Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 22h50
 

Sport

Athlètes de haut niveau

Quid de la bourse d’Etat ?

mercredi 7 novembre 2007 | Rata

La nomination d’un nouveau ministre fait toujours naître une lueur d’espoir chez les gouvernés. Le milieu sportif n’est pas en reste et attend quelques choses de nouveau du ministre Patrick Ramiaramanana, fraîchement désigné à la tête du sport Malagasy. Ses desiderata s’avèrent nombreux.

A part ceux concernant les infrastructures, plus d’un athlète espèrent que le nouveau ministre incluera dans sa politique de développement du sport, l’amélioration de leur quotidien de sportif. « A l’île Maurice, les athlètes de haut niveau, notamment des disciplines individuelles, perçoivent une bourse d’Etat en fonction de leur compétitivité » plaide un sportif malgache qui vient de passer un bref séjour dans l’île sœur. Une pratique qu’il considère comme la solution idoine à l’amélioration de la performance. « L’octroi d’une telle bourse peut être considéré comme une source de motivation. Il permet en outre à un athlète de se concentrer totalement sur sa carrière sportive et non à autres choses » renchérit-il.

Et à lui d’expliquer le mécanisme. Les sportifs mauriciens sont catégorisés suivant leur performance au niveau mondial, continental et régional. Il est tout a fait logique que ceux qui se trouvent dans la première catégorie reçoivent plus que ceux des autres catégories. Toutefois, on peut assister à un yo-yo de cette catégorisation à l’issue des résultats trimestriels, semestriels ou annuels d’un boursier. C’est d’ailleurs le cas d’Eric Milazar et Stephan Buckland qui ne sont plus considérés comme des athlètes de niveau mondial mais continental. Leur bourse annuelle fut ainsi amputée de quelques roupies considérables.

C’est ce système mauricien que bon nombre d’athlètes malgaches suggèrent à l’Etat Malgache. Une idée comme tant d’autres qui mérite tout de même réflexion.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS