Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 septembre 2020
Antananarivo | 15h21
 

Economie

Economie

La DGI explique la fermeture de la société AAA, ex-Tiko

mardi 15 septembre | Mandimbisoa R.

Le directeur général des impôts, Germain, a réagi par la rapport aux vives critiques sur la fermeture des branches de la société AAA dans plusieurs villes de Madagascar lors d’une cérémonie de signature de convention entre la DGI et la CNAPS hier.

La société AAA, l’ex-Tiko de l’ancien président Marc Ravalomanana a accumulé des déboires administratifs ces dernières semaines. Les locaux de la société à Antananarivo, Fianarantsoa, Antsirabe et Toamasina ont été mis sous scellés. Des irrégularités fiscales dont des impayés d’impôts qui cumuleraient depuis plusieurs années est la principale raison avancée par l’administration fiscale. « Le montant impayé s’élève à 170 milliards d’ariary », indique le DG des impôts.

Cette affaire a soulevé de vives polémiques, d’autant plus que l’ancien président Marc Ravalomanana est l’un des farouches opposants du régime actuel. De son côté, la direction générale des impôts tente de se défendre face à la situation. La DGI ne fait pas de la politique et la décision n’était pas dictée par une arrière-pensée politique, affirme Germain. Il réfute ainsi les accusations selon lesquelles la fermeture de cette société de l’ancien président Marc Ravalomanana ait des dessous politiques . « Ce sont des mesures administratives », martèle-t-il. « La société concernée a 15 jours pour régulariser sa situation », indique-t-il.

Le directeur général des impôts affirme que plusieurs autres sociétés auraient également été mis à l’arrêt depuis 2019 pour les mêmes raisons. L’affaire AAA a été particulièrement médiatisée mais 22 autres sociétés ont subi la même fermeture, affirme-t-il.

La semaine dernière, Hery Lanto Rakotoarisoa président du Groupement des entreprises franches de Madagascar (GEFP) a réagi par rapport à la fermeture de la société AAA. « Le non-paiement des impôts est une raison insuffisante pour procéder à la fermeture d’une usine étant donné que le secteur privé a essayé depuis le début de l’état d’urgence de convaincre l’Etat de supprimer les impôts, au profit des entreprises », a-t-il indiqué. La priorité est le maintien des emplois, a-t-il affirmé.

Le directeur général des impôts estime pourtant que la fermeture des entreprises n’est pas en opposition aux mesures d’urgence sanitaire. Pour lui, l’état d’urgence sanitaire est une période où l’application des lois doit être renforcée. Ainsi, le premier responsable des impôts à Madagascar juge que la fermeture de ces sociétés est légitime et légale.

98 commentaires

Vos commentaires

  • 15 septembre à 08:51 | betoko (#413)

    Selon Mr Germain directeur général des impôts,ce sont les gérants de l’entreprise triple A qui ont appelé la presse et tous les médias mais pas le service des impôts. et selon toujours Mr Germain les noms des 22 entreprises que le service des impôts a du fermer restent confidentiels .
    Que les patrons de ces 22 entreprises se manifestent à moins qu’ils ont peur des représailles de la part de ses ex employers

    • 16 septembre à 09:11 | Aiza ny tanindrazako (#1120) répond à betoko

      Tsy ho tafavoaka mihitsy ny firenena raha fisainan’andevo foana ny hitondrana azy !
      Jereo ny ataon’ny firenena any ivelany : ampindinina ny hetran’ny entreprise @ izao fahamehana izao, na ireo izay tsy nahaloha aza omena fotoana bebe kokoa, indrindra raha entreprisen-olona avy ao @ tanin’ny tena. Na ny entreprise goavambe misintona mpiasa aman’alina aza tsy ampandoavina hetra, toy ny Total satria an’ny mpiray firenena aminy ary sokajiana @ hoe entreprise stratégique.
      Ny marina dia manana fisainan’andevo ny mpitondra ary mampirisika izay manana fisainan’andevo rehetra : Vokany hiara-maty daholo isika mianakavy ary vao maika vidian’ny vahiny lasiroa i Madagasikara sy ny vahoakany

  • 15 septembre à 08:56 | Rainingory (#11012)

    A d’autres.
    Même si je n’ai aucune compassion pour le monsieur concerné, les serviteurs de l’Etat doivent faire la part des choses entre l’inimité entre personnages de la République d’un côté, et les intérêts de la Nation de l’autre.

    • 15 septembre à 09:32 | betoko (#413) répond à Rainingory

      Le concerné à pu financer sa campagne électorale à coup de milliards d’Ar ,mais payer ses impôts c’est le dernier de ses soucis et qu’il se disait "tia tanindrazana" un patriote cela s’appelle se foutre de notre gueule

  • 15 septembre à 09:19 | Midabetsy (#8062)

    Misy raison politique io’ f’aza de be filaza nareo eh !!!
    Na izany aza dia tokony mba handrotsaka ny anjaran’i Kaisara kosa ra8 fa lasa firenena bordel be antsika.
    Hoy ny hiran’i Rossy hoe : "manaova politika raha te hanakarena"
    fa tena hita hoe malaky mampahantra koa ilay izy ka.

  • 15 septembre à 09:35 | hrrys (#5836)

    Le président du GEFP n’est pas sans savoir que les impôts qu’il réclame à ne pas payer concerne uniquement les contributions à venir mais non pas ceux qui auraient dû être versés à l’État

    • 15 septembre à 09:46 | betoko (#413) répond à hrrys

      Exacte . Une remarque pas d’objection ni de la part du GEM ni du SIM concernant le triple A ou ex TIKO

  • 15 septembre à 09:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Quelles sont les prochaines mesures Mr le DG ? La vente aux enchères des biens n’est-ce pas ?
    Vous espérez pouvoir recouvrir 170milliards d’Ariary en poursuivant votre procédure actuelle n’est-ce pas ?
    De qui vous moquez-vous ?

    • 15 septembre à 10:00 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      A commencer par la vente aux enchères de sa belle propriété à Faravohitra , ses locaux à Tanjombato et ailleurs .On pourrait y construire des écoles des bureaux ou des universités voir même des logements sociaux ou hôpitaux

    • 15 septembre à 10:06 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Dites nous de quelle manière l’Etat malagasy pourrait récupérer ces 170 milliards d’Ar ? Ou bien vous allez nous dire , laisser tomber ce n’est rien 170 milliards.
      Si Marc Ravalomanana était réélu , qui oserait lui réclamer cette somme ? Et il aurait continué à piquer dans la caisse de l’Etat et à envoyer en prison tous ceux osent lui réclamer tous ses arriérés d’impôts , connaissant l’homme

    • 15 septembre à 14:34 | Anton (#8594) répond à plus qu'hier et moins que demain

      C’est pourtant, entre autres forfaitures, la méthode employée du temps de sa splendeur par ce despote pour s’accaparer de biens, récupérer des entreprises -et/ou en fermer d’autres- éliminer des concurrents ; éliminer des concurrents, ruiner des milliers de personnes, voire les jeter en prison, au seul bénéfice de ses magouilles immorales.
      Alors je vous retourne la question, de qui -vous- vous moquez-vous ...
      D’autre part, ce pognon indu il le doit bel et bien et depuis des années ; il lui a permis de prospérer bien au-delà du raisonnable. Si je vous comprends bien il faudrait passer l’éponge pour un fraudeur à grande échelle (et ce n’est là que la partie émergée de l’iceberg)...de qui vous moquez-vous et au nom de quelle morale ?
      A cause de la Covid19 ??
      De plus fort avec la fortune qu’il a amassée de manière incivile il a largement les moyens de rendre tout ce fric, il ne deviendra pas pauvre, loin s’en faut !
      Au stade où vous êtes rendu, ce n’est plus de l’amour mais de la rage !!

  • 15 septembre à 10:24 | Isandra (#7070)

    C’est la façon de faire d’un voyou pour s’échapper des ses dettes :

    Il crée une société et il ne paie pas des impôts et ses créanciers pendant quelques années, cette société est en redressement judiciaire, et mis en faillite. Après, il créera une autre société qui utilisera les matériels et les canaux de distribution, même l’enseigne de son ancienne société, sans faire la transaction de cession de fonds de commerce, ne serait ce que le pas de porte et puis il recommence ses manoeuvres et ainsi de suite,...

    Par jurisprudence, un mandataire qui doit faire la liquidation de cette ancienne société pourrait demander aussi au tribunal qu’on mette aussi en redressement judiciaire la nouvelle société, dans la mesure où elles sont liées.

    PS : Normalement, s’il s’agit de cession de fonds de commerce entre la nouvelle société et l’ancienne, le service d’enregistrement réclame d’abord la situation fiscale de l’ancienne avant l’enregistrement de cet acte, et son absence pourrait bloquer ce dernier.

    • 15 septembre à 11:27 | betoko (#413) répond à Isandra

      Je plains les deux patrons du triple A, ils se sont faits roulés dans la farine par l’ex . Certainement ils ont payé une fortune à Marc Ravalomanana pour pouvoir reprendre l’ex TIKO

    • 15 septembre à 11:44 | betoko (#413) répond à Isandra

      Je plains les deux patrons du triple A, ils se sont faits roulés dans la farine par l’ex . Certainement ils ont payé une fortune à Marc Ravalomanana pour pouvoir reprendre l’ex TIKO

    • 15 septembre à 12:15 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Vous avez oublié que des vandales ,à la solde de votre Calife ont saccagé les entreprises de ce Pays, la radio Nationale comprise , et ceux de votre ennemi suprême ont été spécialement visées. Les témoignages de Charles A. ne souffrent d’aucun doute , car il a cité tous les politiciens mêlés à cette affaire , avec les gros bras des bas quartiers .Des documents existent , ils n’attendent qu’à être exploités le moment venu .Comme par hasard , tous les intervenants de cette période néfaste ont eu des postes clefs pour services rendus (complet bleu). Le document de France 24 "chronique d’une prise de pouvoir " est un témoin à charge que vous balayez d’un revers d’une main .Malheureusement pour vous , les archives sont en France , et vous ne pourrez pas les brûler pour effacer vos infractions ...Croyez vous que des investisseurs vont venir nous secourir , alors qu’ils n’ont même pas récupéré leurs billes ... Le bruit court vous savez , ils préfèrent investir ailleurs , là où leurs biens seront protégés avec des lois plus appropriées ,et appliquées.

  • 15 septembre à 10:50 | harmelle (#5862)

    Dans le monde entier les administrations suite à la crise sanitaire aident les sociétés en leur accordant des facilités voir des exonérations fiscales mais pas à Madagascar ou effectivement il était urgent d’enclencher le recouvrement de l’impôt alors que la corruption et la gabegie se multiplient dans tous les secteurs ! Ce pays est parmi les plus pauvres de la planète et le restera tant qu’il sera dirigé par des égos sur-développés schizophrènes et incompétents !
    A vos bulletins de vote citoyens !

    • 15 septembre à 14:54 | Anton (#8594) répond à harmelle

      Sauf que le recouvrement il était enclenché bien en amont du début de la pandémie et que le sieur Ravalomanana à toujours fait la sourde oreille (il devait se penser intouchable) ce qui donne pour résultat cette fraude faramineuse au dépens de l’Etat ; prendre aujourd’hui le prétexte de la pandémie est simplement grotesque et futile !
      Si je pousse le bouchon un peu plus loin, sinon seulement vous revendiquez que l’impôt soit effacé, pour cette délinquance mais, de plus fort que l’on accorde à ceux qui trichent, des subventions pour les aider ; je crois que concernant la schizophrénie et l’incompétence vous n’êtes pas en reste ; pas plus que la ’malhonnêteté intellectuelle’ que vous utilisez.
      Il faut, sans vouloir être désagréable, arrêter de vous masturber les neurones !!

    • 16 septembre à 09:54 | harmelle (#5862) répond à harmelle

      Anton @ les rodomontades de petits coqs la cour anonymes et les grossièretés puériles de cour de recréation ne font pas avancer le débat ! Mais pourquoi avancer alors qu’il est si confortable de se vautrer dans la médiocrité ???

    • 16 septembre à 09:54 | harmelle (#5862) répond à harmelle

      Anton @ les rodomontades de petits coqs la cour anonymes et les grossièretés puériles de cour de recréation ne font pas avancer le débat ! Mais pourquoi avancer alors qu’il est si confortable de se vautrer dans la médiocrité ???

    • 16 septembre à 09:55 | harmelle (#5862) répond à harmelle

      Anton @ les rodomontades de petits coqs la cour anonymes et les grossièretés puériles de cour de recréation ne font pas avancer le débat ! Mais pourquoi avancer alors qu’il est si confortable de se vautrer dans la médiocrité ???

    • 16 septembre à 09:56 | harmelle (#5862) répond à harmelle

      Anton @ les rodomontades de petits coqs la cour anonymes et les grossièretés puériles de cour de recréation ne font pas avancer le débat ! Mais pourquoi avancer alors qu’il est si confortable de se vautrer dans la médiocrité ???

  • 15 septembre à 10:53 | harmelle (#5862)

    Dans le monde entier les administrations suite à la crise sanitaire aident les sociétés en leur accordant des facilités voir des exonérations fiscales mais pas à Madagascar ou effectivement il était urgent d’enclencher le recouvrement de l’impôt alors que la corruption et la gabegie se multiplient dans tous les secteurs ! Ce pays est parmi les plus pauvres de la planète et le restera tant qu’il sera dirigé par des égos sur-développés schizophrènes et incompétents ! A vos bulletins de vote citoyens !

    • 15 septembre à 11:06 | betoko (#413) répond à harmelle

      Vous voulez que l’Etat malagasy aide encore Marc Ravalomanana car il a fait exprès de ne pas payer ses impôts sur ses sociétés depuis 2002 ? De qui se moque-t-on ? Aidez lui à payer ses impôts si vous avez le moyen afin que ses sociétés ne soient pas mises en liquidation judiciaire très bientôt

  • 15 septembre à 11:05 | Hery Rak (#10294)

    Gaga ihiany ny tena amintsika malagasy ireto. Mora amintsika ny mitabataba sy mimenomenona hoe, fanovana, fampandrosoana ary fahamarinana no ilaina raha tiana ny hampandroso ity firenena ity. rahoviana ary izany no hatomboka sa i Ravalomanana dia tokony ho ambonin’ny lalàna sy tsy maty manota. TSIA kosa aloha raha izay fa tsy hitovy hevitra na oviana na oviana isika. Maninona ny Malagasy kely mivarotra eny antsisindalana no atao tery vaimanta handoa hetra izay tadidio fa anisany nanao izany ramatoa Lalao ravalomanana nefa izy ireo aza kay tsy mandoa akory. fanambaniana sy fanaovana tsinotsinona ny Malagasy mpiray tanindrazana izany amiko. samia mandinika sy mamakafaka lalina fa raha ny mpitondra aza no tsy hanara-dalàna dia iza no andrasanareo hanaraka izay tiana hapetraka eto. Entanin’ny fanompoana olona ilay fanoherana dia hodianareo tsy hita ilay fahotana mahafaty ataonio olona io.

  • 15 septembre à 11:25 | arsonist (#10169)

    Bof ! Tout cela n’est que basses manoeuvres de basse politique pour tenter , à défaut de supprimer totalement , au moins de réduire la force de frappe d’un opposant politique aux foza .

    On ne ferme pas des sociétés pour des raisons d’impôts , voyons .
    Tout le monde connaît les bisbilles pour des raisons d’impôts entre certains pays européens et les GAFA .

    Pour des histoires fiscales , imagine-t-on ces pays européens fermer Google ou Apple ou Facebook ou Amazon ?

    [Malgré , pour ce dernier , la ridicule tentative de la besileo foza femelle isandra de faire croire sur ce forum que l’Etat français a fermé Amazon pour des raisons fiscales]

    • 15 septembre à 11:59 | betoko (#413) répond à arsonist

      Mais Amazon , Google ou Apple risquent de payer des fortes amendes et ils ne sont pas au dessus des lois .Chaque pays à sa loi concernant les impôts et si ces grosses entreprises ont raison devant la loi , l’Etat n’y peut rien

    • 15 septembre à 15:15 | lé kopé (#10607) répond à arsonist

      Ne vous fatiguez pas à leur expliquer les démarches classiques des Pays développés . Dans le prisme d’un jugement sélectif , il n’y a pas de place pour la compréhension ...

    • 15 septembre à 16:02 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Le foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko confond mettre une société à l’amende et fermer ladite société .

      Pourtant ce foza mâle se dit connaisseur en prostituées à Paris et en Thaïlande .
      Mettre à l’amende une prostituée ou fermer le bordel lieu de ses activités ... est-ce la même chose ?

      Ah ! Ces foza !

    • 15 septembre à 17:39 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-joany,

      Efa tenenina hoe aza manao be ambosika rehefa mihinana, izao resté en travers de votre gorge ny foza. Kaikay ça fait mal !. Mila misotro CVO dia misinda.

    • 15 septembre à 18:03 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      J’ai vomi les foza .
      Ils sont trop dégueux .
      Désolé !

  • 15 septembre à 11:28 | Besorongola (#10635)

    FERMER DES ENTREPRISES PENDANT CETTE PANDÉMIE, RAJOELINA POUSSE LES FEMMES À LA PROSTITUTION !

    Ayant perdu leur emploi pendant le confinement, de nombreuses femmes ont dû se résoudre à vendre leur corps pour survivre et nourrir leur famille.

    Par Laure Verneau Publié hier à 19h00, mis à jour hier à 19h28

    Doucement, Antananarivo sort de l’hiver et de cinq mois de confinement. Sweat à capuche et legging chamarré, Marie, 27 ans, attend près d’un arrêt de bus. Dans ses yeux, le souvenir de sa vie d’avant. Il y a six mois encore, elle travaillait comme machiniste dans une usine des zones franches de la ville. Un job qui la nourrissait, elle et ses trois enfants, et lui permettait de payer son loyer.

    Avec ses 100 000 ariary par mois (21,60 euros, le salaire minimum à Madagascar), elle ne roulait pas sur l’or, certes, mais faisait en sorte de joindre les deux bouts. Las, cet équilibre précaire a basculé quand l’épidémie de Covid-19 est arrivée sur la Grande Ile, avec son cortège de licenciements. « Du jour au lendemain, je me suis retrouvée sans aide, rien du tout », résume-t-elle, sur le qui-vive, vérifiant que personne ne la repère en train de tapiner dans le froid.

    Au milieu de ce quartier de ministères, de nouveau habité par le vrombissement familier des taxis-brousse et des voitures depuis que le confinement s’est desserré, elle pointe une discrète bâtisse en bois. « Les clients payent la chambre. Et moi je leur facture un rapport sexuel 5 000 ariary [1,08 euro]. » Avec trois ou quatre hommes chaque jour, Marie craint de ne pas pouvoir payer son loyer et de finalement se retrouver à la rue.

    La concurrence est rude
    La jeune mère est originaire de la campagne, à 80 km environ d’Antananarivo. Débarquée là un beau matin pour gagner sa vie, elle n’a raconté à personne ni ses malheurs ni sa reconversion. D’ailleurs, à qui pourrait-elle le dire, elle dont la mère est décédée en lui donnant naissance et dont la famille vivote à gratter la terre ? « Je n’aime pas ce que je fais là, mais je n’ai pas vraiment le choix… sans mari, avec trois enfants à charge, sans personne à qui je pourrais emprunter un peu d’argent », soupire-t-elle.

    Si sa taille a fondu, elle aimerait bien qu’il n’en soit pas de même pour ses enfants et qu’ils puissent manger à leur faim. En mars, la présidence a annoncé que les prostituées bénéficieraient de distributions de vivres dans le cadre du plan d’urgence social, au même titre que les chauffeurs de taxis ou les lavandières. Une aide, certes, mais Marie rêve surtout que l’activité économique reprenne.

    Chaque matin, elle rejoint son poste dès 7 h 30 et n’en repart pas avant 19 heures, assise à son arrêt de bus « en short ou en jupe très courte » pour attirer l’œil. Car la concurrence est rude depuis le Covid-19. « Beaucoup d’amies de la campagne sont montées en ville pour faire la même chose. Je ne peux pas dire combien, mais beaucoup d’entre elles. C’est facile à faire, on n’a besoin de rien ni de personne. » En fin de semaine, elle doit d’ailleurs accueillir une de ses proches, qui débarque elle aussi de la campagne pour vendre, à 17 ans, ses charmes encore adolescents.

    Même lorsque le confinement était strict, les policiers toléraient cette prostitution de survie. « Sans doute savent-ils qu’on n’a vraiment pas le choix », dit Marie. « La loi malgache interdit le proxénétisme, précise Olivia Rajerison, avocate spécialisée dans les droits des femmes. Mais la prostitution en elle-même n’est pas formellement interdite, exceptée la prostitution infantile, considérée comme crime pédophile. »

    • 15 septembre à 11:31 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Une stratégie « de survie »
      Alors que l’économie malgache était déjà fragile avant l’arrivée de la pandémie et que les deux tiers des 27 millions d’habitants vivaient déjà avec moins de 1,75 euro par jour, le confinement a brisé quelques-unes des dynamiques qui fonctionnaient à peu près. En avril, une étude de l’Institut national de la statistique (Instat) et de la Banque mondiale faisait état d’une perte d’emploi dans 10,1 % des ménages. Et il y a six mois, au début de la pandémie, la crainte de ne pas avoir assez de nourriture pour leur famille tracassait déjà plus de 60 % des ménages interrogés.

      S’il reste difficile de chiffrer l’augmentation de la prostitution durant le confinement, un œil sur les rues de la capitale ne laisse aucun doute sur la multiplication des jeunes femmes dehors, dans certains quartiers, à la nuit tombée. Voire en pleine journée, comme c’est le cas pour Marie. « Dans tout choc, qu’il soit économique ou climatique, des stratégies de survie se mettent en place, dont la prostitution peut faire partie, observe Jean-Benoît Manhes, coordinateur des programmes de l’Unicef à Madagascar. Ce phénomène est d’autant plus difficile à mesurer qu’il reste occasionnel pour certaines femmes. »

      L’association Miaro Madagascar assiste de longue date les mineures contraintes de gagner ainsi leur vie et tente de les réintégrer via des programmes d’alphabétisation et de professionnalisation. En 2018, elle avait mené une large enquête de terrain auprès de celles qui traînaient dans les bas quartiers. Pour sa présidente fondatrice, Romy Voos Andrianarisoa, le « décrochage » débute très tôt, « souvent vers 11 ans », et a pour ressort principal la pauvreté. « Ces jeunes filles en rupture familiale ont souvent subi toutes sortes de violences, comme des viols incestueux », précise-t-elle.

      Même très jeunes, la majorité d’entre elles sont récupérées au sein de réseaux, de bars, d’épiceries, de karaoké, voire par des chefs de fokontany (quartiers) qui prennent leur commission. D’après le centre Vonjy, qui travaille sur les violences faites aux enfants de la région de Diana (nord), les jeunes filles représentent 40 % des victimes d’infractions sexuelles et sont nombreuses à déclarer avoir vendu leur premier rapport sexuel.

      Laure Verneau(Antananarivo, correspondance)

    • 15 septembre à 11:36 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongala,

      Vous pouvez écrire aussi :

      NE PAS PAYER SES IMPOTS PENDANT CETTE PANDÉMIE, RAVALO POUSSE LES FEMMES À LA PROSTITUTION !

  • 15 septembre à 11:33 | Besorongola (#10635)

    Source Le Monde.

    • 15 septembre à 12:06 | kartell (#8302) répond à Besorongola

      L’émergence promise a effectivement un goût de rance où l’entre-soi montre ses aspects que certains imputent aux seuls touristes prédateurs mais qui ont en réalité des assises très locales.
      L’instant est grave car à laisser une partie de la société dans ce dénuement le plus total alors que les aides arrivent comme vache qui pisse ne va que tirer la société vers le bas, le très bas.
      Pendant qu’une élite se gausse sur la 5 G, une majorité ne sait où trouver sa pitance, ces laissés pour comptes marchandent ce qu’ils leurs restent pour survivre...
      Laisser de la sorte son peuple dans un tel état de paupérisation pose questions sur les capacités de ce pouvoir à œuvrer pour un nivellement fanfaronné des inégalités...
      Le manger à sa faim si flagrant dans le Sud est aussi beaucoup plus sournois dans les régions hautes mais il est aussi criant dans un silence d’état !...
      Le diable se tiendrait dans les détails, a-t-on l’habitude de répéter, mais ici, il se tient à deux pas des portes du palais !....

    • 15 septembre à 12:17 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Isandra.
      Même si Ravalo ne paie pas ses impôts et que ses entreprises tournent, les femmes qu’il emploie ont de quoi vivre et ne sont pas obligées de se prostituer. Si on considère votre raisonnement, pour vous toutes les entreprises qui ferment faute d’activité pendant cette crise sont responsables de la hausse de la prostitution. C’est à l’Etat de trouver une solution pour préserver les emplois afin d’éviter cette situation. Il est certains que ce n’est pas Ravalo uniquement qui se trouve dans cette situation mais d’autres chefs d’entreprises. Mais Rajoelina ne ferme pas leurs entreprises et trouve un arrangement à l’amiable car ce sont certainement ses amis ! Ravatomanga avait subi la même situation sous Rajao et des policiers étaient même envoyés chez lui à son domicile pour trouver des petites bêtes pour l’embêter mais Rajao n’a jamais pris la décision de fermer même momentanément Sodiat.
       !
      .

  • 15 septembre à 11:34 | Isandra (#7070)

    Quand vous êtes fautif, vous devriez faire profil bas, en négociant des allègement ou le paiement par échelonnement, au lieu de ça, le contrevenant complique sa situation, prend en otage leur employés et leur partenaires, il crie sur tous les toits qu’il est victime des coups politiques et reverse la situation, c’est l’administration fiscale ne faisant qu’effectuer leur boulot, qui a tort.

    Cette attitude pousse l’intervenant à durcir les sanctions, à être intransigeant,...

    • 15 septembre à 12:42 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Toutes les entreprises sont en difficulté durant cette crise sanitaire. Les unes sont en cessation de paiement les autres ont du mal à payer leurs charges. Depuis le début de la destruction volontaire de Tiko en 2009, cette entreprise ne tourne plus comme avant. Mais c’est à l’Etat de mettre en place des mesures de sauvetage pour que cette entreprise puisse payer ses dettes. C’est quand même une entreprise qui génère des milliers d’emplois ce AAA. Ça c’est la procédure normale et responsable mais ici Rajoelina veut montrer qu’il est intransigeant mais il met collatéralement des victimes à la prostitution !
      En France lorsqu’une procédure de sauvegarde (situation dans laquelle le débiteur est confronté à des difficultés financières insurmontables) est ouverte, le ministère public peut soumettre à la désignation du tribunal le nom d’un ou de plusieurs administrateurs et mandataires judiciaires, le débiteur pouvant, pour sa part, proposer le nom d’un ou plusieurs administrateurs, Montrez nous à quel moment cette procédure a été faite ?!

  • 15 septembre à 11:45 | lé kopé (#10607)

    Plaidoyer pour une bonne gouvernance ,
    Le passage du Président du Sénat sur une grande chaîne privée , Réal TV pour ne pas la nommer , a été pour ce grand commis de l’Etat l’occasion de dénoncer les dysfonctionnements au sein de nos institutions , mais surtout le non respect de la loi fondamentale en l’occurrence , la Constitution . Il ne s’agit pas , comme certains thuriféraires du régime l’affirment ,de tirer sur l’ambulance , mais de relater des faits , rien que des faits réels ,ayant bousculé les fondements d’un Etat démocratique. Nous commencerons par la ratification de l’ordonnance concernant un "groupage " de lois organiques avec une loi ordinaire , ce qui est déjà une entorse à la législation. Cette ordonnance , après plusieurs "navettes"(2) entre le Sénat , et l’Assemblée Nationale ,devait donner son verdict à l’issue d’une troisième lecture au sein de la Chambre Basse .Là où le bât blesse , c’est que l’Exécutif a conseillé aux belligérants de créer une Commission Mixte Paritaire (CMP) pour régler ce litige concernant des dispositions ,pour fragiliser le Sénat .Lors d’une réunion de préparation entre les deux parties , il a été convenu que les résolutions prises à l’issue de ces délibérations, seront actées par un PV , signé par les Présidents des deux chambres .Quelle a été la surprise du camp adverse , quand ils se sont rendus compte que les membres de l’Assemblée Nationale ont fait cavalier seul , et ont envoyé leur PV en catimini au Chef du gouvernement . Ce dernier a dans la foulée validé en 24h cette loi scélérate , en la faisant promulguer par qui de droit . Seconde infraction flagrante au niveau de cette instance Parlementaire , l’amendement des articles de loi sur la confiscation des avoirs illicites .Les membres éminents du système anti-corruption ,ont dénoncé publiquement (Real TV) le comportement d’un Député , magistrat de surcroît , qui a aussi en 24h chrono , réussi à rectifier la confiscation des biens mal acquis... avant jugement , en un ...après jugement pour présomption d’innocence (intérêt supérieur de la Nation)...Le Président de la Chambre Haute a mentionné que durant son INTERIM au sommet de l’Etat , il a été témoin de plusieurs témoignages dont les doublons préparées avant les Présidentielles , l’importation des armes pour les militaires(sans autorisation) ,qu’il a lui même fait paraître en Conseil des Ministres , provoquant la colère des hauts Fonctionnaires du régime actuel , qui sont sortis de la salle de réunion ... Les irrégularités juridiques qui ont émaillé le parcours de ce régime ne sont plus à démontrer , le Président Zafy ou l’Expert comptable ont payé cher pour moins que ça .Le témoignage d’un Président de la deuxième instance du Pays devrait interpeller les âmes sensibles et sensées . Pour en revenir à notre sujet du jour , le paiement des impôts est un acte patriote et tout le monde devrait remplir son devoir .Mais qu"en est il des grandes entreprises appartenant souvent à des Étrangers qui ne paient pas leurs dettes , mais aussi de l’indemnisation des victimes du 26 Janvier 2009 , malgré les résolutions actées à Maputo .
    Tels sont les ingrédients pour qualifier une République Bananière et il ne tient qu’aux seuls initiés de les rectifier .Adellante ...

    • 15 septembre à 12:02 | betoko (#413) répond à lé kopé

      Lisez le post de Hrrys qu’il avait publié à 9h30

  • 15 septembre à 11:54 | Besorongola (#10635)

    Partout dans le monde des entreprises sont obligées de déposer bilan faute d’activité, tsy fidiny comme on dit à Mada. Même Trump pour des raisons économiques ferme les yeux pour ce genre de situation en ce moment . Mais à Madagascar l’envie de Rajoelina de détruire son principal rival politique l’emporte sur la préservation de milliers d’emplois. À cette allure, ce pays mettra encore plusieurs décennies avant de retrouver au moins la même situation économique de 2018. Mandrora mitsilany Rajoelina car d’ici 2023 année de renouvellement de son mandat, si les femmes malgaches ne trouvent pas quoi mettre dans leurs marmites une descente dans la rue sera fatal pour ce régime. On ne demande pas d’effacer l’ardoise fiscale de AAA mais fermer une entreprise de cete taille pendant cette crise sanitaire est irresponsable. C’est un aveuglement poussé par la volonté de détruire l’autre. Rajoelina ne peut il pas trouver un autre moyen pour arranger cette affaire, tout en respectant le droit au travail à ces personnes ?

    • 15 septembre à 14:50 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorogola,

      Pourquoi, maintenant ?

      C’est le meilleurs moment pour faire pression sur cette société de payer ses dus, parce qu’après c’est trop tard.

      Haute politique !

  • 15 septembre à 11:58 | arsonist (#10169)

    Incroyable !
    Jusqu’où iront les délires des foza ?

    << 15 septembre à 11:36 | Isandra (#7070) répond à Besorongola ^
    << Besorongala,
    << Vous pouvez écrire aussi :
    << NE PAS PAYER SES IMPOTS PENDANT CETTE PANDÉMIE, RAVALO POUSSE LES FEMMES À LA PROSTITUTION !

    Questions :

    On se demande où cette besileo foza femelle isandra a puisé inspiration pour écrire pareille énormité ordurière ?
    Serait-ce une coutume chez les foza ?

    En sus de ce que la besileo foza femelle isandra vient d’écrire
    et quand on sait que leur grand chef lui-même était mpampandihy fitombenana dans une autre vie , ces questions se posent .

    • 15 septembre à 12:08 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-joany,

      Jusqu’à dans votre cauchemar qui ne vous laissera pas trouver le sommeil.

    • 15 septembre à 12:31 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      C’est vrai !
      Dans l’attente de la prochaine révélation sur les coutumes ordurières des foza , je ne dors plus .

      Çà ne doit pas être facile pour les foza de se débarrasser de leurs habitudes afin de paraître plus présentables , même sur le virtuel !

      Mpampandihy fitombenana ! Tu parles !

      Pousser leurs femmes à la prostitution , écrit la besileo foza femelle isandra .
      Mais cette foza elle-même n’attirerait alors que des clients de dernier choix .
      Alors que faire ?
      Non , mais ... pourquoi la besileo foza femelle isandra regarde-t-elle sa fille et sa petite-fille ?

      Ah ! Ces foza ! Ne reculeraient-ils devant rien ?

  • 15 septembre à 12:00 | Isandra (#7070)

    Je ne sais pas si Kartell tient toujours ce discours, ou il va dire c’était avant :

    "26 octobre 2017 à 11:42 | kartell (#8302)

    Le milliardaire Ravalomanana se la joue cool, d’autant qu’il n’attend pas après les retombées de ce seul business bling-bling pour continuer à vivre comme un nabab !….
    Cocasse d’apprendre de sa part, qu’il conviendrait de sanctionner les entreprises en infraction avec la réglementation dans la mesure où toutes seraient sur un même plan…. d’égalité !….
    La sienne, en particulier, l’a-t-elle été, un seul jour de son existence ?….
    Ce ploutocrate,, bien de chez nous, use et abuse de la langue de bois comme il l’a fait en prenant en otage , "ses employés" qui lui servent de bouclier fiscal, politique et lui offre le costume sur mesures d’affairiste, respectable !….
    Nous sommes en immersion totale dans un jeu drôle où il tente de se justifier tandis que le pouvoir actuel, tente de lui mettre la tête sous l’eau, croupie, du marigot !…
    Que chacun se rassure, cet épisode anecdotique d’une vie politique nationale, faite de coups de pied de l’âne, de rivalités assassines, ne mettra pas sur la paille notre ex-pdg , autoproclamé de Madagasikara, il lui permettra simplement de faire croire qu’il est une pauvre victime d’un acharnement politique dont il avait, lui-même, usé lorsqu’il était au sommet précaire de sa gloire politique !….
    Cet épisode politico-affairiste démontre, s’il en fallait, que nous sommes loin de quitter nos vieilles habitudes, au contraire, il confirme notre addiction à détruire dans une stratégie notoire de la terre brulée qui, dans notre histoire passée a toujours été, notre marque indélébile et notre label !….."

    • 15 septembre à 12:07 | betoko (#413) répond à Isandra

      Possible aussi que La BM et le FMI ont fait pression sur l’administration fiscale pour que les impôts rentrent au plus vite dans la caisse de l’Etat .
      Possible que ces deux institutions ont dit , d’accord nous vous accordons des prêts mais de votre côté que les impôts rentrent au plus vite dans la caisse de l’Etat

    • 15 septembre à 12:14 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Betoko,

      Possible !

      On s’endette avec les intérêts pour faire tourner les appareils de l’Etat(les hôpitaux, les écoles, les distributions des eaux potables, les aides aux vulnérables, etc), alors qu’ici un Msieur s’amuse à ne pas payer leur dus à l’Etat.

    • 15 septembre à 18:24 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Isandra I ,II , ou III ? Il faut venir à la rescousse du soldat Ryan ... Rianona !!!

  • 15 septembre à 12:21 | betoko (#413)

    Besorongola
    La prostitution n’est pas exclusivement malagasy , C’est le plus vieux métiers du monde
    Quand J’ai habité en France certains de mes collègues sont abonnés à une magazine qui s’appelait "La vie parisienne " Dans cette revue sont publiées des annonces d’étudiantes qui habitent en région parisienne avec leur photo et leur numéro de téléphone et pourtant elles ne sont pas issues d’une famille aussi pauvre comme chez nous .N’en parlons pas en Thaïlande où cela fait partie de leur us et coutumes.
    Lors d’une coupe du monde ou coupe d’Europe de foot en Allemagne , il y a de cela quelques années , nombreuses étaient les allemandes qui se sont prostituées et pourtant l’Allemagne n’est pas un pays pauvre comme Madagascar et s’il vous arrive l’aller à Paris, il existe un quartier où des prostituées chinoises vous agressent , aussi si vous avez un petit peu de compassion , donnez un petit peu de ce que vous avez à ces malheureuses filles sans que vous devriez être obligé de coucher avec
    Merci de votre attention

    • 15 septembre à 12:50 | Besorongola (#10635) répond à betoko

      Betoko est visiblement un connaisseur des bonnes adresses alors beaucoup de malgaches qui habitent en France depuis des décennies ne sont même pas au courant de cette filière.

    • 15 septembre à 13:08 | vatomena (#8391) répond à betoko

      il est dit dans le journal ’le monde’ que de jeunes mineures venues de la campagne vendent dans les rues de Tananarive pour 1 euro 50 leur corps .Qui s’offre à moins d’un euro cinquante ?

  • 15 septembre à 12:50 | arsonist (#10169)

    Tout le monde sait que le grand chef foza , le DJ bac-3 , est toujours un mpampandihy fitombenana .
    C’était son gagne-pain dans une autre vie .
    Et récemment encore dans le Sud , pour épater la galerie , il a montré qu’il reste toujours un professionnel mpampandihy fitombenana .
    Dans ses soirées de dihy fitombenana , y aurait-il des entraîneuses pro ?
    Les foza diraient que non ! Certainement .
    Mais à d’autres .

    D’ailleurs , constatez comment les deux foza du forum
    [la femelle besileo isandra et le mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko]
    en parlent avec aisance et désinvolture .
    Plus professionnel que ça en la matière , tu meurs .

    1. << 15 septembre à 11:36 | Isandra (#7070) répond à Besorongola ^
    << Besorongala,
    << Vous pouvez écrire aussi :
    << NE PAS PAYER SES IMPOTS PENDANT CETTE PANDÉMIE, RAVALO POUSSE LES FEMMES À LA PROSTITUTION !

    2. << # 15 septembre à 12:21 | betoko (#413)
    << Besorongola
    << La prostitution n’est pas exclusivement malagasy ,
    << C’est le plus vieux métiers du monde

  • 15 septembre à 12:56 | Besorongola (#10635)

    Mayotte, Comores, La Réunion, Madagascar, et peut être Thailand, un vieux retraité qui touche la retraite en euro a largement le moyen de se payer ce luxe local.!

    • 15 septembre à 13:36 | betoko (#413) répond à Besorongola

      Et alors , t’es jaloux , tu nous envies mon épouse et moi ? Mais ne ne vivons pas dans le lux et notre retraite payée en Euros nous la méritons , nous ne sommes pas des voleurs comme Marckiavel ( je l’ai écrit exprès à ceux qui n’ont pas le sens de l’humour au lieu d’écrire Mackiavel )

    • 15 septembre à 13:56 | arsonist (#10169) répond à Besorongola

      Si Madame betoko existe , ce qui ne peut pas être prouvé sur un forum ,
      alors je la respecte .

      Mais il est normal ,
      au vu de ces derniers écrits du foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko ,
      de se demander : qu’est-ce que cet authentique jomaka ,
      copain comme cochon à Besarety du professionnel mpampandihy fitombenana DJ bac-3 ,
      virtuellement prétendu connaisseur des prostituées à Paris ,
      a bien pu chercher là-bas , à Thaïlande ?

      Il en existe des cas dans les rangs des foza , hein !
      ’Y a pas à dire !

  • 15 septembre à 13:08 | Vohitra (#7654)

    Ry Malagasy havana rehetra mahantra sy fadiranovana,

    Tsy manana asa ve ianao ?

    Tsy manambola ve ianao ?

    Ory sakafo ve ianao ?

    Marary ao anaty fahasahiranana tanteraka ve ianao ?

    Tsarovy fa manana zo fototra ny ho velona ianao, ary manana zo ny hiaro ny ainao.

    Mivondrona ary, mitambara, manaova fifanekena iombonana, takio ny zonao !

    Manehoa hevitra, mitenena, takio amin ny fomba rehetra ny zonao.

    Manana adidy sy andraikitra ny fanjakana sy ny mpitondra hitsinjo ny zonao mba ho velona.

    Firenena iombonana ity, harena iombonana no misy eto, ary Nosy efa nomen i Zanahary ho anao !

    Takio ny anjaranao sy ny zonao !

    Tsy ampy intsony ny mimenomenona sy mitaraina, ary ny miandry fotsiny !

    Miraisa hina, atambaro ny hery, mifanomeza tanana, takio ny zonao !
    Manana adidy mitsinjo vahoaka ny fanjakana !

  • 15 septembre à 13:25 | Vohitra (#7654)

    Ry vahoaka fadiranovana sy mahantra,

    Tsy i Ravalo na i Rajao na i Deba na i Andry na i Naoribera na ny hafa no miantoka ny ainao !

    Ny fanjakana Malagasy no tokony hiantoka ny fahavelomanao !

    Takio amin ny fanjakana izany zo hananao mba ho velona izany, izany no atao hoe zon olombelona !

    Tsy ianao no kamo fa ny asa no tsy misy.

    Tsy ianao no tsy tia ho salama fa ny vola hividianana fanafody no tsy misy.

    Tsy ianao no tsy tia ny ho velona fa ny vola amidy sakafo no tsy misy.

    Mivondrona ary, mitambara, manaova dina sy fifanekena, mifanomeza tanana, takio ny zonao mba ho velona, aza misaratsaraka, miaraha mitaky ny zonao !

    Anontanio ary ny fanjakana :

    Aiza ny asa ?

    Aiza ny anjaranao amin ny harena misy eto amin ity Nosy ity ?

  • 15 septembre à 13:25 | alucard65 (#547)

    L’état, quel état ???

  • 15 septembre à 13:31 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Tsy asiana resabe fa tsotra fotsiny.

    Tsy adala ny Fanjakana ka handray fanapahankevitra tsy ampiheverana fa aza forcer-na ho atao resaka politika ilay izy na dia miezaka mafy manao recuperation politique ary ianareo.

    TSOTRABE : Regleo izay tokony ho reglena mba ho ara-dalàna toy ireo Orinasa rehetra manara-dalàna, aloavy izay tokony ho aloha dia milamina, vita kabary fa aza mila voatsihary.

    • 15 septembre à 17:57 | Eric (#9949) répond à Mike Andriantsoa Mic Mec

      170 Milliard Ariry ? efa ary aiza no hisy vola hetra ohatrany izany ? dia akatony sy atao lavente izany ny orinasa mandeha misy olona anariviny miasa ao anatiny ?

      Mino aho fa ireo orinasa karana sy sinoa mbola betsaka no tsy mandoa 22 entreprises no voalaza eo ambony io fa tsy nolazaina ny anarany fa ny TIKO ihany no lazaina mba ho afabaraka ?

      Tena politika io ry namana an

  • 15 septembre à 13:31 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Orinasa toy ny Orinasa rehetra io na Magro na Triple A (AAA). Ka na an’iza io na an’iza rehefa minia tsy manara-dalàna dia tsy maintsy hiaran’ny lalàna.

    Satrin’ireo Mpandraharaha hafa rehetra koa mba tsy handoha izany fa rehefa lalàna dia lalàna fa tsy hoe rehefa ny MAGRO no tsy manaiky andoha hetra ka ampiharana lalàna dia lazaina fa Ambadika politika.

    • 15 septembre à 18:32 | lé kopé (#10607) répond à Mike Andriantsoa Mic Mec

      Nahoana no tsy voasingotra ireo orinasa marobe , sinoa , Karana ,na gasy eo à fitondrana izay tsy mahaloa hetra . Mazava ho azy fa mametraka "be " ho any mpitondra izy ireo ka tsy voakitikitika .

  • 15 septembre à 13:44 | betoko (#413)

    Lé kope é
    Qui avaient dévalisé tous les magazins Zoom si non les Tiko-Boys en 2009 .Ils voulaient le mettre sur le dos d’Andry Rajoelina et le colonel Charles , pourquoi il avait l’invitation des stations de télé privées pour confirmer ses allégations ? Voilà un militaire qui n’a pas de cou.. .les

    • 15 septembre à 14:05 | arsonist (#10169) répond à betoko

      << 15 septembre à 13:44 | betoko (#413)
      << le colonel Charles ... avait l’invitation des stations de télé privées pour confirmer ses allégations. << Voilà un militaire qui n’a pas de cou.. .les

      Des quoi ... ?
      Hi-hi-hi ! Tandis que le foza mâle
      authentique jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko
      virtuel prétendu connaisseur des prostituées à Paris
      vantard adepte des voyages à Thaïlande,
      lui , en a ... des ... des ...

      Des quoi déjà ?

      Sacré betoko !

    • 15 septembre à 14:26 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Le Colonel Charles , au péril de sa vie (il a été torturé dans la prison de Tsiafahy sur ordre de qui ...)
      a osé dénoncer les pratiques mafieuses de votre équipe lors du coup d’Etat de 2009 ; il n’est pas seulement témoin de l’Histoire , mais acteur assez turbulent durant cette période trouble , pour cause de chanvre non assimilé (rongony). Il a le mérite de reconnaître ses erreurs et s’est déjà excusé auprès du laitier ,et de Feu Manandafy , pour ses dérives . Vous osez dire qu’il a pas de Cou...rage , je ne vous souhaite pas de croiser son chemin car ce n’est pas un tendre , sauf s’il s’est assagi depuis . Il n’avait qu’un seul cahier à l’Académie Militaire qui était un fourre -tout , qu’il dénommait lui même "Zaka Djiaby ".C’est pour vous dire sa détermination ...

  • 15 septembre à 13:54 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    "Comprendre le Coran est relativement simple si l’on a une bonne connaissance de la Bible. En effet c’est une version simplifiée et expurgée de partie trop difficile à comprendre !
    Exemple : La Bible dit "Tu ne tuera point". Le Coran ordonne de tuer (les non-musulmans).
    Jésus à dit : "Aimez-vous les uns les autres" sans plus de précisions sur les gens à aimer. Le Coran invite à tuer ceux qui ne sont pas reconnus...
    La Bible dit : Tu ne feras pas de faux témoignages, autrement dit tu ne mentira pas. Le Coran autorise et même recommande le mensonge dès lors que l’on parle à un non musulman.

    Je reconnais que j’ai pris trois exemples extrêmement difficile à comprendre pour un musulman... " Stomato

    Selon Matthieu (26, 26-28) :
    « Pendant le repas, Jésus prit du pain et, après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit ; puis, le donnant aux disciples, il dit : « Prenez, mangez, ceci est mon corps ». Puis il prit une coupe et, après avoir rendu grâce, il la leur donna en disant : « Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude, pour le pardon des péchés. »
    N’est-ce pas du cannibalisme Mr Stomato ?

    Dans la sourate V -Table Servie - Al-Ma’ida du Coran
    La sourate Al-Ma’ida est la cinquième sourate du Coran. Elle comprend 120 versets. Les principaux thèmes de cette sourate sont les missions d’Îsâ/Jésus fils de Marie et de Moussa/ Moïse, ainsi que l’affirmation selon laquelle leurs messages sont faussés par les non-croyants juifs et chrétiens.
    Je laisse au grand Maître Stomato d’expliquer le contenu de ce Sourate.

  • 15 septembre à 13:57 | Anton (#8594)

    Il y a longtemps que les pratiques mafieuses de ce délinquant fiscal -entre autres- auraient du être sanctionnées et qu’il soit, enfin, condamné à hauteur de ses fraudes...en attendant les autres exactions !!

    • 15 septembre à 14:14 | arsonist (#10169) répond à Anton

      On ne sait plus qui s’est inspiré de l’attitude de qui ?
      Ra8 a-t-il inspiré les compagnies GAFA ?
      Ou est-ce l’inverse ?

      Les GAFA et certains grands pays ont aussi des bisbilles d’ordre fiscal !
      Mais ces grands pays n’ont même pas eu l’idée de fermer aucune de ces sociétés ou compagnies GAFA !

      A Mada , AAA est fermée par les foza [avant très probable liquidation totale ?] pour d’obscures raisons de basses manœuvres de basse politique .

  • 15 septembre à 14:06 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Dans son sens littéral, le Coran peut se traduire dans tous les langues n’est-ce pas ?
    Il y a aussi le sens ésotérique du Coran :
    « Le Coran a une apparence extérieure et une profondeur cachée, un sens exotérique (tafsîr) et un sens ésotérique (ta’wîl) ; à son tour, ce sens ésotérique recèle un sens ésotérique (cette profondeur a une profondeur, à l’image des Sphères célestes emboîtées les unes dans les autres) ; ainsi de suite, jusqu’à sept sens ...
    C’est ce sens ésotérique que les marabouts et les initiés utilisent dans le traitement des maladies disons "diaboliques".
    Dans le Coran , Dieu Tout-Puissant mentionne Jésus/Issa ibn Mariam pas moins de 36 fois.
    Stomato, vous devez nous expliquer cela aussi n’est-ce pas ?

  • 15 septembre à 14:27 | Isandra (#7070)

    Ainsi va la vie professionnelle de Ravalomanana racontée par JR, le seul journaliste d’investigation sérieux à Madagascar.

    "Il (Ravalo) aura vite fait de faire disparaître le dossier fiscal de son entreprise (impôts impayés de 197.920.396.632 fmg et procès-verbal du 09 Novembre 2001 pour fausses déclarations, minorations, défaut de déclaration et non-paiement de droits et taxes, et ventes sans factures). Car il avait nommé, en tant que Dg des impôts, Jonah Randriambololona, alors conseiller fiscal de Tiko et déjà au départ pour la retraite. Il faut aussi se souvenir qu’à la même époque, un incendie avait ravagé les locaux de Tiko de Tanjombato. Il paraît que le feu purifie tout… Mais on ne peut pas tout faire disparaître sans laisser aucune trace. « Mpamosavy mandeha alina aza misy mahita » (la sortie nocturne d’une sorcière a toujours un témoin). La vérité remonte au moment où on l’attend le moins…
    Les filiales de Tikoland, Fanampy Rice Sa et Tiko Sa doivent aussi quelque 967.600.000 ariary à la Sonapar qui a eu le malheur de leur avancer cette somme en guise de capital de démarrage. Actuellement, ce dossier n°402-Ap se trouve en appel. Comme l’est le dossier n°41-Ap sur l’argent emprunté à la société d’assurances Aro, d’un montant de 18.187.287.614,40 ariary. Impayés à ce jour. Sûre d’être au-dessus des lois, grâce à son fondateur devenu président de la république, la société Tiko SA s’est permis de ne pas s’acquitter des coûts de prestations médicales pour son personnel dirigeant. Ainsi, le Pavillon Sainte Fleur de l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (Hjra) d’Anosy a été obligé de traîner Tiko SA devant le tribunal de Commerce pour le non-paiement de 2.082.943,28 ariary. Où en est-on au sujet de ce dossier ?

    En fin de compte, l’empire Tiko n’aura été qu’un gigantesque conglomérat commercial, protégé par le Président Ravalomanana, qui n’a eu de cesse d’être un très mauvais payeur dans tous les domaines : non-paiement des factures de la société Delated & Fils par la société Tiko Oil Products ou Top ; non-paiement, par le groupe Tiko, du coût de 40.000 sacs de ciment (soit 680.000.000 ariary) appartenant à la société Seimad ; non-paiement, par la société Tiko S.A., d’une créance de 200.000 dollars à la société Céréalis S.A. (à propos de céréales, c’est évident). Dernière en date : l’expulsion des sociétés Top et Magro du terrain d’Ankorondrano, appartenant à la Chambre de Commerce et d’industrie d’Antananarivo. Les deux sociétés « tikoesques » ne lui avaient pas payé le loyer qui a fini par s’élever à 22.080.000 ariary. Si l’on fait la somme de tous ces impayés, cela nous donne des dettes s’élevant à 250 milliards d’anciens francs arrondis (un euro ayant alors valu, à l’époque, en moyenne 3.000 ariary et un ariary 5 anciens francs malgaches). Ces chiffres ne peuvent pas s’inventer. C’est le fruit de longs mois d’investigations. Tout est vérifiable au tribunal d’Anosy et dans les sociétés citées."

    https://www.madagate.org/madagascar-informations-politiques/a-la-une/7548-marc-ravalomanana-deballage-sur-7-ans-de-pouvoir.html

    • 15 septembre à 14:35 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Et les impôts :

      "En juillet 2009, 1.940 tonnes de riz saisis chez la société Magro ont été mis en vente publique. Car cette filiale de Tiko devait à la Direction générale des Impôts, une somme d’impayés chiffrés à 204.075.718,56 ariary. Par ailleurs, les services des Douanes ont révélé le non-paiement de droits et taxes à l’importation d’une valeur de 26.066.764,982 ariary. Cela a été payé in extremis le 10 mars 2010. Pourquoi avoir attendu ? Du côté d’Air Madagascar, les impayés de la société Tiko s’allongent. Nous en étions à 1.527.207.964,32 ariary. (...)

      Notez bien "mis en vente publique", que les détracteurs ont inventé dérobés par la HAT.

    • 15 septembre à 14:59 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Isandra

      Je vois que les comptes ont été scrutés jusqu’au dernier centime (ariary). On a même trouvé les impayés sur les factures médicales et les sacs de ciment.

      Tout ce que j’espère c’est que, au prochain gouvernement, on scrute les plus grosses magouilles, trafic de bois de rose, détournements de fonds, dont actuellement les aides pour la pandémie, la roue tourne, bientôt votre tour🤡

    • 15 septembre à 15:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vazahagasy taratasy,

      On n’a pas besoin d’attendre le prochain régime, il suffit que les journalistes d’investigation fassent sérieusement leur boulot et arrêtent les suppositions et les affirmations gratuites.

      Au boulot les fainéants dirait Macron.

    • 15 septembre à 15:18 | kartell (#8302) répond à Isandra

      @ Isandra

      Seriez-vous donc cette macroniste qui s’ignore de « ici, c’est la France ! »...
      Olivier 2 est au bord de la crise cardiaque !....

    • 15 septembre à 16:08 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Journaliste sérieux d’investigation ? Demandez aux deux journalistes Malagasy Gaêlle Borgia ,ayant remporté le prix Pulitzer du New York Times (excusez moi du peu , pour TV5 Monde)et la jeune Razafimanantsoa œuvrant sur France 24, leurs avis , elles vous riront au nez ...Il est indéniable que son style d’écriture n’a rien à envier aux meilleurs , mais son contenu sélectif , avec un penchant pour défendre votre calife à tous vents ,nuit à sa réputation . Comment peut on écrire l’Histoire de notre Pays , en effaçant la période transitoire de son analyse ??? Bref , chacun sa référence ,et je vous laisse le soin de rendre honneur au vôtre ...

    • 15 septembre à 18:37 | Eric (#9949) répond à Isandra

      Tsy olana ange ny fitakina ny HETRA eh

      Fa izao kosa efa tafatsangana ilay orinasa tao aorinany ny 2009 izay potika tanteraka mihitsy dia tafaverina indray tsy nisy nanampy io fa voaverina tsara indray

      Ny hahapotika any ilay izy ve no tanjona ?

      Azo atao ange ny maka ny vola miditra aminy ilay orinasa AAA isantaona dia vita tsy afaka handaha ireo fa izaohakatona io dia tsy hamokatra dia aiza no hamerenana any ilay izy

      2016 vao tafaverina niasa daholo ilay orinasa TIKO

  • 15 septembre à 14:31 | Shalom (#2831)

    Tsikaritra.
    Tsy resaka politisa hoe ity resaka ity ?
    Asehoy ny kaontin’i Injet, ny orin’asan’i pierre bleue, ny an’i noribera sns ...
    Ho hitantsika hoe nahoana no tsy takiana ny hetra tsy naloan’ ireo ? Efa hatramin’ny 2009 !
    Inona no dikan’izany ?
    Ny vandana an-tavan’ny sasany hita fa ny tay ambany oron’ny tena tsy ren’ny tena fofona akory aza.

    • 15 septembre à 14:38 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Shalom

      Salama NAMA.

      Avelao andeh ry NAMA a !!!

      Misy ANTONY LALINA io fahanginan’Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA.

      Samiaa velonaina.

    • 15 septembre à 14:39 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Shalom,

      Mba manaova hoatran’i JR mikaroka, manao fanadihadiana dia avoaka hohitan’ny be sy ny maro.

      Hatreto aloha raha mbola tsy nahazo famaizana nadritran’ny fitondran’ny TIMHVM, dia mazava fa madio izay, satria efa nikaroka ireo fa tsy nahita.

    • 15 septembre à 21:09 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Matoriandro,

      Ianareo ihany no nandrangitra hoe kitiho io raha sahy.

      Io izao ny kapoakany mihitsy no kitihina, amin’ny fotoana Etat d’urgence sanitaire. Tsy afaka mihetsika ireto zanany mamon-drongony ireny,...

    • 15 septembre à 21:34 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Shalom

      @ isandra

      Mialà amiko ry satana.

  • 15 septembre à 15:24 | diego (#531)

    Bonjour,

    Si les dirigeants et les responsables politiques étaient conscients de la situation économique dans lequel leur pays se trouve, notamment aujourd’hui avec une pandémie et une récession économique, ils réfléchiraient avant d’ordonner la fermeture d’une entreprise ou une usine.

    Ne doit-on pas aujourd’hui privilégier les emplois ?

    On ne doit pas fermer aucune entreprise, pas à Madagascar, pour non payement des impôts.

    Économiquement suicidaire pour le pays, et c’est une attitude économique idiote.

    Il est difficile de croire que le pouvoir ordonne la fermeture des locaux de la société qui appartient à Ravalomanana n’a aucune motivation politique :

    - c’est ni plus ni moins un meurtre politique, en droit pénal, on l’appelle, un meurtre, mais ici c’est politique, avec préméditation.

    La chute de Ravalomanana a été, à mon sens, une occasion manquée pour la classe politique et les partis politiques malgaches et leurs leaders respectifs, de remettre tous les compteurs à zéro.

    Il y a eu un début de sortie de crise assez intéressant dans la mesure où, les partis politiques malgaches se sont organisés pour conduire un gouvernement d’Union National dont les deux missions ont été clairement très bien définis :

    - s’occuper des affaires courantes ;

    - et préparer et organiser sous peu des nouvelles élections.

    Je ne suis pas certains que les groupes des personnes et les politiciens qui ont fait capoter ces deux objectifs veuillent la sortie de Madagascar d’une crise Constitutionnelle et souhaitent défendre la souveraineté politique du pays.

    Il me paraît assez évident que la classe dirigeante et la classe politique malgache sont manipulées, mécaniquement très affaiblies.

    L’Armée et la Justice ont été les Institutions en état de mettre fin à une crise Constitutionnelle en obligeants les partis politiques et leurs leaders à revenir aux urnes. La seule manière pour préserver la souveraineté nationale.

    Quand une crise Constitutionnelle est constatée, on ne parle plus de la légitimité ou de la légalité. Juridiquement, il faut revenir aux processus électoraux, pour éviter que le pays ne tombe dans le piège de résoudre une crise Constitutionnelle politiquement.

    On constate par exemple au Mali que le piège n’est pas loin si le pays ne respecte pas les 18 mois de transition aboutissant à une élection pour pouvoir mettre fin au coup d’Etat militaire.

    • 15 septembre à 17:40 | Anton (#8594) répond à diego

      A toutes fins utiles, il serait plus juste de dire que les entreprises du sieur Ra-8 ne sont pas fermées au sens où vous l’entendez mais font l’objet d’une fermeture administrative provisoire dans l’attente du règlement des sommes impayées depuis des lustres (2002) et ce malgré de multiples rappels depuis qu’il n’est plus à la tête de l’Etat (avant, de fait, il s’auto-amnistié, le coquin) ; rappels qu’il ignore superbement et qui continue donc à augmenter sa ’cagnotte’ de plusieurs milliards (173 ..plus ce que lui a rapporté cet argent gratuit) ; il est donc loisible pour l’ancien despote de se mettre en règle envers ses dettes (augmentées je l’espère, sinon ce sera un cadeau, des intérêts de retards aux taux légal et d’une amende conséquente) pour que le litige soit clos et les entreprises ré-ouvertes. Le reste n’est que littérature et fabulation !!!
      La balle est dans son camp et il ne tient qu’à lui...
      D’ailleurs ne dit-on pas que ’qui paye ses dettes s’enrichit’ ?

  • 15 septembre à 15:36 | arsonist (#10169)

    Manquements foza dans la culture "com’ " très prisée des foza !

    1. les investigations dans le domaine fiscal doivent être faites par les journalistes [de préférence d’obédience foza] plutôt que par les agents officiels du fisc
    2. les sanctions doivent être établies par les foza abonnés à ces journaux foza , plutôt que par un tribunal officiel .

    Ce dénommé JR est un journaliste foza dont la rigueur foza et l’objectivité foza ainsi que l’autorité foza et la compétence foza sont très largement au-dessus de celles des agents officiels du fisc , selon les foza dont la porte-parole est la besileo foza femelle isandra .

    Les abonnés foza des médias foza sont les juges foza qui supplantent les juges officiels des tribunaux officiels de commerce gasy .

    Et qui oseraient dire après tout cela que l’actuel Etat gasy serait un Etat totalement et complètement foza ? Qui ?

    Ah ! Ces mauvaises langues ! On n’arrrive jamais à les faire taire !

    << 15 septembre à 14:39 | Isandra (#7070) répond à Shalom ^
    << Shalom,
    << Mba manaova hoatran’i JR mikaroka, manao fanadihadiana dia avoaka hohitan’ny be sy ny maro.
    << Hatreto aloha raha mbola tsy nahazo famaizana nadritran’ny fitondran’ny TIMHVM, dia mazava fa madio izay, satria efa nikaroka ireo fa tsy nahita.

    <<15 septembre à 15:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^
    << Vazahagasy taratasy,
    << On n’a pas besoin d’attendre le prochain régime,
    << il suffit que les journalistes d’investigation fassent sérieusement leur boulot
    << et arrêtent les suppositions et les affirmations gratuites.
    << Au boulot les fainéants dirait Macron.

    • 15 septembre à 17:41 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-joany,

      Efa tenenina hoe aza manao be ambosika rehefa mihinana, izao resté en travers de votre gorge ny foza. Kaikay ça fait mal !. Mila misotro CVO dia misinda.

    • 15 septembre à 17:59 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      C’est vrai !
      C’est même pire !
      Les foza ne me restent en travers de la gorge .
      Je les ai vomis .
      Ils sont trop dégueux .
      Désolé ! Mais je vais me rincer la bouche .
      Beurk !

    • 15 septembre à 20:10 | saint-augustin (#9524) répond à arsonist

      Arsonist,Shalom,lé kopé, ne défendez plus le voleur.Mettez-vous du bon côté de l’histoire, il est encore temps.
      Je commence à être fier de Car ;Il faut faire tomber ce voleur et le reste ce sera plus facile
      de lutter contre la corruption.
      Les complices ,les différents kartels sont en panique .
      LUTTONS CONTRE LA CORRUPTION et L’IMPUNITÉ

    • 15 septembre à 20:16 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Il y a des abrutis qui ne savent même pas où est leur place !

      Ai-je jamais demandé conseil à un colonialiste attardé qui , de plus , ne cause même pas la langue des Natifs du pays ?

  • 15 septembre à 17:14 | betoko (#413)

    Selon le journal L’Express de Madagascar, l’ile Maurice vient de licencier 250 ouvriers malagasy de leur zone France et ils seront obligés de rentrer à Madagascar.
    Parmis ces ouvriers il y a combien de femmes ? Seront elles obligées de se prostituer une fois arrivées au pays ? Donc suivant la logique de certains , le gouvernement mauricien est le seul responsable si ces femmes malagasy se prostituent.
    Pendant le régime de Marc Ravalomanana, les policiers de Saint Denis de la Reunion ont surpris des femmes malagasy en flagrant délit de prostitution et elles étaient en possession de passe port diplomatique .Colère de l’Etat français , ne vous étonnez pas s’il est très difficile voir impossible à une femme malagasy si l’ambassade de France refuse de délivrer un visa pour une femme malagasy qui voulait voyager toute seule à destination de l’ile de La Reunion

    • 15 septembre à 18:21 | arsonist (#10169) répond à betoko

      C’est bizarre .
      Les proxénètes auraient-ils droit à des pensions de retraite comme s’ils avaient été des travailleurs honnêtes ?

    • 15 septembre à 18:52 | Jipo (#4988) répond à betoko

      C ’est a votre Pays et les kombas qui le dirigent comme vous : de leur donner du travail et si vos filles vont se prostituer à Ambatoloaka, (entre autres) c ’est exclusivement de votre faute et celle de personne d’ autre !!!, plus NOC tu meurs !!! c ’est la faute à vos géniteurs , a part copuler comme des lapins, vous savez faire autre chose ?

  • 15 septembre à 18:21 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Gasy d’Antananarivo

    - Monsieur RA8 doit aussi rendre les biens qu’il a pris aux gens jusqu’au dernier Ariary ...

    - Vous voulez être Président Mr RA8 ? montrez l’exemple : PAYER VOS IMPÔTS ...

    • 15 septembre à 18:24 | kunto (#7668) répond à kunto

      - Monsieur le DGI : Contrôlons tous les grandes sociétées présent à Madagascar , ils doivent TOUS payé leurs impôts , pas seulement Mr RA8 .

      - Pas d’impôts = Pas de développement ( trop d’aide tue l’aide ) .

  • 15 septembre à 18:44 | Jipo (#4988)

    Bonsoir.
    En cette période de omby gras, quoi de plus judicieux que de fermer des entreprises et surtout mettre leurs salariés au band.
    Le fait de fermer ces sociétés va certainement renflouer le trésor public !!!
    Il gagne konbien germain ??? pour d’ aussi judicieuses et fines manœuvres ...
    A qui profite le crime ?

  • 16 septembre à 00:01 | lysnorine (#9752)

    Re DGI :
    « Des irrégularités fiscales dont des IMPAYÉS D’IMPÔTS QUI CUMULERAIENT DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES est la principale raison avancée par l’administration fiscale. »

    Nahoana moa no NAVELA NIAVOSA nandritra ny taona maro ireo hetra tsy voaloa ireo ?

    Iza avy no ANARAN’NY TOMPO ANDRAIKITRA tamin’izany fanaovana TSIRAMBINA izany ny RAHARAHAM-PANJAKANA ANAKARAMANA ny VOLAMBAHOAKA azy ireo ka TSY NANAO ny ADIDINY ARA-DALÀNA, na ny tao amin’ny « Direction des Impôts », na ny tao amin’ny « Direction du TRÉSOR » ?

    Mazava ho azy fa tokony HENJEHINA sy SÀZINA MAFY DIA MAFY izy ireo ary ho ROAHINA tsy hiasa amin’ny Fanjakana intsony raha tàny ka mbola amperin’asa.

    Tsy vitan’izany fa ilaina hanaovana FANADIHADIANA hatramin’ny antsipiriany ny TOE-BOLA AMAN-KAREN’izy ireo TSIRAIRAY AVY, ary ilaina FAKAFAKAINA ny FANAMBARANA momba ny hetrany izay nataon’izy ireo nandritra ny FOLO TAONA lasa (fa tsy nandritra ny EFA-taona farany ihany akory !) sy OHATRINONA no HETRA NALOANY marina nandritra ireo fe-potoana ireo. Ny valin’izany fanontaniana izany hatramin’ny antsipiriany no ilaina amin’Ingahy DGI ka tokony ho VOASAN’ny « BIANCO » sy ny « INSPECTION D’ÉTAT » ary koa ny « investigative journalists » avy eo.

  • 16 septembre à 00:49 | Shalom (#2831)

    15 septembre à 20:10 | saint-augustin (#9524) répond à arsonist ^

    Arsonist,Shalom,lé kopé, ne défendez plus le voleur.Mettez-vous du bon côté de l’histoire, il est encore temps.
    ...
    LUTTONS CONTRE LA CORRUPTION et L’IMPUNITÉ


    Qui défend qui ?
    Quand certains parlent de l’application de la loi, ils souhaitent à ce qu’elle soit appliquée pour TOUT LE MONDE.
    1) Soi disant il y a 22 entreprises qui ont été fermées, pourquoi ne parle-t-on que de AAA ou TIKO ou Ra8, et les autres ?
    2) Corruption : l’histoire de Madagasikara inclut la période de transition, pourquoi la DGI ferme les yeux sur cette période ? Le Bianco, c’est pire, il ne ferme pas les yeux mais s’endort et ronfle carrément.
    3) Impunité : où sont passés les tonnes et des tonnes de bois de rose retrouvés au palais de Mavoloha et au camp des R3A lors de la prise du pouvoir par les putschistes dont le chef est actuellement apprenti prm. Laisser ce sujet dans les fonds des abîmes signifie impunité
    4) Voleur : ce n’est pas parce que les foza crient "voleur" qu’ils peuvent cacher qu’ils sont pire ?
    à commencer par les élections. Ne pas payer les impôts n’est rien face à une élection truquée à base de doublon qui signifie : voler 5 ans de la vie de la NATION.

  • 17 septembre à 10:05 | observateur (#3486)

    Je ne vois pas la logique : on empêche une société de faire de l’argent en la fermant pour l’inciter à payer son impôt. Nous savons tous que le secteur privé est déjà moribond à la suite de la crise du covid-19 et on en rajoute ! Merci président !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS