Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 octobre 2020
Antananarivo | 01h29
 

Société

Précipitations

Les inondations et embouteillages sévissent à Antananarivo

samedi 22 février | Fano Rasolo

Le fait recommence éternellement. L’inondation devient de plus en plus tragique dans la Capitale. Suite aux pluies torrentielles d’hier, plusieurs quartiers sont envahis par les eaux, comme Anosy, Besarety, Andravohangy, Analakely, etc ... A Analakely, le niveau des eaux est juste en bas du genou, ainsi qu’à Besarety. Les Tananariviens ne sont plus surpris de cette montée des eaux, car c’est devenu une habitude à chaque arrivée des précipitations, même pendant un laps de temps réduit.

« Nous devons faire un plan d’urbanisme pour que les canaux d’évacuation d’eau ne soient plus bouchés par les constructions illicites dans la Capitale. Ce débordement se répètera toujours si des solutions pérennes ne sont pas trouvées face à cette situation qui ne cesse de s’aggraver à chaque période des pluies. J’étais à Analakely pour rentrer à Ankazomanga pendant la montée des eaux, mais je n’osaispas continuer car les eaux envahissaient la chaussée, et j’ai dû garer mon véhicule en attendant que les eaux aient tari », selon un conducteur de véhicule.

Embouteillages

De nombreux quartiers subissaient des embouteillages monstres vers la soirée à cause de l’inondation. Plusieurs voitures se trouvaient coincées aux 67 Ha, à Analakely, Anosy, Anosibe, Antanimena, et à Ambohibao, qui étaient noirs d’embouteillage, hier soir.

« J’ai mis presque deux heures pour aller des 67 Ha à Anosy, à cause de l’embouteillage. Je n’osais pas marcher à pieds à cause des pluies abondantes », témoigne Ranto Rakotoarivony.

Beaucoup ont souffert de l’embouteillage causé par les fortes pluies de la soirée d’hier.

Les problèmes de l’inondation à Antananarivo n’ont pas encore été résolus jusqu’ici, mais le projet « Produir » financé par la Banque Mondiale doit délivrer la Capitale de ce fléau dont les effets sont plus particulièrement ressentis les bas quartiers. L’objectif de ce projet est d’assainir le canal C3 pour éviter l’inondation dans la ville d’Antananarivo.

57 commentaires

Vos commentaires

  • 22 février à 11:00 | nash (#4185)

    J’espère qu’une sérieuse étude d’impact a été, est, ou sera faite avant de se lancer tête baissée dans le bétonnage futur immédiat du Betsimitatatra ? Parce que toutes ces rizières forment un grand lac de retenue, de régulation. Sinon les haut-fonctionnaires des ministères à Tanàmasoandro auront intérêt à apprendre à nager...

  • 22 février à 11:08 | vatomena (#8391)

    Quand un bateau est trop chargé ,il coule . Dans une ville construite par le Colon pour 300 000 ou 500 000 habitants et qu’on y enfourne 2 0u 3 millions de personnes ,voilà ce qui arrive. Les abrutis sont au pouvoir .Ils ne prévoient rien.

    • 22 février à 11:58 | Isambilo (#4541) répond à vatomena

      Le Colon !!! j’apprécie la majuscule.
      Il est temps de se mettre à jour monsieur Caillou.
      Cette ville date du 16e siècle en même temps que l’asssinissement du Betsimitatatra et la construction de la digue le long de la rive droite de l’Ikopa. La rive droite a été laissée telle que pour l’agriculture.
      Le colon n’a jamais était qu’un parasite qui a vite fait de profiter du Bumidom pour grossir les rangs de l’administration française.

    • 22 février à 12:14 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Un peu de mémoire Isambilo — Comparez les photos de la ville prises en 1900 avec celles de 1930, puis de 1970. Pour la mise à jour ,regardez le bas d’Analakely un jour de pluie. Au passage vous pourriez me rappeler lequel de nos ancetres malgaches a creusé les deux tunnels de Tananarive.Et quel mpanjaka a alimenté les bornes fontaines d’autre fois en eau potable gratuite.Je lui dois toute ma reconnaissance

    • 22 février à 13:47 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Oui,Isambilo Colon avec un C majuscule - Le colon est devenu un personnage mythique . 3 générations de malgaches en ont jamais rencontré un. Ils ignorent que l’école de médecine ,c’est le colon ; L’Académie malgache ,c’est le colon, ;l’école d’administration de Le Myre de Vilers ,c’est le Colon , ;L’eau potable au robinet et à la fontaine ,c’est le colon ;,Les tunnels de Tana ,c’est toujours le colon....Le train qui ne roule plus ,ce n’est pas le colon ; l’eau devenue rare et précieuse en ville ,ce n’est pas le colon, ; les rizières remblayées ,ce n’est pas le colon,les 4 mis ,ce n’est pas le colon, ;les massacres de rues pour garder le pouvoir ,ce n’est pas le colon ;,la guerre de tous les jours dans la brousse du sud ,ce n’est pas le Colon ;
      Malheureux Colon ,dors en paix.

  • 22 février à 11:31 | Vohitra (#7654)

    Des le 17eme siecle, les ancetres avaient su s adapter a la nature, et en tirer profit pour vaincre l ennemi de toujours : la famine...

    Mais avec des illumines de revolutionnaires progressistes assoiffes de modernite, vraincre la nature est devenu un leitmotiv.

    Et quand un calife veut inscrire son nom a cote de ceux des grands hommes fondateurs de cet espace de vie, la menace d inondation permanente reste une realite poignante a chaque saison pluvieuse...

    Ancien habitant de Besarety, le calife aurait du savoir en tirer des lecons...

    • 24 février à 15:55 | saint-augustin (#9524) répond à Vohitra

      Mais qu’est-ce que Vohitra attend pour résoudre tout ça et pourtant c’est à Tanà mais non plus à Androy ?
      à Bientôt

    • 24 février à 15:56 | saint-augustin (#9524) répond à Vohitra

      Mais qu’est-ce que Vohitra attend pour résoudre tout ça et pourtant c’est à Tanà mais non plus à Androy ?
      à Bientôt

    • 24 février à 15:57 | saint-augustin (#9524) répond à Vohitra

      Mais qu’est-ce que Vohitra attend pour résoudre tout ça et pourtant c’est à Tanà mais non plus à Androy ?
      à Bientôt

  • 22 février à 13:00 | Isandra (#7070)

    Un grand architecte notoire a dit ceci : « Quelque soit le secteur économique, tout est prioritaire en ce moment. Tanà-Masoandro est, non seulement indispensable, mais surtout vital pour le futur de la capitale »

    Tous les travaux d’entretien pour cette ville en agonie après 15 ans de la gestion Ravaloesque, ne sont que rafistolage ne résoudront point les problèmes.

    La seule solution, c’est Tana-masoandro où on pourra transférer les principaux centres d’intérêt du centre ville de Tana.

    • 22 février à 13:30 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Madagascar se résume pas à Antananarivo .Il y a aussi les provinces. Donnez de l’eau aux mahafaly ,aux antandroy ,aux bara— foin de palais administratifs à Tanamasoandro . Boire et manger d’abord !

    • 22 février à 13:41 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Isandra,
      Ce ne sont pas que les 15 ans de Ravalo qui ont conduit à cette situation !
      Jusqu’en 72/73 cette ville était parfaitement entretenue ainsi que la quasi majorité des infrastructures nationales existantes !
      Nous connaissons les décisions stratégiques prisent dans ces années 70 qui ont conduit à la situation dramatique (surtout pour le peuple ) actuelle !
      Pourquoi ne pas reprendre une conduite responsable et remettre à plat ce qui s’est fait (mal) à cette époque !
      La raison et le sens des responsabilité,la gestion en bon père de famille , ne sont pas que des concepts d’origine Européenne ou importée par les colons !
      Cela existe et a existé aussi dans la culture séculaire de ce pays !
      Il suffit de reprendre certaines traditions et de les faire évoluer tout en gardant la tète haute et fière !

    • 22 février à 14:01 | rayyol (#110) répond à Isandra

      En attendant la solution on laisse crever De toute facon sa ne reglera en rien les problèmes du vieux Tana Est ce a dire si lon commence la nouvelle ville on laisse tomber la vieille Qu elle finisse sous l eau dans la merde on n en a que faire qu elle soit polluer a lextreme la construction va tout regler J oubliait j ai dit a Finengo que je ne discutait plus avec un robot

    • 22 février à 14:05 | betoko (#413) répond à Isandra

      Que certains aimeraient que le projet Tana-Masoandro ne se réalise pas surtout les anti-Rajoelina primaires et les TIM

    • 22 février à 14:42 | rayyol (#110) répond à Isandra

      Bekoto Vous êtes totalement dans les prunes Anti Rajoelina primaire Ou avez vous pécher cela Vous êtes le 2iem robot
      Je suis pour Andry depuis la revolution mais tres conscient de ses faiblesses J ai aussi une tête sur les épaules et je regarde ce qui est a faire et suit en désaccord avec sa facon de procéder S il le fait tant mieux et s il reussit aussi Mais je me permet de dire que je crois que ce n est pas le bon moment Si les milliards necessaire arrivent tant mieux j applaudit Ce ne serait pas ma facon de procéder chacun son opinion n est ce pas On appelle cela de la critique Je sait tres bien qu il ne changera pas d idée a cause de mon opinion c est pour cela qu il est president et moi rien de semblable

  • 22 février à 13:24 | lé kopé (#10607)

    Depuis 60 ans , rien n’a été fait dans ce Pays, et tout à coup ,Dieu créa un DJ , un spécialiste des bals poussières (mampirevy) ,et la lumière jaillit ... Plus de coupure d’eau , la santé accessible à tous , la sécurité rétablie , les infrastructures surtout les routes en bon état , les élèves scolarisés et j’en oublie d’autres . Ce n’est qu’une question de timing , il reste encore quatre années pour résoudre ces problèmes !!! Dépêchez vous quand même ,car la patience a ses limites et la certitude n’est qu’une folie des grandeurs ...

    • 22 février à 14:16 | Isandra (#7070) répond à lé kopé

      Le Kope,

      Vous étiez aussi patient pendant 60ans, pourquoi d’un coup comme ça, vous êtes aussi impatient, ne pouvez plus attendre 4 ans pour voir les réalisations ?

      Avouez la vérité, au fond de vous, vous le prenez comme Messie faiseur de miracle ah !

  • 22 février à 14:03 | rayyol (#110)

    Et les deux vautour Hery Ravalo sentent la charogne Mais leur chance sont quand meme nulle Is sentent trop la vomissure

    • 22 février à 14:15 | ratiarison (#10248) répond à rayyol

      O ??RY RAYOOK À ??MBA sokafo TSARA aloha ny temaso ??? Vendrana s’y dondrona

    • 22 février à 15:02 | Besorongola (#10635) répond à rayyol

      Attention ! LES PAROLES PASSENT MAIS CE QUI EST ECRIT RESTE .
      Selon Finengo Rayyol est une girouette !

      11 avril 2018 à 17:26 | rayyol (#110)
      En tout cas a l actif de Hery ,L on peut dire ce que l on veut
      Une chose sure est visible
      Il a pu se maintenir au pouvoir pendant près de 5 ans sans aucun depute élu Si ce n est pas etre malin c est quoi .
      Avec des ripoux près a le dégager a n importe lequel moment Gouverner avec cette engeance est déjà un miracle en soit
      Donc en temps normal avec des dépités acquit a sa cause qu un serait t il
      Il a quand meme réussit a enlever une couche de m-rde ce qui n est pas peu dire T preparer le terrain pour une frappe plus importante
      Il fait tellement profil bas qu il semble etre absent
      N est ce pas une force
      A date je ne l ai vu faire aucun faux mouvement
      Vous me direz il ne fait rien
      Tout coule sur son dos comme sur le dos d un canard
      Vous le croyez perdu mais il ne pert meme pas une plume visible
      Les gens c est comme un manteaux reversible il le sait tres bien
      Ils changent de bord pour un rien
      Tous n y voit que du feu .
      Attendez la vraie course n a meme pas debutee
      Je vous dirait il fait un travail de sape
      La 1er chose que vous voyez vous êtes entoure de tunnel qui forment un labyrinthe alors que vous n avez rien vu venir
      A tel point que l on ne peut imaginer qu il est derriere tout cela
      Je dirait une taupe
      Vous ne voyez rien mais elle construit son empire
      L avenir nous reserve bien des surprises je croit
      Mais s il réussit a se faire élire Il est alors d une intelligence rare
      De toute façon ses adversaires ne lui arrivent meme pas a la cheville
      Ni l amuseur de ces dames ni le fabriquant de Yaourt ni le communiste
      Et les autres on n en connaît encore rien donc a voir

    • 23 février à 09:12 | rayyol (#110) répond à rayyol

      De s associer a Ravalo n est pas un bon signe l odeur se transmet

    • 23 février à 09:13 | rayyol (#110) répond à rayyol

      De s associer a Ravalo n est pas un bon signe l odeur se transmet

    • 23 février à 09:15 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Je n ai jamais doute de l intelligence de Hery
      Mais beaucoup de celle de Ravalo Dit moi qui tu fréquente et je te dirai qui tu est

    • 23 février à 09:31 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Vous savez c est tres facile de se contredire dans ce pays quand tout ce que vous avez comme choix sont toujours les 3 meme depuis plus de 10 ans
      Tous ont montrer leurs limites comment voulez vous juger Et il faut bien faire avec ce que l on a Car c est tout ce qu il y a Apres eux la nuit
      Et maintenant c est le total pénombre .Et pas question de changement pour le moment qui voulez vous mettre a la place Ils se sont prouves incompetent Il en reste un et on verra d ici 4 ans
      Mais c est mal parti Les bons second et les compétents ne sont pas legions
      Donc oublier le mot emergence Hormis que les milliards se mettent soudainement a débouler du ciel
      Si cous croyez encore au miracle Moi j ai passer cet age Il existe des solutions simples meme si on le dit personne ne veut entendre
      Mais l on recherche les solutions immédiates qui n existent pas
      Ils vont se river le nez et être obliger de changer leur fusil d épaules que de temps perdu

  • 22 février à 14:30 | betoko (#413)

    vatomena Le menteur
    Excusons les employés ou sous traitants de l’ambassade de France dans le domaine des visas.Ils sont soumis à des pressions constantes de la part des demandeurs.voire à des menaces.
    Depûis au moins 5 ans ce ne sont plus les employés du consulat de France à Tana qui s’occupent des visas mais c’est un prestataire privé payé par le consulat Son bureau se trouve au village olympique à Ankorondrano , leus employés reçoivent les demandeurs de visas avec leur dossier et si ces dossiers seront complets ,et ils ne reçoivent aucune pression , le visas sera accepté et signé par le consul général à Tana Ambatomena et personne ne les a menacé . Il est écrit noir sur blanc à l’entrée de ce sous traitant que tout acte indélicat sur leur personnel ne sera pas toléré
    Bon an mal an , au moins 80% des demandeurs reçoivent leur visas dont la majorité est de 3 mois
    Il m’est arrivé de me plaindre auprès des employés du consulat car ce prestataire de service outrepasse ses fonctions ,Pour avoir un rendez vous avec le service de l’état civil du consulat , il fallait passer par ce prestataire en composant le 0800800 , et une fois une dame me demandait pourquoi vous avez besoin d’aller au service de l’état civil , je répondis , cela ne vous regarde pas c’est confidentiel et l’employer du consulat l’avait remonté les bretelles de la personne incriminée par téléphone devant moi
    Une précision , deux employés du consulat de France à Ambatomena préposées aux demandes de visas avant qu’un sous traitant s’en occupe se sont faits renvoyés car ils méprisaient souvent les demandeurs de visas

    • 22 février à 14:46 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Betoko ,vous etes un bi national. L’ambassade ,le consulat vous considérera toujours comme un français à part entière. Vos entrées sont libres p our la France et la Réunion. Vous avez pu constater que l’ambassade s’était déchargé sur un prestataire de services. A ce prestataire d’essuyer la colère de celui qui a été débouté.L’admission à destination de la Réunion est particulièrement difficile pour les jeunes femmes malgaches .On craint qu’elles y aillent pour la prostitution ou la séduction d’un jeune créole qui l’épouserait

  • 22 février à 16:04 | lé kopé (#10607)

    Isandra , comme tout Malagasy bien constitué ,et en bonne santé mentale , qui ne souhaiterait pas la réussite de votre Mentor ,synonyme de réussite pour tout le Pays ? Mais ,il a mis la barre trop haute et n’a pas su s’occuper des priorités du Pays .(eau ,électricité,santé, écoles,routes ... Mais , vous avez rempli un de vos contrats , les locomotives pour la FCE , train pour Manakara sont ,paraît il en haute mer !!! Pourvu qu’elles ne soient pas englouties par les vagues .Ils vous reste à faire la route d’Isandra et vous aurez rempli votre contrat ,les autres Veliranos peuvent attendre . (vody hena tsa miainga aloha ...)

  • 22 février à 16:06 | betoko (#413)

    Vatomena le menteur
    Dire que c’est le prestataire qui va subir la colère de ceux qui n’ont pas obtenu leur visa Non monsieur les demandeurs de visa sont tous avertis que s’ils ou elles ne remplissent pas les conditions requises leur visa sera refusé et les bureaux de ce prestataire sont bien protégés justement pour éviter tout dérapage j’ajoute qu’il est impossible pour une ou un touriste d’origine étrangère de se marier à l’île de La Reunion ou même en France , leur union devrait se dérouler à Madagascar pour un ou une malgache et à l’ile Maurice pour les mauriciens
    Lu sur Zinfos974,com de la semaine dernière , la police réunionnaise vient de coffrer deux touristes mauriciennes pour prostitution avec leurs proxénètes réunionnais

    • 23 février à 07:08 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Finengo---OUI,c’est bien cela ,il faut protéger les bureaux du prestataire , et meme bien les protéger !
      La prostitution est autorisée à la Réunion comme en France C’est le proxénitisme qui est répréhensible..et les malgachines sont appréciées

  • 22 février à 16:09 | ratiarison (#10248)

    O ?ry Betoko jomaka mpilelaka :Dia miandry CV n’y TRAMWAYS ****SY NY METRO ny art ry Betoko bomaga vendrana !**** mais qui vivra***VERRA RY MPILELAKA MAFANA FO**

  • 22 février à 16:14 | ratiarison (#10248)

    TSOTSOKA-taratasy lany henatra†**MPILELAKA sy mpitanty ran-kena izany no bekoto aminy***veloma any @ny lehibe fa ny ankizy EFA nihaona****

  • 22 février à 19:20 | lancaster (#10636)

    Si Paris est aujourd’hui préserve d’une surpopulation prévisible à partir des années 60, c’est grâce à cette politique des villes nouvelles crées autour de la Capitale à l’instar de Marne la Vallée et toutes les communes qui l’entourent, ou de Cergy Pontoise. On remarquera que ces viÎles nouvelles sont fusionnées avec les vieux villages et vieilles communes existantes. Par ailleurs, on a pris la précaution de construire les RER pour relier les villes nouvelles avec Paris.

    C’est cette démarche d’amenagement Du territoire de la région métropolitaine d’Antananarivo qui permettra de stopper la congestion dans la vieille ville. Tanamasoandro est un début. D’autres doivent suivre dans toutes les directions autour du vieux centre. Cette fois-ci les tanety d’Avaradrano d’Ambohimanga, de Lalaina, de Faravohitra Avaratra jusqu’a Ambohimalaza et Ankadinandriana en passant par Fieferana, Betsizaraina et Ambohimangakely.

    Ceux qui disent avoir des « dans ces contrées, vous êtes avertis. Préservez vos terres ou attendez vous à avoir des voisinages de mpihavy qui ne sont pas habituels pour vous. Mais le développement c’est comme ça.

    Pour le vieux centre de Tana, il sera alors temps de revoir en profondeur la carte et les fonctions fondamentales de la ville de 400 ans. Préservation et réhabilitation du patrimoine historique de la Haute ville vécue es quarterstraditionnels depuis Ambonimitsmbina jusqu’a Isoraka en passant par Avaradrova, Ambatobevanja, Andohalo, Ambatonakanga, Antaninarenina. Et si on emprunte l’autre branche du Y collinaire, préservation de l’habitat traditionnel de Faravohitra, Ste Marie, Ambatomitsangana et Ankadifotsy.
    J’ai énuméré tous ces quartier,car les vieilles familles Andriana, Hova et les missionnaires y ont laissé des Merveilles d’architecture victorienne.

    Dans ce grand mouvement de decongestion de l’ancien Tana, pendant que les villes nouvelles se construiront, le maire de Tana devrait conduire dès opération de évasion urbaine la basse ville. On pourrait bien imaginer le quartier des ministères Anosy se transformer en quartier latin (culture, scolaire, spectacles,, bibliothèque, facultés etc...).

    • 22 février à 21:52 | FINENGO (#7901) répond à lancaster

      @ lancaster (#10636)

      Mis à part toutes ces belle prévisions, l’ Etat Malgache aurait-il les Moyens financiers de les concrétiser.
      Je Pense que non, l’ Etat est en Faillite.
      Mais comme l’on dit, il est permis de rêver.

    • 23 février à 09:53 | rayyol (#110) répond à lancaster

      Lancaster Vous parlez comme si vous disposiez de milliards de dollar Alors que vous ne pouvez meme pas aider la population d une ville comme Tulear qui a permit a Andry d arriver au pouvoir Les malades viennent cogner a nos porte ceux qui peuvent aider aident et ils ne sont pas nombreux croyez moi
      Ces gens sont incapable de se faire soigner d avoir des medicaments sans compter ceux qui crèvent avant meme d avoir pu demander de l aide Ne faite pas la meme erreur que Hery vous voyez ou il en est maintenant Vous me faite rire quand vous voulez délaisser 2 millions d habitants pour construire une nouvelle ville Que je voudrait voir être construite immédiatement si c etait possible mais sans délaisser les millions d autres qui viendront vous demander des comptes Ne croyez vous pas avoir les yeux plus grands que le ventre J ai une certaine experience de la vie suis une personne pragmatique peut discuter accepter les idées des autres établir des plans etc Des millions de petites choses peuvent etre faites avec les argents disponible juste question d organisation Apres vous la ferez votre ville a ce moment vous allez comprendre combien vous etes dans l erreur Mais je peux vous dire sans me tromper que vous faite fausse route Ressaisissez vous

    • 23 février à 11:54 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

      lancaster est un consultant prestataire qui veut se sucrer la dessus sans scrupule et sans vergogne bien entendu...une opportunité pour lui de s’extirper des quatre murs de son appartement parisien là où il est au crépuscule de sa vie...

  • 22 février à 19:55 | betoko (#413)

    Un hurbaniste avait averti tous les maires de Tana il y a une dizaine d’année de cela qu’il faudrait faire quelque chose pour que Tana ne soit pas aussi invivable , hélas personne ne l’avait écouté

    • 22 février à 20:33 | lancaster (#10636) répond à betoko

      Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Malheureusement, j’ai des doutes sur la qualité de l’equipe Technique charge de ces projets à la Présidence et au vice ministère.
      En une année, ça n’a pas beaucoup avancé. On ne sait pas quels sont les résultats obtenus. Et pourtant il y a beaucoup de professionnels à Mada. Ce sont les orientations des hautes autorités qui ne sont pas claires . Il faudrait sûrement revoir la démarche de fond en comble. Éviter surtout de courir après les résultats spectaculaires qui risquent d’etre seulement superficiels. Le fameux bling bling.
      L’experience Des anciens doit être considérée . Les jeunes feront leurs apprentissages dans ce cadre et surtout pas à la tête d’une institution ou d’un organisme etatique.
      C’est valable pour le maire de Tana, mais peut être que son expérience de manager l’aidera beaucoup dans sa démarche de sauver Tana l’ancienne.

    • 23 février à 09:56 | rayyol (#110) répond à betoko

      On ne demande rien aux anciens a ceux qui savent parce qu ils ont vécu ailleurs et ici et ont réussi leur vie et connaissent le probleme de Mada sa l existe croyez moi

  • 23 février à 07:44 | vatomena (#8391)

    La vieille grand mère disait : les promesses rendent les enfants heureux !
    Est ce que le passé est garant de l’avenir .? Il a fallu attendre combien d’années pour reconstruire l’hotel de ville puis le manjakamiadana . Encore heureux ,il restait les fondations.
    Pour l’instant les milliards ne sont pas là.Le loyer du consulat de Madagascar à la Réunion et son électricité ne sont toujours pas payés

    • 23 février à 09:18 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Les voleurs comme les mendiants et les prostituées vont là où il y a de l’argent à gagner.Si Tanamasoandra venait à etre une réussite ,on peut supposer que tous ces parasites iraient chercher fortune dans la ville nouvelle et Tananarive en serait soulagè !! Vive donc Tanamasoandro !

  • 23 février à 10:01 | lancaster (#10636)

    Tous ensemble pour sauver le vieux Tana par la construction de Tanamasoandro et d’autres. Îles nouvelles autour de l’agglomeration pour réussir la décongestion de la capitale.
    Tous ensemble pour une cause commune quelques soient nos orientations politiques respectives car il s’agit d’une action d’interet général.

    Cela me rappelle l’action des députés français de tous bords, de l’extreme Gauche au LR en passant par le PS, le PC, UDI, qui ont voulu le déclenchement du RIP (referendum d’initiative populaire) pour bloquer la privatisation de ADP à Roissy.

    Quand on veut on peut. Le regroupement de toutes les forces de bon sens est possible. Sauvons Tana de sa destruction imminente si on n’agit pas vite.

    • 23 février à 10:08 | rayyol (#110) répond à lancaster

      C est possible de sauver Tana mais commençons dans l ordre Commencez par établir une feuille de route Et voulons y participer mais selon un plan bien établi certaines tètes sont pleines d idées qui ne demandent qu a être rassembles a ce moment tous réussiront c est plus que certains d une evidence extreme

  • 23 février à 10:04 | rayyol (#110)

    J aurai pu a un moment aider on me l avait demander au tout debut mais je me suit abstenu car j y aurait sans doute laisser ma reputation et n aurait servi a rien vu tout ce qui s est passer après Et pour autres diverses raisons

  • 23 février à 11:28 | Vohitra (#7654)

    Lors du dernier Conseil des ministres, un long communiqué a été produit que des laudateurs patentés n’avaient pas manqué de reproduire ici dans cette colonne, et qu’une descente gouvernementale d’une grande ampleur sera dans le Sud pour apporter des solutions aux problèmes liés à la sécheresse et la famine qui sévissent dans le Sud profond…

    Et hier, les informations obtenues et diffusées n’avaient pas fait état des mesures annoncées en grande pompe, il n’y avait pas eu de mise en place de stations pilotes, ni de longs caravanes de camions citernes approvisionnant la population, ni de mise en place de longs pipelines…

    Ce qu’on avait pu observer hier, c’est un home entouré d’habitants assoiffés s’agglutinant autour d’un puit villageois et distribuant de l’eau à l’aide d’un seau à quelques habitants, de distribution de packs de quelques kilo de riz en sachets…et l’annonce au micro d’une prochaine distribution gratuite d’eau pendant quatre mois à la population, et l’octroi par… la Banque Mondiale à travers le FID d’un revenu minimum garanti, le « vatsin’ankohonana » de Onitiana Realy lors de son passage à au ministère de la population, en faveur des couches défavorisées de la population…en somme la continuation des mesures prises par le gouvernement de Rajaonarimampianina lors du précédent quinquennat…

    Rien que des mesures d’urgence comme celles après passage d’un cataclysme naturel, mais non pas du tout de plan d’action bien défini pour faire face aux problèmes identifiés, notamment dans le domaine du forage et approvisionnement discontinu, de programme agro-sylvopastoral durable, de mesures prenant source dans la capacité de résilience de la population du Sud pour asseoir un système agraire adapté au contexte…alors que des millions de vies humaines sont menacées dangereusement.

    Réhabilitation par désacralisation de palais royal, construction de palais de la culture et loisirs, Construction de stades et palais de sport, construction de nouvelle ville, aménagement de plage…des priorités qui ne sont pas ressentis par la population dans l’immédiat, du moins par rapport à la nécessité absolue d’arrêter le dépérissement du capital humain qui avance à grandes enjambées et la gestion efficiente du peu de ressources financières disponibles…

    Mais où sont les 7.000 cervelles tant clamées appelées à la rescousse ?

    • 23 février à 12:16 | kartell (#8302) répond à Vohitra

      Cela n’a échappé à personne que ce pouvoir communique plus qu’il n’agit mais quoi de plus normal lorsqu’on a fait hier de la pub son fonds de commerce et surtout son maillon essentiel de son accession au pouvoir...
      Mais à trop communiquer ou plutôt de parlotter sans qu’il n’y ait de réel suivi finit par soupçonner son auteur d’être un touche à tout d’un virtuel qui va aboutir par indisposer voir davantage ...
      L’impression d’un collé / copié revisité avec son terre d’exil devient de plus en plus flagrante où le mode d’emploi est simple : aller au charbon pour déminer et pour donner l’illusion de partager une cause à mille lieux de celle de son propre milieu dans un « je vous ai compris » furtif et de circonstances ...
      La seule différence réside ici à séduire aussi les éventuelles aides extérieures, seule préoccupation présidentielle surjouée...
      La tâche est rude car les fronts sont multiples et l’absence totale de priorisation des efforts à fournir fait tomber inévitablement dans un bric à brac où forcément un certain nombre de ces objectifs seront bâclés voir à peine effleurés sur le terrain....
      C’est aussi une méthode pour noyer dans la multiplicité d’une action qui au final sera limitée avec des résultats peu convaincants..
      De la sorte, on pointe du doigt l’immaturité politique d’un président qui semble ne plus contrôler les besoins essentiels d’une société en mélangeant utile à futile ...
      Il demeure que le pays est en attente de besoins vitaux qui semblent difficiles à être comblés parce qu’ils sont immenses, profonds et très anciens ...
      Aujourd’hui, devant cette urgence, le pouvoir est pris d’une frénésie qui risque de le conduire vers une certaine désaffection d’un électorat qui a cru à des paroles de campagne sans mesurer que son auteur n’avait pas l’étoffe de ses ambitions mais celle de ses mécènes....

    • 23 février à 12:37 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Kartell,

      A y voir de très près, on ne peut qu’observer les agissements dangereux de détenteurs de pouvoir occulte derrière le calife, des riches petits bourgeois ayant pu s’insérer dans l’univers politico-économique du pays à l’issue de la révolution de 2009, et qui ne vont plus le lâcher en le poussant à l’extrême jusqu’à un stade ultime…le chaos…car ce stade est le seul qui puisse les assurer une amnistie générale…(ordo ab chao…)…

  • 23 février à 11:30 | ANTICASTE (#10704)

    Ah le regroupement des forces ,bonne idée !
    Sauf que ceux qui réclament cela aujourd’hui ,d’habitude se la jouent perso pour voler et profiter de ce qui peut l’être !
    La situation catastrophique de Tana et de Madagascar ,viens de ceux là !
    Pendant 60 ans il n’ont rien fait pour la collectivité et pour la maintenance des infrastructures et aujourd’hui devant les effets néfastes de leurs impérities, ils demandent l’union et le réflexe patriotique !
    L’argent qui est détourné sans cesse dans les paradis fiscaux (des centaines de millions de dollars)doit servir à cela ,c’est une évidence
    Avant de faire quoique, ce soit il faut nettoyer les écuries d’Augias et mettre ces gens là aux pas !
    Pour ma part les camps de rééducations par le travail agricole est la seule solution viable !
    De trois a cinq ans au minima devrait en calmer plus d’un !

  • 23 février à 11:49 | Vohitra (#7654)

    Tanamasoandro devra impérativement se faire malgré tout là où il y a des risques de confrontation seront prévisibles...est-ce une raison d’Etat ?

    Il faudrait qu’il y ait des remblayages, les coûts seront élevés dans ce cas, et il y en a qui va en bénéficier de diverses manières à travers ce coût...

    • 23 février à 11:55 | ANTICASTE (#10704) répond à Vohitra

      La gabegie ,l’impéritie ,les détournements de l’argent du peuple ne cesserons jamais sans un stop très fort lancé a cette partie de l’élite dévergondée !
      Il y a des périodes dans la vie d’une nation ou le nettoyage doit être fait !

  • 23 février à 16:54 | diego (#531)

    Bonjour,

    A mon sens, pour mieux apprécier ce qui se passe dans la Capitale et d’autres grandes villes malgaches dans les cinq autres provinces, il faut connaître et distinguer les prérogatives des élus nationaux et les dirigeants et celles des élus locaux.

    Ils n’ont pas les mêmes responsabilités, ainsi, les élus locaux sont responsables directement de ce qui se passent dans leurs villes, les Parlementaires sont généralement responsables de ce qui se passe dans le pays.

    Les inondations récurrentes et les embouteillages qui indiquent la pauvreté des infrastructures routières, sont directement de la compétence des élus locaux. En un mot, la, le Maire et l’ensemble des élus, la majorité et les opposants successifs d’hier et présent sont responsables.

    La Capitale d’un pays est d’une manière générale, une ville dans laquelle, presque toutes les décisions et affaires politiques, administratives, juridiques et économiques ont lieu et seraient prises. Ce qui veut dire que les Parlementaires du pays ont aussi leur mots à dire sur les financements des grands investissements dans la Capitale.

    Les infrastructures existantes doivent être régulièrement entretenues, pour offrir les mêmes services, mais l’accroissement régulière des véhicules et de la population, d’une manière générale, dans les Capitales des pays, obligent les élus et le gouvernement de faire des grands investissements dans plusieurs secteurs pour faire face aux besoins de la population :

    - Logement, Santé, Energie, Éducation, Eau, Eaux usées, Infrastructures routières, et différents services administratifs.

    Les grandes villes sont plutôt les vitrines des élus locaux ?

    La Capitale malgache est la vitrine politique, économique et certainement Judiciaire de Ravalomanana et de Rajoelina depuis 20 ans !

    Les dirigeants et les élus malgaches vous parlent matin midi et soir l’émergence économique de Madagascar, mais ils n’ont même été capables de résoudre politiquement et économiquement les problèmes récurrents des inondations et des embouteillages dans la Capitale.

    Il est tout à fait logique de penser que si vous étiez incapables de résoudre des problèmes dont vous connaissez les équations, « inondations, embouteillages », vous ne seriez pas plus capables de résoudre des problèmes aux multiples inconnus que « l’émergence économique ».

    Quand on est président, ou élu, il me semble qu’il faut penser vite et loin et tout anticiper, et savoir se remettre en question rapidement, pour changer d’avis.

    Un exemple, avec le virus, il fallait très vite couper les échanges aériens avec la Chine, point. Madagascar est un pays qu’on appelle vulnérable. Les dirigeants et les élus doivent en être constamment conscients.

    L’année prochaine, allons-nous avoir les mêmes problèmes dans la Capitale, inondations et embouteillages et peut-être bien que ces problèmes s’aggraveraient, et la Famine dans le Sud et dans d’autres régions, et les changements climatiques feraient plusieurs victimes encore que cette année ?

    Qu’est ce que les dirigeants, le gouvernement, l’Etat peuvent faire au moins pour mieux se préparer, et affronter ces problèmes sur le long terme ?

    A mon sens, c’est le vrai sujet pour Madagascar, et non l’émergence économique.

  • 23 février à 18:07 | Vohitra (#7654)

    Dans quel pays ce plan émergence avait été concoctée et présenté pour la première fois en public ?

    Le supposé « concepteur » de ce plan avait résidé où au moment de l’élaboration de ce plan ?

    Le supposé « concepteur » de ce plan avait déjà passé auparavant dans la case « pouvoir suprême » avec l’aide de quel pays ?

    Le supposé « concepteur » de ce plan avait pu faire élire son candidat lors de la première élection post crise 2009 avec l’aval tacite de quel pays ?

    Nous savons tous la réponse à ces séries de questions…

    Entretemps, le régime politique en France avait changé de configuration, celle habituelle de dualité « droite/gauche » n’était plus de mise car les deux partis politiques des deux bords avaient été laminé et sombrent dans la déconfiture jamais connu auparavant…

    De par les questionnements posés auparavant, on peut être tenté de dire que si le régime actuel est arrivé au summum du pouvoir suprême, c’est grâce à la France…mais entretemps, Yevgueni Prighozine, le bras droit de Poutine, avait eu le temps et les moyens de s’immiscer dans la vie politique et le système électoral local…tandis que le camarade Xi Jinping était déjà à bord d’un quinquennat à travers de nombreux accords de coopération bilatérale signés pour entamer une nouvelle marche vers la croissance économique après une longue et tragique transition politique qui n’avait apporté que son lot de drame humain généralisé…

    Face à tous ces mouvements d’alliance et de trahison, et de valses diplomatiques, l’émergence tant vantée en grande pompe à ses débuts avait eu le temps de se faner, pas du fait d’un changement climatique, mais dû à un contrecoup résultant d’une imprudence d’avoir voulu écrire un autre plan au verso de celui déjà rempli au recto par d’autres partenaires…

    N’étant pas un politicien averti, encore moins une personnalité ayant un parcours académique lui ayant permis d’évaluer la portée stratégique de ses choix de partenariat politique et liens financiers, le calife s’est engouffré de lui-même dans un mécanisme très sensible hors de son porté car concocté par des pouvoirs supranationaux agissants qui risquent d’emporter le pays vers l’affaiblissement irréversible des institutions de la République…car dans son entourage, il y en a qui jouent depuis longtemps déjà sur le terrain d’un pouvoir globalisant très puissant sans frontière ni institution…

    Le chaos politique, économique, financier et social, sont en cours de s’installer progressivement, aucune offre politique valable n’émerge plus provenant des partis en présence, la perte de cohésion sociale est devenue une réalité, la société Malagasy est plus divisée que jamais, et les électeurs n’ont plus de confiance au système électoral…et l’émergence prônée sera reportée après le…prochain chaos…mais quand ?

    Bref, il n’y a plus lieu de chercher les vrais responsables de la situation présente, les cinq sinistres individus sont collectivement responsables de ce malheur…et dans toute civilisation orientale comme la notre, face à une incertitude, le repli identitaire serait le seul refuge…déjà ces derniers temps, la justice populaire commence à réapparaitre de manière sporadique…

    Rage, rougeole, choléra, paludisme, peste, invasion acridienne, famine et malnutrition, désacralisation, délinquance et violence, dépravation morale, prolifération de faux prophètes…autant de calamités…qui ne sont pas naturelles du tout…

    • 23 février à 18:59 | ANTICASTE (#10704) répond à Vohitra

      Vohitra,
      Je comprend votre amertume contre la France mais c’est aux Malgaches de mettre de l’ordre chez eux !
      Je ne plaisante pas quand je parle de camps de rééducations par le travail ,car le peuple doit se protéger des individus de la trempe de ceux dont vous parlez !
      La France républicaine et populaire réprouve aussi quelquefois le comportement de notre état et sait aussi se faire respecter !
      Les malgaches progressistes savent qu’ils peuvent avoir des soutiens chez nous ,mais encore faut-il que vous ayez un minimum d’organisation et des idées claires !
      L’attitude qui convient de ne pas jeter l’anathème sur certains pour le simple fait qu’ils sont Malagasy ,alors que ce sont des crapules sans foi ni loi ,ne cadre pas avec l’idée que l’on se fait de la démocratie !

    • 23 février à 19:29 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Anticaste,

      Il me semble constater que vous n’avez pas du tout appréhendé le sens de mes points de vue exprimés dans mon dernier post.

      Il ne s’agit en aucune manière de l’amertume vis-à-vis de la France, loin s’en faut…la France elle même en est victime à cause de ses politiciens elle aussi…

      Que ce soit ici ou en France, la cause principale se résume à un seul fait : la versatilité des politiciens…les uns animés par la cupidité…les autres par désir de s’imposer dans le cours de l’histoire…à la différence qu’en France, il existe un corps social éclairé et conscient de l’existence d’un minima démocratique…tandis qu’ici, beaucoup trop de meutes de voyous s’imposant de fait …politiciens pour diriger une société en étant de déliquescence…

      Bref, je n’accuse nullement la France... pas du tout...elle avait agi pour protéger ses intérêts...à chacun d’immobiliser et de punir ses propres bandits...

    • 23 février à 20:23 | kartell (#8302) répond à Vohitra

      Votre analyse est pleine de justesse et de malice, vous brossez un portrait d’une émergence que vous qualifiez de fanée avant son terme, mais un soufflé doit être servi chaud sinon il retombe lamentablement !....
      Il est évident que le scénario que nous subissons aujourd’hui n’est pas d’une spontanéité naturelle mais il est le fruit d’une réflexion de cinq ans donnée à résoudre à des tiers-mondistes qui cherchent occasion pour mettre leurs savoirs au service de leur cause, Paris est un creuset de chercheurs qui cherchent surtout pour l’Afrique ....
      D’autant que chacun a sa petite idée pour le « y’a qu’à , faut qu’on ! », il se trouve toujours une diaspora disponible pour tenter de porter assistance, le profil Kolo est devenu son cas d’école !....
      Bref, une fois son scénario ficelé, il ne restait plus qu’à conquérir un pouvoir qui lui tendait les bras..
      Sauf que lorsqu’il faut passer à la phase deux du scénario, les choses se compliquent et se complexifient ...
      Aujourd’hui, c’est une débauche de projets mis en œuvre dont certains se demandent, si en dehors de la pierre inaugurale, les travaux se poursuivront !...
      Nous sommes entrés dans une société où la publicité est devenue omniprésente et sa com, sa colonne vertébrale, c’est une volonté du pouvoir qui abuse en terrain familier mais à trop piocher dans le même registre, cela va finir par lasser voir indisposer ...
      On perçoit bien les objectifs du pouvoir à court terme, c’est de faire de l’événementiel de la rénovation du stade et du soixante anniversaire la fierté de son émergence....
      Pas sûr que cela suffit à contenir les attentes de toutes parts dont vous avez dénoncées précédemment l’inertie totale et qui restent encore sans suivi véritable...
      Tout est très brouillon, c’est le moins qu’on puisse dire !....

  • 23 février à 18:18 | lancaster (#10636)

    Les tournées en province sans lendemain du PM , lui aussi touche à tout, ne sont pas efficaces pour faire avancer le pays et pour régler les problèmes. J’ai comme l’impression que les ministres qui l’accompagnent ne savent pas trop quoi faire. Pilotage à vue sans visée et vision claires.
    J’avais parlé de tableaux de bord pour tous les dirigeants chacun à leurs niveaux de responsabilités. Mais est ce vraiment le cas ?

    L’etat Des rues de Tana, sous les yeux des grands décideurs, est la preuve que dans les contrées plus lointaines , c’est encore pire que pire.
    La démarche de travail des décideurs manque de méthodologie. Il est anormal pour ne pas dire plus que après la livraison des travaux de rues, les nids de poule réapparaissent à nouveau.
    C’est de l’incompetence Absolue.

  • 24 février à 07:04 | râleur (#3702)

    des villes noyées, des enfants par milleiirs qui meurent de faim et de malnutrition, des écoles publiques en ruines,...... on s’en fout

    La solution à tout ça c’est une ville nouvelle manarapenitra et des stades🤣😂😅

    comment peut on être aussi illuminés et cancres ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS