Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 janvier 2021
Antananarivo | 16h23
 

Politique

Elections sénatoriales

La plateforme avec Rajoelina en tête dans les 6 provinces

samedi 12 décembre 2020 | Mandimbisoa R.

Les premières tendances des résultats des élections sénatoriales tenues vendredi sur le territoire national, par province, obtenues à partir des PV scannés sont publiées dans la nuit par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Dans les 6 provinces, les candidats de la plateforme avec Andry Rajoelina dominent, suivis de près par les candidats du parti MMM de Hajo Andrianainarivelo, là où ce parti a présenté des candidats. Par contre, les indépendants peinent à obtenir des voix.

12 465 grands électeurs, composés des maires et des conseillers municipaux et communaux ont été appelés aux urnes dans la journée d’hier pour départager 14 candidats aux élections sénatoriales. Ils étaient répartis dans 114 bureaux de vote des 119 districts. Ils devaient voter pour 12 sénateurs, à raison de deux élus par province.

Les bureaux de vote ont été ouverts à 6h du matin dans la majeure partie et aucun incident majeur n’a été à déplorer lors du scrutin, si l’on en croit les membres de la Commission électorale nationale indépendante.

Outre KMF/CNOE qui a déployé ses observateurs électoraux à travers le pays, l’observatoire Safidy fait également partie de 55 observateurs ayant eu l’agrément de la CENI pour suivre de près le déroulement de ces élections. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Safidy a affirmé avoir assisté à l’ouverture du bureau de vote du district d’Antananarivo Renivohitra, à Nanisana et a confirmé également la présence des délégués de candidats sur les lieux

Dans une déclaration faite à l’occasion de ces élections, le Premier ministre, Christian Ntsay, a particulièrement salué le calme de la population durant la campagne électorale précédant les élections sénatoriales et les a exhortés, à préserver la paix pour le bon déroulement du scrutin, et afin que notre pays puisse vivre dans la démocratie. « Ces élections revêtent une grande importance dans la vie d’une nation », a-t-il ajouté avant de faire appel à tous les grands électeurs d’accomplir leur devoir citoyen.

65 commentaires

Vos commentaires

  • 12 décembre 2020 à 09:15 | Dadabe (#9116)

    En attendant le bain de sang...

    Hier à 16h51, Isandra a cru utile de rappeler qu’Arsonist ainsi que moi et quelques autres d’ailleurs avions dit et redit que l’ex-Dj était ’’politiquement mort’’. Alors, je ne sais pas ce que le consortium Isandra and C° entend par ’’politique’’ (ou plutôt, je ne le crains que trop !). Mais, à l’évidence, la petite idole est bel et bien morte ’’politiquement’’.
    La marionnette de Ratsiraka, téléguidée depuis la France et financée par de l’argent sale, le sait très bien, d’ailleurs. Raison pour laquelle, Petitkhon 1er se garde bien de faire de la politique au sens noble du terme. Il préfère faire le vide autour de lui (Parlement acheté, Sénat acheté), nommer des généraux sûrs, faire de la com’, se comporter en enfant capricieux, inventer des ’’médicaments miraculeux’’, bâtir des ’’Colisée’’ et des ’’Miami’’ sans queue ni tête, et, à tout bout de champ, privilégier le faux sur le vrai. Même un mégaphone lui fait peur ! Seule compte l’apparence, d’où ses tenues ridicules. C’est simple, on se croirait dans un Disneyland pour Chinois désargentés !
    Plus grave, ce Mickey bi-national est la risée du monde entier. Même ses ’’frères’’ africains, dictateurs confirmés, font la grimace ! Et les lèche-bottes du régime s’agitent pitoyablement, comme des mouches tombées dans un verre d’eau sucrée.
    Madagascar vit encore et toujours d’aumônes mais cela convient au ’’minus habens’’ planqué dans sa Cadillac blindée. Ce type au regard vide est non seulement très bête, il est aussi d’une extravagante vulgarité.
    Comme ’’socle’’, le sabre et le goupillon, passe encore. Mais le ’’Peuple’’ ? On croit rêver... La vérité c’est que le roitelet a ACHETÉ son élection auprès d’une populace affamée, prête à vendre son âme pour un tee-shirt orange ou quelques ’’kapoka’’ de riz ! Et la communauté internationale a préféré fermer les yeux. Car cela l’arrangeait... J’aimerais bien qu’on parvienne à me convaincre du contraire. Chiche !
    Et les quelques armes lourdes introduites illégalement, en prévision d’une échéance électorale douteuse ? C’est de la politique, cela ? Le nain et surtout ses sponsors avaient décidé qu’il serait président, quel qu’en soit le prix ! Hé oui, prête à tout, la petite prostituée des grandes familles malgaches, ces ’’voraces’’ qui ont encore un peu de ’’vola’’ à soutirer au pays de leurs ancêtres ! Et après ? Après on s’en fout ! Les enfants sont déjà ’’andafy’’, l’or et l’argent aussi.
    Et, cerise sur le gâteau si j’ose dire, faut-il rappeler que cette nullité crasse a été très mal élue, malgré une indécente débauche de moyens ? L’énorme abstention du ’’peuple’’ fut précisément la preuve qu’il n’y avait plus de politique (ni d’un côté, ni de l’autre, d’ailleurs). Uniquement du marchandage, de l’escroquerie, du vol avec violences, de la corruption, de vagues promesses et du mépris.
    Non, Isandra, le ’’peuple’’ n’est pas ’’foza’’. Il est simplement fatigué, épuisé, sans illusion, désespéré et parfois apeuré. Mais, un jour, il se réveillera. Et alors certains comprendront ce que veut vraiment dire le mot révolution.

    PS - Je l’ai déjà écrit ici : le vrai changement ne pourra pas faire l’économie d’un bain de sang. Il ne sera pas orange, mais rouge. Vous l’avez voulu. Vous l’aurez.

    • 12 décembre 2020 à 14:33 | lé kopé (#10607) répond à Dadabe

      Dada eb ,
      "Alea jacta est " , tout a été dit , sans rien à ajouter , ni à enlever .Dans sa quête de pouvoir absolu , le pouvoir en place a pris en charge les grands électeurs de certaines régions (Ambatofinandrahana , Antsirabe et betafo et bien d’autres...) en les mettant au vert , en les convoyant pour aller au vote , et en les dotant des espèces sonnantes et trébuchantes . Ils ont beau se moquer du comportement des Dépités HVM , qui ont été parqués dans un Hôtel de luxe avant de voter , véhiculés dans des cars climatisés , et escortés par des motards . Les dieux sont tombés sur la tête , et on n’ a jamais vu autant de bêtises en un seul régime . De quoi ont ils peur ??? De leurs propres ombres . Comme on s’y attend , la descente sera rude , et nous n’échapperont pas au décrochage , avec tous les dégâts collatéraux .

  • 12 décembre 2020 à 09:16 | Dadabe (#9116)

    Philanthrope et ’’faux-cul’’

    Mercredi, l’un des sujets du jour concernait la corruption dans le cadre des sénatoriales. Banal me direz-vous... Et puis, quand tout va mal, le mieux c’est de parler d’autre chose. Il en fut ainsi sur le forum et, au lendemain de la fameuse vente aux ’’enchères’’ de Londres, suivie de minute en minute par les chancelleries du monde entier (!), tous les forumistes ont donc parlé chiffons.
    Ouf ! La planète a pu se remettre à tourner. ’’On a ga-gné ! ’’ entendait-on dans les coulisses du Colisée. Plus fort que les Barea, finalement... Selon nos sources, Ratsiraka aurait même prêté son ancienne cantine de marin d’eau douce pour rapatrier toutes ces vieilleries à bord d’une pirogue à balancier (l’Amazon malgache, quoi !). Bref, l’honneur est sauf ! La khonnerie aussi. Y’a plus qu’à régler le problème des Eparses et c’est dans la poche jusqu’à plus soif.
    Cela dit, mercredi à 16h11, l’excellent Kartell, avec une pointe d’ironie bien acérée, nous a refilé un nouveau lien web à propos de la robe ’’rose cyclamen’’ vendue aux enchères à Londres (https://mada-actus.info/art-et-culture/robe-ramasindrazana-biens-de-ranavalona-ventes-aux-encheres-madagascar/).
    Cette fois, on y parle d’un ’’généreux philanthrope’’... Mais qui ? Est-il de la famille à qui vous savez ? Mais un philanthrope est par définition ’’désintéressé", non ? Alors, parlons plutôt de donateur. La mise à prix était de l’ordre de 1.500 euros. C’est dire que ni le vendeur, ni la maison de vente Kerry Taylor Auctions n’accordaient beaucoup de valeur à ce lot n°51.
    Acquérir des objets d’une ’’valeur inestimable pour le patrimoine malgache’’ à moins de 2.000 euros, cela faisait un peu braderie annuelle des Soeurs du Bon Secours. Shocking, isn’t it ? Alors, qui a enchéri ? Bref, ’’philanthropie’’ aidant, on est arrivé à la somme d’environ 50.000 euros (frais compris), ce qui fait tout de même plus sérieux !
    Bon d’accord, il ne s’agit-là que du prix d’un 4x4 de moyenne gamme dont ne voudrait pas un député ’’Ma part’’. Mais, pour les pauvres, quelque 260 millions d’ariary cela en jette tout de même ! Pourquoi se gêner ? D’autant que si les tonnes de riz de soudure manquent, ce n’est heureusement pas le cas pour les 4x4 !
    Finalement, tout cela est assez typique de ce régime de façade. Tout est dans le clinquant, le ronflant, le bling-bling un peu cher mais pas trop quand même. C’est petit, à l’image du règne de Petitkhon 1er, comparable en nullité à celui des anciennes reine d’une des monarchies les plus bêtes de la planète (je vous l’accorde, c’est un résumé).
    Par ailleurs et en toute honnêteté, saluons ici la rare pertinence de Nez-Gros qui, à 11h 33, nous expliquait que ’’Ces habits prouvent l’aliénation culturelle des andrianas et certains Hovas de l’époque’’. Bien vu, pour cette fois ! Et mon petit doigt me dit que pas un seul touriste ne viendra à Madagascar pour admirer ce musée des contrefaçons plus vraies que les originaux. On parie ?

    Ps - Oui, répétons-le : cette robe à ’’faux-cul’’ (c’est le mot !), portée par une ’’princesse’’ qui n’a jamais rien foutu de ses dix doigts, n’est qu’un triste plagiat de la mode de Paris du 19ème siècle. Cela ne dit pas un mot de la culture malgache. A la même époque, Émile Zola publiait ’’Au Bonheur des Dames’’...

    • 12 décembre 2020 à 09:17 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      De bon augure ?

      Tribune.com nous l’annonçait, hier : ’’C’est parti pour l’AUGURE 2.0, ce logiciel de gestion du personnel de l’administration et de la fonction publique’’... Un sujet passionnant, à l’évidence. Un petit détail, toutefois, a retenu mon attention : la photo !
      Hier matin, ’’pisokely’’ l’a bien noté, lui aussi, en s’interrogeant non sans raison sur le coût de ce genre de petite sauterie ’’communicante’’. Et la vulgarité de l’ensemble n’a également pas échappé à ’’Isambilo’’.
      Moi, j’ai surtout ’’flashé’’ sur la couleur dominante. Oui, c’est plutôt orange. On retrouve le ’’code couleur’’ de Petitkhon 1er qui, en ce domaine comme en d’autres, est d’une incroyable ringardise. Avec le Colisée, on savait déjà qu’il était archi-nul en architecture. Pour la peinture, c’est pire.
      Après la tisane orange, les écoles orange et les camions orange théoriquement chargés de débarrasser les ordures (ils sont où, les camions ?), on se croirait de nouveau revenu aux Sixties ! Sur le devant de l’estrade on a bien aligné une rangée de fleurs à dominante orangée, comme à la parade ! A gauche de la photo, debout, une jeune femme grassouillette à souhait et vêtue de rose (et les garçons, normalement, c’est bleu...). Au centre et à droite, assis, quatre clampins en tenue ’’costume-cravate’’ digne d’un comice agricole, cette fois des Seventies. On sent la modernité en marche...
      Question : est-ce sa saigneurie qui impose les couleurs ? Ou, plus insidieux et désolant, sont-ce les membres de la basse-cour qui font du zèle ? Dans un cas comme dans l’autre, c’est assez distrayant, en fin de semaine... Mais est-ce de bon augure d’être à ce point ’’out of fashion’’ ?

      PS - Désolé mais le ’’costume-cravate’’ est du 20ème siècle, pas du 21ème... Et cela m’arrange car je ne supporte pas ces bouts de tissus noués autour du cou. Un petit lien avant de sortir : https://www.lepoint.fr/societe/le-costume-cravate-un-accoutrement-bientot-ringard-11-11-2019-2346415_23.php

    • 12 décembre 2020 à 09:17 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Un simple outil...

      Kartell a très bien fait de donner, hier, le lien concernant la baisse de la pratique du français à l’école, au lycée, à l’université et même ailleurs : https://lexpress.mg/11/12/2020/education-le-niveau-de-francais-en-nette-regression/ Voilà un vrai sujet de débat. Notons qu’en France, beaucoup ne parlent qu’un médiocre français se limitant à trois ou quatre cents mots (quant à la syntaxe et à l’orthographe, alors là !!!). S’agissant de Madagascar, ce n’est pas la langue française qui pose vraiment problème. L’anglais serait d’ailleurs beaucoup plus utile aux jeunes générations (nouvelles technologies, internet etc...). Non, le problème c’est l’extrême insuffisance de l’enseignement à Madagascar (tous niveaux confondus). Même les écoles privées sont lamentables car l’argent ne fait pas de miracles en ce domaine...
      Est-ce que le fait de réinstaurer la langue malgache comme langue d’enseignement améliorerait sensiblement les résultats ? Un peu, sans doute, du moins chez les petits.
      Mais c’est la formation intellectuelle et pédagogique des enseignants qui est en dessous de tout, même en malgache... N’oublions pas que la langue n’est qu’un simple outil. Aux bons ouvriers d’apprendre à s’en servir en faisant un peu chauffer leurs cerveaux.

      PS - Oui, triste constat qui impose d’être un peu sévère. Mais qui aime bien châtie bien, dit-on... Les enfants, eux, ne demandent qu’à apprendre et, dans leur immense majorité, ils sont intelligents, ici comme ailleurs.

    • 12 décembre 2020 à 09:18 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Ca sent le sapin...

      Quand Mandela, le prisonnier militant de l’Afrique-du-Sud, devient président de son pays et obtient le prix Nobel de la Paix (1993) après celui de Desmond Tutu, l’archevêque anglican (1984), quand Denis Mukwege, le fameux gynécologue congolais, reçoit le prix Sakharov (2014) et le prix Nobel de la paix (2018), quand Wangari Maathai, biologiste, écologiste et vétérinaire kényane, reçoit le prix Nobel de la Paix (2004), quand le Nigerian Wole Soyinka reçoit le prix Nobel de littérature (1986), quand la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf et sa compatriote Leymah Gbowee reçoivent le prix Nobel de la paix (2011), il est bel et bien question de l’un des prix les plus prestigieux de la planète obtenu par des Africains ’’noirs’’.
      Un lauréat Malgache ? Je n’en ai pas souvenir... En 2019 on avait certes évoqué le père Pédro, pas franchement noir. Manque de pot, au cours des derniers mois, le brave homme s’était un tantinet compromis en tenue de footballeur avec un petit dictateur tropical, un habitué des photos de propagande... La Paix a des exigences éthiques, non mais !
      Certes, les ’’Noirs’’, comme les aime tant Nez-Gros l’afrocentriste, ne brillent guère en matière de recherche scientifique très haut de gamme. Question de formation, d’orientation, de moyens et de goûts aussi. Mais les têtes bien faites ne manquent pas, ni sur le continent africain ni à Madagascar. Pour l’heure, il en est ainsi et cela changera peut-être un jour.
      En attendant, le professeur malgache Raoelina Andriambololona a reçu le prix 2020 du TWAS (présenté comme l’Académie Mondiale des Sciences). L’ex du CNRS français, revenu chercher un destin à Madagascar avec la ’’bénédiction’’ du dictateur Ratsiraka, est une référence pour Isandra, comme le professeur Oraison l’est pour Betokhon. C’est fou ce qu’on aime les octogénaires chez les vieux propagandistes !
      Mais, car il y a un mais, ce vieux monsieur, membre du Twas international et fondateur du Twas malgache a reçu du Twas une sorte de médaille décernée par ses pairs du Twas. Bref, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même. Et ce diplôme qui arrive sur le tard fait songer à ce César d’honneur qu’on décerne aux acteurs en fin de parcours, c’est à dire quand ça sent le sapin...

      PS - Scientifique de haute volée (cela reste indubitable), le professeur Raoelina Andriambololona n’a jamais été un spécialiste des centrales nucléaires. Et on ne passe pas aisément de la radiothérapie théorique à la production d’électricité à très haute tension...

    • 12 décembre 2020 à 09:19 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Nucléaire ? Non mais...

      Rappelez-vous, c’était en 1975 : une jeune danoise, Anne Lund, venait de créer avec de simples feutres le logo antinucléaire le plus célèbre au monde, consistant, sur fond jaune, en un petit soleil rouge, souriant, les yeux clos et, autour, un texte court bientôt traduit en une quarantaine de langues et produit à des millions d’exemplaires dans le monde entier : ’’Nucléaire ? non merci !’’ (’’Atomkraft ? Nej tak’’, en danois).
      Ce qui, naturellement, n’a pas interdit aux nations puissantes de la planète de s’équiper en armes nucléaires, en centrales nucléaires, en porte-avions nucléaires, mais aussi de progresser scientifiquement dans le domaine de la recherche médicale qui, aujourd’hui, sauve des dizaines de millions de vie par an.
      Bien-sûr, c’est un peu gênant lorsqu’on parle de l’Iran, du Pakistan, de la Corée du Nord, ou lorsqu’on évoque les accidents comme celui de Tchernobyl, en Ukraine, celui de Three Mile Island, aux Etats-Unis, ou bien encore celui de Fukushima, au Japon. Mais, notez-le, tout compris, voilà qui a tué moins que la faim dans le Grand Sud, ou le paludisme ou la peste bubonique en l’espace d’une année ! Bref, à chacun de se déclarer ’’pro’’ ou ’’anti’’ nucléaire.
      La France, par exemple, dépend à 72% du nucléaire pour son énergie électrique. Aussi, Macron a bien raison de ne pas vouloir s’en passer trop vite ! Et cela n’interdit aucunement de progresser dans le domaine des énergies ’’propres’’ (30 milliards d’euros au budget français...). Énergies douces en tout cas plus saines que le charbon et le pétrole. Cela dit, dans le fol espoir de devenir une nation respectée sinon respectable, vouloir introduire le nucléaire à Madagascar est une hérésie absolue. Nucléaire ? Mille fois non et pas de merci !
      Précisions : les déchets nucléaires dits ’’à vie longue’’ émettent pendant plusieurs siècles des rayonnements ionisants dangereux. Le coût d’une petite centrale (environ 2 milliards d’euros) est peu de chose à côté du coût du personnel, de l’entretien, de la distribution électrique sur l’ensemble d’un pays, et celui du démantèlement sur plusieurs années après une production n’excédant pas 30 ou 40 ans. Et ensuite, on fait quoi des déchets radioactifs ? On les jette dans le canal du Mozambique ? En outre, le minerai d’uranium est une chose, mais son extraction très coûteuse et son nécessaire enrichissement très coûteux ne sont pas à la portée du premier venu...

      PS - Désolé, mais le consortium Isandra & C° est bien trop khon pour comprendre que même sa petite idole a deviné, elle, que ce n’était pas très ’’émergeant’’ cette idée du nucléaire malgache... Et puis, ses ’’patrons’’ ont dit non. Point barre.

  • 12 décembre 2020 à 09:21 | Dadabe (#9116)

    L’ordinateur : afro, vraiment ?

    Les affirmations-provocations de Nez-gros peuvent prêter à sourire. Mais cela ne dure guère. Il est temps que le vieux débris ’’multicartes’’ se soigne ou se taise car, pour une phrase cohérente, il y a trois pages de délires. Ainsi, en tripatouillant une vague citation de Jacques Attali, personne brillante mais qui depuis quarante ans (au moins) ne cesse de dire des khonneries sur un ton doctoral, Nez-Gros a prétendu l’autre jour que l’Africain avait ’’inventé l’ordinateur’’ !!!
    Faut dire que lorsqu’il pète, Nez-Gros se souvient que ses ancêtres ont également inventé le moteur à réaction... Et puis, notez-le, sur la base aussi binaire que primaire du ’’1’’ et du ’’0’’, tous les peuples de la planète, même aux temps assez reculés des australopithèques (de lointains cousins), ont pu jeter les bases de l’ordinateur moderne. Facile.
    Cela dit, l’esprit du mathématicien et cryptanalyste britannique Alan Turing et ceux des autres grands précurseurs de l’ordinateur ont dû bien rigoler. Soyons un peu sérieux, si vous le voulez bien. Le plus simple consiste à lire la biographie qu’en donne Wikipédia d’Alan Turing, ce génie que le décryptage de la machine Enigma, conçue par les Nazis, avait rendu célèbre durant la Second Guerre mondiale : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_Turing
    Retombé dans l’anonymat après la guerre, cet homosexuel avoué avait été poursuivi et condamné par un Royaume-Uni alors très ’’victorien’’ question mœurs. A la suite de ce jugement infamant, Alan Turing s’est suicidé le 7 juin 1954, à l’âge de 41 ans. Il faudra attendre 2013 (!) pour qu’il soit gracié, à titre posthume, par l’actuelle reine Élisabeth II d’Angleterre. Notons, tout de même, que les historiens estiment que Turing aura sauvé 14 millions de vies en écourtant la guerre d’au moins deux ans. Ensuite, ses travaux ont permis le développement des ’’machines de Turing’’, les premiers ordinateurs. Ni plus, ni moins.

    PS - Selon sa mère, au pied du lit où Alan gisait, empoisonné au cyanure, se trouvait une pomme en partie croquée… Vous savez, la petite ’’apple’’ qui figure sur des centaines de millions d’ordinateurs et de smartphones à travers le monde. Cela aurait pu être une papaye, un ananas, ou une mangue (à gagner ?), ce ne fut qu’une pomme bien occidentale... Et cela le restera, désolé pour les afrocentristes.

    • 12 décembre 2020 à 09:22 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Un ’’dur’’ un peu ’’mou’’ ?

      Soudain, comme sous le coup d’une petite envie de pisser, voilà qu’Isandra a parlé de sa petite famille. Une brusque bouffée de narcissisme sans gravité, je pense. Mais, tout de même... Jeudi 10 décembre à 13h44, on apprend ainsi que le dadabe d’Isandra était un nationaliste ’’dur’’, de surcroît un ancien combattant !
      Mais, je m’interroge : un ancien combattant malgache, nationaliste ’’dur’’, cela peut-il survivre à 1947 ? Hé bé, il a eu beaucoup de chance, alors ! Ou bien un petit coup de ’’mou’’, sait-on jamais ? Bref, il a refusé la nationalité française, un choix parmi d’autres mais que sa descendance regrette amèrement : devant le tombeau, le ’’toaka gasy’’ doit avoir un petit goût amer, comme la tisane de qui vous savez.
      Et Isandra, of course, regrette de ne pouvoir toucher le RSA français ! Toucher le minimum du minimum de la charité française : quelle ambition que celle-là !!! Déjà qu’on a reconnu rouler en vieille 504 pourrie (40 ans d’âge ?)... Ouahh ! Heureusement que le papounet a fait ce qu’il fallait sous le règne de Ratsiraka !
      De son côté, la France généreuse paie le salaire des fonctionnaires malgaches depuis une bonne soixantaine d’années. Si ce n’est pas des ’’dommages et intérêts’’, cela !
      Bref, par association d’idées, voilà qui me fait songer à l’écrivain Tahar Ben Jelloun.
      Dans l’une de ses chroniques, parue dans je quotidien Le Monde voici dix ans, le Franco-marocain (prix Goncourt 1987 pour son roman ’’La Nuit sacrée’’) évoquait Jean-Paul Sartre : ’’Il a consacré des pages lumineuses à celui qu’il désigne par le terme ’’salaud’’. On a pris l’habitude de dire que les salauds iront en enfer, que la justice divine sera impitoyable avec eux, mais si nous écartons cet espoir, il faut bien reconnaître que trop souvent les salauds vivent longtemps et meurent dans leur lit’’...
      Ben oui, faut bien l’avouer, la vie est trop injuste alors que tant de jeunes innocents meurent de faim, assis dans la poussière du Grand Sud...

      PS - Rien à voir, naturellement, mais j’ai reçu hier matin une nouvelle bourriche d’huîtres de Cancale ! Un petit ’’cent’’ qui m’agite déjà les papilles et celles de mes deux petites souris qui, confiantes, mangent de tout avec leur dadabe préféré !!!

    • 12 décembre 2020 à 09:22 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Faisons simple !

      Voici un lien à la fois utile et parfaitement superfétatoire : https://laverite.mg/
      Utile, car cela évitera à Isandra and C° de se fatiguer à pomper le long travail des autres. Les forumistes sont d’ailleurs assez grands pour aller chercher pitance là où ils le souhaitent. Donner un petit lien, une petite citation, quoi de plus normal, bien entendu, mais recopier des pages entières ! Et les droits d’auteurs, alors ? Jamais ?
      Superfétatoire (inutile si vous préférez mais j’aime bien ce mot de superfétatoire...) car l’organe officiel du ’’politburo’’ de Petitkhon 1er est encore moins bien écrit et crédible que la Pravda de la belle époque.
      Faut tout de même oser appeler comme cela un journal d’opinions et de propagande, mais cette ’’Vérité"-là n’est qu’un torchon qui ne fait pas honneur à la presse malgache tout comme un vieux rat comme Papy Jeannot a toujours été la honte et la risée des journalistes dignes de ce nom.

      PS - Bon, c’était pour vous rendre service, of course. Maintenant, à chacun de lire, ou pas.

  • 12 décembre 2020 à 11:47 | DanBe (#2256)

    bienvenue sur Dadabe-diarrhée-verbale.com
    Pour moi c’est "ou pas"
    Tribune ne se rend pas compte que laisser "ça" n’est pas bon...
    Bon Week End à tous (sauf certains, ah ah)

    • 12 décembre 2020 à 12:34 | ANTICASTE (#10704) répond à DanBe

      DanBe,
      Pas de bol MT est de droit français ,donc pas moyen d’y appliquer la censure d’état des petits nazillons rouges de service !
      Faudrait faire comme les chinois ou d’autres pays "démocratiques" pour contrôler internet !
      Mais vous n’avez pas la technologie nécessaire a ce genre d’embrouilles, donc tu supportes mon gars !

    • 12 décembre 2020 à 12:54 | arsonist (#10169) répond à DanBe

      Ce DanBe est un pauv’type amorphe !
      Il a soutenu ici l’idée de "ne pas faire des vagues" et de "laisser couler, pour voir où cela mène" !

    • 12 décembre 2020 à 14:43 | Jacques (#434) répond à DanBe

      Sacré DanBe (#2256).
      Il ouvre la page du forum pour parcourir "jusqu’à la lie" ce qu’il appelle "diarrhée verbale" de Dadabe, acte qui en présuppose discursivement son inclination. Eh ben non, il les a lues - ces diarrhées - parce que....avant de conclure comme...oui comme Dadabe dans son inénarrable "Bon...sauf à".

      Aux diarrhées verbales de Dadabe, Danbe en est-il vraiment allergique ? Hummm !

  • 12 décembre 2020 à 12:49 | arsonist (#10169)

    L’esprit critique de Dadabe fait mal à certains.

    Évidemment quand on assène habituellement régulièrement quotidiennement et sans mesure aux populations gasy miséreuses qui ne savent même plus où trouver quelque chose pour atténuer la faim qui les tenaille aux entrailles,
    alors lire ces strictes vérités décrites par Dadabe est insupportable.

    Mais je pense :
    quand ils ne supportent plus la lecture des descriptions objectives mais passionnément froides des malheurs que font subir Bokassa gasy et ses foza aux populations gasy plongées dans la plus noire des misères,
    alors peut-être existe-t-il un petit reliquat d’humanité au fin fond de ces Gasy qui ferment les yeux devant les malheureuses réalités terriblement vraies vécues par leurs compatriotes.
    Je sais, il m’arrive quelquefois de croire à l’impossible !

    Mais ce que je ne comprends pas :
    ces individus savent qu’il leur est insupportable de lire les écrits de Dadabe,
    mais malgré tout ils ne résistent pas à la tentation de les lire.
    Sont-ils masochistes graves ?

  • 12 décembre 2020 à 13:39 | kartell (#8302)

    Étonnant de parler de premières tendances électorales comme s’il fallait donner dans l’insupportable suspens là où tout est plié d’avance ..
    Mais à trop jouer à la démocratie, on va finir par la perdre définitivement d’autant qu’à force de succès faciles, on finit par ne plus supporter le moindre camouflet électoral aussi petit qu’il puisse être, toute opposition, même fluette, devenant ainsi une atteinte à la sécurité de l’état, cadenassé....
    Le pouvoir finit d’installer son dispositif parlementaire pour régner sans partage face à une opposition non pas politique comme ailleurs mais face à un autre clan d’affairistes qui a toujours mélangé ses intérêts privés avec ceux d’un état régulièrement carjacké jusqu’au bout de la nuit ....
    Difficile avec un tel scénario répétitif de croire au suspens vendu par les médias et surtout pour les lecteurs qui idéaliseraient ces bons côtés du suffrage universel, aujourd’hui, vidé de sa substance originelle !..
    Pour rebondir sur les propos frondeurs de Dadabe au sujet de cet achat présenté comme un retour du patrimoine au pays...
    En fait, rien de très personnel à la reine en dehors de lettres de correspondance privée dont on peut se demander si elles ont été écrites de sa propre main, étant entendu que dans un entourage princier, une copiste de service rédige le courrier, et parfois même, contrefait la signature de sa maîtresse royale ..
    Bref, le recours à un mécénat qui prête aussi à sourire dans la mesure où le coût final de la transaction ne dépasse même pas le prix d’un lingot d’or sur le marché international lorsque l’on imagine la production informelle du pays en la matière !...
    Tout cela pour souligner l’ampoulage récurrent dont sont l’objet chaque fait et geste dès lors où une distinction ou une Une est attribuée aux uns ou aux autres, on frise le prix Nobel ou la coupe du monde de la forfanterie qui donne une atmosphère particulière à un quotidien où l’on peut se demander si on est encore capable de dire la vérité, rien que la vérité !...
    Vivre au-dessus de ses moyens ne devrait pas offrir la part belle au bling-bling tout azimut mais en l’occurrence le tempo imposé par son jeune chef d’orchestre procure à cette addiction une vigueur qui prête à sourire et surtout qui interroge sur un avenir où il va falloir mettre les mains, cette fois-ci, les deux dans le cambouis de l’après-pandémie ....

    • 12 décembre 2020 à 14:34 | Rainingory (#11012) répond à kartell

      Kartell,
      Je voudrais rebondir sur votre remarque au sujet de l’article, ici les sénatoriales.
      Il est effectivement attendu par tous que l’IRD va rafler ces élections comme le DJ compte dessus. No deal.
      Par contre, ce qu’il faut noter, ce sont les "à côté", en l’occurrence le comportement pour le moins intrigant du parti MMM, pour rappel qui se positionne comme "le compétiteur" de l’IRD mais toujours fidèle à ANR (Nuance !).
      D’ailleurs, dans toutes les communes d’Analamanga, il n’y a que 3 listes, IRD - MMM - et une plateforme (une de plus) d’indépendants nommée FALI mais qui sont de taille "famélique" que c’est peanuts.
      Faut-il rappeler que le président du MMM n’est autre que Hajo, le ministre de l’aménagement du territoire et des travaux publics ? Le même Hajo qui est aussi le propriétaire de la chaîne de médias Kolo (TV, radio, Web) !
      Alors, le fait marquant d’hier 11/12 jour d’élection, au journal de 20h de Kolo TV, le tiers était consacré à la diffusion d’images sur la présomption de "corruptions" faite par des encartés IRD (dont un sénateur en activité) devant même les bureaux de vote, dans leur 4x4, distribuer de l’argent aux grands électeurs à leurs sorties des urnes, pour les récompenser ! Et parmi ces bénéficiaires, il y en a qui ont montré les tapakila (bordereau) leur servant de preuve d’ayant-droits.
      Vous rendez-vous compte ?
      1) la corruption est filmée et diffusée à la TV, et surtout
      2) c’est le pseudo compétiteur zanaka navoakan’ny kibo qui dénonce ça !
      Voici le lien du post que j’ai mis en ligne hier là-dessus :
      https://www.madagascar-tribune.com/Fonction-publique-deploiement-de-l-Augure-2-0.html#forum453956

      Face à cela, qu’est-ce que le KMF/CNOE fait ? partenaire du ECES (European Centre for Electoral Support), qui a promis de suivre de très près cette élection pour dénoncer toute irrégularité qu’ils surprendraient, ci-dessous mon post à ce propos,
      https://madagascar-tribune.com/La-CTM-demande-la-reouverture-des-frontieres.html#forum453677
      Sauf que cette instance est muette aujourd’hui malgré ces faits avérés.
      D’ailleurs, le site d’alertes précoces du ECES/PEV Madagascar que le KMF/CNOE nourrit quant aux irrégularités lors des élections est Out of date en termes de news, vous pouvez vérifier, les derniers feeds datent de 2019 :
      https://www.alerte.pevmadagascar.eu/

      Donc, pour en revenir à votre remarque, oui, c’est plié d’avance, mais tout de même, ça aurait été la première occasion peut-être de commencer à établir quelque chose de manarapenitra, democracy-oriented, en termes d’élection.

    • 12 décembre 2020 à 17:15 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Kartell et Rainingory, bonjour

      A quoi bon piétiner la Constitution, ou à faire des tripatouillages électoraux si on va sortir encore perdant après tout ?

      Ce régime n’a plus d’autre alternative : il est obligé, par tous les moyens, de verrouiller toutes les institutions de la République afin de reculer le plus loin possible l’échéance fatale, qui est la fuite comme ses prédécesseurs l’avaient fait auparavant…

      Il faudra se poser la question : pourquoi le calife s’était encore aligné dans la course en 2018 alors que l’échec de sa gouvernance de la transition de 2009 est indiscutable ?

      Il était plus accommodant et plus abordable pour le calife de rester en France, et de s’éloigner du milieu politique Malagasy, mais non, il ne l’avait pas fait, car la trahison de Rajaonarimampianina lui était resté à travers la gorge, et avec la tournure prise par le quinquennat précédent, il se pourrait qu’il sera rattrapé par les passifs de la transition, et que son fidèle compagnon Al Capone était sur le point de tomber…mais ses amis de la droite française et proches de Sarkozy l’avaient encore remis en selle car cette tendance de la droite française aura besoin de ressources pour faire la reconquête du pouvoir après Macron…la dessus, il faudra le dire sans détour, le secteur privé ayant d’ancrage économique dans les anciennes colonies est d’une grande utilité pour cette droite pro-Sarkozy afin d’éviter de refaire les mêmes erreurs commises avec le clan Kadhafi…d’où cette IEM triturée et élaborée la bas, avec des promesses de financement à la clef…la preuve, cette introduction frauduleuse et illégale d’armes n’avait pas pu se faire sans une intervention et camouflage extérieur…

      Les nœuds gordiens du problème dorénavant, c’est le financement des promesses de départ…les acteurs de l’époque s’étaient rétractés car en France même, les poursuites judiciaires se suivent et deviennent dangereuses, en ce moment même, le nabab est sur le point d’être condamné définitivement…

      Le calife est condamné à se comporter comme Faure Gnassingbé au Togo, ou Paul Byia du Cameroun, ou Alassane Ouattara tout dernièrement, tenir jusqu’au bout en s’appuyant sur l’armée avec une main de fer, en manipulant sans cesse l’opinion publique, en organisant une division entre les tendances de l’opposition et entre les composantes ethniques…et en usant de la menace de chaos en cas de déstabilisation de son régime…

      Sur le plan politique interne, il sait pertinemment que le peu de popularité qu’il avait engrangé dans la province d’Antananarivo avec ses quatre Régions (Analamanga, Itasy, Bongolava, Vakinankaratra) s’est effritée et devient de plus en plus réduite avec le temps…il sait qu’une fois en perte de vitesse à Antananarivo, ses chances de survie politique au sommet est minime…et il ne pense plus dorénavant qu’à amadouer et attirer la faveur d’Antananarivo…et ses alliées d’autrefois commencent à se sentir abandonnés au profit des intérêts particuliers du calife et de ses entourages immédiats…

      Et entre temps, l’ombre d’un laitier se profile à l’horizon, encore lui, un fait qui pousse encore le calife à renforcer le verrouillage et la capture de l’appareil d’Etat quel qu’en soit le prix…et au lieu de s’allier de façon convergente et cohérente en érigeant un dirigeant commun, crédible et intègre, pour l’opposition en dehors de ses deux leaders historiques, les deux partis HVM et TIM risquent de perdre la face, irrémédiablement, au profit d’un nouveau profil d’opposant, issu de la fissure imminente des groupuscules composant le régime au pouvoir, un profil déçu, trahi et méprisé par le clan du calife et Al Capone…

      La religion de cupidité prônée par le calife ne pourra qu’amener à des scissions faute de…proie amplement suffisante à donner pour le dépeçage tant attendu depuis 2018…en attendant, ce sont les bidasses et la HCC qui font le jeu pour assurer la servitude inconditionnel avec des matelas de tunes…

    • 12 décembre 2020 à 20:40 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Rainingory et Vohitra,

      Vos analyses sont bonnes comme la romaine et on ne peut qu’acquiescer sur un scénario, non pas nouveau mais repeint à l’orange du marchand !...
      Le gouverner sans entrave s’affirme et se confirme de jour en jour, le sénat hier impertinent ne sera plus qu’un simple caisse d’enregistrement du pouvoir avec un soupçon d’opposition à 30% qui en matière de fromage est une teneur d’un fromage de régime sec !...
      La voix de son maître va ainsi résonner partout, le sans entrave prend désormais un goût œcuménisme et de paroles de bible, le fameux charismatique dont rêve, pas seulement les gourous à « la petite semelle » dans l’anthologique cri : « cacher cette opposition que je ne saurais voir ! »...
      Il faut ajouter que le combat de coqs était gagné d’avance avec une opposition non politique mais affairiste qui fait passer l’intérêt d’état, en bonne à tout faire !..
      Serions-nous revenus vingt ans en arrière ?
      On pourrait le penser tant les similitudes sont proches mais plusieurs facteurs ont modifié la donne...
      Aujourd’hui, l’isolement et l’entre-soi ne sont plus d’actualité dans une mondialisation certes en stand-by covidée mais qui permet désormais de jouer au big brother imposant au pouvoir de s’expliquer sur toute modification constitutionnelle face à une communauté internationale certes complaisante mais avec certaines limites en agitant le bâton des aides...
      Ce tour de passe-passe sénatorial va permettre au pouvoir de planter son décor permettant de passer à la vitesse supérieure tout azimut avec un pouvoir qui jugera que son intérêt de la nation ne tolère plus aucune contestation...
      Au vu des aspirations affichées par Rajoelina, on peut être inquiets sur les priorités qui seront données sans garde-fou constitutionnel à la marche du pays ...
      D’autant qu’aujourd’hui le locataire semble s’installer pour longtemps, signant lui-même son bail de longue durée dans un : « on n’est jamais servi que par soi-même, » surtout en politique !....
      Ajoutant que son rival d’hier est vieillissant, à moins que d’autres facteurs entrent en scène comme par exemple l’influence de certaines puissances nouvelles qui verraient d’un bon œil le pays être court-circuité de ses sempiternels partenaires, histoire de changer enfin la donne !...
      Bref, l’avenir du pays est pavé d’incertitudes non liées comme ailleurs à la seule conjoncture internationale mais à la conduite d’un pouvoir dépendant des aides et de l’intérêt géopolitique que l’ile pourra susciter des plus puissants ....

    • 12 décembre 2020 à 21:43 | Rainingory (#11012) répond à kartell

      Justement Kartell,
      Je saisis la balle au bond,
      - d’abord votre passage : ", à moins que d’autres facteurs entrent en scène comme par exemple l’influence de certaines puissances nouvelles qui verraient d’un bon œil le pays être court-circuité de ses sempiternels partenaires,"
      - et rejoignant une évidence que j’ai donnée dans une réponse à Arsonist par ailleurs,
      https://www.madagascar-tribune.com/La-plateforme-avec-Rajoelina-en-tete-dans-les-6-provinces.html#forum454009

      Comme cela a toujours été un déclencheur exogène qui a mis au pouvoir des gens, de l’instituteur au DJ, en passant par le flibustier, le laitier, et le comptable ex-colocataire du dernier, pourquoi la prochaine alternance ne ferait-on pas basée sur un renversement de la situation actuelle ?
      - Renversement fait le vahoaka ;
      - Renversement activé, nourri, et soutenu par une nouvelle strate de Malagasy réellement tia tanindrazana (cf. la "solution" que j’ai citée dans le lien ci-dessus) ;
      - Renversement qui s’appuierait (encore une fois) sur un support international, pour ne pas parler de puissance étrangère, mais afin de lui donner force et viabilité ? La sine qua non étant la sélection et le choix de ce support externe qui fera fonder le deal sur le respect de notre souveraineté contre notre application stricto sensu de la démocratie ?

      Cela peut prêter à sourire mais je crois fermement qu’il y a matière sérieuse à s’y pencher.. c’est une voie à prendre.

  • 12 décembre 2020 à 15:10 | el che (#344)

    Bonjour à tous.
    Ces élections sont un non-évènement : elles se déroulent dans la quasi-indifférence des malagasy, préoccupés par la recherche de leur riz quotidien, en ces périodes dramatiques.
    D’abord, le pouvoir actuel a voulu purement et simplement supprimé le Sénat, alors que le parlement entier n’est plus que l’ombre de lui-même, « et ne joue plus le rôle dans l’équilibre des pouvoirs législatif- exécutif-judiciaire », si cher à notre ami Diégo ». Donc le nombre sénateurs a été réduit dans sa portion congrue, afin de rendre ces derniers inutiles et inaudibles.
    Un non-événement redis-je, car les le pouvoir en place n’a pas d’adversaires politiques, mais tout juste de pseudo concurrents principaux incarnés par la mouvance MMM de Hajo Andrianainarivelo, qui lui aussi est un pro-mapar.
    Des élections sans débats d’idées, dans une ambiance pourrie, plombée par une surveillance obsessionnelle des opposants politiques, par peur de troubles.
    De toute façon, le petit peuple malagasy n’a rien à attendre de ses brasseurs d’air, et encore moins d’un homme génial et charismatique. Il doit se politiser, s’instruire encore davantage, s’émanciper pour défendre des propres intérêts.
    Aujourd’hui, je compatis à la douleur de nos compatriotes du sud, dans la lutte pour la survie. Sans oublier ceux de Tana, Mahajanga et d’ailleurs, qui peinent à rembourser leurs dettes, arriérés de loyer, de jirama etc.

  • 12 décembre 2020 à 15:31 | lé kopé (#10607)

    On ne change pas une équipe qui gagne ...avec des irrégularités .(Tanana zatra mitsotra , tsy mety mivokona intsony).

  • 12 décembre 2020 à 15:39 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    Le nouveau plan soi disant quémandé aux ministres du gouvernement signifie la fin du peu d’autonomie du très très grand présida charlatan !
    Son rôle de potiche sur fond d prince mrn idolâtré de quelques dames en manque ,reprend comme au temps de la transition ! Il sera sans doute remplacé pour la suite par un autre ,espérons le, plus consistant ! Ben oui les vrais les bac + 6 ou plus, ont eu sa peau ,c’est l’ordre des choses !
    adieu veaux vaches cochons !!
    cE N’est que justice ,la roue tourne !

    • 12 décembre 2020 à 16:01 | dominique (#9242) répond à ANTICASTE

      Non , non la félée n’est pas là elle est restée collée sur les WC car elle a trop ingurgité de potion magique et ça claironne puissamment a entre dire ses voisins ... bonne journée

  • 12 décembre 2020 à 17:19 | arsonist (#10169)

    On a la nette impression que nous manquons cruellement de méthode pour sortir Mada et ses populations de cette trajectoire qui les mène vers une misère de plus en plus enracinée et profonde.
    Cela fait plus de 45 ans que cela dure.
    Cela fait aussi une quarantaine d’années que Banque Mondiale et autres organismes financiers étrangers octroient prêts et dons(?) aux gouvernants qui se sont succédés à la tête de ce pays, pour aider à vaincre cette pauvreté.
    Mais résultats allant dans le bon sens : zéro ! Rien de rien !
    Bien au contraire, les conditions de vie des populations gasy continuent de dégringoler irrésistiblement.
    La classe moyenne gasy a presque totalement disparu.
    Un grand nombre de ses membres sont versés depuis longtemps dans la pauvreté.
    La totale disparition de cette classe moyenne semble incontournable dans un futur proche.

    Evidemment nous sommes presque tous conscients de ces choses là.
    Mais comment se fait-il que nous n’arrivons pas y mettre un terme ?
    Nous savons que la classe politique gasy est pourrie.
    Même certains membres de cette classe le savent et le reconnaissent.

    Pour stopper cette vertigineuse glissade dans la misère sévère, nous devons prendre collectivement (!) des solutions drastiques (!), sans aucune concession (!) et qui durent le temps qu’il faudra (ce ne sera pas court ! loin de là).

    Je persiste et je signe : l’inévitable première étape est la destruction totale de cette actuelle classe politique gasy !
    Cela passera par des affrontements entre les populations gasy d’un côté, et les forces de répression de ceux qui sont à la tête de l’état gasy de l’autre.
    Les chances de victoire de nos populations lors de ces affrontements sont très grandes.

    Souvenez-vous de notre Histoire récente :
    1. En avril 1971, les populations gasy du Grand Sud avaient affronté les forces de répression de l’état gasy. Nos compatriotes n’avaient pas eu gain de cause. Mais ils nous avaient montré la voie.
    2. En mai 1972, les Antananariviens étaient venus à la rescousse des étudiants et lycéens qui affrontaient les forces de répression. L’ètat avait reculé. Malheureusement pour nous, la classe politique gasy de l’époque et l’armée gasy avaient réussi à récuprérer à leur avantage exclusif cette première victoire obtenue de haute lutte par nos populations.
    3. En 1991, les Antananariviens étaient allés au palais de Mavoloha. Si ma mémoire est bonne Albert Zafy étaient avec eux. Les tirs de mitraillettes et les grenades défensives jetées des hélico n’avaient pas eu raison de ces populations. En 1992, Deba et ses proches étaient partis trouver refuge en France. Et ce fut là justement notre première erreur. Deba et ses collaborateurs auraient dû être totalement neutralisés, au lieu de les laisser s’enfuir. D’ailleurs, moins de 4ans plus tard ils étaient revenus et avaient pris à nouveau le pouvoir.
    4. Fin 2001 eurent lieu les Présidentielles gasy. Deba voulait un 2e tour. Ra8 disait qu’il avait gagné dès le 1er tour. Nouveaux affrontements entre les troupes de Deba et celles de Ra8.
    Les Antananariviens avaient pris fait et cause pour Ra8.
    Les natifs des régions côtières suivaient Deba.

    Ces derniers établissaient un blocus de l’Imerina.
    De plus, ils réclamaient une fédéralisation de Mada.
    [A mon avis, Ra8 et ses partisans avaient commis une grosse erreur en ne saisissant pas cette proposition de fédéralisation] .

    Début 2002, commentant les attentats terrosristes du 11 septembre, Deba avait imprudemment déclaré à l’aéroport d’Ivato devant de nombreux journalistes que "les Américains n’avaient que ce qu’ils méritaient et que le gouvernement gasy soutenait Al-Qaida" .
    Conséquence directe : Madam the US Embassador était allée au siège de la HCC à Ambohidahy. A sa sortie du lieu elle avait déclaré que Ra8 était élu dès le premier tour des Présidentielles fin 2001.
    Et le reste du monde s’était rangé à cette affirmation.
    [Certains intervenants sur ce forum soutiennent que ce n’était pas suite à cette intervention dans les cuisines de la HCC effectuée ostensiblement par l’US Embassador que Deba dut capituler. Mais chacun peut consulter sur Internet l’ordre chronologique des choses pendant cette période-là pour plus de précison] .
    Et une fois de plus, Deba et ses proches s’étaient enfuis en, France, au lieu d’être totalement neutralisés.

    Et voilà, 7ans plus tard (début 2009) W. Bush, le protecteur de Ra8, arriva au terme de son 2e mandat. Il dut quitter la Maison Blanche, laissant à son successeur Obama cette terrible crise économico-financière mondiale, déclenchée par la faillite du subprime aux USA.
    [Si vous lisez le premier volume des mémoires d’Obama, "Une terre promise", vous verrez dans les 400 premières pages, que sa pleine et entière attention ainsi que ses efforts pendant l’année 2009 étaient presque totalement tournés vers la résolution de cette crise économico-financière mondiale. Alors, Obama était loin, très loin, de penser aux problèmes gasy.]

    Deba, , Sarko et Guéant avaient alors saisi la belle occasion pour faire sa fête à Ra8. Et ils avaient trouvé en le DJ un individu bon à être utilisé comme marionnette.
    On ne compte plus les maladresses politiques de Ra8 et aussi de Rajao.
    Malgré les avis à eux deux donnés par des Gasy et des non-Gasy plus avertis, ces deux pigeons avaient été superbement pigeonnés par les manipulateurs de celui qui allait devenir Bokassa gasy.

    A l’heure actuelle, quelles solutions peut-on proposer ?
    Une certitude : Bokassa gasy et les idées foza vont dans le sens totalement opposé à celui des véritables solutions !

    • 12 décembre 2020 à 20:11 | Rainingory (#11012) répond à arsonist

      Arsonist,
      Je vais tenter d’apporter réponses à certaines de vos questions si ce n’est à la principale.

      Ce n’est pas la méthode à mon avis qu’il faut pointer du doigt mais plutôt la volonté, et qui dit volonté dit intérêt, individuel, particulier, ou commun à un ensemble de gens.

      En est la conséquence la dichotomie perpétuelle et accentuée par le temps entre l’enrichissement d’une frange d’un côté, et la course vers l’infini d’une courbe de paupérisation et de misérabilisme de l’autre.

      La première, cette frange nantie, est polymorphe. Ce n’est que le sérail d’où elle émerge, les intérêts d’ailleurs dont elle est le suppôt qui en font les différence, que cette frange ait pour personnification un laitier, un DJ, ou un comptable ex-colocataire du précédent, voire un instituteur ou un flibustier.
      S’il faut s’attaquer au mal dans sa profondeur, il faudra donc adresser ces appuis exogènes, car les nanties n’en sont que le prolongement.
      Le vahoaka, s’il arrive à s’insurger contre, n’enlèvera que les endémiques, cette première frange, mais jamais ces racines du mal dont les concrétisations chez nous sont ce qui fait tourner aussi l’économie au jour d’aujourd’hui.

      En surcouche du vahoaka, il faut donc qu’une nouvelle strate apparaisse et qu’elle s’approprie le plein pouvoir, ne pas être le fantoche des forces externes.
      Il ne faut surtout pas qu’elle soit un bourgeon ou une émanation d’une quelconque de cette maudite frange, des déçus du partage du gâteau, comme Vohitra en parle dans son post par ailleurs.
      https://www.madagascar-tribune.com/La-plateforme-avec-Rajoelina-en-tete-dans-les-6-provinces.html#forum454003

      Cette solution existe, mais il faut l’identifier.
      Elle existe forcément parce qu’un tout ne peut pas être binaire, il y a toujours un yang en face d’un yin, un dieu contre un démon.
      L’essentiel est donc de la trouver, et une fois identifiée, lui faire prendre conscience de son devoir envers ce Pays qui ne cesse de courir vars des abysses incommensurables.

      Si je résume,
      - faite que le vahoaka hanakipaka izay mangeja azy etoana, de toutes les Manières ;
      - adressez et conscientisez cette solution, facilement identifiable voire identifiée à mon avis, pour qu’elle prenne ses responsabilités.

    • 12 décembre 2020 à 20:30 | Antony (#9838) répond à arsonist

      Miarahaba anao Arsonist,
      Misy tsy itovizantsika fijery dia misy ny itovizantsika. Tonga dia ilay tsy itovizana no lazaiko voalohany dia avy eo ilay itovizana.
      Ny "revolisiona", na inona na inona endriny, dia tsy mety amintsika Malagasy mihitsy aloha hatreto :
      - Nisy ny fitondran’Andriamanjaka teto Imerina tamin’izany fotoana ary azo lazaina fa an’isan’ny nandroso izany raha oharina amin’ny fanjakana rehetra nisy taty Afrika (tsy miresaka firenena aho satria tsy mbola nisy izany firenena malagasy izany tamin’izany). Nisy fiaraha-monina teto na tsara na ratsy dia izay no niainan’ny Malagasy. Kanefa rehefa tonga ny mpanjanaka dia rava izany ka fiainana tsy nifanarahan’ny besinimaro no nisy teto ka nanova tanteraka ny hay sy ny fomba naha-malagasy na teto Imerina na ny tany anindrana.
      - 1960 : tamin’ny nikatsahana ilay fahaleovantena, tena vonona tokoa ny handray izany ve isika Malagasy ? Tena tsy mino aho. Ambom-po diso toerana amiko no nisy (be no tsy faly amin’izany zavatra lazaiko izany izao).
      - 1972 : mbola ambom-po diso toerana ihany no nisy. Fitondran’ny Madinika ! Noravaina ilay fiaraha-monina nisy. Nitrifana fotsiny fa tsy nandinika lalina hoe 50 taona aty aoriana inona no zavatra mety hiseho.
      - 1991 : mbola ambom-po diso toerana ihany no nisy. Leo ny fitondrana jadona. Fa tena vonona ny hitondra ve ? Inona ny vokany ? Empêchement !
      - 2002 : io izao sarotra amiko ny hiteny hoe "revolisiona" sa tsia fa na izany na tsy izany, ny fahadisoana goavana tao aorian’iny dia ny tsy nanaovana ny "Fampihavanam-pirenena" fa nilaozana nanenjika ireo teo aloha.
      - 2009 : iny indray valifaty. Tsy mpanao pôlitika ihany no tafiditra tao fa na mpandraharaha na vahiny.
      Eny e, tsy rariny ny zavatra nisy fa, ny rehefa avy eo anie no tsy nisy nijery e ! Izy io tsy vitan’ny hoe leo ny zava-misy ka dia manapa-kevitra ny hitraotra fa mila mamantatra ihany koa fa tsy ianao ihany no hisitraka na hiatrika ny vokany fa ny taranaka aty aoriana.
      Fanamarihana : efa tsy misy intsony ny "classe moyenne".
      Izay ilay tsy itovizantsika fijery fa ilay itovizana kosa dia ny zava-mitranga amin’izao fotoana : "Une certitude : Bokassa gasy et les idées foza vont dans le sens totalement opposé à celui des véritables solutions !"
      Indrisy ! indrisy ! indrisy ! izy moa tsy dia tia loatra ny mijery ny tany aloha ka hany ka tsy mba maka lesona. Fa ny tena olana : "myope" ilay olona ka izay tratran’ny masony ihany izany no tena zava-misy marina, tsy mahalala afa-tsy ny tenany, "multi-taches" ka moa va tsy SUPERMAN ?, vakiraoka ka hany ka tsy fantatra hoe inona ilay eritreritra, inona ilay tokony hatao, inona ilay atao.

    • 12 décembre 2020 à 21:09 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Miarahaba antsika rehetra,

      Mba hisarika ny eritreritrareo aho amin ity zavamitranga tena mahatsikaiky sy mampitolagaga ity :

      Mankalaza ny...faha-200 taonany ankehitriny ny sampandraharahan ny ladoany na fadintseranana Malagasy...

      O leiretsy a ! Mba mitombina sy matotra ve izany resaka izany a ?

      Iza izany no hankalazaina eto, i Lesage, sa i Hastie sa i Radama I sa i Robert Farqhar sa Sylvain Roux ?

      200 taona lasa tokoa dia misy ny filazana hoe "Roi de l Emyrne " ary misy ny fanondroana hoe Roi de Madagascar napetraky ny anglisy...mba handrobohana an Ilahidama hanao fananihana hanitarana fanjakana handramby ny Faritra Betsimisaraka ny taona 1820...

      Dia ahoana no hahasahiana hilaza ankehitriny fa ladoany Malagasy no teraka tamin izany fotoana izany ?

      Tsy mitsahatra mamoafady ity fitondrana ity, ary tsy mitsahatra ny misavika ny tantara ho any amin ny lalan ny fanokafana fery ho fifandrafiana...

      Fa maninona tokoa ary ?

      Nahoana no ankalazaina ny vanimpotoana fahampanjaka any amin ny vanimpotoana repobilikanina ?

    • 12 décembre 2020 à 21:17 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      # Rainingory

      Vous avez raison : c’est la volonté [tendant vers un objectif recherché] des détenteurs des piuvoirs qui ne convient pas.
      1. Mais ça, c’est du côté des individus et groupes dont le but qu’ils veulent atteindre est leur accession effective et de fait au pouvoir.
      2. Par contre, je réfléchis et j’essaie de trouver des moyens utilisables, faisables et susceptibles dont le but est de sortir Mada et les populations gasy de cette misère inouïe qui s’aggrave de jour en jour.

      Ce sont deux objectifs différents.
      Comme mon but est différent de celui des membres de la classe politique gasy, je parle de méthode et non de volonté.

      Je suis habitué à changer de méthode lorsque je constate que celle que j’ai utilisée ne fonctionne pas.
      J’essaie aussi de fouiller dans les expériences vécues par d’autres ou dans le passé [l’Histoire] les exemples réels qui avaient vraiment existés et qui peuvent être sources d’inspiration.
      Voilà pourquoi j’ai évoqué sur ce forum a) une mise sous tutelle du pays [çà a soulevé un tollé général] b) une structure fédérale de gouvernement et d’administration du pays c) j’ai évoqué cette dernière parce que je sais que du temps de Mboasalama l’Imerina était en paix et avait atteint l’auto suffisance alimentaire.

      Je n’ai évoqué que des cas qui avaient déjà existés et qui avaient fonctionnés.
      Et je n’ai pas dit "copier ces cas" . J’ai dit "s’en inspirer".

    • 12 décembre 2020 à 21:52 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      #Antony

      Miarahaba !
      Tsy dia hitako loatra ity antsoinao hoe "revolisiona" ity.
      Raha ilay nantsoina lava hoe "revolisiona" nanomboka tamin’ny 1975 iny, dia tadidy tena ratsy no ahy tamin’ireny.
      Na ny hoe "tolona" aza dia tsy ampiasaiko intsony koa.
      Fotoana tena nahatsiarovana hirifiry mafy tokoa ny andro nampisaina ireo voambolana anankiroa ireo.

      Ny kendry tiana ho tratrarina dia ny hanafaka ny Nosy sy ny vahoakany tsy hijaly toy izao mahazo azy izao intsony.
      Hanafaka azy ireo tanteraka !
      Mba handray ny lalana mitondra any amin’ny fandrosoana marina tokoa.
      Ary tsy resaka fe resaka fotsiny ireo.
      Fa tena kendry tiana ho tratrarina marina tokoa.
      Ary i Bokassa gasy sy ny foto-kevi-pozany dia sakana ny amin’izany.

    • 12 décembre 2020 à 22:13 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      # Vohitra
      Rangotin’i Bokassy gasy daholo ho anaty kitapony daholo io zavatra rehetra nitranga tamin’ny fahagola io.
      Heveriny angaha fa hanadino ny mosary sy ny jaly mihatra aman-koditra ny mahantra sy fadiranovana amin’izay.

    • 12 décembre 2020 à 22:50 | Rainingory (#11012) répond à arsonist

      Arsonist,
      Raha zohinao ity rohy ity izay niseraserako tamin’i Kartell sy Vohitra, dia ho hitanao fa misy endrika mety mampifanojo ny teneninao sy ny teneniko :

      https://www.madagascar-tribune.com/La-plateforme-avec-Rajoelina-en-tete-dans-les-6-provinces.html#forum454009

      Ny teniko :
      - Renversement qui s’appuierait (encore une fois) sur un support international, pour ne pas parler de puissance étrangère,
      Ny teninao :
      Voilà pourquoi j’ai évoqué sur ce forum a) une mise sous tutelle du pays [çà a soulevé un tollé général]

    • 12 décembre 2020 à 22:54 | Rainingory (#11012) répond à arsonist

  • 12 décembre 2020 à 21:42 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tenu Bel-Air androany Diab nampihetsi- po tokoa n’y fankalazany n’y tsingeri-taona ny faha 71 taona an’ Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA

    Tsarantitra tokoa ianao Andriamatoa Filoha.

    • 12 décembre 2020 à 23:16 | Rainingory (#11012) répond à I MATORIANDRO

      Matoriandro,
      Voalaza tao @ vaovao ny i-BC News izy io.

      Ka tsetsatsetsa tsy haritra ny ahy, fa angaha dia atao fankalazana be foana isan-taona toy izao ny anniversaire an’i Ravalomanana ?
      Dia hoe hitondra fanomezana ho azy ny olona hono, fa kosa ny mba mahasamihafa azy amin’ity taona ity hono dia hatolony ireo voan’ny kere ny kadô ho azony !

      Mba mahazendana izany..

  • 13 décembre 2020 à 13:50 | Shalom (#2831)

    Tsindrin-daona ny vahoaka te handre ny fandresen’ny ekipan’i DJ kilasy T9 hoe ?
    Na te-ho dehaka aza ilay kaondrana dia tsy ho sahy haneo izany fa mifori-drambo :
    jereo ny teny Anatirova, notokanana kanefa tsy sahy nanisy teny ilay kolize-n-doza manota fady.

    Ny tena mahatsikaiky indrindra dia ny fiheverany fa tsy takatry ny vahoaka izao ataony izao.

    Sa hoe tapitapenana toa kodiaram-bisikileta izy ity dia mody anaovana fihetsika sy fizarana etsy sy eroa dia hoe ho ampy hangina amin’izay ny vahoaka ?

    Mamporisika ny fitondrana hanoy izao fihetsiny izao fa sady maha-tonga saina ny vahoaka no hampirongatr’azy hanongan’io fitondrana io.

  • 14 décembre 2020 à 10:41 | lysnorine (#9752)

    Re arsonist 12 décembre à 17:19 (MONJA JAONA)
    « Souvenez-vous de notre Histoire récente : En avril 1971, les populations gasy du GRAND SUD avaient affronté les forces de répression de l’état gasy. Nos compatriotes n’avaient pas eu gain de cause. Mais ils nous avaient montré la voie. »

    Ny tsara homarihina momba io tantara io dia izao :

    – TSY NIDINA TANY ATSIMO NITARIKA ireo namporisihiny HANAFIKA NY TOBIN’NY ZANDARY ireo ny tenan’ Itpkl.Monja Jaona fa nitoetra teto andrenivohitra ihany izy ;

    – Na taiza na taiza tany anaty akata teto Madagasikara –fa tsy tany Atsimo ihany akory – dia nampikamenona ny olona foana ny HETRA ISAN-DAHY sy ny fomba fanaon’ny SOUS-PRÉFETS sasany mampiasa FAMPIHORIHORIANA sy HERY SETRA amin’ny fitakiana sy ny fampidirana azy` ;

    – Tsy nisy MOSARY tahaka ny ankehitriny koa tamin’izany fotoana izany ;

    – TSY AZO INOANA VELIVELY fa TSY NAHAFANTATRA MIALOHA ny zavatra hitranga ny MISIONA sy ny MISIÔNERA VAZAHA tamin’iny Atsimo iny : Katôlika, Loteranina AMERIKANINA sy Nôrvezianina, sns.. Tsy ilaina asian-teny akory ny mpanjanatany NGEZALAHY NANJAKA tamin’iny faritra iny ;

    – Nanaraka avy hatrany ny fisamborana an’Itpkl. RESAMPA sy ny fanidina azy tany Sainte-Marie iny fampikomiana nataon’Itpkl. MONJA JAONA iny. Toa nikasa hanongana ny fitondran’i TSIRANANA i RESAMPA, ary nisy FRS efa nampitetehany hamono azy tamin’ny lalana mankany MAHAZOARIVO. Taorianan’izay moa dia nafindra ho teo ambany fahefan’i Tsiranana MIVANTANA ny FRS ;

    – Itpkl. Resampa moa dia tena nankafizin’ny Fanjakana ALEMÀ tamin’izany fotoana izany (ny RFA na République Fédérale d’Allemagne na i Alemanina Andrefana izany) ary notohanan’ny Antoko Sôsialista Alemà teo amin’ny fitondrana, dia ny SPD izay « mpirahalahy » tamin’ny PSD. Amin’ny resaka pôlitika « ivelany » dia miandany tanteraka amin’ny ETAZONIA i Alemanina na tamin’izany na ankehitriny koa aza ;

    – Antony D. MARSHALL no ambasadaoron’ny Etazonia teto niantomboka tamin’ny1969.
    Miaramila niady tamin’ny « Marine Corps » izy io dia niasa tamin’ny sampan-pitsikiloana CIA. « Fikomian’ ny mpiandany tamin’ hevitr’i MAO Zedong » no nitranga tany Atsimo, hoy izy tamina tapatatapak’ahitra :
    Library of Congress Interview with Ambassador Anthony D. Marshall http://www.loc.gov/item/mfdipbib001593 Interview with Ambassador Anthony D. MarshallAssociation for Diplomatic Studies and Training Foreign Affairs Oral History ProjectForeign Affairs Series AMBASSADOR ANTHONY D. MARSHALL Interviewed by : Richard L. JacksonInitial interview date : February 20, 1998.

    « Q : Does playing politics mean exploiting friction between the highland people and the coastal people ? HADN’T THERE BEEN SOME RIOTS ?
    MARSHALL : Yes. There were some riots. THERE WAS A MAOIST RIOT IN THE SOUTH OF REALLY NO CONSEQUENCE. But reportable....

    Two days later [taorianan’ny nitsidihany ny tananan’i Tsiranana tany ANAHIDRANO], I was visiting a non-resident diplomat who was at the Hilton Hotel and we were talking about what had appeared in the paper that day and the day before, and that was that A FOREIGN POWER WAS TRYING TO INCITE A CHANGE. I said I’d already called several of the other ambassadors and we were trying to get the government to say what they were talking about because otherwise we were all accused. WE KNOW THE GERMANS WERE GIVING THE SOCIALISTS MONEY. We’re not certainly. While I was talking to him, I got a call from my secretary saying THE FOREIGN MINISTER WANTED TO SEE ME RIGHT AWAY. So I trotted around and saw him, a man by the name of Jacques Mantasara [RABEMANANJARA]. He was and is a very nice man. He said, “I have to tell you that YOU MUST LEAVE THE COUNTRY.” And I asked why. And he said, “I can’t tell you why. I’m just the messenger.” “Well, I’d like to see the President.” “He won’t see you. I’ve already asked.” I said, “You’re making a terrible mistake.” He said, “THERE’S SOME EVIDENCE OF PEOPLE IN YOUR EMBASSY WHO HAVE BEEN ACTING AGAINST THE GOVERNMENT. And the President has been shown evidence of this.” I said, “Can I see the evidence ?” “No, you can’t.” So I said, “You have the right to do this. But it’s all wrong.” And he said, “I’m afraid you must go immediately.” I asked what was “immediate ?” And he replied, “What would you like ?” “Two weeks.” Word came back that afternoon for me, GIVING ME FIVE DAYS. THE NEXT MORNING, HE CALLED ME BACK TO THE MINISTRY and simply got out the printed diplomatic list of all the embassies, OPENED TO THE U.S. EMBASSY PAGE, AND THERE WERE LITTLE TICKS BESIDE FIVE NAMES. He said, “THESE PEOPLE ALSO HAVE TO GO. You haven’t done anything wrong, except that you’re the captain of the ship and you have to go and these people also have to go.”
    [NB Tsy olona manaikinaiky befahatany sy manaonao foana, mora fahanan-dalitra, angamba Itpkl. RABEMANANJARA Jacques]

    (Hotohizana)

    • 14 décembre 2020 à 10:59 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re arsonist 12 décembre à 17:19 (MONJA JAONA)
      « Souvenez-vous de notre Histoire récente : En avril 1971, les populations gasy du GRAND SUD avaient affronté les forces de répression de l’état gasy. Nos compatriotes n’avaient pas eu gain de cause. Mais ils nous avaient montré la voie. » -

      Ny tsara homarihina momba io tantara io dia izao :
      (Tohiny)

      – Betsaka ny zavatra tsy mazava ary tena mampieritreritra rehefa zohina tsara ny tantaram-piainan’Itpkl Monja Jaona, ary tsy hita loatra izay zavatra voarakitra sy azo tsapain-tanana ka nahatonga ny nanombohana azy matetika hoe « vieux nationaliste » taty aoriana.

      . Voalaza fa « commandeur » tamina orinasan’ny mpanjanatany iray, mpanao fambolena tany Avaratra – izay tsy mba notondroina na ny anaran’ny tompony na ny toerana marina nisy azy io –, niantomboka tamin’ny taona 1929 izy. Tena nitokian’ilay orinasan’ny mpanjanatany izy izany matoa napetrany tamin’izany toera-na sefosefo izany. Tamin’izany fotoana izany koa no nifankahalalany tamin’i pasitera Jean VERNIER, tao amin’ny M.P.F. na Mission Ptotestante de France. Tsy mazava loatra raha naharitra firy taona izy tany Avaratra tany fa niverina tany Atsimo izy dia niasa tamin’ny misiona LOTERANINA (Amerikanina) tao MANAMBARO.

      . Tamin’ny 1935 dia resiny teny amin’ny fitsarana ny administratera SIMONI, « chef de poste » tao ANTANIMORA sy ny tompon-tany mpiara-miasa taminy ; tsy voalaza izay antony nitoriany azy ireo. Fa dia niantomboka tamin’i taona io, hono, no nanaovany pôlitika, niaro ny zon’ny tambanivohitra. Kanefa, tsy mba nahita tatitra momba ny anaran’i Monja Jaona sy izany ady nataony izany izahay tamin’ny gazetin’ny mpanohitra ny fanandevozan’ny fanjanahan’i Frantsa ny « indigènes » Malagasy, tamin’ireny fotoanan’ny « FRONT POPULAIRE » ireny : (La Nation Malgache, Mongo, Ny Rariny-La Justice, sns.).

      . Nentin’ny pasitera Jean VERNIER nihaona tamin’ny gôverinôra jeneral vaovao, de Coppet, (izay PRÔTESTANTA koa), izy tamin’ny 1939, dia nirotsaka ho volontera hiady ho an’i Frantsa raha nipoaka ny Ady Lehibe Faharoa, saingy tsy tody tany amin’ny vava ady ka naverina teto Madagasikara nony nilavo lefona i Frantsa tamin’ny Jona 1940. Noterena, hono, izy avy eo hipetraka (« assignation à résidence fixe ») tany amin’ny « station agricole du lac Alaotra », dia tany MANAKARA, kanefa tsy nahita filazana momba izay ANTONY nanaovana azy izany izahay.

      . Manjavavozavo ny resaka miantomboka eto ny amin’ny hoe nanorenany ny fikambanana miafina « JINA/JINY (?) » tamin’ny 1943 ka nifandraisany tamin-dRAVELONAHINA Edmond, agent d’affaires tao Manakara, izay fantatra fa mpitsikilon’ny Sûreté générale efa hatramin’ny taona 1929 fara faharatsiny, ary koa NAMADIKA ny V.V.S. tamin’ny 1915.

      Izao anefa no nambaran-dRAVELONAHINA tamin’ny fanadihadian’’ny mpitsara mpamototra azy :

      « PROCÈS-VERBAL D’INTERROGATION DU JEUDI 7 OCTOBRE 1948 »

      « Dans tous mes discours pour les campagnes électorales ou autres, dans tous mes écrits, JE N’AI JAMAIS ATTAQUÉ L’AUTORITÉ FRANÇAISE NI LA COLONISATION FRANÇAISE. Au cours de ma carrière d’agent d’affaires pendant 18 ANS, J’AI TRAVAILLÉ POUR LE BIEN DE LA FRANCE , et je puis vous citer des témoins. Courant 1940, APRÈS LA DÉFAITE DE L’ARMÉE FRANÇAISE, j’étais le PREMIER À SIGNALER QU’UNE RÉBELLION ÉTAIT EN PRÉPARATION dans la région de MANAKARA-LOKOMBO ; M. Guerrini, actuellement procureur de la République à Fianarantsoa, était alors adjoint au chef de district de Manakara, et celui que j’avais prévenu de L’IMMINENCE de la RÉVOLTE, QUI PUT AINSI ÊTRE ÉVITÉE. Je cite en même temps les TÉMOINS SUIVANTS POUR PROUVER MES SENTIMENTS PRO-FRANÇAIS... »
      (Hofaranana)

    • 14 décembre 2020 à 11:17 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re arsonist 12 décembre à 17:19 (MONJA JAONA)
      « Souvenez-vous de notre Histoire récente : En avril 1971, les populations gasy du GRAND SUD avaient affronté les forces de répression de l’état gasy. Nos compatriotes n’avaient pas eu gain de cause. Mais ils nous avaient montré la voie. » -
      Ny tsara homarihina momba io tantara io dia izao :
      (Tohiny sady farany)

      Misy koa izao filazana izao nataon’ny gôverinôra Robert BOUDRY [« J’ai témoigné au procès de Madagascar », Esprit Janvier 1949]

      « A MANAKARA on se trouve en présence d’une véritable rébellion. Or ON SAIT QUE DÈS JUIN 1940 la police avait signalé dans cette ville L’EXISTENCE D’UNE SOCIÉTÉ SECRÈTE, ORGANISÉE SOUS FORME DE RÉSEAU, ET Y AVAIT FAIT ENTRER DES INDICATEURS. Le NOM DE L’ANTANDROY QUI LA DIRIGEAIT NE PARAIT PAS AVOIR ÉTÉ UTILISÉ PAR L’INSTRUCTION. »

      Izany hoe TSY NIAFINA tamin’ny Fanjakana mihitsy ny fisian’io fikambanana hoe miafina io (JINA/JINY ?). Tsy vitan’izany fa mbola NAMPIDIRANY MPITSIKILONY ho MPIKAMBANA tao !

      Azo vinanina fa Itpkl. MONJA JAONA io ANTANDROY resahin’i Boudry io na dia tsy tononiny aza ny anarany, ary efa voatana tany an-tranomaizina izy hatramin’ny Septambra 1946.

      Tsarovana fa mpanao fanjakana nitanana toerana ambony foana teto Madagasikara i Robert BOUDRY niantomboka tamin’ny taona 1930 nanendrena azy ho « DIRECTEUR DU CONTRÔLE FINANCIER », dia nisolo toerana ny GG tamin’ny taona 1946 – tapany voalohany- mandra-pandraisan’i de Coppet ny toerana niantomboka tamin’ny Mey 1946, dia SECRÉTAIRE GÉNÉRAL hatramin’ny Nôvambra 1946.

      Farany hoy i Dr Rakotonirainy ao amin’ny bokiny : « Ny Marina momba ny M.D.R.M. » nosoratan-dRAKOTONIRAINY Joseph. Collection « ANTSON’ny NOSY », Printy Iarivo, D.L. N° 346/8/66 (p.40)

      « Araka izay efa voalazako tao amin’ilay boky kely mitondra ny anarana hoe : IZA MOA Atoa MONJA JAONA ?

      « Dia voalaza fa JINA izy.

      « Indro haveriko eto indray ny momba ny maha-JINA azy.

      « Indray hariva, ARAKA NY FANAONY, dia ity tonga Ing .Ed. Ravelonahina, mba hiresaka tamiko. Rehefa nipetraka izy dia avy hatrany dia nampakatra ny feony nanao hoe : « Izay no izy Rangahy ity a ! maty ! mamadika marina ! IZAY NO FARA-FIAINANY !

      – Nahoana ?

      – Any izay zazalahy izay. Natao ho andribe sy antoky ny fanavotana ity Tanindrazana ity. Misy porofo izao fa nandray tamin’olona tany izy, FA NIVIDY KOMPILE VOLONTANY VAOVAO, NIVIDY KIRARO SY SATROKA VAOVAO IZY ! Mamadika marina ! Maty e !

      – Iza re no anarany e ? hoy aho.

      – Any izay atao hoe MONJA JAONA izay !

      « Dia nihomehy moramora aho sady nijery ny tendan’i Edmond ka nanao hoe : ARY RAHA MBA IZAHO NO NANOME AZY VOLA DIA AHOANA ?

      – Oadray marina ! SAIKY MATY MAINA ny zanak’olona, raha tsy nilaza ianao dia tsy maintsy maty izy ! »

      Hoy ny ohabolan’ny Ntaolo hoe : "Izay miaraka amin’ny mpiasa dia mpiasa ; izay miaraka amin’ny amboalambo dia amboalambo".

      Niara-dia i Ravelonahina Edmond sy Monja-Jaona, izany hoe niara-niasa tamin’ny "Sûreté générale » izany. Manamafy an’izany ny tenin-dRavelonahina hoe hajedany (izy sy ny Sûreté izany) i Monja Jaona satria noheveriny fa voavidy ka namadika azy ireo NOHO IZY NAHAZO "KOMPILE SY KIRARO ARY SATROKA VAOVAO"

      Antitranterina eto koa fa TSY MARINA velively ny hoe nandray anjara tamin’ny fampifidianana an’i Dr Ravoahangy ho depiote Itpkl Monja Jaona tamin’ny fifidianana tamin’ny Ôktôbra-Nôvambra 1945, na koa hoe mpikambana tamin’ny M.D.R.M. izy taty aoriana.

      Manamafy ireo mampieritreritra ny amin’ny momba an’Itpkl Monja Jaona izao tatitra nataon’i Jacques Tronchon izao, ela be taorian’ny nanoratany ilay hoe « L’insurrection Malgache de 1947 » : Mikasika ny namborahan’’i BARON – Directeur-n’ ny Sûreté générale tamin’ny 1946-1947– taminy ny TENA ANTONY nampidirany an’Itpkl. Monja Jaona an-tranomaizina tamin’ny Septambra 1946, dia FIAROVANA azy :

      « Mes enquêtes me conduisirent jusqu’à Moroni, où je pus recueillir le témoignage de Marcel BARON, quelques temps avant sa mort. Il se défendait d’avoir commis les tortures qu’on lui imputait, mais il ne niait pas le réseau d’influence qu’il avait orchestré, à l’entendre, pour neutraliser les conjurés. Il était parait-il en étroite relation avec certains d’entre eux… IL AURAIT MÊME FAIT INTERNER MONJA JAONA EN 1946, SOIT DISANT POUR LE PROTÉGER CONTRE la montée des violences et “L’IMMINENCE DE LA RÉBELLION”. CE FURENT LES PROPRES MOTS DE MON INTERLOCUTEUR. »
      Jacques Tronchon, Communication sur le livre « L’insurrection malgache de 1947 », 29 mars 2017

  • 14 décembre 2020 à 11:11 | Turping (#1235)

    Lysnorine miarahaba,
    Ilay fanafoanana ny Hetra isan-dahy ,nataon’i Tompokolahy Ramanantsoa , tsy nety satria nahatonga ny foloalindahy tamin’ny fialàna andraikitra moa lasa nirongatra koa ny fifindra-monina,ny resaka dahalo ,sns.....

    • 14 décembre 2020 à 11:25 | lysnorine (#9752) répond à Turping

      Re Tuping décembre à 11:11
      Salama !
      Tsy Itpkl. Ramanantsoa velively no tompon-kevitra tamin’izany fa Ingahy Ratsiraka araka ny fireharehany avy eo. Adalana bevava no nanarahan’ny governemanta ilay hevitra eo amin’ny lafiny ekônômia (zay fandroboam-bahoaka fotsiny na « démagogie »). Tokony haverina ankehitriny.

    • 14 décembre 2020 à 11:57 | Vohitra (#7654) répond à Turping

      Miarahaba anareo,

      O leiretsy a !

      Aza manonofy toy izao ianareo...aty anie tsy mitovy amin’ny fiainanareo any ampita any e !

      Aty anie ka na ny mahita ny iray kapoaka arotsaka aza efa mifohifohy volo sy vaky tratra ny maro vao mahita azy, koa hetra isandahy inona indray ity lazainareo fa tokony haverina ity a !

      Ny asa tsy misy, ny vola tsy misy, ny vidimpiainana miakatra daholo, ny etsy mandainga, ny eroa misoloky, ny atsy mamitaka, ny ery mangalatra, ny atsy voaolana, itsy voaroba...izany anie no zavamisy aty izao fa aza manonofy ianareo e ! mahantra sy fadiranovana ny vahoaka koa hetra isandahy ahoana ry zareo no mbola tokony heverinareo aloa indray a !

    • 14 décembre 2020 à 12:13 | Turping (#1235) répond à Turping

      Arsonist,
      Marihina fa ny resaka " Hetra isan-dahy " anie tsy vao omaly no nipetraka teo io rafitra io fa efa tamin’ny andron’i Tpkl Tsiranana , izay fantatsika fa ny malagasy rehetra dia voky tsara fa tsy nisy resaka mosary na tsy fahampian-tsakafo .
      Resaka rafitra ialàna amin’ny resaka fifindra-moninqa (exode rural ) ohatra ,sy ny fandraisan’ny vatan-dehilahy andraikitra teo amin’ny firenena ny antony ,raha azo lazaina hoe "impôt" izay tsy volabe na tamin’izany foatoana izany aza . Araky ny voalazan’i Lysnorine hoe t@ andron-dRatsiraka no nanafoanana an’io ,lasa resaka "démagogie " .
      - Ka hita fa nifanandrify ny toe-javatra nitranga satria ny resaka basy niparitaka ,ny dahalo ,ny tsy fahandriham-pahalemana izay mbola mitohy hatramin’izao dia vokatr’io fanafoanana an’io resaka Hetra isan-dahy io ,na dia tsy izay daholo aza ,fa an’isany izany.
      _I Rajoelina (foza ) ,hita fa politika nolovainy tamin’i Ratsiraka no iainan’ny vahoaka malagasy ankehitriny ,ka mahagaga ve ny resaka mosaryankihitriny izay efa niainan’ny malagasy nanomboka t@ taona 1976 ny fanafarana vary ????

    • 14 décembre 2020 à 19:15 | arsonist (#10169) répond à Turping

      # Turping sy lysnorine
      Tsy niditra tamin’ity resaka hetra isan-dahy ity aho androany raha tsy vao ity manaraka ity .
      1. Zahao ny rakitra voatàna ara-tsoratra fa ny Jeneraly Ramanantsoa no nanafaona ny hetra isan-dahy [na "latety" , hoy izy tao amin’ny radio sy tv]. I Deba dia nimatin-kambo nilaza fa izy no nanafaona io hetra io. Tahakin’ny fahamatisan-kambony nilazàny fa chercheur hono izy, ka tsikariny fa ny Gasy hoy izy no namorona ny jeu d’échecs. Porofo hoy izy :
      "échec" dia ny teny gasy hoe "etseho"
      "mat" dia n’y teny gasy hoe "maty"
      "échec et mat" dia ny hoe "etseho ! maty"
      Be ny Gasy milaza tena fa chercheur. Asa angaha izay antony !
      2. Tsy ny Gasy anie no tsy te hiasa e ! Fa ny oronasa mila mpiasa no tena tsy ampy isa.

  • 14 décembre 2020 à 12:02 | Turping (#1235)

    Lysnorine ,
    Hay ,tena mba diso indray aho tamin’iny fa noheveriko fa i Tompokolahy Ramanantsoa no nanafoana ny Hetra isan-dahy .Marihiko fa ny fitondran’i Tpkl Tsiranana sy ,Ramanantsoa izay nanana an’Tpkl Ratsimandrava teo amin’ny governemantany dia nankasitrahako na mbola zaza aza ny tena tamin’izany.
    Marina ny anao tokony averina io rafitra io ,dia ahena ny isan’ny miaramila izay lasa dahalo ny ankamaroany mba hisantarana ny rafitra ar -ekonomika izay mibanjina eo amin’ny fambolena ,fiompiana sy ny fanajariana ny ati-tany .
    Misaotra.

    • 14 décembre 2020 à 16:38 | lysnorine (#9752) répond à Turping

      Re Turping 14 décembre à 12:02,
      « Hay ,tena mba diso indray aho tamin’iny fa noheveriko fa i Tompokolahy Ramanantsoa no nanafoana ny Hetra isan-dahy »

      TSY DISO velively ianao fa : Ingahy Ratsiraka, ministry ny Raharaham-bahiny, no nitsaontsaona nampiditra izany soso-kevitra izany ka dia nolanian’ny Governemantan’Itpkl Ramanantsoa. Toa tsy mba sahy nanohitra ny ministra tompon’andraikitra Itpkl. Ramaroson Albert-Marie.

      Isan’ny lahara-pamehana tokony hataon’ny governemanta mahay mitondra Fanjakana eo amin’ny ambaratonga misy ny tanintsika dia ny FAMPIFANDANJANA ny FIVOAHANA sy ny FIDIRAN’ny VOLAM-PANJAKANA ao amin’ny kitapom-bolany. Midika FITSITSIANA izany, fanafoanana ny fandanilanina foana tsy tambo isaina sy FAMPTOMBOANA ny Vola miditra ao an-kitapony, ary anisan’ny famerenenana ny hetra isan-dahy izay hanerena ny olona hiasa fa tsy hiraviravy tanana : raha mba mandeha ANTONGOTRA eran’ny arabe sy elakelatrano ao Antananarivo ianao dia mahita avy hatrany ny habetsahan’ny olona mijorojoro na mipetrapetraka fotsiny, manoko resaka tontolon’ny andro, na dia olona matanjaka afaka miasa aza ny fijery azy.
      Adalana bevava koa ny NAMPIHENANA ny hetra aloan’ny orinasa amin’ny TOMBOM-BAROTRA azony ka natao 20 % SISA !
      Mazava ho azy fa mifanindran-dalana amin’izany fitantanana tsara ny Volam-panjakana izany ny FAMPITOMBOANA ny VOKATRA AZO TSAPAIN-TANANA (fa TSY SERVICES tsy akory !) sy ny « INVESTISSEMENTS » ilaina amin’izany. Ary ny TAUX DE CROISSANCE mikasika izany no tarehi-marika MISY HEVINY fa tsy ny taux de croissance ANKAPOBENY.

      Toa tsy takatry ny fanjakana koa ny maha-samy hafa ny hoe fanaovana « INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS » sy ny fananganana na fanamboarana « INFRASTRUCTURES ». Ity farany ity dia asesiky ny Banky mondiale sy ny forongony mba hahavelona ny orinasa avy any aminy mahazo ny « MARCHÉS » rehetra hanaovana azy, ka HAMPIDIRANY TROSA tsy misy farany ilay Fanjakana manaiky lembenana NA TENA ILAINA MARINA NA TSIA ILAY INFRASTRUCTURES.

      Momba ny hanampiana VONJY MAIKA ny any ATSIMO : Nahoana moa ny prezidàn’ny repoblika sy ny ministra mbany ny depiote sy senatera no tsy mba manao « fitia tsy mba hetra » ka hatolony amin’izany famonjena ny vahoaka izany ny ANTSASAKY NY KARAMANY mandritra ny ENIM-BOLANA ?

      Farany misy tatitra mikasika an’i JAMAÏCA ity ahitana ny fahamatoran’ny depiote any aminy oharina amin’ny eto amintsika eo amin’ny tokony hanaovana tatitra ny amin’ny TENA VOKATRY ny tetik’asa notontosaina nikasika ny fitandrahan harena an-kibon’ny tany, na tamin’ny Vahoaka na tamin’ny Firenena iray manontolo sy ny ekônômiany. Efa nisy resaka nataonay ihany teto momba ny « analyse avantages-coûts » .

      http://radiojamaicanewsonline.com/local/opposition-calls-for-cost-benefit-analysis-of-bauxite-mining-in-jamaica

      OPPOSITION CALLS FOR COST BENEFIT ANALYSIS OF BAUXITE MINING IN JAMAICA
      3:53 pm, Fri December 11, 2020
      The parliamentary opposition wants the government TO CARRY OUT A COST BENEFIT ANALYSIS TO DETERMINE IF JAMAICA HAS BENEFITED FROM BAUXITE MINING.
       
      Senator Sophia Fraser Binns, Opposition spokesperson on Land and Environment, said the analysis SHOULD ALSO ASSESS WHETHER MINING IS THE BEST USE OF THE COUNTRY’S LANDS. 
       
      "WE MUST DO A COST BENEFIT ANALYSIS TO FIND OUT IF AFTER ALL THESE YEARS, Jamaica has SOMETHING ELSE TO SHOW APART FROM THE FOREIGN EXCHANGE that it has brought in. And the truth is you know, we talk about THE BAUXITE LEVY ; what has happened to the bauxite levy ? It has not done what it ought to do, because THE BAUXITE LEVY WAS IMPLEMENTED TO HELP TO DEVELOP COMMUNITIES IN BAUXITE MINING AREAS and if you take an objective look and an objective assessment, then you will see that some of the communities in the bauxite areas are NO BETTER OFF," she contended. 
       
      Senator Fraser Binns was speaking against the background of the debate on the proposed mining in the Dry Harbour Mountains in St. Ann and vicinity of the Cockpit country.
       
      She was addressing the launch of a recycling project in Mandeville, Manchester on Thursday.

    • 14 décembre 2020 à 16:54 | Vohitra (#7654) répond à Turping

      Lysnorine,

      Efa nambarako sy navoitro io ambony io ny zavamisy mianjady mahazo ny mpiarabelona sy ny fiarahamonina aty Madagasikara...

      Tsy fidiny ireo olona lazainao fa mandehandeha sy mijorojoro ireo akory ny tsy miasa sy tsy mahita asa ary lasa fadiranovana, fa aza latsaina toy izao kosa ny vahoaka rehefa resin ny fiainana...

      Lasa toa manonofy ampitoerana ianareo indraindray, asa raha ny confinement manjo anareo any no lasa mahafohy fisainana anareo indraindray ka tsy mahatakatra ny tena zavamisy manjo ny vahoaka aty...

      Raha amin izao ny vahoaka efa tena mijaly sy sahirana ary torovana amin ny fahantrana izao no mbola resahanao izany hoe hetra isandahy izany, tapahin ny olona aty ny tendanao fa mahaiza mitandrina...

    • 14 décembre 2020 à 17:24 | Turping (#1235) répond à Turping

      Vohitra fa tsy Arsonist ,
      Hevitra no ampitaina sy ampiadiana ,ary fantatra ny zava-misy ankehitriny @ resaka tsy fahampiana ara-tsakafo sy ny tsy fandriama-pahalemana .
      - Volohany aloha ,ny fiadiana amin’ny tsy fahampiana dia ny famokarana ,ny famoronona asa .
      Ny lesoka sy ny olana efa tena lasa goavana be ka betsaka ny miraviravy tanana miandry ny politikan’ny kamo be tenda sy toloram-potsiny .Eo anie ilay tena olana goavana mipetraka eo amin’ny firenena no mipetraka e ....Raha milaza i Lysnorine fa betsaka ny olona mijorojoro ,tsy an’asa ,ny fifindra monina miakatra an-drenivohitra daholo ,sy mitanin’andro eo Anosy ,tsy mety .Izay no nilàna sy ilàna ny famerenana ny fandoavana ny Hetra isan-dahy na tsy tsy mifanaraka amin’ny zava misy ankehitriny nefa nahomby taloha satria ilay toe-tsaina no mila ovaina .
      Ekena fa ny mpitondra jiolahim-boto tsy hahavita an’izany ,nefa ny tena vahaolana dia ny fiarian-karena sy politika apetraka mba hanampy ireo olona sahirana ,.... Politikam -panjakana izay hanampy ny olona,ireo vatan-dehilahy hitady koa fa tsy tolorana lava ,na lasa Dahalo .

    • 14 décembre 2020 à 17:52 | Vohitra (#7654) répond à Turping

      Turping,

      Fanontaniana tsotra be iray no apetrako aminao : efa nanjo sy niainanao ve ny hoe salama vatana ianao nefa tsy mihinankanina ao anatin ny andro iray manontolo ?

      Mba fantatrao ve fa marobe ny Malagasy ankehitriny, na dia mba misakafo aza dia tsy mahatsiaro intsony izany atao hoe voky ?

      Koa averiko aminao ny resako etsy ambony :

      Rehefa tsy misy ny asa, tsy misy ny vola, tsy misy ny tany, aiza no hahitana handoavana izany hetra isandahy izany ?

      Ny sakafo hohanin ny olona aza zara raha mahita izay arapaka izy, ary mandry fotsy matetika, koa maninona no mbola omenareo latsa toy izao indray ireo fadiranovana ?

    • 14 décembre 2020 à 18:34 | Rainingory (#11012) répond à Turping

      Turping sy Lysnorine,
      Ny tsy azoko dia ny anasianareo causalité entre ny hetra isandahy sy ny hanafoanana ny fijorojorona (na oisiveté) ? L’un n’entraîne pas l’autre, tsy hoe rehefa tokony handoa hetra aho dia ho voatery andeha hiasa ? Maka any amin’ny raiko sy reniko aho ohatra !

    • 14 décembre 2020 à 18:41 | Turping (#1235) répond à Turping

      Rainingory ,
      Efa namaly an’i Vohitra eo ambany io aho.
      Ny tena antony anie dia ny fanafoanana an’io hetra isan-dahy io ,dia anisan’ny "irresponsabilité gouvernementale " ,politika izay tsy nahomby .Betsaka ny mpamboly niakatra an-drenvohitra nitady ny mora mora ,ny fampiadiana akoho ,sy ny filalaovana karatra ,ny fijorojoroana ,nefa ny politika izay mibanjina amin’ny toakarena sy famokarana no fanefitra nialana tamin’izany ,ny fahantrana sy ny mosary...

  • 14 décembre 2020 à 18:26 | Turping (#1235)

    Vohitra
    Voalohany aloha ,ngamba ny tenako tsy nandatsa ireo olona tsy misakafo.
    Ny valin-teny anie raha avy amiko tsotra .
    Ny vaha -olana hiadiana amin’ny resaka tsy fahampian-tsakafo (la famine ) izay efa nianjady tamin’ny tany maro ,jereo i Sina izay nandalo tamin’izany .Ny vahaolana dia nipetraka teo amin’ny politikan’ny famokarana.
    INy valin -tenin’i Vohitra : tsy misy asa ; tsy misy vola ;tsy misy hohanina ;dia aiza ny vola handoavana hetra isan-dahy .
    Valin-teny :
    Ny fandoavana ny hetra isan-dahy anie tsy voatery na atao tery vay manta hoe amin’izao fotoana misy krizy misy izao toy ny mosary sy tsy fahampian-tsakafo,sns... .
    Resaka politikan’ny governemanta izay tokony apetraka io mba ho fanetanana ny vahoaka ,ny mponina ,ny vatan-dehilahy ,hiasa ,hamboly ,hiompy ,.....
    - Mila fanampiana izany ny olona tsy misakafo sy tsy an’asa ,ekena ,fa tsy vahaolana tokony atao maharitra io fa mila fanovana lalim-paka ....Ny resaka assistanat perpétuel izany ,izay efa hita hatramin’ny ela ny vokany tsy nahomby nanomboka tamin’ny fitondran-dRatsiraka.
    Ny olana izany mipetraka eoamin’ny resaka fanentanana sy fampiroboroboana ara-toakarena ;no tsy misy ,poakaty ,.... ., Inona ny vahaolana ? tsy resaka fizarana vary afarana avy any Inde na Sina no vahaolana satria vahaolana fohy io sady tsy mahavay ny resaka hanoanana,.....
    Famintinana : Ny famerenana ny fandoavana ny "hetra isan-dahy " tsy misy ny maharatsy azy rehefa tafavoaka amin’izao kizo izao ny firenena .Politika mahomby :alefa mandeha mandray angady mamboly daholo ireo kamo milaza noana foana sady ampiana amin’ny voalohany fa tsy atao fahazarana ( ohabolana : tanana zatra mitsotra tsy mety mivonkona )..
    Ny fanampiana anie ilaina ,fa tsy maintsy mipetraka amin’ny vahaolana maharitra ohatran’ny nataon’ireo firenena maro nandalo tamin’izany .Mila mpitondra tsara tsara izany ilay firenena sy tena miady ho an’ny tombotsoan’ny vahoaka .Eo ny olana mipetraka !
    - Ny resaka fandoavana "hetra" anie no mampivoatra ny firenena maro na kely aza arakaraky ny vola miditra ,....fakana ANDRAIKITRA io sy fanovana toe-tsaina .

    • 14 décembre 2020 à 18:58 | Vohitra (#7654) répond à Turping

      Aleo hilamina tsara ny resaka fa aza atao misavorovoro sy misafotofoto !

      Ny olana hatrehina sy mianjady izao anio izao, sy mihantra amin’ny fiainambahoaka ankehitriny aloha resahana fa aza miantsoro-mihanoatra any ambadiky ny ampitso…

      Ny fitazonana ny « AINA » mba ho isan’ny velona anie izao no tena zavadehibe mianjady amin’ny maro ankehitriny aty antanindrazana e !

      Izany resakao izany dia mampatsiahy ahy ilay « code municipal » ankehitriny milaza fa izay mahantra sy fadiranovana tratra mirenireny eny andalambe dia ampandoavina 5.000 Ariary…

      Ny olana ankehitriny, ny fahoriana zakaina izao, ny fahasahiranana mianjady ankehitriny aloha no tokony hovahana malaky…

      Tsy afaka ny hanolotra ny vahaolana mahomby sy maty paika mihintsy ianao rehefa ny fototry ny olana mihintsy no tsy fantatrao sy tsy atrehinao mivantana…ary izao no tokony ho fantatrao : tsy safidy ary tsy mora tamin’ireo olona ireo no voatery niala tany ambanivohitra, fa voatery izy...satria maro no tsy maintsy nivarotra ny taniny...ary nisy ihany koa ny politika nampiharin’i Ratsiraka izay nanimba ny rafi-pamokarana teto.

      Farany : mba fantatrao ve moa ny tena antony naha voatery ny fanjakana fony andron’i Jeneraly Ramanantsoa nanafoana ny hetra isandahy ?

    • 14 décembre 2020 à 19:20 | Vohitra (#7654) répond à Turping

      Ity misy antony roa holazaiko aminao :

      1. Nisy ny Malagasy nanoboka nanda sy nitsipaka ny asa mafy niantra aman’aina nefa karama varimasaka no mba tambiny, ary rehefa tsy nanaiky ny Malagasy, dia noroahina tamin’ny asany…dia tsy nisy intsony ny fahafahany nandoa ny hetra isandahy…hany ka voatery nandositra niafina izy ireo mba tsy ho voasazy raha sendra misy fisavana eny andalambe

      2. Nisy tamin’ireo olona sasany voatery ihany koa niakatra tamin’ny tanandehibe satria, olona tsy manana tany izy ireo fa mpiasa mpikarama tsotra ihany, koa rehefa nisedra olana sy teritery samy hafa ireo olona nampiasa azy ireo, dia tsy afaka intsony ihany koa nanome karama ireo olona ireo…izy ireo nefa hoy aho tsy mba manana tany akory na koa hoe manana tahiry azo nampiasaina…nefa ny hetra isandahy tsy maintsy aloa…

      Voatery nanafoana io ary ny jeneraly Ramanantsoa satria lasa nisy sarangan’olona voatery miafina sy mandositra nefa teratany Malagasy tsy voaheloka ary tsy mpanao…

      Ary io hetra isandahy io dia nisy fotoana nataon’ny tomponandraikitra pisodia sasany ho fitaovana nentina namoretana sy nampahoriana vahoaka…

    • 14 décembre 2020 à 19:39 | arsonist (#10169) répond à Turping

      Izao ry zareo a !
      Tsara ny mitodika ny andro lasa mba tsy hameranana ny hadisoana natao taloha.
      No sady koa hakàna hevitra amin’izay zavatra nety sy nahomby taloha kanefa tsy misy intsony izao.
      Dia izany no isan’ny zava-tsoa entina hiheverana sy hananganana izay hevitra ho tanterahana izao sy rahampitso.
      Hoy ny Razana hoe :
      "Atao dian’ny tana, todihana ny lasa, tsinjovina ny ho avy".

      Ny hetra isan-dahy ve ?
      Ny famoretana nataon’ny manam-pahefana ny vahoaka no tena naharatsy azy !

    • 14 décembre 2020 à 21:45 | Turping (#1235) répond à Turping

      Vohitra &Arsonist ,
      Ny olana mianjady aloha no vahana ,fa izany akory tsy manakana ny politika izay hahomby afaka mamakafaka sy ny mandinika ny vahaolana tokony ho zakaina .
      Raha zohina ka misy ny fandrosoana ,ny olona tsy an’asa na ireo tena sahirana ,sy ny kilemaina ,ireo marary mafy sns....raha mandeha ara-dalana ny rehetra tsy tokony ho voatery handoa "hetra".
      Resaka politika io , fanovana ny rafitra tsy nahomby.
      Iza moa no afaka milaza fa ny fandoavana ny "hetra isan-dahy " no olana tsy nampandroso ny firenena ? na ny fandoavana azy no nampahantra na hampahantra ny malagasy ????
      Tsia ! ilay foto -pisainana no mila hovaina manomboka amin’ny resaka kolikoly ,ny halatra ,ny fanodikondinana ny volam-bahoaka sy ny fampiasana azy amin’ny tsy ara-drariny.
      Ny olana mipetraka izany eo amin’ny fanovana an’ilay omaly tsy miova . Mila reforme ,satria tsy resaka mpitondra fotsiny io ,fa resaka politika fiaraha mientana tsy miandry ny avy any ivelany fotsiny.Resaka revolisiona ny ambiny raha tena vonona hanova ny tsy mety , mila mihetsika daholo na ny noana na ny voky.
      Arsonist ,
      Tsara ny mitodika amin’ny lasa ,raha misy zavatra tsara azo tazomina satria ny olana ankehitriny ny tsy fahaizana mandajalanja ny mety sy tsy mety

  • 14 décembre 2020 à 21:39 | arsonist (#10169)

    Concernant le Pr Raoelina , beaucoup de choses inexactes ont été dites sur ce forum.
    1. D’abord la spécialité de Raoelina n’est pas la physique nucléaire. Même s’il était au Centre de recherche de Saclay . Raoelina est un spécialiste de la physique théorique. Par exemple, la discipline d’Einstein est la physique théorique, celle d’Oppenheimer est la physique nucléaire : deux choses différentes. Il ne faut pas croire ce que disent les foza dont le niveau d’instruction ne leur permet pas de faire la distictinction entre physique théorique et physique nucléaire.
    2. Ce n’est pas Deba qui avait persuadé Raoelina de rentrer à Mada. Raoelina est rentré soit en 1969 ou soit en 1970. Ce qui est sûr, c’est que Raoelina assurait bel et bien ses cours à la fac des sciences à Ankatso à la rentrée d’octobre 1970. À l’époque personne ne connaissait un Deba ministre ni un Deba PRM. 

    • 14 décembre 2020 à 22:35 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Sans oublier l’Italien Enrico Fermi car ses recherches serviront du socle à l’exploitation de l’énergie nucléaire . Il a été excellent à la fois en physique expérimentale et en physique théorique ,les deux à la fois .

    • 14 décembre 2020 à 23:35 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Arsonist
      Robert Oppheinemer s’est distingué en physique Théorique mais non pas en physique nucléaire d’après sa biographie .Il fut également le directeur du projet "Manhattan" sous Roosevelt .

    • 14 décembre 2020 à 23:56 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Par contre Lise Meitner était renommée pour ses travaux sur la radioactivité et la physique nucléaire ,un exemple . Fritz Srassmann et Otto Hahn ,chimistes avaient trouvé la fission nucléaire de l’Uranium .Les collaborations de ces savants dans leur travail ont amené à la conception de la bombe atomique ,utilisée après la deuxième guerre mondiale .Hiroshima et Nagasaki étaient les premiers cibles .

    • 15 décembre 2020 à 12:10 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      # Turping

      1. Si les physiciens qui travaillaient au projet "Manhattan" n’étaient pas des physiciens spécialistes du nucléaire, on se demande qui d’autres le seraient ?
      2. Le but de mon post était de montrer que les foza ne connaissent rien de Raoelina et lui attribuent des spécialités qui ne sont pas les siennes. Mon évocation des noms d’Einstein et d’Oppenheimer est un contre-exemple donné pour étayer le fait que les foza confondent tout dans leur com’. Et non pour lister tous les physiciens spécialistes du nucléaire.
      3.Je viens sur ce forum pour combattre les idées foza. Et non pour faire étalage de savoirs, puisque de savoir je n’en ai rien.

  • 14 décembre 2020 à 21:52 | lysnorine (#9752)

    Re : Vohitra 14 décembre à 16:54 répond à Turping

    – « zavamisy mianjady mahazo ny mpiarabelona sy ny fiarahamonina »

    Efa fantatra hatry ny ela ny zava mihatra amin’ny SARAMBABEN’ny Malagasy mitrongo vao homana, ny fijaliany, fa tsy vao izao akory noho ny « kere » any Atsimo na ny fihibohana vokatry ny « Covid 19 » vao taitra mahita azy.

    Efa fantatra hatry ny ela koa ny POLITIKA tokony hotontosaina hamongorana izany tanteraka dia tsy misy AFA-TSY ny FAMOKARANA ka miainga amin’ny fampitomboana ny vokatry ny FAMBOLENA sy ny FIOMPIANA. Ary raha vao miresaka fambolena, dia fambolem-bary no tonga ao an-tsaina avy hatrany, ary raha vao fambolem-bary dia ny FAMPIELEZANA sy ny FANITARANA ny « Voly Vary Maro anaka ». DONÀNA rehefa tsy voavidy « vary masaka » ny governemanta, ny ministry misahana ny fambolena sy ny avara-pianarana lalin-tsaina mpiara miasa aminy na ny mitonona ho teknisiànina, tsy mety manao lahara-pamehana izany pôlitika izany..Efa hatry ny ela no tokony ho nahavita tena amin’ny vary i Madagasikara (TAHAKA ny naha-izy azy HATRY ny FAHAGOLA ). Eo ankilan’ny fambolem-bary, ny fambolena HANIN-KOTRANA sy ny zava-maniry hafa rehetra azo HAHODINA hananganana INDOSOTRIA. (ohatra : KATSAKA , VOANJO, TANAMASOANDRO, hanaovana MENAKA FANDRAHOAN-KANINA, sns..). Ny fiompiana moa dia tsy tenenina intsony : omby, kisoa, akoho, vorona...Eto dia aleo hoy izahay ny omby vavy teto an-toerana no tokony ho nohatsaraina mba hanome ronono bebebe kokoa fa tsy nanafatra omby « vazaha » avy any ivelany izay tsy maintsy ho LAFOLAFO ihany sady mandany vola vahiny ny FIKOLOKOLOANA azy. ;
    Fanampiana ny EFA MPAMBOLY sy MPIOMPY hampitombo ny vokany no voatin’ny pôlitin’ny Fanjakana amin’izany ary famporisihana sy fanampiana ny MBOLA TSY MPAMBOLY na MPIOMPY MIDONANAKA foana eran’ny tanàn-dehibe.

    – « Tsy fidiny ireo olona lazainao fa mandehandeha sy mijorojoro ireo akory ny tsy miasa sy tsy mahita asa ary lasa fadiranovana »

    Hoy ny ohabolan’ny Ntaolo Malagasy : « Ny fahoriana mahazaka maniraka ».
    Efa nohaz« vain’i Turping toy izao ny amin’ izany Turping 14 décembre à 17:24  : « Betsaka ny mpamboly niakatra an-drenivohitra nitady ny MORAMORA ,ny fampiadiana akoho ,sy ny filalaovana karatra ,ny fijorojoroana ,nefa ny POLITIKA IZAY MIBANJINA AMIN’NY TOAKARENA SY FAMOKARANA NO FANEFITRA NIALANA TAMIN’IZANY ,NY FAHANTRANA SY NY MOSARY... » : Aleony koa miharana karama kely isam-bolana etsy sy eroa : gardien, sécurité, « resevera » amin’ny fitanteram-bahoaka, na koa miandry fiarakodia eny an-dalambe, sns, sns, raha tsy manao jiolahy sy tontakely. Hadino tanteraka ny fahendren’ANDRIANAMPOINIMERINA nizara ANGADY :
    (hofaranana)

    • 14 décembre 2020 à 22:09 | arsonist (#10169) répond à lysnorine

      Sady nilamina no nandresy tanteraka ny mosary anie Imerina tamin’ny andron’i Mboasalama e !

    • 14 décembre 2020 à 22:12 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : Vohitra 14 décembre à 16:54 répond à Turping
      ¨– « Tsy fidiny ireo olona lazainao fa mandehandeha sy mijorojoro ireo akory ny tsy miasa sy tsy mahita asa ary lasa fadiranovana »
      (tohiny sady farany)

      (Andrianampoinimerina
      « Ary nandeha indray andro ilay maro anaka nilaza amin’Andrianampoinimerina manao hoe : "Betsaka ireto andevolahinao velomiko : mba OMEO VOLA aho, sy OMEO lamba ho tafiny , fa tsy voatafinay mivady, fa be. »

      – Ary hoy Andrianampoinimerina : “Mba hianareo no MANANA TANY hiany ”
      – “MANANA izahay, Tompoko.”
      – “Ary dia indry ny angady ho anareo mivady iasanareo amelomanareo ny andevoko, hoy Andrianampoinimerina”.
      Dia OMENA ANGADY IRAY AVY IZY MIVADY ; ary nony efa mahazo angady, dia OMENY VOLA KELY enti-manampy ny angady. Dia alainy iley lehilahy mifehy azy, ary dia hoy izy : “JEREO TSARA IO, angao tsy miasa fa maro anaka. ; fa raha sangy tsy miasa izy, mangalatra, fa efa nomeko angady izy.” Dia miasa tokoa ny olona rahefa nomen’Andrianampoinimerina angady [RP. Callet, « Tantara ny Andriana eto Madagascar, Tome 2, p. 806.]
      TSY ny tany lonaka azo zaraina amin’ny tompon-tany Malagasy fa tsy hamidimidy foana amin’ny Arabo sy ny olon-kafa firenena isan-karazany – na homemem-poana azy ireo – no tsy misy eto Madagasikara.

      Hoy izahay tao amin’ny « Développement agricole-La BAD approuve un financement de 27 millions USD pour le Sud-Ouest », https://www.madagascar-tribune.com/La-BAD-approuve-un-financement-de-27-millions-USD-pour-le-Sud-Ouest.html#comment447503
      lysnorine 4 octobre à 20:01 répond à Shalom ^
      Re Rainingory 3 octobre à 14:10 répond à Shalom
      « EXODE URBAIN hoy ny kiakan’i RAFANOMEZANTSOA JEAN NIRINA avy ao amin’ny Fitrama izay »
      « Miombon-kevitra tanteraka amin’izany "EXODE URBAIN » izany izahay, ka tsy Antananarivo ihany fa ny tanàn-dehibe rehetra no hanaovana fanentanana ny mponina HIALA AMIN’NY TANAN-DEHIBE, hifindra monina – indrindra ny Tanora manana tokantrano, ka vonona hanao ASA FAMBOLENA sy FIOMPIANA.
      « Efa nasehonay teto ny fivelaran-tany MIDADASIKA kanefa VITSY MPONINA na tsy misy mihitsy aza, azon’ny FIAKAVIANA MALAGASY VONONA ny hifindra monina volena, TOY IZAY AMIDY AMINNY ARABO sy ny orin’asan’ny OLOM-PIRENEN-KAFA.
      « HOMENA tany tsy latsaka noho ny 5 HEKTARA ireo fianakaviana Malagasy MIFINDRA MONINA ireo ka ny fambolena VARY no tena atao VOALOHAN-JAVATRA... »

      – « Lasa toa manonofy ampitoerana ianareo indraindray... ».
      Tena lavitra dia lavitra ny toe-tsaiko sy ny zavatra niainako tokoa izany hoe « manonofy » izany rehefa heverina fa : nanodidina ny 2019 US$ 61 (iraika amby ny enimpolo) TAPITRISA ("relative income") ISAN-TAONA, raha alaina ara-keviny, no « CHIFFRE D’AFFAIRES » nataon’ny orinasa hitako AKAIKY DIA AKAIKY ny FITANTANANA azy NANDRITRA NY TAONA MARO DIA MARO !

      – « Re vohitra14 décembre à 17:52 | (#7654) répond à Turping ^
      « Turping,
      « Fanontaniana tsotra be iray no apetrako aminao : efa nanjo sy niainanao ve ny hoe salama vatana ianao nefa TSY MIHINANKANINA AO ANATIN NY ANDRO IRAY MANONTOLO ? »

      Na dia tsy ho ahy aza ilay fanontaniana, dia afaka milaza aho fa nihatra tamiko sy ny mpirai-tampo-tamiko tokoa izany « TSY MIHINAN-KANINA » izany ary NANDRITRA NY ANDRO MAROMARO ISAM-BOLANA fa tsy indray andro fotsiny ihany akory, nandritra ny taona maro ihany, ary ataoko fa azo isaina amin’ny rantsantanana izay tompon-tany Malagasy mba nandalo tamin’izany ka tonga tamin’ny toerana nisy ahy ! Koa ANGAMBA mahatsapa lavitra kokoa ny fahoriana MPIANJADY amin’ny vahoaka malagasy mitrongo vao homana hatrizay hatrizay ny tenako, mihoatra lavitra noho ireo mpitsetsetra azy ireo saiky amin’ny molony sy ny vavany fotsiny.

      Farany talohan’ity COVI-19 ity dia enim-bolana eo ho eo isan-taona no ipetrahako eto Madagasikara, dia ny enim-bolana ambiny any ivelan’i Madagasikara.

       :

    • 14 décembre 2020 à 23:12 | Vohitra (#7654) répond à lysnorine

      Lysnorine,

      Miala tsiny fa ilaina ihany angamba ny hitondrana ny fanamarihana vitsivitsy manoloana ny valinteny narosonao :

      1- tsy ny filazana akory hoe ilaina ny mamboly izao na itsy na koa miompy an izatsy, dia ampy ho vahaolana...fantatry ny rehetra izany, fa ny paikady sy ny fomba entin ny mpanampaka hevitra ara-politika hoentina manatanteraka izany no zava dehibe

      2- efa nitombo ny mponina, ary nitombo ihany koa ny filana ary ny hazakazaka ho fitrandrahana ny tontolo...noho izany, ny haitao sy ny haihary mivoatra araka ny vanimpotoana dia ilaina ihany koa, ary ny fahaizana mitondra sy manapariaka izany eny anivon ny sehampamokarana eny ambanivohitra no andrasana amin ny mpitondra politika

      3- tsy vitan ny resabe sy kabary ambony vavahady na nofinofy famisavisana ny lasa fotsiny akory ny tetika fanosehana ny tontolo ambanivohitra izany

      4- tsy kamo ny tantsaha akory, ary tsy manda fivoarana ihany koa ny tantsaha, ary efa manana ny fahaiza-manao mifandraika amin ny tontolo misy azy ny maro amin ny tantsaha, saingy ny paikady ho fanampiana azy amin ny fivelarany no tsy misy avy amin ny fanjakana

      5- Manana toetsaina tia fivoarana ihany koa ny tantsaha, saingy mety kokoa amin ny tantsaha ny manome vahana azy ho tonga mpandraharaha, fa tsy ny ho mpamokatra fotsiny ho lasa kilalaon ny mpanangombokatra sy mpikirakira vola fifanakalozana

      6- Rehefa tantsaha nandia fianarana sy manana fahalalana feno ny tontolo sy ny fiarahamonina Malagasy no tia fivoarana, no lasa mpitondra politika eto amin ny Firenena, izay vao handroso i Madagasikara sy ny Malagasy

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS