Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 octobre 2020
Antananarivo | 14h21
 

Société

Région Analamanga

Les transports en commun autorisés à circuler jusqu’à 17 heures

mardi 2 juin | Fano Rasolo

Suite à l’allègement de certaines mesures de confinement dans la région Analamanga comme l’élargissement jusqu’à 15 heures du délai des activités hors du foyer, tous les transports commun peuvent désormais circuler dans tous les quartiers d’Antananarivo jusqu’à 17 heures, selon le président du Centre de commandement opérationnel de lutte contre le Covid-19 et ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Tiana Harivelo Razafimahefa, hier.

« Les horaires de travail des transports en commun sont prolongés jusqu’à 15 heures pour assurer le transport des travailleurs du secteur privé et des fonctionnaires de l’Etat qui cesseront leur travail à 15 heures », selon le président du CCO-Covid-19.

« L’Etat continuera de se charger de la désinfection des véhicules de transport en commun. Quant au gel désinfectant, il sera dorénavant à la charge des coopératives ou des passagers eux-mêmes pour leur protection personnelle. Chacun doit respecter les gestes barrières de prévention de la contamination », rappelle le général Jeannot Reribaky, directeur général de l’Agence de transport terrestre ou ATT.

La restriction du temps d’activité des transporteurs jusqu’à 13 heures (pour les transporteurs urbains) ou même jusqu’à 15 heures (pour les transporteurs suburbains), de même que la limitation des places des passagers ont engendré des pertes en terme de recette pour les transporteurs durant le déconfinement progressif passé, selon les dires de ces derniers, et certains d’entre eux ont de ce fait interrompu leurs activités.

« Nous espérons que cette augmentation de l’horaire du travail va alléger un peu les pertes journalières des transporteurs. Seule la désinfection risque de nous faire perdre quelque temps, mais nous pourrons toujours nous arranger, car étant en état d’urgence sanitaire, nous ne pouvons pas nous attendre à ce que nos revendications soient satisfaites à 100% », selon Fidy Rakotoarimanana, président de l’Union des coopératives de transport suburbain ou UCTS.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS