apparaitre comme les défenseurs d’une cause qui les tient tant à rancoeur ...
      La grande fragilité du monde politique Malagasy donne à cette incursion russe de bonnes raisons d’être optimiste pour son avenir, reste à savoir s’ils se contenteront de mettre la main sur des espaces économiques encore inoccupés ou si au contraire ils entreront en concurrence avec d’autres....
      De toute évidence, cette intervention réussie doit interpeller dans quelques chancelleries de la capitale...

  • 11 avril à 11:18 | fenofitka (#10624)

    Inona mo ny olana na iza nanao fifanarahana na iza fa nu mafinaritra de oe ho vita le izy e na dada na rajao na foza faly zay refa vita ny lalana

  • 11 avril à 12:13 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Samy maniry ny soa sy ny tsara mba hiadanan ny vahoaka anaty filaminana ny mpiarabelona rehetra, indrindra ny Malagasy tsy vaky volo.

    Ary tsy nisy fitondrana politika nanapaka teto amin ity Firenena ity ka hoe tsy mba nahavita nanangana fotodrafitrasa izany.

    Ny olana dia ity :

    - tsy maharitra ny fotodrafitrasa vita no tsy ampy na tsy misy fikojakojana

    - mitranga foana ny resaka sy adihevitra hoe : ny sondrobidin ny fiainana tsy mitsahatra miakatra, ny fari-pianana sy fahefa-mividy tsy mitsahatra mijotso ho an ny vahoaka, ary ny tsy filaminana toa lasa tarazo raiki-tampisaka

    - ny hetra sy tataonketra ary ny haba alohan ny tsirairay tsy mitsahatra miakatra mba entin ny Firenena handoavana ny trosa miavosa.

    VOKANY : bokan ny trosa ny Firenena, mahantra sy fadiranovana ny vahoaka, manjaka ny kolikoly sy halatra mihaja ataon ireo kinga sy fetsy ary tsy refesina mandidy sy manapaka.

    Tsy mitrahatra mampibaby trosa miavosa antsika na ny mpitondra omaly na ny ankehitriny. Ity farany dia vao efabolana no nanao angoantenda sy velirano fa tsy hampitombo ny trosan ny Malagasy, kanjo inona indray ity ataony ?

    Aorina eo ambony fitaka sy lainga ary hevipetsy sy toky ankamorana ary ve ny hasimpanjakana ka hoentina hizotra any anaty kizo ny vahoaka ?

    Mankasitraka Tompoko

    • 11 avril à 13:08 | Turping (#1235) répond à Vohitra

      Vohitra ,Salama !
      Ny olana mipetraka dia eo @ resaka fotodrafitr’asa tsy maharitra .
      - Ny olana goavana faharoa mipetraka dia sao dia lasa takalo ho lasa fitrandrahana ny volamena an-kibon’ny tany @ fomba tsy ara -drariny (fampiasana ny ARSENIC) sy ny tsy fanajana ny tontolo iainana no ao am-badika .
      - Ny fampiroboroboana ny toe-karena dia mila fanamboarana ny lalana ( na dia tsy hohanina aza ny lalana ) satria ny eo @ resaka fambolena ,sy ny famokarana dia tena ilaina tokoa ny fahavitan’ny lalana sy ny fikojakojana azy satria nohon’ny fahasimban’ny lalana dia mitarika olana goavana maro .Ao anatin’izany ny fahasimban’ny vokatra izay herinandro na tapa -bolana vao tonga any an-toeram-pivarotana ,sns......Io izany tsy tokony ho resaka fanamboarana ny lalana RN fotsiny fa ny rehetra ( .... ’4500 Km isan-taona )
      - Ny eo amin’ny resaka fitrosana ,marina dia marina tokoa fa mila mitandrina tsara mba tsy ho bokan’ny trosa ny vahoaka malagasy ,sy ny taranaka amin’ny zavatra tsy misy fotony sy tsy miorina tsara .
      - Ny resaka kolikoly moa iny efa resaka tsy hiadiana hevitra izay tokony ho fongorina .
      Lay resaka ady @ fahantrana izany misy hifandraisan’ny resaka "famokarana " izay idiran’ny fanamboarana ny lalana rehetra raha azo atao .Ny olana izany dia betsaka ireo kamo be tenda sy mpandrodroba(toe-tsaina mila ovaina ) mba ampiakarana ny fari -mpiainana’ny malagasy . Ny resaka ady @ tsy fahandriham-pahalemana koa mila atao foana .
      - Ilay fanovana ny toe-tsaina sy ady @ tsy fahamarinana izany mbola lesoka goavana mipêtraka eo @ firenena .Mila avoaka sy averina daholo ny vola voahodina sy lasa any ivelany .Ny filoha ankehitriny koa tafiditra ao anatin’izany tamin’ny fotoan’ny tetezamita (Dubai ,Maurice ,sns....).

    • 11 avril à 13:37 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Miarahaba Turping,

      Tsy fantatro raha mitovy hevitra amiko ianao na tsia, ny tiako havoitra dia ity : ny Firenena mahantra iray vesaran-trosa dia tsy mba hahita fandrosoana sy fivoarana mihintsy.

      Jereo anie fa lasa babo sambobelona sy voageja tanteraka noho ny trosa nataony ny vahoaka sy ny Firenena any Zambie.
      Tsy lavitra izany koa ny manjo ny Firenena RDC.

      Roboka sy lavo ihany koa ny toekaren i Angola.

      Noho ny fitiavana hanatanteraka fotodrafitrasa goavana sy ambopo politika diso toerana dia lasa sorona sy takalo eo ampelatanan ny Sinoa ny harena ankibontany sy ny angovo azo trandrahana rehetra any amin ireny Firenens ireny.

      Rehefa voafatotra sy voageja ny harempirenena, dia miroso amin ny kolikoly avo lenta mba hangoron-karena ny mpanao politika mba hanavotany ny ho avin ny taranany sy ny fianakaviany. Ny vahoaka lasa miosona sy levona fadiranovana anaty fahoriana laliny, ady antrano no hiafarany.

      Diniho sy hevero ny manjo ny RDC sy ny vahoaka any Guinee Equatoriale.

      Rahoviana no mba hisy mpitondra matsilo sy mitsinjo vahoaka toa an i Rafael Correa aty amintsika ?

    • 11 avril à 14:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Vohitra

      Turping,

      Enga anie ka tsy mba ny hanateran-kira indray no hilaza tsy mahay mandihy.
      En espérant que les usagers soient à la hauteur dans tous les domaines.

    • 11 avril à 15:42 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Turping,

      Moa fantatrao ve fa ny 1/3 ny Fireneny sisa no voafehin ny fitondrana mijoro fa ny ampahany betsaka sisa dia jiolahy mpijirika sy andian olona mitam-piadiana milisy no mifehy azy ?
      Ao amin ity 2/3 ity no tena mampiasa vola ireo sinoa !

    • 11 avril à 17:19 | Turping (#1235) répond à Vohitra

      Vohitra ,Salama !
      Ny olana goavana mipetraka izany dia ilay "velirano" sy ny "projet" goavana rehetra atao dia miankina @ famatsiam-bola avy any ivelany daholo.Raha tsy ny Sinoa ,dia ny FMI ,BM,FED ,...na ny karaman’ireo fonksionera maro samhafa aza.
      Resaka fotodrafitr"asa ,ny resaka lalana moa iny raha vitan’ny samy malagasy na ny famatsiana azy sy ny fanamboarana azy ,tsy voamaika ve tsara .Efa fantatsika koa fa ny Sinoa no naka toerana ny fanjanahana ara ekonomika ny kontinant afrikanina,matanjaka nefa tsy mamela koa raha tsy misy tambiny.
      Amiko izany raha resaka fitrandrahana ny harena an-kibon’ny tany no ao am-badik"io resaka fanamboarana lalana io izay ilaina dia tsy mety e !
      Ny resaka fitrosana raha io fitondrana vaovao io ,manomboka any @ fanafarana vary ,dia efa tsy tafa .Fa ny hitako izany raha tena "projet" mifototra @ toe-karena sy tsy mampahantra ny vahoaka malgasy ka azo hihoriranana kely mety azo leferina ihany .Eo @ resaka toekarena ,ny fambolena ,fiompiana ,.....taraiky be ny firenena malgasy satria ny tsy fahampian-tsakafo no laharam-pahamehana voalohany . Izay no mahatonga ny fijeriko hoe ; ny fanamboarana lalana dia mifandray @ fampandrosoana ny toe-karena [ raha tsy manafatra intsony fa manondrana ny ambim-bava hanefana trosa]......

    • 11 avril à 17:30 | Turping (#1235) répond à Vohitra

      Rafael Correa(prezidan’i Equateur) , sy ry zareo avy ao amerika atsimo indray nanomboka t@ Che Guevara , niady t@ imperialisma amerikanina .....Hugo Chavez natanjaka t@ fahavelony ;izao misavotika i Venezuela ,i fitondran’i Nicolas Maduro tsy eken’i Juan Guaida , ....moa ny solitany [betsaka ],betsaka KOA ny mpampiady ao am-badika nohhon’ny tombotsoa maroa samihafa.
      Ny aty amintsika ,ny Sinoa raha ara-toekarena moa ny frantsay no tena mibahana ara-politika ,.....

  • 11 avril à 12:15 | ratiarison (#10248)

    salama Jiaby e ! Manakory RA-NAMA - MATO !.. !ary koaIREO mitovy FIJERY mba tsy alava resaka tsotra ny ahy NAMA a ? qui VIVRA..... VERRA HOY ny TSOTSOKA,,,, ? 5TAONA NO ADY EO !!!samy tsara

  • 11 avril à 14:51 | rayyol (#110)

    Et ceux qui diront que Hery n avait rien fait Voyons voir ce que va faire notre nouveau president Si j était un patron d entreprise j engagerait Hery n importe quand
    Pas comme president d un pays mais comme adjoint
    Il n est pas fait pour les jobs sales
    Le nouveau oui
    Surtout pour recolter les fruits du travail des autres Pauvre Hery manque de pot
    Mais il aura tout de meme fait sa part pour son pays
    Pour ce qui est de l autre il lui reste a faire la sienne
    De toute facon c est le pays qui y gagne
    Le reste n a pas d importance
    Il y a toujours un précurseur

    • 11 avril à 15:17 | Isandra (#7070) répond à rayyol

      Rayyol,

      Andry n’est pas en train d’inaugurer les travaux finis, mais, il est en train de poser les première pierres, les gros travaux restent à faire. Les gens ne jugent sur le travail fini.

    • 11 avril à 15:19 | Isandra (#7070) répond à rayyol

      Rayyol,

      . Les gens ne jugent que sur le travail fini.

    • 12 avril à 02:18 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Si critiquer force a s ajuster bravo j aurai atteint mon but Il ne faut jamais s asseoir sur ses lauriers En autant que chacun fasse de leur mieux avec honnêteté c est se qui compte L homme ne fait que passer et apres il sombre dans l oubli Ses realisations demeurent

  • 11 avril à 15:09 | Isandra (#7070)

    L’un des points qui permet de juger la compétence d’un dirigeant, c’est la gestion de la continuité.

    • 11 avril à 15:35 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      La continuite de la pratique mafieuse et la kleptocratie !
      Oui, continuite tres visible pour les dix dernieres annees

    • 11 avril à 17:12 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Isandra,
      Il faut rendre aussi à César ce qui est à César. Rajao a tout fait pour qu’aujourd’hui votre poulain n’a plus qu’à signer cet accord . Vous savez, l’honneteté ne dimunie pas quelqu’un au contraire il l’agrandit.
      Votre poulain a su tirer profit des travaux de son prédécesseurs c’est une bonne chose (sauf qu’avec les chinois on sait ou l’on va mais on ne sait pas ce qui vous y attend), mais on attend toujours l’IEM et ne dites pas que poser les premières pierre des travaux initiés par Rajao en fait partie.
      Ce qu’on attend de votre poulain c’est des nouveaux projets réfléchis, étudiés, négociés et réalisés par lui et là je suis d’accord qu’il faut lui laisser du temps mais QU’IL COMMENCE à présenter ces projets. Ce n’est que comme ça qu’il gagnera la confiance de tout le monde

    • 11 avril à 17:19 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      En tout cas, on sait comment il sait gérer les "ruptures" en 2009 : brillamment.

    • 11 avril à 17:30 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      Erratum : pas "comment"...plutôt "combien"...et en plus, c’est historiquement vérifié ! Espérons qu’il a vraiment changé !

  • 11 avril à 17:07 | Jacques (#434)

    Bonjour,

    Les routes, voilà un sujet intéressant, il l’est d’autant plus pour ce pays qui n’a pas voulu comprendre l’importance des voies de communication. Dans tous les pays qui se sont modernisés (Europe, États-Unis, Canada etc...) il n’est pas un seul coin ou recoin en leur sein qui n’ait été mésestimé, de la petite bicoque au fin fond de la campagne à tel autre lieu-dit, tout est accessible via des routes bitumées. Eh oui, les gouvernants de ces pays ont compris depuis des lustres à quel point la société ne pouvait et ne devait s’affranchir des routes.

    À babakotoland les choses sont différentes, on y est allergique aux routes. Avant de se barrer de la grande Île le bwana en avait construit pas mal et, un beau jour, un certain amiral d’eau douce prend les rênes du bled et avait alors décidé de détruire toutes les routes existantes. Son successeur, lui, a réhabilité des milliers de kilomètres d’axes qui, par la suite, ont été rattrapés par des carences d’entretien. On a connu la suite lorsque, sous la transition, le bac-3 (celui actuellement au pouvoir) avait traduit en ces mots "les routes ne se mangent pas" son aversion pour le macadam.

    Ainsi lorsque le bac-3 annonce, dans le cadre de ce que l’on peut appeler continuité de l’État, la réhabilitation de cet axe Ambilobe-Vohémar, ce serait faire le pénible que de ne pas y voir une avancée, cette route ayant déjà connu moult promesses de mise à niveau qui n’ont jamais été tenues. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Je l’espère. Néanmoins, eh oui - néanmoins - l’on est encore ici à mettre la charrue avant les bœufs. Et pourquoi, me diriez-vous ? En effet en quoi cette construction allait-elle vraiment servir si l’axe (Diego-Ambilobé) situé en amont, lui, reste dans cet état de délabrement inouï (je rappelle aux internautes qui l’ignorent que la RN6 Diego-Ambilobé a toujours été une route goudronnée que l’on parcourait en 1h30 pour ses 137Km ; aujourd’hui on effectue cette distance en quasiment 6 heures). Eh oui, Diego-Ambilobé est transformé en piste.

    Natif de Diego et disposant de parents aussi bien à Daraina qu’à Vohémar, je connais donc cette RN5A. Dans le passé, durant la 1ère république notamment, son utilisation avait été bien régie, elle était désertée lors de la saison des pluies, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, d’où cet état de route de tous les dangers que l’on observe aujourd’hui. J’ai refait en septembre 2018 les quelques 157km de cette piste, quelle aventure ! 26 heures de parcours.

    Alors quand le bac-3 nous promet une concrétisation au bout de 20 mois, comment pouvait-on le croire lorsque l’on ressort le cas de la Route des œufs (https://www.madagascar-tribune.com/Mahitsy-Les-travaux-de-la-route,24156.html), elle, d’une longueur de 20km, construite aussi par les chinois, dont la réception n’est prévue qu’au bout de 3 ans ? En tout cas, pour ce que j’ai vu quant à l’état de cette route, 20 mois ça sent encore l’esbroufe.

    • 11 avril à 17:19 | dahalo (#8794) répond à Jacques

      Ce n’est pas pour le défendre mais aujourd’hui les chinois sont devenus des champions de la construction et ils ont des moyens modernes et performants. Ils sont capable de réaliser cette route dans ces délais sans aucun souci d’autant plus que les grands ouvrages de cet axe sont déjà terminés sauf s’ils ne sont pas tombés en ruine depuis.
      Le seul ennui avec les chinois c’est que l’on sait ou l’on va(ce qu’ils vous donnent) mais on ne sait pas qu’est ce qui vous y attend (Je parle bien sur de contreparties)

    • 11 avril à 19:52 | Isambilo (#4541) répond à Jacques

      Pouvez-vous expliquer pourquoi il faut refaire ces routes en particulier ? En mettant de côté social fondamental, bien sûr.

  • 11 avril à 17:27 | lé kopé (#10607)

    Bonjour, le titre est éloquent et en même tps élogieux , on reconnaît la marque de fabrique de l’auteur qui est de lécher les bottes aux tenants du pouvoir en place. C une qualité indéniable pour arriver au pouvoir mais,pas suffisante pour s’y maintenir ; au moins ils peuvent " surfer " sur la continuité de l’état, mais jusqu’à maintenant nous attendons les actions et les promesses.(Wait and See) .Etant donné que nous voulons tous le bien du pays, nous serons fiers si il y a une Réussite .(clap clap)

  • 11 avril à 17:52 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il y a trois jours, le PM a dit une chose importante et a fait probablement une analyse juste et intelligente, qui va lui poser certainement des problèmes politiques à moyen terme, et peut-être même à court terme, après les élections législatives.

    Qu’est-ce qu’il a dit exactement ? L’absence des Investissements de l’Etat dans les secteurs dont il est d’une manière générale responsable, politiquement, économiquement et juridiquement, dans le pays depuis 15 ans !

    Il faut éduquer les citoyens à connaître les domaines dans lesquels l’Etat et les Institutions du pays sont responsables afin qu’ils sachent qui sont les responsables de l’etat dans lequel le pays se trouve.

  • 11 avril à 18:53 | dominique (#9242)

    Il ferai bien de penser et de passer a Sambava la national en plein centre ville ressemble a un terrain de manœuvres pour les chars d’asseau d’une armée un bourbier complet dans toutes les rues dès qu’il pleut et des trous ( non des gouffres) pas possible partout ; et il y en a pas un qui bouge même une oreille ; la honte complète cette décharge de ville ...

  • 11 avril à 19:02 | Behantra (#9165)

    Juste pour appuyer le post de kartell

    Soupçon d’ingérence russe lors des présidentielles malagasy

    Je conseille à tous les internautes de le consulter et de le lire

  • 12 avril à 09:39 | Harry (#10477)

    Ny Sinoa no mampindram-bola, orinasa sinoa ihany no manao ny asa, ary averina amin’ny sinoa ny vola nindramina miaraka amin’ny zanany rehefa avy eo, ... mahasoava hoy ny gasy kely.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS