Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 septembre 2020
Antananarivo | 23h12
 

Société

Ministère du Travail

Les personnes vulnérables à la Covid-19 n’ayant pas repris leur travail risquent une suspension

samedi 5 septembre | Fano Rasolo

Les entreprises du secteur privées viennent d’être désormais autorisées à suspendre le contrat de travail des personnes considérées vulnérables à la Covid-19 qui n’ont pas encore repris leur lieux de travail, selon une note publiée par le ministère du Travail, de l’emploi, de la fonction publique et des lois sociales (MTEFPLS), jeudi dernier.

« Les entreprises ou autres établissements privés sont autorisés à suspendre le contrat de travail de toute personne vulnérable à la maladie virale ayant déjà consommé et dépassé les 15 jours prescrits par la note du 29 juin 2020 et qui n’a pas encore rejoint son lieu de travail ». Ainsi, selon cette note, tous les travailleurs vulnérables issus du secteur privé sont invités à reprendre leurs activités pour éviter une éventuelle suspension de leur contrat de travail et le non-paiement de leurs salaires.

En effet, selon le code du travail, un employé est autorisé à cesser temporairement de travailler pendant une période de 15 jours pour raison de santé tout en percevant son salaire. Mais passé ce délai, le contrat de travail peut être suspendu pour une période de six mois si l’employé ne rejoint pas encore son travail. Le 29 juin dernier, le ministère a sorti une note sur les mesures générales applicables aux personnes vulnérables à la Covid-19 dans le secteur privé mais aucune disposition particulière ne définit le statut de ces travailleurs considérées comme vulnérables après les 15 jours autorisés par la la loi.

Le secrétaire général du syndicat SEKRIMA, Henri Rémi Boutoudi, regrette que les employés du secteur privé ne soient pas protégés par la loi dans cette situation de crise sanitaire. Il a affirmé qu’un travailleur vulnérable à la Covid-19 a déjà porté plainte la semaine dernière auprès de ce syndicat, après son licenciement malgré le fait qu’il ait effectué un télétravail durant toute cette crise sanitaire.

De son côté, le directeur général du travail et des lois sociales, Jerson Razafimanantsoa a fourni des explications suite à la polémique engendrée par la publication de la note du MTEFPLS : « l’objet de la note est à la fois l’intérêt des employés et celui de l’employeur. Cette suspension de contrat est différente du chômage technique en ce sens que les employés à suspendre pour cause de vulnérabilité à la maladie doivent percevoir une indemnité de suspension de travail, cette situation de vulnérabilité équivalant à une maladie de longue durée. Toutefois, la suspension ne doit pas excéder six mois ».

Les personnes diabétiques, des hypertendus, des asthmatiques, des cancéreux, ceux qui souffrent d’insuffisance rénale, de problèmes cardiaques ou d’autres pathologies chroniques, ainsi que des personnes âgées de plus de 60 ans sont toutes considérées vulnérables à la maladie virale.

19 commentaires

Vos commentaires

  • 5 septembre à 09:10 | Noue (#2427)

    — -Les personnes diabétiques, des hypertendus, des asthmatiques, des cancéreux, ceux qui souffrent d’insuffisance rénale, de problèmes cardiaques ou d’autres pathologies chroniques, ainsi que des personnes âgées de plus de 60 ans sont toutes considérées vulnérables à la maladie virale.---

    C’est vraiment grave de ne pas savoir la signification de "vulnérable" et qu’on force ces personnes vulnérables à reprendre leur travail. Où allons-nous ?

    • 5 septembre à 09:29 | betoko (#413) répond à Noue

      C’est à l’appréciation de l’employeur si certaines personnes ne peuvent toujours pas reprendre le travail et avec l’avis des médecins

    • 5 septembre à 10:06 | Eloim (#8244) répond à Noue

      Que veut dire : Etat d’Urgence Sanitaire ? N’est-ce pas une situation d’exception ? Alors, une mesure d’exception s’impose ! Pourtant, personne n’est à l’abri de l’attaque de ce fléau. Donc, est ce une solution de frapper des personnes vulnérables "AU COVID-19" de se soumettre à la suspension de leur travail ? Où est l’égalité de "CHANCE" de servir le pays en adoptant les mesures d’exclusion alors que le pays même le monde entier essayera de trouver les moyens de subsistance pour son peuple ? Donc, c’est à travers de l’agissement de nos dirigeants face à cette situation si difficile que traverse le pays qu’on juge leur efficacité, voire même leur "PATRIOTISME". Parfois, "deux poids deux mesures" le maîtres-mot qui se profile au sein des différents départements étatiques. On craint fort de ce que personne n’attend, la vengeance politique propulsée par la haine viscérale entre les "EX-" et l’actuel dirigeant du pays. A qui profite le crime ?

    • 5 septembre à 13:03 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Noue

      @ kelitoko fozaorana antimôla

      Mbola kitoatoa sy tsy fahaiza-miasa Ary fanalikana olona iany no misy isanandro valy mihirtra.

      Nilaza reo mpitondra tsy Mahay Ninin reoTéo aloha fa afka tsy miasa reo osa. (Tsy nisy dieu fampharana io fa nandeh Ozzy @ Zao).
      Tato aoriana de le azo ahantona @ asany reto farany.( Nasiana didy fampharana mihintsy)
      Tokony azavaina tsar aloh Ty oe fampihantonana Ty fa tena mampisavorovoro.
      Misy @ reo olona reo anefa mety naka t@ l’ay trosa CNAPS ; Iza zany no andoha n’y volan’reo nahantona ry antimôla ???!!!
      Tsisy saina.

  • 5 septembre à 09:44 | Noue (#2427)

    "betoko" , vous aussi , vous n’avez rien compris !

    selon une note publiée par le ministère du Travail
    Ainsi, selon cette note, tous les travailleurs vulnérables issus du secteur privé sont invités à reprendre leurs activités pour éviter une éventuelle suspension de leur contrat de travail et le non-paiement de leurs salaires.

    • 5 septembre à 10:02 | Oursvagabond (#9660) répond à Noue

      @ Noue (#2427)

      "betoko" , vous aussi , vous n’avez rien compris !". ben oui pas d’images dans le texte pour faciliter la compréhension !

    • 5 septembre à 10:04 | betoko (#413) répond à Noue

      D’accord en effet cela est incompréhensible

  • 5 septembre à 10:27 | Isandra (#7070)

    Je suis tout à fait d’accord ; ce ne sont pas aux employeurs de supporter ça, ils ont déjà assez souffert à cause de cette crise.

    • 5 septembre à 10:42 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      En fait, je trouve que c’est un faux débat d’axer sur les employeurs, les syndicats devraient se battre qu’un organisme les remplace, afin que ces employés puisse continuer de percevoir des indemnités.

    • 5 septembre à 12:01 | dominique (#9242) répond à Isandra

      abrutie complète et les prof du secteur privé qui n’ont pas touché 1 seul mois de salaire depuis le mois d’avril ; c’est qu’elle employeur qui a supporté ça ???? ET JE SAIS DE QUOI JE PARLE !!! idiote avant d’écrire tes idioties renseigne toi demeurée !! ..... il y a des femmes prof obligés de faire des heures de couture pour ne pas crever de faim ( Sambava) ; t’est pas au courant demeurée ??? et c’est ton kalif de président complètement a côté de la plaque avec ses conneries de potion magique qui fait quelque chose pour eux ?? non rien est fait comme toujours aux abonnés absents ... renseigne toi bien avant d’écrire tes idioties demeurée ...

  • 5 septembre à 10:34 | arsonist (#10169)

    Ouaouuh !
    Ils vont suspendre les personnes vulnérables !
    Reste à savoir s’ils vont les suspendre haut et court !
    Diantre ! Çà rigole pas ! Hein !
    Bah ! Il restera toujours les personnes invulnérables dans ce pays après cette purification .

  • 5 septembre à 11:31 | arsonist (#10169)

    Bataille anti colonialiste du weekend .
    Ouverture .

    Première salve .

    (i) Cela commence par une fatigante dissection de la personne du jomaka foza mâle ambatomanga dadanaivo-betoko .
    Vite , un scalpel !
    1. << # 4 septembre à 13:39 | arsonist (#10169)
    << Sur ce forum il y a plus c.on que chacum des membres du tandem besileo foza femelle isandra et jomaka foza mâle dadanaivo-betoko ambatomanga .
    << Inutile de préciser qui est ce ? Puisque c’est évident pour tout le monde .

    2. << # 4 septembre à 14:01 | betoko (#413) répond à arsonist ^
    << Ne te Afrique pas de disséquer sur ma personne , tu n’es pas à la hauteur

    (ii) Cela continue par les pleurs d’un prétendu gaulois qui ne sait plus qui étaient , ni d’où venaient , ni que faisaient , ni où s’établissaient les scélérats barbares Wisigoths .

    1. << 4 septembre à 17:54 | olivier2 (#9829)
    << Pleure Gaule oh mon pays..
    << Pleure face a ces attaques scélérates de Wisigoths venus des tropiques..
    << Les agressions barbares continuent..

    2. << 4 septembre à 21:20 | arsonist (#10169) répond à olivier2 ^
    << L’ olivier ferait mieux de s’accaparer des connaissances à propos de l’Histoire de la Gaule qu’ il prétend être son pays à lui .
    << L’ Histoire de la Gaule seulement .
    << Pas celle de l’ empire romain .
    << Qui étaient les Wisigoths ?
    << D’ où venaient-ils ?
    << Qu’ est-ce qu’ ils avaient fait ?
    << Avec qui il ne faut pas les confondre ?
    << Se prétendre gaulois et ignorer tout de l’ Histoire de la Gaule !
    << Quelle misère !

    En attente de la réplique et de la deuxième salve .

  • 5 septembre à 11:48 | dominique (#9242)

    NON ils n’auront pas de suspension pour aller directement entre quatre planches au cimetière de la ville et ça c’est une certitude .... avec des fêles comme ça , dirigeants compris ; ici il faut s’attendre a tout !!!

  • 5 septembre à 12:00 | Shalom (#2831)

    Et nous avons oublié de dire que ces "vulnérables" ne peuvent en plus prendre du CVO et ce en période d’application de l’urgence sanitaire.
    En revanche, les fonctionnaires vulnérables payés par nos impôts peuvent continuer à rester chez eux.
    Aussi, tout a l’air limpide, l’urgence sanitaire est là pour laisser DJ T9 à faire TOUT CE QU’IL VEUT et empêcher les autres d’agir pour ce pays. Il peut rassembler la population mais le peuple ne peut se rassembler à sa guise.
    D’ici quelques temps, les "mpisolelaka" vont dire : il n’y a que DJ T9 qui œuvre, qu’est-ce qu’ils font les autres ? Nous sommes dans le pays des "mpanongam-panjakana".

  • 5 septembre à 12:05 | arsonist (#10169)

    Hé ! Voici une suite d’un événement qui a scandalisé le prétendu gaulois ,
    l’olivier pleurnichard qui a évoqué sur ce forum
    les "wisigoths scélérats barbares venant des tropiques" .

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/politique/obono-dans-valeurs-actuelles-une-victimisation-organis%C3%A9e-pour-le-porte-parole-du-rn/ar-BB18JiAg?ocid=msedgdhp

  • 5 septembre à 12:21 | betoko (#413)

    Dominique
    Est ce que ce sont des profs de l’enseignement public ou privé .S’ils sont dans le public cela m’etonne beaucoup et si C’est dans un établissement privé pourquoi leur directeur n’était pas aller se plaindre auprès du gouverneur de sa région ou s’adresser à leur député ?

    • 5 septembre à 12:53 | arsonist (#10169) répond à betoko

      Une suggestion .

      Puisque le foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko veut que sa personne soit disséqué par mes soins (selon ses écrits ici même)
      alors , si un collège ou un lycée (public ou privé, peu importe) souhaite faire bénéficier à leurs élèves les connaissances que cette dissection leur apportera , la dissection se fera dans ledit établissement .

      Recommandation : si un établissement est intéressé , il doit faire vite car si une fac de médecine est mis au parfum de la chose les carabins ne manqueront pas de se saisir de la proie au dépens de l’ établissement du secondaire .
      D’un autre côté le foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko ne va pas changer d’ avis pour deux raisons
      . c’est un homme de parole
      . il sait très bien ce que disséquer veut dire (c’est un keum qui sait absolument tout sur absolument tout)

    • 5 septembre à 14:16 | Jacques (#434) répond à betoko

      5 septembre à 12:53 | arsonist (#10169) répond à betoko

      Bonjour Arsonist,

      Je n’ai pas saisi ce qu’il voulait dire, le jomaka-betoko-dadanaivo-fohy-tongotra-havia d’ambatomanga avec son " Ne te Afrique pas de disséquer sur ma personne , tu n’es pas à la hauteur... "

  • 5 septembre à 13:54 | Besorongola (#10635)

    ILS FAUT QUE LES MALGACHES SE BATTENT OU SE PLAIGNENT POUR PERCEVOIR LEURS INDEMNITES SINON RIEN ! QUELLE HONTE .

    En France la totalité de la population active a perçu 1500 euros / personne/mois sans se battre ni se plaindre pendant le confinement . C’est au gouvernement de décider et de fixer ce montant pour tous .
    COMMENT CA SE PASSE A MADAGASCAR ?
    5 septembre à 10:42 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^
    En fait, je trouve que c’est un faux débat d’axer sur les employeurs, les syndicats devraient se battre qu’un organisme les remplace, afin que ces employés puisse continuer de percevoir des indemnités.

    5 septembre à 12:21 | betoko (#413)
    Dominique
    Est ce que ce sont des profs de l’enseignement public ou privé .S’ils sont dans le public cela m’etonne beaucoup et si C’est dans un établissement privé pourquoi leur directeur n’était pas aller se plaindre auprès du gouverneur de sa région ou s’adresser à leur député ?

    Une balle de pistolet coûte entre 0,50 euro à 1euro c’est à dire entre 2000 Ar et 4500 Ar et pour épater la galerie , Rajoelina s’amuse à gaspiller l’argent pour ses loisirs que de donner aux pauvres . Rajoelina doit faire attention à ses faits et gestes parce que la population souffre et tout ce qui est campagne mennée par Rajoelina pour sa popularité (mi zesta) peut se retourner contre lui .

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS