Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 09h29
 

Sport

Tennis de Table

Les Ramanambitana reconnaissants !

mardi 21 août 2007 | Rata
7 médailles d’or au total pour Ramanambitana, frère et sœur.

Sitôt les lampions des 7e jeux des îles éteints, quelques athlètes qui se sont illustrés s’empressent à remercier ceux qui l’ont aidé de briller. Les Ramanambitana, Harivony et Bodovoahangy, figurent parmi les sportifs malgaches qui ont porté haut le flambeau national durant la compétition régionale.

Hier, lors d’une brève rencontre avec la presse, ces pongistes médaillés d’or dans leur catégorie respective ont tenu à exprimer leurs gratitudes envers les autorités locales, surtout le président de la République et le ministre- parrain de la discipline, Bruno Andriatavison. « Nous tenons à les remercier de nous avoir fait confiance en acceptant notre présence dans la liste des séléctionnés », a annoncé d’emblée, Bodovoahangy Ramanambitana, qui évolue en France au sein du Racing Club de Villepreux.

Quatre médailles d’or aux 7e JIOI

Elle n’a pas oublié de remercier la Direction technique nationale et ses coéquipières de l’équipe nationale qui l’ont aidée à la conquête des quatre médailles d’or aux 7e Jeux des îles, par équipe dames, double dames, double mixte et simple dames. Sans aucun doute, Bodovoahangy qui a été déjà couronnée de la même médaille aux jeux des îles 90, 93 et 98, figure parmi les rares athlètes malgaches à avoir monté autant de fois sur la plus haute marche du podium final de l’édition 2007.

Un exploit rendu possible de par ses multiples sorties tant au niveau continental, championnat d’Afrique et Jeux Africains, que mondial, championnat du monde. Ce parcours fabuleux, elle le partage avec son frére Harivony Ramanambitana dit Mbilo, auréolé de trois médailles d’or aux 7e jeux. Celui-ci qui vit également en France où il défend depuis 1993 la couleur du Racing club de Versailles, en tant qu’entraîneur-joueur, a raté la première place du simple hommes aux récents jeux indianocéaniques. « Les matchs- marathon ont fini de prendre le dessus. Et je n’arrivais plus à me tenir debout à cause d’une blessure au niveau du genou depuis les quarts de finale », a expliqué Harivony.

Multiplier les rencontres internationales

« Mais pour donner l’exemple à mes cadets, j’ai persisté à combattre jusqu’au bout », a-t-il renchéri. Qu’en pense -t-il exactement des cadets ? « Je sens que la relève est bien là. Et afin qu’elle parvienne au niveau escompté, il faut multiplier les rencontres internationales ». « C’est l’unique voie pour atteindre le sommet », ont préconisé les Ramanambitana qui se disent prêts à trouver un créneau aux jeunes pongistes malgaches. Par ailleurs, ils sont persuadés de l’apport de l’expert chinois dans la victoire éclatante de l’équipe nationale aux 7e jeux des îles.

Dans la bonne direction du redressement du tennis de table, ils espèrent que l’effort fourni par le milieu du tennis de table malgache avant et pendant, soit maintenu après les Jeux. C’est que tout le monde souhaite également pour les autres disciplines.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS