Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 juillet 2019
Antananarivo | 13h43
 

Editorial

« Tous voleurs » sinon complices !

samedi 11 mai | Fanambinantsoa

Les prix affichés dans les stations services sont toujours les mêmes ; et ce malgré les attentes nées des déclarations présidentielles lors du « show » du Palais de la Culture et des Sports. Doit-on reconnaître que le communiqué du Groupement des Pétroliers de Madagascar qui interpelle la présidence de la Banque mondiale et qui note l’indifférence de la présidence de la République malgache par rapport aux préoccupations de ces pétroliers, ont ralenti la vitesse du « TGV » ? Réputé pour sa rapidité, le président Andry Rajoelina a-t-il été conduit à réviser sa copie pour reporter sine die cette baisse des prix du carburant ? Lui qui a laissé croire dans ses arguments qu’ils sont tous des voleurs !

A propos de voleurs, l’ « idiot » ou « le fou » d’un village pas trop éloigné de la capitale ne s’empêche pas d’accuser tout le monde de voleur : des gouvernants à tous les niveaux aux administrés, contribuables, des patrons de toutes les catégories aux employés et manœuvres. Cet « idiot » ne sait pas et ne veut pas comprendre que la loi et les pratiques budgétaires accordent les « caisses noires » du moins à tous les ministres. Toujours est-il que ce « fou » du village n’a pas tout à fait tort. Le Premier ministre Christian Ntsay n’a-t-il pas remis au goût du jour les plaques rouges, et puis que dire de ces affaires de marchés fictifs et de détournements de deniers publics dans lesquelles des personnalités de l’Etat sont citées et enquêtées par le BIANCO et le Pôle Anti-Corruption (PAC).

L’ « idiot » du village met tous les bureaucrates, tous les patrons et tous les « sefo » pour dire les chefs, dans le même sac. Les bureaucrates et les « sefo » volent sinon des heures de travail pour leur propre compte, du moins ils usent des moyens et outils de travail pour leur compte personnel ne serait-ce que les crédits téléphoniques ou le carburant. L’employé de bureau qui connaît les pratiques de son patron lui vole aussi d’une manière ou d’une autre. D’ailleurs avec le salaire qu’il donne, le patron fait semblant de ne rien voir du moment que cela n’impacte pas sur la productivité de l’entreprise et ne met pas en péril les bénéfices escomptés.

Très rare sont en effet les patrons qui admettent et paient en conséquence les capacités et travail fourni par leurs employés et en fonction de leurs diplômes et expériences professionnelles. Personne n’est sans savoir que les salaires en général ne suffisent pas à entretenir un foyer. Et presque tout le monde exerce un autre métier dans la mesure des opportunités qui s’offrent, pour compléter les gains mensuels et joindre les deux bouts du mois. Beaucoup sont pris dans l’engrenage des dettes pour survivre et envoyer les enfants à l’école.

Quelques politiciens et observateurs politiques trouvent que ce phénomène de vol a pris de l’ampleur dans la deuxième moitié des années 80, mais il a pris racines dans la centralisation accrue de l’Administration. Cela aurait donc commencé avec l’abolition de l’impôt capita, la suppression des budgets provinciaux puis plus tard par la semaine ouvrée réduite à cinq (5) jours pour « laissez-pisser » (samy mandeha samy mitady). Tout cela aurait donc encouragé les vols en tout genre sans que personne ne s’en émeuve mais estime qu’il faut bien qu’on vive ! Quel mal y aurait-il à ce que des enseignants des établissements publics dispensent des cours particuliers en dehors des heures obligataires qu’ils doivent ? Quel mal y aurait-il également pour le reporter d’images/journaliste à recevoir les « felaka » offerts par les organisateurs d’événements ou à se désaltérer et satisfaire le petit creux lors du cocktail offert par les grandes entreprises ou organismes internationaux ?

Bref, c’est la vie quoi !

25 commentaires

Vos commentaires

  • 11 mai à 09:01 | poiuyt (#584)

    Fanambinintsoa,
    André est non seulement le plus grand des voleurs, mais volontaire ou obligé, il est aussi le parrain de nombreux grands voleurs. Sans oublier que c’est andré qui a vulgarisé le vol qui est devenu la norme. Le jour où il se programmera sa retraite définitive, il est possible qu’il rasera définitivement tous les bois ; tout le sol du territoire aura été retourné, toutes les rivières empoisonnées.
    Le décalage de standing entre le plus pauvre du lac Anosy et des gens comme andré joël est énorme, et dû très essentiellement à andré et ses vols. Le pape recevra andré dans un confessionnal et andré en sortira propre, mais le fou du lac restera très pauvre.

    Pour ce qui est de votre expression, malgré que l’on sente que vous faites des efforts, il y a encore des saillies, mais elles ne sont que dans la forme. Merci.

    • 11 mai à 12:55 | betoko (#413) répond à poiuyt

      je persiste et signe , donnez nous vos preuves

  • 11 mai à 09:51 | Isandra (#7070)

    Un extrait de l’interview de NIELS ancien Ambassadeur Américain à Madagascar :

    « Je m’attendais à autre chose que ce qu’il y a eu. Quand je suis arrivé (Ndlr : en 2007), je me suis dit que c’était le bon moment de venir à Madagascar. La Grande île était enfin sortie de son passé sombre. L’expérience socialiste, l’isolement, les choix politiques mal conçus, l’orientation vers la Corée du Nord, c’était fini. Mais au bout de quelques mois, j’ai commencé à me poser des questions. Il y a eu plusieurs rendez-vous manqués, que j’ai trouvés particulièrement dommage ».

    Parlant donc de la période où Marc Ravalomanana était au pouvoir, l’ambassadeur Niels Marquardt a révélé :

    « J’avais comme objectif de faire venir des investisseurs américains à Madagascar. En novembre 2007, s’est tenu au Cap, en Afrique du Sud, l’US-Africa Business Summit, une importante conférence qui se déroule tous les deux ans avec beaucoup d’investisseurs américains. L’ancien Président de la République (Ndlr : Marc Ravalomanana) devait personnellement participer à cette conférence, et il devait prononcer un discours à l’ouverture. Mais pour une raison que nous n’avons pas comprise, le Président a annulé sa participation au dernier moment. Il a envoyé son nouveau ministre de l’Économie. Celui-ci a fait un excellent travail, mais l’absence surprise du Président a laissé un goût amer du côté des Américains. Des hommes d’affaires américains sont certes venus ensuite, mais la plupart du temps, cela n’a abouti à rien ».

    « Il y a aussi eu l’épisode Seabord, l’investisseur dans le secteur de la farine. Seabord était l’un des premiers investisseurs américains venus tester le climat des affaires à Madagascar. S’il avait réussi, il aurait entraîné beaucoup d’autres derrière lui. Mais il a constaté, et les autres aussi, que le climat des investissements à Madagascar n’était pas très fair-play. (Ndlr : Marc Ravalomanana a ruiné la société Kobama à Andranomanelatra appartenant à Edgard Razafindravahy). Ce qui a repoussé des intérêts potentiels vers des pays plus sains ».

    « Vous devez également savoir que des discussions ont déjà été entamées sur la possibilité d’une deuxième phase du MCA (Ndlr : Millenium Challenge Account), et Madagascar ambitionnait d’obtenir 700 millions de dollars. Mais déjà, à l’époque, je doutais fort de la possibilité pour Madagascar d’être accepté à cette deuxième phase ».

    « Je ne dis rien de neuf. Si vous regardez bien dans les archives, vous verrez que j’ai toujours eu un certain franc-parler. Le problème du conflit d’intérêt à Madagascar était un sujet qui nous préoccupait beaucoup. Mon adjoint avait même déjà proposé, à une époque, que le Président vende sa société (Ndlr : Tiko), et je partageais tout à fait son avis. Depuis 2002, tous les ambassadeurs américains ont toujours conseillé au Président de séparer ses affaires personnelles des affaires de l’État ».

    « Il faut tracer une ligne bien distincte entre les deux mandats de l’ancien Président. Sous son premier mandat, on lui a accordé le bénéfice du doute. La communauté internationale a senti souffler un vent nouveau. Nous nous sommes dit que, pour le bien des Malgaches, il fallait laisser souffler ce vent libéral, pro-business et ouvert au monde extérieur. Mais après l’élection présidentielle de 2006, on a commencé à constater des problèmes. Nous n’avons pas compris la réforme constitutionnelle de mars 2007. Le courant passait aussi mal avec les sociétés américaines qui voulaient venir parce que le président voulait imposer ses critères. Il y a aussi eu ces tensions inutiles créées avec le maire d’Antananarivo (Ndlr : Andry Rajoelina) qui a pourtant été démocratiquement élu, ainsi que les promesses non tenues de la réforme électorale. Tout cela a choqué la communauté internationale ».

    « Nous nous attendions à ce que la crise éclate. Nous voyions qu’en se créant ainsi des ennemis, Marc Ravalomanana allait dans le mauvais sens ».

    « Je l’ai dit plusieurs fois, nous ne soutenons personne. Nous n’avons jamais réclamé le retour au pouvoir de Marc Ravalomanana, nous avons même constaté sa démission. Cette étiquette pro-Ravalomanana et anti-HAT est entièrement fausse. Nous soutenons la démocratie et le retour à l’ordre constitutionnel ».

    • 11 mai à 11:12 | elena (#3066) répond à Isandra

      Tiens, il me semblait qu’on avait un nouveau président !
      Ravalo hante encore les rêves d’Isandra ou ses cauchemars : il n’y a qu’Isandra pour parler de Ravalo sur ce site. On compte sur vous pour parler de lui, même en mal, mais parler de lui : qu’on n’oublie pas !

    • 11 mai à 12:36 | zanatany (#10633) répond à Isandra

      Je croyais que Marc Ravalomanana a été victime d’un coup d’état en 2009 . J’ai plus tendance à croire la déclaration de cet ancien ambassadeur des Etats Unis que ceux des opposants à Andry Rajoelina
      Dans les années 80 à 90, j’ai eu l’occasion de connaitre la famille d’Andry Rajoelina et de sa belle famille aussi bien en France qu’à Madagascar , je peux affirmer qu’ils ont travaillé dur pour devenir là où ils sont . Je voulais parler de leurs entreprises respectives qui fonctionnent encore jusqu’ à ce jour et sans avoir piqué dans la caisse de l’état comme faisaient nombreux politiciens malagasy .
      Bien sûr que je ne suis pas et n’étais pas leur expert-comptable , mais qui peut savoir s’ils ont hypothéqué leur bien ou avoir octroyé des prêts dans des banques , mais dire qu’ils sont les plus gros voleurs dont Madagascar n’avait connu , c’est de la diffamation pure

    • 11 mai à 12:54 | betoko (#413) répond à Isandra

      Ce que je disais depuis des années , Marc Ravalomanana avait démissionné de son propre gré et il accuse Andry Rajoelina de l’avoir délogé par un coup d’état

    • 11 mai à 15:10 | Jacques (#434) répond à Isandra

      Mais quel lien y a-t-il eu réellement entre Ra8 et Isandra pour que cette dernière ne parvienne pas à s’en défaire ? Amour karmique, tout de même pas. Quoi alors ? En tout cas malgré l’avènement au pouvoir du bac-3, son incollable préféré, elle ne s’affranchit toujours pas de ce démon de Ra8, totalement obnubilée voire envoûtée. L’éditorialiste livre une réflexion sur ce que j’appelle "un classique du genre" au pays de betoko et Isandra, à savoir les vols dans toute leur splendeur, et la voilà qui nous pond un vieil entretien d’un ancien ambassadeur. Question sans doute de rapprocher les 2 sujets, hélas sans commune mesure.

      Ah ah, les voleurs, voilà un sujet qui ne laisse pas indifférent.

      Naturellement le malgache n’est pas plus voleur ou plutôt je veux dire "n’était pas" plus voleur qu’un autre individu d’une autre race. Cette déliquescence morale a effectivement émergé dans les années 80, sous l’impitoyable règne d’un amiral d’eau d’égout et a poursuivi son inénarrable parcours jusqu’à ce jour et ce sans avoir été inquiété. Il faut noter, d’ailleurs, que personne n’a aussi souhaité à ce que ce vice disparaisse, et pour cause il a fait bedonner, empâter la plupart des politicards qui se sont succédé au pouvoir.

      De l’avis du bac-3 les pétroliers sont tous des voleurs. Et vlan, la horde babakoto et la camarilla ne pouvaient qu’y croire, une com qui aura ainsi fait mouche. Accusés de voleurs (au fait, de voleur, le bac-3 l’est-il moins que ceux qu’il critique ?), le pétroliers ne se sont pas laissé mépriser par un bac-3 qui, lui-même, n’est pas clean en la matière. Réfléchir (ça ne mangeait pas de pain !) avant d’accuser les autres de voleurs sur une question qu’il ne maîtrise pas de surcroît, les pétroliers ne fixant pas le prix du carburant au p’ti bonheur la chance comme le font les vendeurs de ramanonaka. Un fait récent, et non des moindres, celui à l’origine des mouvements gilets jaunes en France mais que Macron n’a pu, jusqu’à ce jour, en modifier le cours car il n’a pas la main sur les cours du pétrole, le prix du gazole avoisinant encore à cet instant-ci les 1,60 euros.

      Lorsqu’on a trafiqué dans les bois de rose ou dans le négoce illégal des ressources minières du bled on ne peut porter qu’un seul nom : voleur.

    • 12 mai à 09:36 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Le fait de parler de la vérité sur Ravalo suffit pour détecter et réveiller les ZD,...

    • 12 mai à 10:58 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Bekoto

      Marc Ravalomanana avait démissionné de son propre gré

      D’abord on dit de son plein gré, vous étiez là ce jour là ? Je vais vous faire une confidence ! J’étais là !!!!

  • 11 mai à 12:17 | ratiarison (#10248)

    kalamina ihany hianao Rtoa ELENA : Soa ihany fa mbola velon’aina INGAHY R8 izay LEHILAHY hajaina manonkana !! Mampitsangam-BOLA an’i Rtoa-BE ISANDRA raha vao maheno ny ANARANY fontsiny !!l lasa vorondolo Rtoa-Be ISANDRA raha vao izany anarana MARC RAVALOMANANA izany no henony IRENY mantsy no FOZA*** ORY HAVA-MANANA****tsy mahagaga ?? samy tsara

  • 11 mai à 12:22 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra (#7070)
    Tu peux dire tout ce que tu veux sur Ravalomanana Dame isandra.
    Et tu pourras citer tous les Ambassadeurs tartempions que tu veux.
    Mais Rajoelina n’est guère mieux que Ravalomanana.
    Deux Pourris !!!

    Mes excuses auprès d’Elena.
    Un fruit pourri, ne peut être autre qu’un fruit pourri, qu’il soit à moitié Pourri ou au 1/3 pourri.
    Vous allez me dire avec un à 1/3 pourri, j’ai plus à manger.
    Oui mais ça ne regarde que celui qui pense ainsi.
    Soit on veut vivre dignement, soit on choisit de rester dans la misère.

    • 11 mai à 12:41 | elena (#3066) répond à FINENGO

      No problem, Finengo !
      Dans un panier de fruits pourris, on essaie de choisir le moins pourri, après c’est une question d’angle de vue(ou lunettes roses ?)
      Et puis il y a ceux dont la fonction est de beurrer les lunettes et il a été élu !
      Bien à vous.

  • 11 mai à 17:24 | kartell (#8302)

    « Tous voleurs ! » cela permet à ceux qui sont les plus gourmands de se dissimuler derrière cette vindicte populeuse et oh ! combien bienvenue pour enfoncer un clou dont on ne voit déjà plus la tête depuis belle lurette !....
    Dans ce jeu de vases communicants, cette situation permet le statuquo profitable à l’obésité de la coulisse en lui offrant une situation de rente des plus confortables et des plus durables...
    Et il est vrai que pendant ce temps, on évite de parler des sujets qui fâchent, certes liés intimement à la corruption congénitale mais qui mériteraient un autre traitement que celui d’attendre des jours meilleurs...
    Aujourd’hui, le pouvoir semble avoir changé de stratégie en prenant de vitesse une société habituée à mijoter dans son jus, en attendant demain, en lui imposant des situations de faits accomplis prenant de cours toute contestation possible...
    L’opération riz illustre cette ambiguïté dans son financement, dans son effet pschitt et celle de l’hélico sud-africain inadapté à un transport de troupe qui a permis de fixer l’attention des médias le temps de se rendre compte de la supercherie dans une précipitation toute complice....
    Le scénario présidentiel est de noyer dans « l’action « toute forme de remise en cause de ses agissements en profitant de l’opportunité liée à l’urgence pour passer en pertes et surtout profits ses méthodes guère différentes de celles d’hier dans leurs finalités....
    Mais cette façon de procéder aura à court terme ses limites, celles d’être illusoirement crédibles parce qu’elle ne diffère des précédentes que par un relooking qui aujourd’hui séduit par son aspect « spectaculaire » mais qui finira par lasser en constatant l’ » éphémèrité « des résultats et la dose toxique d’une com qui en rappelle d’autres, ailleurs .....
    En donnant ainsi l’illusion d’un changement, aidée en cela par des instances internationales pourvoyeuse de liquidités le magicien laisse imaginer qu’à peine arriver au pouvoir, il serait en mesure d’y parvenir sans effort notoire, en dehors de quelques gesticulations et de somptueux ronds dans l’eau, au son du fifre présidentiel....
    En découvrant petit à petit l’envers d’un renouveau aux ordres d’une com au service d’une propagande trompe-l’œil, le simulacre de la bonne gouvernance prendra un goût d’orange amère !.....

    • 11 mai à 19:06 | lé kopé (#10607) répond à kartell

      Le colonel Charles Andrianasoavina a reconnu avoir reçu 100M de fmg de votre Mentor pour faire le coup détat, il est prêt à témoigner pour cela et pour d’autres choses.Le Ministre de la Défense de l’époque a démissionné sous la menace d’une arme en direct à la TV et pour la suite le plus haut gradé
      à ce moment là a dû s’enfuir sous la menace s’il ne transmettait pas le pouvoir à votre bien aimé.Demandez à ce Général, car il est encore en vie et il vient d’ISANDRA .(est-il membre de votre famille ?) Charles et Lylison ont reçu chacun une "puce" pour se mettre en relation directe avec le Putschiste, d’après Fidèle Razarapiera qui a distribué les "puces".Le Colonel Rakotonandrasana (paix à son âme ) n’a pas caché sa participation avec Charles. Bref ,la partie de" POKER MENTEURS " continue même si SARKOZY lui même a reconnu le coup d’état.

    • 12 mai à 09:52 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Le kope,

      Quelle est la plus crédible, la parole de cet Ambassadeur à qui Ravalo demandait des conseils ou celles de gens que vous avez cité ?

  • 12 mai à 00:19 | Turping (#1235)

    L’absence des réglementations strictes collectivement nous démontre que les riches et ceux qui ont les moyens de s’enrichir même illicitement ,politiquement s’enrichissent tandis que les pauvres s’appauvrissent . Beaucoup de zones sont de" non droit"où chacun fait ce qui lui semble bon .Les bandits de grand chemin font leur loi dans l’impunité ,....nombreux d’entre eux courent toujours sans s’inquiéter. Le mérite n’a plus de valeur sûre pour s’en sortir convenablement car même avoir un travail ne signifie pas de réussite sociale ?Donc ,il faut se débrouiller autrement même en volant ,faire des escroquerie pour s’en sortir ,.....
    - L’éducation ,le respect des valeurs morales n’est pas la priorité prérogative des gouvernants .Quand on parle de la pauvreté ,c’est tout un système qui est mis en cause car tout ce qui concerne l’intérêt général ,collectif reste dans l’abandon .Produire , n’est pas une devise nationale en faisant de l’ariary zato am-pandriana dans l’attente d’un vrai miracle imaginaire .Tout le monde s’accuse ,et la corruption règne !

    • 12 mai à 09:24 | poiuyt (#584) répond à Turping

      Bonjour Turping.
      Tandis qu’en France, les gens de la haute administration ont fait l’ena ou autres he, à Mada, l’andré a montré qu’il suffit non pas de faire ariary zato ampandriana, mais voler et violer sans état d’âmes, mais avec l’étranger. Il n’y a pas d’éthique, il n’y a pas de morale. Il n’y en aura pas tant que l’image d’andré sera dans les esprits : coupS d’état et cadillac. Vous connaissez le tireur de pierre à gueule de lièvre ? Et les nuls sermonneurs avec leurs « Faites ce que je dis ». A Mada c’est ainsi. Comment un service peut-il être droit si chaque membre voit les vols du directeur ? Les employés sont chaque jour plus frustrés que la veille. Couillon est celui qui se résigne.
      L’espoir pouvait venir le lendemain de la reconnaissance des résultats par Ra8 ; l’espoir que l’autre, suffisamment repu de ses containers de bois, serait pendant un temps au moins, reconnaissant à la croupe douloureusement vaselinée qui l’a élevé. On attend toujours. Cela se serait appelé « amour » qu’il le disait, le bougre. Il parlait duquel ? Celui sanguinolent ? ou celui de ses propagandes ?
      Pour terminer, Turping, (où est la vrai vérité), beaucoup de gens de divers pays colonisés, tous français de papiers depuis leurs naissances, réalisent que jusqu’à aujourd’hui, la France coupe toujours pour elle dans leurs pays d’origine. C’est malheureux. Il en est ainsi à Mada. Apparemment, il n’y a encore rien à faire. L’espèce humaine arrivant à extinction, ce serait dommage que ces pays n’auront jamais eu leur souveraineté : non, la roue ne tourne pas ; grâce à des andrés.
      Bon dimanche, Turping.
      Le verbe « to turp » existe-t-il ?

    • 12 mai à 09:40 | poiuyt (#584) répond à Turping

      Pire : la roue s’embourbe.
      Où est Ndimby ?

    • 12 mai à 09:48 | Isandra (#7070) répond à Turping

      Pouyt,

      Ah bon, ils sont tous sortant de l’ENA ?

      Cet article ne raconte que de bobards, alors :

      https://www.planet.fr/dossiers-de-la-redaction-les-politiques-les-moins-diplomes.19549.1466.html?page=3

  • 12 mai à 11:33 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    12 mai à 10:58 | Maestro (#7313) répond à Isandra ^
    @ Bekoto
    D’abord on dit de son plein gré, vous étiez là ce jour là ? Je vais vous faire une confidence ! J’étais là !!!!
    ..........................................................................
    Voilà ce qui arrive à un Tsy Vazaha tsy Gasy, qui plus est prétend tout savoir.
    Et Vlannnnnnnnnnnnn.
    Prends tout ça en pleine Poire le Betoko.
    Tu es petit et Misérable !!!!!

  • 12 mai à 13:52 | Ibalitakely (#9342)

    à Jacques (#434),
    Cela fait dix ans que RAVALOMANANA Marc a été renversé par des crustacés & que la CI [le président Nicolas SARKOZY, l’UE, l’UA, …] non seulement reconnait un coup d’État mais a infligé des sanct° à 109 (cent neuf) personnes dont y compris le sefo foza, tompokolahy Ratsitsy ainsi que plusieurs militaires [demandez aussi cela à l’ancien ambassadeur des USA] & pourquoi si RAVALOMANANA Marc a démissionné n’était-il pas lui-même venu à l’ÉPISCOPAT ou dans une gargote ou dans un wc publique [ou plutôt au MINDEF à Betongolo ??] pour remettre cette « démission » ; & cela fait dix ans aussi qu’Isandra n’oublie jamais cet ancien prezidà, oadray filoha mantsy e !! ; est-ce à se demander si ce dernier été passé par elle sans avoir payer 01 Ar pour qu’elle n’en finisse point de dire « le kousoulà iny tsary nametraka na dia parata iray aza ». Enfin cela fait déjà dix ans pourtant c’est maintenant encore qu’elle parle de cet interview qu’elle avait inventé peut-être avec Jeannot beranomaso.
    Enfin, & malgré les halatra bavata de l’élect° présidentielle (1° & second tour) de 2018, les 44% [sans convict° du CENI/HCC] prouvent que les Malagasy aiment tjrs RAVALOMANANA Marc en le mettant à 2 sur 36./.

    • 13 mai à 09:39 | lysnorine (#9752) répond à Ibalitakely

      @ Ibalitakely 12 mai (2019) à 13:52
      « à Jacques (#434),...

      « Enfin cela fait déjà dix ans pourtant c’est maintenant encore qu’elle [Isandra] parle de cet interview qu’elle avait inventé peut-être avec Jeannot beranomaso. »

      Ity ny rohy anankiray azo hamakiana io interview io.
      « Interview Niels Marquardt », Publié le 22 mai 2010 par L’Express
      http://rovahiga.over-blog.com/article-interview-niels-marquardt-50871322.html

      Misy ireto andalana manaraka ireto notsongainay manokana hitarafana ny pôlitikan’ny Amerikanina tandrifin’Ingahy Ravalomanana niantomboka tamin’ny 2001. Zavatra telo loha no tianay hisarihana ny sain’ny pamakafaka azy ireo, dia :

      1) ny hadisoana be vava nataon’’Ingahy Ravalomanana raha nihevitra foana izy hoe manohana na hanohana azy i Etazonia. Raha hiverenana kelin’ny nahatonga ny prezidà Bush nanaiky an’Ingahy Ravalomanana tamin’ny FARANY, dia satria tsy nahomby ny tafika ara-dalàna nanaiky an’Ingahy Ravalomanana ny miaramilan’Ingahy Ratsiraka tany amin’ny faritra « SAVA ». Izany hoe resy Ingahy Ratsiraka.
      Zahao ohatra :
      - lundi 03 juin 2002, « Le combat des chefs dégénère en lutte armée », https://www.lalibre.be/actu/international/12-morts-a-madagascar-les-diplomates-s-activent-51b878bfe4b0de6db9a722a1 ;

      - mardi 11 juin 2002, « Tirs de canons au large de Sambava » (Midi Madagasikara) 11.06.2002
      http://www.madagasikara.de/actu0206-2/020611midi.html

      - Mercredi 26 juin 2002, « Goût de victoire pour Ravalomanana » https://www.lalibre.be/actu/international/gout-de-victoire-pour-ravalomanana-51b878fee4b0de6db9a73da4

      « Nous sommes effectivement le premier bailleur de fonds important à reconnaître le président Ravalomanana », a déclaré à l’issue de la cérémonie l’ambassadrice américaine à Antananarivo, Wanda Nesbitt.
      « Nous allons dès maintenant commencer le processus de déblocage des avoirs extérieurs, et je crois que les autres pays vont prendre la même décision », a-t-elle ajouté, après avoir remis à M. Ravalomanana un courrier du président George Bush. »

      - "Madagascar : Ravalomanana takes control with US support" 9 July 2002
      "On June 26 the US ambassador in Madagascar, Wanda Nesbitt, presented Ravalomanana with a letter from President George W. Bush,recognising him as president."
      intsse.com/wswspdf/en/articles/2002/07/mada-j09.pdf

      May volo tratra ny Amerikanina noho ny LAVANILA fividiny avy amin’ny SAVA. Ny orinasa Fraise izay karazana solontenan’ny orinasa Amerikanina teto Madagasikara efa hatramin’ny andron’ny fanjanahanatany no tena mpanondrana azy any Etazonia ary sakaizan’i Georges Bush rainy ny tompon’io orinasa io. Koa rehefa resy ny miaramilan’Ingahy Ratsiraka izay NOTOHANAN’NY AMERIKANINA foana, dia VOATERY nanaiky an’Ingahy Ravalomanana ry zareo.

      2) Ny hadisoany be vava faharoa, dia ny fiheverana fa mety tsy hifanaraka ny Amerikanina sy ny Frantsay. Raha momba ny zanatany Frantsay rehetra taloha eran’i Afrika, dia tsy hanohitra indray andro ny pôlitikan’i Frantsa ny Amerikanina.

      3) Tsy eken’ny pôlitikan’ny Amerikanina sy ny Frantsay ary ny sakaizany Eôrôpeanina ny FIVELARAN’ny indosotria Malagasy, matanjaka, ny manodina ny vokatra ho zavatra azo hanina indrindra indrindra, ka fananana ana tompon-tany Malagasy, ohatran’ny natsangan’Ingahy Ravalomanana mifaninana amin’ny azy (Ohatra ny mpanao dibera, sns....na i Coca cola !). Ka izany no tena antony nanenjehan’izy ireo mafy dia mafy an’Ingahy Ravalomanana amin’ny MODY HOE : afangarony ny tombon-tsoam-pirenena sy ny tombon-tsoa manokana ho an’ny orinasa TIKO.

      « Le problème du conflit d’intérêt à Madagascar était un sujet qui nous préoccupait beaucoup. Mon adjoint avait même déjà proposé, à une époque, que le Président vende sa société, et je partageais tout à fait son avis. »

      Mazava ho azy fa tsy voatery hifanohitra velively ny tombon-tsoan’ny tokantranom-pirenena (Économie nationale) sy ny tombom-barotra miditra any ankitapon’nyTIKO (tahaka ny fahita eran’ny tany kapitalista rehetra ihany)

      (Hofaranana)

    • 13 mai à 09:47 | lysnorine (#9752) répond à Ibalitakely

      @ Ibalitakely 12 mai – Ny Amerikanina sy Ingahy Ravalomanana (interview Marquardt)
      (Tohiny sady farany)

      Ireto avy ireo andalana notsongainay :

      - « Il y a eu plusieurs rendez-vous manqués, que j’ai trouvés particulièrement dommage... Il y a aussi eu l’épisode Seabord, l’investisseur dans le secteur de la farine. »
      * Tsy fantatray izay ao ambadik’ilay tantara fa raha fitsipi-pitondrana pôlitika ekônômika no heverina dia mitombona dia mitombona ny nanakan’Ingahy Ravalomanana ny nidiran’ny voay be tahaka an’ity Seaboard Corp. ity hitoto varimbazaha HAFARANA any an-dafy hahazoana lafarinina. Tsy misy ilàna orinasa avy any ivelany hanaovana izany fitoatoana voa izany, na voa inona voa inona, ary nahoana moa no tsy ny fambolena varim-bazaha efa nisy hatra ny ela tamin’ny faritra Vakin’Ankaratra no tsy hitarina...na ohatrinona na ohatrinona no masonkarenany ?? Mazava ho azy fa vao niongan’Ingahy Ravalomanana dia nihazakazaka ny mpivarotra tanindrazana, namerina an’i Seaboard tamin’ny 2011[Les Moulins de Madagascar (LMM)]

      - « Sous son PREMER mandat, on lui a accordé le bénéfice du DOUTE...Nous nous sommes dit ..il fallait laisser souffler ce vent libéral, PRO-BUSINESS et OUVERT au monde extérieur...Le courant passait aussi mal avec les sociétés américaines qui voulaient venir parce que le président voulait IMPOSER SES CRITÈRES . »

      * Arak’izany dia TSY NITOKIAN-dry zareo hatrany amboalohany Ingahy Ravalomana noho ny maha-mpandraharaha azy nahatsangana indosotria manembantsembana ny fanondranan’ny orinasan-dry zareo « sakafo » aty amintsika Koa tsy zakan-dry zareo ilay hoe misy fe-petra mba didiany hotanterahan’ny orinasa ta-hiditra eto (« imposer ses critères « ) - na dia TSY MANKAIZA MIHITSY AKORY AZA angamba oharina amin’ny tombon-tsoa tsy hita nonoa fomena ny hoe « investisseurs étrangers ». Ary tsy io « VOLONTÉ DES AMÉRICAINS D’IMPOSER DES CRITÈRES » io va re no mahavaky ankehitriny ny adiny amin’ny SINOA eo amin’ny fifandraisan’ny roa tonta ara-barotra ?

      - « Nous n’avons pas compris la réforme constitutionnelle de mars 2007 ».

      * Zavatra tokana ihany no odian’ny ambasadaoron’i Etazonia ny tsy azo tamin’io fanitsiana ny lalàm-panorenana dia ny NANAFOANANA ny « provinces autonomes » enina izay andribe niankinan’ny pôlitikan’i Frantsa niantomboka tamin’ny fanjanahan-tany hampisaram-bazana ny mponina ara "poko". Na dia mazava aza ny andininy faha-138 amin’ilay lalàm-panorenana nahitsy dia TSY NOTANTERAHANA TEO AM-PIANDRASANA NY FANONGANANA AN’INGAHY RAVALOMANANA ilay fanafoanana ny « provinces autonomes » nasesik’Ingahy Ratsiraka tamin’ny 1998.(loi constitutionnelle n° 98-001 du 08 avril 1998 namoronana ny Titre IV. Des provinces autonomes tamin’ny lalàm-panorenena tamin’ny 18 septambra 1992).

      Article 138.
      Les collectivités territoriales décentralisées de la République sont les RÉGIONS et les COMMUNES.

      (Q) « Les États-Unis soutiennent-ils Marc Ravalomanana ?
      (R) Je l’ai dit, plusieurs fois... Nous n’avons JAMAIS réclamé le retour au pouvoir de Marc Ravalomanana, nous avons même constaté sa démission. Cette étiquette pro-Ravalomanana et anti-HAT est ENTIÈREMENT FAUSSE.
      (Q) « • Madagascar n’est-il pas plutôt devenu le terrain d’un CONFLIT FRANCO-AMÉRICAIN pour divers intérêts ?
      (R) Faux. C’est ARCHI-FAUX.

      *Maza dia mazava ireo valim-panotaniana nomen’ny ambasadaoro Amerikanina ireo. Araka ny nampahatsiahivinay erỳ aloha dia na oviana na oviana ary na rahoviana na rahoviana tsy hanohitra na hitsipaka ny pôlitikan’i Frantsa any amin’ny zananataniny taloha eran’i Afrika sy teto Madagasikara i Etazonia. Fahadisoana pôlitika be vava ary fahotana nahafaty azy ny niheveran’Ingahy Ravalomanana ny mety hitrangan’izany. Nanohana ny fanonganana azy tamin’ny 2009 i Etazonia. DISO TANTERAKA, hoy ilay ambasadaoro Amerikanina taloha, ny fanombohana anay ho « ANTI-HAT ».

    • 16 mai à 14:12 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Lysnorine,
      Voalohany, tsy loharanom-baovao atokisana, indrindra izany l’express, la libre…, midi izany. Cela dépend de l’angle d’observat° hoy ny fiteny izay. Faharoa, tsy nisy miaramila nifanandrina izany fa i Deba anie ka zara raha nisy miaramila [Koutity, Balbine, Rahintso] mbola nanaraka azy t@ ireny fotoana ireny [raha nilaza ny tafika hoe neutre midika izany fa tsy nanaraka an’ilay le plus ancien dans le grade le plus élevé/ chef suprême des armées] ka ireo vitsy ireo no nasain’i Deba namorona milsy nanao barazy & nampihorohoro [vols, viols, démonstrat° de forces ...] mponina sns indrindra iny faritra Avaratra iny. Ny mpampandry tany nalefa indray kosa dia sady nanao « ratissage » ireo fitaovana natsipin’ireo milisy ireo rehefa nitsaoko ry zareo no nentina nampilazana ny mponina ihany koa fa efa tsy misy mpampihorohoro intsony ka manomboka milamina ny tany. Fahatelo, raha tsy iresaka ny firoborobo ny zones franches dia betsaka ireo fankatoavana ireo projets maromaro & ny taona 2008 dia nisy dôlara betsaka any USA saika nomena ny fitondrana ho fanoizana ny asa fampandrosoana, fa ny indro kely tsy maintsy nisy dia ny Madagascar Oil voasolo ny Total s.a tany Andrefana iny no nampisy olana, avy eo koa i Ra8 nanomboka nanantona kely maso be loatra. Sisan’izay resaka matavy.

  • 13 mai à 20:21 | lé kopé (#10607)

    Isandra , vous parlez de crédibilité et bien allons-y : tous les hommes en uniforme ou pas, savent que ceux qui ont transmis le pouvoir par la force à votre idole vénéré , n’ont pas réussi à persuader le plus haut gradé de cette époque car il est intègre et il vient d’ ISANDRA comme vous ,et, Jean RALAIMONGO. Vous êtes bien entourés... Alors vous osez parler de crédibilité quand vous claironnez au peuple que c’est le plus haut gradé qui vous a transmis le pouvoir ? ET de quel droit ? votre constitution ? Et L’AMBASSADEUR ? comment il a pu sortir de l’épiscopat d’Antanimena sous la menace des armes ? Demandez au colonel Charles Andriansoavina qui a pu échapper à son exécution à Tsiafahy.(il en sait trop) La phrase de l’AMBASSADEUR est véridique, j’en conviens mais vous l’avez sorti de son contexte, car c’est après avoir subi toutes les menaces et autres intimidations (tirs sur IAVOLOHA...)que RAVALO a capitulé . What else...BONJOUR à Betoko.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS