Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 10h03
 

Divers

Marché public

Quid des sources d’inflation ?

jeudi 31 mai 2007 | Adrien R.

Les institutions et établissements publics s’obligent à se soumettre à la règle de la passation de marché public pour toutes commandes en fournitures ou prestations de service ayant une incidence financière. En terme de prix, le principe du « moins disant » constitue le critère substantiel pour fixer le titulaire du marché par rapport aux autres soumissionnaires. Ce, dans le but de s’adjuger un prix préférentiel au profit de l’Etat. Cependant, il est rare que le principe du moins disant profite réellement à l’Etat, notamment en terme de comparaison de prix. Dans le domaine de marché à commande comme les fournitures, l’offre financière proposée par le candidat retenu est souvent toujours supérieure par rapport au prix de la même marchandise étalée dans les magasins. Alors que le principe de passation de marché recommande aux personnes responsables des Marchés Publics (PRMP) de fixer leur choix au candidat adoptant le tarif le moins disant sur les autres offres reçues et ce, bien que le prix en question soit supérieur à celui affiché dans les magasins.

A qui profite ?

Ce qui amène certains à considérer le principe de passation de marché comme une source d’inflation non négligeable. En ce qui concerne un marché relatif à la commande de fournitures de bureau par exemple, les professionnels du secteur comme les librairies rechignent à répondre à l’avis d’appel d’offres. Ce désintérêt s’explique parce qu’ils n’apprécient pas les longues procédures imposées par les règles de la finance publique pour débloquer un fonds. De ce fait, ce sont les pseudo-professionnels ou les « spéculateurs » qui ne disposent d’aucun magasin de fournitures de bureau qui répondent à l’appel y afférent. Ces « traders » s’approvisionnent chez les vrais professionnels du secteur alors qu’ils doivent prendre en compte une marge bénéficiaire d’au moins 40% dans leur dossier d’appel d’offres. À qui profite réellement le principe du moins disant ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS