Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 12h25
 

Politique

Décentralisation

Les gouverneurs évalués sur leur réalisation

samedi 28 septembre | Arena R.

Le nouveau gouverneur de la région Haute Matsiatra, Lova Narivelo Razafindrafito, un ancien chef parlementaire HVM, a été officiellement installé hier dans sa région par Andry Rajoelina lui-même. Comme les membres du gouvernement, les gouverneurs seront jugés sur leur capacité de réalisation, affirme le président. Le nombre d’écoles, d’hôpitaux construits ou encore la longueur des routes réalisée seront leur critères d’évaluation. Andry Rajoelina a également annoncé la mise en place d’un conseil de gouverneurs de région qui aura pour mission de suivre et de contrôler les activités des gouverneurs.

Andry Rajoelina a profité de ce déplacement dans la Haute Matsiatra pour expliquer le rôle des gouverneurs fraichement nommés. « Ils ont été mis en place pour assurer l’effectivité de la décentralisation », a-t-il indiqué. Pour ce faire, les gouverneurs seront dotés d’un budget d’un milliard d’ariary par région pour leur permettre de réaliser des travaux d’urgence et de projets d’infrastructures nécessaires au développement de chaque région. Le président à lancé hier dans la région plusieurs projets dont la construction d’un nouvel établissement carcéral, d’un nouveau système d’adduction d’eau potable de la ville de Fianarantsoa et d’école primaire publique.

37 commentaires

Vos commentaires

  • 28 septembre à 10:45 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Le premier gouverneur désigné par le calife venait d’être installé officiellement, avec comme mot d’ordre de réaliser des routes en pavé et des sentiers et routes en terre battue, de créer des marchés et hôpitaux.

    Le calife venait de définir lui-même les besoins de la population, il a décidé à la place de la population ce que doit être les indicateurs de progrès et indice de développement à la place des bénéficiaires et le peuple indigent.

    Et par-dessus tout, il venait d’annoncer la création d’un conseil de gouvernorat constitué de quelques ministres et des fonctionnaires de l’Etat, bien entendu avec un conseil toujours désigné qui aura pour charge d’épauler le potentat local à mieux gouverner le peuple, avec sa manière et sa façon et sa perception de ce qu’est le progrès.

    « Le gouverneur a été mis en place pour assurer l’effectivité de la décentralisation » selon l’article, et le doute n’est plus permis, c’est certain, le calife ne sait même pas ce que signifie exactement ce que c’est qu’une décentralisation, sa perception se limite à l’existence d’un chef local à ses bottes et qui lui doit obéissance sans faille, la région de notre illustre Isandra est le premier à en avoir fait les frais d’une décentralisation commandée et dirigée par le centre du pouvoir.

    Popil, c’est le surnom que tout le monde donne à ce nouveau potentat local, est un ancien député indépendant d’Ifanadiana, et sous le coup d’une baguette magique en forme de mallette, s’est métamorphosé en élu HVM et arrivait même à diriger le groupe parlementaire de ce parti qui n’avait même pas participé à l’élection législative, et qui est devenu par la suite le parti majoritaire au sein de l’Assemblée Nationale, et quand le bateau HVM avait commencé à prendre de l’eau partout, il a du flair le Popil, il avait carrément démissionné du HVM tout en conservant sa place de député, et rejoignit sans hésitation ni murmure le clan des oranges pour battre campagne avec eux lors de la dernière élection présidentielle.

    Maintenant qu’il est devenu le représentant local du calife, dans le terrain de prédilection de la fameuse Claudine, une amie d’antan de Popil, il aura la charge d’imaginer et d’identifier ce dont le peuple aura besoin, bien entendu avec comme principale tâche de faire triompher l’attelage orange lors de la prochaine élection communale.

    Est-ce que la population arriverait-elle à avaler le fruit de ce plant d’orange infesté d’insectes ravageurs ? on verra la suite…la saison passe et le changement de veste aussi…on prend comme pilier ce qu’on a détesté et insulté auparavant…

    • 28 septembre à 11:41 | Beandroy (#3943) répond à Vohitra

      Vohitra
      Bonjour Ronchon
      Tu disais que " le calife venait de définir lui-même les besoins de la population, il a décidé à la place de la population ce que doit être (sic) les indicateurs de progrès et indice de développement à la place des bénéficiaires et le peuple indigent."
      Je te lis souvent Vohitra et je dirai même que j’aime bien te lire, bien qu je ne sois pas forcément d’accord avec toi car quelquefois, tu ronchonnes pour rien.
      Moi, je ne me souviens pas en tant qu’habitant avoir été consulté par nos présidents successifs pour des réalisations qu’ils ont financées dans ma municipalité. Et toi ?

      Qui t’a dit que les dirigeants locaux (president fokotany, maire, député etc )n’avaient pas eu d’entretiens relatifs à ce projet avant la prise de cette décision ?
      Tu veux qu’on passe à un mini-référendum pour chaque projet qui concerne une collectivité ou faire une consultation collective avec des palabres à n’en pas finir ?
      Explique-toi un peu stp sur ce que tu veux dire exactement par cette critique qui me paraît gratuite. Merci.
      T’as capté ou pas gros ?

    • 28 septembre à 12:41 | el che (#344) répond à Vohitra

      Bonjour Vohitra,
      Tout à d’accord avec vous.
      Le Président nommé décentralisation ce qui en fait Une déconcentration
      Un gouverneur nommé, des conseillers nommés. Bref de simples fonctionnaires qui exécutent de façon verticale des ordres venant d’en haut. Une façon de gérer la région encore plus autoritaire, sans aucun contrôle des habitants.
      Une mise sous tutelle intégrale de cette collectivité territoriale.
      Cordialement

    • 1er octobre à 04:34 | Lekivy 2 (#10161) répond à Vohitra

      Cher Vohitra,

      Le plus important c’est l’intention ! Les pouvoirs qui se sont succédés n’ont-ils pas promis l’effectivité de la décentralisation ? Alors pourquoi jeter la pierre sur l’actuel ? SIC !
      Tant que nos lois permettent de remplacer par un PDS un élu non aligné au Calife, ou à un élu de changer de camp en plein mandat, ce ne sera que "parole, parole, parole"
      Et votre protégé serait connu pour s’être spécialisé dans le racket des compagnies privées. Cela voudrait-il dire qu’on leur (lui) a confié des missions précises en plus de rendre effectif la "décentralisation" à la manière du nouveau Calife ? ITIZNOTGOUD !

  • 28 septembre à 10:49 | Isandra (#7070)

    Une nouvelle méthode de gestion publique : Décentralisation ou délégation de pouvoir avec d’un Budget et des objectifs bien précis suivi d’évaluation.

    C’est vraiment, nouveau temps, nouvelles mœurs.

    Le Président était clair, les gouverneurs ne sont pas des Agents immobiliers, évalués en fonction leur terres vendues comme certain Vohitra le prétendait, mais, ils sont nommés pour développer leur région respective..

    • 28 septembre à 11:00 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Tsy misy dikany fa kitoatoa no betsaka

      Zao no atao hoe asa kongorevo, fohoaifahoany, anjolofo, voalobo-jaza.

      Samia velonaina ahita n’y fiafaran’naina.

    • 28 septembre à 11:54 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Une nouvelle méthode de gestion publique ,sans argent ,intéressant,intéressant !
      Et vous c’est une nouvelle méthode pour vous foutre de la gueule du peuple !
      Vous et vos frères de caste êtes tellement habitués à cela que s’en devient une seconde nature !
      je l’ai démontré ici,hier , 1 milliard d’ariary ne représente que les frais de fonctionnement d’une région !
      Alors il est ou l’argent pour construire, aménager,éduquer ,soigner,etc,etc,...

  • 28 septembre à 11:29 | ANTICASTE (#10704)

    je le dis et le répète 1 milliard d’ariary (250 000 euros,en France tu construit une seule maison avec cette somme)c’est le budget de" fonctionnement "d’une région
    Pas un seul ariary n’ira dans les investissements productifs pour le peuple !
    Enfin c’est comme cela depuis 50 ans d’ou le dépérissement et l’obsolescence des équipements de bases !
    Trop d’argent disparaît du budget général de Madagascar au profit d’une infime minorité

  • 28 septembre à 11:43 | nez_gros (#10715)

    nomination, installation,prévision, et puis fêtes. jusque là il est dans sa logique, j’applaudis .
    Quant au 1 milliard d’ariary, pour les regions :

    - avec un taux de recouvrement fiscal de 45%, les dettes extérieurs à payer, et les dettes de sponsor(car caisse de l’etat et caisse personnelle et celui des partis sont confondus), je vois mal comment ils vont les trouver.

    - Et si d’aventure ils y arriveront, 60% de ce 1 milliard , donc 600 millions disparus pour la corruption et le vol brut, 30% pour et donc 300 millions pour régler la charge de cette dette, 100 millions pour les voitures du gouverneur, les emplois fictifs de ses proches, et chèques carburant et divers frais de fonctionnement fictifs

    Bienvenu au club des pourris !

    • 28 septembre à 11:53 | Beandroy (#3943) répond à nez_gros

      Bonjour Gros nez !
      T’as sorti d’où ton statistique car j’ai peine à le capter ?

    • 28 septembre à 12:31 | betoko (#413) répond à nez_gros

      Encore des procès d’intention Si au moins il y avait déjà eu un seul detrounement des fonds publics effectué par ces nouveaux élus je suis d’accord , Je ne dis pas que c’est impossible mais n’accuser personne sans fondement s’il vous plait

    • 28 septembre à 12:34 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      et toi là Beandroy,à Madagascar , il n’y a pas de stat gros !, c’est du trifouillage et de tripatouillage. L’INSTAT c’est pour faire de la bonne figure, t’as capté ou pas ?

      exemple : Le nombre de la population, , en brousse et partout sauf en grande ville, on ne naît pas à l’hôpital, on ne meurt pas à l’hôpital, et on enregistre pas sa naissance, et encore moins son décès, alors le 25 millions de population, nan nan nan , c’est pour amuser la galerie gros, pour avoir de financement des banques internationales, t’as capté ou pas gros.

      - alors sur mon stat , je suis de terrain gros, après l’histoire économique , et puis des extrapolations rationnelles. t’as capté ou pas gros

    • 28 septembre à 12:44 | Beandroy (#3943) répond à nez_gros

      Ah voilà voilà. C’est tout un programme.
      Maintenant j’ai capté gros.

    • 29 septembre à 14:55 | Isandra (#7070) répond à nez_gros

      La squelette,

      et toi là Beandroy,à Madagascar , il n’y a pas de stat gros !, c’est du trifouillage et de tripatouillage. L’INSTAT c’est pour faire de la bonne figure, t’as capté ou pas ?"

      Vous avez bien capté,

      C’est pourquoi la mise en réalisation des certains points des veliranos se traîne un peu. Le Président et son équipe ont dû faire quelques ajustements sur son programme, une fois au pouvoir, car certaines informations que l’ancien régime avait publiées ne correspondent vraiment pas à la réalité. Cela avait faussé un peu les prévisions.

  • 28 septembre à 12:23 | lysnorine (#9752)

    Pour ce faire [« pour assurer l’effectivité de la décentralisation » ], les gouverneurs seront dotés d’un BUDGET D’UN MILLIARD D’ARIARY PAR RÉGION pour leur permettre de RÉALISER des travaux d’urgence et de PROJETS D’INFRASTRUCTURES NÉCESSAIRES (?) au développement de chaque région... »
    1,000,000,000.00 MGA = 265,843.00 USD = 242,966.00 EUR [tamin’ny 27 Septambra 2019]

    Azo ihomehezana ihany ireo tarehi-marika ireo raha ohatra ampitahaina amin’ny « budget » ny tanàna (commune) kelikely iray any Frantsa izay iray alina (10 000) no isan’ny mponina ao aminy : SOYAUX

    « BUDGET PRIMITIF 2018 – VILLE DE SOYAUX
    « Le budget primitif 2018 s’élève à 12,802,268 € en fonctionnement et à 2,429,890 € en investissement »
    http://soyaux.fr/wp-content/uploads/2018/01/note-synthèse-budget-primitif-2018.pdf

    Izany hoe sahabo ho...10 %-n’ ny budget-n’io commune io ka natokany hanaovana INVESTISSEMENT FOTSINY [FOLO ISAN-JATONY !] ny budget nomena ny faritra tsirairay avy eto Madagasikara

  • 28 septembre à 15:18 | Jipo (#4988)

    Bonjour , voilà enfin une excellente initiative, on attend avec impatience que l’ heureux auteur de cette initiative montre l’ exemple ...
    Copains /Coquins : je te mets là, en échange de promouvoir ma notoriété, à toi la sueur à moi la gloire , , elle est pas belle la vie ?
    Devoir de résultat , en attendant les Miami beaches, et autres ingénuosités ?

  • 28 septembre à 15:42 | lé kopé (#10607)

    Bonjour, est ce que vous avez parlé du développement de la région d’Isandra , vous qui prétendez être dans la cour du roi (Tandapa) , lors du passage de votre Gourou dans la ville de Fianarantsoa . C’était l’occasion rêvé pour lui faire entendre les souffrances du peuple de la région, à commencer par les routes . Quand au nouveau Gouverneur ,on sait qu’il a déjà servi la soupe chez les HVM, un sacré "Pedigree ". Mais nous espérons toujours un sursaut d’orgueil de leur part ,pour démentir les détracteurs du régime et , pour le bien du Pays ."yes,you can " comme dirait Obama ,mais les promesses n’engagent que ceux qui y croient ,car les caisses sont vides ..

  • 28 septembre à 15:53 | el che (#344)

    Bonjour Vohitra,
    Tout à fait d’accord avec vous.
    Le Président appelle " décentralisation" ce qui est en fait une déconcentration.
    Un gouverneur nommé, des conseillers nommés. Bref de simples fonctionnaires qui exécutent de façon verticale des ordres venant d’en haut. Une façon de gérer la région encore plus autoritaire, sans aucun contrôle des habitants.
    Une mise sous tutelle intégrale de cette collectivité territoriale.
    Cordialement

    • 28 septembre à 17:35 | Vohitra (#7654) répond à el che

      Bonjour El Che,

      Je ne pense même pas qu’il est en train d’opérer une déconcentration de l’Etat car ce principe et mode de gouvernance supposent l’effectivité d’un redéploiement du personnel de l’Etat à travers l’ensemble du territoire, avec les ressources nécessaires pour faire fonctionner l’appareil de l’Etat, et cela dans le but de rendre un service public optimal au bénéfice des usagers et de la population.

      Peut être, dans la perception du calife, on ne sait jamais ce qui lui passe dans la tête, dans la mesure où on espère qu’il y pense, que c’est le fait qu’il entame des visites sporadiques dans les Régions qui amorce la décentralisation, que ses thuriféraires dans les zones périphériques se courbent rien qu’à sa vue et lui vouent une adoration à la limite de l’entendement sont des signes marquant le début d’une décentralisation en marche.

      Mais pourquoi il n’a pas renouvelé tous ces velirano pour le peuple de la Haute Matsiatra durant son dernier passage alors qu’il n’a pas hésité d’un iota à le faire en face du souverain pontife ? Et qu’est-ce qu’il n’a pas promis durant le grand festival de campagne ? Je ne crois pas qu’il avait promis là bas des routes en terre et en pavé pour alléger la souffrance du peuple ! Il n’a pas eu le courage d’y annoncer la situation actuelle des finances publiques, que l’Etat qu’il dirige n’a pas les moyens de réaliser tout ce qu’il avait promis et qu’il faudrait pour le moment se contenter du peu qu’il daigne apporter avec lui et qu’il laisse à la disposition du chef local qu’il a désigné.

      En fait l’ami, il aime le pouvoir le calife, il ne pouvait vivre sans le pouvoir, il est au sommet maintenant, il dispose du pouvoir, mais il ne sait pas exactement quoi en faire…

      Bien à vous

  • 28 septembre à 16:56 | rayyol (#110)

    C est vraiment a en pleurer Un milliard par region pour les gouverneurs Il n y a pas aucune infrastructure pas de voirie au niveau des regions L on doit commencer par organiser celles ci en equipement niveleuse camion etc 1 milliard d ariary ne suffit meme pas pour l essence pour faire fonctionner un équipement qui n existe meme pas IL se moque de qui ce president IL est totalement disjoncte cela en fait pitié
    Prenons la region de Tulear
    La route qui relie simplement Tulear a St Augustin St Augustin a Soalara Anakoe est dans un piteux etat
    Meme pas de Bac pour relier les 2 rives les gens se déplacent au risque de leur vie dans des pirogues surcharges il parle de relancer le tourisme cette region compte plusieurs hotels situe dans un site incomparable qui ne peuvent être desservi de facon efficace Il y a possibilité pour nombre d autre établissement infrastructure générateur d emploi Ceci n est qu un exemple que je connaisse pour une region donné il en existe surement des centaines d autres ailleurs Un million D ariary c est se moquer des gens
    C est comme son fameux combat pour baisser le prix de l essence un coup d epee dans le vent Il semble totalement disjoncte ou c est l herbe qu il fume qui est de mauvaise qualité

    • 28 septembre à 16:59 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Il nomme des gouverneurs et ne leur donne aucun moyen pour fonctionner Ces gens commandent un salaire du personnel etc que reste t il pour les regions meme pas 10000 Ar Qu a t il entre les 2 oreilles Trop de musique peut etre

  • 28 septembre à 18:14 | reviv (#9830)

    effective en quoi cette décentralisation ?

    depuis le temps qu’il parle de décentralisation effective, le pays ne s’arrête pas de plonger dans l’abîme et la pauvreté., même pas honte.

    il ne suffit pas de crier sur le toit, il faut le vouloir lorsque j’observe tout autour de moi la décadence de toutes les structures, les rues que de nom, aucun service d’entretien et les trottoirs n’existent plus, les poteaux de l’éclairage publique qui auparavant s’ériga sur le trottoir se trouvent désormais dans la cour des riverains, le maire ne pipe mot.
    et pas des moindres, les baraquements illicites ont envahis les trottoir toujours au grand dam du magistrat de la ville probablement dépassé par les évènements ou complice par tacite corruption ou les deux à la fois.

    tout déglingue sauf les 4×4 envahissant le semblant de chaussée, en revanche les véhicules types ambulance et pompiers font défaut.

    les saletés cohabitent avec les habitants dans différents quartiers et recoins de la ville, les ruelles sont utilisées pour déverser les eaux usées.
    il n’y a que les porcs qui puissent s’épanouir dans ces lieux et non des humains et il n’est pas étonnant que la peste tue encore dans ce pays.

    dans la mesure où tout déglingue comme des villes et bourgades ravagées par la guerre.

    alors décentralisation effective ? que du pipeau.

  • 28 septembre à 18:24 | reviv (#9830)

    en prenant le titre ronflant de cet article :
    " les ragova sont évalués sur leur réalisation "

    bah, ils peuvent réaliser des choses mais dans le malfaçon.
    il est connu de tout à Madagascar que budget alloué aux infrastructures est toujours détourné.

    et comment peut-on virer un copain que l’on a placé ?
    d’ailleurs ce n’est pas la première fois que j’ai entendu ce mot évaluation mais au final tout le monde garde son fauteuil malgré tout.

    • 28 septembre à 19:04 | Vohitra (#7654) répond à reviv

      Bonsoir reviv,

      vous vous souvenez peut être des RRI de 100 jours (initiative à résultat rapide) du temps de l’expert comptable et que personne n’arrive à voir la couleur durant tout le quinquennat ?

  • 28 septembre à 19:25 | Maxim (#5960)

    Contrat programme pour les ministres , au deuxième gouvernement ils étaient tous reconduits ce la veut dire que le président était content de leurs boulots.
    Actuellement, il parle de aussi du contrat programme aux nouveaux Ragôva, ça me faisait croire qu’ils ne seront pas jugés avec 1 milliard de budget mais la fidélité aux groupes IRD.

    • 29 septembre à 12:29 | Isandra (#7070) répond à Maxim

      Maxim,

      Il faut être détracteur amnésique pour penser que le budget d’une région n’est que ce montant de 1 milliard, car ils ont complètement oublié que les régions avaient déjà leur budget pour fonctionner. Cette somme n’est qu’un supplément.

    • 29 septembre à 15:40 | Maxim (#5960) répond à Maxim

      Isandra
      Je n’invente rien. A propos de leur éviction, tant qu’ils sont fidèle à leur patron, ils resterons à leurs places.
      Relit l’article pour avoir l’info sur le budget.
      https://www.madagascar-tribune.com/Onze-gouverneurs-de-region-nommes.html

    • 29 septembre à 16:03 | Maxim (#5960) répond à Maxim

      Isandra
      Je n’invente rien. A propos de leur éviction, tant qu’ils sont fidèle à leur patron ils resterons à leurs places.
      Relit l’article pour avoir l’info sur le budget.
      https://www.madagascar-tribune.com/Onze-gouverneurs-de-region-nommes.html

    • 29 septembre à 18:20 | Isandra (#7070) répond à Maxim

      Maxim,

      Si vous comprenez le Malagasy, voici un extrait du rapport de conseil de ministre concernant cette décision. Il ne s’agit pas du tout de budget, mais, c’est une chose, une enveloppe pour leur permettre de réaliser en urgence des infrastructures en trois mois.

      "Ao anatin’izany indrindra dia nanapa-kevitra ny filan-kevitry ny ministra fa raha vao voatendry ny governora rehetra dia omena 1 miliara Ariary isam-paritra hanaovany asa maika tahaka ny lalàna rary vato, ny tsena, sy ny fotodrafitrasa tena ilain’ny mponina andavanandro, ao anatin’ny telo volana."

    • 29 septembre à 18:51 | Maxim (#5960) répond à Maxim

      "Ao anatin’izany indrindra dia nanapa-kevitra ny filan-kevitry ny ministra fa raha vao voatendry ny governora rehetra dia omena 1 miliara Ariary isam-paritra hanaovany asa maika tahaka ny lalàna rary vato, ny tsena, sy ny fotodrafitrasa tena ilain’ny mponina andavanandro, ao anatin’ny telo volana

      Isandra,
      Tsy haiko aloha raha azonareo antsaina ny mety ho zavabitany zany 1 milliard zany na heverinareo fa vola amposinareo le izy ka mirehaka ianareo fa ahavitana zavatra marobe izany.
      Fotodrafitrasa vita @ baoritra ve le izy sa vita @ plastique ? Raha ny fahaizako izany fotodrafitrasa resahanareo zany mantsy dia hoe lalana rary vato, tsena otrany nisy sekly ihany le izy zay raha tsy diso ny fitadidiko. Dia asa tsy misy vina ve le izy fa tonga de atao kapobatana ? dia tonga dia omena ireo akama ihany koa ve ny asa fa tsy atao manaraka ny fepetra fanomezan’asa ?Aveo, iza @ ireo kaomina aman-jatony ao anatin’ny faritra no atao ?

  • 28 septembre à 20:52 | diego (#531)

    Bonjour,

    Les gouverneurs vont être évalués par « leurs capacités de réalisation » ?

    Le Président a évoqué l’effectivité de la décentralisation. Le Président ignore-t-il que Madagascar n’a jamais été un pays décentralisé ?

    Et les critères d’évaluation sont les constructions des écoles, hôpitaux, longueur des routes ? Vola, vola et vola ?

    A chaque fois que Rajoelina fait un discours, il ne parle que des dépenses publics, sans pour autant parler des financements. Pour lui, faire ce type de discours au pays rencontrent probablement des applaudissements assez nourris. En face, personne ne lui pose pas la question comment va-t-il financer tous les dépenses qu’il annonce ?

    Pour Ntsay, qui a rencontré des gens qui connaissent assez bien ce que la science économique, il va de soi, qu’il est bien obligé à pratiquer une autocensure pour être pris au sérieux par ses interlocuteurs. Dire par exemple que Madagascar est un des pays les plus pauvres au monde, après une demie siècle de son indépendance, dans lequel, plus de 80% de la population vit avec moins de 2 dollars/j. Il est pris au sérieux.

    Tenir un discours devant ses interlocuteurs sur l’émergence économique de son pays, personne ne va le prendre au sérieux, car pour son pays, ce n’est pas quelque chose de rationnel économiquement.

    Et tout le monde a entendu, le gouvernement malgache parle de l’introduction de l’OGM au pays, au nom de la lutte contre la famine.

    Aucune étude sérieuse n’a pu conclure, définitivement, que l’OGM ne présente aucun danger et pour la santé et pour l’environnement.

    Enfin, pour développer un pays comme Madagascar, dans un premier temps, il faut commencer par réformer l’Etat, les Institutions et les processus électoraux du pays. Madagascar est à jamais un pays de pluralisme politique. Si les processus électoraux n’étaient pas définitivement ordonnés et dans lesquels les partis politiques du pays ont totalement confiance, le pays serait toujours menacé par une crise Constitutionnelle et une crise politique tout les cinq ans.

    Rajoelina et ses alliés et son gouvernement doivent comprendre qu’ils ne sont que des locataires à tête du pays, d’autres dirigeants vont les succédés. C’est à ceux qui sont à la tête du pays de prendre l’initiative d’engager des réformes pour éviter les prochaines crises.

  • 28 septembre à 20:56 | reviv (#9830)

    bonsoir Vohitra,
    se souvenir vous dîtes,
    oh que oui,....
    ne pas oublier non plus le fameux gvrt de combat,
    mais au final, qu’ont-ils combattu ?
    à vous de voir.
    bilan des courses, c’est le désert, le néant absolu et/ou le coma intellectuel.....
    tout est dans la verve et rien dans le concret.

    • 28 septembre à 21:23 | Vohitra (#7654) répond à reviv

      Coma intellectuel...

      Ne voyez-vous pas que beacoup parmi les moins de trente ans en manifestent les symptomes actuellement ? Insouciances quasi-totales sur les marches des affaires nationales et de la vie politique en general ?

      Rien que des reves de fric a gogo et des desinterressements prononces pour la vie publique et les questions societales...

  • 29 septembre à 17:04 | diego (#531)

    Bonjour,

    Émergence économique, décentralisation, que sais-je encore, au mieux, ne sont que des discours politiques.

    Ce pays n’est pas encore sortie d’une crise Constitutionnelle !

    Madagascar n’est pas encore sortie de la crise Constitutionnelle, simple, et indiscutable ! Depuis plus de dix ans que les dirigeants et les gouvernement successifs esquivent cette crise, et l’évoquer brûlent leurs lèvres.

    La grande et grave erreur que les politiciens malgaches, ceux qui se sont succédés à la tête du pays, d’une manière illégitime ou légitime, croyaient, et ils continuent à croire, que donner à la CI, une des prérogatives la plus importante et indiscutable des élus, qui définit exactement la souveraineté du pays, c’est à dire, définir organiser, financer les processus électoraux malgaches, mettrait mécaniquement fin à la crise Constitutionnelle, résoudrait les problèmes politiques et économiques du pays.

    Plonger le pays dans une crise Constitutionnelle, c’est justement, non seulement les politiciens privent le pays d’une mécanisme politique, l’abîme, mais plus grave, ils ne respectent pas la Constitution, de facto, les lois en vigueur dans le pays.

    La chute de Ravalomanana et les cinq années suivante, dans lesquelles, les pouvoirs Exécutif, Législatif et Judiciaire ont été complètement neutralisés, assiégés, pire, l’Exécutif et le Législatif n’ont pas été sanctionnés par des élections, sont des preuves irréfutables, juridiquement indéfendables, d’une crise Constitutionnelle. Bien en amont de la chute, qui n’aurait pas été possible, une logique implacable, que si Constitution n’était déjà fragile.

    Une crise Constitutionnelle ne prenne pas fin avec les nominations des gens pour siéger dans la HCC pour un mandat, si le pouvoir Exécutif et Législatif n’étaient pas légitimes, ainsi que les mécanismes qui entourent de ces nominations, il en va sans dire pour les nominations des hauts fonctionnaires de l’Etat.

    Si un pays n’arrive pas, n’est pas capable et n’a pas des mécanismes pour résoudre et mettre fin une crise Constitutionnelle, ce pays ne connaîtra pas une stabilité politique.

    Et la conséquence est tout simplement la difficulté des dirigeants, des élus et des responsables politiques d’obtenir de légitimité auprès des Institutions politiques et financières Internationales.

    Il est assez difficile de convaincre les jeunes et les moins jeunes politiciens malgaches que le développement économique dépend uniquement de la confiance de « l’économie » dans l’Etat, les Institutions et la stabilité politique et constitutionnelle de leur pays.

    La Confiance de l’économie dans l’Etat est primordiale. L’État doit être fort, stable et fiable. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que l’Etat est capable de protéger les citoyens, et toutes personnes vivant à Madagascar, protéger, observer le droit, le droit privé et le droit public. En se faisant, le pays attirerait les beaucoup, beaucoup des grandes entreprises étrangères et des investisseurs serieux.

  • 29 septembre à 19:02 | Vohitra (#7654)

    Bonsoir Diego,

    La crise économique est bien installée chez nous actuellement avec cette hausse de prix des PPN ainsi que la réponse apportée pour la juguler (indication des prix de référence par l’Etat et contrôle des prix). On n’est plus à l’heure de la libéralisation du marché ? Est-ce un signe favorable de l’ouverture de notre marché alors que l’Etat ne cesse de faire appel à des investisseurs potentiels, qui ne sont pas à priori des adeptes de l’économie planifiée, pour faire démarrer notre économie ?

    On n’est pas encore dans les périodes de soudure et saison cyclonique actuellement mais déjà la grande majorité de la population, qui baigne dans la pauvreté et des conditions de vie précaire, est frappée par des hausses de prix, aujourd’hui les PPN et demain l’électricité, et aucun espoir d’inversement de la situation ne pointe à l’horizon malgré les nombreuses promesses de vie meilleure promises lors de la quête du pouvoir suprême de décision par des illuminés…

    Vous parlez de crise constitutionnelle comme étant la source de nos maux actuels, il y a une part de vérité dans votre affirmation, mais d’habitude une crise constitutionnelle est précédée d’une crise politique, mais actuellement apparemment il n’y a plus de crise politique chez nous, les institutions politiques de l’Etat sont là…seulement, le dernier rempart de la République chargé de veiller à l’application de la Constitution s’arroge le droit de verser dans le jeu politique créant ainsi de fait une crise de confiance majeure rendant malsaine le fonctionnement normal de la vie publique.

    A ces deux crises, économique et constitutionnelle, s’ajoute aussi le désintérêt croissant d’une frange importante de la population sur les choses publiques, les affaires nationales et la vie politique, vaincue par la pauvreté et le désespoir, et une situation qui va de mal en pis pour la vie quotidienne. Aucune prise de conscience manifeste pouvant jouer dans le sens de la défense de ses droits et intérêts majeurs, aucune participation significative et cohérente dans la vie politique permettant d’influer dans le fonctionnement régulier et normal des institutions, un déclin progressif vers l’auto-destruction (vol, insécurité, tolérance à la corruption, relâchement de la cohésion sociale, prostitution, cupidité…)

    Bref, on ne peut pas donner tous les torts à ces groupes d’intérêts politico-économiques de vouloir s’ingérer dans le processus politique de notre pays, eux ils sont là pour rechercher des profits par tout les moyens possibles, mais c’est nous, les Malagasy, qui ne se sentent pas responsables de notre marche vers l’avenir en acceptant qu’ils s’immiscent dedans à notre place, nous ne sommes pas suffisamment mûrs et prêts pour défendre et définir où se trouve nos intérêts…

  • 3 octobre à 14:47 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Ny Filoha Andry Rajoelina dia tsy mitsahatra ny mitady ny hevitra rehetra ahafahana mampandroso haingana sy miatraika mivantana any @ vahoaka ary anisan’izany izao fanendrena Governoran’ny Faritra izao satria dia ampifaninanina izy ireo izay iray mahavita fotodrafitr’asa maro indrindra sy tsara ary ho tombotsoa iombonan’ny mponina indrindra ho sitrahan’ny vahoaka Malagasy tsivakivolo isamparitra koa fisaorana sy fankatelomana no mendrika izany Atoa Filoha.

    • 3 octobre à 15:01 | ANTICASTE (#10704) répond à Mike Andriantsoa Mic Mec

      "Le Président Andry Rajoelina est constamment à la recherche d’idées permettant un développement rapide et efficace de la population, y compris la nomination du Gouverneur du territoire, en concurrence avec l’une des institutions les plus prospères, efficaces et rentables. "

      Si c’était le cas ,bientôt un an de pouvoir,cela se saurait !
      Il ne suffit pas d’affirmer les choses pour qu’elle soit vraies !
      Toujours autant de pauvres et d’injustices,de violences envers le peuple !
      Rien de changer sous le soleil de Mada !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS