Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 juin 2024
Antananarivo | 03h50
 

Editorial

« Neutralité »

mardi 29 septembre 2009 |  3304 visites  | Patrick A.

Selon un responsable de la police s’adressant à l’AFP sous couvert de l’anonymat, il y a eu ce lundi 87 morts en Guinée au cours de la répression d’une manifestation de l’opposition qui voulait protester contre l’éventuelle candidature à l’élection présidentielle du chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara.

Il serait possible de traiter cette tragique actualité de plusieurs manières différentes.

On pourrait écrire que l’on a là une démonstration que les putschistes de tous les pays apprennent vite à ne pas tenir leurs engagements, à tirer dans la foule et à tenter de dissimuler des cadavres.

On pourrait écrire que l’on a là l’exemple d’un putschiste qui a eu la prudence de se faire représenter à l’Assemblée Générale des Nations Unies par un ministre des Affaires Étrangères, et que celui-ci n’a guère été chahuté pendant son discours qui a eu lieu peu après cette tuerie.

On pourrait écrire encore que l’on a là une nouvelle preuve que les manifestations sont dangereuses lorsqu’elles sont interdites, et se demander aussi bien pourquoi certaines autorités jugent utile de les interdire que pourquoi certains organisateurs tiennent tellement à compliquer les choses lorsqu’elles sont autorisées.

Il serait également possible d’écrire que l’on a vu là des figures éminentes de l’opposition comme les anciens Premiers ministres Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo être blessées. Alors qu’à Madagascar, à la lumière des événements du 7 février ou du 26 septembre, on a plutôt pris l’habitude de voir les hommes politiques laisser leurs partisans s’exciter, pour prudemment se mettre ensuite en retrait et les laisser en face de défenseurs des lieux potentiellement drogués ou ivres.

Aucune de ces présentations des faits n’est erronée, mais aucune n’est parfaitement neutre. Autant dire qu’il suffit d’assez peu d’expérience, pour les organes de presse et les journalistes, pour savoir qu’il vaut mieux recevoir avec prudence aussi bien les félicitations pour la « neutralité » que les critiques pour la « non neutralité ». Depuis l’ouverture des forums de Madagascar-Tribune.com, bon nombre de journalistes peuvent témoigner qu’il leur est arrivé d’être félicités pour la « neutralité » d’un article dont les laudateurs s’empressaient ensuite de détourner le contenu pour lui faire dire des choses qui étaient contraires à leurs intentions.

La neutralité parfaite n’existe pas. Même l’eau, incolore, inodore et sans saveur a des effets physico-chimiques.

Depuis 1988, Madagascar Tribune, aussi bien dans sa version papier que dans son actuelle déclinaison en ligne, dérange par son esprit d’ouverture et de pluralisme. Un certain nombre de lecteurs lui reproche de ne pas être suffisamment clair dans ses positions. Pour la plupart des êtres humains, il est inconfortable de trouver de temps en temps dans un journal autre chose que ce que l’on espérait y trouver.

La direction de la publication soupire de temps à autres sur le fait de se faire systématiquement taxer, et ce sous tous les régimes, de journal proche de l’opposition. Ce faisant, elle se plaint, non pas de l’inconfort de la situation, mais plutôt d’un gros malentendu : si le journal est partisan, ce n’est pas d’hommes, mais de principes. Il défend des valeurs démocratiques : liberté d’opinion et d’expression, droit d’inventaire, autant de choses qui, sous toutes les latitudes, sont plus dérangeantes pour les dirigeants que pour les opposants.

Être un contre-pouvoir ne signifie pourtant pas être systématiquement contre les pouvoirs. Et le journal veut être le lieu où les idées se confrontent, car cette confrontation est sur tous les points préférable aux poings qui s’affrontent.

Au passage, l’auteur de la présente présente ses excuses à Jeannot Ramambazafy pour ne pas avoir, dans la précipitation, suffisamment fait amender il y a quelque temps une Tribune Libre qui l’avait offensé. Mais je m’étonne également que Jeannot laisse penser que tous les anciens de Tribune qui, dispersés dans divers organes, ne partagent pas ses propres convictions ne le feraient que pour des raisons alimentaires. Et on peut répondre que cette diversité peut aussi être vue comme un témoignage de l’esprit d’ouverture de leur titre d’origine.

Jeannot, tu sais d’ailleurs bien que le titre a toujours bien distingué entre éditorial et tribunes libres. Et que toutes les contributions sont bien accueillies, pour peu qu’elles soient courtoises et argumentées. Si tu es inspiré, c’est quand tu veux, où tu veux.

Et je dis cela en assumant le risque de recevoir une volée de bois vert de la part de certains lecteurs sur le forum. Comme l’écrit VANF, un autre ancien de Tribune : « Dans un journal, on a le choix de ses signatures, et ignorer tout le reste ». Et l’avantage d’appartenir à un titre dont l’accès est gratuit, c’est qu’aucun lecteur n’est fondé à nous dire : « on ne vous paye pas pour lire Untel ou Telautre ».

Et prenons les devants vis-à-vis de ceux qui s’apprêtent à crier que MT retourne sa veste ou que Patrick A « jette le masque », en leur rappelant que dès le lendemain du 17 mars le même Patrick A. avait dénoncé de « Dangereux énergumènes » sans même penser aux conséquences possibles. Rappelons à l’inverse à ceux qui trouvent les propos de Ndimby un peu trop proches de ceux de Marc Ravalomanana que ce même Ndimby a reçu sur son blog personnel les foudres des zanak’i Dada pour y avoir laissé s’exprimer un Joël Andriantsimbazovina.

Et j’ajouterais que s’il m’arrive aussi de trouver la prose de Ndimby un peu trop forte en cornichons, câpres et « sakoa », je conclue toujours lorsque je prends la peine de gratter un peu, que nous sommes d’accord sur le fond d’au moins 80% des sujets. Et notamment, sur le fait qu’il est un peu vain de parler de « neutralité », lorsque celle-ci est présentée comme devant être synonyme d’aveuglement, et qu’il est alors préférable d’insister sur les valeurs de tolérance et d’objectivité des raisonnements présentés.

26 commentaires

Vos commentaires

  • 29 septembre 2009 à 08:53 | Noue (#2427)

    Ka ny olana anie dia misy dia misy ny olona raha vao tsy mitovy hevitra aminy avy dia voahenjika eh !

    Io « liberté d’expression » io no tena olana satria raha vao milaza ny marina ianao na dia tsy miheritreritra ny hanisy na hanindrona aza , avy dia raisina zavatra hafa , hany ka mahatonga avy hatrany hoe « tsy neutre » fa maka partie an’i ranona.

    • 29 septembre 2009 à 16:24 | Beloha (#3281) répond à Noue

      Etre neutre dans ce bas monde est une chose bien difficile !!!!
      Nous sommes obligés de prendre notre position comme si il n’y a que deux choix qui s’offrent à nous devant toutes les circonstances qui se présentent : POUR ou CONTRE ????
      Or, ce qui fait du sage un sage c’est son OBJECTIVITE, c’est ça être neutre. Adopter un point de vue sans prendre de position partisane afin de privilégier « le côté du bon sens ». De plus en plus c’est le fanatisme qui prend de l’élan au lieu de prendre des décisions/actions qui favoriseraient l’harmonie et la paix sociale, on cherche les « coupables » afin d’être blanchi de tout soupçon....
      Dans la situation de chaos et capharnaüm qui prévaut, aujourd’hui, dans notre pays, je crois qu’un retour à l’objectivité est de rigueur en faisant taire son orgueil et ses ambitions.... Chose que nos politiciens ne seront pas prêts de faire. Je ne sais pas quand....

  • 29 septembre 2009 à 09:20 | lalatiana (#1016)

    Ce n’est plus de neutralité dont il s’agit là ...
    C’est de sagesse bouddhiste ... Et c’est trop me demander

  • 29 septembre 2009 à 09:28 | Ndimby A. (#444)

    Patrick A.

    Mes cornichons vous saluent bien bas lol

    Merci du papier qui je l’espère, éclairera un peu la lanterne de notre lectorat sur la position des éditorialistes de Tribune.com, souvent jugée floue par ceux et celles qui la voudraient bien tranchée.

    Or comment peut-on oser espérer écrire un papier qui satisfasse en même temps Citoyenne malgache, Lalatiana Pitchboule, Sevane, Rota Rakotomalala, Rabeva, Noue, Demokrasia fotsiny, Vuze, Ragasy, Mihaino, Radagil, Albatros, Rasoa, Xena, Basile Ramahefarisoa, Mpitily, FeoIray ou Georges Rabehevitra (pour ne citer que ceux-là).

    La logique « marketing » voudrait que, face à un lectorat composé en majorité de personnes de sensibilité anti-HAT (sans qu’elles ne soient nécessairement pro-Ravalomanana), les éditoriaux soient de tendance identique.

    Or les éditorialistes de Tribune.com n’ont jamais accepté de verser dans le militantisme loyaliste (défendre une personne), mais se réservent le droit d’un militantisme républicain, pour ne pas dire légaliste (défendre les valeurs et les principes de la République).

    On a de temps à autre des personnes qui s’improvisent professeurs de journalisme. Nous acceptons bien volontiers ces critiques, de quelque bord qu’elles proviennent, car le premier objectif des journalistes de Tribune.com est de faire plaisir au lecteur par des informations fiables et des analyses pertinentes, ce qui amène la nécessité d’une remise en cause quotidienne.

    Ceci étant dit, j’ai eu l’honneur d’être interpellé à deux reprises par Jeannot Ramambazafy, grand manitou de Madagate (« Premier media internet pour la presse de Madagascar »), qui m’accuse de faire des critiques systématiques contre le pouvoir de transition, sans jamais lui reconnaitre des aspect positifs (sic), et qui en appelle à chaque fois au respect de l’esprit de Tribune.

    Même si au départ je ne ressentais pas l’utilité d’accorder de l’importance à ces interpellations, l’édito de Patrick me donne l’occasion de dire deux choses à Jeannot Ramambazafy. Avec tout le respect que je dois à ce grand ancien du métier, dont l’intégrité ne souffre d’aucune contestation et pour qui j’éprouve une réelle estime, je lui signale que c’est au Directeur de publication (et fondateur) de Tribune de définir et d’insuffler l’esprit de ce journal, et non à quelqu’un qui est hors de la rédaction, et qui n’a de ce fait aucune leçon à me donner sur le sujet. Je ne pense pas que ledit Directeur de Publication garde Patrick A. et Ndimby A. dans la rédaction parce qu’ils sont bénévoles (et donc gratuits), mais parce qu’ils correspondent peut-être à sa vision d’un journalisme critique et ouvert.

    PS : et si quelquefois mes sakoa vous agacent, de temps à autre vos pétitions m’irritent. Cela ne nous a jamais empêché de nous entendre ;-)

    • 29 septembre 2009 à 10:02 | ASSISE (#1505) répond à Ndimby A.

      Encore Bravo

      Etre journaliste c’est ce que vous avez dit, rapporté au plus meilleur possible des versions des choses, mais l’accord de la hiérarchie de l’Agence de presse compte encore plus que cette version des choses.

      Un journaliste est à fortiori « militant » de par ses principes de journaliste, de par ses valeurs personnelles, de par ses convictions et peut être d’autres critères encore que je n’ai pas en tête.

      Et c’est de là que découle les respects que Ndimby A. adresse à JR, quoique JR est pour le moment parmi les journalistes, qui comme Ndimby a décrit, écrit ce qu’il pense/croit et qu’il le(s) prêche en paroles d’évangile HAT-TGV. En tout cas il est militant TGV.

      Il faut qu’il (JR) se met de temps en temps à la place de Patrick et Ndimby, recueillir, pour être gentil (sinon encaisser), les durs avis/opinions et les suggestions des uns et des autres qui sont à la fois POUR et CONTRE un courant d’idée.

      On parle beaucoup de lui (JR), ce qui lui fait beaucoup de plaisir, mais il est très loin, sinon intouchable, des vraies discussions en ligne.

    • 29 septembre 2009 à 11:20 | mpitily (#1212) répond à Ndimby A.

      « La logique « marketing » voudrait que, face à un lectorat composé en majorité de personnes de sensibilité anti-HAT (sans qu’elles ne soient nécessairement pro-Ravalomanana), les éditoriaux soient de tendance identique. »

      No comment !

      Est-ce que le rédacteur en chef de MT le confirme ?

    • 29 septembre 2009 à 11:45 | rabri (#2507) répond à Ndimby A.

      « La logique « marketing » voudrait que, face à un lectorat composé en majorité de personnes de sensibilité anti-HAT (sans qu’elles ne soient nécessairement pro-Ravalomanana), les éditoriaux soient de tendance identique. »

      ...de tendance anti HAT, on l’a comprise depuis longtemps mais de là à provoquer ouvertement et individuellement dans vos éditos ses forumistes tout en dépréciant leurs opinions, çà n’a plus rien de logique « marketing » mais tout simplement du « RACOLLAGE TROTTOIR » pour vendre à tout prix.

      Par contre, respect à Patrick A. pour sa QUALITE CONSENSUELLE !!!

    • 29 septembre 2009 à 13:22 | rabri (#2507) répond à rabri

      Voici un article qui pourrait réjouir fortement certaines ailes anti HAT « iringiriny » qui n’ont qu’un seul slogan : DES ETRANGERS A TOUT PRIX !!!!

      http://www.midi-madagasikara.mg/midi/ du 29/09/09 - Davis R

      SADC : Pour une intervention militaire à Madagascar

      En marge de la 64e Assemblée Générale de l’ONU, les différents pays membres de la SADC ont amené un véritable lobbying contre le président de la HAT. Et ce, parallèlement aux efforts entrepris par le camp Rajoelina, qui a multiplié les rencontres avec différentes personnalités influentes au niveau mondial et africain pour justifier le mouvement populaire qui a conduit au changement de régime qui s’est produit à Madagascar. Un lobbying qui a abouti notamment à l’annulation, à deux reprises, du discours du président de la HAT, Andry Rajoelina, même si ce dernier figurait officiellement dans la liste des orateurs. En outre, l’on a appris au cours de notre séjour à New York que les Etats membres de la Communauté de développement de l’Afrique Australe, par l’intermédiaire du ministre des Affaires Etrangères du Swaziland, ont insisté sur la nécessité d’une intervention militaire dans la Grande île.
      Insécurité. Une réclamation qui a été évoquée au cours de la rencontre des leaders de la SADC avec les hauts responsables de l’ONU. Et de dénoncer notamment la recrudescence de l’insécurité engendrée par la crise politique qui prévaut actuellement. Faut-il rappeler que le président de la HAT n’a pas pu réaliser son discours devant la tribune des Nations Unies vendredi dernier à cause de l’intervention du ministre des Affaires Etrangères de la République démocratique du Congo, qui a parlé au nom de la SADC à l’occasion. Et ce, bien malgré l’intervention du président de la soixante-quatrième session de l’AG des Nations Unies, le Docteur Ali Abdussalam Treki, qui a expliqué que le président de la HAT, Adry Rajoelina a officiellement été invité par les Nations Unies. Reste à savoir donc si la mouvance Rajoelina parviendra à convaincre la communauté internationale de ne pas valider cette proposition de la SADC, et d’éviter ainsi l’arrivée dans la Grande île des troupes de la Force d’Intervention de la SADC."

    • 29 septembre 2009 à 14:30 | mpitily (#1212) répond à rabri

      La mentalité de Ravalo et consorts est tout simplement lamentable ! Où ont-ils mis leur fierté de malgache ? Souhaiter une invasion de militaires étrangers juste pour assouvir leurs haines, rancoeurs et soifs de vengeance est une haute trahison envers la patrie.

      A défaut de soutien du peuple malgache, ces effrontés sollicitent l’appui de forces étrangères voire de mercenaires. Ils sont peut-être si sûrs que si jamais cela arrivait, les pertes collatérales ne concerneraient que les pro-HAT.

      Ravalo devrait prendre l’exemple de Ratsiraka. Ratsiraka aurait pu également faire appel à des forces étrangères surtout qu’en 2002 il y avait bien eu une guerre civile à Mada (contrairement à aujourd’hui même si les Ravaloistes l’espèrent tant), mais il n’y avait même pas pensé et avait préféré s’exiler tranquillement en France en attendant son heure si jamais ...

      Finalement, en terme de démocratie et de patriotisme, je classerai les trois ainsi : Zafy > Ratsiraka > Ravalomanana.

    • 29 septembre 2009 à 15:00 | Ndimby A. (#444) répond à mpitily

      Mpitily

      Ce serait peut-être intéressant de lire le texte en entier, ou à la rigueur d’associer la partie que vous citez avec le paragraphe qui la suit directement.

    • 29 septembre 2009 à 20:12 | demokrasia fostsiny (#160) répond à rabri

      Efa mazava fa ny HAT tsy mahafehy ny asan’ny jiolahy sy ny dahalo mampijaly ny vahoaka malagasy.

      Raha ho avy anampy ny mpitandro filaminana malagasy hiady
      aminy jiolahy sy ny dahalo ireo miaramila ny SADC ireo dia tongava soa
      tompoko.

      Raha ny vahaolana politika dia tsy mila an’ireo miramila ireo i
      Madagasikara fa mety hitera doza aza ny fahatongavan’ izy ireo.

      Ny famerenana ny demokrasia eto Madagasikara dia andraikitrin’ny vahoaka malagasy aminy alalany ny fifidianana izay tokony imasoan’ny SADC noho ny fandefasana miaramila.

  • 29 septembre 2009 à 09:38 | da fily (#2745)

    Nananèreu, et bing sur le groin !

    Sauf vot’respect monsieur, le cornichon ainsi que son voisin le câpre est salutaire quant à la régulation du travail des papilles gustatives trop sollicitées par une salinité excessive ou une alcoolémie débordante. Ce sont aussi, selon l’atmosphère ambiante, des édulcorant efficaces pour aider à faire passer un breuvage ou la pilule qu’on aurait du mal à avaler.

    Neutralité ? Je vous rejoins plus que de raison dans ce petit aggiornamento dévolu aux sceptiques de service (il y en a). Le fait journalistique est salvateur et libérateur, tenons-en nous pour dit ! qu’il soit en ligne, écrit, télévisé, sa portée n’est jamais certaine, mais elle aboutira toujours à un résultat.
    A l’ heure du globalisme à foison, les supports se sont multipliés, l’accès a été promulgué au plus grand nombre. Mais comme déja auparavant, il est nécessaire de la part de la cible journalistique (le lecteur) de faire lui même la part des choses. C’est le lecteur qui cataloguera lui même le journal selon ses propres affinités, alors parler de « neutralité » est et sera toujours un débat. C’est toujours lui qui lui collera l’étiquette, à bon escient ou non cela va de soi .

    Je ne me risquerai pas à traduire ici le sentiment du plus grand nombre, mais à la lecture et aux participations massives de nos lecteurs, je serai enclin à descerner une palme (symbolique) de neutralité constante à M-T.

    J’ai dit. Merci à vous M-T et à tous (quels qu’ils, elles soient, les idées durent plus que les personnes) !

  • 29 septembre 2009 à 10:23 | Maharaka (#576)

    Effectivement, la neutralité au sens strict du terme est, dans une certaines mesures, synonyme de l’indifférence. Cependant, s’abstenir délibérement, et repétitivement, de toucher mot sur le point marquant d’un evènement, lorsque celui-ci est contraire à sa conviction, tronque à jamais l’objectivité du journaliste. Pour qu’un journaliste soit neutre, il doit faire l’objet des critiques acerbes tantôt issus de l’un tantôt issus de l’autre camp (issus de Gauche comme de Droite)et d’une manière quasi-équilibrée. Si vous voulez savoir où est ce que vous vous situez par rapport aux 2 camps rivaux du moment, enumérer juste combien de fois vous êtes contrés par l’un ou l’autre et les comparer. Pour mieux visualiser, on va faire une représentation graphique. A titre d’exemple : mettons que la partie à Droite ce sont les pro-Ra8 et celle du Gauche les ProHAT. Ainsi, affecter votre point à gauche par un « signe moins » (le point = nombre de fois où vous êtes critiqués par le camp de Droite)et un « signe plus » pour le point à Droite (nombre de contestation venant de Gauche). Utiliser une échelle (un carreau = 1 ou 5 ou 10 selon la grandeur de vos points). Puis, marquez ces points sur un axe horizontal départagé en 2 (gauche et droite) par un point central = le point nul qui est l’objectif = la neutralité. Faite la différence entre votre point de Gauche (signe moins) et celui de Droite (signe plus) et cela représentera votre situation par rapport à l’axe. Là, on vas vite déceler où se trouve notre Dimby : et dit moi s’il est à gauche ou à droite ?, largement à gauche ou largement à droite ? Certainement, il ne tend pas vers le point zéro (=l’objectif), il se situera largement positif car il aura très peu de signes moins (nombre des hostilités venant de Droite) par rapport au signe plus (nombre des hostilités venant de Gauche).

  • 29 septembre 2009 à 11:31 | mpitily (#1212)

    Bravo et merci Patrick pour cet exemple de neutralité !

    Tant que vous ne discutez que de principes mais pas d’hommes vous y arriverez aisément.

    Contrairement à Ndimby qui donne deux tapettes à Ravalo et trois coups de massue à Andry dans ses posts qu’il qualifie de neutre, Patrick, lui, essaie d’être impartial et tout le monde en reçoit pour son grade dans ses critiques. Ndimby est souvent trop aveuglé par sa haine pour Andry Rajoelina et je redis que c’est dommage.

  • 29 septembre 2009 à 12:03 | Citoyenne Malgache (#599)

    Pourquoi je reviens sur site et pas sur d’autres. Ce n’est sûrement pas pour une question d’opinions, puisque je ne traine pas non plus sur des sites qui traduisent plus ma position politique actuelle.
    C’est sûrement une question de ton, d’argumentation et (je le redis) de sytle.

    Ne cherchez pas à plaire à votre lectorat, et surtout ne vous inquiétez pas de sa réaction, car vous gacherez ce qui nous a attiré ici. En vous mettant sur une estrade (d’éditorialiste), vous avez choisi de vous exposer aux ovations et aux tomates pourries... alors souffrez dignement de cette situation.

    D’autres raisons m’éloignent un peu des forums, mais je continue à vous suivre et à vous apprécier. Moi, je ne vous demanderais pas d’être neutres (je n’aime pas les ni-ni)... j’apprécierais que vous continuiez à être le Ndimby A. et le Patrick A. qui nous éclairaient sur les différentes facettes de cette crise, sans nous rebuter : Un peu de cornichons ça va, mais que du cornichon, ça craint !

    • 29 septembre 2009 à 21:53 | Rakitoza (#689) répond à Citoyenne Malgache

      Citoyenne malgache

      Ne vous éloignez pas trop... Vous êtes une des lumières de ce forum et nous avons besoin de vous, malgré le fait que nous comprenions d’avance vos raisons sans les connaître.

      Rendez-nous cette part de sagesse, de courage, de patriotisme et de conviction que vos posts nous donnaient autrefois régulièrement.

  • 29 septembre 2009 à 12:08 | da fily (#2745)

    Et ça y est, c’est reparti...Ndimby je pense qu’il ne faille racheter du cornichon, je vois qu’ici, on est déja bien fourni.

    Heuu, on est pas samedi. On va friser dans pas longtemps la saturation, vous reprendrez bien un peu de câpres ?

  • 29 septembre 2009 à 12:15 | observatrice (#2065)

    La neutralité parfaite n’existe pas et serait-elle même souhaitable ?

    Mais des opinions qui divergent et des angles de vue et des interprétations différentes de chaque événement ou situation permettent au lecteur de voir certains côtés qu’il aurait de lui-même, par sa propre sensibilité , laissé de côté .

    Dans le cas actuel, c’est le partisanisme aveugle qui irrite, que ce soit pour ou contre Rajoelina. Mais ce partisanisme, si on en veut, on va sur d’autres sites , par exemple , pour lire la prose de ce Mr JR

    Dans le cas de M-T, le côté plus incisif de Ndimby répond et satisfait parfois nos colères, et je trouve que Patrick vient apporter la tempérance dont on a aussi besoin

  • 29 septembre 2009 à 13:42 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Vous vous focalisez trop sur l’événement de l’A.G.de l’ONU.

    Demandez à Monsieur RAVALOMANANA combien d’argents du peuple malgache sont-ils engloutis dans toutes ses manigances avec « S.A.D.C. ».Et maintenant,d’après MIDI MADA,via SOBIKA,« ON » prépare une invasion militaire de la part de S.A.D.C.

    MAPUTO,c’est un marché des dupes,PLUS QUESTION D’AMNISTIE tant que le peuple n’a pas connaissance sur la quantité des sommes fourguées aux SEYCHELLES,MAURICE,dans les paradis fiscaux anglo-saxons de tous les ex-dirigeants ou résidents de MADAGASCAR et même pourquoi pas à PARIS ????

    Continuez ,S.V.P la TRANSITION dans sa forme actuelle.

    Que les forces de l’ordre ait le plein pouvoir pour assumer leur « DEVOIR » envers la NATION.

    • 29 septembre 2009 à 16:20 | mailomikaroka (#2508) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Babazy !

      - Aurais-tu reçu les gifles de ta vie par le biais de ta HAT pour vouloir minimiser les déboires à l’AG de l’ONU !?

      - Je t’aurais prévenu, tu n’es pas au bout de tes surprises vieux.

      - Sors nous tes sources concernant ces manigances sinon boucles la ta G..... TU TE RIDICULISES de plus en plus.

      - l’HONNÊTETE INTELLECTUELLE , en connais-tu un tout petit bout ? , j’en doutes fort ! PLAGI-HAT !

      - tanalahy nihinam-paraky e ! tiens ça me rappelle un certain éducateur-chiantifika-caméléon.

      - aleo hialako malakolako fa mialom-POZA ka sao voakaikitra eo ! lol

    • 29 septembre 2009 à 19:24 | ASSISE (#1505) répond à Basile RAMAHEFARISOA

       ? ? ? ? ?

      64e Assemblé des N. U.

      A peu près 1 milliards d’engloutis.

      N’en parlons pas des dépenses de avant et l’après Septembre 09.

      *** « PLUS QUESTION D’AMNISTIE tant que le peuple n’a pas connaissance sur la quantité des sommes fourguées aux SEYCHELLES,MAURICE,dans les paradis fiscaux anglo-saxons de tous les ex-dirigeants ou résidents de MADAGASCAR et même pourquoi pas à PARIS ???? Continuez ,S.V.P la TRANSITION (...) » ***

      J’ai pas de preuve pour vérifier l’existence de ces fonds, par contre ce qui fait peur si ils existent, la transition essaie d’en rajouter une autre couche de ces sommes fourguées on sait pas où (quelque part).

  • 29 septembre 2009 à 14:36 | Mihaino (#1437)

    Il est vrai que rester vraiment neutre est embarassant pour un journaliste digne de ce nom. Personnellement, la lecture est une de mes passions depuis ma tendre jeunesse (romans,journaux, revues diverses, bandes dessinées etc...) et je respecte les analyses & opinions des écrivains qui ne partagent pas du tout mes vonvictions...

    Ce mot RESPECT mutuel entre journalistes est nécéssaire pour diffuser de vraies INFORMATIONS et éviter si possible les DESINFORMATIONS ( intox de tous genres)

    Actuellemnt, chacun a le droit d’écrire, d’exprimer ses opinions sur les supports qu’il veut, mais nous n’avons pas le droit d’injurier,d’invectiver ou de faire des déclarations calomnieuses envers untel ou unetelle . RESTONS COURTOIS ET SOYONS JOURNALISTIQUEMENT CORRECTS !!!

    PS : Je ne suis pas journaliste mais juste un lecteur lambda./

    • 29 septembre 2009 à 16:18 | Mihaino (#1437) répond à Mihaino

      Veuillez m’excuser car j’ai oublié de parler de « MARKETING ».

      Nous pouvons tous remarquer que ce mot est très à la mode au XXIé siècle : Marketing bancaire,MARKETING POLITIQUE ( cf Sarkozy, Ségolène, OBAMA ...avec leur site très visité )Marketing relationnel ou de réseau, Marketing religieux et que sais-je encore...TOUT EST PRODUIT consommable et nous ,pauvres consommateurs, nous sommes complètement inondés, submergés et influencés (plus ou moins) par toutes ces techniques marketing et de COMMUNICATION QUI NE VENDENT QUE « DU SENSATIONNEL »...

      Combien de publicités mensongères ont été poursuivies par les tribunaux ??!!Le lobbying envahit notre monde pour LE FRIC ? LE FRIC et tjrs le FRIC. Le capitalisme pur et dur a ses limites (cf crise économique mondiale qui continue...)

      Enfin, si certains journalistes respectent leur DEONTOLOGIE, le monde serait mieux informé et formé. Si une minorité de journalistes ne cherche que LE FRIC, croyez-moi que les lecteurs ne sont pas naïfs et ils savent bien distinguer les lèche-bottes opportunistes et les bons analystes objectifs.

      « La parole s’envole,mais les ECRITS RESTENT !! »

  • 29 septembre 2009 à 20:50 | Rakoto (#358)

    Et Pourquoi Madagascar ne demande pas au responsable de la république democratique de Congo de s’occuper de ses problèmes :

    http://www.congoplanete.com/article.jsp?id=45262361
    Radio Okapi - 24 septembre 2009
    ....
    Les préoccupations des Nations unies

    La situation d’expulsion des Congolais d’Angola et les mauvais traitements qu’ils subissent ont préoccupés la mission des Nations unies en RDC en juin.
    Dans les rapports dont disposent les Nations Unies, rapports obtenus sur base des témoignages, ces violences sont attribuées aux forces de sécurité angolaises et congolaises postées le long des frontières entre les deux pays, a affirme Alan Doss, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC sur radiookapi. Les Nations Unies invitent les autorités congolaises et angolaises à chercher des solutions pour éviter les conséquences humanitaires graves qu’entraînent de telles expulsions, a plaidé le chef de la Monuc.

    ....
    No comment ?!?

  • 30 septembre 2009 à 00:10 | Albatros (#234)

    Qu’est ce que la neutralité ?.

    Voilà un sujet qui aurait pu faire l’objet d’un sujet au dernier BEPC à Madagascar (cf. le sujet sur les actions positives de la HAT).

    Un journal, un journaliste, un lecteur.... ne sont jamais « neutre ».

    Si je ne lis, que le Figaro, que le Canard Enchainé, que la Croix, que l’Humanité, je ne fais pas un choix « neutre ». Je sais, en grande partie, ce que je vais lire.

    Si je feuillette les 4, je peux me faire une opinion un peu plus objective des événements.

    C’est mon cas quand je lis Madagascar Tribune. Le forum est basé sur des articles « objectifs » même s’ils ne sont pas entièrement « neutres ». Et dans les débats qui ne peuvent en aucun cas être neutre (sinon les forumistes ne donneraient pas leurs opinions) les arguments, eux, peuvent être objectifs.

    Ainsi je ne suis pas neutre en disant que Mr Ravalomanana a fait de bonnes choses pour Madagascar alors que Mr Rajoelina n’a rien fait à mes yeux de positif pour l’instant. Et je peux être objectif en disant que Mr Ravalomanana a commis des erreurs en confondant Madagascar et une entreprise et que Mr Rajoelina a permis de stopper ces errements.

    Je ne suis pas neutre quand je dis que Mr Rajoelina n’a pas utiliser la bonne manière pour renverser Mr Ravalomanana, mais je suis objectif quand je dis que c’est le peuple qui en subit les conséquences. Pas Mr Rajoelina.

    Merci à Patrick A et à Ndimby A. Neutres ou pas, ils me permettent, objectivement, de m’éclairer sur les terribles événements qui bouleversent la Grande Ile en attendant la saison cyclonique (elle approche. Que vont faire les Ex-Commandants contre Eole ?. Voilà, je ne suis plus neutre !!!).

    PS : J’aime bien le Canard Enchainé. Il n’est peut être pas neutre pour certain, mais il vis de la qualité de ses journalistes et de ses articles et du soutien financier de ses lecteurs (pas de pub).

  • 1er octobre 2009 à 02:55 | el che (#344)

    Le peuple ne peut choisir entre peste et choléra.

    Revendiquer une véritable démocratie est le devoir de tout peuple qui aspire à la liberté. A défaut, le peuple doit réagir

    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

    ART. 35. (Const. 1ère Rép. Française)

    El che

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS