Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 21h29
 

Sport

Basket-ball • Championnats Nationaux U18 F/U16 G

Un beau doublé d’Analamanga

lundi 10 septembre 2007 | Rata

Tant chez les juniors filles que chez les cadets, le titre national est revenu aux équipes de la ligue Analamanga. Un beau doublé acquis après une âpre bataille par les joueuses du Basket-Club Analamanga devant celles de l’Athletic Club Boeny,77-75 et des basketteurs du Stade Olympique de l’Emyrne (Soe) face au Bbcm, issu également de la capitale, 62-58 .

Lors de ces deux finales proposées samedi au gymnase couvert de Mahamasina, le public a été gâté par le spectacle offert par les acteurs. A la finale masculine, bien qu’ayant pris le dessus sur leurs adversaires dès la fin de la première partie, 27-24, les Stadistes étaient sous la pression permanente des "Bib’s", jusqu’au 3e quart temps. Au bout d’une demi-heure de jeu, l’écart entre les finalistes n’a été que d’un point en faveur du futur vainqueur, 45-44. C’est seulement dans le dernier quart d’heure que le Soe a pris un semblant d’ascendance pour finir en beauté. A cette période de délivrance les protégés de Razafindralambo Bayard ont marqué 17 points contre 14 seulement pour leurs vis-à-vis.

Suspens

Le rideau de la finale masculine fermée, celui des filles s’est ouvert. Un autre spectacle qui n’a pas déçu les spectateurs avides d’un match à supense et ils étaient bien servis. Durant toute la partie, aucun des dualistes n’était assuré de remporter la victoire. Le score à la fin des trois premiers quart temps en dit long : 18-17 pour Acb, 31-30 pour Bca, 48-46 de nouveau à l’avantage du Boeny. Et même aux dernières secondes de cette finale palpitante, le sacre semble encore hésiter à choisir son camp. A cet instant, les Majungaises de Acb avaient entre les mains l’occassion de revenir à la hauteur du Bca qui menaient 77-75. Mais, Ramanamisata (8) ratait ses deux tentatives au lancer-franc au grand désespoir de ses coéquipières et notamment du public. Un ratage jugé compréhensible, par bon nombre de spectateurs, vu la pression sur les épaules de la joueuse. Quoi qu’il en soit, la victoire des tananariviennes est méritée et de son côté la formation du Boeny est loin d’avoir déméritée sa place en finale.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS