Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 octobre 2021
Antananarivo | 05h51
 

Sport

Football • Madagascar - Mozambique

Les Barea ratent le coche

lundi 16 juin 2008 | Rata

En faisant un but partout hier au stade de Mahamasina face aux Mambas du Mozambique, les Barea ont raté l’occasion de se hisser dans le peloton de tête du groupe 7. Et pourtant l’équipe visiteuse, à un cran en dessous de la Côte d’Ivoire, semble largement à la portée de la sélection hôte. Mais cette dernière, notamment sa ligne offensive, manque toujours de réalisme en butant sur la finition. A la demi-heure du jeu, Faneva Ima, servi sur un plateau d’argent par Voavy Paulin, rate l’immanquable en envoyant la balle dans le ciel. Auparavant, le coup franc au ras du sol de Carlos a failli faire mouche mais Rafael Joäo, le portier des Mambas, parvient à le détourner en corner. Et comme la domination stérile se paye cash, Jean Chrisostome, le gardien de but des Barea ramasse la balle au fond du filet à la 38e minute. Sur une faute de marquage de Tsima Eddy, à côté de la plaque durant sa brève apparition sur le terrain, Moteiro Dario, un attaquant des Mambas, ajuste un tir des 30 m qui trouve la lucarne. Une ouverture de la marque accueillie dans un silence de cathédrale par les 15.000 spectateurs venus pour soutenir leur équipe. Loin d’être découragés par ce but assasin, les malgaches redoublent d’effort, mais en confondant vitesse et précipitation, leurs tentatives restent vaines. Le coup de tête de Faneva Ima qui a repris un centre parfait de Sedera, passe une fois de plus au dessus de la barre tranversale du Mozambique. Une minute après, le même Sedera refait son coup, mais la balle passe à travers une fôret de jambes dont celles des Barea, en l’occurrence Faneva Ima et Voavy Paulin. Avant même la fin de la première période qui s’est achevée sur cet avantage des visiteurs, les entraîneurs malgaches ont procédé à un remplacement, suite à la pression du public et aux récriminations de certains joueurs, en faisant entrer Pascal Razakamanantena à la place de Tsima Eddy.

Un pénalty salvateur

Au retour des vestiaires, Bolida a également cédé sa place à Praxis Rabemananjara qui d’entrée tente un tir loin qui lui aurait valu trois points dans un match de rugby. Durant les premières minutes de la reprise, les visiteurs affichent leur stratégie de conserver ce but en se recroquevillant dans leur camp et en procédant par des contres. De son côté l’équipe malgache boude la partie adverse mais n’arrive toujours pas à concrétiser. Il a fallu attendre l’entrée d’un autre feu follet, à savoir Yvan Rakotoarimanana, pour porter un réel danger dans la surface Mozambicaine. Une partie de billard conclue par un shoot hors cadre de Pascal s’y déroule à la 74e. Praxis Rabemananjara, à la suite d’un « une-deux » avec Paulin, rate la balle d’égalisation dans la minute qui suit. On sentait tout de même l’égalisation venir et c’est chose faite à quelques secondes du coup de sifflet final. L’arbitre Sud Africain, après avoir été signalé par son assistant, accorde un penalty aux locaux suite à une faute de main du défenseur Mucana Martinho. Guy Mamihasindrazana, en dépit de la lourde pression sur ses épaules, parvient à réussir son tir et sauve les Barea d’une déconvenue. Un résultat nul qui met encore en lice les malgaches en compétition dans la course aux éliminatoires du mondial 2010...

============================
- Le staff technique, limogé

« On ne change pas une équipe... qui ne perd pas ». Les entraîneurs malgaches n’ont pas cru à ces propos en changeant la composition de l’équipe lors de la rencontre d’hier. En effet, le trio Mika- Soamady- Haja, en voulant trop bien faire peut-être ou en mésestimant les mozambicains, a bouleversé la machine huilée des Barea face à la Côte d’Ivoire. Les techniciens ont laissé « au repos » Tholix, suppléé par Damien sur le flanc gauche de la défense alors que celui-ci n’a jamais occupé un tel poste. La titularisation de Tsima Eddy, qui n’a joué qu’une demi-heure, à la place de Pascal est également injustifiée dans la mesure où ce dernier a fait son match dimanche devant les Eléphants. L’incompréhension des observateurs atteint son paroxysme quant à la non-titularisation de Yvan laissé sur le banc au profit de Carlos. Des choix qui ont soulevé le tollé général à l’issue de la rencontre, non seulement dans le camp des spectateurs mais aussi chez les dirigeants de la Fmf. Réuni d’urgence, le comité éxécutif a décidé de limoger le staff technique des Barea, à une semaine de la joute retour contre le Mozambique, et de placer Franck Rajaonarisamba à la tête de l’équipe nationale. Une décision à la va-vite certes, mais le feu s’est déclaré dans la...prairie au moment où tout le monde s’apprêtait à faire la fête.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS