Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 23 octobre 2020
Antananarivo | 11h25
 

Education

Coronavirus

Les neuf élèves contaminés issus de la même école

samedi 9 mai | Fano Rasolo

La ministre de l’Education Nationale, Rijasoa Josoa Andriamanana, a confirmé que les neuf (09) enfants entre 9 à 12 ans atteints du Covid-19 sont des élèves d’une même école privée à Alarobia Amboniloha. Ils ont été contaminés par un de leur camarade de classe testé positif au Covid-19, samedi dernier. Ces élèves sont issus des quartiers de Soavimasoandro, Alarobia, Mahatony et Amboniloha.

Après la découverte de ces cas de contamination à l’école, certains parents d’élèves ont réclamé aux autorités de refermer à nouveau les portes des établissements scolaires. La ministre, lors de la distribution des aides sociales « Vatsy Tsinjo » aux enseignants, hier, au Lycée moderne Ampefiloha ne s’est pas prononcé sur le sujet. « L’Etat et le ministère ont pris acte des inquiétudes des parents d’élèves. La fermeture de quelques écoles, collèges et lycées publics qui a causé aujourd’hui (ndlr : hier) le retour de certains élèves à la maison, n’a rien à voir avec ces cas mais uniquement à cause de cette distribution d’aides humanitaires aux enseignants. Comme prévu, les élèves retourneront en classe lundi prochain, mais d’ici là, nous verrons s’il y aura une nouvelle décision », a déclaré la ministre.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 9 mai à 11:38 | Vohitra (#7654)

    Au début de l’année, ces enseignants avaient fait un mouvement de grève pendant une semaine car ils n’avaient pas reçu leurs parts de « panier garni » de la part du calife…et plus tard, la dame première responsable de la boutique était débarqué sans ménagement…et pour éviter que le même phénomène se reproduise, ainsi, on avait procédé à ce que ces enseignants puissent bénéficier des aides humanitaires, eux qui sont déjà bénéficiaires d’une hausse de salaire de 13 % dès le mois de janvier 2020…alors que dans les Fokontany, nombreux sont les démunis et indigents qui n’ont pas pu encore recevoir ces aides…

    Passons !

    Au vu de la situation, on n’aura pas besoin de la prophétesse brésilienne pour annoncer que les écoles sont devenues des foyers potentiels de contamination et de dissémination de la maladie…ou c’est l’inverse, les cas de contamination par contact dans les Fokontany et ménages sont disséminés activement dans les écoles et atteignant ainsi les innocents écoliers…

    Il ne fait pas paniquer pourtant car… « Comme prévu, les élèves retourneront en classe lundi prochain, mais d’ici là, nous verrons s’il y aura une nouvelle décision »…on attend la future décision du calife, s’il y en aura…il se pourrait que des barils de potion magique seront acheminés dans chaque école d’ici là…

    Le responsable propose, lui, il dispose…nous, on a notre Mohammed Bin Salman gasigasy…

  • 9 mai à 15:06 | Marika (#9389)

    Ces 09 enfants ont des parents, des proches, des familles, même choses dans leurs classes
    respectives les autres enfants dans l’établissement ont tous leurs familles,et entourages ce qui
    représente déjà une bonne centaine de personne voire plus.
    Ont-ils été tous testés ????D’où sortent les chiffres ???

  • 9 mai à 18:46 | Rakoto (#10929)

    1 - Académie Nationale de médecine de France, en 2019 a déclaré (avant l’apparition de covid) :
    Artemisia : l’utilisation de cette plante pourrait entraîner une complication mortelle, ....

    2 - Autre déclaration de l’académie de Médecine (2020) :
    La consommation de litres de tisane d’artemisia, de composition incertaine, pendant sept jours, sans autre traitement, par de jeunes enfants impaludés les «  ?expose (...) à un risque élevé d’accès pernicieux ? » (neuropaludisme), une complication grave du paludisme qui se traduit par une atteinte du système nerveux pouvant mener au décès, ...

    ****

    Le professeur Brian Klaas, un spécialiste de Madagascar à l’University College de Londres, a estimé que la position de M. Rajoelina pourrait causer plus de tort que de bien aux citoyens malgaches.

    "C’est dangereux pour deux raisons - la première est que certaines personnes vont le prendre [Covid-Organics] alors qu’elles ne devraient pas ", a-t-il déclaré à la BBC Newsday.

    "Et deuxièmement, cela donnera aux gens un faux sentiment de sécurité, de sorte qu’ils finiront par faire des choses qu’ils n’auraient pas faites autrement et se mettront, ainsi que les autres, en plus grand danger."

    Si le virus commençait à se propager, il pourrait être "dévastateur" car le système de santé du pays est faible, avec seulement six respirateurs pour une population de 27 millions de personnes, a-t-il dit.

    ****

    Depuis 30 ans, j’ai suivi les actualités scientifiques et médicamenteuses :

    1 - La médecine traditionnelle existe en France : pharmacien herboriste (diplôme obligatoire), mais il distribue les feuilles avec une question préalable avant de la conseiller, ...
    A Montpellier, il y a un jardin des plantes depuis 1593, tous les étudiants en pharmacies doivent passer à ce lieu avec son prof pour se former, demandez à quelques pharmaciens de Tana.

    2 - Les plantes médicinales de Madagascar sont reconnus par des grands chercheurs universitaires français ( ex Pr Pelcoeur de Montpellier) mais il y a des études avant que sanofi commence la production.

    3 - Aucun formule de médicament n’est gardée secrète, elle est inscrite et bien visible sur la boite (même sur le Ravitsara, Noni de Homeopharma,... On pose un Brevet, une marque déposée, ....
    même pour un doliprane à 1 € ou un anti cancéreux à 5 000 euros la boîte.

    4 - un médicament qui guérit DEUX personnes (mais qui peut aussi une guérison naturelle) n’est pas valable : 0,02 % de réussite ?

    - Informez vous avec les autres canaux de média Africains, Européens, ....
    - Lisez l’avis des docteurs Africains à qui on fait des dons, …
    Je ne fais de politique, mais la santé est unique, écouter votre médecin qu’un clown ou une pub à la télé,

    Bonne santé à tous

    Rakoto de Montpellier

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS