Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 23 octobre 2018
Antananarivo | 20h56
 

Politique

Politique

Processus électoral : Les délégués des candidats à la présidentielle en formation

jeudi 20 septembre

Pour une Première, c’en est une. Une formation est officiellement dispensée aux délégués des candidats affectés dans les bureaux de vote. L’initiative revient à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en partenariat avec l’Institut Electoral pour une Démocratie durable en Afrique (EISA). Un atelier de formation des formateurs des délégués des partis/candidats dans les bureaux de vote qui a commencé le 19 septembre s’achève ce jour 21 septembre ; mais les délégués des partis/candidats dans les Faritany ne seront pas en reste car d’autres ateliers sont prévus dans les autres chefs-lieux de province à partir du 25 septembre au 6 octobre 2018. L’objectif principal selon les organisateurs est de mettre à la disposition des partis politiques et des candidats un corps de formateurs qu’ils pourront mobiliser à l’occasion du scrutin présidentiel et des élections législatives.

Concrètement, selon Thierry Rakotonarivo, vice-président de la CENI, il s’agit d’avoir une lecture commune de toutes les lois et règles d’abord et ensuite de partager aux délégués dans les bureaux de vote leurs rôles et responsabilités (effectif minimum des membres du bureau de vote, nombre minimum des signataires du procès-verbal entre autres ou encore signature invalide d’un scrutateur sous forme d’empreinte digital…), pour éviter que les opérations électorales ne soient entachées d’irrégularités pouvant conduire à des annulations partielles ou totales des résultats du bureau de vote.

En réalité, l’entreprise entre dans le cadre d’un programme plus large financé par l’Agence Américaine de Développement International (USAID) et visant à renforcer les processus électoraux à travers une implication accrue de tous les acteurs, dont les partis politiques. En effet, la quête d’un processus électoral transparent et apaisé ne peut se réaliser qu’avec le plein engagement de tous les citoyens et en particulier des compétiteurs politiques appelés à déployer un mécanisme de surveillance partisane du scrutin. Cette formation permettra ainsi d’appuyer les partis/candidats dans la préparation et le déploiement, dans le cadre prévu par la loi, d’un mécanisme partisan de suivi des élections et d’aider les partis/candidats à développer une stratégie interne de recrutement, de formation et de déploiement de représentants dans les bureaux de vote.

Les organismes internationaux et agences des Nations unies manifestent ainsi un intérêt croissant à l’égard de la marche vers les élections présidentielles du 7 novembre prochain. Des émissaires spéciaux de l’Union Africaine et du Secrétariat général de l’ONU, de l’Organisation Internationale de la Francophonie se relaient pour appuyer et encourager la CENI dans ses démarches et devoirs.

Les candidats et/ou leurs représentants ont été réunis à plusieurs reprises pour des ateliers d’échanges et informations afin de prévenir des troubles dans le processus électoral. Le Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) a élaboré un projet de Charte avec l’appui d’un Comité paritaire composé d’institutions publiques et des organisations et plateformes de sociétés civiles. Ce projet de Charte est certes non contraignant mais sera enrichi par les candidats ; et si les candidats l’adoptent, elle démontre l’engagement du candidat de bien se comporter dans tout le processus électoral. En fait, il s’agit dans cette initiative de compter sur la pression électorale citoyenne -après validation du projet, pour une élection présidentielle apaisée.

Quant aux gens de la presse, journalistes et rédacteurs en chef, ils ont bénéficié de nombreuses formations leur rappelant leur éthique et déontologie et les consolidant dans l’exercice de leur profession en particulier dans le processus électoral : accès des acteurs à des informations fiables, compréhensibles et en temps voulu ; la couverture équitable des campagnes des candidats ; les spécificités des techniques de reportage dans le contexte de conflits potentiels et réels ; la dynamique des relations entre la CENI et les médias.

Bref, tout est mis en œuvre par la CENI et la communauté des partenaires techniques et financiers et les parties prenantes malgré des réticences ou des critiques des candidats, pour arriver à des élections inclusives, transparentes et acceptées par tous.

Recueilli par Fanambinantsoa

21 commentaires

Vos commentaires

  • 20 septembre à 09:20 | RAMBO (#7290)

    LE MOT DE HERY RAJAONARIMAMPIANINA.

    En janvier 2014, lorsque le peuple souverain Malagasy m’a honoré de sa confiance, le pays était sous sanctions. Banni des relations diplomatiques, sanctionné par la communauté internationale, traumatisé par soixante ans de cycles de crises multiples, notre pays était exsangue.

    Aujourd’hui encore, nous payons les soubresauts du passé. Doit-on qualifier cela de « paradoxe malgache » ? Y a-t-il une fatalité au sous-développement ?
    Depuis quatre ans, je m’engage aux côtés des forces vives Malagasy. Ensemble, nous bâtissons une ambition collective pour Madagascar. Ensemble nous proposons la construction de la Nation Malagasy. Ensemble, nous replaçons au centre de notre société les valeurs de transmission, de patrimoine, de travail et de développement.

    Et cela fonctionne !
    Madagascar est de nouveau sur la voie du développement. Ses fondamentaux se transforment :
    • Une croissance du PIB régulière depuis cinq ans (+5,1% en 2018)
    • Un recul continu de la pauvreté grâce à des politiques sociales inclusives
    • La connexion Internet la plus rapide du continent africain
    • Madagascar, premier exportateur mondial de vanille
    • Une des dix premières destinations touristiques dans le monde

    Aujourd’hui, il nous faut poursuivre.
    Poursuivre cette voie et la construire ensemble, en veillant à ne laisser personne sur le bord du chemin. Il faut poursuivre nos efforts car cette route vers la renaissance et l’émergence est un combat que personne ne peut promettre en un jour. Nous connaissons aujourd’hui tous les ingrédients de la réussite : la stabilité, la continuité dans l’action, et la prise en compte d’une ambition et vision collective malagasy.
    Mon engagement est total !
    Hery Rajaonarimampianina.

    Biographie
    Économiste et expert-comptable, Hery Rajaonarimampianina est né le 6 Novembre 1958. Il est marié à Voahangy Rajaonarimampianina et père de cinq enfants.
    Après avoir obtenu une Maîtrise en Sciences Économiques à l’Université d’Antananarivo en 1982, il poursuit des études de troisième cycle. Il obtient en 1986 un Diplôme d’Études Approfondies en Comptabilité de l’Université de Trois-Rivières (Québec, Canada), puis un Diplôme d’Expert-Comptable certifié par la General Accountant’s Association du Canada en 1991.
    De retour au pays, il exerce son métier d’expert-comptable tout en enseignant à l’Institut National des Sciences Comptables de l’Administration d’Entreprises (INSCAE), où il occupe le poste de Directeur de 1991 à 1995. Il a également été professeur à l’Université d’Antananarivo et à l’IAE de Metz.
    En 1995, il fonde Auditeurs Associés C.G.A, un cabinet d’expertise comptable qui gagne une solide réputation auprès des milieux d’affaires à Madagascar. Hery Rajaonarimampianina occupe de 2003 à 2008 la fonction de Président de l’Ordre National des Experts Comptables de Madagascar. En 2004, il prend la Vice-Présidence du Conseil Supérieur de la Comptabilité (CSC) avant d’être nommé Conseiller du Comité National pour la Sauvegarde de l’Intégrité.
    En 2009, il est nommé Ministre des Finances et du Budget, poste qu’il occupe dans des conditions difficiles du fait de la rupture des relations avec les partenaires habituels de Madagascar. Il réussit néanmoins à contenir l’inflation et stabiliser la monnaie tout respectant les engagements de l’État.
    En Août 2013, il annonce sa candidature aux Présidentielles de Décembre 2013 sous les couleurs du Parti Hery Vaovao ho an’i Madagasikara, « Force Nouvelle pour Madagascar ». Il est proclamé Président le 17 Janvier 2014 par la Commission Électorale Nationale pour la Transition, après avoir remporté 53,50% des voix.
    En tant que nouveau Président élu, son projet est d’amener tous les Malgaches à vivre ensemble en harmonie, à travailler pour la réconciliation nationale et à mettre en œuvre une stratégie de développement économique et d’emploi, de décentralisation, de lutte contre la pauvreté et de soutien aux jeunes.
    Il est chaleureusement accueilli le 30 Janvier 2014 par ses pairs lors du 22ème Sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba, un événement marquant le retour de Madagascar au sein de la communauté internationale. Organisés à Antananarivo, le Sommet de la COMESA en Octobre 2016 et celui de l’Organisation Internationale de la Francophonie en Novembre 2016 témoignent de l’influence Madagascar dans le concert des Nations.
    Sa vision d’ensemble pour le pays est ainsi résumée dans ce qu’il affirme souvent :
    « Madagascar est l’Île des nouvelles opportunités ».

    • 20 septembre à 09:53 | zean-ba (#10000) répond à RAMBO

      Pathetique, rambo, Pathetique.

    • 20 septembre à 10:19 | vatomena (#8391) répond à RAMBO

      Se flatter d’etre le premier exportateur de vanille , c’est la gloire de Hery-Rambo ! Ils oublient ces messieurs que ce sont les colons créoles de la Réunion qui ont apporté cette richesse perenne dans l’ile. Ils oublient que de ce fait Madagascar a toujours été le premier exportateur . Ils oublient de dire que la qualité de notre vanille se dégrade aujourd’hui .Elle est cueillie trop tot .Ils oublient de dire que nos planteurs aujourd’hui vivent dans la crainte du vol , du pillage ou des attaques .Cela ne se produisait pas avant .Il est vrai que nous vivons dans l’ère Hery _Rambo .

    • 20 septembre à 15:55 | tsirah (#10314) répond à RAMBO

      madagasikara dia anisan’ny firenena tena manakarena fa ny olona dia isika malgasy tsy hafaka ny hitrandraka azy nohon’ny tsy fanatsika ny ho entimanana amin’izany koa izany no nahatonga ny filoha hery hitatdy sy hanintona hatrany ny vahiny hanampy sy hampiasa vola eto amin’ny tanana mba hahafahantsika ao aorina ao hitrandraka ny harena voajanahary hananantsika

  • 20 septembre à 10:00 | benantsa (#10178)

    Hé RAMBO, hors-sujet !
    Arrête ta diarrhée verbale...

  • 20 septembre à 10:07 | benantsa (#10178)

    Hier un article nous parlait de « La peste commence à sévir ».
    Aujourd’hui avec les commentaires du RAMBO de foire on peut dire : « La peste continue de sévir » !

  • 20 septembre à 10:53 | Albatros (#234)

    Pour Rambo !.

    Je vous laisse le soin de trouver le classement de Madagascar dans les pays les plus visités :

    http://veilletourisme.ca/2017/01/23/top-20-des-destinations-touristiques-et-des-pays-emetteurs/
    http://www.marketing-territorial.org/2017/10/classement-mondial-2017-des-destinations-touristiques-selon-mastercard.html

    En ce qui concerne la Vanille, voila ce que j’en pensais il y a moins d’un an :

    http://albatros1948.canalblog.com/archives/2017/12/05/35792971.html

    Que va devenir la vanille malgache dans quelques années, face aux productions indiennes, malaysiennes, vietnamienne, etc... ?.

    • 20 septembre à 17:15 | RAMBO (#7290) répond à Albatros

      L ’INCONVENIENT DU NET C’est que tout monde peut publier ce qu’il veut.. C’est trop facile !
      http://www.dggfpe.mg/index.php/2017/05/05/tourisme-madagascar-classement-vogue/
      http://agir.avec.madagascar.over-blog.com/2017/12/madagascar-figure-dans-le-top-20-des-destinations-touristiques.html
      Si un homme qui a dirigé Madagascar pendant 4 ans qui l’affirme...c’est qu’il est mieux placé que quiconque pour savoir le classement de notre pays.

      Pour ce qui est de la Vanille, vous avez fait du bon travail...mais Madagascar est indétrônable en matière de culture de cette orchidée . Certes des problèmes existent mais notre pays est béni et possède une région exceptionnelle le SAVA pour produire le meilleur produit au monde. La Vanille de Madagascar a un label de qualité quoi qu’on dise...la Vanille noire de Madagascar Première qualité se vend en ce moment jusqu’à 800 euro le kilo.

      Mais il nous faut préserver cette avantage et mettre en œuvre une politique afin de rester le meilleur. Mais j’avoue que la dégradation générale de la mentalité Gasy depuis 2009 atteignent aussi cette région...et c’est triste de constater que les planteurs sont obligés d’embaucher des hommes armés pour repousser les chapardeurs.

    • 21 septembre à 01:14 | Albatros (#234) répond à Albatros

      Vous avez raison, Rambo, sur le NET « tout le monde peut publier ce qu’il veut » !.

      Mais je vous rappelle que VOGUE, que vous prenez comme référence, est un magazine de mode !. Pas un organisme travaillant sur le tourisme mondial !.
      La phrase, « Le célèbre magazine de mode américaine a classé la Grande Ile en 4ème place parmi les 10 destinations touristiques LES PLUS CHAUDES de 2017 », fait plus penser à un tourisme sexuel qu’à un tourisme de découverte d’un pays !.
      Si vous pensez que le VRAI tourisme c’est celui qui se développe à Noisy Be, vous avez raison de vous féliciter de l’agrandissement de son aéroport sous la période de votre poulain !.

      Quand à la DGGFPE, elle est partie prenante ( pour ne pas dire de « parti pris ») dans son analyse. Je la vois mal dire que Madagascar n’intéresse plus les touristes !.
      Je pense que l’OMT (Institution spécialisée de l’ONU) est plus crédible que la Direction Générale de la Gestion Financière de Personnel de l’Etat malgache, en ce qui concerne les données du Tourisme Mondial !.

      Pour finir quand vous dites :
      « Si c’est un homme qui a dirigé Madagascar pendant 4 ans qui l’affirme...c’est qu’il est mieux placé que quiconque pour savoir le classement de notre pays ».
      Je souris « d’une aile à l’autre » en pensant que si Ravalomanana ou Rajoelina (qui ont aussi dirigé Madagascar !) affirmaient quelque chose, vous allez les estimer « mieux placé que quiconque » et que vous allez les croire sur parole !.

      Pour la vanille, Madagascar a encore une position privilégiée, mais il est urgent de réagir rapidement au plus haut niveau de gouvernance avant que les nouveaux pays producteurs, qui ont eux aussi des zones climatiques équivalentes à la SAVA malgache, n’inondent le marchais.
      La vanille malgache restera peut être au TOP, mais ce sera une production de « niche », qui ne bénéficiera qu’à une petite minorité !.

  • 20 septembre à 15:10 | komi (#10299)

    Efa lasa fomba fotsiny sisa ilay fampihofanana tahak’izao fa jereo anie ity ataon’i Ravalomanana e !!Efa tsy tan-dalàna intsony sady tsy voafehy intsony fa manao izay danin’ny kibony mihintsy. Olona tahak’izany ve no hitondra firenena ?sarotra be ny hitondra fampandrosoana amin’izany

    • 20 septembre à 15:59 | tsirah (#10314) répond à komi

      na ny mpiasan’ny CENi ary dia tsy ilaozan’izay mora roboka amin’ny vola koa samia hianareo rehtra samy mailo sao hanaiky ho rebireben’i Ravalomanana sy rajoelina hanao kolikoly hampandany azy ireo ny ratsy matsy tsy kely lalana koa mitandrema isika

  • 20 septembre à 15:29 | Tsix (#10296)

    Marika izay izao fa tsy manao ambanin-javatra ny fifidiana ny CENI. Ary tsy mitsahatra mandrakariva ny mitady izay mety hampilamina izany. Raha tena mijoro tokoa ny CENI dia tokony asiana ihany ny sazy ho an’ireo izay minia tsy manaraka izany.

    • 22 septembre à 15:40 | sasa (#10303) répond à Tsix

      Hita aloha fa mitady ny fomba rehetra ny CENI ny mba hisia’ny fifidianana mangarahara,nefa mila mailo hatrany ny CENI fa tsy ilaozan’izay misy mania ireo kandida ireo.

  • 20 septembre à 15:53 | Nomena (#10351)

    Ny zavatra mahafaly aloha dia hoe, efa mandroso ny fikarakarana ny fifidianana eh, izao ilay hoe, roso ny dia na maro aza mpisompatra ah, ary isika vahoakq malagasy mihitsy koa no tokony tsy hanaiky ny fanemorana an’io.

  • 20 septembre à 15:57 | sasa (#10303)

    Hita aloha izao fa efa vonona hanatanteraka ny fifidianana ny CENI,ireo kandida koa tokony hanaraka ny lalàna napetraka ny CENI satria ny tanjona dia ny fifidianana madio.

  • 20 septembre à 16:03 | tsirah (#10314)

    efa mandehaa ny resaka ankehitriny fa misy mpomba an’i ravalomanana sahy manome vola be hampandany azy koa samia samy mitandrina sy mailo isika rehtra ry malagasy sy ianareo rehetra mpikaraka io fifidianana io mba tsy ho voarebireby fa tena hanatanteraka ny fifidianana mangarahara

  • 20 septembre à 17:20 | Toutoun (#10298)

    Tsara ihany koa mba asiana fampihaonana miaraka ireo kandidà 36 sy ireo directeur de campagne rehetra ho fampitovizana ny toro marika ho an’ny rehetra ! @zay hita eo izay mbola mafy loha miseho miavaka @ maro

  • 20 septembre à 18:41 | lysnorine (#9752)

    @Tsix 20 septembre [2018] à 15:29

    « Marika izay izao fa tsy manao ambanin-javatra ny fifidiana[na] ny CENI. Ary tsy mitsahatra mandrakariva ny mitady izay mety hampilamina izany... »

    Marika fa « manao AMBANIN-JAVATRA » NY MPIFIDY kosa ny CENI [sy ny kandidà ho prezidà koa hatramin’izao aloha] ny tsy nandrenesam-peo na kely akory aza ny amin’ny fanakianana ilay « bileta « tokana izay mirakitra KILEMA MAKADIRY BE raha ity antsointsoina hoe « DEMÔKRASIA » ity no banjinina :

    Ny TSY NANASIANA FARITRA IRAY MANOKANA homarihin’ ny mpifidy TONGA NIFIDY ka nikasa handatsaka VATO FOTSY (vote blanc) ho fanehoany mazava tsara ny HEVINY hoe : TSY MISY LANINY NA IRAY AZA amin’ireo kandidà ho prezidàn’i Madagasikara ireo !

    Hoy izahay vao haingana momba izany :

    « Misy LESOKA GOAY BE « ilay bileta tokana » araka ny hita amin’ny lahatsoratra tao amin’ny « Tia Tanindrazana » tamin’ny Alatsinainy 17 Septambra 2018, mitondra ny lohateny hoe : « Biletà tokana Misy fiovana raha oharina amin’ny teo aloha », https://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=33579
    Na koa ao amin’ny Matv : « Présidentielles 2018 : La CENI dévoile le bulletin unique »
    http://matv.mg/presidentielles-2018-la-ceni-devoile-le-bulletin-unique

    « MANAITRA AVY HATRANY ny TSY NANASIANA FARITRA MANOKANA homarihin’ ny mpifidy TONGA NIFIDY ka handatsam- BATO FOTSY ho fanehoany ny HEVINY hoe :

    « TSY MISY KANDIDÀ na iray azy ka LANINY.

    « ’’VOTE BLANC’’ no fiantso ireo latsa-bato ireo amin’ny teny Frantsay ary ny ISANY dia TSY AZO AMPIFANGAROINA mihitsy sy atao safo be mantsina amin’ny LATSA-BATO MATY noho ny antony isan-karazany na ny mpifidy TSY TONGA NIFIDY, ny tsy nandray anjara tamin’ny fifidianana (Abstentionniste). »

    [ lysnorine18 septembre 2018 à 19:22 ; ao amin’ny « Présidentielles 2018, Un manque d’un million de dollars dans le budget électoral, https://www.madagascar-tribune.com/Un-manque-d-un-million-de-dollars,24246.html#comment379473]

    HOSIHOSEN’ny tsy fisian’io faritra manokana HOMARIHINA ho an’ny « VATO FOTSY » io ny ZON’ny mpifidy HANAMBARA amin’ny latsa-batony ny heviny manao hoe : TSY MISY LANINY NA IRAY AZA amin’ ireo mangataka ny fankasitrahany ireo !

    Fanampenam-bava azy ankitsirano izao, AN-KOLAKA, ny TSY NANASIANA io FARITRA MANOKANA ho an’ny VATO FOTSY (VOTE BLANC) amin’ilay bileta tokana.

    Ary indrindra indrindra raha misy ny fihodinana faharoa, dia hahazava tsara amin’izay voafidy ho prezidà HATRAIZA NY LANJANY AMIN’NY vahoaka mpifidy TONGA NIFIDY.

    Hatahorana ve ny FIHARIHARIAN’izany hevi-bahoaka izany amin’ny lalàn’ny « VATO FOTSY » na vote blanc ??

    Mazava ho azy ny valiny raha tsy manarina avy hatrany io KILEMA MAKADIRY BE io ny CNI.
    Azo hitsarana tsara ny ASANY izany tsy fanarenana izany raha mitranga.

    • 20 septembre à 18:59 | arsonist (#10169) répond à lysnorine

      O ry ’Nao an !
      Fankahalana manokana fotsiny izao ny hevitra voiziko no anton’ny tsy nanisiana io faritra lazainao io ao anatin’ilay bileta tokana !

      Fa ho inona indray eee ! Tsss !

    • 20 septembre à 20:20 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @arsonist 20 septembre (2018) à 18:59 répond à lysnorine

      Telo loha, araka ny fijerinay, no zavatra kendren’ny namolavola an’io tsy nanasiana faritra ho an’ny VATO FOTSY io, ho FISOROHANA MIALOHA :

      1) Ny tsy handehanan’ny mpifidy nihevitra ny hifidy ka VATO FOTSY no noeritreretiny ;

      2) ny handehanan’izy ireo hifidy ihany ka ho VOATERY hisafidy kandidà iray ihany izy ireo ;

      3) ny haha-maty io latsa-bato VOATERY narotsak’izy ireo io fa SAO iray amin’ireo KANDIDÀ vaventy tsy sitrak’i Frantsa no nanolorany azy .

      Rehefa hoe tsy vitany ilay MPITANA BIRAOM-PIFIDIANANA mpanamarina ny anaran’ny mpifidy SONIA angaha ilay bileta tokana dia maty.

      « Ny ao AMBADIKY ny biletà tokana indray dia faritra natokana ho an’ny SONIAN’ny MPIKAMBANA amin’ny birao fandatsaham-bato. Araka ny voalazan’ny lalàm-pifidianana vaovao, ny biletà tokana tsirairay avy REHEFA HALATSAKA ao anatin’ny vato fandatsaham-bato mangarahara DIA TSY MAINTSY MISY SONIAN’IREO MPIKAMBANA AO ANATIN’NY BIRAOM-PIFIDIANANA. Raha tsy misy an’izay sonia izay dia MATY ILAY BILÈTA tokana na tsy manan-kery, hoy hatrany ny fanazavana. »[« Biletà tokana Misy fiovana raha oharina amin’ny teo aloha », https://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=33579]

      Ny MAMPISALASALA kely anay eto dia : ny FOTOANA marina fanaovan’ny mpiandraikitra ny biraom-pifidianana SONIA ilay bileta tokana :

      ALOHA sa AORIANAN’ny NANAMARIHAN’ ilay mpifidy azy tao amin’ny TOERAM-PISAINANA (isoloir) hanehoany ny SAFIDINY ?

      Izany hoe :
      Ilay bileta tokana nozaraina taminy, tamin’ny fotoana nanamarinana ny anarany ao anaty lisitra, ka HOMARIHINY ao amin’ny toeram-pisainana, ve no EFA VOAISY SONIA MIALOHA ?

      Sa ilay bileta EFA VOAMARINY tao amin’ny toeram-pisainana no ENTIN’ilay MPIFIDY HO asian’ny mpitana birao SONIA ALOHAN’ny HANDATSAHANY azy ao amin’ny vata mandray ny latsa-bato ?

      Antenaina fa hanazava tsara izany ny CNI mandritra ity FAMPIANARANA ity (« formation des formateurs des délégués des partis/candidats dans les bureaux de vote ») indrindra koa fa TENA ilaina HO FANTATRY NY MPIFIDY TSARA MIALOHA izany sao voarebireby izy amin’ny andro fifidianana.

  • 22 septembre à 10:50 | antanosy (#10433)

    c’est bien pour que les candidats apprend a leur électeurs, pour qu’ils ne soient pas duper.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 276