Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 octobre 2018
Antananarivo | 22h52
 

Politique

Team building gouvernemental

Le premier ministre veut du concret

mercredi 14 février | Ny Aina Rahaga

Le team building du gouvernement a débuté hier avec la présence du Chef de l’Etat Hery Rajaonarimampianina qui a procédé à son ouverture officielle à Mantasoa. Selon les explications, le premier ministre Olivier Mahafaly et les membres de son gouvernement auront également au programme des renforcements de capacité. Mais aussi et surtout, ces derniers auront à faire le bilan des quatre années de mandat. Selon le premier ministre, « un pays avance selon la vision du Chef de l’Etat. Et lorsqu’il a été élu, celui-ci a à cœur le développement du pays ». La réalisation de cette vision incombe au gouvernement qui s’est vu confier une mission bien précise, dont la lutte contre la corruption, contre l’insécurité et contre le trafic des ressources minières malgaches, souligne Olivier Mahafaly. « Actuellement, la direction à suivre est encore plus claire avec l’établissement du Fisandratana 2030. L’important maintenant c’est de garder en tête cette vision ainsi que les actions pour la réaliser. Ceci sans perdre le sens des priorités sur les actions qui auront un impact concret dans la vie de la population ». Ce qui d’ailleurs a été la première raison de la tenue de ce team building. Aussi, pour les quelques mois qui restent à son équipe, Mahafaly Solonandrasana demande du concret, des actions dont les répercussions se feront sentir directement dans la vie quotidienne des malgaches. Ce qui est aussi de l’intérêt du régime Rajaonarimampianina qui n’aura pas réussi à gagner le cœur des malgaches durant un mandat. Et dont la popularité est au plus bas à l’approche des élections. Malheureusement, jusqu’ici aucun des gouvernements qui se sont succédé durant la quatrième république n’ont su répondre aux attentes de la population. Et depuis l’avènement du régime Rajaonarimampianina, il y a eu plus de discours que de réalisation. Un constat amer que les tenants du pouvoir ne semble pas vouloir reconnaitre. Face à cela, le premier ministre Olivier Mahafaly a précisé que le gouvernement ne fait qu’un et que tous les membres doivent être solidaire. « Les ministres ne travaillent pas à leurs comptes, ils travaillent pour le gouvernement et pour la population », souligne le locataire de Mahazoarivo. La solidarité du gouvernement passera à partir de maintenant par des actions coordonnées qui devront s’inscrire dans la vision Fisandratana 2030 mais également pour répondre aux attentes immédiates de la population. « Le gouvernement devrait être solidaire et la population doit pouvoir apercevoir cette solidarité dans la mise en place de défis et objectifs. Les membres du gouvernement devraient avoir un seul point de vue, une seule parole car le but visé est le même », a-t-il conclu.

58 commentaires

Vos commentaires

  • 14 février à 08:52 | hrrys (#5836)

    48 mois au pouvoir sans rien faire , et comment ce gouvernement inKONpetent pourrait- il sortir de l ’ impasse actuelle ?

    • 14 février à 12:32 | Bena (#494) répond à hrrys

      very fanahy mbola velona, taitra irery ka mamaky takotra. mahereza amin’ny Tim Building.

    • 15 février à 09:03 | Raleva (#10094) répond à hrrys

      Notez le sourire narquois des 2qui se sont érigés en ennemis jurés de la CUA derrière tout le monde (Gérard mepate et le préfet).

  • 14 février à 09:09 | Vohitra (#7654)

    Est-ce une pièce de théâtre ou une séquence d’ un téléfilm ? Ni les ordres du jour évoqués ni les priorités définies ne justifient l’impératif nécessité de deplacer le lieu de mise en oeuvre de ce conseil de ministres pas très ordinaire.
    C’est l’appel à la solidarité du groupe qui est mis en exergue. Comme dans un groupe de gangs, le chef impose ses règles, les truands se mettent en compétition afin de trouver grâce et faveur aux yeux du chef, et surtout, un rappel du serment entre malfrats qui se connaissent : la trahison a un prix, et la rébellion n’est pas tolérée.
    Et c’est normal si les curieux sont tenus à l’écart.

  • 14 février à 09:53 | Midabetsy (#8062)

    « Le gouvernement devrait être solidaire et la population doit pouvoir apercevoir cette solidarité dans la mise en place de défis et objectifs. Les membres du gouvernement devraient avoir un seul point de vue, une seule parole car le but visé est le même ».
    Tena marina io ary tena hita sy azo tsapaintanana fa « vous êtes solidaires » :
    - akanjo mananasy : 19.75/20 pour votre solidarité.
    - affaire lillyson : 17.5/20 pour votre solidarité.
    - bois de rose à Singapour :
    - affaire Claudine : 19.5/20 pour votre solidarité.
    - ARMP : 20/20 - ........... ETC !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    vous voulez nous ridiculiser ou quoi ?
    « votre but visé est le même » : voler le maximum possible avant de s’en aller.
    Maro ny fitondrana nifandimby teto fa ny anareo dia tena niharihary ny halatra sy ny kolikoly amin’ny endriny rehetra ary @ service rehetra tsy fidiana tsy avahana.
    Mba ataovy ao @ devise nareo azafady ny hoe : « MAHALALA MENATRA »

  • 14 février à 10:35 | arsonist (#10169)

    Comme la majorité des Gasy ,
    comme tous les membres de la classe politique gasy,
    ce premier ministre gasy dit des choses
    sans se soucier de la réalité de ces choses dites,
    fait semblant de croire à ce qu’il dit
    et tente de faire croire ce qu’il dit à ceux qui l’écoutent.

    C’est ça le kabary gasy : dire des chimères, faire semblant de croire tout en tentant de faire croire la faisabilité de ces chimères à son auditoire.

    Les Gasy se débarrasseront-ils jamais de cette très nuisible habitude ?

  • 14 février à 11:10 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    S’il n’y a pas anguille sous roche dans ce team building, pourquoi on ne l’a pas tenu ni à Iavoloha ni à Mahazoarivo ? Evidemment parce que dans ces 2lieux, les murs ont des oreilles et faire allégeance éventuelle à la candidature du PRM pour l’élection présidentielle de 2018 comme étant le prix à payer pour rester au gouvernement doit rester secret (loin des caméras et des micros cachés que les précédents occupants des lieux avaient probablement installés). Cela pourrait justifier éventuellement ce changement de lieu.
    Dieu a promis à la terre que tous les secrets seront dévoilés. On verra surement les tenants et aboutissants de cette réunion dans les prochains jours suite à l’appel du pied du MAPAR de donner une chance à ses dissidents de retourner au bercail.
    Même Rivo Rakotovao se voit obliger de rencontrer Dada8 car il y a puéril en la demeure pour le HVM : L’heure est grave pour le régime avec le dilemme de changer ou non de gouvernement en vue des prochaines échéances électorales. L’entente CDU-SPD en Allemagne pourrait éventuellement être une inspiration même si les contextes sont différents dans tous les domaines (si l’on s’en tient évidemment sur quelques points saillants : chez eux le contexte est postélectoral tandis que chez nous c’est pré-électoral). Dans ce sens que s’allier avec Dadao8 pour former un gouvernement équivaut à faire rentrer le loup dans la bergerie du HVM en position de faiblesse. En fin politicien aguerri Dada8 ne voulait pas porter le chapeau de l’échec du régime HVM et mettra éventuellement la barre très haute avec des conditions inacceptables. Retourner chez le MAPAR d’Andry Rajoelina serait une humiliation de trop et ce dernier a déjà fermé la porte en tant qu’homme de parole.
    Que faire ? Que dire ? Ca va couler en paraphrasant la chanson « la femme de mon patron ».

    • 14 février à 11:25 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire :...une source d’inspiration...

  • 14 février à 11:15 | Isandra (#7070)

    "Ceci sans perdre le sens des priorités sur les actions qui auront un impact concret dans la vie de la population ».

    Sans blague ! Il avoue que pendant 4 ans rien de concret, maintenant seulement, ils se réveillent pour s’en occuper...?

    Concret : Les superficiels(dons, aides, inaugurations insignifiantes, etc) vont se multiplier, il faut montrer à tout prix leur concret,...« La futilité ».

    « devront s’inscrire dans la vision Fisandratana 2030 ».

    Les pages vides à remplir sont nombreuses,... 

     « Le gouvernement devrait être solidaire et la population doit pouvoir apercevoir cette solidarité dans la mise en place de défis et objectifs. »

    Mince, alors, la population doit se livrer à elle-même, pendant un moment, personne ne s’occupe de leur problèmes(les sécurités, l’augmentation des prix, etc), car le gouvernement solidaire est occupé sur autre chose, c’est la mise en place de défi, un seul but, faire gagner Hery, se maintenir au pouvoir.

    Vous êtes prévenus les adversaires, le gouvernement de combat est prêt à vous affronter, il a l’air sans pitié,...

    Préparez-vous.

    • 14 février à 12:02 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Cette fois, grâce à Andry, en 2018, le voeu de gens qui réclament programme contre programme sera exaucé, dès le départ, le programme est mis en avant, avant même les qualités du candidat.

      A nous de les consommer sans modération.

    • 14 février à 12:25 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      l’IEM, par exemple, se voudra pragmatique et efficace. « Elle apportera des idées phares, des projets d’envergure comme moteurs de croissances pour le développement des secteurs clés de l’économie, de l’épanouissement social, afin de transformer leur vision en action ».

      L’Objectif c’est de rattraper le retard de développement de Madagascar.

      Andry a déjà fait ses preuves quand il était au pouvoir, voici ses quelques réalisations, malgré, les sanctions internationales :

      - La construction d’hôpitaux répondant au standard des normes internationales dans les six chefs lieu de provinces.
      - Des stades et infrastructures sportives et culturelles
      - Des bâtiments publics prestigieux tels que des Hôtels de Ville ; des Cités Universitaires ; aussi, des logements sociaux pour les familles modestes,
      - Maintenir le pouvoir d’achat, et stabiliser l’ARIARY, notre monnaie nationale,
      - Assurer une gestion saine des finances publiques,
      - Et même sans aide budgétaire, nous avons pu augmenter le salaire des fonctionnaires de 10% de chaque année.

  • 14 février à 11:25 | RAMBO (#7290)

    Amin’ny Fanantenana, ny Finoana ary ny Fitiavana dia ny Fitiavana no zava-dehibe indrindra. Rehefa ny Fitiavana no tsy misy dia zava-poana izay atao rehetra.
    Dia miarahaba am-pitiavana ny mpifankatia rehetra amin’izao St Valentin izao. Ry lehilahy tiava ny vadinareo toy ny nitiavan’i Jesosy Kristy ny fiangonana. Nomeny hatramin’ny ainy mba ho vanavotana ny fiangonana dia isika tsirairay avy izany. Ra vehivavy, manajaha ny vadinareo satria ny lehilahy no lohan’ny fianakaviana...Ry ankizy manajaha ny Ray aman-dreninareo fa ireo no maneho an’Andriamanitra eto an-tany ho anareo.
    Ry vahoaka manajaha ny mpitondra anareo fa Andriamanitra no nanendry ny mpitondra rehetra eto an-tany na izay izy ireo na iza. Ataovy am-pitiavana ny zava-drehetra.
    Samy tahin’ny Tompo daholo !

    • 14 février à 11:46 | RAMBO (#7290) répond à RAMBO

      Ireo singany dia enga anie ahita izay irin’ny fony ary ireo be antitra efa lalan’ny mody nefa irery dia ankino amin’i Jesosy Kristy ny Fitavanareo fa Izy irery ihany no afaka mameno ny banga aram-pitiavana. Raha miaraka amin’i Jesosy Kristy ianao efa lalan’ny mody io dia izao : Raha vao tapitra ny fofon’ainao dia ny Anjelin’i Jesosy no mandray anao ary mitondra anao eo anoloan’ny Tompo. Efa be ny porofo manamarina izany ka minoa ianao fa marina izany. Raha mihizingizina ny mandaha an’i Jesosy ianao dia ny demony no mitsena ny fanahinao ary dia : Fijaliana sy horohoro tsy manam-pahatamperana no miandry anao ao amin’ny elo. Koa izao no fotoana ry havana fa raha voa vita dia tara loatra.

  • 14 février à 11:44 | FINENGO (#7901)

    Monsieur le Premier Ministre veut du concret.
    Il est bien temps que le Concret voit le jour.
    Mais pour des Gouvernants Malgaches, Parlez, Promettre, Berner, c’est Gouverner.
    Donc résultat de la course, c’est du déjà vu, du déjà entendu.
    En plus d’être Menteur, et Manipulateur, ce Gouvernement et leur Grand chef, ne sont que des vauriens.
    http://www.madagate.org/madagascar-informations-politiques/a-la-une/6679-houcine-arfa-il-na-jamais-fait-13-ans-de-prison-en-france.html

    • 14 février à 13:00 | Mihaino (#1437) répond à FINENGO

      Bonjour Finengo ,
      « Du déjà vu , du déjà entendu » c’est vrai . Depuis le règne de Ratsiraka et de tous les dirigeants successifs , les gouvernements se réunissaient pour faire leur bilan et chercher les solutions concrètes pour améliorer la situation du Pays !? Nous avons entendu les mots suivants relatifs aux réunions de chaque gouvernement : forum, conclave, séminaire, retraite et aujourd’hui team building et demain il est sûr qu’un autre mot savant à la mode verra le jour .Pourquoi pas coaching , brain storming et que sais-je encore ??Hier , j’ai insinué l’expression« voleur politique »et je doute fort que le but final de toutes ces réunions improductives , budgetivores soit :« Comment nous enrichir encore plus et appauvrir plus le Peuple trop crédule et mallléable ?? » Mes excuses si je me trompe .
      Wait and see ....

  • 14 février à 12:17 | RAMBO (#7290)

    Présidence de la République de Madagascar .

    Ny fandriam-pahalemana, ny fiarovana ny harem-pirenena, ny ady amin’ny kolikoly, ny fiakaran’ny vidim-piainana no anisan’ny hitadiavana vahaolana amin’ny fivorian’ny governemanta ao Mantasoa

    Nosokafan’ny filoha Hery Rajaonarimampianina ny fivorian’ny governemanta ao Mantasoa izay hatrehan’ireo minisitra sy ireo mpiara miasa akaiky amin’izy ireo. Tokony ho jerena akaiky ireo olana miantraika mivantana amin’ny fiainan’ny vahoaka toy ny fiakaran’ny vidim-piainana, ny ady amin’ny kolikoly, ny fiarovana ny harem-pirenena hoy ny filoham-pirenena.

    Nanafatra ny praiministra manokana ihany koa izy ny amin’ny fanomezana sazy entitra kokoa ho an’ireo tsy mamokatra sy manohitohina ny fitantanam-panjakana. Hisy vahaolana hivoaka mifanaraka amin’ireo lohahevitra ireo hoy ny praiminisitra . Ho resahana mandritra io fotoana io ihany koa ny paikadin-tserasera mety indrindra mba hahafahan’ireo ministera tsirairay mampita amin’ny be sy ny maro ny hetsika sy ny vokatr’izy ireo.

    Dia hoy i Rambo :

    Hoy ny fitenenana hoe :« Aleo tara toy izay tsy misy mihitsy ». Ny andro sy ny ora rehetra dia saro-bidy ary 4 taona dia toa be nefa tsy ampy. Betsaka ny asa maika tsy maintsy natao tao anatin’izay 4 taona izay. Fandamina ny andrim-panjakana rehetra izay nidaboka tamin’ny tany tanteraka. Ny Filoha Hery Rajaonarimampianina dia tsy mahagaga raha be mpankahala na inona asa vitany na inona. Ny antony dia mpitondra ngezalahy be roa izao no very seza. Ilay seza be ao Iavoloha. ’ l’objet de tous les désirs"... Be ny fitombenana te hipetraka amin’io seza be io fa hatreto aloha dia Hery Rajaonarimampianina no eo. Nisy fitombenana efa teo fa mbola tsy mahafoy ka te hiverina. Kanefa tsarovy fa ny vahoaka Malagasy no tompon ny teny farany. Ny marina tsy very ary aoka ny tantara no hitsara.

    • 14 février à 17:14 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à RAMBO

      Rambo,

      N’appelez point la malédiction pour votre régime.

    • 14 février à 18:51 | FINENGO (#7901) répond à RAMBO

      @ RAMBO
      Je me suis posé la question de savoir, pourquoi d’un coup, vous rédigez vos Post en Malgache.
      Je pourrais néanmoins comprendre, que vous voudriez vous adressez particulièrement aux Malgaches, et d’autant plus, que ceux qui sont sur ce forum ne maîtrisent certainement pas la langue de Molière, c’est une façon pour vous de les sous-estimer certainement. N’est ce pas RAMBO ???
      Bref passons.
      Vous avancez des choses incroyablement insensées.
      Je dis bien vous, car vous dite ceci et je le cite : « Dia hoy i Rambo : »
      Vous dites donc :
      * Vaut mieux tard que jamais.
      * Quatre ans c’est long, mais pas assez.
      * Qu’il y a eu beaucoup de choses urgentes durant ces 4 années .

      Mais Monsieur RAMBO, je pense que vous êtes entrain de vous foutre de la G.ueule du Peuple
      Car :

      Primo : Les Urgences à Madagascar date de la fin du Premier Mandat de Ratsiraka.
      Vaut mieux tard que jamais, c’est bien une expression, qui me semblerait bien
      adéquate aux Voyous du Pouvoir qui cherchent à se justifier, de leur inertie dans la
      Gouvernance depuis bientôt 5 ans, mais surtout du peu de considération que le
      Pouvoir accorde au Peuple et à la Nation entière. Misérable !!!

      Secundo : C’est bien de dire que, 4 ans c’est long mais pas assez. Alors je vous pose la
      la question de Savoir, qu’avez-vous réussit durant ces 4 ans. Quels sont les divers
      avantages que le Peuple aurait constaté, peu soient-ils.
      A cette question, je vous réponds RIEN n’a été fait, rien. Le pays s’appauvrit de
      jour en jour, de mois en mois, année après année.

      Alors vous vous étonnez que le Président et son Gouvernement soient détestés.
      Rien de surprenant. Je dirais plus que c’est justifié, et largement justifié.
      Expliques-moi comment peut-on aimé, voir respecter des Personnes, qui en réalité, s’en foutent totalement de vous, et d’autant plus qu’ils s’enrichissent sur votre dos.

      Vous dites aussi, que le Seza ( Fauteuil ) a beaucoup de prétendants, mais pour l’heure c’est encore HERY qui est vautré dedans. Oui j’ai bien dit Vautré, c’est le cas de ce Personnage, car il s’assoit dedans pas pour travailler au sens noble du terme, mais pour engraisser son Porte-feuille, son compte bancaire et sa personne par la même occasion.

      Déjà, HERY et son Gouvernement, auraient à s’expliquer sur la Mêlée avec Monsieur HARFA, certains du Gouvernement en occurrence Le Ministre de La Justice et Le Procureur qui laissaient entendre par diffamation que HARFA avait fait de la Prison et que c’était un voyou de quartier. Des enquêtes avaient été menées par la Gazette ( Presse Malgache ), qui n’est pas du tout à la Botte du Pouvoir avec des Document officiel, tel le Casier judiciaire de HARFA qui est vierge, et qui démontre le contraire. J’ai mis le lien et Tous peuvent lire.

      Avec tout ce qui lui tombe sur la Tête, et de sa Gouvernance fantôme qui dure depuis plus de 4 ans, il ose encore se représente aux prochaines élections ??? C’est là que l’on se rend compte que dans ce Pays, aucun Dirigeant ne pourra justifier cette appellation, car en réalité se ne sont que des Charlatans, qui usent de tous les Moyens pour assouvir leurs désirs. Des Bandits, des Vautours, des Malfrats, et pour être plus précis, ils ne sont pas mieux, voir pires que des Voyous de Quartier.
      Un Etat Dirigé par des Chiens Galeux.
      Et c’est depuis des décennies que sa dure.

  • 14 février à 12:26 | kartell (#8302)

    Après quatre années de somnolence, de voyages, d’inaugurations présidentielles des chrysanthèmes, voilà qu’on se réveille, qu’on se secoue pour oser, en quelques mois, faire semblant de rattraper le temps perdu qui plombe un pouvoir, subitement, en proie à une précipitation feinte !...
    Y aurait-il derrière ce nouveau scénario, un coaching effréné pour tenter de donner une image plus « volontaire » à un exécutif, indolent, qui s’était endormi sur ses lauriers ? ( lesquels, d’ailleurs ?)
    Il faut dire qu’à la fin de l’année, tout ce petit monde, visiblement, inquiet, passera devant sous les fourches caudines de ses électeurs, qui mettront, eux, moins de temps à bouter dehors, ces bonimenteurs, devenus, aujourd’hui, d’un réalisme culotté !…
    Nous entrons en plein coeur de l’univers, partagé des promesses et des bonnes résolutions, hélas, pour une émergence programmée 2030 mais dont l’obsolescence risque de se situer, bien avant !….
    L’important est de croire et avec plus de 280 sectes, recensées dans le pays, il est clair que le discours politique va dans le même sens, avec la crédulité des mêmes personnes, bingo, donc, pour nos prétendants dans ce contexte paradisiaque !…
    Tournée d’eau bénite, pour tout le monde !…..

  • 14 février à 12:51 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    N’ ayant plus rien à piller, un devoir de résultat serait le graal à atteindre, mieux vaut tard que jamais, se presser sans attendre ou attendre sans se presser, that is the question, que dis-je the question, the goal !
    Un programme à lui tout seul , qui s’ impose à ce bilan totalement inexistant, que l’ on ne saurait , voir oserait : analyser ...
    Quant à en tirer les conclusions, faute d’ en distribuer, il y en a qui risque de voir des étoiles ✨ .

  • 14 février à 12:53 | RAMBO (#7290)

    Io seza be vata ao Iavoloha io no fenitra ho an’izay mbola tsy nitombona teo ary koa hoan’ireo izay efa teo nefa tsy mahafoy fa te hitombona indray.
    Nisy ny mpanankarem-be izay nitombona teo amin’io seza be vata io ary dia hita fa nitombo avo arivo eny ny harenany. Nisy kosa ilay nahita fa tsy rariny ny nataon’io ilay nitombona teo amin’io seza be vata io dia nihetsika izy dia tafatombona teo koa nandritry ny 5 taona . Nahazo tsirony daholo izay nitombona teo amin’io seza be vata ao Iavoloha io ka isaky ny fifidiana izay hitombona eo dia tsy latsaky ny 30 no te hitombona eo koa. Dia raikitra ny fomba rehetra ahazoana mitombona eo. Opa, endrikendrika, fanaratsiana, fanambaniana...izany no maresaka izao satria amin’ny volana Novambra dia hifidy izay hitombona eo indray ny Gasy. Fitombenana 3 no hita fa misongadina amin’izao ora izao. Fitombenana 2 efa nitombona teo ka maniry mafy ny hitombona indray. Fitombenana 1 izay eo ambon"io seza be vata io aloha hatreto ary manantena fa hitohy izany.
    Ka inona ary no tena antony mahamaika ny fitombenana maro hitombona amin’io seza be vata io ?
    Hoy ny sasany hoe :« V 3 na voninahitra ,vola, ary vehivavy...ka raha vehivavy no voafidy hitombona izany dia V2 ihany ratsy hoe » lesbienne" angaha ilay kala voafidy.
    Hoy ny sasany kosa hoe "Fitiavana ny vahoaka sy hampabdroso ny Tanindrazana...tsara be io fenitra io saingy indrisy fa mbola tsy teraka angamba ilay fitombenana mamofona an’zany dina izany ?! Mety koa anefa ny ilazana fa io fitombenana eo amin’izao fotoana izao io dia mety hahavita tsara be be kokoa raha homena 5 taona indray.
    Hitohy...

  • 14 février à 12:53 | Turping (#1235)

    Le premier Ministre veut du concret !
    - Ah , cela fait depuis longtemps qu’on a entendu ce propos devient logorrhéique !
    - Alors qu’aucun signe concret nous démontre l’avancement réel en commençant par les luttes contre : la corruption ,les détournements , l’impunité ,......alors que l’insécurité gagne tous les jours les terrains ( improductifs ) .
    - Récemment ,on a parlé des gesticulations sur l’émergence de Madagascar en 2030 c’est pathétique , en continuant paradoxalement de mener les politiques stériles .
    - Allez oups un petit article sur Madagate visible par tout le monde .

    Le Président Hery Rajaonarimampianina, dans sa vision veut faire de Madagascar un pays « émergent » d’ici 2030. Pourtant dans son allocution et dans les divers documents d’explication il est dit que : « d’ici 2030, le RNB sera de 1000 US$ ». C’est donc loin des 1242 US$ exigés pour ne plus faire partie des PMA et par conséquence faire partie des pays émergents en 2030.

    Conclusion : en 2030 Madagascar fera encore partie des Pays les Moins Avancés et non un pays « émergent » comme le décrit le programme FISANDRATANA 2030.

    - Oui ,je réitère : pour qu’on puisse parler de « l’émergence » ,il faut qu’il y ait de croissance d’au moins 8% par an sur 20 ans .Un pays qui assume déjà l’auto suffisance en exportant plus que ce qu’il importe(balance commerciale excédentaire ) sans attendre toujours le FMI pour payer les emplois fictifs et les bisbilles des généraux ,les dirigeants (tickets carburants à gogo ) . Un pays qui développe le secteur agro-alimentaire (constructions des routes , constructions des infrastructures , entretiens , etc.....) .A côté ,l’existence d’un vrai projet d’industrialisation.
    - Enfin ,sans développer le système éducatif permettant aux enfants ,les adolescents de s’instruire ,se former ,....l’émancipation citoyenne ,un pays ne peut pas se développer !
    - Pour le moment ,il n’ y a rien de concret .Les voyous recherchent à s’agripper le plus longtemps au pouvoir pour s’asseoir sur le peuple !

  • 14 février à 12:58 | Turping (#1235)

    L’auto -suffisance : au sens large du terme ,c’est vaste : par exemple ,l’auto-suffisance alimentaire , l’auto-suffisance énergétique en développant l’énergie renouvelable moins coûteuse sur le long terme ! etc......etc.....

  • 14 février à 12:58 | FINENGO (#7901)

    @ RAMBO
    Que de l’hypocrisie de la Présidence de La République Malgache et son Gouvernement.
    Seulement à Quelques mois des élections que Ce HERY nous pond des choses qui devraient être applicables depuis sa prise de pouvoir.

    Maintenant ce Monsieur nous dit :
    Qu’il a lancé à Mantasoa une réunion du gouvernement qui serait dirigée par des ministres et leurs proches collaborateurs. Et qu’ Ils devraient se pencher sur les problèmes affectant directement la vie des gens, tels que l’inflation à coût élevé, la lutte contre la corruption et la protection de la sécurité nationale.

    Mais comment réagissent les malgaches devant une telle aberration, Depuis Quatre ans ils se sont rempli les Poches et à quelques mois des Elections, il prennent le Peuple pour des KONS, et pour peu ça va marcher. INCROYABLE.

  • 14 février à 13:19 | Vohitra (#7654)

    Il parait que le site de l’ARMP venait à nouveau d’être ouvert au public, et grâce à la perspicacité d’un journaliste d’un quotidien, on y trouve que la réparation d’une voiture de marque Polo avait coûté à l’Etat la bagatelle de 5.000.000.000 de FMG au sein du Ministère de l’économie...

    • 14 février à 14:04 | Jipo (#4988) répond à Vohitra

      C ’ est une erreur de frappe, pour ne pas dire de saisie, (entre le O & le 0), qui plus est : ce n’ est pas en FMG, mais en dollars, mais comme personne ne vérifie , comme le reste : ça passe ...
      De plus ce que ne dit pas l’ histoire, c ’est une réparation en Or , vous pouvez être sur que personne ne sera inquiété, surtout pas l’ auteur de cette indélicatesse, un détail de zéros quand on sait que pour le reste , c ’est pareil, heureusement que nous avons le Bianco, la cour des comptes, pour avaliser ces boas constrictors des honoris causa en la matière et un PM qui veut du concret : le voilà servi ...

    • 14 février à 17:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Vohitra

      C’est la faute de l’ordinateur made in china qui a transformé les virgules du décimal en point et nous connaissons tous le résultat des chiffres à l’unité devenus des chiffres multipliés par mille.
      .

  • 14 février à 13:51 | KARIBO (#7602)

    Du con creé ?
    Devant toutes les démonstrations criantes que vous avez a sous les yeux, à croire que les médecins Réunionnais, n’ aient rien vu ?
    Les trafics de bdr ont cessés, matière première épuisée
    les kidnappings et leurs auteurs toujours en liberté
    les PPM toujours en augmentation
    les détournements toujours pas élucidés
    le bilan , à commencer par l’ économique, presque comique, toujours à l’ étude ?
    Les délestages et coupures d’ eau toujours pas réglés.
    Les déclarations de patrimoine de vos députés en stand by
    Mr Mahafaly veut du concret, mais 22 millions de Malgaches aussi Mr le Ministre , vous sentir moins seul vous aidera peut être sachant que vous êtes aux manettes, contrairement aux 22 millions de compatriotes !
    Entre vouloir et pouvoir il y a l’ attente, et ça commence à faire long Mr le Ministre , et on ne peut que regretter que ce soit à quelques mois de l’ échéance que vous en exprimiez le désir , une prise de conscience bien tardive qui mérite d’ etre fatale .

  • 14 février à 13:58 | njarasoa (#10017)

    team building pour renforcer la capacité des membres du gouvernement :
    comment voler
    comment détourner
    comment manipuler le peuple

  • 14 février à 14:02 | FINENGO (#7901)

    @ Mihaino
    Bonjour Mihaino ;
    C’est effarent ce qui se passe au Pays.
    Entre l’affaire HARFA et les mensonges de ces Ploucs au Pouvoir.
    Les entourloupes qu’ils font au Peuple, et ce peuple, qui d’après moi avale tout.
    Les interrogations sont nombreuses, mais avec très peu, ou voir nulle comme réponse.

    Des Deux choses l’une : Soit les Malgaches vont de nouveau, faire preuve de naïveté pour les Elections à venir, soit ils vont Changer de fusil d’épaule, et de ce fait il y aura un grand risque de débordement, et d’affrontement avec les divers services d’ordres et l’Armée confondus qui sont aussi pourrit que Le Pouvoir d’ailleurs.
    Et ils ont tous le culot de Parler d’ émergence ! Mais comment et par quel Moyen ??
    Quelle Bande de Vauriens ces Dirigeants. Pitoyables. !!!!
    Aucun Pays ne mérite, le sort de Madagascar.
    Bonne journée.

    • 14 février à 15:59 | Mihaino (#1437) répond à FINENGO

      J’ai apprécié les recommandations du collectif des religieux hier car ils ont demandé à l’Armée et aux officiers & généraux récemment étoilés de rester NEUTRES et de ne pas s’immiscer à la politique , aux politiques et aux partis politiques ni de défendre et protéger uniquement les pouvoirs actuels dominés par le HVM évidemment .
      Nous sommes las d’entendre le mot magique « émergence » qui est sorti du chapeau des candidats potentiels et/ou déclarés pour 2018 ! Au fait , qui a (ont) immergé le Pays dans ce gouffre profond rempli d’eaux usées et nauséabondes ??Avec entêtement et avec empressement , ils souhaitent encore rester au pouvoir ou le reconquérir et pensent qu’en quelques mois ils peuvent sortir la baguette magique pour sauver le Pays et pour convaincre les électeurs . Ces derniers doivent bien réfléchir avant de choisir le futur Président . La campagne sera dure et courte et les intox (fake news) seront nombreux dans les médias pour éliminer certains candidats gênants . Je partage la proposition de certains forumistes qui exigent la transparence des financements de cette campagne. Qui finance qui ?? D’où viennent les sources de financement ?? Quels investisseurs /opérateurs célèbres soutiennent X, Y,Z ??Quels Pays s’affichent de près ou de loin envers les candidats ??

    • 14 février à 19:48 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à FINENGO

      Bonsoir Mihaino,

      Tant que la loi n’exige pas la transparence sur le financement des parti politiques, rassurez-vous tous les candidats feront l’impasse et les financiers aussi misent sur plusieurs candidats à la fois donc ils n’ont pas intérêt à être connus surtout au 1er tour sauf si un candidat ou une candidate parte favori (1er tour dia vita).
      Mais le problème chez nos gouvernants depuis toujours et ce sera peut-être aussi le cas demain c’est l’absence d’une équipe compétente et prête à servir le pays et sa population au lieu de tabler toujours sur l’homme providentiel proposé par x, y et z.

  • 14 février à 15:41 | Isandra (#7070)

    En attendant, voici le concret(tous les indicateurs sont rouges) que les Malagasy constatent et vivent quotidiennement :

    - « Alors que Madagascar possède un grand potentiel, le pays a pris du retard sur plusieurs indicateurs de développement : près de 80 % de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour, un enfant de moins de 5 ans sur deux souffre d’un retard de croissance et Madagascar est le cinquième pays au monde avec le plus grand nombre d’enfants non scolarisés. Par ailleurs, le taux d’accès à l’électricité est de 13 %, soit l’un des plus bas de la planète. » Site de la Banque Mondiale

    - « 47,3% des enfants de moins de cinq ans à Madagascar souffrent de retard de croissance. La Grande Ile est classée 4ème sur le taux de malnutrition chronique à l’échelle mondiale. Elle se classe ainsi parmi les six pays dans le monde avec le taux de malnutrition chronique le plus élevé. » Site UNICEF

    - « Ces derniers temps, les actes de banditisme ont pris de l’ampleur à Madagascar. Les violences se sont particulièrement amplifiées dans la capitale et ses environs. Les forces de l’ordre malgaches de la ville d’Antananarivo n’ont pas chômé ce week-end.

    (...)Les citoyens malgaches et les ressortissants étrangers vivent aujourd’hui dans une grande insécurité. D’autant plus que les bandits seraient en possession d’armes encore plus performantes que celles de la police, rapporte L’Express de Madagascar.

    - Selon Miora, une épicière d’Andravoahangy, le prix du riz a observé une hausse progressive depuis le mois d’octobre. « Les prix du riz et du sucre ont été revus à la hausse toutes les semaines. Chez nous, le kilo du « makalioka » (nom vernaculaire d’une variété de riz local) s’écoule à 2 400 Ariary. Le prix du kilo du stock tampon, de moindre qualité se chiffre actuellement à 1900 Ariary ; le riz rouge à 2 000 Ariary le kilo et 2 200 Ariary, pour la meilleure qualité, le « mangamila ». Quant au sucre, nous le vendons à 2 600 Ariary le kilo pour le roux et 2 800 Ariary pour le blanc. » rajoute-t-elle. Notons que les prix varient d’un point de vente, voire d’un quartier à l’autre. Le riz rouge vendu à 2 000 Ariary à Andravoahangy, aux 67 ha et à Ambondrona est par exemple vendu à 2 200 Ariary à Antaninandro. De plus, cette inflation ne s’observe pas que dans la capitale. A Diégo I, le kilo de la meilleure variété de riz, appelée localement « Madame Rose » s’écoule à 3 500 Ariary, à raison de 1 000 Ariary le « kapoaka » ! Midi Madagascar

    - « Dans le cadre de la revue trimestrielle de la politique monétaire, le Comité Monétaire de la Banque Centrale de Madagascar a décidé lors de sa réunion d’hier, de relever pour la 2e fois le taux directeur de 9% à 9,5% à compter du jeudi 09 novembre 2019. En outre, le coefficient des réserves obligatoires est maintenu à 13%. Le Gouverneur de la Banque Centrale, Alain Rasolofondraibe, l’a annoncé hier lors d’une conférence de presse. La dernière révision à la hausse de ce taux directeur a eu lieu le 11 mai de cette année, et ce, passant de 8,3% à 9%.(...) Midi Madagascar

    - "La chute de l’ariary continue. La monnaie nationale n’a jamais connu une telle valeur depuis l’instauration du marché de devise en 2004. Le cours de référence de l’Euro en Ariary sur ce marché et affiché sur le site de la Banky foiben’i Madagasikara (BFM) était de 3736.37 ariary, hier. Sur le marché noir, le billet d’un euro atteignait même les 3900 ariary. Quand au billet vert, il s’échangeait à 3187.03 ariary.
    Après avoir eu un regain au mois de juillet, elle a connu une dépréciation depuis le mois d’août. Selon les statistiques publiées sur le site de la Banky foiben’i Madagasikara, la monnaie européenne équivalait à 3390,74 ariary au début du second semestre pour arriver à 3610,66 ariary le mois dernier. En quelques semaines, l’ariary perd de plus en plus de valeur devant les monnaies fortes." Express de Madagascar

    • 14 février à 16:06 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Isandra

      Isandra,
      Incroyable votre soudaine lucidité sur l’état de Madagascar !
      Ce n’est malheureusement pas d’aujourd’hui que cela existe(depuis 1973 ) mais il y a eu une soudaine accélération de la chute dans les classements mondiaux depuis 2009 .
      Votre charismatique n’y est pour rien ,bien sur !
      J’ai appris hier que vous aviez suivi des cours sur la bible !
      A Madagascar je comprends que mélanger politique et religion est courant mais c’est une monstruosité de le faire .
      Nous connaissons parfaitement ces pratiques détestable et condamnables en Europe puisque nous les avons subies pendant plus de 1000 ans !
      Heureusement la révolution nous en a sauvés et depuis les choses vont de mieux en mieux notamment pour le peuple !

    • 14 février à 16:26 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ali,

      Je suis toujours lucide, je n’ai jamais dit que tout va vers le mieux actuellement, c’est pour ça que je réclame une nouvelle souffle, pour faire émerger Madagascar.

      Le christianisme : En effet, le nombre des chrétiens en Europe diminue plus en plus ce dernier temps, contrairement aux Etats unis, peut être, c’est la raison par laquelle l’Europe commence à perdre sa place et son influence au niveau Mondial et intérieurement, malgré les moyens, ils n’arrivent pas à maîtriser l’augmentation de taux de la criminalité et la délinquence.

      L’Eglise et l’Etat peuvent coopérer pour le bien être de l’individu spirituellement et matériellement, ils devraient être complémentaire.

    • 14 février à 17:23 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ali,

      Post chrétien(dirait Vatomena), le bilan :

      « D’après les dernières données disponibles pour l’ensemble des États membres de l’Union européenne, en 2013, 2,1 millions de mariages ont été célébrés et 943 000 divorces ont été prononcés dans l’UE-28, ce qui équivaut à 4,1 mariages pour 1 000 personnes (taux brut de nuptialité) et à 1,9 divorce pour 1 000 personnes (taux brut de divorce). »

      Plus en plus de divorce, moins en moins de mariage.

      Le pays ayant le taux de divorce le plus élevé est la France, où il était supérieur à 52 % en 2013, selon l’Insee. Ce taux est de 41 % aux États-Unis – loin du mythe des 50 % -, de 42 % en Angleterre, de 38 % au Qatar, de 30 % en Italie et… de 15 % au Mexique.

      Conséquence de cela : plus de 1,6 millions d’enfants vivent aujourd’hui dans des familles recomposées. Et plus de 600 000 personnes cohabitent avec les enfants de leur nouveau conjoint. Près de 8% des familles françaises sont des familles recomposées."

      Voici les principales causes du divorce (ces causes ne sont pas exclusives les unes des autres) :

      - L’infidélité, à l’origine d’un tiers des demandes de divorce ;
      - L’égoïsme du partenaire (c’est-à-dire le manque d’affection, de soutien etc.), à l’origine de 22% des demandes de divorce ;
      - Le mauvais caractère, à l’origine de près de 15% des demandes de divorce ;
      - Les comportements abusifs (jalousie notamment), à l’origine de près de 15% des demandes de divorce ;
      - Les désaccords concernant l’avenir, les objectifs poursuivis (maison, enfants, animal domestique…), à l’origine de près de 15% des demandes de divorce ;
      - L’incompatibilité, à l’origine de plus de 10% des demandes de divorce ;
      - L’argent et le travail (perte d’un emploi, dettes…), à l’origine de plus de 10% des demandes de divorce
      - Les beaux-parents, en cause dans un peu plus de 10% des demandes de divorce.

    • 14 février à 17:51 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Super vos statistiques sur les ménages en France...
      Mais quel intérêt d’abreuver des malgaches de ces chiffres sans signification !

      Ce qui serait intéressant c’est de publier le nombre de mariages malgaches, à la mairie, dans un édifice religieux, derrière la mairie, et avec la durée moyenne de vie en couple après la naissance d’un enfant, et dans une famille monoparentale le nombre de père différents pour les enfants d’une seule femme...

    • 14 février à 17:58 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Isandra

      Isandra,
      Les gens divorcent et alors .
      Cela ne leur enlève rien à leur niveau de vie .
      Nous parlons d’économie de pouvoir d’achat et bien vivre et vous me parlez de divorce !
      A coté de votre société ou il n’existe aucune statistique, mais ou l’on sait que ce sont les femmes ,souvent seules,qui s’occupent de leur enfants .
      Combien de mariages à Madagascar ,combien de divorces ?
      Personnes n’en sait rien ,alors vous comparez quoi avec quoi ?
      Vous nous faites le coup tous les 3 jours de sortir des stats des pays développés pour les critiquez alors que votre pays n’en a aucune de fiable .
      Exemple : combien de Malgache en 2018 ?

    • 14 février à 18:33 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ali,

      L’augmentation du taux divortialité est un signe de la domination de l’égoïsme et de l’immoralité dans une société.

      Les conséquences :

      « Les experts qui avaient tendance à considérer le divorce comme une tare psychologique trouvaient là une explication possible de la hausse de la délinquance juvénile dans la société française. L’étude pionnière du médecin carcéral et directeur de la circonscription pénitentiaire du Rhône, M. Raux, sur L’enfance coupable, montrait ainsi que les deux tiers des jeunes criminels incarcérés dans le quartier correctionnel de Lyon étaient issus de familles dissolues ou pauvres (Raux, 1890) »

  • 14 février à 16:28 | vatomena (#8391)

    L’Indépendance ,la souveraineté ,Madame Isandra ,ça se paye en sacrifices .Avons nous assez payé ?
    Le prix de l’Indépendance est il trop lourd .? à quand une génération plus heureuse ?

    • 14 février à 16:33 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Isandra —Ce n’est pas parmi la société post chrétienne de France qu’on trouve le plus haut taux de criminalité mais chez les zélateurs d’une autre religion plus remuante et qui vit encore son moyen age

    • 14 février à 16:35 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      Sommes-nous vraiment indépendant et souverain...?

      Ce que je constate, notre champion n’a pas pu se présenter à cause de la CI, du coup, les Malagasy ont été privé de leur candidat de coeur.

    • 14 février à 17:56 | Stomato (#3476) répond à vatomena

      # 14 février à 16:35 | Isandra (#7070) répondait à vatomena ^

      >>Sommes-nous vraiment indépendant et souverain...?<<

      Mais bien sû que Madagascar est indépendant et souverain !
      Sinon à quoi servirait le siège à l’AG de l’ONU ? Et les sommes répétitives versées au Trésor Malagasy pour payer des élections diverses et avariées ?

      >>Ce que je constate, notre champion n’a pas pu se présenter à cause de la CI, du coup, les Malagasy ont été privé de leur candidat de coeur.<<

      Ah cela manquait, une foi de plus accuser un autre de ses propres turpitudes.
      Le disque commence à être sérieusement rayé, changez en !

    • 14 février à 18:21 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Stomato,

      Etre membre de l’ONU, ne peut pas empêcher des grandes puissances de fouler votre souveraineté si elles le veulent, surtout, pour leur intérêts...On peut citer pas mal d’exemple,...

      La présence de Andry à la tribune de l’ONU n’a pas pu empêcher la CI de sélectionner les candidats qu’elle a autorisé à se présenter en 2013.

      Par ailleurs, la démocratie règne -t-elle auprès de l’ONU ? Si oui, comment ça se fait que seuls cinq pays ont de droit de veto,...?

    • 14 février à 18:42 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Isandra — Quand Ratsiraka ,du jour au lendemain ,dépossède les planteurs de la Sakay et les jette à la mer n’est ce point là un acte de pleine souveraineté ?
      De meme quand il rejette la zone franc pour créer cette fameuse monnaie nationale : l’ariary ?
      ou lorsque il commande le départ de toutes les forces militaires française de leurs bases à Madagascar ?
      Et quand il instruit la langue malgache comme langue d’enseignement ?— Oui ,il y a eu souveraineté mais on ne savait pas quoi en faire ?

      Ces jours là pourtant le coeur de chaque nationaliste a battu un peu plus fort .

    • 14 février à 18:54 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      Concernant Ratsiraka, cet article pourrait vous aider :http://www.madagascar-tribune.com/Moi-Didier-Ratsiraka,21633.html

      S’il ne vous suffisez pas Lyso du service pourra vous aider avec ses longs posts habituels,...

  • 14 février à 17:27 | diego (#531)

    Bonjour,

    La corruption, l’insécurité et le trafic des ressources minières malgaches ne sont pas des problèmes spécifiquement malgaches. Pour y faire face, il faut un État et des Institutions fiables et solides....

    Ce sont des fléaux, on peut le dire, mondiaux. Les hommes des institutions sanitaires appreciaient, ce ne sont pas des épidemies mais des pandémies.

    Aujourd’hui la situation politique, l’économie et la sécurité dans un pays sont étroitement surveillées. On connaît assez rapidement et d’une manière assez fiable donc la stabilité politique, institutionnelle d’un pays, ainsi que son PIB.

    On peut donc classer les pays selon son PIB. Une indication assez fiable qui permettrait de mesurer la richesse ou pauvreté d’un pays.

    Les dirigeants et les élites d’un pays savent pertinemment aujourd’hui donc le classement attribué à leur pays :

    - un, un pays riche et industrialisé ;

    - deux, un pays émergent ;

    - et trois, un pays dit pauvre !

    Il est donc indispensable pour les gouvernants de prendre note le classement attribué à leur pays :

    - Madagascar est classé au 5e place de la dernier catégorie.

    Il n’est pas interdit d’avoir de l’ambition mais il faut, à mon sens, que cette ambition ne devienne pas une tricherie politique :

    - annoncer ici et là, même si le pays est en période électorale, qu’on peut raisonnablement conduire Madagascar vers le club des pays émergents d’ici 10, 20 et même 40 ans, ressemble à un mensonge.

    Un mensonge que certains candidats et des politiciens semblent vouloir assumer. Le pays est perméable aux mensonges politiques, mais malheureusement, il ne deviendrait pas un pays émergent en un claquement de doigts.

    • 14 février à 17:59 | Jipo (#4988) répond à diego

      Un mensonge est pardonnable de la prétention déplacée : non !
      Il ne s’ agit pas d’ avoir les yeux plus gros que le ventre, il s’ agit de prendre les interlocuteurs, en l’ occurence les compatriotes pour des Kons et ça c ’est impardonnable en plus de condamnable, particulièrement quand ça vient de ceux qui devraient en montrer l’ exemple , cahuzac en est l’ exemple le plus criant , et Madagascar n’ en est pas exonérée , ni exclue ...
      « Fine » analyse , digne d’ un expert honoris causa mention peut mieux faire , si non : médiocre .

  • 14 février à 20:53 | lysnorine (#9752)

    Re : Mihaino, 14 février à 13:00 répond à FINENGO

    « Depuis le règne de Ratsiraka et de tous les dirigeants successifs [...] Nous avons entendu les mots suivants relatifs aux réunions de chaque gouvernement : forum, conclave, séminaire, retraite et aujourd’hui team building et demain il est sûr qu’un autre mot savant à la mode verra le jour .Pourquoi pas coaching , brain storming »

    Marina mihitsy ireo fanakianana ny fomba fitondram-panjakana lasa lamaody taorian’ny Mey 1972, ary indrindra taorian’ny nandraisan’Ingahy Ratsiraka ny fahefana tamin’ny 1975. Ny antony rehefa alaina ambony, alaina ambany ny votoatin-keviny dia FANARONANA

    (1) ny TSI-FAHAFANTARAN’ny « sefosefo » loatra ny fandeha sy ny fampandehanan’ny raharaham-panjakana ary
    (2) ny TSI-FAHASAHIAN’ izay tena tompon’andraikitra HANAPA-KEVITRA koa takotakonana amin’ilay fiaraha-mivory ny HADALANA rehetra. Niaraha natao tsinona ka !

    Misy ohatra iray azo hitarafana kely izany, nitranga nandritra ny Tolom-piavotana. Teknisianina Malagasy manana ny maha-izy azy no nitatitra taty aminay ilay hadalana bevava ka nahaverezan’ny Fanjakana Malagasy enim-polo na fitopolo tapitrisa vola amerikanina (US$ 60 m-70m, mihoatry ny nividianan’i Air Mad’ilay Boeing 747 izany !)
    Nisy tetikasa niarahany tamina orinasa vahiny hamokatra zezika simika [AMMONIAC sy URÉE] tany Toamasina, hampiasa ny vokatry ny fanadiovana solitany [« raffinerie » ] sasany : « NAPHTA » , izay sarobidy sy « GAZ DE QUEUE », izay very fotsiny kanefa azo ampiasaina. Noho izany, dia ambany ny masonkarenan’ny famokarana ireo zezika ireo. Efa nandroso tsara ny fananganana ny ozinina saingy noho ny fahasahiranany ara-bola, dia nandeha nanafatra solitany tany Romania ny fitondrana, kanefa solitany MAVESATRA izy io fa TSY MAIVANA, hany koa voatery nanaovana fanamboarana angaha izany ny « raffinerie » mba hahazoany manadio io solitany mavesatra avy any Romania io. Voka-dratsin’izany dia tsy misy intsony ilay « GAZ DE QUEUE » azo maimaim-poana izay tena niankinan’ny ahazoana tombom-barotra avy amin’ilay vinavinan’asa anefa. Noho ny fatiantoka bevava hateraka izany dia niala ilay orinasa vahiny, ary ny fanjakana malagasy no diso tanteraka. Fanontaniana dia tsy nisy ve na IRAY aza tamin’ny mpiara-miasa tamin’Ingahy Ratsiraka mba nampitandrina azy MIALOHA ny amin’ny zava-doza haterak’io fanafarana solitany Romanianina io ?

    2) « Selon le premier ministre, « un pays avance selon la VISION du Chef de l’Etat. Et lorsqu’il a été élu, celui-ci a à cœur le développement du pays » . La réalisation de cette vision incombe au gouvernement qui s’est vu confier une MISSION bien précise, dont la lutte contre la corruption, contre l’insécurité et contre le trafic des ressources minières malgaches, souligne Olivier Mahafaly. »

    Ireo antsoina hoe « mission » araka ny hoe « vision du Chef de l’Etat » dia raharaha sy andraikitra sahan’izay mpitondra fanjakana sy governemanta REHETRA , matihanina, ANDAVANANDRO koa zavatra mandeha ho azy, tsy ilana na prôgrama manokana avy amin’ny mpilalao pôlitika, na « vision » manokana avy amin’ny manam-pahefana na koa fivoriana manokana sy fananganana sampan-draharaham-panjakana manokana fandaniam-bola fotsiny, matetika hanomezana toerana ny namana na ny havana, kanefa efa misy ny sampan-draharaha voatendry hanao ilay asa.

    Ny tena ilàna VISION dia ny fanovana ny famindra REHETRA nandritra ny 35 taona lasa nony bankirompitra i Madagasikara ka nozanahan’ny FMI sy ny Banky Mondialy mbany IZAY NITROSANY REHETRA . Tsy hiverenanay intsony ny resaka efa nataonay matetika teto momba izany, ohatra :

    - lysnorine 22 novembre 2016 à 08:16, http://www.madagascar-tribune.com/Liens-historiques-forts-renouveau,22684.html#comment326638 ; [« Reprendre le CONTRÔLE DE LA CRÉATION MONÉTAIRE » ]
    - lysnorine 28 décembre (2017) à 19:58, http://www.madagascar-tribune.com/Litige-oublie-entre-la-CUA-et-l,23516.html#comment353897 ;
    - lysnorine 29 janvier (2018) à 20:16, http://www.madagascar-tribune.com/Andry-Rajoelina-veut-redonner-de-l,23571.html?id_article=23571&id_objet=23571#formulaire_forum [« consensus de Washington » ]

    Misy lahatsoratra manaraka, natao ho famenon’ireo nosoratanay ireo ka rarína hampieritreritra ny mpivory any Mantasoa manao « Team building gouvernemental ». Sao misy tokony hamoahana « Vision » politico-économique hafa hampandrosoana ny tokan-tranom-pirenena ka mety hiteraka fahasoavana azo tsapain-tanana eo amin’ny fiainana andavanan’andron’ny sarambabem-bahoaka mitrongo vao homana.

    « INTERVIEW du Professeur Richard A. Werner »
    ao amin’ny « Horizons et débats », 22 août 2016, 15e année, No 18, « Critique de l’École économique de Chicago », http://www.voltairenet.org/article193063.html

    « Richard A. Werner est Allemand et spécialisé en sciences économiques et professeur de système bancaire international [...] Actuellement, il est professeur en système bancaire international et directeur du département pour le développement international et directeur (et fondateur) du Centre for Banking, Finance and Sustainable Development. [...]
    « M. Werner est également membre fondateur de la Local First Community Interest Company, une entreprise d’utilité publique préparant l’introduction de banques locales en Angleterre, selon le modèle des CAISSES D’ÉPARGNE et des BANQUES COOPÉRATIVES ALLEMANDES. »
    (hotohizana)

  • 14 février à 20:59 | lysnorine (#9752)

    « INTERVIEW du Professeur Richard A. Werner », « Critique de l’École économique de Chicago »
    (Tohiny)

    « Le développement équitable et la prospérité pour tous sont possibles – ici et maintenant. Ce n’est pas l’économie réelle, mais de FAUSSES THÉORIES qui EMPÊCHENT UN VÉRITABLE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE »

    Horizons et débats :
    Dans votre exposé, vous avez attiré l’attention sur le modèle économique spécifique IMPOSÉ aux pays en voie de développement au cours de la décolonisation pour quand même continuer à les tenir sous contrôle. Quelles sont les critiques que vous adressez à ce modèle ?

    Richard A. Werner :
    Dans l’exposé, j’ai traité trois points principaux. Premièrement, qu’on a dit à ces pays : « Vous voulez croître, vous développer. De quoi a-t-on besoin dans ce cas ? On a besoin d’économies. Mais il y a peu d’épargne dans les pays en voie de développement. Bon, là justement, nous pouvons vous aider. Ce qui vous manque, vous pouvez l’EMPRUNTER auprès de NOS BANQUES. »

    En 1936, justement, le modèle de Keynes dit qu’en tout premier lieu, on a d’ABORD besoin d’ÉPARGNE – par ailleurs, Keynes CHANGE SON OPTIQUE SUR LA QUESTION À 180 DEGRÉS car MÊME s’il avait déclaré AUPARAVANT, il faut en passer par les CRÉDITS, dans sa THÉORIE de 1936 [The General Theory of Employment, Interest and Money], il dit : « NON, il faut d’ABORD de l’ÉPARGNE » et IL NE PARLE PLUS DE CRÉDITS. . [...]

    En tout cas, ce NOUVEL argument de Keynes [CRÉDITS] a été utilisé APRÈS LA GUERRE par les économistes HARROD et DOMAR pour leur modèle de CROISSANCE économique, et il a pris une très grande influence dans les pays en voie de développement. Il était alors SOUTENU par le FMI, la BANQUE MONDIALE ainsi que par les BANQUES DE DÉVELOPPEMENT et on l’a finalement adopté de facto de façon universelle. Et ce qu’il signifie est exactement cela : les pays en voie de développement peuvent EMPRUNTER À L’ÉTRANGER l’argent indispensable à une nécessaire CROISSANCE, s’il n’est pas disponible localement. Naturellement, les banques internationales étaient là pour le leur prêter. Cependant la RÉALITÉ était bien DIFFÉRENTE :

    premièrement, ce n’est pas vrai, ON N’A PAS BESOIN DE CET ARGENT-LÀ POUR LA CROISSANCE, CAR ON PEUT PRODUIRE DE L’ARGENT PAR LA CRÉATION LOCALE DE CRÉDIT.
    (hofaranana)

    • 14 février à 21:06 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      « INTERVIEW du Professeur Richard A. Werner », « Critique de l’École économique de Chicago »
      (Tohiny sady farany)

      L’ESCROQUERIE aux crédits internationaux

      SI L’ON POSSÈDE SA PROPRE MONNAIE …

      Oui, bien sûr, tout à fait. Mais cela était le cas. La plupart de ces pays [prêteurs] avaient leur PROPRE MONNAIE, leurs PROPRES BANQUES et BANQUES CENTRALES, lesquelles pouvaient puiser dans leurs propres réserves et N’ÉTAIENT PAS OBLIGÉES D’EMPRUNTER À L’ÉTRANGER [pour prêter]. Car, deuxièmement, on n’a besoin d’aucuns capitaux étrangers, puisqu’en effet, cela n’est d’aucune aide pour l’économie locale. Ces CRÉDITS INTERNATIONAUX ÉTAIENT presque toujours CONSENTIS par les banques internationales EN DEVISES ÉTRANGÈRES. Les MONNAIES des pays en voie de développement – SINGER /PREBISCH l’ont montré – subissent des BAISSES sur des périodes assez longues, de 50 à 100 ans, et SE TRANSFORMENT ainsi, pour les pays en voie de développement, EN DETTES, naturellement DE PLUS EN PLUS IMPORTANTES S’ILS SE SONT ENDETTÉS à l’étranger EN MONNAIE ÉTRANGÈRE.

      On tombe rapidement dans ce PIÈGE DE L’ENDETTEMENT, et alors on vous dit : « Bon, maintenant on va faire un ‹DEBT FOR EQUITY SWAP› (2), car.VOUS NE POUVEZ PLUS PAYER VOS DETTES . A présent, NOUS PRENONS VOS TERRES ET VOS RESSOURCES NATURELLES , etc. »

      (2) Debt-for-Equity Swap : Remboursement d’une créance, dans laquelle les créanciers d’une entreprise reçoivent des parts sociales – dans le cas des pays en voie de développement, des parts des ressources naturelles d’un Etat, par exemple des terres ou des ressources minières.

      Comme ça, c’est régularisé. Pourtant, les pays en question AURAIENT PU DÈS LE DÉBUT PRODUIRE DE L’ARGENT AU MOYEN DE CES MÊMES RESSOURCES, ET N’AURAIENT EU BESOIN D’AUCUN CRÉDIT ÉTRANGER. Et deuxièmement : les crédits étrangers de ces banques internationales – d’où viennent-ils donc ? Les banques internationales ne les produisent pas à partir de rien. Et encore mieux : l’ARGENT ÉTRANGER N’ENTRE ANSOLUMENT PAS DANS LE PAYS EMPRUNTEUR. Car le dollar, la livre et l’euro, qui sont produits par les banques étrangères – là on voit cela très clairement –, les DEVISES ÉTRANGÈRES donc, DEMEURENT À L’INTÉRIEUR DU SYSTÈME BANCAIRE ÉTRANGER. C’est-à- dire que la livre anglaise reste dans le système bancaire britannique, les francs suisses dans les banques suisses, etc. Rien de tout cela ne parvient dans les pays en voie de développement. Tout cela n’est qu’un trucage, une escroquerie. Et si on va plus loin, au moment où les crédits, les dollars par exemple, sont changés en Rands sud-africains ou quoique ce soit d’autre, dans le même temps la CRÉATION DE CRÉDIT s’effectue dans le système bancaire sud-africain, donc DANS LE SYSTÈME BANCAIRE DE L’EMPRUNTEUR. Mais elle PEUT AUSSI ÊTRE MISE EN PLACE SANS CE CRÉDIT INTERNATIONAL.

      Donc le TRANSFERT, c’est une GROSSE ESCROQUERIE.

      Oui. C’est ainsi, les crédits doivent être couverts par la capacité de paiement de l’emprunteur. C’est toujours le cas. Mais cela, on peut aussi l’obtenir sans crédits internationaux [...]

      Je voudrais ensuite aborder encore deux autres points : le mantra de la politique économique de Washington dit aussi qu’on a besoin de DÉRÉGULATION, de LIBÉRALISATION, de PRIVATISATION ; c’est seulement ainsi qu’on peut atteindre la croissance économique. A ce sujet, on peut citer DIVERS EXEMPLES CONTRAIRES. En principe, il s’agit de TOUS LES PAYS QUI ONT CONNU UN DÉVELOPPEMENT COURONNÉ DE SUCCÈS : ils ont tous réussi en raison de l’INTERVENTION STRATÉGIQUE DE LEUR GOUVERNEMENT intervention et grâce à une politique industrielle. Il n’existe AUCUN PAYS qui soit DEVENU UNE PUISSANCE ÉCONOMIQUE par suite d’une POLITIQUE DE MARCHÉ LIBRE. Si la Grande Bretagne est aujourd’hui ce qu’elle est, tout comme l’Amérique, l’Allemagne ou le Japon et l’Extrême-Orient …
      des pays qui, consciemment, ayant refusé le libre-échange, ont vu leurs actions couronnées de succès, alors que les pays qui avaient introduit le libre-échange – en Afrique sous la direction du FMI, par exemple, – ont subi une DÉTÉRIORATION DE L’ÉCONOMIE LOCALE, SABOTÉE PAR LES MARCHANDISES ÉTRANGÈRES provenant de la concurrence internationale. Le pays s’est APPAUVRI et s’est ENDETTÈ de façon croissante – et LA SITUATION EST ALLÉE EN SE DÉGRADANT.

      L’importance d’une POLITIQUE ÉCONOMIQUE SOUVERAINE C’est tout à fait clair …[...]
      il est important pour chaque pays de sauvegarder autant que possible son AUTARCIE sous peine d’être soumis au chantage financier. Quand une économie est autarcique, d’autres pays peuvent toujours la menacer : « Nous ne ferons pas de commerce avec vous ! » – OK’, et bien tant pis. TANT QU’ON PRODUIT LES MARCHANDISES ESSENTIELLES ou qu’on peut envisager des partenariats avec lesquels commercer, alors tout va bien. Il est important de mettre le poids sur l’ÉCONOMIE LOCALE et régionale [...]

      Encadré
      Citation de Werner, Richard A. Neue Wirtschaftspolitik. Was Europa aus Japans Fehlern lernen kann. Munich 2007
      « L’énorme puissance économique de la Chine, du Japon et d’autres pays d’Extrême-Orient N’EST PAS à ramener aux MARCHÉS LIBRES, ni à des campagnes de LIBÉRALISATION ou de DÉRÉGULATION, telles qu’elles sont représentées par l’ÉCONOMIE NÉO-CLASSIQUE ».
      (Neue Wirtschaftspolitik, p. 7)

    • 14 février à 21:28 | Mihaino (#1437) répond à lysnorine

      J’ai lu avec attention vos posts Lysnorine . Votre documentation est très riche et bien fournie .
      A lire pour enrichir nos connaissances surtout pour ceux et celles qui adorent la lecture .A chacun d’en tirer les conclusions sur les théories des sciences économiques , diverses et variées et parfois contradictoires .

    • 14 février à 23:08 | Turping (#1235) répond à lysnorine

      Lysnorine ,
      Les accords de Bretton Woods font partie de l’hégémonie américaine .Où ,seul le dollar est convertible en or . Ces accords permettaient de sauver l’Europe ruinée par la deuxième guerre mondiale au profit des américains (le plan Marshall) . Le continent africain n’était nullement concerné par ce plan .Par contre le continent africain est très riche en réserve d’or mondial .On en a fait en sorte pour que les compagnies multinationales gisent les ressources minières après avoir créé des guerres civiles ,tribales,coup d’état etc.... pour mieux les exploiter . La ruée vers l’or n’est pas encore arrivée à sa fin ,car les américains fabriquent même les planches à billets pour doper leur économie ,d’où l’arnaque .De plus les pays africains ne fixent pas les prix de l’exportation pour tirer le profit du (gagnant-gagnant) . D’où l’arnaque pour créer des endettements sempiternels chez les africains . Les gouvernants non corrompus doivent se battre !

  • 14 février à 23:37 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faut rétablir l’ordre Institutionnel, point !!!

    Si l’ordre Institutionnel était rétabli, les Institutions seraient mécaniquement fiables.

    Logiquement la lutte contre la corruption serait efficace, en tout cas, si l’Executif décidait de lutter contre la corruption, il faudrait qu’il commence par réformer la justice afin de le rendre efficace et indépendant.

    Il faut redéfinir les rôles de l’Armée et de la Justice :

    - le rôle essentiel, je dirais l’unique, de ces deux grandes Institutions, c’est de défendre la Constitution du pays, de facto, la cohésion sociale de la Nation.

    Les logiciels de la majorité des politiciens et élus malgaches sont datés.

    Le pays est dirigé en fait par des hommes du Moyen Âge.

    Un État et des Institutions et un système politique modernes, du 21e siècle, dans lesquels les femmes et des hommes intellectuellement moyenâgeux se trouvent à leurs têtes depuis 16 ans ne pourraient pas faire évoluer et faire du bien au pays, où la population est constituée majoritairement par une population très jeune !

  • 15 février à 09:09 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    La solution est simple, même les Etats-Unis et les pays de l’UE commencent à y revenir :
    - Produire et acheter localement relève du patriotisme économique (préférence nationale).

    • 15 février à 09:20 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Tant qu’un pays (voire un ménage) n’adopte pas cette politique d’emprunter pour produire et acheter localement et exporter éventuellement son surplus, il ne s’en sortira jamais et c’est pareil à celui qui fait bouillir du lait de vache (il faut qu’il reste toujours dans la marmite sinon on n’a plus rien et le lait de vache c’est l’emprunt effectué).

    • 15 février à 09:29 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ce modèle de développement peut s’appliquer à toutes nos collectivités décentralisées à travers un état des lieux de leurs atouts (points forts-opportunités) et handicaps (points faibles) sans oublier évidemment les avantages comparatifs comme base de la coopération inter-collectivité.
      On n’a besoin que d’un seul mandat de 5ans pour mettre en place ce base de développement rapide et durable.

  • 15 février à 10:01 | Stomato (#3476)

    @ Isandra,

    Ah cela manquait, une foi de plus accuser un autre de ses propres turpitudes.
    Le disque commence à être sérieusement rayé, changez en !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 163