Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 janvier 2021
Antananarivo | 21h25
 

Sport

Basket-ball • Zone 7

L’ex-président de la fédération, Ntsay Abel en parle !

jeudi 24 mai 2007 | Rata

Ntsay Abel, président de la Fédération de basket-ball malagasy fut porté à la présidence de la zone 7 par ses pairs lors de la réunion des présidents de fédérations membres (Maurice, Seychelles, Comores, Djibouti et Madagascar), à l’île de la Réunion en marge du dernier tournoi de la coupe des clubs champions de l’Océan Indien (CCCOI). De son nouveau statut et comme l’exige le règlement de la Fiba- Afrique, il a dû démissionner de son poste de président de la Fédération malgache. Joint au téléphone hier, Ntsay Abel nous a accordé une brève interview.

Madagascar Tribune : Vos impressions sur votre élection à tête de la zone 7 ?

- N. A. : « Je l’ai déjà fait à l’issue du vote mais je tiens tout d’abord à renouveler mes remerciements à tous ceux qui m’ont accordé leur confiance. Ensuite, je pense qu’il s’agit également d’une reconnaissance envers le basket-ball malgache, ce qui fait que c’est un honneur à partager avec le milieu sportif de la Grande île en général et en particulier celui de la balle au panier ».

Est ce vous pouvez nous brosser le rôle d’un président d’une zone ?

- « En résumé, il a pour rôle de développer la discipline dans la zone en tenant compte des spécifités ou des besoins de chaque pays membre (formation des cadres techniques et des arbitres). En outre, la coordination quant à l’organisation des tournois, au niveau des clubs et sélections nationales, en collaboration avec le pays hôte lui incombe également. En somme, il s’agit d’une fonction de tout président fédéral mais un peu plus élargie ».

Vous avez ainsi un programme bien précis ?

- « Bien sûr ! mais dans l’immédiat, il faudrait faire un état des lieux dans chaque pays. Et c’est à partir de cette constatation qu’on applique la politique adéquate comme je viens de vous le dire tout à l’heure ».

Vous avez parlé de tournoi, qu’en est il exactement de la C.C.C.O.I. labélisée Fiba/Afrique ?

- « C’est une idée bénéfique pour tous les clubs de l’Océan Indien puisque le tournoi sera qualificatif à la coupe des clubs champions du continent. Je suis persuadé que cela va donner du punch aux équipes de la région indianocéanique et relèvera le niveau technique du tournoi.
Concernant le concrètement de cette labélisation, si j’emprunte votre qualification, les membres vont procéder à l’amendement du statut de la C.C.C.O.I à la réunion du mois d’août durant les Jeux des îles ».

Quid de la fédération nationale après votre démission ?

- « Ecoutez, c’est une personne qui quitte le navire, la majorité de l’équipe élue reste toujours en place. Je ne crois pas que mon départ affectera la bonne marche du basket-ball malgache. Le travail entamé sera poursuivi. D’autant plus que celui qui assure l’intérim de la présidence, à savoir, Alain Ramanarivo n’est autre que le vice-président actuel. D’ailleurs depuis que j’étais à la tête de la fédération, j’avais primé le travail d’équipe en assignant à tous les membres du comité éxecutif leur responsabilité ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS