Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 7 octobre 2022
Antananarivo | 12h02
 

Sport

Basket-ball • Entraîneur national

La famille de Ra-Guy lance un appel !

vendredi 26 octobre 2007 | Rata

« On ne parvient plus à supporter les frais d’hospitalisation ». C’est le cri de détresse lancé par l’épouse de Guy Rakotondramanana, hospitalisé depuis le 4 octobre. Fauché par une voiture sur la route digue, l’entraîneur de l’équipe nationale dames, s’est retrouvé à l’hopital depuis le 4 octobre dans un état comateux au début. Bien qu’étant toujours faible, Ra-Guy a repris connaissance, voilà quelques jours mais il devra subir une double opération d’ici-peu. Prévue hier, elle a été reportée pour des raisons purement médicales pour un autre jour, peut-être aujourd’hui ou demain, selon son épouse. A part cette inquiétude compréhensible de la famille, celle-ci se plaint également de sa situation financière qui depuis l’hospitalisation devient précaire. « L’Etat ne prend en charge que les frais de séjour à l’hopital, on doit supporter les autres dépenses notamment celles des médicaments et de l’opération », nous confie la femme de l’intéressé qui est également professeur en éducation physique.

A titre d’aide elle n’a perçu que Ar. 560.000 (2.800.000 fmg) dont Ar. 200.000 (1 million) de la fédération et Ar. 300.000 (1.500.000 fmg) du ministère des sports. Une somme engloutie en un clin d’œil, si on se refère à la déclaration de l’épouse de la victime qui a dit avoir dépensé Ar. 1 200.000 (6 millions de fmg), uniquement pour les médicaments post- opératoire. Et après ? « c’est encore le flou total », nous rétorque t-elle. Une situation qui met en émoi le milieu sportif malgache en s’interrogeant sur les conditions de vies des athlètes et techniciens de haut niveau dans la Grande île. Lors de la visite des membres du cabinet du Mjs, le porte-parole a promis que le ministère prendra en charge une partie des frais médicaux, grande ou petite ? Nul ne le sait. Mais vu le statut de la victime, la totalité n’est pas sans doute de trop !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS