Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 16 septembre 2019
Antananarivo | 02h00
 

Politique

Sénat

La destitution de Rivo Rakotovao refait surface

mercredi 17 avril | Arena R.

Rien ne va plus au Palais de verre à Anosy. La relation entre les sénateurs et l’actuel président du sénat, Rivo Rakotovao est de plus en plus tendue. Une nouvelle tentative de destitution du président de cette institution refait surface.

Plus de la moitié des membres de la chambre haute appellent à une session extraordinaire en se basant sur l’article 76 de la Constitution. Celle-ci indique que le parlement se réunit « en session extraordinaire, sur ordre du jour déterminé par le décret du président de la République pris en conseil des ministres, soit à l’initiative du Premier Ministre, soit à la demande de la majorité absolue des membres ». Il ne resterait plus qu’à attendre la réponse de l’Exécutif d’après le sénateur Riana Andriamandavy.

L’ancien président national du HVM n’aurait pas de capacité d’écoute, regrette le sénateur Berthin Andriamihaingo. C’est la principale raison des problèmes qui existent au sein de cette institution. Le changement des membres de bureau permanent, synonyme du départ de Rivo Rakotovao, est primordial pour certains sénateurs. « Ce n’est plus un secret, il y a un problème au niveau du Sénat. Cela nécessite une solution, confie le sénateur Kolo Roger à son tour. Le sénateur Rabenony affirme quant à lui que c’est le forcing dans l’installation de Rivo Rakotovao à la présidence de ce parlement qui est à l’origine des difficultés actuelles ».

Après la démission forcée de Honoré Rakotomanana à la présidence du Sénat en 2017, Rivo Rakotovao a été élu Président du Sénat avec 52 voix, contre 3 voix blancs et nuls parmi les 55 sénateurs qui ont assisté au vote. A l’époque, Rivo Rakotovao a été le candidat unique présenté par le HVM. 

Certains partisans du régime actuel, loin des préoccupations du Sénat, affirment que ce problème au sein de cette institution s’agit uniquement d’un problème entre les HVM. Pour rappel, Andry Rajoelina a déjà déclaré son intention de supprimer le Sénat. Il a d’ailleurs déjà réduit le pouvoir des sénateurs par le biais de l’ordonnance voté au niveau de l’Assemblée nationale au mois de février.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 17 avril à 09:15 | râleur (#3702)

    le sénat est inutile dans un pays comme ça

    Rivo est incompétent et inutils dans tous les domaines. Pdt d’un parti fantôme, surgi de nulle par et qui allait nulle part

    Il faut le dégager et enquêter sur l’octroi des cocessions des aéroports de Ivato et Nosy Be, faire comme en France pour ’aéroport de Toulouse, annuler ces concessions pour delit de favoritisme et non respect des marchés publics et des lois !

  • 17 avril à 10:39 | tsimbamarina (#9480)

    Nos dirigeants n’ont jamais tiré leçon du passé. A vouloir accaparer tous les pouvoirs, ils se retrouveront dans la même situation que leurs prédécesseurs....
    J’incite ce mandat à faire comme les autres, on verra bien comment et comment le peuple se comportera et réagira devant l’accaparement de tous les pouvoirs .

    Méfiez vous de l’indifférence.... !!!!

    Mes enfants chanteront
    " Dray, dray , dray
    Tay tay tay,
    Fay Fay Fay !!!"

  • 17 avril à 10:45 | Jipo (#4988)

    La question primordiale pour cette exécution est : en plus de son utilité, qui va le regretter ?

    • 17 avril à 22:33 | lysnorine (#9752) répond à Jipo

      re : Jipo 17 avril 2019 à 10:45

      « La question primordiale pour cette exécution est : en plus de son utilité, QUI va le regretter ? »

      Réponse : Les véritables HOMMES D’ÉTAT

      C’est à dire, ceux qui connaissent réellement ce qu’est un ÉTAT et comment y faire règner une démocratie sanctionnée, avant tout, par la PRÉVENTION constitutionnelle des ABUS et EXCÈS de pouvoir susceptibles d’être commis par les « institutions » de tous les ordres : législatif, exécutif ou judiciaire, en ASSOCIATION, bien entendu, avec leur RÉPRESSION rapide et impitoyable. C’est une espèce apparemment introuvable à Madagascar : seules la politique et les images qui alimentent habituellement les ragots des concierges, constituent, à la lecture de la une des journaux de Madagascar, la principale friandise de la classe des dirigeants et des politiciens Malagasy.

      Pour en revenir à la suppression du Sénat, Ratsiraka Didier et les apprentis-sorciers de son acabit, imbus de leurs diplômes étrangers, qui ont co-gouverné avec lui, en ont déjà fait l’expérience "révolutionnaire" et négative pour la nation, avant de le rétablir toute honte bue.

      Présentement, il y simplement lieu de RÉFORMER le Sénat sur quelques points :

      1) SUPPRESSION totale des sénateurs « DÉSIGNÉS » : TOUS les sénateurs DOIVENT être ÉLUS au SUFFRAGE INDIRECT dans le cadre des « 22 régions », et en nombre égal ;

      2) Le Sénat et l’Assemblée nationale doivent être placés sur le même plan à tout point de vue.

      3) SUPPRESSION du Conseil économique et social (art. 145 de la Constitution actuelle) dont les attributions relèvent naturellement des assemblées ÉLUES PAR LE PEUPLE, l’Assemblée nationale et le Sénat.

    • 17 avril à 22:42 | lysnorine (#9752) répond à Jipo

      Lire art. 105 au lieu de 145

  • 17 avril à 12:20 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Avec les élites Malgaches en particulier et Africains en général, l’honnêteté intellectuel est un vain mot : Le PRM qui vous a désigné a été battue à plate couture et vous vous voulez encore vous prévaloir non seulement du titre de sénateur mais également de la présidence de cette institution.
    Dans quel pays sommes-nous ? Tous les sénateurs désignés par l’ex-PRM doivent déposer leur démission pour honorer cette institution. Point barre.

    • 17 avril à 12:33 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Quand l’ auberge est bonne , il est toujours difficile de changer les habitudes ...

  • 17 avril à 12:48 | Jacques (#434)

    Encart sur un hors sujet pour commencer.

    16 avril à 16:40 l’imam du forum (#6149) me dit ceci :

    " Oh frère Jacques l’éventreur, il ne faut jamais comparer l’incomparable.
    Quid du discours à la nation du président Macron prévu se tenir hier soir : L’incendie de la Cathédrale Notre Dame de Paris ne serait-elle pas l’arbre qui cache la forêt de la difficulté du régime à satisfaire les revendications sociales (Gilets jaunes et Syndicats) ? Il faut enquêter de nouveau Alexandre Benalla, n’est-ce pas
     ? "

    C’est vous, monsieur l’imam, qui avez dégainé en premier en parlant de la braise de Notre-Dame comme étant une punition du bon dieu alors que babakotoland n’a jamais pu retirer la "poutre" (Cf. l’œil et la poutre) du Rova. Point de comparaison donc, monsieur l’imam, j’ai suivi tout simplement votre trame.

    Et revoilà que vous amalgamez Notre-Dame, événement impromptu, et Gilets Jaunes. Difficile de vous suivre, monsieur l’imam. S’il faut que vous ressortiez toutes les news de la Gaulle, eh ben le forum en sortirait plus que repu.

    Pour ce qui est du Sénat malgache, sujet inintéressant. Qu’ils s’entre-tuent, ces soi-disant sénateurs, on s’en contrefiche.

    • 17 avril à 13:42 | Jipo (#4988) répond à Jacques

      Salama Jacques .
      répondu tardivement à notre ami muzesur l’ autre article .
      Pour info : https://www.youtube.com/watch?v=vpcybc5cjh0 .

    • 17 avril à 13:42 | Jipo (#4988) répond à Jacques

      Salama Jacques .
      répondu tardivement à notre ami muzesur l’ autre article .
      Pour info : https://www.youtube.com/watch?v=vpcybc5cjh0 .

    • 17 avril à 14:13 | Jacques (#434) répond à Jacques

      Bonjour Jipo,

      Merci pour le film qui, il a répondu sans doute aux interrogations du muezzin.

    • 17 avril à 16:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Jacques

      Frère Jacques, Que pensez-vous des prophéties de Nostradamus sur cette incendie ?
      Avant de reconstruire même si vous disposez des moyens illimités, pensez d’abord à leurs conséquences éventuelles selon les prédictions de Notre Dame (le prophète mais pas la cathédrale).

  • 17 avril à 13:22 | ratiarison (#10248)

    Ny nataon’ Rivo ihany no mivaly AMINY Valy fingika fingika...... !!ny tany MALAMA MAINA ry LEROA !

  • 17 avril à 17:02 | Milaza (#10526)

    Le président Andry RAJOELINA annonce lors de son débat avant qu’il soit président Malgache c’est de supprimé l’institution du Sénat et transféré le budget pour faire construire des Université dans les 23 régions, et en ce moment que les 35 membres se manifestent de vouloir destitué leur président Rivo RAKOTOVAO de sa place

  • 18 avril à 09:53 | vazaha (#9399)

    ANR doit bien faire attention. En sc po, le président ou le pm doit toujours préserver un espace de dégagement sans danger. Un parlement bicaméral est fait pour ca.
    Ratsiraka I l’a fait intelligemment mais à sa façon. Sans avoir eu besoin de créer un Senat en 1975, il avait désamorcé le danger politique en nommant des CSR parmi ses rivaux. Des politiciens de grande expérience comme Andriamanjato Richard, Manandafy ou Monja Jaona y ont été casés. Plus tard 30 années après, Ratsiraka II a créé le sénat avec un quota de nommés parmi les amis politiques cette fois-ci, ceux qui n’ont pas pu accéder au gouvernement ou ceux qui ne sont pas devenus députés ou maires ou chefs de provinces. C’etait Le prix de sa tranquillité pendant son quinquennat. R8 en 2002 avait hérité de ce système qu’il avait complété par les chefs des 22 régions.
    Rajoelina a encore complété le dispositif avec le CES pour les amis de la société civile mais qui est reste vide jusqu’à ce jour. Il a intérêt à remplacer tout simplement les sénateurs nommés, mettre en place les 23 gouverneurs et les 1500 élus municipaux ainsi que le CES. Il aura une stabilité durable.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS