Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 21h46
 

Economie

Banque centrale de Madagascar

Les prix et les factures doivent être affichés en ariary

lundi 26 octobre | Mandimbisoa R.

La Banque centrale de Madagascar a lancé un rappel à l’ordre. Dans un communiqué en date du 23 octobre, elle rappelle que « l’affichage des prix des marchandises et des prestations de services fournies sur le territoire douanier national, les contrats de baux d’habitation et commerciaux ainsi que les factures émises par une personne physique ou morale résidente doivent être établis en ariary ». Il en est de même pour « les règlements des prix de contrats et de factures ».

Malgré tout, des exceptions sont établies. Elles concernent les opérations concernant les entreprises de zone franche avec l’étranger. Elles sont notamment protégées par le décret 2007-276 relatif à l’affichage des prix, à l’établissement des contrats de baux et des facturations.

La BFM précise dans son communiqué que « l’inobservations de ces prescriptions peut faire l’objet de poursuites pénales. Les peines prévues par cette infraction est prévue par le Codé pénal en vigueur sur le sol malgache, dans son article 473. Cet article prévoit une amende de 2000 ariary à 100 000 ariary assortie ou non d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à vingt-neuf jours ou plus pour cette infraction »

Des économistes estiment que ce rappel à l’ordre de la Banque centrale de Madagascar est notamment motivé par la recherche de solutions adéquates pour tenter de sauver la monnaie nationale qui ne cesse de se déprécier par rapport notamment à l’euro.

31 commentaires

Vos commentaires

  • 26 octobre à 09:47 | arsonist (#10169)

    Même affichés en ariary il y a trop de chiffres dans l’écriture de chacun de ces prix à tel point que cela tient péniblement sur une seule ligne sur l’étiquette .
    Ce serait encore pire si ces prix étaient écrits en francs malgaches .
    Alors , écrits en ariary ou en franc malgache le déchiffrage de ces prix affichés sera loin de sauter aux yeux pour tout le monde .

    • 26 octobre à 10:22 | betoko (#413) répond à arsonist

      Faut être aveugle , mal voyant ou illettré pour ne pouvoir pas pu lire ces prix bien étiquetés

    • 26 octobre à 10:44 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Hélas ! Junky foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko moi , arsonist , je suis à la fois illettré et mal voyant .
      Par contre , je n’ai pas la jambe droite plus longue que la jambe gauche .

  • 26 octobre à 10:31 | nez_gros (#10715)

    Quoi ? La banque centrale s’occupe du prix, puis c’est qui ces pseudo-economistes ? Une monnaie qui se déprécie est une avantage... C’est le B-A-BA de l’economie Monetaire... t’as capté ou pas gros ?

    Avec des economistes pareilles, le developpement de Madagascar , s’eloignent de jour en jour... t’as capté ou pas ?

    Nez-gros : Doctorat S-monnaie, de l’université de l’Autodidacte

    • 26 octobre à 14:56 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      Actuellement, Le Pakistan critique La France d’être islamophobe. La France a apporté des colons Pakistanais à Madagascar, et leur donné des terres et de nationalité Française après l’Indépendance.

      Que pensent les colons New-age DADABE, VATOMENA, et DOMINIQUE ,STOMATO, KARTELL et autre actuellement...

    • 26 octobre à 16:54 | Stomato (#3476) répond à nez_gros

      >>Actuellement, Le Pakistan critique La France d’être islamophobe. La France a apporté des colons Pakistanais à Madagascar, et leur donné des terres et de nationalité Française après l’Indépendance.<<

      La caricature existe depuis longtemps en France, déjà des rois en ont été victimes.
      Il faut remarquer, en comparant le tableau d’un roi de France et sa caricature, qu’il y a toujours ressemblance entre le tableau et la caricature, du moins quand le caricaturiste est bon.
      Dans le cas des caricatures critiquées par les pakistanais et les turcs et autres, je me demande où ils ont conclu que les caricatures ressemblaient à leur prophète, alors que ce dernier a interdit toute représentations des créatures de Dieu ?
      N’y a-t-il pas un grand besoin d’analyses psychiatrique ?
      Ou alors ils sont d’une crédulité extra ordinaire pour croire ce que disent des mécréants, et d’une foi pas très solide !

      En ce qui concerne la nationalité française accordée à des immigrants pakistanais au temps de la colonisation, le sujet n’existe plus car ce sont aux autorités du pays indépendant et souverain qu’est devenu Madagascar de gérer ce problème, si problème il y a.
      L’amiral aux mains rouges a expulsé un certain nombre de français et de réunionnais, pourquoi n’a-t-il pas fait de même avec les français d’origine pakistanaise ?
      A ce jour Madagascar garde ces personnes, come la France garde les iles éparses... Equitable non ?

    • 26 octobre à 17:19 | vatomena (#8391) répond à nez_gros

      Né gros — Le temps nous éloigne chaque jour du temps colonial . Et les temps nouveaux deviennent insupportables pour le petit peuple d’Isotry ou des 67 hectares
      .Les temps anciens ont fait les Ratsimamanga ,les JJ Rabearivelo ,les Razanamasy, les Tsiranana les Rabemananjara, l’école de médecine ,les jardins botaniques.Le temps nouveau c’est le Dahalo ,dans la ville et dans les champs ,le Ratsiraka tout puissant,le juge corrompu ,l’élu qui exige le 4x4 de service + la retraite à la clé,la jeune fille qui se prostitue la nuit pour faire manger sa famille,la foret primordiale qui disparait en fumées. Un art de vivre s’est perdu.La jeunesse est en désespérance . Voyez vous du progres dans les temps nouveaux

    • 26 octobre à 19:43 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @Stomato, il ne s’agit pas d’expulser qui que ce soit, c’est trop tard peut-être, seulement voilà :

      - Les Pays capitalistes-impérialistes-colonisateurs à l’époque et même de nos jours, ne se souciaient que de l’argent,

      1)alors au lieu de considérer comme axiome que : 2 peuples de cultures et de religions différentes auraient dû mal à vivre côte à côté,

      - ils ont commis (les colons) un forfait ou un complot envers le peuple de Madagascar , en faisant venir des Pakistanais sur le sol Malgache, pareil avec les Indiens des anglais en Afrique du sud, etc... , il suffit de voir aussi LONDONNISTAN en Angleterre...

      2) ils vont boycotter économiquement les produits Français : les Vuitton, la Vache qui rit, etc...
      - Oseriez vous boycotter le Hallal, les Kebab, etc....

      Alors si les Européens sont malins , il est temps de faire des affaires avec des gens qui vous aiment, et aussi obliger vos ressortissants pakistanais, avec leurs fraudes fiscaux argents blanchis partout en Europe, obliger-les de à payer leurs impôts à Madagascar, au lieu de faire des fraudes fiscales en Europe, car de toutes façons , il vous boycotteront toujours pour cause religieuses

  • 26 octobre à 12:23 | dominique (#9242)

    Allez dire cela sur les marchés des petites villes .... les camelots a 80% ne savent qu’a peine compter !! avec les FMG il en sont a encore 50 ans de retard et encore ??? a mourir de rire .
    bien du plaisir pour les faire comprendre qu’il faut parler ou écrire des étiquettes en Ary , bon courage ; j’ai essayé et j’ai perdu mon temps ...

    • 26 octobre à 12:45 | vorona (#8254) répond à dominique

      Bjr ça ne concerne pas les marchés mais les transactions pour ceux qui échangent des produits ou des biens . Mais il est sûr qu’il serait plus honnête pour les clients que les prix soient affichés sur les marchés et dans certaines boutiques !

  • 26 octobre à 15:30 | Ra-Jao (#282)

    nez-gros,
    La dépréciation d’une devise nationale est favorable pour un pays plus exportateur, mais pas pour un pays importateur- biens de consommation et de production - comme Mada. Par ailleurs, la dévaluation de l’ariary peut ralentir aussi les sorties de devises.
    Pour l’affichage des prix en , les commerçants doivent s’y adapter. En France, bcp de pépé et mémé raisonnent toujours en ancien francs alors qu’on est passé depuis de ff en Europe. , Il faut surveiller surtout les agences immobilières, pour location ou achat ;/vente. Certaines proposent leurs biens - location ou achat/vente - en Euros. On se pose même la question s’il existe encore une monnaie nationale.
    Cela étant, qu’enserait-il des tarifs de locations airbnb ?

    • 26 octobre à 15:55 | vorona (#8254) répond à Ra-Jao

      Des pépés et des mémés qui parlaient encore en ancien franc ça a pas dû exister beaucoup après 2002 (soit déjà 18 ans) car il devenait pas facile mentalement de transformer des euro en ancien franc. Les fameux pépés et mémés devraient donc avoir au moins entre 98 et 115 ans car le passage franc à nouveau franc s’est fait en ......................................1958 ce qui devrait limiter le nombre de personne encore assez têtus et bonnes en calcul mental !
      Pour info : 1ancien franc = 0,0656 euro = 295 ariary !

    • 26 octobre à 19:52 | nez_gros (#10715) répond à Ra-Jao

      Rajao disait "La dépréciation d’une devise nationale est favorable pour un pays plus exportateur, mais pas pour un pays importateur"-

      Pour un Grand monetariste , et un specialiste de l’ Economie Internationale, cela ne veut rien dire , car chaque pays pris individuellement est à la fois exportateur et importateur...

      Le but c’est d’avoir son balance commercial excedentaire, et donc avoir une monnaie faible est une chance à ne pas rater pour exporter...

      n’oublie pas, la Chine pratique Le Dumping Monetaire à succès... t’as capté gros ou pas ???

    • 26 octobre à 19:58 | nez_gros (#10715) répond à Ra-Jao

      Rajao disait : Par ailleurs, la dévaluation de l’ariary peut ralentir aussi les sorties de devises.. cela ne veut rien dire et c’est faux...

      On dit plutôt : La devaluation de L’ariary attire des devises... t’as capté gros ou pas ???

      Car une fois attiré, les devises vont se precipiter pour sortir, pour eviter la degringolade , ou la devaluation infernale... t’as capté gros ou pas...

      "Je deteste parler aux cons, ça les instruit’ Michel AUDIARD,
      repris par Nez Gros : Docteur S-Monnaie, université de l’autodidacte... .t’as capté gros ou pas ???

  • 26 octobre à 15:57 | Jacques (#434)

    • 26 octobre à 17:11 | Gérard (#7761) répond à Jacques

      il y a d’excellents économistes à Mada, à commencer par l’ancien directeur du trésor, viré parce que trop rigoureux, et candidat malheureux à la présidence
      probablement est il retourné à son ancien poste, payé en dollars !

    • 26 octobre à 17:12 | Gérard (#7761) répond à Jacques

      il y a d’excellents économistes à Mada, à commencer par l’ancien directeur du trésor, viré parce que trop rigoureux, et candidat malheureux à la présidence
      probablement est il retourné à son ancien poste, payé en dollars !

  • 26 octobre à 16:13 | diego (#531)

    Bonjour,

    Affichage des prix ou non est un faux problème. C’est plus grave, le pays est complètement dysfonctionnel.....

    La Banque Centrale Malgache s’adresse, en principe, uniquement au gouvernement ou à d’autres institutions financières et non aux dirigeants d’entreprises ou encore aux commerçants.

    C’est le gouvernement qui fixe le prix d’un X produit notamment des produits comme les nourritures, médicaments, eaux, électricité etc.....

    La dépréciation d’une monnaie n’a rien avoir avec l’affichage et les prix des marchandises !

    La croissance économique, une crise économique qui provoquerait une récession économique, une crise politique récurrente, une guerre ou encore un pays qui n’a pas un gouvernement trop longtemps, et la dette abyssale....etc....affaibliront la monnaie d’un pays par exemple.

    On est sur un terrain politique à mon sens, que monétaire.

    Nous sommes, depuis presque 20 ans maintenant, dans une crise que les responsables politiques et les gouvernements successifs ne semblent pas capables de définir la nature, ou refusent par ignorance de la reconnaître, et ses conséquences politiques, économiques et de facto, sociétales.

    La Banque Centrale Malgache n’est pas une Institution politique pour s’immiscer dans la politique.

    Mais quand on y pense, toutes les institutions malgaches, allant de l’Armée à la Justice, sont politisées, par conséquent, elles s’affaiblissent. La meilleure manière d’affaiblir une institution est de la politiser car de facto, elle perd son indépendance.

    Les Institutions qui font de la politique n’ont plus le temps de se consacrer pleinement à leurs missions traditionnelles :

    - servir la Nation et non les gouvernants !

  • 26 octobre à 16:19 | Ra-Jao (#282)

    Ok Vorona, oublions les pépés et mémés avec leur ancien franc

  • 26 octobre à 16:26 | Besorongola (#10635)

    Un peu d’humanité dans ce monde de brute.
    Tout d’abord, je transmets toutes mes condoléances à la famille de Finengo. Je ne connaissais pas Finengo, le seul et unique moment où nous avions quelques échanges c’était tout au début, au mois de mars 2019 quand j’ai commencé à intervenir ici et qu’il me prenait pour Rambo et depuis plus rien. Nous avions un adversaire commun ce sont les dirigeants malgaches qui ont conduit ce pays dans le gouffre et il n’y a aucune raison qu’on se chamaille quand on se trouve dans le même camp. Faute de pouvoir cogner directement sur Rajoelina on se défoule sur ses soutiens...
    Je connaissais aussi 2 frères qui intervenaient régulièrement ici mais qui sont partis en espace de moins de 2 ans mais en aucun cas il ne m’étais venu l’idée d’annoncer leur décès ici. Je pense que c’est à l’administrateur du site de le faire s’il a le moyen de connaître la vraie identité des intervenants. Certains intervenants sont partis sans que personne ne le sache, Un mort ne peut pas annoncer sa propre mort et souvent les membres de sa famille ne sont même pas au courant de l’activité du défunt sur Mt, com.
    Qoui qu’on dise sur ce forum nous formons une famille, nous faisons partie d’un microcosme qui ont le même souhait c’est le développement de Madagascar. Comme dans toutes les familles il exise des affinités entre certaibs membres mais des divergences de point de vue aussi chez d’autres Le fait de porter un pseudonyme pour les intervenants fait le succès de ce forum. Mais derrière chaque pseudo il y a un nom un homme une femme un visage un caractère qui est certainement loin de ce qui sont écrits ici.
    Nous sommes d’accord que bon nombre des intervenants ici sont des seniors et qui dit senior dit hazo amoron-tevana. Nous mourrons tous un jour mais Dieu seul sait la date et l’heure de cet ultime départ pour chacun de nous.
    À mon avis, il ne faut pas se tromper de cible. Les vrais responsables dans le dégringolade de ce pays ce sont les dirigeants successifs et je préfère taper fort directement sur eux que sur les petites vieilles ou les petits vieux à la retraite qui passent ici leur temps en guise de défoulement..
    En tout cas Finengo est parti mais ses idées restent !

    • 26 octobre à 16:59 | Stomato (#3476) répond à Besorongola

      Commentaire tout à votre honneur.

  • 26 octobre à 16:33 | Ra-Jao (#282)

    Parafaitement d’accord avec Diego que l’affichage des prix en ariary ny’ a rien à voir avec son cours par rapport aux devises étrangères.
    Le prix est un critère de choix parmi l’offre du marché . C’est pourquoi pour faire jouer la concurrence et choisir en toute connaissance de cause, on doit être informé sur les prix dans une même unité comparable ( en ariary ou en fig) avant d’acheter.
    J’ai cité les affichages des agences immobilières : certaines proposent leur prix en eur, d’autres en ariary, et même en fg.

  • 26 octobre à 16:50 | Ra-Jao (#282)

    Besorongola, merci de l’infos et Paix à l’âme de Finengo

  • 26 octobre à 22:07 | Ra-Jao (#282)

    Nez-gros,
    Il n’y a pas de pb si vous n’etes pas d’accord avec mon analyse sur l’impact de la dévaluation sur les flux de devises. Désolé pour vous car je maintiens ce que j’ai dit. Vous dites que la dévaluation de l’ariary va attirer les devises. Pour quoi faire ? Nos frontières sont fermés, donc pas de touriste, pas d’entree de devise.
    Le marché extérieur pour nos produits d’exportation : vanille, nickel d’Ambatovy, textile etc..est très ralenti, donc pas d’entree de devise.
    Avec l’ariary dévalue, l’importation est en baisse parce que des produits étrangers coûte plus cher, donc pas de demande de devises auprès de nos banques primaires pour faire ces achats.
    Vous dites la dévaluation va attirer des devises pour se précipiter à sortir pour éviter la dévaluation. De telle situation peut être pratiquée sur le marché interbancaire pour permettre aux banques de placer leurs excédents de trésorerie à très court terme. Croyez vous réellement que la banque Morgan ou Rothschild va placer ses euros ou dollars à Madagascar pour 1 jour ou 1 mois ?,
    Le seul attrait pourv envoyer des euros à Dago actuellement, c’est de venir en aide à ma famille ou de parrainer des enfants pour leur scolarité, ces aides prennent réellement de la valeur pour ses bénéficiaires.
    Donc gros, vous dites n’importe quoi car la finance internationale ne s’analyse pas au pif.
    Pour autant, vous n’etes pas un con pour moi et je continue à vous parler.

    • 26 octobre à 23:05 | lysnorine (#9752) répond à Ra-Jao

      Re Ra-Jao 26 octobre à 22:07 | Ra-Jao (#282)
      Question de sémantique économique !

      « Nez-gros,
      « Il n’y a pas de pb si vous n’etes pas d’accord avec mon analyse sur l’impact de la dévaluation sur les flux de devises. Désolé pour vous car je maintiens ce que j’ai dit. VOUS DITES QUE LA DÉVALUATION de l’ariary va attirer les devises. Pour quoi faire ? Nos frontières sont fermés, donc pas de touriste, pas d’entree de devise. »

      Dans le système de « taux de change flottants » en vigueur de nos jours, initié par la suppression du système de « taux de change fixes », établi à Bretton Woods en juillet 1944, mise en marche par l’ABOLITION en août 1971, sous la présidence de Richard NIXON de la CONVERTIBILITÉ DE l’US$ EN OR, il n’y a plus de « dévaluation » mais « DÉPRÉCIATION » plus ou moins continue d‘une monnaie suivant l’humeur et les anticipations des « acteurs sur les marchés. D‘ailleurs le FMI qui aurait dû alors être SUPPRIMÉ définitivement a été vite RECYCLÉ comme instrument de néo-colonisation des États incapables de se développer.

  • 27 octobre à 00:16 | Ra-Jao (#282)

    lysnorine
    L’ariary n’est pas une monnaie convertible dans le sens où il fera l’objet comme vous dites des mouvements d’humeur (spéculations) des acteurs du marché. Pour simplifier, le cours de notre ariary dépend de la demande de devises pour payer nos importations et du rapatriement des devises ( offre de devise) produits de nos exportations.
    La banque centrale peut également utiliser ses réserves de change pour stabiliser notre monnaie.

    • 27 octobre à 09:29 | lysnorine (#9752) répond à Ra-Jao

      Re Ra-Jao 27 octobre à 00:16| (#282)

      « lysnorine
      « L’ariary n’est pas une monnaie convertible dans le sens où il fera l’objet comme vous dites des mouvements d’humeur (spéculations) des acteurs du marché. Pour simplifier, le cours de notre ariary dépend de la demande de devises pour payer nos importations et du rapatriement des devises (offre de devise) produits de nos exportations.
      « La banque centrale peut également utiliser ses réserves de change pour stabiliser notre monnaie. »

      Quelques observations relatives au système de changes flottants à Madagascar géré par les PARTICIPANTS au « MID » ou Marché Interbancaire des Devises :
      Les ANTICIPATIONS (et « mouvements d’humeurs » « pessimistes » ou « optimistes ») mentionnées précédemment qui déterminent la dépréciation (ou l’appréciation) de la monnaie Malagasy, au jour le jour, sur le marché des changes (ou des devises) sont le fait de ces « participants » ou acteurs. Elles portent principalement sur le calendrier et la fluidité de la rentrée des recettes provenant des exportations réalisées, en cours de réalisation, ou projetées, et de celles dues au déboursement des « aides » et emprunts extérieurs, d’une part ; et, d’autre part, sur l’échéancier des règlements des importations de biens et services, des services de la dette et bien sûr de L’EXPORTATION DES PROFITS ET DIVIDENDES des sociétés étrangères implantées à Madagascar. La Banque centrale n’est qu’un simple décor en la matière, un subordonné, en quelque sorte, des intervenants sur le MID.
      Les concepts usuels de « CONVERTIBILITÉ » de la monnaie présentent peu d’intérêt dans ce système de taux de change flottants, en particulier, si les politiques économiques visent, d’abord et avant tout, la réduction de la pauvreté de la masse de la population. Par contre, la mise en œuvre rapide de la « CONVERTIBILITÉ EN OR » du MGA serait indiquée, ce qui, bien sûr, requerrait, au préalable, une révolution « nationaliste » dans son système de production et de commercialisation interne et externe [ainsi que dans celui des PIERRES PRÉCIEUSES aussi d’ailleurs !], comprenant notamment :
      . l’élimination des sociétés étrangères et de leurs prête-noms Malagasy ;
      . le rôle exclusif et souverain de la Banque centrale en la matière (monopsone et monopole) dont, par ailleurs, l’ « AUTONOMIE » imposée par l’idéologie politico-économique du FMI et de la Banque Mondiale devra être IMPÉRATIVEMENT SUPPRIMÉE ; etc.. : autrement dit, la souveraineté monétaire de l’État doit être effectivement rétablie.

      Nous avons déjà abordé un peu cette réforme de la Banque Centrale dans un post du 22 Novembre 2016, à 08:16 lysnorine répond à Jipo : « Reprendre le contrôle de la création monétaire », https://www.madagascar-tribune.com/Liens-historiques-forts-renouveau,22684.html#comment326638

    • 28 octobre à 09:32 | lysnorine (#9752) répond à Ra-Jao

      Nous reprenons ci-après des extraits d’un article de « L’Express de Madagascar » du mardi 27 octobre 2020 qui ne peut que renforcer les propositions que nous venons d’avancer :
      « Par contre, la mise en œuvre rapide de la « CONVERTIBILITÉ EN OR » du MGA serait indiquée, ce qui, bien sûr, requerrait, au préalable, une révolution « nationaliste » dans son système de production et de commercialisation interne et externe [ainsi que dans celui des PIERRES PRÉCIEUSES aussi d’ailleurs !]...autrement dit, la souveraineté monétaire de l’État doit être effectivement rétablie. »

      « Exportation – Quinze tonnes d’or sortent en silence »
      27 octobre 2020
      Mirana Ihariliva

      https://lexpress.mg/27/10/2020/exportation-quinze-tonnes-dor-sortent-en-silence/

      « La  quantité  d’or  exportée  officiellement  DIFFÈRE  DE  CELLE  ENREGISTRÉE  PAR  DES  ENTITÉS ÉTRANGÈRES.

      « La quantité d’or exportée par an ne se limite pas aux 3 tonnes annoncées en 2018. Des documents internationaux font des révélations.

      « L’agence de Presse Reuters en parle. Un article sur la contrebande d’or en Afrique détaille le chemin emprunté par l’or des pays d’Afrique pour atterrir dans des pays comme Maurice, Dubai, l’Europe ou encore l’Inde. ‘’L’exportation d’or pour les pays d’Afrique a connu une hausse sans précédent entre 2006 et 2016, passant de 67t à 446 t. LA QUANTITÉ D’OR IMPORTÉE PAR CES PAYS DÉPASSE LARGEMENT CELLE DÉCLARÉE DANS LES PAYS D’ORIGINE ‘’ révèle entre autres l’article.
      [cf.aussi https://www.reuters.com/investigates/special-report/gold-africa-smuggling : ’’Gold worth billions is smuggled out of Africa’’]

      « L’UNCom Trade, (United Nations International Trade Statistics Database), l’agence des Nations unies pour les données et les statistiques internationales, révèle que le rapport des départements des DOUANES DES EMIRATS ARABES UNIS fait état de quelque 200t D’OR EN PROVENANCE DE MADAGASCAR entre 2008 et 2016...
      La déclaration officielle en 2018 fait état de 3051kg (3t et 51kg) d’or exporté, mais ces diverses sources avancent d’autres quantités BIEN AU-DELÀ DE CELLES TRACÉES PAR L’AGENCE NATIONALE DE L’OR (ANOR)...
      ÉCART
      Les EXPORTATEURS D’OR OFFICIELS de Madagascar selon le rapport de l’EITI 2018 sont au nombre de trente-et-un. Les trois premières sociétés exportatrices réalisent chacune respectivement une exportation de 1636kg, 347kg et 345kg à cette période, vers Dubai, Hongkong et Singapore. D’après les données de l’UNComTrade, les importations d’or de Madagascar enregistrées par les Emirats Arabes Unis étaient de 4t en 2010, 5,38t en 2011 et 4, 06t en 2016. Le même document révèle que les exportations « déclarées » par Madagascar vers Dubai étaient de 31, 42t [NB Mahavariana io tarehi-marika io !] en 2009, 490kg en 2016 et 9, 27t en 2017.

      Un document de Transparency International « Anti-corruption Helpdesk » soulève une production bien au dessus de l’exportation officielle. « La production annuelle d’or de Madagascar est estimée à environ 15 tonnes, d’une valeur d’environ 450 millions de dollars, mais la quasi totalité reste sous le radar. Ainsi, ces revenus générés par la commercialisation de l’or finissent généralement par alimenter le marché noir tout en créant un déficit pour l’État, notamment en raison de la faible régulation du secteur, de l’échec du contrôle du gouvernement et du phénomène de corruption ».
      [cf aussi https://knowledgehub.transparency.org/helpdesk/overview-of-corruption-and-anti-corruption-in-madagascar-1, "Overview of corruption and anti-corruption in Madagascar : Focus on the natural resource sector and gold", 25 April 2019 ;
      "Focus on gold, ARTISANAL GOLD MINING, exploitaion and smuggling", pp. 17-10, en particulier sur les poids et rôle des Karana dans la contrebande de l’or.]

      Données statistiques complémentaires dans

      Marcena Hunter “Combating CRIMINAL CONSORTIA in the AFRICAN ARTISANAL AND SMALL-SCALE GOLD MINING and Trade Sector,” ENACT, April 2019
      (Project : ENACT : Enhancing Africa’s Capacity to Respond to Organized Crime)

      https://www.researchgate.net/publication/332800059_Pulling_at_golden_webs_Combating_criminal_consortia_in_the_African_artisanal_and_small-scale_gold_mining_and_trade_sector

      “ UAE-REPORTED GOLD IMPORTS FROM AFRICAN COUNTRIES ”
      Annex 1. UN Comtrade GOLD TRADE DATA BETWEEN AFRICAN COUNTRIES AND THE UAE
      [A] GOLD IMPORTS from African countries REPORTED BY THE UAE in TONNES (Commodity code 7108)

      MADAGASCAR
      2008 : 0.32
      2009 : 2.45
      2010 : 4.09
      2011 : 5.38
      2012 : 3.96
      2013 : 3.64
      2014 : 3.83
      2015 : 4.00
      2016 : 4.16

      [B]GOLD EXPORTS REPORTED by African countries to the UAE in TONNES (Commodity code 7108)
      Source : UN Comtrade, 2018, UN Comtrade Database, http://comtrade.un.org/db/, accessed 24 October 2018.
      MADAGASCAR

      2010 : –
      2011 : –
      2012 : –
      2013 : –
      2014 : –
      2015 : –
      2016 : 0.49
      2017 : 9.27
      Souhaitons que les hommes politiques et les partis politiques Malagasy consacrent un peu plus de leur attention à ces questions vitales relatives à « convertibilité en or » du MGA et de la souveraineté monétaire de l’État Malagasy. En l’absence de cette souveraineté monétaire, on conçoit mal comment la « submersion » soutenue de son économie depuis des années puisse faire place à une « émergence » rapide.

  • 27 octobre à 09:22 | Stomato (#3476)

    # 26 octobre à 19:43 | nez_gros (#10715) répondait @Stomato.

    >>@Stomato, il ne s’agit pas d’expulser qui que ce soit, c’est trop tard peut-être, seulement voilà :

    - Les Pays capitalistes-impérialistes-colonisateurs à l’époque et même de nos jours, ne se souciaient que de l’argent,<<

    Et actuellement quelle est la politique de Madagascar ? Entretenir le Sud dans un dénuement criminel afin de faire pleurer dans les chaumières et recevoir des aides et des dons détournés !

    >>- ils ont commis (les colons) un forfait ou un complot envers le peuple de Madagascar , en faisant venir des Pakistanais sur le sol Malgache, pareil avec les Indiens des anglais en Afrique du sud, etc... , il suffit de voir aussi LONDONNISTAN en Angleterre...<<

    Il y avait beaucoup à construire au temps de la colonisation... (il n’en reste plus grand chose par manque de volonté réelle de développement) Les malgaches étant ce qu’ils sont, on a fait appel à des gens désireux de travailler pour leur propre avenir. Et cela continue à marcher...

    >>2) ils vont boycotter économiquement les produits Français : les Vuitton, la Vache qui rit, etc...
    - Oseriez vous boycotter le Hallal, les Kebab, etc....<<

    Et alors ? cela ne représente que moins de 2% des exportations françaises dans les pays qui appellent au boycott. Pensez vous que les achats des produits de luxe vont diminuer ? Que nenni, ce sont les bas peuples qui vont souffrir de ne plus avoir de produits lactés dont leurs enfants ont besoin !
    Boycotter les kebabs sera une chose facile à faire. Et accompagner ce boycott par des mesures sanitaire de fermeture de boui boui turcs sera aisé.

    >>Alors si les Européens sont malins , il est temps de faire des affaires avec des gens qui vous aiment, et aussi obliger vos ressortissants pakistanais, avec leurs fraudes fiscaux argents blanchis partout en Europe, obliger-les de à payer leurs impôts à Madagascar, au lieu de faire des fraudes fiscales en Europe, car de toutes façons , il vous boycotteront toujours pour cause religieuses<<

    Comme vous y allez, demander à l’occident de faire payer des ressortissants vivant à Madagascar leurs impôts à Madagascar ? Vous souhaitez une ingérence dans une affaire régalienne d’un pays indépendant et souverain ? Vous êtes étrange !
    Avez vous noté que ce sont les pays arabes les plus pauvres qui ont lancé ce boycott ?
    Ceux qui achètent des produits de luxe ne les boycottent pas !
    Ceux qui achètent des armes ne les boycottent pas non plus !
    Ce boycott ma fait penser à une réplique de Jacques Chirac :
    Ce boycott me touche une sans déranger l’autre !

    La question religieuse qui dérange pas mal de petits pays concerne la laïcité qu’ils ne peuvent comprendre, car ils ont 400 à 500 ans de développement de retard.

    • 27 octobre à 11:28 | nez_gros (#10715) répond à Stomato

      @Stomato, tout ce que tu dis là expliquent les choses, mais ne le justifient pas ? et surtout ne résolvent pas les problèmes...

      Cette attitude qui consiste à se dire, j’ai expliqué, j’ai trouvé le mot juste, et donc j’ai résolu le problème, est l’attitude de plusieurs gouvernements occidentaux ...

      Si la famine, et le terrorrisme, et la guerre existe, c’est à cause de pareille attitutde.... sans parler les intérêts cachés...

      Encore que, tes explications est en partie vraie, mais ne l’est pas entièrement...

  • 27 octobre à 11:37 | nez_gros (#10715)

    @stomato disait : Les malgaches étant ce qu’ils sont, on a fait appel à des gens désireux de travailler pour leur propre avenir.

    un Immigré africain de France me disait : Les FRANCAIS étant ce qu’ils sont, on a fait appel à des gens désireux de travailler pour leur propre avenir.

    un immigré turc d’Allemagne me disait : Les Allemands étant ce qu’ils sont, on a fait appel à des gens désireux de travailler pour leur propre avenir.

    Un immigré Mexicain des USA me disait : Les Americains étant ce qu’ils sont, on a fait appel à des gens désireux de travailler pour leur propre avenir.

    Donc ton argument ne tient pas debout gros....

    T’as capté gros ou pas....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS