Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 9 août 2020
Antananarivo | 08h41
 

Sport

7e Jeux des îles : Flamme des Jeux

Le timming établi !

jeudi 19 juillet 2007 | Rata

L’un des moments forts à chaque événement sportif international réside à la mise à feu de la vasque olympique. Mais avant de parvenir à cet endroit, la flamme parcourt des centaines voire des milliers de kilomètres entre le dernier pays ayant hébergé la manifestation et celui qui accueille l’édition en cours.

Pour le cas des 7e jeux des îles, la flamme partira de l’île Maurice et attendue à Madagascar le samedi 4 aôut. Elle voyagera à bord du vol Air Austral et débarquera à l’Aéroport de Toamasina au jour indiqué, plus précisément à 14h50. Plus d’un proposent par contre de la convoyer soit par la compagnie nationale, transporteur officiel des 7e jeux, soit par la « Force One » dont le propriétaire est intransigeant sur le volet de souveraineté. Fermons cette parenthèse pour suivre le trajet de la flamme une fois arrivée dans la Grande île.

De Toamasina à Mahamasina

Le lendemain, relayée par de nombreux sportifs ou autorités locales, la Flamme des 7e jeux prendra la Route Nationale 2 pour un arrêt d’une nuit à Brickaville. Une pause de même durée aura lieu à Moramanga et à Manjakandriana où elle fera son entrée le mardi 7 août. A 24 heures de l’ouverture officielle des jeux, la torche sera, pour la deuxième fois de son histoire, à Antananarivo après un bref arrêt à Ambohimangakely. Il est certain que des manifestations populaires sont prévues dans les villes traversées par le convoi des relayeurs.

C’est dans l’après-midi du jeudi, l’heure exacte n’est pas encore déterminée, que le stade de Mahamasina va l’accueillir. A cet instant, tout le monde brûle d’impatience de connaître l’heureux(se) élu(e) qui va allumer la vasque située sur la plus haute marche du gradin de Mahamasina. L’identité de cet athlète ne sera pas sans doute dévoilée qu’au dernier moment afin d’entretenir le suspens total. Mais il est certain que la personne désignée a déjà fait ses preuves, dans le mileu sportif évidemment, soit au niveau national, régional ou mondial. Et Madagascar en regorge quelques uns à l’instar de Dally Randriantefy (tennis), Bako Ratsifandriamanana (natation), Bao Monique (basket-Ball), Jonary Aurélie (athlétisme), René Rabearisoa (football), Toussaint Rabenala (athlétisme) et bien d’autres qui excellent dans d’autres disciplines olympiques. La décision finale viendra, cette fois- ci, de la haute sphère de l’Etat. A noter que lors de la dernière édition des Jeux des îles hébergée par Madagascar, le dernier porteur fut issu de la discipline de base en l’occurrence, Edouard Rasoanaivo.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS