Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 28 juin 2022
Antananarivo | 00h08
 

Economie

Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique

Une structure de coordination à mettre en place à Madagascar

mercredi 6 juin 2007 | Lanto

Madagascar entend bénéficier des opportunités de partenariat dans le cadre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) dans le cadre de la mise en œuvre du Madagascar Action Plan. Pour cela, des étapes sont toutefois à franchir. L’atelier national qui se tient depuis hier au Ministère de l’Economie, de la planification, du commerce et du développement du secteur privé constitue une occasion pour mieux connaître le NEPAD et ces étapes.

Créé en 2000 par cinq Chefs d’Etat africains, entre autres, l’ex-président nigérian et le président sénégalais, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique ou NEPAD est une vision dont l’un des objectifs primaires est l’éradication de la pauvreté en Afrique. Plusieurs bailleurs contribuent au financement de programme, notamment, le Japon et la Banque Africaine pour le développement. Par ailleurs, le NEPAD entre en partenariat avec les organisations régionales.

Madagascar a déjà manifesté à l’occasion de différentes assises internationales son adhésion aux principes et objectifs du NEPAD. Des ateliers ont été organisés à Madagascar à cet effet. Le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a déjà procédé à l’ancrage de projets dans le cadre du NEPAD, de même la société civile et les femmes entrepreneurs. Toutefois, le NEPAD demeure peu connu au niveau des acteurs de développement.

Des conditions préalables

D’une part, le pays a sa propre vision pour le développement pour les cinq prochaines années, qu’est le Madagascar Action Plan. Etant donné que le but fixé est le même, l’intégration du NEPAD dans ce processus de développement sera favorable. Cependant, certaines conditions sont à remplir pour que Madagascar puisse bénéficier des opportunités de partenariat offertes dans le cadre de ce nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique.

Selon Randrianantoandro Solofo, coordonnateur national du NEPAD, il s’agit dans un premier temps d’établir une structure de coordination tel le ministère du NEPAD comme au Niger, ou le Haut Commissariat de gestion du NEPAD. Ensuite, Madagascar devra s’intégrer dans le mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP), une des initiatives prioritaires du NEPAD. Il constitue un instrument d’auto-évaluation dont le mandat est de s’assurer que les politiques et pratiques de participation des pays sont conformes aux normes convenues dans quatre domaines divers, à savoir, la démocratie et la politique de gouvernance, la gouvernance économique, la gestion des entreprises et le développement socio-économique. Une cotisation doit être acquittée annuellement quant à l’intégration au niveau de ce MAEP.

Toujours d’après ce responsable, ce processus est réalisable dans une durée de douze mois. Tout dépend de la volonté politique.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS