Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 30 novembre 2021
Antananarivo | 09h31
 

Editorial

L’intérêt supérieur de la ration

lundi 22 février 2010 | Ndimby A.

Demi-déception pour tout le monde avec la décision de l’Union africaine (UA) la semaine dernière. Car ce qui a été annoncé n’arrange ni la Haute autorité de transition (HAT), ni l’opposition, ni les légalistes au sens noble (= anti-coup d’Etat, quel que soit l’auteur, la victime ou la justification). L’UA commence à nous fatiguer avec ses avertissements et ses dates-limites à répétition. La nouvelle échéance est fixée au 17 mars, jour anniversaire du coup d’Etat et du fameux traquenard de l’Épiscopat. Cependant, la formulation de ce dernier ultimatum de l’UA laisse quand même l’espoir que passé ce délai, les sanctions vont enfin effectivement tomber sur le clapier si ses chefs ne changent pas leurs fusils d’épaule. Outre les classiques interdictions de visa et gel des avoirs, on espère voir rendues publiques l’état de fortune de ces gens à l’extérieur, afin de voir si la Transition a enfanté de nouveaux riches à Très Grande Vitesse. Et si les résultats de l’enquête que mènerait actuellement la discrète mais efficace TRACFIN devenaient publics, cela expliquerait peut-être pourquoi certains pensent plus à leur ration qu’à la Nation. Mais bon, faut pas rêver, TRACFIN est un service français.

Le journal le Monde avait publié en janvier 2008 le patrimoine en France d’Omar Bongo et compagnie. Rappelons aussi que certaines associations en France ont déposé une plainte pour détournement de fonds publics contre des chefs d’Etats africains. J’entends d’ici la voix des pro-HAT devant ces perspectives : ssssshhhhh, aza manao tahak’izany fa manala-baraka ny Malagasy. De toutes manières, cela n’ira pas loin au niveau de la justice française : les bras de la Françafrique étant longs et tentaculaires, la justice française a refusé de donner suite à ces plaintes contre les vassaux de la France. Et les tribunaux espagnols n’ont malheureusement plus leur fameuse juridiction universelle… Mais en France, les associations qui souhaitent attirer l’attention de la justice et du public sur les biens mal acquis des hommes politiques africains peuvent compter sur l’avocat William Bourdon, ou sur Transparency International.

Pour en revenir à la dernière décision de l’Union africaine (UA) d’accorder encore une fois un énième sursis aux hâtifs de Madagascar, on peut cependant aussi considérer cet atermoiement supplémentaire de façon positive. La situation actuelle montre qu’après un an de crise, aucun des deux camps en présence n’est vainqueur de façon franche. Et finalement, de ce combat de coqs, il en ressort deux vaincus (Ravalomanana qui a perdu le pouvoir, Rajoelina qui n’arrive pas à imposer son coup d’Etat), et surtout un K.O. : l’économie malgache. Mais comme le taux de croissance de tous les échelons (politique, économique, militaire, population locale, clients chinois etc.) du circuit du bois de rose ne connait pas de récession, la détresse des entreprises qui font faillite et des employés qui tombent dans le chômage n’émeut pas le pouvoir. Car le plus risible, c’est que le pouvoir hâtif affirme que ce n’est pas de sa faute mais de celle des réfractaires « au changement ».

Quant il était encore observateur avisé de la vie politique, Sareraka avait dit ceci au sujet de la crise de 2002 : « tout le monde, qu’on ait été dans un camp ou dans l’autre, a commis un péché, puisque le comportement de chacun était dicté à l’époque par la fureur et la rage contre l’autre » (Express de Madagascar, Il n’y a pas de véritables hommes d’Etat dans ce pays, 9 mai 2003). Maintenant que Sareraka est devenu membre de la HAT, il a perdu sa sagesse et préfère donner des interviews dans la presse sur l’intérêt économique du bois de rose pour Madagascar. Sa efa reraka loatra, ka aleo amin’izay mba miadakadana ao amin’ny tetezamita ?

Dans le contexte actuel où il n’y a ni vainqueur, ni vaincu, il est donc temps de rechercher un autre moyen de sortir de la crise. Car de toute évidence, aucune solution ne peut être apportée, ni par l’unilatéralisme de la Haute autorité de transition (HAT), ni par la foi aveugle dans le retour de Dada ou l’arrivée des forces de la SADC. L’espoir est que les véritables décideurs de chaque camp se détachent enfin des faucons qui planent sur leurs extrêmes, et accordent plus d’intérêt à la voix de la sagesse, de la modération et de la tempérance.

Ainsi, cet ultime délai de trois semaines peut donc se comprendre comme une nouvelle perche tendue, pour capitaliser sur l’esprit consensuel qui commence à germer chez Rajoelina, à défaut d’être (encore ?) exclusif. Reste aux nationalistes du dimanche à prouver ce qu’ils prétendent depuis un an : les Malgache auraient la capacité de trouver une sortie de crise sans passer par la communauté internationale. Mais moi je ne crois pas trop à cette capacité : akoho tsy naneno hatramin’izay efa lasan’ny kary (si un coq qui n’a pas chanté depuis, c’est qu’il a déjà été emporté par le chat sauvage).

Il y a cependant deux faits indéniables. Primo, curieusement, même au sein des anti-HAT purs et durs, il commence à y avoir un sentiment de commisération envers Andry Rajoelina, supposé être prisonnier de ses extrêmes, et qui n’a ni les moyens ni l’envergure d’imposer à son clan le retour à une position raisonnable, même s’il le voulait. L’UA est sans doute un peu dans cette tendance, et espère que le hâtif-en-chef va se ressaisir. Secundo, les faits de ces derniers jours montrent que Rajoelina essaie en coulisses de négocier, même si son discours public semble démontrer le contraire, comme lors de sa conférence de presse la semaine dernière avant la réunion d’Addis-Abeba). Le problème avec Andry Rajoelina, c’est cette inconstance de girouette immature qui décrédibilise le très peu d’efforts de bonne volonté qu’il fait.

Or, ne nous faisons pas d’illusions. Ces trois semaines qui restent ne pourront être mises à profit que si toutes les parties font des concessions et s’abstiennent de provocations. Remaniement gouvernemental intégrant des ramassis de tourne-vestes professionnels, fixation sur ces élections unilatérales, épée de Damoclès sous forme de mandats d’arrêts contre les opposants : voilà ce que la HAT devrait éviter. Et dans le camp d’en face, un bémol sur les déclarations incendiaires et les projets de marches dans la ville est souhaitable.

Andry Rajoelina est à la croisée des chemins. Après un an d’autisme, la pression nationale et internationale est arrivée à le faire douter de sa capacité à poursuivre dans la voie unilatérale, et cela est une avancée notable. Mais l’opposition doit maintenant avoir un minimum de sens psychologique et surtout de sens tactique, car tout faux pas et toute provocation inutile risque de le refaire basculer dans les bras des voyous de son entourage. J’invite le lecteur à relire « Il nous faut des sages au milieu des faucons », éditorial écrit le 12 mai 2009, et qui montre que finalement, la problématique de sortie de crise n’a pas changé malgré le temps. Que de gâchis, car comme Patrick et moi le rappelions chacun à tour de rôle la semaine dernière, « La solution passe par la discussion, sans la pesanteur des faucons, des incompétents, des inconscients et des contoukour ». Les sorties de crise se font par un rapprochement entre les modérés, et non par un utopique rassemblement des extrêmes.

Il faudra donc que l’opposition capitalise sur l’état d’esprit actuel vers la recherche de solution négociée, et ne se trompe pas en faisant le geste ou la parole de travers de trop, qui va ramener la HAT dans ses travers naturels de putschiste autiste. Tous les facilitateurs lors des négociations difficiles savent que pour aboutir à une sortie acceptable pour tous, personne ne doit perdre la face. Chacun doit donc méditer les paroles suivantes de Napoléon, « en guerre comme en amour, pour en finir il faut se voir de près ».

Mais il y a tant d’intérêts en jeu et tant de personnes qui tiennent à l’intérêt supérieur de leur ration [1], que la masse critique pour amener les gens à être raisonnables est bien légère. Efa mirotsaka ny paiso an-kady... Le 17 mars, on risque donc de nous apercevoir que comme tous les autres, cet ultimatum n’aura rien donné de l’UA, sauf des illusions aux naïfs qui pensent que Monsieur Rajoelina peut se défaire de ses mauvais démons. J’ouvre donc un nouveau pari avec mon compère Patrick A. : la HAT ne bougera pas d’un iota de son unilatéralisme, et ce laps de temps de trois semaines ne servira à rien. Gage : un repas japonais, avec sashimi pour moi, et double dose de wasabi pour lui.

Notes

[1Recyclage d’une superbe expression inventée par notre Citoyenne malgache nationale

54 commentaires

Vos commentaires

  • 22 février 2010 à 07:58 | Boto (#1954)

    Ilay Le8 sy ireo olon’i SADC ireo no manala-baraka ny firenentsika. Izao naaton’i AU tsy ho mpikambana i NIGER nefa ny Fikambanan’ny firenena ao Afrika Andrefana, sy firenena maro eran-tany mamporisika ny hanaovana fifidianana madio sy mangarahara ; tsisy resaka Maputo e, Addis-Abeba e, fa tonga dia fifidianana. Ny an’i SADC sy le8 sy hampihinana ny tsy fihinan’ny vahoaka Malagasy no tanjona. Mampalahelo !!!!

    • 22 février 2010 à 09:30 | Noue (#2427) répond à Boto

      - L’UA commence à nous fatiguer avec ses avertissements et ses dates-limites à répétition. La nouvelle échéance est fixée au 17 mars, jour anniversaire du coup d’Etat et du fameux traquenard de l’Épiscopat.

      L’UA a peur de qui exactement pour ne pas concrétiser depuis X-temps ces fameuses sanctions ?

      - Il est évident que la situation que nous vivons maintenant à Madagascar n’est qu’un leurre, machiaveliquement préparé par le gouvernement Francais et des traîtes à la Nation Malagasy

      - Il a patiemment aidé et soutenu Andry TGV. La situation actuelle fait parti d’un plan bien précis, ainsi que les gesticulations de Andry TGV

      - Ce qu’on ne sait pas, c’est que le résultat est connu d’avance de Sarkozy et consorts....

      http://madagascar-evenements-2009.blog4ever.com/blog/lire-article-288010-1320725-7__elections_en_francafrique___l_hymne_a_l_hypocri.html

    • 22 février 2010 à 09:38 | Trano Bongo (#3829) répond à Boto

      un coup perpétré contre ceux qui ont fait un coup n’est plus condamnable. mais nos soldats ne comprennent pas le message. ce délai est imparti pour leur action !

    • 22 février 2010 à 12:04 | Noue (#2427) répond à Noue

      Le conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a adressé vendredi 19 février un nouvel ultimatum à l’actuel homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, lui donnant jusqu’au 16 mars pour respecter les accords de sortie de crise sous peine de sanctions. ’Nous avons appelé les autorités de fait à respecter les accords’, a déclaré au cours d’une conférence de presse le président du conseil de paix et de sécurité de l’UA l’ambassadeur d’Ouganda, Mull Sebujja Katende. ’Nous imposerons des sanctions ciblées sur les autorités de fait qui sont la cause du non-retour à l’ordre constitutionnel’, a-t-il ajouté, à l’issue d’une réunion à Addis Abeba. Pour le commissaire à la paix et la sécurité de
      l’UA, Ramtane Lamamra, ’ces sanctions prendront effet dès le 17 mars sauf si
      avant le 16 mars, une totale coopération est démontrée avec le médiateur
      (l’ancien président du Mozambique, Joaquim Chissano) dans l’application des
      accords de Maputo et Addis Abeba’.

      Les sanctions prévues par l’UA, récemment appliquées à la Guinée, prévoient des interdictions de voyages, des gels d’avoirs financiers, ’et l’isolement diplomatique des autorités de fait : nous allons demander aux organisations internationales comme l’ONU de les suspendre également’, a précisé M. Lamamra.

      L’accord de Maputo signé en août 2009 et son prolongement d’Addis Abeba en
      novembre 2009 prévoient un partage du pouvoir entre les quatre principales
      mouvances politiques malgaches dans le cadre d’une transition politique chargée d’organiser des élections générales d’ici la fin de l’année. M. Rajoelina est sorti de ce cadre en décembre en limogeant le premier ministre de consensus et en annonçant unilatéralement la tenue d’élections législatives, qu’il compte à présent organiser en mai.

    • 22 février 2010 à 12:11 | vuze (#918) répond à Noue

      C’est bien, vous citez vos sources et on sait à quoi s’en tenir... Bravo...

    • 22 février 2010 à 13:17 | niry (#210) répond à vuze

      Suis-je le seul à voir que l’Union Africaine utilise le cas Madagascar pour se poser un interlocuteur désormais permanent, incontournable et crédible vis-à-vis des autres organisations politiques ou économiques mondiales ? L’UA souffle le chaud et le froid. Elle mène la danse. Ce énième sursis embête tout le monde mais l’UA l’utilise pour serrer encore plus fort son emprise sur ce trublion malgache qui voulait rester plus ou moins neutre (en marge, par rapport à la COI) de par son insularité.

      Il existe certainement une rivalité intestine d’influence dans l’UA entre pays SADC et pays hors SADC.. Ainsi, beaucoup de pays de la CEDAO (Afrique de l’ouest), ne sont pas forcément pour les positions radicales de la SADC.. D’après moi, l’emprise de l’UA est un fait (l’on y pourra rien) mais on peut s’attendre effectivement encore longtemps à ce genre de sursis, de délais supplémentaires en tout genre..

      Quid du cas du Niger où la junte militaire assume pleinement son putsch, elle ? rien à voir avec le putsch militaro-civil du TGV.. La réaction de l’UA ne s’est pas faite attendre mais aura-t-elle vraiment les moyens d’influer sur quoique ce soit ? L’uranium du Niger valant largement toutes les protestations du monde..

    • 22 février 2010 à 13:26 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Boto

      Quelle bande de rigolos ????

      Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine a déjà demandé à la commission de l’u.a d’établir,en étroite collaboration avec la sadc,la liste des personnes et entités visées (par les sanctions individuelles),pour communication.

    • 22 février 2010 à 15:47 | rabri (#2507) répond à vuze

      Excusez-moi M’dames et M’siés les forumistes de mon intrusion, mais je suis chargé par M’sié Diego (vous savez, le brillant forumiste sur ce site, grand chasseur des étoiles !!) de lui fournir " à distance" tous les jours un mini-journal.

      Il est parti pour 15 jours vers sa grande tournée en ASIE et en EUROPE ce V.I.P (Very Important Person)et il est TRES INQUIET car d’après lui, çà fait UN AN QU’IL N’ Y A PAS DE GOUVERNEMENT A MADAGASCAR !!!!

      Pour vous Diego, voici une information ECONOMIQUE du jour concernant les actions d’un MINISTRE DU GOUVERNEMENT actuel à Madagascar :

      http://www.laverite.mg/actualites-a-madagascar/malgre-la-crise-politique-la-bad-continue-a-financer-ses-projets.html

      " Grâce aux brillantes interventions du ministre des Finances et du Budget, Hery Rajaonarimampianina, et du Directeur du Trésor, Orlando Robimanana, la Banque africaine de développement, l’un des partenaires financiers de Madagascar, a décidé de continuer à financer les projets en cours, malgré la crise politique.
      Cette décision a été prise lors de son assemblée générale qui s’est tenue du 12 au 15 février dernier à Tunis......"

      Au passage, Diego, bien le bonjour à vos enfants actuellement dans les GRANDES UNIVERSITES de ces GRANDS CONTINENTS et à demain !!!!!!!!!!

    • 22 février 2010 à 16:49 | da fily (#2745) répond à vuze

      Pourquoi déroger au "cordialement" ? Ca le mérite, non ? Vous êtes parcimonieux sur ce coup, Noue mérite qu’on l’encourage.

      Cordialement Noue !

    • 22 février 2010 à 17:38 | Maharaka (#576) répond à Noue

      NOUE,

      Mba ekeo kosa fa henjana ihany kay ilay "sans qualité"-nareo e. Nefa "Foza" izy io aminareo. Mba rebirebem-poza kosa nareo ireto marina.

      Na i la Fratsa aza no ambadikan’i TGV, ampahafirin’ireo Francophobes rehetra manohatra efa tsy miafina intsony an’i Ra-8 anefa izany. Matoa mbola mijoro foana io TGV io hatramin’izao dia satria ny mpanohana mivantana dia ny maro anisa eto an-toerana ka sarotra hozongozonina. Mitabataba i Magro sy mouvances Zafy sy Ratsiraka nefa tsy asian’ny olona sira loatra satria olona efa teo @ fitondrana aby fa tsy nahomby. FIFIDIANANA hoa resahana sy tohanana, na Présidentiel io na Référendum fa zay ihany no mba ahitàna consensus @ TGV. Amin’izay ange na tsy ho tafaverina eo aza ra-8 (tsy fomban’ny Gasy loatra tsinona ny mamerina vetivety indray izany olona efa naloany izany), dia mety mba mahazo députés maromaro kosa ny TIM dia mba afaka miady ny tombotsoan’i Dada. Fa raha io mitady hamerina an’i Dada antsokosoko @ alalan’ny fanohanan’ireo SADC, UA + pays Francophobes sasantsasany ireo nareo dia reraka eo foana.

  • 22 février 2010 à 08:18 | Bily (#1914)

    Avec tant de personnes en jeu, qui sacrifient l’intérêt supérieur de la nation en lieu et place de leur ration,c’est encore le petit peuple qui trinque.

    Espérons que les sanctions à venir ne concerneront directement que ceux là.

    Pendant que la françafrique est entrain de réfléchir sur l’avenir de son poulain,tout en recherchant l’outsider idéal qui pourrait le remplacer sans trop de vague, l’UA via la françafrique donne un sursis hypocrite et injustifié jusqu’au 17 mars.

    Permettant ainsi à ceux qui voudront quitter le navire d’ici là, de finir le repas qu’ils ont commencer depuis le 17 mars dernier. Et surtout,prière de bien charger les mules pour leur propre compte,en effaçant toute traçabilité comptable, sans oublier au passage de se remplir les poches en vu des échéances futurs.

    Cette nouvelle classe de bourgeois Malgache issus d’un coup d’état serait-elle capable de créer des emplois avec de l’argent voler a la nation pour leur ration ? sans compter sur les chinois et Indo-Pakistanais ? personnellement je n’y crois pas.

    • 22 février 2010 à 15:26 | Bily (#1914) répond à Bily

      Suite à un audit financier et des contrôles internes, on a pu déceler un trou béant dans la caisse de la société Jirama dans la ville de Toamasina.

      Les « vérificateurs » ont découvert un détournement de l’ordre de 60 milliards Fmg.

      Ce n’est qu’un début avant le 17 mars.

    • 22 février 2010 à 16:00 | rabri (#2507) répond à Bily

      ô Ra Bily ô !

      Rehefa mamaky teny dia mba vakio tsara dia fakafakao ny dikany ô. Aza manao ilay ataon’ny vahiny hoe : "lecture en diagonale" (na vaky mitsivalana) fa sao lasa GILA ny maso

      1) source de cette info : http://www.laverite.mg/actualites-a-madagascar/jirama-toamasina-detournement-de-60-milliards-fmg.html

      2) tamin’ny oviana io olona nanao détournement io no nanomboka ??? tamin’ny andron’i Dadanareo sy ilay Tale Jeneraly vahiny tao @ jirama

      * le présumé auteur de ce détournement a pu construire de belles villas dans la Capitale au bout de deux ans seulement, donc au temps de Dada !!!

      * Chose curieuse, c’était au mois de décembre 2009 seulement qu’on a découvert cette affaire, mais aucune enquête n’a été ouverte et encore moins des arrestations pour des raisons inconnues.

      Tandremo tsara ary ny vaki-teny amin’ny manaraka Ra-Bily ô !!!!!!!!!!!!

    • 22 février 2010 à 17:25 | Albatros (#234) répond à rabri

      "Chose curieuse, c’était au mois de décembre 2009 seulement qu’on a découvert cette affaire, mais aucune enquête n’a été ouverte et encore moins des arrestations pour des raisons inconnues."

      Mais alors Rabri !!!!. Les Forces pour le Changement ne sont toujours pas en action !!!. Sont-elles occupées à récupérer leur "ration" ?.

      Certains diront : On verra plus tard. Point Barre !!! :-)

    • 22 février 2010 à 17:35 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Bily

      Bily

      20 milliards NON 60 milliards de Fmg

  • 22 février 2010 à 08:42 | Ramarolanoana J (#1663)

    Je pense que c’est une erreur de donner encore du temps supplémentaire à la hat. Elle percevra cela comme une faiblesse de la part de la communauté internationale (ci) et l’ua. Et de plus, celà ne fait qu’allonger encore plus la durée de la crise. Il faudrait frapper fort pour la mettre à genou une bonne fois pour toute (aller jusqu’à l’interdiction de survol du continent africain). En effet, la hat ne comprend que ce genre de langage. Si elle voulait négocier, elle l’aurait fait depuis belle lurette. La chute de tgv est une certitude (izay manongana dia voaongana) mais les tergiversations ne font que reporter l’inévitable et perdurer et accentuer les dégâts.

    • 22 février 2010 à 11:36 | poiuyt (#584) répond à Ramarolanoana J

      Ainsi soit-il.

    • 22 février 2010 à 11:37 | poiuyt (#584) répond à Ramarolanoana J

      Ainsi soit-il. Mankatelina.

    • 22 février 2010 à 12:23 | poiuyt (#584) répond à Ramarolanoana J

      Samedi, il m’est arrivé de constater par moi-même la dislocation de la société et la bérézina profonde résultante qui existent aujourd’hui. Il existe même une certaine rage. La nation malgache est divisée, puis surdivisée, encore surdivisée. Il y a le critère de la religion, une ancienne ségrégation remise au plat du jour. Il y a celui de la race, celui-là est exacerbé aujourd’hui. Il y a celui pro-tgv ou pas, on l’aurait évité celui-là, il ne mérite pas qu’on s’y attarde. Si l’on regarde le quotient, c’est lamentable, les gens sont minés comme par une haine. Je l’ai vu, J’ai pu entendre la phrase suivante : « Ils n’aiment pas les français ».

      La pseudo-éminence n’est pas reconnue, il y a comme une atmosphère propice à l’anarchie. A tout bien réfléchir, les médecins ont décidé de ne pas avoir de confiance en la parole soi-disant éminente, et continue de plus belle leur mouvement. Les infirmières s’y mettent de leur côté. Une autre grève encore par là ; une autre possible par ici ; Il faudrait y voir une intelligence collective sourde comme pour les fourmis, à moins d’y voir une intelligence tout court. S’il faut trouver une responsabilité, il faut regarder le responsable principal.

      La question que l’on pourrait se poser est : pourquoi le pseudo-pouvoir ne se sert pas d’une manif monstre pour montrer la preuve de sa légitimité . La réponse est à l’évidence que le pouvoir n’est pas populaire, surtout à Tana, la ville de l’autre, celle qui l’avait aimé parait-il, mais qui aujourd’hui le déteste. Il en est aussi de Ratsiraka et de Zafy, de partenaires, ils sont devenus ennemis : bizarre ! Constat simple : ce n’est pas un fin politicien. Une solution serait qu’il enrôle le monja en hat, et comptabiliser une des manifs de Tuléar ; ainsi que celle de Pierrot.

    • 22 février 2010 à 18:53 | FeoIray (#341) répond à poiuyt

      et j’ajouterai celle-ci : que leur manifestants arborent aussi la couleur orange, couleur qui leur etait chère !!

  • 22 février 2010 à 09:09 | Tanindrazana (#3224)

    Toujours un grand bravo a Ndimby.... cependant je voudrait ajouter que Rajoelina sait pertinemment qu’avec les accords de Maputo et Adis Abeba, il va etre reduit a une simple entite et se croit etre oblige de suivre les conseils de ses extremistes. Bien sur il va a sa perte mais etant trop ambitieux et se voulant etre un vrai leader, il a ou plutot, va defier le GIC, en occurence la communaute internationale en declarant plus ou moins officieusement l’organisation de l’election controversee du mois de mai. Donc, je rejoins le pari en disant que Ndimby va gagner cette fois-ci au detriment de notre chere patrie (ou Patrick)qui va se retrouver isole et demuni de tout : sans elus, sans gouvernement, sans constitution, sans securite, sans nourriture, sans culture, sans representants legaux, sans medecin et paramedicaux, sans programme de developpement, sans liberte .....bref, dans la M.... Alors savourez deja votre "Japanese meal"....en attendans que ces Hatifs,rumineront et regurgiteront les leurs.

  • 22 février 2010 à 09:21 | FeoIray (#341)

    « Le problème avec Andry Rajoelina, c’est cette inconstance de girouette immature qui décrédibilise le très peu d’efforts de bonne volonté qu’il fait. » : je ne partage pas votre avis ici Monsieur Ndimby la dessus !
    Est-ce que vous pouvez citer un de ses « efforts de bonne volonté » ?

    la moindre de sagesse de sa part, c’etait de ne pas avoir enclenché ce coup d’etat !

  • 22 février 2010 à 09:42 | sevane (#2781)

    Aïe ! Double wasabi pour Patrick ? Ndimby voudrait-il payer, à son confrère, un aller simple au paradis ? Lol. Ne signez pas Patrick, on tient à vous !!! Ou sinon, commencez dès maintenant à bien nourrir les poissons : plus ils sont bien gras, plus ils sont meilleurs.

    Nul doute, en effet que, 3 semaines ni même 3 mois (pour ne pas dire 3 ans) ne suffiront jamais pour qu’un accord soit trouvé entre les 2 camps. Si cela était possible, on le saurait depuis longtemps.

    Rajoelina ne lâchera rien car ce pouvoir, il pense l’avoir gagné « chèrement ». Et il ne compte céder quoi que ce soit à qui que ce soit. Sauf, bien-sûr, à ceux qui sont toujours prêts à baisser leurs frocs pour gagner leur « ration ». Mais qui sait, peut-être qu’au fond de lui, il y a une volonté de réussite, de redresser le pays, de faire mieux que le précédent. Il voudrait peut-être que l’Histoire se souvienne de lui comme étant le Héros qui a réussi à dégommer Ravalo. Mais ses compétences ont des limites et son entourage ne l’aide guère. Et pour y remédier, on applique les politiques de force. Espérons seulement que le faucon est à bout de force et qu’il ne bat plus que d’une aile.

    Et dans le camp adverse, est-ce qu’ils veulent vraiment arriver à un consensus avec la HAT ? S’ils entendent par consensus le départ de Rajoelina du pouvoir, ils font fausse route. Car cela, on le sait, n’est même pas pensable en rêve. Par ailleurs, combien parmi ceux-là sont de bonne foi, et ne pensent qu’à l’intérêt supérieur de la Nation ? Combien sont en mal de pouvoir et pensent que, eux aussi, ont droit à leur ration ? (Citoyenne, je paierai les droits d’auteur, ne vous inquiétez pas). Et puis, est-ce qu’ils n’ont pas plutot intérêt à ce que la HAT se casse la figure ?

    Donc, personne n’a peut-être vraiment intérêt à ce qu’un accord soit trouvé, à l’exception de la Nation (mais la Nation, « toutes les urines s’en foutent »). Et si l’UA recule sans cesse ses échéances, c’est parce qu’elle est bien dans l’embarras (pour ne pas parler vulgairement).

    Enfin, je me dis que, même si par miracle, un accord entre les différentes parties est trouvé, cela ne sera rien de plus que le début d’un long chemin. Nos enfants paieront encore sûrement les conséquences de cette énorme bêtise et sentiront encore les effets de ce suppositoire géant. Bref, ce n’est pas demain la veille que le peuple malgache sortira la tête de l’eau.

  • 22 février 2010 à 10:35 | Gasymahiratra (#3690)

    Ndimby ! je vois que ton intervention est de plus en plus neutre et moins provocatrice !! j’aime bien quand tu évoque que finalement pour sortir de la crise les Ra8 et HAT devraient se regarder en face loin des provocations et de la haîne. Tout à fait d’accord !!! car finalement comme vous dites ni Ra8 ni HAT n’a pu prendre le dessus donc qu’il fallait maintenant se reconcillier loin des extrémistes de tout bord. A un faux pas, ce serait le renforcement de l’impasse, l’entêtement, la radicalisation des positions.

    Dans ce sens, tu as fait beaucoup d’effort dans ta narration.... les phrases sont plus modérées qu’avant !!!

    Pour qu’il y ait réconciliation et faciliter cette sortie de crise, chaque partie devarait reconnaitre ses ERREURs, et s’engage à redresser la barre mutuellement !

    Comme on dit : se confesser et pardonner... sont se soustraire d’un lourd fardeau !!! (n’est ce pas les pasteurs ??)

    Beaucoup de modération, de tempérance et de rapprochement à tous !

    • 22 février 2010 à 12:07 | vuze (#918) répond à Gasymahiratra

      Ndimby prend de l’âge et murit... :-))

    • 22 février 2010 à 15:53 | FIPOZ (#2162) répond à Gasymahiratra

      Comme certains followers des articles de Ndimby, je sens en lui un certain désenchantement devant la situation actuelle. Comment ne pas l’être lorsqu’on a défendu si vaillamment une position et constater que rien n’a abouti. Les dates de sanction sont perpétuellement reportées. Ils ne font qu’agiter l’épouvantail sans faits réels. Il y a de quoi perdre patience et déçu à la fois. Et pendant ce temps la situation se dégrade.
      Hélas, où et quand le bout du tunnel... Maintenant, tout le monde doute de tout. C’est un mauvais indicateur.

    • 22 février 2010 à 16:36 | rabri (#2507) répond à vuze

      Ndao Ndimby fa omeko toerana ao amin’ny Municipalité rurale etsy Atsimondrano ianao an !!!

      Tandremo anefa fa tsy mba zatra plat djaponé izahay fa bebex sy mosakiky foana rehefa vita fivoriana e !

    • 22 février 2010 à 17:26 | Rakitoza (#689) répond à vuze

      Ndimby,

      Si Vuze commence à vous faire des compliments, c’est que plus rien ne tourne rond dans ce pays. Prenez des vacances et allez planter des choux

  • 22 février 2010 à 10:56 | Maharaka (#576)

    Demi-déception pour tout le monde...

    Vous le croyez vraiment que c’est pour tout le monde Dimby ??

    Allez dire plutôt dem-déception pour les Pro-Ra8 qui n’a d’espoir que l’aides de la SADC, l’UA et le GIC pour que leurs soldats envahissent Madagascar.
    Mais pour les patriotes qui espèrent des solutions consensuelles à la malagasy, la CI ne fait que regarder. Leurs bons conseils (bon du côté de la population malagasy) on l’eccepte pourquoi pas mais ceux qui sont bons pour eux au détriment de la population.

  • 22 février 2010 à 10:58 | Citoyenne Malgache (#599)

    Je parierais bien moi aussi quelques maki sans wasabi que la HAT restera synonyme d’unilatéral.

    Ils sont allés trop loin pour craindre quelques petites menaces de sanction auxquelles personne ne croit au bout du compte.

    PS : Merci Ndimby pour la nationale :D

  • 22 février 2010 à 11:16 | da fily (#2745)

    Rien de neuf dans tout cela ! Avons-nous vu autre chose depuis l’avènement des putchistes ? Par essence la pratique elle-même n’est qu’un moyen de s’accaparer la Nation, par essence ces gens-là ne raisonnent que pour leur boutonnière, par leur sens aigu de l’I.S.de la ration, la nation attendra.

    Mais la mise en garde de l’UA est une chose saine, insuffisante et pas assez persuasive, mais saine dans l’esprit. Ceci dit, nous n’avançons pas d’un iota pendant ce temps, est-ce que la hat prendra ça comme une perche tendue ? Ou comme un constat de faiblesse de la par du GIC ? Je vous le donne en 1000. De toutes façons, nous sommes pendus à un énième délai donné par ce "machin", on tourne en rond, rappelez vous le papier sur "l’inertie des machins et..." de nos éditorialistes. Il faut que cette épée de Damoclès soit une probabilité concrète pour les réfractaires au dialogue, Ny Hasina l’a compris et je crois savoir qu’il se positionne déja comme une alternative tangible au PT. Si Andry n’y voit que du feu, c’est bien qu’il navigue en plein brouillard.

    Mais le peuple et l’économie peuvent-ils attendre encore 1 mois ? Et qu’adviendra-t-il le jour fatidique du 17 mars si l’on ne recouvre toujours pas la raison du côté de la hat ? On va leur couper enfin les rations ? Est-ce que l’UA, le GIC, et les autres penseront à l’ISN, enfin ?

    • 22 février 2010 à 16:40 | rabri (#2507) répond à da fily

      Ingahy da fily no mila MASSAGE COCO fa hita fa mbola tena ao anatin’ny alahelo mafy mihintsy izy io e ! Sao malahelo an’i Ragasy mpiara-mitolona azy kosa ary ???

      Ary mba nankaiza ho’aho Ragasy no tsy hita intsony e ???? Andraso fa ho jereko eny aminay eny Atsimondrano eny fa tsy lavitra eo mantsy Tsiafahy e !!!!!!!!!!!!!!!

    • 22 février 2010 à 17:13 | da fily (#2745) répond à rabri

      Misaotra @ ilay sosokevitra momban’ny alahelo, ary tsipihana eto fà tsy any izay heverinao azy ny alaheloko. Ny rediredy izay efa tandra vadikoditra efa fanaon’i Rabri, dia tsy dia mataitra intsony, raha tanisaina dia toha olona manana olana misimisy eo anivo ny fiara-monina izy izany. Tsy mahatanty hevitra hafa no sady be konetaka rehefa sendra ny mpanao azy.

      Aiza ko ao ny teny fahatany momban’ny fiarovana ny maha-malagasy, i Rabri irery angambany no tena malagasy feno eto, ka eo indray malahelo mafy miaro ny teny frantsay eto @ serasera rehefa tsy hay ny teny anglisy, etsy indray miedona ho "formatera" mpanohana ny fintondrana kapôka jadona, rehefa leo @ izay dia manàla @ fomba somary mikorisa kà tsy mahatana tena intsony dia lasa milelalela hoe "huitre bretonne a ee, THB a eee, éjaculation précoce a ee, kibon’ny vaivavy zoulou a ee, dia io indray fa hanenjika an’i Ragasy eny Tsiafahy...."

      Tena salama ve olona mirediredy toy Rabri io ? Sao kosa fanahiniana, mba tia hiseho "bôby" eto fotsiny ?
      Aza miolakolana eo am-pamakiana eo, mangidihidy angaha izy izany ? Fantatro sahady ny valiteny miala any...

    • 22 février 2010 à 20:06 | rabri (#2507) répond à da fily

      ô ra dafily ô !!

      Aza dia fatra-panenjika an-drabri ho’aho fa sao voan’ny SANGONDIM-PANINA eo. Raha mitohy izao dia ny AVC no miandry an’ise

      Raha mba mafy ise dia mba mba manaova famelabelarana eto momba ny sektera iray mba hampandrosoana ny firenena ohatra , fa tsy lany andro manao kabary ambony vavahady eto fotsiny e !! Rajoelina mankatsy e ! ny HAT mankaroa e ! da fily ihany no tena mafy e ! .....

      Ary ise, inona no mba tena vitan’ise mba MIVAINGANA no aorian’ny ordinatera ao foana no lava lela toa akoholahy fataka no sady lany andro manoatra ny voata-didy mangi-bory.

      En français : en analysant les ripostes de Mr da fily envers les forumistes proHAT, je pense que ce Monsieur croit encore vivre au temps de Descartes au 16° siècle qui disait que " la raison existe à l’état pur" (çà veut dire comme si la capacité de raisonnement de quelqu’un est déjà figée depuis sa naissance. En un mot, "j’ai toujours raison et les idées des autres sont bêtes ")

      Et sur ce forum, on le sent tout de suite :

      * Basile se fait traiter de tous les noms par certains petits C.O.N.S antiHAT, si Mr da fily est vraiment de bonne foi et humaniste, il pourrait intervenir pour calmer le jeu

      * notre champion de Président reçoit ici tous les qualificatifs des plus rabaissants : kelifingotra e ! lavanify e ! DJ e ! (çà s’est calmé un peu à ce niveau !!)... la plupart des proHAT laissent faire

      * et dès que rabri riposte violemment aussi pour se défendre et défendre son camp, c’est Mr da fily qui se positionne tout de suite en MORALISATEUR. J’ai même reçu ici des menaces de dévoilement de mes nom-prénom-coordonnées de la part d’un certain parisien "antiRAJOELINA ulcérique" dès que j’ai sorti le "RAVALOMBODIKO " (mille fois merci au forumiste Erase)

      Conclusion :

      1) Ny taim-bava eto samy manana ka izay tsy mahatanty MIALA

      2) Ny hevitra samy manana fa tsy misy hoe AMBANIN’INGAHY AKORY ETO. Ndao mihintsy isika hihaona vatana hiady hevitra no sady hifampivandravandra maso. Ny aty koa tsy matahotra mihintsy e !!

    • 23 février 2010 à 01:27 | niry (#210) répond à rabri

      Izay izany ilay atao hoe : "rehefa vitsy an’isa dia taim-bava no betsaka"..

  • 22 février 2010 à 12:05 | vuze (#918)

    Vive les élections législatives au mois de Mai.
    Vive le renouvellement de la classe politique à Madagascar.
    Vive le président de la HAT.

    Comme je l’ai toujours dit, je souhaiterai que TGV ne se présente pas à la prochaine élection présidentielle (chose qui sera difficile car LE peuple le demande)... Pour qui se prennent-ils ces énergumènes de l’UA pour laisser entendre que TGV pourrait-être interdit d’élection présidentielle ? De quoi se mêlent-ils ?

    Que les frustrés et les rancuniers de l’ancienne dictature rentrent dans les rangs...

    • 22 février 2010 à 15:40 | Erwin (#3836) répond à vuze

      weisst du was alter Sklave der Franzecken, die Madagassen werden auf deinen gigolo-Präsidenten dick scheissen. Das Ende der Franceafrik auf dieser schönen Insel steht vor deiner hässlichen Nase.

    • 22 février 2010 à 16:09 | Rasoa (#1122) répond à vuze

      En te lisant - je pense à un contoukour dire : Vive la crise

    • 22 février 2010 à 16:18 | da fily (#2745) répond à vuze

      Entre les énèrgumènes de l’UA et les affidés de la françafrique ? Je me permets de rectifier la comparaison : entre l’enfer des abymes et la bouffée d’oxygène d’un consensus national. Quelque personne douée de reflexion saurait tirer la conclusion idoine.

      Vive le PT, j’ose espérer que c’est de l’humour noir ( on est dans l’UA, ou tout au plus une éruption de quelque reliquat d’un délirium commun avec Raberene et Rabri), je me demande où savez-vous puiser autant de ressources pour applaudir votre champion qui se gauffre de jour en jour, et qui n’en peut plus de capitaliser ses erreurs qui le poussent un peu plus vers la porte. Ou alors il faut admettre la posture très vuzienne qui veut que même la marée jusqu’au cou, il est impératif de ne pas perdre la face. Seriez-vous suicidaire, à l’instar de notre Basile (bi)national.

      Vous êtes fortiche, quoique vous n’aviez répondu à ma question des "bienfaits" à mettre au crédit de la hat et de son PT. Alors avant de donner dans le "vive le président de la transition !", donnez-nous une subsidiaire motivation d’étonnement pour le PT qui se la pète un peu trop pour pas grand chose.

    • 22 février 2010 à 20:16 | rabri (#2507) répond à Erwin

      Comme Raberene, je dis aussi "Bien dit VUZE"

      VIVE SEM RAJOELINA, le tombeur du DICTATEUR !!

      Ho ela velona anie ianao sy ny ankohonanao ANDRIAMATOA FILOHA HAJAINA !!!

      Arosoy amin’izay ny fifidianana e !! Manohana anao sy ny HAT ny MALAGASY MARO AN’ISA

      Ry zareo "3 mouvances" (dans le sable lol !!!) aleo hisitaka ho any amin’ny ZOULOUS any, ingahy DA FILY no loha laharana fa tena efa frustré loatra zalahy io e !!!!!!!

    • 22 février 2010 à 20:20 | rabri (#2507) répond à da fily

      Misy dokotera ve eto amin’ny forumistes eto fa tena efa marary mila ho voan’ny AVC lé zalahy DA FILY io e !!!!!!!!!

    • 22 février 2010 à 20:36 | rabri (#2507) répond à rabri

      Même la nuit, il doit rêver de nous forumistes proHAT ce Da fily !!! Quelle obsession !!!!!!!!!!!!!

  • 22 février 2010 à 12:17 | Albatros (#234)

    Bonjour Ndimby,

    "Demi-déception pour tout le monde" dites-vous. Pas pour moi. Pour être déçu il aurait fallu que j’espère quelque chose de cet Nème ultimatum de la part d’une organisation de "costard-cravates" chargée de trancher entre des antagonistes eux aussi en "costard-cravates".

    Vous me direz que je vais une fixation sur ces "costard-cravates" mais en regardant de près je ne vois pas de différence entre eux :
    - Les "juges" sont issus de pays qui devraient balayer devant leur porte. Leur "raison d’être", leur salaire, leurs "avantages" physiques et narcissiques n’existent qu’au travers des conflits chez les autres. Ils agissent comme les ténors du barreau qui choisissent les affaires qu’ils défendent très souvent en fonction de ce que cela peut leur rapporter.
    - Les "plaignants" sont depuis longtemps à l’abris des "fins de mois difficiles". Pour eux les ultimatums peuvent se suivre encore longtemps sans que cela les empêchent d’avoir une gamelle bien remplie chaque jour.
    - Les "accusés" (qui, pour certains, peuvent sans problème passer dans la classification précédente) sont tranquillement entrain d’amasser (ou de compléter) un "trésor de guerre" (de crise !!!) qui leur permettra de voler d’ultimatum en ultimatum sans grande difficulté.

    Voila ceux que j’appelle les "Costard-cravates". Des gens bien habillés. Propres sur eux. Qui utilisent les mêmes moyens que ceux qu’ils reprochent à leurs adversaires pour atteindre les mêmes buts : S’en mettre plein les poches.

    Tout ceci, Ndimby, pour vous dire que pour moi le seul ultimatum valable sera celui que le Vahoaka Malgache lancera aux "costard-cravates" de tout poil quand il (le Peuple) aura atteint : l’ULTIME ATOME de sa Patience légendaire. Ce jour là beaucoup de "costard-cravates" risquent d’avoir besoin d’autre chose que d’une simple "laverie-blanchiserie".

    Cordialement.

    • 22 février 2010 à 12:30 | da fily (#2745) répond à Albatros

      Juste. il y en a à qui on devrait tailler un "costard", au vu de ce qu’ils font. Gageons qu’ils se feront "cravater" tôt ou tard.

      Le "costard-cravate" a la dent dure. Le "costard-cravate" en veut à ton argent. Le "costard-cravate" n’a pas de scrupules. Le "costard-cravate" viole les lois impunément. Le "costard-cravate" est cannibale. Le "costard-cravate" nage comme une anguille. Le "costard-cravate" se déplace en nombre, comme la meute de hyènes. Le "costard-cravate" n’aime pas l’ombre. Le "costard-cravate" se reproduit en temps de crise.

    • 22 février 2010 à 12:48 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Albatros

      Affirmatiif

    • 22 février 2010 à 20:33 | rabri (#2507) répond à da fily

      Quelqu’un a-t-il un décodeur pour me traduire tout ce qu’il dit ??????

  • 22 février 2010 à 12:20 | RABERENE (#3227)

    Bien dis Vuze ! Vive le PRESIDENT DE LA HAT !!!!!!!

    • 22 février 2010 à 20:32 | rabri (#2507) répond à RABERENE

      Mankasitraka Raberene ô !!!!

  • 22 février 2010 à 12:40 | Mihaino (#1437)

    ISR pourrait signifier aussi " Impôts sur les revenus" ??visibles et/ou invisibles ...

    Pour sortir de cette crise , il faut absolument que les extrêmistes ( pro-HAT et pro-3 Mouvances ) se retirent : prennent leur retraite, se dégagent, battent en retraite etc ...Qu’ils laissent à la nouvelle génération la conduite de notre pays SINON, nous continuerons tjrs à danser nos 2 danses traditionnelles :

    - AFINDRAFINDRAO : 1 pas à gauche, 1 pas à droite sans trouver le droit chemin et parfois du sur-place ou danse à reculons...

    - SALEGY : 1 pas en avant, 2 pas en arrière , résultat de la course : lent progrès ou marche arrière ...

  • 22 février 2010 à 16:38 | Tia tanindrazana (#349)

    Raha mikasa ny hifampiresaka sy hifandinika i ra8 sy rajoelina dia mety hisy ny fanantenana hoe voavaha milamina izy ity.

    Efa maherin’ny 1taona no nisian’ireny izy roalahy mody nitsikitsiky hafahafa nifandray tànana teny iavoloha ireny t@ mbola naha maire an’i rajoelina ireny.

    Mbola nisy koa moa ny resaka alanenina maromaro toy ny teny @ HINTSY ireny fa dia atody lamokana daholo.

    Ny gidragidra no any sisa làlana narahin’izy ireo hamahana ny olana dia tonga ny frantsay namporisika an’i rajoelina, tonga ny mpanao politika voadaka sy very fihinanana ary ireo voageja nanampy tosika an’i tgv. Dia izao sisa isika mianankavy rehefa avy nandalo t@ herisetra maro.

    Ankehitriny dia sakay sy maso izy roa mianaka ireo ka asa iza no mbola sahy hampihavana an’ireo, toa nofy ihany sisa izany. Raha miavana izy roalahy mianaka dia tokony hifampiavana @ ratsiraka sy zafy koa satria efa lasa FAT contre mouvance madagasikara izy ity moa izao.

    Raha izao fifankahalana izao no mitohy dia ho toy izao no mety hiseho atsy ho atsy rehefa atao ny kaonty :

    - Tsy miongana ny FAT na dia tonga aza ny sanctions individuelles et sanctions contre madagascar satria mbola miaro azy ny tafika ary tsy mampilefitra azy ireo ny sazy, ny vahoaka tsy sahy mietsika
    - Tsy miongana ny FAT satria tara be vao mety ho tonga ny sazy, ny vahoaka tsy sahy mitroatra fa matahotra ny herim-pamorentana. Mitohy ny fahoriana sy ny fahantrana ary ny horohoro
    - Tsy miongana ny FAT satria tsy nisy ny sazy ary ny vahoaka tsy sahy nihetsika fa matahotra ny herim-pamoretana ka dia miaritra ny ngidiny, mitohy ny horohoro sy ny fahantrana miampy fahoriana
    - Tsy miongana ny FAT satria tsy nisy akory ny sazy fa fandrahonana ambava fotsiny, ny vahoaka nitroatra saingy noforetin’ny herim-pamoretana ka dia nilefika. Maro no voasambotra sy gadraina ary dia manjaka ny herim-pamoretana ny fahantrana, ny horohoro sy ny fijaliana
    - Velona ny ady an-trano, tsy misy mangirana fa dia potika tanteraka ny firenena, mifandrotika ny samy miaramila, ny vahoaka mikorontana, misy milisy manao habibiana. Tsy hay intsony izay mitantana ny firenena

    - Niongana ny FAT satria tonga ny sazy ka nampiozongozona azy ireo, nitroatra ny vahoaka ka na dia henjana aza ny herim-pamoretana dia nandresy ny vahoaka satria nivadika nanohana azy ireo ny miaramila sasany noho ny tsy rariny sy ny herisetra be loatra nampianjadiana t@ vahoaka nitroatra.
    - Niongana ny FAT satria nandefa tafika ny UA sy ny SADEC. Resy t@ basy aman-tafondro sy baomba ny FAT ary ny vahoaka nanampy ny miaramilan’ny SADEC sy ny UA
    - Niongana ny FAT na dia tsy nisy sazy tonga aza satria nitroatra mafy ny vahoaka ka na dia maro aza ny maty sy ny naratra ary voasambotra sy nogadraina dia nandresy noho ny fanampianan’y miramila sasany izay nivadika nanohana rehefa nahita ny tsy rariny sy ny ngidiny mahazo ireto vahoaka sy ny firenena

    - Niverina an-tabatra boribory ny 4 tonta fa samy nahatsapa fa resy ny firenena sy ny vahoaka ka dia aleo mifampandefitra sy miresaka

  • 22 février 2010 à 17:40 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Ndimby A.

    Bien reçu votre édito

    Une question : RATION au sens propre ou au sens figuré ???

    Edito intéressant et bien documenté mais "ON" peut changer le titre.

    A+

    Cordialement

    Basile RAMAHEFARISOA

  • 22 février 2010 à 18:47 | L’essentiel (#912)

    Vous avez raison sur votre évaluation de la (non ?)décision de l’UA. Je crois que c’est le signe de leur gêne sur la manière de qualifier la HAT.

    Tout d’abord, encore une fois Madagascar se singularise des autres pays du continent africain. L’arrivée au pouvoir d’Andry RAJOELINA n’est pas comparable aux derniers évènements : Mauritanie, Guinée, Niger. Dans ces pays, l’Armée a pris l’initiative d’évincer les tenants du pouvoir avec un objectif affiché : rétablir la démocratie ... On peut lire ce matin sur Internet, au sujet du Niger que " l’UA a condamné mollement le coup d’état..." Le président est un ancien officier de l’Armée cela ne vous rappelle rien pour Madagascar ? J’ai lu aussi que "...des émissaires de l’ONU et de l’UA sont rassurés par la Junte..." Ainsi une junte peut donc être crédible ???

    Dans l’histoire de notre pays, il y a eu des mouvements avec des actions violentes : les Menalamba, 1947. Mais les Malgaches ont obtenu leur indépendance avec un processus plutôt pacifique. Le mouvement qui a amené Andry RAJOELINA au pouvoir est du même ordre, sans la tragédie du 7 février, (en parallèle de 1991 et le massacre d’Iavoloha avant le départ de Didier RATSIRAKA). C’est étonnant que l’ONU et l’UA ont accordé à la junte nigérienne, qui elle revendique un vrai coup d’état, ce qu’on a refusé à RAJOELINA et la HAT. Parce qu’ils ont les armes ? Ou tout simplement qu’ils sont soulagés qu’ils ont fait le "sale boulot" en renversant un dictateur en puissance ?

    Faut-il que l’Armée malgache devienne adepte des coups d’état ? La seule fois où elle a pris le pouvoir c’était en 1975 et on connait la suite. C’est un des leurs, Didier RATSIRAKA qui a été par élu démocratiquement, c’est la même histoire que celle de TANJA du Niger sauf que lui c’est la lutte populaire qui l’a renversé et pas l’Armée. Et en parallèle encore une fois, à Madagascar c’est un civil, un maire d’Antananarivo comme lui et ironie du sort une personne aussi ambitieuse que lui qui a obligé Marc Ravalomanana
    à quitter le pouvoir en Mars 2009.

    Sauf qu’il y a une année, beaucoup se sont rangés derrière Andry RAJOELINA qui a pu accomplir ceux qu’ils ont tenté en vain de faire depuis 2002. Et aujourd’hui, en premier celui qui a pu parler aux malgaches par l’intermédiaire de la Radio VIVA, Didier RATSIRAKA. Sans vergogne il s’est allié avec Marc RAVALOMANANA (quels sourires sur les photos à Addis Abbéba et à Maputo, on dirait de vieux copains...". Même topo pour ZAFY Albert qui cherche à revenir au pouvoir pour se venger de s’être fait avoir en 1997... Je n’ai toujours pas compris comment ces 2 là ont pu se refaire une virginité à leur âge. Et ils pactisent avec leur ennemi, c’est pathétique et les suiveurs qui ne remettent rien en cause. Fetison RAKOTO ANDRIANIRINA a franchi le rubicon sans aller plus loin...

    Mais quel pouvoir ZAFY, RATSIRAKA et RAVALOMANANA disposent-t-il pour que des personnes intelligentes continuent à les soutenir ? Le syndrome de Stockholm ?

    En tout cas, que de regrets devant la situation actuelle. Mais bon, l’espoir fait vivre. Pas un faux espoir mais une vraie prise de conscience. La Bible dit en Romains 12 : "... soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence..." Ainsi soit-il...

    • 22 février 2010 à 22:59 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à L’essentiel

      l’essentiel

      vous méritez votre pseudo "l’essentiel" à comprendre de cette crise malgacho-malgache.

      Bravo !!

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 23 février 2010 à 02:04 | niry (#210) répond à L’essentiel

      Je ne partage pas votre desarroi, Essentiel, car le fait que Andry Rajoelina ne soit pas reconnu internationalement me rejouit au plus haut point.

      Que la communauté internationale adoube les militaires nigériens au pouvoir ne m’émeut strictement pas non plus, car Tanja était effectivement un dictateur en puissance qui s’accrochait bêtement au pouvoir, faute d’avoir trouvé un "dauphin" potentiel. Tant pis pour lui ! Il n’a pas su protéger sa Constitution (de lui-même, ainsi que des puissances étrangères parasites et opportunistes qui tournent autour de l’uranium nigérien). Maintenant, en tant que légaliste, je suis juste décu car le Niger aura encore une fois raté son Histoire, d’autant plus que ces militaires, qui affichent pleinement leur appétit ne s’en iront plus de sitôt.

      Enfin, qu’il y ait "un poids, 2 mesures" pour Mada et le Niger est tout à fait compréhensible car il n’y a aucune parallèle possible entre les 2 pays. Strictement rien à voir. Juste 2 putschistes : un qui a su sentir le bon vent tourner et se faire adouber mollement par la communauté internationale (l’uranium sonnant et trébuchant pèse beaucoup plus que des protestations stériles) et l’autre qui tourne encore en rond, dans le vent (qui n’a que du pétrole lourd non immédiatement exploitable)

      Effectivement, c’est un signal positif, un feu vert pour tout trublion militaire qui se sent capable d’un putsch. Ca je vous l’accorde.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS