Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 13 décembre 2019
Antananarivo | 07h56
 

Finances

Projet de loi des finances 2020

Le Parlement et la société civile s’impatientent

mercredi 13 novembre | Mandimbisoa R.

Le Collectif des citoyens et des organisations citoyennes (CCOC) monte au créneau. Hier, par le biais de son secrétaire général, Hony Radert, le CCOC a soulevé la question de l’accessibilité du projet de loi de Finances 2020 à la société civile et au grand public. Prévu être soumis au parlement depuis le 30 octobre dernier, il n’y serait pas encore 13 jours plus tard. La société civile commence ainsi à s’inquiéter, notamment par rapport au mode de lecture, d’étude et d’adoption de ce projet de loi dans les deux chambres du parlement.

En effet, ni les députés, ni les sénateurs et encore moins les citoyens lambda n’auraient pas encore eu accès à ce PLF 2020 qui normalement doit être adopté dans le cadre de la deuxième session ordinaire de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Le ministre de l’Economie et des finances, Richard Randriamandranto, avait pourtant déclaré qu’il allait le soumettre devant les deux chambres à la fin du mois d’octobre, après sa présentation en conseil des ministres.

Les communiqués des derniers conseils des ministres n’ont toutefois rien mentionné de la présentation de ce PLF 2020 devant les membres du gouvernement. Il reste alors à attendre le rapport du conseil des ministres qui devrait se tenir ce mercredi. En attendant, les doutes planent et les questionnements se multiplient d’autant plus qu’une mission du FMI serait actuellement à Madagascar. Est-ce pour assister les Malgaches dans la mise en œuvre du budget d’État pour l’année à venir et donc à inscrire dans le projet de loi ou s’agit-il d’une simple routine d’évaluation ?

En tout cas, pour le CCOC, il y a matière à titiller la curiosité et à se méfier. C’est la raison pour laquelle, Hony Radert a déclaré qu’il est nécessaire que les dirigeants informent les citoyens de la situation. Ce, après avoir cherché en vain à s’enquérir les informations sur ce document auprès des différents départements ministériels dont celui de l’Economie et des finances et auprès des institutions. Le CCOC envisagerait ainsi d’effectuer une réunion allant dans ce sens ce jour.

Le CCOC avait demandé que le PLF 2020 soit mis en ligne sur le site web du Ministère de l’Économie et des finances (MEF) pour que le grand public et la société civile soit informés en même temps que les parlementaires et que ces derniers ne procèdent pas à la hâte au vote de ce PLF. En effet, il est souvent constaté que l’adoption des projets de loi de finances se passe souvent sans débat notamment au sein de la chambre basse. Le CCOC qui prône la transparence budgétaire et la redevabilité avait ainsi préconisé un débat public sur les projets de loi de finances pour pouvoir émettre des avis et recommandations avant son adoption.

Pour l’heure, selon les informations reçues, il n’y aurait que les services des impôts et de la douane qui auraient fait parvenir au niveau du parlement les documents annexes devant constituer le PLF 2020. Mais ces informations sont également à prendre sur les pincettes.

20 commentaires

Vos commentaires

  • 13 novembre à 08:44 | I MATORIANDRO (#6033)

    Mandeh ho azy otran’ny tain’ fozaorana io.

    12 ora alohan’ny ikatoan’ny fivoriana ar-potoana io vao avoakany.

    SAHALA TAY VODY HARONA @ asa tsy vanona fanaon’ny hvm izay nampandanian’ny doma.pub t@ fomba rehetra ihany ty fitondrana napetraky ny hcc ty.

    TSY MISY APOAKA TSONY REO FA MIANDRY IZAY IREFOTANY FOTSINY SISA.

    Saamia velonaina ahita nyu fiafaran’naina sy ny forongony

    • 13 novembre à 09:47 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à I MATORIANDRO

      Salama ianao ry namana Mato.

      Ny manao zavatra tsy mora hoy ny fitenenana ka mainka ve fa ny manova zavatra : Aleo miandan-koreniny hono toy izay...

    • 13 novembre à 09:48 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à I MATORIANDRO

      Assalaamo alaikoum

      Mieux vaut tard que jamais n’est-ce pas ?

    • 13 novembre à 10:12 | Maxim (#5960) répond à I MATORIANDRO

      Ny manao zavatra tsy mora kanefa tsy tokony hiteniteny foana satria aindehiben’ny firenena no resahana. Sanatria ve ka mpianatr’asa no manantateraka izany PLF2020 zany ka maika ny hahavita fotsiny hoe 30 oktobra io vitanay kanefa isika zao efa 13 novambra.
      Aiza le fahamatorana ?

    • 13 novembre à 10:12 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      Manova zavatra ho ratsy dia tena talentanareo MPANDRAVATAFARAITSITOMPONANDRAIKITRA sady tena mora aminareo ;.

      KITOATOA NO BETSAKA ;

      Tohizo ny kitoatoa.

      Samia velonaina ahita ny fiafaran’naina sy ny forongony.

    • 13 novembre à 12:22 | lanja (#4980) répond à I MATORIANDRO

      satria ve izany sarotra ny manao zavatra dia azo ialana tsiny daholo ny fahataràna, ny fahadisoana, ny tsy fahombiazana sns... Izany fanazavana @ fitenenana hoe ’’manao zavatra tsy mora’’ izany dia efa tokony mba hialan ny Malagasy mihitsy , isika ihany angamba no mampiasa izany .

    • 14 novembre à 15:03 | Ibalitakely (#9342) répond à I MATORIANDRO

      Ohatra hoe ny tsy fantany fa sarotra dia sarotra izany mitantana firenena izany, natao daholo izao halatra bavata & fandikana lalàna rehetra izao mba ahazaohana ilay toerana izay vao hoe tsy mora ny manao zavatra. Andana indray miverina manao DJ fa izany no tsy sarotra. Tia iletrra goavy manta ka avy eo vao hoe toa sarotra ny mamoaka azy !! Soa ihany fa ireo mpamatsy vola iraisam-pirenena mahazatra nolazaina fa TSY ILAINA dia mbola manampy.

    • 14 novembre à 15:25 | Ibalitakely (#9342) répond à I MATORIANDRO

      Fa na izany na tsy izany dia toa manara-dia ny fitondrana Rajao izao nandimby azy izao [izay ve ilay hoe continuité de l’Etat sa continuité de l’incompétence ??] satria itsy voalohany (tadidinareo ireny Rajao sur trampolines ireny) dia variana loatra t@ fitokanan-java-bita [& betsaka koa no mbola tsy vitan’ny karavato manga izay tohizin’izao fitondrana izao], indrindra rehefa akaiky fifidianana, ka tsy nijery ny fandriampahalemana, ny kolikoly, ny fahasalamana sns. Any ka "teo ihany ny te- teo ihany ny teo- teo ihany ny teo" tahaka ny lakolisin’ny Damôpra.

  • 13 novembre à 09:57 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Fomba fiasa mamohehatra efa fanaon izay fitondrana nifandimby izao mitranga izao, izao indray moa dia ilay mitonona manao angoantenda hitondra fiovana no manao azy.

    Hatramin izay moa dia andro vitsy alohan ny fiafaran ny fotoam-pivoriana vao aroso ilay volavolan-tetibola misy 800 pejy matevina tokoa, tsy misy mandany andro mandinika izany firy intsony ny mpikambana ao amin ireo mpanao lalana fa dia ny tsangan-tanana ho fankatoavana no mandeha, ny mahaliana azy ireo dia hoe ohatrinona no tetibola natokana ho an ny Antenimiera roa tonta, voasoratra ao ve sa tsia ny fividianana 4*4.

    Efa maika hanao fety hody any amin ny Faritra ny maro, eo ny tsindry milaza fa raha tara ny fandaniana io tetibola io dia tsy misy vola ampiasaina ny fanjakana ny taona manaraka.

    Ao ihany koa ny hevitra ampitaka milaza fa tokony holaniana aloha ity volavola tetibola ity fa amin ny taona ho avy mbola afaka mitondra fanitsiana indray amin ny LFR, vokatr izany, matetika dia lany tsy misy adihevitra firy ny tetibola izay aroso.

    Raha ny zavamisy hatrizay aloha dia tsorina fa mbola eo ambany ziogan ny fahefana mpanatanteraka hatrany ny fahefana mpanao lalana, fombafomba takian ny demokrasia sadasada misy eto amintsika fotsiny ny fandefasana ny tetibola hodinihina eny amin ireo Antenimiera izany.

    Mankasitraka Tompoko

  • 13 novembre à 11:16 | nez_gros (#10715)

    CCOC : Citoyenne et Organisation Citoyenne : genre Séminaire des Séminaires pour le développement, ou Colloques des Colloques, ou congrès pour les congrès.

    Gros, qu’est ce qu’il apporte de plus cet organisme par rapport aux autres déjà existant ?

    Les gens d’Antananarivo créent et squattent les organismes non-gouvernementaux inutiles , financés par l’extérieur d’ailleurs,pour se faire voir et grappiller quelques millions d’ariary en salaire et don. t’as capté ou pas gros ?
    c’est eux le relais ou le courroie de transmission pour nous obliger à ouvrir nos frontières aux us et cultures et produits venant de l’extérieur, au détriment des cultures locaux.

    Vary mora, menaka mora, 3 enfanst ou 2 par foyer, t’as capté ou pas ?

    et pourquoi mettre la photo de cette vielle femme ? elle n’est pas moche certes, mais ce n’est pas non plus un canon de beauté. elle est quelconque

    • 13 novembre à 12:26 | Beandroy (#3943) répond à nez_gros

      Bonjour Gros nez.
      Akory ty doron’Amboroneoke iao ? Et ta pineco la grosse ? C’est toujours le bonheur, j’espère.
      Le imanignako an’iheo kahy naho fa tsy treatreako.
      T’as capté ou pas gros ? Bon appétit ragnitse !

    • 13 novembre à 13:53 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @Beandroy, eh gros, on est là , on bouge pas, t’as capté ou pas ?
      Mipay jera vao kahe o’lahy io ?
      et toi gros OKLM ? , t’arrives à faire une petite place chez tes amis mi-izizy tri-balistes ?
      ma pineco, on s’est clashé, elle parle trop, je l’ai remplacée. t’as capté ou pas ?
      le doron’amboroneoke, bien sûr ma gueule , mais avec modération gros, car c’est de la qualité, et c’est très recherché. t’as capté ou pas ?
      Big up à toi gros

  • 13 novembre à 12:17 | Beandroy (#3943)

    A Madame Hony Radert et à tous les membres du CCOC.

    Votre "combat" est compréhensible mais il y a lieu de rappeler que les institutions ne peuvent pas tout accepter au nom de la démocratie.

    Votre préconisation d’un débat public sur les PLF n’est visiblement pas conforme aux dispositions des articles 86, 87 et 105 al.2 de notre Constitution, par conséquent, elle est anticonstitutionnelle.

    Vous pourriez néanmoins proposer la révision partielle de notre Constitution selon les conditions fixées dans l’article 162.
    Avouez que ce n’est pas une mince affaire, n’est-ce pas !!!

    • 13 novembre à 13:54 | Vohitra (#7654) répond à Beandroy

      Beandroy,

      Les lois des finances sont toujours votees par le Parlement, et la societe civile ne revendique pas de vouloir se substituer a celui ci, mais elle veut voir si le gouvernement a tenu compte des suggestions formulees durant les seances de conference budgetaire ayant eu lieu lors des consultations menees par le gouvernement lors de la confection du budget de l Etat.

      Rien n interdit la societe civile d aider les parlementaires lors des debats avant le vote. Il en est de meme pour les differents groupements d operateurs ecomomiques tela le GEM et le FIVMPAMA.

      Les.contribuables ont le droit d exprimer leurs points de vue et defendre leurs interets dans la politique fiscale et monetaire du pays.

      Mais la decision finale reste une prerogative du Parlement. Aussi, il n y a pas lieu de soulever en quoi que ce soit un amendement constitutionnel dans ce sens, c est un acte citoyen de la part de la societe civile.

      Seul les deux gars encore au cachot qui ne pourront pas voter le projet de LFI

    • 13 novembre à 14:38 | nez_gros (#10715) répond à Beandroy

      @vohitra, qui a élue ou désignée cette dame comme représentante gros ? on connait la chason et la mascarade :
      1)le pouvoir désigne une sparring-partener pour jouer le figurant d’un opposant
      2)l’État fait semblant de prendre en compte 2 ou 3 desiderata du figurant
      3)l’Etat applique sa loi.
      4)Circulez-y a rien à voir, on a fait joué la règle démocratique. t’as capté ou pas ?

      Avec ce pouvoir, ne jouons pas à l’idiot utile, attaquons aux vrais problème, la concussion, la corruption, demandons la democratie directe à chaque grande décision

    • 13 novembre à 15:38 | Vohitra (#7654) répond à Beandroy

      Gros-nez,

      Rien ne vous empêche d’intégrer la société civile de votre choix si vous voulez en faire partie du moment que vous acceptez le statut et règlement intérieur, c’est libre et constitue un challenge permanent pour ceux qui veulent jouer les rôles d’interface entre la société politique et/ou l’Etat et les gouvernés.

      Ce sont les membres de l’entité de la société civile qui l’a élue bien évidemment et la procédure y afférente n’aura pas besoin de la participation ni de la CENI ni de la Haute Cour. C’est juste un mouvement citoyen comme tant d’autre, il y en a pas mal en fonction de leurs objectifs généraux.

  • 13 novembre à 15:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    N’oublions pas le Shut down sous Donald Trump aux Etats-Unis faute d’accord sur le financement du mur.

    • 13 novembre à 15:25 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      lire Shutdown.

    • 13 novembre à 19:04 | Beandroy (#3943) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vohitra.
      T’as tout faux. Va prendre connaissance des articles que j’ai pris en référence. Bonne soirée

  • 13 novembre à 18:22 | ratiarivelo (#131)

    Kofehy manaram-pandraitra ny LA VOIX DE SON MAITRE DJ !! à droite dia droite ...........à gauche dia à gauche !!!! tsy misy mandeha @ny izy ao ra-VOHITRA.......****fa resakin’ny MPANGETOTRA an-tsena no betsaka ao TSIMBAZAZA ,,,, !!!! Tsy misy zavatra mandeha @ny laoniny ao ry ZAREO O ?
    i RAJOELINA sy ny FORONGONY : dia manao izay tiany ho HATAO..**** ny ao TSIMBAZAZA dia BOITE aux LETTRES fontsiny*****izany no zava-misy ao @ny Tanana ! CCOC : anarany FONTSINY ?
    mahereza E ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS