Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 24 juin 2021
Antananarivo | 15h49
 

Politique

CENI

Un taux d’augmentation de 1,26% d’inscrits sur la liste électorale

mardi 18 mai | Mandimbisoa R.

Une augmentation de 1,26% a été enregistrée sur la liste électorale de cette année 2021, a annoncé la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à l’issue de la campagne de la révision annuelle de cette liste clôturée le 15 mai dernier. Une légère hausse par rapport à l’année dernière où un taux d’augmentation de 0,79% a été constaté.

La CENI enregistre un total de 10.512.419 électeurs inscrits à travers tout le pays de la Révision annuelle de la liste électorale (RALE) 2020-2021 qui a débuté le 1er décembre et clôturé le 15 février 2021 au niveau des fokontany. Les femmes représentent 46,23% (4.859.649) des inscrits et les hommes 53,77% (5.652.770). Il y a eu 405.284 citoyens âgés de plus de 18 ans ou encore non inscrits auparavant qui ont rejoint le rang des électeurs.

La Révision annuelle de la liste électorale (RALE) consiste notamment à ajouter dans la liste électorale les citoyens ayant atteint la majorité entre deux campagnes, c’est-à-dire entre le 15 mai et le 1er décembre. C’est également l’occasion pour la CENI et ses démembrements de retrancher de cette liste les personnes décédées et qui écopent de peines d’emprisonnement ne leur permettant plus de jouir de leur droit de vote aux élections.

Rendre la liste électorale fiable est un devoir de toutes les parties prenantes tels que les citoyens, les différentes instances étatiques et non-gouvernementales jusqu’à l’organe d’organisation des élections dans le pays, souligne la CENI. Ces dernières années, les listes électorales sont en effet systématiquement pointés du doigt à chaque élection dans le pays, par les candidats et les électeurs eux-même car leur défaillances handicapent souvent les scrutins et mènent à des contestations post-électorales. On se rappelle de la vive polémique ayant conduit à la démission de l’ancien vice-président de la CENI, Thierry Rakotonarivo quand il a dénoncé l’existence des doublons dans la liste électorale lors des dernières élections en 2019.

Le désintérêt de la population face à la révision électorale ne rend pas facile non plus facile la tache de la CENI. S’inscrire à la liste électorale est loin d’être une priorité pour le citoyen lambda, il se rend au fokontany pour préparer des paperasses administratifs mais rarement pour vérifier s’ils sont inscrits ou pas sur la liste électorale.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 18 mai à 09:00 | arsonist (#10169)

    I] Au temps de la RDM [au choix : Ratsiraka Didier Mianakavy ou République Démocratique de Madagascar] Mada s’était très engagé politiquement et diplomatiquement aux côtés du Front Polisario contre le Maroc.
    On ne sait toujours pas jusqu’à maintenant quels intérêts les Gasy pouvaient trouver dans cet engagement.
    A l’heure actuelle, suite à l’accueil que les dirigeants Espagnols ont accordé au chef du Polisario sur leur territoire pour y recevoir des soins médicaux, les relations se sont tendues entre le Maroc et l’Espagne.
    Du coup, comme par hasard, plus de 5000 migrants marocains ont réussi à atteindre le territoire espagnol.
    Les hystériques opposants, type l’ "Attila est là", à l’arrivée des migrants sur le continent européen vont friser une fois de plus une crise d’apoplexie .

    https://www.france24.com/fr/afrique/20210517-espagne-au-moins-2-700-migrants-entrent-%C3%A0-ceuta-depuis-le-maroc-en-une-seule-journ%C3%A9e

    II] A partir de demain, mercredi, la France métropolitaine "déconfine" progressivement. Les activités précédemment suspendues vont reprendre petit à petit.
    Mais des problèmes de recrutement apparaissent. Certains secteurs de l’économie manquent de personnel et ne trouvent pas de postulants pour occuper des postes vacants.

    Ce dernier weekend François Bayrou a évoqué l’idée de faire appel à l’immigration, entre autres, pour pouvoir faire face aux difficultés qu’encourt le système social français.
    Ouaouuuh !
    La furie que cela a déclenché du côté des hystériques [type l’ "Attila est là"] ennemis jurés des déplacements des humains à la surface du globe !
    Déplacements pourtant pratiqués par "ceux qui marchent debout" depuis la nuit des temps, et que les ignares croient pouvoir faire cesser de façon définitive de nos jours !

    Pour la n-ième fois ,
    [je le referai pour la (n+1)-ième fois, voire davantage s’il le faut] ,
    je dis aux Gasy qui ont les capacités et surtout-surtout qui ont de la volonté à partir à l’Etranger, y travailler et y établir une nouvelle vie.

    III] Dans quelques mois, il est probable que le pouvoir et le patronat allemands , entre autres, fassent de nouveau appel aux travailleurs étrangers de venir chez eux pour y occuper des postes de travail vacants , parce qu’il n’y a plus suffisamment de natifs du pays pour satisfaire la demande .
    Car les concurrents de l’Occident , le milliard et demi de Chinois ainsi que le milliard et demi d’Indiens , ne manqueront pas de travailleurs , eux !
    Selon les prévisions : dans moins de 30 ans , très probablement la Chine sera la première puissance de la planète ; et chose plus surprenante , juste quelques temps plus tard l’Inde sera la deuxième !
    Certains dirigeants occidentaux cherchent à défendre leur continent . Ils cherchent la parade . Mais ils trouvent sur leur chemin des abrutis du même type que l’ "Attila est là" !

  • 18 mai à 09:23 | vatomena (#8391)

    An 2020—240 000 français plus ou moins diplomés ont quitté leur pays pour travailler ailleurs tandis que 340 000 étrangers s’installaient en France.La plupart n’ayant aucun diplome ,aucune qualification.Il est difficile de parler d’enrichissement humain ,semble -t-il.
    Dernier chiffre , c’est plutot 5 000 migrants qui dans une journée ont envahi l’enclave espagnole de Ceuta. Certains sont venus à la nage ou des bouées gonflables .Bon courage à l’Espagne .Ils ont charge d’ames

    • 18 mai à 11:13 | arsonist (#10169) répond à vatomena

      (i) Parlons donc de ces Français qui vont travailler hors territoire français.
      Je ne parle pas des "pilleurs" de richesses aux quatre coins du globe. Je laisse ça à d’autres personnes plus au parfum que bibi.
      Je parle de ceux qui apportent savoirs , connaissances , compétence et conscience.

      Ceux qui ont le calibre Nobel vont aux USA . Ou au moins dans un autre pays occidental. Il leur arrive aussi d’aller dans les grands pays de l’Asie.

      Parlons de ceux qui vont à Mada alors .
      Du temps où le Général était à l’Elysée , la grande majorité des Français envoyés à Mada était constituée par des personnes suffisamment voire très compétentes dans leurs jobs respectifs .
      Personnellement j’étais en contact avec des anciens de l’X , d’Ulm et d’autres grandes écoles qui font la bonne réputation de la France à travers le monde.
      Je peux dire que des lycées et autres établissements scolaires de Tana avaient bonne réputation.
      Et l’université d’Ankatso alors ...
      Il portait le nom de "Fondation Charles de Gaulle" .
      Le personnel y était de qualité excellente.
      On y comptait des anciens de l’X et d’Ulm.
      Un prof’ de physique était un ancien collaborateur proche du prix Nobel Alfred Kastler.

      Au milieu des années 60 la fac’ des sciences était dotée d’un ordi performant à l’usage des étudiants en analyse numérique .
      Des étudiants Mauriciens, Réunionnais , du continent africain et voire de la Métropole étaient venus à Tana poursuivre leurs études.
      Mais ça , c’était avant !

      A l’heure actuelle quel genre de Français vont travailler à Mada ?
      Des anciens de l’X et d’Ulm croyez-vous ?
      Pfff ! Des types comme l’olivier2 ou l’ "Attila est là", oui !
      Chacun de nous voit quel niveau ils ont en lisant leurs posts sur ce forum .

      (ii) Et de l’autre côté , alors ... Comment sont les immigrés qui vont s’intaller en France ?

      Au début , en général ils y viennent en qualité d’étudiants .
      C’est Giscard qui avait institué le fameux "regroupement familial" dès son accession à l’Elysée .
      Mais du temps du Général , les Gasy qui allaient en France étaient généralement des jeunes étudiants .

      D’abord, il y avait ceux que les néo-colonialistes avaient fait venir en Métropole pour être formés à devenir plus tard des cadres favorables au système néo-colonial.
      Ils étaient favorisés pour fréquenter les meilleurs établissements de France .
      Didier Ratsiraka étaient un de ceux-là [on fait semblant d’ignorer que Deba était admis sur titre à Navale et non par concours]

      Ensuite il y a aussi des jeunes Gasy triés sur le volet et choisis selon leurs aptitudes par l’encadrement de l’enseignement secondaire et supérieur [de nombreux très honorables Français étaient membres de cet encadrement : ce qui certifiait l’objectivité de leurs choix] .
      Vous reconnaissez ces Gasy-là parce qu’ils étaient entrés dans les grandes écoles françaises par la grande porte des concours directs .
      Ou parce qu’ils avaient obtenu le titre de Professeur agrégé par voie de concours direct
      [Je n’ai pas dit interne ni tour extérieur ni sur titre]
      Mais ça , c’était avant .

      Et actuellement alors ?
      Ben ! Il y a d’abord ceux qui arrivent en territoire français par le biais du regroupement familial . Ceux aussi qui arrivent parce que le pouvoir gasy les a choisis , suite à une offre de la France ou de Bruxelles pour former des jeunes Gasy à des objectifs bien précis.
      Je vous donne un exemple qui a jeté le froid entre Mada et Bruxelles pendant un temps relativement long.

      Début années 80 , Bruxelles avait offert au gouvernement de Deba de former en France quelques dizaines de jeunes Gasy au métiers de statisticiens.
      Les services de Bruxelles organisaient eux-mêmes à Tana les tests pour le tri des candidats .
      Après les tests , Bruxelles avait donc établis la liste d’une petite vingtaine de jeunes Gasy à envoyer se former en France.
      Mais miraculeusement, quand ces jeunes Gasy étaient arrivés en France les formateurs s’étaient aperçu que ces Gasy n’étaient du tout au niveau.
      Après enquête, on avait découvert que l’état gasy avait envoyé en France avec des bourses d’études octroyées par Bruxelles des jeunes qui n’étaient pas ceux choisis après les tests.
      Et les jeunes de la liste établie par les services de Bruxelles étaient envoyés en France avec des bourses d’études octroyées par l’état gasy et dans des établissements choisis par l’état gasy. Bruxelles était furieux.

      Mais ce n’est pas tout en ce qui concerne les Gasy vivant en France actuellement .
      Car il y a aussi ceux qui savent juste lire et écrire .
      Comme moi , arsonist .
      Mais j’y suis . Et j’y reste .

    • 18 mai à 13:58 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Bonne mémoire ,Arsonist !Tout ceci c’était avant. C’était un temps où les étudiants malgaches de l’université Charles de Gaulle montraient qu’ils pouvaient exceller . Un temps que les moins de 50 ans ne peuvent imaginer. aujourd’hui.
      Quand il y avait moins de 25 ..000 français en activité ou pas à Madagascar ,on parlait de Colonisation .Que dire aujourd’hui quand on sait que plus de 100 000 malgaches font leur vie en France.

  • 18 mai à 10:19 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    "100 fous n’ont jamais fait une personne sensée" et c’est d’autant plus vrai en ces années covidées .

    Un petit rappel de Ndimby, la fozacratie dans ses beaux jours :

    https://www.madagascar-tribune.com/Breve-theorie-de-la-fozacratie,17036.html

    Cordialement
    YaR

    • 18 mai à 12:23 | lé kopé (#10607) répond à Yet another Rabe

      Arsonist ,
      En parlant du niveau scolaire de nos Etudiants , vous ne croyez pas si bien dire , car mes aînés ont pu bénéficier des instructions hautement qualifiées des années 60 , à Mada , mais aussi à ceux qui ont pu bénéficier des bourses Etrangères , souvent , ayant des compétences avérées , sauf quelques descendants du pouvoir de l’époque . On m’a raconté les conditions de travail à l’Université d’Ankatso , avec Bibliothèque digne de ce nom , un resto U qui répondait aux besoins des Etudiants , des complexes sportifs dignes des Campus U. Des grandes villes d’Europe et des USA... Qu’en est il maintenant ? Un campus , qui n’est que de nom , car c’est maintenant une petite ville avec des parents qui vivent avec leurs enfants dans les cités , et le ...cochon sous le logement , des magistrats , et des Officiers qui construisent des logements , avec étages partout , et la liste n’est pas exhaustive , sans parler des délinquants qui pullulent , et des ...rats qui vivent dans cette promiscuité . Essayez de faire un tour une fois , et vous verrez dans quel état est le quotidien de nos futurs dirigeants . Voilà un petit aperçu de la décadence qui sévit dans notre Pays , et cela depuis l’avènement du Flibustier . Il est où le fond ?

  • 18 mai à 10:29 | Albatros (#234)

    "C’est également l’occasion pour la CENI et ses démembrements de retrancher de cette liste les personnes décédées" !.

    Question : Va-t-on faire la différence entre les morts du Covid et les autres ?.

    • 18 mai à 12:31 | lé kopé (#10607) répond à Albatros

      La CENI n’est qu’une mascarade !!!L’avènement des doublons ,preuve à l’appui , qui a accouché l’Election du Calife actuellement , et la démission du Vice Président de cette Institution , qui est parti sous d’autres cieux pour sa... sécurité , sont des preuves irréfutables de cette gabegie . Et ils continuent encore à défendre l’indéfendable .A leurs places , je me ferai tout ...petit . Tsy mahalala menatra ô !!!

  • 18 mai à 10:32 | lancaster (#10636)

    https://www.facebook.com/1201334270/posts/10223170845478426/?d=n

    Cette politique de l’absence sur la scène internationale ne nous fera pas avancer. Plusieurs points sont pourtant à régler :
    - Îles eparses
    - Avoir d’autres doses de vaccins par la voie bilaterale
    - Un nouveau partenariat pour Airmad à préparer d’ici l’ouverture des frontieres
    - Aides alimentaires pour le sud
    - Aides pour les adductions et forages d’eau dans le sud
    - Aides pour la santé et l’education
    Etc...

    Ministres, ambassadeurs, Pm ou Prm, on doit y représenter Mada.
    Le Soudan vient d’obtenir l’effacement de ses dettes vis à vis de la France. Le Rwanda a obtenu un modus operandi avec la France (crimes de guerre et création d’ambassade). La solidarité internationale est cruciale.
    Voilà un dossier pour le prochain MAE.

  • 18 mai à 12:23 | Besorongola (#10635)

    NOUS SOMMES TOUS CITOYENS DU MONDE, LE ROULEAU COMPRESSEUR EST EN MARCHE.

    Aucune puissance, aucune autorité, aucune idéologie ne peut arrêter le plan de Dieu c’est qui est "La terre pour tous les hommes sans dictinction ni de race ni de religion" ...Qui aurait pensé que l’hégémonie romaine aurait une fin et que Rome devient la capitale mondiale du christianisme ?

    Dans la Bible dans Matthieu, chapitre 16, versets 13 à 23
    Jésus était venu dans la région de Césarée-de-Philippe, et il demandait à ses disciples : « Le Fils de L’homme (c’est à dire Jesus même) , qui est-il, d’après ce que disent les hommes ? ». Ils répondirent : « Pour les uns, il est Jean Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. ». Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? ». Prenant la parole, Simon-Pierre déclara : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! »

    Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara : « Heureux es-tu, Simon(devenu Pierre) fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
    C’est une prophétie d’il y a 2021 ans et maintenant partout, dans toutes les villes et les villages du monde des églises sont bâties...

    https://www.valeursactuelles.com/societe/video-marion-marechal-deplore-que-les-francais-de-souche-seront-minoritaires-autour-de-2050/

  • 18 mai à 13:08 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Une Société qui est incapable d’avoir honte d’elle même est telle est la société madagougouesque, ceux qui sont dessus déféquent sur qui sont en dessous :

    https://www.madagascar-tribune.com/local/cache-vignettes/L401xH570/oiseaux-d1947.jpg?1620046708

    Encore un édito fort instructif de Ndimby :

    https://www.madagascar-tribune.com/Citoyens-mal-eleves,17034.html

    Mba tezao sy ataovy mandrato fianarana ny ankizy ry Malagasy : Tsy misy tsy lehibe toa ny vatolampy kanefa dia moana izy ary angerezan’ny fody.

    Mankasitraka.

  • 18 mai à 14:13 | lé kopé (#10607)

    Ndimby et Tonton Georges ,
    Ils nous manquent tellement pour relever le débat sur ce Forum .D’autres ont pris le chemin de la postérité (Finengo , Basile Ramahefarisoa ...)mais certains ont tout simplement déserté ce plateau , pour incompatibilité d’humeur , ou tout simplement ,pour manque de répondant . Je ne peux pas situer à quelle instance on pourrait situer Mr BETOKO, qui ne donne plus signe de vie depuis un certain temps . J’espère qu’il a été préservé par le CVO qu’il met tant sur un piédestal ... et qui guérit .

  • 18 mai à 17:39 | Besorongola (#10635)

    QUELLE VOIX !

  • 18 mai à 17:58 | Besorongola (#10635)

    La Dépêche nous apprend Elle est la nièce de L. que Marghe est originaire de la belle île de Madagascar. Sa mère aussi est née à Madagascar. Quant à son père, c’est de l’Italie qu’il tient ses racines, conférant à sa fille des origines italiennes. Un beau mélange qui rayonne sur le visage de la chanteuse mais aussi dans sa voix et dans ses chansons. Nous pouvons également apprendre que ses parents ont divorcé et que c’est suite à cela que Marghe arrive en France. Elle avait 9 ans seulement lors de ce grand déménagement. Cela fait maintenant cinq ans qu’elle habite à Poitiers.

    Elle est la niece de L. Saphira mannequin international d’origine malgache.
    L Saphira est une chanteuse, ex-mannequin et ex-militaire d’origine malgache, née à Madagascar en le 12 décembre 1970.

    Selon Tsimiroro Toliary L. Saphira, Lolo (prononcer Loulou) de son vrai prénom, est l’ainée d’une famille nombreuse (7 enfants) et pauvre de Madagascar. À l’âge de 7 ans, elle se fait déjà remarquer dans la région de Mahajanga en créant un modèle de pince à cheveux inédit qu’elle vend sur les marchés, et qui fait la fortune de ses parents. Malheureusement, un fabricant tombe sur la trouvaille et reprendra bien vite à son compte la première et dernière invention de la future chanteuse.

    À 18 ans, elle se fait remarquer pendant un concours de beauté à Tananarive au célèbre club « Le Caveau ». Commence alors très vite pour elle une carrière de mannequin vedette qui la fera défiler à New York, Miami, Los Angeles, Paris, Londres et Milan. Fatiguée des podiums, elle décide de faire prendre à sa carrière une nouvelle dimension en se lançant dans la chanson, aidée par la radio nationale RTA.

    Rebaptisée L Saphira, l’artiste enchaîne les succès avec Lahatra, Mampamangy, et surtout Mody Gisa qui est le 1er clip tourné à Madagascar avec la participation de l’Armée Nationale Malgache.

    Après une pause entre 1993 et 1995, L Saphira se produira notamment de 1996 à 1999 en première partie des concerts de Jimmy Cliff, qu’elle avait rencontré lors de la venue du célèbre inventeur du reggae en Afrique du Sud.

    Suite à cette collaboration, L Saphira sera très influencée par les rythmes reggae et trouvera une nouvelle identité musicale en 2005, orientée vers le reggae, avec l’aide d’un musicien célèbre de Madagascar nommé Silo.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS