Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 7 juin 2020
Antananarivo | 07h04
 

Société

Tuerie d’Ambohitsirohitra

Il y a 11 ans, le 7 février 2009

vendredi 7 février | Mandimbisoa R.

Onze ans aujourd’hui, jour pour jour, Madagascar a connu l’une des phases la plus sombre de son histoire politique : le massacre d’Ambohitsirohitra où 48 personnes avaient perdu la vie à la suite d’un mouvement populaire visant à renverser le président de la République à l’époque, Marc Ravalomanana. Des tirs ont fusé de partout. La garde présidentielle de l’ancien président a tiré sur la foule de manifestants mais d’autres versions non officielles indiquent qu’elles n’étaient pas les seuls à avoir ouvert le feu sur la foule ce jour-là. Jusqu’ici, le mystère reste encore entier sur ce qui s’est réellement passé ce premier samedi du mois de février de 2009.

La question se pose aujourd’hui sur ce qui reste sur la mémoire de ces victimes ? A priori, aucune commémoration officielle n’a été annoncée pour cette journée, mais les proches des victimes n’oublieront jamais. En 2013, alors qu’il entamait sa dernière année de présidence de la Transition, Andry Rajoeliana avait déclaré devant la stèle commémorative de cet événement qu’ « A chaque fois que l’on parle du 7 février, je me rappelle des 48 visages de jeunes qui ont été tués ici. J’entends encore aujourd’hui le bruit des balles. Il est inadmissible qu’un malgache ait pu tuer un de ses compatriotes. Cela ne doit plus se produire ». Une chose est pourtant sûre, cet événement a complètement changé le cours de l’histoire politique à Madagascar et a certainement contribué à l’avènement de l’ère Rajoelina.

50 commentaires

Vos commentaires

  • 7 février à 09:50 | I MATORIANDRO (#6033)

    Inona zany no andrasana tsy isamborana an’Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA @ ty raharaha ty ?

    Tsotra ny resakA : IANAREO FOZAORANA MIANAKAVY TAO IHANY NO NAMONO IREO VAHOAKA NENTINA NATAO SORONA TEO AMBOHITSOROHITRA

    any andro any volana mbola ho avy eny indray ny vahoaka raha zao fomba fitantanana izao no mitohy.

    Miverimberina ny tantara.

    • 7 février à 10:21 | Ibalitakely (#9342) répond à I MATORIANDRO

      TANTARA MARINA APETRAKA HO AN’NY TARANAKA MALAGASY.
      Miainga amin’ny teny nataon’ny mpandinika iray izay, raha nilaza izy io ny 2008 hoe « rehefa firenena iray no tafiditry ny orinasa tahaka ny Elf, Bolloré, Total S.A sns dia hisy korontana lavareny ho sarotra ialana & tohaina … » @ ilay firenena. Tsaroana tokoa fa io taona 2008 io mantsy dia nisisika naka ny toeran’ny Madagascar Oil ny Total amin’ny fitsirihina & fitrandrahana solika any amin’iny faritra Avaratra/Andrefana iny. Dia niarahana nahita iny fanonganam-panjakana nanomboka ny janoary 2009 iny. Raha ampitahana @ ireny kilalao fanorona na koa « échec » ireny tokoa ny zava-niseho [ka ny fanorona moa izay misy ny atao hoe laka kely & laka be (eo anivo), izay kendrena fatratra ny ahazaona ireo laka ireo mba handripahana atramin’ny farany ny vaton’ny mpifanandrina @ tena ; & ny échec indray
      kosa dia misy eo aloha ireo antsoina hoe pions natao ibahanana & andrebirebena ny mpifanandrina & aty aoriana ireo lazaina hoe pièces maîtresses [fous, cavaliers, tours, reine] natao andripaka ny vaton’ny fahavalo mba tsy hahafahan’ilay mpanjaka na roi ankilany mietsika intsony ↣ & tononina amin’izay ny hoe échec & mât amin’izay fotoana izay.
      * Ka raha tsy iresaka ny alatsinainy mainty [26 janoary 2009] & ny sabotsy mena [07 febroary 2009] izay niainga avy teny @ kianja 13 mey avokoa ny baiko & hiraka [mandehana, mitso-drano anareo aho, sns], ny fanonganam-panjakana teto Madagasikara dia efa nanomboka t@ fanagejana [séquestrat°] & fanerena fametraham-pialan’ny MINDEF natao tetsy Ampahibe misy ny biraony. Avy koa dia nisy ny fanonganana
      ny CEMGAM teny Andohalo, ka ny olona baikona [subordonnés] indray no nanendry ny lehibeny [1]*, aiza @ tafika heran’izao tontolo izao no misy an’izany ?? Izany hoe ny filoha & ny praiministra izany, nanomboka teo, dia tsy hafaka intsony manendry ny tomponandraikitra ambony [hautes fonct° de l’État] ny tao @ fitondrana. Tsy misy hafa tsy telo rahateo ny atao hoe Ministères de souveraineté izay ny filoha irery ihany no manendry azy ireo, dia ny Ministeran’ny Atintany, ny Ministeran’ny Raharaham-bahiny & ny Ministeran’ny Fiarovana. Avy teo koa dia nisy ny sakana natao teo Soanierana-Ankadimbahoaka nanendahana izay olona ambony [Depiote Ministra, …] & ny mpiambina akainky azy ireo. Tsy adino ihany koa ireo zera baomba nalefa teny akaiky an’i Mavoloha mba nampitaorana ireo vahoaka tonga nisolo ireo GP na gardes présidentielles [2]* teo aloha. Ny tena marina izany dia efa ela be talohan’ny raharaha teny @ EPISCOPA Antanimena [nilazan’ny sasany fa i Ra8 hono nanome an-dry anona dia ry anona, izay na dia nilaza mazava tsara aza hoe tsy andray izany izahay fa lavinay marindrano, kinanjo dia lasa nanjary nanana zavatra tampoka natolotra an’i anona indray ??] ; dia nanaiky izany koa hono ny HCC tamin ’izany. Asa hoe aiza ao @ làlam-panorenana & izay làlana velona rehetra eto @ firenena no nianteheran’ny HCC ka nilazany fa mety izany miaramila sady tsy nandray na inona na inona nefa avy eo nanjary nanana zavatra natolotra olona nahafinaritra azy ireo ??
      Dia nisy fitsarana baranainy nanagadra an-dRavalo anterivozona, fa taty aoriana rehefa niezaka niverina teto an- tanindazana/tanintaranaka izy dia izany NOTAM izany foana no nasetry azy.
      Nanomboka teo ka atramin’izao dia sary mietsika làlandava no misesisesy eto tahaka ny fahadisoana ka tara iray andro’ny filatsahan-ko fidiana filoha ny 2013 nefa dia noraisin’ny HCC ihany mba nahaterahan’ny ilay natao hoe « ni … ni ». Taty aoriana dia nisy indray ny martsa 2018 nisian’ny hetsiky ny depiote 73 [TIM-MAPAR-tsy miankina-MMM] nitarika ny ady « AOKA IZAY NY KOLIKOLY », fa rehefa tonga ny volana jiona 2018 nanendrena praiministra antsokosoko, ka ilay tolona dia lasa nivadika ho « ny anay ny fifidianana ihany » hoy ny MAPAR & ny mpisolelaka ny vodiny !! Hay taty aoriana vao fantatra fa tany dia efa nanomana ny halatra bavata ry zareo amin’izay fifidianana rehetra [filoha-depiote-ben’ny tanàna-…] nifanesy natao teto. Fa ny tantara sady tsy fanadino no tsy fanova & koa mbola hitohy hoy ny Hazo midoroboka izay, & Andriamanitra tsy andrin’ny hafa andrin’ny tena mpino & matoky Azy.
      - [1]* ka i Ndririjaona André izay nanongana/nanendry tena ho cemgam dia notazomina t@ izany toerana nobodoiny izany nandritry ny tAtezamihitatra manontolo (atramin’ny desambra 2013).
      - [2]* & io Ndriarijaona io ihany koa tamin’izany dia nibaiko ny miaramila rehetra izay niasa tany @ Andrim-panjakana rehetra, na hoe namonjy ny toby niaviany avy na ny toby izay akaiky azy ireo indrindra. Aiza maneran-tany no misy Andrim-panjakana tsy misy miaramila mpiambina ?? Izay tao @ EPISCOPA ny 17 martsa 2009 vao nisy ny « asiako coups de feu, ny fandroizana olona sns. RAHA TSY FANONGANAM-PANJAKANA IZANY REHETRA IZANY DIA TAHAKA NY MITOVY !!

    • 7 février à 20:47 | Tsambararana (#4785) répond à I MATORIANDRO

      Tsss ampiresanan’ny olona fotsiny ianareo. angony daholo ireo vidéo mikasika iny raharaha 7 février iny dia ho hitanareo ny tena zava-misy. I ANDRY RAJOELINA sy ny FORONGONY no tena niketrika iny tifitra iny mba hisian’ny ra latsaka hi -justifier-na ireo vina tiany apetraka ho amin’ny tantara, isan’izany ireo MAPAR sy ny ZANAKA-MAPAR.

      Tsy dia misy antony tokony hi -célebrer na hi commémorer-na ireny satria ny olona miakatra teny dia efa hivonona ny ifanandrina amin’ny izay miaramila mitambasy satria efa fantatra hoe ZONE ROUGE iny faritra hidirana iny. Ny tiako holazaina dia efa olona mivonona ny ho faty.

      FANDRIKA iny fa atao ahoana e, tratra izay kely saina rehetra.

    • 11 février à 10:19 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716) répond à I MATORIANDRO

      Hoan’i MATORY NANDRA

      Hoy Ra8 : "Tsapao aloha ny herinareo vao mitsapa ahy ianareo", hay ka iny famonoana olona miaro habibiana iny no tiany ahatongavana t@ ilay teniny. Raha tena tsy meloka izy nahoana no nilefa tany Afrika Atsimo ? Ravalo efa zatra ady korontana sy rà mandriaka ary efa kapoakany io toy ny fangalarana sy fisolokiana fahefana nataony t@ Ratsiraka t@ taona 2002 izay nanakaramany anlisany apombolahy mpinono ny ratsantongony ireo mihitsy namono sy nanao hazalambo izay olondRatsiraka rehetra t@ izany.

    • 11 février à 11:08 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ mik mak dondrona foza mpilelaka.

      i bonaparte aza tsy sahy misambotra azy ka inona no azo atao.

      ndehana aloh milalao flosy

  • 7 février à 10:03 | vatomena (#8391)

    Qui se souvient Combien de fois la garde indigène ,le soldat de la coloniale aurait ouvert le feu sur des manifestants à Tananarive. Jamais, peut etre.meme pas en 1947. Mais depuis que nous vivons en république malgache tous les 10 ans c’est l ’émeute .,Tous les 10 ans il y a des morts dans la rue .
    Il y a vraiment quelque chose de pourri dans la Répoblika malagasy

    • 7 février à 11:54 | kartell (#8302) répond à vatomena

      @ Vatomena

      Visiblement cette commémoration de ce 7 février met mal à l’aise, d’autant que les encartés tentent de faire le forcing pour charger le battu des présidentielles, les perdants portant toujours le chapeau...
      Faire endosser entièrement la tuerie à un des deux protagonistes de l’époque, seulement, c’est éviter de fouiller dans les tiroirs innommables de la république de peur d’y trouver une vérité moins absolue que celle que certains nous tendent en guise de tranquillisants et de témoins à charge ...
      Difficile désormais aujourd’hui d’entamer de sérieuses recherches pour faire éclater une vérité pas bonne à dévoiler d’autant que celui qui n’était pas, physiquement, « au mauvais endroit, au mauvais moment » détient désormais tous les pouvoirs...
      En regardant les choses en face et pas de biais, des questions restent sans réponses, dès comportements sans explication, des silences valent pour solde de tous comptes mais ceux qui voudraient savoir se posent ...
      Qui a fait quoi ?...
      Personne n’est en mesure de répondre ou plutôt n’a envie de dévoiler une vérité pas toujours bonne à révéler parce qu’elle risquerait d’empiéter sur une zone de responsabilités bien plus large que celle qu’on voudrait lui donner, aujourd’hui...
      Réduire le champ d’investigation aux seuls homicides n’apportera aucune eau au moulin tandis que l’élargir surtout en amont apporterait une vision plus exacte de cet événement où certains se complaisent aux seuls chiffres comme ce fut le cas pour 47....
      Ici, ce massacre est loin d’être un acte soudain et irréfléchi, il est le fruit d’un scénario mûri à l’avance et instrumentalisé par les acteurs actifs d’un côté et marionnettiste de l’autre, que les choses soient claires ...
      L’un cherchait à conserver le pouvoir tandis que l’autre cherchait un prétexte coût que coût pour le « car-jacker « ..
      En prenant l’événement sous cet angle, on s’aperçoit que chacun des deux protagonistes de l’époque avait de bonnes raisons d’en découdre en se servant de ce qu’ils disposaient en leurs possessions : la garde prétorienne et la foule des manifestants pour l’autre ....
      On ne va pas entrer dans la coulisse de cet historique parce qu’elle appartient aux acteurs et aux observateurs qui se murent dans une certaine omerta réciproque en préférant comme à chaque fois, le non-dit à la vérité...
      Difficile dans ses conditions de jeter l’anathème sur un seul des deux protagonistes même si l’ordre de tirer est venu d’une seule voix sur une foule dont son leader s’était éclipsé en laissant ses partisans aller au casse-pipe !...
      Le sang coulé a été le prix payé pour accéder au pouvoir, il n’aurait jamais dû être celui-là sauf dans une république immature qui confond allègrement intérêt national avec intérêt privé...
      Cet événement tragique qui a conduit, que nous le voulions ou pas, à une nouvelle captation du pouvoir n’est pas un signe précurseur d’émergence bien au contraire à l’image, voici 45 ans, à quelques jours près un certain 11 février, de feu Richard Ratsimandrava avait lui aussi accouché d’un pouvoir toxique pendant 25 ans !....
      Y aurait-il un lien commun entre ces deux affaires ?
      Certains le prétendent en ajoutant que dans la première, il fut le commanditaire et dans la seconde le scénariste revanchard...
      On pourra toujours crier à l’imposture mais les faits non élucidés laissent à ce « je te tiens par la barbichette » des deux protagonistes un goût de mise en scène inachevée où les détenteurs du pouvoir n’ont jamais aucun compte à rendre à qui que ce soit !....

  • 7 février à 11:19 | Vohitra (#7654)

    Un régiment de garde présidentielle, dans l’accomplissement de leurs devoirs et attributions, dispose en leur possession des armes et munitions diverses, et qui ne doivent pas, quel que soit le contexte et conditions, tomber entre les mains de la population civile.

    Aussi, amener une frange de la population à prendre d’assaut un palais présidentiel est un acte irresponsable et doit être sanctionné sévèrement.

    Chaque site stratégique dispose d’un périmètre de sécurité qui ne doit être franchi sous peine de sanction pour le(s) contrevenant(s).

    Le Général Rasolosoa Dolin, Monja Roindefo, le Mr Etienne, ainsi que celui qui avait donné l’ordre de cette prise d’assaut sont les premiers responsables de ce massacre, c’est toujours regrettable les pertes en vies humaines pour des raisons politiques ou autres, aussi il est absolument impératif que la lumière soit faite pour cette tragédie. Sur ce, seule une justice impartiale, indépendante, responsable et dénuée de motivation politique devra rétablir et faire jaillir la vérité autour de ce triste évènement. Il en est de même pour l’assaut du palais de Mahazoarivo en 2002…

    Ce qui s’était passé le 07 février 2009 est différent de l’évènement douloureux du 10 août 1991, car les rizières d’Amboanjobe dans l’Atsimondrano sont situées hors du périmètre de sécurité du palais présidentiel d’Iavoloha, pour dire que le carnage qui avait eu lieu ce jour là pourrait être classé comme étant un crime contre l’humanité et s’apparentant à un acte de génocide, bien évidemment il est plus que souhaitable que la justice aussi devra rétablir la vérité sur ce cas et sanctionner le(s) coupable(s) qui avaient commandité les meurtres et tueries ayant eu lieu à l’époque…

    Tant que la lumière ne soit pas faite sur ces trois évènements, il ne sera pas facile d’arriver à une stabilité politique durable dans le pays, et un semblant de réconciliation nationale ne serait qu’illusoire du moment que les impunités des hommes politiques irresponsables et criminels soient la triste réalité dans la sphère politique, l’établissement de la vérité et la mise en accusation des présumés coupables doivent précéder toute initiative de dédommagement et réconciliation durable…

    Bref, quelle que soit les motivations et objectifs, le fait d’inciter la population civile à s’emparer d’une garnison militaire dotée d’armement est un acte condamnable, et pourrait être assimilé à une tentative manifeste de créer une guerre civile dans le pays…

    • 7 février à 11:45 | betoko (#413) répond à Vohitra

      Pourquoi l’armée n’avait pas utilisé des bombes lacrymogenes pour pouvoir dispersé la foule et il y avait eu aussi une préméditation avérée
      Selon de nombreux témoins encore en vie tel que René de Rolland ou Michel Ralibera , les militaires d’Ambohitsirohitra les ont poursuivi jusqu’à Analakely , donc il y avait une volonté manifeste de vouloir assassiner des manifestants sans arme
      Sur cette tragedie Marc Ravomanana disait que seule la Haute Cour de Justice a le droit de la juger .
      Chiche , qu’est ce qu’on attend pour le re - juger ?
      Certains de ceux qui ont tiré sur la foule sont bien protégés 24/24 , pourquoi donc ? Ils ont peur de se faire assassiné ? NY tody tsy misy hoy ny fiteny

    • 7 février à 12:52 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Betoko,

      Il faudra faire la part des choses entre grèves et manifestations populaires, et des volontés d’utilisation de bouclier humain et d’usage de la population comme chair à canon dans un objectif politique de prise de pouvoir illégal et extra-constitutionnel…

      La légitimité d’une force insurrectionnelle ayant ou non une adhésion populaire ne s’apprécie pas à travers un démantèlement des institutions républicaines par la pression de la rue, c’est à ce stade de l’histoire et du vécu politique que devra se prévaloir la distinction entre l’Etat et un régime politique au pouvoir…

      L’Etat et la légalité républicaine doivent toujours assurer sa prééminence tandis que les régimes politiques peuvent se succéder en fonction de la volonté populaire et le consensus politique…

      En 1991, le professeur Zafy Albert, en tant que leader d’un mouvement populaire issue de la rue, avait accepté le consensus politique matérialisé par la convention du 31 octobre 1991 sans pour autant avoir désacralisé la notion d’Etat, l’Amiral Ratsiraka était encore le président de la République en exercice jusqu’ à la réalisation de l’élection présidentielle de 1992…

      Ceux qui avaient amené la foule pour faire vaciller la légalité républicaine en organisant la prise d’assaut d’un palais d’Etat doivent être traduits face à la justice de la République, et l’appréciation des qualités et type de moyens utilisés par les forces de sécurité pour contenir la situation évoquée doive être attribuée à la justice mais pas à des parties en conflit sur le plan politique…

    • 7 février à 13:21 | vatomena (#8391) répond à Vohitra

      ’’Courage ! A l’assaut "- moi ,je vous regarde -Les encouragements du Chef !
      Kartel -

    • 7 février à 13:55 | kartell (#8302) répond à Vohitra

      @ vatomena
      Tandis que d’autres tentent péniblement d’expliquer, vous, en une phrase choisie vous résumez les événements : c’est l’art de la concision, chapeau bas !.....

    • 8 février à 13:21 | Ibalitakely (#9342) répond à Vohitra

      à #(7654),
      Marina dia marina anie ny voalazanao fa misy foana ny mitady làlan-dava anadio tena, heverina angamba fa ny vahoaka dia bado tsy mahalala ny marina. Zavatra roa na telo izay efa voalaza teto ihany : 1)- aiza heran’izao tontolo izao no misy Andrim-panjakana tsy misy mpiambina na misy ihany fa tanam-polo ⇒ tsy maintsy misy toby miaramila mpiambina, izany hoe tsy maintsy misy toerana fitobian’ny fitaovam-piadina [basy, bala, girenady sns] antony anisan’ny maha faritra mena azy ka mitovy tahaka ireny toby miaramila rehetra ireny. Dia nirahina & notsofin-drano ny olona anafika faritra mena. 2)- Inona ny nahatonga an’I Lilyson De Rolland, zandary any Bongolava, teny Antaninarenina & misy ifandraisany @ ireo diam-bala (impactes) ivelan’ny tambohon’Ambohitsirohitra ve ?? 3) - Ireny vidéos isan-karazany ireny izay mampiseho ireo fivoriana [Ambatobe sns] mialohan’ny 07/02/2009 mampibaribary ny tetika famonoan’olona voaomana & tsara paika.Fa satria ve mihevitra ny tenany hatramin’izao ho hafaka manao kabary tsy valina dia mody manenji-keloka miseho be ranomaso ?? Ireny nahavita heloka be vava heran-tany rehetra ireny na hafaka roapolo na telopolo taona na mahery aza ange mbola azo enjehina & mety ho voatsara e !!

  • 7 février à 11:48 | betoko (#413)

    Vatomena
    Et la tuerie dans des wagons par des militaires de la France coloniale au mois de Mai 1947 ne vous dit rien ?

    • 7 février à 12:11 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)
      Et la tuerie des Vazaha, les femmes enceintes tuées et éventrer.
      Des familles entières assassinées à coup de sagaie et de coupe coupe.
      Tu l’aurais oublié toi aussi.
      Sale Vermine que tu es.

    • 7 février à 12:12 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      Erratum
      ..............éventrées..............

    • 7 février à 12:57 | vatomena (#8391) répond à betoko

      ""Moramanga ""Betoko, a été ressenti en France comme "un crime de guerre ".On était encore aux premiers jours du massacre des petits colons isolés ,des métis, des padesm. Au lendemain de l’attaque de nuit du camp de sénégalais ivres de vengeance

      70 ans de colonisation seulement 3 révoltes :Mena lamba ,VVS, 1947

      Perso ,je considère le mouvement Dahalo dans le sud comme un autre mouvement révolutionnaire mais contre le fanjakana du plateau

    • 7 février à 13:12 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Qui a commencé .?Betoko—Qui a troublé la paix civile ? qui est venu la nuit égorger dans leur maison des petits colons endormis ? Qui a éventré les femmes enceintes et joué au ballon avec le foetus sous les applaudissements des ’rebelles ’’. Et que dire de ces sauvages assoiff és de sang et qui plongent tous leur sagaie dans le cadavre baignant déjà dans son sang. QUI .?- D’ eux on se souvient chaque année au 29 Mars mais pas un mot ,pas un regret ,pas une larme ,pas une fleur ,pas une prière pour les assassinés

    • 7 février à 13:14 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Qui a commencé .?Betoko—Qui a troublé la paix civile ? qui est venu la nuit égorger dans leur maison des petits colons endormis ? Qui a éventré les femmes enceintes et joué au ballon avec le foetus sous les applaudissements des ’rebelles ’’. Et que dire de ces sauvages assoiffés de sang et qui plongent tous leur sagaie dans le cadavre baignant déjà dans son sang. QUI .?- D’ eux on se souvient chaque année au 29 Mars mais pas un mot ,pas un regret ,pas une larme ,pas une fleur ,pas une prière pour les assassinés

    • 7 février à 15:37 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Toute la foule du 13 Mai était témoin : qui a envoyé les pauvres gens à l’abattoir ?et qui a donné la bénédiction ??? Il ne faut pas chercher loin le responsable .

    • 8 février à 08:02 | lanja (#4980) répond à betoko

      Proposez a votre prezda d’équiper uniquement de bombe lacrymogène les gardes des palais d’iavoloha et d’ambohitsirohitra .... manque d’honnêteté intellectuelle + haine+jalousie condamne les gens pour être prisonnier à perpétuité d’ une frustration grave et d’une incohérence maladive sévère

  • 7 février à 11:59 | ANTICASTE (#10704)

    Betoko,
    "Sur cette tragédie Marc Ravalomanana disait que seule la Haute Cour de Justice a le droit de la juger .
    Chiche , qu’est ce qu’on attend pour le re - juger ?"

    Pourquoi tu demandes pas à ton présida ,il a suffisamment de pouvoir pour faire juger Ra 8 !

    Problème ,les hauts personnages qui dirigent vraiment Madagascar ne le veulent pas !

    Donc cherche à savoir pourquoi !!!!

    • 7 février à 12:58 | betoko (#413) répond à ANTICASTE

      C’est mon intention s’il m’arrive de le croiser Je lui disais en 2010 lors de son passage à notre ambassade à Paris " Pourquoi vous aviez amnistié Didier Ratsiraka , tant qu’à faire pourquoi pas Marc Ravalomanana ? Comme réponse il m’avait fusillé d’un regard et c’est Rolly Mercia qui m’avait répondu en disant Vu son âge , on ne va quand même pas l’envoyer en prison ?
      Quelle langue de bois
      Qui nous dit si c’est à cause des pressions venant de l’extérieur , genre Union Africaine ou la Sadec si personne n’ose refaire le procès de Marc Ravalomanana ?
      En tout cas si cela s’était passé dans un autre pays , nombreux parmis les responsables seraient en prison à vie ou seraient dans un monde meilleur

    • 8 février à 08:24 | lanja (#4980) répond à ANTICASTE

      Betoko,..... la vangeance, la haine , la frustration, c’est vous qui fonctionnez avec , pas la justice, et les faibles sont toujours sous pression , même s’il n’y a pas de groupe de pression, ils font la pression contre eux même car ils ne sont jamais tranquilles

  • 7 février à 12:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Selon l’adage : "Les morts sont morts si les vivants ne se souviennent pas d’eux".
    Commémorons en toute dignité les nôtres.

  • 7 février à 13:54 | Vohitra (#7654)

    Si Mme Ravalomanana Lalao, en tant que Mairesse légale de la capitale, aurait donné l’ordre à quelqu’un de prendre et envahir le palais d’Etat à Ambohitsorohitra lors du précédent quinquennat, est-ce légal oui ou non ?

    Ce n’est pas du tout, et ne le sera jamais, un comportement d’un homme d’Etat, et l’incapacité, voulue et notoire, de la justice de ce pays de marquer de son empreinte et du sceau de la légalité ce cas et évènement, la stabilité politique dans ce pays va en pâtir encore pour les décennies à venir…

    • 7 février à 17:01 | betoko (#413) répond à Vohitra

      Vatomena
      Et les crimes de guerre causées par l’armée française en Algérie ? Le général De Gaulle les avait tous amnistié
      Qui a commencé ? Déjà personne n’avait demandé à la France de nous coloniser et de quel droit ? Et pourquoi ces paysans se sont révoltés ? Les colons les ont traité pire que les chiens c’était de l’esclavagisme

    • 11 février à 14:39 | Ibalitakely (#9342) répond à Vohitra

      Oui, imaginons que Mme RAVALOMANANA Lalao en sa qualité de Maire d’Antananarivo donne bénédict° & envoie une foule pour entrer [mains nues ou non] & saccager puis incendier RNM-TVM, ensuite à Ambohitsirohitra pour installer RAMORA Favori en tant que PM, que feraient les foza ??

  • 7 février à 14:00 | Besorongola (#10635)

    Ravalo a commis beaucoup d’erreurs et sa plus grosse erreur politique c’était de s’acoquiner avec Rajoelina et le Mapar au mois d’Avril 2018 contre Rajaonarimampianina .

    Place du 13 mai : deuxième semaine de manifestation
    lundi 30 avril 2018 | Vavah Rakotoarivonjy
    Le collectif des 73 députés pour le changement en est à son deuxième semaine de manifestation à l’hôtel de ville à Analakely, ou place du 13 mai. Neuf jours après les échauffourées qui a causé la mort d’au moins deux personnes sur le parvis de l’Hôtel de ville à Analakely le samedi 21 avril dernier, les parlementaires issus des groupements politiques MAPAR, TIM et quelques élus indépendants, qui se sont finalement regroupés pour défendre la même cause, semblent avoir pris un élan considérable dans leur mouvement.

    Il y avait 3 morts et Rajoelina a utiliser le même stratégie qu’en 2009 :" Il faut du sang versé pour déloger le président". Certes ce sont les militaires qui ont tiré mais celui qui est au pouvoir aussi doit répondre à toute provocation pour rétablir l’ordre .
    Maintenant Rajoelina arrive à sa fin, il a atteint son objectif grâce en partie à ce coup de pouce du Tim en 2018 . Ravalo est complètement écarté du paysage politique par son propre vrai faux futur gendre qui jubile en ce moment à Antaninarenina ...c’est un vrai coup de poignard pour Ravalo.

    https://www.facebook.com/SE.AndryRajoelina/photos/a.2418381491599709/2418385208266004/?type=3&theater

    • 7 février à 14:45 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Besorongola

      marina tsy azo lavina aloha io hevitrao io.

      vao nanomboka hoe hanao tatitra ny solombavam-baahoaka d’efa nanmpitandrina an’Andriamatoa Filoha Hajaina Marc RAVALOMANANA aho teto hoe hadisoana bevava ny fiarahana @ fozaorana satria hoy aho t@zay hoe sahala @ mapiakatra ambony latabatra ny tay sy ny vary ho hanina.

      I Me Hanitra moa miseho milay t@zany nefa tsy misy fantany izay momba ny politika ka dia izao no niafarany.

      Aleo ho any rehefa tsy azo toroana.

    • 7 février à 14:58 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Il faudra aller beaucoup plus en amont dès le début de son quinquennat : qu’est-ce qui avait poussé Rajaonarimampianina à ne pas appliquer les articles 54 (pouvoir attribué à la majorité parlementaire de désigner le chef du gouvernement) et 72 (respect du mandat impératif des députés) de la Constitution ?

      Pourquoi la HCC avait préféré jouer sur le terrain politique plutôt que de faire respecter et appliquer la Constitution ?

    • 7 février à 15:12 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      L’expert des chiffres avait accepté de concourir à l’élection de 2013 sous le label Mapar, et plus tard il avait voulu exercer le pouvoir politique sous la marque déposée HVM…c’était normal si l’équipe du calife l’avait jugé et qualifié de traitre à l’époque.

      Et l’expert avait été trahi plus tard, lui aussi à son tour, par la HCC avec le mouvement insurrectionnel des 73 députés ayant reçu l’appui et aval de la HCC.

      En somme, les trois gars, l’expert- le laitier- le calife sont ensemble responsables de la tournure malsaine et dangereuse de la situation politique dans le pays…

      Si dès le début de son mandat, l’expert avait accepté le jeu constitutionnel dans la pratique du pouvoir, le calife aurait été à sa place avec les 8 % récoltés en 2018…

    • 7 février à 15:24 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Il y a un fait qu’il ne faudra jamais perdre de vue, il faut crever l’abcès : le Tsimihety Tsiranana Philbert et l’Antakarana Zafy Albert n’avaient jamais, et à aucun moment, pillé le pays, et quand ils avaient quitté le pouvoir, ils ne s’étaient pas du tout enrichi, au contraire, ils avaient été humilié…

      Ainsi, pour en revenir à l’article du jour, était-il justifié de sacrifier des vies humaines pour assouvir cette volonté inouïe de s’enrichir sur le dos du peuple, et cette quête inconditionnelle et infinie de gloire et autorité ?

    • 7 février à 15:44 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Aussi, au vu des évènements et des stratégies odieuses dans la quête de pouvoir opérée par certains, n’est-il pas légitime de se poser la sempiternelle question, est-ce que le pays est-il mis en présence à la fois de politiciens délinquants et de délinquants politiciens ?

      Bref, je ne cesse de le réitérer, tant que le calife, le laitier, l’expert, le flibustier…et surtout, et surtout…le grand bandit politique, et truand de la pire espèce, Astérix…tant que ces cinq sinistres personnalités restent dans l’arène politique, le pays ne renouera jamais avec le progrès et développement des Malagasy…mais Madagascar pourrait se développer sans les Malagasy avec la cupidité et la malhonnêteté de ces cinq gus…

    • 7 février à 20:03 | vatomena (#8391) répond à Besorongola

      Betoko----L’affaire Algérienne est le plus bel exemple de désinformation réussie par la presse internationale et les communistes français.
      Rappelons d’abord que c’est la France qui a donné ce nom d’Algérie à cette terre africaine. Ce grand territoire n’avait pas de nom à lui. Et il avait toujours été colonisé : par les romains ,les vandales,les byzantins ,les arabes ,les ottomans. A part les romains ,tous ces colonisateurs n’ont rien construit. rien développé. Ils vivaient sur le pays de ce qu’ils pouvaient extorquer aux indigènes.L’activité la plus lucrative étant le commerce des esclaves et le piratage en Méditerranée.L’occupation Ottomane aura duré plusieurs siècles sans aucun bénéfice pour les indigènes convertis à l’Islam.Les français ,eux ,resteront 130 ans..
      Apres l’Indépendance ,Khadafi le libyen, visitant l’Algérie restera pantois:::mais ,vous avez tout ! des routes , des voies ferrées,des ports ,des hopitaux ,des écoles,des terres maraichères ,de la Vigne ,des oliviers !,
      Les ’fellhagas " auront dépassé en cruauté nos rebelles. Comme nos rebelles ils vont surtout massacrer les leurs.On coupe le nez à ceux qui fument,les oreilles à ceux qui écoutent les informations et les chansons sur les radio françaises. On pose des bombes aux arrets de bus ,devant les bars,dans les rues.Le célèbre Hacène la torture exécute plus de 2 500 étudiants qui voulaient rejoindre les camps.Il avait des doutes et il appliquera sur eux le supplice de l’hélicoptère dont il était l’initiateur. On extermine les partisans de Messali Hadj,le rival du FLN.Dans la nuit ,le village de Melouza favorable à Messali est attaqué .Toutes les femmes et les enfants sont exécutés. On fracasse la tete des bébés contre les murs. 300 morts ! A Paris les travailleurs qui refusent de payer l’impot au FLN sont abattus et les corps resteront introuvables.Ils serons enrobés dans le ciment et les fondations des maisons en construction.Aux soldats français et aux supplétifs tombés dans les combats ,on découpe le sexe qu’on enfourne dans la bouche. C’est par l’exercice de la terreur qu’on entend convertir les foules. Cela durera 7 ans
      Chez nous le désordre ,la guéguère se terminera en 17 mois.Sénégalais ,tabors, coloniaux respecteront la dépouille des morts

    • 8 février à 06:41 | vatomena (#8391) répond à Besorongola

      Betoko - Puisque vous vous posez des questions, interrogez l’histoire du pays.Les Vazimba furent les premiers habitants de ce pays et ils ont disparu ne laissant aucune trace ,meme pas un souvenir de leur langage .Avaient ils demandé aux austronésiens débarqués sur les cotes de monter sur les plateaux pour les coloniser et les enterrer ?
      C’est le marché aux esclaves qui fixa les premiers étrangers sur nos cotes où l’esclave malgache s’achetait à bon marché.Mais ce sont les nosybéens ,les antakarana qui demandèrent à la France de les protéger du régime annexioniste mérina

  • 7 février à 16:17 | Besorongola (#10635)

    Vohitra .
    Si le laitier et l’expert avait conclu un deal pour écarter définitivement le calife cela aurait marché . Contourner l’art 54 certes est anticonstitutionnelle mais êtes vous sûr que ce qui c’était passé en 2009 respectait la Constitution . L’expert a tout fait pour écarter définitivement le calife en 2013. Il a même permis au laitier de revenir au pays mais ce dernier au lieu d’être reconnaissant préfère se mettre en concurrence et cela s’appelle déloyauté … le laitier espérait faire de l’actuel calife un marche pied vers la reconquête du pouvoir en avril 2018 mais il est devenu l’arroseur arrosé, est-ce de la naïveté ou manque de vision j’en sais rien … Maintenant le laitier n’a plus que ses yeux pour pleurer et ses doigts à mordre . Le report des 8 % de l’expert aurait suffi au laitier de gagner au second tour s’il y avait un deal clair des 2 côtés mais l’expert n’a pas oublié l’ingratitude du laitier et il a préféré ne pas donnr consigne de vote … le boulevard était désormais ouvert au calife et nous y sommes .

    • 7 février à 16:53 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Vous ne m’avez pas compris à travers mes posts ci-dessus, ou bien vous ne voulez pas du tout me comprendre !

      Ce pays ne sortira pas de l’ornière à coup de « deal » entre voyous politiques de tous bords.

      Ce pays et son peuple ne demandent que l’application stricte de la Constitution et le respect de l’Etat de droit.

      L’expert n’a jamais été aux commandes sans le calife, il avait trahi ce dernier tout en laissant le pays aux mains de requins et vauriens, et tout son quinquennat était gaspillé à défendre les agissements de ces truands et bandits…laissant ainsi les institutions républicaines affaiblies et qui avaient facilité l’arrivée et le redéploiement de la bande du calife et la capture du système électoral par la suite…

      L’expert aurait pu contrôler et contenir les agissements des émissaires du calife dans le jeu du pouvoir, et les immobiliser après…sachant que l’assassin revient toujours sur le lieu de son crime, et un bandit tire toujours deux fois la même cible, le second par oubli…

      Je le réitère encore, ces cinq sinistres personnages ne font que poser des problèmes pour le pays, pourquoi pas, ils sont même les sources du problème pour le pays…

    • 7 février à 18:15 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Vohitra
      Je vous ai bien compris ! Maintenant vous mettez tout le monde dans le même sac. C’est votre avis mais parmi les 5 que vous citiez celui qui est arrivé au pouvoir légalement et sans effusion de sang mérite à mon avis une circonstance atténuante. Après pour ce qui est la pratique du pouvoir chacun à sa manière. L’expert est le seul à mon avis qui ne s’empressait pas de mettre en prison ses adversaires. Est-ce un faiblesse ou une volonté d’apaiser j’en sais rien... Sinon pour les 4 autres je suis en phase avec vous... Heureusement 3 sont hazo amorontevana tandis que le plus jeune risque encore de faire du mal pour longtemps.

    • 7 février à 18:37 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Dès le mois de mai 2018, l’expert n’était plus en pleine mesure de l’exercice de ses prérogatives constitutionnelles, il s’était laissé déshabiller contre son gré par ses amis en cravate bleu, pour enfin recevoir le coup de grâce fatale de la part du calife lors de l’élection…

      Comment peut-on faire l’erreur d’avoir fait confiance à quelqu’un de la trempe d’un JER, ou se laisser embobiner par des bidasses qui ne font que manger à tous les râteliers ?

  • 7 février à 17:20 | rayyol (#110)

    Et le Rwanda s en sort bien lui Si on veut faire perdurer une situation on la rabâche a chaque jour qui vient
    Ou on tourne simplement la page et on passe a autre chose comme entre autre le développement du pays
    Ceci n enlèvera pas la douleur a ceux qui ont souffert Mais pourquoi en faire souffrir d autre
    Beaucoup d entre vous sont catholique ou autre
    Que prêche la religion qui est le juge supreme a lui de démêler tout cela Que de massacre il y a eu sur cette planète Mada n échappe pas a la règle
    Tout les pays de cette terre on subit de terrible massacre Mais beaucoup prospèrent car ils sont passes a autre chose Qu est ce qui vous empêche d en faire autant Qui n en a pas souffert pas un individu sur cette planète Nous sommes tous dans le meme bateau Et avons tous la meme destination Un orage une tempete doivent t ils mettre un terme au voyage

    • 7 février à 17:51 | Besorongola (#10635) répond à rayyol

      C’est trop facile pour celui qui est arrivé au pouvoir après avoir utiliser tous les moyens pour déloger son prédécesseur de dire maintenant tournons la page et oublions le passé. L’histoire n’est t elle pas une eternelle revanche pour ne pas dire répétition.

    • 7 février à 18:30 | betoko (#413) répond à rayyol

      Trop facile de tout effacer , il y avait eu pas un mort d’homme mais plusieurs . Donc un assassin qui qu’il soit devrait être libéré ? Non Monsieur , Ou bien puisque le responsable fut un président de la république , il a le droit d’assassiner qui il veut et qu’on n’a pas le droit de le poursuivre devant la justice ? Ce n’est pas cela l’Etat de droit .
      S’il vous arrive d’aller au tribunal d’Anosy lisez bien ce qui est écrit à gauche des pas perdus , qui disait en substance que ce lieu ou tribunal est fait pour défendre les faibles
      Comment on peut dormir tranquillement et aller au temple tous les dimanches sachant qu’il a fait assassiné et blessé des innocents . Et si un jour tous les responsables seraient victimes d’accident ou autre , allez vous pleurer et déposer une gerbe sur leur tombe et le proclamer comme un héros national ?
      Quand je regarde l’histoire du monde moderne , tous les dictateurs ont fini mal

    • 7 février à 19:51 | Besorongola (#10635) répond à rayyol

      Vohitra
      La stratégie du calife etait simple et ça a marché : Créer une ambiance de chaos la veille de l’année du scrutin pour preparer. son comeback gagnant . C’est le même

      syndrome du Gilet Jaune qui finit actuellement par mettre Macron au plus bas dans les sondages. Il (le calife) a l’avantage d’un gourou c’est d’avoir plusieurs lieutenants prêts à mourir pour sa cause. Atout que ni laitier ni l’expert ne possède. Le laitier possède plus de soutiens que l’expert mais pas assez de lieutenant prêts à mourir pour lui. Le coup de semonce à été donné à l’expert au mois de mai 2018 par le nouveau lieutenant du calife en la personne de
      JER et le coup de grâce en Novembre de la même année... Pendant ce temps le laitier agonisait et a rendu son dernier souffle aux municipales. Certes me diriez vous il ya de la triche mais quoi qu’on dise je dirais quand même qu’il est fort ce jeune homme. C’est un constat mais pas une admiration. C’est la raison pour laquelle j’ai dit qu’il a largement le temps de vous torturer ce calife là.

  • 7 février à 19:14 | lé kopé (#10607)

    Avant de claironner par monts et par vaux sur une certitude qui n’en est pas une , vous devriez axer vos recherches sur une autre version . Au moins ,cela vous aidera à être plus objectif . Mais vous l’avez affirmé sur ce Forum que vous n’accordez aucun crédit qu’à la version qui vous arrange . Le contraire nous aurait étonné .
    " On ne peut pas faire boire ,un âne qui n’a pas soif "

    • 7 février à 19:54 | lé kopé (#10607) répond à lé kopé

      Votre dictateur finira comme tous les autres...Le dossier est au chaud ,au tribunal International de la Haie . Si vous ne le savez pas , l’origine du ni ... ni... vient de ce massacre : Bonnet blanc et Blanc bonnet ...

  • 7 février à 22:13 | Jacques (#434)

    " A chaque fois que l’on parle du 7 février, je me rappelle des 48 visages de jeunes qui ont été tués ici. J’entends encore aujourd’hui le bruit des balles. Il est inadmissible qu’un malgache ait pu tuer un de ses compatriotes. Cela ne doit plus se produire. "

    Il entend encore le bruit des balles, comme s’il était sur place. Quelle pourriture ce bac-3 ! D’ailleurs il n’est du tout pas exempté de cette tuerie, au contraire. Pis, l’enquête menée par des médias étrangers, celle ci-après par exemple est loin de cibler la responsabilité directe du pouvoir de l’époque, contrairement aux cancanements incessants du jomaka taratasy gasy vazaha.

    https://www.youtube.com/watch?v=NmI_enAPIPs

    Le bac-3, ce n’est pas l’envie qui lui manque pour incarcérer Ra8. Seulement voilà, il est lui-même coincé de ses propres vilenies, il n’ignore pas en effet ses abominables magouilles dans toute cette histoire.

    • 8 février à 01:07 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Bonsoir Jacques,

      Ce video est tres proche de la realite, et revelateur indelebile de cette strategie odieuse de la prise de pouvoir...

      Ce pays est actuellement sur le point de courrir vers un grand danger, le plus grand de son histoire...

      Imagine un peu si c etait un Toto Riina qui etait devenu President du conseil en Italie...

    • 8 février à 01:26 | Vohitra (#7654) répond à Jacques

      Jacques,

      Mais ce qui est vraiment important de connaitre, c est la raison principale qui motive la mise en branle de cette machine odieuse irreversible a deux annees de la fin de mandat non renouvelable du laitier...ainsi que l objectif inavoue derriere l implication de Sarkozy...

  • 8 février à 06:58 | rayyol (#110)

    De toute facon vous etes tout au plus une dizaine d individu a penser ainsi et en partie n avez rien a voir avec Madagascar disconnecte depuis trop longtemps Ce qui est loin d être une menace pour le pouvoir établi et les paroles ne mènent nulle part spécialement quand elles ne sont q haineuse Et a ce que je peux voir sa bouge réellement a Mada
    Donc vous êtes tous voue s a disparaitre dans l indifférence. Pour ce qui est de moi je vais aussi disparaitre mais pas dans la haine
    Ce ne sera pas mon dernier sentiment Et l on se demande pourquoi des gens ont tant de plaisir a être miserable

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS