Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 février 2024
Antananarivo | 21h42
 

Economie

Toamasina

« Voyage Presse Holcim »

jeudi 5 juin 2008 | Gilbert R.

Après Andasibe, le lundi 2 juin, le « voyage Presse Holcim » organisé par la société cimentière a touché Toamasina le mardi 3 juin 2008. Cela a commencé par une séance de présentation par le « power point » de la société au restaurant « Piment Banane ». Ensuite, le directeur général, Jean Pierre Bisiaux a conduit ses invités dans l’enceinte portuaire pour une visite guidée commentée de l’usine, le Terminal cimentier.

Quatre types de ciments

Ainsi a-t-on appris que Holcim est présente dans 90 pays des cinq continents et emploie 90 000 personnes dans tout ce réseau. A Madagascar, Holcim traite 400 000 t/an de ciment, une partie produite localement dans ses usines d’Ibity/Antsirabe et de Toamasina, importée en vrac et traitée/ensachée
à Toamasina. Holcim contrôle donc 61% du marché malgache avec quatre types de ciments : le ciment maconnerie CEM/B 22,5 ; le ciment pour fondation et élévation en BA CEM II/A 32,5 ; le ciment pour ouvrage d’art et béton CEM II/ A 42,5 et le ciment pour maconneries et béton décoratif CEM II/ A L 42,25. Holcim se définit comme une entreprise citoyenne, soucieuse non seulement de profit économique mais de respect de l’environnement et du progrès social de ses collaborateurs et de Madagascar. Elle a ainsi investi quelque 13 milliards d’Ariary entre 2004 et 2007 et en projette 300 milliards d’Ariary de 2008 à 2011 pour augmenter la capacité de l’usine d’Ibity de + 430% et en porter la production actuelle des 150 000 t/an à 800 000 t/an. Ses investissements n’ont pas été faits pour ses seules affaires. Holcim a financé à la mise en place d’équipements antipolluants, le renforcement de capacité des maçons (Antsirabe, Antananarivo, Taolagnaro déjà faits, Toamasina, Mahajanga, Nosy Be en projet), la mise en place de relations durables avec les clients et les fournisseurs (séminaires, conventions de partenariat avec les transporteurs), système hygiène-santé-sécurité des travailleurs, construction d’écoles, interventions et/ou contributions à différentes œuvres sociales et culturelles. Les produits Holcim, ont connu malgré tout sur le marché local, une baisse de 11 à 15% entre décembre 2007 et mai 2008.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS