Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 17 septembre 2019
Antananarivo | 11h43
 

Société

Ampamarinana

Les riverains s’opposent à l’évacuation d’urgence dictée par l’Etat

mercredi 6 février | Arena R.

L’évacuation des habitants dans les environs de Manjakamiadana a heurté à une résistance hier. Certains habitants sont montés au créneau à cause notamment des affichages placardées dans le quartier indiquant qu’ils doivent quitter leur domicile le plus vite possible sur ordre du préfet d’Antananarivo. Les risques élevés d’éventuelles chutes de pierres et glissement de terrain sur le versant de la colline en sont les principales causes. Les habitants qui se trouvent à 70 mètres aux alentours des lieux des tragédies de ces derniers jours sont notamment concernés par cette décision.

Le conseil des ministres restreint de dimanche dernier précise par ailleurs que la zone située en bas des grands roches est désormais classée zone rouge et inconstructible et qu’il est formellement interdit de continuer à y résider. Ainsi, ces habitants-là doivent quitter les lieux et abandonner leurs biens dans le plus bref délai possible. Les informations reçues auprès des forces de l’ordre et du bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) précisent que l’évacuation a dû se faire depuis hier matin.

Une évacuation que certains habitants qualifie d’expulsion. Ces derniers ayant vécu de génération en génération à cet endroit pense ainsi revenir chez eux après que les travaux de purges prévus. Ils suggèrent même que l’État mette en place des filets de sécurité en fer, appelé également gabion, comme c’est le cas à l’île de la-Réunion, pour éviter les accidents.

Pour ces riverains de la colline de Manjakamiadana, la solution de les loger au gymnase couvert de Mahamasina ou encore à l’INFP n’est pas idéale. « Qu’en est-il de nos biens, de notre travail ou encore de l’éducation de nos enfants ?  », s’interroge une dame qui se veut être porte-parole des habitants.

Malgré tout, quelques-uns d’entre eux ont accepté de partir hier, d’autres ont commencé à plier bagage, ne sachant pas toujours où aller. Ils demandent alors plus de transparence de la part de l’Etat, des responsables auprès du BNGRC et de la Préfecture.

De leur côté, les autorités indiquent que l’évacuation devrait s’effectuer au plus tard jeudi. Au-delà de ce délai imparti, les forces de l’ordre entreront en jeu pour les expulser de force. Les techniciens du BNGRC indiquent de leur part qu’ils procéderont à des travaux de purges de la colline à partir de ce mercredi.

33 commentaires

Vos commentaires

  • 6 février à 09:34 | Einstein (#3390)

    Je comprends parfaitement les riverains.

    S’il y a urgence c’est ce pouvoir mafieux qu’il faut déloger, évacuer d’urgence de notre pays.

    Pour le bien et la sécurité de tout le monde.

    • 6 février à 10:06 | sakalava (#9382) répond à Einstein

      @Einstein pour le pouvoir je suis d’accord, mais en ce qui concerne la sécurité des riverains il faut qu’on se prépare à d’autres drames si on ne les aide pas rapidement. Le risque zéro n’existe pas dans le monde mais chez nous le danger est à notre porte il est plus qu’urgente de reloger ces personnes, leur vie est en danger sur ces falaises que je soupçonnes de fissure géante. Tout est possible pour les tuer (pluie, érosion, mauvais calcul de paramétrages du terrain) si on peut faire plier le gouvernement (après tout c’est la faute de ceux qui étaient et qui sont au pouvoir puisqu’ils accordent sans prendre connaissance du lieu les permis de constructions ) pour remboursement toutes ces maisons qui risque de s’effondrer je pense que ces habitants partiraient sans hésitation, toute leur vie de sacrifice se trouve dans ces construction et s’ils ne veulent pas partir je les comprend

  • 6 février à 10:03 | punchline (#9673)

    Rasons et Détruisons Antananarivo,les canaux d’evacuation ou d’ approvisionnement en eau, les elakelantrano, les chemins escarpés et routes sinueuses, ne sont pas bons pour la securité, facile pour être reperes des bandits.
    Les tunnels vieillissants et croulants, dataient de la colonisation, tout cela comporte trop de risque, plus cher à entretenir , que de construire ailleurs

    .mais avant edifions un plan de déplacement et de relogement, et un plan d’urbanisme du côté de kiranomena à l’ouest, beparasy et merikanjaka à l’est, keliloha et tsaratanana au nord, et ambatomifanongoa et fandriana au sud.
    Cette ville, situé en altitude, avec des routes et chemins escarpés et très dangereu, pour la securité en generale.

    et Antananarivo est une ville qui renferme des souvenirs tristes pour nos compatriotes ZAZAMANGA.
    Il ne faut jamais oublier, que ampamarinana est un lieu d’execution, pour punir les zazamanga qui demandaient leurs droits à l’epoque.
    Quant au palais de la Reine, des ZAZAMANGA en masse subissaient les supplices pour porter les nobles en montant la colline menant jusqu’à ANDAFIAVARATRA, ou à Manjakamiadana.

    c’est cruel ce genre de souvenir pour nos amis et compatriotes ZAZAMANGA

    • 6 février à 12:01 | betoko (#413) répond à punchline

      Comme fesait l’empereur Néron alors ?
      Si j’étais à la place de l’État je demanderai à ces habitants de signer une décharge s’il leur arrive quelque chose ils seront les seuls responsables

    • 6 février à 12:04 | betoko (#413) répond à punchline

      Comme fesait l’empereur Néron alors ?
      Si j’étais à la place de l’État je demanderai à ces habitants de signer une décharge s’il leur arrive quelque chose ils seront les seuls responsables

  • 6 février à 10:22 | Isandra (#7070)

    Pendant ce temps, les occupants de l’hôtel de ville continue de s’occupe bien ce beau palais comme si rien n’etait, comme si ce sont les administrés de la ville Mahajanga qui étaient sinistrés.

    • 6 février à 11:44 | walesa (#5863) répond à Isandra

      Isandra,
      Le 300 et qques bateaux chinois qui font la pêche â outrance dans les eaux poissonneuses de Madagascar ont tous leur permis de pêche ?! Qui est ce crétin qui leur a livré la permission si jamais ils l’ont et sur quelles conditions ? Répondez d’abord à cette question svp avant de blablater au long de la journée

    • 6 février à 12:08 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      @ Inandra la woman

      Asio tafondro 200 vava sy afomanga de milamina be ny eny ambony eny e !

      Samia velonaina !

    • 6 février à 15:42 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Matoriandro,

      Raha resaka tafondro no nampienjera ireny vato ireny dia i Ravalo no anisan’ny fositra, satria inefatra be izao ingahirainy no nanao investiture, ary isakin’ny investituture iray misy tifitra tafondro foana.

    • 6 février à 22:14 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ walesa

      Qui est ce crétin qui leur a livré la permission ?

      Il n’y a pas de permis ! Par quel bricolage les Chinois sont ils arrivé pour les futurs travaux prévus par DJ ? Par la même occasion il leur faut une large autorisation de passage via les Océans !!!!!! Et tout ça préparé par l’ancien Président pour qu’on lui foute la Paix.

  • 6 février à 11:37 | Fidy Andriamihaja (#10287)

    Salama daholo isika,
    Ny fotoana sy ny trangan-javatra tahaka izao no ahitana ny tena toe-pon’ny mpitondra.
    Manao kobosoroka, manao bontolo foana.
    Tsy misy "mesure" hafa , hendry kokoa, mba iheverana ny maha-olombelona ireo tra-boina ireo ve e ?
    Ny BNGRC , ny Fanjakana sy ny Ministera voakasika, ny tafika ... aiza ny fiahiana ny majinika ?
    Mahantra mampalahelo be isika.

    • 6 février à 15:52 | Isandra (#7070) répond à Fidy Andriamihaja

      Fidy Andriamihaja,

      Ny fotoana sy ny trangan-javatra tahaka izao no ahitana ny tena toe-pon’ny mpitondra.
      Manao kobosoroka, manao bontolo foana.

      Ny fanjakana mandray andraikitra rehefa tojo ny loza mitatao mahazo ny vahoaka, tsy be kafara fa tonga dia mampiatra ny didy avy hatrany hiarovana ny ain’ny mponina, na mifanaraka amin’ny ilain’ny sasany izany na tsia, na misy faly ao na tsia. Ny zava-dehibe dia ny misoroka ny loza.

      Tsy misy "mesure" hafa , hendry kokoa, mba iheverana ny maha-olombelona ireo tra-boina ireo ve e ?

      Ankamehana aloha izao dia ny tsy maintsy hisorohana ny hitrangan’ny loza indray, tsy misy vahaolana betsaka ankoatran’ny fanalana ireo olona, ny andro rahateo mbola fotoam-pahavaratra, ka tsy misy zavatra azo hatao loatra.

      Izy ity tsy hoatran’ny fandravana nataon-dRavalo teny amin’ny 67 ha sy ny manodidina ka hoe mbola manana fotoana hijerena bebekokoa ny maha olona. Tamin’ireny ara toa tsy dia voanjery loatra izany, fa izay nataony ihany no nataony.

    • 6 février à 16:47 | walesa (#5863) répond à Fidy Andriamihaja

      Isandra, vous m’avez pas répondu encore ! Et vous ne voulez pas me répondre, car la question est difficile et même dangereuse, n’est pas ? Allez, coulez ensemble !

    • 6 février à 16:48 | walesa (#5863) répond à Fidy Andriamihaja

      Isandra, vous m’avez pas répondu encore ! Et vous ne voulez pas me répondre, car la question est difficile et même dangereuse, n’est pas ? Allez, coulez ensemble !

    • 6 février à 18:03 | Isandra (#7070) répond à Fidy Andriamihaja

      Walesa,

      Je ne vous ai pas répondu parce que votre question est un peu bête, car ce gouvernement n’est constitué que depuis deux semaine.

    • 6 février à 22:15 | Maestro (#7313) répond à Fidy Andriamihaja

      @ Isandra

      Je ne vous ai pas répondu parce que votre question est un peu bête, car ce gouvernement n’est constitué que depuis deux semaine.

      C’est pas moi c’est lui c’est ça ? Je suis étonné que vous n’ayez pas accusé Ra8 !

    • 6 février à 22:17 | Maestro (#7313) répond à Fidy Andriamihaja

      @ Isandra

      Je ne vous ai pas répondu parce que votre question est un peu bête, car ce gouvernement n’est constitué que depuis deux semaine.

      C’est pas moi c’est lui c’est ça ? Je suis étonné que vous n’ayez pas accusé Ra8 !

  • 6 février à 12:45 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    " Qu’en est-il de nos biens, de notre travail ou encore de l’éducation de nos enfants ? », s’interroge une dame qui se veut être porte-parole des habitants."
    Pour répondre à cette personne : de juste lui demander que fera-t-elle de ses interrogations quand elles seront sous des tonnes de rochers ?
    Quant à "l’ éducation des enfants" ...
    Comment avoir de telles prétentions, et être incapable de voir le danger qui plane au dessus de leurs têtes ?
    Enfin l’ Etat réagit , il semblerait que comme d’ habitude ce soit toujours dans l’ urgence, quand le bâton se fait menaçant, à croire qu’ ils ne comprennent que ça ...
    On attend avec impatience la fin des travaux de purge et le déroulement des premiers filets de protection, avec inauguration en grande pompe de l’ heureux zélu , tradition et devoir de mémoire : oblige !

  • 6 février à 12:58 | kartell (#8302)

    L’état comme entité du bien public est remis en cause par des riverains qui voient dans cette prévention des risques qu’il exerce aujourd’hui une forme déguisée d’expropriation forcée...
    Il faut dire que pendant des décennies interminables cet état, hier prédateur se mue dans un rôle inédit de protecteur de la veuve et de l’orphelin !..
    Il est logique de croire que ces petits gens y voient d’un mauvais œil cette métamorphose inédite d’un pouvoir qui se risque à jouer aux lanceurs d’alerte dans un rôle nouveau....
    Ce pouvoir fraîchement installé dans ses murs hérite de plusieurs décennies de laisser-aller et laisser-faire qui aujourd’hui se paient comptant....
    Regardons autour de nous pour nous demander si dans d’autres domaines ce boomerang de l’insuffisance ne va pas nous revenir en pleine gueule ?.....
    La pression internationale joue un rôle de pression sur un pouvoir qui se devait de réagir et de porter assistance à personnes en danger mais au-delà de ce constat d’autres suiveront ailleurs avec des fortunes différentes, mais celui-ci en particulier a l’avantage et l’inconvénient de se situer dans la capitale au cœur même du microcosme, il fallait aller au charbon et l’état a vite compris la symbolique de cette triste affaire...

    • 8 février à 02:52 | rakotoson (#8023) répond à kartell

      HALTE AU BLING BLING !!!

      *En parcourant tous les posts concernant l’ expulsion - allant jusqu’ à la mise en branle de la mesure extrême manu militari - des occupants des maisons construites dans le périmètre des zônes sinistrées d’ Ampamarinana , Mahamasina, Ambatobevanja ,Ambatovinaky ... je me demande pourquoi on n’ a pas pensé à des mesures pérennes et non à des actions genre tips tops auxquels nos dirigeants successifs nous ont habitué jusqu’ à présent .

      Nos dirigeants doivent supprimer à jamais les 26 coups de canon tirés - tous les ans - du Lac Anosy ,soit à un à 2 à 3 km à vol d’ oiseau des lieux incriminés, dans les le cadre des festivités du 26 juin , Fête de l’ Indépendance , à l’ issue du défilé militaire . Mais , également, les feux d’ artifice tirés , la veille , toujours du même endroit , avec des salves de coups de pétard , qui n’ ont rien de tels ; mais , qui sont semblables à des bombardements en Syrie, en Afghanistan ... qu’ on voit à la télévision

      Et, ce n’ est pas tout , la cérémonie d’ investiture après chaque élection d’ un nouveau Président de la République qui a aussi droit à une salve de 26 coups de canon !!!

      Car, avec un peu de jugeote , sans avoir besoin de recourir à l’ expertise en explosif du BNGRC ; encore moins , aux services d’ experts chinois , français , turcs , russes , américains ... , au fil des années , ces explosions successives ont causé des fissures invisibles à l’ oeil nu , dans ces rochers , lesquelles - à la suite des pluies diluviennes de ces dernières années - ont provoqué les drames que l’ on sait de ces dernières années ; !!!
      Sous d’ autres cieux , ces expulsions - sauvages entraînent des marches de contestation avec des banderoles dans les rues ; de la capitale ; mais , chez nous, les manifestants déjà victimes par ailleurs - malgré eux - d’ expropriation soit disant pour leur sécurité seront accueillis à coup de gaz lacrymogène.

      La solution , dans l’ immédiat , est de ne pas intimer les gens à quitter leur foyer avec leurs biens mais de faire signer une décharge s’ ils préfèrent rester. Dommage qu’ il y ait des gens qui veulent décider à leur place pour éviter q.u’ ils soient à la charge de l’ Eat et de la Société

    • 8 février à 02:54 | rakotoson (#8023) répond à kartell

      HALTE AU BLING BLING !!!

      *En parcourant tous les posts concernant l’ expulsion - allant jusqu’ à la mise en branle de la mesure extrême manu militari - des occupants des maisons construites dans le périmètre des zônes sinistrées d’ Ampamarinana , Mahamasina, Ambatobevanja ,Ambatovinaky ... je me demande pourquoi on n’ a pas pensé à des mesures pérennes et non à des actions genre tips tops auxquels nos dirigeants successifs nous ont habitué jusqu’ à présent .

      Nos dirigeants doivent supprimer à jamais les 26 coups de canon tirés - tous les ans - du Lac Anosy ,soit à un à 2 à 3 km à vol d’ oiseau des lieux incriminés, dans les le cadre des festivités du 26 juin , Fête de l’ Indépendance , à l’ issue du défilé militaire . Mais , également, les feux d’ artifice tirés , la veille , toujours du même endroit , avec des salves de coups de pétard , qui n’ ont rien de tels ; mais , qui sont semblables à des bombardements en Syrie, en Afghanistan ... qu’ on voit à la télévision

      Et, ce n’ est pas tout , la cérémonie d’ investiture après chaque élection d’ un nouveau Président de la République qui a aussi droit à une salve de 26 coups de canon !!!

      Car, avec un peu de jugeote , sans avoir besoin de recourir à l’ expertise en explosif du BNGRC ; encore moins , aux services d’ experts chinois , français , turcs , russes , américains ... , au fil des années , ces explosions successives ont causé des fissures invisibles à l’ oeil nu , dans ces rochers , lesquelles - à la suite des pluies diluviennes de ces dernières années - ont provoqué les drames que l’ on sait de ces dernières années ; !!!
      Sous d’ autres cieux , ces expulsions - sauvages entraînent des marches de contestation avec des banderoles dans les rues ; de la capitale ; mais , chez nous, les manifestants déjà victimes par ailleurs - malgré eux - d’ expropriation soit disant pour leur sécurité seront accueillis à coup de gaz lacrymogène.

      La solution , dans l’ immédiat , est de ne pas intimer les gens à quitter leur foyer avec leurs biens mais de faire signer une décharge s’ ils préfèrent rester. Dommage qu’ il y ait des gens qui veulent décider à leur place pour éviter q.u’ ils soient à la charge de l’ Eat et de la Société

    • 8 février à 02:56 | rakotoson (#8023) répond à kartell

      HALTE AU BLING BLING !!!

      *En parcourant tous les posts concernant l’ expulsion - allant jusqu’ à la mise en branle de la mesure extrême manu militari - des occupants des maisons construites dans le périmètre des zônes sinistrées d’ Ampamarinana , Mahamasina, Ambatobevanja ,Ambatovinaky ... je me demande pourquoi on n’ a pas pensé à des mesures pérennes et non à des actions genre tips tops auxquels nos dirigeants successifs nous ont habitué jusqu’ à présent .

      Nos dirigeants doivent supprimer à jamais les 26 coups de canon tirés - tous les ans - du Lac Anosy ,soit à un à 2 à 3 km à vol d’ oiseau des lieux incriminés, dans les le cadre des festivités du 26 juin , Fête de l’ Indépendance , à l’ issue du défilé militaire . Mais , également, les feux d’ artifice tirés , la veille , toujours du même endroit , avec des salves de coups de pétard , qui n’ ont rien de tels ; mais , qui sont semblables à des bombardements en Syrie, en Afghanistan ... qu’ on voit à la télévision

      Et, ce n’ est pas tout , la cérémonie d’ investiture après chaque élection d’ un nouveau Président de la République qui a aussi droit à une salve de 26 coups de canon !!!

      Car, avec un peu de jugeote , sans avoir besoin de recourir à l’ expertise en explosif du BNGRC ; encore moins , aux services d’ experts chinois , français , turcs , russes , américains ... , au fil des années , ces explosions successives ont causé des fissures invisibles à l’ oeil nu , dans ces rochers , lesquelles - à la suite des pluies diluviennes de ces dernières années - ont provoqué les drames que l’ on sait de ces dernières années ; !!!
      Sous d’ autres cieux , ces expulsions - sauvages entraînent des marches de contestation avec des banderoles dans les rues ; de la capitale ; mais , chez nous, les manifestants déjà victimes par ailleurs - malgré eux - d’ expropriation soit disant pour leur sécurité seront accueillis à coup de gaz lacrymogène.

      La solution , dans l’ immédiat , est de ne pas intimer les gens à quitter leur foyer avec leurs biens mais de faire signer une décharge s’ ils préfèrent rester. Dommage qu’ il y ait des gens qui veulent décider à leur place pour éviter q.u’ ils soient à la charge de l’ Eat et de la Société

  • 6 février à 13:24 | Jipo (#4988)

  • 6 février à 13:31 | rayyol (#110)

    Les plusieurs centaines de morts causes par la rougeole a Madagascar sont une honte totale Comment un etat peut laisser les choses degenerer a ce point C est vrai les elections passent avant la vie de ces milliers d enfants Ce n est pas vous qui avez a subir ces pertes de vie inutile parce que p ;revenable ce ne sont pas vos enfants Tous crevent dans l indifference totale

  • 6 février à 13:59 | Jipo (#4988)

    Avant de demander aux gens de partir, prévoir leur relogement est impératif et primordial , est-ce le cas ?
    D’ autre part ceux qui sont là depuis parfois plusieurs générations, diligenter une équipe pour informer les concernés des risques qu’ ils encourent et signent une décharge désengageant l’ Etat en cas de catastrophe .
    Maintenant sans vouloir dénigrer et critiquer les sans dents, quand on voit le niveau d’ irresponsabilité, d’ incivisme et d’ immaturité des habitants, peut-on leur laisser ce choix ?
    La demande des autorités d’ évacuer montre qu’ ils ont choisi et n’ ont pas le temps de tergiverser , bien conscients qu’ ils ont à faire à des compatriotes à leur image : irresponsables , le devoir d ’ ingérence s’ applique au nom de la sacro sainte prévention , redorant au passage son blason de dirigeants responsables, veillant a la vie de leur administrés, je n’ ai pas dit santé : la rougeole ( entre autre) s’ en charge ...

    • 6 février à 15:26 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      A quand la même éducation citoyenne au paradis enfin retrouvé , encore quelques : décennies, siècles ?
      https://youtu.be/HW-11jecQb8

    • 6 février à 17:44 | NTMO (#10005) répond à Jipo

      La décharge n’est pas une solution non plus...
      Quid des enfants qui habiteraient avec leur parents « s’en fout la mort » ? Et les visiteurs, les mpanampy et les livreurs de pizza ?
      Il faudrait aussi exiger une provision pour la recherche de leur dépouille pour qu’elle ne soit pas supportée par d’autres...
      L’État ne doit pas permettre de demi-mesures dans ce cas. Il s’érige en protecteur de tous, sans tergiverser.

    • 6 février à 17:48 | NTMO (#10005) répond à Jipo

      La décharge n’est pas une solution non plus...
      Quid des enfants qui habiteraient avec leur parents « s’en fout la mort » ? Et les visiteurs, les mpanampy et les livreurs de pizza ?
      Il faudrait aussi exiger une provision pour la recherche de leur dépouille pour qu’elle ne soit pas supportée par d’autres...
      L’État ne doit pas permettre de demi-mesures dans ce cas. Il s’érige en protecteur de tous, sans tergiverser.

  • 6 février à 17:33 | Mandinika (#2986)

    Les habitants devront quitter ces lieux sans savoir où aller !... vivre au Kianja mitafo et les autres places collectives... risque de perdre les biens... mais aussi un choix entre la vie et la mort (possible)...

    Mais coryez-moi, à l’heure actuelle où la propriété foncière est la plus importante, et que la ville est déjà surpeuplée, et nous tous savons bien qu’il est très difficile de trouver un endroit pour se loger ici, donc après le départ de ces habitants (qui vont quitter ces lieux à cause de cet ordre), il y aura d’autres qui viendront y vivre... et ce sera le mème problème !

  • 7 février à 00:34 | Jipo (#4988)

    @ NTMO
    Heureusement que vous avez rajouté le O , mais : vous vous trompez d’ interlocuteur en plus de jugement & déduction qui n’ engagent que vous .
    Quant aux livreurs de pizza ils livrent sans "tergiversations" Palaces, bidonvilles , comme décharges ...

    • 7 février à 06:47 | NTMO (#10005) répond à Jipo

      C’est bien vous qui parlez de faire signer une décharge à ceux qui voudraient rester habiter dans les maisons à risque, situées dans la zone d’éboulements probables.
      Je rétorque que cela n’est pas une solution car ces signataires mettraient en danger la vie de leurs enfants (entre autres) qui eux n’ont rien demandé et rien signé non plus.
      La sécurité civile au niveau de l’etat ne s’embarrasse pas décharges.
      Pouvez-vous signer une décharge pour avoir le droit de ne pas mettre votre ceinture de sécurité en voiture ? La loi vous protège que vous le vouliez ou non.

    • 7 février à 12:08 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      @ NTMO :
      "La demande des autorités d’ évacuer montre qu’ ils ont choisi et n’ ont pas le temps de tergiverser , bien conscients qu’ ils ont à faire à des compatriotes à leur image : irresponsables , le devoir d ’ ingérence s’ applique au nom de la sacro sainte prévention " .
      On comprend ce qu’ on peut et pas que : veut ...

  • 7 février à 06:16 | lanja (#4980)

    Misy dia mihevitra ny olona ho adala tsy hiraharaha ny loza mitatao aminy, tsy Adala izy ireo fa very hevitra tanteraka, tsotra ny Antony, sady tsy grande vitesse no tsy manarapenitra n’y fandraisana andraikitra....kianja mitafo...trano mora...vonjy maika. ..sns sns...aiza daholo ireo novoriana t@IEM no tsy hita, sanatria ve resaka volamena s’y bdr ihany , fa raha vao resaka social Dia tsy misy hita, amiko Dia taratry n’y ho avin ity firenena ity izao,......... n’y cadillac no hasiana fiarovana MBA tsy
    ho voakasiky ny tanan n’y mahatra

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS