Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 19 novembre 2019
Antananarivo | 00h00
 

Religion

Visite apostolique

Le Fihavanana au cœur des messages du Pape François

lundi 9 septembre | Arena R.

Le développement humain, le « fihavanana », la lutte contre la corruption et l’exclusion, la pauvreté et l’affermissement de la foi… Ce sont en résumé les sujets évoqués par Pape François lors des deux journées de sa visite apostolique à Madagascar. Une visite ponctuée notamment par la célébration de la grande messe dans le domaine diocésain de Soamandrakizay, à Androhibe, où à peu près un million de personnes se sont rassemblées lors de cet événement historique pour l’église catholique à Madagascar.

Samedi dernier, lors de sa rencontre avec les autorités, le corps diplomatique et les représentants de la société civile au palais d’Etat à Iavoloha, le Pape François a évoqué le « fihavanana », un élément central de la culture nationale. Il « évoque l’esprit de partage, d’entraide et de solidarité. Cela comprend également l’importance des liens familiaux, de l’amitié et de la bienveillance entre les hommes et envers la nature », dit-il. Le souverain pontife y voit « l’âme » du peuple malgache et demande à tous de le « préserver ».

Le chef d’Etat du Vatican a lancé que les responsables politiques restent souvent confrontés au « défi permanent » consistant à « favoriser les conditions d’un développement digne et juste, impliquant les acteurs de la société civile ». Pour cela, il a lancé un appel fort aux autorités malgaches à « lutter avec force et détermination contre toutes les formes endémiques de corruption et de spéculation qui augmentent la disparité sociale et à affronter les situations de grande précarité et d’exclusion qui produisent toujours de conditions de pauvreté inhumaine ».

Le Pape François a également affirmé la nécessité d’instaurer dans le pays des « médiations structurelles qui peuvent assurer une meilleure répartition des revenus et une promotion intégrale de tous les habitants, en particulier des plus pauvres ». Même lors de sa rencontre avec les prêtres, religieux, consacrés et séminaristes du pays au collège Saint Michel à Amparibe, il a invité l’église à garder un esprit de louange et de pauvreté. Il a également appelé les évêques malgaches à être proches de Dieu et des pauvres.

« Nous devons être les premiers dans le choix de proclamer l’Évangile aux pauvres », a-t-il indiqué avant de rappeler que les évêques ont « un devoir particulier de proximité et de protection envers les pauvres, envers les enfants et les personnes les plus vulnérables, victimes d’abus et de la culture du déchet ». « Le pasteur qui s’éloigne du peuple, qui perd l’odeur du peuple fini par devenir un monsieur l’abbé, un fonctionnaire de cour » a-t-il affirmé, lors de sa rencontre avec les évêques du pays à la cathédrale d’Andohalo.

Lors de la veillée avec le jeunes à Soamandrakizay, le Pape François exhorté les jeunes malgaches à faire de leur vie une mission. « Le disciple de Jésus ne doit pas rester immobile, se plaindre ni se regarder soi-même, il doit agir et s’engager », lance-t-il à l’endroit d’environ 100 000 jeunes ayant assisté à la veillée du samedi. « C’est pourquoi, j’aime voir chaque jeune comme un chercheur ». Il les invite ainsi « à devenir missionnaires, à commencer des missions qui les transforment ».

Devant les milliers de fidèles ayant assisté à la messe de Soamandrakizay, le Souverain Pontife a notamment rappelé dans son homélie, les exigences de l’engagement à la suite du Christ. Il a alors demandé à l’assistance présente, composée d’autorités, de fidèles venus des quatre coins de la Grande île, de faire de Madagascar « un lieu où l’Évangile se fait vie ». Il a pour cela appelé à « ne pas instrumentaliser le nom de Dieu ». Le royaume des Cieux ne doit pas être identifié avec « ses propres intérêts personnels ou avec la fascination d’une idéologie quelconque au risque d’instrumentaliser le nom de Dieu », prévient le Saint-Père.

74 commentaires

Vos commentaires

  • 9 septembre à 09:32 | Isandra (#7070)

    Toutefois, Fihavanana oui, l’utiliser pour relaxer les malfaiteurs Non, pour que cette fihavanana ne soit pas un terrain de l’impunité, nous devrions imiter car"L’Eternel châtie celui qu’on aime, Comme un père l’enfant qu’il chérit".

    • 9 septembre à 09:34 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      nous devrions imiter Dieu, car l’Eternel châtie celui qu’il aime, Comme un père l’enfant qu’il chérit".

    • 9 septembre à 09:51 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Donc vous aimez les malfaiteurs ? Vous les chérissez ?
      Il est certains qu’on lui a insuffler le mot Fihavanana. Le Fihavanana n’existe pas chez les vazaha !
      Mais visiblement ce Pape est un homme de Dieu parce qu’il défend bien la valeur Chrétien .

      Le Christianisme est la seule Religion rempart contre l’expansion islamiste mais partout, la laïcité et le libéralisme le renforce .

    • 9 septembre à 10:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Justement, pour montrer que vous les chérissez, il faut les discipliner, afin qu’il prenne le droit chemin. Les chrétiens doivent continuer les considérer comme des êtres humains, malgré eux.

    • 9 septembre à 10:25 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      La Parole du Christ qui intriguait à l’époque c’était le fameux : " Aimez votre ennemie , priez pour eux ...C’est difficile et beaucoup se moquent quand ils continue à dire ’ Si on vous gifle la joue gauche tendez aussi celle de droite . Si l’humanité est dans la loi du Talion œil pour œil dent pour dent les conséquences comme les haines et les guerres sont inévitables . Mais Jésus savait que le seul moyen pour éviter les guerres et les vengeances est le Fandeferana… Entre Ravalo et Rajoelina c’est la guerre éternelle , ils sont à la fois ennemis et adversaires alors qu’ils se disent tous les deux chrétiens. Le Pardon aussi est l’une des valeurs phares du christianisme et si vous parlez d’imiter Dieu , Rajoelina doit donner l’exemple en pardonnant Ravalo mais non , il cherche à le détruire jusqu’au bout. Même Rajoelina avait des dents contre Rajao quand celui-ci , au nom de la valeur chrétienne , laissait Ravalo revenir au pays .

    • 9 septembre à 10:35 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Ngah tsy hoe ny fankahalàna no lehibe indrindra.

      Ampiharo ilay didim-pitsarana fopla efa navoakaanareo de faly daholo ireo fozaorana rehetra rendrika tao anaty nofiratsy novelarinareo ho azy. Ankoatran’zay wa wa fotsiny.

      Samia velonaina.

    • 9 septembre à 10:41 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Les discipliner, c’est une façon de montrer cet amour, pour les aider à revenir dans le droit chemin.

      En Malagasy : "Izay tiana no anarina" Prov 3:12

    • 9 septembre à 16:38 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      Donc celui qui est le seul grand responsable ayant causé des morts durant le lundi noir du 26 janvier 2009, du samedi rouge du 07 février 2009 & autre exécut° sommaire de plusieurs hommes présumés dahalo etc, est-il parmi les relaxés ou quoi exactement ??

    • 9 septembre à 16:40 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      & à voir les alentours immédiats du PRM ce sont les tandapa qui font couper des têtes & non le roi.

    • 9 septembre à 18:36 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ibalitakely,

      Le grand responsable, c’est le chef suprême de l’armée de l’époque qui a donné l’ordre aux forces de l’ordre de ne pas intervenir, pourtant leur rôle est de protéger les citoyens et leur biens.

    • 11 septembre à 12:57 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      Oui on a bien compris Isanja que par exemple si tu donnes l’ordre & le fameux tsodrano à Baikoutou de tuer Mifohalina & puis si Hafatse, en toute connaissance de cause & en tant que responsable de la sécurité témoin, n’a pas réagit donc c’est lui Hafatse le premier responsable ??

    • 11 septembre à 13:16 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      à « # (7070),
      Na dia tsy misy mpanao gazety firy aza nilaza ilay hafatra mafonja dia mafonja nataon’ ny Pàpa Fransoa, izay sady filohan’ny Vatikano rahateo, mialoha ny nandaozany any Madagasikara izay azo fitinina hoe aza dia variana mihambo & mihebohebo loatra @ fiainana & fiarahamonina ka nanome ohatra roa izy dia ny voalohany : tsy ny tapis rouge na ny 1° classe rehefa mandeha raopilana ianao [izay mahatsiaro tena mpakalelo mamafa orona] no maha inona anao fa raha sanatria mianjera io fiara manidina nandehananao io dia mitovy @ rehetra tao anatiny ianao ; ny faharoa dia ny hoe rehefa irery ianao na ao anaty trano folo metetra toradroa (10 mètres carré) na dimanjato metatra toradroa (500 mètres carré) dia mitovy foana, koa mahaiza miara-monina amin’ny olona & amafiso ny fihavanana.

  • 9 septembre à 09:53 | Besorongola (#10635)

    ...plutôt les Valeurs Chrétiennes.

  • 9 septembre à 09:58 | aromedespoir (#8959)

    Good bye François place aux situations d’urgence de madagascar ? https://youtu.be/3DLEKJn6fjE

  • 9 septembre à 10:21 | mikeee (#10718)

    J’espère que ces mots entrent dans le coeur des gens !!

    • 9 septembre à 10:37 | I MATORIANDRO (#6033) répond à mikeee

      Tampina ny sofim-pon’ny olona.

      Fankahalana zao no lehibe indrindra.

      Samia velonaina.

    • 9 septembre à 10:45 | Besorongola (#10635) répond à mikeee

      Chez les Malagasy on dit :’ Ny fahantrana mahazaka maniraka !’ qui est l’équivalent de l’oisiveté est source des vices ...Quand les gens ont faim les paroles s’envolent ou coulent comme de l’eau sur le dos des canards comme on dit .
      La priorité des priorités pour les dirigeants c’est de donner du travail ou au moins le minimum de quoi vivre pour les gens mais pas les Trano mora ni Miami Beach … Ce serait mieux le Trano maimaimpaona ou gratuite .Au moins çà a un sens parce que le Trano mora même pour 1000 Ariary serait difficile pour les habitants de La Réunion kely. Les Revenus de Transfert ( taxer les riches pour donner aux pauvres) est l’une des politiques efficaces et rapide pour équilibrer la répartition des richesses et de réduire les inégalités et la fracture sociale . Cela fait partie des messages importants du Pape mais Dieu seul sait si Rajoelina a capté ceci ou non .

    • 9 septembre à 11:18 | Isandra (#7070) répond à mikeee

      Besorongola,

      De grâce, ne transformer pas le discours du pape pour imposer votre opinion et votre conviction.

      Taxer signifier obliger, alors que le principe chrétien se base sur la volonté.

      Il ne faut non plus confondre pauvreté et la famine, la majorité des Malagasy sont pauvre, par contre, ils trouvent toujours de quoi manger, ne serait ce qu’une fois par jour. En effet, ils ont le ventre moitié vide, mais non vide, donc, ils pourraient continuer à capter ce qu’on leur prêcher.

  • 9 septembre à 10:53 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Les messages communs (en plus de sa mission d’évangélisation) véhiculés par le Souverain Pontife et laissés à l’attention des Malagasy sans exclusion, en particulier aux autorités politiques, tournent autour de deux thématiques clés :

    -  L’aspect économique lié à un refus de la pauvreté par le biais d’actes concrets (l’ accaparement de ressources au profit de quelques uns, la marginalisation des pauvres, la nécessité et l’urgence d’ un développement juste pour tous et écologiquement responsable, et la lutte contre la CORRUPTION POLITIQUE)

    -  L’aspect culturel axé sur le respect des traditions et normes sociales endogènes (utilité de redécouvrir les valeurs fondamentales de la culture Malagasy et d’y puiser la force et volonté pour ne pas se laisser tomber dans l’uniformisation culturelle voulue par la mondialisation, de ne pas renoncer à la culture locale à travers l’identité marquée par le respect de la personne, la fraternité entre communautés, le respect envers les anciens, le droit à la destination commune des biens de la terre aux générations actuelles mais également futures )

    C’est claire et sans ambiguïté aucune, et c’est à nous les Malagasy sans exception de savoir en tirer les sagesses qui nous aiderons à prendre en charge nos destins communs.

    Est-ce qu’il y en a qui viendra à la repentance pour ses nombreuses dérives de déforestation ayant entretenu la corruption et maintenant depuis la majorité de la population dans un haut niveau de « pauvreté inhumaine », et plus précisément pour la « corruption et spéculation » augmentant la disparité sociale et « les situations de grande précarité et d’exclusion » ?

  • 9 septembre à 11:09 | olivier2 (#9829)

    @ Besorongola

    "Taxer les riches pour donner aux pauvres"

    Oui MAIS dans les pays ou le nombre de pauvres est suffisamment bas pour que la solidarité puisse "à peu près" être effective. ( Nous voyons les limites de ce système en France actuellement).

    Dans un pays composé à 92% d’ultra pauvres , comment voulez vous sérieusement mettre en pratique cette théorie ?
    3-4 % de riches peuvent ils alimenter une caisse destinées à faire vivre des institutions, des administrations, des services sociaux pour 26 millions de miséreux ?
    Bien sur que non...

    Madagascar a besoin avant tout de riches investisseurs pour combler ses siècles de retard..dans tous les domaines..

    Investissements = emplois = reduction de la pauvreté = ETAPE N°1

    Madagascar a également besoin de se mettre au TRAVAIL.

    Cependant, il n’en est rien...pour des raisons qui sont propres aux malgaches..
    On peut s’en offusquer, pester, critiquer...sauf qu’au final, il s’agit bien d’un choix malgacho malgache...

    Je pense que pas mal de malgaches ont fui leur pays, conscient du fait que rien ne pourrait jamais changer malgré les bonnes intentions, les kabary, les croyances, les dogmes, les prêches, les bonimenteurs, les escrocs...

    Les choses changeront le jour ou tous les malgaches se mettront d’accord autour d’un projet de société et s’y tiendront à la lettre..

    Franchement, je doute que mes petits enfants aient la chance de vivre cette époque..

    Et je ne connais personne de sérieux qui ait le début du commencement d’une solution pour sortir de l’imbroglio Malgache perpétuel. ( l’IMP...)

     :)

    • 9 septembre à 11:27 | aromedespoir (#8959) répond à olivier2

      Bat la main comme dit daniel ? https://youtu.be/8I2Be3QBgiY

    • 9 septembre à 13:29 | Isandra (#7070) répond à olivier2

      Olivier02,

      Déjà avec les taux d’impôts et taxe actuels, certain ne daigne pas payer ses arriérés, de plus fort raison qu’on les augmente.

    • 9 septembre à 13:30 | Besorongola (#10635) répond à olivier2

      Olivier 2
      Vous dîtes :
      Madagascar a besoin avant tout de riches investisseurs pour combler ses siècles de retard..dans tous les domaines..
      Investissements = emplois = reduction de la pauvreté = ETAPE N°1
      Madagascar a également besoin de se mettre au TRAVAIL.
      Cependant, il n’en est rien...pour des raisons qui sont propres aux malgaches..
      On peut s’en offusquer, pester, critiquer...sauf qu’au final, il s’agit bien d’un choix malgacho malgache…

      Je suis tout à fait d’accord avec vous mais le pays se trouve dans une situation d’extrême urgence alors que la priorité c’est de nourrir les gens à leur faim , le gouvernement investit dans les futilités pour des raisons électoralistes… Ce n’est pas les aliments qui manquent dans ce pays mais c’est le pouvoir d’achat. Ce que je propose c’est une solution d’urgence en attendant les investisseurs riches qui tardent à venir parce que le pays est de mauvaise réputation. Rajaonarimampianina avait fait appel à la Chine le pays qui possède l’excédent commercial le plus important du monde et qui ne sait plus quoi faire de leur sous mais notre pays la France a torpillé pour garder Madagascar dans son giron . Alors que notre pays la France ne possède pas suffisamment de moyen pour aider notre autre pays Madagascar comme il se doit .
      Des riches Karana Vazaha et Malagasy , il y en a à Madagascar et je vous le dis , vous connaissez mieux que moi l y en a qui sont hyper riches même s’ils sont minoritaires . Mais le soucis à mon avis c’est que les Karana investissent et donnent du travail, les Vazaha entreprennent et donne du travail tandis que les Malagasy font des affaires et ne déclarent pas toujours leurs réels revenus. Les Vazaha et les Karana sont suffisamment taxés parce que ce sont les cibles privilégiés des agents du fisc Malagasy mais vous savez plus que moi où va l’argent, tandis que les Malagasy riches sont souvent dans la politique et inatteignables .
      Les miséreux Malagasy n’ont pas besoin de grande chose, juste pour se nourrir et je vous assure que si les 3 ou 4 % hypers riches donnent chacun il y aura un changement au niveau du pouvoir d’achat aussi petit qu’il soit. Les pauvres ne savent pas épargner donc ils vont dépenser tout ce qu’ils reçoivent et çà booste la Demande et les entreprises cherchent à combler la hausse de la Demande augmentent l’Offre et embauchent .
      En France les PME sont souvent aux Américains et c’est la conséquence du Plan Marschall de 1948 avec les conditions d’achat prioritaire des produits US . Mais les Chinois qui ont du pognon sont mal aimés chez nous et les produits chinois sont méprisés alors qu’ailleurs tout est chinois ou presque . Même le peu de chinois qui ont commencé à s’installer sont découragés parce que c’est Rajao qui les a fait venir mais je vous dis que je préfère les Chinois aux Arabes ou des Turcs parce qu’ils ( les Chinois) n’ont pas d’idéologie religieuse. Eux c’est le bizn est rien de plus . Dans ma région les Arabes ont achetés une colline entière et ils ont ouvert une école coranique gratuite et en plus les parents reçoivent des aides s’ils deviennent musulmans . Cà c’est mauvais !

  • 9 septembre à 11:13 | Vohitra (#7654)

    Ce qui m’a beaucoup marqué, le samedi matin, quand le Président s’est lancé dans un discours comparant sa mission, sous forme de métaphore biblique, à celle de Moise emmenant les enfants d’Israël hors d’Egypte, et cela pour un usage à l’évidence très politique…

    Et parmi l’assistance, on a pu observer la présence de l’Amiral Ratsiraka Didier, qui dans ce même palais d’Etat en 1983, au cours de la cérémonie de présentation des vœux aux corps constituées de l’Etat, s’était lancé dans un discours pareil pendant presque quatre heures de temps…

    Et là maintenant, où en sommes nous depuis ? du pareil au même diriez-vous ? les même causes ne produisent-elles pas les mêmes effets ?

    • 9 septembre à 11:22 | Beandroy (#3943) répond à Vohitra

      Besorongola !

      Lu quelque part : Jack a dit : " l’alcool est ton ennemi"...Le Christ a dit : "aime ton ennemi"...AFFAIRE CLASSÉE...

    • 9 septembre à 14:19 | betoko (#413) répond à Vohitra

      Quatre heures de temps c’est pas français c’est ce qu’on appelle pléonasme
      Nous verrons dans 5,ans si Andry Rajoelina tient parole car il a encore réitérer ses promesses devant le pape et toute l’assistance
      Quelqu’un disait que Andry Rajoelina devrait pardonner Ra8 , et pourquoi Ra8 ne demande pas à tous ce qu’il avait emprisonné sans jugement dont certains ont été assassines aussi
      Si c’était le cas ( il faut tout pardonner) à quoi ça va nous servir la justice celle des hommes .?

  • 9 septembre à 11:19 | nez_gros (#10715)

    Pape François, envoie-nous un SMS ou un TWEET la prochaine fois ! ,
    Il nous prend pour qui ce pape, il a fait 100.000 km, juste pour nous dire ça ?
    Et il croit que cela va changer la mentalité de nos gros-lards dirigeants.

    Pape François, tout ça pour ça ?

    • 9 septembre à 11:26 | Beandroy (#3943) répond à nez_gros

      Bien sûr que c’est pour dire ça...Tout un programme !!!!

    • 9 septembre à 11:41 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      eh toi là Beandroy , c’est quoi ton game gros ? élabores un peu ta réponse.
      moi je dis, ou bien le Pape dit je n’y peux rien, ce n’est pas mon domaine, je ne veux pas m’en mêler, ou bien il donne un coup de pied dans la fourmilière ! puis c’est tout.
      t’as capté ou pas ?

  • 9 septembre à 11:30 | Vohitra (#7654)

    Spliff,

    Fa inona no olana raha misy ny faha-samihafana ? Tsy hoe atao "raha" na "angamba" fa misy tokoa izany, moa tsy voajanahary va izany ?

    Samy hafa ny olona, na finoana na fomba na fitaizana na fihaviana na toetra.
    Ny didy aman-dalana sy ny fifanajana no mitarika ny olona hametraka lamina hiainana izany faha-samihafana izany ao anaty fiarahamonina.

    Ary raha mihezaka ny ho tandalana isika dia mahatsapa fa mitovy ny rehetra ary samy eo ambanin ny lalana avokoa.
    Matoa tsy mbola tandalana ny tany, dia tsy mbola tena nampiharina sy niainan ny mponina ny lalana.

    Ny olona no samy hafa, fa ny lalana dia mitovy ho an ny olona.

    Harena ny faha-samihafana, ary voajanahary ny tsy fitoviana, ny hadisoana sy tsy ara-dalana, ary lavin ny fiarahamonina dia ny mivoy ny tsy fitoviana entina hambolena disadisa izay mitondra any amin ny fifankahalana ary miteraka korontana.

    Azo atao tsara ny miresaka ny faha-samihafana fa tsy mety ny fanambaniana na fankahalana anaty tsy fitoviana.

    Mazava aminao ve ny hevitro ?

    Iray izay no tsy hitovizako hevitra mihintsy amin ilay oliva lozitra fisainana iny, mikasa ny hamboly disadisa mifototra amin ny tsy fitoviana izy mba hanenjehana foko iray !

    Azo sokafana sy hitarina tsara ny adihevitra rehefa atao aminkitsimpo.
    Manasa anao ary amin’ny adihevitra ho tohin’ny omaly e !

    • 9 septembre à 20:59 | spliff (#5871) répond à Vohitra

      @Vohitra

      Arahaba
      Miala tsiny kely aho raha izao vao afaka mamaly. Somary nisy nisy ny adidy aman-draharaha izay tsy maintsy noraketina androany.
      Misaotra anao amin’ny fanazavanao izay mazava tsara tokoa.
      Ary toy ny mahazatra, dia tsy misy azo kianina ireo teboka rehetra arosonao ireo.
      Saingy tsy ny « faha-samihafana » manokana - izay harena voajanahary tokoa - no tiako resahana eto. [Satria tsy io no mametraka olana.].
      Fa ny fandinihana akaiky izay mety ho antony mahatonga antsika tsy mahay mandrindra ny fiaramonintsika arakin’ny lalàna manan-kery.
      Ny lalàna, misy.
      Ny fahatankaranan’ny rehetra fa ilaina ny fanarahana azy, ataoko fa tsy mametraka olana goavana. [Ireo mpitondrantsika nahita fianarana ambony rehetra ireo mahafantatra izany daholo]...
      Izany hoe, raha zahana amin’ny ara-teôrika ny toe-javatra, dia tokony hirindra tsara ny fiainam-pirenena. Nefa ny azo tsapain-tanana izay hita dia mifanohitra tanteraka amin’izany. Dia hoy ianao hoe :

      « Matoa tsy mbola tandalana ny tany, dia tsy mbola tena nampiharina sy niainan ny mponina ny lalana. »

      Eo indrindra isika.
      Ny fanotaniana mila valiana tsy misy ambahamba dia ny hoe inona no antony mahatongantsika « tsy mahay » mampihatra ny lalàna rehefa mahafantatra tsara nefa isika fa izany no hahavotrantsika. Maninona ny vahaolana ara-teôrika - izay haintsika rehetra tsara ny manazava azy - no mifanipaka amin’ity toe-javatra mikorontana tanteraka ity izay hiaraha-mahita.
      Ny tiako hiaviana dia ny hilantsika miezaka kely mba handinika lavitra kely kokoa nohon’ny vahaolana ara-teôrika isan-karazany izay eritreretina fa hahomby « raha ohatra ka... izao sy izao sy izao... ». Izay antoka rehetra ilaina mba hanatanterahana ireo vahaolana mahiratra rehetra ireo toa tsy mety azo mihitsy e. Fa maninoa ? Tsy any ve no tena mametraka olana ?
      Izany hoe, ny fisian’ny lalàna dia tsy ampy.
      Misy izany ny lafin’ity resaka ity izay mahakasika tanteraka ny maha-olona antsika sy izay fihetsitsinka mifandray amin’izany. Raha maniry ny handroso isika, dia ataoko fa ilaina ny mamakafakan’io lafiny io.
      Ao anatin’izany soa amantsara ny momban’ny fifandraisantsika samy malagasy tsy mitovy foko na fiaviana. Misy tantara mavesatra izay ilaina resahana amin’ny antsipirihany sy amin’ny fo tony ao, fa tsy odiana fanina ohatrany tsy nisy na inona na inona. Hany ka rehefa voazava daholo izay ilaina hazavaina sy resahana, dia na maherivaika toy ny inona ary izay fandrangitana mety hiseho, dia tsy handaitra.

    • 9 septembre à 22:14 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Miarahaba Spliff,

      Misaotra anao nanaiky hiroso lalindalina amin ny adihevitra sy dinika.

      Misy tantara mavesatra hoy ianao tokony horesahana, heveriko fa tsara ary ilaina mihintsy ny hiresahana izany mba hampadio ny fo sy ny saina ary mba hitsinjovana ny dian ireo taranaka any afara.

      Amiko manokana, heveriko fa tsy ny tsy fitoviana velively no sakana ho an ny fivelarana na ny fandrosoana na ny fifandraisana ara-piarahamonina eto amin ny Firenena.

      Amiko manokana, mora miray hina sy mampitovy hevitra amin ny zavatra ratsy ny Malagasy, ary sarotra ny manambatra ny feony amin ny zavatra misy tombotsoa iombonana.

      Inona no anton izany ?

      Tia kely, tia tena, fitiavana hiavaka sy hisongadina miohatra amin ny manodidina no toetsaina mibaiko, maka tahaka mitsiriritra ny fiaina sy fomba vazaha izay sarotra arafitra sy arindra hasolo ny rafi-piarahamonina nentindrazana.

      Ilaina ny fandrosoana sy fivoarana, fa tokony mifototra amin ny fiainam-piarahamonina izany.

      Io fitsiriritana ny fiainambazaha io no mahatonga ny sasany manao izay hampanankarena azy tampoka ka lasa manao kolikoly sy mandika ny lalana.

      Dia manomboka eo amin izay ilay lasa mifampitarika amin ny ratsy ny mpiray fikambanana, ny mpiray antoko, ny mpiara-miasa, ny mpiray foko...

      Dia vao mitranga ny olana ao anatin io fiarahana amin ny ratsy io, dia ilay tsy fitoviana sy faha-samihafana no atao fiafenana sy antoka fiarovana.

      Ny fanafenana ny marina mazana no hisarihana ny mpiray foko haneho firaisankina...

    • 9 septembre à 23:11 | Rahasimbery (#8396) répond à Vohitra

      Vohitra, Spliff,
      Miarahaba anareo, tsy ny lalàna akory no olana fa ny tsy fiombana azy. Tsy adala ny fanabeazan’ny Ntaolo raha nifototra tamin’ny fahalalam-pomba. Ny anatra voalohany ( n)omena ny ankizy dia ny fahalalam-pomba. Ny ankizy zary olon-dehibe no azo antsoina hoe mahay na mahalala fomba. Ny fototeny dia tsy inona akory fa "omba" : Fiarahan-dalana... fanarahana hevitra hoy ny rakibolana.
      Raha zohina ny vaninandro ianantsiky ankehitriny dia vitsy ny Malagasy miomba ny lalàm-pirenena. Maro ny anton’izany. Ny voalohany hita mibaribary - nefa toy ny jamba mifampitantana ny mpiray firenena iray manontolo - ao amin’ny sehatry ny tantara dia : tsy ny Malagasy no namorona ny lalàn’ny repoblika. Izany no mahatonga ireo lalàna ireo tsy mbola ary tsy ho lasa fomba. Ahoana moa no anaikena sy anarahana ireo lalàna izay tsy voavolavola fa nolavaina avy amin’ny mpanjanaka ?Tsy midika akory izany hoe maivan-danja izy ireo na hoe, izay avy amin’ny hafa na vahiny dia ratsy avokoa ; adidin’ny tompon’andraikitra (mpitondra, raimandreny, mpampianatra, olon-kendry, zoky sns) rehetra no manova sy manazava ny rarin’ny lalàna, ny heviny, mba ombain’ny tsirairay. Ary marina fa ny teny imaso tsy mba kilema nefa matetika dia ireo tompon’andraikitra ireo, indrindra ny mpitondra, no tsy sahy (fanahy iniana angamba, manao gana mody gisa) mamoaka masoandro ny fototry ny lalàna rehetra : ny fiombana azy ireny.
      Ny faharoa dia tsy inona akory fa ny fahatokisana. Raha mahatsapa ny tsirairay fa feno rariny sy hitsiny ny lalàna dia hanara-dalàna sy ny hanara-dalana marina izy. Ny zava-mitranga anefa dia mifanohitra amin’ny hetahetam-po : i Baroa no tompon-daka.

  • 9 septembre à 11:56 | ANTICASTE (#10704)

    C’est a l’élite de modifié ses pratiques issues d’un autres age et qui consiste uniquement a s’accrocher à ses privilèges indus !
    C’est ainsi partout ainsi en Afrique ou seuls les forts ont droit au chapitre au détriment de la majorité !
    Surement à cause de l’incapacité maladive de cette soit disant élite, pourtant très bien formée dans les pays plus avancés, a faire autre chose que ce qu’il font depuis des lustres et développé ce qui il y a de pire chez les hommes !
    Pauvre (INTELLECTUELLEMENT)petite caste de privilégiés incapables à autre chose que de dominé des pauvres êtres sans défenses pour profité de leur incrédulité pour s’enrichir comme les porcs se gavent dans leurs lisier !
    Voila pourquoi ,l’Afrique et notamment Madagascar ne se développent pas !
    Que sont-ils ,comment seront-ils jugés par l’histoire ?
    Pourtant leurs rêves de grandeurs sont là,certains se prennent pour des demi-dieux
    Cela se fracassera sur la honte qu’ils doivent ressentir face au fiasco que provoque leurs mentalité pourries !
    Comment être chrétien et perpétré ce qui se passe à Madagascar ?

  • 9 septembre à 12:16 | FINENGO (#7901)

    Comment pourra t-on s’avancer ne serait ce que d’un iota, si tous ici, avaient le raisonnement de Dame Isandra la Bonne et fervente Chrétienne qui confond le Nord et le Sud avec des propos dignes de fille de satan.

    Voici ce que Dame Isandra la Fervente Chrétienne nous dit.
    Je cite :
    9 septembre à 09:32 | Isandra (#7070)
    Toutefois, Fihavanana oui, l’utiliser pour relaxer les malfaiteurs Non, pour que cette fihavanana ne soit pas un terrain de l’impunité, nous devrions imiter car"L’Eternel châtie celui qu’on aime, Comme un père l’enfant qu’il chérit".

    Dame Isandra n’essayes pas d’interpréter à tort les mots.
    Le Fihavanana n’a pas pour définition Relaxer.
    Le Fihavanana n’est autre chose que : Le savoir-vivre ensemble.
    Contrairement à ce que tu crois celui qui aurait causé du tort à quelqu’un doit être puni, en réparation du tort causé.
    Savoir pardonner, ne signifie pas ne jamais punir.

    Vous dites Dame Isandra.
    Je Cite :
    " nous devrions imiter car"L’Eternel châtie celui qu’on aime, Comme un père l’enfant qu’il chérit".

    Pourras-tu nous expliquer, voir, nous donner un Passage de la Bible ou d’évangile où il est dit que Dieu Châtierait celui qu’on aime, comme un père l’enfant qu’il chérit.
    D’ailleurs ce que tu avances là, ne veut rien dire.
    C’est ce que l’on appel du Charabia.

    Bien sûr un dicton français dit : Qui aime bien, châtie bien.
    Mais ceci n’a aucun rapport a ce que tu nous cites dans ton Post.
    Voulant jouer à la Savante Chrétienne, tu es à la limite du blasphème.

    Dame isandra soit, on sait de quoi on parle, soit, on boucle son Clapet.
    Car voulant jouer à la Dame l’instruite, voir la Dame savante du forum, ne fait que t’enfoncer un peu plus dans le grand gouffre des vauriens.

    • 9 septembre à 15:52 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Finengo,

      Soyons gentil avec le sénile :

      "Mon fils, ne méprise pas la correction de l’Eternel, Et ne t’effraie point de ses châtiments ; 12Car l’Eternel châtie celui qu’il aime, Comme un père l’enfant qu’il chérit." Proverbe 3:11-13

  • 9 septembre à 12:16 | kartell (#8302)

    Le pape est resté dans son registre habituel celui de l’incantation dont on connaît par avance les suites qui seront données à cette adjuration papale à mieux gouverner....
    A l’image de l’encensoir qui diffuse une fumée vite dissipée pour disparaître sitôt sa formation, la bonne parole ne sera qu’un rond dans l’eau, éphémère et vite oublié...
    Ces journées fort bien scénarisées ont procuré aux fidèles une courte pause dans un quotidien qui va vite les rattraper tandis que le pouvoir s’enorgueillit d’avoir réussi cet événementiel qu’il ne fallait rater, sous aucun prétexte...
    Mais, après ces deux journées de folies, le retour à un ordinaire va lui sentir terne surtout que ce pouvoir a été exhorté, par un pape visiblement agacé à voir l’immobilisme s’enraciner dans un état qui devrait faire preuve de plus de dynamisme à combattre ses dérives....
    Pas sûr qu’il ait été convaincu que ses directives soient suivies d’effets d’autant qu’il a gardées en mémoire celles de son prédécesseur restées lettre morte.....
    En préférant orienter son discours sur la mauvaise gouvernance plutôt que sur la perte d’influence de l’église dans le pays, ce pape a privilégié le général et le collectif à l’interêt interne, jugé moins capital dans le contexte général actuel...
    Gageons que la version du pouvoir à ces remontrances papales sera toute différente en retournant la critique pour l’interpréter comme un encouragement à la réforme dont il s’est fait le champion dans un rôle de juge/arbitre où il excelle .
    La morale de cette visite, c’est autant on est prêt à recevoir 5/5 l’ingérence du goupillon autant on monte sur ses ergots dès lors où elle est issue d’autres partenaires plus ou moins historiques quand à donner une suite, c’est une autre et toujours même histoire !....

  • 9 septembre à 12:17 | Vohitra (#7654)

    Marina sy mitombina hatrany ny filazan’Itompokolahy Ralaindimby Tsilavina rehefa nanambara ny zotra entin’ny mpanao politika Malagasy mandray anjara amin’ny fiainampirenena.

    Sangodina 4M hoy izy izay !

    Mangalatra dia avy eo Manohana, dia avy eo Mitondra dia avy eo Manohitra.

    Mila tapahana io sangodina io raha mikasa ny hiroso any amin’ny fandrosona sy fiovana isika.

    Izay namoafady sy nandika lalàna dia ilaina atolotra ny fitsarana omena ny sazy mendrika azy.

    Dia ilaina ny fampiharana tsy misy fanavahana ny lalàna.

    Ary izay meloka noho ny kolikoly sy fanodikodinambolam-panjakana dia gejaina ho fananam-panjakana ny harena sy fananany.

    Ny indro kely dia ity : ary ilay didy hitsivolana mandidy ny fakana sy fitazonana sy fangejana ny harena tampoka tsy misy porofo dia toa mbola tsy navoaka ho lalàna velona !

    • 9 septembre à 14:47 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Vohitra

      Ohatran’le faniriana hametraka ilay governora sandoka ihany io lalàna io ry namana a.

      Nilaza mantsy ilay mpaka tahaka ny solomason’i kagame fa @ ty volana septambra ty no apetraka ireo mpangarom-b... ka dia ho hita eo ndray ; de hilaza ndray zao inandra hoe aiza ny porofo fa niteny an’zany izy ???!!!

      Samia velonaina.

  • 9 septembre à 15:18 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le Pape a le droit, je dirais, Le Devoir, de rappeler aux chrétiens, notamment, les catholiques malgaches, le message de Christ, il y a les dix Commandements, la fondation.

    Maintenant, pour un pays, de plus « laïque », dans lequel, 9 citoyen sur 10 vivent nous apprend-on dans la misère noire, les problèmes sont Politiques, autrement dit, étatiques, Constitutionnels et Institutionnels.

    Nous les croyants catholiques, avons Vatican, nos prêtres, nos évêques, nos Églises :

    - les citoyens malgaches doivent avoir les mêmes choses, autrement dit, État, Institutions.

    Les hommes de l’Eglise sont des hommes régaliens. Il faut apprendre aux dirigeants malgaches de le devenir.

  • 9 septembre à 15:56 | Beandroy (#3943)

    Nez_gros !
    J’aime bien ta façon de m’interpeller "eh toi là Beandroy...". hahahahaha. Disons Nez_gros que je viens parfois ici pour me défouler car je mène une véritable vie de labeur.

    Ne dit-on pas qu’il n’y a rien d’abrutissant que de se prendre au sérieux !!!

    Sois rassuré toutefois que je viens aussi de temps en temps pour tenter de me faire "entendre". C’est tout un programme hahahahaha

    Mais j’aime surtout rire, même jaune, j’en éprouve du plaisir....

    • 9 septembre à 16:14 | Beandroy (#3943) répond à Beandroy

      Lire : qu’il n’y a rien de PLUS abrutissant que de se prendre au sérieux....

    • 9 septembre à 16:56 | nez_gros (#10715) répond à Beandroy

      je valide gros, t’es un bon gars, t’as tout capté !
      sauf une, ta vie de labeur( la mienne non plus n’est pas rose) est due en partie à notre nonchalance ou cette indifférence envers le sort de notre pays

      t’as capté gros ?

  • 9 septembre à 16:07 | ratiarison (#10248)

    Ny mampiome AHY manonkana dia hoy LERY mitalalao sy @ny pape françois : @ny kabary : eto imasonao ( io mantsy angamba no PATRON LERY dia mitalao @ny ny KABARY :pape io ) devant vous saint-père :je cultuverai la justuce*****l’amour et l’éspoir à mon peuple*****ets ...........ets......... tena kabary ny mpianin-kazo....angamba LERY mbola mihevitra fa fampielezan-kevitra ******heverin’i LERY fa ity RANGAHY eo anolaony ity azony hanaovana KABARY ambony vavahady ....tsy hanohy resaka aho, fa efa be ny voalazan’ny HAFA....mahereza JIABY E ??? samy tsara !

    • 9 septembre à 16:26 | Vohitra (#7654) répond à ratiarison

      Miarahaba Ratiarison,

      Ary ny azy dia efa matetika mihintsy ilay fanaovana Velirano ity e, aiza koa eo imason i Pape avy no mbola ventesina foana ny fanomezantoky sy fampanantenana tsy misy farany.

      Fa ity koa no nahagaga ahy omaly alahady teny amin ilay fakana vato teny Mahatazana tao amin i Pere Pedro e : vao tonga i Pape sy Pedro, dia io fa efa niandry azy teo i Rossy depute. Lery nefa ao amin ny firaisana fahefatra no depute fa tsy ao amin ny fahadimy.

    • 9 septembre à 16:43 | I MATORIANDRO (#6033) répond à ratiarison

      ka najabaky ry lerony koa le Pape de lasa niteny hoe mba ampionareo ry firenena manam-bola reto fitondrana reto hanatanteraka ny velirano izay kotrehiny kanefa na le olona napetraky ny hcc aza d’efa nilaza fa hoe " TSY MILA MPAMATSY VOLA AVY ANY IVELANY INDRINDRA FA NY BM SY NY FMI" de gaga enao.

      na teny gasy aza tsy hain’ndry lerony fa nijabaka tany anatin’le hoe velirano raha tokony hoe "TENY IERANA" no tokony ho natao hatrany am-piandohana.

      Mapme be an.

      Atao teny gasy tsy hay, atao teny fratsay tsy hay, atao teny anglisy tsy hay,...

      samia velonaina.

    • 9 septembre à 16:52 | Vohitra (#7654) répond à ratiarison

      Ary Mosesy na Moizy anie raha niampita ny ranomasina mena sy namakivaky ny tany efitra dia tsy nisy vola vidinkazo nalaina antsokosoko tany ampaosiny e !

      Ny an i Jodasy aza toa naveriny ilay vola sekely volafotsy telopolo nivarotany ny Tompo tamin ny farany.

    • 9 septembre à 17:06 | Vohitra (#7654) répond à ratiarison

      Fa izao e :

      Tamin ny fomba ahoana no nahazoan i Rajab...aly ilay tany Soamandrakizay aloha e ?

      De oviana no nahazoany azy ?

      Sa tamin ny 2014 niaraka tamin ny maro lasan ny Filatex ?

      Sa kosa nolovainy tamin ny.razambeny ?

    • 9 septembre à 19:57 | Beandroy (#3943) répond à ratiarison

      Nez-gros, merci pour le compliment.

      En revanche, le sobriquet "gros" dont tu m’affubles ne sied pas à mon corps d’athlète comme tout Tandroy qui se respecte. En plus sans rodomontade, je plais pas mal dit-on.

      Je constate qu’on n’est pas du même camp politique nous deux, mais pour moi ça ne change rien ; je peux faire ami-ami avec tout le monde, même avec Diego le susceptible (que j’aime bien d’ailleurs sincèrement).

      Bref, pour répondre à ta question, oui Né-gros, j’ai capté ; mais à cette heure-ci, pas tout hahahahaha.

  • 9 septembre à 16:16 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    il ne faudrait pas faire prévaloir la culture du privilège et de l’exclusion, favorisant de ce fait la corruption ». Le deuxième point, le Saint Père estime : « il ne faut pas identifier le royaume des Cieux avec ses propres intérêts personnels avec la fascination d’une idéologie quelconque au risque d’instrumentaliser le nom de Dieu ou la religion pour justifier des actes de violence…et la marginalisation ». Le troisième point, et non pas des moindres, de dénoncer ce qu’il qualifie « de course à l’accumulation de richesses qui pousse à l’égoïsme et l’utilisation de moyens immoraux. »

    Que du bonheur ce pape ,il a visé au cœur des défauts de la plupart des membres de la caste qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas !
    Y aura t-il une prise de conscience ,je ne pense pas ,trop d’égoïsme et surtout de profits futurs a engranger sur le dos d’un peuple en guenille ! La honte et surtout l’humilité ne semblent atteindre ces gens sans vraiment aucun scrupule !

  • 9 septembre à 16:47 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    "En effet, ils ont le ventre moitié vide, mais non vide, donc, ils pourraient continuer à capter ce qu’on leur prêcher."
    Ne pourriez vous pas avoir un minimum de décence devant la détresse humaine !
    C’est honteux ce que vous écrivez là !
    Si vous ne vous en rendez pas compte c’est que vous etes dans la noirceur et l’intolérance ,l’enfer sera votre maison tant vos propos sont indécents !

  • 9 septembre à 18:15 | ratiarison (#10248)

    Nomena andra-RAJB.....satria takalo PATSA vidim-PINANANA t@ny : 2009 io ra-VOHITRA O ?? sur AHO fa i Rtoa-be ISANDRA mafantatra BE dia BE momba ny raharaha ny 2009 : *** IZY mantsy no FOZA mpilelaka BE hatramin’izay ka hatramin’izao*** no sady minisitra ny INTERIEUR i BOAY kely HIHIIIIII mahafantatra tsara ny tsiambaratelo rehetra ?? anisan’izany ihany koa ilay Betoko-vongany !!! samy tsara

  • 9 septembre à 18:33 | lé kopé (#10607)

    Bonjour,soit c’est la communauté internationale ,soit c’est le pape qui dicte ce que l’on doit faire pour gérer notre pays ,comme on dit à un enfant ce qu il’
    doit faire .Quand est ce qu’on va se prendre en main et devenir un adulte responsable ?

    • 9 septembre à 18:44 | Isandra (#7070) répond à lé kopé

      Le Kope,

      Ne dites pas des âneries, Pape n’impose pas, mais il a émis l’exhortation,...entre chrétiens, on ne s’impose pas, mais, on s’exhorte,...

    • 9 septembre à 19:16 | ANTICASTE (#10704) répond à lé kopé

      Oui c’est le pape qui dit ce qu’il faut faire !
      Faut bien que quelqu’un le fasses !
      Va t-il être entendu ,vu la conception du christianisme en ce pays ,cela m’étonnerais beaucoup !

  • 9 septembre à 19:17 | Jacques (#434)

    Comme l’on a pu remarquer le pape n’a pas dérogé à ses habitudes, des propos très durs à l’endroit des dirigeants de babakotoland : culture du privilège et du favoritisme, corruption, trafic des richesses naturelles etc...Il n’y est pas allé par quatre chemins et, pour sa part, dans son petit discours, le père Pedro lui aussi, en a remis une couche. Nul doute, le bac-3 a dû avoir les oreilles qui ont sifflé.

    Les mots du pape allaient-ils (enfin ?) provoquer un déclic et inciter les malgaches représentés par ceux-là même venus la fleur au fusil à cette grande messe de Soamandrakizay à se réveiller ? Pas si sûr tant que ces vautours du pouvoir seront encore dans l’accomplissement de l’œuvre sordide qu’ils ne pouvaient lâcher sous aucun prétexte.

    Au fait, confession du bac-3, je cite :

    " Votre Sainteté, devant vous et cette assemblée, en ce lieu, en ce jour, je confirme ma volonté et mon engagement pour redresser et reconstruire Madagascar. Je veillerai sur les Malgaches . Je serai à l’écoute et aux cotés de mes concitoyens, je serai attentif aux plus faibles et aux plus démunis, je cultiverai la justice et l’équité, l’amour et l’espoir… Je ressens et j’ai vu la souffrance de mes concitoyens, je les ai entendus et je les ai écoutés. Cela m’a fendu le cœur. Cela a secoué mon âme. Et je leur ai promis que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’ils croient à nouveau au destin de Madagascar, qu’ils soient fiers de leur terre et de ce qu’ils sont. Je vais tout faire pour offrir un meilleur avenir aux Malgaches , qui depuis tant d’années ont soufferts de la pauvreté, de l’injustice, de la partialité et de l’abandon. Telle sera ma tâche, telle est ma mission. Et devant vous, Saint Père, avec humilité et déférence, je renouvelle ce serment. Je m’attèlerai, chaque jour à reconstruire Madagascar et à rendre leur dignité aux Malgaches . Je leur montrerai que les blessures peuvent être pansées et guéries, je leur montrerai que la haine nous divise et que l’unité nationale est possible, que l’amour est plus fort que tout, qu’avec la foi, la vraie, tout devient possible. Et c’est ensemble, tous les Malgaches unis, que nous serons vainqueurs "

    Le pape ne lui a rien demandé. Morveux ?

  • 9 septembre à 19:53 | Vohitra (#7654)

    En tout cas, je n’ai jamais entendu qu’un bourreau s’est livré à une confession après avoir administré la dose létale à un condamné à mort...

    • 9 septembre à 20:04 | ratiarison (#10248) répond à Vohitra

      BRAVO ra-VOHITRA ! marina izany ....!!! ny ambiny*********no comment !! misaotra e ! samy tsara !

  • 9 septembre à 20:00 | kartell (#8302)

    La perception de la visite papale a pris une toute autre version que l’on soit sur l’ile ou à l’étranger...
    Si, ici, le discours du pape a été salué par la presse comme étant une simple remontrance à fournir des efforts tout azimut, ailleurs, les médias ont titré :
    le cri d’alarme du pape ! qui visiblement entrevoient le contexte avec une analyse bien plus décapante que leurs confrères locaux apparemment sous le charme du pontife et de leur président, en maître de cérémonie....
    Certes, rien ne sert de grossir ce qui est pourtant déjà trop visible mais cette édulcoration intentionnelle laisse penser que ces médias ont perdu tout sens éthique du journaliste au profit d’une génuflexion de pensées qui présume rien de bon pour l’avenir d’une presse visiblement envoûtée par la voix de son maître !....
    D’ailleurs, la flagornerie a atteint des sommets lorsque l’un d’eux avait osé écrire :
    Comme promis par le Président Andry Rajoelina, le Pape François (Jorge Mario Bergoglio), Souverain pontife (Summus pontifex : pontife suprême) ou Pontife romain (Pontifex romanus) de l’Église catholique, est arrivé en terre malagasy, hier vendredi 6 septembre 2019 !....
    Visiblement, certains ont trouvé matière à sublimer un pouvoir à qui il ne reste plus désormais qu’à prendre possession de la papamobile comme véhicule présidentiel pour se déplacer durant le restant de son quinquennat !....

  • 9 septembre à 20:15 | Beandroy (#3943)

    Bon, je crois que nous sommes sauvés grâce à cette visite de Rafra !!! Car nos vrais problèmes ; je le répète c’est d’ordre électrique, étatique, juridique, institutionnel, constitutionnel économique et Rafra va prier pour tout ça pour que ça aille bien. Mais en attendant, heureux ceux qui ont faim car le royaume des cieux leur appartient.

  • 9 septembre à 21:26 | Vohitra (#7654)

    Il parait le President avait demande l avis de la HCC s il pouvait creer une fondation afin de pouvoir trouver les ressources necessaires pour aider les pauvres de ce pays...

    Est-ce possible pour lui de gerer une fondation alors qu il est encore en plein exercice d un mandat electif incompatible avec d autres activites ?

    On verra la suite...

  • 9 septembre à 23:02 | lysnorine (#9752)

    Hoy ny Papa tamin’ny eveka katôlika Malagasy : Aoka hianareo ho AKAIKY an’Andriamanitra sy ny Mahantra, ary ho toy ny mpamafy mamafy voam-pinoana sy fanantenana, indrindra amin’ny mahantra.

    « Le Pape appelle les évêques malgaches à être proches de Dieu et des PAUVRES »
    https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2019-09/pape-voyage-madagascar-rencontre-eveques.html

    « Lors de sa rencontre avec les évêques malgaches, en la cathédrale d’Andolaho, le Pape a comparé le pasteur à la figure du SEMEUR, appelé à répandre autour de lui les semences de foi et d’espérance, surtout parmi les plus pauvres
    [...]
    « Lien INDISSOLUBLE entre FOI chrétienne et PAUVRES »
    « Une autre dimension de la charge pastorale tient à la défense de la personne humaine. "Nous devons être les premiers dans le choix de proclamer l’Évangile aux pauvres" , a répété à deux reprises le Saint-Père. Ces derniers restent les destinataires privilégiés de l’annonce du salut ; à cette aune, les évêques ont "un devoir particulier de proximité et de protection envers les pauvres, (…), envers les enfants et les personnes les plus vulnérables, victimes d’abus", et de cette "culture du déchet", qui tend à éliminer "celui qui vient à naitre ou de ceux qui sont sur le point de mourir".-

    . Tsy vitan’ny FITORIANA FOTSINY NY FILAZANTSARA amin’ny MAHANTRA [NA NY OLON-KAFA REHETRA !] ihany angamba no adidin’ny Kristianina REHETRA na ny mpitondra fiangonana mirebareba na ny mpino tsotra tsy mirebareba. Izany no fampianarana sy hafatra ary fampitandremana navelan’i Jesosy Kristy tamin’ny mpianany araka ny azo tsoahana avy amin’izao andininy ao amin’ny Soratra Masina izao :

    - Ilay antsoina hoe « Fitsipika na Lalàna Volamena » ;

    « Izay tianareo hataon’ny olona aminareo, no mba ataovy amin’ny olona koa. »
    [Lioka 6, 31, Ny Baiboly Masina katôlika]

    - « Ny hitsaran’ny Zanak’olona ireo firenena rehetra » [« Ny fitsarana farany » na « Ny hihavian’i Kristy hitsara ny firenena rehetra »]
    [Matio 25, 31-46, Baiboly DIEM na Dika teny Iombonana eto Madagasikara]

    32 Ary hangonina eo anatrehan’ny Zanak’olona ny firenena rehetra. Dia HANAVAKA ny olona ho roa tonta ny Zanak’olona, tahaka ny mpiandry manavaka ny ondry amin’ny osy ; 33 ka ny ondry no hataon’ny Zanak’olona eo ankavanany fa ny osy hataony eo ankaviany. 34 Ary dia izao no holazain’ny Mpanjaka amin’izay eo ANKAVANANY : « AVIA ianareo nombàn’ny Raiko fitahiana ; raiso ho lova ny Fanjakana izay voavoatra ho anareo hatrizay nahariana an’izao tontolo izao. 35 Fa NOANA Aho, dia nomenareo hanina ; NANGETAHETA Aho, dia nomenareo hosotroina ; NIVAHINY Aho, dia nampiantranoinareo ; 36 TSY NITAFY Aho, dia notafînareo ; NARARY Aho, dia nokarakarainareo ; TANY AM-PONJA Aho, dia novangianareo. » 37 Ary dia hanontany Azy ny OLO-MARINA ka hanao hoe : « Tompo ô, OVIANA Ianao no hitanay noana ka nomenay hanina ; na nangetaheta ka nampisotroinay ? 38 Oviana Ianao no hitanay nivahiny ka nampiantranoinay, na tsy nitafy ka notafînay ? 39 Oviana Ianao no hitanay narary na tany am-ponja ka novangianay ? » 40 Dia hovalian’ny Mpanjaka hoe : « Lazaiko marina aminareo fa ARAKA IZAY NATAONAREO TAMIN’NY ANANKIRAY AMIN’IRETO HAVAKO MADINIKA INDRINDRA IRETO NO NATAONAREO TAMIKO . »

    41 Ary dia izao kosa no holazain’ny Mpanjaka amin’izay eo ANKAVIANY : « MIALÀ AMIKO ianareo voaozona, mandehana any amin’ny afo maharitra mandrakizay izay voavoatra ho an’ny devoly sy ny anjeliny. 42 Fa noana Aho, dia TSY NOMENAREO HANINA ; nangetaheta Aho, dia TSY NOMENAREO HOSOTROINA ; 43 Nivahiny Aho, dia TSY NAMPIANTRANOINAREO ; tsy nitafy Aho, dia TSY NOTAFINAREO ; narary sy tany am-ponja Aho, dia TSY NOKARAKARAINAREO . » 44 Ary dia hanontany Azy kosa ireo ka hanao hoe : « Tompo ô, OVIANA Ianao no hitanay noana na nangetaheta, na nivahiny, na tsy nitafy, na narary, na tany am-ponja ka tsy nampianay ? » 45 Dia hovalian’ny Mpanjaka hoe : « Lazaiko marina aminareo fa ARAKA IZAY TSY NATAONAREO TAMIN’NY ANANKIRAY AMIN’IRETO HAVAKO MADINIKA INDRINDRA IRETO NO TSY NATAONAREO TAMIKO. » 46 Dia hiroso ho any amin’ny fijaliana maharitra mandrakizay ireo fa ny olo-marina kosa ho any amin’ny fiaina-maharitra mandrakizay.

    Aiza ho aiza no misy ny Malagasy na mpitondra fivavahana na mpitonona ho Kristianina mafana fo : Ondry eo an-kavanan’i Jesosy sa osy eo an-kaviany ? Tsy ny FIANTRANA sy ny FANGORAHANA ny tra-doza sy ny mitrongo vao homana ve no alohan’ity fikatsahana tsy misy farany « Fihavanana » sy ny « marimaritra iraisana » ity, izay ventesina isaky ny kabary...ambony vavahady ?

  • 10 septembre à 07:57 | râleur (#3702)

    pas un mot sur les pretres pédophiles à Mada ?

  • 10 septembre à 16:29 | papangue (#9623)

    Hi all,
    Fihavanana ?

    Ou voyez-vous ca ?
    C’est une des valeurs que l’on pensait acquise, dès l’enfance, endémique, , hum ?

    Le malgaches sont hypocrites, et ils le savent eux m^mes, les sont jaloux des succès de leur compatriotes et préfèrent se faire 1000 fois arnaqués par l’Indien ou le Chinois qu’airer son compatriote, la misère ou se trouve 92 % des m/gasy n’est pas étranger à tout ca, de plus la société malagasy est profondément divisée, m^me si la jeune génération éduquée est plus ouverte d’esprit, les poids des anciens, les « lova » font que rien ne boug, enfin, si , mais très lentement, pays du mora...amour.

    Durant les temps mythiques de l’époque clanique peut-être il y avait ces fihavanana, mais pendant l’époque royale voire pendant la période de l’Empire merina, je ne sais pas …

    Parlons de choses qui fâchent !

    Peut-on parler de Fihavanana si l’Empire et les autres royaumes vivent de l’esclavage ?
    Parce que cette époque mythique ,aussi de l’avant colonialisme n’etait pas un monde de Bisounours ou de gentils côtiers se faisaient piller par de méchants mer.nes.

    Pour se défendre , que le roi Andrianamponimerina a promis aux Ambaniandro qu’ils ne seront plus esclaves des sakalavas , entre autres …

    Peut-être il y a eu Fihavanana entre les mêmes membres d’une couche sociale, entre mainty… par exemple, entre hova, mais avec les autres couches cela a-il existé ?

    Aujourd"hui , les enfants à M/scar, manquent totalement d’éducation ne respectent même pas les files d’attente, alors le Fihavanana avec le ventre vide...

    • 11 septembre à 13:34 | Vohitra (#7654) répond à papangue

      @papangue
      Parlons de choses qui fâchent !

      En toute franchise, et à mon humble avis, les sujets que vous avez abordé ne sont pas du tout des sujets qui peuvent créer ni des polémiques ni pouvant entraîner de la discorde ou de la mésentente car faisant partie de la vie courante.

      Je ne sais pas si vous êtes un étranger vivant ailleurs ou dans le pays, mais moi je suis un Malagasy qui vit et habite dans le pays, sur les terres de mes ancêtres, et je vous remercie d’avoir bien voulu aborder ce sujet que beaucoup de mes compatriotes n’aiment pas discuter ouvertement pour des raisons que nous aborderons plus tard.

      Le « Fihavanana » est devenu avec le temps un concept abstrait, diffus, prêtant à confusion même car utilisé parfois de nos jours pour désigner une relation de compréhension fictive entre individus ou groupes d’individus ou dès fois dans le but d’imposer un point de vue qui n’arrive pas à gagner l’unanimité, et la plupart de temps pour éviter volontairement par hypocrisie d’avoir à aborder le fond et l’essence d’une incompréhension afin de masquer l’existence d’un contexte particulier matérialisant une injustice ou inégalité voulue.

      Le Fihavanana est un concept qui avait évolué avec le temps, mais à l’époque où la notion d’Etat ou Royaume n’existait pas encore, ce concept avait traduit un lien permettant une organisation sociale à l’échelle d’un espace géographique donné. Il traduit un lien biologique de parenté au sein des générations successives, un lien respecté car protégé par des coutumes et interdits en vigueur dans l’ensemble d’un groupe dans un territoire déterminé, un village ou hameau au début, pour s’étendre plus tard dans un espace plus élargi par alliance de sang ou par le biais d’une union de familles par le mariage. Le socle sur lequel repose ce concept est le respect des ainées et le droit accordé aux ainées dans l’organisation de la société constituée de groupe d’individus. Et l’entraide, la défense commune, la protection de la vie, la préservation des coutumes, l’organisation dans l’utilisation des ressources de l’espace de vie étaient les reflets concrets de la pratique du Fihavanana.

      Au fil des temps, ce concept est devenu ambigu, abstrait, au contour difficile à cerner, et utilisé dans tous les aspects de la vie dans les cas où on cherche à obtenir un consensus social, mais progressivement ni le socle initial de ses débuts dans la pratique sociétale ni les coutumes et rîtes ayant permis sa manifestation dans la conscience collective ni l’harmonisation de la vie en société permis par l’appropriation intrinsèque du Fihavanana ne sont plus visibles et en vigueur ou adoptés. Et sa pratique ne se retrouve plus que dans des rares hameaux avec des sociétés villageoises n’ayant que des contacts limités avec l’économie de marché.

      De nos jours, le Fihavanana n’est plus qu’une notion vague, disons une relation de courtoisie, voire une expression soulevée pour masquer volontairement une éventuelle incompréhension pouvant apparaître par défaut de consensus élaboré et adopté et socialement partagé. Le Fihavanana purement ancestral est surpassé par les lois et les droits de propriété et la force du marché, et surtout par la disparition de l’organisation ancestrale de la gestion foncière. Aussi, parler actuellement de Fihavanana hors de son contexte originel n’est que de la pure hypocrisie manifeste.

      Replonger dans les valeurs morales traditionnelles Malagasy est la seule alternative pour faire valoir à nouveau ce concept, et d’y puiser les aspects qu’on pourrait adapter au contexte du présent afin de susciter une adhésion volontaire populaire pour la marche vers le progrès humain en harmonie avec les aspirations de la société selon ses propres perceptions de ce qu’est un développement voulu et souhaité…

    • 11 septembre à 13:37 | Vohitra (#7654) répond à papangue

      @papangue
      Peut-on parler de Fihavanana si l’Empire et les autres royaumes vivent de l’esclavage ?
      Parce que cette époque mythique ,aussi de l’avant colonialisme n’etait pas un monde de Bisounours ou de gentils côtiers se faisaient piller par de méchants mer.nes.

      Papangue, vous êtes bien placé pour savoir que le développement autrefois des Empires, que ce soit en Europe ou en Asie ou Outre Atlantique était basé sur une économie esclavagiste par l’utilisation de force de travail gratuit obtenu en pratiquant la migration coercitive par dépeuplement à outrance des zones vaincues…
      Dès le 16ème et 17ème siècles, la prospérité de l’économie de traite était l’œuvre des négriers arabes s’installant dans les côtes Nord Ouest de l’Île par le biais de nombreux comptoirs éparpillés dans les littorales ouest, et les esclaves étaient échangés contre fusils, poudre, étoffes, articles en porcelaines, et les esclaves étaient les butins à la disposition des vainqueurs des guerres que se faisaient entre eux dans le temps les Royaumes dans le pays profond, les peuples vaincus étaient réduits en esclaves et emmenés vers les comptoirs plus tard pour être échangés contre des produits manufacturés. De nombreux Merina, pour ne citer que le cas de la Région (le Toko d’autrefois) de Vonizongo, étaient vendus comme esclaves dans les comptoirs à la suite d’incursion de guerriers issus du Royaume Sakalava en haute terre. Et ces guerres entre Royaumes avaient pour but la conquête de l’espace, comme partout ailleurs dans le monde à l’époque.

      Et même à l’intérieur du pays Merina, il y avait eu des guerres entre les clans, et ceux qui refusent de se soumettre étaient réduits à l’état d’esclave, il en était de même pour les hors la loi et ceux qui avaient enfreints les lois du Royaume.

      Il est aussi nécessaire de rappeler qu’à côté du Royaume Merina, il y avait aussi les Royaumes Sakalava, Antemoro, et Betsimisaraka, et Antakarana, et autres peuples organisés différemment de celui d’un véritable Royaume, et à l’abolition du Royaume Merina par l’annexion du pays, le Royaume de Ranavalona III n’avait pas autorité sur l’ensemble de l’Île.

      Bref, les guerres de conquête pour l’espace et l’expansion économique étaient des faits, et il n’y a pas de bonnes guerres exemptes de perte de vies humaines et d’atteintes à la dignité, et ces faits font partie de l’histoire actuellement, à charge pour nous d’en tirer des leçons et nous projeter tous vers le futur dans une initiative commune vers un progrès d’ensemble profitable à tous, et de renforcer et faire vivre le désir de vivre ensemble pour la prospérité de la Nation entière tout en sachant faire valoir le respect de la diversité ethnique et profiter des richesses de nos coutumes à travers les lois de la République

    • 11 septembre à 13:44 | Vohitra (#7654) répond à papangue

      @papangue

      « Le malgaches sont hypocrites, et ils le savent eux mêmes, les sont jaloux des succès de leur compatriotes et préfèrent se faire 1000 fois arnaqués par l’Indien ou le Chinois qu’aider son compatriote, la misère ou se trouve 92 % des m/gasy n’est pas étranger à tout ca » selon papangue.

      La dessus, il n’y a rien à ajouter ni à dire de plus, oui, même si ça fait mail, il faut l’admettre, vous avez entièrement raison sur ce point.

  • 11 septembre à 08:36 | MiezakaTsyMitanila (#10723)

    Salama isika rehetra,
    Na ananatra antsika momba ny Fihavanana adin’ny telo eo aza ny Pape François (izay tena hafatra tsara feno fahendrena tokoa), rehefa tsy avy amintsika tsirairay ny ezaka tsy hisy firenena ivoatra izany eo.
    Ireto mpitondrantsika ireto no tokony hanome exemple voalohany indrindra.
    Ny Fihavanana indraindray toa lasa ampiasaina amin’ny fomba tsy araky ny tokony ho izy ka lasa miteraka ilay culture de l’impunité. Torak’izany ihany koa ny Fitiavana andrandraina mafy, tsy ny fitenenanana izany foana akory no inona fa mila aseho amin’ny fihetsika rehetra koa izany.
    Ireo olona mendrika ny homelohina no ny fanapotehany ny firenena dia ilaina tsaraina araky ny tokony ho izy ary tsy tokony hipetraka mihitsy ny resaka fihavanana amin’izany. Fa tsy hoe satria "mahalala olona eo amin’ny fitondrana, na koa mpitondra fanjakana " ka tsy azo kitihina. Fa ireo fahavalo ihany no atao zay amotehina, anagadrana sns azy ireo.
    Ny Fihavanana aseho amin’ny fifanajana.
    Miainga avy amin’ny tsirairay ny fandrosoana, Fihavanana ou pas.

    Mirary ny soa hoan’ny rehetra

  • 11 septembre à 08:37 | MiezakaTsyMitanila (#10723)

    Salama isika rehetra,
    Na ananatra antsika momba ny Fihavanana adin’ny telo eo aza ny Pape François (izay tena hafatra tsara feno fahendrena tokoa), rehefa tsy avy amintsika tsirairay ny ezaka tsy hisy firenena ivoatra izany eo.
    Ireto mpitondrantsika ireto no tokony hanome exemple voalohany indrindra.
    Ny Fihavanana indraindray toa lasa ampiasaina amin’ny fomba tsy araky ny tokony ho izy ka lasa miteraka ilay culture de l’impunité. Torak’izany ihany koa ny Fitiavana andrandraina mafy, tsy ny fitenenanana izany foana akory no inona fa mila aseho amin’ny fihetsika rehetra koa izany.
    Ireo olona mendrika ny homelohina no ny fanapotehany ny firenena dia ilaina tsaraina araky ny tokony ho izy ary tsy tokony hipetraka mihitsy ny resaka fihavanana amin’izany. Fa tsy hoe satria "mahalala olona eo amin’ny fitondrana, na koa mpitondra fanjakana " ka tsy azo kitihina. Fa ireo fahavalo ihany no atao zay amotehina, anagadrana sns azy ireo.
    Ny Fihavanana aseho amin’ny fifanajana.
    Miainga avy amin’ny tsirairay ny fandrosoana, Fihavanana ou pas.

    Mirary ny soa hoan’ny rehetra

  • 11 septembre à 08:40 | MiezakaTsyMitanila (#10723)

    Salama isika rehetra,
    Na ananatra antsika momba ny Fihavanana adin’ny telo eo aza ny Pape François (izay tena hafatra tsara feno fahendrena tokoa), rehefa tsy avy amintsika tsirairay ny ezaka tsy hisy firenena ivoatra izany eo.
    Ireto mpitondrantsika ireto no tokony hanome exemple voalohany indrindra.
    Ny Fihavanana indraindray toa lasa ampiasaina amin’ny fomba tsy araky ny tokony ho izy ka lasa miteraka ilay culture de l’impunité. Torak’izany ihany koa ny Fitiavana andrandraina mafy, tsy ny fitenenanana izany foana akory no inona fa mila aseho amin’ny fihetsika rehetra koa izany.
    Ireo olona mendrika ny homelohina no ny fanapotehany ny firenena dia ilaina tsaraina araky ny tokony ho izy ary tsy tokony hipetraka mihitsy ny resaka fihavanana amin’izany. Fa tsy hoe satria "mahalala olona eo amin’ny fitondrana, na koa mpitondra fanjakana " ka tsy azo kitihina. Fa ireo fahavalo ihany no atao zay amotehina, anagadrana sns azy ireo.

    Mirary ny soa hoan’ny rehetra

  • 11 septembre à 14:19 | nez_gros (#10715)

    aux 2 gros-mauvais papangue et Vohitra, Les Malgaches sont jaloux....vous êtes fous ou quoi ?
    et les Indiens ou pakistanais qui s’entre tuent à Madagascar.

    et les arabes qui se massacrent en Yemen, les clans en Arabie saoudite qui se déchirent, ce sont des Malgaches peut-être ?

    Tu sais ce qu’on a dit sur l’affaire Tapie, et ce que le camp TRUMP parle de ses adversaires.

    La jalousie est partagée partout gros, et arrêtez votre autoflagellation, vous avez capté ou quoi ?

    • 11 septembre à 14:24 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      et c’est trop facile de parler de jalousie, dis moi d’abord, comment Ravalomanana s’est enrichie ? comment Andry Rajoelina est arrivé au pouvoir, comment les differents ministres se sont gavé, Ratsiraka et consorts, Andriamanjato, Ramaholimihaso, les bourgeois de Tananarive qui sont toujours proche du pouvoir depuis TSIRANANA , jusqu’à maintenant ?

      après parlez-nous de la jalousie

      par contre de ZAFY albert je ne serais jamais jaloux, car il est le seul CLEAN

    • 11 septembre à 14:41 | Vohitra (#7654) répond à nez_gros

      Eh gros nez,

      Relisez bien d abord le post de papangue pour que tu puisses y voir clair !

      Il y aborde la mentalite du " ory hava-manana " qui signifie que les Malagasy n aiment pas la reussite des autres Malagasy pour cause de jalousie, et dans un autre sens il y a des Malagasy qui preferent aider a enrichir les chinois et karana plutot que les Malagasy.

      Et qui sont ces bourgeois de Tananarive d apres toi alors ?

    • 11 septembre à 15:03 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @vohitra,apparemment t’es chaud, moi aussi je suis chaud gros, sauf moi je suis chaud (pas sot)et sage, alors
      Les Malgaches sont Ory-havamanana ? d’accord !

      Alors expliques moi, par quel argument génétique, ou quelle relation géo-climatique
      la jalousie serait-il le tare dont seuls les malgache en ont le monopole ?

      ou même culturelle ou historique,

      cela étant dit à part la génétique , le climat, et la géographie, qui sont tangible et donc indiscutable, l’histoire et la culture sont à la fois réelle mais en m^me temps insaisissable

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS