Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2022
Antananarivo | 21h32
 

Editorial

Citoyens mal élevés

jeudi 2 février 2012 | Ndimby A.

Le caractère cyclique des crises malgaches serait-il dû à un problème d’éducation ? Si on se place d’un point de vue comparatif, on peut effectivement poser l’hypothèse d’une relation entre éducation et démocratie. Toutes les données statistiques montrent à première vue que les dirigeants des pays ayant des taux plus élevé de scolarisation et d’alphabétisation ont un comportement démocratique plus affirmé. Toute lecture croisée des tableaux de la Banque mondiale ou du PNUD sur les taux relatifs à l’éducation avec ceux de Freedom House sur la liberté montreront que l’hypothèse est acceptable.

Il peut y avoir plusieurs explications pour les relations de cause à effet. Dans un pays à niveau de scolarisation élevé, le débat d’idées prime dans la nécessaire compétition pour arriver au pouvoir. Les politiciens doivent réfléchir et produire des projets de société et des programmes de gouvernement pour séduire les électeurs, et ensuite maintenir les taux de popularité. Au niveau de la société civile et des citoyens, la scolarisation affûte la capacité à entamer des débats d’idées, mais aussi à évaluer la qualité des offres proposées par la classe politique.

Il y a donc un lien direct entre développement et démocratie. Selon plusieurs thèses de sciences politiques, la démocratie a pris racine dans les pays occidentaux il y a plusieurs décennies, car la vague de démocratisation a été précédée d’une vague d’industrialisation, et donc de mieux-être matériel et social qui a facilité l’implantation de la démocratie. Mais la mise en place d’institutions suffisamment fortes avant les élections au suffrage universel a permis à la démocratie de ne pas vaciller au moindre coup de vent. Le problème des pays de la seconde vague de démocratisation (dont font partie Madagascar), c’est qu’ils ont tenté d’instaurer la démocratie alors que les institutions capables d’organiser et de gérer cette forme de régime n’étaient pas encore en place.

Toutefois, il existe des exceptions qui invitent à la réflexion. Rappelons tout d’abord que le nazisme s’est développé dans une Allemagne qui était loin d’être un pays en développement, tout comme la Russie qui fait quand même partie du G8 malgré sa conception discutable de la démocratie. À l’opposé, le Mali a des taux relatifs à l’éducation (scolarisation, alphabétisation) inférieurs à Madagascar, mais est reconnu comme étant libre au vu du classement établi par Freedom House [1]. On peut donc être un pays pauvre, peu développé, avec un développement humain bas, et vivre dans un régime démocratique respectant les libertés politiques et les droits politiques. Bien entendu, on pourra toujours arguer que cette exception est trop faible pour remettre en cause la tendance générale. Peut-être. Mais cette exception veut aussi dire que la tendance qui subordonne le niveau de démocratie à celui de scolarisation n’est pas une fatalité. Par conséquent, si on a le choix entre deux modèles, pourquoi se dire systématiquement que Madagascar est condamné aux dictatures et aux coups d’États, juste parce que nous avons le malheur de vivre dans un pays en voie de développement ?

Par ailleurs, l’instruction acquise à l’école n’est pas le seul aspect à prendre en compte. L’éducation citoyenne et l’instruction civique permettent d’inculquer le respect des règles de la vie en société. Cela va du respect du code de la route, de fait de se lever dans un bus quand il y a des personnes âgées ou des femmes enceintes, même si on ne se trouve pas sur des places réservées. Quand on est éduqué dans le respect des règles, on ne se hasarde pas à demander le renversement du pouvoir public établi juste parce qu’on a rassemblé 3.000 personnes sur une place publique. Il y a donc un effet de développement qui joue sur le niveau de démocratie. En nous référant à la fameuse pyramide de Maslow, il semblerait qu’un peuple qui se préoccupe moins de problèmes existentiels (manger, se loger, se vêtir etc.) a l’esprit plus disponible pour penser aux autres besoins supérieurs (reconnaissance et accomplissement).

Source : Facebook

Que nous dit le cas malgache ? Dans un pays dans lequel les marchands trouvent normal de squatter les rues et les trottoirs ; les hommes uriner à tous les coins de rue ; les taximen et chauffeurs de taxibe jouer aux chauffards dans les artères de la Capitale ; n’est-il pas logique qu’un fait aussi scandaleux qu’un coup d’État semble étrangement acceptable pour beaucoup ? Certains ont même créé une insanité conceptuelle : « le coup d’État démocratique ». Il vaut mieux entendre cela que d’être sourd, surtout dans une République du XXIème siècle. Les gens qui ne se préoccupent pas du Code de la Route vont trouver la Constitution du pays tout aussi accessoire, et accepteront de faire les moutons écervelés sur une Place publique en suivant un faux berger, qui s’empressera d’ailleurs de les mener devant l’abattoir d’un Palais d’État pour pouvoir comptabiliser les martyrs dont sa révolution a besoin. D’autant plus qu’avec le marasme économique créé par le coup d’État de 2009, les chômeurs et ceux qui sont obligés de vivoter ont autre chose à faire qu’à penser aux élections. Il y a donc une sorte de fatalité qui s’installe, et sur laquelle surfent les hâtifs et leurs griots. C’est l’explication de la fameuse majorité silencieuse dont pro et anti transition prétendent revendiquer la sympathie, et sur laquelle surfent périodiquement tous les apprentis putschistes et manipulateurs. Raison pour laquelle, afin de répliquer à ceux qui mélangent les torchons et les serviettes, les gens cultivés pourront clamer les vers de Victor Hugo :

« Quant à flatter la foule, ô mon esprit non pas,
Car le peuple est en haut, mais la foule est en bas ! ».

La situation actuelle de laisser-aller et de perte de la citoyenneté reflète les défauts et les lacunes de l’éducation citoyenne à Madagascar. On pourra reprocher à juste titre à Ratsiraka d’avoir fait supprimer l’éducation civique en classe, pour des raisons que j’ignore [2]. Mais l’éducation citoyenne n’a pas nécessairement un lien avec la scolarisation : les familles et les Églises (par exemple) peuvent et doivent contribuer à la socialisation. Ces institutions ont donc failli depuis des décennies à leur mission, et ont leur responsabilité dans la situation actuelle.

Par conséquent, tout plan de reconstruction ou de refondation de la part des bailleurs de fonds ou des dirigeants de la Vème République devrait inclure un fort programme national d’éducation citoyenne. Celui-ci devra apprendre aux Malgaches à vivre ensemble ; et aux dirigeants, opposants et gouvernés à jouer leur rôle selon les règles. Le peuple est mal éduqué politiquement par la pratique des dirigeants et des opposants depuis 1960, et ceux qui sont censés l’éduquer pour lui donner un peu de lumière sont eux-mêmes dans les ténèbres. Si rien n’est fait pour assainir les mentalités, le caractère cyclique des crises malgaches ne fera que se confirmer. Et quand on voit les ravages de la crise causée par le coup d’État de 2009 sur le milieu de l’éducation, on ne peut que se poser des questions sur le sens de responsabilité des auteurs (lire entre autres ce poignant article de nos collègues de l’Express également repris par AllAfrica.com). Seuls les frères Rapetou #4822 et #4584 ne voient que joie et bonheur populaire à l’ère de la DJ-Cratie.

Comme tout le monde, j’ai rigolé en entendant les prophéties d’un soi-disant Pasteur qui se voit Président du pays en 2013. Le personnage me semble aussi ecclésiastique que je suis docteur en physique nucléaire. Je pose donc l’hypothèse suivante. Primo, d’une part, il a annoncé cette « prophétie » urbi et orbi, alors que d’autre part, le niveau du revenu de sa secte est fonction de sa crédibilité par rapport à une promesse aussi visible : il y a donc un risque qu’il « se débrouille » en 2013 pour que cela arrive. Secundo, l’histoire du pays montre qu’il suffit de 3.000 à 10.000 personnes pour occuper une Place publique, et que celui qui arrive à le faire quotidiennement pendant un certain temps parvient immanquablement à renverser le régime en place : en prenant appui sur les fidèles de sa secte, le schéma de prise du pouvoir pour forcer un alignement de « la prophétie » avec la réalité n’est-il pas tout tracé ? Pour une fois, j’espère vraiment me tromper. Mais les personnes en charge auront-ils de quoi éduquer les citoyens à temps pour éviter que l’histoire ne bégaye encore une fois ?

P.-S.

Pour montrer que je suis loin d’être rancunier envers quelques rares forumistes qui ont compensé leur faible capacité argumentative par des tombereaux d’insultes et des menaces à peine voilées, je leur dédie cette blague rendue célèbre par Patrice Leconte : « Un cochon est appelé à désigner quel est le meilleur chanteur entre un corbeau et un rossignol. Le cochon critique violemment le rossignol et choisit le corbeau. Le rossignol fond en larmes, et expliquera plus tard à ses amis que ce n’était pas de perdre le concours qui le rendait triste, mais le fait d’avoir été jugé par un porc ».

Notes

[1Taux d’alphabétisation des adultes : 70,7% (Madagascar) et 26,2% (Mali). Source : RDH 2010 (PNUD).

[2Sans doute pour tenter de les remplacer par le Djoutché et autres âneries à la mode nord-coréenne.

106 commentaires

Vos commentaires

  • 2 février 2012 à 08:48 | poiuyt (#584)

    " … quelques rares forumistes qui ont compensé leur faible capacité argumentative par des tombereaux d’insultes … "

    juste pour faire sourire : il est un peu drôle de voir les matricules des invités de nazis gravés sur les bras de certains, les barres de prison " # " en plus ; mdr

    les arguments sont requis des gens d’un certain niveau ; qui d’informations, qui d’analyses, et d’autres dimensions , qui d’éducation, qui de … ; tous les autres s’abreuvent ici, ou éructent hors connaissance de cause. Se permettre de commenter , c’est déjà se croire. On peut penser que la matière de la politique devrait être laissée aux politicards de tous bords. Les qualités qui leur soient exigées de ces « derniers », c’est la droiture, la déontologie, l’humanité, la générosité les amenant à accepter de se limiter les uns les autres, et d’être elimités nous amenant sans le faire exprès à la vraie démocratie ; on pourrait nous nous occuper d’autres choses ; et basta

    en ce qui concerne mes insultes, appelons les gens comme ils sont : usurpateurs imposteurs impopulaires nocturnes . Non ce n’est pas des insultes, c’est juste la réalité quand à la nature de ces pseudos en place

    trouver de la noblesse dans des politicards, c’est chose rare, malheureusement ; c’est des tue-mouche ; comprenne qui pourra

    • 2 février 2012 à 11:25 | poiuyt (#584) répond à poiuyt

      dire que Ndimby tire MT vers le bas est une grossière erreur d’aveugles fanatiques

      reconnaissons que je/tu/il/ON/elle/nous/vous/ils/elles VENIR (conjuguons !) tous ici pour voir du Ndimby, qui pour s’informer, qui pour se normaliser, sûrement pas pour se faire du déplaisir ; sinon la richesse l’emporte sur le nauséabond : ils se bouchent le nez tout en se remplissant les sacs ; mdr ah ! ah ! ah ! avant d’aller respirer dans le poulailler madagaigy ! où les mêmes circonstances n’existent pas ! Ndimby , le directeur de consciences, l’instrument inconscient de mesure à la disponibilité de tous à domicile. Il est bizarre de persister à lire quotidiennement des lignes bidons, et plus qui ne font pas plaisir ; s’il n’y a pas de Ndimby on repart à moitié satisfait ; y aurait-il du masochisme dans l’air ? en fait on pense que le mal aimé est un interlocuteur de choix pour ceux qui daignent tout de même rédiger à son encontre, pourquoi ne pas faire « PFF ! » , et zapper ? ; il y a une contradiction de conduite ; bizarre si l’homme n’en vaut pas la peine ; ou alors on s’en veut d’être différent

      taper pendant des minutes sur son clavier ensuite dans le défouloir, est gratuit ; parfois le résultat est risible, tellement ils butent dans du socle en béton. Mais qu’est-ce qu’ils attendent pour proposer mieux, plutôt que de rester juste criticards acerbes. Ils se dévalorisent ce faisant, c’est plus fort peut-être

    • 2 février 2012 à 11:52 | zaka (#1418) répond à poiuyt

      Il y a probablement une relation de causalité entre démocratie et développement mais cette relation n’ est ni nécessaire, ni suffisante.
      - Pour faire simple, prenons l’exemple des pays du Moyen Orient, et en l’occurrence l’Arabie Saoudite dont le niveau de développement n’est pas à démontrer, et qui n’en est pas pour autant un modèle incontestable de pays démocratique
      - En revanche,, en reculant de quelques centaines d’années et non pas quelques décennies comme le disait notre éditorialiste, on peut raisonnablement prétendre que la Grèce est le berceau de la démocratie. Démocratie signifie en grec gouvernement par et pour le peuple. Ces principes fondamentaux n’ont pas changé depuis la naissance de la Démocratie en Grèce, c’est-à-dire en l’an 507 avant Jésus Christ.
      - Je peux prétendre que Madagascar était un pays avancé, riche et démocratique avant l’ère coloniale. Ceux qui ont le privilège de posséder un exemplaire de l’encyclopédie du « Tantaran’Andriana » peuvent y puiser d’excellentes sources d’information. La colonisation a détruit les valeurs du malgache dont le niveau de civilisation à l’époque précoloniale était comparable à celui du Japon. Le vol était inconnu à l’époque (ny tain’omby mivadika ary misy tompony) , et la misère inexistante , c’était une honte pour une collectivité d’avoir des mendiants. C’était la « Démocratie » avant l’heure où le niveau d’organisation des collectivités était exemplaire.
      - En ce qui me concerne, le terme démocratie se réfère plus à un problème d’organisation dont la finalité même, est sa définition princeps : le gouvernement par le peuple et pour le peuple.

    • 2 février 2012 à 12:09 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à poiuyt

      Oups ......que de DELIRES ....!

      - Poiuyt brille très souvent sur ses posts plutot legers, il n’a jamais eté un forumiste de calibre acceptable ....à qui je repond que très rarement ,mais pour aujourdhui , j’avale le serpent....

      - Inviter les participants à un Debat à SE CASSER est une methode de Faibles ou de GROS BRAS MAL ELEVES (restons ....gentillement dans le vif du sujet) qui ont epuisé ses cartouches argumentaires pour defendre l’INDEFENDABLE .

      - On connait le Probleme des Zanakidada, ils ont du mal à faire face à la verité dans sa cruauté/beauté et à chaque fois il fracasse le miroir qu’on leur tend en criant laconiquement un pitoyable DEHORS ....au final seul Ravalo qui est toujours en DEHORS ....

      - La tentative de transformer les colonnes de mt-com à un debat UNILATERAL pour braire une lithurgie d’adoration à St Marc n’est pas nouvelle .....mais au nom de la DEMOCRATIE nous y restons en depit des INJURES PUANTES et LYRIQUES ....!!!

      - AUSSI , IL edifiant de constater à chaque fois l’INCAPACITE du journaliste Ndimby A. et d’autres forumistes comme Poiuyt à faire la difference entre le JOURNALISTE/EDITORIALISTE et les PARTICIPANTS au FORUM.....sur ce sujet precis il y a une place pour L’EDUCATION .....pour que nos JOURNALISTES ne soient plus MAL ELEVES.....

    • 2 février 2012 à 12:40 | Ramanana (#3969) répond à Boris BEKAMISY

      J’n’aime pas !!! Je déteste Ndimby, MT, Ramanana etc....!!!!

      Boris me fait penser à ces couards qui, avec les 2 mains pour se couvrer les yeux, entrevoient tout ce qui se passe à travers deux doigts laissés volontairement espacés.....

      Au lieu de piquer des crises épileptiques à chaque intervention de Ramanana ou autres Diplomat etc..., la solution idoine et la plus simple est de ne plus consulter le site MT ......

    • 2 février 2012 à 14:36 | poiuyt (#584) répond à zaka

      il suffit juste que la démocratie soit le respect des autres , le partage de nos richesses au prorata des voies ; l’essentiel d’une existence dignement humaine découlerait de là : paix, sécurité, santé, développement, enrichissement ; tout cela globalement à tous

      les pseudos remplissent leurs seuls sacs selon leur démocratie, fussent-ils en milieux poulaillers ; le règne des pseudos

    • 2 février 2012 à 15:54 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Ramanana

      Je ne savais que mt-com appartient à Ramanana et Diplomat.....

      Ils vont souffrir donc ces pauvres ...USURPATEURS car j’y suis et je reste !

    • 2 février 2012 à 15:58 | rayyol (#110) répond à Ramanana

      c est cela seuls les adorateurs ont droit au forum comme cela ils sont sur de gagner .Ceci me fait penser a quelqu un que l on a connu a et qui vit maintenant en afrique Quel enfantillage de la part de suppose adulte .Je comprend pourquoi Madagascar est dans la deche et a ce rythme pour longtemps encore

    • 2 février 2012 à 18:43 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à zaka

      zaka,

      Juste une petite parenthèse ;
      "Ny tain’omby mivadika ary misy tompony".

      J’ai connu cette période dans les années 1949/1951,à ANJOMAKELY,fief de RAMANGASOAVINA.

      Merci NDIMBY A de cet éditorial.
      Pas de commentaires.
      Apprendre ou à laisser.
      Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 2 février 2012 à 19:00 | AndryNirina (#6076) répond à rayyol

      Fa inona no mahazo an’i Bouledog Bekamisy no toa miatsapy amin’ny olona rehetra.Adala sa miskely sa kondranana,tsy ampiampy mihitsi

    • 2 février 2012 à 19:27 | rémi ra (#1101) répond à zaka

      Oser prétendre une telle contre vérité ,comme quoi c’est la colonisation qui aurait détruit l’âme Malgache est proprement indécent et fallacieux .
      Cela conforte les citoyens dans l’idée que c’est toujours la faute des autres (Français ,Karana,Chinois ,etc...)
      Déja que la majorité ne comprend rien au monde moderne alors avec des imbécilités de ce genre on est pas sortis de l’auberge
      Alors messieurs les planqués de la capitale ,changés de disque car au final votre peuple vous fera payer la note et cela ne sera que justice

    • 3 février 2012 à 00:58 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à poiuyt

      Je suis plié de rire nerveux en entendant le 1° Ministre Omer BERIZIKY demandant aux ex-ministres et responsables de rendre les voitures, les logements de fonction, bibelots et tableaux compris ....

      Le 1° Ministre a raison en exigeant l’application stricte de cette mesure. Ces avantages en nature sont liés seulement à la fonction et à une mission déterminée et non attachées à la personne.
      Ces biens mis à disposition sont la propriété de l’Etat et non d’un Président ou d’un 1° Ministre qui ne peut en disposer et user librement indéfiniment.

      Donc tous les ex-responsables doivent rendre ces voitures, quitter les logements, petites cuillères et torchons compris ... qui ne les appartiennent pas.
      Ce sont des biens nationaux inaliénables.

      La conception et l’image d’un "citoyen mal élevé" se voient par le comportement incivique et irresponsable de certains de nos responsables élus ou non élus bafouant les contributions de toute une nation.

      Une façon comme une autre d’Omer Beriziky d’interpeller :
      - toutes les institutions de contrôle des revenus, avantages, signes extérieures de richesses ... et de gérer les biens de l’Etat ...
      - tout bénéficiaire des services, avantages et privilèges de l’Etat.

      Normalement, une Administration fiscale et douaniére bien organisée et structurée suffit largement avec ses brigades, ... sans se faire doubler et parasiter par un BIANCO qui palabre, ne pond rien et qui coûte cher.
      Sans parler des rapports de la Cour des Comptes sur la gestion de l’Etat.

      On dit bien que l’enfant est à l’image de ses parents. Et s’il est mal élevé (impoli, sans-gêne, insolent, gâtés pourris,...) ’faut voir ses parents et tout le monde a compris ...
      ’faut voir l’enrichissement de nos responsables politiques ou de leurs enfants ... Le Bianco, le Fisc, ... n’ont rien vu !
      Hallucinant !!!

      Et il n’est pas raisonnable de généraliser que les citoyens sont mal élevés.

      Vivement les huissiers pour assainir cette situation qui n’a pas lieu d’être !

      Voilà.

  • 2 février 2012 à 08:49 | Lefona (#4584)

    Ndimby A : "CITOYENS MAL ELEVES",.... "Dans un pays dans lequel les marchands trouvent normal de squatter les rues et les trottoirs ; les hommes uriner à tous les coins de rue ; les taximen et chauffeurs de taxibe jouer aux chauffards dans les artères de la Capitale ; n’est-il pas logique qu’un fait aussi scandaleux qu’un coup d’État semble étrangement acceptable pour beaucoup ? "

    BINGO, Ndimby le déphasé est en pleine crise ! Je pense qu’après avoir cité le marchand squatteur, les hommes urineurs, et autres chauffards de taxi B vous aviez oublié le billettiste dénigreur !

    Comme je l’ai dit sur un post récent et vous concernant : Si Ndimby A était un soir invité quelque part, il ne fera qu’un chose fouiller les poubelles de son hôte pour s’en faire une opinion et vite vite le publier sur MT ! Car c’est comme çà qu’il pense bien exécuter sa tâche ! Vous voyez à quel point je vous estime !...merci de rien !

    Vous êtes la preuve vivante que l’instruction est parfois sans effet chez certains ! Ainsi, d’après votre "essai" un citoyen qui vaque à son quotidien, vu qu’il pisse partout, eh ben faut pas s’étonner qui soit pour un koudeta ? Ca fait longtemps que je n’ai pas lu un passage aussi démonstratif sur la petitesse de votre esprit tordu ! Quelle honte ! Ndimby...je crois que ...vous avez des petits zoiseaux dans la tête !!

    Once again : Mipasoka dômy fotsiny ianao ry Ndimby, fa tsy afaka hitana fito an-tànana !

    C’est pas grave si vous continuez à tirer vers le bas le niveau de MT, si en plus ils vous payent pour, alors là..à chacun son boulet !

    • 2 février 2012 à 16:26 | Andry (#4063) répond à Lefona

      Lefona,

      Je ne connais pas votre capacité intellectuelle mais ce que vous ecrivez reflète quelque part votre personnalité ! votre façon de penser et surtout ce qui se passe dans votre cerveau !

      Vous avez un article de ce genre devant vos yeux et vous n’êtes pas capable d’avoir une analyse objective...toujours dans la subjuctivité !

      Déjà l’auteur nous interpelle que les malgaches ont un niveau d’éducation assez bas d’où l’existence de ces dérives de non respect des règles (les marchands trouvent normal de squatter les rues et les trottoirs ; les hommes uriner à tous les coins de rue ; les taximen et chauffeurs de taxibe jouer aux chauffards dans les artères de la Capitale ...) et qu’effectivement, suite à cette déficience intellectuelle, on trouve normal d’accepter un coup d’état...

      Ne serait -ce pas vous qui est vraiment déphasé ? ou qui n’est pas capable d’analyser quelques lignes de texte ?

      Le titre est déjà assez explicite..." Citoyens mal élevés" et je le confirme, Nous avons un problème d’éducation et il faut l’admettre pour pouvoir avancer et agir dans ce sens !

      "Tsy manana fifaliana mihaotra noho izao ny tenako, dia ny andrenesako fa mandeha araka ny fahamarinana ny zanako"

  • 2 février 2012 à 09:15 | Boris BEKAMISY (#4822)

    C’est previsible , le debat d’hier sur la diplomatie d’avaleurs de serpent a DESTABILISE au plus haut point notre Editorialiste de Ndimby A...il ne peut en etre autrement hyper/sensibilité/emotivité/enfantillage caracteriel oblige !

    L’explication vient d’etre donnée hier par notre editorialiste qui s’est permis de nous dire que le style journalistique et la conviction politique de Sieur Ndimby A. notre pseudo_journaliste se fait au gré du regard des fozacrates , voir du qu’en dira-t-on ! Bref hier, le trait de la personalité de Ndimby A et son... navet journalistique a été NU et EPLUCHE par l’auteur lui_meme.

    Beaucoup des forumistes hier a mis Ndimby devant son miroir pour l’aider à voir en face ses CONTRADICTIONS de pseudo-francophobe ou de pseudo-journaliste et là aujourd’hui visiblement il n’en sort pas indemne .....

    Pour aider Ndimby dans son STAGE DE JOURNALISME on peut se permettre de lui poser une question simple :

    Est que le JOURNALISME consiste à COURIR sytematiquement derriere UN lecteur ou quelques poignets de lecteurs pour lui coller quelques formules d’injures lyriques , pour le simple raison qu’ils sont des... griots hatifs ou pour la simple raison que d’aucuns tiennent à afficher une NEUTRALITE OBJECTIVE et ASSUMEE vis à vis de l’actuelle crise politique ?

    On parle aujourd’hui la part belle de l’EDUCATION dans le processus democratique ou la relation entre la mauvaise/carence de l’ education dans la crise politique cyclique à Madagascar et demain il serait interressant de
    si notre STAGIAIRE EN JOURNALISME aborde aussi la responsabilité des journalistes NON PROFESSIONNELS dans la crise politique malgache.....

    Car les PSEUDO-JOURNALISTES MALGACHES MAL ELEVES n’arretent pas d’etaler en face de monde , tout le jour ici sur le forum , leur CONTRADICTION MALADIVE , bref la limite de leur EDUCATION ou du moins l’etroitesse de leur capacité d’analyse !!

    Et Boris Bekamisy , HELAS, n’est pas le seul à le regreter ici sur le forum ( cf l’editorial d’hier sur la diplomatie d’avaleurs de serpent.....)

    • 2 février 2012 à 09:37 | debile profond (#6180) répond à Boris BEKAMISY

    • 2 février 2012 à 11:29 | el che (#344) répond à Boris BEKAMISY

      Beksamisy devrait surtout avoir honte de vénérer un pseudo chef d’état, doublé d’une ignorance affligeante.

    • 2 février 2012 à 11:41 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à el che

      El Che , Dadavalo ,Ndimby A.et sa clique de Zanadronono mandry ... devraient surtout avoir HONTE de leur INCAPACITE à se DEFAIRE , TROIS ANNEES durant de ce qu’ils prennent NAIVEMENT pour un..... pseudo chef d’état, doublé d’une ignorance affligeante.....

    • 2 février 2012 à 12:45 | Ramanana (#3969) répond à Boris BEKAMISY

      Jusqu’à preuve de contraire, la HAT n’a pas pu jusqu’au jour d’aujourd’hui sortir du trou noir dans lequel il a introduit les malagasy..... et ce, en dépit des interventions affichées de la France.....

    • 2 février 2012 à 16:26 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Ramanana

      Erreur....la HAT a pu sortir Ravalo en DEHORS de Madgagascar et d’y le maintenir.... hi !

    • 2 février 2012 à 20:51 | Rana (#1013) répond à Boris BEKAMISY

      Mba mianara manao analyse objective ry Bekamisy fa aza centrer-na am’fankahalàna olona iray be fahatany na fanohanana olona hafa iray be fahatany foana ny resaka a !! Tsy an’olon-drery akory i Mcar fa an’ny Malagasy iray manontolo !!

    • 3 février 2012 à 04:09 | el che (#344) répond à Boris BEKAMISY

      bORIS.

      Quand diable apprendrez-vous à affronter vos adversaires sur leurs idées, et non sur leur personne ?
      En tout cas vous êtes bien mal placé pour critique le style journalistique de Ndimby, car votre style à vous est indigne de celui d’un élève de collège....

      Tena mandreraka be ilay mamaky anao isan’andro. Sady tsy mahay manoratra, na miady hevitra. Maneson’olona an-davan’andro fotsiny no mba vitanao eto
      Tsssssssss

  • 2 février 2012 à 09:30 | FeoIray (#341)

    Plus que d’accord avec l’auteur Ndimby : nous avons un probleme d’education !
    Il suffit de comparer les contenus de nos programmes scolaires avec ceux des pays de l’OCDE ! Oui, avec ceux des pays de l’OCDE : pourquoi ne pas placer la barre très haut avec cette ère de la mondialisation ?

    Ailleurs, en plus du cursus academique traditionnal, les etudiants
    - apprennent à debattre civilement,
    - sont formés pour savoir vendre et defendre leurs idées
    - sont encouragés à prendre de decision, mais non pas enseignés pour devenir des "beni oui-oui"
    - sont formés à l’ecole pour devenir de leader.
    A quand la revision en comble des contenus des nos programmes scolaires, pour etre au meme niveau que ceux des pays de l’OCDE ?

    Ailleurs, les etudiants sont cultivés parce que les bibliotheques de l’ecole sont garnis : nous savons que ce que les Enseignants nous partagent n’ont jamais eté suffisants !
    Posseder un bibliotheque bien garni est un investissement critique et aussi important que les infrastructures traditionnelles telles les routes, j’en suis plus que convaincus !
    Je ne parle pas encore de Bibiliotheque publiques ici, mais seulement des bibiliotheques scolaires !
    Les livres sont de source de savoir et de connaissances !

    • 2 février 2012 à 14:21 | efa ela (#4563) répond à FeoIray

      Terrible, cette question de l’éducation ! Il me semble que dans aucun des pays de l’OCDE (leurs programmes se ressemblent étrangement...) l’idéal d’affranchissement individuel et et collectif n’est vraiment à l’ordre du jour. On pourra toujours gloser sur la "réussite" finlandaise, ça ne me fera pas change d’avis.
      Ce que vous affirmez n’est pas la réalité. Dans une minorité d’écoles françaises, appelées "grandes", oui, on inculque aux jeunes - moyennant un bourrage de crâne du style "vous êtes l’élite de la nation" - des modes de fonctionnement comme ceux que vous évoquez (ceux dont le business a aujourd’hui besoin, d’ailleurs).
      Quant à l’ensemble des écoles, à moult points de vues, elles sont peu ou prou en perdition dans ce pays "des Lumières", des "Droits de l’homme", etc.
      A Madagascar, la situation est encore infiniment plus grave, car il s’agit sans doute d’un vrai désastre, dont le pays aura mille difficultés à se sortir.
      La question "que faire ?" se pose !
      Pas seulement : que fera le futur pouvoir _d’en_haut ? (au mieux, sans doute, un lapin tiré d’un chapeau).
      Peut-on trouver une solution à un problème récurrent et insoluble, si on n’en change pas l’énoncé ? Ce ne me semble pas être le souci des prestidigitateurs en lice...
      Et, fidèle lecteur de ce forum, je constate avec tristesse que beaucoup de "contributions" consistent à ressasser sempiternellement la question "Quel prestidigitateur préféré-je ?"
      Alors, que faire ?
      En tout cas pas emboîter - ou prétendre emboîter - le pas aux pays dits développés !
      J’en viens à considérer que l’état désastreux de son éducation scolaire pourrait inciter/obliger M’car à inventer.
      Par exemple : puisqu’il n’y a pas assez d’enseignants, pas assez d’enseignants formés, que les enseignants ne sont souvent pas payés, etc. pourquoi ne pas chercher du côté de "l’éducation mutuelle" ? Ce principe a eu son heure de gloire il y a presque deux siècles. Peu après, le "maître ignorant" qu’était Jacotot a attiré l’attention de divers gouvernements. Pourquoi ces principes n’ont-ils pas irrigué l’ensemble des systèmes scolaires des pays de l’OCDE (pour y revenir) ? La question mérite qu’on s’y arrête, ce que je ne ferai pas ici.
      Des options réalistes et efficaces comme celles que je viens de citer peuvent trouver leur place dans divers pays où la jeunesse est en manque de moyens pour s’émanciper, mais où "les moyens" manquent. Une chance ?
      Je suis prêt à retrousser mes manches dans ce sens !

    • 2 février 2012 à 16:42 | da fily (#2745) répond à efa ela

      EFA ela,

      intéressant, je ne connaissais pas.

      Vous pouvez nous en dire plus svp ? Et cet éveil citoyen est effectivement une des pistes qu’on a essayé de débattre ici, je me permets encore de citer la forumiste sissi, qui a eu des idées similaires sur ce volet. Au fait Diego si vous nous lisez, avez-vous des nouvelles de sissi ?

      Thanx, mais en tout cas, il est certain que l’exemple français n’est plus le bon à suivre, sur l’échelle de la réussite scolaire de l’année 2010/2011, la France s’est trouvé au rang des mauvais en Europe, presque bonnet-d’âne. Maintenant si on parle de l’éducation du peuple français...il est devenu tellement hétérogène qu’il ne me semble pas possible d’en tirer un quelconque résultat sans stigmatiser une communauté plus qu’une autre ! Un ratage du melting-pot qui interpelle heureusement les jeunes, qui eux savent fatalement que ce sera le futur. Maintenant, ce sera suivit obligatoirement de disparitions de certaines valeurs, repères...etc. Je me souviens, il y a quelques 20 ans par exemple l’Islam était déja la 2ème religion de France.

    • 2 février 2012 à 19:36 | efa ela (#4563) répond à da fily

      Pour les écoles mutuelles, voir http://ecolesdifferentes.free.fr/ensorcellementscolaire.htm
      Pour une introduction à Jacotot, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Jacotot

      Comment faire à Madagascar ?
      ce n’est sans doute pas ici le lieu pour en débattre.
      Mais si quelqu’un se sent la vocation d’un créateur de forum ou mailing-list sur le sujet, je répondrai très volontiers à une invitation.

      h.g.

    • 2 février 2012 à 20:34 | efa ela (#4563) répond à efa ela

      A tout hasard, j’indique mon adresse e-mail : legoutdeslangues@free.fr

      h g

    • 3 février 2012 à 04:32 | el che (#344) répond à FeoIray

      Fenoary ?

      En matière d’éducation, nous sommes très loin des pays développés. Par exemple, M/car comprend 18.000 personnes par an obtiennent le BAC, alors qu’un pays comme la france en produit 420.000 par an, et la Belgique ayant une population quasi-identique au nôtre, en compte environ 120.000 par an (fin d’année secondaire en Belgique).

      Ceci démontre que la carence en matère d’éducation est bien plus préoccupante en nombre qu’en qualité.

  • 2 février 2012 à 09:31 | hannibal (#6151)

    Bonjour cher Lecteur, bonjour Ndimby,

    Un grand sujet vaste qu’est l’éducation. Beaucoup de choses à dire, si ce n’est en résumé que l’éducation est le véritable orphelin de Madagascar...

    Cependant, et je soutiens votre article là-dessus, il faut savoir distinguer les éducations :
    - l’éducation scolaire
    - l’éducation civique
    - et l’éducation parentale...

    Ainsi, l’éducation scolaire est le fondement du progrès économique d’un pays... Les jeunes bien formés sont une source d’avenir pour la réussite de leurs propres existences comme un chemin d’exemplarité et de fierté pour la génération qui la précède...
    De plus, savoir lire, écrire, et compter est une condition nécessaire et suffisante pour entrevoir un avenir. Et là, l’Etat ne doit jamais faillir à ce sujet, ce qui est malheureusement le cas quand j’entends par le biais de l’Unicef que 950 000 enfants ont quitté les bancs (j’espère au moins qu’ils savent lire, écrire et compter, ces enfants).
    Cependant, si on peut entrevoir un raccourci pour réussir sa vie professionnelle dans la poursuite d’études supérieurs, ce n’est pas forcément une condition nécessaire...
    Je prends pour exemple même Ravalomanana et Rajoelina, pour qui j’ai beaucoup de respect pour leur réussite économique personnelle, et qui ont quitté les bancs de l’école bien tôt.
    En contre-exemple, je ne peux que me citer moi-même, avec mon Bac+5 et où des fois, ma compétitivité est faible par rapport à d’autres personnes bien moins diplômés, mais je le conçois et l’assume.
    Les études supérieurs sont donc une condition de réussite, mais pas une fatalité pour l’échec...

    Ensuite, concernant l’éducation civique et citoyenne, c’est une nécessité pour concevoir le pouvoir démocratique d’un peuple.
    En effet, l’encouragement à voter, l’encouragement à contester, l’encouragement à accepter, sont les fondements d’un état démocratique. Et c’est le rôle de l’Etat d’encourager cette éducation civique et citoyenne.

    La réussite d’une élection démocratique ne se fonde non pas sur l’incontestation de la victoire d’un président, d’un député ou d’un maire ou d’un oui, mais bien sur la participation massive à telle ou telle élection...
    Et ça, c’est aussi l’un des axes principaux que doit conduire cette transition.

    Enfin, il est une éducation qui est supérieure à celles citées ci-dessus, une éducation plus fondamentale, plus que nécessaire, et plus impitoyable :

    Cette éducation, cher lecteur, c’est l’éducation parentale.

    L’éducation parentale, c’est apprendre le respect de soi-même, comme le respect des autres... C’est apprendre la tolérance, c’est apprendre l’amour, c’est apprendre la fierté de l’être, mais aussi la patience.

    Sans cela, quand je vois des adultes pisser au bord de la route devant leurs enfants, comment voulez-vous que ces enfants respectent les autres à l’avenir ?
    Quand je vois l’amour de l’argent, de la possession, et de l’ostentation que prônent certains parents sur toutes les formes d’amour, comment ces enfants peuvent-ils concevoir la vie autrement que par l’argent facile ?
    Quand j’entends des gens dire, ah les karanas c’est des c.ons, les vazahas, c’est des voleurs depuis des années, je ne m’étonne pas de la xénophobie de certains jeunes aujourd’hui.
    Quand je vois des parents qui montrent ouvertement leurs complexes dans la mendicité (à toutes échelles je parle) et leurs fatalismes dans la hiérarchie sociale (du genre, je suis "mpamboly", mon fils tu seras "mpambly"), comment voulez-vous que leurs enfants soient fiers et montrent une volonté d’avancer beaucoup plus loin ?

    Et ça cher lecteur, sans la bonne éducation des parents :
    - on a beau être bardé de diplômes, si nos parents nous encouragent dans la perversité d’écraser les autres, on écrasera les autres...
    - on a beau avoir les meilleurs idées démocratiques, si vous restez sur l’idée inculquée par vos parents que vous ne pouvez compter que sur vous-même, vous resterez putschiste (cf. DJ) ou dictatorial (cf. Ravalomanana).

    En conclusion, et je le répète, malgré mes beaux diplômes, malgré mes belles idées démocratiques, je ne suis rien sans la bonne éducation que m’ont conféré mes parents, fondés sur le respect, la fierté, et la volonté...

    Merci à toi cher lecteur, merci à toi Ndimby, merci à vous mes parents...

    P.S : même si cela me tenait vraiment à coeur, je ne parle pas de l’éducation religieuse, qui elle se fonde, sur les convictions strictement personnelles. Bien à vous.

    • 2 février 2012 à 14:36 | DIPLOMAT (#846) répond à hannibal

      Hannibal,

      Que de vérités dans ce que je viens de lire...

      Mais, il est aussi vrai que pour sensibilser le peuple à la démocratie, il faut faire comprendre le fonctionnement des institutions.

      ( Parlement, Sénat, gouvernement, présidence, région etc ), équilibre des pouvoirs, elections , justice, politique, droits et devoirs du citoyen... etc...

      Aujourd’hui, seuls les initiés savent le rôle du parlement et de ce que devrait être la "couleur du gouvernement" (conséquence des législatives et d’une majorité , du rôle de l’opposisition ).
      Et que dire des sénateurs et de leur rôle à Madagascar ?

      TOUT est singé , transformé.

      Rien ne fonctionne normalement.

      L’armée est politisée ; corrompue, déshonnorée.
      La police est réduite à faire sa "justice" elle même ... et entâchée de scandales de corruption, incompètente.
      Les Magistrats sont bafoués, et sont en grêve en alternance.
      Les professeurs chercheurs sont payés quand on a le temps...à la banque centrale.
      Les bourses des étudiants ne sont pas versés règulièrement.
      Les hopitaux publics n’apportent pas les soins minimum.
      Les citoyens ont pour seule préocupation de survivre (manger) et de lutter contre l’insécurité omniprésente.

      Le pays rétrograde tous les ans dans le classement des PMA.
      Tous les critères tel que :
      Les infrastructures : Amélioration des accés à l’eau en milieur rural, l’éducation, la santé, l’environnement, tous ces critères selon la Banque Mondiale sont trés mauvais, malgré une accelèration des exploitations du sous sol par les multinationales étrangères.

      Et dire, que certains citoyens Malgaches apriori eduqués et parfaitement respectables se persuadent tous les jours que le pays est sur le chemin de la démocratie . Si ce n’est pas un manque d’education ,et une grand part de fanatisme, il faudra bien nous expliquer ce que c’est ?

    • 2 février 2012 à 16:02 | hannibal (#6151) répond à DIPLOMAT

      Bonjour Diplomat...

      Ce que vous écrivez est la conséquence de mes propos concernant l’éducation civique et citoyenne.

      Je dirai donc : "qui ne dit mot, consent".

      Bien à vous.

      H.

    • 3 février 2012 à 05:37 | el che (#344) répond à hannibal

      Dans les années 50, la Chine était au même niveau que Mscar, voire pire car elle connaissait de nombreuses famines. La révolution culturelle de Mao a permis le pays de se relever, car il a mis l’accent sur l’éducation de masse. Plusieurs centaines de millions de chinois, même dans les contrées les plus éculées, de tous âge, se sont cultivés, malgré les conditions de travail quasi-inhumaines dans les campagnes et les usines de l’époque.
      Aujourd’hui, nous voyons au grand jour les fruits de ces années de sacrifices et de travail forcené des aînés.
      La chine compte aujourd’hui plusieurs centaines de millions de cadres, ingénieurs, médecins, architectes, agronomes, etc., et ces derniers n’hésitent plus à parfaire leur connaissance à l’étranger.
      Aujourd’hui la Chine est la deuxième puissance mondiale, et dépassera certainement les USA dans 2 décennies.

      Partant d’une technologie de mauvaise qualité, le continent jaune avance à grand pas, et talonne sans complexe les grands pays industriels.

      Je reste persuadé que si notre pays a misé de toutes ses force dans l’éducation, il ne serait pas dans en queue de peloton des pays défavorisés aujourd’hui.

      Voyez seulement la Corée du sud, alors qu’elle était un pays misérable en 1960, est en phase de rivaliser la France aujourd’hui, pour la dépasser d’ici une décennie.

      Donc mscar doit jouer à fond la carte de l’éducation, et inciter fortement toute la population à s’émanciper par l’éducation et le travail.

      Il n’y aura pas d’autre alternative. Laissons les rêveurs dire les "one man self maid" sont plus efficace que les diplômés. Mais ce n’est pas de quelques élites dont nous avons, mais d’une armées de travailleurs, même non doués mais dont le nombre et les connaissances acquises apporteront une grande plus-value au pays. Quant à la démocratie, elle ne peut que suivre, car plus les conditions de vie de la population augmente, davantage elle s’impliquera activement dans la vie politique.

      Pour l’instant, faire de la politique n’est que la panacée de quelques-uns.
      Constat logique, si l’on se réfère à l’adage "ventre affamé n’a pas d’oreille. On réfléchira d’autant mieux que l’on est à même d’assouvir les besoins primaire, d’abord.

  • 2 février 2012 à 09:33 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    En terme de coup d’Etat c’était celui de 2002 qui a été le plus dévastateur pour notre pays au lieu et place de celui de 2009 : la dévaluation de la monnaie, le prix des denrées alimentaires etc.... En comparant sur une période de 3ans après le coup d’Etat c’est-à-dire les données socio-économiques de 2001 et 2005 puis celles de 2008 et 2011.Faites les comparaisons et puis tirez vos conclusions objectives avec des chiffres à l’appui au lieu de s’adonner à des affirmations gratuites.

    • 2 février 2012 à 09:42 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Et en plus SANS AIDES EXTERIEURS ou AVEC UNE RUPTURE DE FINANCEMENT SVP.

    • 2 février 2012 à 09:55 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Decidement la DEMARCHE COMPARATIVE est une question d’EDUCATION aussi....

      Comparer la performance economique d’une Transition politique avec un Mandat electif a-t-il un SENS....?

      Le chantier de l’Education est encore vaste ....chez nous !

    • 2 février 2012 à 11:42 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Boris BEKAMISY

      Il a un sens certes mais limité et nécessite encore la formulation des hypothèses pour être objectif ( comparaison en franc constant, etc...). Toutefois certains voulaient encore aligner nos programmes d’éducation avec ceux des pays de l’OCDE. Alors que les enseignements à dispenser à nos enfants doivent leur permettre d’abord de valoriser nos richesses internes.

    • 2 février 2012 à 15:03 | DIPLOMAT (#846) répond à plus qu'hier et moins que demain

      A vous lire, Madagascar n’ pas d’histoire , et que notre époque est incomparable puisqu’inédite ?

      Le tabous de l’avant et l’aprés... c’est tellement plus simple de se mettre des oeillères.

      A vous lire, toute les études et les chiffres apportés par la Banque Mondiale, qui comparent l’evolution économique et sociologique ne sont bons que pour les ignards du reste du monde , puisqu’on ne peut comparer l’avant et l’aprés Rajoelina .

      A vous lire, un citoyen Malgache n’a pas le droit de constater qu’avant Rajoelina , il mangeait correctement avec un revenu nationale par habitant RNB de 1030USD /an et par habitant et qui est tombé à 950 USD en 2010 source .

      http://www.google.fr/publicdata/explore?ds=d5bncppjof8f9_&met_y=sh_dyn_mort&idim=country:MDG&dl=fr&hl=fr&q=taux+de+mortalit%C3%A9+infantile+madagascar#ctype=l&strail=false&bcs=d&nselm=h&met_y=ny_gnp_pcap_pp_cd&scale_y=lin&ind_y=false&rdim=country&idim=country:MDG&ifdim=country&hl=fr&dl=fr

      D’ailleurs j’aimerai bcp vous lire à ce propos (baisse des revenus par habitants) car votre argument de rupture d’aides extèrieurs ne tient pas...
      pour ce chiffre.

    • 2 février 2012 à 16:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à DIPLOMAT

      Si ce que vous avancez est la vérité, il n’y aurait pas eu le soulevement de 2008-2009 car tout va pour le mieux pour la population. Alors qu’actuellement où la situation serait plus mauvaise vous n’arriverez même à mobiliser les pseudos laisser pour compte de ce régime. Se réfugier aux chiffres de la BM pour éviter de voir la réalité en face, c’est vouloir oublier les effets devasteurs de l’hiver passé "RIRINDASA TSY TSAROANA".
      C’est de la propagande bon marché.

    • 2 février 2012 à 19:13 | DIPLOMAT (#846) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Le "soulèvement" dont vous parlez était un coup d’etat,.

      Il n’a aboutit que grace à une aide précieuse de l’extérieur (dixit mr Rajoelina lui même), et avec une partie de l’armée en particulier le CAPSAT.

      Tous les etats du monde parlent d’ailleurs de coup d’etat.

      Aujourd’hui, ceux qui tiennent le pouvoir, jouent la montre pour balader ce peuple non éduqué , derrière des mots comme HAT, Feuille de route, et autres promesses .

      Ce qui se passe, est une honte, et j’espère que vous vous en rendez compte.

  • 2 février 2012 à 09:53 | I MATORIANDRO (#6033)

    Amin’ny ankapobeny dia ny fiaraha-monina no fianarana akaiky kokoa ny olona na nahita fianarana izy na tsia aorian’ny fianakaviana. Manaraka azy avy eo dia ny fitantanana ny raharaha eo @ sehatry ny fokontany, fiangonana ary ny firenena. Tsy ho gaga mihitsy ianao raha mibirioka ny olona rehefa misy ohatra ratsy tarafiny @ireo sehatra isan’ambaratongany ireo na mahay izy na tsy mahay.Tonga dia dinganiko lavitra be ny resaka ka jerana aty @ fitantanana ny firenena. Nisy vanim-potoana teo ho eo ohatran’ny nireharehana fa tsy mila mianatra izany fa rehefa misy ny vola ary betsaka dia ampy izay ary havitana ny zavatra rehetra ny vola ary afaka mitondra firenena. Misy koa teo vao haingana vanim-potoana ohatran’ny nitaizana olona fa mandroba sy mangalatra dia ampy izay ary mitovy saranga @ olona nianatra rehefa manana izay rehetra ilaina ao antokan-trano avy eo dia afaka mitondra firenena. Eo @ sehatra politika dia lotoina ny sain’ny olona fa ratsy ny politika, misy milaza fa leo politika, manao politika politisianina dia nisy ben’ny tanana sahy nilaza fa izy tsy mpanao politika. Mahagaga ! NY tena marina anefa dia avy @ireo mpitantana ny firenena ireo no tena ijeren’ny olona na nianantra izy na tsy nianantra ny fitondran-tenany eo @ fiarah-monina. Ny zavatra tiako hiaviana dia izao isika miresaka fanabeazana sy demokrasia nefa eto @tsika tsy misy mpanao politika na dia iray aza. Raha misy mpanao politika eto @tsika na dia iray fotsiny aza dia tsy ohatran’izao ny fiaraha-monina eto Madagasikara satria averina foana fa ny ohatra dia avy any ambony itarafan’ny vahoaka tsy mandady harona ny tokony na tsy tokony ataony. Ny politika dia mifandray @ demokrasia ary mifandray @ fanabeazana. Ny misy eto @tsika dia izao taorian’ny taona 75 dia operateur politika no nisy, nanomboka ny taona 91- 2009 dia jiolahimboto politika no nisy, 2009-.... dia mafia politika no misy. Tsy gaga mihitsy ianao raha tsy miantraika @ fianampiaraha-monina ny fiavahan’ny nianantra sy ny tsy nianatra. Misaotra indrindra. Efa taitra fatsy mbola mifoha

    • 2 février 2012 à 17:58 | Turping (#1235) répond à I MATORIANDRO

      Chers Compatriotes,
      Ho an’i Matoriandro,
      Mba hanaporofoana anao fa tena gasy tokoa aho sady mahay miteny gasy tsara dia valiako ny teninao.
      Ny fitenenana vazaha mantsy tsy hoe fireharehana fa raha ohatra hoe misy vahiny mba te hifanakalo hevitra dia mba fantany izay tiana ho lazaina.
      Arak’ireo voalazanao ,dia betsaka ny zavatra marina.
      Voalohany aloha ,dia ny olona mpanao politika izay mitondra firenena no tokony hiaro voalohany indrindra ny tombo_tsoan’ny vahoaka ,izay no no mahatonga azy eo @ fitondrana si hiaro ny tombon-tsoan’ny firenena izay hampandroso azy.Nefa tsy izay velively ny zava-mitranga ,nandritra ny fotoana maro .Nisy ihany ireo nanao zavatra kely.
      Ka ny fampianarana izany arak’ilay voalazanao ,izay fototra manalehibe , hivoarana , hahaizana manajà ny hafa tsy eo anivon’ny zavatra hiainana intsony.
      Tsy misy intsony ny "moralité" fa izay fomba hitadiavana vola fotsiny sy ahitana vola fotsiny à tous les moyens no tena filamatra .
      Na mangalatra aza ,na mamono olona @ tsy rariny aza rehefa mety ahitana vola an-keriny dia efa mety .
      Izay no fampianarana sy taratra hitan’ny "génération" gasy izao satria na ny eo @ fitondrana koa manao an’izany.
      Mila manana 4x4 ,dia mahazo trano , dia na mamono olona aza ,tsy maninona satria izay no tanjona ankehitriny.
      Ny tena marina izany ,dia ny governemanta malagasy ,ny "pouvoir" izany ,ny hahazoana azy dia hanangonan-karena sy izay mampety ny ankohonana fotsiny fa ankoatr’izay dia tsy raharahina.
      Ohatran’ny any Mscar ,misy betsaka ny olona manana villa fa vao mivoaka ny tranony dia ,lavaka be ,ny lalàna ratsy be , ny fokontany sy ny "collectivité térritoriale" tsy manana vola hanaovana izany ,ny état koa tsy eo fa absent.
      Ny tena manahirana ny "état" dia ny miady seza sy izay mahafeno ny paosiny ,dia izay hahazoana 4X4 folo.
      Ny vaky trano ,ny miaramila manofa basy mamono olona ,mandroba etsy an-daniny samy manao izay saim-patany ,tsy misy lalàna fa didi’ny baroa , fotsiny.
      Ny Justice koa moa vidim-bola ,dia na manana ny rariny aza ianao fa tsy manam-bola dia hitan’ny havanao eo.
      Ny @ tany mandroso anefa tsy ohatran’izany satria misy ny démokrasia ,ampianarina ny "droit civique" ny ankizy an-tsekoly, ny lalàna ho an’ny rehetra ,misy état de droit ,ny fanjakana manampy izay osa ,....
      Tsy manao maloto eny @ vodi-rindrina rehetra eny satria "bien commun" ny rehetra sady ilay toe-tsaina efa mivoatra be ,tany manan-karena .....
      Misaotra anao !!!!

  • 2 février 2012 à 09:55 | hannibal (#6151)

    Pour Ndimby et Da fily, et les lecteurs que ça intéresse,

    Je reviens juste rapidement sur les éléments supplémentaires que vous avez apporté hier au sujet de la Françafrique.

    Je sais très bien qu’aucun de vous n’est francophobe. Mais le chemin que vous prenez qui se résume à Rajoelina = coup d’état = France stigmatise encore plus la francophobie de certains lecteurs qui vous lisent.

    Bien sûr que la France joue un lobbying fort à Madagascar, mais tout comme les lobbys américains, chinois, et que sais-je encore.

    La France soutient un processus menant le pays vers un chemin démocratique, symbolisée par Rajoelina...

    Et les USA, la SADC, la Chine, etc. soutiennent aussi ce processus, mais le conditionnent par l’application effective de la feuille de route.

    En effet, ces autres pays peuvent plus attendre puisqu’ils sont bien plus minoritaires :
    - économiquement
    - régionalement
    - etc.

    Mais quoiqu’on dise, si le processus démocratique de la feuille de route suit son cours, ils soutiendront tous Rajoelina, symbole de cette feuille de route.

    Et plus encore, Ravalomanana, par ex. s’il revient au pouvoir par la voie des urnes.

    Bien à vous,

    H.

    • 2 février 2012 à 10:36 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à hannibal

      Sur la Francophobie politico_economique des Uns .....

      Je me pose des questions :

      - Est-ce qu’il fallait en vouloir à la France et son Gouvernement successif de developper des strategies favorables aux operateurs economiques français de conserver/developper leurs INTERETs ECONOMIQUES ou STRATEGIQUEs dans le monde et à Madagascar....? Je crois qu’il est ABSURDE de repondre par l’affirmatif , Chaque Pays X,Y, Z dans le monde le fait ...et va le faire !

      - Peut-on reussir à developper ECONOMIQUEMENT un PAYS en essayant de tout MONOPOLISER la quasi-totalité des activités economiques de ce Pays en ERIGEANT comme ENNEMIS TOUS les OPERATEURS ECONOMIQUES de tous bords sans distinction de nationalités ....? Je crois qu’il est ABSURDE de repondre par l’affirmatif , On peut pas developper son Pays sur le LONG TERME tout en prenant son peuple et les operateurs ECONOMIQUES comme ENNEMIS numero 1

      Voilà pouraquoi la METHODE RAVALO est ABSURDE...!

    • 2 février 2012 à 14:04 | da fily (#2745) répond à hannibal

      Hannibal, content que cela ait motivé une réponse de votre part, je parle de mon dernier post de 21h et quelques d’hier. Mais bon sang, j’ai la désagréable impression que vous faîtes du sur place, vous focalisez ces notables facultés qu’on apprécie à redire la même chose : stigmatisation de cette soi-disant francophobie, et les lecteurs ne sont pas des moutons bons à braire pour ne pas voir les relations de causes-à-effets qui se sont produites depuis le putsch, nom d’une calebasse !

      Je vous parlais d’influence, je crois avoir été sincèrement ouvert et clair quand je vous ai expliqué le pourquoi du maintien de cette influence qui était en passe d’être perdue pendant la période Ravalomanana, ingrédient vital et vous ne retenez que les lobbyings. Je ne peux plus être explicite, et évidemment qu’il n’y a aucune francophobie dans ce constat, sauf quand c’est intrus qui l’assume et qui sait pourquoi : à la rigueur, il y a de quoi...c’est vrai que se souvenir qu’au moindre pet d’escopette ouie à la ronde, notre téméraire Dijéi s’en fut ruer dans les branches d’un Châtaigner pour y cacher sa sottise et ses basques ! On serait franco-contre à moins, non ?

      Et petitsuisse, aussi discret que son pays d’adoption mais n’en pensait pas moins, a dit à juste titre un avis voisin de : "il est souhaitable que cette France opte pour plus d’équilibre et de pondération dans son paternalisme sur notre situation". Oui, ça fait suffoquer certains, et pas que les seuls enragés du "vazahas, dehors !"

    • 2 février 2012 à 16:39 | hannibal (#6151) répond à da fily

      Re Da fily,

      Je suis désolé mais le politique lobbyiste paternaliste et déséquilibré n’est pas l’exclusivité de celle française.

      Les domaines politiques, sociétales et politiques sont touchés par la condescendance des grandes puissances et de leurs citoyens envers Madagascar et les malgaches...

      - Politiquement :

      - vous avez cité Châtaigner le français, rien à dire là-dessus.
      - Fransman le sud-africain qui qualifient justement d’"irresponsables" Ravalomanana et Rajoelina, comme un père qui engueule ses enfants...
      - Wong, l’américain qui qualifie la répression anti-Zafy dernier d’anti-démocratique, alors que les USA ferment les yeux sur l’assaut des anti-wall street et ne parlons pas de Guantanamo...

      - Sociétalement :

      - je ne doute pas de la véracité de Ndimby sur le comportement colonisateurs de certains français.
      - j’ai moi-même vécu l’expérience désagréable avec une jeune étudiante américaine d’Harvard, qui faisait son stage de fin d’études au ministère de l’Education et qui me disait : "je viens sauver l’éducation malgache." (sic !)
      - que dire des chinois qui se comportent en maîtres kung-fu dans leurs casinos et leurs boutiques...

      - économiquement :

      - que dire des chinois et karanas, qui font crédit à leur congénères et demandent aux malgaches de payer cash ?
      - quels malgaches ont des hauts postes de direction dans les chers sociétés étrangères ?
      - que dire quand Ambatovy va exporter pour plus de 2 milliards $ par an de nickel et cobalt quand l’Etat ne touchera que 100 millions de $ par an ?

      Alors on fait croire à une coopération "win-win" qui n’en sera jamais une.

      Alors, le soutien français de Rajoelina, je m’en tamponne comme du soutien américain de Ravalomanana en 2002... Ils sont tous les mêmes.

      Mais, heureusement, ce n’est pas le cas de tous nos amis étrangers, il ne faut pas l’oublier...

      Et quand les rapprochements faciles faits par Ndimby hier, oui, c’est stigmatiser la francophobie... Mais l’on pourrait exactement faire de même avec Ravalomanana et les sud-africains et les américains... Et cela mènerait à une xénophobie...

      Soit on dit tout, soit on dit rien... Et surtout, on ne fait pas d’un postulat fondé sur des soupçons ou des expériences personnelles une vérité générale...

      Bien à vous.

      H.

    • 2 février 2012 à 17:05 | manantena fa niova (#4971) répond à hannibal

      Hi H !

      Généralement je suis de ceux qui, comme dit poiuyt plus haut, à faire PFF ou zapper, mais, voir défendre sans borne la France m’indigne.

      Oui, je suis indignée de lire :
      "La France soutient un processus menant le pays vers un chemin démocratique, symbolisée par Rajoelina...".
      NO COMMENT, on n’a vraiment pas les mêmes valeurs.

      Da Fily a bien répondu avec le "WE CAN" de Ra8 avant Obama.

      N’ayant pas pu me contenter de zapper, je vais ESSAYER de satisfaire votre demande de "preuves" d’hier, mais d’avance je me fais au " y a pas plus sourd que..."

      De quoi a usé et use encore la France dans ce putsch ?
      1- MEDIAMENSONGES. 2- prépondérance dans la CI.

      1- Médiamensonge, spécialité du French doctor (http://www.dailymotion.com/video/x8ebmk_michel-collon-kouchner-le-vrai-et-l_news), ajoutez-y la position de sa compagne Ockrent, alors patron de la Communication nationale française pour ne pas s’étonner des infos biaisées de RFI et AFP, par rapport aux médias anglo-saxons, sur le coup d’état à Madagascar. Pour les médias français, le lundi noir n’a mérité que des BREVES, contrairement aux conf de presse du père Urfer et les manifs d’une 100aine de pro-TGV à Paris qui occupaient une place importante ; les 1Oaines de milliers de légalistes défilant à Paris au mois de mai 2009 ne sont même pas passés dans les brèves.
      Les médiamensonges de Madagascar :
      http://www.anarkismo.net/article/12506

      2- Prépondérance dans la CI
      Kouchner a donné l’IMMUNITE aux terroristes- putschistes dès le soir du LUNDI NOIR en appelant la CI à SE TAIRE, avançant que les Malgaches savent dialoguer entre eux avec la FFKM en arbitre (se référant à la fin de la crise post électorale de 2002).
      Joyandet arrive peu de temps après, suivi des reps COI, OIF, OUA et ONU non seulement pour conseiller Rajoelina mais favoriser aussi sa fuite sous les ailes de la France quand il a mis fin au pseudo-dialogue. Rappelons-nous la réplique du siège de l’ONU réfutant le rep qui a dit que c’est la CI qui a voulu cette protection de Rajoelina...
      Bref, le pseudo-dialogue avancé par la France n’était que pour couvrir tous les actes terroristes des putschistes, elle est, depuis la fin de celui du Hintsy, contre un vrai dialogue malgacho-malgache qui le privera de cette prépondérance qui lui permet cette ingérence, par le biais de la COI et l’OIF. Et le comble est dans ce jugement sur le 07 février, soutenu par la France sous couvert de respect de la Justice...

      Beaucoup parlent de la faiblesse de communication des opposants mais la France a frappé fort en soutenant les auteurs de l’anéantissement de la RNM-TVM et du peu qui restait encore aux opposants comme la radio Mada et Fahazavana...

      Depuis que des journaux acquis aux putschistes comme l’Express et les Nouvelles commencent à relater les faits et que des signes d’implosion de la HAT se font jour, de nouveaux pseudos ont fleuri le forum MT.com pour la défense du pouvoir en place, sous différentes formes, parfois mielleuses, parfois au rang des pâquerettes..

      Guerre de comm oblige, on ne peut plus se contenter de Mandaingeto ni de La gazette !!!
      Bienvenue quand même sur MT.com !

    • 2 février 2012 à 18:10 | hannibal (#6151) répond à manantena fa niova

      Bonjour manantena fa niova,

      Merci de prendre en compte le dernier post auquel je réponds à Da fily, où je dis que le trafic d’influence condescendant n’est pas que le jeu de la politique extérieure française.

      Ensuite, gardez bien en tête ma conclusion :

      Soit on dit tout, soit on dit rien... Et surtout, on ne fait pas d’un postulat fondé sur des soupçons ou des expériences personnelles une vérité générale...

      Enfin, si vous restez obtuse sur votre point de vue qui est très alarmant... Faites en un superbe édito sur MT.com, TNN, midi madagascar... Plus encore, faites-le cautionner par des médias internationaux non français (CNN, BBC, Deutsche Welle, média sud-af’, mauricien, etc.) et mettez-y une sauce d’informations scoopifié à la Wikileaks...

      Enfin, avertissez par monts et par vaux les malgaches, de la véracité de l’ignominie des actions diplomatiques des français et du cambriolage de haut-vol des gros-nez rouge vinassés.
      De part notre caractère insulaire, je suis sûr qu’en jouant sur la xénophobie de certains malgaches, votre révolution tiko-land ne réunira pas quelques milliers de baladeurs d’Ivato, mais des millions, madame, de la brousse de je-ne-sais-où, jusque les entrailles tentaculaires d’Antananarivo.

      En attendant cela, je ne vois là que la bête frustration infondée de votre caractère d’orphelin de "Dada"...
      "Dada" qui je rappelle a donné l’exploration de la deuxième plus grande réserve d’or noir on-shore à TOTAL, contrat bien plus doré qu’Ambatovy ou Rio Tinto, mais encore Daewoo.

      Ravi de vous avoir répondu...

      Bien à vous.

      H.

    • 2 février 2012 à 20:23 | DIPLOMAT (#846) répond à hannibal

      Hannibal bonsoir,

      En effet, c’est Ravaolomanana qui avait cédé une partie des conscessions à TOTAL et dans quelle condition :
      Mais c’est avec l’aide de la France que Rajoelina est au pouvoir.
      Celà est indéniable , et a l’ambassade de France n’a jamais démenti l’exil de Rajoelina dans ses murs, le temps de payer le CAPSAT.
      Nous les Malgaches , nous en voulons à la France pour celà .

      Nous les Malgaches, nous disons que plus la France sera éloigné des discussions actuelles, mieux son images sera préservée.

      Nous savons déjà que la visite prochaine du Minstre de la coopération Français dans les prochains jours, n’aura d’autre objectif que de renforcer l’image de la HAT aux yeux des autres pays europeens, et surtout, pour direr encore je cite le langage consacré "appuyer la HAT pour aboutir au processus d’election libre et transparent dans les plus brefs délais".
      On connait les délais qui perdure depuis des années...

      Pour rappel au sceptique et au amnesique et à ceux qui l’ignorent encore , c’est grâce à Nicolas Sarkozy que le groupe TOTAL a pu finaliser l’acquisition, le 17 septembre 2008, de 60% du bloc onshore de pétrole lourd de Bemolanga.

      Entamées en 2006, les négociations entre TOTAL et le gouvernement malgache traînaient, notamment à cause des relations politiques franco-malgaches très difficiles. C’est la chancelière allemande Angela Merkel qui, durant une visite officielle du président malgache Marc Ravalomanana à Berlin en avril, a joué le rôle d’intermédiaire entre les deux chefs d’Etat. Ravalomanana a été reçu à Paris le 12 avril par Sarkozy, sans que cela ait été prévu originellement par l’agenda. Ils ont ainsi pu évoquer, entre autres dossiers, celui de TOTAL à Madagascar.

      Ravalomanana n’a jamais soutenu le projet de TOTAL, militant plutôt pour les Chinois de la China National Petroleum Corp, un des plus gros groupes pétroliers au monde. Le gisement de Bemolanga est un des gisements inexploités de pétrole lourd les plus importants au monde avec une capacité de 16 milliards de barils.

      Ravalomanana au tropisme anglo-saxon fait preuve d’une volonté personnelle de ne pas renforcer les acquisitions des compagnies françaises dans l’île. Il a depuis son arrivée au pouvoir mis les grands groupes français qui étaient en situation de quasi monopole auparavant comme Colas, en concurrence avec des entreprises venant des Etats-Unis, du Canada, d’Afrique du Sud et aussi d’Asie. Depuis, la part de la France dans les investissements n’a fait que s’amoindrir.

      le président malgache a ouvert les investissement à diverses pays (Russie, Norvège, Etats-Unis, Canada, France...) C’est pour cette diversification des relations que Marc RAVALOMANANA a été taxé de francophobe alors qu’il est évident que dans cette ère de mondialisation, il n’y a que cette méthode qui permet au pays d’avancer.
      Marc RAVALOMANANA a ainsi fait jouer la concurrence pour l’exploitation du pétrole malgache causant ainsi la colère du groupe Total qui espérait en avoir l’exclusivité. Chose que Total a obtenu dès la chute du Président RAVALOMANANA.

      Alors Hannibal, que les USA nous déçoivent, que les Chinois nous envahissent, que les IndoPakistannais nous spolient , nous le savions tous.

      Mais en ce qui concerne la France , il s’agit ni plus ni moins que d’une trahison, car il faut appeler un chat un chat..

      Trahison qui porte préjudice aux Malgache en premier et aux citoyens Français en second.

      L’exemple Malgache n’est pas isolé, le Niger, La Mauritannie, la côte d’ivoire Hier et demain le Sénégal, connaitront le même désamour.

    • 2 février 2012 à 21:09 | manantena fa niova (#4971) répond à hannibal

      Votre réponse se résume donc à vous accrocher aux médiamensonges de la France, et recouper les infos ne vous enchantent guère.

      Comme tous ceux qui "soutiennent un processus menant le pays vers un CHEMIN DEMOCRATIQUE, SYMBOLISE par Rajoelina", vous ne voyez de tous ceux qui ne sont pas de votre avis que "la bête frustration infondée de votre caractère d’orphelin de « Dada »...".
      Je retire les compliments pour lesquels vous m’avez remercié, car là, le style- masque n’a pas résisté.

      Sachez seulement que j’étais encore pour Rajoelina jusqu’à l’inauguration de la place de la démocratie (j’en voulais à Ravalo de m’avoir frustrée du journaliste Christian Chadefaux et mon défunt frère de son émission préférée sur RDB). Mais, depuis le spectacle de ce lundi noir, OUI, je suis devenue une féroce légaliste. Faute de pouvoir vous satisfaire, je ne serai éditorialiste nulle part, je n’arrêterai pas d’inonder tous les sites et mails connus, de toutes les images de ces actes de terrorisme avec ces brûlés vifs du 26 janvier 2009, surtout depuis que VOUS refusez l’apaisement en prétextant ce jugement sans valeur (jamais vu un procès d’assise aussi ridicule, mais je ne vais pas m’étendre).

      Voici déjà un aperçu :
      vii_11_110207_07 Febroary 2009 nataon’i TGV sorona ny vahoaka Malagasy.wmv
      http://ti1ca.com/ghrriwd8-vii-11-110207-07-Febroary-2009-nataon-i-TGV-sorona-ny-vahoaka-Malagasy-vii_11_110207_07-Febroary-2009-nataon-i-TGV-sorona-ny-vahoaka-Malagasy.wmv.html

      http://ti1ca.com/d8og7xk7-vja-12-090131-Discours-de-prise-de-pouvoir-Andry-Rajoelina-vja_12_090131_Discours-de-prise-de-pouvoir-Andry-Rajoelina.mp3.html

    • 3 février 2012 à 00:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à hannibal

      hannibal,
      Dîtes-vous :
      "La FRANCE soutient au processus menant le Pays vers un chemin démocratique,symbolisée par RAJOELINA"

      BRAVO !!
      Le 21 janvier 2012 n’est pas passé "INAPERCU" en France..

      Pour la France,c’est la TROIKA de la SADC qui mène la danse à Madagascar.Après la convocation du Premier Ministre Malgache de la Transition ,à Prétoria et la déclaration suivante :
      "Le MCO TROIKA de la SADC continuera à être engagé dans le processus politique malgache afin d’aboutir à la tenue d’élections libres et justes et afin d’assurer à ce que Madagascar puisse revenir à la normalité constitutionnelle et démocratique répondant ainsi aux aspirations du Peuple Malgache".
      La FRANCE a décidé d’envoyer son Ministre de Coopération pour rassurer les Malgaches,je dis bien les Malgaches et NON RAJOELINA,du soutien sans réserve pour les élections futures..
      Dans les situations de fragilité,d’instabilité ,la première priorité est donc de renforcer la légitimité de l’Etat Malgache dans sa capacité à remplir ses missions régaliennes de contrôle du territoire national,de maintien de la sécurité et de l’Etat de Droit,d’exercice de la Justice et du POUVOIR.
      Cette légitimité s’appuie sur la fourniture effective des services de base au profit de la Population (santé,éducation,approvisionnement en eau et assainissement) ainsi que des actions économiques,moteurs du développement (construction et entretien d’infrastructures, de transport,fourniture d’énergie).
      La deuxième priorité vise à renforcer la légitimité de l’Etat Malgache et l’élargissement de l’espace civique,qu’il s’agisse des modes de désignation des dirigeants,de la façon d’exercer le Pouvoir,de l’indépendance de la Justice,de la structuration des organisations politiques,sociales et associatives,et,plus généralement,du renforcement de la société civile

      HANNIBAL,

      La FRANCE DEFEND SES INTERETS DANS L’OCEAN INDIEN,elle n’a rien à cirer de RAJOELINA.Le Peuple Malgache,sa priorité.

      Les crises politiques,surtout si elles débouchent sur des conflits violents,bloquent le processus de développement,voire conduisent à des régressions durables

      Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa@gmail.com
      "

  • 2 février 2012 à 11:36 | intrus (#6296)

    Et Frère 4822 et 4584 sont présents ce jour...

    Et comme d’hab, une interprétation des non-dit de MrA...

    En d’autre termes, ceux qui ont renversé le régime du laitier sont ceux dont l’éducation laisse à désirer. Il suffit de voir les vidéos du 17 janvier 2009 et du 26/01/2009 pour avoir des confirmations visuelles.

    Toujours cette démocratie associée à la pauvreté qu’on a troqué contre une fausse impression de dictature :

    http://www.madagascar-tribune.com/Une-revolution-rend-il-un-peuple,16342.html

    Et hier encore, on a essayé de nous faire croire qu’être Francophobe était honteux !!! Et ben non, JE SUIS FRANCOPHOBE, c’est pas tellement les Français mais la politique de la France envers les pays d’Afriques. Le fait d’avoir caché JOEL dans la résidence de France alors que ce dernier était recherché par l’autorité légale de l’époque montre clairement l’implication de la France au coup d’état du 17 Mars 2009. Après le coup d’état, alors que 109 membres de la HAT étaient sous la sanction et interdiction de sorties de l’UA et de la SADC, JOEL se permet de se pavaner en FRANCE. La France qui entre autre n’a jamais condamner le "coup d’état démocratique mais sauvage".

    Mr A essaie de décortiquer un a un les causes probables de la crise cyclique à Madagascar. Mais je crois qu’il y arrivera enfin quand il osera mettre écrire en toute lettre les mots tanindrana, tsalo et Andevo (à ne pas prendre au premier degré mais disons que ce mot désigne les noirs natifs d’antananarivo).

    Iarivo

    Vous disiez hier que même si les Français ne se sont pas immiscés dans la politique malgache, Madagascar ne se serait quand même pas développé. Et vous dite que la Françafrique nous sert juste d’excuse Bidon !!!!

    Réponse : Il fallait juste laisser Ra8 terminer son mandat pour voir une aperçu de développement. Nous étions sur le point de nous en sortir mais quelques centaines de m2 de rizières et une fermeture justifié d’une chaine TV des milles collines nous ont barrés la route.

    Winning coalition ? Mais avons nous réellement le choix ? A moins qu’on qse verse encore dans l’hypocrisie d’une réconciliation factice !

    • 2 février 2012 à 15:43 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à intrus

      Zozoro...

      J’apprecie votre accent de Gidro.....decidement vous parlez le Singe fluently (moins hypocrite)....ce que NDIMBY evite deliberement de peur de se faire remarquer par les fozacrates .....il prefere donc mentir sur lui-meme, meme si son meninge admet qu’il devrait adopter d’autre ton, son coeur l’empeche........!(le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas)

      Par contre ,Je persiste à dire qu’il est HONTEUX d’ETRE FRANCOPHOBE si on s’en tient avec la METHODE DE RAVALO et aux argumentations des pseudo-francophobes ici au forum....Vous n’y parviendrez pas de cette MANIERE !C’est sùr !Et la France , le sachant pertinement ,vous renvoie un sourire moqueur .

      Paul KAGAME a reussi sa francophobie car il n’a pas lui l’equivalent de TIKO/MONOPOLE pour transformer tous les acteurs politico_economiques de son Pays comme des ENNEMIS number ONE ,en plus Kagame gere bien les" gidro rawndais Hutus " et son ...Armée .Ravalo lui niet sur tout ce plan ,il se gonflait trop et le ...flop etait previsible !

      IL est ridicule de toujours PLEURER et ACCUSER les autres sur l’impossibilité de Ravalo à terminer son mandat ou sa mission pour developper Madagascar. IL faut que Ravalo lui-meme et ses partisans commencent à se poser la QUESTION pour savoir SA GRANDE PART DE RESPONSABILITE dans l’AVORTEMENT DE SON MANDAT ....

      Encore une fois , peut-etre que la vision/objectif de Ravalo pour developper rapidement et durablement Madagascar est LOUABLE mais la METHODE etait NAIVE , HYPERNAIVE....

      Si le remblais de quelques m2 de riziaires ou la fermeture d’une radio suffisaient comme PRETEXTEs pour destituer RAVALO ce qu’il y a eu certainement des RAISONS dont lui meme en est le premier RESPONSABLE.....

      Mais Ravalo ne veut pas attendre parler de tout ça car IL EST IRRESPONSABLE et c’est Fransman qui le disait Urbi et Orbi

    • 2 février 2012 à 19:39 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à intrus

      intrus,

      Pour cette histoire d’être caché (ou se réfugier) chez les français,je ne discute pas.Monsieur Andry Nirina RAJOELINA pourrait être "assimilé" français du fait que son père était un ancien militaire français de carrière .Il n’est pas le seul,dans ce cas.Pour MOI,il n’y a rien à dire.

  • 2 février 2012 à 12:12 | da fily (#2745)

    On a droit à une vraie socioscopie ces jours-ci, et il est amusant (yes, je m’en amuse) de voir la dualité des réactions, épidermiques pour certaines (on a entendu les qui se sentent morveux se mouchent...), et poussées pour d’autres. Poussées, car avant tout intéressées par l’idée même de confronter ce vécu ou ces expériences, visions ou encore pensées qui font l’individu, un tout malléable et en même temps inaliénable qu’on appelle l’homme. Je suis homme donc je pense, de toutes façons je suis déja, mais est-ce parce que je suis qu’il soit automatique que je pense ?

    L’éducation si elle commence à la maison avec l’entourage familial, se fait aussi au gré de ses fréquentations scolaires ou autres. L’école n’est en définitive que le support de plus que ne peut donner la maison familiale, un savoir y sera acquis en sus. la problématique contemporaine de l’éducation, est que beaucoup de parents ont laissé tombé cet héritage, pour des raisons diverses et bien sûr discutables, beaucoup de familles ont abandonné l’éducation des enfants, s’en remettant à la scolarité pour pallier ce défaut. L’individu en devenir aura toutes les difficultés du monde à appréhender certaines règles si l’on ne lui en a inculqué aucune, ou alors peu. Ce phénomène peut être observé chez nous depuis quelques temps, et c’est en partie aussi une des causes de la déliquescence sociétale dans les couches défavorisées du monde occidental. On pourrait dire que c’est dans l’ère du temps actuel. Une éspèce de mutation des comportements familiaux qui induisent des pertes de valeurs, d’us, au fur et à mesure remplacées par d’autres préoccupations et(ou) priorités.

    Tout individu est mu par une soif de reconnaissance, d’affirmation. Plus le nombre d’individus est important dans une société, plus les codes en deviennent importants aussi car se sont des signaux forts qui permettent un fonctionnement tacite de tout un ensemble : les codes vestimentaires, les codes d’expression orale, les codes d’appartenance sociale...etc. Nous avons les hommes et femmes ploitiques que nous méritons en définitive, ce ne sont pas des éspèces venues d’un autre pays à ce que je sache, ils sont issus de nous, de notre civilisation, de notre modèle sociétal, alors les incriminer uniquement parce qu’il se sont placés en "élites" aujourd’hui et qu’ils usent et abusent de leur statut de "supériorité" sur les autres, est irresponsable voir carrément idiot : ces hommes et ces femmes sont tout simplement représentatifs d’une majorité de nos concitoyens qu’on le veuille ou non, et silencieuse ou pas, mais aussi mal éduqués que le reste, ne nous attendons pas à ce que le "costard-cravatte" modifie quelque peu le comportement. La revendication inhérente à tout affranchissement qu’il soit moral, constitutionnel, culturel ou encore politique conduit à un besoin de rupture avec le passé, souvent avec brutalité, irréfléchi : nos révolutions cultutelles successives ont accouché plus de dérives, d’incommodités que de réels progrés ou changements positifs pour notre société. On peut dire qu’on en cueille en quelque sorte les fruits viciés aujourd’hui.

    Je tiens au passage à remercier l’éditorialiste et les contributeurs de ce forum pour la soif qu’ils entretiennent, pour les véritables contradictions qui se valent toutes et surtout pour la réflexion que tout celà peut nous donner. Même si on se fera toujours taxer de révolutionnaires de salon ou de blablateurs plus ou moins fins, il y a aura toujours des esprits qui le resteront et d’autres qui finiront dans l’action. Et alors, on n’est tout de même pas de bois ? Et qui sait de quoi demain sera fait ?

    ...2012, the starting of the end ? The end of what ?

    • 2 février 2012 à 13:12 | hannibal (#6151) répond à da fily

      Salut Da fily...

      On n’est pas en train de tomber d’accord tous les deux....

      Ahahahahahahahahahahaha !!!!!

      J’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime.

      Bonne journée

      H.

    • 2 février 2012 à 23:20 | rasoulou (#4222) répond à da fily

      Bien parlé, et la situation est bien brossée !!!

  • 2 février 2012 à 12:30 | rasoulou (#4222)

    Merci, Ndimby, de faire la liaison entre coup d’état 2009, les crises, révoltes répétitives à Madagascar et l’éducation. L’origine des écarts de comportement, de la faillite de la loi, de la morale sur la force, les armes, et l’argent provient de l’insuffisance de l’éducation (éducation citoyenne, éducation civique). Actuellement, les malgaches donnent trop de pouvoir à l’argent sur la morale.

    En effet, le mélange de genre subsiste en la conception individuelle et collective de la « démocratie », considérée par certains comme un « laisser-aller » où tous le monde peut faire ce qu’il veut sans se soucier de la société et de sa régulation (loi,normes,règles) , voire à organiser un coup d’état, mais pas comme une valeur de consensus, d’expression libre, de liberté et d’égalité.
    Le respect des normes est nécessaire : on ne vit pas n’importe quoi et n’importe comment ; les normes peuvent se présenter comme des conduites allant de soi (normal) ou comme des obligations sociales.

    Oui, Ndimby, les agents de socialisation (apprentissage social) ont failli à leurs missions :
    -  A commencer par l’Etat (Armée, Police, Justice, Prison) qui normalement sanctionne les comportements déviants à ces normes favorisent les écarts par les corruptions, les abus de pouvoir, les trafics magouilles en tous genre, accentués par l’arrivée au pouvoir de la Mafia dirigé par le parrain : Andry Rajoelina.Et la cerise sur le gâteau : une partie de l’Armée en 2009, dernier rempart de la Loi, a fait rebellion pour mener un « putsch » :IMPENSABLE.
    -  La famille, l’école, les églises, les médias qui ont tendance à « cirer les pompes », à suivre le sens de la poil que de corriger par des sanctions, ou par des critiques.

    Il y a lieu de prendre conscience, de se réveiller et de mettre en place une transition réelle, efficace, et dirigée par des techniciens qui vont mettre en place une base solide : écarter les politiciens qui d’ailleurs n’arrivent pas à s’entendre.
    La démission de Andry Rajoelina est un préalable, organiser les élections par des techniciens, et laisser par la suite tous les politiciens (y compris Ravalomanana) sans exception se présenter aux élections sont à mon avis les solutions idoines.

    • 2 février 2012 à 16:21 | da fily (#2745) répond à rasoulou

      rasoulou hello,

      le kudeta est donc ce fameux révélateur qui a sorti le "négatif de notre photo" de l’ombre ?

      Nous nous souvenons tous des années Radidy et ravalo, durant la période rouge, le riso-riso généralisé a "pressé" tout un tas de gens à verser le "mametraha kely" bien connu depuis. Rendons-nous bien compte que nous en sommes arrivés à institutionnaliser ce qui est...irrecevable. Et ne disons pas facilement que la corruption n’est pas l’apanage des Malagasys, ce serait encore l’excuse cache-misère qui confère à l’irresponsabilité.

      Rasoulou, alors ça boume ?

    • 2 février 2012 à 17:27 | rasoulou (#4222) répond à da fily

      Da Fily,

      Ce que je trouve inacceptable, impensable, et dans un pays comme Madagascar réputé à l’étranger accueillant, non-violent, discipliné, sans problème..... et comment on est arrivé à un coup d’Etat, un putsch, des rébellions dans l’ Armée et dans la Gendarmerie en 2009.
      En France, aux us, au Canada les malgaches sont exemplaires ; au recrutement entre un "Tavany", un "Mai..Z’n", un "Malgache" le patron choisit sans hésiter le malgache. Les malgaches ne sont ni surveillés , ni fouillés à la sortie d’un centre commercial, ils sont réputés "clean".
      COMMENT ON EST ARRIVES LA ? Ma réponse c’est que le pouvoir est gangrené par un groupe d’individus qui est notre mafia à nous.

  • 2 février 2012 à 15:08 | Citoyenne Malgache (#599)

    J’aime bien l’édito de ce jour, car c’est un sujet qui me parle.

    Je trouve aussi que la comparaison avec le respect du Code de la Route est plutôt parlant ;-)

    On veut que le Code soit respecté, mais on oublie que la moitié des usagers de la route ne l’ont pas appris. Je ne parle pas de ces gens qui ont eu leur permis d’abord et décide ensuite d’apprendre à conduire. Je fais plutôt allusion à un groupe d’usagers qui occupent aussi la chaussée : cyclistes, tireurs de pousse ou de charrettes, scooter, piétons... Je le répèterais en Dridran’i Ngilo s’il le faut : nous n’avons pas appris la citoyenneté, la démocratie... personne n’a appris le rôle d’un député, peut-être même à commencer par le député lui-même :D

    Aujourd’hui dans l’embouteillage du marché du jeudi à Mahamasina, à l’heure de sortie des classes, toute la chaussée a été envahie par une marée humaine, mais si par malheur je heurtais une personne, je serai évidemment en faute, parce que le Code dit qu’une personne engagée dans la chaussée est prioritaire. La démocratie peut aussi être tyrannique.

    Il est malheureux que chez nous il n’y ait pas de circuit éducatif hors système scolaire. Ceux qui ne fréquentent pas les écoles ne sauront même pas l’hymne national... j’exagère à peine. Les médias, en particulier, les radios, devraient pallier à ça. Mais vu la qualité des productions de nos médias, les gens préfèrent écouter les clips ou regarder des émissions abrutissantes. On ne s’améliore pas.

    Culturellement parlant, nous avons nos points faibles mais aussi nos points forts pour pouvoir instaurer une démocratie : nous avons (avions ?) le sens de la communauté, l’habitude des travaux communautaires, et le système d’élaboration des dina ne part-il pas d’un principe démocratique ? Il est vrai que tout cela n’est plus trop ressenti en milieu urbain, mais Madagascar est encore rural à 85 % , donc ce sont des valeurs qui sont encore en cours dans notre société.

    Dans mon appréciation, il ne nous manque pas que l’éducation, mais il y a un terrible absence d’estime de soi, la fierté d’être malgache qui nous pousse à agir et réagir contre ce qui est en train de nous détruire.

  • 2 février 2012 à 15:57 | Tojo (#6209)

    Ndimby,

    Qu’est ce que c’est que çà ?

    Il suffit que je m’absente quelques jours pour que vous retourniez dans votre paresse intellectuelle. Pas possible !
    Aujourd’hui je vais être assez bref :

    1. D’abord, la statistique ne signifie rien. Donc les données de PNUD et tous les tra là là de son espèce, il faut le garder chez vous car elles ne sont d’aucune utilité, il n’y a rien de vraiment sérieux.
    Juste une question : Quel est l’endroit le plus dangereux au monde ? Les statistiques vont vous répondre ceci : "Le Lit". Car plus de 90% des décès surviennent dans un lit. C’est pour dire que les données insuffisantes, éronnées, que les "experts"(sic) manipulent ne signifient rien.

    2. Le caractère cyclique des crises malgaches n’a rien à voir avec l’éducation (heureusement que, comme d’hab vous utilisez le conditionnel et vous posant la question - de peur justement de recevoir les volées de bois vert sur la tête en cas d’erreur).

    Ces crises cycliques sont le fait des gens comme vous : Des intellectuels paresseux et animés par des idéologies racialistes mais qui ne s’assument pas.
    Toutes les crises politiques malgaches (72, 91,02,09) trouvent leur source dans un conflit d’intérêt entre une certaine bourgeoisie compradore (aie aie, vous m’avez poussé à déterrer ce terme vieillot du communisme) qui, pour s’approprier et confisquer le pouvoir est prête à tout pour mettre le pays à feu et à sang. Le peuple, ou la foule n’a été que le cocu dans l’histoire. Et ce conflit touche à son paroxysme dès lors que le rapport de force de leur puissants alliés - qui se trouvent à l’extérieur du pays - bouge ou change. Les crises à Madagascar ne sont donc que les "secousses" de ce changement de rapport de force extérieur duquel se nourrit cette bourgeoisie (prétendument BIEN éduquée, instruite et bondée d’intellos).

    En 72 : La malgachisation a été avancée (par la bourgeoisie) pour chasser les blancs afin qu’elle puisse se mettre à leurs place tout en continuant à accomplir la même mission que les blancs en terme de prévarication et d’infantilisation du peuple. Pendant ce temps, elles envoient leurs progénitures à l’extérieur pour apprendre la culture de Molière et celle de Shakespear...Pendant que les bougres fanatisées massacrent la culture malgache dans une école révolutionnaire.
    Cela a duré (la relation amoureuse de la bourgeoisie et le clan Ratsiraka) 19ans.

    En 91, le rapport de force à l’extérieur change, et paf, la bourgeoisie grimpe sur le train en marche et qui s’appelle démocratie en sacrifiant Ratsiraka. Le Hery Velona est né. Les pauvres bougres d’andouilles de peuple malgache ont été sacrifiés. Dénonçant cette culture bourgoise, le régime ZAFY, a été empêché - grâce à la force de a corruption - les 4x4 des députés ont été institutionnalisés - . La Bourgeoisie prépare Ratsirahonana Norbert, pendant qu’une partie recolle le morceau Ratsiraka au cas où Norbert échoue.

    Pour mieux renforcer la force de Ratsirahonana, il fallait un acte fort capable de "rassembler" toute la fratrie. Sauf que cette fratrie est divisée. Alors il faut trouver un "élement déclencheur qui permettra de souder la famille" : Il fallait brûler le symbole "Manjakamiadana". Succès garanti !
    ZAFY tombe, et Ratsiraka n’est pas favori. Norbert peut lancer l’attaque.

    Paf, Norbert échoue mais (heureusement)le pont a été déjà construit vers Ratsiraka.

    En 2002, Ratsiraka n’est plus ce qu’il était, devenu comme il est plus soucieux de l’avenir de ses enfants plutôt que de défendre les intérêts mercantiles de la Bourgeoisie. Mieux, Un fils de la même bourgeoisie, est, enfin, en mesure de gagner les élection, et tant qu’à faire, mieut vaut soutenir "le membre de la famille". FJKM, Tanà, Merina...sont devenus autant des "slogans marketing" pour servir la cause.

    Deux belles circonstances mondiales sont apparues (cela ne pourrait être que le signe de Dieu) : L’évangeliste Georges Bush est élu au US, et Ben Laden a frappé le coeur des Etats-Unis. Une aubaine pour la Bourgoisie qui a poussé un de ses enfants comme candidat.
    Ratsriaka est terrassé. Le petit ayant gagné les élections se croyait pour le Messie où tout lui sera permis.
    Trop gourmand, le petit a fini par tout bouffer ce qui nourrit la Bourgeoisie. Il était même entrain de mordre le sein de sa mère et vendre son père au plus offrant.
    Mais la Bourgeoisie a tout fait pour ne pas bousculer l’enfant prodigue dans l’espoir qu’il changera un jour. Les autres enfants qui le soutiennent, des soi-disant "intellos" ont été muets (On ne parle pas la bouche pleine) jusu’au bout devant la destruction de la maison Madagascar. Tant que c’est la famille, on ne dit rien, tel a été leur léitmotiv.

    Il fallait donc le punir.

    En 2009, une rébéllion éclate au sein de la fratrie bourgeoise. L’ainé a été chassé du pouvoir par le cadet. Brutus assassine son père.
    Une fois le pouvoir acquis, le mot d’ordre a été donné pour que le cadet le garde le plus longtemps possible. Et l’ainé prodigue sera maintenu dans une sanction tant qu’il ne changera pas d’avi et tant qu’il n’aurait pas appris que dans la fratrie, il faut toujours partager.

    Mais le pouvoir acquis ne doit jamais plus être relaché ad vitaeranm...reculer autant que possible toute forme d’élection....L’ainé, revenchard, lance une lutte à mort contre son frère. Pour le pouvoir. Et exige chaque jour de sang versé à la gloire de satan, seul à même de l’aider à concrétiser on désir.

    — -

    Voilà Monsieur NDIMBY la situation.

    Ce ne sont pas les citoyens qui sont malélevés, mais ce sont des gens de votre espèce, que l’Etat avait éduqué à grand coup d’argent des contribuables pour acquérir une certaine connaissance qui sont "ingrats", méchants. Qui se soucient plus sur ce qui arrange la Bourgeoisie au mépris des cochons que vous qualifiez le petit peuple malgache qui crient contre votre irresponsabilité.

    Lorsque vous aviez la bouche pleine à l’époque de RA8, vous n’avez rien dit (et pour cause)et rien fait pour remplir l’estomac vide de la population (Au contraire, au lieu de les aider à remplir leur marmitte ou à les rendre plus citoyens, vous avez tout fait pour les abrutir, en leur montrant la beauté des routes que vous aviez réalisés afin qu’ils oublient le tort que vous leur faites, pour qu’ils ne regardent pas leur terre saccagés, leur seul bien, que vous spoliez et que vous vendez aux mafieux internationaux ; vous leur bercez d’illusion sur l’effet magique du Honoris Cuasa de votre maître, pendant que vous les enseignez à obéir et ne jamais reflechir]

    ...mais maintenant que vous voyez que le pouvoir ainsi usurpé pourrait vous échapper pour de bons (vous êtes conscient que le nouveau, du fait de son incompétence n’aura jamais la capacité de garder ce pouvoir) - et que vous commencez à sentir votre propre estomac gargouiller et miauler - , alors, on accuse le peuple à qui vous avez fait subir les pires des sévices de "mal-élevés" tout simplement parce qu’ils ne se bousculent pas pour vous venir en aide, vous qui maintenant rampez dans votre propre malheur.

    • 2 février 2012 à 16:32 | Rainivoanjo (#1030) répond à Tojo

      Vous avez oublié de préciser que, pour lui, si on n’arrive pas au pouvoir par les élections, on ne peut pas être valable. Conclusion : quoi qu’il ait pu faire ra8, il fallait le laisser terminer son mandat ! Évidemment, ceux qui veulent attendre tranquillement les échéances électorales ne font pas partie de ceux qui ont été spoliés de leurs biens ou écrasés par une concurrence déloyale par l’appétit d’ogre du chassé du pouvoir.

    • 2 février 2012 à 16:49 | vuze (#918) répond à Tojo

      Je le répète encore : Qu’attendez-vous pour faire quelques éditoriaux ?

      Cela m’étonne d’ailleurs que MT.com ne vous l’ait pas proposé...

      Continuez à nous éduquer :-)

    • 2 février 2012 à 17:01 | da fily (#2745) répond à Tojo

      Tojo, hello

      pour le tableau de nos cycliques déboires depuis le printemps ’72, c’est brossé avec maestria, si-si j’insiste et personne n’est épargné, ça saigne pour tout le monde car on a affaire à des suceurs de sang.

      La bourgeoisie a été effectivement souvent l’ingrédient déclencheur de tout changement.

      Pour lzes salves à l’encontre de Ndimby, je le laisse préparer sa contre-offensive, mais en ce qui concerne notre éducation en général, je ne suis pas en accord avec ce que vous avancez, vous faites le même raccourci que l’auteur que vous cricifiez sur l’autel des vérités non dites (selon vous). Pas grave, je n’ai pas de compte à réglere avec quiconque, mais sans verser dans votre sauce mi-populiste, mi-révolutionnaire, je sens une pointe de malhonnêteté intellectuelle quand vous geber certains chiffres et données qui nous parviennent.

      Maintenant revenir et constater que le lit est effectivement l’endroit le plus courru pour passer à trépas, est certes instructif pour scruter notre société sur son éducation et sa conduite. Mais bon, le naturel est ce qu’il a été fait pour, il se fourvoie dans dans chevauchées qui le ramène souvent à l’écurie.

      tojo, mangez donc aussi des carottes !

    • 2 février 2012 à 17:30 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Rainivoanjo

      Decidement le Pauvre Ndimby A .......est completement DESHABILLE/MIS A NU aujourdhui par..... l’Immensité de Tojo, la Sobriété de Hannibal et la pertinence de Rainivoanjo....

      Le pauvre Dafily et Poiuyt de maniere laconique essaient de mettre un sakala(string ) pour essayer de rhabiller/cacher le...... minuscule fausse verité de Ndimby A..... mais la tentative est vouée à l’eche à coup sùr !

      Pendant tout ce temps Ndimby perd de reperes en personnalisant le DEBAT sur un faux-problemes d’un Gidro/Singe (4822) ( il a epargné Rajoelina aujourdui) .......c’est symptomatique de l’aspect problematique de son EDUCATION , de la petite echelle de sa preoccupation,l’absurdité de son approche , de l’etroitesse de son champ de connaissances , de la platitude de son profil .le moins qu’on puisse dire !

      Oui ...le defi de l’EDUCATION est de taille pour ceux qui prentendent vouloir nous eduquer à travers un pseudo-journalisme......

    • 2 février 2012 à 20:35 | racynt (#1557) répond à Tojo

      Ce qui ne tourne pas rond dans le raisonnement de tojo c est qu il met tous sur le dos des soit disant bourges intellos et du coup il occulte le fait que ces soit disant bourges n’auraient jamais atteint leur objectif dans la conquete du pouvoir si il n y avait pas eu des milliers de personnes qui les soutenaient pour la marche vers la ruepublique a chaque fois en etant meme pret a se sacrifier pour faire gouter le delice du pouvoir a ces bourges. La mauvaise education se trouve donc aussi bien du cote des manipulateurs que de leur victimes.

    • 2 février 2012 à 20:46 | FANIRY 1 (#2684) répond à Tojo

      Tojo,
      Merci infiniment !
      Vous avez su remettre les pendules à l’heure.
      Ces gens là, qui en réalité ne représentent plus qu’eux même veulent imposer leur vérité en dénigrant leur concitoyens. Maintenant, comme ils sentent que ça na pas marché, ils sont aigris, en veulent à tout le monde, continuent le lavage de cerveau comme d’habitude en jouant sur la crédulité des autres.
      En tout cas, cela ne marche pas avec moi, car j’ai été victime de ces anciens régimes, j’ai vu trop d’anomalies et d’injustices. Le pire c’est que ces gens là se disent chrétiens masi ils n’ont aucune valeur morale ce sont des racistes de surcroit.
      Merci encore

    • 2 février 2012 à 20:47 | da fily (#2745) répond à vuze

      Alors Tojo vous a sorti de votre naphtaline ? C’est effectivement autre chose que la criarde et geignarde psalmodie des vuze, bekamisy ou internaute (qui ne porte plus aussi bien son pseudo en passant)...

      On présente des éditorialistes à M-T et non des fighters, car tojo est plus mu par le fighting-spirit qu’il consacre à Ndimby que par un réel partage de ce qui devrait se savoir ! Mais bon, Ndimby est un fantastique remueur d’idées, il n’y a au final que ce gynéco-moudjik qui en quête de reconnaissance au final qui dit qu’il remue les zordiras, et pourtant Boris qu’est-ce que ça coince sous votre béret !

      Allez, vamonos ça vous grattouille, je le sens d’ici..!

    • 2 février 2012 à 20:49 | racynt (#1557) répond à racynt

      Et ce qui fausse donc tout le raisonnement de tojo c ke si cette foule etait bien instruite et bien eduque elle ne se laisserait pas manipulee facilement par les bourges

    • 2 février 2012 à 21:00 | Rana (#1013) répond à Tojo

      Tsisy atao indray angaha androany ry Tojo ka manoratra lavabe a ??

    • 2 février 2012 à 23:01 | Rivohanitra (#142) répond à racynt

      Oh ! pauvre Racynt !

      Est-ce que vous même vous n’avez jamais été politiquement manipulé ?
      A vous entendre ceux qui n’ont pas fait d’études sont des idiots car ils sont utilisés et utilisables.

      Là où je ne vous suis pas, c’est que le problème ne tient pas forcément à votre haute éducation, il peut venir uniquement du ventre : éduqué ou pas, conscient ou pas, quand la structure sociale vous écrase, vous obéissez juste pour survivre.

      Arrêtez d’être suffisant !

    • 2 février 2012 à 23:19 | Rivohanitra (#142) répond à racynt

      Racynt !

      Toujours aussi arrogant et suffisant. Ce qui n’empêche que, vous pourriez lire ou relire Bourdieu pour parfaire votre haute et "intouchable" éducation.
      J’ai même l’impression que c’est la jalousie qui vous anime dans cette critique de Tojo.

      Sans vouloir vous vexez, il n’y a pas que les pauvres qui se vendent...suivez mes yeux...

      Bien à vous.
      Rivohanitra.

    • 3 février 2012 à 02:00 | racynt (#1557) répond à Rivohanitra

      Daniel B disait dans sa chanson ."il ne suffit pas d etre pauvre pour etre honnete" et je connais des gens pauvre mais bien eduques, des gens riches bien instruits mais mal eduque. Combien de fois dans ma vie j ai pu rencontre de gosses de riche gates pourris et mal eleves et malhonette qui a mes yeux ne valent que dalle a cote de ceux qui triment honettement pour gagner leur vie et qui ont toujours beaucoup de respect pour le soatoavina malagasy. L education n est pas une question de pauvrete financiere du moins. Il n y a qu a voir les faits divers au Usa par exemple, ces inombrables gosses de riches qui ont machiaveliquement organise le meurtre de leur propre parents afin de toucher leur heritage. Ce sont en plus des parents qui ont beaucoup investi sur les etudes sup de leurs enfants. Mais qui malheureusement n ont pas su transmettre les valeurs comme le sens de la famille, le respect d autrui, la tolerance, l entraide et autre valeurs humaines ... Comme l a cite le forumiste hannibal +haut. Pour ce qui est de la politique, moi aussi comme bon nombre de malgaches je me suis fait berne par certains politiciens meme si je ne suis jamais descendu dans la rue, et donc je me fustige moi aussi dans ce com tout en montrant la faille dans le raisonnement de tojo sans aucune once de jalousie. Car un citoyen bien eduque c aussi un citoyen qui reconnait et assume ses responsabites au lieu de toujours vouloir endossee celle ci aux autres(c le bourge c le vazaha mais jamais ma faute)

    • 3 février 2012 à 02:19 | racynt (#1557) répond à Rivohanitra

      Désolée si cela choque Rivohanitra mais s’il y a bien une autre chose où Ndimby a tout à fait raison et que tojo occulte encore c’est l’inexistence de débats d’idées au sein des citoyens car pour moi le problème à Madagascar, dès qu’il y a un président qui commence à abuser de son pouvoir et faire des dérives, le peuple se tourne tout de suite vers le principal adversaire du président en place sans se poser les questions sur le fait si cet adversaire porte les même principes et valeurs qu’on voudrait d’un président mais on soutient" x" ou "y " juste par ce que c’est le principale opposant de" a" ou "b" .

      Et pour ce qui est des projets de sociétés j’en parle même pas. Comment peut soutenir x ou y sans même savoir qu’est ce qu’il a comme idéal, comme principe et valeur et surtout comme projet de société pour apporter le développement pour le pays ? Et c’est pourtant ce qui se passe à Madagascar et j’avoue qu’à l’époque moi même j’en faisait partie mais en suivant les débats politiques en France aux Etat Unis et ailleurs , je me suis rendu compte par la suite qu’il y a vraiment une grosse faille dans notre éducation citoyenne. On devrait arrêter de militer pour tel ou tel personnes mais plutôt militer pour des idées (ex égalité de chance, liberté individuel,...)

    • 3 février 2012 à 06:17 | el che (#344) répond à Rainivoanjo

      Rainivoanjo,

      Pour accéder au pouvoir, il faut d’abord être élu : c’est la b a ba de la démocratie. Si vous n’avez pas compris cela, c’est que vous avez plusieurs siècles de retard. Portez donc un salaka, puisque que vous refusez d’évoluer.

      - Ensuite, il faut respecter la constitution, règle fondamentale qui régit une démocratie. C’est sur ce deuxieme aspect seulement que vous pouvez attaquer ra8.

    • 3 février 2012 à 06:44 | el che (#344) répond à Tojo

      Et voilà tojo encore empêtré dans ces contradictions. Vous fustigez la bourgeoisie, mais vous la défendez à travers Andry Rajoelina, un bourgeois rapace et vaniteux, qui prétend assurer le salut du peuple en violant sa souverainté toujours en le tirant vers le bas...

      Vous êtes donc d’accord avec moi qu’il faut botter les fesses de Rajoelina et ses copains bourgeois corrompus pour que le peuple recouvre ses droits ?

      Contrairement à beaucoup, je pense, que c’est le peuple organisé politiquement qui sauvera le pays, car on a rien à attendre de la dictature, corruption, lâcheté et arrogance de ceux qui sont au pouvoir. "on n’est mieux servi que par soi-même’

      Que ce peuple se soulève enfin, par la force s’il le faut, et prenne le contrôle de leur propre destinée.

    • 3 février 2012 à 18:39 | Rivohanitra (#142) répond à racynt

      Racynt,

      J’ai lu vos deux posts, je suis d’accord avec vos remarques. Cependant, celui qui est matériellement riche a plus le moyen de parfaire l’éducation de ses enfants.
      Je dirai que la culture peut sauver l’individu dans bien de domaines car l’esprit inoccupé est souvent l’atelier du diable.
      Occuper un poste politique de haut niveau, nécessite une certaine culture pour faire le lien entre les choses. C’est là que Ravalo et TGV ont totalement pêché. C’est un avis.
      En effet, comme vous le démontrez dans votre post, il n’y a pas de relation de cause à effet entre richesse matérielle et bonne conduite.
      C’est vrai que rien ne me permets de dire après toutes ces explications que les critiques que vous avez émises à l’encontre de Tojo partent d’un fonds jaloux. L’erreur est humaine.
      Bien à vous.
      Rivohanitra.

  • 2 février 2012 à 16:15 | Turping (#1235)

    Chers Compatriotes,
    D’abord merci à Ndimby avec son texte intéressant.
    Je suis d’accord avec les avis des forumistes ici.
    C’est à travers les éducations qu’on peut se ressourcer ,avoir des connaissances pour développer le monde dans la société dans laquelle nous vivons pour y contribuer.
    Déjà ce serait souhaitable ,à ce que nos dirigeants soient le modèle pour transmettre ce message à nos concitoyens , pour éduquer le peuple ,pour l’égalité de chance ,apprendre le civisme ,le respect des uns et des autres etc....
    Chaque pays a son histoire ,mais c’est vrai que quand on parle de la démocratie , on ne peut pas calquer à 100 % la démocratie française au modèle malgache ,la démocratie grecque à la démocratie universelle etc.....
    Ce qui est vrai , c’est que pour en arriver là , la démocratie ,le pouvoir au peuple ,il y a eu des révolutions ,des émeutes , des sacrifices ,les prix à payer dans ces pays.
    Alors que Madagascar a connu ses rois et ses reines puis la période colonial.
    Bien que Tsiranana fut à la tête du pays depuis la période post-coloniale ,jusqu’en 1972 où les français sont partis définitivement , la preuve c’est que le pays reste pauvre ,n’a pas su prendre son indépendance ,de s’auto -gérer par lui même.
    > La politique de "diviser pour mieux régner " introduite par le pays colonisateur est toujours là,jusqu’à maintenant.
    Et pourtant Madagascar a été dirigé par les intéllos et les autodidactes confondus .
    Le bilan reste le même.
    > La réussite solaire étant le modèle comme preuve de réussite dans la société, une valeur qui perd de valeur et ne prend plus vraiment de place dans le monde contemporain de la jeunesse actuelle .
    >Certes ,qu’avoir Bac+5 voir plus serait souhaitable pour espérer de décrocher un poste meilleur , ce qui n’est plus vraiment le cas dans la crise actuelle.
    >Beaucoup sont découragés par l’insuffisance et des moyens pour y parvenir.
    >Surtout ce qui prime ,c’est d’avoir le minimum nécessaire pour s’en sortir et subvenir à ses besoins minimum vitaux.
    Mais ce qui est vrai ,sûr et certain qu’un pays souverain doit avoir sa stabilité ,économique et sociale ,de progrès et de développement .
    >Le critère ,d’augmenter le taux d’alphabétisation ,d’éducation , d’apprendre le civisme ....permet à chaque concitoyen de respecter une règle commune à tout le monde ,de respect le bien public ,etc....
    Tout cela ne sera accompli que si l’Etat lutte d’abord contre les misères de base ,contre la famine ,de la pauvreté de toute genre,etc.....
    >Après comme partout ,il y a des médecins ,des ingénieurs ,...comme des plombiers ,ou éboueurs.
    >Seulement ,dans les pays développés où la démocratie règne ,les éboueurs n’ont pas le même statut que ceux dans les pays pauvres ,car il y a des acquis et des avancées sociales .....
    Le peuple est au centre de discussion de tous élites quand ils arrivent au pouvoir.
    >Les élites dans les pays développés et démocratiques se battent pour l’intérêt du peuple mais non pas les leurs.
    >La démocratie est un contre pouvoir qui permet de réguler les anomalies ,les conflits d’intérêts ,et toutes sortes d’abus.
    Ce qui n’est pas le cas à Madagascar.
    L’exemple concret ,comme la France en 1789 il y avait eu la révolution française.
    En 1793 ,les loyalistes profanèrent le tombeau de la Basilique où sont enterrés les rois ,etc....issus du régime monarchique etc...
    >La tête d’Henri fut arraché , et vendu quelques francs modique ,150ans plus tard sans qu’on le sache pourtant un roi bien aimé par le peuple....
    >C’est pour vous dire ,que tant que les dirigeants ne servent pas pour le peuple ,si le XXI ème siècle est trop tard pour les malgaches ,il y aura toujours des irrégularités et rafistolage au sein du pouvoir.
    >Si l’Allemagne d’Hitler a réussi aujourd’hui ,ce n’était pas grâce à lui mais grâce la conscience des Allemands ,de leur compétitivité,de savoir distinguer les choses positives en dépassant les erreurs du passé.
    >PAREIL pour le Japon , la sagesse de l’Empereur Hiro Hito a fait progresser son pays avec des disciplines bien impliquées ......
    Comme Hannibal ,si je ne suis pas un Universitaire Bac+5en Biologie et Bac+3 Licence en Maths ,je ne peux pas m’exprimer avec réflexion avec vous ici.
    Un parcours moyen et modeste de ma part ,mais au moins j’ai l’impression d’avoir participé , la nécessité de débattre avec vous ici car j’aime Madagascar mon pays tant ruiné .
    Misaotra Tompoko !!!

    • 2 février 2012 à 16:26 | Turping (#1235) répond à Turping

      erratum:la réussite scolaire mais non pas solaire.Je m’excuse ,mihinam-bary aza misy latsaka kely !!!

    • 2 février 2012 à 16:51 | Turping (#1235) répond à Turping

      erratum : Henri IV ,le bien aimé à l ’époque de l’édit de Nantes que je parle ici.

  • 2 février 2012 à 16:43 | kakilay (#2022)

    Parler d’éducation avec la bande à rajoelina...
    c’est insulter le chef par inadvertance.

    Parler leur aussi d’université...
    le résultat sera le même.

    Mais parler leur des généraux
    qui sont devenus friques
    pour avoir baissé leurs froques,
    de mutins...

    ils vous chanteront l’hymne à l’Amour
    de rajoelina
    ... et de la justice des vainqueurs !

    Une question de culture...

    • 2 février 2012 à 17:53 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à kakilay

      Parler de l’education avec la bande de Ravalo et Cie

      - C’est apprendre la catechese sur dieu Argent et sa primauté sur l’homme !

      - C’est eriger le mepris de l’Homme comme Principe directeur

      - Adopter le Mensonge et le Vol institutionalisé /Tout Monopole comme Valeurs de base

      - Eriger le Sectarisme/segregationnisme comme approche strategique

      - Prendre son peuple comme Ennemi numero 1 et Faire de l’ASSASSINAT MASSIF un outil de gestion du pouvoir....

      - Prendre l’EXIL NOTAMISE comme une FINALITE.....

    • 2 février 2012 à 18:16 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      Ny Soa Fianatse ê !

    • 2 février 2012 à 18:34 | sarobidy (#6421) répond à kakilay

      Miarahaba !

      Voalohany niditra teto saika hanoratra aho saingy efa voalazan’i tojo daholo ny saika ho lazaiko.

      ekeko fa tsy ampy ary tena tsy ampy ny éducation eto Madagasikara ; fa noho ny inona, inona no tena fototr’izany ??? dia efa voavalin’i tojo...

      Ireo bandits manao cravate no tena antony ; izay mangoron-karena fotsiny dia ny vahoaka mijaly. Amiko izay no tena fototra goavana indrindra.
      "causes à effets" hoy ianao Ndimby A ; tena marina ny anao ; izay ataontsika ihany no mivaly amintsika.
      Samy manana ny andraikiny amin’io firenena io daholo ny tsirairay saingy ireo mpitondra manana andraikitra mihoatra ny olona entina.

      Tokony mba ho tonga saina amin’izay ny tsirairay, hiova, mitady hoe inona no ivoahana amin’izao crise izao fa ny andaniny mbola mifikitra malahelo seza, ny ankilany manohy ny nataon’ny teo aloha ihany, mampalahelo isika ; tena marina.

      "La responsabilité de votre vie est entre vos mains. Inutile d’accuser ou de reporter sur les autres. Inutile de chercher des responsables. C’est une fuite, un faux chemin, un déni de vous-même. Vous êtes votre propre responsable. Comprendre ceci, c’est commencer une nouvelle vie, la vraie : la vôtre." (Rava)

    • 2 février 2012 à 18:39 | sarobidy (#6421) répond à sarobidy

      "Servir et non se servir ni asservir"...

      Ny nataon’ny mpitondra hatramin’izay dia ni- "se servir" ary ni-"asservir" ny vahoaka fotsiny.
      tongava saina amin’izay ry vahoaka Malagasy ô

    • 2 février 2012 à 19:17 | Mihaino (#1437) répond à sarobidy

      D’accord avec vous sarobidy !
      Un éducateur a dit à un élève mal élevé :" Une personne de bonne famille mais de mauvaises fréquentations !" à méditer SVP ....

    • 2 février 2012 à 19:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Mihaino

      mihaino,

      je continue :

      "AVOIR DE L’INSTRUCTION mais pas d’EDUCATION"
      Cri du coeur (modéré) de mon regretté paternel,en cas de différend entre-nous.

  • 2 février 2012 à 20:19 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour,

    Les relations entre pays ne répondent qu’à un seul principe, "pas d’amitié, pas d’inimité que des intérêts politiques et économiques et la logique des rapports de force".

    La France défend férocément ses intérêts à Madagascar.
    C’est logique tous les pays en font de même et il ne faut s’attendre à aucune morale ou des scrupules en la matière.

    Francophobes ou francophiles, américanophobes ou américanophiles, sinophobes ou sinophiles, Dadaphobes ou Dadaphiles, Rajoelophobes ou Rajoelophiles .... ne vous illusionnez pas , ne soyez pas naïf, un Etat quel qu’il soit n’a jamais eu d’états d’âme pour défendre et promouvoir ses intérêts, et les "machins" tels que ONU, SADC, UA,UE... ne travaillent que ceux qui les financent.

    Il revient aux seuls et uniques malgaches de défendre leurs intérêts becs et ongles sur leur sol, personne ne fera à leur place.

    Et pour cela, on en revient aux fondamentaux qui sont l’instruction (scolaire, universitaire....) et l’éducation (civique, parentale, religieuse ...), et aux fondamentaux des fondamentaux nourrir, vétir et loger ce peuple.

    Les personnes se défendent mieux quand elles sont instruites et éduquées, il en est de même pour un peuple.

    Il ne faut pas se leurrer, c’est une oeuvre de très longue haleine.
    Et pour cela il faudra une très grande et soutenue volonté collective , car comme disait Citoyenne Malgache "mais il y a un terrible absence d’estime de soi, la fierté d’être malgache qui nous pousse à agir et réagir contre ce qui est en train de nous détruire."

    Mais la fierté ne se résume pas à avoir le plus gros 4x4, la plus grosse villa même si cela a été acquis au prix d’un travail honnête, car le malgache aime beaucoup le Paraitre peut-être pour compenser par là son manque d’Etre.

    Je me repète mais je souhaiterais que sur les forums et en particulier ce forum de MT, nous en venons plus aux débats d’idées qu’aux débats de personnes et que les débats ne virent pas à "batay coq".
    Car, les "batay coq" et la logique du "c’est moi qui a la plus grosse" ne font que transparaitre l’indigence intellectuelle et la pauvreté d’idées de cette Net-élite malgache.

    J’aime bien cette maxime d’Anna Eleanor Roosevelt "Les grands esprits discutent des idées, les moyens esprits discutent des évènements, les petits esprtits discutent des gens"

    N’étant pas un grand esprit , j’en attends donc beaucoup de vous et de vos idées chers forumistes.

    Bien à vous.

    Yar.

    • 2 février 2012 à 21:17 | da fily (#2745) répond à Yet another Rabe

      batay coq ? c’est free ici YET, c’est open et c’est ça aussi M-T.

      Et vous vous pensez sortir de la cuisse de Jupiter avec ce ton méprisant, qui nous prend de haut ?

      Faudrait avoir un peu d’humilité quand on a décidé de "recadrer" les forumistes...un peu d’Eleanor pour faire passer le message et vous voudriez qu’on vous suive ? Faut pas croire qu’on soit seulement des demeurés YAR !!!

    • 2 février 2012 à 21:43 | Yet another Rabe (#4812) répond à da fily

      Bonjour Mr ou Mme Da fily,

      Votre ton agressif me heurte, je ne me crois pas sorti de la cuisse de Jupiter , et pour tout vous dire j’ai beaucoup de considération pour vos écrits qui me semblent en général pondérés et sensés.

      Mais ne vous en faites pas, ce n’est pas pour vous flatter ou vous caresser dans le sens du poil.

      Je ne prétends pas non plus interdire qui que ce soit d’intervenir et d’ailleurs le voudrais-je je n’en ai pas les moyens.

      Je nai pas la prétention d’être un leader d’opinion qui demande à ce qu’on le suive suivre, mais jusqu’à maintenant je n’ai pas vu grand-chose idées, actions ou autres de ces net-forumistes dont j’en suis pour faire avancer positivement le schmiblik.

      Je n’ai semble t-il traité personne de demeuré et au demeurant ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

      Je souhaite seulement qu’on en arrive à élever les débats et non rester au ras des paquerettes, libre à vous de penser que c’est du pédantisme de ma part.

      Si vous vous sentez concerné par ce que j’ai écrit, prenez le comme vous le voulez, mais comme je l’avais dit une fois, "qui se sent morveux se mouche" sur ce forum de MT

      Bien à vous.

      Cordialement.
      Yar.

    • 2 février 2012 à 21:56 | da fily (#2745) répond à Yet another Rabe

      relisez-vous je vous prie, avec l’empathie que ça demande et je pense que vous irez dans la boîte à kleenex. Vous devez connaître ce que boomerang veut dire.

      Allez, encore un effort si si...oui il en faut.

      Mme vous salut bien.

    • 2 février 2012 à 22:15 | Lefona (#4584) répond à da fily

      Io fa lany valy madame fily !

    • 2 février 2012 à 22:19 | Yet another Rabe (#4812) répond à da fily

      Mme Da Fily,

      Dans les écrits de qui que ce soit , c’est comme au restaurant self service, chacun prend ce qu’il veut.
      Le client prend ce qu’il lui plait et laisse ce qu’il n’aime pas.

      Et si le self-service ne lui plaît pas, il va chercher ailleurs.

      Je propose mes écrits, libre à vous de prendre ce qui vous plaît ou aussi d’aller chercher ailleurs mais je ne retire rien de ce que j’ai écrit, c’est comme le restaurateur, son privilège est de rester le maître de sa cuisine.

      Meilleures salutations

      YaR

  • 2 février 2012 à 20:43 | Rana (#1013)

    Ankoatra ny éducation sy ny instruction civique, dia ny tena zavatra mila mba ianaran-tsika Malagasy koa dia ny manao opposition "civilisée" am’zay, zany hoe opposition manao "garde-fou" fotsiny am’zay mitondra eo, tsy manongam-panjakana eny am-povoani-na mandat mihitsy fa miandry fotoam-pifidianana vao manongana am-pahendrena.

    Mila ovaina mihitsy ny fomba fi-opposer-na fa tsy manohy manao lutte désordonnée be toy ny natao hatramizao. Tsy mi-évoluer mihitsy fa mbola mitovy t@ andron’ny Menalamba sy ny vvs foana hatramizao.

    • 2 février 2012 à 21:53 | Lefona (#4584) répond à Rana

      +1 Rana ! tena d’accord fa 80 % aminao !
      Ny 20 % mety tsy hitovian-kevitra dia ny Menalamba sy ny VVS. NILAINA marina ny FOMBA fihetsik’ireo tamin’ny androny. Contexte hafa iny ka tsy afaka ampitoviana @ ankehitriny.

    • 2 février 2012 à 22:46 | Rana (#1013) répond à Lefona

      Justement, contexte hafa ny ankehitriny ka dia tokony ho fomba fanoherana hafa mihitsy koa. Tsy fanomezan-tsiny ny Menalamba sy vvs mihitsy no tiako holazaina, fa ny fomba fanoheranan-tsika tsy mi-évoluer mihitsy

  • 2 février 2012 à 20:44 | Lefona (#4584)

    La plupart des Forumistes sur MT ont une haute opinion d’eux-mêmes : d’après eux, ils sont les mieux éduqués, ils ont le monopole du patriotisme et à les lires...ils sont les seuls dignes et vrais malgaches !

    Alors, voilà que je te fais de la morale quotidienne, DJ ndimby A et MC oncle plein d’idées chauffent le dancefloor de MT avec comme répertoire : Nous sur MT, on n’est pas comme ces 90 % de la population, FOZA, dénués du minimum de tout pour être un vrai peuple...à l’image des 90 % de posteur sur MT (Diaspora et anti-TGV) !

    Alors ça pond des théories sur la notion de patrie, d’éducation, comme si le fait d’en parler voulait dire quelque chose ! Comme les "éditorialistes" sont de la même veine que les forumistes, alors ça cite untel et untel et ça imagine que ça à de la gueule, tout simplement parce que dans incapacité d’argumenter avec ses propres mots ! Malheureusement, n’est pas Tojo qui veut !

    Allez on va voir "le pamphlet" de demain juste pour rigoler !

    • 2 février 2012 à 22:56 | sarobidy (#6421) répond à Lefona

      Ny zavatra tsapako manokana amin’ny maha Reny ahy ; dia hatramin’ny nahatonga an’i Andriamatoa Ravalomanana teo amin’ny pouvoir dia lasa tia "business" ny olona. Tsy dia tia fianarana intsony satria ny fanaovana business na dia laitier aza dia lasa milliardaires ; dia izany koa no tahafin’ny olona.
      jereo business business daholo no ao andohan’ny tanora.
      Dia hilaza ve ny mpoba an’i Ravalomanana fa tamin’ny androny no éduqués ny olona ?? ^^

      Very ny Fanahy fa lasa ny VOLA no maha Rangahy.
      Ary amin’izao fotoana izao indray dia ny Hery no maha Rangahy.

      Misy fotoanany daholo ny zavatra rehetra angamba...

      Mba miandry izahay hoe aiza ilay fanahy maha olona...

    • 2 février 2012 à 23:55 | Lefona (#4584) répond à sarobidy

      Misaotra indrindra amin’ny valin-teninao Sarobidy.
      Maro dia maro tokoa, ary i Lefona anisany, no faly nony nandray ny raharaha i le8 : olona nahavita-tena, business-man..etc...saika hoe "fitaratra" izy iny.
      NEFA....nefa hoy aho dia tsy NAHATANTY ny HERIN’NY FITONDRANA izy io (la puissance du pouvoir qui tend à corrompre...le faible), ka lasa nivaralila.

      An’ny tsirairay no maka izay lafony tsara amin’ireo mpitondra, satria izy ireo no fitaratra hoan’ ny manaraka azy. Zavatra iray iny, fa iNDRINDRA INDRINDRA dia ireo mpitondra teo, izay nanana ny lafiny "tsara" dia hatrizay, nandaha ity lafiny ity, TEO AMPITONDRANA ka nifidy ny lafiny "bizness". RAha afaka ho lazaina izany dia tsy nahatanty ny toerana ireo FANANTENANA ireo, ary tsy mendrika INTSONY !!

      Hoy i SArobidy hoe : "Mba miandry izahay hoe aiza ilay fanahy maha olona...".

      Mba mamaly aho, ary afaka mamaly koa ny rehetra, fa ny hevitro dia ao AMINAO MANOKANA dia efa misy ILAY FANAHY MAHA-OLONA. Na iza na iza eo ampitondrana, dia IANAO irery amin’y maha OLONA VONONA VANONA sy SAHY no tsy maintsy manao SY MIADY hoan’ izay rariny hoy anao. RAriny hoy aho fa tsy midiky izany hoe BIZNESS fotsiny. Aza mihantehatra amin’ny saranga hafa.

      Ho ahy i Deba, zafy, Ra8 dia efa ...hatrany ! i TGV dia MBOLA mendrika ankehitriny fa raha misavoana dia tsy antokisako intsony ka tsy HAHAZO NY VATOKO HO AVY. Izany dia midika fa tsy mila manakorontana anketsy sy ary magro, na place de je ne sais quoi de plus INTSONY, fa ny VATOKO no antokisako ! Zavatra LEHIBE io ary izay tsy maharaka an’io die efa mibontsina eto MT, ka mety hipoaka samirery atsy ho atsy !

      KA mahereza ry Sarobidy fa mihevitra aho fa amin’ny maha reny anao, dia mitsinjo kokoa hoan’ny zanakao ianao, mihaotra ny tenanao, ka ANKEHITRINY no miova ny teo-javatra, izaho tsy miteny hoe moramora, fa mazana, fa raha mbola hanome làlana an’ireo mpanompo ny "taloha" dia tsy afaka andeha lavitra !

    • 3 février 2012 à 00:03 | rasoulou (#4222) répond à Lefona

      Lefona,

      Alors maintenant, vous cirez les pompes de Tojo maintenant, pourquoi vous ne nous donnez pas vos idées au lieu de critiquer les autres à tout va !!!!!Puisque vous estimez être parfait et qu’on ne peut pas vous corriger ! Comme votre protégé Andry Rajoelina d’ailleurs, toujours parfait ! mon oeil !!!!

    • 3 février 2012 à 00:35 | Lefona (#4584) répond à rasoulou

      Rasoulou, vous êtes assez extrêmes dans chacun de vos post, si dire que Tojo est un des rares DE NOUS tous ici à savoir s’exprimer = cirer les pompes de ce dernier, je n’imagine même pas ce que vous faites de votre soeur si elle vous mijote un bon voajobory !

      Si vous dites que je m’estime PARFAIT c’est que c’est vous qui le dites et vous devez le pensez alors...ah ben MERCI hein !

      Quand à me corriger...heu...je ne crois pas que la personne qui le ferait serait sur MT , cela pour la bonne est SIMPLE raison que pour me corriger il aurait déjà fallu me montrer QUELQUES QUALITES ! Ca vous chagrine ? Petez un bon coup et vous oublierez Lefona ! Pas si difficile non ?

    • 3 février 2012 à 00:43 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à sarobidy

      sarobidy,

      "laitier",c’est symbolique.

      Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA a plus de mérite que les "bardés" de diplômes universitaires.C’est le résultat qui compte.Il est victime de la crise mondiale de 2008,c’est la malchance.

      Il retrouvera le chemin du POUVOIR,ne vous inquiétez pas.
      Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 3 février 2012 à 01:03 | sarobidy (#6421) répond à rasoulou

      Misaotra Lefona,
      Tsy manaratsy ny fanaovana "business" mihintsy aho akory, samy manana ny "don" nomen’Andriamanitra azy ny olona rehetra.
      Fa ny tena hitako miharihary dia ny fanamboanian-tenan’ireo mpoba an’Andriamatoa Ravalomanana, hoe ohatra izireo ihany no éduqués fa ny Malagasy Ankoatrizay dia tsinotsinona daholo...

      Izaho aloha tena anisany tohana tamin’ireny affaire Daewoo sy ny sisa ireny, kanefa dia nitolona ery tamin’ny 2002, nanantena fa afaka ilay rahona mainty ny fitondran’i Andriamatoa Ratsiraka.
      Indrisy fa ny teo ihany no niverina ; nanankarena tampoka daholo ireo tiko Madagasikara ; izay niditra antoko politika. Fa ny vahoaka tsy niditra antoko politika fa manantena ny rariny fotsiny ; nanenina fa ny teo ihany no teo.

      ka aoka mba hajanona amin’izay ity fifanaratsiana fa lasa hifanaratsy eto fotsiny isika...

      Matoa tonga amin’izao fotoana izao, dia nisy antony,,"causes à effet" hoy Ndimby.
      Tena tia ny Tanindrazany daholo ireo Malagasy rehetra ireo matoa niverina nitolona izireo ho an’ny fahafahana indray.

      "si les hommes sont crées libre, ils se doivent se gouverner. Si il y a des tyrans ; ils se doivent les détrôner"

      Ohatra ny mitranga eran-tany rehetra ; mitroatra ny vahoaka rehefa manao ny tsy mety ny mpitondra.

    • 3 février 2012 à 01:07 | sarobidy (#6421) répond à sarobidy

      Si les homme sont crées libre, ils doivent se gouverner. Si l’homme a des tyrans ; ils les doivent détrôner " ***

    • 3 février 2012 à 06:57 | el che (#344) répond à Lefona

      Est-ce que lefona sait ce que veut dire le mot "qualité" ?

      J’en doute, car quand on défend un fomenteur de coup d’état, on méprise tout le peuple malgache. Et encore pire, quand on prétend guérir la peste (ra8) avec le choléra... VOus êtes un sacré guignol, lelefona

  • 3 février 2012 à 07:11 | el che (#344)

    "Le caractère cyclique des crises malgaches serait-il dû à un problème d’éducation ?" (Ndimby)


    Cher Ndimby ;

    Pour faire court, je dirais que si le peuple est mal élevé, les dirigeants le sont davantage, car ne donnent pas l’exemple.

    Les différentes crises qui se sont succédées sont le faits de citoyens éxcédés par la misère rampante. Ces derniers sont venus crier leur ras-le-bol de la non prise en compte de leurs conditions, se révoltent. Malheureusement des polititiens véreux récupèrent leurs légitimes revendications, et se servent de leur colère pour renverser le pouvoir en place.

    Dommage que ces citoyens n’ont pas sur s’organiser pour mettre un des leurs au pouvoir, tout en transformant leur révolte en révolution... LA LEUR

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives