Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 17 septembre 2019
Antananarivo | 08h01
 

Sport

Rallye Sicam-Orange

Suspense sur Mathieu Andrianjafy

jeudi 23 octobre 2008 | Rata
Mathieu se mettra t-il sur le baquet gauche ou droite ?

Position ambigue. Les férus du sport automobile s’interrogent sur le rôle que va tenir Mathieu Andrianjafy au rallye Sicam Orange. Champion de Madagascar en titre chez les pilotes, il s’est effectivement engagé à cette ultime manche du sommet national en tant que co-pilote de Sitraka Rakotomanga, son coéquipier du club Fmmsam. Mathieu se contentera t-il de lire les notes ou franchira-t-il le pas en s’installant carrément au volant de la Subaru ?. Dans la foulée de cette seconde hypothèse, si l’équipage s’empare de la première place du général, le titre de champion de Madagascar 2008 des pilotes reviendra à Sitraka, inscrit comme pilote à ce rallye. "Aucun article dans les réglementations nationales ou internationales n’interdise la permutation de l’équipage durant un rallye", note le Président de la Fédération Malagasy du Sport Automobile, Jimmy Rakotofiringa.

Quelques concurrents voient de mauvais oeil cette stratégie qui "est pourtant de bonne guerre" estiment certains. Selon Mamy Andrianjafy" si mon fils s’installera au volant, c’est uniquement dans le but de se familiariser avec la Subaru sur laquelle il va, problablement, concourir au Championnat d’Afrique 2009". Avec la première manche du sommet continental annoncée du 20 au 22 février prochains en Tanzanie, le rallye de ce week-end servira d’essai en grandeur nature pour Mathieu Andrianjafy. Malgré ces explications, certaines personnes du milieu automobile malgache voient dans cette manœuvre une visée sordide contre Laza Randriamifidimanana, archi favori pour s’installer sur le trône. "Sans pépin, Laza n’est pas à la portée de quiconque" avance Jimmy Rakotofiringa pour couper court à ces appréhensions. Néanmoins, il prévient qu’en rallye et particulièrement à ce 8e tour de Tana, avec ses spéciales de courte distance, un moindre faux pas risque d’être fatale. "C’est le goût de l’attaque et la fiabilité de la voiture qui feront la différence", conclut le copilote du Roi lion.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS