Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 26 octobre 2021
Antananarivo | 02h44
 

Coopération

Crise sanitaire

La Banque mondiale à la rescousse du secteur tourisme et de l’agro-business

mercredi 16 décembre 2020 | Mandimbisoa R.

Un crédit supplémentaire de 33 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) vient d’être approuvé par le conseil d’administration de la Banque mondiale pour Madagascar. Il s’agit d’un financement supplémentaire pour soutenir le projet intégré de pôles de croissance et de corridors Sop-2 (PIC 2.2).

Ces fonds devraient permettre à soutenir la résilience économique et le secteur privé, entre autres le soutien aux micros, petites et moyennes entreprises (MPME) dans les secteurs du tourisme et de l’agrobusiness en phase de reprise.

« Le secteur du tourisme a été le plus durement touché par la pandémie à Madagascar. Dans le contexte de Covid-19, la continuité du PIC 2.2 qui soutient le tourisme et l’agrobusiness est une priorité et contribuera à répondre et à atténuer les impacts économiques de la crise actuelle dans ces deux secteurs. La reconstitution de ces fonds est donc importante, compte tenu de la gravité et de la longévité de la crise actuelle », a déclaré Marie-Chantal Uwanyiligira, représentante de la Banque mondiale à Madagascar.

Mais il reste à savoir si ce financement supplémentaire puisse apporter une réponse, ne serait-ce qu’en partie aux requêtes de la Confédération de tourisme de Madagascar (CTM) qui, une semaine plus tôt, avait lancé un appel à l’aide à l’État et aux partenaires techniques et financiers.

Le Groupe de la Banque mondiale prévoit de mobiliser jusqu’à 160 milliards de dollars sur une période de 15 mois qui s’achèvera en juin 2021, afin d’aider plus de 100 pays à protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l’économie. Ce montant comprend notamment 50 milliards de dollars sous forme de nouveaux dons et de prêts à des conditions très favorables fournis par l’IDA, ainsi qu’une enveloppe de 12 milliards de dollars à financer l’achat et la distribution de vaccins contre la COVID-19 dans les pays en développement.

Lundi dernier, le conseil d’administration de la Banque mondiale a également approuvé un crédit supplémentaire de 50 millions de dollars, dans le cadre de la mise en œuvre du projet PRODUIR, consistant à assainir les quartiers défavorisés de la Commune urbaine d’Antananarivo.

107 commentaires

Vos commentaires

  • 16 décembre 2020 à 08:53 | rakoto-neutre (#8588)

    Faly ery fa misy mpamatsy vola, kanefa dia ny faramandimby no handoa ny trosa. Dia mahazo matoritory ianao ry Gasikarako fa itondrandry zareo hena. Asa moa rahz mba tafapaka any amin-dry zareo angatahana vola ny fanampiana na mivily lalan kafami..tobaka ny vola, fa h@zao dia ny vahiny no migoga sy mitatandavana ny mamy eto amintsika, fa zay mba fampandrosoana ny vahoaka hiala @ fahantrana dia RESAKA KA ATAO, ronono an-tavy TSY AZO SOTROINA,

    • 16 décembre 2020 à 19:04 | Krista Kristiaoe (#10737) répond à rakoto-neutre

      Dia tsy mba menatra ve ?

      Malaza ho manankarena i Madagasikara kanefa dia tsy mahavelontena fa miantso vazaha vahiny hamelona ny zanaka velomina antokantrano.

      Kanefa tsy tonga maimaimpoana ny vazaha vahiny fa maka tambiny amin’ ny harena antrano rehefa tsy hain’ ny Malagasy tompontrano ny mampiasa azy.

      Oviana ihany vao ho tonga saina ?

    • 18 décembre 2020 à 12:06 | Ibalitakely (#9342) répond à rakoto-neutre

      " ...stimuler la productivité agricole, et renforcer la sécurité alimentaire », déclare Marie-Chantal Uwanyiligira, représentante de la Banque mondiale à Madagascar... ".
      Nul n’est sans savoir que le budget alloué au ministère de l’agriculture présenté dans le PLFI par le gouvernement a été déchiqueté par l’assemblé national pour augmenter le budget du ministère des sports. Même la BM en est surement au courant ?? Vu le revirement à 180° de Tinoka Roberto sur la place du 13 mai en 2018 dont la raison d’être était premièrement AOKA IZAY NY KOLIKOLY, & qui déclarait tout à coup NY ANAY NY FIFIDIANANA IHANY ... & arrivent par la suite la fameuse histoire de doublons, de tsy azo raisina sady tsy mitombona, de candidat ird prisonniers mais élus quand même, de bonbons sucettes, d’écrans plat & on en passe. On ne serait point étonné si pour cette élect° sénatoriale serait élu à la place de la candidate Rasoa un certain Randria qui n’était même pas dans la liste des candidats [dans ce cas azo raisana sady mitombona par Joany Eric Rakotoarisoa].

  • 16 décembre 2020 à 08:53 | Besorongola (#10635)

    Changeons de disque.. J’en peux plus avec ces millions au quotidien...

    APRÈS LEUR COUP RÉUSSI ILS APPELLENT TOUS À LA DIALOGUE AVEC L’OPPOSITION ET D’OUBLIER LE PASSÉ.
    ANDRY RAJOELINA, OUATTARA, ALPHA CONDÉ MÊME COMBAT.

    Un français qui bombe sa torche comme un coq nain (dixit Obama) est toujours présent.
    ...Lors de son discours d’investiture le président Ouattara invite l’opposition au "dialogue"

    Le président Alassane Ouattara prête serment lors de la cérémonie d’investiture de son 3ème mandat présidentiel. 14 décembre 2020, Abidjan (Côte d’Ivoire)
    © Sia Kambu/Pool via AP
    14 DÉC 2020.

    Le président ivoirien Alassane Ouattara a invité lundi 14 décembre, lors de son discours d’investiture, l’opposition au "dialogue". Il a promis une reprise des négociations sur la commission électorale en vue des législatives du premier trimestre 2021.

    Le président Alassane Ouattara, 78 ans, a été investi ce 14 décembre pour un troisième mandat controversé à la tête de la Côte d’Ivoire lors d’une cérémonie au palais présidentiel d’Abidjan. Treize chefs d’Etat africains étaient présents (Bénin, Burkina Faso, Congo-Brazzaville, Ethiopie, Ghana, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Sierra Leone, Togo).

    Parmi les invités de marque à cette cérémonie, l’ancien président français Nicolas Sarkozy, qui avait soutenu M. Ouattara lors de la crise post-électorale de 2010-2011
    Le président Obama avait laissé la France et la Grande-Bretagne prendre la tête des opérations militaires, relayées par l’Otan. Washington avait alors parlé de son « rôle leader » tout en affirmant vouloir « laisser la main » à ses alliés français, britanniques et autres membres de la coalition. Mouammar Kadhafi a été tué en octobre 2011. Ensuite, le pays s’est rapidement délité.

    A Madagascar, le rôle de la France dans la prise de pouvoir de Rajoelina fait débat

    Publié le : 08/05/2012 - 06:29
    d’Antananarivo RFI/Marie Audran
    Texte par :
    RFI

    A Madagascar, l’élection présidentielle française a fait la Une de toute la presse francophone, sans exception, lundi 7 mai 2012. La présidence de Nicolas Sarkozy a marqué le paysage politique de Madagascar. C’est pendant son mandat, en 2009, qu’a eu lieu la prise de pouvoir d’Andry Rajoelina, qui a renversé le président de l’époque, Marc Ravalomanana. La position de la France, pendant et depuis cet événement, continue de faire débat. Avec l’élection de François Hollande à la présidence de la République française, l’opposition au régime de transition appelle à un changement.

    A Madagascar une partie de l’opinion publique pense que la France a soutenu, voire organisé, la prise de pouvoir d’Andry Rajoelina. Selon Mamy Rakotoarivelo, président de la Chambre basse du Parlement, et chef de la mouvance qui soutient l’ex-président Marc Ravalomanana, la présidence de Nicolas Sarkozy laisse un souvenir, au minimum, « mitigé » : « dès que monsieur Ravalomanana est parti, on a senti que la France avait une position plutôt tranchée en faveur du coup d’Etat qui a été organisé à Madagascar, et donc on a senti un a priori plutôt positif pour monsieur Andry Rajoelina l’auteur du coup d’Etat, de la part de la France ».

    Pour justifier ces propos, le président du Congrès de la transition cite trois noms : « Claude Guéant qui était à l’époque secrétaire général de l’Elysée, monsieur André Parrant qui est le conseiller Afrique de Nicolas Sarkozy, monsieur Bourgi qui est le conseiller occulte, le tenant de la Françafrique à l’Elysée, ... ont fait des déplacements assez périodiques à Madagascar pour assurer monsieur Rajoelina du soutien de la France. »

    Andry Rajoelina : "Mon candidat sera le nouveau président de Madagascar"
    Entretien. L’actuel président malgache, ancien DJ de 39 ans, a été interdit de se présenter à l’élection présidentielle fin décembre par la communauté internationale.

    Propos recueillis par Sébastien Hervieu(Abidjan, correspondance)
    Publié le 09 novembre 2013 à 12h19 - Mis à jour le 09 novembre 2013 à 16h35

    Ancien disc-jockey de 39 ans et ex-maire d’Antananarivo, l’actuel président de la transition, Andry Rajoelina, a pris le pouvoir à Madagascar en 2009, soutenu par une partie de l’armée et de la population. Le second tour de l’élection présidentielle opposera, le 20 décembre, le candidat de l’actuel homme fort du pays à celui de l’ancien président Marc Ravalomanana.

    Andry Rajoelina : Je ne pouvais pas soutenir officiellement un candidat au premier tour car ma mouvance avait plusieurs candidats. Je voulais qu’il y ait une égalité de chance. Mais dans la coulisse, j’ai soutenu Hery Rajaonarimampianina. J’ai donné des consignes. Mes ministres l’ont soutenu. Pour le second tour, c’est désormais clair : Hery Rajaonarimampianina est le candidat de la mouvance Rajoelina, le candidat de la révolution.
    Investiture d’Andry Rajoelina : Nicolas Sarkozy parmi les invités

    Cérémonie d’investiture d’Andry Rajoelina en présence de Nicolas Sarkozy

    Comme prévu, l’investiture d’Andry Rajoelina, nouveau président de Madagascar, s’est déroulée ce samedi 19 janvier 2019, au stade Mahamasina en présence de chefs d’Etats. Trois anciens présidents malgaches étaient également conviés à la cérémonie. A leurs côtés se trouvait Nicolas Sarkozy.
    Fabrice Floch • Publié le 21 janvier 2019 à 11h33, mis à jour le 2 septembre 2019 à 16h01

    • 16 décembre 2020 à 09:16 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Lire un français qui bombe sa torse plutôt...

    • 16 décembre 2020 à 16:06 | Stomato (#3476) répond à Besorongola

      Qui bombe son torse !

    • 16 décembre 2020 à 16:59 | saint-augustin (#9524) répond à Besorongola

      La question est :pourqoui la population d’ANTANANARIVO a élu un disc joker comme Maire ?
      Pour moi un homme politique doit aimer son peuple sans distinction de race, d’ethnie ou de province .Vous avez vu ce qui est arrivé à Mr Trump:FIRED !
      Ce qui arrivera à d’autres à Mcar !

    • 16 décembre 2020 à 19:20 | lé kopé (#10607) répond à Besorongola

      Le départ , et l’emprisonnement de l’ancien Président de la Côte d’Ivoire par le tribunal International de La Haie , ressemble à s’y méprendre au scénario de la destitution de Sieur Ravalomanana en 2009 .Peut on admettre , qu’un autre Pays , en l’occurrence , l’ancien Colonisateur , puisse déloger un Chef d’Etat en Fonction , Laurent Gbagbo, avec son Armada Militaire , aux yeux du Monde entier, et sans que Personne ne trouve à redire ?La Convention de Vienne , signée le 23 Mai 1969 , stipule qu’aucun Pays ne doit s’arroger le droit de disposer de la destinée d’un autre Pays . L’ex Dirigeant de la Côte d’Ivoire a purgé une peine de 10ans , avec l’approbation d’un Procureur (une), originaire d’Afrique ,et à la solde des grandes puissances . Il en fut de même pour le laitier qui a dû abdiquer avec armes et bagages , sous la menace d’un pistolet . Dernière similitude , les deux présidents élus ont été interdits de retour dans leurs Pays respectifs , car ils risquaient de renverser la vapeur . Et tout ça à l’aide d’un nain qui bombe le torse ,comme un coq en pâte(pattes) dans la ...Boue

  • 16 décembre 2020 à 08:58 | Besorongola (#10635)

    AOKA HADINOINA NY LASA HOY RAJOELINA !

    Ce samedi 19 janvier 2019, Andry Rajoelina est entré, pour l’éternité, dans l’histoire en étant officiellement investi, président de la République de Madagascar.
    Six chefs d’Etats d’Afrique et l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy étaient présents au stade de Mahamasima pour assister à l’événement.
    L’ancien président français avait reçu, Andry Rajoelina à l’Elysée en décembre 2011 et a gardé d’excellentes relations avec celui-ci.
    Contrairement au mois dernier, et son voyage en Géorgie, Nicolas Sarkozy ne représentait pas Emmanuel Macron.

    La France officiellement représentée.

    D’ailleurs, l’actuel président de la France a félicité Andry Rajoelina par courrier, dès le lendemain, de la proclamation de son élection. Dans cette lettre, Emmanuel Macron écrivait qu’il serait représenté le 19 janvier par le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères.
    Le Japon avait délégué à cette cérémonie le député Akiba, membre du groupe parlementaire Japon-Madagascar. La Chine était également présente, via le vice-président de la présidence consultative politique et du peuple Chinois.

    Maurice, Ghana, Japon, Chine également présents

    Les deux délégations les plus importantes étaient celles de l’île Maurice et du Ghana. Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo est venu accompagner de 38 personnes écrit lexpressmada.com.
    L’île sœur se démarquait, également, avec la présence de Fazila Jeewa-Daureeawoo, vice Premier ministre, suivi d’un parterre de dirigeants et de politiques qui travaillent en permanence avec la Grande île.
    La COI (Commission de l’Océan Indien) tout comme l’Organisation internationale de la francophonie étaient également présentes, sans oublier les milliers de Malgaches qui garnissaient les gradins du stade.

    Publié le : 15/12/2020 - 20:26

    Le président guinéen Alpha Condé lors de sa prestation de serment pour un 3 ème mandat , le 15 décembre 2020.
    Le président guinéen Alpha Condé a prêté serment ce mardi 15 décembre à Conakry dans le Palais Mohammed V placé sous haute sécurité, lors d’une cérémonie en présence d’une douzaine de chefs d’État africains et de représentants de la France, de la Cédéao ou encore des Nations unies.

    Avec notre correspondant à Conakry, Mouctar Bah /rfi.

    C’est dans l’imposant palais Mohammed V que la cérémonie de prestation de serment d’Alpha Condé s’est déroulée en présence d’une dizaine de chefs d’État africains et de milliers d’invités guinéens.

    Parmi les chefs d’État, étaient présents le ghanéen Nana Akufo-Addo, également président en exercice de la Cédéao, Idriss Déby du Tchad, Denis Sassou-Nguesso du Congo et Georges Weah du Libéria.

  • 16 décembre 2020 à 09:47 | Isandra (#7070)

    Tout cela marque la confiance de nos partenaires à ce régime et que tout ce que celui-ci a entrepris jusqu’à là, leur satisfait.

    Ces bailleurs trouvent qu’ils prennent le bon chemin vers l’émergence du pays, et que l’argent alloué est bien géré et utilisé à bon escient, arrive aux destinations, sinon, ils auraient déjà coupé ces financements comme c’était le cas en 2008, par suite de laquelle plusieurs projets ont été suspendus pendant la période qui suit.

    Cette confiance ouvre des autres portes pour Madagascar, afin que nous puissions trouver plus des partenariats pour mettre en œuvre plusieurs projets de développement et réaliser l’IEM. 

    • 16 décembre 2020 à 10:29 | rakoto-neutre (#8588) répond à Isandra

      vous êtes aveuglées par le TANAMASOANDRO et ne savez que de louer les dirigeants, continuez on verra

    • 16 décembre 2020 à 11:38 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rakoto-neutre,

      Sur un lieu hostile comme celui-ci, c’est nécessaire, sinon, les gens croiraient que rien ne marche dans notre pays, et que les dirigeants ne font rien, alors qu’en réalité, ils sont présents sur tous les fronts, en même temps, pour faire face ces crises et faire tourner l’économie.

    • 16 décembre 2020 à 16:08 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Oui, il n’est pas vrai de dire que rien ne marche.

      Il vaut mieux dire que pas grand chose ne marche dans ce pays.
      Ou encore qu’il y a très peu de choses qui tombent en marche dans ce pays.

    • 16 décembre 2020 à 17:39 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Stomato,

      C’est normal, cette crise sanitaire laquelle a économiquement réduite l’année 2020 en année blanche pour plusieurs pays au monde, tout tourne au ralenti, y compris Madagascar.

      Macron et Trump, etc ont dû décaler les réalisations de plusieurs projets, sans cette crise celui-ci aurait été réélu, selon les sondages avant Covid.

      La découverte de notre remède, nous a permis d’éviter le pire sur le plan médical, par contre, elle ne nous a pas permis d’empêcher les impacts sur le plan économique, du fait que notre économie dépend beaucoup des marchés et partenariats internationaux.

      Seule la chine qui s’en sort bien, selon le rapport du régime en place,

    • 16 décembre 2020 à 19:58 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      >>Stomato,

      C’est normal, cette crise sanitaire laquelle a économiquement réduite l’année 2020 en année blanche pour plusieurs pays au monde, tout tourne au ralenti, y compris Madagascar.<<

      Toujours la même rengaine !
      C’est pas ma faute c’est de la faute des autres !

      Comme le kéré, c’est le principal produit permettant la rentrée de devises à Madagascar.
      Et c’est pérenne comme solution.

  • 16 décembre 2020 à 10:10 | I MATORIANDRO (#6033)

    Nofafan’ny mpandrindra ny resako teo ; Tsy maninona fa manao ny asanao ianao.

    Averina ihany fa tafahoatra ny kitoatoa ataon’reto vendrana ray trano tsy mahaay ninin reto.

    Mialà.

    • 16 décembre 2020 à 20:21 | lé kopé (#10607) répond à I MATORIANDRO

      Isandra ,
      L’ étude de la réhabilitation de la RN42 date du pouvoir du Flibustier ,et jusqu’à maintenant , cette route est un enfer pour les usagers . Ne racontez pas d’histoires pour endormir le peuple ! Pourtant la réfection de cette route permettrait aux habitants à faire circuler leurs produits , vu que la population a une vocation agricole et d’élevage . Il faudrait que vous commenciez à refaire tous les ponts , et penser à faire des Etablissements Hospitaliers , pour éviter de transporter les malades dans des conditions précaires .Mais , nous y croyons dur come fer , comme toutes les promesses durant les propagandes .

  • 16 décembre 2020 à 10:11 | Isandra (#7070)

    Les infos d’Isandra :

    - Grâce aux efforts des forces de l’ordre, ce district n’est plus classé zone rouge, il est complètement pacifié, les actes de dahalos sont complètement endigués.

    Le camp militaire mis en place à Ambalamidera II est actuellement opérationnel, qui assurera la pérennité de la sécurité dans cette zone, et la construction de camp de gendarmerie à Mahazoarivo est en cours.

    - Le projet de l’électrification des communes d’Isorana et Soatanana sera en route, et l’ADER qui réalisera les travaux et que le GIZ-PERER assurera une partie de son financement.

    J’ai eu une discussion avec un haut responsable du ministère de travaux public, la réhabilitation de la RN 42 est à l’étude.

    Que demande l’Isandra !

    • 16 décembre 2020 à 16:11 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      >>J’ai eu une discussion avec un haut responsable du ministère de travaux public, la réhabilitation de la RN 42 est à l’étude.<<

      Ouf, on a eu peur, on a cru lire : la réhabilitation de la RN 42 est à terminée !

      On lira cela en 2120 ?

    • 16 décembre 2020 à 17:11 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Stomato merci pour la correction !

      Vous voulez plutôt dire la réhabilitation de la RN 42 est terminée n’est-ce pas ?

  • 16 décembre 2020 à 10:25 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Que ferions-nous sans ces PTF étrangers n’est-ce pas ?
    Isika hanateran-kira indray ve no hilaza tsy mahay mandihy !
    Na isika hanateran-tsira indray ve no hilaza tsy mahay mahandro !

  • 16 décembre 2020 à 10:33 | nez_gros (#10715)

    Nez-gros : Chercheur Producteur d’idée, Les Banques et les Etats vont mal partout, mais plus ils vont mal , plus ils sont généreux
    https://korii.slate.fr/biz/banques-europe-tempete-2021-impayes-dettes-creances-douteuses-bce-bad-bank

    - La santé ou la crise du système bancaire, est le symptôme révélateur de la maladie de toute une économie

    Donner de l’argent sans contrôle en amont et en aval , alors qu’on se prétend être une banque relève d’une folie ou de la complicité,

    - Depuis quand une Banque quelconque donne aux pauvres, mieux, elles donnent sans vérification, et sans sanction, et cela depuis longtemps
    - La banque Mondiale reste toujours une banque, avec quelque différence avec les banques commerciales (difference minime)
    Que cache tout cela ??? En tout cas c’est FLOU

    - "Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup" Martine AUBRY

    - « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » Albert Einstein.

    - "Quand un Filou (filoha), se mêle dans un truc Flou, c’est un Flop assuré(pour Madagascar)
    Citation de Nez-gros

    Nez-gros : Chercheur Producteur d’idée

    • 16 décembre 2020 à 11:27 | elena (#3066) répond à nez_gros

      - et quand un Filou nous pique notre flouze, il ne nous reste plus que le blues.
      Fingers in ze nose.

    • 16 décembre 2020 à 12:05 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @Elena, bravo, j’ai tout de suite capté ton Punchline. je vais le noter celui-là... et on peut allonger la liste :
      Avec les FOOZe qui pique nos flooze c’est toujours la Loose, et donc le Loza

      T’as capté ou pas ?

      par contre fingers in the noose, c’est un poil méchant quand même pour moi, nez-gros... non ? t’as capté ou pas ?

    • 16 décembre 2020 à 12:14 | elena (#3066) répond à nez_gros

      👍
      Non, ce n’est pas méchant de ma part, juste une association de mots. Mais j’ai l’esprit taquin et votre pseudo n’est il pas un tantinet provocateur ?

    • 16 décembre 2020 à 12:16 | elena (#3066) répond à nez_gros

      Et bravo pour l’association la loose et loza ! 👍 👍

    • 16 décembre 2020 à 12:31 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @Elena, j’avoue,mon pseudo est un peu provocateur , je valide...
      en tout cas j’ai tout bien capté, you did it !

  • 16 décembre 2020 à 10:35 | Isandra (#7070)

    J’ai déjà écrit ici que pour que Madagascar se développe rapidement, nous avons besoin de 90 milliards de dollars de financements avec décaissement rapide et d’un seul coup, pas dans dix ans. C’est bien proportionnel à nombre d’habitants et notre superficie.

    Plusieurs sont les projets à financer et dans tous les domaines.

    • 16 décembre 2020 à 10:56 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandra

      Plusieurs sont les projets à financer et dans tous les domaines.

      Bien sur mais si les Gens n’ont pas à manger, s’ils ne peuvent pas se soigner et s’ils n’ont pas accès à une éducation digne de ce nom ça ne sert à rien de Financer une Partie de Sauterie à coté !!!
      A force de vouloir tout faire on ne fait rien dixit Mr Macron concernant un Pays Africain.

    • 16 décembre 2020 à 12:02 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Maestro,

      Tout est prévu dans ces financements de 90 Milliards. Les filets de sécurité, les financement de l’étape de lancement ou période de transitoire, etc

    • 16 décembre 2020 à 14:32 | rakoto-neutre (#8588) répond à Isandra

      Oh ! Isandra faut pqs rêver, qui va t"octroyer une telle somme en un seul bloc. Même un pays doté de toutes ressources fort en économie ne convaincra les prêteurs les plus riches à fournir cet colossal argent sans une contre-partie considérable.

    • 16 décembre 2020 à 14:35 | rakoto-neutre (#8588) répond à Isandra

      Oh ! Isandra faut pqs rêver

    • 16 décembre 2020 à 15:58 | pisokely (#9950) répond à Isandra

      c est quoi agrobusiness ??? c est le tantsaha !qui se leve a 04h du matin ou bien le soi disant tantsaha a la tele ? ou soit disant operateur economique mais en faite collecteur qui roule 4 X4 ???

    • 16 décembre 2020 à 20:26 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      On croyait que les finances étaient déjà prêtes ? Après l’élection donc , on change de fusil d’épaule , et on admet qu’il n’y a plus d’oseilles , mais c’était juste pour rire ...

  • 16 décembre 2020 à 10:48 | lysnorine (#9752)

    Re rakoto-neutre 16 décembre à 08:53
    Faly ery fa misy mpamatsy vola [MPAMPANJANA-BOLA] no izy, kanefa dia NY FARAMANDIMBY no handoa ny trosa [MANDRAKIZAY DORIA ANTARANAONA ALAOVALO !!]
    & I MATORIANDRO 16 décembre à 09:03
    « KOLIKOLY IRAISAM-PIRENENA ZANY NO MISY ETO ???! » [Tsy eto ihany fa eran’i Afrika zanatanin’ny Firenena Mihodi-potsy taloha !]

    Misy lahatsoratra ity mivaofy tsara ireo voalazanareo ireo :
    « L’AGENDA SECRET DE LA BANQUE MONDIALE ET DU FMI »
    Par Peter Koenig
    29 novembre 2020
    https://www.mondialisation.ca/lagenda-secret-de-la-banque-mondiale-et-du-fmi/5651468

    La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) travaillent main dans la main – en harmonie. Non seulement ils PRÊTENT RÉGULIÈREMENT D’ÉNORMES SOMMES D’ARGENT AUX RÉGIMES CRIMINELS DU MONDE ENTIER, MAIS ILS FONT AUSSI CHANTER LES NATIONS PAUVRES pour qu’elles acceptent LES CONDITIONS DRACONIENNES IMPOSÉES PAR L’OCCIDENT. En d’autres termes, la BM et le FMI sont coupables des plus atroces VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME.[...]

    La Banque mondiale, ou Banque pour la reconstruction et le développement (BIRD), a été officiellement créée pour administrer LE PLAN MARSHALL POUR LA RECONSTRUCTION DE L’EUROPE DÉTRUITE PAR LA GUERRE. Le plan Marshall est une donation des États-Unis et porte le nom du secrétaire d’État américain George Marshall, qui l’a proposé en 1947. Ce plan a permis d’accorder 13,2 milliards de dollars d’aide étrangère aux PAYS EUROPÉENS QUI AVAIENT ÉTÉ DÉVASTÉS PHYSIQUEMENT ET ÉCONOMIQUEMENT PAR LA SECONDE GUERRE MONDIALE. Il devait être mis en œuvre de 1948 à 1952, une période bien trop courte bien sûr, et s’étendre jusqu’au début des années 1960. En termes actuels, le plan Marshall vaudrait environ dix fois plus, soit quelque 135 milliards de dollars.

    Le plan Marshall était et est toujours UN FONDS RENOUVELABLE, REMBOURSÉ PAR LES PAYS CONCERNÉS, AFIN DE POUVOIR ÊTRE CÉDÉ. L’ARGENT DU PLAN MARSHALL A ÉTÉ PRÊTÉ PLUSIEURS FOIS et a donc été très efficace. LA CONTREPARTIE EUROPÉENNE du Fonds Marshall administré par la Banque mondiale était une banque nouvellement créée sous l’égide du ministère allemand des finances, la BANQUE ALLEMANDE pour la reconstruction et le développement (KfW – acronyme allemand de « KREDITANSTALT FÜR WIEDERAUFBAU »).

    La KfW, en tant qu’homologue européen de la Banque mondiale, EXISTE TOUJOURS et se consacre PRINCIPALEMENT à des PROJETS DE DÉVELOPPEMENT DANS LE SUD GLOBAL, désormais essentiellement GRÂCE À DES FONDS DU GOUVERNEMENT ALLEMAND et à des emprunts sur les marchés des capitaux allemands et européens. LA KFW COOPÈRE SOUVENT AVEC LA BANQUE MONDIALE DANS LE CADRE DE PROJETS COMMUNS. Aujourd’hui, il existe toujours un département spécial au sein de la KfW qui s’occupe exclusivement de l’argent du Fonds du plan Marshall. Ces fonds encore renouvelables sont utilisés pour prêter aux régions pauvres ont été utilisés en particulier pour intégrer l’ancienne Allemagne de l’Est dans l’actuelle « Grande Allemagne ».

    Deux éléments du PLAN MARSHALL sont particulièrement frappants et dignes d’intérêt. Tout d’abord, le plan de reconstruction a créé un lien, UNE DÉPENDANCE ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET L’EUROPE, cette même Europe qui a été en grande partie détruite par les forces alliées occidentales, alors que la Seconde Guerre mondiale a été en grande partie gagnée par l’Union soviétique, les énormes sacrifices de l’URSS – avec 25 à 30 millions de morts selon les estimations. Ainsi, LE PLAN MARSHALL A ÉGALEMENT ÉTÉ CONÇU COMME UN BOUCLIER CONTRE LA RUSSIE COMMUNISTE, C’EST-À-DIRE L’URSS.

    ALORS QU’OFFICIELLEMENT L’UNION SOVIÉTIQUE ÉTAIT UN ALLIÉ DES PUISSANCES OCCIDENTALES, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, en réalité l’URSS communiste était un ennemi juré de l’Ouest, en particulier des États-Unis. Avec l’argent du plan Marshall, les États-Unis ont acheté l’alliance de l’Europe, une DÉPENDANCE QUI N’A PAS PRIS FIN À CE JOUR – et qui a empêché, et empêche toujours, l’Europe d’établir des relations normales avec la Russie, même si l’Union soviétique a disparu il y a trois décennies. La guerre froide qui a suivi la Seconde Guerre mondiale contre l’URSS – également basée sur des mensonges flagrants – a été le témoignage direct d’une autre farce de propagande occidentale – que la plupart des Européens n’ont pas encore saisie à ce jour.[...]

    Et maintenant, en ces temps de Covid, c’est relativement facile. LES PAYS PAUVRES, en particulier ceux du Sud, DÉJÀ ENDETTÉS PAR LA PANDÉMIE, AUGMENTENT LEUR DETTE EXTÉRIEURE AFIN DE FOURNIR À LEURS POPULATIONS LES BESOINS FONDAMENTAUX. C’EST DU MOINS CE QU’ILS VOUS FONT CROIRE. Une grande partie de la dette accumulée par les pays en développement est UNE DETTE INTÉRIEURE OU INTERNE, comme la dette du Nord global. IL [ELLE] N’A PAS VRAIMENT BESOIN D’INSTITUTIONS DE PRÊT ÉTRANGÈRES POUR EFFACER LA DETTE LOCALE. OU AVEZ-VOUS VU L’UN DES PAYS RICHES DU NORD EMPRUNTER AU FMI OU À LA BANQUE MONDIALE POUR MAÎTRISER SA DETTE ? Pas vraiment.

    ALORS POURQUOI LE SUD tomberait-il dans le panneau ? EN PARTIE À CAUSE DE LA CORRUPTION, en partie à cause de la coercition et en partie à cause du CHANTAGE. Oui, le chantage, l’un des plus grands crimes internationaux imaginables, étant commis par les principales institutions financières internationales sous la charte de l’ONU, la BM et le FMI.

    (Hotohizana)

    • 16 décembre 2020 à 10:51 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re rakoto-neutre 16 décembre à 08:53 : « NY FARAMANDIMBY no handoa ny trosa [MANDRAKIZAY DORIA ANTARANAONA ALAVALO !]
      & I MATORIANDRO 16 décembre à 09:03 « KOLIKOLY IRAISAM-PIRENENA ZANY NO MISY ETO ???! »
      « L’AGENDA SECRET DE LA BANQUE MONDIALE ET DU FMI »
      (Tohiny]

      Par exemple, le monde entier se demande COMMENT UN ENNEMI INVISIBLE, UN CORONAVIRUS, AIT FRAPPÉ LES 193 PAYS MEMBRES DES NATIONS UNIES EN MÊME TEMPS, si bien que le Dr Tedros, directeur général de l’OMS, a déclaré LE 11 MARS UNE PANDÉMIE – sans aucune raison puisqu’il n’y avait eu que 4 617 cas dans le monde. Cela a eu comme conséquence un verrouillage au niveau mondial le 16 mars 2020. Sans aucune exception. Certains pays n’ont pas pris la situation au sérieux, comme le Brésil, la Suède, le Bélarus, certains pays africains, comme Madagascar et la Tanzanie. Ces derniers ont élaboré leurs propres règles et ont réalisé que le port du masque faisait plus de mal que de bien et que la distanciation sociale détruirait le tissu social de leurs cultures et des générations futures.

      Mais l’État profond obscur et diabolique ne voulait rien avoir à faire avec les pays « indépendants ». Ils devaient tous suivre le diktat venu d’en haut, de l’élite des Gates, Rockefeller… et autres, rapidement renforcée par Klaus Schwab, le fondateur du Forum économique mondial (FEM). SOUDAIN, ON REMARQUE AU BRÉSIL, UNE AUGMENTATION DRASTIQUE DE NOUVEAUX « CAS », sans se poser des questions à propos des tests de dépistage, PEU IMPORTE QUE LES FAMEUX TESTS PCR NE SOIENT PAS FIABLES, SELON LA PLUPART DES SCIENTIFIQUES DE RENOM (voir Pascal Sacré, COVID-19 : RT-PCR ou comment enfumer toute l’humanité. le 14 octobre 2020) (SEULS LES SCIENTIFIQUES VENDUS ET CORROMPUS, soit ceux rémunérés par les autorités nationales, FONT ENCORE LA PROMOTION DES TESTS RT-PCR). Le président du Brésil Bolsonaro a été déclaré positif au coronavirus [Covid-19] et le nombre de décès a augmenté de façon considérable – parallèlement à l’effondrement de l’économie brésilienne.

      (Hofaranana)

    • 16 décembre 2020 à 10:56 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re rakoto-neutre 16 décembre à 08:53 : « NY FARAMANDIMBY no handoa ny trosa [MANDRAKIZAY DORIA ANTARANAONA ALAOVALO !]
      & I MATORIANDRO 16 décembre à 09:03 « KOLIKOLY IRAISAM-PIRENENA ZANY NO MISY ETO ???! »
      « L’AGENDA SECRET DE LA BANQUE MONDIALE ET DU FMI »
      (Tohiny sady farany)

      COÏNCIDENCE ? PAS VRAIMENT.

      La Banque mondiale et / ou le FMI apportent une aide (!) considérable, principalement sous forme D’ALLÉGEMENT DE LA DETTE, soit sous forme DE DONS, soit sous forme DE PRÊTS À FAIBLE TAUX D’INTÉRÊt. MAIS AVEC D’ÉNORMES CONDITIONS : vous [gouvernements] devez suivre les règles établies par l’OMS, VOUS DEVEZ SUIVRE LES RÈGLES RELATIVES AUX TESTS ET FAIRE LA VACCINATION, OBLIGATOIRE, DE LA POPULATION QUAND LE VACCIN SERA DISPONIBLE. Si vous vous conformez à ces règles et À D’AUTRES RÈGLES propres à votre pays, COMME LAISSER LES SOCIÉTÉS OCCIDENTALES EXPLOITER VOS RESSOURCES NATURELLES, CONTINUER À PRIVATISER VOS INFRASTRUCTURES ET SERVICES SOCIAUX, vous pouvez recevoir, de la part de la Banque mondiale et du FMI, une aide(!) financière.

      En mai 2020, le groupe de la Banque mondiale a annoncé que ses opérations d’urgence pour lutter contre la COVID-19 avaient déjà atteint 100 PAYS EN DÉVELOPPEMENT – où vit 70 % de la population mondiale – avec des prêts de plus de 160 milliards de dollars. Cela signifie qu’aujourd’hui, 6 mois plus tard et AU MILIEU DE LA « DEUXIÈME VAGUE », LE NOMBRE DE PAYS ET LE NOMBRE DE PRÊTS OU DE SUBVENTIONS DE « SECOURS » DOIVENT AVOIR AUGMENTÉ DE MANIÈRE EXPONENTIELLE, POUR ATTEINDRE PRÈS DE 193 PAYS MEMBRES DES NATIONS UNIES. Ce qui explique comment tous, littéralement tous les pays, même les pays africains les plus contestataires, comme Madagascar et la Tanzanie, parmi les plus pauvres des pauvres, ont succombé à la coercition ou au chantage des tristement célèbres institutions de Bretton Woods.

      Ces institutions ne se disputent pas POUR GÉNÉRER DES DOLLARS, CAR LE DOLLAR EST UNE MONNAIE FIDUCIAIRE, QUI N’EST SOUTENUE PAR AUCUNE ÉCONOMIE – mais qui peut être PRODUITE LITTÉRALEMENT À PARTIR « D’AIR CHAUD » ET PRÊTÉE AUX PAYS PAUVRES, SOIT SOUS FORME DE DETTE, SOIT SOUS FORME DE DONS. Ces pays, désormais et pour la pression des institutions financières internationales, DEVIENDRONT À JAMAIS DÉPENDANTS DES « MAÎTRES OCCIDENTAUX DU SALUT ». Covid-19 est l’outil parfait pour que les marchés financiers puissent faire passer les actifs du bas vers le haut.

      AFIN DE MAXIMISER LA CONCENTRATION DES RICHESSES AU SOMMET, UNE OU DEUX, VOIRE TROIS NOUVELLES VAGUES DE COVID POURRAIENT ÊTRE NÉCESSAIRES. Tout cela est prévu, le FEM a déjà prévu les scénarios à venir, par son livre tyrannique « Covid-19 – The Great Reset ». Tout est prévu. Et nos intellectuels occidentaux le lisent, l’analysent, le critiquent, mais nous ne le déchiquetons pas – nous le laissons reposer, et nous regardons comment le mot se déplace dans le sens de la Réinitialisation. Et LE PLAN EST EXÉCUTÉ CONSCIENCIEUSEMENT PAR LA BANQUE MONDIALE ET LE FMI, TOUT CELA SOUS LE PRÉTEXTE DE FAIRE LE BIEN POUR LE MONDE.

      Qu’est-ce qui est différent du rôle de la Banque mondiale et du FMI avant « la pandémie Covid-19 » ? – EN FAIT, IL N’Y A RIEN DE DIFFÉRENT. Cependant LA CAUSE DE L’EXPLOITATION, DE L’ENDETTEMENT, DE L’ESCLAVAGE EST DIFFÉRENTE. Quand la Covid-19 est arrivée, C’EST DEVENU DAVANTAGE FACILE POUR LA BM ET LE FMI DE MANIPULER LES PAYS. Avant la crise Covid-19 et jusqu’à la fin de 2019, les pays en développement, pour la plupart riches en ressources naturelles convoités pour la richesse de leurs territoires en pétrole, en or, en cuivre et autres minéraux étaient ciblés par la BM et le FM.

      Ils pourraient bénéficier D’UN ALLÈGEMENT DE LA DETTE, APPELÉ PRÊT D’AJUSTEMENT STRUCTUREL, QU’ILS AIENT OU NON RÉELLEMENT BESOIN DE CETTE DETTE. Aujourd’hui, CES PRÊTS ONT DES NOMS, DES FORMES ET DES COULEURS VARIÉS, littéralement COMME DES RÉVOLUTIONS DE COULEUR, par exemple, souvent sous forme d’opérations D’AIDE BUDGÉTAIRE – je les appelle simplement DES CHÈQUES EN BLANC – PERSONNE NE CONTRÔLE CE QUI SE PASSE AVEC L’ARGENT. Cependant, LES PAYS DOIVENT restructurer leur économie, RATIONALISER LEURS SERVICES PUBLICS, PRIVATISER L’EAU, L’ÉDUCATION, LES SERVICES DE SANTÉ, L’ÉLECTRICITÉ, LES AUTOROUTES, LES CHEMINS DE FER – ET ACCORDER DES CONCESSIONS À L’ÉTRANGER POUR L’EXPLOITATION DES RESSOURCES NATURELLES.

      La plupart de ces FRAUDES – LA FRAUDE SUR LE « VOL » DES RESSOURCES NATIONALES, passe inaperçue du grand public, mais les PAYS DEVIENNENT DE PLUS EN PLUS DÉPENDANTS DES PAYEURS OCCIDENTAUX – LA SOUVERAINETÉ DES PEUPLES ET DES INSTITUTIONS A DISPARU. IL Y A TOUJOURS UN CORRUPTEUR ET UN CORROMPU. Malheureusement, ils sont toujours omniprésents dans le Sud. [...]

      Article original en anglais :

      IMF
      The Secret Agenda of the World Bank and the IMF, le 19 novembre 2020.
      https://www.globalresearch.ca/secret-agenda-world-bank-imf/5729877

    • 16 décembre 2020 à 12:54 | Turping (#1235) répond à lysnorine

      Lysnorine ,
      Bonne analyse !
      Pour renforcer vos dires ,j’ai fait un copier /coller sur un extrait d’une étude approfondie concernant le FMI depuis la création de Bretton/woods .
      À l’aide de quelques propositions élémentaires de la théorie monétaire, nous avons montré que la création du FMI s’inspirait d’une analyse erronée de la crise monétaire des années 1930 ; que, de plus, par sa nature, il ne peut résoudre les problèmes qu’il est supposé résoudre, mais au contraire les aggrave et les multiplie ; et que, pour cette raison, toute réforme du FMI est vaine. Pour stopper l’impérialisme dont il est l’instrument, pour diminuer l’exploitation du grand nombre d’Africains qui n’appartiennent pas aux classes politiques, pour réduire la dépendance politique de l’Afrique vis-à-vis de l’Occident, il est nécessaire, tout simplement, de supprimer le FMI.
      À l’aide de quelques propositions élémentaires de la théorie monétaire, nous avons montré que la création du FMI s’inspirait d’une analyse erronée de la crise monétaire des années 1930 ; que, de plus, par sa nature, il ne peut résoudre les problèmes qu’il est supposé résoudre, mais au contraire les aggrave et les multiplie ; et que, pour cette raison, toute réforme du FMI est vaine. Pour stopper l’impérialisme dont il est l’instrument, pour diminuer l’exploitation du grand nombre d’Africains qui n’appartiennent pas aux classes politiques, pour réduire la dépendance politique de l’Afrique vis-à-vis de l’Occident, il est nécessaire, tout simplement, de supprimer le FMI.
      Voici ce lien très intéressant :https://journals.openedition.org/labyrinthe/310
      Et la fabrication des planches à billets dans toute cette histoire ?

    • 16 décembre 2020 à 12:58 | Turping (#1235) répond à lysnorine

      C’est parti en doublon l’extrait ,désolé !

    • 16 décembre 2020 à 19:14 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re Turping 16 décembre à 12:54 répond à lysnorine
      « Pour stopper l’impérialisme dont il est l’instrument, pour diminuer l’exploitation du grand nombre d’Africains qui n’appartiennent pas aux classes politiques, pour réduire la dépendance politique de l’Afrique vis-à-vis de l’Occident, il est nécessaire, tout simplement, de supprimer le FMI. » [du moins de prendre ses distances avec, sinon LE QUITTER carrément, pour Madagascar et ses homologues, les « ÉTATS-MENDIANTS » de l’Afrique anciennement colonisée. ]

      cf nos anciens posts :

      1. – lysnorine 22 novembre 2016 à 08:16 | (#9752) répond à Jipo ^
      https://www.madagascar-tribune.com/Liens-historiques-forts-renouveau,22684.html#comment326638

      « REPRENDRE LE CONTRÔLE DE LA CRÉATION MONÉTAIRE » :

      Na AVERINA AMIN’NY FANJAKANA TANTERAKA NY FIFEHEZANA NY FAMORONANA ny vola ISAN-KARAZANY REHETRA hampiasaina ato anatin’ny tokantranom-pirenena malagasy.

      Izany no tena tokony ho zokin-draharaha lehibe indrindra amin’izay mpitondra fanjakana sy izay tena mpanao pôlitika ary fanahy ka mikatsaka marina ny hanarenana ny tokantranom-pirenena malagasy iray manontolo. Ambaran’izany avy hatrany ny FANDRAVANA TANTERAKA - miaraka daholo ! - ny RAFITRA REHETRA misy ankehitriny eo amin’ny ny FITANTANANA NY VOLAM-PIRENENA MALAGASY, ny fandaminana ny tranom-bola sy ny fampisamboram-bola amin’ny ekônômia, fifehezana ny volam-panjakana eo amin’ny firafitry ny fidirany sy fivoahany ao amin’ny vatam-bolany isan-karazany rehetra, sns., omban’ny FANATSAHARANA AVY HATRANY NY PÔLITIKA FANAOVANA VARO BOBA NY HARENA ANKIBON’NY TANY SY FIVAROTAN-TANINDRAZANA ARA-BAKITENY AMIN’NY ORINASA VAHINY avy any ivelany.

      Mazava ho azy fa mifanindran-dalana amin’izany NY FITSIPAHANA NY PÔLITIKA ASESIKY NY FMI SY NY VOLA HAMPISAMBORINY, ARY RAHA ILAINA DIA NY FISINTAHANA AMINY SY NY BANKY MONDIALY.

      Lesona anankiray koa tsara tsoahana avy amin’ny prezidà amerikanina vao voafidy - Donald TRUMP -, dia ny fialana amin’ny OMC (ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE), izay tandra vadin-koditr’izany fananganana rafitra vaovao izany. Atodika amin’ny Atitany voalohany indrindra ny firafitry ny pôlitika hampitomboana ny vokatry ny famokaram-karem-pirenena (ÉCONOMIE INTROVERTIE) fa tsy amin’ny any Ivelany intsony tahaka ny natao hatramin’izay (économie extravertie) ka nampitombo hatrany hatrany ny fahantrana amam-pahoriana mianjady amin’ny sarambaben’ny vahoaka malagasy ;

      2. – lysnorine 26 octobre 2020 à 23:05 répond à Ra-Jao
      https://www.madagascar-tribune.com/Les-prix-et-les-factures-doivent-etre-affiches-en-ariary.html#comment449766%20

      « Dans le système de « TAUX DE CHANGE FLOTTANTS » en vigueur de nos jours, initié par la suppression du système de « taux de change fixes », établi à Bretton Woods en juillet 1944, mise en marche par l’ABOLITION en août 1971, sous la présidence de Richard NIXON de la CONVERTIBILITÉ DE l’US$ EN OR, il n’y a plus de
      « dévaluation » mais « DÉPRÉCIATION » plus ou moins continue d‘une monnaie suivant l’humeur et les anticipations des « acteurs sur les marchés. D‘ailleurs le FMI qui aurait dû alors être SUPPRIMÉ définitivement a été vite RECYCLÉ comme INSTRUMENT DE NÉO-COLONISATION des États INCAPABLES de se développer »...

      3. – lysnorine 27 octobre 2020 à 09:29 répond à Ra-Jao ^

      « Les concepts usuels de « CONVERTIBILITÉ » de la monnaie présentent peu d’intérêt dans ce système de taux de change flottants, en particulier, si les politiques économiques visent, d’abord et avant tout, la réduction de la pauvreté de la masse de la population. Par contre, la mise en œuvre rapide de la « CONVERTIBILITÉ EN OR » du MGA serait indiquée, ce qui, bien sûr, requerrait, AU PRÉALABLE, UNE RÉVOLUTION « NATIONALISTE » dans son système de PRODUCTION et de COMMERCIALISATION INTERNE et EXTERNE [ainsi que dans celui des PIERRES PRÉCIEUSES aussi d’ailleurs !], comprenant notamment :

      . l’élimination des sociétés étrangères et de leurs prête-noms Malagasy ;

      . LE RÔLE EXCLUSIF ET SOUVERAIN DE LA BANQUE CENTRALE en la matière (MONOPSONE ET MONOPOLE) dont, par ailleurs, l’ « AUTONOMIE » imposée par l’IDÉOLOGIE politico-économique du FMI et de la Banque Mondiale devra être IMPÉRATIVEMENT SUPPRIMÉE ; etc.. : autrement dit, LA SOUVERAINETÉ MONÉTAIRE DE L’ÉTAT DOIT ÊTRE EFFECTIVEMENT RÉTABLIE.

  • 16 décembre 2020 à 11:20 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    A chaque crédit contracté et engagé, c’est l’équivalent d’impôts dans le futur…

    En voilà encore un crédit supplémentaire, nous, en tant que contribuables en sommes reconnaissants, oui admettons-le, mais dans le cas de ce projet, c’est un financement additionnel pour soutenir la première phase…Alors, on vous demande à vous, il faudra nous éclairer sur :

    • Les résultats attendus et les réalisations au cours de la première phase
    • Les activités prévues et les activités effectivement réalisées
    • Le niveau d’atteinte des indicateurs de performance de manière claire et visible
    • Les différents niveaux d’objectifs pour cette seconde phase

    Ce n’est pas un mystère pour personne, depuis les deux dernières décennies, plus le pays s’est endetté, plus la performance économique du pays chute…et on est actuellement dans les trois derniers pays les plus pauvres au monde…

    C’est vrai que là où on est, on aura besoin de crédit, c’est indéniable, mais s’il faudra emprunter, il faudra que ce soit orienté vers les secteurs productifs prometteurs aptes à générer de la valeur ajoutée et source de croissance profitable à une base élargie et inclusive…

    Mais ce qu’on est en train d’observer, c’est que le pays est sur le point de s’embourber dans un cycle d’endettement à l’infini, emprunter afin de pouvoir faire face à nos charges et stock de dettes publiques qui sont en train de s’accumuler progressivement, et dont les contribuables qui devront en supporter les conséquences dans le futur à coup de diverses privations douloureuses pour les ménages déjà pauvres et indigents actuellement…

    La Banque Mondiale accorde des crédits à des pays pauvres, surtout en Afrique et en Amérique Latine, pour les soustraire de la tentation de crédits facile auprès de la Chine pour leurs développements d’infrastructure en hypothéquant les ressources naturelles existants, seulement, les crédits octroyés par la Banque mondiale n’arrivent pas à compenser les besoins réels et immédiats dans les pays pauvres, mais dont les conséquences prévisibles restent les séries de réformes à l’infini qui ne font que faciliter l’avènement d’une bourgeoisie locale dominante et oligopolistique dans le secteur privé local…

    Mme Marie-Chantal Uwanyiligira, en tant que Représentante locale, sera évaluée plus tard par ses supérieurs hiérarchiques en termes de taux de décaissement réalisé durant sa mission à Madagascar, comme l’avait été avant elle Mme Carolie Givers…et avant elles, l’actuel Vice Président Afrique de la Banque Mondiale Hafez Ghanem, mais entre temps, le pays sera criblée de dettes sans qu’il n’y ait d’impacts tangibles ni sur les conditions et cadre de vie de la majorité de la population ni sur le niveau de l’emploi et la résorption du chômage dans le pays pour les crédits contractés…

    Mandimbisoa R. se trompe énormément s’il/elle croit qu’avec ce nouveau crédit supplémentaire, les revendications des opérateurs de la CTM seront satisfaites telles le paiement des factures Jirama pour les deux derniers trimestres, ou le paiement des cotisations sociales des employeurs dans le secteur touristique auprès de la CNAPS ou combler le gel d’impôts pour l’année en cours…

    Et j’ai bien peur qu’avec ce crédit supplémentaire, des séries de contrats de consultance seront lancées pour la réalisation de diverses études et autres analyses par le biais de prestation d’experts présumés spécialistes sectoriels qui vont livrer des rapports identiques auprès de plusieurs pays pauvres…ou d’acquisitions de matériels et équipements divers pour combler des lacunes dans d’autres projets défaillants de la Banque Mondiale auparavant…

    Aussi, il est primordial pour nous les contribuables de vous prier de nous informer sur les quatre points ci-dessus, et de clarifier en langue Malagasy la structure d’objectifs du projet en question…pour nous épargner des termes pompeux utilisés, vagues et obscurs, dénués de sens réel par rapport à nos besoins, et masquant les destinations réelles des crédits octroyés par vos soins…

  • 16 décembre 2020 à 11:38 | Vohitra (#7654)

    Bizarre des bizarres !

    Au cours des réunions de négociation dans le cadre du « Brexit », il est familier de voir les participants à tous les niveaux porter des masques et se touchant les coudes en signe de bienvenu et de convergence de point de vue ou d’idées…

    Mais sur la photo, les deux responsables, La Représentante et le Ministre, n’en portent pas du tout, et se serrent la main comme si le petit coronavirus s’est caché par peur de se faire rattraper par la chaleur de la coopération entre la Banque Mondiale et l’Etat Malagasy…

    Est-ce l’audace à l’africaine ?

  • 16 décembre 2020 à 12:16 | kartell (#8302)

    Visiblement cette pandémie donne lieu à « qui veut gagner des millions ! « et doit réjouir les potentats en place d’avoir été élus au bon endroit, au bon moment !...
    Apparemment, on fait abstraction de la bonne gouvernance qui ne semble plus être un critère de sélection, la tournée, c’est pour tous, quelque soit la hauteur du vau-l’eau local..
    On imagine que cela doit être jubilatoire dans la coulisse où l’on entrevoit déjà de requinquer les malades incurables que sont Air MAD ou la Jirama pour faire court ....
    Qui aurait pu imaginer un tel tsunami d’aides, voici, six mois auparavant, époque où l’émergence était en train de prendre l’eau, faute de liquidités et d’un encadrement vahaza fuyant le covid-organics ?’...
    Dorénavant, la donne serait en train de changer en apparence seulement et ces millions déversés vont attirer une foule d’aigrefins alléchés par cette manne à partager avec un local qui ne va pas se faire prier pour réclamer son dû !...
    Bref, nous sommes sur la bonne voie, celle qui a toujours été empruntée et qui semble être la seule offerte par l’urgence et la pétoche des plus puissants...
    Cette pandémie n’aura servi à rien, aucune leçon ne sera tirer bien au contraire, on rejoue les classiques avec une nouveauté tout de même, l’argent qui, hier, avait un certain prix est bradé tout en creusant un peu plus le fossé entre riches et pauvres mais visiblement cela ne semble pas être d’actualité !...
    Les gagnants de cette pandémie seraient les mauvais élèves d’hier ?, c’est ce qu’ils croient, aujourd’hui, un peu rapidement, semble-t-il !...

  • 16 décembre 2020 à 12:17 | Isandra (#7070)

    Certains forumistes ici ont écrits que les députés ne font que lever leur mains pour voter à l’aveuglette les lois proposées par le régime, suivre les ordres de celui-ci, ils se sont trompé.

    Ces députés ne mâchent pas leur mots pour interpeller le gouvernement sur ce qui ne marche pas, se mettent en véritables représentants du peuple, rapportent vigoureusement leur doléances, dont l’attitude loin d’être comparable à celle des députés de l’Arema et celle de députés TIM dans leur époques respectives :

    Voici des échantillons :

    "Décidément à chaque face-à-face entre les députés et le Gouvernement, il y a toujours des révélations. Après la révélation sur l’affaire des « bonbons sucettes », lors du précédent rendez-vous, hier, lors de sa prise de parole, le député Fetra Rakotondrasoa a lâché une information sur la société d’Etat Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA). L’élu dans le District de Miarinarivo demande une évaluation des dirigeants au sein de la JIRAMA. Une évaluation qui devrait être similaire à celle que doivent subir incessamment les membres du Gouvernement. Pour appuyer sa demande, le parlementaire pointe du doigt la mauvaise gouvernance au sein de la JIRAMA. Il prend l’exemple de la location par la JIRAMA de trois camions pour un montant de 560 millions d’ariary. « Si c’est ce qui se passe au sein de la JIRAMA, cela serait vraiment grave », dit-il, demandant ainsi une prise de responsabilité des responsables. 567 millions d’ariary la location de 3 camions-citernes exactement, c’est le montant qui ressort d’un document qui circule sous les manteaux, et sur lequel est manifestement basée la révélation du député Fetra Rakotondrasoa.
    Selon le document en question, un contrat a été établi entre la société JIRAMA et un prestataire pour la fourniture de trois camions pour une location. Selon les prix et la facturation inscrits dans ledit document, un premier camion serait loué pour utilisation pendant 24h sur 24 durant 90 jours pour un prix global de 243 millions d’ariary soit donc 2,7 millions d’ariary par jour. Deux autres camions seraient, eux, loués pour une utilisation maximale de 16 heures par jour, pour un prix global de 324 millions d’ariary, soit donc 1,8 million d’ariary par jour par véhicule. Ce qui fait un total global de 567 millions d’ariary. Suite à la révélation du député Fetra Rakotondrasoa, nous avons demandé la version de la JIRAMA. Sans préciser s’il s’agissait du même dossier, la société de distribution d’eau et d’électricité explique dans un message qui nous est parvenu que « En raison des problèmes d’approvisionnement en eau dans la ville d’Antananarivo, notre société JIRAMA a été dans l’obligation de prendre des mesures d’urgence. La JIRAMA a dû distribuer de l’eau par le biais de camions- citernes à partir du mois de juillet 2019. 4 camions- citernes ont été loués pour permettre cette distribution d’eau (…) ». Dans la même réponse, la JIRAMA explique que, en raison de la cherté du prix de la location, « les nouveaux dirigeants au sein de la JIRAMA ont décidé d’acheter des camions- citernes qui débarqueront avant la fin de cette année 2020, et ce, afin de permettre de limiter les dépenses de la société » La verité.mg

    TSY MIJERY ARINA AN-TAVA ;

    Ce qui est bien, de leur coté, le gouvernement écoute et entend leur rapport et leur interpellation, et prend toute de suite des mesures pour résoudre les problèmes.

    C’est une nouvelle méthode de gouvernance et relation inter-institution.

    • 16 décembre 2020 à 12:30 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Euh...echantillons ou illustrations ?

      Quand on a l habitude des echantillons de maquettes, c est normal !

    • 16 décembre 2020 à 16:19 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      >>« les nouveaux dirigeants au sein de la JIRAMA ont décidé d’acheter des camions- citernes qui débarqueront avant la fin de cette année 2020, et ce, afin de permettre de limiter les dépenses de la société » La verité.mg<<

      Les nouveaux dirigeants ont-ils prévu un budget pour l’achat de ces camions ?
      1 Ont-ils prévu une ligne budgétaire pour l’achat du carburant pour ces camions ?
      2 Ont-ils prévu une ligne budgétaire pour l’entretien de ces camions ?
      3 Ont-ils prévu des camions avec le nombre d’essieux adéquats pour ne pas détériorer les routes et pistes sous le poids de l’eau transportée ?

      Il est vrai qu’en oubliant les points 1, 2 et 3 les cout global sera moins chers que la location de camions...

  • 16 décembre 2020 à 12:39 | Besorongola (#10635)

    Isandra.
    Aza manao Ariary Zato am-pandrina e !

    16 décembre à 10:35 | Isandra (#7070)

    J’ai déjà écrit ici que pour que Madagascar se développe rapidement, nous avons besoin de 90 milliards de dollars de financements avec décaissement rapide et d’un seul coup, pas dans dix ans. C’est bien proportionnel à nombre d’habitants et notre superficie.
    6,4 milliards de dollars pour « un nouveau Madagascar »

    MÊME LE MEILLEUR NÉGOCIANT DE TOUS LES PRÉSIDENTS N’AVAIT PU DÉPASSER 6,4 DE DOLLARS !

    Elu en janvier 2014, Hery Rajaonarimampianina prend la tête d’un pays exsangue. Sa première priorité est de faire le tour des bailleurs de fonds étrangers pour convaincre les institutions internationales de réactiver les aides financières. Un défi remporté en décembre 2016, lorsqu’au cours d’une « conférence historique », le président malgache annonce que la Banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAD), l’Union européenne (UE), les agences des Nations Unies (ONU) et certains pays, comme la France, s’engagent à aider son pays à hauteur de 6,4 milliards de dollars.

    • 16 décembre 2020 à 12:52 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Chaque réussite commence par un rêve !

      Ce n’est pas parce que les Présidents précédents n’ont pas réussis que nous somme condamnés de suivre leur pas, au contraire, leur échecs nous servent des leçons pour bien préparer et construire l’avenir.

      Les bailleurs et les investisseurs sont comme la baleine qu’on peut attirer avec la belle musique.

    • 16 décembre 2020 à 13:02 | elena (#3066) répond à Besorongola

      Il y en a une qui a écouté trop longtemps le chant des sirènes !

    • 16 décembre 2020 à 16:20 | Stomato (#3476) répond à Besorongola

      >>Les bailleurs et les investisseurs sont comme la baleine qu’on peut attirer avec la belle musique.<<

      Ce n’est pas la politesse, ni le respect qui vous étouffent !

  • 16 décembre 2020 à 13:14 | Besorongola (#10635)

    COMPRENDRE POURQUOI LES PAYS RICHES AIDENT MÊME SI EUX MÊME SONT EN DIFFICULTE COMME MAINTENANT !

    Les effets secondaires de l’aide au développement
    Comment l’aide stimule les jeux de pouvoir à Madagascar
    Angéline Chartier, Mylène Rivière
    Dans Revue internationale des études du développement 2018/2 (N° 234), pages 123 à 150

    Malgré l’évolution des stratégies d’action, l’approche de l’aide par transfert de modèle d’un pays donateur à un pays récipiendaire reste décevante. Nous voulons expliquer ce (dys)fonctionnement par une analyse croisée des jeux de pouvoir, du donateur au récipiendaire, autour de deux modèles de développement appliqués à Madagascar (les paiements pour services environnementaux – PES – et la décentralisation). En effet, si l’aide se poursuit, c’est que certains acteurs savent en tirer parti. Nous souhaitons identifier ces acteurs et la manière dont ils font dévier l’aide tout en maintenant les conditions de sa pérennité. Pour cela, nous présentons une typologie d’acteurs et leurs stratégies afin de comprendre les effets secondaires de l’aide et les freins à sa remise en question.

    https://www.cairn.info/revue-politique-etrangere-2006-4-page-941.htm

    https://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_histoire_critique/a53289

    • 16 décembre 2020 à 13:54 | betoko (#413) répond à Besorongola

      Isandra et Besorongola
      Je me souviens ce que disait le filou ( filoa) Marc Ravalomanana quand il était au pouvoir
      L’argent ça coule à flot et on ne sait pas comment le dépenser et maintenant que Andry Rajoelina il sait qu’ est ce que son gouvernement pouvait en faire malgré les critiques sans fondement des jaloux et des haineux

  • 16 décembre 2020 à 13:30 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour,

    En allant sur le site Actutana, il me vient à l’esprit ces quelques réflexions hors sujet (quoique) :

    https://www.actutana.com/cest-complique-quand-un-malgache-donne-des-lecons-a-un-autre-malgache/

    Mais quand c’est un vazaha, le malgache accorde plus de crédit à ce dernier.

    Toujours dans la même veine , "tsy ampahafirin’izay manana" , des relents de jalousie de ory hava-manana :

    https://www.actutana.com/cest-complique-quand-un-malgache-donne-des-lecons-a-un-autre-malgache/#comment-195431

    L’obsession dans l’esprit du malgache de l’Avoir sur l’Être relève de la même dichotomie que le débat ayant pour sujet soit sur les personnes soit sur les idées :

    https://citation-celebre.leparisien.fr/citations/29856

    Cordialement
    YaR

    • 16 décembre 2020 à 16:24 | Stomato (#3476) répond à Yet another Rabe

      >>L’obsession dans l’esprit du malgache de l’Avoir sur l’Être relève de la même dichotomie que le débat ayant pour sujet soit sur les personnes soit sur les idées :<<

      En parlant de "l’Être", je me demande comment l’on peut parler du savoir Être à un malgache, pour la simple raison que ce verbe être n’existe pas en malagasy, ni en malgache ???

    • 16 décembre 2020 à 16:50 | Vohitra (#7654) répond à Yet another Rabe

      Bonjour YaR,

      Et votre avis et point de vue personnel alors ?

    • 16 décembre 2020 à 17:52 | Vohitra (#7654) répond à Yet another Rabe

      Manantitra ny fiarahabana anao YaR,

      Miala tsiny sahady dieny eto ampiandohana raha amin’ny fitenindrazana no hitondrako ny dinika sy tafa aminao, ny antony dia iray loha ary manandanja : mahaliana no saropady no tena mifono hevidehibe tokoa ilay fanehoankevitra narosonao, indrindra ny rohy nampifamatoranao taminy, ary miantefa manokana amin’ny Malagasy rehetra, noho izany, noheveriko fa mety amiko, amiko hoy aho tokoa raha amin’ny tenindrazana no handraisako anjara amin’ny dinika…

      Misy fehezanteny iray tena nanintona ahy tokoa tao anatin’ilay rohy tao, ary inoako fa itovizanao hevitra amin’ilay mpanoratra, dia ny hoe « Les Malagasy ne peuvent pas s’entendre… »

      Raha ny zavamisy eo anivon’ny fiarahamonina ankehitriny, eo amin’ny tanandehibe, dia marina tsy azo lavina izany fijery sy fihevitra izany. Tsy mety hitovy hevitra mihintsy ny olona, ny Malagasy…ary ataoko fanahy niniana mihintsy ny tsy manoratra hoe « fiarahamonina » na koa « mpiaramonina », manoloana ny olana sy zavamitranga ankehitriny…

      Raha vao misy hevitra mipoitra, dia avy hatrany tokoa dia ilay olona maneho ny hevitra aloha no banjinina sy dinihina, ao afara vao irosoana ny fandinihina ny heviny ; ary ireto no tsy maintsy masontsivana ampiasaina amin’izany amin’ny fibanjinana ilay naneho hevitra :

      • Karazana
      • Foko sy fihaviana
      • Fahalalana sy fari-pahaizana
      • Saranga
      • Asa fivelomana

      Aorian’ny sivana miantefa amin’ilay olona mpaneho hevitra, irosoana amin’izay ilay hevitra nambarany…

      Ary matetika tokoa, dia eo amin’ireo sivana dimy ireo no levona sy mihintsana, ary vaotsipaka ilay hevitra nivoitra…

      Eo dia mbola misy antony roa indray koa mipoitra mandritry ny sivana :

      1. Mety tsy tamin’ny fomba hifanajana sy fomba tsy hifanekena no nanehoana ilay hevitra
      2. Mety efa misy lonilony sy alahelo sahady nofonosin’ilay hevitra naroso

      Eto izany, dia mitovy hevitra aminao sy ilay mpanoratra aho raha milaza izy fa « tsy mety hifanaraka ny Malagasy », fa ny tiako asiana tsindrim-peo fotsiny dia ny hoe, eo amin’ny tanandehibe no tena miseho io tranga io, fa eny ambanivohitra kosa, dia mbola tsy azo lazaina ho mahazo vahana sy mahazo laka ilay tsy fifanarahan-kevitra…

      Ny anton’izany tsy fifanarahana izany, dia « feno fihatsarambelatsihy » ny tontolo anatanandehibe, ary tsy misy fiarahana monina mikolo fiarahana mientana sy tsy misy mitsinjo ny fahendrena loharanom-pahasoavana iombonana intsony…

    • 16 décembre 2020 à 18:15 | Vohitra (#7654) répond à Yet another Rabe

      Fa maninona tokoa ry ny olona no voatery mametraka ny sivana ?

      Tsotra ny antony : samy mahafantatra ny rehetra fa feno fihatsarambelatsihy eo anivon’ny fiarahana monina sy fiarahana miserasera ankehitriny…

      Fa inona tokoa ary no antony nahatonga io fihatsarambelatsihy io hahazo laka ?

      Satria noraisina ho raiamandreny ireo mpitondra sy mpizaka fahefana tao anaty rafitra politika, noraisina ho raiamandreny mpiahy sy mpitarika, mpitsinjo sy faka tahaka, mpisarika fandrosoana hifanekena sy hifampizarana…kinanjo, tsy izay no nitranga, fa lasa nivadika ho andian’olona mpandainga sy mpisompatra, andian’olona tia kely sy mpiremby tombontsoa manokana, andian’olona mpamorika mpamosavy fiarahamonina, ary andian’olona tsy mifototra amin’ny fampivelarana ny tanin’ny Razana…

      Rehefa nanatsiaro voafitaka sy diso fanantenana ny mpiaramonina, dia io fihatsarambelatsihy io sisa no natao fiafenana sy rano fisotro, no natao fomba hifametrahana sy hifandraisana, no natao ampinga hialofana hanafenana ny rariny sy ny marina tsy miloaka sy tsy nambara…

      Io fihatsarambelatsihy io no tena fositra sy fototry ny fahapotehana ankehitriny…ary ireo raiamandreny nivadika ho adala sy very fahendrena no nipoiran’izany…

    • 16 décembre 2020 à 18:20 | Isandra (#7070) répond à Yet another Rabe

      YAR,

      Je trouve tout à fait normal cette réaction des Malagasy qui restent au pays, parce que les plus actifs dans le Malagasy Bashing sont les andafy, pour justifier aux vazahas leur présence dans leur pays hôte.

      "Je suis ici parce que rien ne va dans mon pays".
      Cet forum est un exemple parfait.

      Certains même osent inciter les Malagasy à foutre les troubles et proférer des propos tribalistes.

      Pourtant, ils ne connaissent pas très bien les réalités ici.

      C’est dommage cette situation.

    • 16 décembre 2020 à 18:39 | Vohitra (#7654) répond à Yet another Rabe

      Ho famaranako ny fanjoriankevitro, dia andeha haka lohahevitra mitranga amin’ny resaka miteraka adihevitra lalina mety hiteraka disadisa any anaty fiarahamonina isika…

      Hoy ny anankiray, « nisy olona tsy mba nandinika tsara sy namakafaka nandritry ny fifidianana natao teto amin’ny Firenena, tsy namantatra tsara sy tsy nibanjina nitaratra ity olona hofidiana, dia avy eo nifidifidy fahatany tsy nisy fiheverana, dia izao ny vahoaka iray manontolo sy ny Firenena no mahita loza sy atambo…

      Hoy ny sasany, « fihavanampirenena sy dinika iraisana andatabatra hono no andrasany, olona samy nangalatra sy nanodina volambahoaka sy mibaby ny alahelombahoaka ireo miteny rehetra ireo, olona samy mitahiry harena maloto daholo ireo, koa iza no hanaiky izany fampihavanana anaty fitaka sy fihatsarambelatsihy izany ? »

      Amiko ho fehiny, dia tsy afaka intsony hitovy hevitra ny Malagasy maro, indrindra ny eo antanandehibe, satria…lasa nivadika ho tsy maty manota ireo noheverina ho raiamandreny, lasa nivadika ho toy ny fody an’ala mpanimba sy mpihinana ny varimbahoaka…lasa fahavalo mpambotry vahoaka.

      Rehefa mizaka sazy mafy sy henjana, rehefa voafonja sy mizaka ny valin’ny alahelombahoaka ireo tsy maty manota ireo…izay vao hihena ny fihatsarambelatsihy, izao vao hihena ny fanaovana sivana, izay vao hipetraka hiverina indray ny fifampahatokisana…

      Fa maninona moa no tsy mahasahy mampiseho ho mangarahara ho fantatry ny vahoaka ny harenany sy ny fananany ny mpitondra politika eto amin’ny Firenena ? satria tsy maty manota mizaka fahefana ve ?

    • 16 décembre 2020 à 20:37 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Miharahaba anao Vohitra,

      Tsy misy olana mihintsy ny amalinao ahy @ tenin-drazana dia ho valiako toa izany koa ianao.
      Nametraka fanavahana roa ianao momba ny Malagasy , ny mponina ao an-tanandehibe sy ny any ambanivohitra (population urbaine vs population rurale).

      Ny tonga ao an-tsaina voalohany (à priori) dia ny hoe mba maro an’isa kokoa ny olona nandia fianarana ao @ tanan-dehibe noho ny ambanivohitra (personnes éduquées).

      Entoana dia tiako marihana faha samy hafa ny atao hoe "éducation" izay azo lazaina @ teny gasy hoe fitaizana, ary "formation" izay azo adika hoe fianarana.

      Ny fitaizana dia ao anatin’ny sehatra ny ankohonana sy ny fihara-monina ary ny fianarana dia ao anatin’ny sehatra ny sekoly fanabeazam-pirenena.

      Diso izany ilay "à priori" hevitra tetsy ambony hoe "personnes éduquées" fa ny tena marina dia tokony hoe "personnes mieux formées", satria misy olona tsara taiza anefa tsy nandia fianarana ary koa etsy andaniny olona ratsy taiza na jiolahy mihintsy aza nandia fianarana tsarotra ary manana marim-pahaizana avo lenta.

      Eo koa anefa ny olona ratsy taiza sy tsy ampy fanabeazana ary ireo no tena loza miompanpana rehefa lasa filoham-pirenena toa ingahy DJ mampandiha vody. Amin’ny teny frantsay hoe "il n’arrive plus à se sentir"

      Miombon-kevitra aminao aho hoe ny "population urbaine" dia tsy mitovy fijery @ "population rurale".
      Araka ny mason’ny maha olom-belona azy dia ny fijerin’ny tsirairay samy mpampiasa ireo sivana 5 ireo,
      fa ny fijerin’ny "ruraux" dia madio kokoa noho ny "urbains" tsy dia misy fihatsarambelatsia.

      Ny antony dia satria ny "ruraux" dia fihara-monina mitovy lenta (population rurale homogène vs population urbaine hétéroclite), mitovy farim-piainana, mitovy toeram-piainana (même lieu de vie), sady koa samy mifankahalahala daholo ny mpiara-monina

      Niteny aho tetsy ambony hoe "population urbaine hétéroclite" satria io no tena loza be mianjady @ Malagasy, ny tambanivohitra miakatra tanan-dehibe (exode rural) noho ny antony maro samihafa (ny tsy fisian’ny fandriampahalemana no lehibe indrindra)

      Very tantenteraka ilay soatoavina niainan’ilay tambanivohitra rehefa lasa ao an-tanandehibe izy (perte des repères sociaux et culturels).

      Iray amin’ireo olana lehibe mahazo ny toe-tsaina ny Malagasy ary indrindra ny tanora dia ny toe-tsaina sahirana misabaka @ "culture à l’occidentale" sy ny fomba nentim-paharazana.

      Lasa toa ilay ohabolana hoe "tsy ambany tsy ambony toa ny lohalik’alika" satria tsy nampianarina hahay mandinika sy manakafaka ary maka izay tsara @ ny "culture occidentale" sy ny an’ny tena ary mandrafitra vaovao mifanojo @ rafim-piainana.

      Fa ny tena loza lehibe dia satria latsaka an-katerena ara-pivelomana ny be sy maro @ Malagasy koa dia mihatra @ ny ohabolana hoe "rehefa tsy voky ny kibo, mivezivezy ny fanahy".

      Ny fanemorana sy fanesorana ny mosary sy kere io no tokony iantefan’ny asa, saina ary herin’ny Malagasy rehetra tsy vakivoly @ izao fotoana aloha. Raha tanteraka io dia afaka miakatra tsikelikely ny andihan’ ny Pyramide de Maslow ny Malagasy.

      Mankasitraka
      YaR

    • 16 décembre 2020 à 21:50 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      PS :

      Misy zavatra lehibe iray koa tsy mety @ ny fijerin’ny ny Malagasy ny momba ny Fanjakana (la notion du rapport de la Population à L’ État, les droits et les devoirs du citoyen et de l’Etat)

      Ny fijerin’ny Malagasy ny atao hoe fanjakana dia toa ny hoe ray aman-dreny tsy maso mandidy.
      Ny Vahoaka dia mihevitra ny Fanjakana ho toa ny ray aman-dreny tsy maintsy ankatoavina, ary takalon’ izany dia miandry ny fanjakana ny vahoaka mba hamelona azy.

      Tsy tsapan’ny Vahoaka fa izy tsy zazakely natao ho velomina fa toa ny olon-dehibe :
      - manana ny maha izy azy
      - manana ny heviny momba ny fiainam-pirenena
      - mendrika ny mahalala ny fomba fitantanan’ny mpitondra azy
      - tokony hiasa mamelona ny tenany.

      Ny fanjakana dia natao hiasa ho an’ny Vahoaka, fa tsy natao ho tompoin’ny Malagasy toa ny Mpanjaka fahiny.

    • 16 décembre 2020 à 22:12 | Vohitra (#7654) répond à Yet another Rabe

      @ YaR,

      - ny mpitondra mihevi-tena ho toy ny mpanjaka

      - ny vahoaka mitondra tena toy ny mpanompo natao hankato sy hioby ary hidera

      - ny mpitsara manao izay hanome fahafahampo sy hahafaly ny mpanjaka fotsiny

      - ny mpitandro filaminana mihevi-tena hoy toy ny tandapa miasa ho an ny mpanjaka

      - ny mpitondra fivavahana tsy mijoro hiaro ny marina sy ny rariny, fa variana mampanantena fiainam-baovao aorian ny fahafatesana

      Tsy manao afatsy ny manangana mpanjaka no atao eto !

      Dia tsy misy hendry sy vanona koa nefa ilay atsangana !

      Dia eo mihodinkodina foana eo !

    • 17 décembre 2020 à 06:55 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Farany :

      Ny fihatsarambelatsia dia manampoizina ny fihara-monina Malagasy, tsy misy intsony ny fifampitokisana, lasa sarotra ny fitaizana :

      https://www.madagascar-tribune.com/Une-terre-d-opportunites-manquees,20375.html#forum227852

      Hoy ny havako iray izay hoe "Fifampitaizana ny fiainana", ary izany dia mitaky fifampitokisana mba hampifantoka tsara ny fitaizana ao @ sainan’ny tsirairay avy.

      Ho ahy dia marina izany satria fifanankalozana na eo @ ny lehibe na kely ny fiharina sy fitsinjovana eo @ ny fiainan’ny fihara-monina (solidarité intra-communautaire)

  • 16 décembre 2020 à 13:34 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour,

    En allant sur le site Actutana, il me vient à l’esprit ces quelques réflexions hors sujet (quoique) :

    https://www.actutana.com/cest-complique-quand-un-malgache-donne-des-lecons-a-un-autre-malgache/

    Mais quand c’est un vazaha, le malgache accorde plus de crédit à ce dernier.

    Toujours dans la même veine , "tsy ampahafirin’izay manana" , des relents de jalousie de ory hava-manana :

    https://www.actutana.com/cest-complique-quand-un-malgache-donne-des-lecons-a-un-autre-malgache/#comment-195431

    L’obsession dans l’esprit du malgache de l’Avoir sur l’Être relève de la même dichotomie que le débat ayant pour sujet soit sur les personnes soit sur les idées :

    https://citation-celebre.leparisien.fr/citations/29856

    Cordialement
    YaR

  • 16 décembre 2020 à 13:38 | Besorongola (#10635)

    LE DILEMME DE RAJOELINA :
    S’il accepte le vaccin pour Madagascar, il se trouvera désavouer sur l’efficacité du CVO au vertu tant vanté.
    Cacaphonie à IAVOLOHA .

    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/12/15/covid-19-l-etrange-strategie-sanitaire-de-madagascar_6063506_3212.html

    • 16 décembre 2020 à 20:12 | lysnorine (#9752) répond à Besorongola

      Re Besorongola 16 décembre à 13:38 | (#10635)

      « LE DILEMME DE RAJOELINA :
      « S’il accepte le vaccin pour Madagascar, il se trouvera désavouer sur l’efficacité du CVO au vertu tant vanté.
      « Cacaphonie à IAVOLOHA . »

      https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/12/15/covid-19-l-etrange-strategie-sanitaire-de-madagascar_6063506_3212.htm

      « Le 26 novembre, la porte-parole du gouvernement, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, a confirmé sur Radio France internationale (RFI) QUE SON PAYS N’AVAIT PAS DEMANDÉ À BÉNÉFICIER DE LA "COVAX FACILITY" , un dispositif censé permettre aux pays à revenus faible et intermédiaire d’avoir accès aux vaccins. »

      « Madagascar, qui avait jusqu’au 7 décembre pour s’inscrire sur la liste des pays bénéficiaires, a préféré passer son tour. "Nous attendons de voir l’efficacité du vaccin dans les pays qui l’utiliseront en premier", a justifié la porte-parole du gouvernement. DES PROPOS QUE S’EFFORCE AUJOURD’HUI DE TEMPÉRER LA DIRECTRICE DE CABINET DE LA PRÉSIDENCE MALGACHE, LOVA HASINIRINA : »

      OLONA TOKANA IHANY no MPITONDRA TENY avy amin’ny Fanjakana (« officiel ») amin’ny GOVERNEMANTA TSARA TANTANA fa tsy hitsabaka amin’izany raharaha izany akory izay rehetra manan-toerana ao amin’ny fitondram-panjakana.

      Momba ny vaksiny fanefitry ny COVID 19, ambonin’ny fanakianana sy fampitandremana azo vakina atsy amin’ny « « L’AGENDA SECRET DE LA BANQUE MONDIALE ET DU FMI » etsy aloha, dia averina ny posts nalefanay teto :

      – lysnorine 5 décembre 2020 à 10:21 répond à Rainingory ^
      https://www.madagascar-tribune.com/Jirama-retour-en-force-du-delestage.html#comment453311
      Re Rainingory 4 décembre à 23:43 & Zora 4 décembre à 23:59 répond à Rainingory
      « LE GOUVERNEMENT REFUSE LES VACCINS... ne va pas faire partie des pays membres de l’ONU INSCRITS AU COVAX FACILITY pour les avoir gratos »
      « [...] MAMPORISIKA AZY TSY HIVADIKA AMIN’IZANY FANAPAHAN-KEVITRA IZANY MIHITSY IZAHAY ARY HANDROAKA AVY HATRANY IZAY MINISTRA NA MPANAO FANJAKANA AMBONY NA MPIASA AMIN’NY SAMPAN-DRAHARAHAM-PANJAKANA MISAHANA NY FAHASALAMAM-BAHOAKA KA MBOLA MIJAIKOJAIKO IHANY NO HANOHITRA IZANY...NOHO NY FANAOAVANY TSIKOMBAKOMBA AMIN’NY OMS/UNICEF. »

      – lysnorine 5 décembre 2020 à 10:32 & 11:05 répond à Rainingory :
      « DIVULGATION IMPORTANTE SUR LE COVID-19 (Alexandre Keyland) ».

      – lysnorine 5 décembre 2020 à 11:05, 11:27 & 11:39 répond à Rainingory
      F. William ENGDAHL, « WHAT’S NOT BEING SAID ABOUT PFIZER CORONAVIRUS VACCINE »

      – lysnorine 7 décembre 2020 à 12:19 répond à Rainingory
      « Développement de l’AVERTISSEMENT DÉJÀ PRÉCITÉ du PROFESSEUR ROMEO F. QUIJANO sur les dangers potentiels du vaccin contre le Covid 19 utiilisant la technologie mRNA, à méditer même s’il n’apparait pas comme suffisamment scientifique ou compétent aux yeux de participants plus avisés sur ce forum.
      https://www.bulatlat.com/2020/08/21/hazards-of-the-covid-19-vaccine/
      « HAZARDS OF THE COVID-19 VACCINE »
      Bulatlat Contributors August 21, 2020 COVID-19, COVID-19 vaccine
      By ROMEO F. QUIJANO, M.D.
      Professor (Ret.) Department of Pharmacology and Toxicology
      College of Medicine, University of the Philippines Manila.

  • 16 décembre 2020 à 13:38 | arsonist (#10169)

    J’ai terminé la lecture de la version française de "A promised land" de Barack Obama.
    Si vous avez l’occasion de le lire, je ne peux que vous conseiller de ne pas louper l’occasion.
    À mon avis vous ne le regretterez pas.

    Vous verrez que bien de choses que l’on nous fait croire ne sont guère fondées.
    Un exemple : la besileo foza femelle isandra nous bassine tout le temps sur ce forum que ce sont les recommandations de Ra8 qui auraient empêché les bailleurs de fonds d’aider Mada durant les années qui ont suivi le coup d’état de 2009. Or, dans le livre d’Obama vous apprendrez que, pendant ces années-là, la crise des subprimes aux USA avait déclenché une très grave crise bancaire, financière et économique à l’échelle de la planète. Les banques et les sociétés financières, ainsi que certains régimes capitalistes développés que l’on croyait riches n’avaient survécu à cette crise que grâce au sauvetage par injections de plusieurs milliers de milliards de dollars [Oui !Oui ! Plusieurs milliers de milliards de dollars !] faites par le nouveau gouvernement US d’abord , et par l’UE ensuite. L’argent manquait partout en ces temps-là.

    • 16 décembre 2020 à 14:00 | Besorongola (#10635) répond à arsonist

      Arso Bonjour.
      J’ai lu LaTerre Promise d’Obama dès sa sortie. Deux choses m’ont frappé :
      1-Qui est le français qui bombe sa torse comme un coq nain selon Obama ?

      2-Obama se dit regretter d’avoir laissé la France et le Royaume uni "s’occuper" de Kadhafi en 2011. Qui était le président français à cette époque ?

    • 16 décembre 2020 à 14:43 | Marika (#9389) répond à arsonist

      Arsonist bonjour,

      Vous avez bien vu alors, bien remarqué...Ce n’était que de la foutaise, isandra, n’habite pas le pays,cherche par tous les moyens de convaincre les gens qu’elle soit tout près de l’autre.

    • 16 décembre 2020 à 15:06 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Arsonist,
      Ce manque d’argent ,la crise des subprimes qui a commencé en 2007 ,2008 nous a montrés les faillites des banques comme Lehmans Broteher’s ; la Deutsche Bank et les autres .L’émission des planches à billet datant des années ( 2008 ; 2010 ; 2012) ,soit un volume total de 3600 milliards de dollars n’est pas une coincidence hasardeuse dans cette histoire.
      https://www.madagascar-tribune.com/spip.php?page=forum&id_article=26467&id_forum=454300

    • 16 décembre 2020 à 15:09 | Turping (#1235) répond à arsonist

    • 16 décembre 2020 à 15:17 | Turping (#1235) répond à arsonist

      A souligner ;
      D’autre part, si la Fed a pu user autant de la « planche à billets » sans dérapage inflationniste, c’est aussi parce que les dollars ainsi créés ont inondé le monde. En d’autres termes, tant que le dollar est la monnaie de référence internationale (tant en matière de réserves de changes que de transactions commerciales et financières), il existe une demande presque incompressible de billets verts, qui fait que la « planche à billets » américaine et la dette publique de l’Oncle Sam se retrouvent finalement financées par le reste du monde.

    • 16 décembre 2020 à 15:32 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Ce que je voulais dire c’est le fait que la besileo foza femelle et le foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko font croire des choses inexactes pour défendre Bokassa gasy sur ce forum.
      Et c’est tout.

      Les histoires de planche-à-billets pour dollars et les mécanismes bancaires ne sont pas mon sujet.

    • 16 décembre 2020 à 15:48 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Arsonist,
      Les débats constructifs ne visent uniquement les foza ni R8 ni les autres ,....
      Je réitère toujours sans avoir lu ce livre que les dirigeants malagasy depuis Ratsiraka sans exception y compris Ra8 ,leur gouvernance se reposait sur les investissements des baîlleurs de fonds .Certes ,les USA ont traversé une crise sus évoquée .Ce qui nous démontre que les raisonnements Foza qui incriminent uniquement Ra8 ( pro Rakoto ,contre Rabe ) sont obtus .
      Les explications que j’ai faites sans avoir lu ce livre d’Obama résument ce problème de 2008 avant l’éviction de Ra8 et cette histoire de "famatsiam-bola ".

    • 16 décembre 2020 à 16:07 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Chacun joue à son échelle.
      Je viens sur ce forum pour dire ce que je pense de Mada et ses populations.
      À l’instant présent je trouve que la besileo foza femelle isandra et le foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko écrivent des choses inexactes sur ce forum dans le but de faire croire que Bokassa gasy est un individu fait avec de la bonne pâte, victime après son coup d’état de l’abandon des bailleurs de fonds à cause de Ra8. Et c’est tout.

      Peut-être en d’autres occasions écrirai-je que Hitler était un fou.
      Oui, mais en d’autres occasions.

    • 16 décembre 2020 à 19:08 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-joany,

      La crise financière qui a frappé le monde s’est passé en 2008.

      Ravalomanana a sollicité les sanctions de l’UE et l’ONU

      https://www.linfo.re/ocean-indien/madagascar/madagascar-ravalomanana-sollicite-les-sanctions-de-l-ue-et-l-onu

      - 2010

      "En réponse, les grands bailleurs de fonds internationaux (la Banque Mondiale, les États Unis et l’Union Européenne) viennent d’annoncer des « sanctions » contre ce nouveau gouvernement unilatéral, avec en premier lieu, la menace de l’arrêt des aides internationales au développement."

    • 16 décembre 2020 à 19:10 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-joany,

      Ce sont le GTT qui se sont vanté que grâce au combat mené par lobbying de Ravalo que ces sanctions sont appliquées.

  • 16 décembre 2020 à 13:39 | Besorongola (#10635)

    LE DILEMME DE RAJOELINA :
    S’il accepte le vaccin pour Madagascar, il se trouvera désavouer sur l’efficacité du CVO au vertu tant vanté.
    Cacaphonie à IAVOLOHA .

    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/12/15/covid-19-l-etrange-strategie-sanitaire-de-madagascar_6063506_3212.html

    • 16 décembre 2020 à 16:04 | efa ela (#4563) répond à Besorongola

      Bonjour,

      Si l’article dit vrai ("Les derniers tests de séroprévalence faits par l’institut Pasteur et le ministère de la santé donnent une immunité collective avoisinant les 40 %"), ça donne à réfléchir !

      La France serait loin derrière : (ok on parle ici de mai-juin, je n’ai hélas pas de chiffres plus récents)
      "la séroprévalence, c’est-à-dire le nombre de personnes rentrées en contact avec le virus, est estimée à 4,5% d’après 12 000 prélèvements réalisés entre mai et début juin 2020, au cours du confinement et du déconfinement" source Doctissimo.

      * * *
      En tout cas, faut savoir que le vaccin est loin de résoudre tous les problèmes !
      Quelques extraits d’un article de chercheurs australiens

      « Il est peu probable que les vaccins actuels suppriment correctement la transmission virale. »

      « Cela signifie qu’il n’existe pas encore de "solution miracle" qui puisse ramener l’Australie et le monde à la normalité d’avant le COVID. Nous prévoyons plutôt un scénario dans lequel les vaccins, les thérapies antivirales et les autres outils qui seront disponibles contribueront à réduire les hospitalisations et les décès liés au COVID. »

      « Pour être d’une efficacité optimale, les vaccins doivent être considérés comme faisant partie d’un ensemble plus large de mesures. L’avènement des vaccins ne signifie pas que nous pouvons maintenant affaiblir, et encore moins abandonner, les autres méthodes de santé publique développées et pratiquées en leur absence. »

      « Dans un nouvel examen des prochaines évolutions probables, publié par l’Académie australienne de la santé et des sciences médicales, nous avons constaté que, dans un avenir prévisible, la lutte nationale contre la pandémie devra être menée par

      - la mise en œuvre continue de mesures de santé publique globales. Des niveaux élevés de tests par écouvillonnage pour le virus du SRAS-CoV-2, associés à la recherche de contrats, à l’isolement et à la quarantaine, seront cruciaux. Ces mesures devraient être associées à une distanciation physique, appliquée si nécessaire, à l’utilisation judicieuse de masques faciaux et à des contrôles efficaces aux frontières internationales. La communication et la mise en œuvre de ces approches doivent de plus en plus tenir compte des différents contextes socio-économiques, de la diversité culturelle et des zones rurales ou suburbaines. Pour être les plus efficaces, elles doivent être élaborées en consultation avec ces communautés respectives.

      - le déploiement optimal de vaccins, de traitements et d’autres interventions efficaces et sûrs dès qu’ils sont disponibles, y compris l’amélioration des tests antigéniques pour offrir des options rapides de détection active des cas

      - la prévention et la gestion efficaces des problèmes de santé à long terme découlant de la pandémie, en particulier la mauvaise santé mentale et les effets du "COVID long". »

      « Nous devons être en mesure de répondre à l’évolution de la pandémie en étant prêts à modifier les mesures de santé publique de manière appropriée. Le lavage fréquent des mains et l’étiquette de la toux doivent être maintenus. »

      « Cela pourrait signifier la reprise périodique d’une forte distanciation sociale, la limitation des rassemblements (en particulier à l’intérieur), l’utilisation sûre des transports publics, le port de masques et l’isolement. »

      (traduction paaroximative de :
      https://theconversation.com/vaccines-alone-wont-keep-australia-safe-in-2021-heres-what-else-we-need-to-do-152078 )
      * * *

      Par ailleurs, ne faut-il pas regarder du côté des traitements contre la gale ?
      https://covexit.com/la-gale-pourrait-elle-vous-sauver-du-covid-19/?fbclid=IwAR06itvyKi2iAGwADUiaRTKvWVyJ5cWJMCvFKvp0k0lFIKS1fcjgyS7TPNc
      * * *

      Cordial salut à toute notre compagnie si bigarrée !

    • 16 décembre 2020 à 16:16 | efa ela (#4563) répond à Besorongola

    • 16 décembre 2020 à 17:04 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Le gouvernement a plus ou moins déjà tranché là-dessus, Lalatiana l’a déjà expliqué au cours de mois de novembre, même si il est possible qu’on en commande pour les gens vulnérables qui ne peuvent pas prendre le CVO.

      Je pense que c’est tout à fait normal cette attitude vis à vis du vaccin. Les Français qui n’ont aucun remède pour la guérir, sont majoritairement sceptiques à plus forte raison que nous les Malagasy, qui avons notre remède lequel a déjà montré sa preuve.

      "59% des Français n’ont pas l’intention de se "faire vacciner" rapporte JDD. C’est le plus sceptique au Monde.

    • 16 décembre 2020 à 17:40 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Isandra
      Le "Plus ou moins" est une attitude irresponsable.
      Un bon dirigeant dirait "" j’ai tranché...car on a le moyen pour lutter...efficacement...

      Le problème c’est tout pays pauvres qui n’ont pas le moyen de payer le vaccin doivent s’inscire avant le 7 décembre 2020 pour bénéficier le prix préférentiel et Rajoelina ne s’est pas inscrit. Ce qui veut dire que si ce vaccin s’avère efficace, Rajoelina va le payer au prix fort et dans ce cas les malgaches vont subir chaque année des vagues.. Sachez qu’un virus n’est jamais complètement éradiqué et revient régulièrement chaque année comme la grippe. Un sage dirait vaut mieux prévenir que guérir et l’insense dirait vaut mieux soigner quand cela arrive.
      Rajoelina à plusieurs fois dit que le CVO est sans effets secondaires. De quoi il a peur, si c’est le cas, pour donner ce CVO même aux personnes vulnérables ?

    • 16 décembre 2020 à 18:04 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      "Un bon dirigeant dirait "" j’ai tranché...car on a le moyen pour lutter...efficacement..

      Bien sur, il a le moyen pour lutter contre cette maladie efficacement, le CVO, d’où cet refus.

      Il me semble que vous n’avez pas suivi l’épisode dès le début, même si le résultat clinique de l’IMRA nous a revelé que 91% de personnes qui ont pris ce remède n’ont aucun effet secondaire, le Président et les responsables ont clairement déclaré que les personnes atteintes par les maladies chroniques(taizan’aretina, ),telles la diabète, l’hypertension, etc dites vulnérables ne peuvent prendre ce remède,...

  • 16 décembre 2020 à 14:14 | betoko (#413)

    Isandra et Besorongola
    Je me souviens ce que disait le filou ( filoa) Marc Ravalomanana quand il était au pouvoir, L’argent ça coule à flot mais nous ne savions pas comment le dépenser et maintenant que Andry Rajoelina sait comment le dépenser et maintenant , les critiques sans fondement des jaloux et des haineux fusent

    • 16 décembre 2020 à 16:42 | Marika (#9389) répond à betoko

      Vous vous souvenez bien ? C’était où et quand Betoko ?
      On dirait que vous souvenez tout sur Ra8 mais rien sur l’autre. Toa kapila be izany fijery izany !

  • 16 décembre 2020 à 15:24 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    90 milliards de d’euros pour développer Madagascar ,mais pourquoi pas !
    Voulez VOUS aussi que la C.I construise aussi de grandes villas modernes pour le caste de privilégies ,qu’on leur octroient des 4X4 flambant neufs haut de gamme ,des billets d’avions gratuits ,encore mieux peut être aussi des jets privés !
    Et pourquoi pas aussi rétablir l’esclavage ,avec le taux de natalité à Madagascar ,il y a de l’argent a se faire sans trop se casser le c.. !
    Et tous cela sur le compte des contribuable des pays solvables ,super idée !
    Vous savez l’argent "magique" n’aura qu’une durée de vie limitée ,après faudra rembourser !

    • 16 décembre 2020 à 15:53 | arsonist (#10169) répond à ANTICASTE

      Bokassa gasy et les foza, sous prétexte de développer le pays, auraient-ils voulu le pouvoir à Mada dans le but de demander l’aumône aux Etrangers et aux organismes financiers internationaux pour ... pourvoir leurs comptes bancaires hors les frontières gasy !
      Quitte à laisser aux futures générations gasy de payer la note !

  • 16 décembre 2020 à 19:29 | Vohitra (#7654)

    Rahampitso Alakamisy 17 desambra 2020 no fetra farany handrosoana indray eo anoloan’ny Antenimierampirenena ireo vita fanadihadiana teny anivon’ny PAC, ka ilaina ny fandanian’ny depiote 76 mba hitondrana ireo tsy maty manota eo anoloan’ny fitsarana HCJ...

    Ho sahy ve ireo depiote rahampitso ? ho feno ve ny isa 76 ?

    Rehefa tsy vita rahampitso io, dia amin’ny volana martsa 2021 indray vao hisy fivoriana ara-potoana eny anivon’ny Antenimiera, izay vao azo hiverenana dinihina indray ny mikasika ireo voatondro ho tsy maty manota ireo...

    • 16 décembre 2020 à 21:27 | Rainingory (#11012) répond à Vohitra

      Vohitra,
      Efa voakajindry zalahy daholo re izany e !
      Jereo ary mifanamby aho fa rehefa tsy tonga ny sasany raha tsy adin’ny 3 aty aorian’ny fanombohana, na koa tsy manatrika fotsiny izao mba tsy ho feno ny 76 isan’olona ilaina, rehefa lany ny fotoana mba tsy hitsarana ireo namana dia izay ihany no tadiaviny, amin’ny heritaona indray, sady efa izy samy izy ihany mantsy no ao amin’izay.
      Raha ny izy dia tokony hanao toy ilay solombavambahoaka izay nivoaka ankitsirano iny nilaza mazava fa tsy handray anjara izy satria tsy fitsarana akory ny antenimiera, misy andrimpanjakana natao hoan’izany hoy izy. ary marina ny azy !

  • 16 décembre 2020 à 19:31 | Shalom (#2831)

    Hoy i MLK izay fony faha-velony : "I have a dream" …

  • 16 décembre 2020 à 19:38 | Vohitra (#7654)

    Lutte contre la corruption = ADY amin’ny kolikoly

    Lutte contre la pauvreté = ADY amin’ny fahantrana

    Lutte contre l’impunité = ADY amin’ny tsy maty manota

    tena ADY ary ve no atao eto sa kosa SARIN ADY fotsiny ihany ?

    Rahoviana ary no tena hiroso amin’ny hoe ADY e ?

    • 16 décembre 2020 à 21:29 | Rainingory (#11012) répond à Vohitra

      Rehefa tena voa hatrany amin’ny tsinay maintiny mihitsy angamba ny vahoaka, mbola angamba aza hoy aho.

    • 16 décembre 2020 à 21:51 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Rainingory,

      Efa voadona mafy nataony nihinana ny IEM aniny mbola tsy mahasahy mi ADY ihany...

    • 16 décembre 2020 à 22:25 | Rainingory (#11012) répond à Vohitra

      io anie ilay mampanotany tena hoe, tamin’ireny tsindraindray notadiavina tao anatin’ny 60 taona mba nirongatra ireny ity vahoaka malagasy,
      - noho izy tonga saina tamin’ny ngidin’ny nihanjady taminy ve ?
      - sa nisy olona na andian’olona nahay nisarika azy hirongatra ?
      raha ny faharoa mantsy no valiny dia tsy maintsy miandry ihany ny hisehoanan’ny mpitarika rotaka iray vao ho voapitsoka eo ireo foza ireo.

    • 16 décembre 2020 à 22:32 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Mety koa hoe ny ao anatiny ihany no mody mivadika miampita dia avy eo miantso mpanohana...dia rehefa mirodana ny tamboho, dia ireo namana nilaozana avy etsy ambadika ihany indray no tonga mameno trano ?

    • 16 décembre 2020 à 22:42 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Ity koa no aza adino...

      Tamin ny 1972 irery ihany no tsy nisy mpitarika fihetsehana nasandratra ho mpanjaka tato afara, ary tena vahoaka nirohotra nijoro nahasahy...

      Ny tao afara rehetra, nisy mpitarika nasandratra ho mpanjaka foana, ary nisy famatsiambola niantohana mpikaramanady hanetsika ny tolona...

      Eto amintsika nefa, raha misy mpanambola 100, ny 95 amin io dia mpikirakira ny volan ny tsy maty manota daholo...

    • 16 décembre 2020 à 23:25 | Rainingory (#11012) répond à Vohitra

      satria nahoana hoy ianao, satria ny tanora tamin’ny 72 dia sady tanora nahita fianarana hoan’ny fianarana, no ihany koa mbola tao anatin’ny riaka sy onjan’ny mai 68,
      rehefa ny tanora hatrizay no mankaty dia mandrato fianarana hitadiavambola sy hanana harena fotsiny,
      noho izany no tsy nilaina mpitarika hirotaka izy ireo fa ny hetahetampiovany no nampirongatra azy.

  • 16 décembre 2020 à 19:57 | zandede (#10615)

    zandede

    Que tous les pères de famille malagasy sains de corps et d’esprit répondent à cette simple
    question " Demanderiez vous aux autres de nourrir votre famille puisque vous êtes incapables
    alors que vous disposez de tout à portée de votre main ? "
    Mba malalà menatra

  • 16 décembre 2020 à 20:05 | Stomato (#3476)

    Le 16 décembre à 18:20 | Isandra (#7070) répondait à Yet another Rabe ^

    >>YAR,
    Je trouve tout à fait normal cette réaction des Malagasy qui restent au pays, parce que les plus actifs dans le Malagasy Bashing sont les andafy, pour justifier aux vazahas leur présence dans leur pays hôte.<<

    Les vazaha ne demandent aucune justification de leur présence.
    Il leur faut juste obtenir un titre de séjour, parfois en plus la simple ou double nationalité (*) et d’être capable de travailler pour disposer des ressources nécessaires à leur train de vie.

    Vous ne pourrez jamais reconnaitre que certains malgaches établis à l’étranger n’envisagent pas de retourner au pays, car au vu de la façon dont ils sont accueillis, sur tous les plans, il faut être adaladal pour y rester.

    • 16 décembre 2020 à 21:23 | lé kopé (#10607) répond à Stomato

      Partir et vivre en dehors de son Pays n’est pas facile , souvenez vous( pour les plus vieux) de la chanson de Baijaona ,Voron’o ! Par contre , si on ne peut plus faire vivre sa famille ,et y vivre décemment , la question ne se pose pas .La plupart de ceux qui critiquent les Andafy ne demandent que l’occasion de mettre les voiles .Ils n’ont qu’à poser la question à leur Gourou : Pourquoi a-t-il vécu en France durant cinq années , alors qu’il avait les moyens de rester au Pays avec tout ce qu’il a gagné durant la transition ?

  • 16 décembre 2020 à 20:46 | arsonist (#10169)

    La besileo foza femelle isandra ose désigner ci-dessus (16 déc19:08) une seule année où la dernière terrible crise économique, bancaire et financière frappait le monde.

    Cette foza contredit de facto ce que Barack Obama, le premier décideur et principal responsable politique qui devait trouver des solutions à cette crise, raconte dans son livre "A promised land".

    Il faut être foza pour oser faire croire aux autres de mieux connaître ladite crise plutôt que le premier décideur politique chargé de résoudre lui-même la crise.

    De plus, au lieu d’assumer la responsabilité de ses écrits sur ce sujet plusieurs fois rabâchés sur ce forum, cette besileo foza femelle isandra se défausse sur les autres.
    Tu parles d’honnêteté !

  • 16 décembre 2020 à 23:32 | Rainingory (#11012)

    INTERESSANTE ANALYSE DE MARC STOCKER, ECONOMISTE A LA BM
    ECONOMIE–La reprise économique est possible mais sous certaines conditions,estime la Banque mondiale
    https://youtu.be/znWjmY3FvZE
    -  2021-2023 : une reprise économique progressive, mais pavée d’obstacles ;
    -  L’impact sur l’extrême pauvreté sera significatif et persistant ;
    -  La crise va creuser les déficits et faire augmenter la dette ;
    -  Les risques d’une crise durable sont réels ;
    -  Priorité pour accélerer la reprise économique.

    • 17 décembre 2020 à 00:19 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      aiza ianao Ra-be orona a ?
      tsy hanisy sira an’ity fandalinana ataon’ny matihanina amin’ny toekarena ity ve ianao mpikaroka lava tsy mahita tadiavina mihitsy io e ?

    • 17 décembre 2020 à 09:24 | lysnorine (#9752) répond à Rainingory

      Re Rainingory 16 décembre à 23:32
      « INTERESSANTE ANALYSE DE MARC STOCKER, ECONOMISTE A LA BM »
      « ECONOMIE–La reprise économique est possible mais sous certaines conditions, estime la Banque mondiale
      « https://youtu.be/znWjmY3FvZE » :

      « ECONOMIE – La REPRISE ÉCONOMIQUE est possible mais sous certaines conditions, estime la Banque mondiale La crise de la Covid-19 a frappé durement la grande île comme le reste du monde. La banque mondiale estime que l’impact de cette crise sanitaire est équivalent à celle de la crise politique de 2009. C’était lors de la présentation de la note de conjoncture économique de la grande île ce mercredi. L’institution évoque qu’une REPRISE ÉCONOMIQUE est possible pour 2021 sous certaines conditions : si la pandémie cesse de frapper l’Europe et les Etats-unis et que Madagascar n’est pas touché par une deuxième vague. La banque mondiale table sur une croissance de 2% pour 2021. »

      C’est une INEPTIE ÉCONOMIQUE, indiscutable, que d’appliquer l’expression « REPRISE ÉCONOMIQUE » à un SYSTÈME et à des STRUCTURES socio-économiques, tels qu’ils existent à Madagascar, exploitant ainsi un certain « ANALPHABÉTISME en matière économique et monétaire, prédominant quelque peu dans la société politique et médiatique de la place. Elle s’applique, en principe, à une certaine « POLITIQUE CONJONCTURELLE » mise en œuvre, dans certaines circonstances, dans les économies dites ÉVOLUÉES et hautement INDUSTRIALISÉES dont les populations, déjà dotées d’un certain POUVOIR D’ACHAT, sont habituées à un certain PROFIL DE CONSOMMATION. Elle est totalement inappropriée pour qualifier les POLITIQUES à la poursuite du DÉVELOPPEMENT.dans les pays « non-développés » comme Madagascar.

      De même, les chiffres faisant état de telle ou telle prévision de TAUX DE CROISSANCE GLOBALE INDIFFÉRENCIÉ - ici 2 %- ne présente qu’un intérêt académique et théorique, et pas du tout « opérationnel ». Ce qu’il importe de SUIVRE en permanence ET DE PORTER à la CONNAISSANCE du PUBLIC périodiquement – du moins à Madagascar – ce sont principalement les TAUX DE CROISSANCE
      1°– de la PRODUCTION et des IMPORTATIONS de RIZ ;
      2° – du DÉFICIT DE LA BALANCE DES PAIEMENTS causé par ces importations`
      3° – des IMPORTATIONS DE BIENS ALIMENTAIRES, D’ALCOOLS et autres biens de CONSOMMATION COURANTE ;
      4° – de l’ENDETTEMENT de Madagascar et du montant de ses DÉCAISSEMENTS PÉRIODIQUES OBLIGATOIRES pour le remboursement de ses dettes ;
      5° – du DÉSÉQUILIBRE de son BUDGET des OPÉRATIONS COURANTES et de L’ AIDE BUDGÉTAIRE subséquente, MENDIÉE auprès des « usuriers internationaux » genre FMI ; et consorts ;
      6° – du TAUX MOYEN de SOUS-ALIMENTATION/MALNUTRITION de la population ;
      7° – du TAUX MOYEN d’ESPÉRANCE de vie à la naissance ;
      8° – et bien sûr et avant tout, de la PAUVRETÉ
      etc...
      cf. « À Madagascar, PLUS DE 2 HABITANTS SUR 3 SONT « EXTRÊMEMENT PAUVRES » selon la Banque Mondiale »
      26 novembre 2018 ...
      https://www.infochretienne.com/madagascar-plus-de-2-habitants-sur-3-sont-extremement-pauvres-selon-la-banque-mondiale/

      « PLUS DE 24 MILLIONS D’HABITANTS. Selon la Banque Mondiale, 76% d’entre eux vivent dans une « extrême pauvreté ». Plus de 92% de la population vit avec MOINS DE 2 DOLLARS PAR JOUR. Le rapport du Pôle Mondial d’Expertise en Pauvreté est limpide à ce sujet, ajoutant même que « cette pauvreté se conjugue à une PRODUCTIVITÉ FAIBLE ET DÉCROISSANTE... 

      « Pire, à Madagascar, LES PLUS PAUVRES S’APPAUVRISSENT ENCORE PLUS, notamment DANS LES ZONES RURALES. La Banque Mondiale explique à ce sujet que « 80% de la population malgache vit EN ZONE RURALE OÙ LES TAUX DE PAUVRETÉ SONT PLUS DE 2 FOIS PLUS ÉLEVÉS QU’EN ZONE URBAINE... »

      Le reste n’est que du BLABLABLA.

      – Farany, tsarovana fa :

      . Tsy mba niavosana tahaka ny ankehitriny – ary efa nandritra ny EFAPOLO TAONA (40) lasa teo ho eo izany – ny orinasa « IRAISAM-PIRENENA » ISAN-KARAZANY sari-monina sy MIORIM-PONENANA eto Madagasikara.

      . SAIKY TSY NISY izy ireo nandritra ny fitondran’Itpkl. TSIRANANA (1960-1972), kanefa TSY NAHANTRA tahaka ny ankehitriny nandritra izany fotoana rehetra izany ny sarambabem-bahoaka.

      . MISY FIFANDRAISANA VE ny FITOMBOANA ny ISAN’ IREO ORINASA IRAISAM-PIRENENA IREO sy FIDOROBOKY ’ny FAHATRAN’ny MALAGASY ?

    • 17 décembre 2020 à 16:19 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      Lysnorine,
      - marina aloha fa tsy any amin’ny tany taraiky toa ny antsika no hisian’ny fivoarana ara toekarena voalohany aorian’ity valan’aretina ity, tsy maintsy miainga any amin’ireo tany mandroso lehibe izany, izay vao mety andriaka aty.
      - marina ihany koa fa tsy mitovy mihitsy ny tarehimariky ny toekarena ho kirakiraina arakarak’ilay tany, isika ohatra raha toharina amindry zareo lehibe. Samihafa ny mahasahirana.
      Na izany na tsy izany, sarotra ny ahatratrarana io vinavianmpitomboana mitentina 2% io.

      Ankoatr’izay, momba ilay fanamarihanao, azo lazaina fa misy fifandraisany ny fitomboan’ireo orinasa iraisampirenena sy ny fahantran’ny Malagasy, saingy toy ilay akamantatra momba ny akohovavy sy ny atody ihany io, iza no nisarika ny iray ?

  • 17 décembre 2020 à 06:11 | zandede (#10615)

    zandede
    Fa inona marina no tadiavintsika e ? Croissance sa développement ???

    Croissance = Mitombo ny harinkarena (raha hitombo....) fa tsy misy fiantraikany firy eo @ rafitra
    ara -toekarena izany hoe tsy mihena ny isany mahantra.

    Développement = Miara mandroso ny faritra rehetra ary misy fiantraikany eo @ rafitra ara -toe
    karena sy sosialy.
    C’est basique mais a-t-on la volonté politique de faire le choix et d’y parvenir ???

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS