Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 février 2024
Antananarivo | 20h47
 

Economie

Produits laitiers

Le fromage introuvable actuellement

mercredi 28 novembre 2007 | Volana R.

Les vaches laitières ne produisent-elles plus ? En tout cas, le fromage devient une denrée rare, actuellement. Sinon il revient cher. Les « Byba » se vendent alors à Ariary 2000 les 100 grammes, contre Ariary 1600, il y a une quinzaine de jours. De même, la
« Vache qui rit » s’achète à Ariary 3200 la boîte, si elle était d’Ariary 2300 auparavant. L’artisan fromager se trouve, en fait, en difficulté. « Les agriculteurs préparent la nouvelle saison rizicole. Les vaches sont délaissées. De plus, avant l’arrivée de la pluie, l’herbe se fait rare ». Les petits producteurs, faute de pouvoir acheter le lait en grande quantité, se contentent des petits éleveurs qui leur procurent juste de quoi fabriquer du fromage à court terme.

Par ailleurs, les fêtes de fin d’année représentent une bonne occasion, du moins au niveau des grands opérateurs, de stocker la marchandise avant de pratiquer une hausse, au moment où la demande se fait pressante. A ce titre, le prix de l’œuf accuse une ascension progressive. D’Ariary 160 l’unité, , il est passé à Ariary 250 aujourd’hui. « Nous craignons que les prix n’atteignent les Ariary 400, d’ici les fêtes de Noël », renchérit une commerçante d’Anosibe.

En tout cas, les menus et bûches de fin d’année vont crever les poches des ménagères, à ce train.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS