Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 26 juin 2022
Antananarivo | 22h44
 

Editorial

Le courage du président

lundi 9 juin 2008 | Randria N.

On ne peut que s’extasier devant le courage de nos dirigeants devant leur prise de décision sur ce qui touche la vie nationale. Ainsi dernièrement, le président de la République de retour de Rome a montré sa résolution dans l’organisation du sommet de l’Union Africaine, dans un an. Et quel courage quand on sait que Madagascar fait partie des pays les plus pauvres du monde et que sa population vit dans la plus grande des misères. Certes, ce ne sont que les lâches qui trouvent à redire à cet état de chose. Ce ne sont que les lâches qui peuvent penser que les dépenses occasionnées par l’organisation d’une manifestation aussi grandiose auraient des répercussions néfastes sur le quotidien d’un peuple qui a l’habitude de vivoter dans sa pauvreté. Ils ne pensent même pas aux retombées qu’apporteraient ces nouvelles infrastructures, que l’on imagine déjà des plus rutilantes, dans la grisaille et la morosité de la vie de nos concitoyens. D’ailleurs, dans sa grande mansuétude, la communauté internationale vient de nous octroyer une aide de 27 millions pour assurer notre sécurité alimentaire.

Par ailleurs, le président l’a dit, cette manifestation sera la preuve aux yeux de la communauté internationale que nous avons la confiance des bailleurs de fonds. Et nul n’ignore l’importance que cela revêt pour notre pays et pour nos dirigeants. En effet, après cette rencontre, nous pourrons déclarer « urbi et orbi » que nous l’avons fait, ce magnifique sommet, et la communauté internationale ainsi que les bailleurs ne pourront que nous applaudir pour l’utilisation « à bon escient » de leurs fonds.

Ce n’est pas la première fois que ces lâches s’en prennent aux courageuses décisions de notre président. En effet, ce sont ceux-là même qui ont osé dire que les mesures de détaxation prises sur un brillant coup de tête par le chef de l’Etat, il y a quelques années de cela, ont abouti à l’effritement de notre pouvoir d’achat à cause de la dépréciation de notre monnaie nationale, alors que nul n’ignore, selon les explications maintes fois données par nos dirigeants, que notre économie a souffert du contrecoup de la conjoncture économique mondiale, notamment de la hausse des prix du pétrole.

Ces lâches ignorent-ils que quand le président décide quelque chose, il va jusqu’au bout puisque, quoi qu’il arrive, ce n’est pas lui qui payera les pots cassés. Courageux, il peut l’être quand il n’a pas à se soucier du lendemain avec la sécurité que lui procure les bénéfices de ses sociétés ultraprotégées, pas comme ces lâches qui se soucient trop de l’avenir de leurs concitoyens.

Quel homme courageux, n’est-ce pas ? Plus courageux que lui, tu meurs !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS