Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 10h03
 

Politique

127 députés sur 127

Un défi impossible pour le TIM

mercredi 1er août 2007 | Eugène R.

Le président national du TIM Razoarimihaja Solofonantenaina a lancé le défi de remporter 127 sièges sur 127 à pourvoir lors des Législatives du 23 septembre. La réalité laisse cependant croire que ce défi est impossible.

Rien n’est impossible. C’est vrai, mais prétendre rafler les 127 sièges sur les127 à pourvoir lors des Législatives du 23 septembre prochain est un pari qui n’est pas gagné d’avance. Il faut reconnaître qu’il est difficile, pour ne pas dire impossible de battre les hommes de l’opposition dans certaines circonscriptions. Au niveau des grandes villes, les poulains du TIM auraient du mal à affronter ceux de l’opposition, notamment à Toliara I et Toamasina I. Deux ex-chefs-lieu des provinces où le président Marc Ravalomanana n’a pas gagné lors des dernières présidentielles et où le « Non » a remporté la victoire lors du dernier référendum constitutionnel.

D’après nos sources, l’ancien président de l’Assemblée nationale Jean Lahiniriko serait le candidat unique de l’opposition à Toliara I où il n’y aura qu’un seul siège à pourvoir contre deux auparavant. A Toamasina I, le MTS (Madagasikara Tonga Saina) de l’opposant en prison Roland Ratsiraka entend frapper fort. La candidature de l’ex-député de cette circonscription Maso José Michel est fort probable en tant que candidat unique de l’opposition.

Détrôner les redoublants et les triplants

Ces deux grandes villes ne sont pas les seuls bastions de l’opposition. Dans certains districts, le TIM aura à affronter des candidats de l’opposition qui briguent, cette fois-ci, leur troisième ou quatrième mandat. Dans la région de Melaky, la candidature de la redoublante Pelops Ariane, soit à Morafenobe, soit à Maintirano en remplacement du triplant Voninahitsy Jean Eugène, son époux, constitue déjà un obstacle sérieux pour le TIM qui rêve de rafler 127 sièges sur 127.

Dans la région d’Analanjirofo, les poulains du TIM auront à affronter les inamovibles Saina Michel (Fénérive-Est) et Zakahely Boniface (Mananara Avaratra), tous les deux briguant cette fois-ci leur troisième mandat. Dans la région de Sud Ouest, la candidature du triplant Mara Niarisy (Ankazoabo) réduit sérieusement les chances du parti au pouvoir de remporter 127 places à pourvoir à l’Assemblée nationale. Dans la région Atsimo Atsinanana, rien ne peut empêcher jusqu’à présent l’ex-député RPSD Vaovao Malazamanana Jean Noël de passer à son quatrième mandat. Et dans la région de Menabe, le TIM de Belo sur Tsiribihina manque de personnalités qui soient en mesure de battre le triplant Faharo Ratsimbalson. Bref, une manière pour faire comprendre que remporter 127 sièges sur 127 à pourvoir est un challenge difficile, voire impossible pour le TIM de Razoarimihaja Solofonantenaina.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS