Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 07h56
 

Sport

Cyclisme

Tour International de Madagascar : La charrue avant les bœufs !

jeudi 29 novembre 2007 | Rata

L’événement de la petite Reine de la Grande île, le tour international, entame sa 4e édition. Et pourtant, plus d’un constatent qu’il reste encore au stade de balbutiement. Les bruits de coulisses entendus qui s’étaient d’ailleurs confirmés à la veille du départ de la compétition en témoignent.
Avant même le coup d’envoi, donné hier à Toliara, les Malgaches ont été handicapés d’entrée. En effet, les coureurs demeurent les éternels oubliés dans la mesure où ils n’ont pas pu bénéficier des matériels adéquats pour concourir à armes égales avec les équipes étrangères. Un éternel problème auquel sont confrontés les cyclistes malgaches à chaque compétition internationale à l’instar des 7e jeux des îles.

La dotation en matériels roulants ne concerne que l’équipe Nationale et comme cette dernière n’est pas en lice à ce 4e tour international, il est tout a fait logique que les coureurs de clubs en soient privés. Et quand c’est la majorité des compétiteurs qui sont handicapés, indéniablement le Tour International de Madagascar prend un sérieux coup. Ce n’est pas ainsi demain que cette compétition rivalisera de notoriété avec celle des autres pays africains.

Une frange de la population estime que la fédération et les promoteurs de l’événement auraient dû s’encquérir des problèmes des clubs malgaches et d’en résoudre une partie, tout au moins après la première édition, avant de poursuivre leur entreprise.

Avec des compétiteurs nationaux à la hauteur, le contingent étranger en quête de vrai sparring-partner se bousculera sans doute à la porte de la manifestation et tout le monde gagnera de facto en change. Pour l’instant, les organisateurs mettent la charrue avant les bœufs !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS