Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 juin 2024
Antananarivo | 03h50
 

Société

Riz avarié à Mahajanga

Le préfet de Mahajanga et la directrice régionale du commerce de Boeny en prison

samedi 6 janvier |  6287 visites  | Mandimbisoa R.

L’affaire de riz avarié à Mahajanga se corse. Deux autres personnes ont été placées en détention préventive hier. Un mandat de dépôt a été émis à l’encontre du préfet de Mahajanga et de la directrice régionale du commerce du Boeny, qui ont été mis en examen et déférés devant le parquet du pôle anti-corruption d’Antananarivo (PAC). Ils sont accusés d’abus de fonction.

Ces deux individus ont été interrogés par la section de recherche de Mahajanga et ont été entendus au parquet du PAC d’Antananarivo pour suspicion de corruption. Les auditions ont commencé jeudi soir et ont continué vendredi. Le gouverneur de la région Boeny, Mokthar Salim Andriatomanga, a également été interrogé par le PAC vendredi matin en tant que témoin et a été autorisé à partir libre.

Les autres élus mentionnés dans l’affaire n’auraient pas été interrogés bien que la ministre de la Justice avait déjà déclaré que personne ne serait épargné dans cette affaire, même ceux qui ont donné l’ordre de sortir les 50 conteneurs de riz avarié du Port de Mahajanga. Joint par téléphone, un responsable de la communication du ministère de la justice a indiqué que la PAC est libre et indépendante dans le traitement du dossier et que toute information concernant ce dossier.

La vice-présidente de l’Assemblée nationale à Mahajanga, Lalao Rahantanirina, l’une des élus cités dans ce dossier, a expliqué jeudi, en marge de la cérémonie de nomination du Premier ministre au palais d’Iavoloha, qu’elle ne sait rien du tout de cette affaire de riz.

D’autres personnes été déférés devant le PAC mais ils ont été renvoyés à la section de recherches criminelles (SRC) de la gendarmerie à Fiadanana pour enquête. Sept personnes ont déjà été emprisonnées à Marofoto Mahajanga, des employés d’une société qui auraient assuré le nettoyage et le blanchissement des riz avariés à l’instar du patron, d’un employé responsable de documents administratifs, d’un machiniste et d’un chauffeur.

-----

3 commentaires

Vos commentaires

  • 6 janvier à 13:03 | tiryco (#9153)

    La meilleure solution a faire
    Leur faire bouffer ce riz jusqu a l indigestion

    • 6 janvier à 13:13 | bekily (#9403) répond à tiryco

      Pourquoi feindre de s’étonner ?

      Le pays est CORROMPU TOUS AZIMUTS !
      De haut en bas
      De bas en haut

      Rajoelina oserait il s’affranchir de Ravatomanga ( pour les intérêts des collabos indigenes) ou de Gérard Perceau ( pour les intérêts francais)

      Rajoelina complice ne se tirera pas une balle au pied !!!!

      Le reste est blabla en PROJETS ANNONCÉS DE MANIERE POMPEUSE .( toujours INAUGURES pour la photo de propagande assortie de fête anesthésiante )...avec réalisation minimaliste ou inexistante....
      .

  • 7 janvier à 10:56 | Jipo (#4988)

    bonjour .
    D’ en déduire que ce n’ est pas voler, tricher qui sont interdit, mais de se faire attraper ...
    Et dans ce domaine, les rapetou au pouvoir sont passés maitres dans la discipline !

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS