Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 25 mai 2022
Antananarivo | 18h40
 

Economie

Consommation

Flambée des prix des PPN : Descente du ministre du commerce à Anosibe

mercredi 13 avril | Mandimbisoa R.

Les prix plafonds des produits de première nécessité sont respectés ! C’est ce que le ministère de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation veut faire croire aux consommateurs à travers notamment la campagne de communication qu’il mène ces derniers temps. Si une semaine auparavant, les proches collaborateurs du ministre ont effectués des descentes sous les caméras dans certains marchés de la capitale, hier, c’est Edgard Razafindravahy en personne qui s’est rendu auprès des grossistes d’Anosibe et des détaillants de Tanjombato.

Le ministre Edgard Razafindravahy a proposé de multiplier les descentes des agents du ministère auprès des grossistes et détaillants mais également auprès des producteurs et des importateurs pour éviter les surenchères et la spéculation.

Des grossistes visiblement, triés sur le volet, comme étant de sources autorisées à témoigner lors de la descente du ministre affichaient fièrement les prix de leur produits. A Anosibe, l’une d’entre elle indique qu’elle affiche même des prix en deçà des prix plafonds. Pour l’huile, elle affiche 9 208 ariary contre les plafonds de 9 500 ariary. Selon une commerçante interviewée, sans l’intervention du ministère qui a imposé les prix plafonds, les prix des denrées notamment alimentaires se seraient déjà envolés à Madagascar.

L’annonce des prix plafond par le ministère est pourtant considéré comme ayant alimenté une hausse des prix pour certains produits. Le ciment en est l’exemple. Après la fixation des prix, des commerçants qui affichaient des prix au-dessus des prix plafonds se sont vite alignés sur les prix recommandés par l’Etat et ont revu ainsi à la hausse leur tarif.

Les infractions constatées dans les commerces comme l’infraction sur le défaut de publicité et infraction sur la pratique de prix illicite ne datent pourtant pas d’hier. Les sanctions contre les commerçants qui ne respectent pas les prix plafonnées sont restés rares, les saisies opérées et les amendes infligées jusqu’ici n’ont pas réellement par changées certaines mauvaises habitudes chez les commerçants.

69 commentaires

Vos commentaires

  • 13 avril à 11:05 | Turping (#1235)

    La pénurie entraîne la spéculation et la hausse des prix .Dans ce système mafieux ,chacun(e) essaie de tirer le maximum de profit au détriment des autres .
    Explications : L’invasion Russe en Ukraine a fait monter le prix du baril ,entraînant la flambée du prix des PPN . Même l’huile devient une denrée rare car tout le système mondial a été impacté par ce conflit .
    - Pour la n-ième fois je réitère : Quand la politique AGRICOLE n’est pas la politique prérogative à mettre en exergue dans un pays où les 70% de la population sont des paysans ,on va tout droit au mur alors que la famine sévit encore dans le Sud et les malnutritions gagnent du terrain .
    - Les prix des PPN augmentent alors que les salaires de misère stagnent .Par récurrence ,le pouvoir d’achat est en berne pour la majorité de la population .Là problématique à résoudre est là !
    - Alors que parallèlement les insécurités gagnent du terrains (vols ,viols ,braquages ,....) avec la mentalité : l’appât du gain facile pour ceux ou celles qui se croient être dans le système de l’impunité total (détournements des fonds publics ,les trafics d’or ,.....° .Quels gâchis pour évoluer collectivement !.

    • 13 avril à 11:11 | Turping (#1235) répond à Turping

      Du terrain ///.....après le travail acharné ,bien sûr pour ne pas survivre ,on réagit moins .Désolé !

  • 13 avril à 11:39 | Isandra (#7070)

    Malheureusement, c’est un phénomène mondial, cette hausse de prix. Ce sont les aveuglés de la haine, de la jalousie, qui ne l’ont pas compris.

    C’est la raison pour laquelle, ce thème est thème majeur dans la campagne présidentielle en France, et peut être déterminant dans le choix des Français,...Apparemment, ce n’est pas l’option la plus crédible, mais, l’option, la plus alléchante.

    Macron, propose le blocage de prix, comme applique sur le carburant Rajoelina ici.
    M. Lepen propose zéro TVA,...le populisme oblige.

    • 13 avril à 11:51 | Observateurlucide (#11307) répond à Isandra

      Isandra,
      Et ce gouvernement soviétique ,géré par la petit kim rajoel ,a t’il prévu de moderniser et mécaniser l’agriculture Malgache ?
      Ce serait bien utile surtout avec une population qui augment d’un million de personne chaque année ,non ?
      Arrête tes comparaisons imbéciles avec la France ,tu te grandiras ,je t’assure !
      L’agriculture Française est une des plus performante au monde ,pas d’angady dans les campagnes Françaises ,ok ?

    • 13 avril à 12:42 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Vous êtes sur de TVA ZÉRO ???? Je pense que vous déformez ce qui se passe en France comme ce qui se passe à Madagascar … du coup vous êtes de moins en moins crédible ISANDRA

    • 13 avril à 13:11 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Puragatoire,

      Ou c’est vous qui êtes déconnecté partout,

      "Présidentielle : en déplacement dans l’Yonne, Marine Le Pen propose une TVA à 0% sur 100 produits alimentaires"

      https://www.francebleu.fr/infos/politique/presidentielle-2022-marine-le-pen-debute-sa-campagne-du-second-tour-a-thorigny-sur-oreuse-dans-l-1649681426

    • 13 avril à 14:24 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      vous voyez pourquoi vous n’etes plus crédible
      "Un taux à 0% ? Impossible dans le droit européen. Avant d’en arriver là, il faudrait aussi convaincre l’Union européenne. En effet, le droit européen interdit aux États membres d’appliquer un taux de TVA à 0%." .....

    • 13 avril à 14:27 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      Elle fait des effets d’annonce comme votre Président ... on voit qu’ils utilisent tous les deux les mêmes éléments de langage que leur idole POUTINE

    • 13 avril à 18:14 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      >>Macron, propose le blocage de prix, comme applique sur le carburant Rajoelina ici.<<
      Votre rêve vous poursuit !
      Micron ne bloque pas la hausse des carburants ! Essayez de lire et de retenir ce que vous faites semblant de lire.
      Micron ouvre le carnet de chèque des français pour offrir quelques centimes de réduction sur chaque litre de carburant.
      Mais comme vous ne savez pas comment est établi le prix des carburants vous ne comprendrez jamais !

  • 13 avril à 11:51 | lé kopé (#10607)

    Ce Ministre qui est un grand opérateur économique, n’est pas sans savoir que la loi de l’offre et de la demande est le seul moyen de sortir de la hausse des prix . Dans ce cas , la politique agricole doit être plus accentuée , vu que 80% de la population vivent de la terre , et devrait être le fer de lance de notre économie , pour atteindre l’autosuffisance alimentaire . Pour cela , il faudrait exploiter les 4M de terres arables , alors qu’actuellement , il n’y a que 10% qui sont aménagées. Et au lieu de se pavaner avec les 4=4 V8 , l’Etat devrait importer des tracteurs dans chaque commune pour mener à bien cet objectif . Mais avec un Calife qui estime qu’il faut deux années pour produire du riz , on ne peut que s’attendre au pire . Bien qu’il ne soit pas issu d’un milieu Paysan , la moindre de choses est de se faire conseiller par des experts en la matière pour ne pas être ridicule .Mais le ridicule ne tue pas , la preuve. Et dire qu’il a encouragé nos agriculteurs à produire de l’ Artémésia , à la place du riz !!! Les Dieux nous sont tombés sur la tête .Bonne journée .

  • 13 avril à 12:03 | Isandra (#7070)

    Cette infos sur un article de Midi ne va pas plaire les andafy, Malagasy Bashing-er,

    "Notation positive de Standard & Poor’s : Une étape décisive dans la recherche de financements du PEM

    "Une bonne nouvelle dans nos relations avec les bailleurs de fonds publics ou privés. L’agence de notation américaine Standard & Poor’s a attribué une notation de crédit inaugurale de B-/B avec une perspective positive à la République de Madagascar.

    Avancée. Une grande première qui confirme en tout cas l’avancée du pays en termes de recherche de financements pour le développement. « L’obtention de cette notation de crédit inaugurale, la première dans l’histoire de la République de Madagascar, représente une étape décisive pour le pays au niveau du développement de ses relations avec les investisseurs économiques et financiers à travers le monde », indique un communiqué publié, hier, par le ministère de l’Economie et des Finances. On s’achemine, en somme, vers une grande mobilisation des financements extérieurs. En effet, « l’obtention de cette notation contribuera, entre autres, au succès de la stratégie de mobilisation des ressources à l’international, dans le contexte du déploiement du Plan Emergence de Madagascar, qui prévoit de hisser le pays au rang d’économie émergente d’ici 2040. Sur ce point justement, l’on apprend que le PEM sera publié dans les prochains jours. En somme, la Grande île se positionne de mieux en mieux dans ce domaine et démontre qu’elle n’a rien à envier aux autres pays africains. « La notation B-/B obtenue par Madagascar, avec une perspective positive, positionne le pays au-dessus de onze pays d’Afrique subsaharienne et est en ligne avec la notation médiane de la région ».

    Solides perspectives. Une bonne option, en somme, pour la marche de Madagascar vers le développement soutenu par les projets du PEM qui grâce à cette notation auront plus de chances de trouver des financeurs. Par ailleurs, « cette notation reflète notamment les solides perspectives de Madagascar en termes de développement économique et social, soutenues par les importantes réformes structurelles mises en œuvre au cours des dernières années, notamment pour améliorer l’environnement des affaires, lutter contre la corruption et assainir les finances publiques. Cette notation témoigne également de la bonne gestion de la dette malgache. En effet, Madagascar figure parmi les pays qui disposent d’un risque modéré de surendettement. « Cette notation reflète également le niveau modéré et la structure très favorable de la dette publique de Madagascar ainsi que les relations de confiance et de proximité que le pays entretient avec ses partenaires multilatéraux et bilatéraux ». Sur ce point d’ailleurs, une autre étape décisive sera franchie la semaine prochaine avec la participation de Madagascar aux réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI à Washington. La délégation malgache qui sera conduite par le président de la République Andry Rajoelina discutera notamment de la portée de cette notation auprès des PTF."

    • 13 avril à 12:26 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra.
      Sondages, notations.. Ce ne sont que des chiffres qu’on peut inventer sur table mais sur le terrain voici la réalité des Malgaches.
      UN AUTRE CAS DE NOURRITURE INAPPROPRIÉE QUI A TUÉ 5 PERSONNES À MANAKARA.
      Gaell BORGIA, la journaliste de TV5 Monde qui a fait un reportage sur les gens du Sud qui mangeaient de chute de cuir a créé un tolëe à l’époque. Mais la faim s’étale maintenant presque dans tout Madagascar. Manakara, une ville du Sud Est qui a été sévèrement touchée par les cyclones ne se relève pas encore de sa situation.
      Malgré la distribution du Vary Tsinjo de Rajoelina, les parents ne trouvent plus de quoi mettre dans leurs marmites pour nourrir leurs enfants et ils mangent tout ce qui tombe entre leurs mains.

      INTOXICATION ALIMENTAIRE – Au moins cinq personnes décédées suite à la consommation de « veoveo », une espèce d’ignames sauvages que l’on trouve dans les régions du Sud. La famille, habitant le fokontany de Tanambao, commune d’Ambalavero, « ne sait plus quoi manger et a dû se rabattre sur ce qu’ils ont trouvé dans la forêt alors que ce sont des plantes qui ne sont pas comestibles », raconte le docteur Germain Rakotozafy, directeur régional de la santé à Fitovinany.

      Les familles dans la localité ont perdu leurs récoltes durant le passage des cyclones, poursuit le médecin. Il indique que huit autres personnes ayant consommé les mêmes tubercules sont encore hospitalisées au sein du centre hospitalier de référence régional de Manakara. Leurs vies ne sont plus menacées mais trois d’entre eux sont encore sous perfusion, poursuit le docteur Germain Rakotozafy.

    • 13 avril à 12:31 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      Un jour tu comprendras que certains ont intérêt à ce que le pays s’endette.
      C’est la meilleure solution pour mettre la main sur l’économie Malgache
      Un pays endetté au maximum est un pays foutu.
      A demain tu comprendras vieille fo.za de mer.da

    • 13 avril à 13:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Malibuc,

      Pourtant, la plupart des pays développés sont très endettés : Japon : 154% de PIB, Israél : 105%, Le Canada 77%, La France : 66%,...

      Le nôtre n’est seulement que 46%,

      De ce fait, le plus important, c’est de se doter des moyens pour faire émerger notre pays,...

    • 13 avril à 13:11 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      C’est en effet un communiqué INTERPRÉTATIF du ministère de l’économie et des finances …. « Dont acte » on a tout compris …

    • 13 avril à 15:15 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      On nous aurait donc menti ??? L’argent et les experts n’étaient donc pas encore prêts . En tout cas , ce ne serait pas la première fois . Le taux d’effectivité des travaux de ...11,51% en est la preuve tangible .Par contre , le taux de vote en sa faveur de 53% est une pure invention .

    • 13 avril à 18:21 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      Le 13 avril à 13:07 | Isandra (#7070) répondait à Malibuc,

      >>Pourtant, la plupart des pays développés sont très endettés : Japon : 154% de PIB, Israél : 105%, Le Canada 77%, La France : 66%,...<<

      Vous ne comprendrez jamais pourquoi ces pays sont très endettés !
      Tout simplement car ils peuvent emprunter de l’argent à des taux très faibles, voire parfois négatifs, car ce sont des pays capables de produire des RICHESSES !

      >>Le nôtre n’est seulement que 46%,<<

      Oui, mais a quels taux Madagascar emprunte de l’argent ?
      Ce chiffre de 46% de productions quasiment nulles ne peut être comparé aux PIB des pays que vous citez très bêtement !

  • 13 avril à 12:09 | Observateurlucide (#11307)

    Lé copé,
    La solution est pourtant simple ,virer le Kim joel est toute sa bande de profiteurs ! Transformer l’état en une fédération au pouvoir décentralisé sur le modèle géographiques des anciens Royaume !
    Transformer profondément l’armée Malgaches en la modernisant et en lui enlevant toutes fonctions de police et de maintien de l’ordre !
    Pour commencer bien sur !
    Bon c’est impossible aujourd’hui car l’élite active dorée de l’ethnie dominante ,qui contrôle l’état coloniale centralisé ,ne le veux pas !
    Comprenez ainsi qui doivent être mis aux pas !
    Ils ont même été chercher les mercenaires de wagner pour poursuivre leurs œuvres dévastatrices en ce pays ,c’est tout dire ! !
    Identifier et nommer l’ennemi ,c’est la première des choses à faire en ce pays !
    En attendant la troisième guerre mondiale ,bien sur !

  • 13 avril à 12:15 | Isandra (#7070)

    "Crédit pour investissement - Le projet « Fihariana » offre un taux d’intérêt réduit.

    "Réajustement avantageux. C’est en ce sens que l’on pourrait définir les ambitions de la deuxième phase du projet « Miarina by Fihariana » qui vient d’être présenté, hier à Ankorondrano à l’occasion d’un compte rendu effectué par les responsables de la première phase du projet. A la base, le crédit Miarina était essentiellement destiné à répondre aux attentes du secteur privé de manière à ce que ce dernier puisse avoir la possibilité de recourir à un crédit à taux réduit de moitié pour survivre et faire vivre leurs ressources humaines durant la crise de la Covid où les activités ont été ralenties ou stoppées nettes pour certains. Miarina, à l’époque, s’adressait alors uniquement à des entreprises en mal de trésorerie en guise de fonds de roulement en complément des finances des entreprises. A présent, avec un retour progressif des activités à la normale, Miarina dans sa phase numéro 2 se donne alors comme ambition d’offrir un crédit pour investissement à l’endroit des entreprises dont les besoins correspondent à cela. Après la survie, les entreprises peuvent à présent penser au développement de leurs activités grâce à ce crédit à hauteur de 8% du taux d’intérêt. Avec ce taux réajusté et une période de remboursement s’étalant à vingt-quatre mois, le prêt de la banque permet également aux clients de jouir d’un différé de six mois, concernant l’échéance de remboursement. L’assouplissement des procédures d’octroi du prêt, le raccourcissement du délai de traitement et le déblocage rapide sont de mise pour alléger les entreprises dans leurs démarches, compte tenu de l’urgence. Les clients de la banque qui ont une ligne de crédit à court terme ou les entreprises en difficulté ayant d’autres formes d’engagement en cours peuvent ainsi bénéficier des mesures particulières qui ont été prises pour répondre à leurs demandes exceptionnelles. « Nous avons décidé de prendre ce tournant en accordant des crédits pour investissement afin de booster la relance des activités des PME. Par ailleurs, le taux de casse assez faible enregistré pour la phase 1 de Miarina nous a encouragé en ce sens », s’enthousiasme Valérie Zafindravaka, secrétaire exécutif de Fihariana. En effet, le taux de casse enregistré ne dépasse pas les 5% pour la première phase du projet qui a pourtant pu bénéficier à près d’un millier d’entreprises avec une enveloppe de plus de 60 milliards d’ariary. Dans le projet Miarina, les autorités, à travers le programme Fihariana, se sont associées avec les banques BOA et BNI Madagascar. Ainsi, malgré la disponibilité des fonds et ces mesures d’allègement de la procédure, les soumissionnaires au prêt doivent se conformer à des critères de sélection. Cependant, certains opérateurs expliquent qu’ils rencontrent certaines difficultés sur ces critères d’éligibilité dans le programme.(...) " Laverite.mg

    Il est à rappeler aux andafy déconnectés que ce projet a permis de créer 140.000 emplois l’année dernière.

  • 13 avril à 12:19 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Pourquoi s’étonner de la flambée du prix des PPN quand Madagascar dépend à 90 % des importations :

    Même le Pays n’est pas autosuffisant pour la production rizicole, et est obligé d’importer, c’est une honte.

    Malgré l’immensité des terres arables, Madagougou ne les exploitent pas et préfère importer.

    Est ce une politique délibérée du pouvoir que cette favorisation de l’ importation, au détriment de celle qui devrait contribuer au développement de l’agriculture locale ?

    Une politique, qui favoriserait les importateurs pour les rendre redevable de leur enrichissement, envers les hiérarques du pouvoir.

    En contrepartie, ces derniers qui attendent comme retour d’ascenseur d’être aider financièrement notamment lors d’élections ?

    Cordialement

    • 13 avril à 12:28 | Observateurlucide (#11307) répond à Yet another Rabe

      Yar,
      Oui c’est une politique délibérée du pouvoir pour percevoir les taxes d’importations et permettre la corruption qui enrichit des corporations entières comme la douane et les fonctionnaires des impôts !
      Vision a la petite semaine fait par des profiteurs bureaucrates et rouges !

    • 13 avril à 15:06 | Isandra (#7070) répond à Yet another Rabe

      YAR,

      Les déconnectés se reconnaissent à travers de leur postes.

      L’objectif de ce régime ne se contente pas de l’autosuffisance alimentaire, mais, un peu plus loin, faire Madagascar le grenier de l’océan indien.

      A part le projet agro-busness, qui a un but d’inciter et attirer les opérateurs économiques dans le secteur agricole, notamment, Elite Agro LLC, etc,

      Dans la loi de finance un budget est prévu pour aménager 10.000 ha de terres agricoles, pour augmenter les surfaces cultivées.

      Ce gouvernement a déjà lancé des projets pour améliorer la production et projets de formation pour les paysans, ainsi que des projets de financement et distribution des terrains, tels, Fihariana, titre verts, fandroso, etc

      - Papriz II ou Projet d’amélioration de la Productivité Rizicole mené par le Ministère et la Jica,
      Le résultat : 5 Millions de tonnes :
      https://www.madagascar-tribune.com/Pres-de-5-millions-de-tonnes-de-production-annuelle.html

      Bénéfice net de 2,5 millions Ar/ha. Rappelons que ce projet a pour but d’améliorer la productivité rizicole des paysans dans ses onze régions d’intervention en développant des paquets techniques de la culture du riz irrigué. Cette technique leur permettra d’augmenter leur rendement de productivité à au moins 5 tonnes /ha tout en réalisant un bénéfice net moyen de 2,5 millions Ar/ha. En tout, plus de 57 000 paysans formateurs ont été formés. Et après vulgarisation de la technique, plus de 115 000 paysans ont été intéressés. Pour le cas de la région Boeny, qui fait partie des six nouvelles régions d’intervention du projet PAPRiz dans sa phase II, « nous avons pu former 77 paysans formateurs durant les deux dernières campagnes de production rizicole. Ce sont des paysans volontaires qui sont aptes à vulgariser à leurs pairs les techniques culturales qu’ils ont acquises dans le cadre de leur formation. Les récoltes, surtout pour cette campagne de grande saison, s’annoncent ainsi bonnes. En effet, ces 77 paysans formateurs ont atteint voire même dépassé le rendement de 5 tonnes/ha et plus de 2 000 paysans ont reçu leurs formations », a raconté Randriamanjato Tovo Niaina Faniry, Coordonnateur régional du projet PAPRiz II-Boeny."

      https://www.presidence.gov.mg/velirano-9-l-autosuffisance-alimentaire/15-mai-2021-projet-riz-hybride-cr-ambandrika-region-alaotra-mangoro.html

      - Plusieurs barrages d’irrigation ont été déjà construit :
      https://www.presidence.gov.mg/velirano-9-l-autosuffisance-alimentaire.html

    • 13 avril à 16:11 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      @ Isandra,

      Je reprends vos dires :
      "L’objectif de ce régime ne se contente pas de l’autosuffisance alimentaire, mais, un peu plus loin, faire Madagascar le grenier de l’océan indien."

      Isandra, il ne faut pas péter plus haut que son cul, dit le dicton.

      DJ Lapin Crétin avait bien promis que ce que les gouvernements successifs depuis 60 ans n’ avaient pas réussi à faire, il le ferait dans ces 5 ans de son mandat frelaté de 2018 à 2023.

      Commençons déjà par le commencement, être en autosuffisance alimentaire pour les Malagasy, avant de prétendre devenir le grenier de l’ Océan Indien.

      Car le constat actuel est que Madagougou est devenu le grenier de ses importations, provenant du Monde Entier.

      Donc où est elle, cette autosuffisance alimentaire qui nous échappe depuis 60 ans, en fait depuis plutôt 50 ans car sous la 1-ère République du Président Tsiranana, Madagascar était exportateur net de riz, un bon début pour être le grenier de l’ Océan Indien à cette lointaine époque.

      Pour vous dire, pendant la 1-ère République, autre chose que l’alimentation, Madagascar importait du pétrole et se payait le luxe de réexporter pour les Îles Maurice et La Réunion, les produits raffinés du pétrole, une grande valeur ajoutée apportée par la raffinerie de Tamatave.

      Maintenant, pratiquement tout est importé, même le riz, alors si on compte depuis le putsch de Lapin Crétin de 2009, et si on soustrait la période HVM, Foza Suprême a pratiquement eu 8,5 années de pouvoir à son actif.

      Nettement plus que les 5 ans qu’ il avait dit, pour faire tout ce qui n’ a pas été fait en 60 ans.

      Donc, à savoir, au moins transformer, Madagascar en grenier de l’ Océan Indien.

      Comme votre mentor DJ Lapin Crétin est un individu bête et obtus, le champion obstiné toutes catégories pour mettre la charrue avant les boeufs, Isandra, je vous pose 2 questions :

      - où en est on en pourcentage, dans la phase d’ avancement de cette transformation de Madagascar en grenier de l’ Océan Indien ?

      - A t-on déjà au moins réussi le préalable indispensable à cette ambition de devenir "Grenier de l’ Océan Indien", à savoir Madagascar en situation d’ autosuffisance alimentaire, car il ne sert à rien de vouloir prétendre nourrir les autres si l’ on est incapable de le faire déjà pour soi même ?

    • 13 avril à 16:42 | Isandra (#7070) répond à Yet another Rabe

      YAR,

      Bien sur, dans ces 9 ans au pouvoir, vous ne tenez pas compte les circonstances atténuantes : Les sanctions, et l’interdiction des engagements à long terme suite à la FDR(transition), et puis, les crises sanitaires qui a rendu 2020 et la moitié de 2021, comme année blanche à cause des mesures sanitaires,...Par ex : à cause de la crise(le confinement, la fermeture des frontières, etc) le début de projet Elite Agro LLC, a du décaler, alors que 300.000 T de riz ont été prévus, ainsi que plusieurs projets d’aménagement,...estimés 1 Millions de tonnes de production,...

      Néanmoins, il y a des résultats et des réalisations, les riz importés ne sont que 250.000 T contre 500.000 en 2017, alors que le vava mihinana augmente à 1 Millions/an.

      De toutes façons, comme le Président a dit, il faut attendre 2 ans pour avoir de bon rendement après aménagement de terrain agricole, mais non pas toute de suite comme le manam-pahaizana détracteurs voulaient faire croire.

    • 13 avril à 16:44 | Isandra (#7070) répond à Yet another Rabe

      Et ce genre de projet va dans ce sens :

      "Chose promise, chose due. Le riz hybride a été introduit à Madagascar pour améliorer le rendement et la production, dans le cadre du projet de Coopération sud-sud de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation) entre la Chine et la Grande île. Et les résultats sont palpables.

      Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Lucien Ranarivelo, accompagné de l’Ambassadeur de Chine, Xiaomei Guo, et du représentant résident de la FAO, Mbuli Charles Boliko, ont bien pu le constater, vendredi dernier, lors d’une descente sur l’un des sites d’intervention du projet, situé à Andranovaky, Mahitsy. En effet, c’est actuellement la période de récolte du riz hybride pour la campagne de 2020/2021. « Les rendements sont à la hauteur des attentes. En effet, le riz hybride est une variété à fort rendement et possède une grande résistance aux aléas climatiques, notamment à la sécheresse. Ce rendement se chiffre aujourd’hui aux alentours de 11 tonnes/hectares. Il est évident donc que cette technologie est la solution pour atteindre l’autosuffisance alimentaire et rizicole. Une solution adaptée au changement climatique subi par le pays », se réjouit le N° 1 du ministère de l’Agriculture pour l’occasion. Ce résultat confirme que le riz hybride s’est parfaitement adapté aux conditions locales, après les expériences menées durant les deux dernières campagnes rizicoles prises en charge par le projet. De ce fait, il ne reste plus qu’à le diffuser dans les différentes zones productrices du pays pour qu’il contribue à l’amélioration de la production rizicole du pays.

      Pour cette campagne, 20 000 riziculteurs ont été formés par l’équipe du projet en collaboration avec la Direction régionale de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche de chaque Région. Environ 12 000 hectares de rizières ont ainsi été cultivées avec des semences hybrides. Une production de plus de 132 000 tonnes de riz est déjà attendue pour cette campagne, qu’il y ait ou non des pluies suffisantes. Lancé en octobre 2019, ce projet intervient dans trois Régions du pays, à savoir Analamanga, Alaotra-Mangoro et DIANA. Les actions se focalisent sur trois domaines clés, notamment la riziculture, l’élevage caprin et ovin amélioré ainsi que l’amélioration de l’agribusiness. Pour la partie rizicole, en plus de la promotion du riz hybride, il reste encore celle de la production locale de la semence. C’est pourquoi le ministère prévoit prochainement une production de semence de riz hybride sur une surface de plus de 2 000 hectares."

    • 13 avril à 17:49 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      @ Isandra,

      Vous n’avez pas répondu à mes 2 questions :

      - où en est on en pourcentage, dans la phase d’ avancement de cette transformation de Madagascar en grenier de l’ Océan Indien ?

      - A t-on déjà au moins réussi le préalable indispensable à cette ambition de devenir "Grenier de l’ Océan Indien", à savoir Madagascar en situation d’ autosuffisance alimentaire, car il ne sert à rien de vouloir prétendre nourrir les autres si l’ on est incapable de le faire déjà pour soi même ?

      Vous donnez comme excuses pour la non réalisation de ses promesses par le DJ Lapin Crétin,le Covid, les cyclones et des toutes sortes d’ événements exogènes comme actuellement la guerre russo-ukrainienne.

      Tous ces événements dont certains prévisibles comme les cyclones sont des excuses irrecevables, pour tous les manquements graves aux promesses du DJ Lapin Crétin.

      Car , déjà, la prétention de faire en 5 ans ce qui n’ a pas été fait par les gouvernements successifs en 60 ans est d’ une crétine vantardise absolue, promesse aussi idiote et irréalisable que de vouloir prétendre prêter de l’ argent aux Îles Comores.

      Tout celà est bien à l’image du DJ Foza Suprême, cette incompétence et incapacité à la direction d’ un pays.

      Heureusement pour le pouvoir de ce dernier et malheureusement pour son Pays, il a en face de lui un peuple non instruit, trop rêveur, trop abruti par les difficultés de la vie, et amorphe pour oser s’ insurger contre les conneries dites et réalisées en son nom par DJ Lapin Crétinissime.

      Donc, j’ en reviens à ce que j’ ai dit quand on est incapable d’ être autosuffisant pour se nourrir soi même, c’est péter plus haut que son cul que de vouloir nourrir les autres, de vouloir devenir le grenier de l’ Océan Indien.

      Et pour en revenir au sujet, favoriser les importations au détriment de favoriser les conditions de travail pour une production locale autosuffisante sur le plan alimentaire, a pour finalité d’enrichir les importateurs qui vous seront redevables financièrement de vous aider à (re)conquérir et se maintenir au pouvoir.

      Le principe du gagnant gagnant entre les hiérarques au pouvoir et les importateurs, c’est je favorise tes importations pour ton enrichissement, charge à toi fortune faite de m’aider financièrement à (re)conquérir le pouvoir et de s’y maintenir.

  • 13 avril à 12:28 | Besorongola (#10635)

    À 63 ANS LE GÉNÉRAL RICHARD RAVALOMANANA ALIAS "’RISARA BOMBA" REPREND SERVICE.!
    VISIBLEMENT, LA SITUATION EST CHAUDE ET RAJOELINA A BESOIN DE MAIN DE FER !

    PRESIDENCE - Le Général Richard Ravalomanana ancien Secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie nationale, le général Richard Ravalomanana, un fidèle du président, s’est vu élever en août 2021 au rang du Grand-Croix de deuxième classe de l’Ordre national
    Le 8 avril dernier, officialisé comme conseiller spécial du président de la République le général Richard Ravalomanana remonte en selle. Quelques mois après avoir pris sa retraite, l’ancien secrétaire d’Etat en charge de la Gendarmerie est nommé officiellement conseiller spécial du président de la République. Le décret officialisant sa nomination a été pris cette semaine confirme une source autorisée proche du dossier.

    Cette nomination était dans les tuyaux depuis quelques temps indiqué , mais elle n’a été officialisée que la semaine dernière . Le général Richard Ravalomanana se chargera de conseiller le chef de l’Etat sur les questions de sûreté nationale. Cela peut aller des sujets liés au terrorisme à des sujets relatifs à des conflits régionaux ou internationaux qui pourraient affecter la grande île ou encore la sûreté économique. Il prodiguera aussi des conseils en termes de sécurité et de stabilité des institutions.

    L’ancien secrétaire d’Etat en charge de la Gendarmerie n’est pas à son coup d’essai dans le poste de conseiller. Il a déjà conseillé de nombreux Premiers ministres comme Norbert Lala Ratsirahonana, Pascal Rakotomavo ou encore Tantely Andrianarivo à l’époque. Il a aussi déjà conseillé plusieurs ministres.

    Un autre conseiller à également été nommé via le même décret présidentiel que le général Richard Ravalomanana. Il s’agit de Jean André Soja dit Kaleta, ancien sénateur.

  • 13 avril à 12:44 | purgatoire (#11152)

    En tous cas toujours pas de vol Reunion tamatave et ce que dit le ministre des transports est faux …
    CHERCHEZ l’ERREUR :
    Vol Reunion tana avec Air MADAGASCAR
    Aller 20 avril départ 15h 20 arrivée 16h 40
    Retour 27 avril départ 11h 00 arrivée 14h 20
    Prix À/R : 650€
    Vol Reunion tana avec AIR AUSTRAL
    Aller 22 avril départ 15h 30 arrivée 16h 05
    Retour le 30 avril départ 17h 05 arrivée 19h 25
    Prix À/R : 574,00 €
    Allez verifier sur GOVOYAGE ou sur TRAVELGENIO
    Si vous ne comprenez pas aujourd’hui vous comprendrez peut être demain ….

  • 13 avril à 12:46 | Besorongola (#10635)

    CE NE SONT QU’UNE SORTIE WERAWERA ENCORE UNE FOIS.
    LA RÉALITÉ C’EST CECI !
    PLUS DE 23.000 ENFANT EN SITUATION DE RUE (ESR) À ANTANANARIVO !
    Selon l’étude réalisée par l’Unicef et le projet Sandratra, plus de 23.000 enfants vivent dans la rue à Antananarivo. 40% de ces enfants sont souvent victimes de violences physiques et errent dans les rue de la capitale.
    Hier était célébrée la journée internationale des ESR et une table ronde été organisée par la Plate-forme de la Société Civile pour l’Enfance ( PSCE) qui regroupe 59 associations nationales et internationales qui œuvrent pour les enfants vulnérables.
    23.000 futurs braqueurs, PICKPOCKET, cambrioleurs, prostituées arnaqueurs pour se nourrir. Cette journée était passée sous silence par Rajoelina.
    L’insécurité est telle que chaque jour les ANTANANARIVO découvrent une nouvelle forme de violence. Les vols à la tire opérés par des gens à moto est devenus le cauchemar des dames qui marchent, sac à la main sur les trottoirs. Du jamais vu depuis 60 ans.
    2 ROUES.
    Le nombre de 2 roues qui circulent à Tanà est impressionnant. Presque tous les jours, des accidents de circulation impliquant des motards sont à déplorer. Et devant cette situation, Naina ANDRIATSITOHAINA, le Maire chèche encore à rajouter les motis taxis avec les risques élevés dont les victimes seront les passagers vu l’état des rues à Tanà.

    • 13 avril à 12:54 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Les solutions existent :

      "Prise en charge des enfants des rues - Une quinzaine de centres d’accueil opérationnels

      "Difficile. Convaincre les parents à intégrer leurs enfants dans les centres d’accueil et de prise en charge des enfants en situation des rues reste laborieux pour les acteurs. « Dans la plupart des cas, les enfants sont considérés comme des objets pour mendier. Les envoyer dans les centres réduit l’argent encaissé par leurs parents, c’est pourquoi ils en deviennent réticents », avance Ando Nomenjanahary, présidente de la Plateforme de la société civile pour l’enfance (PFSCE). Une fois qu’ils sont admis, l’éducation des enfants des rues à respecter l’hygiène et la discipline constitue un autre combat, d’après les acteurs. Cela prend plusieurs semaines, voire des mois, avant qu’ils s’habituent à une nouvelle vie dans un nouvel environnement.
      15 sur les 59 associations et ONG membres de la PFSCE œuvrent dans la prise en charge des enfants des rues. Autrement dit, une quinzaine de centres d’accueil sont opérationnels à Antananarivo, outre ceux gérés par d’autres organismes. Pour l’ONG Manda, 2 centres sont localisés à Tsiadana, un autre à Ambatobe et le dernier à Ambohijanaka. « La sélection des enfants à accueillir dans les centres se fait notamment la nuit puisque ceux qui dorment dans les rues en sont prioritaires. Dans la journée, ceux qui mendient ou qui vendent des sachets plastiques dans les rues avant de rentrer chez eux sont détectés. Aussi, certaines cibles consultent directement les centres, à leur initiative ou convaincues par leurs amis. Dans tous les cas, des enquêtes et descentes chez eux se font avant toute admission », informe Miarintsoa Razakaniaina, de l’ONG Manda, parmi les 4 entités qui mettent en œuvre le projet « Sandratra » en faveur des enfants des rues. Les résultats de ce projet semblent palpables, si l’on tient compte des chiffres en 2021, avec 359 enfants des rues scolarisés et 251 remis à niveau ainsi que 404 jeunes en parcours d’insertion professionnelle.
      La journée internationale des enfants en situation de rues, célébrée hier, a été une occasion de regrouper les acteurs pour se connaître et présenter leurs activités pour une meilleure coordination. C’était également le moment d’interpeller les autorités, acteurs et citoyens face à la situation alarmante endurée par ces enfants, notamment la violence sous toutes ses formes, faute de protection. Certaines autorités présentes à la table ronde d’hier à Anosy, entre autres celle représentant la Commune urbaine d’Antananarivo, se sont engagées à renforcer leurs activités en faveur de ces enfants défavorisés. Notons qu’aucune statistique n’est disponible après 2018. Avant, l’on a répertorié 12 000 enfants des rues âgés de moins de 15 ans dans la Capitale, des statistiques obtenues lors de la campagne de vaccination antipolio. Ces chiffres ont surement augmenté ces dernières années, avec la crise sanitaire et économique liée à la Covid- 19. De plus, les gens des rues ne jouissent pas de la planification familiale et ont de nombreux enfants…"

    • 13 avril à 18:31 | Stomato (#3476) répond à Besorongola

      13 avril à 12:54 | Isandra (#7070) répond à Besorongola ^
      >>De plus, les gens des rues ne jouissent pas de la planification familiale et ont de nombreux enfants…"<<

      Il serait plus juste d’écrire : les gens des rues jouissent et ont de nombreux enfants…
      Ils n’ont pas de logement, pas d’éducation, pas d’assistance sociale et de santé, il faut bien qu’ils passent le temps !
      Quand allez vous préconiser des solutions radicales de limitation des naissances ?

  • 13 avril à 13:12 | Observateurlucide (#11307)

    D’autres solutions existent, comme empecher la minorité agissante de spolier le peuple et donc virer les incompétents démagogues ! comme toi !

    • 13 avril à 13:18 | vatomena (#8391) répond à Observateurlucide

      ,S,i par extraordinaire, on pouvait faire rendre gorge à tous ces malfaisants combien de milliers d’ariay reviendraient à chacun de Nous ? Il y a urgence

  • 13 avril à 13:14 | Besorongola (#10635)

    EN 4 ANS DE POUVOIR, RAJOELINA A MULTIPLIÉ PAR 10 LE NOMBRE D’ENFANTS EN SITUATION DE RUE À ANTANANARIVO !

    En 2018 ils étaient près de 2 400 enfants à vivre dans les rues d’Antananarivo. Depuis, en dépit de l’action de quelques associations et ONG qui interviennent auprès des enfants des rues, la situation n’a guère changé pour des milliers d’entre eux.

    Laver les voitures, ou alors « assister » les marchands de légumes ou de friperies d’Analakely, tôt le matin, pour le déchargement des marchandises. Telles sont, entre autres, les occupations des garçons, tandis que les filles vendent des sachets en plastique, du moins, ceux encore autorisés à la vente. D’autres, en haillons, ne font que jouer dans les rues, là où ils dorment également la nuit. Les enfants des rues d’Antananarivo vivent leurs journées de diverses manières, sauf à l’école, structure à laquelle ils n’ont évidemment pas accès. Si certains ont une famille, composée de la mère et de plusieurs enfants et rarement avec le père, d’autres sont seuls ou avec d’autres enfants, abandonnés à leur sort et livrés à eux-mêmes. Tous ces enfants passent leurs nuits dans des abris de fortune faits de cartons et de cellophane, sous les tunnels, ou ailleurs. De telles scènes sont visibles tous les jours dans la capitale, depuis des décennies. Aujourd’hui, le nombre des enfants des rues à Antananarivo dépasse largement le millier puisqu’il en a été dénombré environ 2 400 en 2017, dont une majorité localisée dans le 1er arrondissement, autour du marché d’Analakely et de ses environs immédiats ; et dans le 4è arrondissement, du côté d’Anosibe ; ou encore à Isotry et à Namontana, selon les données de l’an dernier du ministère de la Population et de l’UNICEF.

    La mendicité, un métier. Vulnérables et exposés à divers dangers, les enfants des rues sont, à leur tour, vus comme un danger potentiel par les passants. Et pour cause, leur langage, leur mode de vie, leurs agissements, le reflètent. Insultés toute la journée par leur entourage, souvent par leur mère, ils adoptent également le même langage, devenu pour eux une normalité. Influence du milieu de vie. Nombre d’entre eux ont comme principale activité la mendicité. En effet, celle-ci est devenue un véritable métier pour ces enfants. Dans la majorité des cas, ils sont envoyés par des adultes et usent de divers stratagèmes pour parvenir à récolter quelques billets : réciter des poèmes, simuler un handicap, porter sur leur dos des bébés – parfois loués à d’autres mères sans abris – et les faire passer pour leurs petits frères afin d’attendrir les passants. D’autres en arrivent même jusqu’à fabriquer de « faux bébés » à l’aide de vieux vêtements d’enfants bourrés de chiffons et de vieux papiers. L’objectif est de gagner le maximum d’argent en fin de journée. Généralement, ils empochent environ 2 000 ariary par jour par enfant, et jusqu’à 5 000 ariary certains jours. Une partie est dépensée pour manger à la mi-journée, le reste est remis en fin de journée à la mère, qui n’en fait pas toujours bon usage hormis pour l’achat de nourriture. Outre la mendicité, certains enfants des rues sont également tentés par le vol.

    • 13 avril à 13:15 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Ingérables. Les centres d’accueil destinés aux enfants des rues mis en place par les autorités ou les structures non gouvernementales, bien que proposant des alternatives intéressantes à la rue, ne représentent pas toujours la solution pour certains enfants sans abris. Ne supportant pas l’autorité, ils sont ingérables en communauté. Ils restent quelques jours, puis désertent et reviennent à leurs places habituelles. D’autres enfants, en revanche, ont pu être retirés de la rue grâce aux projets et actions proposés par les associations et ONG œuvrant dans le domaine social. L’accès à l’éducation et à la formation à un métier leur a permis d’être accompagnés dans la mise en place de projets de vie, incluant une activité professionnelle grâce à laquelle ils gagnent leur vie.

      Hanitra R. Midi Madagascar.

  • 13 avril à 13:29 | Besorongola (#10635)

    REVENONS À L’ESSENTIEL, NE NOUS LAISSONS PAS DIVERTIR PAR LES WERAWERA, LES SONDAGES ET AUTRES FUTILITÉS !

    Les différents débats et l’attention des observateurs au cours des 3 premiers mois de cette année 2022 se sont portés sur divers types de scandales concernant la gestion des deniers publics.
    Face à cela, cependant, c’est un fait caché que l’administration des affaires publiques, la coordination des affaires politiques, ainsi que l’incapacité à délivrer des programmes et des financements clairs, ralentissent, stagnent et ne fonctionnent pas correctement.

    https://fb.watch/cmnI17TmcM/

    • 13 avril à 13:33 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      PARMI LES ESSENTIELS ENTRE AUTRE..
      ✈️✈️ Retour sur les caisses vides de AVIATION CIVILE DE MADAGASIKARA ACM

      🔴 Qui a vidé les caisses ?

      🔴 Où sont passés les redevances payés par Ravinala et CSPI-M depuis 2017 à 2022 ??

      ☝️☝️ Des milliards de redevances disparus dans la nature ??

      ⛔⛔Mila mandray andraikitra ny Ministre ny Transport !

      https://www.facebook.com/groups/364311374939562/permalink/730778701626159/

  • 13 avril à 13:40 | Besorongola (#10635)

    CHRONIQUE DE VANF
    Du savoir-vivre en démocratie

    La République est cette forme de régime où le pouvoir n’appartient pas à un seul. Certes, l’opinion commune croit que la République est l’organisation politique sans un souverain héréditaire. Mais, il existe des monarchies très libérales, comme il se trouve plus souvent des « républiques démocratiques » qui ne laissent aucune chance aux droits et libertés.

    La vie politique française m’est plus lisible que la cacophonie malgache des innombrables particules qui se regroupent opportunément dans des « mouvances présidentielles » à géométrie variable. Il faut dire que nos études de Droit constitutionnel à l’Université d’Antananarivo furent mieux documentées concernant la « Longue Marche » du général de Gaulle, depuis le discours de Bayeux jusqu’au référendum constitutionnel de 1962, suivie des multiples polémiques juridiques à propos de la « monarchie républicaine » qu’est la Vème République française.

    Tout de même, cette Constitution française d’octobre 1958 perdure depuis 63 ans quand, dans le même intervalle de temps, Madagascar en a expérimenté six, sans parler de deux textes transitoires. Le scrutin d’avril 2022, premier tour des présidentielles françaises, aura porté le coup de grâce aux trois trois grands partis dont la permanence aura grandement simplifié la lecture de l’échiquier politique français : les gaullistes, les socialistes, les communistes. Si l’offre politique malgache s’articulait au moins autour de choix idéologiques ou philosophiques clairs, on y verrait déjà mieux dans le fouillis d’une centaine de partis.

    Cette « lisibilité » française se brouille quand le politiquement correct invente un « front » autoproclamé « républicain » qui prétend « faire barrage » à la droite nationaliste sans craindre d’associer à son « cordon sanitaire » une gauche anarchiste qui a confisqué l’adjectif « populaire ». Dans cette coalition hétéroclite, à la mode malgache, quel peut bien être le dénominateur commun idéologique ?

    Heureusement, parce que j’ai besoin de trouver quelque mérite à un système dont je voudrais voir importés certains « fomba », tout ce petit monde sait médire et maudire sans verser dans la vulgarité. C’est là une « comédie humaine » d’autant plus réconfortante à regarder que la politique malgache devient un torrent d’hystérie facebookienne, où l’on s’étonne que l’abécédaire aille finalement plus loin que des onomatopées ou des interjections.

    L’hypocrisie est un vernis du savoir-vivre, « mahalala fomba ». Autrefois, notre société était réputée pour certains silences qui en disaient long. Désormais, chaque « kabary » sans principe directeur ni valeur à incarner, péroré par quelque personnage sans crédibilité intellectuelle ni honorabilité morale, constitue une authentique nuisance sonore. Malheureusement, une démocratie dévoyée, un peu trop démocratique et tellement populaire, leur assure une formidable, mais absurde, caisse de résonance.

  • 13 avril à 14:16 | arsonist (#10169)

    Qui est cet "Observateurlucide" ?
    Le texte ci-dessous, écrit en langue malgache , est d’un tout autre style .
    Et non comme ceux que j’écris habituellement , lorsque je les annonce intraduisibles par un robot du net !


    Iza moa ity "Observateurlucide" ity ?

    Talohan’ny nipoiran’io pseudo io , dia mpitsidika taloha an’ity forum malagasy ity io olona io .
    Ka ny pseudo hoe "anticaste" no nentiny teto tamin’izany.
    Indray andro izay anefa dia nahagaga fa dia voafafa daholo ireo posts rehetra nosoratany nandritr’io andro io.
    Tsy haiko izay antony marina.

    Satria iharantsika mahita fa tsy voafafa mihitsy ny lahatsorany ankehitriny.
    Kanefa dia fanambaniana sy fanabatiana rano iray antsika Malagasy daholo , tahaka an’ireo voafafa teo aloha ihany ireto izy.

    Amin’ny alalan’ny posts soratany, io olona io dia mino tanteraka tokoa fa
    mbola miaina toy ny tamin’ny andron’ny fanjanahana
    tamin’ny andron-dry Dadabe sy Nenibe isika izao .

    Dia izany no mahatonga io fanambonian-tena ataony io
    [toy ny tamin’ny andro taloha : izy no mpanjanaka ary isika no voazanaka].

    Dia io izy tsy mitsahatra milaza amintsika [izay inoany fa zanahany io]
    izay zavatra tsy maintsy ataontsika
    sy izay zavatra tsy azontsika atao io .
    Ka miendrika baiko na "toro hevitra" no fomba ilazainy azy antsika.

    Ary satria mazava ho azy fa tsy misy mihaino azy isika,
    dia tezitra ilay donendrina,
    dia manambany antsika heveriny fa zanahany,
    dia mandrahona lery.
    Pffft ! Olon-gaigy !

    Ity olona maharikoriko toetra ity anefa dia milaza fa
    manana vady malagasy hono izy .
    Ary avy hatrany dia tohizany hoe : mitondra ny hazofijaliany hono izy e !

    Toa tena resy lahatra mihitsy ity gaigy ity fa izy tenany no mpanjanaka [toy ny taloha] !
    Dia heveriny ho manan-jo ambony tanteraka izy tenany
    manoloana antsika Malagasy !
    Satria heveriny marina tokoa fa mbola zanahany isika ankehitriny izao !

  • 13 avril à 14:40 | Isandra (#7070)

    Secteur touristique : On constate la reprise des activités, milliers de touristes par semaine débarquent à Ivato, transportés par plusieurs compagnies, dont Madagascar Airline,...

    Nosy be : Plus de 300 touristes d’Italie y sont arrivé, dans le cadre de vol inaugural de l’ouverture Milan-Nosy be,...!

    Si on continue comme ça, les 500.000 Touristes seront atteint cette année,...Madagascar plus que jamais intéresse les touristes,...

    Juste pour les andafy réfractaires, le changement se constate partout ici, les hôtels sont plus en plus modernes et professionnels, comme les restaurants,...même si les pistes sont un peu cabossées suite aux deux cyclones,...mais, l’alternative est là, en avion, dont les prix sont abordables pour les gens qui gagnent les salaires digne d’andafy,...

  • 13 avril à 14:49 | kartell (#8302)

    Le blocage des prix ne sera pas la solution miracle, loin s’en faut, surtout lorsque les produits de première nécessité sont, en grande majorité, importés et facturés au prix mondial qui s’affole !..
    Le pouvoir surfe, une fois de plus, sur ses dénis dont celui de la hausse des prix constitue le dernier en date, son Everest, en quelque sorte !..
    Jouer ainsi à faire semblant lorsque cela touche au quotidien des assiettes est un petit jeu dangereux et surtout un boomerang redoutable pour lequel, les plus malins renoncent !..
    En grande difficulté, avant même cette crise, on imagine qu’au cœur de ce qui se prépare, lentement mais sûrement, le pouvoir n’en mène pas large, face ce qui l’attend dans les mois prochains..
    Autant que lorsqu’il s’agit d’une pandémie, on peut raconter ce que l’on veut, ou presque, mais, dès lors, où il s’agit de remplir des ventres affamés, tout écran de fumée est à exclure, car le citoyen, pour une fois, ne croit ce qu’il voit, ou plutôt ce qu’il lui sera possible d’acheter pour manger !..
    Bref, aujourd’hui, les conditions sont requises pour mettre en grande difficulté un pouvoir qui avait bâti sa conduite aux affaires sur des promesses tenues à 12%, c’est bien maigre, mais, désormais, c’est un tout autre deal, qu’il se voit contraint et forcer de remplir impérativement..
    On est dans le dur, finie la politique du copié, mais jamais collé, de la neutralité de façade, de la chasse à un néocolonialisme de paroles où le bouc-émissaire fera sans doute partie des urgentistes,de circonstance…
    Actuellement, on gonfle les pectoraux tout en sachant que la charge à supporter sera bien trop lourde à lever, la coulisse le sait pertinemment, mais c’est dans la nature de ce pouvoir que de pérorer en public en croyant une fois encore que la providence viendra à son secours, mais c’est ici, la fois de trop, le déni de trop, il va falloir tomber les masques !…

  • 13 avril à 15:12 | Besorongola (#10635)

    ⚖️ DISCOURS DU DOYEN DES JUGES D’INSTRUCTION À ANTANANARIVO.

    📌Ne tolérera pas l’insécurité.

    ✅ Le discours du Doyen des Juges d’Instruction (Doyen des Juges d’Instruction), Monsieur RICO CHAN KAN qui vient d’être installé dans ses fonctions le 08 Avril 2022 au Tribunal de Première Instance d’Anosy est très ambitieux mais jusqu’à quand ?
    🔺 Il réalise l’amertume de la perte de ressources pour les gens, surtout les petits, et est prêt à faire respecter la justice et l’équité.

    💡 Nous vous présenterons une partie du discours du Premier Juge d’Instruction, Monsieur RICO CHAN KAN et les réponses aux questions qui lui ont été posées par la presse et à Monsieur RAKOTOZAFY François, Secrétaire d’Etat, Ministre de la Cour.

    • 13 avril à 15:26 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      NICOLAS DUPUIS RETOUR NOMMÉ IL Y A SIX SEMAINES COMME DTN DE LA FMF.
      L N’Y A PAS QUE LES ANCIENS MINISTRES QUI REVIENNENT,
      NICOLAS DUPUIS FAIT AUSSI SON RETOUR EN FORCE.
      https://www.facebook.com/1463981272/posts/10222578550760183/
      A l’heure ou la FMF doit se rassembler pour nommer Nicolas Dupuis comme étant le nouveau DTN, plusieurs enquêtes de corruption à son sujet ont été menées à leur terme. A Madagascar comme en France.

      Le 15 février 2021 : Nicolas Dupuis perçoit 75 000 000 ariary d’honoraires de la CNAPS pour "frais de représentation". Cela correspond à 50% du montant de son contrat avec la CNAPS, soit 150 millions d’ariary. A partir de ce moment-là, une enquête est diligentée.

      Le 30 avril 2021 : Nicolas Dupuis est suspendu de son poste de sélectionneur. Il est remplacé par Eric Rabesandratana

      Le 12 mai 2021 : confirmation de la suspension de Nicolas Dupuis par le Tribunal administratif.
      Entre temps, plusieurs enquêtes sont menées en parallèle sur le passif de l’ancien sélectionneur :
      • Fausses factures de frais de représentation à la CNAPS

      • Falsification de chèques de sponsoring pour un montant de 20.000 euros à Moulins Yzeure foot : Nicolas Dupuis a signé une reconnaissance de dettes et a accusé sa famille d’avoir encaissé le chèque « par erreur »

      • Une transaction financière douteuse de 180.000 euros avec Gedimat

      • Une relation d’intérêts politiques et personnels avec Guy Chambefort (maire d’Yzeure et député français) : des prêts personnels et des avances sur salaires

      • Des conflits d’intérêt avec le directeur de la régie de la cantine d’Yzeure et avec Pierre-André Périssol, maire de Moulins dans l’Allier.

      En novembre 2021, à la fin du contrat ponctuel d’Eric Rabesandratana, il revient en force, et manipule certains membres de la FMF pour arriver à ses fins et faire annuler sa suspension.

      Le 5 octobre 2021, Raoul Arizaka exclut 4 membres exécutifs de la FMF : Alfred Andriamanampioa, Erick Raveloarisoa, Alexandre Lay Mein, et Sandrina Michela Andriatsimialona, qui ont acté une destitution du président de la FMF, sans toutefois attendre l’aval de la Fédération internationale du football (FIFA) et de la Confédération africaine du football (CAF).

      Le 9 février, le Comité Exécutif dissident, malgré son exclusion, lance un appel à candidatures pour 5 coachs :
      L’Entraîneur de l’équipe nationale masculine A (BAREA),
      L’Entraîneur national équipe CHAN, COSAFA et UFFOI,
      L’Entraîneur national équipe féminine,
      L’Entraîneur national équipe Beach soccer,
      L’Entraîneur national équipe U17
      et un DTN

      Le 12 février 2022, Nicolas Dupuis crée une « nouvelle » page officielle de la FMF sur Facebook, avec le logo officiel.

      Nicolas Dupuis appelle les joueurs, leur annonçant qu’il est le nouveau DTN, pour les convoquer à un match amical et à un prochain regroupement fin mars, dans la fenêtre FIFA.

      Le 3 mars, une lettre de convocation au regroupement Barea est envoyée, signée par le SG désigné par Alfred, RAVELOJAONA Harimanantsoa
      Le SG qui signe cette lettre a été déboutée par décision de justice le 10 mars 2022.

      Le 4 mars, un match amical contre le Togo est annoncé. La fédération du Togo, après connaissance des poursuites contre Nicolas Dupuis et de son illégitimité, annule le match amical.

  • 13 avril à 15:27 | Besorongola (#10635)

    Nicolas Dupuis s’est réfugié en France après la connaissance des poursuites à Madagascar concernant ses honoraires de la CNAPS, et insiste sur un match au Maroc pour ne pas avoir à revenir à Madagascar
    15 mars : une réunion doit se tenir à la FMF pour nommer Nicolas Dupuis comme étant le nouveau DTN, alors que celui-ci est mouillé dans de multiples affaires de corruption, à Madagascar comme en France.
    A force de mutineries et d’ingérences pour récupérer son poste, les multiples fraudes de Nicolas Dupuis ne mèneront la FMF qu’a une seule chose : la suspension.
    Qui le stoppera ?
    Le foot malgache va-t-il connaitre le même sort que la pétanque ?
    Ces différents dossiers sont désormais complets, avec de multiples témoignages des anciens clubs et partenaires, et ont été envoyés aux médias, à la FIFA et à la fédération. En attendant les joueurs et les clubs devraient se méfier des documents qu’ils reçoivent de la part de Dupuis et sa bande, sous peine de problèmes de sanctions et légitimité.

    • 13 avril à 15:49 | purgatoire (#11152) répond à Besorongola

      je confirme

    • 13 avril à 15:49 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      COMMENT NICOLAS DUPUIS A ATTERRI À MADAGASCAR ?

      Nicolas Dupuis.
      Comment avez-vous atterri à la tête des Barea (zébus) ?
      Moi, j’ai rejoint l’équipe nationale de Madagascar en mars 2016, à la suite d’un appel téléphonique du président Ahmad, qui, à l’époque, dirigeait la Fédération malgache de football. J’étais plus son appui technique et officiellement sélectionneur depuis deux ans et deux mois. J’ai été très bien accueilli. Et la langue française m’a beaucoup aidé à vite prendre mes marques. Il faut dire qu’aussi j’ai eu la chance de tomber sur le président Hamad et puis sur des gens qui m’ont mis à l’aise tout de suite. Les joueurs aussi m’ont bien accueilli, comme le capitaine Faneva. Il y a eu le feeling et un bon contact dès le départ. Pourtant, j’avais reçu d’autres opportunités pour travailler ailleurs en Afrique, mais j’ai toujours pensé que l’idéal était de rester à Madagascar.
      Par Gilles Tournoux
      Le 26 janvier 2019 à 08h35
      Tout Madagascar est désormais à ses pieds. Nicolas Dupuis n’a même plus un moment à lui quand il part flâner sur l’avenue de l’Indépendance à Antananarivo, la capitale malgache. La foule veut toucher, saluer le nouveau sorcier blanc ou le Divin Chauve, comme on le surnomme désormais là-bas. « On a une notoriété qui dépasse les bornes », garantit l’homme de 51 ans, devenu un héros national. Comme tous ses joueurs de la sélection malgache, qu’il dirige depuis mars 2017 et son départ d’Yzeure, à l’époque en CFA, où il avait toujours entraîné.

      Le 16 octobre dernier, le Français, né à Moulins, dans l’Allier, a décroché la lune pour tout un peuple. A savoir une qualification historique pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 — du 15 juin au 13 juillet en Egypte — grâce à une victoire (1-0), le 16 octobre, face à la Guinée Équatoriale, à Mada. Dans un stade Mahamasina bondé et en ébullition.
      30 avril 2019.
      Nicolas Dupuis n’est plus le sélectionneur de Madagascar, précise un communiqué de la Fédération malgache de football (FMF) diffusé sur les réseaux sociaux. Les Barea, à une victoire face au Niger de se qualifier à la CAN 2022, seront dirigés par l’ancien Parisien Éric Rabesandratana, qui assurera l’intérim pour les deux prochaines rencontres en juin, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

      Au-delà de ses « choix stratégiques et tactiques défaillants » , Dupuis est accusé d’ « immixtion dans les affaires administratives, commerciales et financières » ainsi que d’ « avoir négligé son rôle d’encadreur » . Arrivé en sauveur en 2017, l’ancien entraîneur d’Yzeure était parvenu à convaincre une kyrielle de binationaux, dont plusieurs Réunionnais (Melvin Adrien, Jérôme Mombris, Thomas Fontaine, Romain Métanire et bien sûr Jérémy Morel), de porter le maillot malgache. Un temps salué et récompensé par une première participation à la Coupe d’Afrique des nations (2019), Dupuis est accusé d’avoir tiré un gros profit personnel et politisé son succès jusque dans les sphères de la présidence malgache, dont il est devenu proche conseiller.

  • 13 avril à 15:48 | Isandra (#7070)

    Heureusement, ce régime a su maintenir le prix des carburants, dont le prix actuel sont fixés depuis 2019 où le prix de baril était 70$, alors qu’aujourd’hui, il se négocie 105$, sinon, les prix de PPN seraient beaucoup plus haut que nous avons actuellement,...

    Plus clairvoyant que Macro-Lepen, non seulement, ce régime plafonne les prix, mais, ils ont déjà baissé la TVA de certains produits 5%, voire à 0.

    • 13 avril à 15:52 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      On comprend pourquoi les 53% des Malagasy sont toujours prêts à voter Rajoelina en 2023, même s’ils constatent que 13% des veliranos sont non réalisés, ils sont indulgents, parce qu’ils constatent l’impact de toutes ces mesures et ce régime a des circonstances atténuantes, les crises internationales,...

  • 13 avril à 15:56 | Besorongola (#10635)

    Isandra.
    Le ministre de l’industrialisation, du commerce et de la consommation, Edgard Razafindravahy, a fait une descende soi-disant inopinée hier dans les marchés populaires de la capitale. Descente déjà annoncée depuis des semaines, quand ce ministère a décidé d’établir le prix plafond des PPN à respecter. Cependant, malgré ces descentes, les responsables de la consommation font semblant d’ignorer que dans les marchés, des nourritures périmées sont actuellement en vente et la population accourt vers ces produits proposés à très bas prix.

    Le plafonnement des prix des PPN n’est pas une solution. Les prix proposés par le ministère sont déjà trop chers pour la population. On a promis aux Malgaches de l’huile ménagère à 2.500ar le litre lors de la propagande de l’actuel président. Actuellement, le prix le plus bas sur le marché est de 7.900ar le litre. Et encore, c’est de l’huile de palme, interdite de vente dans plusieurs pays étrangers pour sa dangerosité. En effet, c’est l’huile qui contient le plus d’acide gras saturés (jusqu’à 80 %) et donc augmente le taux de mauvais cholestérol dans le sang. C’est donc une cause élevée de maladie cardio-vasculaire.

    Depuis quelques semaines, on remarque également qu’une marque de pâte instantanée qui a disparu depuis des années, « Indomie », est réapparu sur les étals. On les vend dans la rue à 500 et 600ar les sachets de 80 g. « Des pâtes périmées », selon les consommateurs, mais qu’ils continuent d’acheter à cause du prix. Idem pour la marque de tomate en boîte, « Spécial », que les commerçants des rues vendent à 200ar la boîte. Ces tomates en conserve se vendent comme des petits pains et une mère de famille à Ambodivona a même affirmé « qu’elle en utilise tous les jours afin d’agrémenter les repas, car ils ne peuvent plus se permettre de cuisiner autre chose que du riz et du grain sec ».

    Le riz que le président vend à un prix soi-disant compétitif, provient de stocks en Inde et dans d’autres pays du Sud de l’Asie. Certaines personnes ne supportant pas les produits de conservation qu’il y a dedans, font des réactions allergiques et même des crises d’ulcère. Actuellement, l’alimentation de base des Malgaches repose sur des déchets étrangers, des produits périmés ou ne respectant pas les normes de santé. Le journal quotidien de l’actuel ministre de la consommation a déjà publié qu’en 2022, les cas de maladie cardio-vasculaire ont considérablement augmenté. C’est un fléau qui va frapper davantage dans les années à venir si on continue à obliger la population de consommer des déchets.

    B. LGI.

  • 13 avril à 16:09 | Besorongola (#10635)

    ÉRIC RABESANDRATANA :
    DIT ÊTRE SATISFAIT DES RÉSULTATS DE BAREA ET TOUJOURS PRÊT À ÊTRE COACH

    Eric Rabesandratana, l’entraîneur de l’équipe nationale malgache de Barea qui a été nommé par le président de la FMF Raoul Rabekoto, a déclaré lors de sa visite au média français RFI : qu’il peut dire que les résultats de Barea sont bons et qu’il était satisfait de son travail pendant les 7 mois qu’il a dirigé l’équipe nationale.

    Pour rappel, Barea a enregistré quatre (4) défaites, un nul et 1 victoire lors de la gestion de l’équipe nationale par Eric Rabesandratana. Il n’y a pas eu de matchs préparatoires ni de retrouvailles depuis longtemps après la série de défaites qu’il a gérées, et s’il est prévu d’organiser des retrouvailles et des matchs amicaux pour se re-préparer pour le tournoi CAN 2023, ils sont toujours bloqués.

    Alors que le classement FIFA de Madagascar atteignait la 91e place mondiale en 2020, avant que Raoul n’évince Nicolas Dupuis, il a glissé à la 102e place, c’est désormais, un alignement qui a pris du retard sur les 7 mois que l’entraîneur Eric Rabesandratana a dirigé la barre.
    Il a réitéré qu’il est toujours prêt à entraîner l’équipe nationale et à poursuivre le travail qu’il a commencé.

    La plupart des fans de football malgaches, cependant, n’approuvent pas le traitement réservé par Eric Rabesandratana à l’équipe nationale malgache, en particulier les nombreux joueurs de Barea qui ont démissionné en raison du limogeage de l’entraîneur.

    Ce mois de juin verra à nouveau le début du tournoi CAN 2023, mais sans l’entraînement et la préparation de l’équipe nationale et en prétendant que la FMF n’a pas d’argent, cet entraîneur est aussi en France où il vit et fait une journée de fête mais quand un nouveau match arrive à Madagascar.

  • 13 avril à 16:14 | Besorongola (#10635)

    ÉRIC RABESANDRATANA :PROJET AMBITIEUX !
    Une filiale de la PSG ACADÉMIE à Madagascar !!! Une très bonne nouvelle pour le développement du foot à Madagascar.
    Le Head Coach des BAREA Eric Rabesandratana et la responsable de l’Academie Nadia Benmokhtar ont mis en place ce projet ce 30 mars 2022 à Paris.Bravo et merci coach Rabe !!!
    "La concrétisation du projet sollicitera une audience auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports" selon le communiqué.
    La Paris Saint Germain Académie est la plus grande École de foot en France, mais implantée également dans plusieurs pays de par le monde.
    Les séances d’entraînement sont encadrées par des entraîneurs formés au PSG. Ce qui veut dire que des entraîneurs malgaches vont être formés au PSG, si je comprends bien. Une opportunité pour nos entraîneurs locaux qui sont compétents et très engagés. Je les ai vus à l’ œuvre lors des journées de détection des U20 U23 locaux.
    Espérons que ce projet va se concrétiser, la balle est dans le camp du Ministre de la Jeunesse et des Sports au vu du communiqué sus cité.
    Vive le Sport !!! Vive le Foot !!!
    ICI C’EST MADA !!! PSG FOR EVER !!!
    RÊVONS PLUS GRAND !!!
    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10224762202220790&id=1184546941

  • 13 avril à 16:32 | arsonist (#10169)

    Mbola ’ty "Observateurlucide "(#11307) ’ty ihany
    Io 13 avril tamin’ny 10:39 , dia izao no soratan’ity jomaka mandehandeha ’ty.
    " Encore un binational qui tourne mal ! ... la position de Sarkozy envers son ancien parti et plus particulièrement avec la candidate de celui-ci, Valérie Pécresse démontre bien que ce monsieur a abandonné toute morale politique ... celui ci a pensé qu’il serait mieux d’avoir un "ami" à l’Elysée ...On pourrait même dire que l’ex président s’est orbaniser en lien avec ses origines slaves !"

    Kabary ambony vavahady amaliako azy !

    Ity matin-kambo mitomany ho atao hoe "tera-tany Frantsay fotsy fihodirana mpanjanaka ’ty"
    dia manoratra eto matetika ny hoe "tuez-les tous , dieu reconnaîtra les siens" !

    Dia ’zay tokoa leroa â !
    "Vonoy tapaho loha amin’ny quillotine any daholo
    rehefa izay "metisitisy" rehetra
    sy izay "binatt" rehetra e !

    Inona fotsiny no itomaniana ho atao hoe "tera-tany Frantsay fotsy fihodirana
    raha tsy mampiasa akory
    io milina noforonin’i Radoko Gullotin io .

    Fa dia aleo aloha izaho "RABESOPIERA"
    handeha hanandran-tsira ary amin’ny "soupe populaire"
    sao dia be loatra na tsy ampy ny sira ny nanaovan’ny akama ny lasopy ao e !

  • 13 avril à 16:36 | Observateurlucide (#11307)

    T’a gouter le chocolat de ta field ?

  • 13 avril à 16:58 | arsonist (#10169)

    Teny fohy .
    Fohy dia fohy.
    Fa be diso !

  • 13 avril à 17:29 | olivier3 (#9833)

    @ kartell

    France, pays devenu ingouvernable…

    Apres le « président mal elu » nos amis melenchonistes envisagent de voter MLP pour ensuite l empecher de gouverner en devenant majoritaires a l assemblée..
    C est LEUR scénario !!

    Le gaulois réfractaire LFi se fait plus gros que le boeuf…avec la complicité des autres gilets jaunes..bcp bcp plus a droite voire complotistes..

    Rien de bon en perspective, puisque le gaulois Lfi - ste pactise avec les islamistes , arsonist, assa traore et consorts, tout en louant les vertus de Fidel Castro et Poutine..

    Comment en sommes nous arrives la ?

    A vous de me le dire …HOP

    😎

    • 13 avril à 20:02 | kartell (#8302) répond à olivier3

      @ olivier3

      Effectivement, la gaule a perdu ses repères, aidée en cela par un microcosme politique qui a géré ses avoirs et sa rente sans rien changer à une constitution qui a mal vieillie parce qu’elle était à sa création gaullienne ( celle de 58) faite pour gérer une après-guerre et une décolonisation qui posaient problèmes et une quatrième république plus que caricaturale …
      Bref, aujourd’hui, on se retrouve au bout du bout, où tout a été essayé ou presque, front républicain compris avec les résultats que l’on connaît depuis un certain 2002 ..
      Avec tout de même un coup de canif supplémentaire voir décisif avec un président élu qui a fait exploser les paris traditionnels pour un « en même temps », enfin celui du seul chef d’orchestre ..
      Aujourd’hui, être de droite ou de gauche ne signifie presque plus rien tandis que le vote communautaire a pris le dessus avec un Mélanchon, premier bénéficiaire avec 70% des électeurs de confession musulmane ( enquête du journal La Croix),les cathos à 40% pour l’extrême-droite, confondue et les protestants à 36% pour le président sortant,… en passe d’entrer à nouveau…
      Étonnant que les hommes politiques ne fassent pas état de cela tout en profitant du jackpot en accordant des faveurs, aux uns et aux autres ..
      Difficile dans ces conditions où les politiques sont déconnectés de la société comme d’ailleurs, le monde du show-business, des affaires ou du sport de haut niveau vis à vis d’une majorité laborieuse qui constitue cependant le vivier indispensable à faire fonctionner une démocratie au suffrage universel..
      Ruer dans les brancards tous les cinq ans ne constitue pas un motif suffisant pour devoir se serrer la ceinture pendant un quinquennat d’où cette indispensable besoin de faire signe à un pouvoir distrait et peu attentionné..
      Mais faisons attention aux recettes miracles, aux y a qu’à-faut qu’on, qui constituent le plus souvent un attrape-nigaud qui fonctionne encore bien ..
      Nous sommes à l’aube d’une élection où ce pays sera divisé en deux camps en nombres presque équivalents où la frustration des battus alimentera une contestation rapide tandis que ceux du clan des vainqueurs demanderont un retour d’ascenseurs plus ou moins bien récompensé parce qu’il y aura du monde aux portillons..
      D’autant plus que suivront les législatives où la cuisine d’arrière boutique sera voisine d’un véritable boui-boui du célèbre patron Bruno ..
      Passage obligé, ce scénario n’a rien de réjouissant, pire, il va conforter le clan des abstentionnistes qui entreverront dans cette débauche financière d’état une raison supplémentaire de ne pas y participer…
      Difficile dans ces conditions de voir le bout du tunnel lorsqu’on a arrêté de creuser !..
      Néanmoins, vous vivons au cœur d’une société où le politique nous impose ses règles et ses contraintes qui sont incontournables, nous devons par conséquent subir plus que nous pouvons en influer son changement qui s’opère le plus souvent après des catastrophes ou des guerres ..
      Ne soyons pas trop exigeants en constatant qu’ailleurs, le pire s’est incrusté et pour longtemps et parions sur un futur proche où l’intelligence des hommes donnera le départ d’une autre forme de démocratie plus participative et plus en adéquation avec les soucis du quotidien de l’électeur lambda que nous sommes tous, plus ou moins.

  • 13 avril à 17:43 | Besorongola (#10635)

    POURQUOI LES FEMMES MALGACHES RENDENT FOU D’AMOUR LES HOMMES ?
    La femme malgache est une reine de beauté à l’image des autres femmes du continent africain. Elles sont des femmes complexes et difficiles à cerner. Ce qui rend compte de la beauté des femmes malgaches est la tenue traditionnelle. Les tenues traditionnelles confèrent une beauté unique aux femmes malgaches. Mais les jeunes filles considèrent que cette façon de s’habiller est vieillotte et la préfère aux tenues occidentales.

    La complexité de ces femmes malgaches est liée à leur origine. La plupart des femmes ont leurs places méritées dans le foyer et dans la société. Force est de remarquer que ces braves s’occupent à elle seule à la gestion financière et tout ce qui a rapport avec la maison notamment les tâches ménagères, les courses, l’éducation des enfants et autres.

    La femme malgache est un être exceptionnel formidable sur le plan émotionnel, mais connait quelque fois des dérivées à cause de situations de bien quotidiennes. On sait tous que les femmes malgaches sont les plus belles du monde. La couleur de leur peau et leur forme sont d’elles des femmes dont la beauté est enviée par de nombreuses autres femmes. À cette beauté s’ajoutent leur dévotion au lit et leur implication dans les relations sexuelles. Elles savent procurer du plaisir et faire du mieux pour faire attendre l’orgasme à leur partenaire sexuel.

    • 13 avril à 18:39 | Shalom (#2831) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Il y avait dans le temps un livre dont le titre est "MONIQUE" qui a été écrit dans les années 1950 et qui parlait des femmes malagasy.
      Selon l’analyse faite par l’auteur, un des critères qui rendent les hommes fous des femmes malagasy c’est que "celles-ci mouillent très vite". C’est le texte du livre, je vous enverrai la référence si vous voulez mais en tout cas, c’est ce qui a été écrit.
      Marco Polo dans son voyage de retour de Chine parlait d’une île que les analystes attribuent comme Madagasikara. Dans sa narration, Marco Polo a fait le même constat concernant les femmes de cette île.
      Est-ce vrai ? A chacun ses expériences.

  • 13 avril à 17:46 | Besorongola (#10635)

    ON N’APPRENDRA JAMAIS ÇA À L’ÉCOLE !
    SELON LE GRIOT D’ABIDJAN...
    - Superficie Afrique = 30,37 millions de
    kilomètres carrés
    - Superficie de la Chine = 9,6 millions de
    kilomètres carrés
    - Superficie américaine = 9,8 millions de
    kilomètres carrés
    - Superficie Europe = 10,18 millions de
    kilomètres carrés
    - L’Afrique est plus grande que toute
    l’Europe, la Chine et les États-Unis réunis.
    • Mais dans la plupart des cartes
    mondiales, l’Afrique est représentée en
    taille réduite.
    Ceci est fait exprès pour créer l’impact
    visuel de la petite Afrique pour manipuler
    les africains et les laver le cerveau et les
    tromper où qu’ils soient.
    L’Afrique possède 60% des terres qui sont
    bonnes pour l’agriculture
    L’Afrique possède 90% des réserves de
    matières premières ;
    - L’Afrique possède 40% de la réserve d’or
    mondiale.
    - Afrique regorge 33% de réserve de diamants.
    - L’Afrique possède 80% des réserves
    mondiales de coltan (métal pour la
    production de téléphones et
    d’électronique), surtout au Congo
    démocratique.
    - L’Afrique possède 60% de la sauvegarde
    mondiale de Cobalt (métal pour la
    fabrication de batteries de voitures)
    - L’Afrique est riche en pétrole et en gaz
    naturel.
    - L’Afrique (Namibie) a les plages de pêche
    les plus riches au monde.
    - L’Afrique est riche en manganèse, fer et
    bois.
    - L’espace de l’Afrique est trois fois l’espace
    de la Chine, trois fois celui de l’Europe et
    trois fois celui des Etats-Unis.
    - La superficie de l’Afrique est de trente
    millions de kilomètres carrés (30,875,415
    kilomètres carrés) ;
    - La population de l’Afrique est de 1,3
    milliard de NIS (la population chinoise est
    de 1,4 milliard de NEIS avec une superficie
    de plus de 9,6 millions de kilomètres carrés
    Ce qui veut dire que l’Afrique est inhabitée.
    - Les terres agricoles en République
    démocratique du Congo sont capables de
    nourrir toute l’Afrique.

    Et toutes les terres agricoles en Afrique
    sont une corde pour nourrir le monde
    entier.
    - Le Congo démocratique a des rivières
    importantes qui peuvent illuminer l’Afrique.
    Le problème est que les occidentaux, leurs
    entreprises et certaines marionnettes
    africaines ont perturbé la stabilité de
    l’Afrique depuis des décennies.
    - L’Afrique est un continent culturellement
    diversifié en termes de danse, musique,
    architecture, sculpture, etc.
    L’Afrique abrite 30 mille prescriptions et
    herbes médicinales modifiées par
    l’occident dans son laboratoire.
    - La population mondiale des jeunes en
    Afrique devrait atteindre 2,5 milliards d’ici
    2050.
    L’Afrique représente l’avenir de l’humanité.

  • 13 avril à 17:54 | arsonist (#10169)

    Moi, arsonist ,
    je suis désigné par les vils colonialistes attardés
    intervenant sur ce forum
    presque comme un vrai "faiseur de roi" ,
    pendant ces Présidentielles françaises ,
    dans les milieux des anciennes colonies !

    Si ça pouvait être vrai ...
    Mais je suis un peu confus de prendre conscience que les vils colonialistes attardés s’inquiètent de mon "sort" !

    • 13 avril à 19:51 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Attardé de l’histoire :Le colonialiste a bien compris qu’il était mieux de vivre dans son pays ;Aurait il pu vivre tout ce que vivent les malgaches décolonisés .Le mérino noir et crépu a vite compris que le mieux vivre était chez le colon .Il ést allé se mettre à couvert chez eux .Diagnostic.Depuis son ame est tourmenté Il se cherche une identité

  • 13 avril à 18:27 | Besorongola (#10635)

    PROFITANT DE LA BEREZINA DE PECRESSE ET LES RÉPUBLICAINS, SARKOZY REJOINT MACRON !
    Ah le malin ! Il a vraiment le plus malin des virus de la politique dans le sang ce gars.
    Mais les plus malins verraient-ils que ce Mr lorgne déjà 2027 ? Macron aura finit ses 2 mandats et chez LR EM,on ne voit pas trop qui pourrait battre le futur adversaire en 2027.. Darmanain ? Edward PHILIPPE ? Bruno LEMAIRE ? qui. C’est là que " la hyène" voit une opportunité de rêve pour revenir au pouvoir.
    Ce ralliement est il une opportunité ou un piège pour Macron et son parti ?

  • 13 avril à 19:28 | olivier3 (#9833)

    Le soutien de l ancien Président Sarkozy envers Emmanuel Macron est révélateur..

    Désormais, les elus LREM savent qu Arsonist et ses amis « pro poutine mais qu il ne blame pas » sont des …

    Sont des quoi en fait ?

    LOL

    Des opportunistes tropicalisés a la petite semaine, habitues à la corruption endemique qu ils ont eux meme créee..

    En attendant les cocktails molotov..qui n arriveront pas, faute de courage et surtout de BAILLEURS..

    🤪

  • 13 avril à 21:08 | arsonist (#10169)

    Tiens !
    La fille de Jean-Marie souhaite une "alliance" entre l’ OTAN et la Russie !

    Mais une "alliance" aux dépens de qui ?
    Au dépens de l’ Ukraine ?
    Pauvres Ukrainiens alors , si la fille de Jean-Marie devient Présidente de la République en France .

    • 13 avril à 23:44 | Shalom (#2831) répond à arsonist

      arsonist,

      La fille à Jean-Marie pense comme les attardés de la colonisation sur ce site ...
      j’ai écrit "pense" et non "réfléchit" car ces gens là n’ont pas de cerveau capable de réfléchir.

  • 14 avril à 08:21 | arsonist (#10169)

    La confrontation guerrière en Ukraine entre la Russie de "Putler" d’un côté ,
    et les Ukrainiens aidés et armés de plus en plus par l’Occident de l’autre ,
    va-t-elle dégénérer en conflit général sur le continent européen ?

    Les images montrant l’étendue des désastres en Ukraine et au sein du peuple ukrainien sont d’une violence et d’une cruauté qui rappellent celles de la Deuxième Guerre Mondiale .
    L’horreur absolue !

    Il n’y a que des Hommes blancs [je n’ai pas écrit "les Hommes blancs"] qui sont capables de pareilles horreurs à cet effroyable degré de cruauté !

    • 14 avril à 10:43 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Ces horreurs d"aujourd’hui ne dépasseront jamais ce qui arriva à Dresde et à Nagasaki.Des centaines de civils carbonisés.Les américains ne furent jamais accusés de génocide .Il métonnerait que Poutin réussise le pire

  • 14 avril à 08:31 | vatomena (#8391)

    La colonisation ? aucun état d’aujourd’hui ne s’y aventurerait .Ils ont compris . Cela coute trop cher et cela rapporte tres peu .Charles De Gaulle l’avait bien compris .Il était pressé de larguer l’empire colonial français et il a réussi .Il a laissé la place aux trusts internationaux qui exploitent sans crée des routes ,des écoles ,des hopitaux . Il leur suffit d’acheter les responsables d’aujourd’hui .L’’anti colonial d’aujourd’hui a 60 ans de retard ;Voyez le mérino noir et crépu qui se cherche une identité

  • 14 avril à 10:11 | Observateurlucide (#11307)

    Shalom,
    Narine le pen,que nous avons dans le nez ,a commis la même erreur que Zemmour avec son histoire d’association avec la Russie !
    Les Français ,et cela pas pour des questions d’immigrations, ou d’insécurités ,mais abreuvés d’images de guerres sanglantes ne veulent pas entendre cela ,l’effet est immédiat ,elle baisse déjà dans les sondages !
    Malgré ce que raconte M Shalom ,la plupart frantsay ont une idée assez précise de la place de la France dans le monde !
    Bien sur cela est a comparé a certains représentants d’ethnies prédatrices en leur pays qui n’ont aucune conscience de la continuité historique et donc de l’mage d’un pays et de son peuple au regard des Autres !
    Il est évident que Madagascar et ce qui n’y passe est très très loin d’être une référence pour qui que ce soit sur cette planète !
    La France ,elle ,malgré ses défauts en est une !
    Faut-il continuer sur ce chemin cher Shalom ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS