Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 23h45
 

Sport

Football-Eliminatoires CAN 2021

Ibrahim Amada sauve les Barea de Madagascar

mercredi 18 novembre | Mandimbisoa R.

Le héros national de cette rencontre entre les Barea de Madagascar et les Éléphants de Côte d’Ivoire s’appelle Ibrahim Amada. Auteur d’un but d’égalisation à la 51e minute, il a par ailleurs endossé également la lourde responsabilité du capitaine d’équipe en l’absence d’Abel Anicet, bloqué en Bulgarie à la suite d’un test positif au Covid-19 et de Lalaina Nomenjanahary, alias Bolida.

Après une première période décevante, marquée d’ailleurs par un but ivoirien (15e minute, sur penalty), les Malgaches se sont réveillés de leur torpeur, à l’instar d’Ibrahim Amada qui a pu, après plusieurs tentatives vaines, retrouver la voie des filets. Après ce but d’égalisation, la plupart des joueurs de cette équipe nationale semblent finalement être convaincus que les Éléphants sont bien prenables. Mais l’infatigable Carolus et l’intenable Paulin Voavy n’ont malheureusement pas pu trouver la faille face à une défense en béton armé des Éléphants.

L’international malgache évoluant aux Etats-Unis, Romain Métanire, tout comme les défenseurs, Thomas Fontaine et Jérémy Morel ont également tenté de donner le meilleur d’eux-mêmes lors de cette rencontre. Bien que ce dernier soit pointé du doigt par certains supporteurs comme étant à l’origine du penalty ivoirien, obtenu à la suite d’une faute de main dans la surface de réparation. Idem, pour le gardien le plus chouchou des amatrices de football malgache, Adrien Melvin, qui, grâce à son talent et sa performance a effectué des arrêts décisifs permettant de mieux contenir les assauts de l’équipe adverse.

Dans leur composition initiale, les Ivoiriens ont adopté une formation défensive. Mais au vu de la transparence de certains joueurs malgaches au milieu du terrain et le manque de coordination des attaquants, qui peinent à avoir le ballon, à l’instar de Paulin, presque transparent en première période, les Éléphants ont dominé cette première partie et ont avancé à plusieurs reprises dans le camp adverse.

Il a fallu un changement de stratégie de la part du coach de l’équipe malgache, à l’instar du repositionnement de Paulin au milieu de terrain offensif, jouant la place d’un poste 10 distributeur de ballon, pour permettre aux Barea de s’imposer en deuxième période.

Un but partout, c’est le mieux que les protégés de Nicolas Dupuis ont pu s’offrir lors de ce match retour des éliminatoires de la CAN, malgré l’attente d’une victoire de tous les supporteurs malgaches. Madagascar se retrouve à la deuxième place du classement de son groupe, avec 7 points (deux victoires, une défaite et un match à égalité), après la Côte d’Ivoire. Une position assez délicate vu que l’Éthiopie dans le même groupe avec le Niger n’a rien perdu de son espoir de décrocher leur ticket pour la prochaine CAN au Cameroun en 2021.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 18 novembre à 09:09 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Tout a été écrit sauf l’état du terrain qui en a trompé plus d’un n’est-ce pas ? Nos joueurs ont du mal à s’habituer à l’état du terrain lors du 1er mi-temps n’est-ce pas ?

    • 18 novembre à 12:46 | lé kopé (#10607) répond à plus qu'hier et moins que demain

      En effet , cette surface rapide a étonné plus d’un , car les rebonds des ballons , ont mis en difficulté les joueurs de notre Equipe Nationale , causant un Pénalty indiscutable(Morel) , et un coup franc dangereux à la limite de la surface de réparation (Fontaine). Le Lorientais (Morel), n’a pas démérité malgré les critiques acerbes contre lui , car avec ses visions du jeu-passes décisives au laser), mais aussi ses interventions anticipées sur la trajectoire de la balle ,il a été l’une des pièces maîtresses de cette Equipe .L’absence du milieu de terrain Anicet , et de Bolida aux avants postes, ont eu des répercussions désastreuses pour notre formation , malgré leur remplacement par Rayan (excellent au match aller , mais transparent à Toamasina) , et Hakim Abdallah , qui n’ a pas pu être à la hauteur de Bôlida .La bataille du Milieu du terrain a été durant cette première moitié du Match, à l’avantage de nos visiteurs , et nos joueurs ont été muselés dans ce compartiment du jeu . En première mi-temps , les Dieux du stade étaient avec nous ( io Kabarinjanahary), car les notes auraient pu être plus salées (Tirs sur la transversale , et d’autres non cadrées par les Ivoiriens ) .Après les coups de semonce du Coach ,Nicolas Dupuis dans les vestiaires , on assisté à un réveil de nos compatriotes , et le coup de "patte magique " d’Ibrahim Amada a fait parler la poudre . Bien servi par J.Morel(encore lui) , il a décoché une" bombe" , que le Gardien de but adverse , sociétaire du Tout Puissant Mazembe du Congo(Ancien Champion d’Afrique de Clubs Champions , mais aussi faisant partie du Gotha des club Mondiaux), n’ a pas pu arrêter . Ce but extraordinaire ,qui a reçu les qualificatifs des commentateurs sportifs du Continent , est synonyme de qualification pour Madagascar , malgré la présence de l’Ethiopie qui reste en embuscade . Mais le match à domicile contre le Niger que l’on a battu par un score fleuve (6 à2)chez eux , plaide en notre faveur . Une victoire dans ce sens , nous mettrait en ballotage favorable , même si l’obstacle contre l’Ethiopie demeure . Pourrait-on avec les dix points "emmagasinés" être encore rattrapés par la patrouille . Avec cette hypothèse , nous pouvons déjà espérer avoir un pied à la CAN 2021 .
      Mais cela ne nous empêche pas de nous atteler aux autres difficultés qui minent notre Pays . Qui a dit "Panem et Circences" ? Pour le moment , nous avons le jeu , mais pas encore le Pain (Riz), car ventre affamé n’a pas d’oreilles ...

    • 18 novembre à 13:02 | lé kopé (#10607) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Le but d’Ibrahim Hamada devrait vous réjouir encore plus qu’un autre , car son Patronyme vous permet de faire un certain rapprochement , fictif ou réel . Un Supporter du Congo , lors de la qualification de Madagascar en quart de Finale contre leur Formation , a même lancé une boutade qui ne mérite pas d’être mentionnée . Pour moi , il n’y a pas de polémiques , car il n’y a qu’un seul Dieu , mais seul le nom diffère , en fonction des convictions .

    • 18 novembre à 13:47 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonjour le kopé

      Vous avez effectivement raison de soulever cette remarque mais l’important c’est la cohésion de l’équipe (un melting-pot réussi par le coach Nicolas Dupuis dans un pays qui n’est même pas un état nation n’est-ce pas ?)

  • 18 novembre à 19:25 | lancaster (#10636)

    Malgré tout, bravo quand même aux Barea.
    Il n’est pas simple construire des automatismes à des joueurs qui n’ont eu que le minimum pour se regrouper.
    On peut reprocher plein de choses au PRM. Mais sa présence est un immense encouragement pour tous. Espérons qu’il n’y aura pas de 2e vague de la covid19.

  • 18 novembre à 21:46 | la mite railleuse (#10900)

    suggestion pendant les "matchs de foot" ...

    "L’Aïeul Noir de Pouchkine"

    il y a quelques années, lors d’un voyage au Cameroun, j’avais visité le Musée des Civilisations de Dschang

    parmi les statuettes, les instruments de musique et les armes de guerre, j’avais scruté les cartes des traites négrières. Le portrait d’un homme avait surgi sur celle de la traite arabo-musulmane, un homme inconnu, au nom incroyable, au destin exceptionnel : Abraham Hanibal !

    né au Cameroun, enlevé par des marchands d’esclaves, vendu à Tripoli, puis envoyé à Constantinople, offert à Pierre Ier de Russie, il deviendra célèbre dans le Paris des Lumières avant de finir Général en chef dans l’Armée Russe

    j’ignorais tout de sa vie. Et bien vite, ma curiosité, m’a conduit vers la lecture de ce livre, un hommage à cet homme de légende, mais aussi à nos frères d’Afrique qui ont payé un lourd tribut à la misère du monde

    https://images.app.goo.gl/oJ7FUKC1Pq9Scm4B7

    • 18 novembre à 22:49 | arsonist (#10169) répond à la mite railleuse

      Merci pour le tuyau !
      Peut-être un jour aura-t-on aussi un livre biographie ou fiction raisonnable [fiction et raisonnable peuvent-ils aller ensemble ? ] sur Maurice Béjart !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS