Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 30 novembre 2021
Antananarivo | 23h03
 

Sport

Cross-Country : Championnat National 2008

Prosper et Emma imbattables

lundi 11 février 2008 | Rata

Le parcours change, les vainqueurs restent les mêmes ! Prosper Randriasoalaza et Emma Harisoa règnent sans partage dans le milieu du cross country malgache en remportant pour la deuxième année consécutive le titre national. Samedi à Ambalavao Tsienimparihy (Haute Matsiatra) où s’est tenu le championnat de Madagascar de l’année en cours avec la participation de huit ligues régionales, le champion en titre masculin, s’est installé de nouveau sur la plus haute marche du podium en bouclant les 12 km du parcours en 36 minutes 1 seconde. Il a devancé de 18 secondes son colistier du Cosfa et non moins champion d’Analamanga, Hajanirina Andriamparany, qui a bien joué le rôle de tampon pour ralentir la montée menaçante de Fabien Randrianarison. Ce membre du Cabeva, malgré un baroud d’honneur dans les derniers mètres, s’est contenté de la 3e place avec un temps de « 36’39 ». Dans une fourchette de 36 minutes la distance de 12 km, le chrono des trois premiers est loin d’être modeste. « Le parcours pratiquement plat, avec une pente douce de 80 m et une descente sur 150 m, a facilité la tâche des coureurs à atteindre ce chrono qu’on peut estimer à sa juste valeur », déclare le Directeur Technique National, Prosper Rajaonarison.

Dans la catégorie senior Dames, Emma Harisoa du club de Bevalala (Cabeva) n’ a pas trop forcé pour ravir le titre national. Elle a franchi seule, comme à son habitude d’ailleurs, la ligne d’arrivée finale des 8 kms avec un chrono de « 31’09 » en reléguant à plus de 50 secondes sa poursuivante directe, Rahantamalala Jocelyne, pensionnaire du Cospn. Et la domination de la ligue Analamanga s’est encore manifestée lors de cette course féminine dans la mesure où la troisième place lui est également revenue grâce à Ravaoarimalala Holy du 3Fb (32’08 »03).

Dans les autres catégories, l’hégémonie des coureurs de la capitale a été incontestable sauf chez les minimes filles et garçons où les Tuléarois du Cosrom 52, Fleur Soa et Lambo Soali, s’adjugent la victoire.

Rideau sur ce sommet national qui a suscité un intérêt sans précédent auprès des habitants d’Ambalavao Tsienimparihy. Les bords du traçé ainsi que l’enceinte du stade ont grouillé de monde durant les passages des compétiteurs. D’après un résident de la ville, « C’est la première fois qu’une manifestation sportive parvient à mobiliser tant de spectateurs ».

Le comité local d’organisation, la ligue hôte et la fédération nationale peuvent se frotter les mains d’avoir réussi leur mission respective.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS